Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Bonne poire [PV : Nara Chiharu]


Ven 28 Sep 2018 - 1:21
Kumo était entièrement blanc, une fine pellicule de neige s'est abattu sur le village : c'était la fin du printemps et le début de l'hiver. Anzu avait froid, mais cela allait encore, elle avait connu bien plus froid. Cet hiver en fait est plutôt humide, ce qui rend le temps plus agréable à ressentir. Cela ne voulait pas dire qu'elle ne sortait pas chaudement, un gros manteau sur elle et un bonnet sur la tête pouvait suffire pour le moment, mais elle va devoir prévoir des bottes pour lorsque la neige tombera véritablement. En tout cas, les gens sont encore de bonnes humeurs, ça ne saurait tarder, l'hiver arrive avec le froid et le gris, les gens deviennent plus ronchons, mais il faut les comprendre après tout. Anzu, elle, n'est pas une de ses personnes, bien qu'elle a appris à ressembler à ces personnes pendant trois mois ... enfin, la violette sort dehors, bien préparer contre le froid, bandeau autour du bras.

Elle circulait dans les rues, observait les gens, leur activité, leur réaction face à cette blancheur soudaine sur leur route et leur maison, et la voilà maintenant arrêtée, devant un des citoyens qui a un souci avec un stand qui s'est renversé. Pas de dégâts, ni de blessures, mais le sol devenait plus glissant, ce genre d'accident arrive souvent. A force, ce genre de stand finit par être plus solide, mais plus solide ... veut surtout dire plus lourd. C'est donc pour ça qu'Anzu arrête sa promenade pour venir voir les civils en train de tenter de remettre le stand sur ses roues.

- Vous avez besoin d'aide ?

Les civils la regardent, elle n'avait pas l'air d'être une personne costaude mais ... Anzu était forte, et puis, plus rien ne les étonne. Ils ont déjà vu des gens manipuler du métal comme de la patte à modeler et d'autre donner vie à des dessins qui sont fait à partir d'encre donc ... voir une jeune femme soulever à elle-seule les étonnerait certes mais ... ils se diront que c'est normal. Enfin, tout ça pour dire qu'ils acceptent l'aide de la jeune femme et qu'Anzu attrape déjà le stand toute seule pour le remettre sur des roues, l'attrapant comme si c'était une brouette qui s'était couchée, une brouette vide ... enfin, si cette brouette était remplie alors qu'elle était renversée ... enfin bref, le stand est de nouveau sur pied désormais.

- Mettez des chaines la prochaine fois sur les roues, ça empêchera ce genre de glissade.

Elle leur souriait, ils le lui rendirent avant de la remercier et de repartir à leur occupation ... sans doute y a-t-il encore des gens dans le besoin à Kumo, des gens qui ont besoin de l'aide d'Anzu.

Spoiler:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 28 Sep 2018 - 20:58
Papa et maman sont partis pour une longue mission. Moi, je suis resté à la maison, je n’ai pas de mission, heureusement. Je me suis donc rendue à la bibliothèque pour acheter le nouveau livre de stratégie militaire qui devait être disponible aujourd’hui. Mais il ne l’est pas. Donc, me voilà, dehors, dans le froid, sans mon livre.
Je frictionne mes épaules et mes bras pour me réchauffer un peu. Qu’est-ce que je n’aime pas le froid et la neige. Mes dents claquent, mon nez coule un peu et j’ai la chair de poule jusque dans les os.
La seule chose à laquelle je pense c’est de rentrer chez moi et de me terrer dans mon lit et dans mes couvertures. Loin du froid, de la neige, de l’extérieur et des gens. Du coin l’œil, je vois une fille, délicate, qui relève un stand renversé comme si c’était la moindre des choses. Je reste surprise une seconde, mais je vois son bandeau ninja et ma surprise s’efface. Les ninjas n’ont souvent l’air d’être aussi fort qu’ils le sont (prenez moi par exemple : je suis petite et pas musclée du tout, mais je suis tout de même assez habile en taijutsu).

UGH.

Distraite. J’étais distraite et je n’ai pas vue la glace sous la neige et j’ai perdu pied. Je m’étale dans la neige de tout mon long. C’est froid, c’est mouillé, mais je ne bouge pas. Je reste là allongée sur le chemin, dans la neige.
Non je ne bougerai pas. J’ai atteint le fond du baril et je compte y rester. J’emmerde le froid. J’emmerde la neige, j’emmerde l’existence.
Je grogne un peu en observant les passants qui lui lance des regards curieux, ignorant d’ailleurs le jugement dans leurs yeux. Je sais c’est étrange, mais je n’en ai rien à faire. Laissez-moi mourir là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 29 Sep 2018 - 16:39
Après avoir soulever ce stand comme si de rien n'était, un lourd bruit se produit derrière elle. En se retournant, elle vois une jeune fille, cheveux noirs, habillée un peu trop légèrement pour ce froid hivernal. Elle a dû faire une chute en glissant sur la glace qui est camouflé par de la neige, un peu comme ces gens avec leur chariot. Donc si tous ces gens regardaient la jeune fille qui se cache dans la neige, ce n'est pas pour la juger, encore moins pour rire, ça aurait pu être une kunoichi après tout, mais ils sont compatissants, après tout, ils en voient, des gens comme eux, faire des chutes et se faire très mal. A vrai dire, ils s'inquiètent plus de savoir si elle a eu mal qu'ils ont envie de se moquer. Ce genre de chose leur est arrivé tant de fois ... même à Anzu, sauf qu'elle, elle ne s'est pas réfugier dans la neige une fois qu'elle a atteint le sol lourdement. La violette arrive donc vers la demoiselle, prenant garde à ne pas faire la même erreur.

- Ca va aller ?

Elle se baisse pour regarder la jeune fille, honteuse, cachée dans la neige comme si elle se cache dans une couette, mort de honte. C'était adorable à voir, mais Anzu comprenait qu'elle ne voulait pas voir des gens la juger, voire peut-être se faire aider à revenir sur ses deux jambes. Elle comprenait, mais en restant ainsi, elle va plus chopper un rhume ou une autre maladie dû au froid que vraiment échapper à son "destin". La Sendai attrape donc la jeune fille par dessous les épaules, puis la soulève comme une enfant qui a fait une mauvaise chute, bien qu'elle soit assez grande pour qu'Anzu doit se lever aussi pour la mettre debout, puis, elle créé une grande couverture avec l'aide de son chakra, une couverture chaude qui lui servira à mieux lutter contre le froid et qui enveloppe la jeune fille pour qu'elle arrête de grelotter de la sorte.

- Tiens, ça va t'aider à lutter contre le froid.

Après lui avoir mis cette couverture sur ses épaules, elle lui sourit pour lui dire que tout va bien, qu'elle ne se moquera pas d'elle ou n'importe quelle crainte qu'elle a. Même les marchands commencent déjà à partir pour laisser les deux filles sur place.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mar 2 Oct 2018 - 19:50
Une fille aux longs cheveux violets se penche au-dessus de moi. Elle me demande si ça va, mais je ne réponds que par un grognement. Je suis une incompétente, je le sais bien, mais j’apprends à vivre avec. Ce qui m’embête le plus, c’est d’être prise en pitié.
Je croise son regard rouge. Comme j’espérais pouvoir prétendre ne pas l’avoir vue, mais il est un peu tard pour ça. Je mords ma lèvre inférieure, fronçant un peu les sourcils. Si le sol pouvait s’ouvrir et m’avaler, se serait le moment parfait.
Je n’ai pas encore formulé de mot cohérent qu’elle me soulève et me remet sur mes pieds, comme si j’étais une enfant qui avait fait une vilaine chute. Moi qui croyais qu’elle avait de bonnes intentions. La voilà qui me traite comme tous les autres, qui me juge et m’infantilise de cette façon.
Je tourne la tête pour couper le contact visuel avec elle. Le pire, c’est qu’elle doit s’attendre à un merci.
Quelques passants se sont arrêtés pour regarder la scène. Ils doivent trouver la situation assez particulière. Une adolescente se faisant traité en enfant pas une autre fille, un peu plus vielle qu’elle.
Mais qu’est-ce qu’il fait froid ! Je n’ai pas la constitution de résister au froid. Je suis petite et presque maigre. Quand il fait froid, je me refroidis trop rapidement. Mes dents claquent, mes membres tremblent un peu. Mais c’était quoi l’idée de rester là, dans la neige.
La fille me pose une couverture de chakra sur les épaules. Son chakra est étrange, il est vert. Je n’ai jamais vu ça avant … Je lève le regard vers elle à nouveau, mais cette fois-ci, je dois avouer qu’il y a une teinte de curiosité.

« hum … Merci … je suppose. »

Je vais rester polie au moins un peu, après tout je ne la connais pas. Elle n’a pas l’air méchante, mais je ne veux pas me faire d’ennemis avant ma première mission.

«Nara Chiharu. Enchantée.»

Je dois avouer que mon ton de vois ne semblait pas vraiment chaleureux, mais avec mes dents qui claquent ainsi, eut-on vraiment m’en vouloir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 4 Oct 2018 - 17:16
Lorsqu'elle attrape la jeune fille pour la relever, ce n'était pas par moquerie, mais pour l'aider à se remettre sur ses pieds, par inquiétude concernant son état alors qu'elle est restée immobile contre le sol, grognant lorsqu'elle lui demande si ça va. Pourtant, elle a l'impression d'avoir mal agit, que cette jeune femme a mal pris le fait qu'elle l'a aider. Ce n'est pas dans les habitudes d'Anzu d'aider les gens pour les descendre, elle trouve même ça de très mauvais goût, elle veut juste s'assurer qu'une jeune fille qui est violemment tombée sur le sol aille bien, qu'elle n'a pas le crâne ouvert ou n'importe quelle blessure pouvant subvenir suite à une chute. Au moins, elle a l'air d'avoir rattrapé un peu son "erreur" en lui offrant de quoi lutter contre le froid, une couverture entièrement recouverte de chakra, assez pour qu'elle se roule dedans et qu'elle cesse de grelotter. Elle a enfin un merci, même si elle semble douter un peu sur ça, Anzu sourit, au moins, elle est reconnaissante même si c'est pas voulu.

- De rien.

Elle ne va pas lui demander si elle a des blessures sur son corps, elle l'a déjà inspecter, et puis, elle est assez grande pour lui dire. En tout cas, elle semble maintenant être curieuse, certainement se demande-t-elle pourquoi son chakra est vert, comment elle a réussi à fabriquer ce tissu qui la recouvre, de quoi il est constituer ... bref, ce genre de question qu'elle a l'habitude qu'on lui pose car les gens sont plus ou moins habituée à voir un Sendai en action. Donc elle est habituée qu'on la regarde de la sorte, comme si elle venait d'un autre village. En vérité, elle a toujours été à Kaminari no Kuni, toujours elle a été loyale à Kumo, elle est partie trois fois, elle est toujours revenue avec plus ou moins de réussite.

- Sendai Anzu, enchanté Chiharu. Tu veux qu'on aille dans un endroit plus chaud ?

Elle lui demande car ... elle grelotte, elle claque des dents, donc difficile pour elle de parler. Ah, Anzu, toujours trop gentille avec les autres malgré le mur qu'elle représente. Mais bon, elle n'avait pas grand chose à faire de ses journées, de ce fait ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Bonne poire [PV : Nara Chiharu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: