Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Ice and Thunder [Kaya]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Jeu 10 Jan 2019 - 23:02

Il ne promet rien? Cette petite phrase lui fit presque peur. Elle pensait qu’il était parti pour la faire languir durant encore de longues minutes. Mais pourtant, très rapidement, ses mains glissèrent sur ses cuisses tout en laissant s’échapper des petits arcs électriques. Cette sensation était déroutante, picotant un peu sa douce peau ce qui la surprit agréablement. Ce contraste entre la caresse, douce, et l’électricité, plus piquante, était délicieux. En tout cas, elle était soulagée qu’il ne la fasse pas plus attendre.

Les événements prenaient une tout autre tournure, qui était tout de même anticipante vu la tension qui s’était créée entre eux au fil de la soirée. Mais il ne voulait pas la faire attendre, loin de la. Son visage parcourait ses courbes aguichantes, la couvrant de délicats baisers, jusqu’à ce qu’il atteigne ce qui était son objectif final. La fleur de tous ses désirs, dont la douceur parfaitement entretenue pouvait être déconcertante pour certaines cultures, était maintenant à sa merci.

Ce Kumojin savait visiblement parler aux femmes, de façon très précise et énergique. La main de la jolie blonde agrippa alors ces cheveux durant cet échange, guidant le manipulateur de Raiton et lui indiquant assez clairement s’il lui parlait correctement, ou non. D’ailleurs, lorsque c’était le cas, Kaya répondait de vive voix assez clairement, ce qui était presque dangereux vu le contexte. En effet, sa tente était au milieu de nombreuses autres.

Bien moins vêtu qu’il y a quelques minutes, il se releva pour attaquer le paragraphe principal de leur fameux récit. La première phrase fut assez courte, mais pleine de sens. Les lignes paraissaient bien étroites pour contenir cette majuscule. Mais rapidement, Kaya semblait vouloir ajouter sa plume personnelle à ce récit. Ce qu’elle demandait? Son style habituel. Plus de majuscules, plus d’exclamations. De l’action vive, quoi ! Parfois même, des phrases plus crues, plus trash. Contrairement à son apparence, elle ne faisait pas toujours dans la délicatesse.

Plus il s’accordait à accepter son style, plus elle l’invitait à continuer à écrire, phrase après phrase, paragraphe après paragraphe. Mais bien que le récit était intéressant, il devait avoir une conclusion. Elle fut assez classique, mais pourtant, elle avait laissé une trace dans son esprit, et ailleurs. Reprenant son souffle, elle fut surprise de le voir poser un sceau au niveau de son bas ventre. Haussant un sourcil, et l’invitant à reposer sa plume en restant à ses côtés, elle posa une main sur son torse et hocha positivement la tête.

“L’attente était tout à fait rentable… Mais quel est ce sceau? Non pas que je ne te fasse pas confiance, mais vu qu’on est pas forcément sobre, j’espère que tu n’as pas fais n’importe quoi…”

Et puis, ils avaient beau passer un bon moment ensemble et entamer une belle diplomatie entre les deux villages, il n’en restait pas moins qu’un Kumojin gradé, et elle une Kirijine gradée. Poser un sceau très contraignant serait vicieux, mais intelligent de sa part. De ce fait, il l’aurait dans la poche. Et du coup, elle était tout de même méfiante, sans le dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Sam 12 Jan 2019 - 4:23

Savourant le plaisir que représentait l’histoire qu’ils écrivaient ensemble, la nouvelle se transforma très rapidement en trilogie. Se produisant sous différents angles, le second volet changea drastiquement la tournure du rythme qu’ils avaient imposé dans leur première histoire, comme quoi le début d’un récit ne devait jamais vendre l’histoire. Au contraire, ce fut dans ce cocktail dangereux et violent que tous deux se découvrirent sous une intensité différente. Ne s’attendant pas à une telle férocité, le Meikyû se laissa guider dans une absence de contrôle à travers laquelle il se laissa absorber. Se nourrissant de cette atmosphère qu’ils opposaient l’un à l’autre, il contribua au changement drastique de cette histoire.

Dès lors, la plume soyeuse et précise se transforma, écrivant les lignes effrénées d’un mélange de sentiments tous aussi riches que violents. Savourant chaque ponctuation, le troisième livre de cette première trilogie se termina sous un synchronisme mutuel des plus classiques. Passant de la découverte à la confrontation, tous deux étaient dorénavant en parfaite synergie dans leur opposition. Que ce soit en bien ou en mal, leurs corps attiraient et répondaient à des stimulus bien précis, à des moments bien précis. Annonciatrice de fins, leur récit se termina, mettant fin à une série assez intéressante qui laissa présager une suite certaine. Des plus colorés, le futur qui s’annonçait entre les deux individus risquait d’être plus intense que les prémisses à travers lesquelles ils avaient abordé le tout. Pourtant, elle comme lui risquait de ne pas s’en plaindre. Ayant respectivement été marqué autant émotionnellement que physiquement par cette aventure, il ne put s’empêcher de poser ses iris dans les siens alors qu’elle posait sa main sur son torse.

S’aventurant aussitôt dans des détails techniques, après l’avoir vu sous différentes pages, il était apte à y déceler une certaine inquiétude. C’était compréhensible compte tenu des circonstances. C’est pour cette même raison qu’il ne tenta aucunement de se défiler tandis que des pigments se formaient sur ses joues.

-Ne t’en fait pas, j’aurais eu le même réflexe. J’aurais dû te prévenir d’avance pour ne pas t’inquiéter, mais j’ai préféré saisir le moment.

Laissant sa main glisser à son tour vers son cou, il réitéra une poigne de courte durée à ce niveau avant de relâcher le tout. Faisant ainsi appel à sa mémoire physique, mais surtout à ses muscles, il n’avait aucun mal à la taquiner de la sorte. Or, il ne s’y attarda pas, préférant lui accorder une explication prompte.

-C’est un sceau de contraception en fait, donc ça t’empêchera de tomber enceinte ce soir uniquement. Par contre, j’aurais dû te prévenir même si je pense que tout comme moi le but n’était pas du tout de faire un enfant...

Laissant un léger sourire traverser ses lèvres, il murmura à son oreille :

-Surtout pas dans ce chaos...

Ayant toujours une proximité réelle, les pulsions et l’attraction qu’ils ressentaient à son égard semblaient s’être multipliées au travers de leur parcours commun. Le pêcher semblait subitement plus tentant bien qu’il préférait créer une légère frustration sexuelle entre les deux.

-Et je présume que tu sais maintenant comment j’agis en cas d’hostilité.

Préférant tourner sur les taquineries, il espérait avoir apaisé la légère inquiétude qu’il avait pu percevoir. Une fois rassuré, il serait en condition de se demander s’il était mieux de rentrer dans sa tente ou si rester jusqu’au matin serait la meilleure option sachant que fuir en pleine nuit pourrait alerter des gardes en tournées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Lun 14 Jan 2019 - 22:31

Maintenant sur ses gardes, la belle le regardait de ses pupilles azures toujours aussi froides. Elle n’avait pas l’air contrariée, mais juste étonnée et un peu pensive. Mais plutôt que de donner directement la fonction du sceau, il commença par lui dire une petite phrase plutôt rassurante, avant d’approcher sa main de son cou, une nouvelle fois, pour y exercer une certaine pression avec sa poigne. Il avait vite saisi comment satisfaire la jeune dame de glace, et il semblait maintenant s’en amuser.

Se contentant de rougir légèrement, elle ne commenta pas ce geste. Même si elle assumait certaines de ses déviances, elle n’était pas ouverte au point d’en parler de vive voix et de les commenter. Mais plus important encore, il finit par expliquer l’utilité du sceau. Un sceau de contraception, donc. Elle ne put éviter de penser que s’il en était venu à élaborer une technique de ce type, c’est qu’il n’était pas si sage que ce qu’il voulait faire croire. Était-elle vraiment sa n-ième conquête ? Peu importe après tout, si elle lui laissait un souvenir mémorable, c’était suffisant. Et puis, ils venaient de tisser des liens entre Kumo et Kiri, reste à voir si ceux-ci seront bénéfiques ou au contraire néfastes.

« Un sceau de contraception ? »
elle pousse un petit soupir tout en rigolant. « C’est original comme technique ninja… Enfin, effectivement, tomber enceinte n’est pas mon objectif premier. Ni second d’ailleurs. »

Sa petite remarque qu’il lui murmura eut comme réponse une petite morsure de sa part sur le lobe d’une oreille Kumojin qui trainait par là.

« Le chaos ? Voyons, je suis quelqu’un de très sage. En tout cas, c’est l’image que je dois donner, vous vous en doutez. »

Elle lui fait un petit clin d’œil, lui faisant comprendre qu’elle cachait certaines facettes de sa personnalité, et qu’il serait préférable qu’il ne les dévoile pas de sitôt. Maintenant que la tigresse était bien calmée, Kaya devenait réellement sage et attendrissante. Son regard se faisant plus doux, elle lui répondit avec un petit sourire, tout en l’attirant vers elle pour qu’il vienne s’allonger à ses côtés.

« Dans mon cas, ne prends pas mes réactions de ce soir comme habituelles. Enfin… En combat ou autre, je suis bien différente, hein. »

Comme une jeune femme qui n’avait pas vraiment eu d’affection parentale plus jeune, ce qu’elle était, elle se blottit contre lui, glissant une jambe entre les siennes et posant sa tête sur son torse, de la même façon que s’il était son compagnon, en fait. Beaucoup plus mignonne et docile désormais. La tête lourde à cause de la soirée alcoolisée, et aussi à cause des événements qui en avaient découlés, la belle avait l’air plutôt fatiguée.

« Tu partiras discrètement demain, hein ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 15 Jan 2019 - 4:50

Dû à la méfiance qu’elle avait subtilement manifestée, le Meikyû ne s’attendait pas du tout à une telle réaction. Pendant que son esprit errait et partait en quête du mystère qu’elle venait de lui tendre, celui-ci était confronté à une Kaya beaucoup plus douce. Connotant un contraste total après le duel qu’ils s’étaient mené, le jeune homme était légèrement sous le choc, mais il se contenta de se laisser faire, trop surpris pour vraiment réagir. Frissonnant sous cette morsure, chacun de ses gestes ou de ses paroles semblait le faire tressaillir, comme s’il anticipait quelque chose de différent.

Sans même s’en rendre compte, son corps décida d’agir seul, venant soigneusement passer sa main dans sa chevelure tandis qu’elle venait de s’allonger sur lui. Autant d’intimités étaient peu usuelles pour lui, surtout après aussi peu de temps. Pourtant, il ne pouvait vraiment refuser cette preuve d’affection. C’était difficile et réalisé avec beaucoup trop de fluidité pour qu’il puisse réagir de manière aussi spontanée qu’il aurait pu le faire. Or, la réalité était que partir la nuit de la sorte serait mal vue même si c’est le choix pour lequel aurait penché beaucoup de personne. Or, le facteur risque était à prendre en considération. Sachant qu’il y avait des tours de garde, il n’avait aucunement envie d’alerter les forces ennemies ou de causer un élément diplomatique perturbateur en étant remarqué en fuyant. Du moins, pas après cette première tentative...


Ainsi, il était plus ou moins prisonnier d’une situation beaucoup trop confortable et agréable malgré tout. Or, saurait-il dormir alors qu’il ne savait pas réellement à quel moment elle comptait montrer son autre visage ?

-Tiens, je me demande soudainement à quoi tu ressembles en situation de combat.

Laissant un léger sourire bercer ses lèvres, il déposa ses iris sur celle-ci, se surprenant à penser qu’elle était drôlement attachante. Comme dit, elle était la glace qui faisait tranquillement son chemin pour venir saisir sa cible au moment le moins attendu. Or, il était trop peu trop tard. Elle était déjà en position, ayant établi son territoire sur lui. La dernière fois qu’il était resté dormir chez quelqu’un après une soirée similaire, le lendemain, il s’était fait menacer à coup de poison. Ce genre de situation lui arrivait rarement tout comme l’usage du sceau d’ailleurs, mais il ne pouvait vraiment se positionner comme étant totalement à l’aise. Malgré tout, la logique voulait qu’il passe la soirée en ce lieu.

-Je partirais discrètement demain matin sachant qu’il y a des rondes de nuit et que si quelqu'un me surprend pendant que je sors, ça risque d'annuler tous nos récents efforts...Même si en temps normal je devrais retourner à ma tente pour mon combat demain...matin je suppose qu’il vaut mieux ne pas prendre de chance...


La réalité demeurait celle qu’il n’allait fort probablement pas pouvoir fermer l’œil de la nuit. L’idée d’arriver en combat crevé était peu intéressante, mais il n’avait pas le choix. Il espérait toutefois s’en sortir même avec des cernes. Après tout, le niveau du tournoi était assez intense, mais bon, c’était de sa faute. En voulant tout avoir, il s’était fait piéger. Or, il y avait tout de même un charme dans cette soudaine tournure comme quoi il fallait se méfier de l’eau qui dort, et ce, sur toutes ses facettes... Une fois qu'elle se serait endormit, il allait attendre que le soleil commence à se lever pour partir très tôt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Ice and Thunder [Kaya]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Autour du Colisée
Sauter vers: