Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Prendre le taureau par les cornes [Metaru Reiko]


Lun 24 Sep 2018 - 11:53
Eté 202 - Kumo, Domaine du Raikage


Quelques jours après notre retour de Kaze, également quelques jours après mon rapport au Raikage concernant notre mission diplomatique dans les terres désertiques du Pays du Vent, je me dirigeais à nouveau dans les bureaux de Reiko, non pas pour converser comme j’avais pu le faire avant mon voyage, non pas pour lui présenter d’autres informations concernant la mission, mais bel et bien pour lui présenter un invité particulier. S’il n’avait pas pu être présent dès le premier jour pour rencontrer l’Ombre de Kumo, c’était en raison de son train de vie très particulier, et apparemment, il avait besoin de se reposer après le voyage – ce que je comprenais, quelque part.

- Nous y arrivons.

La sachant libre de rendez-vous et d’entrevues, je me permis d’entrer dans son bureau après quelques coups contre la porte et, bien évidemment, son autorisation. Elle me l’avait bien fait comprendre, ça, lorsqu’elle était ma Fukutaicho. Ma dernière envie est de l’emmerder à l’improviste. Quoique ça peut être amusant.

- Raikage. lançais-je dans un soupir qui se voulait plus satisfait que fatigué ou quoi que ce soit de ce style. J’aimerais te présenter Yasei Ineo. Comme son nom l’indique, il fait partie du clan capable de se métamorphoser en animal. Sachant ton intérêt pour eux, et vis-à-vis de cette ‘’mission annexe’’ que tu m’avais confié, il m’a semblé bon de ne pas tarder à te le présenter.

Sa venue, quant à elle, s’expliquait surtout par le fait qu’Ineo était particulièrement intéressé à l’idée d’entraîner, ou ne serait-ce que discuter avec un dirigeant d’un village caché. Il avait effectivement peu d’intérêt dans les affaires politiques et se contentait d’apprécier les personnalités puissantes.

- C’est un honneur, Sandaïme Raikage. C’est un plaisir de me voir l’opportunité de fouler ce lieu, bien que je préfère amplement la vie sauvage à la civilisation. Que notre rencontre soit bénéfique aussi bien pour vous que pour moi.

Il s’inclinait, laissant tomber quelques tissus qui pendouillaient un peu partout sur sa tenue, et remontait progressivement, dans un mouvement maîtrisé, afin de faire face à Reiko. Quant à moi, je ne perdis pas plus de temps ici. Je savais Reiko capable de l’exécuter sur le champ s’il était doué de mauvaises intentions, mais vu le temps que j’ai perdu pour trouver un Yasei convenable, j’osais supposer que ça n’allait pas arriver.

- On se revoit plus tard. Daisuke m'attend.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463

Dim 7 Oct 2018 - 13:25
Silencieuse…

Tu fixais le paysage donné par ta baie vitrée non sans une once de perplexité… Le monde semblait paisible du haut de ton bureau et pourtant, tu n’avais de cesse d’y faire couler le sang et encore et encore. Evidemment, tu étais dénuée de tout remord, de toute once de culpabilité. Avant même que ton frère ne décide de quitter le bord pour te repasser le flambeau, tu possédais déjà cette même détermination que quelques-uns qualifiaient même de sauvagerie…

Mais tu te foutais bien de tout ça, de ce que la pensée commune pouvait avoir comme avis sur toi. Depuis le début, tu ne t’étais jamais pliée face à ce genre de pouvoir invisible que le peuple pouvait imposer sur son dirigeant. Tu étais Reiko l’inébranlable, et tu n’allais clairement pas changer même avec la charge des responsabilités qui déferlaient sur tes épaules robustes.
Ainsi, tu restais silencieuse… Presque contemplative…

En réalité, tes pensées étaient portées ailleurs, aujourd’hui devait voir le retour d’Akahoshi Hisao, un ami mais aussi un appuie poids. Tu avais beau être puissante même dans ce contexte de tension absolue, tu avais quand même une limite à la présence que tu pouvais apporter. Lui, il était là pour accroitre cette présence. C’était une des rares personnes en qui tu pouvais être confiant, bien que ta nature animale te rappelle souvent à l’ordre quant au fait de ne jamais s’adoucir…

Et en parlant de ce côté bestial, celui-ci avait pour projet d’être encore plus développé à l’avenir. C’était d’ailleurs pour ça que tu avais chargé Hisao en plus de ses responsabilités et de ses missions actuelles, de ta ramener un appartenant au clan des Yasai. Après multiples recherches, même si ce clan se faisait majoritairement disparate, il n’en restait pas moins que quelques regroupements s’étaient sédentarisés avec le temps.

Après quelques minutes d’attentes, ton ancien partenaire vint enfin à couper ce suspens en pénétrant dans ton bureau après s’être annoncé. Plissant les yeux, tu vins à fixer l’homme qui l’accompagnait non sans méfiance. De toute manière, tu n’étais pas connue pour tes talents de diplomate. Et seul ceux ayant le vrai désir de te voir étant capable de passer outre ton coté belliqueux. A défaut, encore fallait-il passer par Hisao plutôt que toi. Même l’ex taulard était un meilleur interlocuteur que toi, la Raikage… Mais celui-ci n’allait malheureusement plus être là, le laissant alors seul entre tes mains pleines de brutalité.

- Yasei Ineo… Je suppose qu’Hisao vous a bien expliqué la raison de mon intérêt pour votre clan et votre pouvoir.

Te levant, tu fronçais encore davantage les sourcils. Si de ton âge, tu avais pu attendre une sorte d’excellence en terme de puissance, tu n’arrivais toujours pas à te contenter de ce que tu avais. Tu devais repousser toujours plus loin les limites du possible, ne serait-ce que pour balayer les vautours n’attendant que de faucher ta tête.

- J’ai déjà rencontré d’autres individus comme vous. J’ai pu même appréhender votre pouvoir quelques fois sans pour autant en saisir la substance.


Faisant alors éclater ton aura dans toute la pièce, ce que tu venais de faire était une sorte de mise au point avec ton interlocuteur. Tu n’avais pas besoin de quelqu’un n’étant pas assez résolu pour te permettre de franchir les limites de la condition humaine. Ce que tu faisais en cet instant était une sorte d’apologie de ta puissance. Qu’il se rende bien compte de l’ampleur à ce à quoi il s’engageait.

- Si vous pensez pouvoir me rendre plus fort encore. Alors je vous suivrai… Sinon…


A cela tu venais à balayer tout aussi tôt cette puissante aura qui émanait de toi il y avait seulement quelques secondes.

- Vous n’avez rien à faire ici.

Aucune diplomatie, juste de la brutalité bestiale même au sein de tes paroles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Sam 27 Oct 2018 - 22:43
S’il n’était déjà plus dans la pièce, l’Akahoshi avait lui-même ressenti une aura écrasante sur sa personne. S’il n’était bien évidemment pas préparé à ressentir une telle vague, c’était surtout le chakra de la Raikage qui était remarquable, au point que le Yasei courba légèrement l’échine, avant de se faire violence pour se relever. Il était là pour devenir le mentor de la Metaru, pas pour afficher une faiblesse d’entrée de jeu.

Il n’eut cependant pas à lutter bien longtemps. C’est la Dame de Fer qui avait cessé son émanation. Ineo hocha la tête, puis redressa fièrement son torse, joignant dans son dos ses mains. S’il se rendait désormais compte de la situation dans laquelle il s’était lancé, il se sentait surtout excité. Ce n’est pas tous les jours que des représentants de son clan se frottent à de telles personnalités.

Je ne m’attendais pas à ce que cela soit une partie de plaisir, ni même à ce que ces prochaines leçons soient à la portée d’un enfant. On ne peut être un membre du clan Yasei sans volonté, force et persévérance.
Ineo était un maître plus qu’un combattant. Ses paroles et ses enseignements étaient infiniment plus efficaces que sa présence dans un combat, par exemple. Est-ce qu’il était en reste ? Non, non, bien au contraire. Jamais il ne rivaliserait – encore moins sur le long terme – avec un Kage, pas si celui-ci se donnait à fond. Mais il avait dans son arsenal suffisamment pour la faire transpirer.
Sachez une chose, cependant, Dame de Fer. Cet entraînement n’a rien de conventionnel, et votre esprit sera ébranlé. Je me vois dans l’obligation de vous dire que ce sera un entraînement suivi. Je veux que vous limitiez vos activités au strict minimum. En contrepartie, je promets de vous faire atteindre vos pleins potentiels le plus rapidement possible.
Le revers de la médaille. Il était prêt à le faire, et à commencer tout de suite – tant que c’était dans un terrain isolé, précisa-t-il au passage. Toutefois, il faudra pour cela abandonner pendant quelques temps de très, très lourdes responsabilités.


Informations complémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 3 Nov 2018 - 14:31
Perplexe...

Tu fixais cet homme, qui bien qu'ayant courbé l'échine, se retrouvait là, toujours devant toi, toujours résolu à t'enseigner. Comme si lui aussi de son coté, cela allait être une épreuve pour lui. Une péripétie qui allait le mener à d'autres sommet au sein de son art. D'une certaine manière, il n'y avait qu'un fou pour vouloir continuer à t'apprendre quoi que ce soit après ta petite démonstration. Un fou ou quelqu'un qui avait énormément à y gagner. Restant alors silencieuse pendant quelques instants, tu vins à finalement à redresser la tête à ton tour pour le fixer droit dans les yeux comme un ultime jugement de sa valeur.

- Très bien... Je prendrais mes dispositions. J'ai une idée de où nous pourrions procéder, ma secrétaire vous donnera davantage de détail.


Et voilà que deux jours s'étaient écoulés depuis ta dernière rencontre avec le Yasei. Homme plutôt courageux ou simplement trop téméraire. Tu n'avais pas encore statué là dessus mais une chose était clair, il était en cet instant un des seuls capable de débloquer une autre partie de ton potentiel. Une partie dont tu allais en avoir cruellement besoin pour les conflits à venir. De toute façon tu ne savais pas faire autre chose que transcender tes limites de manière continue.

On ne devenait pas Raikage à 20 ans sans un minimum de volonté...

Ainsi, tu avais établit le rendez-vous, l'endroit qui allait souffrir de ton entrainement pendant les prochains moins, au sommet d'un mont bien connu à Kumo. Peu de gens s'y aventuraient de par son aspect austère et son manque global d’intérêt. Mais pour toi, au pouvoir destructeur, cet endroit était parfait afin de laisser libre court à ta sauvagerie habituelle.

Le Yasei quant à lui était déjà présent, tu espérais qu'il puisse vraiment tenir sa parole sous peine d'être vraiment en colère. Et ta colère était suffisamment connue à Kumo pour que même lui, un étranger de passage, en ai entendu parler.

Allant à sa rencontre, tu venais à faire un signe de tête comme premier salut. Plissant les yeux, tu vins à enlever quelques vêtements et les poids monstrueux que tu attachais à tes membres pour t'entrainer même lorsque la situation ne s'y prêtait pas. Un certain renforcement passif que tu faisais perpétuellement, bien qu'en cet instant, tu avais décidé de les enlever pour te concentrer pleinement sur les instructions de celui qui s'apparentait à ton maitre.

- Bien, je vous écoute.


Froide. Tu n'avais pas sur anticipé, tu n'avais même pas redouté cet instant. Après tout, tu t'étais déjà infligée les pires enfers du monde pour arriver à ce taux de puissance. La douleur et l'épuisement était quotidien chez toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Lun 5 Nov 2018 - 14:08
Le sommet montagneux proposé par Reiko s’avérait être parfaitement adapté pour ce genre d’entraînement, car l’esprit et le corps se voyaient passivement éprouvés par les difficiles conditions imposées par l’altitude. Ineo n’aurait pu rêver meilleur plateforme : elle était suffisamment grande pour accueillir des combats mais également des séances de méditations ou d’entraînement plus calme ; personne ne risquait de venir les déranger et en tant que Yasei, il était friand de cet environnement ouvert.

Conformément à ses promesses, l’originaire de Kaze était déjà sur place, prêt à débuter l’entraînement de la jeune Raikage. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, aucune goutte de sueur ne perlait de son front, ni aucun signe de fatigue. Il se tenait simplement avec calme, bras croisés, au ‘’centre’’ du mont kaminarijin, attendant sagement que son élève se présente.

Très bien. Avant tout, il vous faut comprendre notre clan et les implications de son pouvoir. Vous allez expérimenter quelque chose de nouveau : votre corps va être profondément modifié ; altéré. Ce n’est pas qu’un travail d’imagination, vous ne pourrez pas simplement choisir de faire apparaître une aile, des griffes ou de la fourrure. Ni vous transformer comme si de rien n’était.

Il pointait son visage à l’aide de son index, et plus particulièrement la cicatrice qu’il se trimballait depuis déjà plusieurs longues années. C’était une grande croix positionnée entre ses deux yeux, vers la racine du nez. Ce n’était pas une blessure nette et précise, mais plus un brutal déchirement.

Voici les conséquences d’une précipitation ou d’un manque de concentration. Je me suis infligé ceci en voulant me transformer trop rapidement en étant trop jeune et inexpérimenté. Vous n’êtes pas dans ce cas, mais vu votre formation accélérée, n’oubliez jamais cet… ‘’avertissement’’.

Vêtu comme au premier jour, c’est-à-dire très légèrement, avec simplement quelques tissus solidement attachés, un bandana cachant des pupilles très rondes et d’étranges ornements ci-et-là, comme les sortes de griffes dorées qu’il portait au bout des doigts.

Notre premier travail sera de comprendre quel animal vous définit. Je veux que vous me disiez – et vous disiez à vous – quel est l’animal qui vous incarne le plus. De quoi vous sentez-vous proche ? Ce n'est pas une science exacte, attention. Vos désirs n'ont aucune importance. Vous pourriez espérer un scarabée et terminer en étant un ours, et vice-versa, mais cela me dira beaucoup sur votre comportement et sur le type d’entraînement qui vous conviendra. Asseyez-vous, en tailleur, et méditer à haute voix. Que ressentez-vous, que voulez-vous, à quoi aspirez-vous ?


Apparence de Yasei Ineo:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 17 Nov 2018 - 20:19
Perplexe...

Tu l'écoutais attentivement. Buvant ses paroles pour tenter de glaner des quelconques pistes de résolution quant à la maitrise de cette capacité qui te semblait encore lointaine. Tu avais appris beaucoup de théorie pourtant, tu l'avais même vu mise en pratique par une Yasei il y avait de cela quelques temps déjà. Mais pourtant rien à faire... Tu te sentais comme lorsque tu avais tenté de pleinement dompter ta capacité spéciale provenant de tes gènes. Ici, ce n'était pas de tes gènes que l'on parlait, mais de ta capacité d'adaptation. A acquérir un pouvoir endormi en chacun mais réveillé que par une infime portion de gens sur ces terres.

Tu observais alors sa cicatrice. Elle était impressionnante mais pas comparable à celle qui parsemaient ton corps. Les tiennes étaient provoqués par les guerres constantes que tu menais. Sensiblement, elles avaient provoqué les mêmes ravages sur vos corps mais ne symbolisaient clairement pas les mêmes choses.

Tu fronçais les sourcils tandis que tu l'écoutais toujours attentivement. Tu avais bien saisi que la volonté d'une personne pouvait être très différente de sa nature interne. Un aléatoire qui ne te plaisait guère, bien que tu n'avais aucune foutu idée de ce qui pouvait être ton animal intérieur. Tout était bien trop mystique pour une brute épaisse comme toi.

Mais, une chose était certaine, tu savais t'attelais à l'effort.

- De quoi je me sens la plus proche ? Je n'en sais rien...


Cette fois-ci, tu venais à délier ton expression sérieuse pour une mine qui prêchait la réflexion. Tu n'aimais pas avoir à réfléchir autant. Tu étais une bête agissant à l'instinct et quand bien même tu arborais une apparence humaine. Tu te sentais plus bestial que résonné dans la vie de tout les jours.

- Je ne connais que la douleur, la souffrance, et l'effort. Je n'ai pas l'habitude de progresser dans ma puissance par la simple réflexion et une rétrospective personnelle. Mais ne vous leurrez pas. Je ne suis pas comme mon frère, je n'ai pas son talent inné Tout ce que j'ai acquis, je l'ai acquis par ma volonté.


Tu vins alors à tenter de te replonger dans ta concentration, en recherche de réponse. Cela allait durer longtemps, très longtemps. Mais comme tu lui avais dit, tu t'accordais entièrement à lui en sachant pertinemment que ton bras droit gérait de son coté ton absence.

- Et vous n'avez aucune piste de réflexion, autre que mon propre ressenti ?


Tu le fixais. Telle une élève attentive. Mais à la différence d'une simple élève, tu étais capable de le détruire dans un mouvement de colère...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Prendre le taureau par les cornes [Metaru Reiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: