Partagez | 

Pour la reconnaissance


Ven 7 Juil 2017 - 1:21
I. LA LÉGENDE

Pour ne pas changer, le garçon se trouvait une fois de plus à la Grande Bibliothèque de Kumo. Néanmoins, il fut isolé de tous les lecteurs contrairement aux autres jours. Tout seul, tranquillement installé au fond de la bibliothèque près des derniers rayons, il venait de découvrir une toute nouvelle chose. On entendait parfois des rumeurs, on disait souvent que c'était des légendes, mais certains ouvrages confirmaient formellement leur existence. Des créatures qui firent leur apparitions bien avant l'homme et les shinobis. Des animaux qui sortaient du lot, possédant des caractéristiques inimaginables. Dans ce livre, on disait que ses animaux possédaient des tailles extraordinaires, mais aussi des pouvoirs. Comme si ces êtres furent une espèce plus évoluée que celles actuelles. On racontait qu'un homme fit un jour l'exploit de rencontrer une de ces bêtes et même coopérer avec elle. On l'appelait la Machoire et d'après les lignes de ce récit, il serait venu à maîtriser un crocodile gigantesque, mesurant quatre fois la taille du monstre marin. L'animal et l'homme, ensemble accomplirent de grands exploits. Des conquêtes, des batailles, de grands affrontements. Cette histoire mettait en scène un personnage grand par ses actes et sa puissance, accompagnée de sa fidèle monture. Une histoire dont le contexte pouvait faire penser à une histoire bonne qu'à racontée aux enfants avant de dormir.

Cette histoire méritait-elle d'être cru ? Dans un monde, ou plus rien n'était réaliste. Dans une ère où les shinobis existaient, possédant tous de nombreux et puissants pouvoirs, parfois même impensable. Dans un monde où les légendes se comptaient par milliers. Dans un monde qui ne fut pas entièrement découvert par l'homme. Dans un monde comme celui-ci, de telles créatures pouvaient-elles exister ? Une question pareille relevait du point de vue de chacun. Qui seraient évidemment, tous différents dès un des autres. Le tout dépendait de la vision de la personne en question, de sa réflexion, de ses croyances. Kahei, lui y croyait. Il n'était pas du genre à dire « je ne crois que ce je vois ». Non. Le monde restait un mystère pour l'homme. Alors ça serait possible. Le garçon raisonnait de cette façon. C'est ce genre d'histoires qui le poussait à être paussi curieux et approfondir ses recherches. Si de telles créatures vivaient au sein de Kaminari voire même Kumo, ça valait le coup d'y jeter un œil. Puis, qui sait ce qu'il gagnerait faisant la découverte, voire même forger un lien avec la créature ? Juste en terme de puissance, ce serait quelque chose. Il désirait de la reconnaissance ? Désormais c'était possible, en devenant le premier Kumojin à maîtriser un être aussi puissant.

Il comptait mettre tout son cœur dans ses futures recherches. Enfin, il avait une possibilité de faire ses preuves et être accepté par l'ensemble des siens. Tout comme se faire au nom dans le village caché par les nuages. Bien que pour le moment, il se basait seulement sur un ouvrage, il n'allait pas se faire attendre pour avoir du concret. En déposant le livre à sa place initiale, il quitta sa place. Ça commençait dès aujourd'hui.

II. LES RECHERCHES

Lors d'une investigation classique, il fallait des pistes à suivre. Celles-ci pouvaient ensuite amener à des réponses beaucoup plus concluantes et faire avancer considérablement l'enquête. On parlait d'une enquête banale. La recherche que menait Kahei elle, était tout aussi spéciale tout comme lui. Qui serait assez fou pour essayer de prouver certaines légendes ? Juste pour quelqu'un de son âge, c'était inconscient. Même des personnes plus âgées et plus expérimentées pourraient ne pas oser se lancer dans une telle quête. Du cran, il en fallait peut-être. Pour le garçon c'était tout autre chose, qui collait tout simplement avec sa soif de savoir. Dernièrement, ses activités ne résumaient à rien mis à part bouquiner, s'entraîner, bouquiner, s'entraîner.. Il nécessitait une occupation digne de ce nom. Le tout accompagné d'une petite touche de mystère et de folie. Commencer à traquer des créatures inconnues à ce jour était parfait. Surtout avec le grain d'adrénaline, ses activités n'étant pas recensées ni officielles.

Dans un premier temps, il voulait obtenir d'avantages d'informations sur ses bêtes. L’ouvrage en disait long, mais il désirait avant-tout avoir l'avis d'une autre personne à ce sujet. Un vieil homme, qui tenait la Grande Bibliothèque. On disait de lui qu'il avait assisté à la création de ce trésor de savoir lorsque Kumo s'appelait encore Shitaderu. Un Suzuri, sans grande surprise. Le clan fondateur de Kumo tenant en toute logique ce lieu. Une grande et respectable personne, très ouverte aux dialogues. D'ailleurs, il adorait entretenir des conversations avec les nombreux lecteurs. L'adolescent eut la chance de lui parler une fois auparavant. Il se retrouvait plus ou moins dans ce corps âgé, qui aimait tout autant que lui connaître les avis de tous. Si une personne pouvait l'aider, c'était bien lui.

Confortablement installé dans ses bureaux, il semblait écrire un livre. Une longue chevelure grisée, de nombreuses rides montrant ses longues années d'existence. Il accueillit le jeune garçon après que celui-ci tapa à la porte en le conviant à s'installer. Il dressait un sourire, toujours content de recevoir des visiteurs.

» Bien le bonjour mon garçon. Qu'est-ce qui t'amènes voir un vieil homme de ma trempe ?

» Mes respects monsieur. Je viens vous voir à propos d'un livre que je viens de terminer. Si je dis « la Mâchoire », je suppose que ça vous dit quelque chose ?

Bien évidemment, il acquiesça. Cet homme devait sans doute connaître toutes les histoires racontées au sein de cette bibliothèque. Vu qu'il avait assisté à l'entière évolution, tous les livres entrants dans les rayons devaient lui être connu. Il ne serait pas étonnant de savoir qu'il en aurait écrit une tonne aussi.

» Que pensez-vous de cette histoire ? Enfin, pour faire plus clair. Vous pensez que de telles créatures existent dans notre monde ?

» C'est une belle histoire qui est racontée hein ? Notre monde reste un secret. On découvre de nouvelles choses chaque jour. Mais je pense que si l'homme croit fort en une chose.. Il sera en mesure de la retrouver.

Cette phrase venait clôturer la discussion. Sûrement un manque d'information à ce sujet ou alors, il souhaitait que Kahei se fasse sa propre opinion. S'il y croyait véritablement, il irait jusqu'au bout des choses. Ainsi, il quitta la bibliothèque pour se rendre dans une auberge. Souvent, on pouvait y trouver du boulot, entendre des récits en chants ainsi que les derniers ragots au même titre que le bar. Disons juste que l'ambiance était plus plaisante.

Il attendit le soir même pour s'y rendre. C'est le soir qu'il y avait le plus d'activité, le plus de monde. En gros, le soir s'avérait être la meilleure des occasions pour obtenir des informations. Une fois à l'intérieur, son premier réflexe fut de demander au ménestrel de chanter les aventures de « la Mâchoire ». Malheureusement il ne la connaissait pas. Tant qu'à faire, pas la peine de tourner autour pot. Kahei n'avait pas de difficulté à faire le premier pas, surtout pour demander des choses parfois absurdes. En se présentant au comptoir, il demanda si certaines histoires à propos d'une ou plusieurs créatures au sein de Kaminari avaient du concret. Mais la dame fut interrompue avant même de dire un mot. Un verre se cognant au bar se fit entendre, tandis qu'un mastodonte prenait place sur une chaise, aux côtés de Kahei. A quelques détails près, c'était le portrait caché de Daisuke.

» Des créatures, hein gamin ?! Il y a pas longtemps, un groupe devait mettre la main sur une bête gigantesque dans les montagnes. Mais ils n'ont pas eu le cran d'y aller. Alors arrête tes conneries, ce n'est pas toi et ton corps de brindille qui pourra faire le poids.

Une réponse n'était pas obligatoire pour cette ordure. Mais si son information était vraie, c'était une piste à suivre..

III. LE DÉPART

Lorsqu'il s’apprêtait à quitter l'auberge pour rentrer chez lui afin de prendre une bonne nuit de repos pour continuer ses recherches demain, il fut interrompu par ce trentenaire. Qu'est-ce qu'il voulait ? Si c'était encore pour le décrédibiliser en public à cause de son jeune âge en rapport avec son objectif, il pouvait aller se faire mettre. Mais bien au contraire, il voulait aider le jeune garçon. Surprenant. Pour le coup, il prit un instant de réflexion. Il ne devait pas donner une réponse stupide pour une personne du même genre. Certes, il s'était fait un premier avis négatif à cause de ses premières paroles, mais il ne le connaissait pas réellement. Qui sait s'il pourrait lui être utile ? Mais ce fut un seul et unique argument qui poussa le manipulateur de métal à accepter son aide. Le Pays de la Foudre. Pour que l'adolescent continu ses recherches et espère tomber sur une créature, il devait obligatoirement quitter le village. Bien que les montagnes signalées n'étaient pas si loin que ça de Kumo, il serait sûrement bloqué par l'administration du village. Même avec son grade, car sa sortie n'avait rien d'officielle. L'homme lui était apparemment un ninja de classe supérieure. Et lui devait quitter une journée le village pour quelques affaires personnelles, chose approuvée par la direction. C'était donc donnant donnant. Kahei aidait cet homme dans sa tâche. L'homme aidait Kahei dans ses recherches. Mais le garçon n'était pas dupe. Il se doutait bien qu'il s'en fichait royalement de recevoir l'aide d'un gosse. Ce qui l’intéressait c'était de l'utiliser pour lui aussi mettre la main sur une mystérieuse bête. Tant qu'à faire, il comptait aussi le manipuler en le faisant penser qu'il était sous ses ordres. Ce visage de jeune enfant n'était qu'une facette. Là on ne parlait pas seulement de confirmer la présence de ses créatures. On parlait de s'en servir pour se faire un nom. Un moyen d'être reconnu par tous. Alors impossible de se faire devancer par un ivrogne.

Comme prévu, le lendemain, les deux se retrouvèrent devant les portes du village. Des gros sacs à leurs dos, le tout pour assurer sur plusieurs jours si rien ne se passait comme prévu. Visiblement mené par le Jônin dénommé Ashi, l'adolescent put passer sans aucun problème avec lui. Une fois quelques minutes à marcher en dehors du village, le trentenaire prit une carte avec lui. Une carte de la région, avec les différents lieux recensée. Une croix fut marquée sur l'emplacement d'une montagne. Cela semblait être le lieu où la créature pouvait être trouvée. Ashi parlait hier d'un groupe qui fut missionné pour trouver cette espèce. Mais la mission n'avait jamais abouti. S'il détenait la position exacte.. Il devait sans doute faire partie de cet ancien groupe. Cela ne serait pas surprenant. Et s'il souhaitait coopérer avec le garçon, ce fut sans doute pour sa détermination qui s'affichait clairement. Ou alors pour l'utiliser comme appât..

» Bon, 'llez gamin ! On devrait y être en deux heures de marche si on garde un bon rythme.

Il acquiesça tout bêtement, sans spécialement lui adresser la parole. Alors direction verscette fameuse montagne. Le paysage en dehors des nuages était fort sympathique à contempler. Dans la zone traversée par les deux protagonistes, il y avait place à la faune ainsi qu'à la flore. Quelques fois, des petites collines. Il y avait seulement une véritable montagne et figurait comme la plus grande de la région. Enfin bref, ça collait bien à l'environnement de la Foudre. La conversation entre les deux fut quasiment absente. Parfois le trentenaire cherchait à discuter avec Kahei qui se contentait de répondre simplement sans lui laisser la possibilité de rebondir. En temps normal, l'adolescent était sociable et n'hésitait pas à discuter avec quelqu'un. Mais pour le coup, il ne faisait pas du tout confiance à cet homme. Non pas dans le sens où il le laisserait seul, blessé une connerie dans le genre. Plus à essayer de lui voler le mérite de cette mission personnelle.

Ils arrivèrent ensuite à ce fameux sommet. Un chemin y était déjà tout fait pour permettre d'arriver en haut. Comme si l'arrivée de quelqu'un était attendue. Dans un premier temps, les deux prirent une courte pause. Juste pour récupérer, s'hydrater, manger un petit bout et repartir directement. Plus ils prenaient de la hauteur, plus des bruits résonnaient. Un son semblable à celui de battements d'ailes, mais en gros nombre. Comme s'il était provoqué par plusieurs choses. Bon sang. Un tel bruit ne pouvait que confirmer les idées des deux personnages à propos d'une créature. Même si ça pouvait être inquiétant, aucun moyen de revenir en arrière après tout ce chemin. La réponse que cherchait l'homme, comme Kahei se trouvait juste à quelques minutes. La dernière ligne droite, alors c'est parti !

IV. LIGNE DROITE

» EH GAMIN, SOMBRE MERDE AIDE MOI ! — S'en suivit un long crie bruyant provenant du trentenaire.

Au sommet de la montagne, Kahei était accroupi le regard rivé vers les cieux. Vous vous demandez certainement ce qu'il se passait ? Pourquoi Ashi se trouvait dans une merde pas possible et criait à l'aide ? Pour mieux expliquer cet incident, revenons quelques minutes en arrière. Les deux personnages arrivèrent comme convenu tout en haut de la colline. Une fois arrivée, ils purent contempler ce qui provoquait ce battement d'ailes extrêmement bruyants Devant eux, venait de se confirmer la croyance de Kahei. Une immense bête utilisait ce sommet comme nid. Deux gros yeux qui recouvraient pratiquement tout son visage. Des grandes ailes qui limite, envoyaient des bourrasques de vent. Un long corps en général et une taille incroyable. Se dressait une gigantesque libellule, observant de ses jumelles les deux shinobis de Kumo. Ce regard était très bizarre à cause de la forme de ses yeux, mais à force ça en devenait même effrayant.

Mais la réaction d'Ashi fut inexplicable, inconsciente et surtout idiote. Ce débile poussa un cri de guerre, en déballant de nombreux propos à l'encontre de cette créature. Il crachait toute sa haine envers elle, comme s'il l'avait déjà croisée. Comme si cet insecte lui devait quelque chose. Puis dans sa folie, il s’élança droit vers la bête. Quel idiot. Surpris de sa réaction, Kahei ne sut quoi faire sur le moment. Alors après une série de signes, le trentenaire fit apparaître plus d'une dizaine de projectiles se dirigeant tout droit vers la créature. Malheureusement pour lui, son comportement puéril le dirigea tout droit vers sa perte. Sans surprise, l'insecte géant évita avec aisance les armes se dirigeant vers lui. Puis en battant des ailes d'un coup, il se dirigea très rapidement vers le shinobi qui ne devait être qu'une fourmis à ses yeux. Sa vitesse était incroyable pour sa taille. En usant de ses pattes, il attrapa l'ivrogne pour le garder avec soi tout en volant. Voilà pourquoi il demandait de l'aide.

C'était incroyable de voir une telle bête. Mais est-ce que le danger couru en valait le coup ? Les deux ne venaient-ils pas de signer leur arrêt de mort ? Fort heureusement non. La créature laissa tomber Ashi par terre. La chute ne fut pas mortel, mais tout de même conséquente pour l’assommer. Tandis qu'il voulait se ruer vers lui pour déterminer son étât, la libellule céruléenne se posa juste devant, lui barrant la route. Bordel. C'était son tour ? Elle comptait aussi le rendre inconscient pour le dévorer juste après ? Encore une fois, non. Le plus frustrant était de ne pas pouvoir déterminer son humeur. Impossible de savoir si elle était étonnée, furieuse, ou autres. Alors que son regard ne laissait place qu'au choque, il fut davantage surpris quand il entendit une voix résonner dans sa tête. Tout portait à croire que les paroles qu'il entendait provenaient du géant. Il écoutait alors, en apprenant qu'il semblait nettement plus intelligent que son coéquipier. Et que s'il souhaitait le sauver, il allait devoir se plier à une épreuve. S'il en sortait vainqueur, il pourrait alors le récupérer sain et sauf. En revanche, aucun détail s'il venait à perdre. Inquiétant.

Voici donc la fameuse épreuve soumise à Kahei. Une épreuve qui demandait de la rapidité, de la précision, de l'analyse et pour finir de la réflexion. Des caractères propres au manipulateur de métal, tout comme à la libellule. Des consignes simples : le garçon devait réussir à la toucher. Mais dans la réalisation, ça sera plus compliqué. Passons aux choses sérieuses, une fois que l'insecte prit son envol, à hauteur convenable pour que Kahei puisse l'atteindre, le signal fut lancé. Dans un premier temps, il se décrocha un kunai de sa sacoche, le lançant tout simplement vers la créature. Puis dans une course, il prit trois shurikens, tous placés entre ses doigts pour les lancer séparément à différents endroits. Il était clair qu'il ne s'attendait pas à le toucher de cette manière. Ce fut simplement pour confirmer sa vitesse et ses réflexes rapides. Ce qui devait certainement le faciliter dans son temps réaction était ses yeux immenses. Donc il allait falloir être stratégique pour parvenir à ses fins.

Dès lors, c'est pendant de très longues et épuisantes minutes que les tentatives s’enchaînaient. Le trajet avait eu raison de lui et il devait limiter l'utilisation de ses techniques pour ne pas être à court de chakra. Alors place à un moment de réflexion pour mettre en oeuvre un plan béton afin de sauver Ashi. Kahei ne pouvait l'égaler en vitesse. Donc impossible de profiter de ça. Un seul mot pouvait être la clé de la réussite : surprendre. L'insecte analysait très rapidement la situation. Il devait donc faire face à quelque chose d'inattendue pour ouvrir une faille. Le plan fut déjà établi. Un seul essai, une seule chance. Il commença alors à courir en envoyant de nouveau deux shurikens vers l'insecte. Puis pendant qu'il évitait les deux projectiles, le garçon explosa une bombe fumigène au sol. Tranquillement camouflé à l'intérieur, chose que la créature devait se douter, il préparait son ultime assaut. En provenance de cette fumée propagée, trois kunais furent lancés. Deux en même temps, le troisième séparément. Excepté que celui-ci fut plus lent et munit d'une note explosive. La note s'activa rapidement, créant une explosion ne visant pas l'insecte. Simplement pour créer une deuxième zone de fumée. Un blanc pendant quelques secondes, ce qui profitait à Kahei de repérer la créature et lancer l'attaque. Un plan qui lui coûtera gros en chakra. Une fois que la bête fut localisée, un dragon fait en métal sorti de ses deux brouillards de fumée en direction de la libellule. Alors oui, elle évita facilement le coup qui comptait porter, mais avait fait l'erreur d'oublier le garçon qui ne s'était pas encore au montré. Après avoir enchaîné les offensives, il savait comment la créature se déplaçait et pouvait donc anticiper son point d'esquive. Dans le même élan, Kahei fit son apparition en lançant son grappin fétiche en visant la longue queue de l'insecte. C'est ce point faible qu'il avait repéré et qu'il souhaitait exploiter. L'anticipation lui aura permis de l'atteindre, tout comme l'effet de surprise. La créature fut aussi l'erreur de sous-estimer le garçon.

» VICTOIRE !

V. L'ACCORD

De la chance ? Un bon plan ? Une erreur de l'insecte ? Qu'importe. Il venait de réussir l'épreuve et pouvait récupérer Ashi. Puis de nouveau, après que la libellule se soit posée, il entendit cette voix. Il fut félicité pour sa victoire, mais ne pouvait pas partir de cette manière. Apparemment, ils existaient de nombreuses créatures, tous différents des une des autres. Qui de plus, connaissaient parfaitement les shinobis. Lorsqu'une bête soumettait l'homme à une épreuve de ce genre, s'il parvenait à gagner, il se verrait récompenser par un accord signé par le sang pour que l'homme et l'animal coopèrent ensemble. Au même titre que « la Machoire » et son crocodile gigantesque, dans le livre lu par le garçon. La décision lui revenait. Bien entendu, ça serait idiot de refuser après une telle démonstration. Qui sait ce qu'il pourrait faire avec cet insecte ? La décision fut hâtive, mais une occasion comme celle-ci n'allait peut-être pas se présenter de nouveau. Ainsi, par le biais de son propre sang, il du écrire son nom et déposer ses empreintes sur un parchemin spécial. D'après ses informations, pour appeler la créature, il devrait de nouveau user son signe, en faisant des signes précis et pour finir poser sa main au sol, endroit auquel la créature apparaîtra. Le garçon se croyait dans un rêve. Pourtant, tout était réel..

Il venait de faire un grand pas vers cette reconnaissance tant voulue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t25-metaru-kahei-terminee-et-corrigee http://www.ascentofshinobi.com/t626-equipe-3-rakkan-kumo

Pour la reconnaissance

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: