Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Éducation canine


Dim 23 Sep 2018 - 20:03
Onze heures, terrain d’entraînement de Kumogakure no Satô

Kumogakure no Satô, le Village Caché des Nuages, était aussi connu pour ses ouvrages que pour ses armes. Et comme tout bon Kumojin lettré savait lire et écrire, il devait aussi savoir se battre. Enfin… ils. Toujours accompagné de Ranmaru, Anko n’était jamais seul. Son compagnon canin l’accompagnait vingt quatre heures sur vingt quatre, quoi qu’il fasse. Oui, le jeune Anko puait le chien mouillé à longueur de journée… gare aux allergiques !

Ce problème d’odeur mêlé à d’autres du même genre posait gravement souci au sein du village. Malgré les efforts de ses aînés, il n’avait jusqu’ici jamais pu intégrer durablement une équipe, ses compagnons se plaignant constamment de sa mauvaise odeur (accentuée par la négligence hygiénique d’un garçon de son âge) et de ses comportements inadaptés. Ainsi, sans équipe et sans senseï, le pauvre petit chiot n’avait jamais pu progresser.

Mais aujourd’hui, les choses changeaient. Oui, aujourd’hui enfin, on lui enverrait un senseï anosmique ! Ce n’était pas précisé dans la lettre, mais l’esprit enthousiaste du garçon croyait fermement en cette évidence. S’imaginant les entraînements acharnés qui l’attendaient, il n’avait pu contenir son excitation… littéralement. Il ne comprenait toujours pas pourquoi on avait besoin d’une pièce spécifique où faire son affaire ; lui préférait toujours les arbres.

C’était d’ailleurs ce qu’il était en train de faire, imité par son compagnon à quatre pattes, lorsqu’il fut pour ainsi dire dérangé… Mais pas de quoi le troubler le moins du monde ; il finit de vider sa vessie en vitesse puis, sans aucune gêne, imita sa bête qui se jeta aux pieds du gradé dont ils venaient de remarquer la présence.

Pattes à plat assis sur le sol, grands sourires aux babines et queues remuants, les deux compères saluèrent ainsi leur aîné. Quoi de plus naturel pour des shinobis du clan des forêts ?

— Ouaf !
— Alors vous êtes mon senseï ??
S’exclama avec excitation le garçon avant de se relever dynamiquement en battant des pieds.
— Alors, vous allez m’enseigner quelles techniques aujourd’hui senseï ??


@Metaru Kenshin

_________________



Dernière édition par Inuzuka Anko le Lun 24 Sep 2018 - 19:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4096-inuzuka-anko-presentation http://www.ascentofshinobi.com/t4505-inuzuka-anko-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u460

Lun 24 Sep 2018 - 1:31
L’ordre du jour est à l’entrainement. L’entrainement de genins… Une tâche souvent considéré comme ingrate par bon nombre de Chûnin, tant celle-ci est devenue une obligation. Mais… Bien que ce ne soit souvent guère passionnant, il est possible d’y trouver de l’intérêt. Combattre. Enseigner. Transmettre. Aider. Nombreux sont les arguments que l’on peut utiliser pour se convaincre. Ces mêmes arguments que j’utilise pour me motiver. Mais… Bien que j’y crois sincèrement, je ne peux m’empêcher de me dire qu’avec tout le travail à l’institut, cela ne fait que me ralentir. Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un ordre. Un ordre qui se doit d’être suivi.

Il est bientôt l’heure. Je me sépare donc de ces dossiers qui s’empilent sur mon bureau pour rejoindre le point de rendez-vous. Aujourd’hui je me suis vu confié l’entrainement d’un jeune Inuzuka. Inuzuka Anko. Son clan se sert de… méthodes bien particulières pour combattre : ils élèvent et utilisent des chiens comme leur compagnon. Chaque Inzuka se voit confié un chien à sa naissance. Un chien particulier qu’il aura à charge durant toute sa vie. Un chien avec lequel il va dormir, manger, vivre et se battre. Une relation de symbiose. Un art à part entière. Jamais encore je n’ai eu l’occasion de les voir à l’action. Les talents de traques de leurs bêtes en font des traqueurs hors-pair. Quant à eux, ils sont souvent très efficaces en combat au corps à corps. La panoplie parfaite pour faire des Inuzuka et leurs compagnons canins de puissants atouts pour le village. Bien que très utile, leur clan et plutôt petit. Composé de quelques familles, ils vivent en marge de la ville, aux abords de grands terrains où ils peuvent élever leurs chiens. Rien de comparable à mon clan qui occupe tout un quartier de Kumo, en plein centre-ville. La température était drastiquement tombée ces derniers jours. L’hiver arrive. Bien au chaud derrière mon attirail en tissu, je distingue au loin le terrain ainsi que deux silhouettes…. Deux silhouettes collées contre un arbre… Deux silhouettes qui se soulagent contre un arbre. Un brin dégouté, je ne peux m’empêcher de grimacer… Et d’effacer aussitôt cette grimace de mon visage. Les Inuzukas… ont aussi la mauvaise réputation d’être un peu trop sauvage. Trop « naturel ». Bien trop à mon goût. Mais il ne tient pas à moi d’en juger. Pas le concernant. Arrivé à leur niveau, ils se pressent pour terminer leur commission puis se jette à mes pieds. D’abord le chien, puis ensuite l’enfant. L’air ravi, le premier me salue par un aboiement. Le second, tout aussi ravi, me demande si je suis son professeur puis se relevant brusquement me demande qu’elle technique je vais lui enseigner. Pressé en plus d’être…
Je ne dois pas le juger, rappelle-toi.
Parfaitement stoïque, je les regarde tour à tour. Avant toute chose jeune garçon, il convient de se présenter.


« Bonjour Inuzuka Anko. Ranmaru. Je m’appelle Metaru Kenshin. Chûnin du village. Comme vous l’avez compris jeune Inuzuka, je serai votre professeur pour aujourd’hui. Je ne vais pour l’instant vous enseigner aucune technique. J’aimerai savoir ce dont vous êtes capable. Vous et votre compagnon allez donc tous deux m’affronter. Placez-vous là-bas. »

Je suis curieux de voir ce dont un Inuzuka, aussi inexpérimenté soit-il, est capable. Je leur pointe donc l’endroit où se placer, au milieu du terrain d’entrainement, puis fait de même en me positionnant à une dizaine de mètres en face d’eux. Mon fourreau placé sur ma taille, je me dresse devant eux, sans me mettre en garde.

« Vous êtes libre d’engager le combat quand vous serez prêt. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Mer 26 Sep 2018 - 0:26
L’heure n’était pas à la rigolade, le Metaru qui allait lui servir de senseï aujourd’hui avait l’air totalement stoïque. Une certaine déception pour le garçon et son chien surmotivé, mais pas de quoi les décourager. Bien au contraire ; ils avaient là l’occasion de prouver leur valeur, alors ils donneraient tout ce qu’ils ont.

— Bien !

Anko souriait. Il souriait de tous ses crocs puis se retourna, avança jusqu’au point indiqué par son senseï tout en faisant quelques étirements. Puis, il se retourna.

Instantanément, le Genin adopta une posture moins naïve et innocente ; s’il était très docile, il savait aussi relever les défis qui se présentaient à lui. Et bien évidemment, Ranmaru ne demandait aussi qu’à s’exercer aux côtés d’Anko. En position d’attaque, le duo semblait prêt à combattre…

— Commençons…
— Woof !
— C’est parti !


Donnant la première impulsion au sol, le garçon s’arma de deux shurikens qu’il lança sur son adversaire. D’une trajectoire très facilement esquivable, il savait bien que ce ne serait qu’une courte distraction pour son supérieur avant qu’il ne l’atteigne ; moment où il brandit son ombrelle, arme qu’il tenait dans sa main.

Pour première offensive, il tenta ainsi de porter quelques coups contondants d’ombrelle au gradé. Certainement pas ce que le Metaru souhaitait voir de l’Inuzuka, quoi que sa façon de se battre avec le manche d’une ombrelle dans un style assez éloigné de l’art du sabre comme pouvaient le faire les escrimeurs avait de quoi surprendre.
Pourquoi une ombrelle, hein… ?


En tout cas, le garçon n’avait pas peur de se jeter tête la première sur son aîné, une erreur peut-être ? Surtout que, trop excité, il n’avait pas fait attention à un détail d’importance : l’identité de son entraîneur. Une erreur de débutant, ce qu’il était… Et un cas compliqué, par dessus tout.

Et Ranmaru ? De toute évidence, il s’était mépris sur son adversaire, très déterminé à tenter de mordre sa propre queue…

Résumé:
 

_________________



Dernière édition par Inuzuka Anko le Dim 7 Oct 2018 - 15:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4096-inuzuka-anko-presentation http://www.ascentofshinobi.com/t4505-inuzuka-anko-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u460

Mar 2 Oct 2018 - 20:53
L’Inuzuka acquisse toujours avec ce même large sourire gravé sur son visage puis se met en place, accompagné de son chien. Tous deux s’étirent et une fraction de seconde plus tard, se mettent en position d’attaque. Le combat peut commencer.

Le garçon saisit deux shurikens qu’il me lance aussitôt, tout en prenant appui pour s’élancer dans ma direction. Utiliser mon sabre n’est pas utile et j’esquive les deux projectiles d’un simple pas de côté. Mais bien que simpliste, cette petite attaque remplie parfaitement son rôle de distraction et lui permet d’arriver à un mètre de moi. Armé d’une ombrelle, il m’attaque frontalement. Je forme aussitôt un bouclier sur mon bras gauche et pare chacune de ses attaques.



Son style est… En totale contradiction avec ce que je me serais imaginé pour un Inuzuka… Les techniques de combat à l’ombrelle sont attachés à de la grâce. De la précision. Les Inuzukas, aidés de leurs compagnons canins, ont un style de combat beaucoup plus agressifs. Plus brutal. De toute évidence cette contradiction… Est aussi du côté de son camarade : derrière lui, son chien semble plus intéressé par sa queue que par le combat… Il lui faut peut-être une motivation supplémentaire. D’un geste vif, je dégaine mon katana puis fend l’air pour donner un coup d’estoc au jeune garçon.


Dans un second temps, j’effectue deux signes de mudras à l’aide de ma main gauche puis transforme le métal de mon bouclier en un projectile que je fais fondre sur le chien.


L’heure n’est pas au jeu… Ton maître… Ou ton ami comme le dirait un Inuzuka, est en train de combattre. L’entrainement concerne donc aussi bien lui que toi. Si tu ne désires pas combattre, c’est moi qui viendrait à ta rencontre.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Jeu 4 Oct 2018 - 23:05
Le visage d’Anko changea d’expression. D’agressif, il se surprit avec étonnement à voir sa série de coup parée par un bouclier né sur l’avant-bras même de son adversaire. Un Metaru… S’il s’était un peu plus concentré avant, il l’aurait su. Cependant, bien que c’était ce qu’il comptait faire, la couche de métal qu’il avait créé ne suffisait pas à protéger entièrement le chûnin de l’assaut ; l’ombrelle finit par la détruire, mais ça ne permettra malheureusement pas au genin de se créer une ouverture suffisante.


Au contraire, même, malgré les efforts mis dans son assaut, c’est le chûnin qui prend l’avantage. La lame fend l’air, et manque presque de fendre la peau de l’Inuzuka, à une ouverture d’ombrelle près. Celle qui lui sauva la peau, littéralement. Heureusement, le senseï y allait doucement avec lui, il semblait vouloir le laisser faire ses preuves, en quelque sorte. Ou alors il se foutait simplement de cette tâche ingrate qu’était l’enseignement aux plus jeunes.

Cependant, il semblait être un peu plus dur avec Ranmaru, à qui il envoya un projectile de métal créé à partir des débris de son bouclier. Le chien, distrait et sans ordre de son compagnon, ne put esquiver et se prit le projectile de plein fouet, ce qui le mit à terre.

Aouh !
Ranmaru ! … Debout !


Se relevant sans trop de difficultés malgré tout, le chien se mit à aboyer férocement sur son adversaire. Son regard avait également changé, plus déterminé et visiblement décidé à se battre, sa queue ne l’intéressait même plus un tout petit peu. Malgré sa petite taille, il aboyait fort le clebs ! De quoi intimider (un peu ?) les plus téméraires.


Ranmaru, attaque !
Woof ! Woof !


Aussitôt dit, aussitôt fait, la petite bête se jeta sur le Metaru griffes et crocs sortis ; ce qui laissa par ailleurs le temps à Anko de reprendre ses distances, bien qu’il resta en garde. Cette fois-ci, ils riaient un peu moins.


Résumé:
 

_________________



Dernière édition par Inuzuka Anko le Ven 19 Oct 2018 - 11:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4096-inuzuka-anko-presentation http://www.ascentofshinobi.com/t4505-inuzuka-anko-carnet http://www.ascentofshinobi.com/u460

Ven 5 Oct 2018 - 1:35
Alors qu'elle s'entraînait à utiliser sa sensorialité, Anzu venait de détecter un affrontement, un affrontement à 2 contre 1, plutôt déloyale comme combat elle l'avoue, mais quelque chose cloche avec une de ces présences, elle semble plus ... petite, un enfant ? Non, à cet âge là, les enfants n'ont pas ce genre de qualité de chakra. Serait-ce un animal dans ce cas ? C'est fort probable, mais elle n'a pas entendu parler d'un quelconque Inazuka qui est venu à Kumo, donc elle est plutôt curieuse de savoir ce qu'est cette troisième présence. Celle qui se bat tout seul, elle la reconnait, celle de Kenshin, le Metaru qu'elle a rencontré en même temps que son "cousin", un homme qui était revenu blesser lors d'une mission et qui, maintenant, a décidé d'aller de l'avant. Elle décide donc d'approcher pour voir ce combat, cela lui permettra de voir où en est Kenshin - même si ce n'est pas sa senseï ou sa mère, elle est quand même curieuse de savoir comment les autres ont évolué - mais aussi ... quelle est donc cette présence ? Elle ne va pas tarder à le savoir car, d'un pas décidé et plutôt lourd, elle approche du terrain d'entraînement où se produit le combat.

Une fois sur place, comme elle s'en doutait, elle rencontre Kenshin, Kenshin qui n'a pas changé physiquement mis à part qu'il se tenait mieux : ses blessures lui donnaient une démarche forcée et mal à l'aise, chose qu'avait remarqué la Sendai à l'époque. Quand au duo qu'il affronte, elle ne reconnait pas le visage du shinobi, mais par contre, elle connaissait l'animal qui l'accompagnait. Un shiba, un chien typique du Yuukan, un canidé qui semble avoir d'étrange tâche sur le corps, comme s'il avait été ... recousu ? Elle ignore où ils en sont, mais le chien est légèrement blessé, contrairement aux deux humains qui n'ont pas la moindre trace de coupure ou de blessure. Elle est donc arrivée presque au début de l'entraînement, très bien : elle créé un banc avec l'aide de son chakra, puis, les observe, les bras croisés en X sous sa poitrine, observant attentivement les garçons se battre entre eux. Et ce coup-ci, elle ne pense pas intervenir dans ce combat, il n'est plus question de paraître discret ... enfin, ça ne semble pas être le cas.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 6 Oct 2018 - 20:31
Son attaque… fut plus puissante que je ne l’aurai cru. Mon bouclier, protection de bas-étage, n’a pas suffi à l’absorber et me voilà maintenant légèrement blessé au bras. Un fil rouge perle sur ma peau puis vient nourrir le tissu lacéré. Mon Shihakushō est déchiré et mon bras légèrement coupé à plusieurs endroits. De toute évidence… J’ai mal jugé ce jeune homme. Son comportement – ainsi que celui de son chien – m’ont fait commettre une erreur. Une erreur d’appréciation qui me doit me servir de leçon. Je le sais pourtant bien. Qu’importe les apparences, qu’importe les commodités, on ne doit jamais sous-estimer personne… Mon Katana vient se heurter à l’ombrelle de mon adversaire, qui dans un habille mouvement parvient à l’ouvrir et s’en servir comme d’un bouclier. Enfin, mon projectile lui fait mouche et vient se planter directement dans le bassin du chien. Attaque de faible puissance qui le déstabilise néanmoins et le projette au sol. Il jappe, puis se relève aussitôt l’ordre donné par son maître.
Maintenant, combattez-moi tous les deux.
Solidement ancré sur mes positions, je me remets en garde, dans l’attente de la prochaine attaque de mon adversaire. Cette fois-ci plus question de le sous-estimer. Ma main gauche rejoint sa consœur sur mon sabre. Prêt à parer à toute attaque. Le jeune homme, se met en garde. Son regard… leur regard a changé. Il n’est maintenant plus question de jeu, mais de fierté. Ranmaru rugit. Je ressens une sensation parcourir mon corps… De la peur ? Non…. Du danger.
Le signal est donné.
Ranmaru bondit sur moi. La gueule grande ouverte, ses crocs se rapprochent de moi tandis que ses griffes se préparent à fendre l’air. Je prends appuis, puis fait un bond en arrière pour esquiver son attaque.



Le jeune homme profite de cette diversion pour reculer et reprendre ses positions. Intéressant… Malgré leur style de combat étrange, ils ont néanmoins un bon esprit d’équipe quand la situation le demande. De plus cette attaque aurait pu me causer de sérieux ennuis si elle m’avait atteint. Le chien obéit-il simplement aux ordres de son maître ? Ou lui aussi décide-t-il du meilleur mouvement à faire ?
Quelqu’un nous observe… Une jeune femme…
J’atterris quelques mètres plus loin puis brise ma garde pour effectuer une suite de mudras. Voyons maintenant ce dont ils sont capables pour se défendre…
Buffle, Serpent, Sanglier, Lièvre et Chèvre.



Tout autour de moi se forment des armes, se constituant rapidement dans les airs avant de fondre toutes ensembles sur leurs cibles. La moitié pour Ranmaru, l’autre moitié pour l’Inuzuka. Néanmoins, leur tranchant est grandement réduit, de fait qu’au lieu de taillader les chairs de leurs victimes – s’ils ne parviennent pas à s’en défendre – ne feront que les cogner et légèrement les couper. L’entrainement ne fait que commencer et il serait stupide de les blesser avant même d’avoir pu fait ce pourquoi je suis ici. D’un rapide coup d’œil je regarde celle qui nous observe et reconnaît le visage de Sendai Anzu. La jeune femme… semble avoir changée depuis notre dernière entrevue avec Yahiko.

Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Éducation canine

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: