Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Avec toi pour toujours [solo]


Mer 3 Oct 2018 - 20:25
« Avec toi pour toujours »



Part 1

An 194 : Suite de l'Evénement marquant

Le sang se répandant lentement sur son linge. Sa robe blanche se maculait peu à peu. L'attaque l'avait tué sur le coup. Il n'y avait plus rien à faire si ce n'est que de pleurer sa perte. Meiyo ne se retint pas. Il laissa aller sa peine. Il n'avait pas honte de pleurer la personne qui lui était la plus précieuse au monde. Pei…Sa femme. La seule femme qu'il ait réussi à conquérir son cœur. Il l'aimait, il l'aime et il l'aimerait jusqu'au restant de ses jours. Le ciel comptait désormais une étoile de plus. La plus belle de toute…Le sabreur restait agenouillé, cramponné à sa bienaimée. Ses camarades vinrent lentement à sa rencontre. Tous ensemble ils l'aidèrent à se relever et porter le corps de la défunte. Cette peine, ce chagrin. Ils allaient le porter ensemble…

Quelques jours plus tard

La pluie ne cesse de tomber. On aurait presque cru que le seigneur lui-même était triste d'accueillir un ange si tôt dans son royaume. Vêtu de noir, les personnes présente sont rassemblés autour de la sépulture de Pei. Dessus y figurait son nom, prénom ainsi que son année de naissance puis décès : 173 – 194. Meiyo est devant le groupe. Le visage fermé, il se recueille quelques instants avant de se tourner. Il resta silencieux puis prit une grande inspiration comme pour retenir son émotion.

"Elle ne voulait pas qu'on l'enterre. Elle ne voulait pas non plus d'une simple sépulture…Elle me disait toujours : 'Les gens sont toujours triste devant une pierre tombale. Ce n'est pas pour moi. Je ne veux pas que l'on vienne me voir pour pleurer !' Puis elle se mettait à râler toute seule, vous l'auriez vu…Elle n'arrêtait pas de jacasser pendant au moins dix minutes…Puis elle renchérissait en disant : 'Il ne faut jamais pleurer la perte d'un être cher mais plutôt sourire d'avoir eu la chance de le connaitre'…"

Il se stoppa sentant monté un trop plein d'émotion avant de reprendre

"Je n'ai jamais réussi à être aussi pur et bienveillant qu'elle. J'espère que de là où elle est, elle pourra me pardonner d'avoir fait sculpter une pierre en sa mémoire…Toutefois je respecterais sa volonté. Ses cendres seront dispersées au bord du lac de notre première rencontre..."

Il resta de nouveau silencieux afin de marquer une minute de silence. Il se tourna ensuite et déposa délicatement la rose qu'il tenait dans ses mains. Les gens virent ensuite chacun à leurs tours offrir une rose à la défunte Pei. Le dépôt était suivi d'un mot à l'encontre de Meiyo. D'un simple 'toute mes condoléances' à 'C'était une femme formidable…Nous ne l'oublierons jamais'. Le bretteur restait stoïque. Il fixait les roses s'accumuler au fil des passages. Les gouttes venaient frapper les pétales de rose qui dansait au rythme de la pluie. Il fut rapidement seul auprès de la tombe de Pei. Ses jambes vinrent perdre toute tonicité. Il s'écroula à genoux face à la sépulture. Le chagrin l'envahissait toujours autant.

Sortant fébrilement un tanto de son fourreau, il le déposa face à lui avant de le fixer. Oui. Il allait mettre fin à sa vie. Il souhaitait mourir. Lui qui n'avait pas réussi à sauver sa propre femme comment pourrait-il encore se regarder dans une glace après ça ? Il écarta sa veste de kimono pour laisser apparaitre sa chaine abdominale dessiné puis empoigna fermement l'arme avant de la tenir face à son ventre. Il était l'heure. Il ferma les yeux avant de murmurer.

"J'arrive…"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Ven 5 Oct 2018 - 16:12
« Avec toi pour toujours »



Part 2 - Final

Tanto au poing il était résigné. La mort lui semblait le seule moyen de pouvoir laver son honneur, sa tristesse et retrouver celle qu'il aimait tant. Il avait fermé les yeux. Il n'avait plus qu'à enfoncer la lame et s'éviscérer pour mettre un terme à tout cela. Il rapprocha la lame de son estomac d'un coup sec. Cependant une voix roque s'éleva derrière lui le stoppant dans son action.

"Est-ce donc comme cela que tu veux terminer ta vie…Comme un homme déchu, brisé…Éviscérer face contre terre au pied de la tombe de ta bien-aimé sans même avoir respecté sa dernière volonté ?....Je ne pensais pas que tu pourrais tomber si bas..."

La lame s'était arrêter à quelque millimètre de sa peau, la lame effleurait son ventre. Il pouvait sentir la fraicheur de l'acier caresser son abdomen. Il resta silencieux, tête baissé. Cette voix il la connaissait, c'était celle du père de Pei, Tao. Ce vieux brisquard s'était caché afin d'épier Meiyo après la cérémonie. Il s'approcha lentement du sabreur, attrapant délicatement le tanto des mains de son gendre, il le déposa sur le côté avant de s'agenouiller pour être à la même hauteur que Meiyo. Il chercha le regard du bretteur toujours tête baissé, en vain.

"Regarde toi…Il n'y a pas si longtemps que ça tu étais un fier guerrier qui tranchais à tour de bras et te voilà désormais là…A genoux."

Le sabreur releva la tête. Il regarda le père de Pei. Les deux hommes avaient le visage trempé. Les gouttes perlaient le long de leurs joues. Le vieil homme se redressa péniblement avant de fixer la tombe de sa fille.

"Tout est de ma faute…Je n'ai pas pu la sauver…" Murmura Meiyo.

Le vieillard resta muet, il fixant toujours avec insistance la sépulture de sa petite Pei.

"Tu sais autrefois j'étais un médecin d'exception. Les gens frappaient à ma porte pour guérir des maux qu'il pensait incurable. Ironie du sort, la seule personne que je n'ai jamais pu sauver de la maladie ce fut ma bien-aimée…J'ai pourtant tout mit en œuvre pour la guérir…En vain. Cette perte m'a dévasté…mais il fallait que j'avance, j'avais ma petite Pei à élever, il fallait que je sois fort…Tout comme je le suis aujourd'hui pour la perte de ma petite fille…La seule chose qui me restait en ce bas monde s'est envolé…J'ai pleuré sa mort mais je suis là. Debout. Fort. C'est ce qu'elle aurait voulu…"

Les deux hommes n'étaient pas si différents que ça. Ils avaient vécu tous deux la même peine à ceci près que le vieil homme venait de perdre sa fille. Et pourtant, comme il l'avait dit, il était debout, le visage fermé, les expressions de son facies étaient durs. Meiyo se releva avant de se tenir à côté de son beau-père. Ses larmes s'étaient séchées. La tristesse ne s'était pas évaporée mais il avait repris du poil de la bête. Une idée traversa l'esprit embrumé du sabreur, une idée qui pourrait paraitre glauque voir désinvolte vis-à-vis du vieillard mais les mots sortirent tout de même.

"Tao-sama…J'ai entendu dire que les fières Gladiateurs de l'ile d'Asosan comptait parmi leurs membres des guerriers ayant scellé l'âme de leurs ancêtre à l'intérieur…De par votre famille, votre maitrise du Fuinjutsu est remarquable, je souhaiterais donc que vous…"

"Je le ferais…"

Tao coupa la parole à Meiyo.

"J'ai moi-même entendu ses rumeurs il y a déjà quelques années et lors du décès de ma bien aimée je n'ai pas eu le courage d'avoir recours à une telle pratique que je jugeais barbare. Mais je m'en suis voulu…Peut-être aurais-je pu ensuite concevoir une technique pour donner à cette âme un corps…Je ne veux pas commettre la même erreur…Je ferais en sorte qu'elle soit avec toi pour toujours…"

Meiyo se pencha respectueusement. Il serra la mâchoire. L'émotion montait à nouveau. Il allait pouvoir le faire, il allait pouvoir vivre avec elle jusqu’à sa mort. De ce fait il allait devoir rester fort. Il allait lui montrer à quel point il sera un homme respecté. Il allait rendre ce monde meilleur.

"Pei me disait toujours qu'après la guerre elle voudrait une petite fille…Une petite Senritsu 旋律– Mélodie…Je voudrais que ces Kanjis soit inscrit sur la lame…"

"Je suis sure que Pei appréciera le détail…"

Les deux hommes restent devant la tombe de Pei. Son corps avait été récupéré et conserver par les membres de sa famille afin qu'ils puissent se recueillir. Son âme quittera bientôt son corps pour rejoindre la lame de son époux. Le rituel sera assuré par son père ainsi que différents membres de la famille. Une manière à eux de rendre un dernier hommage mais également une seconde vie à leurs chers et tendre Pei…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Avec toi pour toujours [solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: