Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

[MLB] Le cap de Kaminari [Nanjou Yuna, Sendai Anzu]


Dim 30 Sep 2018 - 2:29



Le cap de Kaminari

Mission de Rang B

Equipe Seishin


La sécurité du territoire, étendre l’influence du village, voilà quel était l’objectif des autorités de Kumo depuis maintenant de nombreux mois. Plusieurs opérations avaient déjà été montées dans cette optique et cette mission qui venait de m’être confiée n’en était que la continuité normale. Une nouvelle mission donc, pas ma première, pas ma dernière ; mais la première en revanche pour mon équipe ! Et comme je l’avais imaginé, cette mission avait pour principal objectif « l’exploration » et cartographie du nord de Kaminari. C’était un travail intéressant, autant pour moi que pour le complexe que je dirigeais.

Ainsi, missive entre les mains ; j’avais donné rendez-vous à Anzu et Yuna à l’Arche grise pour le lendemain matin. Partir de bonne heure me semblait être la meilleure idée étant donné de la distance qui nous séparait du lieu qui accueillerait, à terme, l’antenne que nous devions mettre sur pied. Identifier le terrain, trouver le bon endroit, le mettre en fonction et le sécuriser tout en analysant les possibles ressources qu’on pourrait y trouver… J’étais impatiente d’y être et de voir cette partie du pays de la foudre de mes propres yeux. Mais en attendant, une longue journée jusqu’à notre départ se profilait devant moi.

Enfin, cette journée toucha plus rapidement que je l’avais imaginé à sa fin et la nuit fut assez paisible. Réveillée aux premières lueurs du soleil et une fois préparée, je me rendis aux portes de Kumo là où devaient m’attendre mes deux Kunoichi. L’avantage qu’elles vivent ensemble –et peu importait la raioson- était que j’étais sûre qu’elles soient là en même temps, et possiblement pas trop en retard. Je me demandais d’ailleurs comme se déroulait leur cohabitation, car il ne m’avait pas échappé que les deux jeunes femmes avaient un caractère assez différent, tout de même. Sous un ciel plutôt gris, j’arrivais alors aux portes.

Les deux jeunes femmes m’attendaient, déjà. C’était très positif.

-Salut Anzu, salut Yuna ! Vous êtes prêtes pour le départ ? Nous nous rendons dans le nord du pays, pour une mission de rang B ! Leur souris-je. Bien sûr, comme je n’étais pas une mauvaise senseï, je venais de leur tendre l’ordre de mission, afin qu’elles y jettent un œil. Oui, j’aurais peut-être pu leur communiquer ces informations la veille… Mais… J’avais voulu les laisser un gamberger sur les raisons qui me poussaient à les faire venir aux portes, si tôt. Et à vrai dire, cela me semblait assez évident ! Anticiper était une qualité, j’espérais qu’elles l’avaient, l’une comme l’autre.

Puis je me mis en route…



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 30 Sep 2018 - 23:58
Bien évidemment ... depuis que Sazuka a appris que Yuna hébergeait chez elle ... elle ne cessait de faire des allusions comme quoi elles étaient en couple et ce genre de chose ... tss ... elle, en couple, la personne la plus asociale de Kumo, la brute épaisse qui n'a jamais réussi à se socialiser correctement ... la petite brune qui "triche" malgré les preuves que fournissent les succès - ou semi-succès - des missions qu'elle a eu ... elle soupirait, avant de se préparer après avoir prévenu/réveillé Yuna. Ce coup-ci, elle prévoyait beaucoup plus de chose que prévu, l'Ikeda souhaitait qu'elles aient de l'initiative, donc elle commence à remplir dans un gros sac pas mal de chose ... notamment de quoi survivre à la cuisine de Sazuka. Non pas qu'elle avait une dent contre les fruits et légumes mais ... il fallait prévoir de la viande aussi. Bien évidemment, elle prévoyait d'autre chose quand même ... de quoi faire un camping en vérité, mais aussi quelques outils en plus au cas où il y aura des affrontements et qu'elles en auraient recours.

Elle arrive donc, chargée comme une mule, mais se déplaçant normalement. Rendez-vous devant l'arche grise, la première fois où l'équipe s'est rassemblée pour sa formation. Ainsi, elles allaient faire leur première mission en équipe ... Yuna doit certainement se montrer enthousiasme ... Anzu essaye de rester sérieuse, même si elle trépignait elle aussi intérieurement, il fallait bien faire en sorte d'équilibrer la balance entre la gaminerie de Yuna et l’asociabilité d'Anzu, heureusement que Sazuka est là pour vérifier que cet équilibre est toujours présent ... Enfin, les voici sous le portail, comme convenu, Sazuka les attendait, une missive à la main, leur annonçant qu'elles vont faire une mission rang B.

- Tu vois, je te l'ai dis qu'elle était rang B.

Elle est la première à lire cette missive ... explorer le nord de Kaminari no Kuni, intéressant. Il est vrai qu'elle se demande bien ce qui se trouve au bout de cette pointe ... sans doute des villages côtiers, spécialisés dans la pêche, mais peut-être sera-t-elle surprise, peut-être qu'il y aura autre chose que juste un village de pêcheur.

- La pointe de Kaminari no Kuni ... c'est vrai qu'on n'a pas beaucoup d'informations là-bas.

Elle tendait le parchemin à Yuna pour qu'elle le lise, puis réarrange l'énorme sac sur son dos pour éviter qu'il se mette à tomber.

HRP:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Mer 3 Oct 2018 - 14:10
Au final, la cohabitation avec Anzu se passait assez bien et même si depuis lors, elle n’avait pas encore eu de nouvelles de son père, Yuna ne se sentait pas trop triste. Elle était persuadée d’avoir fait le bon choix et c’est donc avec une certaine excitation qu’elle accueillit la nouvelle du rendez-vous avec Sazuka le lendemain à l’aube. Durant une bonne partie de la soirée, la petite blonde n’avait pas arrêté de bassiner son équipière sur l’éventuelle mission qui leur serait confiée. Si pour Anzu, il était évident qu’il s’agirait d’une mission de rang B, l’adolescente était plus pessimiste et voyait plus une rang C pour commencer. Après tout, elles n’avaient pas vraiment d’expérience en équipe et cela semblait plus sûr d’agir de la sorte. Avant de dormir, elle fit son sac comme sa colocataire, préparant l’indispensable à une mission pouvant les tenir éloignées de Kumo pendant un certain temps. Il était primordial de ne rien oublier et c’est donc avec une certaine réflexion qu’elle embarqua le strict nécessaire pour cuisiner ce qu’elles chasseraient, soit une petite casserole pour faire mijoter de la viande et des végétaux. En cas de souci, Yuna prit également quelques pilules de soldat, car on ne savait jamais ce qui pouvait arriver. Finalement, elle s’endormit assez rapidement, comme si l’excitation de ce rendez-vous l’avait totalement épuisé.

En tout cas, Yuna dormait tellement bien qu’au final, ce fut Anzu qui dût la réveiller. Prise dans son sommeil, la petite blonde attrapa même son équipière comme si elle était une grosse peluche. Un coup sur le crâne la rappela à l’ordre et la réveilla définitivement. S’habillant rapidement, toute excitée, l’adolescente finit par courir vers le lieu de rendez-vous, s’arrêtant régulièrement pour attendre la brune qui ne semblait pas plus pressée que ça. Sazuka arriva peu de temps après les deux genins et les salua.

« Coucou Sazuka !!! Prête de prête !!!! J’ai trop hâte !!! C’est quoi la mission ? La première mission de l’équipe Seishin, on devra fêter ça à notre retour !!! »

En expliquant qu’il s’agissait d’une mission de rang B, la chef de l’équipe transmit les ordres de mission à Anzu qui se mit à les lire, faisant remarquer qu’elle avait eu raison la veille. En effet, elle avait deviné juste mais bon, il n’y avait pas de quoi en faire tout un plat. C’était certainement un coup de chance. A son tour, la petite blonde lut le document qui spécifiait l’exploration que l’équipe devrait réaliser. Cela promettait d’être amusant et avec un peu de chance, cette mission pourrait apporter énormément au village.

« Une exploration ! Ca va être chouette ! On va découvrir des nouvelles choses ! »

Sans doute devant la désinvolture de Yuna et l’impassibilité d’Anzu, Sazuka fit une autre annonce choquante.

« Oh, et lorsque nous aurons achevé cette mission, vous serez chuunin. Sans vouloir vous mettre la pression. »

A cette annonce, les yeux de l’adolescente s’illuminèrent comme des lanternes. Si elle passait chuunin, son importance au sein du village grandirait et peut-être que ça lui offrirait plus de visibilité pour faciliter l’intégration de son clan dans Kumo. En tout cas, c’était tout positif et ses deux équipières pouvaient certainement remarquer les trémoussements de la jeune fille qui tel un volcan, n’allait pas tarder à exploser. D’un coup, elle leva les bras au ciel un hurlant de joie.

« Yeaaaaah !!!! On va être Chuunin !!!! Tu as entendu Anzu ? On va réussir cette mission coûte que coûte Sazuka !!! En avant toute, on n’a pas de temps à perdre !!! »

Sans perdre une seconde, Yuna se mit en route pour la pointe de Kaminari no Kuni. Elles auraient certainement l’occasion de discuter de tout cela en chemin et par conséquent, il était important de s’y rendre le plus vite possible pour passer autant de temps qu’il était permis sur place. Souriante et pétillante, la petite blonde était sur un petit nuage. Elle alla même jusqu’à chantonner tranquillement sur le chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Sam 6 Oct 2018 - 20:20



Etendre le contrôle de Kumo sur Kaminari… Je ne savais pas vraiment si c’était l’idée du siècle mais elle avait le mérite de faire bouger les choses et d’une certaine façon d’améliorer la sécurité des habitants de Kaminari. Nous rendre au nord du pay pour y établir une antenne, cartographier la zone et repérer d’éventuelles ressources me semblait donc être un travail assez louable et pour lequel mon équipe était assez indiquée. D’ailleurs, l’enthousiasme de mes « élèves », resté intact, semblait toujours autant me motiver.

-Oui. Gardes bien cette motivation pour la suite Yuna. Effectivement, on n’a pas beaucoup d’informations sur cette région de Kaminari. Mais, le pays est assez calme ces derniers temps… On ne devrait pas rencontrer trop de problème. Répondis-je ensuite à Anzu. Nous allons rejoindre le convoi à mi-chemin et nous nous rendrons ensuite au cap. Evidemment, nous n’allions mettre sur pied une antenne sans avoir un minimum de matériel. Bien que le reste de ce matériel serait trouvable sur place.

Ainsi nous nous mimes en route jusqu’à notre prochain, un village où nous attendaient chariots et ouvriers. Pour dire à quel point la sécurité du pays avait été renforcées ; le convoi nous avait précédé. La diminution de présence criminelle était elle la conséquence de la force dissuasive que représentait Kumo ? Ou alors nos projets passés avaient-ils porté leurs fruits et aidé à la stabilisation du pays ? Les raisons étaient sans doute multiples. Mais toujours était-il que notre marche jusqu’au village « parking ».

Plusieurs heures, la demi-journée même pour nous rendre jusque là. Et, sur place, comme prévu, nous attendaient notre matériel et les quelques ouvriers qui nous aideraient. Qui n’étaient en fait que deux… Je comprenais mieux pourquoi « Kumo » voulait que nous impliquions des locaux dans la construction de cet avant-poste. M’approchant du groupe, accompagné des deux Kunoichi ; je leur adressai la parole :

-A deux vous êtes sûrs que vous ne pourrez pas établir l’antenne ?
-Euh, ben m’dames ; non. Ce serait bien trop long, compliqué, et dangereux.

Je soupirais l’espace d’une seconde et leur adressai un sourire compatissant. Evidemment… Nous n’allions pas les mettre en danger…

-Bien, Yuna, Anzu ; demain, après que nous ayons monté notre campement… Nous irons recruter des ouvriers. Et j’avais dans l’idée de donner plus de responsabilités à ces potentiels ouvriers ; peut-être seraient-il enclin à devenir… Kumojin ?




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 10 Oct 2018 - 19:35
Anzu réfléchit, la pointe de Kaminari no Kuni ... cela pouvait être un point stratégique intéressant, surtout si Kumo souhaite développer un peu sa puissance navale ou juste créé une compagnie maritime. Elle a déjà ressorti tout les avantages géographique, pouvoir ouvrir une branche en plus dans l'armement ou dans le commerce, voire les deux, l'un n'empêche pas l'autre, et puis, en cas de conflit, cette pointe ne pourra pas servir de faille pour pénétrer sur le territoire de la foudre avec la même fulgurance que Yuna vient de lui crier dans l'oreille ou la déconcentration d'Anzu en entendant qu'elle allait devenir ... Chunin ? Anzu met de côté les bénéfices de la mission d'exploration pour regarder Sazuka : elle ? Avoir un grade en plus ? Anzu avait un respect absolu pour les personnes de grades supérieurs, mais là ... en obtenir un ... la brune ne s'y attendait pas. Certes, elle savait qu'elle finirait par devenir Chunin, mais aussi vite ? Elle n'en croit pas ses oreilles ... enfin, Anzu reprend son calme, bien qu'elle ait du mal à s'imaginer devenir membre de la force principale de Kaminari no Kuni, elle est en mission, les questionnements, ce sera de retour de mission.

- Chunin ...

Cela va accélérer l'envie d'Anzu de devenir moins renfermée sur elle-même, donc prochainement, ça va être au professeur Yuna de lui faire un cours lorsqu'elles auront fait leur camp. Elle espère juste que Sazuka ne se moquera pas d'elle. Déjà qu'elle la nargue après lui avoir dit qu'elle héberge Yuna à cause de son père ... et sans doute qu'elle va la narguer encore plus après les questions assez osées qu'elle a posé lors de son entrainement avec elle ... enfin, Anzu sait à force que c'est l'humour de Sazuka et qu'elle ne pense pas réellement ça ... quoique ... Bref, les filles se dirigent vers le village de départ, là où attend normalement les ouvriers qui les accompagnent. Mais sur place, elle voit qu'ils sont au nombre incroyable de deux, il n'y avait qu'eux de disponible ? Sans doute trouveront-elles des ouvriers dans des villages sur la route, voire même sur place, mais au moins, ce sera plus facile à protéger ça, deux personnes, le temps de faire le campement.

- Aucun problème.

Elle se demandait quand même, comment construisent-ils leur antenne ? Est-ce qu'il faut des prérequis ? Elle l'ignore, mais sans doute iront-ils leur expliqué comment ça marche une fois sur place aux autres ouvriers. Elle inspecte les véhicules, observant s'il n'y a pas de traces de sabotage ou d'usure, puis passe aux outils. Tout à l'air en règle, hormis le nombre d'ouvriers, mais ce n'est qu'un problème facile à régler ... enfin, facile, ça dépends qui devra s'occuper de parler aux personnes sur place. Enfin, elle profite que Yuna s'approche d'elle, probablement a-t-elle eu la même idée qu'elle et inspecte l'autre véhicule, ou alors elle cherchait quelque chose à faire.

- Tu en penses quoi toi de ta prochaine promotion ?

Elle est curieuse de comprendre un peu mieux le ressenti de Yuna quand à sa future promotion, elle allait être avec "les grands" et elle aura une preuve que son clan peut s'adapter à Kumo, en plus de potentiellement en devenir la représentante dans le village des nuages.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Jeu 1 Nov 2018 - 15:22
S’il fallait garder sa motivation intacte, c’était bien sur Yuna qu’il fallait compter car rien ne viendrait ébranler sa bonne humeur et son envie de faire de son mieux pour le village. L’idée qu’elle serait bientôt chunin était déjà une nouvelle à digérer mais bon, la petite blonde y voyait surtout un moyen de permettre à son clan de s’intégrer un peu plus au sein du village et rien que pour ça, sa motivation à réussir cette mission ne fit que croitre exponentiellement. Le petit groupe de kunoichis rejoignit le village où les attendaient les ouvriers chargés de la construction de l’antenne mais bon, vu leur nombre, cela risquait d’être particulièrement compliqué. D’ailleurs Sazuka leur demanda ouvertement si cette quantité de main d’œuvre suffirait et ce n’était clairement pas le cas vu leurs dires. Il ne fallut pas longtemps pour que la chef de l’équipe Seishin ne prenne la décision d’ouvrir le recrutement dès le lendemain afin de garantir le succès de la mission.

« Pas de problème, je suis certaine qu’ils seront ravis d’aider si ça peut leur permettre d’être en sécurité ! Il suffit de les convaincre ! Je suis toute motivée !!!! Je ne sais même pas si j’arriverai à dormir … Mais bon, ça ne se fait pas d’aller voir les gens à cette heure-ci … Aaaah !!! Je suis toute excitée !!!! »

Comme d’habitude, la petite blonde était un moulin à paroles et elle ne cachait pas trop ses émotions ou même ses pensées. A ce niveau, on pouvait dire qu’elle était assez basique et c’était un peu ce qui faisait d’elle une fille facile à vivre ou en tout cas, pas trop compliquée. En tout cas, le campement fut assez vite monté et alors que l’adolescente chantonnait doucement en terminant de monter sa tente, Anzu vint la trouver afin de voir avec elle ce que cette promotion lui faisait ressentir. Immédiatement, un immense sourire apparût sur le visage de Yuna qui prit les mains de la brune dans les siennes.

« C’est génial !!!! Ca montre bien que le village nous fait confiance ! Je sais que mon père sera fou de rage mais pour moi, ça montre juste que j’ai eu raison de m’investir pour protéger tout le monde. Une fois chunin, on pourra encore faire plus pour le village et peut-être même faire des missions importantes pour le bien-être des villageois ! En plus, on gagnera plus ! »

Ponctuant cette dernière phrase par un petit coup d’épaule amicale, la petite blonde affichait un large sourire à l’idée d’être finalement utile au village. En plus, avec un peu plus d’argent, peut-être qu’elle n’aurait plus à embêter Anzu ou mieux, elles pourraient emménager dans un appartement où elles auraient chacune leur chambre qui sait. Après tout, c’était chouette d’avoir une colocataire, surtout comme Anzu qu’elle aimait taquiner sur tout. Quoi qu’il en soit, il était temps d’aller dormir et histoire de rebondir sur les allusions de Sazuka sur leur cohabitation, Yuna ne manqua pas l’occasion de lancer une petite blague à son équipière.

« Tu veux venir dormir dans ma tente ? Comme ça, on pourra parler toute la nuit, ou autre … »

Rigolant de sa propre remarque, la petite blonde était de très bonne humeur malgré les difficultés rencontrées lors de leur mission. En même temps, elle savait très bien que recruter des ouvriers ne serait pas très difficile, surtout par trois jeunes femmes assez séduisantes pour obtenir quelques faveurs. Laissant le soin à Anzu de voir si elle voulait ou non partager sa tente, l’adolescente finit par s’endormir après quelques heures de réflexion.

Au petit matin, la petite troupe était sur le pied de guerre et Yuna se mit directement en route pour recruter des ouvriers afin de construire l’antenne. C’est donc non loin de la place du petit village que la blondinette commença son recrutement. Elle se mit à frapper aux portes afin d’exposer la situation, espérant bien que plusieurs personnes viendraient les aider. La première porte s’ouvrit sur une vieille femme qui presque aussitôt, la referma sur le nez de la jeune fille. Cela commençait plutôt mal mais bon, elle ne comptait pas se désespérer pour autant et continua ses visites.

« Bonjour Monsieur ! Je suis du village de Kumo et nous venons pour construire une antenne près d’ici afin de garantir au mieux la sécurité de Kaminari no Kuni. Nous avons déjà amené le matériel mais il nous faudrait de la main d’œuvre supplémentaire afin d’y arriver. Pourriez-vous nous aider ? Même quelques heures, ça nous serait déjà très précieux. »

Arborant un gentil sourire et un visage d’ange, la petite blonde fit assez bonne impression sur pas mal de monde et en seulement deux heures, elle était parvenue à recruter une dizaine d’ouvriers. Bien sûr, ils ne comptaient pas tous rester le temps complet de la construction, mais c’était déjà pas mal. Avec des bras en plus, les choses seraient certainement plus simples. La bonne humeur de Yuna semblait presque contagieu et c’est donc en souriant et assez inconscient des efforts à faire que les hommes se retrouvèrent au point de rendez-vous. De son côté, l’adolescente retrouva Sazuka et Anzu, souriant à son équipière en lui retournant finalement sa question de la veille, d’une façon peut-être un peu différente.

« Maintenant que tu vas être chunin, tu vas devoir diriger des genins … Il te faudra sourire un peu plus, tu y arriveras ? Tu peux essayer maintenant en parlant à ses hommes. Le tout est d’afficher une bonne humeur et ça met directement les gens à l’aise. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Ven 2 Nov 2018 - 2:16



Tout semblait donc se dérouler pour le mieux. Le campement fut dressé en un temps record et nous pûmes nous reposer avant de nous remettre au travail. J’avais pour ma part passé une partie de la soirée penchée sur les différents plans de « l’antenne » que nous et surtout nos futurs ouvriers allaient bâtir. Ces plans me rappelaient un peu ceux que j’avais emmenés avec moi lors de ma Mission au pays de l’eau. Sauf que, ceux-ci allaient voir le jour bien rapidement que les autres. Je n’oubliais pas de prendre ma gélule avant de dormir, et… me couchai.

Le lendemain matin, mon réveil fut très matinal, comme bien souvent. Je pu d’ailleurs profiter du calme ambiant ainsi que de la douceur du matin en tout quiétude ; tout au moins jusqu’à ce que mes deux énergumènes d’élèves ne se lèvent. Un rapide déjeuner plutôt silencieux ; et nous nous mîmes à l’œuvre. La deuxième étape de cette mission pouvait commencer : recruter des ouvriers. J’avais laissé Anzu et Yuna gérer de leur côté tandis que j’allais du mien. Je m’étais rendue à l’hôtel de ville, enfin… ce qui servait de lieu de rassemblement officiel et exposai le projet au dirigeant des lieux.

-Et donc, tous ceux qui accepteront de participer à la construction de l’antenne seront, s’ils le souhaitent considérés comme Kumojin.
-Et pas payés ?
-Si, bien sûr. Rigolais-je.
-D’accord, je vais faire passer le message et je vous envoie ceux que cela intéresse.
-Parfait. Nous quitterons le village peu après midi.

Je fis signe à l’officiel du village, et repartis pour notre campement, y attendant tranquillement le retour des deux futures chuunin. Je ne doutais pas un instant qu’elles eussent trouvé des volontaires ; et d’ailleurs après une, ou deux heures ; je les vis revenir avec quelques gaillards à leurs côtés. L’heure du départ approchait, j’espérais vraiment voir d’autres potentiels ouvriers. Après tout l’offre était plutôt alléchante, être rémunéré et être reconnu comme Kumojin, n’était pas donné à tout le monde. Fournir cet effort pour le village valait une reconnaissance à la hauteur. Finalement ; le groupe d’ouvriers, étoffés de nouveaux arrivants dont quelques femmes, me sembla suffisant.

Je m’avançais alors devant eux…

-Bonjour à toutes et à tous. Comme vous le savez, Kumo prévoit de construire une antenne au cap de Kaminari, plus au nord. Si vous êtes venus, c’est que vous vous engagez à travailler sur le chantier, contre rémunération et une reconnaissance « Kumojin ». Y a-t-il des questions ?
-Euh oui ! Moi ! Dit un jeune homme en levant une main qui dépassait de l’ensemble du groupe. Elle va servir à quoi cette antenne ?
-Ah… Eh bien, elle servira à surveiller le rivage, à mener des études sur la flore et la faune locale, et aussi à donner du travail à certains d’entre vous, car nous aurons besoin à terme de personnes pour maintenir l’antenne en état, et la protéger.

J’observais alors l’assemblée, attendant une éventuelle nouvelle question. Après celle-ci, nous partirions pour rejoindre le cap.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Lun 5 Nov 2018 - 0:57
Trouver des gens hein ... chose peu aisé pour Anzu, mais ça tombe bien, elle a sa professeur en relations humaines qui est à ses côtés, et justement, elle pourra peut-être lui donner des conseils en plus en la voyant en application ... d'ailleurs, la Sendai est intéressée à ce que veut faire Yuna une fois Chunin et comment elle le vit. Elle lui répondit qu'elle est heureuse que le village lui fait confiance et que son père doit certainement être furieux contre elle. C'est vrai que la brune a croisé la blonde se faire expulser dehors lorsqu'il a appris que sa fille a rejoint une équipe de kumojins dont elle fait partis d'ailleurs. Elle lui souriait assez timidement, il fallait pas s'attendre à un gros sourire venant d'elle. Anzu est contente pour la blonde, après tout, c'est son but dans le village que son clan soit reconnu. Avec ce nouveau grade, elle a une plus importante image de son clan que son père qui reste enfermé dans sa maison.

- Je suis contente pour toi, ton clan va peut-être pouvoir devenir un clan kumojin officiel à force. C'est déjà bien parti avec cette promotion, mais il ne faudra pas que tu te reposes sur tes lauriers.

Elle lui tapote l'épaule avant d'hausser un sourcil en entendant une question assez ... étrange. Elle lui demande si elle veut qu'elle dorme dans la même ... tente ? Anzu la regarde, elle et Yuna, sous le même tissus, dans le même futon ... aurait-elle peur de dormir en pleine nature et elle a besoin d'un peu de réconfort pendant la nuit ? Mais elle comprend qu'il s'agit de la même plaisanterie que Sazuka, elle ne va pas s'y mettre aussi ! Anzu commence à avoir du recul quand au blague, mais puisqu'elle a trop entendu celle-ci ... autant retourner la blague contre leur envoyeur.

- Pas de soucis, il faudra que tu continues de me donner des cours de toute manière. Ne t'inquiètes pas, ça ne me dérange pas de partager le même futon que le tien, je prend peu de place tu verras.

C'est donc le lendemain après avoir partagé le futon avec Yuna, s'être fait serrer comme une peluche, puis la réveiller à coup de poing sur la tête que les deux filles se préparent à allez engager des ouvriers. Bien entendu, Yuna n'a aucun mal à se faire des nouveaux ouvriers grâce à son charme naturelle et sa bouille angélique ... pour Anzu, c'est plus dur, mais elle observe Yuna, la regarde à l’œil sur comment elle arrive à avoir tout ces hommes dans la poche. Elle soupire, ce ne sera pas elle qui arrivera à les séduire ... mais Yuna arrive et, comme d'habitude, la pousse à essayer. Anzu cligne des yeux ... parler à des inconnus ? Là ? Tout de suite ? La Sendai pâlit à vue d'oeil lorsque Yuna lui demande d'aller voir les autres ... sans elle en plus ?

- Bon ...

Elle souffle un bon coup, va voir à son tour le groupe d'hommes, un peu ... dans l'embarras. Anzu se retenait de se montrer désagréable, mais lorsqu'elle se trouve devant eux ... qu'elle sent tous ses regards se poser sur elle ... elle panique, littéralement. Cela ne se voyait pas, mais ça devenait un vrai cohue dans sa tête. Elle perd presque ses moyens alors que, de l'extérieur, elle a juste l'air de les fixer avec une neutralité absolue sur son visage, voire même un air dépité en fait.

- Euh ... ça vous intéresserait de travailler pour de l'argent ... et une citoyenneté pour le village de Kumo ? On ... a besoin d'aide pour ... construire une antenne ...

Les hommes sont assez choqués en la regardant, Anzu n'arrive pas à trouver les mots exacts en fait ... pauvre Sendai, dans quel fourré Yuna l'a envoyé ? Elle ... est entièrement rouge d'un coup, elle fait de son mieux pour ne pas se montrer violente mais ... qu'est-ce qu'elle doit faire ? Qu'est-ce qu'elle peut faire ? Est-ce qu'elle a réussi ou pas ? De quoi elle a l'air ? Est-ce que les navets vont coûté moins cher ici qu'au village ? Elle ne sait plus du tout où se mettre, mais les villageois se regardent entre eux pour discuter un peu, puis la fixent tous.

- On va venir vous aider, vu les efforts que tu as fais pour venir nous voir ... on se sent mal de refuser une telle offre.

Les futurs ouvriers vont donc rejoindre les autres, passant à côté d'Anzu qui, une fois que tout ce monde est partis rejoindre les volontaires, se cache le visage dans ses mains. Bon sang, elle n'est pas du tout prête à faire face à des inconnus ! Mais heureusement qu'ils ont trouvé ça ... mignon ? Adorable ? Ou juste ont-ils eu pitié d'elle. Dans tous les cas, la demoiselle ne sait plus où se mettre, elle a envie d'être toute seule, dans une ruelle, loin des regards ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Jeu 8 Nov 2018 - 20:48



Maintenant que tout le monde était au clair ce que nous avions à faire au nord du pays, au dénommé « Cap de Kaminari » ; était venu le temps pour nous de lever le camp et rejoindre le futur chantier. Je ne savais pas combien de temps allait-il bien pouvoir répondre, mais je m’imaginais, compte des effectifs que nous avions réussi à réunir ici ; que cela ne devrait pas prendre plus d’une semaine. Et quand bien même cela prendrait-il plus ; nous autres, l’équipe Seishin, avions d’autres tâches à accomplir dans cette région du pays.

Ainsi nous quittâmes les abords du petit village où nous avions recruté d’enthousiastes ouvriers. Notre convoi était assez long, s’étalant sur une vingtaine de mètres. Les hommes, et quelques femmes ; marchaient autour des chariots. J’avais confié la mission au deux jeunes femmes de garder l’avant, alors que j’étais restée à l’arrière. Même si nous traversions des contrées familières et pacifiées depuis quelques temps ; nous n’étions pas pour autant à l’abri d’une attaque inconsciente de quelques bandits ayant vu en notre présence l’occasion de s’enrichir.

Finalement, nous arrivâmes, après deux bons jours de marche, à la pointe nord du pays ; sur les terres qui accueilleraient bientôt une structure de Kumo. Un relais de surveillance, une antenne scientifique… Alors que nous approchâmes de la rive, un promontoire un peu plus se dessinait ; une falaise abrupte surplombant la mer et les environs, offrant une vision périphérique sur des kilomètres à la ronde. L’endroit parfait, supposais-je. Je m’étais entretenue avec l’architecte à ce sujet ; l’un des deux hommes qui nous avaient attendu au village, plus tôt. Et selon lui, c’était effectivement le lieu idéal.

Après quelques heures nous y arrivâmes, enfin. On pouvait sentir l’air frais de la mer, et l’odeur saline qui se dégageait de cette partie de cette région. Chacun s’attelait à décharger les marchandises, d’autres à monter le camp qui rassemblait une pas loin d’une vingtaine de tentes. Quant à moi, j’avais rejoint mes genin…

-On va les laisser travailler, je leur ai dit d’utiliser un signal de détresse en cas de problème. Nous, nous allons partir en reconnaissance, et parcourir les plages voisines. Parce que c’était aussi pour ça que nous étions ici, trouver d’éventuelles plantes, ou animaux propres à cette région.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sam 10 Nov 2018 - 21:52
Si finalement, Yuna et Anzu avaient partagé la même tente et le même futon, alors qu’à la base, la petite blonde ne disait cela que pour rigoler. Le lendemain fut assez productif et cela amusa énormément l’adolescente de voir son équipière paumer à parler avec des inconnus, comme si elle cherchait à cacher sa timidité derrière son masque d’indifférence. En tout cas, elle était finalement parvenue à obtenir un peu de renfort et lorsqu’elles rejoignirent Sazuka, elles purent être assez fières de ce qu’elles avaient accompli. Assez rapidement, le convoi se mit en route, sous la surveillance de l’équipe Seishin. Marchant à côté de son amie à l’avant du convoi, Yuna ne put s’empêcher de continuer leur discussion.

« Si tu parles à tes subalternes comme à ces hommes, tu vas avoir du mal. Tu ne crois pas ? Hahahahaha ! En tout cas, ça commence à payer ! Avant tu serais restée devant eux en les ignorant. En plus, tu imagines si tu te retrouves avec un genin super-timide qui ne parle pas ? Ca va être de longues soirées qui t’attendent lors des missions … Moi je pourrais pas … Un silence de mort, c’est le meilleur moyen pour mettre une ambiance morbide durant une mission délicate … »

Comme à son habitude, la petite blonde n’arrêtait pas de parler et de donner son avis sur tout. Finalement, le convoi arriva à destination et immédiatement, tout se mit en place pour que le campement soit monté et les marchandises déchargées. Yuna aida à la construction des tentes, histoire que cela aille le plus vite possible. Son enthousiasme et sa bonne humeur étaient communicatifs et les ouvriers semblaient assez joyeux à son contact. Il faut dire qu’entre les bêtises qu’elle sortait par moment et les petites blagues, l’adolescente s’attira assez vite la sympathie des villageois. Une fois tout en place, Sazuka vint rejoindre les deux genins et exposa la suite de leur mission.

« Oh la plage ! J’ai pas pris de maillot … après mes sous-vêtements sont assez jolis aussi … Pourquoi pas … Enfin bon, ça sera pour après la mission bien sûr ! »

Souriant comme une gamine qui venait de dire une bêtise et avait tenté de se rattraper dans l’instant, la petite blonde demanda à leur chef comment elles allaient se répartir.

« On part chacune de notre côté ou on fait deux groupes ? Et au niveau des plantes, on doit prélever des échantillons ? Pour les animaux, on doit les capturer aussi ? »

Il fallait admettre que Yuna était loin d’être une scientifique dans l’âme. Elle ne voyait donc pas trop l’intérêt dans le fait de trouver des plantes inconnues ou même des animaux. Mais bon, elle n’allait certainement pas discuter les ordres pour autant. D’un côté, elle espérait bien partir avec Anzu, histoire que ça soit elle qui gère ce genre de chose. Après tout, c’était elle l’intellectuelle des deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Mar 13 Nov 2018 - 18:35
Après s'être mise dans un coin pour reprendre un peu ses esprits et son sérieux avant de revenir devant ses Senseïs - oui, Yuna est une sorte de Senseï pour elle -. L'heure du départ est venu, Yuna n'a même pas parlé à Sazuka - et encore heureux - de leur nuit dans le même futon. De toute manière, Anzu pensait, et pense encore, qu'elle a juste peur de se retrouver loin de son lit habituelle, loin de Kumo, donc c'était normal qu'elle vienne la réconforter dans son sommeil pour qu'elle puisse dormir en paix. Mais il ne s'est rien passé, les demoiselles ont juste discuté comme d'habitude, Anzu a eu quelques cours sur la socialisation, et elles ont dormi avec uniquement de l'amour platonique entre elles. D'ailleurs, c'est fou de se dire d'à quel point Yuna était plutôt confortable en vrai, mieux que le coussin qu'elle a amené en tout cas ... Bref, pendant qu'elles se dirigent avec les ouvriers vers la pointe de Kaminari no Kuni, la blonde lui fait part de son avis sur sa manière d'avoir agis avec ces ouvriers. Plutôt mitigé comme avis, cela voulait dire qu'elle devait encore travailler, mais que ce qu'elle a déjà fais porte déjà ses fruits.

- Merci Yuna, je suis sûre qu'avec tes leçons, j'arriverais à vaincre ma timidité.

Elle ne tente pas de sourire, c'est encore trop tôt, et Yuna risque de prendre son sourire carnassier et effrayant comme une manière de dissimuler le fait qu'elle ait mal pris une remarque de sa part. En tout cas, les voilà devant la plage, et tout de suite, Yuna dis ne pas avoir de maillot de bain. Mais elles ne sont pas là pour se baigner, elles sont là en mission. Ça ne l'étonne pas venant de la blonde d'avoir ce genre de remarque ... elle soupire en l'entendant, puis écoute Sazuka. Elles doivent trouver des échantillons n'est-ce pas ? Pour les animaux, ce n'est pas un problème pour Anzu qui peut les détecter, mais pour les plantes ... Elle s'y connait un peu en plante mais elle avoue ne pas avoir le même niveau de connaissance théorique que la médecin du groupe.

- Je peux éventuellement détecter s'il y a des animaux proches pendant que toi, Sazuka, tu peux allez chercher des échantillons de plantes vu que tu t'y connais mieux que moi. Je pourrais prendre Yuna avec moi pour qu'elle me protège pendant que je détecte les présences alentours.

Ses détections en effet peuvent se retourner contre elle vu qu'elle risque de se prendre un dégât venant d'une personne qui l'observait en cachette. Et puis, Yuna pourra ainsi montrer qu'elle est une bonne utilisatrice de son en plus d'une bonne combattante au corps-à-corps.

- Et promis Sazuka, je surveillerais Yuna pour qu'elle n'aille pas se baigner pendant la mission.

Et elle tente un clin d'oeil à Yuna ... même si son visage neutre ne va pas du tout avec cette action.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Mar 13 Nov 2018 - 19:36



Je ne prêtais pas vraiment d’attention aux discussions des deux jeunes femmes, pas qu’elles devaient être inintéressantes, mais plutôt parce qu’elles ne me concernaient pas. Non, ce qui m’intéressait pour l’heure était notre convoi, et ce qui nous entourait. Même si j’étais confiante quant à notre sécurité, il était impossible de tout prévoir. Tout pouvait arriver quand bien même nous prenions nos précautions. Alors que nous marchâmes jusqu’au lieu du chantier, les deux genin me firent part des leurs idées quant à notre mission d’exploration.

-Hum… A priori, on ne devrait être confrontées à aucun danger. Mais, je préférerais être sûre. Donc, Yuna tu viendras avec moi ; et Anzu avec un de mes clones. Et nous ne serons pas très éloignées les unes des autres, si jamais. Leur répondis-je. Ainsi j’avais tranché entre leurs deux propositions tout en m’assurant de la sécurité de chacune. Il fallait bien comprendre mon raisonnement : si jamais les deux jeunes femmes partaient ensemble et se retrouvaient dans une position délicate, je ne pourrais simplement pas le savoir. Là, avec un clone…

Ainsi, avant de continuer notre mission, nous aidâmes les ouvriers à décharger, une fois fini ; je donnai la direction du chantier à notre architecte.

-Voilà ; donc, Yuna nous allons parcourir la plage ; et Anzu, tu t’occuperas des terres. Leur dis-je en créant un clone qui rejoignit la brunette. Nous nous séparâmes donc, afin de réaliser les tâches que je venais de fixer à chacun. Après quelques minutes, accompagnée de la Nanjou, j’avais rejoint la plage. J’observais les alentours, c’était… relativement désert, en dehors d’habituelles mouettes virevoltant dans le ciel… On va commencer par ramasser quelques algues. Dis-je avec un sourire.




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 18 Nov 2018 - 7:32
Petit à petit, Anzu semblait devenir plus sociable et cela faisait très plaisir à Yuna qui au fond d’elle était assez fière d’être sa coach. Bien sûr, elle n’avait pas toujours conscience que sa sociabilité était de son côté peut-être un peu trop poussée et que ses bavardages incessants pouvaient parfois agacer. Mais bon, il faut être fier du moindre de ses succès comme disait sa mère et c’était une doctrine que la petite blonde respectait à la lettre. Arrivées sur la plage, les trois kunoichis discutèrent de la marche à suivre et des équipes à former. Si son équipière semblait vouloir faire équipe avec elle, laissant Sazuka gérer l’autre partie, la chef du groupe en décida autrement, préférant assurer la sécurité de ses élèves en maximisant toutefois la distribution du travail. C’est donc finalement avec Sazuka que l’adolescente se retrouva pour récupérer des animaux et des plantes sur la plage. C’était un peu dommage que l’envie d’Anzu ne se réalise pas, surtout vu le clin d’œil qu’elle avait tenté de faire et qui ne manqua pas de faire rire Yuna.

Quoi qu’il en soit, les choses étaient décidées et par conséquent, il n’y avait pas à remettre en question les ordres de Sazuka. Toute contente d’être sur la plage, la blondinette tourna plusieurs fois sur elle-même en écartant les bras comme pour profiter de l’instant. En même temps, c’était la première fois qu’elle voyait une plage et c’était assez fantastique. L’eau à perte de vue et ce sable si fin, c’était un lieu presque paradisiaque. Si les choses se passaient bien, elle savait déjà où elle passerait son temps libre. Mais bon, la mission lui revint assez vite à l’esprit lorsque la jounin lui indiqua qu’il fallait commencer par ramasser des algues. Observant ces plantes flottantes sur l’eau et s’accrochant par moment dans le sable, un petit air de dégoût apparu sur le visage de l’adolescente. Ca semblait visqueux et pas très intéressant mais bon, vu qu’il le fallait, elle commença à en ramasser consciencieusement.

« Tu comptes faire quoi avec ces trucs ? On dirait juste du papier-toilette pour poisson … Oh ! Regarde, il y en a une grosse là-bas et elle a une couleur différente ! »

Flottant à la surface de l’eau, une algue de couleur rouge semblait dériver sans vraiment s’approcher du rivage. Evidemment, utiliser son chakra sur de l’eau perturbée par des vagues n’était pas aussi simple et comme à son habitude, Yuna n’y prêta pas attention. Si bien que si la première vague la déséquilibra, la deuxième la submergea totalement. Disparaissant sous l’eau quelques instants, elle réapparut avec l’algue rouge sur la tête. C’est donc dans un état assez pitoyable qu’elle retourna vers Sazuka, lui tendant la mystérieuse trouvaille qui au bout du compte, pouvait être rien du tout.

« Mmmmmm … tout ça pour une plante … En plus, j’ai l’impression d’être toute sale avec ce truc que j’ai eu sur ma tête. »

Un peu contrariée, la petite blonde changea rapidement d’humeur en voyant d’autres plantes un peu bizarres derrière une dune. Il faut dire qu’elle n’y connaissait strictement rien et si cela se trouvait, c’était des plantes tout ce qu’il y avait de plus banales pour Sazuka. La seule chose dont elle était certaine, c’est que près de Kumo, il n’y en avait pas.

« Regarde ces plantes, on en prend aussi ? Elles sont trop belles non ? Regarde, c’est pas la même couleur que mes cheveux ? »

Mettant sa chevelure humide à côté de la belle fleur jaune, on aurait dit une gamine qui découvre la vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2879-nanjou-yuna-prete-au-service-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2942-nanjou-yuna-recueil-de-chansons#21802

Dim 18 Nov 2018 - 23:33
Elle ne va donc pas être en duo avec Yuna ? Très bien, mais Anzu se demandait ... si elles allaient être Chunin, c'est qu'elles ont prouvé qu'elles peuvent se débrouiller seule, non ? En soit, elle ne s'en plaint pas, d'un certain point de vue, elle n'aura pas à devoir garder un œil sur la blonde. Elle peut donc utiliser à son plein potentiel ses techniques sensorielles. Mais même si la brune a besoin d'un peu de protection pendant qu'elle utilise ses techniques de sensorialité, c'est un peu vexant de devoir avoir Sazuka derrière soit comme une nounou. Enfin, Anzu se plie à la décision de sa senseï, elle n'est que Genin pour le moment, même si sa promotion approche, et elle a encore le statut "d'apprenti" pour le moment. Anzu doit donc ratisser les terres à la recherche d'animaux, donc elle va devoir utiliser de puissantes détections de zone pour ratisser le plus possible, mais aussi le plus rapidement. Le seul hic ... comment attraper les animaux ? Elle n'a pas de cage ... même si elle peut en faire quelques uns. En tout cas ... si elle trouve du gibier, elle saura ce que les ouvriers mangeront ce soir en plus des vivres.

Elle observe donc Sazuka et Yuna partir vers la plage, puis, elle se dirige commence à se concentrer. Il y a déjà du mouvement autour d'elle, mais ce n'est pas des signes de menace, juste ... la nature qui suit son cours. Elle sent des carnivores traquer leur proies, elle sent les herbivores frotter la terre pour trouver leur nourriture, elle sent certains animaux sauter de branche en branche. Il fallait déjà commencer par le plus évident : il y a des mouettes. Pas besoin d'être senseur pour savoir qu'il y en a ici, elle les entend, eux et leur vacarme pas possible dans les airs. Mais de l'autre côté, il y a des corbeaux, preuves qu'ils ont des supports où poser leur pattes. Le secteur est donc un minimum boisé, assez pour que ces oiseaux de malheur s'y installe. Elle voit d'ailleurs ses deux espèces se croisés un peu plus haut, au-dessus, avec bien évidemment quelques agressions venant des oiseaux noirs.

Elle s'approche donc du secteur boisé, elle sent un mouvement proche d'elle, quelque chose qui tente d'échapper à un prédateur sans doute. Anzu reste concentrée, mais, lorsque la créature est à portée de sa main, elle l'attrape rapidement. Du toucher, elle reconnait un poil ras et doux, ainsi que ce qui semblerait être deux oreilles plutôt longues. Elle opterait donc pour un lapin, mais c'est plutôt grand pour un lapin, un lièvre donc ? Elle soulève l'animal qui se débat avec férocité et force, sans parvenir à faire lâche la Sendai. Oui, c'est un bien lièvre, un mâle, un très beau mâle d'ailleurs. Cet endroit semble en grouiller de ces bestioles, et plus loin, elle entend le cri d'un renard qui, voyant que sa proie a été piquée, s'enfuit en se rendant compte que le voleur de sa nourriture est un humain.

- Evidemment, qui dit lièvre ou lapin, dit renard.

Elle garde le lièvre dans sa main, créé une cage de chakra à sa taille pour l'enfermer à l'intérieur. C'est toujours intéressant de voir à quel point cette bête est bien grosse, car ça indique souvent que la nature est propice pour ces bestioles. Elle se concentre ensuite une nouvelle fois, rien de bien choquant ensuite : des cerfs, des chevreuils, des loups ... rien de bien folichon.

- Visiblement, on ne risque pas de faire la rencontre d'une nouvelle espèce. Ce bois est assez basique ...

Elle donne la cage contenant le lièvre à Sazuka, mais alors qu'elle est toujours concentré, elle sent les mouvements du renard qu'elle a fait fuir s'arrêter subitement. Quelque chose l'a attrapé. Elle pense d'abord à un loup, mais c'est plus petit, et visiblement, c'est d'allure féline ... un chat ? On dirait, c'est un peu plus gros, mais les bruits de pas léger et la silhouette qu'elle reconnait semble vraiment proche d'un chat.

- Dis-moi Sazuka ... depuis quand les chats ça chasse du renard ?

Visiblement, elle a parlé trop vite ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Mer 21 Nov 2018 - 3:00



Si le mot exploration laissait penser à la découverte de lieux, de plantes et d’animaux exotiques, en réalité ce n’était pas vraiment si palpitant que ça. Pas dénué d’intérêt mais pas oufissime non plus. A vrai dire il n’y avait peut-être que moi que toute cet aspect happait autant. Et je le comprenais. Ramasser des algues… N’était peut-être pas la grande mission à laquelle s’attendait la blondinette mais tout de même très importante. Les plantes, algues ou fleurs étaient à la base de beaucoup de choses, de l’alimentation aux médicament en passant par les « cosmétiques », même si je me fichais particulièrement de ces derniers.

-Hum… Eh bien, oui va la chercher !

Au moins Yuna semblait s’amuser à défaut de vivre une grande aventure ; enfin… s’amuser… C’était relatif. Du coup je la laissais faire, chercher des algues ou d’autres choses susceptibles d’être intéressantes ; comme cette algue rougeâtre qui flottait à la surface de l’eau, parfaitement visible. Je l’observais fouler la mer, et… perdre équilibre pour se retrouver immergée. Devais-je m’inquiéter ? Aucune idée. Ce n’était pas une vague qui aurait raison d’une Kunoichi, ou tout au moins ; je l’espérais.

-Haha ! M’exclamais-je. Lorsque je la vis refaire surface et rejoindre la plage avec son algue en guise de chapeau. Très bien, on la prend aussi. Dis-je en la récupérant et la glissant dans mon sac. Toutes les plantes sont utiles ! Je les étudierai lorsque nous serons de retour à… au campement. Dis-je alors que nous nous dirigeâmes vers les dunes un peu plus loin. De nouvelles fleurs, poussant dans le sable, celles-ci. Je trouvais ça forcément extrêmement intéressant. Huuum… Oui, on prend aussi ! Dis-je enthousiaste, presque avide. J’étais impatiente de les étudier, de les tester ; peut-être avions nous trouvé une plante avec des propriétés exceptionnelles, qui sait ?

Je fis quelques pas, un peu plus loin, descendant précautionneusement la dune et vis une longue rangée de buisson…

-ça par contre… y en a plein partout. Soupirais-je. On ne pouvait pas non plus gagner à tous les coups…

Alors qu’avec Yuna nous ramassions des plantes, de l’autre côté ; Anzu et mon clone étaient davantage occupés par la faune. Oh il y avait là aussi de nombreuses plantes, mais rien ne sortant vraiment de l’ordinaire, comme sur la plage. Les capacités d’Anzu lui permirent d’ailleurs de localiser –plutôt facilement- des animaux. Pas des plus folichons non plus ; lapins, renards… et autres bestioles assez communes que l’on croisait dans tous le Yuukan !

-Tu sais, découvrir de nouvelles espèces… C’est assez compliqué. Enfin, tant qu’il n’y a pas de prédateurs plus dangereux que les loups, ça devrait aller. Dit le clone à Anzu. Et nous ne sommes pas ici pour faire du naturalisme. reprit-elle en prenant la cage alors que la jeune femme semblait repérer quelque chose de plus intéressant. Ou surprenant. Un renard ? Chassé ? dit-elle surprise. Elle était un clone, mais avait les mêmes connaissances que sa créatrice, le même comportement et les mêmes paroles ; un clone quoi. Et donc de mémoire… Cela me semble… hum… surprenant. Elle ne se souvenait pas avoir lu quelque part qu’un animal chassait et se nourrissait de renards. Mais l’aspect « félin »… dans cette région… Un Lynx peut-être ? Dit-elle dubitative. Tu peux nous y mener ? Au pire, le lièvre qu’elles transportaient pourrait-il servir d’appât.




_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Jeu 6 Déc 2018 - 0:52
Sazuka la prévient qu'elles ne sont pas ici pour faire du naturalisme, évidemment, Anzu ne s'improvise pas naturaliste, encore moins zoologiste, mais c'est toujours intéressant de voir l'état des animaux. A vrai dire, voir comment ils évoluent et comment ils se comportent pourrait permettre de déceler des maladies et des anomalies qui évitent bien des soucis. Heureusement, le gibier est bien entretenu, donc cela voulait dire que, visiblement et aux premiers abords, il n'y a pas de risque d'infection. Elle pris quand même ce lièvre pour plus tard, voir s'il n'y a pas une maladie qui s'enclenche que plus tard, et si c'est pas le cas, bah, ça fera un bon repas pour les ouvriers. Anzu compte bien prouver à Yuna qu'elle aussi est bonne en cuisine vu les clash qu'elle a eu ces derniers temps ... enfin, elle avait ressenti quelque chose qui sortait de la norme habituelle : un chat - ou un gros chat - qui a chassé un renard, ou plutôt, tué un renard.

Sazuka se met à réfléchir comme Anzu, puis, elle commence à émettre l’hypothèse du lynx. Vu la prolifération du lièvre dans ces lieux et l'endroit plutôt boisé, ce n'est pas une si mauvaise hypothèse que ça, c'est même une très bonne hypothèse et une bonne observation de sa part. La brune se met à sourire assez légèrement en y repensant, si c'est bien un lynx qu'elle a senti, alors cela signifie qu'elle a réussi là où les hommes n'ont pas réussi à faire : trouver où se l'emplacement de cet animal. Il est en effet très rare que les hommes arrivent à trouver cet animal sauvage en pleine air, donc si elle parvenait à l'observer, voire même plus, à l'attraper ... ça voudrait dire qu'elle peut se considérer comme une bonne senseur. Oh, ça va être Tsuki qui va être jalouse lorsqu'elle lui racontera qu'elle a attraper un lynx à mains nues ... mais là, il fallait déjà se rendre sur place.

- Très bien, suis-moi Sazuka.

Elle l'emmène donc, prenant garde à ne pas paraître trop bruyante, mais elle doute que l'animal se soit déjà enfui, elle sait que cet animal à un bon sens de l'odorat. Elle se retrouve donc sur la scène de crime, un terrain assez herbu, assez pour qu'un prédateur puisse les utiliser comme cachette, surtout les félins. Gisant au sol, possédant à la fois la trace d'une morsure sur le cou et des traces de griffes sur le corps, le fameux renard gis sur le sol. Elle l’ausculte, se baissant pour vérifier l'état de ses blessures, un seul coup a suffit pour que le meurtrier l'ai achevé avec une grande facilité. Elle observe ensuite la scène de crime, voyant que l'herbe s'est affaissé à un endroit, trouvant des traces d'appuis sur la terre. C'est un sacré saut, mais ce saut est mortelle, assez pour la cible.

- Je vois ... le prédateur s'est baissé ici pour prendre des appuis, il a ensuite attendu que le renard ne bouge plus pour sauter d'ici et l'attraper avec ses griffes, puis, il lui a mordu au niveau du cou, ce qui a causé le décès.

Elle va voir un peu plus loin, trouvant des traces de pas identiques à celui des agresseurs, mais plus petits. La brune se gratte la tête, le lynx semble être accompagné de version plus jeune. Une lynx femelle et une portée ? On dirait, ça explique pourquoi le renard s'est aussitôt fait chassé et tué, c'était de la prévention.

- Visiblement, il y a aussi une portée qui accompagne le prédateur, en me basant sur les différentes positions des pas, je peux en compter quatre.

Elle fouille les herbes à la recherche d'autres indices : une boule de poils, quelques traces de "lutte" entre deux jeunes, rien d'autres. Elle se relève donc, puis va voir le clone de Sazuka.

- Je pense qu'on a en effet affaire à un lynx, quand à si on peut le voir, difficile à dire. Avec ces jeunes, elle est ralentie, mais elle est bien plus aggressive. Ce renard s'est approché au mauvais moment ou a voulu s'attaquer à la mauvaise cible ... voire les deux.

C'était un bilan assez clair de la situation, alors, elle se concentre pour lancer une détection sur toute la zone. La présence qu'elle avait senti près du renard est un peu plus loin, mais elle ne compte que trois autres présences, une quatrième semble être en train de lorgner quelque chose en étant près d'ici. Anzu manipule son chakra pour créer un anneau, il était à sa portée, et visiblement, il n'a pas appris à chasser comme sa mère, ou alors il était trop attentif. Elle lance donc son anneau, elle a fait mouche, elle a réussi. Mais ce n'était pas un lynx adulte, juste un jeune qui savait à peine chasser. Elle entend d'ailleurs des miaulements et des râles plus proche du chat que du lynx.

- J'ai peut-être parlé trop vite encore une fois.

Elle s'approche de sa capture, les quatre autres présences se sont enfuis plus loin en courant, impossible de les rattraper. Elle se reconcentre sur sa prise, un jeune lynx, Sazuka avait raison. L'anneau lui a bloqué toutes ses pattes, comme un lasso autour des pattes d'un taureau, finalement, elle est pas mal utile cette immobilisation. Elle lui choppe la peau au niveau du cou, puis au niveau des cuisses pour le soulever et l'inspecter. La créature féline se débat, mais Anzu faisait en sorte qu'elle ne pouvait ni se retourner, ni réussir à chopper avec ses dents ou ses griffes elle ou le clone.

- Vu la taille, le poids et le cri qu'il lance, c'est un mâle et il doit avoir un printemps à son actif, pas étonnant qu'on ait réussi à l'avoir celui-là, il n'est pas assez expérimenté. Tu veux le voir Sazuka ?

Difficile de savoir si la médecine veut voir de plus près un chat gigantesque capable de lui manger la moitié du visage, mais peut-être que pour la science ...

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Ven 7 Déc 2018 - 1:59



Nous marchâmes encore un long moment avec Yuna le long des dunes et de la plage, en quête de plantes que je ne connaissais. Mais il était, comme dans la découverte de nouvelles espèces animales, de trouver de nouvelles variétés de plantes. Les algues étaient une chose, les petites fleurs aussi là ; mais le reste était très commun malheureusement. Je ne m’attendais pas non plus à faire de grandes découvertes dans cet endroit, non plus ; mais au moins nous savions de quelle flore était constituée cette région, en grande partie.

Après donc cette longue journée de promenade plus que de recherche, je décidai qu’il était de revenir au campement, alors que le soleil se couchait maginfiquement peu à peu sur l’horizon. Les jours qui allaient suivre nous permettraient de tout façon, et de toute évidence, de trouver d’autres plantes ou autre chose, toutes aussi intéressantes. Qui pouvait le dire ou le prévoir ? Enfin, je doutais quand même que nous tomberions sur une trouvaille valent le détour. Nous verrions bien.

-Ok Yuna, on va retourner au campement ! On reprendra demain. Et si Anzu n’a trouvé aucune menace ; vous pourrez partir ensemble si vous voulez. Avec un de mes clones bien sûr. Ça me laissera le temps d’étudier tout ça. Dis-je en secouant ma besace pleine de plantes.

De l’autre côté, Anzu et mon clone avaient bien pris les choses en main. Enfin, Anzu surtout. Puisque mon clone n’était là finalement que pour seconder la jeune femme. J’aimais bien laisser à ces deux jeunes femmes de la liberté. Bientôt elles seraient chuunin, autant les habituer à avoir des responsabilités, même si celle-ci étaient assez simples. En tous les cas, il semblait qu’attribuer la « cause animale » à la Sendai était la meilleure idée ! La jeune femme pouvait aisément pister une bête avec ses capacités sensorielles…

-Depuis quand tu sais pister un animal ? Entre ressentir le chakra et ça… il y a une différence, quand même. Dit le clone à la genin alors qu’elles suivaient la piste de ce qui devait être un lynx. Enfin…

Peu de temps après, au cours d’une courte « chasse », la jeune femme parvint à ses fins en capturants ce qui ressemblait à un gros chat ; à l’aide du fameux anneau de chakra. Une technique bien connue maintenant, un comme une signature de la Sendai. Le clone observa un instant l’animal brandit par la jeune femme.

-Hum.. Je… Puis pouf le clone disparut, il s’était pris un bête coup de griffe, un simple accident qui laissa la Sendai toute seule, avec tout ce qu’elles avaient « étudiés ». Les informations m’étaient revenues… Ha… J’aurais dû prévoir que cela allait arriver…. J’espère qu’Anzu saura se débrouiller seule…

Le soir après leur retour…

-Anzu n’est pas revenue ? Adressa Sazuka en déposant son trésor végétal devant sa tente, au « chef » du chantier. J’espère qu’elle ne ramènera pas ce lynx ici… Pour tout un tas de raisons…



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mer 12 Déc 2018 - 1:31
Sazuka est étonnée de voir Anzu capable de pister un animal, mais ce n'est pas une tâche ardue pour une senseur. A l'entendre, la brune commence à penser que ses talents de sensorialité sont résumés à être un sonar, il faut croire qu'elle n'a jamais fait de sensorialité. Un senseur, ce n'est pas qu'une personne pouvant détecter les présences sur de longues distances, elle doit aussi utiliser ses sens pour les suivre sur de courtes distances. Savoir toucher le sang pour dire qu'il est frais, savoir différencier une traces de pas plus ou moins vieille avec une autre, savoir lorsqu'il y a des bruits anormales autour d'elle ... c'est du ressors des senseurs. Mais comment expliquer ça à Sazuka qui, même si elle est très intelligente et très logique, n'a jamais fais de sensorialité ?

- Je suis déçue que tu résumes mes talents en sensorialité que comme un détecteur à longue distance, je sais pister et traquer aussi, animal comme humain.

Alors qu'elle tenait fermement le jeune lynx dans ses mains, il réussit à donner un coup de patte au clone de sa Senseï, la faisant disparaître sous le coup. C'est vrai que ses clones sont fragiles, elle a oublié que c'était à ce point ... elle lâche un soupir, puis lâche ce félin avec un mécontentement visible, c'est-à-dire en le jetant dans un coin de la forêt pour qu'il détale comme un des lièvres qu'il devait être en train de chasser. Au moins, elle sait que ce lynx n'est pas un danger potentiel. Elle réfléchit ensuite, que faire ? Elle est genin, elle ne devrait pas s'éloigner autant de son senseï, même si l'éloignement était accidentel, mais elle a une mission : savoir si la forêt regorge en son sein un danger. Hormis des loups et ces fameux lynx qui n'oseront jamais approchés d'habitations humains, qu'est-ce qui pourrait y avoir comme prédateur ? Des ours ? Elle n'en a senti aucun, mais elle décide de rester un peu dans la forêt et revenir avant la tombée de la nuit.

Rien, nada, le vide total, hormis d'autres loups qui ne semblent pas avoir faim, ni être agressifs, elle n'a rien trouvé qui vaille vraiment le coup de s'y attarder. Pas d'animaux sauvages dangereux ou de brigands cachés dans la forêt. Elle décide donc de rentrer en voyant que le soir commence à montrer le bout de son nez, il faut parfois se dire qu'il n'y a pas de dangers et qu'on peut se reposer sur ses oreilles. Comment rentrer au campement ? Elle peut sentir sans problème le chakra de Sazuka, donc elle connaît la direction dans laquelle se trouve leur campement, il fallait juste éviter tous les obstacles sur la route : rocher, arbres, racines, plantes venimeuses ... bref, que des choses simples à éviter, mais qui retarde le trajet d'Anzu.

Il fait presque nuit lorsqu'elle finit par arriver au camp, elle espère qu'ils ne sont pas partis à sa recherche, si c'est le cas, elle se sentirait offusquer de voir que Sazuka n'a pas confiance en ses capacités de sensorialité pour les retrouver. Enfin, elle se dirige vers la couche de la concernée, qu'elle dort, qu'elle stresse, ou bien qu'elle étudie, la première chose qu'elle doit faire s'est allée la voir. Même si elle deviendra Chunin suite à cette mission, elle doit quand même avertir sa supérieur coûte que coûte. Elle entre donc, sans frapper, ni avertir, même s'il ne fallait pas être un senseur pour entendre les bruits de pas.

- Désolé du retard Sazuka, j'ai visité un peu plus la forêt pour vérifier s'il y a d'éventuelles dangers : rien du tout.

Enfin, elle espère ne pas finir avec un scalpel de chakra sous la gorge ... ou bien finir par retourner dans la forêt suite à un coup de poing venant de Sazuka.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Dim 16 Déc 2018 - 15:24



Voir mon clone disparaître sans revoir la Sendai revenir m’était apparu comme assez étrange au début, mais au fil des heures qui passèrent cette pseudo-inquiétude avait mué en quelque chose de plus simple. Après tout, si les autorités du village estimaient qu’elle pouvait prétendre au grade de Chuunin, je ne pouvais pas aller contre puis cela aurait été bizarre qu’après avoir soumis leurs candidatures, je revienne sur mes paroles. Non, en fait je voyais plutôt son absence comme une épreuve, pour elle. Pas que cette région du pays soit particulièrement dangereuse, mais on ne se savait jamais ce qu’il pouvait se produire.

Enfin, alors que j’étais en train de rédiger la première page du futur rapport, de mon écriture si spécifique ; j’entendis qu’on entrait dans ma tente et avant que je ne me retourne, reconnus la voix de la Sendai. Je compris donc rapidement la raison de son « retard ». Elle avait voulu approfondir sa journée d’exploration et d’observation. Je ne pouvais pas vraiment lui jeter la pierre, cela faisait entre autre partie des initiatives que j’attendais des personnes qui m’entouraient, au de-là d’élèves. Savoir prendre les devants, penser à la mission ; étaient une bonne chose.

-Très bien Anzu. Donc en dehors des lynx, rien à signaler ? Demandais-je dans une question complètement rhétorique. Cette région est assez reculée, et commune dans le fond. Il n’y avait aucune raison pour que nous y croisions une véritable menace. Dis-je en esquissant un sourire. Que cette région fusse reculée l’épargnait de la présence de possibles criminels. Pas de villes ou villages aux alentours pour attiser la convoitise, un climat marin assez humide et frais et une végétation plutôt luxuriante dominée par une nature assez sauvage en faisaient un endroit parfait pour établir cette antenne scientifique.

Je me levai donc de ma chaise et fis signe à la jeune femme de me suivre au dehors, pour marcher un peu.

-Yuna dort déjà, le grand air semble l’avoir épuisé. Rigolais-je légèrement. Regardes. Lui dis-je en m’arrêtant devant les fondations du bâtiment qui servirait de point d’observation. Ils ont déjà bien avancé. Cela ressemblera, à terme, à une tour. Comme un phare. Continuais-je en observant le chantier et imaginant à quoi ressemblerait l’édifice. Si nous avions eu… Daisuke avec nous, avec son mokuton… Peut-être aurions-nous gagné un peu de temps. Avouais-je en me retournant vers la jeune femme.

-Enfin, les ouvriers que vous avez recrutés font de l’excellent travail, et j’ai pu récupérer quelques spécimens de plantes sur le littoral. C’était une très bonne journée, en somme. D’ici cinq ou six jours, nous pourrons rentrer à Kumo. Et nous enverrons ici une équipe chargée de la surveillance et de l’étude approfondie de cette région. Qu’en dis-tu ? En tant que chuunin. Finis-je en portant mon regard ambré sur celui de la jeune femme.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 18 Déc 2018 - 1:52
Elle se fait accueillir par une question réthorique ... elle ignore comme le prendre à vrai dire, mais en tout cas elle est contente quelque part de voir Sazuka ici, en train d'étudier, plutôt de que de se faire un sang bleu quand à la possibilité qu'elle soit perdue, cela prouve bien qu'elle lui faisait entièrement confiance après la petite maladresse qu'elle lui a fait tout à l'heure. Enfin bref, il fait nuit, la brune est fatiguée, mais elle peut encore tenir un moment, elle doit juste expliquée ce qu'elle a vu, ce qui s'est résumé en une seule phrase qu'elle a dit avant que Sazuka ne pense à une éventuelle attaque. Anzu se demande quand même ce qu'elle aurait pu sortir comme technique si elle l'avait surprise et qu'elle pensait que c'était un ennemi ou un assassin, sans doute son fameux poing qui l'a déjà envoyé voler loin de sa position, elle l'a déjà tester, et elle avoue que c'est efficace ... pour être propulser en arrière - ou en avant -, elle se demande quand même ce qui se serait passer si elle était plus légère ou plus fragile ... bah, peu importe.

- Les lynx ne sont pas vraiment un danger, mais oui.

La médecin se lêve ensuite de sa chaise, lui demandant de la suivre. Ce qu'elle fit, Anzu la suit sans trop se poser de question, peut-être lui donnera-t-elle ce fameux livre qu'elle lui avait promis lors de son entraînement avec elle ? La première chose qui sort de sa bouche, c'est indiqué que Yuna dort, que la journée doit l'avoir épuisée. C'était si rude de ramasser des herbes ? Elle se demande c'est quoi comme plante d'ailleurs qu'elles ont ramassé, elle roule des yeux cependant en sachant que cet animal au pelage blond s'endort bien vite. Il faut croire qu'être excité comme elle doit fatiguer. Enfin, elle lui montre les débuts d'une fondation ...

Pour le moment, ça ressemble presque à un début d'une ... tour ? D'Un phare ? Un mélange des deux peut-être. Elle penche la tête en observant la structure, ils ont bien avancé en effet, et en entendant que c'est grâce aux ouvriers qu'elles ont recruté, la Sendai ne peut s'empêcher de rougir légèrement en repensant à sa manière de les avoir ramener ici. Dire qu'elle a dû fournir des efforts phénoménales pour recruter toutes ses personnes sans risque de ... mourir. Elle ne sait pas de quoi, d'embarras, de honte, de ... timidité ? Elle l'ignore, mais elle sait qu'elle peut s'estimer heureuse d'être passer à côté.

- Mmm ... eh bien ce que j'en pense ...

Elle réfléchit, cet endroit est calme, peu dangereux, et hormis si les lynx finissaient par devenir des kuchyoses par dieu sait quelles expériences, il n'y a aucuns risques. Des chasseurs seraient suffisant pour assurer un minimum la protection du village. Sazuka de son côté n'a pas dit qu'elle avait rencontré quelque chose de dangereux, pas de nouvelles, bonnes nouvelles comme on dit. Mais tout de même, cinq à six jours pour construire cet édifice ? Elle pense qu'elle pourra aider à la construction et réduire de moitié le temps, la médecin se plaignait en partie de la non présence de Daisuke, l'empereur du Mokuton, pour ne pas pouvoir utiliser son art pour accélérer la construction de cet édifice.

- Nous n'avons peut-être pas de manipulateur de Mokuton, mais je peux le remplacer pour accélérer la construction du bâtiment. Pour l'équipe, oui, je pense qu'envoyer juste une équipe de surveillance et d'étude ici suffira, il n'y a pas de grands dangers, donc on ne risque pas d'avoir de mauvaises surprises.

Enfin, il était temps pour Anzu de dormir, demain, cela va être une dure journée, pour elle surtout. Elle va devoir se lever tôt et venir avec les ouvriers pour les aider dans la tâche. Et c'est ce qu'elle fait : se réveillant le lendemain avec une blonde qui l'a prise encore pour un nounours, elle s'est tout de suite mise au travail. Mais par quoi commencer ? Elle décide de d'abord continuer à construire, à créé une structure pour faciliter la pose des murs qui serviront à construire l'édifice, mieux encore, elle peut commencer à construire l'intérieur avec son chakra solide. Ou bien elle peut insufler du chakra dans les ouvriers pour booster leur force ou dans les objets pour les rendre moins pénibles à porter ... que de choix, mais elle pense qu'elle va faire tout ça, sous la surveillance de Sazuka qui se réveille quelques minutes plus tard alors qu'Anzu participe à la construction.

Mais la seule fois où elle ira la voir, c'est lorsqu'il y aura une pause et où Anzu est venue directement lui poser une question ...

- Au fait, tu as emmené le livre dont tu m'as parlé ?

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Mar 18 Déc 2018 - 18:49



-Oui sans doute. Répondis-je à la Sendai. Ce n’est qu’une question de temps, de toute façon. Affirmais-je. Que ce prenne six ou douze jours, cela importait peu finalement. Seulement, chaque jour que je passais ici, je ne le passais pas à l’institut sur les divers projets en cours. Mais au-delà de ça… Enfin, ce fut ainsi, sur cette touche, que la journée toucha à sa fin. La nuit passa, assez tranquille ; seul le bruit des vagues et d’un hibou sûrement résonna dans la nuit.

Le lendemain, les travaux reprirent comme prévu. Anzi aida sur le chantier alors que j’usais de mes connaissances pour soigner les petits bobos qui n’étaient pas si nombreux au final. Ce qui me laissa le temps d’étudier les plantes et autres minéraux que nous avions ramassés le long des côtes et dans les terres. Et Yuna, s’occupa de la cuisine. Chacun avait son utilité, son rôle ; c’était une parfaite organisation. Il était parfois plaisant d’effectuer une mission paisible…

Un peu plus tard dans a journée, la Sendai, lors d’une pause, vint me poser une question…

-Le livre… La repris-je, pensive. Puis, cela me revint subitement. Elle parlait de ce roman un peu particulier « Worjan ». J’étais un peu surprise qu’elle me parle de ça, à cet instant. Ce bouquin était chez… une autre personne. Oui, « ce » livre… Ha, non je ne l’ai pas avec moi. Rigolais-je légèrement. Ce n’est pas le genre de chose que j’emmène en mission. Haussais-je les épaules. D’autant que malgré la légèreté de ce roman, et bien il faisait son poids et était assez épais. Pas le genre de truc que je voulais dans ma sacoche... Mais, on verra ça à Kumo, ok ? Finis-je.

Il restait ici encore du travail. Après les fondations et la base du futur poste d’observation ; il fallait encore bâtir les étages et s’assurer de son intégrité. Rein de très sorcier en somme, juste de temps et des efforts de la part de nos ouvriers.

-Je vais envoyer un message à Kumo, pour qu’ils fassent venir l’équipement de l’antenne ; et, normalement, on devrait le recevoir juste pour « l’inauguration »… Tu avais autre chose à me demande, Anzu ?



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 18 Déc 2018 - 23:17
Une question de temps ... c'est vrai que rien ne pressait, mais sans doute que Kumo veut des résultats plus rapide, mais c'est vrai qu'ils n'ont rien imposer. Cette pointe serait parfaite pour faire un port du coup, cela va permettre à Kumo de pouvoir avoir un accès à la mer. Enfin, il allait falloir demander à des ingénieurs de venir avec l'équipe d'expédition, mais ça, elle se doute que Kumo y pensera dans le futur. En tout cas, cet endroit n'a pas grand chose d'intéressant hormis des animaux rares et une position stratégique intéressante, notament cet accès à la mer qui risque de leur être utile pour allez explorer d'autres continents et avoir peut-être un pied d'égalité avec les flottes ennemis. Mais si ça se trouve, il y a aussi des plantes intéressantes, des algues peut-être, ça va peut-être ouvrir des portes à Sazuka pour ouvrir un restaurant 100% vegan. Enfin, ça, c'est pas pour tout de suite ... elle espère.

Le lendemain, elle s'est tout de suite levée pour allez aider les ouvriers à construire l'édifice, et tout de suite, elle s'est mise au travail en élaborant plusieurs méthodes pour aider les ouvriers, méthodes qu'elle employait dans leur totalité. Que ce soit par les boost ou la fabrication de pierre avec son chakra, tout y passait. Cela devrait entraîner son endurance et son chakra, à force de le manipuler toute la journée, ça devrait aider un tout petit peu à la tâche. Sazuka de son côté s'occupait d'étudier les alentours et de soigner les bobos, et pendant ce temps, Yuna s'occupait - heureusement - de la cuisine, en plus de les encourager comme une pompom girl. Puis, une fois que la pause repas arrive, voici la fameuse question que voulait poser Anzu depuis qu'elles ont commencé leur mission. Mais elle n'a pas ce livre sur elle ... malheureusement, elle savait qu'elle aurait dû demander juste avant de partir.

- D'accord, on verra ça à Kumo.

Puis, elle mange, pas mal vu tous les efforts qu'elle a produit, et elle n'a pas à se priver vu qu'elles ont pensés, heureusement, à ramener de la viande, de plus, le lièvre qu'Anzu avait piégé était délicieux, cuit avec du vin en plus, elle ignore pourquoi Yuna a apporter cette bouteille, mais c'était une bonne idée. Sazuka vient lui dire qu'elle va envoyer une missive à Kumo, et voulait savoir si elle n'a rien à demander de plus.

- C'est tout pour le moment.

Puis, elle remange, Sazuka devrait être en train de hurler intérieurement de la voir manger de la viande ... même si elle ne semble pas si chiante que ça au niveau de l'alimentation des autres. De toute manière, elle mangeait équilibré, ça restait sain ... Mais il était temps de repartir pour continuer le travail et terminer la construction de cette tour. Ça allait prendre encore quelques jours, mais soit ...

Le lendemain, le premier étage est terminée, puis, ce fut un autre étage qui fut terminé le surlendemain. Anzu se demandait combien d'étages il fallait construire, mais au rythme d'un étage par jour, ça devrait se faire plutôt rapidement. Elles vont rentré avant la fin du mois, enfin, elle espère, si la tour devait faire 20 étages ou 30, ça allait prendre du temps en effet ... mais ça avance plutôt bien, la base était le plus long à faire, puis pour les étages, tout se faisait rapidement, enfin, aussi rapidement possible.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine http://www.ascentofshinobi.com/u784

Dim 23 Déc 2018 - 2:57



Ainsi le reste de votre mission sur les côtes nord du pays se déroula comme elle avait commencé, paisiblement. Il était sympathique parfois de réaliser des tâches aussi importantes que celle-ci sans rencontrer de difficulté, sans croiser de menace. Le résultat était par conséquent très simple : aucun retard dans la construction de l’antenne, très peu de blessures liées aux travaux. Juste… la normalité et la simplicité. Mais aurait-il pu en être autrement ? Aurions-nous pu rencontrer de réelles menaces ici, dans un lieu si reculé ? Les chances étaient quasi nulles.

Une tranquillité qui m’avait laissé le temps d’étudier ce que nous avions trouvé dans les alentours, et qui nous permit d’explorer un peu plus en détail la région, sans pour autant y trouver quoi que ce soit de notable. Quelque part, les deux jeunes femmes, Yuna et Anzu, avaient eu de la chance. Cette mission déterminait leur promotion et finalement elle s’était avérée sans quasiment aucun danger –si l’on mettait de côté les lynx et probables loups-, comme aurait dit un prêtre d’une religion quelconque que j’avais rencontré à Tetsu : c’est du pain béni.

Votre présence et le chantier initié au cap de Kaminari touchaient maintenant à leur fin, et le dernier jour arrivèrent les marchandises commandées à Kumo. Du matériel pas forcément très neuf, mais opérationnel. Avec ces marchandises, mon remplaçant à l’institut avait eu l’idée de faire venir quatre Kumojin, trois scientifiques et un chuunin que je connaissais de visu. Quatre hommes que je saluais bien sûr, la Sendai et la blondinette à mes côtés.

-Bonjour Sazuka-San. M’adressa une femme, une des scientifiques qui travaillait pour l’institut. On est impatient de commencer l’étude de la région !
-Yo Shinoiki. Ah ? Bah tant mieux… Souris-je. En une semaine, on a pas pu aller très loin, mais vous, n’hésitez à approfondir l’exploration. Le secteur n’est pas très dangereux.
-D’accord, nous ferrons ça.
-Ah, et certaines de ces personnes vont rester ici pour entretenir les lieux, d’autres bâtiments seront construits dans les prochaines semaines. N’hésitez pas contacter Kumo si vous avez le moindre besoin. Ajoutais-je avant de me retourner vers deux « élèves ». Bien, Anzu, Yuna… Dis-je en fouillant dans mon sac avant d’en sortir deux bandeaux dont le tissu était d’une couleur différente. Vous êtes désormais officiellement Chûnin. Leur dis-je en tendant les deux bandeaux. C’était une très bonne mission. Leur souris-je une nouvelle fois. Notre travail ici est fini, nous pouvons rentrer.

Nous aurions pu rester un peu plus longtemps, aider à l’installation du matériel, mais nous avions encore beaucoup à faire à Kumo… Hayashi approchait.


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

[MLB] Le cap de Kaminari [Nanjou Yuna, Sendai Anzu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: