Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le renard et la louve [PV : Sendai Yahiko]


Jeu 4 Oct 2018 - 16:48
Trois mois, c'est la dernière fois où Anzu a vu Yahiko et Tsuki, elle ne les a pas croisé, ni même entendu parlé d'eux, la seule chose qu'elle sait, c'est leur puissance. Quand la Sendai ne lit pas, elle active sa détection, et là, elle ressent leur chakra, elle ressent la puissance accumulé par ses deux coéquipiers lors de cette mission à Tetsu, lors de cette "fausse alerte", où elle s'est montrée elle l'avoue désagréable pendant cette mission. Elle était énervée, énervée qu'on est entré dans ce qu'elle vois un sanctuaire, qu'on la prive de quelques uns de ses reliques sacrées, et donc, Anzu est remontée, très remontée lorsqu'on touche à la bibliothèque. Ce n'est certes pas la sienne, mais cet endroit ... c'est plus que le symbole de Kumo, c'est plus que la connaissance à portée de main qui s'accumule en ce lui, c'est sa demeure, sa seconde, sa vraie étant un appartement qu'elle partage actuellement - ou pas - avec Yuna. C'était son refuge, son bar, le seul endroit où elle se sentait bien. Et on l'a pillé, on a séquestré des "frères" et des "sœurs" à Anzu, donc oui, elle n'était pas des plus calmes lors de cette mission, ni même des plus polies et des plus obéissantes, donc elle comprenait que Tsuki et Yahiko l'évite.

Pourtant, au pied de sa porte, elle avait reçu cette lettre, ce bout de papier signé par Yahiko qui, ce coup-ci, finit aux mains d'Anzu bien avant ceux de Yuna. Encore heureux, elle aurait dû mettre une nouvelle fois une tenue de soirée pour un rendez-vous banale si jamais la blonde avait réussi à mettre ses mains dessus. Elle est prévoyante la Yuna, elle doit quelque part s'inquiété de la vie sociale de sa confrère, Anzu ne compte plus les fois où elle a tenté de la caser avec un garçon. Tous des échecs, de toute manière, il valait mieux pour la Nanjou, si elle a quelqu'un avec qui elle partage sa vie sentimentale, certainement devrait-elle quitter la demeure de la Sendai pour laisser place à son amant. En vérité, Anzu n'est pas comme ça, mais ça aurait pu ... en tout cas, la lettre indique que le rendez-vous est pour aujourd'hui. Que voulait-il lui dire ? Pourquoi ce silence après trois mois ? Elle ne le sait pas, mais elle se doute qu'elle se fera engueuler sur sa manière d'agir en mission, même si ... trois mois ... pourquoi attendre tout ce temps-là ?

Elle finit par arriver sur le lieu de rendez-vous, il faisait froid, mais ça s'est calmé, donc la Sendai n'avait pas de manteau, elle a mis ses habits qu'elle a acheté. Trois mois, ça a suffit à l'organisme de la Sendai de réagir à son entraînement à l'arme lourde. Elle a grandit, beaucoup grandit, mais aussi pris un peu de ... poids. Enfin, elle sait que Yahiko la reconnaîtra, elle a juste gagné quelques centimètres ainsi que posséder les cheveux d'une autre couleur, mais son visage est le même, son chakra est toujours de la même couleur. Enfin, elle est moins "insensible", elle est plus ouverte, plus humaine, mais elle sait que le Sendai la reconnaîtra. Une sorte d'intuition féminine au fond d'elle ... ou le fait qu'ils soient liés par le même tatouage et le même clan. Sans doute y a-t-il vraiment quelque chose qui uni ses deux êtres finalement ... même si, pour Anzu, elle le doute fortement.

- Tu voulais me voir Yahiko ?

Il est là, devant elle, certainement en train de réfléchir, ou bien en train de revoir ce qu'il va dire à Anzu. Elle est prête, son corps est prêt, même sa mentalité est prête. Elle attend donc, les bras croisés sous sa poitrine, se demandant ce qu'il veut lui dire ... ou lui faire faire. Même si ... elle n'est plus sous ses ordres.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 5 Oct 2018 - 20:33
-"Yo Anzu ! Ouais, je voulais te parler", annonça t'il aussi sérieusement que calme.

Elle avait changé. La personne qui était en face de lui en ce moment était différente de celle qui remontait à quelques mois. Plus grande, plus musclée, et toujours aussi féminine. Il était fascinant de voir à quel point le corps pouvait s'adapter aux situations. Sans aucun doute, elle n'avait jamais cessé de s'entraîner et de s'améliorer, et c'était sûrement pour le même but que celui dont elle avait parlé au restaurant : aider les autres. Il n'avait en soit rien à lui reprocher, il était loin d'être quelqu'un de haineux ou de rancunier, même s'il aimait défendre ses valeurs, et rien de ce qu'elle avait pu faire lors de cette malheureuse journée n'était blâmable.

Pour autant, chacune des trois personnes avaient vécu cette événement de manière très personnelle. Dans cet instant de fraternité face à celle qui lui avait ouvert les yeux, il devait lui parler. Trois mois, c'était trois longs mois qui les séparaient de cette tragique journée, et c'était depuis ce même jour qu'il n'avait plus adressé la parole à sa peut-être lointaine cousine. De la rancoeur ? Certainement pas, d'autres occupations qui lui prenaient son temps, et un gros temps pour rester seul face à ses pensées. Lorsqu'on s'engageait à devenir ninja, on n'imaginait jamais se confronter à ce genre de situations qui pouvaient être traumatisantes. Les Kumo-Jin avaient été plutôt chanceux : ils n'avaient perdu qu'un de leur Jûunin, qu'ils ne connaissaient pas même personnellement. La douleur d'Iwa était sûrement plus importante : c'était des êtres qui leur étaient chers qui avaient quitté ce monde.

-"Ca fait longtemps qu'on ne s'est pas parlé, et pour être très franc... j'avais besoin d'une petite discussion avec toi."

Il marqua un premier temps de pause, très court, mais qui lui permettait de structurer ses idées.

-"Tu te rappelles, l'événement à Tetsu no Kuni hein...? Ca me paraissait important de te demander comment tu l'avais vécu. Ca nous a tous touché d'une façon différente, et je voulais connaître ta version."

Son comportement avait été différent, bien moins calme que d'habitude. Plus énervée, comme s'ils avaient touché à la corde sensible. Les Iwa-Jin avaient encore plus de raison de perdre la tête que les Kumo-Jin, alors quelles étaient celles qui avaient poussé Anzu à être désagréable ? Loin de l'idée de lui passer un savon, non, ils étaient tous les deux Chûunin et responsables. Son intention était plutôt de comprendre son amie pour connaître la réalité derrière les masques.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Sam 6 Oct 2018 - 16:39
Il voulait juste discuter, voilà qui décharge un poids phénoménal sur Anzu qui soupire de soulagement, c'est juste une discussion. Probablement serait-ce sur l’événement de Tetsu, elle doute que ce soit sur Tsuki et ... ils n'ont rien fait ensemble depuis cet événement. Elle l'avait vu l'admirer un court instant, probablement sur son changement physique. Elle se demande où en est son élève, Tsuki, a-t-elle elle aussi grandi ? Elle espère, Anzu se sentirait moins seule d'avoir une soudaine poussé de croissance - et obtenu une ou deux tailles de bonnet en plus - , même si elle doute qu'ils soient aussi radical que celle d'Anzu. Après tout ... Tsuki est une spécialiste en Genjutsu couplé à une traqueuse talentueuse, une chasseuse qui peut jouer avec ses proies tel un chat jouant avec une souris qu'elle a attrapé, mais l'entraînement de la Sendai est plus physique, plus axé sur sa force. C'est de là que venait sa croissance, là, ou alors c'est bien Yuna qui a réussi à lui faire pousser les seins. On dit que les pommes sont capables de faire mûrir plus vite les fruits qu'on met dans la même coupelle, peut-être que la Nanjou est une sorte de pomme.

- Ça fait trois mois en effet, et je ne vous ai même pas croisé pendant vos entraînements.

Elle voudrait demander comment va la chasseuse, mais ce n'était pas le moment, c'est lui qui l'a invité ici pour parlé et non pas Anzu qui est venue ici pour avoir des nouvelles. Il voulait son avis à elle sur l’événement de Tetsu no Kuni, savoir pourquoi elle était si en rogne à ce moment, pourquoi, lorsque Tsuki tentait de convaincre Yahiko de restait, elle lui a aboyé dessus pour qu'elle s'en aille. En effet, la jeune Anzu n'avait pas pu se retenir, si Yahiko ne l'avait pas attrapé par le col, elle serait certainement en train de se battre contre le Shogun. La Sendai avoue elle-aussi ne pas avoir compris à l'époque pourquoi elle avait eu d'un seul coup le sang chaud alors que la mort du Kage d'Iwa et de l'ancien Shogun de Tetsu ne l'affecte pas en particulier, pas autant en tout cas que les Iwajins. Mais en ayant pris du recul pendant ces trois mois ...

- J'ai vu cette événement comme une insulte pour Kumo, piller la bibliothèque ainsi ... c'était ça qui m'avait tant frustrée à l'époque.

Oui, ce n'était ni la mort du Kage d'Iwa, ni la désertion du fils du seigneur de la foudre qui l'avait rendu autant énervée, mais bien quelques livres qui lui a fait perdre son sang froid. C'est ridicule quand on y pense, mais pas tant que ça quand on connaît l'importance de cette bibliothèque aux yeux d'Anzu, ce n'était pas qu'un simple endroit où se nourrir d'informations pour elle. Voler dans ce lieu, c'est comme si elle avait vu un proche se faire poignarder devant elle sans qu'elle puisse rien faire, cette bibliothèque, c'est un peu sa famille en fait. En tout cas, la seule qui veut d'elle.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Mer 10 Oct 2018 - 15:00
-"Je comprends... Je vais pas te faire la morale longtemps, mais maintenant que tu es un Chûunin et que tu peux être en charge d'élèves, tu dois comprendre que les émotions ne sont pas permises dans le monde des ninjas. Si je ne t'avais pas arrêté, qui sait si nous serions en vie aujourd'hui..."

Et ça n'aurait strictement rien avancé. Répondre à la haine par la haine, voilà quelle était la plus grosse bêtise de l'être humain. Chaque personne que l'on pouvait admirer pouvait défendre des idées qui n'étaient pas forcément les plus intelligentes afin d'atteindre la paix. Chacun recherchait sa propre justice, comme le défunt Tsuchikage l'avait fait, comme le seigneur de Tetsu, comme toutes les personnes qui avaient voulu lui sauter à la gorge ce jour là... Et pour autant, ça n'aurait rien changé. Même si le seigneur était mort, il y avait toujours une relève qui était assurée. Si elle n'était pas physique, elle était morale, car si les corps étaient temporaires, les idéaux, eux, restaient.

Mais ici, ce n'était absolument pas pour se venger, non. Enfin pas des actes immoraux qu'ils avaient commis envers le Tsuchikage ou la jeune fille, non. Elle leur en voulait de leur avoir voler les livres de la bibliothèque. Elle devait être extrêmement attachée à cette bibliothèque pour pouvoir se venger de ce genre de vol, alors que la situation derrière était bien plus inquiétante. Il s'agissait de livres sur la nécromancie, autrement dit, il était inquiétant de penser à l'utilité qu'ils pouvaient avoir entre les mains de ce genre de personnes. Qu'il veuille reprendre la place qui lui est destinée est une chose, qu'il veuille réveiller les morts pour qu'ils servent à son armée, c'en était une autre.

-"Ce que je viens de te dire est important, mais je ne suis pas le mieux placé pour te faire la morale. Plutôt, est-ce que ça te tente un combat contre moi ? Ce sera l'occasion de voir comment tu as évolué, et c'est important de mieux se connaître en tant que hauts gradés du village."

D'une part, c'était une bonne occasion pour se redécouvrir et voir la manière avec laquelle chacun avait évolué. D'une autre, ça pouvait être une superbe occasion pour Anzu de se venger de la frustration qu'il avait pu lui faire ressentir à ce moment là. Bien qu'il s'agissait de la solution la plus sage, il était tout à fait compréhensible que les livres représentaient une grande place dans la vie de la Sendai, ainsi, se défouler même avec trois mois de retards étaient une bonne chose. Enfin, dans ce genre de situations, il était important de savoir ce que valait chacun des ninjas, parce qu'une alerte était si vite arrivée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Jeu 11 Oct 2018 - 0:41
Pouvant être en charge d'élèves ... c'est vrai que si Kuu-chan savait ce qu'elle a fait lors de la mission, ce n'est pas un mauvais exemple qu'elle donne. Maintenant, elle est Chunin, elle n'est pas une Genin dont on se fiche un peu, elle doit maintenant montrer l'exemple. Mais à l'époque, elle ne se voyait pas comme un exemple à suivre, dans sa tête, elle était toujours un petit mouton noir qu'on voyait de loin et dont on ne faisait pas attention, la preuve, c'est Yahiko qui les a commandé alors que, hiérarchiquement parlant, ils ont le même grade, donc ça aurait été plus simple si les deux avaient la même fonction plutôt que l'un est sous les ordres de l'autre ... mais il fallait un chef, et c'est sur Yahiko que s'est tombé. Heureusement vu comment étais la violette pendant la mission. Enfin, elle sourit tout de même en l'entendant parler, pour lui, les sentiments ne sont pas permises dans le monde des shinobis, pourtant, il avait quand même l'air inquiet pour son élève - qui aurait pu être le sien pour son projet plus tard, mais soit -, pareil pour Anzu, sinon, il ne l'aurait pas retenu. Il essayait de montrer l'exemple, mais elle connait un peu ce renard déjà.

Si on suit sa logique, les iwajins seraient déjà tous morts, mais elle ne va pas faire la maligne, elle sait qu'il a raison au fond de lui, que son comportement aurait pu nuire à leur vie aussi. Enfin, une autre raison de son invitation ici fait son apparition : envie de connaître sa progression, ce qui est un comble quand on y pense. Anzu ne s'est jamais battue ou entraînée lorsque Yahiko était dans le coin, de plus, ce serait plutôt l'inverse, la violette qui aimerait voir comment à évoluer Yahiko, surtout qu'elle, au moins, l'a déjà vu se battre en plus de lui avoir montré comme utiliser son chakra. Elle cligne donc des yeux en entendant ça, c'était vraiment le monde à l'envers ... il s'est passé quoi pendant qu'elle était en train de s'entraîner avec Yuna à devenir plus ouverte aux autres.

- Ce serait plutôt moi qui devrait voir comment tu as évolué, vu que tu ne m'as jamais vu me battre véritablement alors que l'inverse si.

Elle lui tire la langue, enfin, si elle a moins envie de lui frapper dessus qu'à l'époque où l'alerte s'est produit, mais c'est intéressant de voir comment se débrouille ce qui est en vérité son premier élève ... enfin, "élève", c'était vite dit, elle l'a entraîné pendant un entraînement, et c'était contre Kenshin, pas contre elle, elle a juste intervenu entre les deux lorsque le sang commençait à couler. Enfin, elle recule donc, il voulait donc un combat, très bien, elle espère qu'il est assez résistant, ce serait dommage de le blesser alors que le combat commence à peine.

- Bon, je commence du coup.

Elle concentre son chakra dans ses mains, charge rapidement une attaque alors que ses bras sont joint en l'air, jusqu'à ce qu'une lueur verte apparaisse. Tout ceci se passe en une fraction de secondes, puis, Anzu vise Yahiko, son cousin, le seul utilisateur de chakra autre qu'elle de Kumo, puis lâche la sauce. Une immense tempête de projectile prend source de ses mains pour venir lécher Yahiko qui risque d'avoir du mal à esquiver tous ces projectiles. Elle y allait fort au début, mais la Sendai veut voir à quel point Yahiko pouvait se défendre avant d'aller plus loin.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Ven 12 Oct 2018 - 19:13
Pas de réponse, elle avait encaissé ce qu'avait dit Yahiko comme si c'était une vérité absolue. C'était étrange, il n'était ni la voie de la sagesse, ni l'homme le plus adapté pour lui donner des leçons. D'habitude, les gens acquiesçaient ou refusaient ce qui leur était dit, mais Anzu avait fait preuve d'un grand sang-froid et d'une remise en question suffisante pour ne rien rétorquer. Faisant part de sa curiosité de voir à quel point il avait évolué depuis leur rencontre sur le terrain d'entraînement puis au restaurant, la Sendai s'était décidé à commencer cet échange. Acquiesçant d'un signe de tête, il la laissa charger son chakra et envoyer sa première technique. Un petit temps d'attente, une lueur verte qui prenait forme, et enfin de nombreux projectiles qui partirent à une vitesse faramineuse vers le Chûunin. Une technique d'un rang sûrement bien élevé, et même si Yahiko créait un dôme tout autour de lui, ce qui représentait sa technique la plus puissante de défense qu'il possédait, ce ne serait sûrement pas suffisant.

Il la connaissait, sa technique de défense. Alors qu'elle fut crée, elle encaissa lourdement les premiers projectiles qui foncèrent dessus, mais se mit rapidement à trembler devant le nombre et la pression que mettaient les autres projectiles, et se brisa. Yahiko se retrouvait déjà face à une technique bien trop puissante pour lui, et c'était bien heureusement en début de combat qu'elle fut créer. En fin de combat, ça aurait été largement suffisant pour le faire sombrer, mais pour le moment, il fallait aller au delà de la douleur, au delà du handicap que représentaient toutes ces coupures qu'il avait sur le corps et qui étaient déjà pour certaines assez profondes. Une chose était sûre, il devait gagner du temps. le temps de se soigner un peu avec ce qu'il avait sous la main. Il avait fait en sorte de concentrer les dégâts de projectile sur ses bras afin de ne pas avoir à recouvrir beaucoup trop de zones, mais c'était quand même ça à s'occuper.

-"Eh bien, t'y es pas allée de main morte, haha !", dit-il dans un sourire un peu embêté.

D'un mudra, un créa un clone Sendai. Bien décidé à ne pas laisser sa lointaine cousine s'ennuyer, ce même clone envoya une grosse décharge de chakra continu et qui ne s'apprêtait pas à s'arrêter. Cette technique avait deux objectifs potentiels : le premier, écraser sa cible sur le sol ou sur le mur. Sinon, le surcharger de chakra pour déjà mettre fin au combat, malgré les techniques défensives qui pouvaient être employées. Il n'y avait pas trente-six solutions pour s'assurer de ne pas être pris au piège... Pendant ce temps, le véritable Yahiko déchira quelques pièces de ses vêtements, couvert par son clone qui était devant lui, afin de fermer les plaies les plus ouvertes, celles qui faisaient couler le plus de sang.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Sam 13 Oct 2018 - 16:46
Alors que la tempête tente d'englober le jeune Yahiko, un bouclier se forme autour de lui, ou plutôt, un dôme assez grand pour protéger plusieurs personnes se forme. Ainsi, il pensait encaisser l'attaque aussi facilement, il se trompe, alors que les premiers projectiles sont encaissés, le dôme est vite surchargé, tous ses projectiles grignotent petit à petit le dôme jusqu'à ce qu'il cède, pour finalement grignoter le créateur du même dôme. Seuls les bras sont touchés, enfin, "seuls", c'est bien plus handicapant qu'on le pense pour un shinobi. Les mudras se forment à partir des bras, donc cela leur cause un handicap pour pouvoir attaquer à distance, mais même au corps-à-corps - évidemment - ce problème est très embêtant. Anzu a donc fait mouche, elle voyait que Yahiko n'a pas de protections assez puissante et qu'il est prêt à sacrifier ses bras pour encaisser le plus de dégâts. Oh, la stratégie d'Anzu prenait un chemin très vite défini. Elle sourit à son tour en entendant la remarque de Yahiko.

- Tu ne croyais quand même pas que je n'allais pas aller à fond face à un Chunin.

Elle riait, puis, elle vit un clone se créer pour Yahiko ... un seul ? Pourquoi pas trois ? Ça lui laisserait plus d'occasion pour lancer plusieurs en même temps, mais sans doute ... non, elle ne trouve pas d'excuse. Elle se prépare donc à se protéger, Anzu doutait qu'une contre-attaque allait se produire, donc elle manipule déjà son chakra en ayant déjà sa technique en tête. Elle vit ensuite le clone commencer à créer une vague avec l'aide de son chakra, en réponse à celui-ci, elle créé à son tour son dôme, plus petit, mais aussi solide. L'attaque est encaissé et une faille se créé dans la vague de chakra, une faille assez grande pour qu'un certain petit être puisse se glisser pour attirer l'attention.

Alors que la vague s'ouvre en deux, un petit renard vert passe entre les deux, enfin, assez grand pour que les deux puissent le voir. Elle a en effet profiter du peu de temps entre l'ouverture de la vague pour ensuite créé ce fameux renard qui pouvait ressembler à une attaque, sauf que, alors qu'il est bien loin du clone et de Yahiko qui se cachait derrière, celui-ci les feinte en courant vers la droite, comme pour tenter de les contourner pour mieux les toucher. Sauf qu'il s'agissait d'une diversion, d'une illusion qui, une fois que celle-ci est activée et que leur regard est détourné d'Anzu, permet à cette dernière de charger une nouvelle fois son attaque pour la lancer sur Yahiko. Il allait falloir plus qu'un clone pour le protéger ce coup-ci.

Résumé:
 

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Dim 14 Oct 2018 - 16:07
Pas à fond face à un Chûunin ? Dans le monde des ninjas, le rang ne signifiait pas la puissance, mais bien la dévotion. Peut-être voulait-elle dire que comme elle connaissait Yahiko, elle n'y allait pas de main morte, car elle avait une petite idée de ce dont il était capable. La première technique qu'elle avait utilisé était bien une technique qui cherchait à voir le maximum que pouvait effectuer le Sendai, et bien qu'il ai utilisé un de ses dômes de chakra, l'offensive était bien plus puissante. Elle l'avait brisé, le dôme comme des parties des bras du ninja qui aurait du mal à les utiliser normalement. Le bon point, c'est que les Sendai n'étaient pas de ceux qui avaient le plus besoin de mudras. Le mauvais, c'est qu'ils faisaient parti intégrantes du style de combat du ninja.

Ca partait bien mal, car en une technique, Anzu avait déjà contredit ses intentions. Utiliser une de ses techniques les plus puissantes pouvait servir à voir les capacités défensives de son adversaire, mais le risque était bien trop grand. Maintenant, il ne serait plus capable de démontrer grand chose à part ses techniques à distance. Lorsque son clone effectua sa grande vague de chakra, la Sendai créa un dôme, ce qui était le contre parfait face à cette technique. Il y avait de quoi s'arranger pour faire en sorte que le combat tourne en la valeur du garçon, mais un Renard vert apparut. Le chakra flottait dans les airs, mais il n'aurait aucun intérêt, la kunoichi était toujours protégée. Il le laissa se dissiper dans les airs, pendant que les deux ninjas restèrent fixés sur l'animal. Que voulait-il ? Que faisait-il ? Rien, à part les contourner par la droite. Impossible de détourner le regard, sûrement une technique semblable à celle de son élève.

Mais il fut réveillé, par une nouvelle douleur vive. Plus que vive, vu qu'il s'agissait de la même technique qu'avait utilisé la kunoichi contre lui. Avait-elle déjà oublié ce qu'elle avait dit à Yahiko il y avait de ça quelques minutes ? Tester ce dont il était capable ? Il n'avait pas réussi à se défendre une première fois contre cette technique, et elle l'utilisait une deuxième fois de manière encore plus inévitable ? C'était un entraînement ou une vengeance ? Qu'avait-elle en tête ? Elle lui en voulait à ce point pour l'avoir retenu à Tetsu ? Dans ce cas, son précédent silence était beaucoup plus inquiétant. Elle n'avait peut-être rien accepté, elle n'avait peut-être qu'ignoré ce qu'il avait dit, car son plan était bien précis : lui montrer qui était le supérieur.

Encaissant une nouvelle fois la technique, son corps s'ouvrant petit à petit à des blessures encore plus profondes, encore plus marquées, il se laissa tomber au sol, sur le dos. Une attaque bien violente pour un corps pas si résistant, qui n'était maintenant plus capable de grand chose. Il avait du chakra, mais plus l'énergie de lutter. En fait, avec ce qu'il se disait, l'envie n'y était pas non plus. Si c'était un rapport de force qu'elle voulait, elle ne l'aurait plus aujourd'hui. Si elle voulait simplement montrer à quel point elle lui était supérieur, il ne serait pas son camarade. Une rivalité bien plus marquante naissait, où il n'y aurait plus de pitié.
Le corps ensanglanté, le regard perdu dans l'immensité du ciel, il perdit toute motivation. Un bien piètre entraînement que celui d'aujourd'hui.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Dim 14 Oct 2018 - 22:23
Alors que son illusion marchait, elle avait relancé son attaque, sa tempête balayait une nouvelle fois Yahiko et, ce coup-ci, son clone. Mais alors qu'elle pensait qu'elle aurait une esquive ou bien une défense, elle le voit prendre toute la puissance de son attaque. Mais ... il est devenu fou ou quoi ? Sa tempête se met à baisser en intensité pour éviter qu'il se retrouve avec des blessures trop graves, et aussitôt une partie de sa tempête détourné de Yahiko pour éviter qu'il meurt sous le coup, elle le voyait en train de chuter, entièrement ensanglanté. Elle s'en voulait sur le coup, elle n'aurait pas dû utiliser toute sa puissance contre lui ... pourtant, elle voulait lui faire plaisir en faisant ça, elle ne voulait pas le sous-estimer ... mais peut-être que, du coup, elle l'a sur-estimé en voulant y aller à fond contre lui. Jamais elle n'aurait dû faire ça ... enfin, elle se précipite vers le corps ensanglanté de Yahiko, commence déjà à le couvrir de son chakra pour stopper une partie des hémorragies dont il est la victime. Après que ses blessures pratiquement tous recouvertes, elle attrape Yahiko par sa veste, l'obligeant à voir une Anzu désolée et désemparée en même temps.

- Pourquoi tu m'as pas dis que tu pouvais pas encaisser ? T'aurais pu me prévenir que j'y allais trop fort !

C'est vrai, c'était un combat amical, pas un combat à mort, s'il n'avait pas les épaules assez large pour ne pas encaisser une attaque comme celle-ci, qu'il le dise ! Anzu pensait qu'il avait maintenant analyser sa technique, qu'il pouvait l'esquiver en partie ... c'était son Gen qui l'avait perturbé ? C'était voulu mais ... il savait qu'elle pouvait la réutiliser n'importe quand cette attaque ! Bon, elle aurait dû la réutiliser moins tôt mais ... Anzu pensait vraiment que Yahiko était non seulement plus résistant, mais aussi plus puissant que ça !

- Pourquoi tu m'as pas prévenu ? Baka Yahiko !

Et alors qu'elle se mettait presque à pleurer en s'en voulant d'y aller aussi fort avec lui alors qu'elle n'aurait pas dû, la voilà en train de le secouer pour qu'il lui réponde finalement ... même si elle devait y aller bien vite pour réussir à le maintenir conscient.

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Lun 22 Oct 2018 - 19:29
Un corps allongé sur le sol, le regard perdu dans le grand bleu, il saignait. Abondamment, tant la technique qu'elle avait utilisé à deux reprises contre lui était puissante. Il n'avait su se protéger une fois contre celle là, et elle le lui avait renvoyé. Il n'y avait aux yeux du Sendai nulle intention de tester ses capacités, il n'y avait que la volonté de l'écraser, de montrer qui était le supérieur, de se venger de ce qu'il lui avait interdit de faire à Tetsu no Kuni. Un orgueil piqué à vif, elle l'avait humilié, elle lui avait montré à quel point il était faible malgré tous ses entraînements, malgré son acharnement sur le terrain, malgré tous les combats qu'il avait pu gagner dans sa courte vie de ninja.

Les réussites étaient subjectives. Prendre la confiance lorsque l'on gagnait contre moins fort que soi était complètement stupide, comme la perdre lorsque l'on affrontait quelqu'un de nettement supérieur. Il ne perdait pas confiance en lui, suite à cette défaite écrasante, il voyait simplement une partie de l'écart qu'il devait encore combler pour oser se prétendre puissant. Cependant, il développait une haine particulière contre celle qui lui adressait un regard peiné. Ses actions étaient humiliantes, ses paroles étaient humiliantes, elles lui rappelaient à quel point il était faible. Ces soins, ces larmes, tout n'était qu'une provocation visant à le rabaisser.

Lorsque les paies furent comblées, il éclata. Malgré ce corps qui semblait inerte, une rage bouillonnait, et un énorme poing de chakra sortit du corps du ninja pour percuter d'une grande force Anzu. Une de ses plus fortes technique, pour faire sortir toute la haine qu'il avait en lui.

-"Ferme la...", dit-il de la voix la plus haineuse et grave qu'il pouvait.

Peu importe l'état qu'il avait, il ne laisserait personne le regarder avec cet air de pitié. Il ne voulait pas être faible, il ne voulait pas être regardé de haut. Il retournerait dès que possible au terrain d'entraînement, et il frapperait, à s'en casser les poings, à s'en épuiser l'énergie, jusqu'à ce qu'il obtienne enfin la force qu'il désirait tant avoir. Il se moquait bien de comment finirait Anzu, ce qui comptait, c'était lui et lui seul, et c'est ce qu'il se disait dans son chemin du retour. Ce n'étaient pas aux idiots puissants de dominer ce monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Mar 23 Oct 2018 - 0:47
Anzu est inquiète, elle n'aurait pas dû y aller aussi forte ... elle aurait dû ne pas lancer cette attaque. Les autres ont finalement raison, ce n'est qu'une brute, une démone ne vivant que pour blesser les autres. A cet instant, la Sendai compris qu'elle venait de perdre la notion de confiance, mais aussi, elle vient d'échouer à son unique but : n'aider que les autres. Ce n'est pas qu'un autre camarade qu'elle a blessé, c'est un ami, un proche qui a toujours voulu s'intéressé à elle malgré son caractère renfermé, quelqu'un qui lui a pardonner de s'être montrée aussi désagréable. Et elle l'a blessé, saigné à blanc, heurter dans sa confiance en soit. Elle pensait que c'était un puissant homme, que ce n'était qu'une feinte, mais voici ce qu'elle récolte : une amitié en moins, de la culpabilité, et une haine venant de son probable cousin lointain. Elle s'occupe de ses plaies, essaie de comprendre pourquoi il ne lui a pas dit qu'elle était trop forte, pourquoi il ne l'a pas prévenu clairement qu'il ne pouvait pas esquiver cette attaque. Mais au lieu de ça, elle senti une voix haineuse lui parlé, suivi d'un membre surpuissant fabriqué avec son chakra en train de s'abattre sur son ventre, non, pas que, c'est beaucoup plus gros. C'est tout son tronc qui prendre, mais c'est surtout ses hanches qui prennent le plus de dégâts. Ce poing créé par le chakra de Yahiko s'est fracassé contre elle, la faisant décoller puis atterrir bien plus loin.

Le double choc lui fait cracher du sang, ses organes semblent avoir pris très cher, mais surtout, elle a mal, très mal. La douleur la tétanise au sol, contrairement à elle qui a automatiquement baissé sa puissance en voyant qu'il n'avait pas de quoi encaisser, lui, il a tout utilisé, une grosse partie de son chakra ainsi que tout sa haine et force dans cette projection chakratique. Elle n'arrive pas à bouger, pire même, elle commence à suffoquer, ses poumons réclament bien trop d'air, ce qui provoque une hyperventilation Anzu qui n'arrive pas à gérer entre le sang qui est encore dans sa bouche, la douleur au niveau de son ossature et tenter de se relevé. Bientôt, c'est la panique qui la prend lorsqu'elle se sentait vaciller, non, elle ne veut pas mourir, pas comme ça ! Sa vue devient floue, sa gorge lui brûle alors que la douleur semble partir, elle est en train de perdre connaissance. Pas encore ... pas une deuxième fois ... non .. c'est pire que la dernière fois ... bien plus pire. Elle n'a même pas le temps de lancer une première qu'elle finit par tomber inconsciente, son corps demandant trop de ressources.

Heureusement, un shinobi passe par là ce qui permet à Anzu de ne pas finir entre quatre planches. Elle se réveille doucement à l’hôpital, se sentant libre de respirer autant qu'elle veut, cela la rassure. Cependant, une douleur aigu lui tiraille le ventre, elle allait probablement devoir se reposer et ne plus faire de missions pendant un moment ... Yahiko ... il voulait la paix, et il semblerait qu'elle soit devenue un obstacle qui le gêne ... d'ami, Anzu est devenue une cible, un monstre à terrasser pour son objectif. Il a failli la tuer une fois, la deuxième fois, elle doute qu'il soit aussi "clément".

_________________
Info inrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3314-sendai-anzu-termine

Le renard et la louve [PV : Sendai Yahiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: