Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard]


Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard] Empty
Sam 6 Oct 2018 - 16:49

Prélude : Intrusion


-"Pars de là, garçon. Tu n'as rien à faire ici."

Une voix rauque, une apparence invisible. Au milieu de la forêt, dans laquelle il s'était rendu au matin même pour s'entraîner, la situation avait vite évolué... et pas forcément en bien. Le masque sur le visage, la tête dirigée vers des branches élevées, il cherchait d'où elle provenait. Elle résonnait, mais il ne voyait rien. Avait-il pénétré dans un domaine réservé ? Si oui, ce n'était bien sûr pas voulu, lui qui protégeait ce genre de valeur.

Mais une ambiance bien particulière régnait en ce lieu. Une ambiance sanguinaire, remplie de haine, remplie de dédain. Quelque chose qui pouvait inspirer la peur, mais qui inspirait surtout au Sendai de la méfiance. Il ne les connaissait pas, mais qu'est-ce qui pouvait bien lui assurer qu'il se sortirait d'ici sans problème. Que voulaient-ils ? Derrière un tronc d'arbre, une silhouette se dessinait à plusieurs mètres. Son regard perçait le bois et vint se planter directement dans celui du Chûunin. Il n'avait rien de très rassurant, et la vue du sang autour de ses babines l'était encore moins.

D'un discret mudra, Yahiko tenta de repérer les sources de chakra qui l'entourait. La silhouette tout au fond ressemblait à celle d'un animal, mais qui sait ce qui pouvait bien l'entourer. D'autres ninjas ? D'autres animaux ? Étaient-ils en meute ? ... Que lui voulaient-ils ? Parler, il fallait parler, rompre ce silence gênant, rompre cette ambiance qui ne créait que gêne et mal-être. Sa technique n'avait repéré aucun ninja, il y avait au moins la bonne nouvelle qu'aucun être humain l'entourait. A la place, que de nombreuses silhouettes de chakra cachées derrière les arbres. Une seule était visible, la même qui le fixait sans arrêt.

-"Voulez-vous vraiment me laisser partir ?"

Pas de réponse. Dans les sources de chakra qu'il avait repéré, de nombreuses étaient allongées au sol. Comme si elles dormaient, comme si elles n'étaient pas en bon état. Il n'avait toujours pas repéré de quelle espèce il pouvait bien s'agir, mais une chose était sûre : l'ambiance qui l'entourait était si peu rassurante qu'elle transformait cette situation banale en une situation inquiétante. Au fond de lui, il sentait la haine, il sentait toutes ces émotions malsaines qui ne lui voulaient rien de bien.

-"Dites-moi, dans quel état se situe vos amis ? Ils n'ont pas l'air bien en point."

Une voix qui essayait d'être la plus sereine possible, malgré tout ce qui l'entourait. La silhouette en face s'arrêta, s'immobilisa. Si elle semblait prête jusqu'à ce moment à lui sauter dessus, ce ne fut plus le cas à l'intervention du Sendai. Comme si il avait percé leur secret, comme s'il avait découvert ce qu'il se tramait en un rien de temps. Pour cause : une simple technique de sensorialité.

-"Je ne sais pas comment tu le sais humain, mais ce ne sont pas tes affaires. Pars d'ici, ce n'est pas ton territoire."

L'histoire d'un garçon souffrant d'un monde bien trop horrible, incapable de fermer les yeux. Il s'était toute fois rapidement fait à l'idée qu'un animal parlait, ce qui était déjà assez troublant comme ça, mais la situation l'avait fait passer outre cette surprise. Cet espèce de danger de mort, toutes ces silhouettes qui l'entouraient comme si elles allaient lui sauter dessus, devant les autres qui étaient allongées au sol. Il tourna le dos à son interlocuteur, et commença à marcher en direction opposée : il voulait simuler une fuite. Sa main était prête, son chakra l'était aussi, son dôme de chakra le protégerait du prochain assaut qu'il était persuadé d'affronter. Sa mentalité était loin du fuyard, il mettrait sa vie en jeu pour aider ce peuple probablement souffrant. Il ne partirait en tout cas pas sans connaître la vérité.

Comme prévu, après une dizaine de pas, ce furent toutes les branches qui tremblèrent. Levant vivement sa tête tout en essayant au mieux de préserver son calme, il activa son dôme de chakra en laissant une petite ouverture qui lui permettrait de foncer à pleine vitesse vers sa cible : son interlocuteur. Tous les "fauves" s'écrasèrent sur un dôme qui couvrait du vide, Yahiko se situant déjà derrière celui à qui il voulait parler plus personnellement : le chef de la meute.

-"Tu es clairvoyant et rusé, ça me plait. Malheureusement... pour mon peuple, je ne peux pas te laisser gagner, aujourd'hui."

D'autres branches s'agitèrent, bien plus proches. Cette espèce était prévoyante, elle avait tout prévu dans ses moments de traque pour que celles-ci se passent au mieux. La situation se dessinait de plus en plus dans l'esprit du ninja de Kumo, et même sans discussion, il comprenait petit à petit la vérité qui se cachait derrière ces multiples affronts : la faim et la survie. Ils avaient même prévu une espèce d'escouade prête à foncer sur la cible qui oserait s'en prendre à son chef. Et elle bondit, dans un élan de rage et d'espoir, tant ils ne voulaient pas voir leur chef en danger, arracher le corps du jeune ninja de leur crocs acérés. Il s'effondra, net, avant de disparaître dans un nuage de chakra.

Ce dernier bougea dans les airs, plaquant le chef de la meute contre l'arbre le plus proche de lui. Il était évidemment contre la violence animal, et aucun mal ne leur serait fait. Qu'une seule chose qui préoccupait tant un camp que l'autre : la survie. Et on rajoutait un peu de vérité du côté du Chûunin. Le véritable était sur une branche juste au dessus de l'arbre en question, et avait envoyé un clone pour s'assurer de n'avoir aucun problème. Trop méfiant alors qu'il ne s'agissait que de simples renards ? Probablement, mais en attendant, il était loin d'être naïf. La loi de la Nature était impardonnable, elle ne laissait pas la place à l'erreur. Le plus fort, le plus stratège serait le vainqueur.

-"Je vous déteste, vous aussi, les ninjas. Utiliser votre chakra pour ne semer que la terreur, pour exploser la chaîne alimentaire. Des imbéciles avec la chance de posséder une force infinie... j'aurai préféré être à ta place."

Du haut de sa branche, Yahiko reconnu une voix étranglée. Il semblait persuadé qu'il allait mourir, et l'injustice qu'il devait ressentir ressortait sous forme d'une émotion proche de la tristesse. Le Sendai était empli de compassion, naturellement, et il n'était de toutes façons pas dans ses intentions de mettre fin à la vie de qui que ce soit. Afin d'apaiser sa peine, il sauta de sa branche et atterrit juste devant son prisonnier, libérant ensuite son étreinte.

-"Vous et moi sommes assez semblables, vous savez. Je ne les aime pas non plus... En fait, pour être assez franc, je me bats tous les jours pour que ceux qui ont quelque chose à se reprocher me craignent."

Il ne s'apprêtait pas à l'attaquer, comme ses compagnons d'ailleurs, mais son regard ne s'était absolument pas attendrit. Comment pouvait-il lui faire confiance ? Comment accorder la confiance en un humain, naturellement attiré par la souffrance, par la douleur, par l'envie de pouvoir, par l'appât du gain ?

-"Ferme la, ça suffit. Pars d'ici, tu nous fais perdre notre temps. Cette fois, nous n'essaierons pas de te tuer, c'est une promesse."

La réalité derrière ces beaux discours que tenaient Yahiko dans une optique d'avoir l'air sympathique était plus terrible : ce peuple mourrait de faim, et il y avait un pauvre ninja qui venait faire son caprice pour avoir l'air cool. Pitoyable, objectivement. Le Sendai avait peut être l'air stupide derrière son innocence, mais il était loin d'être sans coeur. Les chakras qu'il avait repéré auparavant lui avaient tout dit : ils appelaient à l'aide, derrière cette haine, derrière ce rejet.

-"Hors de question. Que vous le vouliez ou non, je vais vous aider."

_________________
Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard] Zeah


Dernière édition par Sendai Yahiko le Mer 10 Oct 2018 - 1:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard] Empty
Lun 8 Oct 2018 - 21:36

Histoire et Persévérance


Il y avait de ça quelques décennies, ce peuple de Renard étaient alliés à des humains. Innocents, les suivant comme leurs ombres afin de les aider à faire régner l'ordre et la justice, en utilisant toute leur ruse et leur don pour la manipulation, ils leur faisaient pleinement confiance. De la même manière que Yahiko, même si contrairement à lui ils n'avaient effectué aucun acte prouvant toute leur bonne foi, leur détermination mais aussi leur dévotion envers ce peuple animalier, ils avaient promis de les aider, de les accompagner, afin que leur peuple puisse survivre à toutes les températures, à toutes les situations, même celles qui les mettaient le plus en difficulté. Cependant, le pouvoir attirait l'attrait du pouvoir et l'humain était fait pour en vouloir toujours plus, si bien que toutes les réussites de ce peuple humain transforma leur envie de répandre leur bonté en une envie de répandre leur justice.

Or, le problème de vouloir répandre sa propre justice était bien sûr qu'elle était subjective, et que si elle n'était pas acceptée par une majorité, alors elle ne signifiait que sentence capricieuse, inégale ou encore égoïste. C'était exactement ce qu'il se passait. Les Renards suivirent les humains dans tous leurs plans, se rendant compte petit à petit de leur transformation, et que chacune de leurs interventions s'éloignaient des principes qu'ils défendaient autrefois. Le pouvoir rendait tout aussi arrogant, ainsi, à la première discussion qu'ils eurent avec eux à ce sujet, ils furent renvoyés sans foi ni loi, comme un maître sacrifiant ses pions de manière irréfléchie, persuadé qu'il était tout aussi fort sans eux.

La survie de la meute des Renards reposait en grande partie sur le pouvoir qu'avait ces humains. Au travers de leurs conquêtes, mais aussi tout simplement par leur richesse, ils leur permettaient à tous de pouvoir survivre. C'était surtout la faim qu'il fallait assouvir, car dans la région dans laquelle ils habitaient, ils n'avaient pas grand chose à se mettre sous la dent hormis des proies un peu trop imposantes pour eux. La difficulté pour les tuer engendra petit à petit, au cours des années, perte d'énergie, de forces, et le cercle vicieux continua jusqu'à ce que la meute se voit mourir, peu à peu. Les ressources manquaient, l'énergie vitale aussi, et de nombreux renards périrent à cause de ça.

C'est ainsi qu'on en venait à la situation actuelle. Tous les Renards que Yahiko avait vu couchés au sol étaient en fait des victimes de la faim, certains étaient sûrement déjà morts, d'autres agonisants lentement. Ceux qui étaient debout étaient ceux qui avaient suffisamment de force pour chasser... et il était triste de dire que chaque humain, chaque animal qui passait dans cette zone était souvent tué pour être mangé, en but de survie. Le Sendai était supposé être l'une de ces cibles, mais ses capacités en avaient décidé autrement : non seulement il avait survécu, mais il avait un objectif qui s'était tracé dans sa petite tête. Les sauver, autant qu'il pouvait. Parce que l'essence des héros étaient de se mêler des affaires qui ne les regardaient pas.

Au début, il s'était fait recaler par le chef de la meute. Celui à qui il avait parlé précédemment, qui lui avait demandé de nombreuses fois de partir de son territoire parce qu'il n'avait rien à y faire. Mais quel genre de monstre pouvait bien laisser mourir de faim des pauvres victimes qui n'avaient rien demandé à personne ? Qui avaient été trahit par les humains ? Il était l'heure de reconstruire le pont de confiance qui avait été détruit entre les animaux bipèdes et quadrupèdes. Sans récompense si ce n'était la fierté d'avoir pu sauver quelqu'un, ce qui apaiserait sa conscience et caresserait son âme.

L'insistance du chef de la meute était bien trop importante pour que le Chûunin lui tienne tête, ainsi, il partit. Il avait un plan en tête : récupérer de la nourriture, en grande masse, et le ramener à certaines des victimes de la famine, afin de consolider la confiance et de la gagner. Un chef sans peuple n'était plus un chef, ainsi, en forçant son peuple à reconnaître Yahiko comme étant de confiance, il serait forcé de le reconnaître lui aussi.

Pour se faire, chaque jour, le Sendai venait deux fois dans cette fameuse forêt. Au départ, il s'était présenté aux renards qui semblaient le plus mal en point. Il leur donnait à manger et prenait soin d'eux, étant au petit soin sans même que le chef n'y fasse attention, le plus souvent occupé à aller chasser autant qu'il le pouvait. Plus le temps passait, plus ceux qui avaient le plus de mal à survivre étaient ceux qui avaient le plus d'énergie vitale, et au contraire, ceux qui étaient habitués à chasser furent de plus en plus fatigués, tant ils n'étaient pas au courant de l'action du ninja de Kumo. Les journées progressèrent, jusqu'à ce que les rôles s'inversent. Le chef de la meute tomba malade, manque d'énergie dû à la fatigue et à la famine.

Ce jour là, tous les Renards qui avaient la forme étaient partis chasser, sous ordre de Yahiko en qui ils avaient gagné pleinement confiance. Il leur avait sauvé la vie, et seul un humain avait la capacité de faire ça. Cependant, bien qu'ils furent tous partis faire de leur mieux pour récupérer de la nourriture servant à remettre leur chef sur pied, ce dernier mal prit le fait que le ninja revienne sur son territoire, et bien pire que ça, qu'il ose discuter ses ordres.

-"Pars d'ici, humain. Peu importe ce que tu promets, peu importe ce que tu veux faire et la manière avec laquelle tu le fais, tu es un humain. Notre peuple ne peut plus vous faire confiance."

Il était quelque part triste de voir une telle détermination dans un regard aussi fatigué. Yahiko resta debout quelques secondes, parce qu'il savait qu'il serait soutenu. Il l'espérait, en tout cas. Comme prévu, à peine cette phrase fut énoncée que de nombreux renards soulevèrent la voix, et firent entendre leur opinion. Parmi celles-ci, on pouvait retrouver "il nous a aidé alors que nous ne lui avons rien demandé", "il n'attend rien en retour !" ou encore "sans lui, nous serions dans un état encore plus pitoyable"... Tout ceci pour une seule idée directrice : qu'on lui laisse une chance, à lui. A celui qui avait un coeur pur, qui ne souhaitait que venir en aide aux autres, dans un besoin certes égoïste, mais qui ne faisait de mal à personne et qui ne demandait rien en retour.

-"N'attends-tu véritablement rien en retour ? Pourquoi fais-tu ça ?"

Lorsque l'on attendait rien en retour, il n'y avait aucune raison de renoncer. Pourquoi lui dire non, alors qu'ils ne s'engageaient dans rien du tout ? Un geste de tête du Chûunin suffit à faire comprendre au chef de la meute qu'ils pouvaient se reposer sur lui pour les sauver. Le résultat serait tout autre : inutile d'aider un peuple momentanément, ils ne pourront pas s'aider plus que ça. Ils devraient se lier, d'une manière ou d'une autre, afin que ce peuple puisse continuer à vivre sans se préoccuper de comment ils se nourriraient dans le futur. Le chef de la meute en était bien conscient, et il savait bien sûr comment cela se terminerait.

-"Quel genre de monstre laisse des gens mourir sous ces yeux ? Je vous l'ai dis, je me bats contre ces personnes."

Une lueur d'espoir dans une forêt sombre.

-"...Bien, j'accepte ton aide."

_________________
Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard] Zeah


Dernière édition par Sendai Yahiko le Mer 10 Oct 2018 - 1:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard] Empty
Mer 10 Oct 2018 - 0:56

Liaison


L'accord était scellé, dans les mots seulement. Yahiko ne le savait pas, mais c'était un vrai pacte qui l'attendait à la fin de l'histoire. Bien plus officiel, il les lierait à la vie à la mort, ou du moins jusqu'à ce qu'il y ai une rupture du pacte, si cela était possible. Sans le savoir, les Renards s'engageaient dans une relation à très long terme. L'homme en qui ils faisaient confiance était indétournable sur ses principes. Mourir plutôt que de flancher, protéger ses valeurs plutôt que se faire acheter, rien ne pouvait le sortir de son droit chemin. Parce que l'homme était bien trop pauvre et pathétique à ses yeux pour qu'un quelconque point de vue puisse le persuader. Son désir de justice et ses rêves étaient, eux, bien trop grands.

C'était ça qui avait plu à des gens comme Tsuki, et ce serait ça qui plairait aussi aux Renards. La confiance était ainsi donnée, mais il ne fallait pas oublier qu'elle se gagnait en gouttes et se perdait en litres. Pour gagner cette invocation, Yahiko ne devrait faire aucune erreur, et le pire dans tout ça... c'est qu'il ne le savait pas. C'était donc tout son naturel qui était mis à l'épreuve, tout son comportement, tout ce qu'il avait avancé à ce peuple et qu'il devrait prouver. Il n'y avait pas grand chose à faire, si ce n'était prendre soin du peuple jusqu'à ce que tous soit en bon état. Une problématique persistait dans la tête du Chûunin : comment leur assurer une survie sur le long terme ? Sans vouloir se prendre la tête, se démoraliser et que cela paraisse, afin de garder son image "d'homme-espoir", il se força à ne pas y penser.

Tout d'abord, il fallait pouvoir sauver le chef. De la même manière que pour les autres Renards, il prit plusieurs jours, aidés de ces derniers, pour aller chasser d'autres bêtes qu'ils étaient supposés manger. Bien sûr, on pouvait reprocher la cruauté de l'être humain, mais il était là plutôt question de respecter la chaîne alimentaire, et rien de plus. Sans gâchis, sans abus, faire juste le nécessaire afin de sauver un peuple, ce qu'il y avait de plus normal pour Yahiko. Il prit aussi dans sa maison ce qui était le nécessaire pour assurer des soins, mais hélas, rien ne paraissait vraiment adapté pour convenir aux animaux. Heureusement, ce qu'il avait était lié au surmenage, au manque d'énergie qu'imposait toutes les chasses qu'il entreprenait et qui duraient plusieurs heures, voire plusieurs journées. Du repos s'imposait, principalement.

De nombreuses tâches s'imposèrent, en plus de la chasse. Gratuitement, et toujours sans savoir ce qui l'attendait au final, il rendit service après service à cette meute. Être aux petits soins de chacun, leur donner à manger, bref, orchestrer un peu leur vie comme pourrait le faire un médiateur. Cela dura de longues semaines, le temps que les liens de chacun se resserrent, qu'il prenne de plus en plus de place dans leur vie et que les Renards en soient presque dépendants. Il était le temps de s'en détacher, pour le ninja, ils avaient enfin tout ce dont ils avaient besoin, ils avaient les moyens de s'en sortir, ce qui passerait soit par une migration vers un endroit où ils pourraient entièrement se sustenter, soit...

-"M'accompagner dans mes missions, et partager avec moi ce que j'ai gagné pour que ça vous aide à survivre.", dit-il en riant.

C'était une plaisanterie, une vaste blague à laquelle il ne s'attendait pas à recevoir quoi que ce soit. Techniquement, cette proposition était bien trop surréaliste, irréalisable, impossible. La réaction du chef de la meute fut cependant bien différente de ces attentes.

-"Si cela te va, alors cela me va aussi."

Une espèce de sourire, ou du moins un truc qui y ressemblait, se dessinait sur les babines du chef. Il semblait sincère, mais c'était assez impensable.

-"Lions nous d'un pacte, Yahiko".

Se lier d'un pacte ? Ca voulait dire quoi ça ? Quelque chose d'officieux qui les lierait par un contrat moral ? Si oui, il n'y avait aucun problème. Cependant, il fallait s'assurer, en faisant l'homme naïf, qu'il ne parlait pas de quelque chose d'autre. Comment pouvaient-ils se lier par un pacte concret ? Il n'était pas du genre du chef de la meute de faire des paroles en l'air, alors le Sendai était persuadé qu'il avait une idée derrière la tête.

-"Un pacte ? Comment ça ?"

Une telle naïveté démontrait bien toutes ses bonnes intentions. Cela ne faisait qu'attester toute la bonne volonté dont il avait fait preuve ces dernières semaines, et surtout le fait qu'il ne demandait strictement rien en retour.

-"Tu ne vois pas ce que je veux dire, vraiment ? Tu ne connais pas les pactes d'invocation chez les ninjas ?"

C'était à croire que le renard en savait plus sur les ninjas que le ninja lui-même. Yahiko était informé sur de nombreux domaines, mais pas sur celui là. Une longue discussion à ce sujet s'imposait.

-"Les ninjas et certaines espèces d'animaux sont capables de se lier, par un pacte de sang. Ce pacte s'effectue sur ce parchemin, et lorsque l'on connaît les mudras et en offrant un peu de son sang, vous devenez capable de nous invoquer en combat, par une sorte de téléportation. La confiance avec toi était difficile car à l'époque où nous étions invoqués par les ninjas, lorsque nous nous étions séparés d'eux, beaucoup d'entre-nous furent tout de même invoqués en sacrifice, souvent pour se protéger d'attaques quelconques."

Les yeux du Sendai s'écarquillèrent. Une telle horreur était vraiment humaine ? Comment était-il possible de ne si peu considérer la vie d'innocents ? La rage s'empara de lui, mais malheureusement, il n'y avait rien qu'il pouvait faire sur le moment présent, si ce n'était se promettre de ne jamais les oublier, de toujours persévérer pour eux, en leur honneur, et surtout en l'honneur de tous ceux qui avaient trépassé pour une mauvaise cause.

-"La demande que je te fais est la plus belle preuve de confiance qu'il nous est possible de faire à quelqu'un. Nous te demandons de t'assister dans ta quête, de te prêter notre force pour que tu ai plus d'impact. En échange, tu nous aides à survivre."

Le regard empli de détermination, les paroles du chef de la meute résonnèrent dans le cerveau du Chûunin comme une parole divine. S'il osait les trahir, il ne se le pardonnerait probablement jamais. Sortant un de ses kunais, s'ouvrant la main suffisamment pour que du sang coule, il fit une promesse à ces êtres.

-"Je jure sur cette douleur que je ne vous trahirai jamais. Votre marché me plaît, concluons ce pacte."

Yahiko découvrit à ce moment qu'il était possible pour un renard de rire, tant le chef de la meute était amusé par la réponse du shinobi de Kumo.

-"Tu vas bien vite en besogne, ça ne t'intéresse pas même de savoir quelles sont nos capacités ?"

Un sourire gêné se traça sur le visage du garçon. Ces animaux disposaient donc de techniques ninjas qui pouvaient servir en temps de guerre ? Cela signifiait des techniques en plus, une entité en plus sur le terrain de combat, un apport extérieur qui pouvait lui permettre éventuellement de se sortir d'illusions par exemple.

-"Ah euh oui ! Comment vous battez vous ?"

-"Vois-tu, nous étions appréciés à l'époque pour nos aptitudes de soutien. Dans les stratégies de guerre, c'est souvent ceux qui sont en retrait, qui soignent les autres, qui sont le plus aptes à développer des stratégies. Nous autres renards sommes rusés, ainsi, nous faisons de très bons soutiens en combat. Est-ce que cela t'intéresse ?"

Un soutien ? C'était extrêmement intéressant, lui qui était souvent en front en tant que combattant de corps à corps. Une proposition qui tenait la route, et de toutes façons, même si leurs capacités ne lui plaisaient pas, il était obligé d'accepter, juste pour leur rendre honneur. Il était temps de redonner confiance en les êtres humains.

-"Peu importe ce que vous m'auriez dit, cela m'aurait intéressé. Faites-moi donc ce pacte de sang."

Appelant le renard chargé de ce parchemin qui se voulait, ici, sacré, il le déroula au sol. Sur ce long parchemins, de longues lignes permettaient de délimiter les anciens possesseurs de ce pacte de sang. Il n'y avait que peu de nom, et de ce que les renards avaient raconté à Yahiko ces dernières semaines, tous ces pactes étaient liés aux différents humains qui les avaient tant déçu, il y avait de ça quelques années.

-"Inscris ton nom ici, avec ton propre sang."

Il s'exécuta, avec toute la pression qui l'accompagnait. Une bien lourde responsabilité qui lui pesait maintenant sur les épaules, et toute une meute qu'il fallait représenter sans jamais les décevoir.

-"C'est parfait. Bienvenue, Yahiko. J'espère que nous accomplirons de grandes choses."

De longues semaines, de la persévérance, de l'écoute, de l'attention, de l'empathie... et une innocence qui faisait du Sendai l'être parfait pour hériter de ce pacte d'invocation.

_________________
Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard] Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Allier deux destinées [RP Kuchy : Renard]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: