Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ice and Thunder [Kaya]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Sam 29 Sep 2018 - 14:10


Les huitièmes de finales étant maintenant terminées. De son côté, le jeune Meikyû revenait de l’infirmerie là où il avait eu droit à des soins mineurs à la tête afin de calmer les importants maux de tête qu’il avait ressentis à l’issu de son précédent combat. Ainsi remis sur pied de manière prompte, il était reconnaissant envers sa résistance. Sans quoi, il aurait fort probablement été en mauvais état et inapte à se présenter au stand de réception comme convenu avec la fameuse Kaya.

En réalité, il était difficile pour lui d’estimer ce qu’elle cherchait et les motifs expliquant son désir de la rencontrer. En connaissant bien peu sur le sujet, il n’avait pu que trouver de l’information révélant son importance d’un point de vue diplomatique. Or, était-ce réellement dans un contexte du genre qu’elle désirait le rencontrer ? Il n’en était pas certain. Pourtant, il restait tout de même vigilant. En arrivant, il avait déployé ses capacités de sensorialité pour estimer le nombre de gens dans les alentours et trouver la source de chakra de la fameuse Kaya. Si la Jonin ne semblait en aucun cas dangereuse, ses traits étaient pourtant froidement magnifiques. Apte à en hypnotiser plus d’un, il avait la chance d’être en plein contrôle de ses désirs. Autrement, être présent en ce moment n’aurait fort probablement pas été une bonne idée.

Ainsi, ayant le dos appuyé sur une surface en bois, il attendait patiemment celle-ci, comptant fort probablement lui proposer une bière ou quelque chose de rafraichissant pour discuter. Entre temps, il revisualisait son combat en quête d’un moindre indice pouvant l’aider.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Sam 29 Sep 2018 - 15:18

La journée de Kaya avait été assez courte cette fois ci, notamment grâce à l’un des combats qui avait été au final assez court, bien qu’intense. Elle y avait vu la terrible Madoka se faire terrasser par un étonnant Kumojin, dont la puissance semblait indiquer qu’il n’était pas n’importe qui au sein de son village. De ce fait, usant de ses charmes de façon flagrante et assumée, elle invita cet homme, qui était d’ailleurs lui aussi physiquement bien fait, à se rencontrer lorsqu’il le désirait. Elle espérait juste que sa proposition serait entendue et acceptée.

Elle se trouvait donc à la réception organisée par les Kirijins, discutant de façon très formelle avec diverses personnes, jusqu’à ce qu’elle finisse par croiser de façon très brève le regard de Raizen. Il était adossé à une structure en bois, de façon presque cachée près de l’entrée. Etait-il si pressé de partir au moindre contretemps ? En tout cas, elle se devait de le contacter. Toujours habillée dans sa tenue de « combat », qui n’avait de combat que l’utilité qu’elle en faisait vu à quel point cette dernière ne la protégeait que très peu, elle s’avança vers lui, ou plutôt vers sa dernière position connue car elle devait se faufiler dans la foule.

Et après quelques secondes, elle se retrouva face à lui, et un petit sourire illumina son visage d’habitude si froid. Son regard restait cependant toujours aussi particulier, et assez peu chaleureux.

« Vous avez accepté l’invitation, on dirait. Enchantée de vous revoir, Raizen. »

Dit-elle sur un ton accueillant, avant de se rapprocher un peu de lui et de pointer le comptoir avec son index.

« Je peux vous offrir quelque chose peut-être ? S’asseoir pourrait aussi être une bonne idée, surtout que vous avez combattu aujourd’hui, vous devez être fatigué, j’imagine. »

L’offre était très simple, et était difficilement refusable, en fait. Kaya s’efforçait d’être avenante pour casser ses airs parfois hautains, et n’hésitait pas à user de ses charmes féminins pour influencer les décisions de son interlocuteur.


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Sam 29 Sep 2018 - 22:47

Se faisant accueillir de manière beaucoup moins froide que prévu, celle-ci se manifesta dans toute sa splendeur. Utilisant ses charmes de manière assez habile pour l’amener dans cette joie qu’elle semblait manifester, il devait avouer qu’elle dégageait beaucoup de charisme. Si Raizen n’avait pas été préalablement habitué à des formes différentes de charme féminin, peut-être aurait-il perdu la tête en se laissant simplement entrainer par ses pulsions. Or, obéir au doigt et à l’œil de quelqu’un qu’il venait tout juste de rencontrer ne faisait pas partie de ses plans.

Pourtant, rien ne l’empêcha d’élargir un délicat sourire face à cette invitation avant de tendre la main en direction du comptoir qui servait de bar.

-Content de vous revoir aussi Kaya.

S’étant permis de l’appeler par son nom, il en faisait de même surtout qu’il n’était pas le plus grand fanatique des protocoles.

-Pour quelqu’un qui se complait dans la glace, je dois avouer que votre accueil est fortement chaleureux. Je vous en remercie d’ailleurs.

N’hésitant aucunement à mêler politesse et humour, il se dirigea tranquillement vers le comptoir sur lequel il prit place. Autour, il y avait de nombreuses personnes dont il ne connaissait ni les visages, ni les noms. Si on veut, il était plus ou moins en territoire étranger. Malgré tout, il savait qu’il pouvait se faire confiance.

-Vous pouvez m’offrir le cadeau de me tutoyer même si j’apprécie votre approche.

Étant léger et simple, Raizen préférait diminuer le plus possible les barrières le séparant de son interlocutrice. Fondamentalement, Kumo et Kiri n’étaient pas les meilleurs amis, donc il devait s’assurer que ce type de relations ne vienne en aucun cas nuire à leur discussion. Au contraire, il fallait que le tout vienne pimenter leur conversation.

-Ensuite, je dois avouer que je ne dirais pas non au partage d’une bouteille de Saké si cela t’enchante.

Dès lors, l’homme chargé du comptoir apporta une bouteille avec deux coupes qu’il prit le temps de remplir. Il ne savait pas si elle comptait l’accompagner sur cette boisson, mais il poursuivait tout de même.

-Par contre, j’aimerais savoir ce que me vaut l’honneur d’avoir été invité par la Sanjikan de Kiri.

Ayant fait ses recherches, il lui montrait clairement qu’elle n’était pas une inconnue et qu’il avait pris le temps de faire ses recherches avant de venir. Du peu qu’il avait trouvé, le tout avait suffi pour piquer sa curiosité et générer d’autres interrogations auxquels il comptait répondre pendant la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Dim 30 Sep 2018 - 9:26

Tout se passait comme prévu pour le moment, ou presque. Ce grand gaillard de Kumo semblait apprécier la proximité de la jolie blonde, et accepta son invitation à boire un verre. Mais ce qu’il voulait par dessous tout, c’était qu’elle arrête d’imposer cette sorte de distance avec le vouvoiement. Kaya était une habituée des relations très protocolaires, et dans ce cas elle savait manier les mots de façon habile et presque trompeuse. Mais au fond d’elle, Kaya n’était pas vraiment cette personne froide et protocolaire, elle était même plutôt fêtarde si on la poussait un peu.

“La glace est dure, rigide et froide, mais elle à l’avantage de pouvoir fondre assez facilement. Enfin, sauf en combat, qu’on se l’accorde.”

Lui lance-t-elle après un petit clin d’oeil, avant de s’avancer vers le comptoir à ses côtés. Une fois arrivée au niveau du bar en bois, elle n’eut pas le temps de donner sa réponse que le serveur amenait une bouteille de saké et deux coupes vides. Sérieusement, il devrait être du côté de Kaya, lui, pas contre ! Enfin, comme d’habitude, elle risquait de se retrouver face à l’une de ses plus grandes faiblesses: sa capacité à boire de l’alcool.

“Euh… Très bien! Je ne te suivrais peut-être pas sur la durée, je … Je tiens très mal l’alcool.”

Dit-elle, très franchement. Elle avait l’impression que ce bel homme n’était pas vraiment quelqu’un qui appréciait les tournures fallacieuses et la langue de bois. Une approche plus directe était alors de mise. De plus, sa question suivante confirma ce qu’elle pensait. Il savait qu’elle était Sanjikan. Et à vrai dire, elle ne s’attendait pas du tout à ce qu’il ait tant d’informations sur elle. Sa prise de fonction était toute récente, et elle n’avait pas encore divulgué cela à beaucoup de personnes.

“L’honneur d’être invité par la Sanjikan? Voyons, nous sommes juste en train de boire un verre, ce n’est pas non plus une rencontre très formelle.”

Elle semblait presque noyer le poisson dans l’eau pour le moment, comme si la question était imprévue et gênante. Elle attrapa la bouteille, en attendant, et rempli les deux coupes avant d’en tendre une à Raizen, et de prendre l’autre de sa main droite.

“Je vais être franche. Lors de ton combat, j’ai remarqué que tu étais fort, très fort. Du coup, j’imagine que tu n’es pas le simple Genin qui ne connait rien de Kumo. Vu les tensions actuelles, je cherche à rencontrer des personnes un peu mieux placées, dans le but de potentiellement trouver un terrain d’entente entre nos deux villages.”

Elle lève son verre face à lui, un petit sourire toujours au coin de ses lèvres.

“C’est plutôt une raison saine, non? Santé.”

Et voilà ! Premier verre tombé pour Kaya! Ce chiffre devait rester assez bas, sinon elle oublierait son objectif principal, et risquerait d’être bien moins sérieuse et compréhensible.

_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Dim 30 Sep 2018 - 15:43

Raizen aimait les transformations liées aux changements moléculaires. Ainsi, le parallèle qu’elle fit résonna nettement en lui. Or, la suite des choses le laissa curieux, comme si elle avait indirectement piqué son attention à de nombreuses reprises de manières consécutives. La suite risquait donc d’être intéressante alors qu’il levait sa coupe en même temps que la sienne. La fixant dans les yeux il noyait son regard dans ses iris de glace, signe pertinent qu’il observait l’impact que cette coupe aurait chez elle.

-Santé.

Absorbé d’un trait, il eut un court sourire avant de préciser quelque chose qu’il aurait voulu dire bien avant qu’elle ne change de sujet.

-La dernière personne qui m’a dit ne pas tenir l’alcool tenait étrangement bien l’alcool, mais je ne vais pas vous surestimer et vous donner le bénéfice du doute. Si jamais vous n’allez pas bien, je me ferais le devoir personnel de vous ramener à votre lit.

Eh oui, cette journée-là, tous les deux avaient atteint leurs limites, fait qui n’était possiblement pas dans leur intérêt pour une discussion aussi importante. Malgré tout, c’était la moindre des choses de lui proposer de l’aider si jamais tout ne se passait pas comme prévu.

-Ensuite, il est vrai que je ne suis pas un simple genin à Kumo, je dois vous l’accorder.

N’étant pas non plus le plus grand acteur en terme de décision, il se considérait toutefois comme un grand atout politique. Après avoir travaillé sur la relation entre Kaze et Kumo, puis être allé vers Hayashi, il considérait son instinct pour la politique supérieure à celui des autres Kumojin. Or, c’était uniquement sa perception, mais elle était dénuée de prétention.

-C’est une raison saine, en effet. Si l’alcool ne nous fait pas défaut, je suppose que la soirée risque d’être intéressante.

Lui offrant un léger sourire, il était pourtant difficile de lire dans les iris du Meikyû. Quelle allait être sa prochaine action ? Comment allait-il entamer le sujet ? Tant de questions dont lui seul avait les réponses.

-Mais si vous voulez parler politique, je suppose que je m’adresse à la bonne personne. Donc, j’aimerais savoir avant toute chose si vous savez les motifs ayant mis Kiri et Kumo en retrait l’un de l’autre.

C’était la première question importante, une question de contexte. Si Kaya ne savait pas à qui il s’adressait, Raizen, lui savait qui il était et aussi charmante soit-elle, elle allait fort probablement réaliser que la force de Raizen ne venait pas de ses aptitudes de combat, mais bien d’ailleurs... Ainsi, il allait utiliser le fait qu’il ait déjà vu Shiori exprimer sa pensée en grande réunion pour alimenter la conversation.

Entre temps, il versa de nouveau du saké dans les deux coupes, prêt à en boire une seconde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Mer 3 Oct 2018 - 14:09

Ce premier verre avalé par Kaya était accompagné de son équivalent pour Raizen, qui bu le sien sans sourciller. En tout cas, il fit une petite remarque quand à la tenue de l’alcool de Kaya. Il se méfiait un peu d’elle visiblement, comme si elle cachait son jeu à ce niveau la. Sauf qu’en réalité, pas du tout. Kaya tenait vraiment très mal l’alcool. D’ailleurs, elle ne put s’empêcher de pouffer de rire suite à cette remarque, ce qui contrastait un peu avec l’air très sérieux qu’elle avait jusqu’à présent.

Enfin, il devait surement comprendre que cette remarque l’avait faite réagir, et il comprendrait peut-être qu’elle avait trouvé son hypothèse absurde. Et puis se faire ramener dans son lit… Il était bel homme, certes, mais il ne fallait pas non plus tenter le diable, ivre morte, elle était capable de beaucoup de choses inavouables.

Mais le vif du sujet était enfin abordé, et il confirma qu’il n’était effectivement pas un genin. Il ne fallait pas être un génie pour le deviner, mais au moins elle était maintenant fixée: elle s’adressait à une personne d’expérience, et potentiellement pas trop mal placée à Kumo. Mais lui aussi désirait savoir s’il n’était pas en train de parler à une ahurie. Il voulait savoir si Kaya était au courant des raisons de la relation actuelle entre Kiri et Kumo. Ayant prit une position politique que très récemment, elle n’avait pas forcément tout l’historique des échanges entre les villages, mais elle avait tout de même sa petite idée, assez générique certes, de l’état de l’art concernant ce sujet.

“Eh bien… Nos villages ne sont pas dans une position de conflit, déjà. Les tensions sont faibles, mais pour autant il n’y a pas d’accords particuliers ou d’alliance entre Kiri et Kumo.”

Elle venait d’exposer très brièvement la situation actuelle, et voyait sa coupe de saké, alors vide, se faire remplir par son interlocuteur. Elle voyait sa main se placer autour de sa propre coupelle, mais pour sa part, elle esquivait un second shot sous peine de voir son esprit s’alléger, sauf s’il exprimait vouloir qu’ils boivent ensemble.

“Et à propos du pourquoi… Je pense que nous n’avions pas spécialement besoin d’aide, l’un comme l’autre, et qu’en plus l’époque était à la surenchère de puissance. Dans ce cas, aider un autre village a être potentiellement plus fort n’a plus de sens. Mais aujourd’hui, avec les groupuscules indépendants de ninja qui se forment et prennent de l’ampleur, la question est à reconsidérer.”


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Jeu 4 Oct 2018 - 5:31


Étrangement, son rire retentit et résonna dans l’esprit du shinobi qui ne pouvait s’empêcher de se questionner sur son approche. Paraissant fort probablement méfiante, plus elle parlait et plus il se demandait s’il avait intérêt à être sur la défensive. Après tout, il était suffisamment intelligent pour reconnaître une situation de danger et la méfiance des deux côtés risquait de ne pas aider. Certes, le tout était excitant. L’alcool et la possibilité qu’il y ait un danger représentaient une situation particulière qu’il aimait bien. Malgré tout, il appréciait aussi une bonne conversation, chose qu’il comptait se disposer à faire dans la situation actuelle.

-Je suis totalement en accord. Il est vrai que nous ne sommes pas des ennemis tout comme les groupuscules se formant peuvent être dangereux... Au moment où on se parle, des shinobis dangereux forment des groupes et n’attendent que le bon moment pour frapper.

Parlant bien évidemment de gens comme Katenshado ou l’homme au chapeau, Raizen avait eu la possibilité d’être dans les feux de l’action impliquant beaucoup de gens dangereux. Passant de Katenshado à Mamushi, il savait qu’il était important d’être prêt à lutter contre ce type de menace. C’était d’ailleurs le discours qu’il avait tenu à l’assemblé. Inutile de s’affronter les uns les autres alors que de telles menaces rodaient. Il préférait voir l’effort collectif des différentes régions se prémunir de moyens pour résoudre ce genre de conflits. De plus, en fonction de la dernière réunion des Kage, bien que le Mizukage n’avait pas pu être présent, Shiori, maintenant reconnues comme étant à la tête de Kiri n’avaient pas semblé contre cette vision.

-Mais en réalité, dans tout cela ce qui m’intéresse le plus, c’est ce que tu penses de cette situation.

C’est dans ce genre de moment que Raizen témoignait de son confort et jouait ses vraies cartes. Se tournant totalement vers celle-ci en prenant le temps d’appuyer ses paroles d’un non verbal en totale synchronisation, il venait de s’ouvrir véritablement pour la première fois à cette conversation.

-En venant me voir, j’ai l’impression que tu pensais que nous pourrions avoir une bonne discussion ce qui n’était pas faux, donc je pense que ton instinct est assez pertinent et t’a plus ou moins aidé dans cette situation.

Amenant délicatement sa coupe à ses lèvres juste après l’avoir amené contre celle de sa nouvelle partenaire de discussion, il décida de prendre une pause pour lever un verre à ce début intéressant.

-Je lève ma coupe à ton intuition d’ailleurs.

La fixant dans les yeux avant d’ingurgiter le contenu d’un seul trait, il avait pris le soin d’établir un contact visuel lors du processus afin d’éviter toute superstition.

-C’est d’ailleurs pour ça que j’en profite pour te poser une question. Selon ton instinct et ce que tu recherches, quelle est ta vision pour Kiri, Kumo et de manière générale.

Marquant une brève pause, il baissa légèrement ses iris avant de laisser son sourire s’étirer tandis qu’il revenait lentement la regarder de nouveau.

-Que cherches-tu en réalité ?

C’était une question large, pourtant précise qu’il lui laissait le temps d’interpréter et d’analyser à sa façon. Pour le moment, il comptait savourer ce moment important. Boire autour d’une bonne conversation avec une personne de qualité représentait fort probablement une de ses activités favorites. Accessoirement, le fait qu’elle ait un charme allant au-delà de son apparence était aussi quelque chose dont il ne se plaignait aucunement. Au contraire...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Sam 6 Oct 2018 - 10:01

Ils étaient d’accord sur le premier point, c’était déjà un signe d’une belle entente. Les groupuscules se formant et attaquant les villages devaient être la nouvelle priorité de ces derniers. En effet, Kiri a été la cible répétée de diverses attaques, et très récemment, c’était Seichi et le collectif qui avait attaqué le village de la brume. Bien qu’ils arrivaient tant bien que mal à se défendre, les combats étaient toujours rudes, avec des pertes, et en plus des objectifs parfois perdus, comme le prisonnier qu’ils étaient venus chercher.

Enfin, la conversation se faisait lentement plus ouverte et sincère, et c’est ce qu’il montra en se tournant vers elle. La jolie blonde esquissa alors un petit sourire, en le voyant se montrer plus avenant et moins méfiant. La seule chose qui pouvait la gêner, c’est qu’elle le laissait lentement prendre le contrôle de la conversation, et ça, c’était une chose sur laquelle elle devait rester vigilante. Elle restait une personne assez politique tout de même. Cependant, elle savait que la boisson avait tendance à lui faire perdre le contrôle, et pas que des conversations…

« Effectivement, mon objectif était de rencontrer des Kumojins capables d’avoir une discussion sérieuse. Je souhaite savoir ce que des gens comme vous pensez de la relation Kumo - Kiri. J’aimerais que cette dernière s’améliore, mais pour cela il faut que je sache s’il y a des problèmes à traiter… »

Mais voilà qu’il venait prendre sa coupole, et qu’il souhaitait trinquer avec elle. Dans ce cas, pas le choix… Elle ne pouvait pas le laisser seul dans ce petit rituel, car ça pourrait être perçu comme un manque de respect. En plus, il parait que dans certaines régions montagneuses, ne pas honorer ce type de tradition était vraiment grave. Par conséquent, elle attrapa elle aussi sa coup de saké et la leva vers lui en le regardant droit dans les yeux, avant de la boire comme la précédente: cul-sec.

L’alcool lui réchauffait alors soudainement la gorge, et son visage assez pâle prenait des couleurs très légèrement rosées au niveau de ses pommettes. De même, son regard se faisait de moins en moins froid. Il était toujours assez peu expressif, mais il présentait de plus en plus de chaleur. En fait, c’est comme si Kaya était en train de se « décoincer ». Mais alors que l’alcool faisait effet sur la belle dame de glace, elle devait répondre à une question des plus sérieuses.

« Ce que je cherche, honnêtement? Eh bien c’est assez simple, mon but final serait une alliance entre nos villages, ou tout du moins une relation de collaboration autour de certains axes. Je pense notamment à la lutte contre les groupuscules terroristes, et aussi au commerce. Et pour cela, je dois étudier la position de votre village… En discutant avec des beaux Kumojins par exemple! Honnêtement, les tensions entre les villages ne sont pas ce qu’il y a de plus profitable actuellement… »

Ses paroles étaient toujours aussi réfléchies, mais le ton était plus léger… Comme sa petite remarque sur la beauté de son interlocuteur, qu’elle ne se serait surement pas permis sans alcool.

« Mais je vais vous retourner la question. Que pensez vous d’une évolution possible des relations entre nos villages, et vers quoi aimeriez vous qu’elle évolue? »

_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Sam 6 Oct 2018 - 23:46


Rigolant discrètement face à cette remarque peu usuelle, il devait avouer que celle-ci était une experte dans l’art de la flatterie. Était-ce malgré elle ? Possible. Toutefois, il appréciait ce signe de transparence et cette honnêteté. Même si le tout pouvait en rendre plus d’un méfiant, le Meikyû avait un tout autre avis à ce sujet. Y avait-il un certain élan de drague dans l’air ? Seul l’avenir saurait le dire. Pour l’instant, il préférait se concentrer sur sa vision et les interrogations issues de leur courte discussion.

-J’imagine que discuter avec un homologue de Kiri tout aussi attrayant fait partie des règles informelles dans ce cas.

Entamant le tout avec calme et confiance, il glissa ce léger compliment en guide de remerciement indirect avant d’entrer dans le vif du sujet.

-Mais je suis en accord avec vous sur le fait que les villages ont des tensions peu profitables pour l’ensemble. Même s’il y a beaucoup de tensions qui viennent de la relation des divers Seigneurs entre eux, je pense que chaque village essaye indirectement de consolider sa position pour être suffisamment fort individuellement au cas ou quoi que ce soit arrive ce qui peut être compréhensible.

Le fait d’être trahi n’était aucunement une éventualité à oublier. Au contraire, il fallait la prendre en considération sachant qu’il était impossible de créer une relation du jour au lendemain. C’était quelque chose qui se travaillait.

-En réalité, je pense que la relation entre Kumo et Kiri devrait se passer comme toute nouvelle relation entre deux individus.

Étirant un léger sourire en coin avant de boire un peu plus de saké, il expliqua sa vision.

-Au début, il risque fort probablement d’y avoir une réticence tout comme vous avez peut-être été réticente à m’aborder à la base. Par contre, à force de discussion, il risque fort probablement d’y avoir une certaine période de test dans lequel les deux concernés voient du potentiel, mais désirent tester la bonne volonté de l’autre. Puis, une fois rassurée, il y aura une première tentative qui représenterait l’initiation de la relation ou plutôt le point critique durant lequel il faut éviter d’avoir un écart quelconque. Puis au fur et à mesure, la relation pourra être cultivé et générer de la confiance.

C’était ainsi qu’il visualisait le tout.

-De manière plus concrète, je dirais qu’il faudrait trouver un point sur lequel nos deux villages ont un avantage qui aurait des bénéfices pour l’autre. Le partage est un bon moyen d’entamer une relation. Par contre, le tout va bien au-delà de cela. C’est aussi une question des valeurs qui sont mises de l’avant à Kiri, et j’ai bien peur que ce soit quelque chose qui soit inconnu de bien des gens.

Si l’ignorance faisait bien souvent plus de mal que de bien, c’en était la meilleure représentation.

Ainsi, le jeune homme vint remplir de nouveau les deux coupes.

-Et je pense que vous saurez éclairer ma lanterne à ce sujet surtout si vos valeurs sont aussi attrayantes que votre personne.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Ven 19 Oct 2018 - 11:34
Visiblement l’opération de charme était réciproque, et la jolie blonde esquissa un léger sourire pour montrer sa satisfaction lorsqu’il lui retourna le compliment. Son point de vue sur la politique au sein des pays était plutôt cohérent, et similaire à celui de Kaya. Les villages devaient effectivement être puissants, pour, au besoin, être indépendants de l’influence des seigneurs. Il continua sa petite explication en faisant le parallèle entre les relations de leurs villages, et celle de deux individus venant de se rencontrer. Comme leur relation, en soit. Pas dupe face à la référence évidente, la dame de glace ne put s’empêcher de sourire à nouveau, le saké aidant à détendre la belle.

“Comme une nouvelle relation entre deux personnes, vraiment? Dites m’en plus, ça m’intéresse, j’ai l’impression que cette situation est familière…”

Son regard vient s’ancrer dans le sien, et elle l’écoute alors avec attention, un petit air charmeur dans les yeux. Une période de réticence dans un premier temps, pourquoi pas, puis un temps de test pour évaluer l’autre… Du potentiel à découvrir, surement oui! Ensuite, il parla d’un moment où la volonté de relation est présente, mais ou la méfiance reste de mise. La confiance met du temps à s’installer, c’était bien vrai… Cette comparaison avait du sens, mais durant son explication, Kaya baissa un instant les yeux, comme pour réfléchir de façon assez peu joyeuse.

Il semblait avoir une connaissance assez poussée des relations entre humains, et elle se sentit alors un peu mal à l’aise. Au final, ses expériences sociales étaient assez éphémères… Elle avait un clan puissant autour d’elle, quelques rares personnes de confiances, mais sentimentalement au final c’était assez… parsemé.

“Euh… oui, je suis d’accord. Les relations idéales, qu’on appelle gagnant-gagnant, sont assez rares. Mais dans le cadre de villages, je pense qu’il peut être aisé de trouver des terrains d’échanges rentables pour les deux partis… C’est simple, même la formation de nos jeunes éléments pourrait faire lieu à des échanges. Quelques temps à l’étranger pour apprendre d’autres types de combats, par exemple.”

Son idée était loin d’être bête, car cela permet de lier des amitiés entre les membre de chaque village, et donc de les rendre moins hostiles les uns des autres, ce qui pérennise les relations à long terme. Pendant ce temps, il remplit les deux coupes de saké et la complimenta à nouveau. Kaya poussa alors un petit soupir, et afficha un petit air amusé.

“Vous êtes sur? Je vous aurais prévenu sur ma résistance à l’alcool…”

Dit-elle en levant sa coupe devant lui, pour l’inviter à boire d’une traite cette boisson. Le liquide réchauffa à nouveau sa gorge, et son esprit commençait à l’alléger de façon conséquente. Mais elle devait lui répondre avant de perdre sa lucidité.

“Les valeurs de Kiri? Ce n’est pas une question à laquelle je peux répondre brièvement et de façon précise. Les clans ont des valeurs intrinsèques par exemple. Mais dans l’ensemble, Kiri est un village assez tourné vers son aspect militaire et vers la sécurité. Nous sommes sur des terres initialement hostiles, vous le savez surement, et c’est cet aspect qui a forgé notre village. Les trois clans fondateurs, Sabreurs, Kaguya et Yuki, ont ainsi une influence toute particulière… Mais les temps changent, et nous essayons de nous ouvrir de plus en plus, avec du commerce par exemple grâce à notre port moderne…”

Elle vient glisser une main au niveau de son propre cou, avant de faire un petit signe d’éventail avec sa main.

“Je suis la seule à trouver qu’il se met à faire chaud par ici? Sinon, si j’essaye de résumer nos valeurs, elles tournent autour de la fidélité, la fierté et la combativité. C’est une réponse qui vous convient?”

_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Dim 21 Oct 2018 - 23:51

Plus la discussion avançait et plus elle devenait intéressante. Par chance, Raizen était tombé sur un homologue d’un autre village qui était apte à tenir une conversation. Si elle n’était pas apte à tenir le liquide enivrant, elle arrivait tout de même à nourrir et soutenir ce qui était le plus important, une conversation riche. C’est ce que Raizen cherchait et même si l’alcool contribuait à délier les langues, il savait pertinemment qu’au-delà de cela se trouvait une personne réfléchissant au bien-être collectif.

Du moins, c’était l’impression qu’il avait et étrangement, il ne pouvait s’empêcher d’y lire quelque chose de différent par rapport à ce qu’il se serait attendu. Kiri était souvent décrit comme un endroit froid et cruel, fait qu’elle n’avait en aucun cas nié lorsqu’elle avait mentionné l’importance de leur force militaire et des clans fondateurs. Malgré tout, ils n’étaient pas des barbares et surtout pas des gens plus dangereux et agressifs que dans les autres villages.

En partie rassuré par un tel phénomène, il se félicitait intérieurement de s’être adouci. Autrement, la conversation aurait pu être beaucoup moins agréable, surtout qu’en aucun cas, elle ne manifestait quoi que ce soit d’hostile. Au contraire, elle était plutôt en train de se laisser aller, se faisant bercer par un taux d’alcoolémie qui grimpait de manière proportionnelle à leur appréciation respective l’un pour l’autre.

-Cette chaleur est partagée, je suppose, mais je dois admettre que je trouve cela assez comique que la glace en personne ressente les effets de la chaleur.

Si la glace qu’elle représentait de l’extérieur était déjà fortement attrayante, le Meikyû ne pouvait s’empêcher de se demander ce qu’elle cachait une fois fondue. Après tout, la glace avait des propriétés isolantes assez impressionnantes surtout lorsqu’il était question de conserver quelque chose de précieux. Quel était donc cet aspect de sa personne qu’elle tentait de conserver ?

-Mais bon, je dois admettre que l’histoire de Kiri est assez intéressante et c’est très agréable de me rendre compte que même si l’aspect militaire correspond à vos forces, qu’il y a des gens comme vous qui cherchent à établir des relations et des rapprochements envers les villages étrangers en dehors de tout conflit.

Sur cette brève parole, le Meikyû porta délicatement sa main vers la chevelure de celle-ci avant de la balayer soigneusement sur le côté. Il posa ensuite sa main sur son front afin d’en prendre la température. De son autre main, il attrapa soigneusement la main de celle-ci avant de l’amener ensuite à son propre front.

-Si vous le permettez.

Puis, d’un geste aussi anodin, il prononça une conclusion :

-Je ne sais pas pour ma part, mais je confirme bel et bien qu’il fait tout simplement chaud. Par contre, il faudra faire attention, car plus la soirée avancera et plus la température s’inversera.

Souriant avant de relâcher son geste, il savait pertinemment que ce ne serait pas facile de négocier une entente quelconque entre Kiri et Kumo. Pour des raisons qu’il ignorait, il y avait une relation plus ou moins neutre qui n’avait jamais été connotée de positivité ce qui impliquait des barrières mettant l’accent sur le fait qu’il ne savait pas tout de leur situation.

-Sinon, si jamais l’alcool devient un problème, je me porte garant de votre bien-être, le tournoi a besoin de vos capacités d’arbitre, mais ce n’est pas juste le tournoi qui a besoin de vous.

Marquant une pause, il poursuivit :

-Vous semblez importante pour Kiri et je pense que vous avez possiblement une influence positive sur votre village, du moins c’est l’impression que j’ai.

Son regard concentré, il attendait de voir ce que la glace devenait une fois fondu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Jeu 25 Oct 2018 - 11:43

Il s’étonnait donc que la glace ressente la chaleur. Disons que ce n’était pas très habituel, mais qu’il serait surtout surpris de savoir que la tenue légère qu’elle portait actuellement était aussi celle qu’elle utilisait pendant l’hiver. Elle n’avait surtout pas froid, en fait. Ni aux yeux, ni ailleurs! Mais cette ivresse qu’elle ressentait lui faisait ressentir cette chaleur si particulière, celle qui altérait lentement ses sens et rendait la jolie blonde d’habitude si hautaine et froide, en une personne bien plus ouverte, comme libérée de ses fardeaux du quotidien. Elle n’était plus la chef de clan, Sanjikan et Jonin de Kiri, elle était juste Kaya, une jeune femme d’une vingtaine d’année.

“En fait, c’est plutôt le froid que je ne ressent pas, du coup.”

Répond la Kirijine avec un petit sourire naturel. Il discutait du fait qu’outre leur orientation militaire, Kiri avait la chance d’avoir des personnes tentant de ne pas faire la guerre, et même former des alliances. C’était bien vrai, mais c’était surtout le contexte qui la poussait à ce désir. Peut-être que dans une situation différente, ses choix auraient été moins apprécié de son interlocuteur. Mais alors qu’elle allait reprendre sa parole, prenant sa respiration pour ce faire, elle fut interrompue par cette main qui se glissa dans ses cheveux, libérant un peu plus son visage, avant de poser sa main sur son front. Kaya était surprise, et son regard laissait alors transparaître une certaine incompréhension. Cependant, ses pommettes avaient prit une couleur un peu plus rosée encore.

“Euh… Oui…”

Elle le permettait, effectivement, mais ne comprenait pas encore sa démarche, sauf si c’était une méthode de drague ayant pour but d’obtenir un contact physique entre les deux personnes. D’ailleurs, sa main était assez large et couvrait son front. Elle pouvait sentir toute son expérience au combat sur sa peau. Finalement, l’alcool aidant, la Yuki pouffa de rire suite à sa remarque.

“Ne vous en faites pas, je n’ai jamais froid.”

Par contre, elle avait chaud. Cette boisson lui montait à la tête et la rendait bien plus avenante, mais son corps n’était vraiment pas habitué et résistant à l’alcool. Elle devait vraiment empêcher d’être tentée par la boisson, et rester dans un bar n’était alors pas la meilleure solution.

“C’est gentil… Au pire le lendemain matin sera délicat mais au final, qu’est ce qu’il pourrait arriver de grave, hein?”

Dit-elle presque naïvement, alors que tous les villages et autres organisations étaient réunis dans un même lieu. Certes, ils se devaient de ne pas créer d’incident diplomatique, mais un enlèvement était si vite arrivé… Son esprit était trop brumeux pour se soucier d’une quelconque problématique politique cependant, et elle décida donc de se tourner sur le côté, montrant la sortie à Raizen, avant d’attraper la bouteille de saké qu’ils avaient commandé.

“On va faire un tour? J’ai pris de quoi vous réchauffer, en cas de besoin!”

Dit-elle en souriant, montrant la bouteille comme s’il s’agissait d’un trésor de guerre. Puis en fait, la jolie blonde ne lui laissait pas le choix, attrapant cet homme délicatement par la manche afin qu’il la suive. D’ailleurs, certains regards dans le bar étaient envieux de ce Kumojin. Les autres hommes auraient, pour beaucoup, aimé être à sa place.



_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Ven 26 Oct 2018 - 14:07

Il était rare que Raizen se trouve dans une situation aussi plaisante qu’inconnue. S’il y avait bien un mot pour qualifier Kaya, c’était bel et bien le mot intérêt. Dans cette perte de contrôle progressive qu’elle semblait manifester, le Meikyû ne pouvait s’empêcher d’y lire des ouvertures pour faire de mauvaises blagues. C’était plus fort que lui, mais il faisait preuve de tempérance pour le moment, préférant se contenter de rire alors que l’alcool avait aussi fait son chemin dans son système. Malgré tout, il demeurait toutefois en plein contrôle de ses moyens.

La chance d’être tolérant à l’alcool lui permettait d’avoir non seulement plus de contrôle, mais aussi de vivre un peu mieux les moments qui étaient amplifiés en terme d’humour. Ainsi, le fait de la voir prendre la bouteille dans sa main ne vint aucunement le surprendre. Or, il fut animé d’un sourire alors qu’il se laissait soudainement emporter vers l’inconnu. Armés d’une bouteille contenant un nectar de plaisir tout comme un poison pour les moins résistants, tous deux se dirigèrent dans une direction isolée, s’éloignant du bar.

Mêlé entre le plaisir et les questionnements, le Meikyû ne pouvait s’empêcher de réaliser à quel point elle faisait preuve d’insouciance. S’il avait eu de moindres mauvaises intentions, le tout aurait pu très bien être péjoratif pour la principale concernée. Par chance, il se contentait de profiter du moment, la rattrapant assez rapidement pour qu’ils soient côte à côte.

-Je suis toujours partant pour une promenade vers l’inconnu.

Dit-il alors que le mystère animait drôlement sa voix. Forcé en quelque sorte de profiter du moment, il en oublia même le fait qu’elle était de Kiri pour se concentrer totalement sur sa personne et ce qu’elle dégageait depuis le début de leurs interactions.

-D’ailleurs, j’aime bien la glace, mais je vais t’avouer que le katon aurait été utile en ce moment.

Ricanant légèrement tandis qu’ils se promenaient dans le noir, il leva le regard vers le ciel avant de se rendre compte qu’il était légèrement illuminé de quelques étoiles. Ce n’était pas la nuit la plus étoilée due aux nombreux nuages qui avaient pris leur place dans le ciel dernièrement, mais c’était tout de même agréable et apaisant. Si on veut, le tout contribuait à générer de légères lueurs qui éclairaient légèrement la nuit.

-Mais bon, avec le saké nous risquons d’être bien réchauffés sachant que les nuits à Kaze sont souvent froides. Par contre, je ne suis pas frileux tout comme je n’ai pas froid aux yeux, donc ça devrait bien aller.

Dit-il alors qu’un mince sourire se traçait sur son visage. Jeu de mots voulu ou pas, alors qu’ils marchaient maintenant côte à côte, il porta la totalité de son attention sur son interlocutrice avant de changer la tournure de leur conversation.

-En dehors du village, parlez-moi un peu de vous et de qui vous êtes, j’aimerais en savoir davantage sur vous.

La glace commençait à fondre, dévoilant ainsi la totalité de l’individu derrière. Curieux de nature, c’était justement ce qui intéressait présentement le Meikyû, lui qui aimait découvrir les gens intéressants. Entre temps, il en était venu à déposer son bras autour de l'épaule de Kaya. S'il risquait de faire froid, aussi bien s'y habituer en se rapprochant de la glace dès le début non?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Lun 29 Oct 2018 - 18:50

Le katon plus utile que la glace? Voyons! La solution était pourtant entre leurs mains. Il suffisait que leurs corps se voient infiltrés… Un liquide connu, une chaleur presque instantanée… Bien sûr, nous parlons de saké ! Enfin, blague à part, elle ne savait faire que du froid. La glace, le vent … Non, vraiment, aucun jutsu qui pouvait les réchauffer. Kaya continuait de marcher à ses côtés, et pouffa de rire en même temps que lui.

“Malheureusement, je ne sais faire que de la glace, et ce n’est pas connu pour réchauffer…”

Finalement, il évoqua de lui même la vraie solution. Le saké! Alors qu’il parlait de cet alcool qu’elle avait prit au bar avant de partir, elle lui tendit la bouteille afin qu’il l’attrape. Cela avait deux avantages: de un, il allait se réchauffer, et de deux, elle ne risquait pas de boire une goutte de plus! La jolie blonde était déjà bien pompette, et elle ne souhaitait pas donner une image trop décadente de sa personne.

“Eh bien, puisque tu le dis… Bois donc encore un petit peu, ça te fera du bien! Si tu as trop chaud, je pourrais te refroidir, ça je sais faire!”

Elle rigolait à nouveau, et haussa un sourcil joueur lorsqu’il fit une allusion au fait qu’il n’avait pas froid aux yeux. Elle qui était si froide et parfois inexpressive, se retrouvait à avoir un langage non verbal tout à fait agréable. Son visage et ses yeux pouvaient presque parler, ce qui n’était pas le cas en début de soirée! Enfin, une fois ce petit moment amusant passé, il lui demanda quelques informations en plus sur celle qui lui tenait compagnie.

“Qui je suis en dehors du village? Euh…”

Elle laissa un petit blanc, exprimant une réflexion, mais aussi une surprise lorsqu’il passa son bras au dessus de ses épaules. Kaya, en quête de stabilité à cause de l’alcool, mais aussi de chaleur corporelle, passa elle aussi son bras autour de son interlocuteur. Vu la différence de taille, c’était au niveau de son bassin, pour sa part.

“Eh bien… Kaya, 22 ans… Et déjà chef du clan Yuki. Je ne sais pas si ça compte comme en dehors du village ou pas.”

Elle esquisse un petit sourire gêné, avant de reprendre, l’air amusée.

“J’ai l’impression de passer un examen et de ne pas savoir quoi répondre! Sinon euh… J’ai la réputation d’être quelqu’un d’assez froid, mais c’est surtout l’apparence, la façade. Mes amis et autres connaissances savent que je ne suis pas une grande méchante, au fond. Je défends mes intérêts, c’est tout. J’aime la neige, les sources chaudes, et j’ai la sale tendance à me retrouver dans des beuveries alors que je ne tiens pas l’alcool!”

La jolie blonde avait l'impression d’être une adolescente se confiant à son premier flirt. En fait, les gens ne s'intéressent qu’à ce qu’elle représentait, rarement à ce qu’elle était… Cette discussion permettait de le constater. A son tour de le taquiner! Elle tapota son ventre musclé gentillement, et répliqua avec un petit air de défi.

“Je n’ai plus d’idées! Mais tu vas m’aider en répondant à la même question, d’accord? Ah, je sais ce que j’ai oublié, je suis célibataire et sans enfants, bien sur!”

Une nouvelle rigolade, et un petit regard chaleureux de la part de la jolie blonde, qui attendait sa réponse avec impatience.


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Lun 5 Nov 2018 - 1:52

Échappant un délicat sourire lorsqu’elle se glissa sous son bras, Raizen ressentait étrangement un léger confort à la proximité qu’ils partageaient. Ce n’était pas totalement son genre de laisser une inconnue aussi proche de sa personne. Pourtant, il ne trouvait pas cela désagréable. Après tout, il arrivait à connecter avec sa personnalité ce qui faisait indirectement tout le travail derrière. De ce fait, il profitait du moment et de la chaleur corporelle que tous deux généraient. C’était assez intéressant de savoir qu’elle savait très bien refroidir l’atmosphère tandis qu’il ressentait l’opposé en ce moment.

Dans tous les cas, malgré l’influence de l’alcool, quelque chose capta son attention. Il y avait différents profils de gens, mais le sien semblait étrangement axé sur les accomplissements, le prestige et le travail. À un aussi jeune âge, elle avait accompli beaucoup et se caractérisait ainsi. Il ne pouvait réellement la blâmer même s’il trouvait tout de même le tout légèrement triste. Pire encore, en aucun cas, il n’avait voulu lui mettre la pression en lui donnant l’impression qu’elle passait un examen quelconque. Mais bon, la situation changea rapidement pour prendre des couleurs un peu plus intéressantes. Que ce soit le contact physique au niveau de son ventre ou la dernière précision qu’elle ajouta, tout semblait indiquer que la suite ne pouvait qu’être drôle et plaisante.

Sur le coup, le Meikyû laissa planer un court silence avant de poser ses iris sur elle.

-Je suis désolé si je t’ai donné cette impression, si on veut je suis plus ou moins quelqu’un d’assez curieux et j’aime voir ce qu’il y a au-delà de ce sur lequel les gens s’arrêtent généralement, et ce même si les probabilités de me tromper sont fortes.

S’arrêtant d’un seul coup, il amena soudainement sa main à sa joue d’un geste soigneux, mais s’arrêta en frôlant sa peau.

-Par exemple, d’apparence tu peux sembler froide et la première impression que j’ai eue peut très bien pencher dans ce sens. Pourtant, ça ne m’a pas empêché de découvrir l’inverse en osant aller jusqu’au bout.

Puis, comme pour finaliser sa phrase, il déposa sa main sur le derme de sa joue afin de lui retirer une douce caresse. Comme de fait, le derme de sa peau rougie était plus chaud que prévu. Influencé par l’alcool et possiblement de la gêne, le résultat n’était que prouvé et vérifié.

Sur ce, il lâcha son geste afin de poursuivre :

-Sinon, je dirais que je passe le plus clair de mon temps à m’entrainer, rechercher, découvrir et à me cultiver. Je prends beaucoup de plaisir à expérimenter, et ce sous différentes facettes. Je pense que ça me permet d’être plus complet et de mieux comprendre si on veut.

S’arrêtant ensuite sur cette facette de lui-même, le meikyû aurait pu continuer à en parler pendant des siècles, mais il préférait s’aventurer sur d’autres sujets.

-Sinon, je ne m’attendais pas à aller autant dans les détails, mais j’ai 2 ans de plus que toi et je suis aussi libre de toute obligation.

Lâchant un sourire sur cette partie, il n’avait pas pris le temps de mentionner qu’il n’avait pas enfant et qu’il n’était pas en couple puisque ce n’était pas nécessaire. Au contraire, il voulait éviter d’oublier ce qu’il cherchait vraiment à lui dire.

-Par contre, tu me diras si j’ai tort, mais j‘ai vaguement l’impression que tu as été confronté à de grandes responsabilités et qu’on t’a mis de la pression sur les épaules très rapidement... donc ça expliquerait pourquoi de temps en temps c’est bien de se laisser aller et de boire un coup même si nous ne sommes pas résistants...

Étirant un énième sourire, il lui offrit la bouteille au cas ou elle aimerait boire à cette pensée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Mar 20 Nov 2018 - 20:04

La jolie Kirijine marchait toujours à ses côtés, attendant une réaction à tout ce qu’elle venait de lui dire, mais il semblait vouloir la laisser un peu mijoter, pour le moment. Presque impatiente, surtout après avoir bu ce saké, elle haussa un sourcil pour exprimer ce sentiment. Mais il finit par répondre, juste après sa petite mimique. Il avait l’impression que cette histoire d’examen était péjorative, mais c’était plutôt dit sur le ton du second degré. Kaya n’était vraiment plus dans l’analyse et dans le jeu de rôle politique, mais plutôt dans la détente et la récréation. Son taux d’alcoolémie aidant grandement à ce climat plus chaleureux, d’ailleurs.

Mais alors qu’elle allait réagir à cette petite phrase, il s’arrêta net, et la dame de glace en fit de même, avant d’être surprise par cette main s’approchant de son visage. C’était en général comme ça que les hommes s’y prenaient pour embrasser, non ? Cette éventualité était plus que probable dans sa tête, mais au final, il se contenta d’effleurer sa joue, ce qui provoqua un petit frisson chez la blonde.

« Oui, c’est vrai que parfois les apparences sont trompeuses, et dans mon cas, eh bien … »

Elle s’arrêta en pleine phrase alors que sa main vint caresser plus directement son visage, ce qui fit rougir la cheffe de clan, surprise par cette nouvelle initiative. Il la perturbait vraiment. Elle avait du mal à anticiper ce qu’il allait faire, et c’était quelque chose qu’elle n’avait pas l’habitude de vivre. Les gens sont souvent assez simples, et leurs réactions plutôt primaires. Mais là, ce n’était pas le cas. Et puis elle avait bu. D’ailleurs, elle ne finira jamais sa phrase, se contentant d’écouter sa petite présentation.

C’était visiblement quelqu’un de déterminé, et très ouvert culturellement. C’est surement pour cela qu’ils arrivaient à discuter aussi facilement, entre gradés de deux villages pourtant non-alliés. Derrière ses capacités au combat impressionnantes se trouvait une spiritualité tout aussi développée, ce qui n’était pas forcément commun dans ce monde… Enfin, sa dernière petite phrase sur son célibat la fit pouffer de rire.

« Libre de toute obligation… J’aime bien cette tournure, elle est amusante. »

Dit-elle, facilement amusée grâce aux effets du saké sur son corps et son esprit. Elle prit une grande respiration pour se calmer un peu, qui fut suivi d’un long soupir. Si l’alcool aidait à évacuer la pression ? C’était une évidence. A Kiri, ce n’était pas la première fois qu’elle se trouvait dans un bar juste pour se changer les idées, et pourtant, elle n’arrive toujours pas à tenir un brin la boisson.

« Je ne peux pas le nier… Je dois avouer que de prendre un peu de temps pour soi et de penser à autre chose est une réelle libération de temps à autre… »

Elle vit la bouteille s’approcher d’elle, et même si elle savait que ses limites étaient atteintes, elle ne put s’empêcher de l’attraper. « Perdu pour perdu », comme on dit…

« C’est pas bien de me tendre ça, tu sais… »

Elle esquisse un sourire amusé et vient finalement s’arrêter à son tour, pour ensuite se tourner vers la droite.

« Bon, vu que tu m’incites à boire, il va falloir que tu assumes. Si jamais tu sens que le retour va être compliqué pour moi, eh bien ma tente se trouve au milieu de la zone Kirijine. Il y a la grande tente centrale, et autour deux tentes plutôt luxueuses. Eh bien la mienne, c’est celle de droite. Enfin de gauche, si tu arrives de l’autre côté… Enfin, c’est elle quoi ! »

Ce n’était pas gagné, loin de là, mais elle finit pourtant par boire une nouvelle gorgée de saké. Une de trop, c’était certain, mais elle ne pensait plus trop aux conséquences, désormais.

« Et sinon, je crois que je ne suis pas la seule à avoir des responsabilités ici… Et tu n’es pas bien plus vieux. Comment tu fais pour te détendre, toi ? Alcool et femmes, ou plutôt méditation ? »

C’était assez direct, mais au moins, les questions étaient posées !


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Dim 2 Déc 2018 - 9:56

Alors que sa main s’était risquée à venir effleurer la joue de la Kirijin, c’est un violent frisson qui s’empara de son organisme lorsqu’elle vint en faire de même. Comme quoi l’homme n’était pas protégé contre ses propres armes. Bien que d’apparences glaciales, en jouant avec le feu dans des circonstances similaires, il s’était mises dans une position dans laquelle son jugement était légèrement tronqué . Percevant étrangement celle-ci d’une tout autre manière, ses processus mentaux changèrent totalement.

La percevant initialement comme une femme qu’il avait envie de découvrir intellectuellement, la proximité soudaine qu’ils avaient créée dans cet échange de geste réveilla une pensée cachée dans son esprit. Elle était séduisante et attirante, pour ça il n’y avait aucun doute et Raizen se surprenait même à se laisser de plus en plus aller, laissant la totalité de ses barrières tomber pour vivre le moment présent. Étrangement, la glace en personne venait de briser la glace d’un simple geste. Or, la glace semblait avoir été brisée depuis déjà un moment, signe qu’une confiance s’installait malgré leurs entités respectives. Allant même jusqu’à échanger des informations sur la location de sa tente, le Meikyû sentait qu’il était totalement en confiance malgré le mince moment de fragilité qu’il avait ressenti vis-à-vis du geste ou plutôt de ses désirs.

C’est d’ailleurs dans ce genre de moment qu’il se plaisait le plus. Ce genre d’instants le déséquilibrant, le poussant à devoir faire preuve d’innovation pour revenir à une position de contrôle. Or, jamais il ne se serait attendu à ce qu’elle soit aussi directe sans vraiment l’être dans ses questions. Allait-il vraiment répondre à cœur ouvert ou s’en méfier ? À ce stade-ci de consommation, il était beaucoup trop tard pour reculer.

Se décalant ainsi légèrement derrière elle, il vint déposer ses mains sur ses deux épaules avant de venir lui murmurer quelques paroles sincères.

-Ne t’en fait pas, tu es entre de bonnes mains.

Marquant une brève pause tandis qu’il jouait sur son sens du touché et de l’ouïe pour la perturber un peu, il opta pour une démonstration tandis qu’il répondait à sa question. Comme on dit, il faisait d’une pierre deux coup.

-Je pense que ça te ferait rire si je te disais que me détendre correspond à des activités comme la lecture haha.

Échappant un léger rire, il poursuivit toutefois en répondant plus sérieusement à la question.

-Il est vrai que j’aime méditer et me détendre, ça m’aide à externaliser tout ce que je ressens et ce que je vie physiquement.

Lui offrant soudainement un délicat massage à la nuque et aux épaules, il avait entamé la conversation en tassant la délicate chevelure dorée de la Kirjin sur le côté afin de libérer sa nuque.

-Si tu le permets.

Lui demandant son approbation avant toute chose, il considéra son opinion avant d’appliquer une légère pression sur ses épaules afin de l’aider à se détendre. Connaissant très bien l’organisme, il connaissait les points de pressions qui permettaient de relâcher toute tension cumulée dans le corps humain.

Au beau milieu de nulle part, le Meikyû avait gentiment décidé de s’adonner à un délicat massage. L’alcool était fort probablement fautif dans cette situation bien qu’il aurait très bien pu faire cela à jeun.

-Mais ce que j’aime le plus, c’est de me concentrer sur les autres, ça me permet d’en apprendre davantage tout en concentrant mon énergie ailleurs.

Souriant légèrement avant de venir lentement la tourner vers lui, il déposa ses iris dorée, mais pourtant vivant dans ceux de la Kirijin. Se laissant bercer par l’alcool et l’aspect glacial de son regard, il eut un certain air de défi.

-Donc, la vérité pourrait très bien être toutes ses réponses, ça dépend surtout des circonstances et de ce dont j’ai envie sur le moment.

N’hésitant aucunement à jouer sur une ligne grise, un léger sourire était toutefois visible sur ses lèvres tandis qu’il tourna légèrement la tête en direction de sa fameuse tente.

-Et toi, qu’est qui te ferait plaisir sur le moment ?

Prononçant ses quelques mots de manière tout à fait innocente, son timbre de voix s’était pourtant ralenti légèrement tandis qu’il soutenait son regard de manière trop importante pour pouvoir voiler son intérêt envers la Kirijin. En réalité, une idée trottait dans son esprit, mais il était incertain quant à la manière dont elle allait le prendre.

-Je te propose qu’on aille en direction de ta tente et qu’on y continue la conversation à cet endroit, je pense que ce sera plus simple et relaxant.

Lui faisant cette proposition alors qu’ils étaient tous les deux proches l’un de l’autre, il faisait face au cocktail éclectique lié à sa personnalité et à l’alcool. Il ne se gêna d’ailleurs aucunement pour glisser sa main sur la sienne alors qu’elle tenait la bouteille pour ensuite l’amener à ses propres lèvres d’un effort commun.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 15:04

Ils se trouvaient à une intersection qui pouvaient les mener soit aux tentes Kirijines et au centre du village éphémère créé pour le tournoi, ou alors se diriger vers des lieux plus calmes et éloignés des principaux lieux de vie. Cependant, alors qu’elle pensait qu’ils allaient se diriger vers cette seconde option, le voilà qui passa derrière elle. Clairement saoule, elle ne réagissait plus très rapidement, et du coup il posa ses mains sur ses épaules sans aucune encombre ou question. Ses mains étaient agréables chaudes, surtout comparé à la température ambiante et à la froideur interne de la jeune Yuki.

“Je ne m’en fais pas plus que ça…”

Répond la jolie blonde, simplement. Elle esquisse un petit sourire suite à l’évocation de la lecture comme principale source de détente. La suite était tout aussi spirituelle, ce qui était impressionnant. Etait-il vraiment si “pur” que ça? Après tout, pourquoi pas, il n’avait pas l’air d’une personne très extravagante.

“Dire que je ne suis pas étonnée serait mentir…”

Dit-elle avant de machinalement baisser la tête, afin qu’il ait un accès plus aisé à sa nuque pour profiter du massage offert par le Kumojin. Ce simple signe montrait son approbation la plus totale. Kaya était une femme très occupée, et elle ne prenait pas beaucoup de temps de repos. Lorsqu’il se mit à appuyer avec ses pouces au niveau de ses omoplates, elle poussa un petit soupir montrant la détente qu’il lui procurait. Elle se laissait faire, et espérait que ce moment allait durer, car il était très doué de ses mains, visiblement.

Mais assez rapidement, il la fit pivoter, ce qui la fit relever la tête, pour remarquer son regard qui se plongea dans le sien. Il lui parlait de façon un peu abstraite, et à vrai dire, son esprit était un peu trop embrumé pour qu’elle puisse saisir toutes les subtilités de son discours. Elle se contente d’ailleure de hocher la tête en signe de compréhension, prenant ainsi peu de risques qu’il continue à parler de ce sujet. Enfin, la question qu’il lui posa après était bien plus simple et précise. La jolie blonde esquissa un petit sourire, et répondit avec un ton léger.

“Qu’est ce qui me ferait plaisir? Je dois avouer que ce massage était agréable, mais bien trop court.”

Enfin, il prit une décision assez tranchée. Aller dans la tente de la Kirijine. Elle avait beau être saoule, ou peut être justement parce qu’elle avait trop bu, elle ne pouvait pas ignorer qu’accepter de l’inviter dans sa tente était très tendancieux. A vrai dire, elle ne pensait plus aux conséquences de ses actes désormais, et donc ce fut sans grande hésitation qu’elle accepta, tandis que lui était en train de se servir du saké en amenant la bouteille qu’elle tenait encore à sa propre bouche. Comme pour le provoquer, elle essaya de l’empêcher de redescendre la bouteille pour qu’il boive une gorgée ou deux supplémentaires.

“Et un peu plus chaud, aussi!”

Dit-elle en faisait référence à la fraîcheur de cette nuit, et rien qu’à ça, évidemment! Elle passa son bras sous le sien pour ensuite marcher en direction des fameuses tentes qu’elle venait de décrire. Et puis soudainement, elle fut confrontée à un choix terrible. C’était celle de gauche, ou de droite, la sienne? Si elle se trompait, elle finirait dans la tente de Keisuke accompagnée d’un Kumojin, ce qui n’était pas vraiment une option enviable quand on connaît la rigueur de ce dernier.

“Je t’ai dis que c’était laquelle, déjà…?”

Demande la gradée du village caché de la brume avec un air un peu gêné, avant de finalement froncer les sourcils, et de s’approcher de la tente située à sa droite d’un pas déterminé.

“C’est celle la… J’en suis sure!”

Dit-elle en rigolant, avant de rentrer dans la tente et de pousser un long soupir de soulagement. Sans faute, il s’agissait bien de sa tente, avec un grand lit situé au centre, quelques vêtements sur un coffre et divers documents posés sur un petit support dans l’entrée. Elle se retourne ensuite vers Raizen, vérifiant qu’il l’avait bien suivie, puis elle referme l’entrée de la tente derrière eux.

“Si on nous voit entrer dans ma tente, ça va faire scandale… Mais tu sais quoi, je m’en fous!”

L’esprit de la jeune blonde était visiblement bien allégé. Elle posa sa main sur le torse du beau Kumojin, et lui fit un petit sourire, presque innocent.

“Fais comme chez toi. Si tu veux te dévêtir, tu peux poser tes affaires sur le coffre, la bas. Ah, je ne te propose pas à boire non plus, puisque la bouteille n’est pas encore vide…”

Dit-elle en rigolant doucement, ne voulant pas non plus attirer trop d’attention vers sa tente durant la nuit.


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Mer 12 Déc 2018 - 3:28

La situation semblait dériver en prenant une tournure assez drastique. Tandis qu’il s’attendait à tout moment à un refus quelconque de sa part, c’est avec aise qu’elle accepta. Non seulement elle ouvrait ses portes à sa présence dans sa tente, mais elle ne fuyait aucunement le contact physique. Tout son non verbal semblait pencher vers le Meikyû, signe pertinent qu’il y avait une certaine résonance entre les deux individus. Ainsi, tout le chemin du retour, il ne fut que concentré sur celle qui marchait côte à côte avec lui. Certes, l’alcool influençait ses sens et sa manière de réfléchir. Pourtant, il était concentré et il le savait.

Au moment même où ils arrivèrent devant les tentes, le court dilemme qu’elle eut lui étira un léger rire qu’il échappa maladroitement. Étrangement, il aimait ce court moment de suspense, cette courte période dans laquelle l’inconnue était encore plus intense qu’il ne le pensait. Le sentiment de mal faire et de pouvoir se faire surprendre à tout moment n’était que plus enivrant. S’il dictait généralement la danse, cette fois-ci, il se laissa attraper dans ce qui semblait visiblement être un jeu à double tranchant. Par chance, l’objet les frappa tous deux sur la partie non tranchante. Or, ce n’était pas pour autant qu’ils étaient tirés d’affaire...

Observant calmement les alentours pour découvrir l’antre de la Kirijin, il devait avouer apprécier l’atmosphère qui régnait dans ce micropalace. Désignant tout à fait son statut à Kiri, il ne put s’empêcher de venir lentement plonger son regard dans le sien tandis que ses mains se posaient lentement sur son torse. L’observant attentivement tandis qu’elle l’invitait à se mettre à l’aise, il laissa un court silence planer tandis qu’il l’observait. Un mince sourire s’était étiré sur ses lèvres, signe qu’il était en parfait contrôle de ses moyens. Canalisant l’influence de l’alcool de manière joueuse et positive, il s’était contenté de poser sa main sur celle de la femme de glace. Lui apportant chaleur et réengageant ce contact qu’ils avaient préalablement engagé, il espérait qu’elle comprenne ce qu’il était en train de faire. Si elle n’était pas assez ivre, elle verrait aisément son rythme cardiaque s’accélérer sous le contact de ses mains. Puis, lentement, son il risquait de ralentir, semblant prendre soudainement de plus en plus de plaisir à battre sous un rythme beaucoup plus calme et contrôlé.

-Rien ne presse sachant que nous avons tout le reste de la soirée maintenant que nous avons décidé d’un lieu fixe.

Soufflé du bout des lèvres, son ton s’était apaisé, signe qu’un certain degré d’intimité s’installait entre les deux homologues de village opposé. Le tout caractérisait aussi le rythme du moment qui s’était ralenti pour faire place à quelque chose de beaucoup plus excitant, sans pour autant être précipité.

-Puis, je dois admettre que je n’ai pas forcément toujours été du genre à suivre les protocoles... de toute façon, on ne fait que solidifier les liens entre les nations non ?

Laissant une certaine couche de mystère et de jeu planer sur son faciès, il recula en lui offrant un clin d’œil défaisant lentement le contact physique qu’ils avaient avant de commencer à défaire sa veste. Or, avant même d’être rendu trop loin, il arrêta son geste avant d’initier à nouveau le contact.

-Je pense que s’entraider et découvrir la réalité d’autrui fait aussi partie du développement des relations entre différentes régions non ?

Amenant ses mains au niveau de ses épaules, il traça lentement son chemin jusqu’à son cou. Se penchant au même moment pour lui murmurer quelques paroles, ses lèvres frôlèrent maladroitement le lobe de son oreille avant qu’il y dépose quelques paroles :

-Si tu le permets.

Se décollant presque aussitôt comme dans un geste maladroit, il ramena son visage pour l’observer tandis que ses mains s’étaient aventurées au niveau de la protection qu’elle portait au cou. Prenant soigneusement le temps de la détacher, il n’hésita aucunement à plonger ses iris clairs dans les siens, cherchant à la lire du regard tandis qu’un désir évoluait au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient. Pour sa part, il lui laissait l’occasion de contribuer ou non à cette atmosphère aux conséquences intéressantes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Mer 12 Déc 2018 - 20:33

Les voilà maintenant dans l’une des tentes centrales de la délégation Kirijine : celle de Kaya – avec un peu de chance. Elle était face à lui, plutôt proche, et une main posée sur son torse que ce dernier recouvra avec la sienne. Il avait des mains chaudes, et elle pouvait sentir son chakra circuler dans la paume de ces derniers. Son rythme cardiaque s’en voyait légèrement affecté, mais son état d’ébriété l’empêchait de se focaliser sur la chose.

« Oui, maintenant que je suis au chaud, je dois avouer que retourner dehors ne me tente pas plus que ça… »

Dit-elle en souriant, écoutant la suite de ses propos avec attention. Il fallait maintenant qu’elle mobilise une bonne partie de son intellect pour ne pas rater le sens des phrases. Lui semblait encore bien lucide, et continuait à parler avec une maîtrise et une élocution sans failles.

« Exactement. On s’est rencontrés pour parler des relations entre Kumo et Kiri, et je pense que nous allons réussir à les améliorer ! »

Peut-être un sous-entendu maladroit, mais pas voulu en tous cas. Pour sa part, il se décida enfin à retirer sa veste. Elle l’avait invité à se mettre à l’aise, et c’était donc la première étape dans ce processus. Cependant, il s’arrêta en cours de route, et la belle blonde haussa un sourcil pour montrer son incompréhension. La phrase suivante était trop compliquée. Beaucoup trop compliquée. Et surtout ses mains étaient sur ses épaules maintenant.

Son comportement troublait fortement la dame de glace, qui avait du mal à comprendre où il venait en venir. Jusqu’à ce que ses mains glissent au niveau de son cou pour s’attaquer à la petite protection, plus esthétique qu’autre chose, qu’elle portait à cet endroit. Deux petits boutons plus tard, et ce tissu tomberait. Pour l’aider et montrer son approbation, elle releva le menton pour qu’il accède facilement à ces derniers. Durant la manœuvre, ses yeux étaient ancrés dans les siens, et l’aspect froid de la belle s’estompait de plus en plus. Une certaine flamme apparaissait dans ce bleu glacial…

« Je pense que c’est à mon tour… »

Dit-elle avant que ses mains ne se dirigent vers ses épaules pour lui ôter la veste. Pour retirer cette dernière, elle devait soulever la matière avant de la déplacer vers l’arrière, si toutefois il l’aidait en mettant ses bras dans le sens adéquat. Du coup, durant le mouvement, leurs torses se rapprochèrent jusqu’à se toucher lorsque la veste finit par glisser le long de ses bras, pour ensuite pendre au bout des mains de la jolie Kirijine. Collée à lui, son visage prit une teinte bien plus rosée, et son rythme cardiaque s’accéléra de façon notable. Elle se recula ensuite, veste à la main, qu’elle déposa sur le coffre indiqué auparavant.

« C’est une coutume de chez vous, que de s’aider pour se déshabiller ? »

Dit-elle avec une fausse naïveté qui, dans son état, paraissait tout à fait probable.

« Chez nous, vous savez ce qui est malpoli ? » Lance la sulfureuse Yuki avec un petit sourire aux coins des lèvres. « C’est de laisser une bouteille trainer, presque vide. »

Elle attrape alors le saké, presque vide, pour lui tendre. Après tout, ils n’étaient vraiment pas à armes égales sur ce terrain.

« Du coup, c’est à moi de me plier à l’une de vos traditions. »

Un petit clin d’œil taquin agrémentait sa petite proposition. Sous ses airs de grande séductrice, elle n’en était visiblement pas forcément une grande. Ou alors, c’est qu’elle n’aimait pas mener la danse…


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign


Dernière édition par Yuki Kaya le Jeu 20 Déc 2018 - 16:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Mer 19 Déc 2018 - 4:42

Un moment électrique se dessinait tandis que leur corps se rapprochait. Tous les sens impliquant une excitation quelconque ou plutôt une absence de contrôle se profilaient. Pourtant, ils arrivaient respectivement à se résister, comme dans une énième tentative de se faire languir individuellement. Depuis qu’ils étaient entrés dans la tente, le rythme du moment s’était transformé. Initié par son premier rapprochement, il avait pu ressentir une sensation similaire lorsqu’elle lui avait volé le premier morceau. Drôle de coutume, certes. Pourtant, ils ne semblaient avoir aucun mal à enlever les dernières couvertures les empêchant d’être totalement à nu, absent de barrière quelconque. Au contraire, en ramenant la bouteille en jeu, ils venaient tous deux détruire les minces barrières internes qui les freinaient.

Annonçant perte d’inhibition et sensation diverse, le Meikyû engloutit cette fois-ci une plus grande gorgée qu’accoutumée. Elle avait raison sous un point, ils n’étaient pas encore au même niveau. Pourtant, être au même niveau n’assurait pas forcément une longueur d’onde similaire.

À travers sa manière d’agir et sa démarche féline, il y voyait une once de gêne assez légère pour ne pas pouvoir être caractérisé de la sorte, mais suffisamment importante pour comprendre qu’elle ne mènerait pas la danse. Une fois le Meikyû aligné sur cette notion, il empoigna soigneusement sa main pour la ramener lentement vers lui. Ne se souciant aucunement de la faire tourner sur elle-même, au même moment, ses pas reculaient dans une zone où les barrières risquaient de s’effondrer subitement.

Au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient, le mélange d’alcool et d’attrait provoquait un cocktail éclectique et dévastateur. S’emparant tout d’abord de ses joues, il ne put s’empêcher de rougir sous le moment, forcé de constater que son propre regard avait changé. Passant d’une représentation mystérieuse à celle d’un conquérant, il ne voilait aucunement ses prochaines intentions. Dans ses iris, il n’hésitait aucunement à lui communiquer ses prochaines paroles et ses désirs.

Ses gestes calculés l’étaient beaucoup moins. Or, il semblait y avoir une hausse de confiance. Ne faisant qu’envenimer la situation tandis qu’il l’amenait sur un terrain inconnu, il commença par laisser bercer son visage le long de son cou. Lui infligeant le supplice de devoir supporter le chemin tracé par son souffle, il vint lentement remonter le long de son cou jusqu’à atteindre son oreille non pas sans frôler sa peau du bout du nez. Comme si ce n’était pas suffisant, la résultante n’en fut que plus perturbante alors qu’il murmurait quelques paroles :

-La tradition veut que quiconque entame un début de relation le fasse en avouant quelque chose à l’autre comme signe de bonne volonté.

Sous ce moment précis, Raizen prit le temps de s’asseoir avant de l’amener par-dessus lui. Restant toutefois toujours assis, il menait chaque pas et chaque instant, troublant ainsi ses pensées à l’aide de ses sens. Retournant ainsi les opposés les uns comme les autres, il brouillait les cartes du mieux qu’il le pouvait afin de voir comment elle réagirait.

Dès lors, ses lèvres illustrèrent clairement ses intentions tandis qu’il était venu frôler du bout du nez son lobe d’oreille avant de redescendre au niveau de son cou pour y glisser quelques baisers. Ceux-ci furent lents et précis, mais suffisamment dispersés pour ne pas qu’ils soient anormalement calculés. Au contraire, il prenait le temps de vivre l’imperfection causée par le fait qu’ils devaient se découvrir mutuellement. Ainsi, il se laissa guidé tranquillement par ses moindres réactions, s’ajustant pour augmenter constamment les brèves réactions qu’elles laisseraient paraître malgré elle avant de briser le rythme d’une brève morsure. Après tout, elle était par-dessus lui, dans une position où ses moindres réactions étaient comprises et où à tout moment il pouvait retourner la situation. En bref, il était en parfait contrôle et n’hésitait aucunement à le montrer. Que ce soit le désir qui se construisait ou ses intentions, rien n’était voilé. Au contraire, ses attentions remontèrent le long de sa nuque avant qu’il frôle ses lèvres...

Or, démontrer ses intentions clairement ne voulait pas forcément dire aller droit au but. Après tout, pour Raizen mener la danse allait bien au-delà de mener physiquement. Le corps n’allait que là où l’esprit l’emmenait et pour l’instant, il s’amusait à devenir le principal centre d’attention et de désir de cette magnifique Kirijin... Allait-elle craquer sous la pression ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Ven 21 Déc 2018 - 15:15

Une fois la bouteille attrapée par Raizen, la jolie blonde le regardait droit dans les yeux, comme pour le défier de relever son petit défi. Elle souria d’ailleurs largement lorsqu’il bu cette gorgée bien plus facilement que les précédentes. Une belle descente, c’était indéniable. Elle finit d’ailleurs par hocher la tête de façon à lui montrer qu’elle avait bien vu qu’il ne s’était pas échappé devant ce défi au combien terrifiant.

Et puis sa main vint rencontrer la sienne, et il pouvait à nouveau découvrir à quel point sa peau était douce. Kaya ne résistait pas à cette attraction, et arriva au point où leurs torses se retrouvèrent collés l’un à l’autre, compressant un peu les fameux atouts de la jolie Kirijine. Lorsque ses lèvres se mirent à glisser le long de son cou, elle releva le visage pour lui laisser le champs libre, tout en glissant sa main dans les cheveux de son partenaire pour le guider un peu dans ses mouvements. Il voulait un aveux… Un vrai? Elle avait pas mal de choses à cacher, et certaines de ces choses ne devaient pas être dites, surtout pas au début de leur relation…

“Avouer quelque chose…? Si tu savais toutes les choses inavouables que je pourrais dire…”

Dit-elle en ayant un petit sourire très taquin. Son esprit était complètement embrumé à cause de l’alcool, mais elle n’avait pas à beaucoup réfléchir dans l’instant. Elle se laissait guider par cet homme, qui s’assit avant de l’attirer à nouveau vers lui, et écoutait maintenant plus ses sentiments que sa raison.

Ses deux mains se glissèrent alors au niveau du cou du garçon qui était en train d’embrasser son cou, avant qu’elle ne le griffe légèrement en crispant ses mains lors de sa petite morsure. Sa respiration devenait haletante, et son rythme cardiaque s’était emballé. Il jouait avec elle, c’était évident, et la jolie blonde appréciait cela. Cependant, elle n’aimait pas être trop facile. Ce qui était le plus plaisant était le jeu de séduction, la conquête, et surtout le petit duel qui dictait qui aurait le dessus sur qui. A vrai dire, elle savait comment cela allait finir, mais elle tenait à jouer, elle aussi.

Leurs lèvres étaient en train de se frôler, et c’est après un petit sourire qu’elle passa à son tour à l’attaque. Elle se mordit la lèvre inférieure en le regardant droit dans les yeux, montrant son côté séducteur et bien plus aguicheur que ce qu’elle pouvait montrer jusqu’à présent. La pulpeuse blonde vint alors décaler son visage pour mordiller son oreille, avant qu’elle ne laisse quelques baisers dans son cou. Ensuite, ses mains se firent plus fermes, et en se redressant, elle dirigea le visage de cet homme vers la naissance de sa poitrine. Elle en profita pour lui glisser délicatement à l’oreille, d’une voix toujours plus douce.

“Un aveux, donc… J’adore jouer avec le feu, et parfois, j’aime même perdre, quitte à me brûler…”

Et alors que son visage se fait guider lentement vers les courbes douces et aguichantes de la belle kirijine, elle vient subitement l’arrêter, comme pour le faire languir si prêt du but, avant de relever son visage pour qu’il se retrouve face au sien.

“Mais la, je me sens en position de gagner.”

C’était plus une provocation qu’autre chose, mais la belle était passée maître dans cet art dangereux qu’elle adorait tant. Tout en continuant de le défier du regard, ses mains glissèrent le long de son torse pour ensuite se glisser sous son haut, pour refaire le parcours inverse en glissant ses doigts sur ses muscles saillants, tout en relevant son t-shirt par la même occasion, jusqu’au niveau de ses pectoraux.

“Pas mal…”


_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Lun 24 Déc 2018 - 0:08

Le contraste entre la glace qui aimait se frotter au feu était assez entrainant, voire même inspirant. Ne pouvant s’empêcher de visualiser la scène, il eut un léger sourire lorsqu’elle se mit elle aussi de la partie. Assez timide depuis le début malgré l’état avancé d’alcoolémie dans lequel ils étaient, elle démontra une facette d’elle beaucoup plus dangereuse et excitante. Venant le provoquer là où ça faisait mal, cette soudaine morsure éveilla tous les sens du Meikyû. Échappant un léger soupir de plaisir, il se retenait énormément de rire. Par moment, il était difficile de contrôler la cadence. C’était tout un art qui était parfois frustrant, parfois excitant. Or, il devait avouer qu’à de nombreuses reprises, il avait voulu couper une partie de l’histoire pour lui faire payer en plaisir ses nombreux affronts. Que ce soit son jeu de lèvres à l’endroit de son oreille, les marques à son cou ou plutôt sa manière de le séduire, Raizen devait l’admettre, elle l’avait marqué.

La fixant en appréciant ce soudain air de défi, il comprenait qu’elle ne tomberait pas aussi facilement. Au contraire, elle était confiante et représentait tout ce qu’il aimait. Prenant ainsi son temps pour laisser ses doigts pianoter les prochaines étapes le long de son dos jusqu’à l’extérieur de ses cuisses, il se rapprocha de nouveau de son cou. Cette fois-ci, ses gestes semblaient moins calculés et beaucoup plus impulsifs alors qu’il embrassait son chemin jusqu’à ses oreilles. Or, reprenant le contrôle aussi rapidement qu’il l’avait perdu, comme pour lui donner espoir, il vint calmement jouer avec son lobe d’oreille. Lui retournant la pareille en y ajoutant une série de morsures, il vint chuchoter de manière assez tempérée son manifesto :

-Ça tombe bien, j’aime prouver aux gens qu’ils ont tort...

À ce moment précis, le moindre élément qui retenait une parcelle de son haut quitta la scène, les laissant mutuellement dans la même position. Constatant ainsi le statu quo, on pouvait toutefois lire de vives flammes illuminer les iris du Meikyû. Ayant plus d’un tour dans son sac, il espérait qu’elle était prête à ce qu’ils s‘apprêtaient à vivre.

Au risque de se brûler aussi pendant cette joute, il était prêt à céder le contrôle à la folie, à l’oubli, mais surtout au plaisir du moment. Entamant ainsi sa réplique de manière assez osée, il colla son front contre le sien, laissant ainsi ses lèvres rencontrer les siennes au fur et à mesure des paroles provocantes qu’il ajoutait.

-Je devrais déjà cueillir mon baiser victorieux, mais je doute que tu cèdes aussi facilement...

Laissant dès lors un léger sourire peupler son visage, il renvoya l’attention dans son camp en pavant de nouveau sa route de ses lèvres, faisant ainsi comprendre à sn corps ce qu’il décidait de lui priver. Commençant à sa nuque, il n’eut aucun mal à descendre jusqu’à son buste qu’elle avait précédemment utilisé pour le faire languir. Piqué de curiosité et embrasant ses courbes, il se laissa aller, se saisissant de ceux-ci avec attention. De ses lèvres, il transposa toute la tension électrique qu’ils avaient de manière à pigmenter son derme d’une preuve concrète d’envie. Puis, sous le moment, il vint lui rappeler d’une pression calculée que leurs duels étaient composés autant de bien comme de mal. Tous deux devaient s’accepter comme des individus imparfaits et apprendre à composer l’un avec l’autre. Si c’était l’heure de passer aux confidences et de faire tomber toutes ses barrières, Raizen acceptait le premier de se brûler. Comme dit, l’initiative appartenait aux gagnants.

Changeant ainsi le rythme de leur danse, il remonta pour frôler ses lèvres du bout des siennes. En profitant ainsi pour porter sa main à son cou, il lui offrit la prémisse de ce qu’il concevait comme la route vers sa victoire. Or, il ne cédait pas, laissant son souffle se mélanger à celui de Kaya alors qu’il venait la faire basculer sur le côté. Laissant ce moment guider chacune de ses actions pour réaffirmer sa position, il l’accompagna jusqu’à ce que le dos de la Kirijin soit allongé, ne la quittant ni du regard ni du bout des lèvres...

-Pas mal... comme tu dis...

Le Meikyû était toujours deux ou trois gestes en avant, n’attendant que sa réaction pour corser la situation. Les légendes disaient qu’il comptait utiliser ses lèvres fiévreuses pour briser chacune de ses défenses. Aussi longtemps cela prendrait-il, il serait patient. Ayant une main sur l’extérieur de sa cuisse, il n’avait aucun mal à annoncer la suite...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Lun 24 Déc 2018 - 1:09

Leur relation était pour le moment assez amusante si on la comparait à celle entre Kumo et Kiri. Instable et électrique… De grandes similarités, en soit, sauf que l’issue serait probablement bien plus heureuse ici. En tout cas Kaya était plutôt confiante, et le fait de le sentir moins précis et plus impulsif dans ses mouvements voulait dire une chose selon elle: il perdait le contrôle. Il allait craquer, c’était sur. Ses mains étaient de moins en moins sages, car elles se dirigeaient maintenant vers ses cuisses, passant évidemment par son fessier rebondi.

Elle le laissait faire lorsqu’il lui embrassait le cou et lui mordillait l’oreille, et se contentait de sourire de manière presque hautaine. Il essayait de reprendre le dessus, c’était indéniable, et il le faisait plutôt bien. Chaque petite morsure faisait crisper la main qu’elle avait posé sur son torse, provoquant une toute petite griffure sur ce dernier qu’elle faisait du bout de ses ongles.

“Moi, avoir tord? Voyons…”

Kaya jouait la carte de la provocation, encore et toujours. Elle l’avait annoncé clairement: jouer avec le feu était une passion pour elle. Etonnant pour une dame maniant la glace. D’ailleurs, lorsqu’il approcha son visage du sien avant de parler de baiser en étant si proches, la jolie blonde usa d’une technique secrète. Pas vraiment une technique ninja, mais une technique quand même. Elle attrapa la lèvre inférieure du Kumojin avec les siennes, bloquant cette dernière avec ses dents, sans appuyer évidemment. Elle se contenta de mordiller très doucement sa lèvre avant de la relâcher, comme pour lui montrer que c’était encore elle qui dirigeait les débats, et que le baiser n’était pas encore acquis.

“Tu as plus de chances de gagner le tournoi que de m’embrasser aussi facilement, tu sais…”

Vraiment, la sulfureuse Jonin avait l’impression de prendre le dessus de façon nette, mais c’était jusqu’à ce qu’il décide de passer à des choses un peu plus sérieuses et concrètes. Visiblement, la simple vue de sa poitrine ne lui suffisait pas, et il commença à s’amuser avec cette dernière. Son petit bustier ne suffisait vraiment pas à couvrir les fameux “atouts de Kiri”. Il s’en donna donc à coeur joie, et la belle blonde ne put que se laisser aller. Il aurait fallu qu’elle résiste un peu, mais pour le coup, elle n’en avait vraiment pas envie.

Le combat venait de tourner à l’avantage de l’homme qui était en train de faire craquer la belle, qui se contentait de pousser un petit soupir d’aise tout en glissant ses mains sur son corps pour l’inciter à continuer. Et en un rien de temps, la voilà allongée sur le dos, sur son propre lit, au milieu du camp Kirijin. Heureusement qu’à priori personne ne les avait vu entrer ici… Au pire, elle parlerait d’une discussion diplomatique. La main de l’électrique Kumojin au niveau de son cou montrait une certaine domination de sa part, ce qui fit sourire Kaya, qui sous ses airs froids et hautains, appréciait ce type d’initiative.

Elle avait alors presque perdu. Il était en position trop dominante, et la jolie blonde avait de plus en plus de mal à se convaincre de résister. Ainsi au dessus d’elle, son regard se mêlait au sien, qui était tout sauf glacial en ce moment même. Elle lui montrait bien qu’elle le désirait, et son air hautain et fier s’était effacé. L’alcool ne l’aidait pas non plus à réfléchir. Loin d’elle les réflexions poussées et raisonnées, liées à son grade, à sa réputation, ou à n’importe quoi d’autre. Elle en crevait d’envie, voilà tout.

Elle poussa un petit soupir, signe qu’elle s’avouait vaincue, et posa ses mains dans le cou de Raizen pour guider soudainement son visage vers le sien, le forçant à se placer encore plus au dessus d’elle, pour finalement lui offrir sa fameuse médaille de la victoire: un langoureux baiser. Ses lèvres caressaient les siennes, doucement, délicatement, mais avec une certaine fougue. La tension qui augmentait depuis plusieurs minutes l’empêchait de faire les choses de façon trop calme.

Une fois le baiser terminé, elle l’invita à se coller contre elle, et vint glisser à son oreille, d’une voix bien plus suave qu’auparavant.

“T’as gagné… Par contre, ne me fais pas trop attendre, sinon je te transforme en glaçon. D’accord?”

Dit-elle en écartant légèrement les cuisses, de façon à ce qu’il puisse s’y glisser pour se placer contre elle s’il le souhaitait. Les mains de Kaya, elles, glissèrent le long de ses flancs, pour atteindre son pantalon, qu’elle s’amusait à manipuler du bout des doigts, pour lui faire comprendre que ce vêtement était clairement de trop.

_________________
Ice and Thunder [Kaya] 1512773259-kaya-sign
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ice and Thunder [Kaya] Empty
Lun 24 Déc 2018 - 23:27

De vaines paroles prononcées en pleine situation d’opposition. Pourtant, la fatalité venait toujours rattraper les illusions pour leur donner une certaine teinte de réalité. Il était vrai qu’il avait plus de chances de gagner le tournoi que de l’embrasser. Pourtant, Raizen osait suffisamment pour s’approprier les deux éléments mis en parallèle.

Comme une prophétie autoréalisatrice, celle-ci céda, donnant libre cours aux flammes qui pimentaient cette relation en développement. Se laissant ainsi aller sous ce mélange de désir et d’attirance, le Meikyû suivit avec attention la chorégraphie imposée par ses lèvres. Changeant de temps à autre le rythme pour venir lui mordre lentement les lèvres, ce court moment fut suffisant pour détacher les moindres barrières le retenant. Comprenant qu’il était en position de force, il fut toutefois surpris de la voir céder aussi rapidement. L’envie était certes criante, mais semblait-elle que le baiser lui avait fait oublier à qui elle s’adressait ?

Dès lors, le Meikyû vint cueillir un nouveau baiser avant de lui murmurer quelques paroles :

-Je ne promets rien...

Dès lors, il laissa quelques circuits électriques se former sur ses mains tandis qu’il caressait sa cuisse. Lui étirant fort probablement une légère réaction de surprise, il quitta lentement ses lèvres pour reporter son attention sur ses courbes aguicheuses. Passant du haut vers le bas, il suivit cette dynamique en marquant son territoire de ses lèvres une nouvelle fois. Or, quelque chose était différent. Venant lentement défaire son pantalon sans la quitter du regard, il reporta son attention sur ses cuisses. Marquant sa présence de la position de ses mains, il écrivait d’avance les lignes des prochaines pages.

La faisant patienter jusqu’au moment tant attendu, Raizen devenait l’auteur de son plaisir, la tenant en haleine au fur et à mesure qu’il murmurait les prochaines lignes. Utilisant sa plume pour tourner la page sur les moments marquants, le reste du temps, ses mains ne faisaient que soutenir l’œuvre qu’il écrivait. Dictant concrètement les accords et le timbre de voix qu’elle daignait offrir en spectacle, il approchait l’émoustillement du public-acteur. La trame suivait le courant d’un fleuve qu’il se décida finalement d’emprunter. Dans une descente parfois rapide, parfois lente, il savoura chaque instant et tournant de ce moment riche en émotions fortes jusqu’à atteindre le point culminant de cet acte

Livres en plusieurs parties, sans s’en rendre compte, ils venaient de traverser plus d’un tome, refermant ainsi la thématique sans forcément avoir terminé la série. Tous deux auteurs-compositeurs de ce mot, Raizen partageait un regard joueur à sa complice.

-J’espère que l’attente en aura valu la peine.

Dit-il alors qu'il avait pris le soin d'apposer un symbole sur la couverture de cette histoire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements terminés :: Tournois :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: