Soutenez le forum !
1234
Partagez

Being a good hunter


Being a good hunter Empty
Mar 16 Oct 2018 - 16:30
La neige crisse sous tes pieds nus alors que tranquillement tu empruntes les ruelles de Kumo en direction du terrain d’entrainement où ta sensei t’avait dit de la rejoindre en début de l’après-midi pour un apprentissage particulier. Elle désirait te former en capture car là était le rôle qu’elle t’avait assigné au sein de votre équipe alors que ton coéquipier, Satetsu Nobusuke, endosserait le rôle du tortionnaire. Beaucoup penseraient certainement que tu serais mieux dans le dernier rôle mais ta sensei semblait bien mieux te connaître. En effet, bien que tu fusses une amoureuse de la bagarre, tu n’appréciais point t’acharner sur des personnes incapables de se défendre car tu ne puisais du plaisir que dans un réel échange des coups. Frapper sans en recevoir en retour ne t’intéressait guère. Contrairement à ce que ton apparence et ta personnalité laissaient croire, tu n’étais pas une tortionnaire mais juste une batailleuse invétérée qui ne reculait devant rien pour obtenir ce qu’elle convoitait.

Le rôle que t’avait attribué ta sensei te convenait parfaitement car ce que tu allais devoir capturer n’était certainement pas des doux chatons mais des shinobi dont certains pourraient très bien se révéler plus féroces que toi. Leur capture ne serait donc pas un travail aisé et cette idée te plaisait. Tu n’étais pas un être qui aimait la facilité. Pour toi, les challenges étaient synonymes de divertissement et plus les difficultés étaient grandes, plus tu puisais du plaisir à les braver. Tu ne connaissais ni l’abandon ni le désespoir. Ta ténacité faisait certainement de toi un être à tendance suicidaire mais celle-ci ferait peut-être de toi une chasseuse à craindre. Ta sensei l’avait sans doute pressenti mais, pour l’heure, elle jugeait que tu avais encore besoin d’être formée. D’où l’apprentissage auquel tu allais avoir droit. Celui-ci avait pour but de te préparer pour les rudes tâches que tu seras emmené à accomplir dans l’avenir.

C’est avec l’espoir de pouvoir compter quelques techniques en plus en fin de journée dans ton répertoire qui était encore assez pauvre que tu avances des pas tranquilles sous les regards dubitatifs de ceux que tu croisais. Ces derniers étaient étonnés de te voir si peu vêtue et surtout pieds nus en cette période de froid. C’était ton premier hiver à Kumo alors les habitants n’étaient pas encore habitués de te voir accoutrée toujours aussi légèrement peu importe le temps qu’il faisait. Tu détestais mettre plusieurs couches de vêtements alors tu avais habitué ton corps à supporter le froid pour éviter de te camoufler de la tête aux pieds comme le commun des mortels dès que la température chutait.

Tu ignores totalement ce beau monde qui te suivait du regard comme si tu étais la bête noire du Village en poursuivant sereinement ton chemin.

Arrivée au point de rendez-vous, tu constates que ta sensei n’était pas encore arrivée. Tu étais peut-être en avance ou bien elle était en retard car tu n’avais pas jugé nécessaire de regarder l’heure avant de partir. Pour t’occuper mais surtout pour t’éviter d’avoir froid car bien que tu parvinsses à supporter une basse température ambiante, tu n’étais pas à l’abri du gelé si tu restais inactive, alors tu commences à taper sans ménagement sur les troncs d’arbre aménagés à cet effet sur le terrain d’entrainement …

_________________
Being a good hunter 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Being a good hunter Empty
Lun 22 Oct 2018 - 19:42
Being a good hunter Training_Raizen


Ça faisait déjà quelque temps que j’étais dans cet état, quelque temps que je ne me réveillais plus le matin avec une effroyable nausée ; quelque temps que s’était arrêté le sentiment de malaise, quelque mois que s’étaient tues ses émotions ne sachant trop leur raison d’être. Les mois précédents combien de fois m’étais-je énervée contre la plus petite babiole ? Combien de fois avais-je fondu en larme devant le truc le plus insignifiant qui soit, ou à contrario éclaté de rire devant une situation censée être triste. Enfin, enfin je pouvais reprendre une vie presque normale, avec un certain contrôle sur moi-même si ce n’était le poids de cette petite créature commençant à se faire sentir sur mon abdomen.
Avançant au travers de la rue, une main sur le ventre, caressant machinalement celui-ci, je saluais sur le chemin ceux qui me dévisageaient trop longtemps, progressant à mon rythme vers le terrain d’entrainement où j’avais donné rendez-vous à Yamiko chan pour perfectionner le domaine au sein duquel je la voyais prospérer. Très chaudement vêtue, un épais manteau non, mais de laine classique, mais de laine de métal sur le dos je contais de me montrer prévenant envers les curieux. Saluant ceux-ci d’une main, caressant mon ventre de l’autre, tenant un sac à Bentô prévu pour Yamiko dans une autre, un sachet de manju dans sa consœur argentée, j’aidai un peu la dernière à porter à mes lèvres cette bouteille d’eau gardée par la dernière… oui, le compte y était… à non ! j’oubliais la sixième qui… qui faisait quoi déjà ? M’arrêtant au milieu de la route je portai mes six mains face à moi pour finir à remarquer la dernière avec laquelle je m’exerçais à créer des objets sans utiliser mes bras de chaire.

Vous l’aurez compris le regard des passants n’étaient pas simplement alerté par une femme enceinte, i même par le fait qu’il s’agissait de ma personne ; non, c’étaient ces quatre autres bras contre nature qui les interpelaient. Le bandeau du village que je portais autour du cou suffisant généralement à leur faire pousser un soupir soulagé, sans pour autant détacher le regard de ma présente création ; mais… si je voulais plus de maniabilité ainsi que de possibilité, aussi bien pour la vie courante que pour éventuellement des combats, ces nouvelles paires de bras avaient été la réponse à mon désir de pluralité dans les taches que je pouvais accomplir. Oui, ces premiers mois particulièrement difficiles passés, je me sentais enfin apte à me relancer dans mes activités et tant qu’à faire valait mieux « tripler la cadence », entre grands guillemets bien entendu ; j’imaginais déjà Hisao paniquer ne serait-ce que du fait d’une faible baisse de mon chakra…
Parlant de L’Akahoshi… il avait fait de gros efforts sur lui-même depuis qu’il avait appris la nouvelle ; il s’était depuis lors interdit de fumer en ma présence, se retenant du mieux qu’il le pouvait jusqu’à ce que nous nous séparions pour quelque temps :

- Tu es drôlement désirée toi… marmonnai-je entre deux salutations à la résidente de mes chaires. Hum ? Comment savais-je qu’il s’agissait d’UNE résidente ? Une intuition… clin d’œil vers la caméra.

J’arrivai finalement sur l’aire d’entrainement pour y trouver Reik… heu… ? Ha Yamiko en train de frapper de tout son saoul les pauvres tronçons d’entrainement. Un Coup d’œil à ma montre me confirma que j’étais bien en avance de quelques minutes, mais fallait croire qu’elle ne pouvait pas se tenir tranquille. Inclinant un peu la tête, souriant vis à vit de la situation, j’étouffai presque un rire tant s’en était risible, cette jeune fille ressemblait tant à sa Kage que je n’aurais pas été surprise d’apprendre qu’il s’agissait de sa sœur ainée. Une pensée pour celle-ci, je déduisis que la connaissait-elle jetais encore son dévolu sur la roche de cette montagne, parachevant ses plans de tunnels sous la montagne… creusé avec ses points…

* Bon sang en quel matériau est sa peau à celle-là ?...* Soupirai-je silencieusement en progressant sans bruit jusqu’à un des sièges non loin de la jeune Metaru.

Me posant tranquillement, disposant aussi des différents paquets que j’avais sur moi, je réajustai le manteau de laine de métal chauffé via mon chakra et l’observai quelque temps dans ses exercices ; me rappelant moi-même m’être attaqué à ces mêmes poteaux fut une époque, frappant aussi fort que je le pouvais, persuadée que le taijutsu était la voie que je me devais d’emprunter… voie que je m’étais contentée de suivre selon les dires de celui qui avait initié mon entrainement en tant que Kunoishi. J’avais essayé de faire de cette base une de mes spécialités et forcément…

- Bonjour Yamiko chan… Fis-je tranquillement alors qu’à tour de rôle, les deux paires de bras aux reflets argent et or se passaient des Kunais et shurikens créé sur le moment pour les lancer et les planter l’un des poteaux à côté du sien. vu que tu étais en avance, je me suis permis de te laisser t’échauffer… ça va ? Finis-je tandis que l’un de mes bras de Metal lançait au même moment une hachette qui allait violemment se planter dans le bois, fissurant un peu celui-ci :

Houla… peut être un peu fort… Marmonai-je en amenant à mes yeux le coupable, ouvrant et refermant la main du dit bras, un de ses frères me mettant un manju en bouche tandis que l’eau remuait ma bouteille d’eau : Manju ? Proposai-je en lui tendant le sachet d’une de mes mains de chair. ils sont encore chauds

Being a good hunter 917133Itaconfiantsmile

_________________
Being a good hunter Kuu

Mother of two beatiful Angels
Being a good hunter Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Being a good hunter Empty
Mer 24 Oct 2018 - 14:59
Absorbée à te défouler sur les troncs d’arbre recouvert de corde que tu ne parvenais pas à casser malgré toutes les forces que tu mettais dans tes frappes, tu ne vois même pas la personne que tu attendais arriver. Tranquillement elle se pose sur un banc non loin de ta position mais tu ne remarques sa présence seulement lorsqu’elle t’interpelle. Tu cesses alors ton acharnement sur les cibles sans vie pour te tourner vers elle et tu restes bouche bée face à ce que tu vois. Ta sensei avait deux paires de bras de plus qu’un être normalement constitué. Par l’élément qui semblait constituer les membres en trop et leurs mouvements anormalement saccadés, tu devines que c’était surement une technique de jutsu pas encore parfaitement maîtrisé.

Tu trouvais la nouvelle apparence de ta sensei plutôt étrange, tellement que tu te demandes si elle allait toujours garder cette allure. Personnellement, tu avais cure de son aspect physique mais elle devait attirer bien des regards avec ces bras loin d’être naturels mais ne considérant pas que cela était pas ton problème, tu oublies vite cette étrangeté qui ne te concernait pas.

Tu t’avances vers la Metaru enceinte puis tu fixes son ventre que s’était bien arrondi depuis la dernière fois que tu l’avais vu que tu te demandes si elle n’allait pas accoucher dans l’immédiat. Depuis qu’elle commençait à avoir des symptômes d’une femme en gestation, tu la voyais de moins en moins. Vos entraînements se faisaient de plus en plus rares. Tu avais été d’ailleurs fort étonnée en apprenant qu’elle allait d’enseigner une technique aujourd’hui. Sans doute avait-elle peur que toi et Nobusuke finiraient par l’écarter de votre voie si elle s’absentait trop auprès de vous. Alors, en sensei soucieuse de son devoir envers ses élèves, elle faisait l’effort de vous prendre en charge malgré son état qui pousserais pourtant les plus faibles des femmes à rester plutôt au chaud au sein de leur foyer au lieu de braver le froid pour enseigner à une élève aussi égoïste que tu l'étais. La bienveillance d’Itagami envers ta personne méritait du respect et l’indulgence en retour de ta part et pourtant …

>> Vous avez bien grossi Sensei. Vous devez arrêter de vous goinfrer sinon vous allez finir par éclater.

Sans même une salutation, tu te moquais de son physique. Malgré la rudesse de tes propos tu ne pensais pas cependant au mal mais, fidèle à toi-même, tu ne pouvais t’empêcher de la titiller à ta façon.

>> Pensez-vous réellement être en état de m’enseignez quoique ce soit ? … Ce n’est pas que je doute de votre capacité mais on dirait que vous allez accoucher d’une seconde à l’autre. Et je vous préviens, si vous mettez bas durant l’apprentissage ne comptez pas sur moi pour vous aider … Je déteste les enfants et encore plus les nourrissons.

Effectivement tu n’aimais pas les enfants, peu importait leur âge, leur caractère et leur sexe mais malgré tes dires, tu n’abandonnerais certainement pas la Metaru si elle se retrouvait dans la détresse car malgré l’apparence et tes méchantes paroles, au fond tu avais fini par l’apprécier réellement …

_________________
Being a good hunter 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Being a good hunter Empty
Dim 4 Nov 2018 - 10:29
Being a good hunter Training_Raizen


Alors que la jeune Metaru s’était enfin arrêtée, faisant volteface pour savoir de quoi il s’agissait, c’est surtout son expression figée devant cette technique encore en développement m’arracha un rire amusé. Je savais que le cerveau humain avait du mal avec tout ce qui sortait de l’ordinaire, surtout lorsqu’il s’agissait de son quotidien. Habitué depuis toujours à associer l’homme à une créature ne possédant qu’une paire de bras, des éléments disproportionnels comme ceux dont je disposais présentement étaient pour lui bien plus perturbant qu’autre chose ; dans certains cas ceci aurait même pu faire office de genjutsu.
Un rapide coup d’œil à celle-ci, prenant état de ses aptitudes physiques « visibles » actuelles, je repris une bouchée de ma friandise, les yeux mis clos, un sourire sur les lèvres. Comme Reiko elle ne lésinait pas sur son entrainement, et comme elle, elle arrivait étrangement permettre à son corps de se reposer suffisamment pour supporter le rythme infernal que tous deux leur imposaient ; je devais l’admettre, ces demoiselles avaient mon respect pour ceci. J’avais bel et bien déjà tenu pareils rythmes, mais… pour être parfaitement honnête, voir de plus en plus de muscles se dessiner sous ma peau ne me sied guerre, aussi bien à cette époque que maintenant. Oui c’était actuellement la véritable raison pour laquelle je n’avais jamais vraiment poussé mon entrainement jusqu’aux portes célestes… L’esthétique :

- Haha… si seulement Yamiko… si seulement Répondis-je à sa première petite pique sur ma « prise de poids ».

Quelques kilos en trop auraient été tellement plus facile à vivre que de porter une nouvelle vie, mais justement, là était la différence ; ce long périple en valait la chandelle. Un sourire sur les lèvres, le regard pensif vis-à-vis de ceci, je jouais avec ce qu’il restait de la pâtisserie que j’avais entamée, me demandant auquel de nous deux allait ressembler cette petite créature ? À son père ? Ou à sa mère ? Naitrait-elle en bonne santé ... ? Et toutes les inquiétudes suivant son existence.

- Et non ne t’inquiète pas Yamiko chan, je ne vais pas accoucher maintenant, il y en a encore pour au moins quatre bons mois… et encore… poursuivis-je en caressant lentement mon abdomen. * Ce serait bien qu’Hisao arrive à se libérer pour assister à ta naissance toi…*

- Bien ! fis-je en finissant ma petite pâtisserie, frappant mes mains de chaire l’une contre l’autre alors que je m’efforçais de garder en activité sur quelque chose, juste histoire de continuer de m’exercer avant de reprendre. Aujourd’hui comme tu peux t’en douter l’exercice ne serait pas un entrainement entre nous deux… bien que je pourrais m’y lancer ce serait… déconseillé… Fis-je avec un petit rire une main sur le ventre. Non aujourd’hui je vais t’enseigner une de mes techniques, une technique de capture qui… j’en suis sure ira bien avec le style que nous voulons te développer. Poursuivis-je avec un clin d’œil complice.

Ayant déjà étudié le sujet, ou plutôt la manière dont j’allais la mettre sur la voie concernant ceci, je me redressai en laissant mes nombreux paquets sur le banc. Mettant un peu plus de distance entre la jeune Metaru et moi, je lui fis signe de rester à sa place avant de me mordre le doigt : * Te connaissant… et surtout vu mon état tu vas certainement essayer d’en profiter…*

- Kcuhyose ! M’exprimai-je après une série de mudra, posant ma main sur le sol. Seulement à peine le jutsu s’était-il déclenché que pendant un petit bond en arrière je m’étais empressée d’enchainer avec la technique du jour.

Being a good hunter Pissed_off_Shenzy


- ITAGAMIIIIII !!! Fit le rugissement de la hyène bondissant hors de la fumée générée par son invocation. Calme, je la regardai me filer droit dessus depuis les airs, fis un pas en arrière avant que celle-ci ne se fige en plein vol. S’agitant nerveusement quelques mètres au-dessus du sol, elle finit par comprendre ce qui lui arrivait alors que les fils s’enroulaient lentement autour d’elle : à… alors c... cette portée elle... elle se passe bien ? poursuivit ma prisonnière.

- Ho… très bien merci… et le clan ? fis-je comme si de rien était, parlant à mon amie à fourrure autour de laquelle se resserrais clairement les liens : b… bien bien… ! … D.. dis... tu… tu peux me faire descendre ? Devant mon silence, paniquant davantage dans sa prison qui se faisait de plus en plus oppressante alors qu’elle s’agitait.

- Voila ce que je te propose Yamiko, des fils si fins qu’ils en sont difficilement perceptibles poursuivis-je en ignorant les jérémiades de Shenzy. et bien assez robustes pour pour supporter de nombreuses attaques. C’est d’ailleurs le genre de Jutsu qui marcherais parfaitement contre quelqu’un qui comme Reiko ou toi se base beaucoup sur le corps à corps, parce que confiant de votre force, vous vous en servirez pour essayer de vous libérer… continuai-je en faisant passer mon doigt su un des fils, le faisant vibrer comme la corde d’une guitare. plus ils se resserreront autour de vous.. ou de la cible… serrant encore et encore jusqu’à commencer à s’incruster dans la chaire et… m’enfin tu imagines bien la suite.

- DACCORD DACCORD ITA J’AI PERDU ! EXCUSE-MOI !!! Mais tu sais que c’est dans notre nature d’essayer de prendre le commandement quand ont le peu gomen sort moi de là !!! S’exclama la quadrupède que je finis libérer, consciente qu’il ne restait que peu de temps avant que les fils n’entament sa chaire.

- Bien ! On s’y met ? Finis-je alors que la matriarche des hyènes posait enfin pattes au sol.

Spoiler:
 

_________________
Being a good hunter Kuu

Mother of two beatiful Angels
Being a good hunter Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Being a good hunter Empty
Lun 12 Nov 2018 - 11:08
Ta sensei te rassure qu’elle n’accoucherait pas tout de suite car elle en avait encore pour quelques mois. Tu ne connaissais rien à la gestation mais tu doutais bien qu’elle pourrait très bien perdre son enfant si elle brutalisait son corps dans son état mais la Metaru t’apprend que ça ne sera pas avec elle que tu allais t’entraîner. Alors que tu te demandes avec qui tu allais devoir te battre, elle abandonne son banc et ses provisions puis se mord un doigt. Tu comprends alors que la jeune femme allait invoquer une créature. Ne connaissant pas grand-chose sur ta sensei, tu ne savais même pas qu’elle maîtrisait l’invocation.

La Metaru invoque une hyène. Un animal auquel tu ne t’attendais pas du tout mais ce n’était pas le genre de bête que tu détestais. Tu n’appréciais pas particulièrement non plus celui-ci mais tu n’étais pas là pour faire ami-ami avec alors tu t'en fichais de la bête.

A peine l’hyène était apparue qu’elle s’était fait capturer par son invocatrice elle-même. Toi-même tu trouvais l’acte bien mesquin mais tu comprends assez vite que c’était nécessaire car la bête ne semblait pas avoir bondi vers la Metaru pour quémander une embrassade mais plutôt pour l’attaquer.

Gardant ton calme, malgré la présence de la bête loin d’être amicale invoquée par ta sensei, tu écoutes cette dernière et son animal converser. La Metaru t’apprend ensuite que c’était cette technique qu’elle avait usée pour immobiliser l’hyène qu’elle désirait t’apprendre. Intéressée, tu te rapproches alors un peu plus, tout en faisant attention de ne pas te couper avec les fils si fins qui étaient en train de se resserrer dangereusement autour de sa proie que tu fixes d’un regard où dansait une lueur d’exultation face à la scène de torture si parfaite. Tu te demandes si ta sensei avait décidé de se débarrasser du félin mais à ton grand désenchantement, la jeune femme finit par libérer l’animal après que celui-ci s’était excusée auprès d’elle.

Déçue de ne pas assister à un éclatement des chairs, tu croises tes mains sous ta poitrine tout en fixant l’hyène de ton regard devenu froid comme habituellement. Tu retrouves cependant vite ta joie alors que tu penses avoir compris pourquoi ta sensei avait invoqué le félin au rire moqueur.

>> Je suppose que je dois capturer ce gros chaton ?

Tu avais parlé tout en toisant l’hyène alors qui tu t’étais mise déjà en position d’attaque : jambes légèrement écartées et pieds ancrés solidement sur le sol. Rapidement, tu malaxes ton chakra puis tu tentes de matérialiser des fils comme tu faisais avec des pieux, suivant l’enseignement de Kenshin. D’abord, tu dessines ce que tu veux obtenir dans ton esprit puis tu tentes de le créer dans la réalité sauf que les quelques fils que tu réussisses à matérialiser tombent sur le félin tels des cordes très fins qu’on a jeté dans les airs sans avoir attaché aucune exterminé …

_________________
Being a good hunter 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Being a good hunter Empty
Mer 21 Nov 2018 - 6:54
Being a good hunter Training_Raizen

J’avais ouvert la bouche pour affirmer ses dires, mais aussi pour lui dire que contrôler un élément à distance n’était déjà pas aisé, alors un grand groupe de fils d’autant plus aussi fins serait particulièrement compliqué, ceci dit… je n’en eus pas le temps. Le sang aussi chaud que d’habitude, sinon plus, Yamiko était déjà en position ciblant avec son air perdu entre sadismes et sérieux Shenzy qui venait à peine d’être libérée. Pour le coup la prédatrice n’avait même pas eu le temps de souffler que face à cette nouvelle menace, à peine en position elle ne vit que trop tard fondre sur elle les fils des Yamiko. Et c’était bien là le souci, fondre.
Retombant mollement sur le pelage de Shenzy qui pour le coup avait contracté la totalité de ses muscles, elle observa incrédules les fils inertes, puis posa le regard sur la Chunin qui venait de se fail avant de littéralement éclater de rire. Je savais que les hyènes communiquaient par des cris qui pouvaient ressembler à des rires, pour sure je les connaissais et les comprenait tous. Mais là, nul message, nulle intention de communiquer, elle riait à gorge déployée, se roulant sur le dos agitant ses pattes en se tenant l’abdomen avec les pattes avant :

- Et ELLE me traite de chaton ha ha ha ha ha…!!! Continua-t-elle de ce rire qui résonnait plutôt fort sur le terrain d’entrainement.

La moquerie perdura quelque temps durant avant qu’un grand fracas n’y mette brusquement fin, Shenzy pétrifiée par la proximité du choc tourna lentement la tête vers la source dudit bruit pur découvrir un vaste cratère dans le sol. En son sein ? Rhongomyniade profondément enfoncée dans le sol, seule une partie de la lance et le manche la reliant encore à moi trahissaient la nature de l’attaque.

Et si tu faisais un peu de silence ? J’ai technique à transmettre moi… Fis-je en arborant un sourire innocent, un sourire qui bien mieux que tout autre chose affirmait mon désir de la faire souffrir. Se remettant lentement sur ses pattes, la hyène se posa sans bruit. Non notre relation n’était généralement pas aussi chaotique, mais depuis la création de cette nouvelle enfant, elle me savait… à fleur de peau. Reposant le regard sur Yamiko je lui fis signe d’approcher :

- Pose la main sur la garde… Fis-je calmement. n’essaie pas de la contrôler ou autre, perçois juste mon chakra et la manière dont je l’utilise. Continuai-je après qu’elle se soit exécutée bien sûr elle n’était pas un senseur, mais, entre Metaru et surtout au contact d’une de nos créations s’en était autrement plus aisé. Ne bouche surtout pas Shenzy ! Fis-je alors que Rhongomyniade passait d’une lance à un long fouet, s’agitant avec violence dans tous les sens en frappant ça et là autour de la hyène. Des sections entières s’arrêtant alors que le reste du corps bougeait, j’amenai le fouet à effectuer toute sorte de mouvement sans jamais atteindre ma partenaire à fourrure, faisant aussi attention à garder une certaine marge pour éviter que celle-ci n’essaie d’en prendre le contrôle et attaquer celle qui se moquait d’elle à l’instant.

Being a good hunter 917133Itaconfiantsmile

- Controler des éléments aussi petit et nombreux va te demander un peu de pratique. Fis-je en annulant enfin la technique, redonnant à mon arme sa forme d’origine. pour le coup t’exercer sur le maniement de la chaine de ton Kusarigama serait un excellent entrainement. Fis-je en me retournant vers le banc que je venais de quitter, faisant signe Shenzy de se rapprocher.
La chaine de son arme étant plus grosse, se concentrer de la sorte à la faire se mouvoir elle en premiers lieux l’aiderait à prendre les bases du jutsu ; peut-être, même utiliser mon fouet comme je le lui avais montré tout à l’heure…
Spoiler:
 



_________________
Being a good hunter Kuu

Mother of two beatiful Angels
Being a good hunter Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Being a good hunter Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 16:48
Comme il fallait s’y attendre, l’hyène s’esclaffe face à ton pitoyable échec. Gardant ton calme, tu fixes l’animal tout en freinant l’envie de faire pleuvoir des pieux sur la bête qui s’était mise sur le dos pour mieux se moquer. Tu comprenais parfaitement que l’hyène trouvât la situation vraiment drôle alors que tu l’avais prise pour cible mais qui apprécierait de voir quelqu’un se moquer de soi ouvertement ?

Ta sensei décide de mettre fin brutalement à l’hilarité de son animal en pourfendant le sol non loin de celui-ci avec cette arme qu’elle t’avait montré lors de votre première rencontre. Un objet que tu trouvais à la fois étrange et extrêmement menaçante.

La Metaru invite ensuite son compagnon animalier à se taire, prétextant avoir un enseignement à prodiguer mais tu te demandais plutôt si elle n’avait pas réussi à deviner ce qui te trottait dans le crâne. Une bataille entre toi et l’hyène n’était certainement pas ce qu’elle souhaiterait voir. Cette femme était sans doute l’une des personnes qui te connaissaient le mieux à Kumo avec Kenshin et la vieille Aya chez qui tu vivais.

Ta sensei te fais signe de t’approcher. Tu t’exécutes après avoir jeté un dernier regard comme en guise d’avertissement à l’hyène. Tu fais comme elle te dicte : tu poses une main sur le manche de l’arme étrange tout essayant de percevoir son chakra à travers celui-ci. Tu percevais quelque chose mais très infime et pourtant, lorsque l’arme étrange se transforme en fouet frappant tout autour de l’hyène mais sans jamais la toucher, tu tentes de prendre le contrôle de celui-ci mais vainement. Peut-être était-ce impossible de contrôler un objet façonné par quelqu’un d’autre malgré votre capacité commune ou bien ta sensei ne te laissait pas prendre le dessus sur la maîtrise de son arme tout simplement.

Après avoir expliqué le fonctionne de sa technique et comment tu pourrais parvenir à faire de même, Itagami retourne s’assoir, faisant signe à l’hyène - qui se révélait se nommer Shenzy - à la suivre. Comprenant le message, tu fais apparaître ton kusarigama et sans perdre de temps, tu essaies de manipuler ton chakra à travers ton arme fétiche de la même façon que ta sensei, se basant sur ce qui tu avais ressenti à travers son fouet. Tu parviens à faire mouvoir la chaîne qui reliais les deux extrémités de ton arme mais d’une manière très désordonnée en plus d’une lenteur incroyable. La chaîne qui traînait au sol se mouvait telle un serpent repu qui tentait de s’accoupler.

Tu redoubles de concentration et la chaîne commence à frétiller plus rapidement mais toujours dans des mouvements saccadés qui démontrait que tu ne la maîtrisais pas parfaitement. En général, tu usais du kusarigama pour attaquer ou capturer à distance une cible précise et pour cela il te suffisait de la lancer en direction de cette dernière puis de contrôle la chaîne pour la rediriger si besoin. Ton arme prenait donc une direction précise suivant la position de ta cible. Ce qui était beaucoup plus aisé pour toi que d’essayer de manipuler ton arme comme si elle était une entité vivante. Et pourtant, si Itagami parvenait c’est que cela était possible alors tu ne baisses pas les bras.

Soudain, le kusarigama décolle du sol puis s’élance à grande vitesse en direction de ta sensei et de l’hyène, la lame très acérée vers l’avant. Tu y avais insufflé beaucoup plus de chakra, pensant que cela te permettrait de mieux la maîtriser seulement, tu venais de perdre le contrôle de ton arme …

Techniques Utilisées:
 

_________________
Being a good hunter 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Being a good hunter Empty
Mar 25 Déc 2018 - 18:20
Being a good hunter Training_Raizen


De retour sur mon banc percevant de nouveau l’arme fétiche de mon élève, je suivis ses tests et essais. En réalité en ce jour l’on aurait presque pu dire que je lui enseignais deux techniques différentes, certes elles n’avaient en rien le même but, mais l’idée de fonctionnement était si similaire qu’il était presque plausible d’accepter le fait qu’elle en apprenne deux de par cette unique leçon.
Se concentrant et luttant pour faire bouger la chaine, les premiers résultats se firent présents après quelques essais, tout ici était une question de contrôle, un contrôle acquit par le calme, la maitrise et la patience. C’était des éléments qui m’étaient innés, ou plutôt qui l’était devenus à force de forger et m’efforcer de prête une attention toute particulière aux plus petits des détails ; allant de la taille de l’arme et poids et à la stabilité qu’aurait celle-ci si j’ajoutais ça ou là, telle ou telle décoration. C’était mon travail en tant que forgeronne et mes heures, voir jours de pratiques qu’i m’avaient conduit à ces jutsus basés sur la manipulation et le contrôle le plus minutieux de son Kekkai. Pour elle qui malheureusement n’avait jamais eu de vrais professeurs, ou ne s’était jamais pleinement penchée sur l’utilisation du kinton, il n’était pas étonnant de la voir lutter de la sorte ; ceci dit, il était tout aussi gratifiant de la voir ainsi prendre sur elle-même. En effet je connaissais son tempérament par moment explosif et ce genre de situations devaient certainement faire partie de celles qui la mettaient le plus à l’épreuve.

Connaissant Shenzy, si elle dépréciait vraiment le personnage elle serait en train d’étouffer des rires, sans pour autant dissimuler cette éventuelle hilarité, mais pour le coup… elle restait silencieuse, allongée sur le banc à mes côtés, tête sur mes genoux elle observait avec attentions les essais de la jeune Metaru. À force de forcer son chakra et sa création réagissait, certes pas de la manière la plus élégante ou contrôlée qui soit, mais le métal réagissait bel et bien à la surcharge d’énergie qu’elle lui imposait.
Fronçant un peu le regard, me doutant d’une éventuelle implosion suite à une perte de contrôle je restais concentrée sur l’idée de la garder en sécurité pour le coup. J’aurais peut-être dû lui appliquer une armure avant que ce genre d’expérience ne dégénère de la pire des manières qui soit.

-------------------------------------------------------

On dit généralement qu’il suffit de parler du loup pour voir sa queue ; c’est exactement ce qu’il se passa, à peine m’étais-je égarée à penser qu’elle en perdrait le contrôle que la lame acérée du Kusarigama me fonçait là-dessus. Heureusement en alerte quant à ses progrès je réagis suffisamment rapidement pour composer les mudras de l’armure à laquelle je pensais déjà, recouvrant le bras avec lequel je me protégeai du choc.
Rebondissant contre la seconde peau métallique, la lame manqua de valdinguer un peu plus loin, ce à quoi réagit Shenzy, la capturant entre ses crocs dans sa dérive avant de jeter un regard noir à l’autrice de l’incident.

- Du clame… du calme… La rassurai-je en posant la main sur sa tête, caressant doucement pour qu’elle déstresse un peu. Récupérant de sa gueule la lame du Kusarigama, j’y laissai couler mon chakra, analysant le chaos qui régnait actuellement en la création de Yamko chan. Hum… ton désir de réussir se retourne contre toi… tu y mets trop d’énergie et pour y subsister la structure s’agite dans tous les sens. fis-je après quelque temps, déduisant que c'était le moyen qu’avait trouvé le chakra pour être dépensé. Reprenons ensemble… Fis-je en gardant la lame de la chaine en main pour la guider.

- Je ne pense pas que tu ais déjà fais du Taïchi, mais… essayons quand même. Continuai-je avec calme, ne faisant point de référence supplémentaire à ce petit fail, un incident était un incident, rien de plus ni de moins dans ce parcourt. … Imagine une rivière, une rivière en pleine crue après une pluie diluvienne… une rivière qui s’agite de colère, débordant de son lit et dévastant tout sur son passage… visualise la bien… Fis-je en l’observant, voyant si elle suivait mes instructions et comment le chakra dans sa chaine réagissait. Cette rivière se calme… petit à petit… reprenant son cours… lentement, mais surement ; avançant à son rythme… un rythme que tu peux diriger, un rythme peu contrôlé… un rythme… qui n’attend que tes instructions…

Continuai-je un moment tachant de l’aider de mon chakra mais aussi de mes instructions ; visualisant son chakra dans l’arme et les mouvements de la chaine. Ce n’est que lorsque celle-ci se mit à bouger d’une manière un peu plus fluide, qu’un fin sourire aux lèvres l’on put passer à la suite : Bien… ouvre les yeux… constate par toi-même… Fis-je en lâchant lentement la lame qui à l’instant m’avait prise pour cible.


Technique utilisée ::
 

Being a good hunter 917133Itaconfiantsmile

_________________
Being a good hunter Kuu

Mother of two beatiful Angels
Being a good hunter Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Being a good hunter Empty
Lun 4 Fév 2019 - 16:21
Fort heureusement pour toi, ta sensei put réagir à temps pour dévier la lame menaçante avec un bras renforcé en métal qui fait rebondir l’arme que l’invocation de la Metaru saisit fermement dans sa gueule. La bête te fixait d’un regard menaçant que tu soutenais sans vaciller tout en retenant ton envie de tirer sur la chaîne qui reliait la lame à toi. L’animal s’était montré fort audacieux à moins que ce fût la colère qui l’avait poussé à un acte si dangereux. En effet, la lame de ton kusarigama était si acérée que le moindre effleurement sur ses tranchants provoquerait une profonde entaille.

Comprenant sans doute la dangerosité de l’agissement de son invocation, à moins qu’elle ne désirât tout simplement te protéger des couraux de la grosse féline, ta sensei ne met pas longtemps pour retirer la lame de la gueule de la bête après l’avoir calmé avec des paroles et un geste tendres. Chose qui te fait sourire intérieurement alors que tu représentais dans ton esprit l’invocatrice et sa féline comme une ménagère en gestation en train de flatter son gros chat.

Pas le temps de rêvasser. Analysant l’état de ton chakra à travers la lame de ton arme qu’elle avait gardé en main, ta sensei fait un constat rapide et à vive voix de la situation puis te conseille de procéder autrement que par la force. Elle te demande de fermer les yeux et d’opérer comme si tu allais faire une séance de méditation en te faisant imaginer une rivière en crue qui peu à peu retrouverait son cours.

Tu avais déjà tenté de méditer mais il s’était avéré que tu n’avais pas assez de patiente pour cette pratique qui avait plutôt tendance à t’énerver qu’à t’apaiser. Sans contredire ta sensei, tu procèdes cependant comme elle t’avait dicté. Tu fermes les yeux et tente de reprendre le contrôle de ton chakra. Parce que cette fois tu y mettais de la bonne volonté ou peut-être parce que tu parvenais à mieux te concentrer tout simplement mais tu réussis à faire retrouver son cours à ton énergie débordante.

Sous l’invitation de la Metaru à l’opulente poitrine, tu ouvres les yeux et constate que ton arme se mouvait avec fluidité alors que la jeune femme l’avait lâché. Tu mémorises le procédé pour arriver à ce résultat avant d’annuler ta technique faisant évaporer le kusarigama. Aussitôt, après une grande inspiration, tu malaxes ton chakra et lentement craignant de perdre de nouveau le contrôle si tu y allais avec empressement. Tu matérialises des fils de métal qui se déploient devant toi. Ceux-ci restent tendus un bref instant avant de s’effondrer sur le sol. Tu recommences alors, tout en essayant de ne pas mettre trop d’entrain dans ton action pour ne pas faire déborder de nouveau ton chakra de son sillon. Des nouveaux fils s’étendent devant toi mais ils tiennent à peine un peu plus longtemps que les précédents.

Ne baissant pas les bras et gardant toujours ton calme, tu renouvelles l’action mais tu n’obtiens pas plus de succès même après deux autres tentatives.

Commençant à perdre patiente, tu y mets alors un peu plus d’énergie. Ce qui a pour effet de déployer tes fils plus rapidement et qui tiennent de prime un peu plus longtemps avant de céder sans ta volonté. Tu recommences alors mais l’impatiente qui te rongeait te fait oublier la consigne de ta sensei et tu mets de nouveau trop de chakra dans ta création. A peine déployés tes fils explosent pour finir en morceaux par terre.

Tu commençais à comprendre le procédé mais tu étais encore loin de la maîtrise alors que tu commençais déjà à t’essouffler à cause de l’utilisation prolongée de chakra …

_________________
Being a good hunter 898
Spoiler:
 


Dernière édition par Gentoku M. Yamiko le Mar 19 Mar 2019 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Being a good hunter Empty
Mar 26 Fév 2019 - 17:54
Being a good hunter Training_Raizen


Fidèle à elle-même Yamiko finit par s’emporter, s’énervant de nouveau contre le procédé de création qui lui demandait quelque chose dont elle ne disposait pas ; cde la patience. Je l’observai essayer encore et encore avec plusieurs fils de les contrôler ; même si ceux-ci restaient un temps sous son contrôle, il ne fallait pas bien longtemps pour qu’ils s’affaissent, l’énervant chaque fois un peu plus. Et il n’y avait pas photo, plus grimpait sa colère, plus son contrôle devenait hasardeux, plus celui-ci montrait des signes de relâchement, plus elle ajoutait de chakra pour les plier à sa volonté et finalement… les petits fils ne purent plus supporter la charge d’énergie qu’elle leur imposait ; d’où le fait qu’ils volèrent en éclat.
Posant le regard sur la jeune Metaru que je voyais perdre son souffle sous ces grosses dépenses d’énergie, je levai la main pour lui faire comprendre qu’elle se devait de marquer une pause maintenant. Nul besoin de rusher les choses, je ne comprenais pas les raisons de l’empressement dont elle faisait preuve, mais… j’espérais que ce n’était point pour me prouver quoi que ce soit. Mon désir était qu’elle parvienne à se contrôler suffisamment pour parvenir à des mouvements aussi techniques, le temps qu’elle y mettrait m’importait peu, tant qu’elle y arrivait.

La laissant reprendre son souffle, je cherchais comment aborder son sujet, avant de finir par m’y résigner ; n’importe comment Yamiko n’aimait pas que l’on prenne des gants avec elle : Décidément tu as du mal à te contrôler … Fis-je pensive après un moment de silence, observant les résidus de fer au sol.
Piochant dans mon sac un sandwich que je lui tendis, je me demandais comment allaient se passer les éventuelles autres séances. Celle-là n’allait pas être plus compliquée que cela n’eût été son empressement, elle en aurait déjà fini avec les bases de ce jutsu. Non c’était pour les autres que j’étais dubitative ; quoiqu’après tout... c’était la technique qui demandait le plus de maitrise. Du moins de mon panel actuel, celles sur lesquelles je travaillais seraient sans aucun doute beaucoup, BEAUCOUP plus complexe à mettre en place pour elle, mais il n’était d’autant pas dit que ce serait le genre de technique pour lesquelles elle développerait un quelconque intérêt… elles ne seraient point créées pour la capture … mais bel et bien pour l’élimination de la cible.

- Mais ce n’est pas l’objectif du jour… me murmurai-je à moi-même le regard maintenant porté sur mon élève. quelque part, c’est un bon point que tu arrives aux limites de tes réserves, ça va te permettre des plus objectives sur cette nouvelle instruction. Repris-je en levant l’index à mi-hauteur. avant de vouloir diriger le groupe, il faut en maitriser les subtilités, tu vas donc m’imiter et ne créer qu’un et un seul fil… Continuai-je alors qu’un fil de métal, un peu plus épais, donc plus voyant semblait couler de mon index levé.
Tu n’es vraiment pas loin du résultat final, le souci est simplement que tu veux le parachever trop vite… un seul fil, pour des actions basiques dans un premier temps… le reste te viendra naturellement tu verras … Finis-je avec un sourire alors que le fil autour de moi tournait, formant une auréole de plus en plus visible aux rayons du soleil.

- Comment veux-tu contrôler la meute si tu n’arrives pas à diriger un seul individu … S'éleva la voix certes sévère, mais véridique de Shenzy.

Quelque part, c’était avec expérience qu’elle parlait. Avant de prendre la tête de sa meute même si elle y avait été formée à la base, c’est en prenant le dessus puis le commandement sur Ed et Banzai qu’elle avait appris avant de prendre la direction d’un groupe puis de la meute tout entière… mais c’était un autre cas… bonne chose à savoir, elle s’était suffisamment calmée pour daigner lui donner des conseils…

Being a good hunter 917133Itaconfiantsmile

_________________
Being a good hunter Kuu

Mother of two beatiful Angels
Being a good hunter Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Being a good hunter Empty
Jeu 11 Avr 2019 - 15:25
Tu avais du mal à te contrôler ? Non, pas vraiment. Il y avait que le combat qui pouvait réellement te faire perdre le contrôle. Ici, le problème était plutôt lié au fait que tu voulais précipiter les choses. Tu voulais maîtriser cette technique si vite que tu venais à faire n’importe quoi. De la patiente, tu pouvais en faire preuve comme tu l’avais déjà démontré maintes fois par le passé mais ton désir d’apprendre vite, t’ôtait cette qualité présentement. Et pourtant, celle-ci semblait être primordiale dans la maîtrise de la technique enseignée actuellement.

Tu avais plus que besoin d’une pause. Non seulement celle-ci te permettrait de restaurer ton chakra mais aussi de calmer certainement ton ardeur bien trop vive qui te poussait alors à faire n’importe quoi.

Tu remercies ta sensei de la tête tout en attrapant le sandwich qu’elle t’offrait. Tu t’assoies ensuite à côté d’elle sur le banc ; à l’opposé de Shenzy qui se prélassait sur la même banquette. Puis, avec un grand appétit, tu mords dans le casse-croûte. A cause de ta faim, ou parce qu’il l’était tout simplement, tu trouvais le sandwich de la Metaru à l’opulente poitrine fort délicieux. Tout en mangeant tu essaies de suivre, avec autant d’attention que ton être pouvait accorder, ce que faisait et disait ta sensei.

En à peine deux minutes, tu avais terminé ta nourriture. Tu réclames alors de quoi te désaltérer à Itagami et une fois avoir bu, tu essais de refaire ce qu’elle t’avait montré. L’index droit levé, tu fais apparaître un fin fil de métal qui, tout doucement, gagne en longueur mais en tournoyant d’une manière bien moins fluide et jolie que la démonstration de ta supérieure. Tu tentes alors rendre ton œuvre plus harmonieux en essayant de te concentrer mais tu avais bien du mal. Tu laisses alors tout tomber en annulant la technique.

>> J’ai besoin d’un peu de repos, fais-tu tout en t’allongeant sur le banc.

Tu reposes ta tête sur les jambes d’Itagami et sans lui demander l’autorisation au préalable. Tu étais certaine qu’elle n’avait rien contre et aussi parce que tu t’en fichais si cela lui déplaisait ; bien que tu n’eusses pas très envie de te faire « dégager » de ton coussin improvisé. Aussitôt, tu avais fermé les yeux et tu finis par t’endormir rapidement malgré le froid. Signe que tu étais vraiment épuisée après tant d’effort …

_________________
Being a good hunter 898
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3385-yamiko-ou-l-enfant-des-tenebres-completed

Being a good hunter Empty
Lun 29 Avr 2019 - 14:05
Being a good hunter 159942DomaineMetaru

À en voir ses yeux qui peinaient à rester ouverts, je pouvais aisément dire qu’elle était fatiguée. Elle avait enchainé plusieurs fois d’affilée l’utilisation d’une technique de rang élevé, ses réserves devaient certainement toucher le fond et s’était sans compter sur la fatigue mentale que c’était que d’apprendre tout un système de contrôle pour maitriser ce jutsu. Certains penseront que j’avais mal fais, d’autre se dirons que je lui en demandais trop ; mon opinion elle était bien différente. Je l’en savais capable ; et c’était par ce que je la savais capable d’atteindre ce résultat que je m’étais lancé sur le fait de lui apprendre cette technique.
Malgré la fatigue elle était attentive et malgré son état, elle se lança dans une nouvelle tentative, bien plus réussie que les précédentes. Elle comprenait les bases, savais même comment les appliquer, la seule qui allait lui faire défaut maintenant, c’était de la pratique… … … et du chakra.

J’ai besoin d’un peu de repos


Fit finalement la jeune fille avant de poser la tête sur mes jambes ; je n’eus pas le temps de me plaindre qu’elle s’était déjà endormie. Un petit rire amusé, je posai le regard sur Shenzy qui me rendit mon rire, haussant légèrement les épaules, un fin sourire sur les lèvres alors qu’elle observait à son tour celle qui il y avait quelque minute était sa cible, simplement s’endormir de la sorte. Était-ce que j’avais fini par mériter sa confiance ?
Posant délicatement la main sur sa tête, caressant doucement celle-ci sans en perdre mon sourire. J’aurais voulu dire quelque chose, mais il était hors de question de la tirer de son sommeil. Mais... même sur mes genoux, je ne pouvais pas la laisser dans ce froid. Je profitai un moment de l’instant, appréciant le fait qu’elle ait visiblement aimé le mets que je lui avais proposé… un nouveau regard à son visage endormi, j’y souris en lui découvrant une nouvelle facette, au sens propre du terme ; car finalement derrière cette attitude qu’elle voulait dure, le visage calme et presque fragile qu’elle avait en dormant était plutôt charmant :

- tu vois quand tu veux… murmurai-je amusée, exécutant une courte série de mudras à la suite de quoi naquis une couette de laine de fer dont je me servis pour la couvrir, y infusant une infime quantité de chakra Katon pour la chauffer un peu. D’un signe de tête, mon compagnon à fourrure avait compris mes intentions et prit le panier par la hanse, tandis que je me redressais avec mon étudiante dans les bras.
Il ne nous fallut pas longtemps pour rejoindre le domaine Metaru, certes un peu plus que la normale à cause des chemins que j’avis emprunté, mais en une pognée de minutes nous étions… Hum ? Pourquoi ce grand tour ? C’était plutôt simple à dire vrai, je ne voulais pas que n’importe qui puisse voir mon étudiante de la sorte ; qui plus était j’étais sure qu’elle-même ne l’aurait point apprécié… et puis… par orgueil peut être ? Je refusais que quiconque soit témoin de ceci, tu visage de Yamiko lorsqu’elle baissait sa garde… *… tu penses trop loin Itagami…*

Kuu chan était sur le territoire des Nara partis voir son vieux Sensei, Hisao était certainement encore bloqué au boulot à travailler sur la paperasse administrative du village et bien d’autres choses propres aux hautes sphères et mère était allée voir une vieille connaissance sur le territoire du Daimyo… finalement nous avions la maison pour nous deux… fin, nous quatre, si je comptais Shenzy et Seina encore dans mon ventre.
Une tasse de thé en main, un parchemin dans les deux autres, j’avais repris là ou je m’étais arrêté la dernière fois, la main caressant la tête de Yamiko posée sur mes jambes ; faisant face au feu crépitant dans la cheminée, je profitais de sa sieste pour affiner le contrôle de mon jutsu que j’avais réduit d’une paire de bras et m’assurais de maitriser le sujet sur lequel je me lançais avec ceci… améliorer la maitrise et la minutie que j’avais sur mon chakra.

- Si seulement ce genre de moment pouvait durer éternellement… marmonna Shenzy, un os encore dans la gueule, somnolant devant la cheminée. Un rire amusé, posant le regard sur la Metaru, j’eus un fin sourire… * Si seulement…*

Being a good hunter 917133Itaconfiantsmile

_________________
Being a good hunter Kuu

Mother of two beatiful Angels
Being a good hunter Vfzm

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Being a good hunter

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: