Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le moment tant attendu.... [PV Shiori]


Dim 23 Sep 2018 - 19:59
4 ans... Quatre ans de souffrance... 18... Le nombre d'opération subit afin de réparé correctement la moelle épinière... 1260... Le nombre jour d’exercice de rééducation que j'avais subis... Tout ça pour un jour, un seul et unique jour, ce jour.

Celui ou je serais capable de marché, celui ou je pourrais courir a nouveau, celui ou je serais capable de bondir et plus important que ça, celui ou je pourrais enfin prouvé que j'avais encore ça en moi. Malgré ma blessure, je n'ai jamais cesser de désiré ardemment être un génin. Oh combien j'ai pu maudire chacun des pas que je n'étais plus capable de produire, oh combien j'ai pu maudire chaque jour de faiblesse, chaque attaque ou je n'avais pas d'autre choix que d'être évacué.

J'ai pleuré de ma faiblesse, de mon impuissance... J'ai hurlé mes douleurs, je suis tomber encore et encore. Pourtant au fond de moi je refuse de croire l'avis des médecins, je suis capable de reprendre ma vie de Shinobi comme n'importe qui d'autre. Autrefois j'étais un génie, aujourd'hui je ne suis qu'un gâchis... Je ne supporte plus d'entendre les autres me dire que mon avenir était brisé.

Je tomberais encore et encore, mais jamais je ne renoncerais.

Aujourd'hui était un jour très spécial, cela était la première fois que je rentrais dans ce palais. Mon dossier allait être étudier par la Mizukage en personne, accompagner par mon médecin qui encore une fois m'avais amener mes béquilles je me diriger vers elle. Je ne les pris pas... Pur folie pour certain, au fond je n'étais pas en mission, qu'importe que je m'aide encore a marcher pour certain, mais je refusais catégoriquement un tel aveux de faiblesse devant celle qui je l’espérais m'autoriserais a reprendre le terrain.

J'entrais afin face a elle, face a son bureau, j'inclinais légèrement a tête:

-Godaime-sama...

Alors que je me fis couper pratiquement immédiatement la parole par mon médecin:

- GODAIME-SAMA! Malgré que les radios de Shintaro ne présente plus de trace de sa blessure, il n'est pas envisageable de lui faire reprendre le terrain! Sa colonne vertébrale a été fragilisé et a n'importe quel moment il peut se brisé a nouveau! Il a eu de la chance de pouvoir marché a nouveau!

Je laissais un regard noir a ce médecin de pacotille! Si jamais ma réintégration été refusé a cause de lui, je ne le pardonnerais pas! Je connais mon corps vieux que n'importe qui, et je sais que j'en suis capable, ma colonne tiendra j'en suis persuader! Je restais silencieux, je voulais attendre les mots de la Godaime avant de m’exprimer!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 23 Sep 2018 - 20:21
Le moment tant attendu
Une arrivée en fanfarre... Pourquoi les gens ne sont pas capable de rentrer dans mon bureau sans crier, marqué un mécontentement ou que sais-je d'autre ? Ne peuvent-ils pas simplement agir avec calme et maturité ? Le plus jeune semble apte à cela, mais le medecin lui, est offusqué et je soupire, venant doucement massé l'arrête de mon nez avant de prendre la parole.

"Bonjour à vous." Soufflais-je marquant bien de ma voix que je ne suis pas apte à faire preuve de patience après une telle entrée de la part du médecin, ayant à cause de lui, raturé un document important que je vais devoir recommencer pour qu'il soit en bon état. Ma plume déposé, mon autre main ayant lâché l'arête de mon nez, je les regardes à tour de rôle.

"J'ai lu le dossier, alors, je suis parfaitement au courant de son état et de ce que vous venez de dire, alors vous êtes priez de ne pas intervenir de la sorte dans la conversation sans que je ne vous ai donné la parole. Merci bien." Lançais-je alors au médecin sans prendre des gants. Je n'étais pas là pour me faire sermonner par celui-ci, pas alors que Kiri avait besoin d'un maximum de ninja pour remonter sa force et ce même s'il s'agit de plus faible...

Posant mes iris sur le Kaguya, je ne comptes pas prendre en rigueur l'avis du médecin, peut-être est-ce cruel de ma part, sadique ou je ne sais trop quoi qui pourrait être résumé par prendre un jeune comme de la chair à canon et l'envoyé au devant d'une mort certaine, mais si tel est le désire de celui-ci, je ne puis faire autrement que satisfaire nos envies à tout les deux. "Je t'écoute. Défend ton point de vue et ton envie d'être réintégré." Quémandais-je à celui-ci en l'invitant d'un mouvement de la main droite à s'installer sur l'une des chaises afin de le soulager un peu... Car même si je sais que mon désir est de retrouver des troupes pour Kiri et risquer d'avoir des blessés dans le lot, je ne puis agir complètement comme un monstre, même si je risque d'être vue comme telle par l'une ou l'autre personne... Après tout, on ne peut pas faire l'unanimité et ça, c'est une chose dont j'ai pris conscience avec cette fonction, mais aussi à cause de mes antécédents avec les ombres passées... Hakyo, je m'en méfiais comme de la peste alors qu'au final, il n'était pas la cause des maux, Sosuke, je l'ai confronté plus d'une fois, Benten, j'ai participé à sa révolte et Yamamoto... Je partage toujours sa couche... Comment dire que la succession des ombres de la brume fut diverse et varié et qu'il y en a qu'un seul que j'ai réellement su apprécié dans le lot... J'étais toujours celle en opposition aux autres étrangement et maintenant, je risque de voir quelqu'un dans Kiri prendre cette place que j'ai occupé depuis le début... L'opposant, qui dont sera-t-il ? Pas Kaya, pas Inja, ni même Keisuke, j'ai réussi à les mettre de mon côté, il me semble, alors dans les moins gradé peut-être ? Maodoka peut-être posera des soucis, mais ça, c'est pas qu'avec moi...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 24 Sep 2018 - 13:35
La Godaime semblait assez contrarié par la réaction du médecin. Une arriver en fanfare, après une tel entré, elle ne semblait plus vraiment d'humeur a faire preuve de patience, elle semblait contrarié, mais dans le fond contrairement a mes craintes, peut-être qu'une tel entrée en matière serait justement salutaire pour moi. La reine des lieux serait peut-être plus enclin a m'écouter, que cela soit pour contrarié mon accompagnateur, pour me prendre pour la chair a canon, ou encore pour de noble motif qu'importe. Au fond, si cela devait me permettre de reprendre ma vie, cela n'était qu'un faible prix a payer.

Elle prenait la parole, me montrant une chaise.... Un détail pour beaucoup, qu'y a t'il se plus normal que de proposer a quelqu'un de se mettre a l'aise afin d'avoir une conversation. Combien d'heure ai-je pu passer allongé dans un lit ou dans des fauteuils roulant... Pourquoi ai-je cette impression de compassion? Même cela était cruel a accepté pour certain, a chaque fois qu'on me propose de me reposé... A chaque fois qu'on ne me traite pas comme n'importe qui d'autre, a ce moment et a ce moment seulement ma blessure devient insupportable.

Je m'incliner respectueusement devant la Godaime a nouveau, symbole de mon remerciement, mais je souhaitais resté debout, car c'est debout que se trouve ma place. J'étais plus qu'un blesser de guerre, je le sais. Au fond de moi, je sais que j'ai encore tellement a accomplir, il était hors de question que je laisse ce jour maudit décidé a ma place durant tout le reste d'une vie assis, une vie que je le sais, ne serais jamais ce que je désire.

Elle me proposait de défendre mon point de vue, pourquoi je souhaitais d'être réintégré.... Je tournais rapidement le regard, le plongeant dans celui de celui qui s'occuper de moi depuis tout ce temps, celui qui avait tout fais pour me protéger d'une vie que je brulais de vivre.

" - Je souhaite reprendre ma vie, simplement car je sais que j'en suis capable. Qu'importe les paroles qu'on puisse me prononcé, je ne suis pas un invalide.


Je plongeais a cette fois mon regard dans celui de la Mizukage:

" - J'ai combattu parce qu'a l'époque c'était mon devoir, et encore aujourd'hui je suis certain qu'il me reste encore beaucoup de chose a accomplir... Si seulement vous aviez idée... A quel point ça a été un enfer d'être chaque fois être incapable de défendre mon propre village."


Je serrais les yeux, mon confrontant moi même a de douloureux souvenir.

" Combien de fois j'ai pu maudire ma propre impuissance, combien de fois j'ai pu hurlé celui que j'avais été.... Combien de fois j'ai pu maudire ce que j'étais devenu. Autrefois, jamais je n'aurais laisser mourir des gens pour moi, jamais je ne serais resté assis sans rien faire.

J'ouvrais a nouveau les yeux, ceci empli d'une détermination sans nul mesure. Un désir... Un besoin, je ne pouvais pas vivre de cette façon.

" - Nous Kaguya sommes un peuple de guerrier, nous sommes un peuple fier qui a toujours su se relever des pires guerres. Aujourd'hui, je sais que je n'ai pas tout donner, je ne suis pas au bout. J'ai encore le souvenir de celui parfois souvent jugé comme un génie... Peut-être que je n'ai jamais été appeler a devenir ce que certain voyais en moi, mais jamais je ne serais le gâchis que le monde a voulu faire de moi.

Je marquais en temps d'arrêt avant de reprendre la parole:

" - Je suis prêt a faire mes preuves, je ne crains pas la chute... J'ai déjà tout perdu une fois, je me relèverais encore et encore. Je me dresserais fièrement et je prouverais a chacun que je n'ai pas peur d'échoué, je sais que j'en suis capable.

Je serais le poing, j'étais prêt a tout pour retrouvé la vie qui aurait du être la mienne. Qu'importe ma blessure, elle ne m’arrêtera pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 25 Sep 2018 - 19:04
Le moment tant attendu
Observatrice, voilà telle que je me présente maintenant, joignant mes mains devant mon visage, y appuyant doucement mon menton pour regarder le jeune homme alors qu'il prend la parole dans un premier temps en s'adressant au médecin, comme ci en réalité, c'était lui qui avait posé la question. Manque de respect ? Peut-être, mais je ne le vois pas comme tel. N'est-ce pas après tout la recherche du consentement de cette personne qui a eu une autorité sur lui durant bien des années ? Un consentement même minime alors qu'en réalité, le refus reste catégorique et que je risque réellement de me mettre le corps médical à dos. S'il vient dans un futur plus ou moins proche à arriver quelque chose à ce jeune homme, je peux être sûre et certaine que cet homme me le reprochera et fera en sorte que j'ai bien sa mort sur la conscience ou son infirmité à vie...

Et le Kaguya pose enfin son regard sur moi, dans le mien même, le soutenant sans faillir alors que je l'écoute, faisant preuve de patience et d'écoute alors que vis à vis des besoins de la brume et du désir que le jeune manifeste, il n'y a pas réellement besoin de s'éternisé sur son cas. Néanmoins, je le fais quand même, prenant un peu le temps de peser le pour et le contre... Mais je suis obligé de constater que le pour l'emporte sur le contre. Je porterais seule les conséquences de mes actes. Un démon en plus, n'est-ce pas aisé à géré quand on sait ce que j'ai déjà subit il y a de ça de longues lunes ?

Je me move alors un peu, ouvrant un tiroir pour en sortir un des bandeaux frontaux de Kiri. "Attrape le alors." Lui dis-je alors un peu en retard sur mon geste. Une manière de voir ses réflexes, de le tester de façon un peu discrète. J'espère néanmoins que le ruban ne finira pas sur le sol, ou pire encore lui, carrément, sinon, je serais réellement forcée de revoir ma décision. Un élément faible peut évoluer surtout s'il est motivé, mais trop faible, il sera une faiblesse pour nous et nous posera réellement des soucis. Une perte de temps, d'investissement et surtout un maillon faible. Je suis forcée de reconnaitre que c'est possiblement un aspect négatif, le reprendre, parce qu'il peut, en cas d'attaque contre Kiri être l'un des ninja qui permettraient l'entrée dans le village des opposants... Néanmoins, en vue de son monologue, j'ai envie de croire en lui, de lui faire confiance et de me dire que demain, il pourra être bien plus fort... Après tout, n'ai-je pas commencé de rien pour ma part ? Quand j'ai débarqué ici, je n'avais que dokuyaku en bagage, rien d'autre. Je ne savais pas manier mon chakra, je ne connais rien du tout à la vie ninja, mon père m'en ayant isolée par désire de me voir survivre le plus longtemps... Un désir stupide de sa part qui a causé sa perte et qui m'a surtout éloigné de ma famille... Pourtant, je ne me reconnais pas réellement dans le jeune homme, je n'étais pas blessée, pas vue comme une infirme, juste comme une incapable... Mais n'est-ce pas justement en commençant au plus bas qu'on peut évoluer le mieux ? N'est-ce pas parce qu'on a le désire de montrer aux autres ce qu'on vaut réellement qu'on peut un jour finir dans l'élite ? N'est-ce pas là ce qu'il m'est arrivée ? Eiichiro se retournerait dans sa tombe s'il savait que maintenant, c'est moi qui arbore la tunique de l'ombre de l'eau. Lui qui me trouvait trop naive, trop faible... Je le hai, mais en même temps, sans lui, je ne pense pas que je serais là... Je devrais peut-être lui être reconnaissante... Un tout petit peu... Non, pas du tout ! Il était juste désireux de me briser.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Le moment tant attendu.... [PV Shiori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: