Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Recherche et acquisition p2 [Sendai Anzu]


Mar 18 Sep 2018 - 20:09



Visiblement fatiguée, j'avais laissé Anzu regagner ses quartiers. Je me doutais sans trop de mal de la difficulté que je lui avais imposé. Mais, sans difficulté, il était impossible de s'améliorer. C'était en surmontant des épreuves qu'on devenait plus fort; la plupart du temps. Enfin, tout dépendait aussi de l'épreuve. Pour ma part, et malgré la fatigue, je savais que ma journée n'était pas terminée. Devoir assurer le rôle de médecin et directrice du complexe pouvait m'apporter autant de bénéfices que d'inconvénients. Et malheureusement, je ne pouvais pas choisir...

Finalement, la journée ne fut pas si terrible. Je n'avais quasiment pas quitté mon bureau, laissant les gens, autres médecins, patients ou collègues; venir à moi. Mais ce qui fut d'un bien plus grand réconfort, fut mon départ du complexe, la fin réelle de la journée et retrouver une compagnie que j'appréciais énormément en la personne de Reiko. Bien sûr, avant de rejoindre son "habitat", je m'étais assurée de n'être suivie de personne. Son lieu de résidence devait rester secret, au maximum. Même si notre relation n'avait rien de très mystérieux ou d'officieux; bien au contraire même.

Ainsi passa la nuit, paisiblement, pour une fois.

Le lendemain, en milieu de matinée, je m'étais de nouveau rendue au terrain d'entrainement de la veille. Je n'étais pas passée chercher Anzu, j'imaginais qu'elle avait compris qu'elle devait me rejoindre ici. J'étais leur "Sensei" pas leur nounou... Enfin, après un petit temps, ni trop long ni trop court, je la vis montrer le bout de son nez; elle semblait avoir récupéré un peu de notre entrainement de la veille. C'était une bonne chose même si aujourd'hui l'effort serait bien moindre, en comparaison.

-Bonjour Anzu. Suffisamment reposée ? Tu n'as pas fait de folie avec Yuna ? Lui dis-je, taquine en rigolant. Donc, je t'ai dit que j'avais peut être quelque chose à t'apprendre... J'ai vu ce que tu pouvais faire... une barrière, un petit dôme, des javelots... En fait, tu peux faire tout ce que fait un ninja normal mais seulement avec ton chakra... Tu pourrais sans doute... reproduire "mon" dôme de pierre... avec un peu d'exercice. Qu'en penses-tu ?



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 19 Sep 2018 - 1:06
Après s'être reposée, Anzu s'était examinée. Au départ, c'était pour se remettre en question suite à l'entraînement de Sazuka : aurait-elle pu faire mieux ? Est-ce que cet entraînement était perdu d'avance ? Elle l'ignorait, mais en se regardant dans le miroir, elle constate quelque chose d'assez inhabituel qui ne lui ai pas venu directement : sa cicatrice à l’œil a en partie guéri. Si ce n'était pas du tout handicapant, ni même douloureux, c'était surprenant de voir l'efficacité du sceau de Sazuka. Décidément, entre elle et Anzu, c'est un vrai gouffre qui les sépare. Mais elle ne baisse pas les bras, au contraire, c'est dans ses moments-là qu'elle doit continuer à se battre. Enfin, maintenant que cette cicatrice est clairement moins visible, peut-être faudra-t-il qu'elle voit pour en profiter : elle a Yuna chez elle, donc elle peut l'aider à changer de style. Mais ce n'était pas pour aujourd'hui ...

Elle se dirige vers le terrain d'entraînement, dans les temps, pas en avance comme d'habitude, Sazuka la bat à plate couture dans ce domaine aussi. Elle se retrouve donc sur le terrain d'entrainement, en face de l'Ikeda qui voulait lui apprendre quelque chose ... Anzu est curieuse : qu'a prévu la demoiselle ? En tout cas, son accueil était ... particulier. Si elle ne comprend pas tout de suite ce dont parle Sazuka ... elle commence à piger ce qu'elle pense. Elle pensait réellement qu'elle et Yuna sont petites amies ? Elle hausse un sourcil en entendant ça, même si ça avait l'air d'être pour taquiner ...

- Eh bien oui mais ... Yuna et moi on a l'air d'être en couple ? Je veux dire ... je donne tant l'impression d'aimer Yuna ? Ou inversement ?

Elle se posait des tas de questions, oui, Anzu avait un humour assez ... peu développé contrairement à sa curiosité. Qu'est-ce qui fait qu'elle et Yuna donne l'impression, assez pour en faire des blagues tout du moins, d'être ensemble ? Le fait qu'elles vivent sous le même toit ? Elle l'a dit, c'est pour aider ... c'est pas pour goûter au fruit défendu avec un membre du même sexe. Enfin, sans doute Anzu est trop premier degré, qu'elle n'a pas assez de recul sur l'humour. Mais c'est en cours d'apprentissage avec l'une des meilleures professeurs qu'elle a trouvé.

- Tu trouves mon dôme si petit que ça ?

Certes, elle n'est pas grande ... et comparé au dôme de Sazuka, il est petit ... mais son dôme pouvait s'adapter niveau taille, donc c'était assez ... particulier de parler de sa taille. Enfin, si elle voulait lui apprendre un dôme plus grand ... cela ne sera pas bien compliqué, après tout, elle a les bases pour le faire vue qu'elle sait déjà en faire un pour une seule personne ...

- Ton dôme ... il y a moyen que je l'améliore de mon côté ...

Elle réfléchit en repensant à l'entraînement : grâce à l'impossibilité de voir au travers, Anzu a réussi à retourner la situation pendant un cours instant, instant qui a suffit à Sazuka pour ingérer une pilule et la rendre assez résistante pour encaisser sa plus puissante attaque.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 30 Sep 2018 - 3:09



Aaah... La réaction d'Anzu me fit rire. C'était en effet assez drôle de prêcher le faux pour connaître la vérité, même si de toute évidence, là, je connaissais déjà la réponse. J’avais déjà assez entendu parler la blonde des « garçons » pour avoir compris sans trop me forcer quelles étaient ses préférences. Non, ce que je faisais ou disais plutôt, à Anzu… N’était que de la taquinerie. Si j’avais parfois un humour un peu spécial, je m’étais découverte un vrai don pour ça, taquiner les gens. Bien sûr, je ne m’amusais pas à le faire avec le tout le monde.

-Ah, non pas vraiment ! Je plaisante, bien sûr. Pas de problème. Rigolais-je toujours. Enfin, rapidement notre rencontre retrouva sa rigueur « normale » et la raison de notre présence ici reprit le dessus : l’enseignement. La question de la Sendai quant à la taille de son dôme m’amusa aussi. Ah… Je ne savais pas ce que j’avais en ce moment ; j’étais si facilement amusable… C’était pertubant… Bref. Non, ce n’est pas qu’il est trop petit, il a son utilité. Haussais-je les épaules. La taille d’un jutsu ne définissait pas sa valeur, clairement pas…

Je réfléchissais un peu à la technique que j’employais, et la sienne. Elle avait raison, elle allait pouvoir l’améliorer d’autant plus qu’elle ne pouvait pas utiliser le dôton. D’un handicap cette incapacité à user de ses affinités devenaient un avantage. Moi, je ne pouvais pas voir au travers des parois de ce grand dôme ; mais elle, de par la nature de son Kekkai, n’avait pas vraiment ce problème. Finalement, si elle ne disposait pas d’une affinité en particulier, elle pouvait toujours les imiter, et assez facilement… Elle n’avait pas besoin d’apprendre à utiliser un chakra affinitaire…

-Oui, tu pourras sans doute en faire quelque chose de plus efficace encore, je n’en doute pas. Je vais t’enseigner les bases de ce jutsu ; cela ne devrait pas être très compliqué pour toi. Je suppose. Lui dis-je en faisant quelques pas pour m’éloigner. Dans mes souvenirs, lorsqu’elle matérialisait son chakra, il devenait « solide », un peu comme de la pierre mais transparente. Je supposai alors, peut-être à tort, qu’il subissait les mêmes contraintes. Comme tu sais déjà faire un dôme, certes de plus petite envergue, cela devrait être… Ouais, plus simple. La difficulté sera surtout dans la répartition de ton chakra. Et le respect de certaines règles de physiques.

Effectivement, le ninjutsu ce n’était pas que de la magie mais une bonne dose de logique aussi. Faire s’élever un dôme signifiait qu’on faisait « monter » la pierre, et tout ce qui montait finissait par redescendre… Hum… Le fonctionnement de son Kekkai était assez… particulier j’avais l’impression.

-T’as des questions avant qu’on commence ? Parce que bien spur, j’allais lui faire une rapide démonstration…




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 2 Oct 2018 - 2:56
Lorsque Sazuka se mettait à rire, Anzu penchait la tête sur le côté : qu'est-ce qu'il y avait de drôle ? Anzu a l'impression d'avoir raté un épisode ... que s'est-il passé chez Sazuka cette nuit-là ? Elle l'ignore, sans doute est-elle parti "s'amuser" avec une autre personne, peu importe son sexe - après tout, Anzu ignorait elle-même son orientation sexuel donc elle ne juge pas -, et elle est oisive de la soirée qu'elle a passé avec elle ... ou bien est-ce qu'elle a fait une blague sans le vouloir ? La Sendai se le demande ... elle n'a jamais été trop humour, donc elle ignorait quand quelque chose qu'elle a dit été marrant ou non ... mais c'était frustrant pour Anzu de ne rien savoir du tout. Elle soupire lourdement, se demandant quoi penser de tout ça ... ou encore si Yuna pouvait lui en apprendre un peu plus sur cet obscure monde qu'est l'humour. Dans tous les cas, elle savait que Yuna aime les garçons, la preuve, elle n'arrête pas de lui en parler et de vouloir parler de garçons avec elle. Il y a vraiment des gens qui aiment les défis.

- Oh, je vois.

En vrai, elle ne voyait pas, elle voulait juste dire ça pour éviter un blanc. A ce qui paraît, les gens n'aiment pas trop ça, pourtant, il faut parfois que les dialogues respirent un peu. Enfin, la médecin lui dit que son dôme n'est pas petit, qu'il a son utilité ... ce n'est donc pas un problème avec son dôme. Certainement voulait-elle lui apprendre à créé un dôme plus grand pour qu'elle puisse protéger plusieurs personnes à la fois. En effet, ça lui serait utile de protéger plusieurs personnes à la fois, son dôme est trop petit dans ce cas, elle ne peut pas protéger plusieurs personnes en même temps. Il fallait voir plus grand donc ... Elle réfléchit un moment, avec cette technique ... elle aurait pu encaisser l'attaque d'Etsuko et éviter de finir comme ... ça. C'est certainement pour ça qu'elle veut lui apprendre cette technique, peut-être a-t-elle eu un résumé complet du combat contre la manipulatrice de fleurs.

- Très bien, je t'observe alors.

Elle se mettait donc assise en tailleur pour observer Sazuka faire, elle sait que, contrairement à elle, elle doit utiliser des mudras, alors qu'Anzu doit juste faire des gestes. Ce sera à prendre en compte, mais aussi, elle savait ce qu'elle voulait dire par "lois physiques". Elle connait ce principe, tout ce qui monte finit par redescendre, cela s'applique à son dôme, mais pas à celui d'Anzu. Ce n'était pas un solide comme la terre sur laquelle elles se trouvent en même temps, c'était plus fluide. Ce n'était pas de l'eau ou du vent, ses formes sont solides comme la pierre ou le fer, voire même pouvaient-ils être encore plus solide. Mais la demoiselle sait que, si son chakra pouvait être solidifier, il se dispersait facilement dès qu'il subit un impact assez puissant pour le briser.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 8 Oct 2018 - 16:20



A vrai dire… j’avais parlé de certaines règles de physique mais je réalisais que ces dernières n’étaient peut-être bonnes que pour l’utilisation d’une affinité particulière comme le dôton. Avec le chakra pur… C’était sans doute différent ; plus malléable, plus « simple ». C’était un avantage, je devais le reconnaître, de pouvoir imiter les jutsu d’autres personnes sans faire appel à une affinité ; même si cette particularité n’offrait ni les forces, ni les inconvénients d’une affinité… Bref. Maintenant qu’Anzu était fin prête ; je me mis en position, joignant les mains ; et commençait à malaxer mon chakra en réalisant des signes –mudras- bien spécifiques.

Même si je n’avais jamais vraiment été une shinobi au sens strict du terme, il y avait quand même certaines bases que je maîtrisais, comme celle-ci. Ainsi, j’effectuais une courte série de signes incantatoires et aussi un dôme se forma tout autour de nous ; en partant du sol pour finir de se former, assez rapidement, à quelques mètres au-dessus de nos têtes. Nous nous retrouvâmes donc dans la pénombre de la structure ovoïde. Je relâchai les mains et repris la parole.

-T’as bien observé mes mudras ? L’un d’eux me permet de faire appel au chakra dôton, de le lier à mon chakra pour faire s’élever le dôme. Dis-je en posant les yeux sur la jeune femme. Suite à quoi je fis un autre et unique signe, un Kai comme on l’appelait communément. Un simple signe permettant la rupture de la plupart des jutsu… Bien pratique, fallait le dire. L’immense dôme se désagrégea alors tout aussi vite que son érection. Ce jutsu était assez gourmand en terme de chakra mais… Il en valait la peine. Si je ne l’avais pas développé, sans doute la jeune Sendai aurait-elle eu raison de moi durant notre entrainement… Ou pas. Toi, il faut que tu remplaces un mûdra. Et que tu te concentres sur la forme du dôme. Il est légèrement ovale, ce n'est pas qu'une demie-sphère. Précisais-je.

Ça avait l’air simple dit comme ça, mais un dôme de ce genre qu’il soit en pierre ou en chakra, translucide ou opaque ; demandait à être parfait. Le moindre défaut le rendait extrêmement fragile voire inutile. C’était sans doute là que se trouvait la difficulté majeure de cet exercice. Il fallait apporter du chakra de façon régulière ; sans sur ou soudoser. Un exercice parfait pour apprendre ou perfectionner sa maîtrise du chakra, et progresser.

-Essayes de reproduire le dôme. Pense à bien analyser ton chakra, bien le répartir… dès que tu es prête, vas-y. Et si tu n’y arrives pas du premier coup… ce n’est pas grave. On recommencera. Lui souris-je en attendant de voir si mes explications avaient été assez claires… Après tout, c’était la première fois que j’enseignais une technique à une autre personne. C’était bien différent que de transmettre mon savoir médical…




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 9 Oct 2018 - 22:55
Anzu observait les différents mudras qu'utilisent Sazuka, en tant qu'experte en Ninjustu, elle connait la signification de chacun d'entre eux. Le problème, c'est que la façon donc le dôme se formait est bien plus différent qu'elle ne le pensait. A vrai dire, la Sendai se demande si elle ne doit pas faire abstraction des mudras, elle le fait bien avec son petit dôme, un geste suffisait pour créer ce mur. Comme elle s'en doutait, l'opacité du mur fait que les deux filles se retrouvent dans le noir, avant de finalement voir la lumière du jour lorsque le dôme s'effondre. Sazuka lui demande ensuite si elle a bien vu tous ses mudras, ce à quoi, Anzu réponds d'un signe de la tête. Mais est-ce qu'elle va vraiment changer un mudra ? Elle ne sait pas ce que cela donnerait si jamais elle devait changé uniquement "l'élément", enfin, elle va tout de même essayé de le reproduire, même si elle doute un peu que le résultat attendu ne sera pas celui escompté. Elle respire un bon coup ... savoir répartir son chakra ... former une forme presque ovale ... pas un demi-cercle ...

- Une forme ellipsoïdale ... très bien.

Elle enchaîne donc les mudras de Sazuka, remplaçant celui du dôton par celui du chakra pur, puis, elle patientait. Pas de murs à l'horizon, son chakra n'a même pas réagi à l'incantation, pourtant, elle a reproduit fidèlement les mudras de Sazuka. Mais elle voyait déjà le problème, son chakra pur ne réagissait pas aux mêmes mudras que les affinités primaires, ce n'est pas pour rien qu'elle devait utiliser d'autres mudras, ou bien juste manipuler son chakra. Elle soupire devant cette défaite qu'elle prévoyait légèrement quand même ...

- Je vois ...

Elle arrête donc de joindre ses mains, puis manipule son chakra pour commencer à former un genre de pâte. Si elle ne peut pas incanter le dôme, elle peut cependant le créé, elle a maintenant la forme en tête, le chakra à consommer ... il fallait juste qu'elle arrive à bien doser le dôme ... elle relâche ensuite la pâte qu'elle a fait, l'envoyant en l'air, puis tend ses bras vers le ciel pour que le dôme se créé ensuite à la même vitesse que celui de Sazuka. Il fallait maintenant le maintenir solide, assez longtemps pour prendre un coup, cependant, si la forme paraissait bien ovale, elle voyait que son chakra n'avait pas la même épaisseur partout, certains endroits sont plus épais que d'autres alors qu'il fallait qu'ils soient égaux dans tout le dôme. Elle avait donc un problème déjà au niveau de la création, elle ramène ses bras alors que le dôme se disperse en particules volante.

- Je dois revoir ma base du dôme ... pas assez régulière.

Elle reprend son souffle, réfléchit à comment le façonner ce dôme de base, donc elle manipule encore son chakra dans sa main après avoir pris le temps de se reposer légèrement. Elle devait essayé de se concentrer sur une base plus régulière, elle essaie donc déjà de réaliser le dôme dans sa main afin de pouvoir avoir un léger aperçu du dôme.

- Sinon, il est vrai que toi et la Raïkage vous avez couchées ensemble ?

Oui, elle est directe, c'est une sorte de revanche sur la plaisanterie de Sazuka, même si ... c'est juste par pure curiosité et aussi reposer légèrement son cerveau qui surchauffait un peu. Elle voulait donc savoir ... Reiko et Sazuka ... ensemble ?

- Je me demandais du coup ... comment ça fait de coucher avec une personne du même sexe que soi ? Je vois bien ce que ça peut donner une relation hétéro mais ...

Elle a un peu de mal à se l'imaginer, même si ... elle n'a certainement pas envie de connaître autant de détails d'un coup.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 10 Oct 2018 - 0:59



J’observais la jeune Sendai s’évertuer à dresser un dôme à l’aide de son unique chakra, celui qu’elle pouvait faire se solidifier comme moi je le pouvais avec mon dôton. Néanmoins j’avais l’impression qu’elle avait quelques difficultés à reproduire exactement la même forme. Pourtant, c’était uniquement cette forme qui permettrait à une telle structure d’endurer les pires assauts… Elle allait devoir trouver un moyen, ou bien je pouvais toujours l’y aider. Cela dit je fus assez surprise de la voir ne pas reproduire mes mûdras… Sans doute n’en avait-elle pas besoin comme moi lorsque j’utilisais mon énergie vitale…

Mais avant de s’y reprendre, de retenter une nouvelle fois de former le dôme ; elle me posa une question, même deux ; qui n’avaient pas grand-chose à voir avec ce nous tentions de faire. Ça m’étonnait un peu mais, pour moi, toutes questions méritaient sa réponse, quelle qu’elle soit. Cela m’étonnait car, que ce soit moi ou Reiko, nous n’avions jamais gardé le secret quant à ce que nous partagions. Le seul secret qui persistait ; le seul que je gardais –tout au moins consciemment- était celui que m’avait confié la Raïkage ; elle m’avait désignée comme sa gardienne… Que cela plaise, ou pas.

-Oui, c’est vrai. Mais, c’est une chose assez… banale, tu sais. Dis-je en posant mon regard ambré sur elle. La Metaru et moi étions assez semblables sur certains points et partagions quelques aspects communs.. Donc oui, c'était même plutôt logique que nous nous retrouvions ailleurs que dans le cadre "professionnel". Entre ça et mon attirance naturelle pour les blondes...

Puis je m’écartais d’elle, de quelques mètres et commençais à tracer du pied le début d’un motif et poursuivant le dessin ; je repris.

-Ce n’est pas très différent, la forme change un peu, mais le fond demeure. Rigolais-je légèrement en l’observant et poursuivant de tracer ce long trait dans la poussière, dans le sol ; qui commençait à former comme un cercle au centre duquel se trouvait la Sendai. Pourquoi ces questions ? Tu t’intéresses aux femmes ? Ou… à Yuna ? Esquissais-je un léger sourire, un peu… sournois. Cela n’aurait rien eu d’étonnant… Yuna n’était pas si… dénue de charmes ?

Puis finalement, la fin du trait rejoignit le début, et j’avais terminé mon « dessin ». J’avais en fait tracé au sol la base du dôme. Si la Sendai suivait la courbe avec son chakra… Elle pourrait lui donner la bonne forme. J’étais persuadée que cela allait l’aider.

-Vas-y essaye en t’appuyant sur cette forme. Y a qu’en essayant qu’on peut savoir… Dis-je en faisant évidemment référence à tout à fait autre chose.

Aah… Ces discussions de Sensei à élève étaient fortes intéressantes !



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 10 Oct 2018 - 1:24
Après son premier essaie peu concluant, Anzu malaxait son chakra comme une pâte à modeler en essayant d'imaginer la base qu'elle devra prendre pour son dôme avant de poser une question voire deux assez ... personnelles pour Sazuka, mais qui ont quand même eux des réponses pour Anzu. Ainsi, c'était ... normal pour elle ce genre de relation, personnellement, Anzu aurait le vertige si elle devait faire ça avec une supérieur, mais en tout cas, Sazuka avoue avoir fricoter avec la Raïkage. Ainsi, c'était vrai ... elle ne trouve pas ça choquant, c'est même l'inverse, si deux personnes s'aiment, quelque soit leur genre - même non binaire, on peut très bien être un hélicoptère apache et trouver l'amour -, ils ont tout à fait le droit de faire ce qu'ils veulent. Enfin, elle lui répond que, dans la forme, ça ne change pas ... mais ça ne répond pas à sa question. Elle voulait en savoir plus sur les couples homos, non pas pour tester, Anzu ignore elle-même son orientation, elle peut-être aussi bien attirer par les femmes que par les hommes, voire les deux en même temps.

- Non, pas forcément, c'est juste ... dans les livres, on nous parle toujours de couple hétéro, du "beau prince" qui vient chercher sa "princesse" quelque soit l'histoire qui a pour que les deux se rencontrent, mais jamais de deux personnes du même sexe qui s'aiment donc ... je suis curieuse.

Elle la voyait tracer un cercle autour d'elle, sans doute pour aider à trouver une base pour la Sendai, bonne idée. Mais Anzu devra apprendre toute seule à le faire, même si ... ça l'aidera pour sa première fois. Elle recommence donc, malaxant son chakra, puis tend de nouveau les mains pour ce coup-ci faire l'inverse de tout à l'heure : au lieu de commencer par le sommet, elle commencera par la base. Une bonne idée, il fallait ensuite bien équilibrer pour que le dôme ressemble vraiment à un dôme, puis le maintenir assez longtemps. Elle le tient donc, bloquant ses bras pour ensuite durcir un peu plus la barrière, mais aussi équilibrer le tout.

- Mais du coup ... comment ça marche ? Je veux dire ... une serrure, sauf en forçant un peu, ça rentre pas dans une autre serrure, donc vous faîtes comment ? Vous utilisez des substituts ?

Elle s'imagine déjà, Sazuka et Reiko dans leur lit, avec Reiko qui décide de créé un attribut du sexe opposé pour pouvoir faire l'amour à Sazuka ... et cette idée perturbe assez Anzu pour qu'elle grimace un peu de douleur rien qu'en y pensait ... enfin .. grimace ... c'était un simple froncement de sourcil du point de vue extérieur mais ... elle a eu mal pour sa Senseï pendant un moment.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 10 Oct 2018 - 14:37



Si ça ce n’était pas de la curiosité… alors je n’étais plus scientifique. Mais avais-je seulement envie de parler de ça avec elle ? Bon, je comprenais bien qu’avec ses parents ce n’était pas au beau et que son éducation, quelle qu’elle fut n’était pas parfaite ; mais de là à expliquer toutes les subtilités d’une relation telle que nous entretenions, moi et la Raïkage… Non, franchement je ne savais pas si c’était bien mon rôle. Pas que les mots me faisaient peur, non ; certainement pas… Et en plus nous étions là aujourd’hui pour qu’elle perfectionne la maîtrise de son chakra… Gros dilemme.

-Et bien, tu as encore beaucoup de livres à lire, alors. Je te garantis que beaucoup d’ouvrages en parlent. Pas ceux qu’on donne aux enfants, évidemment. Je t’en donnerai un à l’occasion. Rigolais-je. Bien sûr, il ne s’agissait pas d’un manuel scolaire ni même d’une approche scientifique… Mais d’un genre plus… littéraire. Je ne vais pas te raconter ce que nous faisons. C’est de l’ordre du privé ; surtout pour notre Raïkage. Lui dis-je avec une certaine sagesse. Mais, tout ne se résume pas qu’à l’emboitement de deux pièces. Toutes les serrures n’ont pas besoin d’une clef. L’analogie était intéressante, celle de la clef et de la serrure… Quand on connait le fonctionnement d’une porte… la « clef » devient très superficielle.

Lui avais-je répondu en la fixant. Utiliser des substituts… Je savais exactement de quoi elle parlait et cela m’amusait un peu. Cela dit, c’était une chose que je n’aimais pas vraiment… les « substituts ». A quoi bon y faire appel lorsque seules les mains, les doigts, les lèvres ou plus simplement la peau suffisaient ? Puis… nous n’étions pas dans une relation impliquant qu’un des deux dominait l’autre… La petite Sendai avait visiblement beaucoup à apprendre encore. Finalement, avoir vécu tant de temps à Tetsu m’avait au moins servi à ça…

-Reconcentres toi sur le dôme. Je te dirais ce que tu veux savoir lorsque tu réussiras à dresser ce dôme. Je ne te dirai plus rien à ce sujet jusqu’à ce que tu aies terminé ! M’exclamais-je en l’observant toujours. Allé, continues !



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Jeu 11 Oct 2018 - 17:13
Après avoir poser quelques questions plus dérangeante les unes que les autres, Anzu finit par apprendre qu'il existerait des livres parlant de relations entre personnes du même sexe. Elle n'en a jamais entendu parler, où peut-elle en trouver ? Dans la bibliothèque ? Ils doivent être bien caché alors, ou bien en hauteur pour éviter que des enfants se mettent à les lire afin d'éviter qu'Akina ait des ennuis avec ça. C'est aussi une explication, mais en tout cas, Sazuka lui dit qu'elle en possède un et qu'elle le lui prêtera - ou donnera - volontiers, c'est une bonne idée ça, avoir un livre qui a peut-être instruit sa senseï sur le sujet peut répondre à pas mal de questions, mais certainement que le livre dont elle pense est plus proche du roman à l'eau de rose plutôt que du documentaire scientifique ... enfin, au moins, elle aura des réponses sur comment deux partenaires du même sexe goûtent au fruit défendus, par pur curiosité hein. Il fallait dire que c'était à cause de Sazuka ça encore, en lui demandant si elle n'a pas fait de folie avec ... donc elle voulait savoir comment elle aurait pu faire ça. Ses savoirs étaient académiques, donc imaginer un peu de fantaisie dans ses réflexions font que la demoiselle n'a pas beaucoup d'imagination pour tordre ce qu'elle sait déjà.

- Je vois, désolé pour ces questions. Et je veux bien du livre dont tu parles.

Enfin, il est temps de revenir au dôme, maintenant que la base est prête et solide, il fallait maintenant créé ce dôme de chakra au-dessus des deux filles, puis vérifier s'il est solide ou non, assez pour encaisser des grosses attaques du moins. Elle se doute que ce ne sera pas un mur invincible, elle n'a pas le niveau malgré les efforts qu'elle a produit au court de ses derniers entraînement solo. Elle commence donc la génération de son dôme, faisant monter le chakra en altitude pour que tout les points se rejoignent en un seul, afin de pouvoir créé un dôme équilibré et stable. C'est ce qu'elle fit, le dôme se forme pour englober les deux filles, le chakra qui le compose permettait de pouvoir voir au travers.

- Ça me semble bon ... tu pourrais tester sa solidité ?

Elle entend par là frapper de tout ses forces sur le dôme avec n'importe quelle technique pour voir s'il tient ou non. Il fallait donc qu'elle commence par des techniques plus faible avant de progressivement allez de plus en plus fort sur le dôme. Cela lui permettrait de voir si elle a bien gérer son équilibrage ... même si on dit que le deuxième coup est meilleur que le premier, il fallait quand même qu'elle voit pour autre chose : pouvoir le lancer plus rapidement et sans utiliser la base tracée par Sazuka.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 12 Oct 2018 - 16:16



-Pas de problème. Répondis-je à la jeune femme. Poser des questions étaient naturel, quelle qu’en fut la nature. Je te le donnerai la prochaine fois que nous nous verrons. Affirmais-je alors que la Sendai se remit au travail. Je l’observais donc manier son chakra en se servant de la base que j’avais tracé au sol. Bien sûr, ce tracé n’était là qu’en guise d’aide ; et il faudrait plus d’entrainement pour parvenir à générer ce dôme sans en passer par ce support ; forcément… Durant un combat, elle n’aurait pas le temps. Il fallait donc réussir à visualiser la forme, autant sa base, sa hauteur que sa courbure pour parvenir à la reproduire et garder intact son efficacité.

Ce jutsu semblait assez simple à réaliser quand on le voyait apparaître, comme ça, et surtout à la vitesse à laquelle je dressais le dôme ; mais il demandait tout de même, si ce n’était d’être habitué à son utilisation, d’en calculer la faisabilité, l’intégrité, la viabilité etc… pour être sûr de sa résistance. Et ce trait tracé au sol servait justement à ça… permettre de lui donner la bonne forme… Quant à sa résistance ; tout dépendait en fait d’Anzu, de sa concentration et sa capacité à manier son chakra à un niveau bien différent. Bien que son jutsu ressemblant à une tempête de projectiles fut, à mon avis, d’un niveau équivalent.

Finalement elle parvint à le constituer complétement. L’observant, je n’y trouvais aucun défaut ; à priori. Cela dit, comme il était constitué de chakra pur, je ne pouvais vraiment savoir…

-Oui, t’as raison. Il faut qu’on teste sa résistance. Dis-je sans détacher le regard de la paroi translucide. Mais… Devais-je l’attaquer de l’intérieur ? Je n’en savais rien, j’allais essayer, nous verrions bien ce qu’il se passerait. Ainsi, je formai plusieurs mûdras et crachai un long jet d’eau sous haute pression. Si le dôme y résistait, alors Anzu aurait réussi. Si le jet d’eau y créait une brèche… Alors ce serait que son dôme manquait d’une légère touche de chakra…

La Sendai était proche de réussir, mais il resterait cela-dit encore un peu de travail ; rien que pour créer ce dôme sans avoir besoin d’un tracé en guise de base…





_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 12 Oct 2018 - 17:43
Après que Sazuka lui promet de le lui ramener la prochaine fois qu'elle la rencontre le livre dont elle lui parlait, c'était le moment de revenir à l'entraînement après avoir poser des questions assez douteuse. C'est qu'Anzu voulait savoir comment dans les deux camps ça se passe les relations amoureuses, après tout, Anzu a beau être proche de l'âge où les gens commencent à murir, elle n'a pas encore choisit son orientation sexuel donc ... bah, laissons ça à côté, la Sendai reprend donc le contrôle de son chakra, c'est une spécialiste en la matière, après tout, un Sendai ne sachant pas manipuler avec expertise son chakra est un bien mauvais Sendai, donc autant dire qu'il est mal barré ! Enfin, après s'être calquée sur la base tracé par Sazuka, elle commande à son chakra de s’agglutiner autour d'elle, c'est ce qui se passe : à partir de la base, le chakra d'Anzu forme un dôme qui répond aux exigences données par Sazuka, une forme ellipsoïdale, assez grand pour protéger un groupe de personnes ... il ne restait qu'à savoir si le chakra composant le dôme est assez solide ou non. Sazuka se met donc à composé des mudras ... ah, les mudras, elle n'en utilise pratiquement jamais, sauf pour faire des techniques utilisant ce qu'on appelle "le chakra neutre", un des rares autre chakra qu'Anzu peut utiliser.

Un jet d'eau se met à s'écraser sur le dôme, une technique qu'Anzu a vu contre les brigands alcooliques, plutôt efficace pour mettre une personne en état de nuire sans trop le blesser ... enfin, elle croit. Dans tous les cas, le jet à haute pression s'abat sur le dôme sans faire grand chose, pas même une cicatrice. Cela signifiait que le dôme est assez solide ... donc elle pouvait garder en mémoire la dose de chakra à utiliser, mais ce n'est pas fini, il reste encore deux autres points à faire avant de vraiment dire que le dôme est maîtriser : savoir le créer sans base tracée sur le sol, puis se lancer assez rapidement pour bloquer plus rapidement les attaques. Elle ramène donc ses bras, le dôme se décompose avant de disparaître comme son javelot, dans une sorte de fumée.

- On n'a pas encore fini ...

Elle se décale en reprenant son souffle, rester immobile pourrait permettre de le reprendre, mais marcher en le reprenant se révèle plus efficace, allez savoir pourquoi. Elle continue donc de marcher pour s'éloigner de la base de Sazuka. Elle a la dose, plus qu'à savoir lancer le dôme sans utiliser de base. Mais la base, elle l'a vu, donc elle pouvait le tracer dans sa tête ... c'est ce qu'elle fait en se l'imaginant, mais elle n'a pas le temps de faire ça pendant un combat ... ou alors, il fallait qu'elle soit plus réactive ... oui, c'est comme ça que ça doit se passer : imaginer la base, la créé avec son chakra, ordonner qu'il s'accumule autour pour former le dôme ... tout cela doit se passer en quelques secondes. Il fallait donc qu'elle prévoit tout à l'avance ... qu'elle se spécialise dans la création du dôme pour pouvoir le lancer aussi rapidement que naturellement. Après cet entraînement, il allait falloir qu'elle s'amuse à le lancer plusieurs fois pour s'habituer. Enfin, c'est après qu'elle reprend son souffle.

- Tu n'as jamais rencontré de Sendai avant moi n'est-ce pas ?

Elle l'avait remarqué pendant qu'elle inspectait son dôme, mais elle l'a dit, il fallait qu'elle finisse son apprentissage avant d'avoir des réponses. Mais ce coup-ci, cette question est rhétorique, elle savait déjà la réponse, elle la voyait légèrement perdu en regardant son dôme, surprise de voir qu'elle se débrouille sans mudras ... ce n'est qu'une partie de ce que les Sendai peuvent faire. Même Anzu est loin d'avoir utiliser à son plein potentiel cette capacité qu'elle a hérité malgré elle et sa famille.

- Imaginer la base ... la reproduire ... créer le dôme ...

Elle se le répète à voix basse, se concentre sur la vitesse dans laquelle elle doit faire tout ça, l'ordre dans laquelle elle doit faire les choses ... très bien. Elle pointe le sol autour d'elle avec ces bras, libérant du chakra autour d'elle pour reproduire assez fidèlement la base de Sazuka pour qu'ensuite, elle lève les bras, les tend vers le sommet du dôme, pour que le chakra s’agglutine à grande vitesse pour former le fameux dôme. Tout cela se passe en deux secondes, c'était encore trop lent, les attaques sont deux fois plus rapides à venir vers elle. Elle doit encore apprendre à le lancer, mais c'est à force de l'utiliser qu'elle se le remémorera.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 12 Oct 2018 - 19:51



-Hum… En fait, le but après c’est que tu réussisses à créer ce dôme sans avoir le tracé. Essaye juste mémoriser sa forme. Lui conseillais-je. Je ne pouvais à priori rien lui conseiller d’autre… Moi, j’avais tout calculé, de la forme à la façon dont il se formerait et je savais parfaitement ce que j’avais à faire dès que je réalisais les mûdras. C’était bien plus complexe que de créer un mur, qu’il soit de pierre ou seulement de chakra. Cela dit, Anzu savait créer un dôme, plus petit… donc je supposais que cet exercice-ci était sans doute moins difficile que pour un ninja ne s’étant jamais rompu à cet exercice. Grosso modo, elle avait déjà de bonnes bases pour y arriver.

En dehors de répéter l’exercice jusqu’à obtenir un résultat parfait, elle n’avait plus grand-chose à faire ; pouvoir maîtriser ce jutsu n’était donc plus qu’une question de temps, et même si elle était endurante, je doutais qu’elle y parvienne le jour même. Après, ce jutsu demandait un apport en chakra assez conséquent et à force… pouvait engendrer une grande fatigue ; come tout abus de chakra, d’ailleurs. Sans compter qu’elle devait améliorer sa vitesse d’exécution et de création sans être certaine de pouvoir arriver au niveau attendu pour rendre cette barrière pleinement efficace.

-Bien, je pense que tu n’es vraiment pas loin d’y arriver. Mais, fais attention à ne pas trop abuser de ton chakra. Apprendre ce genre de jutsu… ne se fait pas en quelques heures. La prévins-je après sa dernière tentative. Effectivement, il fallait faire attention avec le chakra… Ne pas trop présumer de ses forces, y aller par étape. Maintenant qu’elle avait bien compris comment créer une structure de cette ampleur, sans utiliser une quelconque affinité… Oui, la suite n’était qu’une question de temps. Il fallait bien garder à l’esprit qu’avec le cumul de fatigue liée à la dépense de chakra il était aussi plus « facile » de commettre des erreurs…

-Essayes encore quelques fois, et après, tu devras te reposer. Ordre du médecin.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 13 Oct 2018 - 17:18
Après le dernier conseil de Sazuka, Anzu a créé son dôme sans se baser sur une base pré-faite, il ne lui restait qu'une chose à faire : pouvoir s'habituer à lancer ce dôme. Cela allait lui prendre des jours et des jours pour parfaire ce dôme et pouvoir le lancer plus rapidement. Deux secondes, c'est trop lent, elle a le temps de se manger une attaque à distance lancer par une personne ayant la même maîtrise du domaine qu'elle ou Sazuka, donc ce dôme assez solide pour tenir face à une puissante attaque ne servirait à rien si l'attaque la touche sans qu'elle ait le temps de le déployer. Elle comprend donc la dernière phrase de Sazuka, la lancer plusieurs fois, puis se reposer. C'est vrai que cette attaque demande beaucoup de consommation de chakra, mais la Sendai est prête à passer des jours et des jours avant de la perfectionner, et elle se doute que, même en ayant une grande réserve de chakra, elle ne réussira pas à lancer ce jutsu à la vitesse qu'elle veut pendant une seule journée. Elle allait finir effondrer par terre sinon.

- Très bien docteur.

Elle enchaîne donc la création de ce dôme une fois ... deux fois ... continue jusqu'à ce que son chakra commence à lui faire défaut. Elle s'arrête pile avant de franchir le cap du "je ne peux plus bouger", en tant que Sendai, elle connaissait les limites de son propre chakra et quand elle commence à ne plus avoir assez de chakra pour lancer une attaque. Elle s'arrête donc au bout de quatre à cinq tentatives en plus, en comptant le temps de repos entre chaque création de dôme, ça lui prenait une bonne heure, une bonne heure à lancer ce dôme de la plus rapide des façons en gardant toujours la qualité du dôme ainsi que sa forme en tête. Mais elle ne parvient pas à le lancer sur moins de deux secondes, mais elle sait qu'à force, ce dôme sera pratiquement instantané, il fallait juste persévérer.

- Je vais m'arrêter là ... mon chakra commence à me faire défaut ...

Elle souffle un peu en essuyant sur front qui commençait à lâcher une grosse partie du liquide contenu par son corps mélanger à quelques substances ici et là. Si elle avait su que lancer des dômes seraient aussi fatigant, mais pour un dôme de cette taille, elle s'y attendait un peu. Enfin, comme convenu avec Sazuka, elle allait se reposer, déjà là, elle se repose un peu en arrêtant d'utiliser son chakra, donc en s'asseyant par terre.

- Sinon ... je me suis entraînée avec Yuna ...

En tant que senseï des deux filles, peut-être que ça intéressera un peu plus Sazuka.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Hier à 18:07



J’étais contente qu’Anzu comprenne ce que je voulais lui dire et surtout qu’elle ne s’obstine pas à vouloir maîtriser ce jutsu d’une classe supérieure en une seule fois. Je connaissais bien les limites du chakra et du corps, en tant que médecin d’une part ; mais aussi pour les avoir expérimenter. Si parfois jeter ses dernières forces dans une entreprise pouvait s’avérer utile ; d’autre fois il fallait faire preuve de patience et surtout de tempérance. Et puis, rien ne pressait vraiment… il valait mieux apprendre à marcher avant de vouloir courir…

-Tu as bien travaillé aujourd’hui ; ça ne sert à rien de vouloir en faire trop. Et ça t’apprend aussi à bien gérer ton chakra. Lui répondis-je avec sourire bienveillant. Oui, nous reprendrions le lendemain et cela devrait suffire. Après tout, il ne s’agissait du plus complexe des jutsu même s’il demandait une certaine concentration et minutie. Alors que j’observais le ciel un bref instant, j’esquissai un nouveau sourire lorsqu’elle me parla d’un entrainement avec Yuna. Je voulus rebondir sur cette nouvelle pour la taquiner mais… sachant qu’elle n’avait finalement qu’assez peu de connaissances sur le sujet… Je me ravisai.

Comme on dit : les meilleures blagues sont les plus courtes. Alors je soupirai, non pas parce que la jeune femme m’exaspérait, loin de là ; mais surtout parce que je réalisai la bêtise dont je pouvais faire preuve, de temps en temps. Enfin, ce n’était pas grand-chose… mais dans le fond j’étais assez fière de pouvoir me rendre compte que j’allais trop loin, par moment, sans que personne n’ait besoin de me le dire… Oui, il était facile pour moi de me satisfaire de n’importe quelle évolution, aussi dérisoire soit elle…

-Oh, et quel genre d’entrainement ? Ah… une phrase à sous-entendu, malgré moi que je remis rapidement dans le bon ordre : Je veux dire, Taijutsu… ninjutsu ? Voilà, j’avais écarté tous sous-entendus à teneur lubrique… Mais il était vrai que pour nous, shinobi, le mot « entrainement » pouvait vouloir dire beaucoup de chose ; et pas forcément en rapport avec la luxure… Enfin, je lui fis signe de me suivre, ou de m’accompagner… Il ne nous servait à rien de rester ici… Après tant d’efforts… Il faut manger. Soulignais-je. Et je n’ai pas prévu de gâteau de carotte aujourd’hui… Et comme j’étais dans jour, à priori, de bonté… C’est moi qui paye. Il fallait savoir récompenser les gens lorsqu'ils fournissaient autant d'efforts pour atteindre un objectif...



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Recherche et acquisition p2 [Sendai Anzu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: