Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Rencontre nocturne au cimetière [PV Miyake]


Lun 22 Oct 2018 - 14:29
La nuit fût courte pour Ryû. En fait, quelle nuit ne l'avait pas été depuis la mort de ses parents, il y a maintenant un an ? Bien que ce fût une décision commune aux quatre personnalités, et que le jeune homme n'en retenait aucun remords, c'était depuis ce jour que, dans sa tête, toutes ses facettes se permettaient plus de liberté que jamais. Le problème ici, c'était qu'eux n'en ressentaient aucune nécessité de dormir, du moins rien ne laissait sous-entendre le contraire, et de ce fait, ils s'amusaient à converser chaque nuit ensemble, et certainement pas pour se dire des mots doux, vu qu'ils ne s'entendent absolument pas entre eux.

Depuis douze mois, le Nozomi n'avait jamais dormi plus de trois heures dans la même nuit, enchaînant beaucoup de nuits blanches parfois. Qui plus est, depuis plusieurs années, il ne sociabilisait plus, et ne parlait à des gens que lorsque cela s'avérait nécessaire. Il avait d'ailleurs reçu nombre de remontrances de ses supérieurs, ainsi que des menaces sur son avenir, notifiant qu'il devrait rapidement rejoindre une équipe sous peine de ne jamais pouvoir monter en grade, malgré ses talents présents et latents.

Quoi qu'il en soit, il fût tiré du lit à peine après une heure du matin, à cause de Yokka qui avait hurlé une phrase assez particulière, et en soit très inutile:

JE PENSE QU'IL EST PLUS INTÉRESSANT DE BRÛLER LE CORPS QUE DE L'ENTERRER !

En fait, Hatsu s'était réveillé juste avant et comptait réprimander les voix dans sa tête lorsque Yokka l'en empêcha pour crier cela. Ceci eût pour effet de le faire tomber du lit, tant il était surpris. Se relevant difficilement, à cause de la fatigue et de la colère, il lâche nonchalamment un :

On ne va ni brûler ni enterrer de corps ... Sauf le mien si vous ne me laissez pas dormir un peu.

Quitte à être réveillé, il décida qu'il devait sortir, et se prépara dans ce but. Une fois vêtu de son kimono bleu, il passa la porte d'entrée de son étroite demeure, puis la ferma derrière lui. Son habitation se trouvait dans le quartier le plus modéré du village, n'étant pas souvent en mission à cause de son attitude désinvolte et parfois violente, il ne roulait pas sur l'or, comme on dit. Étant sorti sans réelle motivation en tête, il erra dans les rues. Un groupe d'ivrognes qui venaient de finir leur soirée passèrent pas loin de lui, et il décida donc de s'éclipser dans une ruelle, alors que dans sa tête, deux voix s'étaient élevées doucement, mentionnant quelques technique de tortures. Il se retrouva finalement sur la place principale du village, où tout était fermé, les lumières toutes éteintes. Pas très loin de lui, Ryû entendit des miaulements de plus en plus forts, et finit par voir deux chats entre de se courir après. Un chat semblait se servir d'un plus jeune comme défouloir, et instinctivement, le Nozomi lança un kunaï qui passa à un centimètre de la tête du chat dominant, qui s'arrêta net, puis s'en alla au triple galop dans la direction opposée. Le chat dominé, quant à lui, s'approcha timidement du jeune homme, se frotta rapidement à sa jambe, puis partit à son tour, probablement effrayé par les ondes négatives de Yokka...

C'est ironique, pour un type qui a tué ses propres parents de sang froid, de sauver un chat en détresse

Il aurait sans doute rit, s'il en était encore capable... Avant de s'en rendre compte, il s'était assoupi sur un banc, et fût réveillé au bout d'une petite heure par ses colocataires qui semblaient encore se battre. Lâchant un soupir, le Genin se remit en marche, et finit par arriver au niveau du cimetière, où il se rendit là où demeuraient ses deux parents. Il s'assit sans ménagement sur la tombe de son père, et s'adossa à la pierre tombale, puis s'adressa à eux, même si personne ne pouvait l'entendre:


Vous ne me manquez vraiment pas, vous qui avez caché mes crimes pendant mon enfance ... C'est à se demander qui est le monstre dans l'histoire.

Il s'endormit à nouveau, comme si l'ambiance funeste lui avait apporté un peu de calme intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mar 23 Oct 2018 - 13:34

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

Alors que kumo était plongée dans l'obscurité de la nuit, que ces habitants était pour la plus grande majorité dans les bras de Morphée. Notre jeune féline tant a elle avais entamé une ballade nocturne. Bien qu'elle dort majoritairement la nuit, dans cette belle soirée, notre rouquine avait été prise d'insomnie. Ce qui n'était pas rare cher la jeune femme. Heureusement pour elle, Miyake avaient fait deux petites siestes durant la journée, alors sa nuit n'était pas pour lui déplaire.

Étant donné la tranquillité des rues, celle-ci passait principalement sa soirée sous sa forme féline. Un bel et majestueux léopard des neiges. Elle avait hâte de voir la neige arrivée pour pouvoir allez se dégourdie mes pattes dans la neige. Même si cette dernière n'a qu'entraînement dans sa tête, vous vous doutez qu'elle se donne quelques pauses de temps à autre ! Sinon son corps ne survirerait pas. La jeune femme parcourrait les rues à la course évidant les rues principales. Après tout, même si cette dernière vivait dans ce village depuis sa tendre enfance. Il en avait toujours pour rester sous le choc devant son apparence féline. Pour ceux qui la connaissent, vous savez déjà combien elle adore se balader sous forme féline.

Alors que se promenais ici et là, elle n'hésitait pas de faire quelque entraînement. Après tout, il lui arrivait de se battre sous cette forme. Comme il n'était pas guerre pratique d'utiliser cette forme sous les rayons de soleil. La jeune fille consacrait ces nuits pour cet entraînement spéciale. Elle ne voulait surtout pas être dérangée part les cris de détresse de ces villageois. Particulièrement que certaines fois, des ninja venais l'aborder comme si elle était un danger public. Ce qui obligeait la rouquine d'arrêter son entraînement pour leur expliquer qu'elle est humaine et non un animal sauvage. Sérieusement, vous avez souvent vu vous des animaux sauvages se balader en ville tranquillement ? C'est plus froussard que vous, le passé à la vue de l'homme. Ceux qui pensent que ceux-ci attaquent aussitôt qu'ils te voient sont des idiot sans nom.

Durant son trajet le félin passait devant le cimetière du village. Elle peut voir une silhouette dans les l'obscurité de la nuit. Allonger, le dos à une tombe. Sous sa forme féline, la rouquine voyait parfaitement dans la nuit. Car elle avait accès à ca vision nocturne. Miyake curieuse s'approchaient de la personne. Plus elle s'approchait plus elle pouvais le distinguer facilement. Lorsqu'elle était à quelques mètres de lui, elle l'interpella.

- Hey toi, si tu dors là, tu vas tomber malade. L'hiver, approches-tu sait ?

La jeune femme resta sous sa forme féline, ayant complètement oublié qu'elle n'était pas sous sa forme originale. Après tout, il lui était complètement normal de rester sous cette forme. D'ailleurs, cette dernière s'assit fixais du regard le jeune homme sans la moindre stresse.
Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Mar 23 Oct 2018 - 17:03
Un soleil brillant de milles feux aveuglait le jeune homme. Autour de lui se dressait un immense désert de sable blanc, auquel se mêlait des effluves rouges qui avaient fini par sécher. Les corps par milliers qui gisaient étaient la cause de ces teintes écarlates. Mais comment le jeune homme c'était-il retrouvé ici, alors que quelques secondes auparavant, il faisait nuit et il se trouvait encore à Kumo ? De plus, comment pouvait-il faire si chaud au beau milieu de l'hiver ? La chaleur, oui elle était étouffante. Se relevant tant bien que mal, le garçon avança au milieu des corps, trébuchant à plusieurs reprises, se rattrapant comme possible. Le temps passa, plusieurs minutes, peut être quelques dizaines ? Il finit par ne plus essayer d'avancer, et analysa ce qui l'entourait. Les corps portaient des tenues qu'il ne connaissait pas, alors même qu'il avait lu des informations concernant les autres nations militaires, il pouvait se figurer avec certitude que ce n'étaient pas des soldats de ce continent ...

Pourtant, ce désert aurait très bien pu être celui de Kaze no kuni. Mais alors où était-il ? Dans une illusion ? Peut être que ses troubles avaient fini par le rendre fou, et qu'il s'imaginait ailleurs ? Son dernier souvenir avant d'être ici... il s'était endormi dans le cimetière de Kumo. Pouvait-il être mort ? Une de ses personnalités avait décidé d'en finir ? Ou alors ... Un bruit le tira de ses pensées, un faucon s'était posé sur une pile de cadavres, et lui dit :

Tu n'es pas mort. Tu n'es pas dans une illusion. Ceci est un rêve, ou peut être un souvenir ?

Alors qu'il voulait répondre, en demander plus à l'oiseau, ce dernier se métamorphosa en humain, puis murmura une phrase inaudible avant de s'évaporer. Le cherchant de toutes parts, il n'y parvint pas, et une voix dans sa tête le réveilla.

GROS CHAT EN VUE !

Il se retrouva instantanément dans le cimetière, et ici, pas de soleil, juste la lune, pas de chaleur étouffante mais un froid presque glacial ... Il faisait si froid quand il est sorti ? Ou ce rêve était plus vrai que nature malgré que ça ne soit un rêve, et cela avait créé une sorte de choc thermique ? Il ne put pas beaucoup y penser, car une présence se trouvait pas loin de lui, en plissant les yeux il réussit à reconnaître l'animal: un chat. Il soupira, et une voix émergea alors.

Hey toi, si tu dors là, tu vas tomber malade. L'hiver, approches-tu sait ?

Il sursauta alors, et se frotta les yeux puis regarda à nouveau. La voix venait forcément de l'animal, et en y regardant de plus près, ce n'était pas qu'un chat, mais une bête plus grosse... Quoi qu'il en soit, le félin était imposant et ... il parlait. Le jeune homme se rappela avoir entendu parler d'animaux qui parlaient, et également de personnes pouvant se transformer en animal. Lequel était-ce ? Difficile à déterminer, mais les voix dans sa tête n'allait pas tarder à s'exciter, et ce n'était pas la meilleure chose pour lui et pour la bête. Par précaution, Ryû créa un pieu en bois d'une vingtaine de centimètres de long de sa main gauche, au cas où la créature ne serait pas amicale, mais ne comptais pas s'en servir outre mesure. Il se releva doucement, et donna une réponse à la question.

Je ne suis pas frileux, et puis les températures ne sont pas encore si basses.

Malgré ses propos, le Genin avait légèrement froid, sa tenue n'étant pas propice à la saison présente, mais il n'allait pas montrer de faiblesses devant un potentiel ennemi... Non, il balaya cette idée de sa tête, s'il s'agissait d'un shinobi, il n'aurait pas pu pénétrer le village et se promener ainsi. Alors il s'agissait soit d'un ninja de Kumo, soit d'un animal qui parle. Il ne relâcha pas son attention pour autant, en temps normal il n'aurait pas prit la peine de répondre, mais il ne s'agissait pas d'un humain, jusqu'à preuve du contraire. Était-ce pour cela que ses voix ne réagissaient pas encore ? Si tel était le cas, alors le Nozomi était voué à vivre avec des chats... Ses pensées rapidement triées, il enchaîna.

Qu'es-tu au juste ? Un animal qui parle, ce n'est pas courant dans les environs. Un animal de ton espèce, est d'ailleurs rare en soit.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mar 23 Oct 2018 - 18:17

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

Le félin qui était toujours là à fixer du regard le jeune homme attendit la réponse de ce dernier. D'ailleurs, en parlant de cela, celui-ci avait créé une sorte de pieux au creux de sa main. Le félin soupira intérieurement, elle lui faisait si peur que cela ? Elle était une simple femme, tout ce qui est de plus normal. Serait-ce le lieu qui lui fout les jetons ? Ce n'était pas comme si c'était elle qui avais décidé de piquer une sieste dans un cimetière.

Ce dernier fini part rétorquée qu'il n'avait pas froid et que la température n'était pas si basse. La rouquine se mit a rire, elle n'était pas aveugle. Elle pouvait très bien voir ces poils se redresser sur sa peau. Si ce dernier avait la chair de poule, alors il avait forcément froid. Le jeune homme, c'était relever doucement, miyake elle, resta assis. Elle n'avait rien a craigne pour l'heure. Si ce dernier faisait un mouvement suspect, il serait facile de se dégager du danger. Ce dernier fini part reprendre la parole.< un animal qui parle ? Il me chante quoi lui ? > cela pris quelques secondes de réflexions avant que cette dernière se lève rapidement et tourne en rond pour se regarder. < Ahhh !! Ok, je vois, suis-je bête > le félin éclata de rire, elle plaça ca patte sur son vissage.

- Ahahah désolé désolé, j'avais complètement oublié, je comprends mieux cette réaction.

La jeune femme reprit sa forme originale, laissant la chevelure rouge de la rouquine s'envoler a la brise froid qui venais se frayer un passage entre les deux shinobi. La féline passa sa main dans ces cheveux pour les replacer, son regard oranger viens ce posé de nouveau sur le garçon en face d'elle puis elle afficha un léger sourire.

- C'est mieux maintenant ? Personnellement, ça me ferait plaisir que tu poses ailleurs ce pieu. Je ne compte pas me battre contre un membre de mon village en plein milieu de la nuit, encore moins dans un cimetière.

La rouquine portait un kimono très spécial, enfin tout les vêtements de la rousse était tous les uns que les autres spéciaux. Touchant pratiquement aux fantasys pour certain et cela depuis qu'elle est petite. Celle qu'elle portait dans les média était conçue avec de très longues manches, qui d'ailleurs n'était guère pratique pour combattre. Enfin si n'importe qui le porterais cela serait leur cas. Mais étant habituer à porter ce genre de vêtement, si elle devait se battre, cela lui poserais aucun problème.

- Dans tous les cas, je me demande bien ce que tu fais à cette heure au cimetière a roupiller, si c'est de la famille que tu es venu voir. Tu ne devrais pas dormir, je ne pense pas que ceux-ci seront contents de te retrouver parce que tu est mort pour une raison aussi bête.

La jeune femme gardait son regard fixé sur le jeune garçon, attendant une réponse, comme si ce dernier lui devait des explications. En même temps, vous ne pouvez pas la blâmer. Tout monde se poserait des question en voyant une personne dormir dos contre une tombe au beau milieu de la nuit, et cela, particulièrement en début d'hivers. La rouquine croisa les bras attendant le moindre signe du ninja en face de lui.
Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Mar 23 Oct 2018 - 20:27
L'animal qui se tenait non loin de lui se prit à rire, et à esquisser des gestes pour le moins étrange, avant de se transformer en une jeune fille, assez petite en comparaison au Nozomi, mais malgré tout relativement mignonne. Elle était certes jeune, mais devait être plus âgée que Ryû, c'était du moins ce que lui disait son instinct, et ce dernier le trompait rarement. Sa tenue aussi était particulière, il était difficile de se douter qu'elle était une shinobi, comme lui. En parlant de tenue, son kimono n'était pas non plus très adapté au combat. La demoiselle s'excusa de ne pas s'être rendue compte qu'elle avait maintenu cette forme, ce qui laissa le Genin perplexe. Après tout, comment quelqu'un pouvait-il oublier qu'il n'était pas d'apparence humaine ? Il ne préféra pas poser de question à ce propos. Dans son esprit, les voix avaient commencé à discuter doucement, ce qui restait gérable car le garçon aux cheveux bleutés y était habitué depuis plus de dix ans. La féline lâcha alors une phrase qui ne plut pas spécialement à l'ensemble des personnalités de Ryû.

C'est mieux maintenant ? Personnellement, ça me ferait plaisir que tu poses ailleurs ce pieu. Je ne compte pas me battre contre un membre de mon village en plein milieu de la nuit, encore moins dans un cimetière.

Il serra alors le poing, et le pieu disparut peu à peu dans celle-ci. Sa première impression avait été que la kunoichi était charmante, et probablement douée car elle était capable de se métamorphoser, mais la seconde impression était que cette dernière avait l'air relativement condescendante. Yokka suggéra alors quelque chose, mais pas besoin de le mentionner car ses propos étaient souvent les mêmes. Le Nozomi prit appui sur la tombe de son père, restant dans une position entre "debout" et "assis". C'est alors que la métamorphe prit de nouveau la parole. Elle glissa notamment qu'il était étrange pour une personne de dormir dans un cimetière et que cela ne plairait sans doute pas à ses proches qu'il les rejoigne parce qu'il est mort de froid. Le jeune homme lâcha un petit rire, anormalement amical, parce que l'espace d'un instant, il avait trouvé la réflexion plutôt attentionnée, et cela faisait un moment que l'on ne l'avait pas réprimandé sur son manque de considération de lui-même. Pour être exact, ce rictus lui avait échappé, et il reprit aussitôt son sérieux.

Tu ne connais pas mes parents. Je suppose qu'ils seraient assez contents que je les rejoigne, peu importe la manière.

Il n'en ajouta pas plus à ce propos, car en dire plus risquerait d'entrainer le sujet sur la raison de cette mésentente familiale, et mentir ne le dérangeait pas du tout, mais pour mentir il faudrait parler, chose que Ryû ne faisait pas souvent. En réalité, il voulait surtout partir d'ici, car tenir une discussion réduisait sa vigilance vis à vis de ses colocataires, et il n'avait jamais eu un contrôle total sur eux. Il essaya donc de mettre fin à la discussion d'une manière détournée, pour pouvoir rentrer et finir sa nuit au chaud.

Ce n'est pas une heure pour discuter. Tu dois avoir des gens qui t'attendent, n'est-ce pas ? Je ne vais pas te retenir ici.

De toute évidence, si la jeune fille avait une quelconque personne qui l'attendait chez elle, elle ne devrait pas poser plus de question sur l'étrange spécimen qui se tenait devant elle, et ainsi celui-ci pourrait éviter tout risque de complications. Dans le cas contraire, il s'agirait d'une course contre la montre pour mettre fin à cette conversation.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mar 23 Oct 2018 - 21:36

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

La jeune femme souris lorsqu'elle put décrocher un faible rire du jeune homme. Comme quoi, même si ce dernier semblait des plus sérieux. Elle pouvait lui tirer quelque sourire bien que très court. La rouquine avait l'œil et aussi une très bonne ouïe. Elle pouvait facilement voir les changements de ton ou les paroles subtiles qui ne devraient pas être attendues. À son plus grand contentement, le bleuté rangea son arme, au du moins le fit disparaître comme il était apparu plutôt.

Le félin décida de se détendre, laissant ces bras flottés au deux coté de son corps. Écoutant les paroles de son interlocuteur. > Alors c'est la tombe de ces parents ? < la jeune fille jeta un œil a la tombe, mais reposa très vite son regard sur celui du bleuté qui repris paroles. Celui-ci laissa des paroles légèrement bizarre pour la rouquine. < des gens qui m'attende ? '' je ne vais pas te retenir '' ? Aussi, loin, que je me rappelle, je suis celle qui a commencé la conversation, cela ne devrait pas être le contraire ? < la rouquine décrocha un petit sourire laissant échapper un petit rire.

- Me retenir ? Haha, ouais nan ! C'est vrai, mais tu as piqué ma curiosité. Je tiens à te dire quelque chose. Même si t'es parent, son mort, sache qu'aucun parent ne déteste leurs enfants. Je ne connais pas ta raison de dire cela, tu peux être même laissé t'échapper, je ne poserais pas de question non plus. Mais tu ne devrais pas dire qu'ils seraient heureux, même si tu aurais un caractère de merde, un parent t'aimera toujours comme tu es et te protégerais peu importe ce qui arrive. Jamais ils ne pourront te détester pour toujours. Alors tu ne devrais pas dire ca, tu vas les faire pleurer là-haut.

La jeune femme regardait le ciel étoilée en termina sa phrase un sourire léger aux lèvres. Elle resta silencieuse un moment prenant la peine de laisser le ninja réfléchis a ces propos. Bien qu'elle ne sache rien du garçon, elle restait dans l'Avis qu'un parent aime leur enfant, certain en sont même aveugle. Miyake était du genre à voir nombreuses choses positivement. Elle ne se laissait pas simplement allez par les rumeurs. Elle peut comprendre les parents qui voient en l'heur enfant, même les plus fous d'entre eux. Que ce n'est pas leur faute et tant de les protéger. Cela dépend de la personnalité et de ce qu'auraient vécu ceux-ci.

Le félin quant à elle, aime bien rendre service aux autres, ceux qui en ont besoin. Ceux qui le veuillent voir même ceux qui ne le veulent pas. Du moment que ceux-ci montre une envie de se sortir de là. C'est ce côté-là qui poussait la curiosité de la rouquine. Cette personne semblait se refermer sur lui-même, pour une raison qui lui était inconnu. Toutefois, une chose était sure chez la féline. Ce mec était quelque chose ! Il n'avait pas pris peur en la voyant son sa forme, il était même prêt à se battre si cela devait être nécessaire. Ce qui veut dire qu'il était confiant a ces capacités. Ce qui là fit sourire, quelque part, elle sentait qu'il était plutôt fort. Bon, elle n'allait pas aller le confirmé quand même. Mais elle comptait bien prendre son temps pour le découvrir. La jeune fille reposa donc son regard sur le bleuté et repris finalement la parole.

- Ta raison, j'ai bien des gens qui '' m'attendre '' mais j'ai aucune raison de les rejoindre, de toute façon, ils dorment a point fermé. Et franchement parlant, ils s'en tapent pas mal que je sois sortie. L'habitude de mes insomnies, et puis je suis assez vielle pour faire ce que je veux. Alors j'ai bien l'intention de rester et te faire la causette, part ce que tu m'intéresses fortement. - Dit-elle en faisant un clin d'œil.


La jeune femme lui fit un grand sourire puis repensais a ce qu'elle venais de dire. Ses yeux s'ouvrèrent tel des bille et plaça sa main devant elle. Rougissant légèrement part ces paroles qui pouvais très bien être mal compris.

- Je dis ça parce que tu sembles intéressant hein ! Pas que je suis intéressé par toi physiquement ! Enfin, t'es pas mal.. NAnanana !! Cela n'a rien à voir ! Tu avais l'air assez sure de toi quand tu m'as vue sous forme féline, c'est assez rare ! Alors tu dois être assez fort ! Enfin bref ! Je suis juste curieuse ok ! Fait toi pas d'idée chelou !

La rouquine vient secouer sa chevelure un peu gênez puis pris une grande inspiration, pour ce calmée. Une fois après c'être refroidis le cerveau, elle s'Avançais vers le jeune homme. Elle vient s'accroupis pour regarder la tombe de ces parents. Elle joignait ces mains pour faire une petite prière tout simple, histoire de les saluer avant de se relever et regardez le garçon dans les yeux. < ...qu'est que...? > Elle fut, un peut choquer, elle n'avait pas porté d'attentions particulière à ces yeux avant cela. Mais maintenant qu'elle regardais de plus proche, elle remarquais ceux-ci. À la fois magnifique qu'Étrange. Elle avait déjà vu une personne avec des yeux verront, puis toute sorte de couleurs de yeux. Mais elle n'avait jamais vu un œil portant un kanji. Ce dernier était celui représentant 1, cela avait-il une signification particulière ? Était-il touchée part une quel contre technique ?

- ... T'es yeux son un peu étrange, bien que magnifique, mais j'avais jamais vu personne ayant des kanji écrit dans leurs yeux. C'est quoi ?

Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Mer 24 Oct 2018 - 0:37
La jeune femme ne sembla pas vouloir accepter de partir et de laisser Ryû malgré la façon nonchalante dont celui-ci lui avait parlé. Au contraire, elle sembla se prendre de pitié pour lui, ou pour ses parents, peut être les deux, car elle chercha à lui expliquer que des parents, ça aime ses enfants quoi qu'il arrive. Sa vie ne devait pas être la même que celle du Nozomi, et il ne pouvait pas réellement lui en vouloir de penser de façon si rationnelle, car ce qu'avait pu faire le garçon jusqu'à ses seize ans, volontairement ou non, ferait pâlir nombre de ninjas ou de tueurs de sang froid. Il se passa cependant de répondre à cette première tirade. Au fond de lui, cependant, se fût Nibanme qui répondit, mais dans la tête de Ryû...

Si elle savait ce que tu as fait, elle déguerpirait directement ! Ou pire, elle appellerait la police ! J'te jure tu devrais pas parler aux gens, et ceux qui posent trop de question ... zigouille-les !

Ce lascar s'énervait facilement, et cela engendra un léger énervement chez Hatsu, qui serra sa main sur la pierre tombale sur laquelle il s'appuyait. Ce geste aurait pu passer pour une réaction aux paroles de la kunoichi, et le Nozomi espérait que cela n'ait pas été perçu par elle. Elle répondit ensuite à la question sur les personnes l'attendant, ce qui ne ravît pas le jeune homme, car il semblait coincé dans un interrogatoire... Cela aurait pu être pire, au moins il n'était pas dans un poste de police, et puis l'interrogatrice n'était pas moche du tout ...

Raaah ce n'est pas le moment de penser à ça !

Ses pensées n'étaient pas très nettes, et pour cause, il ne parlait pas souvent à d'autres êtres vivants, donc forcément, la moindre interaction sociale pouvait avoir des effets désastreux. D'ailleurs, le fait de s'abstenir de communiquer ne pouvait-il pas, à terme, être pire pour lui ? Il faudrait qu'il y réfléchisse, peut être que des interactions sociales de courte durée pourraient bien se passer ? Quoi qu'il en soit, la fin de la phrase de la féline interpella Ryû, qui n'était pas sûr de bien comprendre. Que voulait-elle dire par "Tu m'intéresses fortement" ? Il réfléchit deux secondes et leva la tête, perplexe. La réaction de la jeune femme fût ensuite assez embrouillée, elle sembla vouloir s'expliquer sur quelque chose qui, au fond, n'avait rien d'ambigu... enfin, presque. Au final, il semblait qu'elle éprouve une sorte de respect, ou tout du moins un intéressement quant à la personnalité du Nozomi. Presque instinctivement, il lâcha, sans trop s'en rendre compte, une phrase en réponse.

Tu as l'air d'avoir des talents particuliers, toi aussi.
Et tu n'es pas désagréable à regarder. Dit-il dans un murmure

Il regretta presque aussitôt ses propos, surtout son murmure qui le fit légèrement rougir, car dans ce genre de situation, faire un compliment était la meilleure manière de se faire une amie, et se faire des amis signifiait devoir sociabiliser, chose qu'il redoutait par dessus tout. Au fond de lui, cela devenait tumultueux, mais le raisonnement était commun, et toutes les voix se mêlaient presque dans leurs idées. Ce fût finalement Hinoe qui parla au nom des trois.

Fais attention à ce que tu ressens, souviens-toi d'Hana.

Cette seule phrase suffit à l'énerver, et intérieurement, il bouillonnait de rage à l'encontre du paranoïaque. Cela remontait à maintenant onze ans, mais il n'avait jamais oublié son premier et seul amour. Il fût tiré de ses pensées par le mouvement que fît la demoiselle, qui s'était approchée pour regarder la tombe. Ryû ne bougea pas d'un pouce, et fût décontenancé quand le kunoichi s'aperçut de son plus grand secret... enfin d'une partie de celui-ci. Ses paroles étaient une nouvelle fois tamisées, car elle fit un compliment mêlé à une question, pour le coup très personnelle. Il ne savait pas quoi répondre, dire que c'était une blessure n'était pas crédible, étant donné qu'elle avait vu le kanji. Il ne restait qu'à inventer une histoire, et mentir était un peu sa spécialité. Il n'était pas question de dire la vérité à une personne dont il ne connaissait même pas le nom après tout.

C'est une longue histoire, je ne pense pas que je devrais t'en parler, je peux simplement te dire qu'il s'agit d'un sceau que l'on m'a apposé plus jeune.

Rester évasif était préférable, c'était en fait une technique chez les menteurs pathologiques. Moins tu étais précis, plus il était difficile de s'imaginer qu'il s'agissait d'un mensonge. Qui plus est, ce mensonge possédait une part de vérité, dans le sens où tous ses problèmes étaient liés à cet œil, d'une façon ou d'une autre, ce qui pouvait être comparable à un sceau, au fond. Néanmoins, les voix dans sa tête étaient au paroxysme de leurs complaintes, et il ne tarderait pas à se produire un changeant de dominant, ça Ryû le savait pertinemment. Il ne pouvait cependant pas conclure la conversation trop brutalement, ou la jeune femme risquerait de suspecter quelque chose de louche. Il posa alors une dernière question très simple.

Au fait, je m'appelle Ryû, mon nom est le même que sur la pierre tombale.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mer 24 Oct 2018 - 2:50

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

La rouquine avait remarqué que ses mots au part avant, avais rendu le jeune homme perplexe. Y a de quoi aussi, c'était quoi son problème de bafouiller des connerie a double sens ? Elle décida aussi de ne plus parler de ces parents, cela semblait être un sujet sensible vue la réaction du jeune homme plutôt. Rien ne pouvait échapper aux yeux du félin. Toutefois, elle ne s'était pas attendue à une phrase de retourne à son bafouillage.

Certes, normalement, elle se sentirait fière, mais la seconde partie bien que très basse. Lui fit un effet différent, de ce fait, elle rougit légèrement. Mais vraiment légèrement.< Alors je ne suis pas '' Désagréable a regardé '' hmm... NAN ! Ce n'est pas temps de pensée à ces trucs débiles ! Reprend toi ma fille ! > au court des réponse a ces questions, la jeune fille l'écoutait attentivement. Elle remarqua toutefois que le jeune homme changeait d'humeur au court des dialogue. Comme si quelque chose le dérangeait ou qu'on lui aurait dit quelque chose de déplacé. Alors que a part elle, il n'y avait personne d'autres.

Le bleuté rétorquaient que ces yeux étaient une longue histoire et que la version court était qu'il s'agissait d'un sceau. Mais notre petite féline n'était pas dupe. Le Coeur du shinobi, c'était accélérer rapidement lorsqu'il avait commencé sa phrase. Miyake était certaine que ce dernier avait menti sur le propos de ces yeux. Cela pouvait bien être un sceau, mais l'histoire derrière tout cela semblais assez étrange. La rouquine plongea son regard dans ceux de ce dernier. Gardant le silence un petit moment jusqu'à qu'il vienne de ce présenté. La jeune fille souris légèrement.

- Je vois, moi, c'est Miyake Kamikage, enchanté Nozomi Ryû... Je ne poserais pas de question sur tes yeux, mais ne pense pas me duper avec ton petit mensonge. J'imagine que ces réellement une longue histoire et que tu ne veux pas en parler. Je ne te forcerais pas, je suis certes curieuse, je ne nierais pas vouloir savoir. Mais je demanderais rien, j'attendrais que tu veuilles bien en parler de toi-même.

La jeune fille tourna les talons, un large sourire aux lèvres laissant échapper un petit soupire. Regardant l'horizon. Elle étira ces bras vers le ciel, réfléchissait a comment elle pourrait aborder la suite. Elle ne comptait pas en rester la, elle était vraiment curieuse, si elle avait raison. Ryû serait un très bon compagnon, cette idée lui ravisait. Franchement, elle avait l'impression de tomber que sûr des idiots incompétent qui pense déjà être suffisamment fort. Pour une fois, elle avait enfin l'impression d'être tombée sur une personne qui avais probablement une force égale a elle.

Ajoutée à cela qu'il avait une personnalité qu'elle avait encore du mal a cernée. Elle est pourtant douée pour remarquer les personnalités des gens. Et pourtant celui-ci qui semble insociable à première, semble principalement à ce forcé a ne pas l'être. Ce qui l'intriguait, quel était sa raison de ce refuge le droit de socialiser ? Miyake décida d'arrêter de ce posé mille et une question sachant très bien que ceux-ci n'auront pas de réponse. Dû moins, pas temps et aussi longtemps que la personne en elle-même ne me raconte pas son histoire. La rouquine se retourna vers le bleuté.

- Je te pose une question, mais si tu ne veux pas y répondre, ces a toi de voir, n'invente juste pas de mensonge d'accord ? - Dit-elle souriante. - Ton problème est si grave pour que tu te refuser de socialiser ? Tu n'as pas envie au fond de toi d'avoir des amies proches a qui parler de tes problèmes, rire avec eux ou t'amuser avec eux ?
Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Mer 24 Oct 2018 - 18:18
Après qu'il se soit présenté, Ryû obtint alors le nom de la féline, qui s'appelait Miyake Kamikage. Il était plus simple de mettre un nom sur un visage, mais c'est en l'entendant que le Genin se rendit compte qu'il ne connaissait pas beaucoup de noms de ses congénères de Kumo. La suite de la phrase eût l'effet d'une bombe à l'intérieur du shinobi, qui devait maintenant ardemment résister aux tentatives de ses personnalités de prendre le dessus. Alors que la jeune femme se retournait, il se cramponna à la pierre tombale de son père, se tenant l’œil droit comme pour refouler sa facette qui voulait prendre le dessus. Néanmoins, il n'avait jamais réussi à en refouler une efficacement, et cela se terminait souvent en drame. Sa pression sur la pierre eût pour effet de la fissurer légèrement. La phrase suivante de la kunoichi arriva, et sa question n'allait pas plaire à Nibanme et Hinoe. Il tenta malgré tout, vainement, de mettre fin à la rencontre.

Tu ne devrais pas rester ... ici !

Il eût du mal à articuler, et commençait à transpirer. La demoiselle n'était sans doute pas faible, mais elle ne s'attendait pas à devoir se battre contre un allié, du moins c'était ainsi que le percevait le jeune homme, car ses personnalités étaient toujours sur le pied de la guerre lorsqu'elles prenaient le contrôle. Finalement, il lui fallut quelques secondes de plus, à peine, pour que toute pression se relâche. Alors qu'un instant auparavant, son cœur battait la chamade, et qu'il transpirait, et était prit de violentes convulsions, tout s'arrêta net. Les yeux grands ouverts, orientés vers le ciel et brillants de la clarté de la lune, on aurait pu voir à dix mètres à la ronde que le kanji de son œil avait changé pour devenir un "deux". Un large sourire se dessina alors sur le visage du Nozomi. Profondément enfoui dans son propre esprit, relayé au second plan, Hatsu s'attendait à une attaque soudaine de la part de Nibanme, croyant que cela pourrait être fatale à son interlocutrice, mais pour une raison bien étrange, il semblait que le colérique ne voulait pas se battre.

Je t'aime bien, la féline ! Tu as l'air intelligente ! C'est parce que t'es un putain de chat que tu arrives à voir et sentir ce qui ne va pas chez nous... chez moi ?!

Il avait plus ou moins crié cette phrase, son visage montrait une certaine haine, mais cette phrase était sans doute la moins violente qu'il ait pu sortir au cours de sa vie, le numéro deux. En fait, Hatsu était plutôt choqué car c'était peut être la première fois qu'au moins une des trois personnalités disait clairement apprécier quelqu'un que le jeune homme côtoyait. Suite à cela, et avant toute réponse de Miyake, le propriétaire temporaire du corps donna un violent coup de poing sur la stèle, de laquelle se détacha un morceau.

Tiens, le padre ! Tu ne m'avais pas manqué !

Bien que rassuré sur la réaction de Nibanme, la première des identité s'estimant béni qu'il n'ait rien fait d'irréparable en possession de son corps, une nouvelle fois, il réalisa cependant que son changement brusque de comportement allait sans doute le faire passer pour un fou, voire choquer la kunoichi. Il n'espérait pas spécialement être ami avec elle, même si elle était intéressante, mais le pire serait qu'elle fasse un rapport à la hiérarchie sur l'état mental de Ryû. Bien sûr, cela pourrait lui valoir de se faire retirer son droit d'être un ninja, mais dans un cas plus extrême, il pourrait être enfermé pour être un cobaye. Cela ne devait pas arriver, et Nibanme ne le laisserait malheureusement pas subvenir. Il ne restait à Hatsu que la prière pour que la jeune femme n'en arrive pas à ça.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mer 24 Oct 2018 - 19:07

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

La féline resta sur la pierre tombale regardant le garçon en face d'elle, comme si elle tentait de le déchiffrer. Les pulsions de son Coeur étaient rapides, elle pouvait sentir que l'air se faisait plus électrique. Elle se dit rapidement que la situation pouvait très vite changer de calme à un combat. Toutefois, elle ne comptait pas partir. Oh sa non ! Elle n'avait pas peur, au pire des cas elle n'avais qu'à le maîtriser pour qu'il se calme. Ce dernier semblait insisté sur le fait qu'elle parte. Il pouvait oublier cette idée.

Alors qu'elle s'attendait à quelque chose de chaud, tout un coup. Tout était plus calme, les battements du Coeur du bleuté, c'était calmée. Toutefois, la féline avais vu quelque chose d'ouf. < ... Son œil, le kanji a changé !? 2 ? Qu'est que ça signifie > elle fut tirer de ces pensés parts le large sourire se dessina sur les lèvres de son interlocuteur. Elle était plutôt surprise, elle était certaine qu'il n'afficherait pas un tel sourire. Ces alors que ce dernier commençait à lui parler. Sa voix était quelque peu différente, plus vivante et moins douce. Le félin était sans voix, sa tête s'abaissa légèrement sur le coté tellement elle était stupéfaite. Son caractère avait totalement changé, c'était ouf !

- Vo... ?


Elle ne put vraiment prendre la parole alors que le shinobi en face d'elle donnais un coup violent sur la tombe qui eut pour effet de casser un morceau. Puis il reprise la parole, semblant ne pas parler a elle. Comme s'il parlait a la tombe de ces parents. < il a totalement changé de comportement, on dirait une autre personne ahaha.... Wait une autre personne... ? Il a bien dit '' chez nous '' pour se corriger en moi, sans parler que le kanji a changer... Je ne me fais pas trop d'idée nan ? > la jeune fille perplexe plaça ces doigts en dessous de son menton avant de regarder l'homme avec curiosité

- ... Dit-moi si je me trompe, je suis peu être un peu folle, mais.... Tu n'es pas le propriétaire orignal ? Ou tu moins à celui que je parlais jusqu'ici ... nan ? Si ce n'est pas cas excuse moi, avec ton emmêlement pinceau '' chers nous '' ce changement dramatique de caractère, le kanji, maintenant formant 2 alors que c'était 1 avant...

La jeune fille se tut un moment pour réfléchir encore un peux. Essayent de comprendre, pourquoi a t'elle pensée a une double personnalité en premier ? Il avait trop de changement a la fois. Une personne normale aurais peu être pensé qu'il se serait énervé. Mais pouvant bien attendre les battements de son Coeur. Elle avait très bien attendu celui-ci revenir à un rythme normal, alors que lorsque tu es énervé. Ce n'est pas le cas. Sans parler de tout les différence maintenant présente. Quoi que le garçon pouvait très bien, une fois énerver, devenir calme et changer sa façon d'être....

- Tu aurais une double personnalité ? Alors ca serait pour ça que tu t'empêches de socialiser ? J'avoue que... Ça pourrait faire peur à nombreuses personnes ou te trouver bizarre... Bien que de mon point vue tout monde est bizarre ahahaha !

La fille sourie a sa réplique, elle en connaissait nombreuse des gens bizarre, part exemple ce mec qu'elle avais rencontré qui se comporte comme un chien et viens de renifler. C'est vraiment bizarre quand même ! Sans parler de sa mère qui se comporte comme une gamine sure excité, c'est rare qu'elle la voie être sérieuse à la maison, seulement en mission ou durant des entraînements. Elle reprise son calme et regarda le garçon devant elle, espèrent qu'elle n'avait pas dire que des connerie. Bien qu'elle décida d'en rajouter une couche !

- Dit moi, si j'ai bien raison, tu pourras me traiter de folle après si ce que je dis fait ni sens ni tête ! Mais '' vous '' avez une personnalité très différente ? Une mentalité différente ? Si c'est le cas, ce n'est pas dur de vous différencier ? J'ai attendu parler que lorsqu'on avait des trouble de personnalité, souvent ceux-ci avait des discutions entre eux, comment vous faite ? Je sais que '' vous '' être tout deux Ryû, mais entre vous comment ça se passe ? '' Vous '' vous donnée des surnom ?
Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Mer 24 Oct 2018 - 20:37
La jeune femme tapa dans le mille. Au fond de l'esprit de Ryû, Hinoe et Yokka proposaient allègrement de la faire disparaître ici-même, après tout qui irait chercher un cadavre dans un cimetière ? Hatsu quant à lui réfléchissait à toutes les solutions possibles, n'en trouvant aucune. Peut être était-ce alors la chance qui avait fait que Nibanme était celui qui s'était retrouvé aux commandes ? Il ne paniqua pas même un seul instant, il n'était pas perturbé le moins du monde, et souriait de plus belle. Il commença par une phrase qui cloua le bec des trois autres.

Effectivement, nous sommes deux, tu nous as percé à jour ! Mais il ne faut pas que ça se sache, sinon je vais avoir des ennuis indubitablement !

Il donna un coup amical sur l'épaule de la féline, et les trois autres personnalités firent un magistral "facepalm" mental, car il en faisait trop. Cependant, le fait d'être honnête et de mentionner le fait qu'ils auraient des soucis si elle en parlait était sans doute la meilleure idée possible. Maintenant tout dépendait de l'empathie de l'interlocutrice, qui n'avait pas montré de prédispositions à l'antipathie, jusqu'ici. Cependant, jusqu'ici les rares personnes au courant de ses troubles étaient mortes, elle devenait donc la seule détentrice du secret, ce qui mettait forcément mal à l'aise Hatsu, mais bizarrement pas les autres. Ryû fit quelque pas, tournant ainsi le dos à la kunoichi, et se passa la main dans les cheveux, l'arrêtant au niveau de son front. Il prononça alors les mots suivants, le regard levé vers le ciel, sans se retourner.

Cela ne t'effraie pas, de parler à un fou qui n'est pas seul dans sa tête ?

Son ton avait changé, pour la première fois, on pouvait détecter de l'amusement dans sa voix. Hatsu n'était pas dupe, le colérique n'était pas du genre à vouloir se confier ni à avoir des amis, il jaugeait simplement la féline pour savoir si elle valait la peine de vivre en connaissant une partie de la vérité sur eux. Bien sûr, elle ne pourrait pas se douter des autres facettes et c'était mieux ainsi. Si Nibanme était étrange et dérangé, ce n'était rien en comparaison à Yokka et Hinoe. D'un autre côté, la vie du jeune homme était pleine de secrets et de mensonges, et certains de secrets lui étaient même inconnus. D'ailleurs, ne pouvant agir à l'extérieur, Hatsu se remémora le rêve étrange fait juste avant. Cela pouvait-il avoir un lien avec ses origines ? Pour une raison inconnue, et dans un timing trop étrange, Yokka lui glissa une phrase, qui en disait long et qui ne trahissait rien à la fois.

Ne cherche pas trop les origines de tes problèmes, tu pourrais tomber sur plus de problèmes encore.

Cette phrase laissa la personnalité numéro un médusée, car il n'avait pas parlé du rêve ni de ses questionnements sur ses origines, alors comment celui-ci avait pu viser si juste ? La coexistence les avait rendu si proche, au point que les autres puissent comprendre ce à quoi il pense ? Ou alors le fou furieux en savait plus qu'il ne devrait ?

Quoi qu'il en soit, l'heure n'était pas aux questions existentielles, le problème "Miyake" n'était pas réglé, et cela avait deux issues possibles : des ennuis ou une première amitié pour le Nozomi.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mer 24 Oct 2018 - 21:18

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

L'identité confirma les doutes du félin, qui hocha la tête résolvant les questions de cette dernière. Donc elle ne c'étais pas tromper ! Donc son œil était le signe du changement de personne ? Au moins comme cela, elle pouvais savoir a qui elle avait affaire ! C'est pas trop mal, bien que peux pratiquer quand on tente de le cacher. C'était sans doute une raison qu'il tentait de la cacher. C'était toute même surprenant que ce dernier sois si calme. D'ailleurs, il avait ajouté de ne pas en parler, car il aurait des problème, tout en lui donnant un coup amical sur l'épaule.

- Hmm j'en doute pas

Miyake se posa aucune question pourquoi, sachant très bien la réponse a cette question. Il pourrait perdre son statut ninja, qui voudrait une personne avec une double personnalité. La plupart d'entre eux son traité comme des fous et envoyer à l'hôpital. Du moment que ceux-ci arrive à vivre normalement, il ne devrait pas avoir de problème. Toutefois, ils peuvent être assez spéciaux, certain agressif. Pour l'heure, elle ne voyait pas aucune agressivité chez la deuxième personnalité. Lorsque celui-ci lui posa une question, La rouquinne le regardais étrangement, comme si ça question ne faisait pas de sens.

- Moi ? Avoir peur de toi ? Pourquoi ? Certes vous être deux, et alors ? Je m'en moque, vous pouvez même être 5 ! Au-dessus de ça, je me perdrais.

La rouquine s'approcha du bleuté se plaçant a coté regardant dans la même direction que celui-ci un moment avant de poser son regard sur le vissage de ce dernier. Elle afficha un petit sourire en coin. Elle avait raison, cette personne était vraiment intéressante, d'autant plus que maintenant qu'elle en connais un peu plus. Elle était encore plus impatiente de le connaître !

- De mon point vue, c'est comme si je faisais la connaissance de deux nouveaux amis ? Enfin, si vous voulez bien - Dit-elle en faisant un petit clin d'œil.

Elle s'avança un peu et se retourna pour faire face au garçon, ces cheveux couleurs de flamme, éclairer part les rayons de la lune s'envola au vent. Ces yeux orangés brillaient d'une lueur sérieuse et amicale. Heureusement pour le jeune homme que cette enfant était très ouverte d'esprit, voir même insouciante. Elle a beau se dire ne pas aimer les idiots, mais n'en est-elle pas une elle-même ? Enfin, l'important était que cela ne la dérangeait pas guerre. Elle était même plus qu'enthousiaste a l'accepté tel quel.

- Ça prend toute sorte de personne dans un monde, si tout monde serait pareil, la vie serait d'un ennui ! Enfin, peu importe, tu peux me faire confiance, je ne le dirais pas. Au faite, je peux vous donner un surnom ? Comme cela, je n'aurais pas à dire Ryû 1 et Ryû 2 ahaha.
Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Jeu 25 Oct 2018 - 0:06
La réponse de la jeune femme quant au fait qu'elle n'était pas effrayée fût assez rapide et sincère. Effectivement, elle ne connaissait pas son passé, et elle n'en saurait pas plus concernant sa vie, donc il était logique qu'elle ne risque pas de prendre peur. Le fait qu'elle comprenne que son secret ne doive pas s'ébruiter fût aussi ou soulagement pour Hatsu, là où cela ne semblait pas inquiéter Nibanme, Hinoe et Yokka outre mesure. Puis elle mentionna le fait de devenir amis, et si le premier Ryû avait été aux commandes, il se serait empressé de ne pas lui faire miroiter d'espoirs car cette rencontre serait vraisemblablement un moment unique, qui ne se reproduirait pas fréquemment, bien qu'il puisse se reproduire dans le futur. Néanmoins, le numéro deux était là, et lui se moquait éperdument de dire ... n'importe quoi. Il répondit donc du tac au tac.

Bien sûr, tu me connais déjà mieux que quiconque ! ahah ! Soyons amis !

Cette phrase avait été prononcée avec une grand sincérité, peut être même trop grande ? Mais quoi qu'il en soit, il s'agissait la de la première relation amicale qu'entretenait Ryû Nozomi au cours de sa vie, et au fond il se disait que ce n'était pas si mal. Et puis cela ne l'engageait à rien, au fond, la kunoichi avait sans doute d'autres amis, et elle l'aura vite oublié. Puis vint une seconde fois une question à laquelle le naturel nerveux avait préféré ne pas répondre la première fois, en l'évitant de manière grandiose. Sauf que cette fois-ci, il ne pouvait pas y couper. Hatsu lui dit alors:

Tu ne dois pas lui dire. C'est notre lien, nous appeler Ryû est suffisant, après tout qu'est ce que cela change que ce soit toi ou moi qui parle ? Nous sommes la même personne.

Nibanme savait bien tout cela, et la personnalité principale n'avait pas besoin de lui dire. En fait, pour une raison que même eux ne sauraient expliquer, ces noms étaient des choses que seuls eux se devaient de connaître. Les dire à quelqu'un d'extérieur serait comme l'inviter à entrer dans leur cercle, et ce genre de confiance ne pourrait exister au sein du quatuor. Qui plus est, laisser trop de liberté à un autre être humain quant à son existence risquerait d'irriter les plus dangereux, à savoir Hinoe et Yokka. Mais le colérique le savait bien, et avait tout anticipé, après tout il était le plus intelligent des quatre. Il esquissa un sourire, se voulant un peu gêné et répliqua.

C'est à dire que nous ne nous donnons pas de nom, comme nous ne sommes que lui et moi, nous avons toujours parlé l'un à l'autre, pourquoi devrions-nous nous nommer ?

Il s'arrêta là dans un premier temps, laissant tomber sa main qui était sur son front, le long de son corps. Hatsu étant soulagé de la réponse, il ne trouva rien à redire. Et le propriétaire momentané du corps reprit la parole.

Tu n'as qu'à m'appeler Ryû, nous deux formons un tout, il n'y a pas à nous départager ou à nous nommer, Ryû est le résultat de la cohabitation de nos deux personnalités.

Il termina son dialogue à cet instant, et comme si son travail était accompli, il perdit le contrôle, laissant le kanji tourner au numéro 1 et le réel Ryû reprendre le contrôle. La nuit était profonde, et la fatigue commençait à se faire sentir. Comme cette rencontre semblait avoir calmé les esprits de toutes les personnalités, Hatsu reprit la parole, en commençant à s'éloigner doucement.

Se fût un plaisir de te rencontrer, pour nous deux. L'heure n'est plus aux discussions et je suis prit de fatigue, pourrions-nous reprendre cette discussion une prochaine fois ?

A moins que la féline n'ait quelque chose de plus urgent à lui dire, la conversation toucherait probablement à sa fin.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Jeu 25 Oct 2018 - 0:45

Rencontre Nocturne au cimetière


Kumo


Ft. Nozomi Ryû

La rouquine eue un large sourire lorsqu'elle entendit Ryû acceptée son amitié. Elle qui n'avais que très peux, mais alors vraiment très peux d'amies. Cela ne lui ferait pas de mal, d'autant plus que ce dernier était des plus intéressants. Il lui informa qu'ils ne se donnaient pas de nom ou surnom entre eux. Bien qu'en même temps, c'est clairement normal. < Maintenant que j'y pense... > la fille ris légèrement plaçant sa main dans ces cheveux.

- Ce n'est pas faux ! De toute façon, ça serait louche que je vous appelle différemment si je veux garder le secret ! Ça ferait suspect ! Hahaha

La rouquine remarqua le changement dans les yeux du bleuté, le kanji revenais sur l'un. < j'imagine que Ryû était curieux à mon avis ? Savoir si j'étais un danger pour eux ou pas ? > la rouquine regarda le bleuter reprendre la parole tout en commença à s'éloigner. Le félin le rattrape rapidement se plaçant côte à côte. Elle lui offrait un de ces plus beau sourire, puis lui répondis.

- Moi aussi je suis plus que ravis de vous avoir rencontrée tout les deux, ahh nananan ! De te rencontrer. Héhé, je suis parfaitement d'accord, désoler d'avoir pris de ton temps aussi longtemps. On se rêvera bientôt !

La jeune femme sourit puis avança hors du cimetière, ils étaient tout d'eux arrivée a la sortie. Elle lui fit un signe de la main avant de reprendre sa forme féline et sauté sur un muret. Si elle prenait part là, elle pourrait retourner chers elle plus rapidement sans avoir besoin de passé part la rue principale. Juste avant de passé le mur, le félin regardas derrière elle et s'écria au garçon qui était assez éloigné d'elle maintenant.

- Bonne nuit Ryû !

Une fois dit, elle n'attendis pas la réponse du garçon, puis sautant de l'autre coté. Retournant chez elle éclairer part les rayons de la lune et le vent frais du début d'hivers.

End



Apparence normal - outfit:
 
Apparence Féline:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4308-oshh-kamikage-miyake-est-la-terminee#33243 http://www.ascentofshinobi.com/t4332-le-journal-d-un-felin#33353

Rencontre nocturne au cimetière [PV Miyake]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: