Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Recrutement de modérateurs techniques à l'essai
Aujourd'hui à 13:02 par Garyôsen Ryôga

» Absence
Aujourd'hui à 12:31 par Akiji Yasuo

» Mainmise religieuse / Mission Rang B
Aujourd'hui à 12:19 par Hyûga Kami

» 08. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 11:37 par Hyûga Kami

» Ice and Thunder [Kaya]
Aujourd'hui à 11:34 par Yuki Kaya

» 06. Demandes diverses
Aujourd'hui à 11:16 par Hohoemi Tsuki

» Présentation de Nozomi Ryû (en cours de commencement)
Aujourd'hui à 10:27 par Nozomi Ryû

» Le loup et la chasseuse [PV Hohoemi Tsuki]
Aujourd'hui à 10:11 par Nobuatsu Saji

» [Mission libre D] Le chat chapardeur
Aujourd'hui à 10:10 par Akane Ito

Partagez | 

Sentir ? oui...mais pas des pieds ! [Sendai Anzu]


Lun 24 Sep 2018 - 18:44
En cette belle matinée ensoleillée d’hiver, Aomi avait décidé de partir se balader dans les forêts enneigées à proximité de Kumo. Emmitouflé dans des vêtements chauds il avait quitté le bruit et la saleté de la ville pour les pentes escarpées des montagnes alentours. Les cristaux de glace recouvrant le sol encore gelé de la nuit scintillaient sous les premiers rayons du soleil. Le froid mordant qui figeait les joues du jeune homme s’effaçait peu à peu sous la douce chaleur du soleil qui se levait à l’est. Aomi prit une grande inspiration afin d’apprécier le bonheur simple mais éternellement renouvelé d’apercevoir les terres de la foudre blanchie par l’arrivée de l’hiver.

Décidé à profiter au maximum de sa journée, Aomi marcha d’un bon pas jusqu’à l’orée de la forêt et pris le temps d’observer les formes et les ombres figées dans la forêt enneigée dans laquelle il pénétrait. Après quelques secondes d’observations, il perçut un léger mouvement par-delà les frondaisons d’un enchevêtrement d’arbustes. Concentrant son chakra, il aiguisa ses sens pour réussir à cerner la position et les mouvements de sa proie. Ce devait être un jeune cerf venu écorcer de tendres arbustes. Sa cible cernée, Aomi décida de s’approcher de plus prêt pour profiter du spectacle. Posant délicatement un pied après l’autre sur le sol gelé, le jeune shinobi tentait d'atténuer le crissement de ses bottes sur les épines de pins gelées. Arrivé à moins d’une vingtaine de mètres de la bête, Aomi perçut un mouvement brusque de sa part et se figea sur place. Tentant de disparaître parmi les ombres, il avait espéré effacer suffisamment sa présence pour que le mangeur d’écorce retourne à ses activités. Malheureusement ce dernier releva la tête et aperçut Aomi en train d’essayer maladroitement d’épouser les courbes d’un arbre pour se fondre dans le décor. La cible du jeune homme détala aussitôt et disparut derrière la ligne de crête.

Vexé d’avoir été démasqué aussi facilement, Aomi tenta de poursuivre le quadrupède à travers la forêt mais perdit bien vite sa trace. Il repartit donc brekouille, comme on dit dans le Kumonois, et retourna vers l’orée de la forêt afin de dénicher d’autres traces d’animaux moins rusés.

Après quelques poursuites d’oiseaux rapidement avortées, Aomi tomba sur des traces qui devaient être celles d’un renard. C’était plus que plausible qu’un renard soit venu chasser le lièvre aux abords de la forêt mais celui-ci avait sûrement dû passer ici durant la nuit. Afin de s’assurer de la fraîcheur de sa piste, le jeune Nara s’accroupit au dessus d’un amas marronnasse qui devait sûrement être ses déjections. Il se pencha alors en avant pour sentir de plus près. C’est dans cette superbe position d’autruche des plus intéressante, qu’Aomi entendit les pas de quelqu’un approcher.


@Sendai Anzu

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4177-nara-aomi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4201-nara-aomi-qui-narra-ou-qui-narrera-l-histoire-d-un-nara-sachant-narrer-sans-son-art

Mer 26 Sep 2018 - 23:58
L'hiver ... voici une saison très peu encourageante pour poursuivre ses efforts. Il fait froid, gris et les gens sont généralement moins joyeux. Les plus jeunes arrivent à voir ça comme de l'amusement, mais il ne faut pas se leurrer, il n'y a que eux qui arrivent à sourire comme il faut durant cette saison. Enfin, cela ne décourage pas Anzu, bien au chaud dans un manteau d'hiver pour aller s'entraîner, qui se rend dans la forêt. Elle voulait tester un peu quelques détections qui sont très loin d'être au point, mais qui doivent être vérifiés quand même. C'est donc ainsi qu'elle se rend dans l'orée de la forêt, ses cheveux violets au vent, ornant sur sa tête un bonnet qui couvre ses oreilles, ce serait dommage de revenir avec une otite alors qu'on souhaite juste s'entraîner un peu ... de toute manière, elle n'a pas mis tant de techniques au point ces derniers temps, les ayant passer à entraîner Kumiko à la sensorialité.

Le vent soufflait fort, il fallait s'y attendre : elle est en altitude, le vent est forcément plus froid et puissant qu'en basse altitude. Enfin, elle décide de s'échauffer un peu, manipulant son chakra pour former un renard composé de chakra vert émeraude. L'animal se balade dans la neige alors qu'Anzu lançait sa détection pour suivre sa trace de loin. Elle avait certainement l'air pensif en restant concentrer ainsi, mais elle avait un peu froid il faut l'avouer. Enfin, il semblerait que son animal est traqué par un autre shinobi des nuages. Elle décide donc de s'y diriger, qu'est-ce qu'un shinobi fait ici ? Elle pensait à Tsuki, mais elle n'aimait déjà pas sortir sous la pluie, donc sous la neige ... c'était certainement pour une autre fois.

Enfin, alors que son renard finit par grimper sur son épaule pour s'y blottir contre son cou, entièrement recouvert de neige, elle s'approche de la présence qu'elle a détecté. C'était un homme, plutôt bien battit, les cheveux blancs, en train de visiblement analysé une crotte d'animale. Anzu se retenait de rire, après tout, il chassait, mais il risquait d'être déçu de s'être trompée sur l'animal qu'il chassait et ... sur la crotte qu'il analysait.

- Bonjour monsieur.


Elle souriait, pendant ces trois mois, elle s'est entraînée à devenir plus chaleureuse, plus souriante, plus ... humaine, et maintenant, elle peut aller vers l'avant.

- Ça n'est pas trop compliqué de chasser dans cette neige ? Vous ne deviez pas voir beaucoup d'animaux.

La plupart des animaux sortent rarement de leur tanière sous ce froid, plus encore si leur nourriture n'est pas aussi abondante. En tout cas, elle ne risque pas de tomber sur un ours ... quoi que, cet homme semble aussi baraqué qu'un de ces animaux.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Jeu 27 Sep 2018 - 19:09
Aomi n’avait pas entendu la jeune femme arriver derrière lui et se releva brusquement au moment où celle-ci l’interpella. Pour quelqu'un qui se voulait chasseur il avait une ouïe bien médiocre… Et quelle ne fut pas sa surprise quand il posa ses yeux sur la magnifique jeune femme qui lui faisait face. En se baladant dans les forêts de Kumo il s’était attendu à voir de nombreuses bêtes étranges, mais aucune de celles qu'il avait imaginé ne ressemblait à celle qu’il avait devant lui. Ses longs cheveux soulevés par la brise, le petit sourire retenu qui apparaissait au coin de ses lèvres, son mignon petit bonnet… Tout les signes d’apparence extérieur donnait l’impression qu’elle n’était qu’une jeune femme égarée dans la forêt... Mais la puissance du chakra qui émanait d’elle et cet étrange renard verdoyant blottit dans son cou révélaient une toute autre personne. Mi-intrigué mi-suspicieux, Aomi se présenta tout en gardant ses distances.

-Effectivement c’est pas facile. Je m’appelle Aomi, je suis venu dans le coin pour mettre à l’épreuve mes qualités de traqueur… Et apparemment il y a encore pas mal de boulot…Haha

Le jeune homme se passa nerveusement la main dans les cheveux tout en riant, comme il le faisait à chaque fois qu’il était gêné ou perturbé... Malgré le ton amical utilisé pour se présenter, Aomi ne faisait pas vraiment confiance à la shinobi qui lui faisait face. En effet, le chakra qui émanait du petit renard vert ne laissait aucun doute sur les capacités de son opposante. Ne voyant pas si son village d’origine était bien Kumo, Aomi entama la discussion afin de connaître les intentions de celle qui lui faisait face.

-Et vous qu’est-ce que vous faîtes dans le coin ? Il fait pas un peu frisquet en ces heures matinales pour se faire une balade digestive ?

Le jeune homme continuait à scruter la kunoïchi mais son regard alternait entre elle et le renard blotti dans son cou. Il était fasciné tout autant par l’une que par l’autre et n’arrivait pas à détacher son regard de ce duo insolite. Les volutes vertes de chakra qui formaient le renard avaient un pouvoir hypnotique auquel il semblait impossible d’échapper, tandis que la jeune shinobi dégageait à la fois une innocence et un charisme qui laissait le jeune bouche bée. Il se sentait à la fois attiré mais aussi en danger lorsqu’ils regardait la paire qui lui faisait face. Il avait en tout cas, trouvé bien mieux qu’un chevreuil au coin d’un buisson...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4177-nara-aomi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4201-nara-aomi-qui-narra-ou-qui-narrera-l-histoire-d-un-nara-sachant-narrer-sans-son-art

Ven 28 Sep 2018 - 1:38
Anzu le regardait, il semblait ... méfiant, sans doute n'a-t-il pas vu le bandeau sur son bras ... ou alors, est-ce un espion ? Ca n'a pas l'air ... un espion se devait quand même d'avoir un minimum de capacité en sensorialité, lui ... semblait débuter pour être gentil. Mais elle trouvait quand même ça louche qu'il reste sur ses gardes ... puis, elle se rappelle des priorités du renard vert émeraude qui est blottit contre elle, faisant presque une écharpe. L'inconvénient, c'est qu'il n'est pas aussi doux que les vrais renards, mais pour Anzu qui ressentait le chakra par le toucher, c'est comme une brume chaude qui venait réchauffer la demoiselle sur le coin du cou. Mais il était hésitant, ne savant quoi regarder entre la créature brumeuse et sa créatrice. Elle sourit une nouvelle fois.

- Mon renard vous intéresse-t-il ? Malheureusement, il n'est pas adoptable.

Elle passe une main sur la fourrure l'animal alors que l'illusion faisait mine de ronronner, le sourire sur la gueule, avant de disparaître petit à petit, comme une brume chaude qu'on aurait chasser de la main. Anzu croise ensuite les bras sous sa poitrine, exhibant le symbole du village caché des nuages sur son bras. Maintenant qu'il pouvait voir qu'elle était une shinobi de Kumo, voire mieux, une chunin de Kumo, sans doute sera-t-il moins sur ses gardes. Quoique, sans doute aurait-il peur de se prendre une fessée pour ne pas l'avoir reconnue, il ne faut pas déconner, elle n'est pas comme Yamiko. Enfin, elle se concentre à nouveau, analysant la qualité du chakra du jeune homme - enfin, jeune, il est plus vieux qu'Anzu -, c'était ... assez peu. Ce n'était pas catastrophique, mais pour un homme de son âge, on pouvait avoir une meilleure qualité de chakra.

- Je m'échauffais un peu, je créé une créature, puis je la lâche pour ensuite la retrouver. Ça entraîne ma détection.

Elle le regarde, de haut en bas, il semble costaud ... mais bizarrement, les apparences semblent bien plus trompeuses qu'elle ne le pense. Enfin, elle ne veut pas le juger, c'est un nouveau dans les rangs après tout ...

- Sendai Anzu, chunin de Kumo, enchantée Nara Aomi.

Elle souriait, comment savait-elle qu'il était un Nara ? Son chakra en disait tellement sur lui ... il n'avait même pas idée.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sam 29 Sep 2018 - 0:04

Une chuunin de Kumo ! La posture défensive d’Aomi disparue instantanément. Les capacités d’analyses du shinobi laissait vraiment à désirer ces temps-ci... Comment avait-il pu rater le bandeau qui ceignait son bras ? Il lui semblait même que ses capacités de réflexions avaient été altérées pendant quelques secondes, absorbées par sa nouvelle rencontre. Il semblait pourtant évident qu’une kunoichi de son calibre, se baladant tranquillement aux abords de Kumo, et engageant la conversation avec un shinobi aux allures de “propret-trappeur-citadin”, n’était sûrement pas là pour faire de l’espionnage. Mais cette logique ne s’était pas révélée au jeune homme sur le moment.
Heureusement, la disparition du renard permis finalement au Aomi de recouvrer ses pensées et de reprendre le contrôle de son attention. Il se sentait un peu étrange, l’impression d’attraction presque irrésistible qu’il avait ressentit quelques secondes plus tôt avait disparue, ne restait plus qu’une sorte de vide artificiel à la place de ces émotions. Les sourcils froncés, il essayait de décortiqué l’illusion dont il pensait avoir été victime mais la jeune femme en face de lui semblait prendre un malin plaisir à le perturber. Il entendit d’ailleurs son nom de famille être prononcé alors qu’il ne semblait pas l’avoir évoqué, ce qui replongea le jeune homme dans une certaine perplexité. Il était cependant de plus en plus impressionné par celle qui lui faisait face.

*C’est qui cette Anzu...Comment est-ce qu’elle peut savoir mon nom ? J’ai l’impression qu’elle me fait tourner en bourrique avec ses genjutsus.... Je croyais pourtant être un des meilleurs en gen à l’académie, mais son genjutsu m’a pas l’air de faire rire les mouettes… Elle peut peut-être lire dans mon esprit ! J’espère qu’elle a pas vu ce que j’imaginais pendant son gen… Je vais encore passer pour un gros pervers…*

Aomi se mit à regarder Anzu sous un nouveau regard. Bien qu’il fut de plus en plus convaincu de l’emprise du précédent genjustu, le charme de la jeune femme n’agissait pas qu’au travers de technique. Il se dégageait d’elle un chakra puissant mais délicat, à l’image de son renard vert qui forçait l’admiration. Pour finir d’asseoir l’engouement qu’il ressentait pour cette nouvelle connaissance,il comprit qu’elle se trouvait dans cette forêt pour les mêmes raisons que lui. Bien que son entraînement soit sûrement d’un tout autre niveau elle cherchait également à maîtriser les techniques de détection. Décidément, cette ballade en forêt se révélait bien plus prometteuse que ce à quoi il s’était attendu

*Elle est sacrément impressionnante celle-ci. Il faut que j’arrive à m'incruster dans ses cours. Mais vu la magnifique prestation de guignol que je viens lui présenter, elle va sûrement pas vouloir d’un élève comme moi…. Pourtant ce serait vraiment le top d’avoir une prof sexy qui s’y connait en gen et en détection, ce serait parfait pour moi !
Bon je vais essayer de la jouer fine…*


Arborant un air confiant sans trop en faire, Aomi donna le meilleur de ses talents d’acteur pour arriver à convaincre la jeune femme qu’il valait au moins la peine d’être considéré.

-Je vois qu’on ne peut pas vous cacher grand chose... Mais ne pensez pas que je sois dépourvu d’atout dans ma manche non plus, Anzu sensei. Je ne me laisserais pas avoir deux fois par le genjutsu de ce mignon renard ! Est-ce que c’est le genre de méthode que vous utilisez habituellement sur vos élèves ? En tout cas je dois avouer que votre “genjustsu” ne manque pas de charme...

Tentant le tout pour le tout, Aomi tentait de se mettre en valeur tout en installant insidieusement, du moins pour un éléphant dans son genre, les prémices d’une sensation maître-élève, même si pour lui cette relation semblait impliquer le fait de flirter avec sa prof...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4177-nara-aomi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4201-nara-aomi-qui-narra-ou-qui-narrera-l-histoire-d-un-nara-sachant-narrer-sans-son-art

Sam 29 Sep 2018 - 17:00
Aomi semblait ... réfléchir un long moment, sans doute pour s’apercevoir qu'elle a finalement stopper le seul genjutsu qui était activé ... voire le seul genjutsu qu'elle avait d’opérationnel en fait. Anzu sourit en le voyant se remettre un peu de cette illusion, sans doute est-il en train de se demander si elle a d'autres genjutsu d'activer, que d'autres illusions sont actifs pour le faire tourner en ridicule, mais rien de tout ça. S'il a été victime de son illusion, c'est plus par accident que vraiment par volonté. Après tout, elle l'a dit, la Sendai a créé ce renard uniquement pour pouvoir le chasser par la suite, c'était une proie, une cible mouvante agissant de sa propre volonté, pas une illusion qui s'amusait à perdre les jeunes chasseurs comme des feux follets. Enfin, il semble vouloir donner une meilleure image de lui maintenant, il devait penser qu'Anzu le trouvait ridicule, ridicule ... peut-être pas, mais facilement impressionnable, certainement, il doit voir Anzu comme une experte en genjutsu, alors qu'elle ne fait que débuter dans ce domaine, un peu comme lui en détection.

- Eh bien, je ne doute pas que, la prochaine fois que vous verrez un renard d'une couleur vert émeraude, vous ne tombez pas dans le piège, après tout ... ce n'était pas prévu qu'un chasseur en voulait à ma propre proie.

Elle rit, oh, elle ne doute pas qu'il est bon en Genjutsu, voire même meilleur qu'elle, mais c'était marrant de constater qu'il pensait qu'elle maîtrise les arts de l'illusion juste parce qu'elle a réussi à l'entraîner dans son illusion. Ce n'était pas voulu, mais bon, il faut croire qu'être Chunin signifiait aux yeux de simples Genin qu'elle est capable de tout, de maîtriser une bonne partie des arts shinobis. Qu'est-ce qu'ils pensent alors des Jonnin, censé être plus puissant que les Chunin ?

- Et heureuse d'apprendre que le seul Genjutsu que je maîtrise plait à d'autres manipulateurs d'illusions.

Sans doute va-t-il tomber de haut en l'apprenant, qu'il ne va pas savoir où se cacher ... mais Anzu sera là pour le rattraper ou lui servir de cachette. Après tout, elle lui devait des excuses, elle l'avait déranger dans sa chasse, mais il semblerait qu'il ait déjà oublié cette erreur.

- Cependant, il va falloir que je vous apprenne à différencier les excréments d'un renard de celui d'un chat.

Se met-elle à dire en riant gentiment.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 30 Sep 2018 - 21:05

La révélation d’Anzu sur ses capacités en genjutsu changea l’image qu’Aomi se faisait d'elle. Son statut d’apprentie dans l’art du genjutsu, qu’il parteageait avec elle, la rendait moins impressionnante, plus accessible. Celle qu’il avait pris pour une maîtresse accomplie des arts ninjas était en fait elle aussi en quête de perfectionnement. Cette pensée le conforta dans l’idée qu’Anzu serait une parfaite enseignante pour lui. Parmi les shinobis de rang supérieur qu’il avait rencontré jusqu’à présent, nombre d’entre eux lui avaient paru trop sûrs de leur force, trop confiant de leur maîtrise du chakra. Aucun d’eux n’auraient eu l’envergure d’un bon enseignant. Pour enseigner il fallait pouvoir se mettre à la place de ses élèves, se rappeler les difficultés que pouvaient présenter l’acquisition de nouvelles connaissances, se remettre en question et remettre en question les dogmes établis… Pour Aomi, toutes ces qualités étaient essentiels chez un bon enseignement, et la kunoïchi qui lui faisait face, à travers l’honnêteté dont elle avait fait preuve à son égard, semblait revêtir toutes ces qualités.

Conquis, Aomi décida qu’il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour devenir l’élève de cette jeune femme. Celle-ci lui tendit d’ailleurs une perche dans cette direction, en lui proposant de le conseiller sur les techniques de pistage, tout en prenant un malin plaisir à lui rappeler les piètres qualités de détection dont il avait fait la preuve quelques instants auparavant.
Emballé par cette proposition, d’autant plus que sa future senseï montrait un certain sens de l’humour qui ne le laissait pas indifférent, Aomi sauta sur l’occasion pour faire une démonstration de ses capacités de traque. Concentrant son chakra vers ses fosses nasales, il renforça les capacités de détection des odeurs des milliers de capteurs olfactifs qui tapissaient l’intérieur de son nez, puis prit une grande inspiration dans la direction d’Anzu. L’attitude du jeune homme aurait pu paraître déplacée de l'extérieur pour un néophyte, mais nul doute que la perspicacité de la Kunoïchi lui avait déjà permis de comprendre ce que tramait Aomi.

Une fois sûr d’avoir capter l’odeur qu’il recherchait, Aomi prit un air confiant, tout en essayant de ne pas trop montrer la joie qui s’était emparée de lui depuis que la jeune femme avait sous-entendue qu’elle pourrait le prendre comme élève puis lui annonça avec un sourire aux lèvres:

-J’ai effectivement beaucoup à apprendre de votre part senseï et je serais plus qu’heureux de recevoir votre enseignement ! Mais ne me pensez pas dépourvu de qualités dans le domaine de la détection ! Je sais par exemple que vous êtes passez près d’un vendeur de dim sum ce matin avant de sortir de la ville. Je peux encore détecter la délicate odeur que les effluves du restaurant ont laissées sur votre manteau…

Certains d’avoir fait forte impression, Aomi attendit la réaction d’Anzu face à cette démonstration de ses talents de ninja. Il espérait ainsi rattrapé la médiocre prestation dont elle avait été spectatrice au moment de leur rencontre.


Technique d'olfaction:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4177-nara-aomi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4201-nara-aomi-qui-narra-ou-qui-narrera-l-histoire-d-un-nara-sachant-narrer-sans-son-art

Mar 2 Oct 2018 - 0:56
Eh bien, on dirait que l'image qu'avait l'homme d'Anzu semble avoir été partiellement brisé, elle se doutait qu'il voyait en la Sendai une manipulatrice experte en illusion, mais il n'en était rien, elle est spécialisée en Ninjutsu et en Sensorialité, le Genjutsu, c'est plus pour en sortir et pour avoir plus d'ouverture pour ses jutsus. Enfin, il n'en demeure pas moins intéressé par un cours d'Anzu. Voilà qui est intéressant, même en lui avouant qu'elle n'est pas aussi forte qu'il se l'imaginait, il souhaite tout de même qu'elle soit sa senseï ... pour quelle raison elle et non pas une autre personne ? Elle l'ignore, certainement son charme, même si, Anzu l'avoue, il ne doit pas n'y avoir que ça qui fait qu'elle est pour lui la "senseï" idéale. Elle pourrait lui demander, briser directement la glace comme elle le faisait si bien avant, mais elle a appris que ça perturbait plus les gens que ça les aidaient. Enfin, elle ressentait le chakra au niveau de son nez, sûrement pour augmenter son sens de l'odorat. Il voulait lui montrer ce qu'il savait faire ? Au moins, il a l'air de connaître sa base au niveau de la détection.

- Eh bien, je vois que vous connaissez les bases mon cher Aomi.

Il avait détecter l'odeur d'un "restaurant" devant lequel est passé Anzu, il y avait un pauvre employé de ce restaurant qui avait pour idée de vendre des échantillons dehors, par ce temps froid ... qu'elle merveilleuse idée non ? Le pauvre grelottait sur place lorsqu'elle est passée devant lui, il voulait avoir l'air accueillant, mais il a dû vite être désemparé en voyant les autres personnes en train de faire la tête. S'il l'avait fait durant l'été ... ça aurait été mieux.

- Je cherche justement des volontaires pour former une unité de traqueurs, peut-être que cela vous intéresse.

Elle y pensait depuis qu'elle en a entendu parlé auprès de Kenshin, une unité spécialisée dans la détection et la traque, afin de rattraper le manque cruel de senseur à Kumo. Anzu est l'une des spécialistes de ce village, se dire que la deuxième n'est qu'une Genin fait perdre un peu de crédibilité au village. Enfin, cet homme semble accepté d'être dévoué pour ce genre de cause, à moins ... qu'il soit juste intéressé par elle. Elle le regarde, toujours le sourire sur les lèvres, les joues rougies par le froid ambiant et les flocons qui s'abattent sur son visage.

- Bien évidemment, cela signifiera qu'il faudra que vous améliorez votre niveau en détection.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 5 Oct 2018 - 18:19

Aomi était ravi. Non seulement la jeune femme semblait avoir accepter de devenir sa sensei mais elle lui proposait également de se joindre à une équipe de traqueur. La traque, la collecte d’informations et la poursuite d’éléments dangereux réunissaient les motivations principales qui avaient poussé le jeune homme à devenir shinobi. Rejoindre une équipe de traqueur représentait donc un accomplissement incroyable pour Aomi. L’expérience de ses parents au sein du système shinobi lui avait appris que la capacité de collecte et des protection des informations au sein d’un village ninja était aussi importante que sa puissance armée. La possession de certaines informations pouvaient se révéler crucial lors de négociations diplomatiques ou de conflits armés, tandis que la perte d’informations sensibles pouvaient mener à de dramatiques situations pour les villages ou les pays. Aomi avait donc pour but de faire pencher la balance diplomatique en faveur de son pays, et rejoindre une unité de traqueur serait sûrement le meilleur moyen pour lui de parvenir à ce but. D’autant plus si la jeune femme qui menait cette équipe était aussi ravissante.

-J’accepte avec joie la proposition ! J’adorerais pouvoir évoluer avec d’autres gens intéressé par la détection et la collecte d’informations. Je dois avouer que la perspective d’explorer le monde est une des raisons pour lesquelles la détection m’a toujours attiré. Réaliser ce rêve en compagnie d’autres shinobis ayant les mêmes capacités, je vois difficilement ce qu’on pourrait espérer de mieux. Peut-être une charmante leader, mais je crois que de ce côté là aussi je pouvais difficilement espérer mieux...

Maintenant qu’une certaine relation maître élève s’était installée, Aomi se permettait quelques réflexions, même s’il était peut-être encore un peu tôt (ou un peu tard) pour ce genre de remarque qui semblait tout droit sortie d’un manuel de drague pour les nuls. Évitant de laisser un blanc un peu gênant s’installer, Aomi enchaîna sur une démonstration de ses capacités. Si la jeune femme devait lui servir de professeure, elle aurait sûrement besoin de connaître son niveau actuel en détection.

-Je vous propose de vous faire une petite démonstration du panel de mes capacités en détection. A défaut de faire bonne impression, ça aura au moins le mérite de vous donner une idée de mon niveau actuel !

Aomi commença par faire une suite de mudras qui renforça le chakra qui affluait vers son nez. Cette fois-ci, l’utilisation de mûdras semblait avoir affiner la perception donnée par le chakra. Les odeurs affluèrent dans son nez telle une vague enivrante de sensations, donnant de nouvelles couleurs à la forêt qui l’entourait. Il se mit à sentir les odeurs d’écorces qui exhalaient des pins alentours, l’odeur de cerfs venus se frotter contre des buissons ou encore les feuilles en décomposition sous la fine couche de neige.

-Voici ma première technique, Inu no sainō, qui me permet d’augmenter ma perception des odeurs. Je peux également augmenter ma perception des sons de la même manière grâce à ma deuxième technique de détection, Neko no mimi.

Il enchaîna ensuite une nouvelle suite de signes qui changea le flux de chakra en direction de ses oreilles. Les couleurs imaginaires qui marquaient les effluves de la forêt laissèrent place à un ensemble de mélodies carillonnant au gré des mouvements des branches et des craquements de la neige sous les effets du vent. Quelque peu assourdi par ces bruits l’assaillant de toute part, Aomi annula la technique.

-Je manque encore un peu de pratique pour cette technique, le silence est parfois un peu trop bruyant ! En dehors de la détection physique, j’ai aussi quelques notion de détection classique du chakra. Mais je suis encore loin de maîtriser les arts de la détection et je suis impatient d’en apprendre plus.

Comme pour souligner son propos, Aomi lança sa technique de détection du chakra même si l’utilisation de celle-ci ne lui apporta pas beaucoup plus d’information que ce qu’il savait déjà sur la forêt. Il n’y avait personne d’autres qu’eux deux aux alentours.

Techniques:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4177-nara-aomi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4201-nara-aomi-qui-narra-ou-qui-narrera-l-histoire-d-un-nara-sachant-narrer-sans-son-art

Mar 9 Oct 2018 - 21:21
Aomi accepte sa proposition, cela fait donc le premier intéressé par son équipe de traqueurs, il en reste encore un à trouver pour ensuite créer une première équipe spécialisée dans la détection. Elle l'observait, on dirait que la proposition lui faisait chaud au cœur, comme si elle venait de réaliser un des rêves de l'homme en face. Anzu sourit en le voyant ainsi, il faut croire qu'il ne faut pas grand chose pour rendre quelqu'un d'heureux. Enfin, elle était heureuse aussi qu'il accepte aussi facilement alors qu'il n'a pas demandé tant de chose que ça et qu'elle n'a pas donné tant d'infos. Il ne doit même pas savoir qu'il est seul pour le moment, et que les équipes sont pour le moment limitées à trois personnes dont un senseï. Mais elle va lui apprendre tout ça, même si ça lui fait un peu de peine de le voir enthousiasme à ce point et de sans doute lui faire perdre l'envie de venir ... enfin, elle espère qu'il sera toujours enthousiaste à venir dans son unité. Il a l'air en tout cas impatient de commencer à parcourir le monde à la collecte d'informations, mais ce ne sera pas tout de suite malheureusement, il faudra déjà que l'équipe s'officialise, puis qu'il devienne plus puissant.

- Pour la collecte d'information, il faudra attendre un peu. Pour le moment, vous êtes le seul à venir dans mon unité, il faudra vous trouver un autre camarade.

Mais aussi, il fallait voir deux trois choses, mettre au clair d'autres aspects. Puis, après, elle pourra trouver une autre personne, quoique, elle pourra toujours trouver quelqu'un d'autres pendant qu'elle lui donne quelques entraînements à suivre. Mais en attendant, elle devait connaître son niveau en détection, heureusement, il prend l'initiative, bien, très bien même. C'est une bonne chose quelqu'un qui a de l'initiative, au moins, il est un minimum autonome, ou alors il tente d'impressionner Anzu, voire un peu des deux. Elle le voit venir avec ses tentatives de drague, mais la violette ne se fait pas avoir aussi simplement, il fallait courir pour réussir à trouver le moyen d'avoir la jeune fille dans sa couche ou juste en tête-à-tête rien qu'elle et une autre personne. Enfin, il lui montre des techniques de détection basique, des qui sont situationnels et qui ne casse pas trois pattes à un canard, même si sa détection auditive n'est pas très au point. Bon, il ne fallait pas briser ses espoirs, donc Anzu applaudit le "jeune" homme après avoir assister à sa démonstration.

- Bien bien, mais il ne faut pas uniquement se focaliser sur la détection. Il faut savoir transformer les informations qu'on a réussi à avoir avec nos sens. Vous avez réussi à le faire la première fois, mais il y a moyen d'aller plus loin.

La Sendai recroise ensuite ses bras sous sa poitrine, observant Aomi, pas besoin de lancer une nouvelle détection, une première lui a suffit pour avoir un vrai portrait. Elle sourit donc, sans doute qu'une démonstration de ce qui est possible de faire avec la détection peut être envisageable pour lui montrer l'utilité de la sensorialité.

- Par exemple, je sais que vous êtes Nara via la qualité de votre chakra, mais je sais aussi que vous êtes très récemment diplômé de l'académie. Sur une échelle de E à S, vous vous situé à C, vous êtes dans la moyenne des shinobis qui sortent de l'académie si je me base à la qualité de votre chakra.

Sans doute sait-il maintenant quels genres d'informations on peut retirer avec la détection, même si, la Sendai triche un peu car elle utilise son kekkai pour avoir des informations plus précises.

- Cependant, il faut faire attention à ne pas se focaliser uniquement sur la sensorialité, il faut aussi savoir se défendre. Si savoir traquer une personne peut se révéler utile pour le village, on peut vite passer d'une aide précieuse à un boulet très handicapant si on n'est pas capable de riposter aux attaques qu'on subit.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Sentir ? oui...mais pas des pieds ! [Sendai Anzu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: