Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Du théorique au pratique [PV Nagamasa Musashi]


Sam 15 Sep 2018 - 17:44

@Nagamasa Musashi

Les hauts plateaux étaient bondés. On n'imaginait pas une telle ferveur militaire sur les terrains à la fin de l'été. Le festival s'était éternisé et on sentait le plaisir des touristes diminuer. Ainsi, l'exigence était revenu dans l'esprit des combattants et des shinobis. L'heure était à la préparation et les anciens restaient à cette maxime craintive : l'hiver vient.

Yasuo était de ceux-ci. Non pas des anciens évidemment, mais de la jeunesse, verte encore, indécise, riche, encore, de cette fougue, de cette volonté de réussir. Il avait commencé sa séance d'entraînement le matin, auprès du point d'eau du domaine Sainan. Là-bas il méditait dans l'écoulement silencieux des faibles cascades et des ruisseaux. Une fois son point d'harmonie trouvé, c'était sur les hauts plateaux d'Iwa que le portaient ses pas. Il s'entraînait, pleinement lui-même, aux rituels du tir, comme le kyudo lui avait été enseigné. La suractivité qui l'entourait l'encourageait à se concentrer davantage. L'usage de l'arc japonais nécessitait un calme au creux de soi d'une limpidité cristalline. Alors, quand il atteignait les limites de ses capacités de concentration, il s'installait confortablement sur le rebord d'une petit surplomb et s'adonnait à la lecture. Les livres de l'académie était d'une richesse incommensurable pour sa propre connaissance.

L'adolescent rêvait d'ailleurs de parvenir jusqu'à la bibliothèque de Kumo, laquelle devait regorger de trésors. Ceux d'Iwa étaient déjà des mines absolues - notamment celui dans lequel il était actuellement plongé De la nature du chakra - alors il n'osait imaginer ce que pouvait renfermer la plus grande bibliothèque du Yuukan.

Le soleil était haut au-dessus de lui, midi était passé de quelques heures à peine et le jeune garçon s'était détaché de son livre le temps d'une collation. Il regardait les Borukan déraciner les arbres et certains Nagamasa trancher dans la roche elle-même. Lui aimait mettre en pratique le théorique qu'il venait d'apprendre. Il s'exerçait alors à la décomposition totale de son chakra afin de parvenir à produire une autre forme d'énergie. Il avait une idée très précise de ce qu'il voulait créer mais cela demandait une maîtrise dont il manquait encore. Alors, encore pleinement dans son exercice, les jambes croisées, une ombre sembla se profiler sur lui. Il rangea lentement son livre, haussa un sourcil puis se retourna, sur fond d'explosion Chokoku.


Dernière édition par Akiji Yasuo le Dim 16 Sep 2018 - 16:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3457-akiji-yasuo-lueur-au-fond-des-yeux

Sam 15 Sep 2018 - 19:16
Cela faisait désormais plusieurs jours, semaines que le jeune samouraï était arriver à Iwa. Il avait réussis à tisser des affinités avec certaine personnes de son même rang. Il n'était pas vraiment connu du grand public du village mais son nom était connu des plus fougueux d'entre les iwajin, ceux qui avaient eu le cran de se laisser porter par l'inconnu et ayant décider de prendre contact avec cet étranger.

Les hauts plateaux étaient sa zone de prédilection. Tout ceux étant passer par la avait eu le privilège - pas vraiment - de goutter à sa lame ou plutôt de s'entrainer dans un combat endiablé avec lui. Toujours à la recherche de nouveaux adversaire il ne disait jamais non à un combat même si il était perdu d'avance, il s'était fait en quelque sorte une petite réputation auprès des Iwajin les plus combatif des lieux.

Comme à son habitude, le jeune se lançait toujours dans des entraînements plus dur et éprouvant les uns que les autres. Comme si sa condition physique était au dessus du lot, comme si la douleur ou la fatigue étaient des mots inconnus à ses yeux. Lui qui était adeptes des entraînements les plus durs exécutait les plus simple. Une simple répétitions d'enchainement de geste, tous à la perfection comme si c'était son dernier mouvement. Il était bien loin des entrainements de ses compères qui eut rivalisaient en futilité, il s'écartait grandement de la base, la matrice même de toute chose.

Soudain, tandis qu'il exécutait différemment mouvements propre au manieur de katana, son regard ce posa sur un adolescent, ou jeune homme aux cheveux blond. Il ne l'avait jamais vu ici, c'était pour lui un moyen de tester ses connaissances avec un autre. Alliant la pensée à l'acte, le samouraï se rendit auprès du jeune.

Enchanté. Nagamasa Musashi. Un entraînement te conviendrais ?

Politesse. Respect. Souriant, Musashi était l'emblème d'un ancien et profond bushido. Malgré tout, son visage était explicite, il sortait tout juste d'un entraînement terrible et il en demandait encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Dim 16 Sep 2018 - 20:34
C’était donc un homme. Une vingtaine d’année, katanas à la ceinture, le visage encore marqué par l’entraînement. On sentait un acharnement vivace en lui. Une volonté de perpétuer le mouvement, le progrès et d’atteindre une forme de perfection. Yasuo se sentait petit face à cet homme pourtant pas bien plus vieux que lui. Il avait une stature, une présence quand le garçonnet n’avait que ses immenses yeux oranges et étonnés.

« Salut à toi. Je suis Akiji Yasuo. L’adolescent se levait et exerçait une légère flexion de son torse comme l’exigeait les convenances. Vous êtes un Nagamasa ? Comme le Sandaime ? »

L’adolescent ponctua sa question d’une pointe surprise. Le Sandaime était son senseï et il n’avait pas eu l’occasion jusqu’à présent de croiser nombre de représentant de son clan. Il savait – et l’apparence de Musashi face à lui confirmait cela – que le clan Nagamasa représentait une famille de samouraï aux lois et aux préceptes fondés et résolus. S’il avait une grande admiration pour son maître, le blond savourait avec grand plaisir la rencontre d’un des siens.

« Je serai honoré de m’entraîner avec un confrère de Yoshitsune-sama. »

Avec la charge de travail que sa fonction lui demandait, le Tsuchikage n’avait pas eu l’occasion d’offrir à Yasuo et même à son acolyte Tenshi un premier entraînement digne de ce nom. Leur maître avait en outre dû partir en mission quelques temps auparavant et n’en était toujours pas revenu, aucun signe de vie. Autant dire que le garçonnet semblait quelque peu laissé pour compte. Mais il fallait être autonome et savoir progresser seul. C’était aussi la raison de sa présence ici.

L’adolescent saisi son arc, son carquois battant sa hanche. Il leur suffirait de trouver un terrain disponible. Le plateau n’en manquait pas et les combattants alentours respectaient en général les espaces que s’attribuaient ceux qui s’entraînaient. Un respect général en somme, pour que chacun puisse protéger le village du mieux qu’il pût par la suite. Le jeune garçon aimait l’aspect convivial de ce plateau et de ces entraînements imprévus. Cela créait des liens entre les hommes, de la connaissance pour tous. Le terrain trouvé, il se plaça à un bout du terrain et abaissa à nouveau légèrement son torse en direction de son nouvel adversaire. Les entraînements consistaient en général en une forme affective de duel. Il ne s’agissait pas de mettre à mort son camarade mais de donner tout ce que l’on pouvait donner dans un face-à-face afin de tester soi-même ses propres limites.

« Je ferai tout mon possible pour être un combattant exemplaire et digne de l’enseignement de Yoshitsune-sama. Apprenons l’un de l’autre Nagamasa Musashi ! »

Déférence, respect et lueur de défi brillaient dans les yeux ambrés de l’adolescent. Son kyû dans sa main droite, son autre main à l’orée de son carquois, prêt à saisir la première flèche, il pouvait aussi bien tirer que, d’un coup sec ranger l’arme, rassembler ses mains et prévoir un contre digne de tout bon shinobi. Il était prêt.


Dernière édition par Akiji Yasuo le Lun 17 Sep 2018 - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3457-akiji-yasuo-lueur-au-fond-des-yeux

Dim 16 Sep 2018 - 22:21
Le jeune garçon était donc Akiji Yasuo. Quand ce dernier lui posa la question en rapport à son clan, le jeune samouraï n'esquissa qu'un léger sourire amusé avant d'acquiescer d'un simple signe de tête suite à son interrogation.

Fort silencieux, comme à son habitude, les deux jeunes hommes marchaient à la recherche d'une place adéquate pour pouvoir s'entraîner dignement. Son camarade du jour usait lui aussi d'un arc à la manière de Gabushi, il avait eu la possibilité de combattre précédemment avec elle, un atout pour le jeune samouraï ? Pas vraiment. Tout adversaire était different, il le savait pertinemment et ne se permettra pas de sous-estimé le jeune aux pupilles ambré. Ils trouvèrent finalement une place pour débuter. Chacun alla de son côté, marquant un écart et une distance certaine.

Ne te retiens surtout pas, je ne le ferais pas de mon côté. C'est ma manière de t'honorer.

Yasuo était donc l'un des élèves de son cousin, le Sandaime. Il prit en compte cette information sans pour autant commencer à parler. Il était là pour un entraînement et non pour bavarder. Un aspect austère du personnage bien que tout cela était illusoire. Intérieurement, il était content de pouvoir affronter l'un des élèves de l'Ombre en personne, sûrement, un très bon élément cet archer. De plus son silence n'était dû qu'à son avarice en rapport au mots. Le silence était plus digne, sa maxime personnelle. D'un simple signe de tête, le combat venait de débuter.

Dos droit, le jeune samouraï se mit à marcher tout doucement en direction de son adversaire, plusieurs mètres les séparaient, au lieu de s'élancer comme certains pourraient le faire, lui, le samouraï avançait à pas de loups. Un visage calme et serein, un léger rictus, un regard d'une neutralité exemplaire. Son chakra se répandait dans la zone de manière continue et pulsé. Son aura meurtrière ainsi que sa soif de sang était palpable. Les deux éléments contrastaient étonnement, les plus faibles psychologiquement pouvaient s'effondrer de peur. Il esperait que ce ne soit pas le cas de son "hôte".


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3997-vagabond http://www.ascentofshinobi.com/u726

Du théorique au pratique [PV Nagamasa Musashi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: