Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Analyse et apprentissage d'un parchemin [Hayate]


Mar 18 Sep 2018 - 22:34
Spoiler:
 

Elle avait invité Hayate, son cousin, à son dojo sous-terre. Il n'aurait aucun mal à trouver le chemin. Hormis sa trace de chakra, elle avait disposée au sol des braseros dont les flammes éclairaient les murs de pierre qui constituait son dojo.

D'abord, il descendrait dans l'escalier en colimaçon d'un étage. Puis il prendrait l'unique couloir, avec des fameux braseros tous les cinq mètres. Tout était en pierre, polie ou brute. Même les portes des différentes pièces. S'il était curieux, il pourrait même voir une porte portant le nom de Kami. Une autre portant le nom d'Hachimon ainsi que les noms des membres de son équipe. D'autres portes étaient neuves, vierges de toutes inscriptions. Les braseros mènerait à une large salle d'entrainement, dont le sol était en pierre polie, et un large parchemin sur le mur du fond affichait en grand le symbôle de l'école : Jishin. Cela voulait dire "Séisme". Sur le mur de droite, une table - en pierre, comme tout le mobilier - avec de quoi se rafraichir dessus.

Toph était là, au centre de la pièce, assise en tailleur devant un parchemin. Elle l'attendait dans un kimono vert et jaune. Elle vit arriver avec son Byakugan, activé.

Bonjour Hayate-san. Bienvenu dans le Dojo de l'école Jishin. C'est une école que je dirige avec Kami-san pour développer le Juken et les arts dotons.

La genin boxeuse se leva et accueilli son visiteur en se courbant. Elle ne développa pas plus que cela son projet. Elle voulait faire d'abord une démonstration à Takumi-san avant d'en parler aux autres membres de sa famille. Après tout, mélanger le doton au juken était quelque chose de très nouveau, et il fallait rester prudent sur les applications.

Toph se releva et le fixa dans ses pupilles pâles. Hayate commençait également à être renommé dans le village. On racontait que sa maitrise des tenketsus était élevée, ainsi que sa maitrise du futon. Certains l'appelaient même "Takumi-junior". Mais à ne pas en douter, il se forgerait son propre nom.

Si je t'ai fait demander, c'est parce qu'il se trouve que j'ai analysé un parchemin depuis quelques semaines sur une technique Juken de haut niveau. Une technique presque légendaire dans notre clan, j'ai eu beaucoup de chance de trouver ce parchemin. Un véritable trésor. J'y ai mis du temps mais j'ai appris la technique. Et maintenant, je me demandais, tout simplement...

... si tu désirai mon aide pour apprendre les 64 coups du Hakke.

Ce n'était pas tout à fait désintéressé de la part de Toph. D'une part, il s'agissait de relancer un peu sa relation avec son cousin qui s'était refroidie. D'un autre part, il s'agissait d'un test... pour elle. En tant que maitre des arts martiaux, et que maitre de l'école Jishin, elle devait commencer à apprendre à enseigner aux autres. Elle avait ici l'opportunité de tester sa méthode d'entrainement, avec l'aide d'un parchemin. De tester des approches différentes, avec un élève doué - car oui Hayate était doué, et ça arrachait le coeur à Toph de l'admettre.

De plus... cette technique ferait partie intégrante de l'école Jishin. C'était le summum de l'art Hyûga. Il n'y avait aucune raison de ne pas l'intégrer à son cursus. Si cette technique était bien placée, elle sonnait la fin du combat, tout simplement. Plus qu'une technique pivot, cette technique, si bien placée, achevait un combat, purement et simplement.


Dernière édition par Hyûga Toph le Dim 14 Oct 2018 - 15:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 25 Sep 2018 - 23:57
Le chemin fut pour le moins étrange. Je devais me rendre a l’intérieur du domaine pour voir ma propre cousine.Bizarre non? Certes, ils n'avaient pas repris contact depuis un moment.Je n'avais pas pu manquer les travaux mais de la construire une espèce de base secrète sous le domaine. Du Toph dans toute sa splendeur non? Es que cela me surprenait ? Oui a vrai dire.

Un véritable complexe sous terrain avais été crée ,je savais qu'elle fondais mais cela ...Cela dépassais toutes espérances, cela m'arrachais de le dire mais bordel ça avais de la gueule.Un couloir de pierre, des braseros flamboyants en pierre, des énormes portes en ...pierre ainsi que certaines portes aux noms de Kami et de Hachimon. Je crois que c’était l’équipe de Toph. Bref c’était grandiose et très ...Toph.

Elle avais du beaucoup évolué depuis le temps et quelque chose me disais qu'elle était restée la même depuis le temps ou nous nous battions pour des broutilles. A cette pensée j’eus un petit sourire. J'arrivais devant mon hôte m'attendant dans un kimono vert un parchemin en main.

-Bonjour Hayate-san. Bienvenu dans le Dojo de l'école Jishin. C'est une école que je dirige avec Kami-san pour développer le Juken et les arts dotons.

Elle m'accueillit donc,sans un mot et je prenais place la ou elle voulais sans prononcer le moindre mot. Je ne voulais surtout pas l'interrompre:

-Si je t'ai fait demander, c'est parce qu'il se trouve que j'ai analysé un parchemin depuis quelques semaines sur une technique Juken de haut niveau. Une technique presque légendaire dans notre clan, j'ai eu beaucoup de chance de trouver ce parchemin. Un véritable trésor. J'y ai mis du temps mais j'ai appris la technique. Et maintenant, je me demandais, tout simplement...... si tu désirais mon aide pour apprendre les 64 coups du Hakke.

-LES 64 POINGS DU HAKKE ? NAN SÉRIEUX TU LA MAIS C'EST INCROYABLE ! UN PARCHEMIN D'UNE TELLE VALEUR! SA PLACE EST DANS UN MUSÉE !

Je m’étais levé, droit comme I, les yeux pleins d’étoiles similaire a de l'hikariton avant de me remettre a genoux. Je m’éclaircis la voix avant de dire:

-Apprends moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 26 Sep 2018 - 23:39
Hayate était super motivé à l'idée d'apprendre cette technique. Toph fut surprise, puis esquissa un sourire. Oui, c'était bien le style d'Hayate de vivre sa vie à du trois-cents à l'heure en permanence. Il voulait mettre le parchemin dans un musée, mais il serait nettement mieux au mur de son dojo. Une sorte de trophée, on pourrait dire.

Ou alors elle pourrait le rendre à la Collectionneur, mais c'était un peu dommage.

Ce n'est pas un entrainement facile. Il sera dur et long.

Toph avait mis deux mois à décrypter le parchemin. Hayate apprendrait la technique plus rapidement, c'était certain. Mais il y avait des chemins pour lequel il n'y avait pas de raccourcis. Et cette technique demandait de l'endurance, de la flexibilité, de la précision, et de la puissance. Tout s'entrainait, mais cela demandait du temps et de l'investissement.

Le parchemin parlait d'une position de base, je vais te la montrer.

La posture était basse -Toph s'agenouilla avec les deux jambes écartées, puis elle écarta ses bras. Le gauche, elle le plaça en parallèle de sa jambe droite, paume vers le sol. Son bras droit était tendu vers l'arrière, en pointant le plus haut possible. Cette posture était inconfortable, utilisait des muscles rarement sollicités. Pourtant, Toph répéta le mouvement lentement devant Hayate plusieurs fois pour qu'il puisse bien s'en imprégner. C'était le premier Kata du parchemin. Elle avait mis du temps à comprendre son importance.

Enfin, elle se redressa, essuya rapidement son front transpirant et s'adressa à son cousin.

Reproduis-là, et tiens une heure dans cette position. Ce n'est pas aussi simple que cela puisse paraitre.

La première bataille serait donc une bataille d'endurance. La seule chose qui pouvait aider Hayate, c'était s'il était déjà familier avec une forme proche des 64 poings. Par exemple, la technique soeur des trente-deux poings. Mais cela ne lui donnait pas tout en main. La posture était encore plus extrême, l'effort à fournir encore plus important à chaque moment... Et ce n'était pas pour autant qu'il avait entrainé son endurance à ce sujet.

Le Parchemin disait que pour comprendre le mouvement, il fallait d'abord comprendre le non-mouvement. C'était la première leçon.

Et au bout de quelques minutes. Toph se mit à lui jeter des petits cailloux dessus.

C'était pas dans le parchemin, ça. C'était juste pour s'amuser et voir ses réactions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Ven 5 Oct 2018 - 16:41
-Ce n'est pas un entrainement facile. Il sera dur et long.

Et comment, de ce que je savais pour utiliser cette technique, l'utilisateur doit posséder un Byakugan puissant, pour voir le flux de chakra de l'adversaire, ainsi que les 361 tenketsus du système circulatoire du chakra. Il doit également maîtriser le Jûken du clan Hyûga.
J’étais donc un candidat potentiel . Dans les livres de mon père on parlait souvent de cette technique comme le pinacle du juken.
La technique consiste à frapper les tenketsus de l'adversaire très rapidement à l'aide du Jûken pour complètement les fermer et donc empêcher l'adversaire de pouvoir malaxer son chakra. Réaliser cette technique sur un adversaire affaibli peut provoquer sa mort et s'il n'est pas affaibli, il ne peut plus utiliser son chakra ce qui change totalement la donne en faveur de l'utilisateur de cette technique.

Toph faisais de moi un genin heureux car cette technique je l'avais toujours recherchée et jamais je n'avais pu la maitriser. Je manquais de quelques chose et Toph savais désormais de quoi. Enfin je l’espérais.

-Le parchemin parlait d'une position de base, je vais te la montrer.

Elle se plaça dans une position que je connaissais que trop bien, je m'étais deja exercée a la pratiquer mais s'en pour autant la maitriser.

-Reproduis-là, et tiens une heure dans cette position. Ce n'est pas aussi simple que cela puisse paraitre.

-Bien.

Les mouvements que j'avais souvent reproduit me revinrent en mémoire et mon kata fut impeccable enfin si la technique ne nécessitait que cela...C'est donc sans effort que j’exécutais les directives de toph .

-Le Parchemin disait que pour comprendre le mouvement, il fallait d'abord comprendre le non-mouvement. C'était la première leçon.

Puis elle se mit a me lancer des cailloux et ça je suis sur que c'etait pas dans le manuel.

-Toph tu veux bien arrêter ? Et puis je me suis deja entrainé des centaines de fois sur ce mouvement... J'y arrive mais il me manque quelque chose . Surtout sur le mouvement de fin. ca n'a pas de sens je n'arrive pas a placer les quatre derniers coups. Je dois louper quelque chose. Il n'y a pas écrit ça dans ton rouleau ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 11 Oct 2018 - 20:50
Bon, apparemment Hayate n'avait aucun sens de l'humour. Toph dut arrêter de jeter des cailloux. Pourtant c'était super drôle. Elle s'attendait à ce qu'il pose une question du genre "pourquoi" et elle avait même préparée une super réplique digne d'un ancien sage du pays des remparts. Mais non, il demanda juste d'arrêter, alors elle s'arrêta. Le genin semblait avoir une haute estime de ses capacités. Il ne lui manquait que les quatre derniers coups ? Toph haussa un sourcil réprobateur.

Si tu te focalises trop sur la fin, tu risques de perdre de vue le début. Le parchemin est clair. Commence par garder cette position et reste de manière immobile. L'important n'est pas dans la réplique exacte du kata - qui tu fais de manière excellente - mais dans la transition.

Il fallait fluidité et flexibilité pour arriver à frapper autant de fois en un laps de temps aussi court. Plus de soixante attaques en moins de quelques secondes, c'était un rythme très imposant. D'autant plus qu'il fallait viser avec précision certains points de l'anatomie adversaire. Des points qui connaissaient eux-même des variations d'individus à individus.

Non, l'exécution n'avait jamais été difficile basée sur un simple kata.

Rester dans cette position sera de plus en plus difficile pour tes muscles, mais en apprenant à passer de manière efficace entre l'immobilité et l'action, tu vas gagner des petits intervalles de temps qui sont nécessaires. Particulièrement sur la fin.

C'était les conseils du parchemin, que Toph avait déchiffré. Mais le parchemin s'était en partie effacé dans l'effort, comme par échange mystique avec Toph elle-même. Elle secoua la tête. Il n'y avait pas de raccourcis. Hayate maitrisait tous les katas à la perfection. On voyait en lin un prodige du clan qui avait toujours écouté avec assiduités les conseils et les cours des anciens.

Là où Toph était une intuitive qui avait tout redécouvert par elle-même, avant de foncer tête baissée dans un mur. Certaines choses ne pouvaient être redécouverte, simplement. Allier l'ancien au nouveau, avait dit Kami. C'était l'optimum.

Par hasard, tu ne maitrises pas déjà les 32 poings du Hakke ? L'enchainement est légèrement différent dès le début, c'est peut-être ça qui t'empêchait de terminer les derniers coups. Une perturbation au début peut avoir des répercussions dans son intégralité.

L'effet papillon, il parait.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Analyse et apprentissage d'un parchemin [Hayate]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: