Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Recrutement de modérateurs techniques à l'essai
Aujourd'hui à 13:02 par Garyôsen Ryôga

» Absence
Aujourd'hui à 12:31 par Akiji Yasuo

» Mainmise religieuse / Mission Rang B
Aujourd'hui à 12:19 par Hyûga Kami

» 08. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 11:37 par Hyûga Kami

» Ice and Thunder [Kaya]
Aujourd'hui à 11:34 par Yuki Kaya

» 06. Demandes diverses
Aujourd'hui à 11:16 par Hohoemi Tsuki

» Présentation de Nozomi Ryû (en cours de commencement)
Aujourd'hui à 10:27 par Nozomi Ryû

» Le loup et la chasseuse [PV Hohoemi Tsuki]
Aujourd'hui à 10:11 par Nobuatsu Saji

» [Mission libre D] Le chat chapardeur
Aujourd'hui à 10:10 par Akane Ito

Partagez | 

Le parrain ► Inja


Dim 23 Sep 2018 - 10:18
Le parrain
Il avait été convoqué dans mon bureau, celui-là même qui m’avait annoncé que j’étais la nouvelle ombre de la brume, celui qui avait été l’un des derniers à voir Hakyo Hyosa, porté disparu depuis ce jour-là, tout comme l’ancien daimyo, ce traite d’Ao.

Debout face à ma fenêtre, je lui tourne maintenant le dos, cherchant mes mots quand à savoir comment lui expliquer cette fonction que je suis désireuse de lui donner au sein du village. Une fonction non pas sans importance, néanmoins, j’ai bien saisi son désir de voyager, de rester libre et j’ai peur, peur qu’il refuse cette proposition à cause de cela, alors il faut que je trouve comment allier le tout et c’est compliqué de formuler tout cela avec des mots simple.

Prenant une longue respiration, je me retourne alors vers lui et pose mes iris dans les siennes. Le couvre-chef de l’ombre que je suis devenue par ses soins est encombrant, c’est pour cela, qu’il n’est point sur ma tête à cet instant, je ne porte que la tunique, que je trouve ennuyeuse également, bien trop incommodant pour pouvoir réellement manier ma lame sans inconvénient et pourtant, je me dois de la portée à cause de ce statut que j’ai maintenant… Yamamoto, n’aurait-il pas simplement pu reprendre sa place d’ombre au lieu de me nommer moi ? Non… Il est toujours désireux d’être sur le terrain…

Le titre de Shireikan est un honneur, vous savez Kagai-san. Il vous place haut dans la hiérarchie de Kiri et vous permettra plus d’une chose. Bien entendu, cela vous incombe de certaines responsabilités, mais à côté vous aurez bien plus de légitimité. En tant que chef Militaire, vous serez en quelque sorte le stratège de la brume, c’est par vous qu’on passera pour nos plans d’actions si on vient à devoir attaquer une autre faction, mais également si on entre en guerre. Vous aurez besoin de connaissance du terrain, donc vous serez amené à voyager pour en apprendre plus sur les autres contrées, il faut connaître nos alliés comme nos ennemis, alors vous risquez fort peu souvent d’être ici, à Mizu. Néanmoins, en tant que chef militaire, vous serez aussi le responsable en chef des différentes unités spéciales de la brume, vous aurez en mon absence, toute l’autorité que je peux avoir dessus. Néanmoins, si vous ne désirez pas cette partie-là, elle est négociable, cependant, j’aimerais que ça reste tel quel afin que des shinobis soient habitué à travailler sous vos ordres que cela soit à petite ou plus grande échelle.

M’approchant alors à nouveau de mon siège, je m’installe dans celui-ci. “Qu’en pensez-vous ? Acceptez-vous cette responsabilité ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 23 Sep 2018 - 18:15

« Le Berserker déchu »



Présent à l'intérieur de cette ci-fameuse pièce qui servait de bureau à l'Ombre de la Brume, le gladiateur restait immobile, le visage stoïque, trahissant une certaine fatigue liée à la récente attaque sur le village de par quelques traits appuyés. Sa machoîre contractée formait une sorte de carapace de peau aux mêmes formes que son squelette, carré, arborant une certaine puissance développée pour accompagner son regard d'acier. Il n'était pas ici question de parler sans avoir y été invité et ce n'était même pas quelque chose qu'Inja avait envisagé... Tout naturellement, le jônin écoutait les paroles de la plus haute autorité de Kirigakure no Satô. Des arguments qui savaient se faire valoir et auxquels le berserker n'avait pas grand chose à redire. A vrai dire, seul son envie de respirer restait encore sienne; les autres étaient toutes liées d'une façon ou d'une autre à son rôle de shinobi, celui qu'il avait décidé de prendre pour se donner du repos et qui s'était finalement avéré presque aussi destructeur que les guerres qu'il a pu mener des années, auparavant.

Alors que la blonde s'installait finalement dans le siège qui lui revenait de droit, Inja pouvait lentement la suivre du regard, ne détournant son intention d'elle à aucun moment. Cette dernière phrase... La Mizukage semblait en avoir fini de ses explications, laissant une marge de manoeuvre au guerrier qu'elle avait convoqué.

Shireikan...

"Ce que j'en pense... J'en pense qu'il ne m'est pas donné de refuser un rôle allant bien au-dessus des aspirations les plus poussées que je m'étais fait au sein du village."



Laissant un moment de silence, Inja prit une profonde inspiration avant de continuer vers ce qui semblait être un mais camouflé.

"Les récents événements tragiques m'ont permis de me rendre compte d'une chose. Je ne trouve pas ici ce que j'étais venu chercher en arrivant à Kiri... Je recherchais la paix intérieure, l'élévation spirituelle après avoir passé près d'une trentaine d'années à me battre et accumuler les blessures et cicatrices. A aucun moment je n'aurais cru devoir être confronté à... des responsabilités... et surtout des aussi conséquentes."



Détournant le regard, Inja se perdit au travers de l'immensité horitonzale visible de la grande vitre du bureau de la Tour de la Mizukage, admirant l'espace d'un instant ce qui était aussi simple qu'une simple vue naturelle s'ouvrant sur le monde. Un monde majestueux et verdoyant au devant duquel se trouvait le village caché de Kiri. Ses priorités... Inja les avaient redéfini dès lors qu'il eu dû prendre la décision de se dresser face aux attaquant du village et dans un sens, face à celui que tout le monde appelait le seigneur de l'archipel de Mizu : Raonaka Ao.

Le visage de nouveau dirigé vers son interlocutrice et nouvelle supérieure directe, le berserker prit un air un peu moins sérieux, mais tout aussi serein et appuyé.

"Je ferai ce qui devra être fait pour rendre ce village le plus vivable et sécurisé possible, même s'il m'est donné de faire des sacrifices... Soit mettre à terme à la retraite anticipée que je m'étais accordé. Il est temps pour moi de faire face à de réels enjeux, éloignés de mon simple intérêt personnel. Après tout, c'est exactement ce qui me manque pour atteindre cette harmonie intérieure tant recherchée... Vivre pour les autres... Une doctrine de laquelle je n'aurais jamais dû m'éloigner lorsque j'étais jeune."



Sans plus de détails, Inja acceptait le rôle qui lui était offert par la Cheffe des sabreurs. Il savait bel et bien qu'il s'agissait là d'un retour des décennies en arrière. S'il n'avait jamais dévié du chemin qui lui avait été tracé, le Kagai aurait prit la relève du Grand Chef et Sage de son clan, comme il lui avait été proposé à ses dix-ans, avant de fuir tout ça, de prendre le large et de s'éloigner de ses racines pour une cause vaine et interminable qu'est le celle de la vengeance.

Agrippant le manche de sa hache de bataille, le gladiateur la souleva légèrement des cordages qui la tenaient en place dans son dos pour la relâcher abruptement au sol.

"Mon arme est vôtre. Watanabe Shiori, Ombre de la Brume."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker

Dim 23 Sep 2018 - 20:56
Le parrain
Inquisiteur, tel est le regard que je pose sur lui à cet instant alors que j'attends son avis. J'appréhende qu'il puisse me dire non, qu'il ne désire pas un tel rôle dans le village. J'appréhende de le voir faire ce que j'ai fait au précédent kage et de me faire opposition pour X ou Y raison pas forcément fondé, parce que je réalise que j'ai fait cela à Sosuke, ainsi qu'à Hakyo... Enfin, dans le second cas, c'était légitime, je ne suspectais juste pas la bonne personne. Il y avait bien un traître dans le village, mais il ne s'agissait aucunement de l'ombre... Non, cela était bien pire, un homme que personne n'avait suspecté... Le daimyo, successeur illégitime de Naragasa Kiri. Celui-là même qui a fait de mon fiancé l'un des cinq Mizukage. Est-ce à cause de lui que la brume est entré en collision avec la roche ? Je l'ignore, j'ai peur que ça soit le cas, après tout, n'est-ce pas lui qui avait organisé et ordonné l'attaque d'Iwa outre passant les ordres de Sosuke, encore vivant à l'époque. Je devrais peut-être chercher dans les dossiers, dans tout les documents présent ici, une trace de la seconde ombre qui indiquerait peut-être quelque chose. Après tout, il avait des doutes sur plus d'une personne suite à la mort du véritable seigneur de Mizu... Non, tout cela me semble tiré par les cheveux... Yamamoto m'en aurait parlé... je crois en tout cas... Je ne sais pas. J'en sais rien... je ne puis douté de lui maintenant... De toute façon, il n'est point l'heure de penser à cela, je dois uniquement me centré sur ma demande au gladiateur. Je dois uniquement attendre sa réponse que j'espère être positive.

Il commence alors à parler, lentement, doucement... Il accepte. Du moins dans un premier temps, car ses palabres ne sont points finis. Il reprend rapidement la parole, exprimant son avis dans son entiéreté comme je le lui ai demandé et je le laisse faire, soutenant tout simplement son regard. Redoutant quand bien même de le voir finalement changer d'avis à la fin de son monologue. Néanmoins, ce n'est pas le cas et alors qu'il se dresse pour me présenter son arme, tel un chevalier, je reste un peu surprise par ce geste plus qu'inattendu et il me faut quelque, longues, secondes pour réagir et lui répondre.

"Je ne m'attendais pas à une telle réponse de votre part Kagai-san. Mais je tâcherais de faire bonne usage de votre arme, car si comme pour les sabreurs votre armes est votre bien le plus précieux, je ne puis qu'être ravie d'entendre cela." Soufflais-je doucement pour commencer, ne pouvant m'empêcher d'effleurer la garde de mon épée discrètement. Dokuyaku, mon arme, mon précieux. "J'avoue que j'avais peur d'un refus, que cela ne réponde point à vos attentes ou encore que cela implique trop de responsabilités. Alors, je suis plus que ravies de vous entendre accepter cette proposition et plus encore marqué votre intérêt pour celle-ci en m'exprimant vos ambitions pour la brume et elles vont de paires avec les miennes. J'ose dés lors, espéré que l'on arrivera à travailler ensemble pour permettre à Kiri et même tout Mizu, de se relever des assauts successif et faire de cet endroit un lieu où chacun trouvera ce qu'il désir, mais surtout un endroit qui permettra au peuple de se sentir en sécurité, car je redoute le départ en masse des civils et aussi le retour des brigants suite à nos divers affaiblissements. Nous avons besoin de forces, mais aussi d'une autorité qui n'est pas divisé et qui est représenté dans tout le village... Puis-je dés à présent me reposer sur vous sans crainte ? Puis-je vous accorder ma confiance comme vous, vous me l'avez accorder en me transmettant les ordres du précédent Mizukage ?" Son arme est mienne, alors oui, je peux, je dois même, mais avoir une nouvelle confirmation, peut me permettre d'être rassurer d'une certaine façon, tout comme possiblement lui permettre de marquer d'autre doute s'il en a. Une façon de voir s'il est sur et certain de ce qu'il vient de me dire.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Le parrain ► Inja

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: