Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Premières rencontres [Saji, Meiyo]


Mar 23 Oct 2018 - 14:57
Peu de temps après ton retour de Kaze no Kuni tu avais fais étalage d'un problème dans la formation des nouveaux ninjas qui n'avaient pas connus les affres de la guerres. Tu avais d'ailleurs commencé par remettre un rapport aux chef Militaire de ce village qui n'est autre que la Mizukage en personne. Posé dans tes quartiers tu etudiais les dossiers des nouveaux ninjas fraîchement engagé par Kirgakure no Sato , il fallait que tu prenne en main une escouade avec des personnes de potentiel afin d'en faire les nouveaux pilier de demain.

C'est donc après avoir feuilleté pendant plusieurs heures et étudié tout les dossiers que tu avais a disposition que tu pris ta décision. La première personne était une évidence pour toi car c'était la seule que tu connaisait réellement d'avant Kiri, un membre de la confrérie des sabreurs. D'ailleurs étonnement le second membre du groupe faisait lui aussi parti de la confrérie des sabreurs , son profil était des plus originaux. Chikara Meiyo ancien guerrier ayant participé a la libération de Mizu no Kuni au prix de beaucoup de choses... Quant a Nobuatsu Saji tu n'avais pas grand chose de son histoire personnelle dans tes dossiers , la seule chose notable était que cet homme était muet. Au moins tu étais sûr que ça voix ne pourrais pas vous trahir. Ton choix fait tu les avait convié dans un restaurant assez huppé dans une salle privé afin de faire les presentations.

Posé tu attendais la venue de tes comparses en commandant un bon vin histoire de patienter.

@Chikara Meiyo @Nobuatsu Saji


Dernière édition par Kōshin no Keisuke le Ven 26 Oct 2018 - 14:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mar 23 Oct 2018 - 18:50
Cela fait un certain moment qu’il est devenu shinobi au service de Kiri. Avec les missions, il a commencé à mieux faire connaissance avec les gens, surtout durant la mission de rang C à laquelle il a été assigné seul. Sa mission consistait à patrouiller à l’intérieur du village, en passant par le marché, le chantier de l’Académie, la maison des retraités, l’école mais aussi certaines maisons pour calmer les chiens qui aboyaient. Il s’est senti plus proche des citoyens de Kiri, et ils semblaient moins distants par rapport à son apparence étrange. Son shôzoku noir l’accompagne toujours, aussi bien que son katana, un sabre légendaire du nom de Baransu, confié par son maître au Pays de la Foudre. Il serait fier d’apprendre que son élève a passé l’Epreuve des Lames et intégré le Clan des Sabreurs avec succès. Saji y a d’ailleurs rencontré un de ses confrères, un certain Chikara Meiyo avec qui il a d’ores et déjà échangé des coups afin de faire plus amplement connaissance.

Depuis ce jour, il s’entraîne sans relâche pour parfaire sa technique du sabre et honorer la position qui lui a été donnée. Il n’a pas rencontré d’autre membre du clan possédant une épée légendaire à l’exception de Meiyo. Il semblerait que le clan ne soit pas aussi rayonnant qu’auparavant et que la Mizukage n’ait pas le temps de s’occuper de la gestion, étant donné qu’elle doit se plancher sur la reconstruction et les affaires diplomatiques du village. Les tensions avec Kumo et Iwa sont suffisamment importantes en ce moment pour motiver son choix. Saji trouve cela dommage mais il comprend. Il espère toutefois trouver un senseï, un chef d’équipe, un maître spirituel qui puisse lui permettre de s’améliorer et lui apprendre la voie du shinobi, le nindô. Il n’a que quelques notions de jutsu apprises sur le tas et appris lors de ses entraînements de kenjutsu au Pays de la Foudre, cependant il est encore loin derrière sur le plan du ninjutsu et de la compréhension de ses arcanes…

Koshin no Keisuke. Le nom du destinateur de la lettre est légèrement familier, mais Saji n’arrive pas à mettre la main dessus. Il pense l’avoir entendu quelque part au détour d’un couloir, au milieu d’une conversation de chuunins. Ils semblaient avoir beaucoup de respect pour lui. Apparemment, un jounin du village de Kiri. Mais autrement, il n’en sait pas plus. Le sabreur muet se lance donc dans l’inconnu en acceptant de se rendre au point de rendez-vous. Un restaurant plutôt luxueux accueillant des clients relativement riches. Cela ne le met pas vraiment à l’aise mais soit. Il pousse la porte du restaurant, regarde de gauche à droite jusqu’à poser ses yeux sur un homme torse nu et tatoué, avec une chevelure impressionnante. Il dégage une certaine présence et un regard qui ne font aucun doute. C’est lui. Leurs regards se croisent. L’homme semble reconnaître Saji qui s’approche de lui avec prudence. Il s’incline pour le saluer avant de prendre position sur une chaise.

A peine quelques secondes se sont écoulées que déjà il entend un autre arriver derrière lui, un homme en kimono qu’il reconnaît…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Mar 23 Oct 2018 - 23:23
« Premières rencontres »



Une fois n'est pas coutume, du courrier sur le pas de la porte. Une enveloppe plus précisément. Cacheté de façon propre, le ninja l'ouvrit délicatement et en sorti son contenu. C'était une lettre de la part d'une vieille connaissance. Koshin no Keisuke. Un rictus apparut. Que pouvait-il bien lui vouloir ? Lui qui l'avait convié il y a déjà quelques jours de ça pour un affrontement. Meiyo s'était rendu sur place mais avait décliné ensuite décliner le duel. Mun semblait bien plus apte pour ce genre de chose…D'ailleurs il se faisait discret ces derniers temps.

Quoi qu'il en soit il était de nouveau convié à rencontrer le shinobi. Invité dans un restaurant chic, il se demanda si son compatriote n'aurait pas flashé sur lui. Il haussa les épaules. Après tout chacun était libre de vivre sa vie comme il l'entendait. Toutefois cette entrevue cachait forcément quelque chose. Il le saurait bien assez tôt. Le sabreur se mit en route et fut rapidement à destination du fait de la proximité de l'établissement par rapport à son domicile.

Ouvrant les portes du restaurant il fut surpris par le coté luxueux. Un repas dans ce genre d'endroit doit valoir une fortune…Il se contentera d'une soupe. L'établissement n'était pas spécialement rempli et il fut rapidement capable de trouver la personne qui l'avait convié à sa table. Il était également accompagné d'un homme vêtu de noir. La vue d'un homme aussi noir qu'un café corsé ne laissa aucun doute sur son identité. Mais que faisait Saji ici ? Coïncidence ? Non. Il était également à la table qu'il devait rejoindre. On l'avait également invité. Pourquoi ? Qu'est ce que Keisuke avait derrière la tête ?... Le bretteur s'avança calmement. Son kimono impeccablement lisse danser au rythme de ses pas. Il salua les deux hommes en s'inclinant poliment.

"Heureux de te revoir Saji-san. C'est également un plaisir Keisuke…Toutefois je m'interroge sur les raisons de ma venue…La dernière fois tu m'a invité pour que je t'affronte. Je doute que le responsable de cet établissement apprécie que l'on saccage l'endroit."

Son habituel second degré était présent. Toutefois on pouvait discerner une pointe de doute mêlée de l'incompréhension. Il regarda Saji. Son attitude trahissait sa méfiance. Lui non plus ne savait pas vraiment ce qu'il faisait ici et c'était compréhensible. Keisuke allait devoir s'expliquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Mer 24 Oct 2018 - 16:23
Le premier homme arrivé était donc Saji le ninja muet, drapé par un manteau semblable à celui de la nuit. C’était sûrement l’homme qu’il te fallait, dans tout le cas ce rendez vous serais une brève mise en bouche pour ce qui allait devenir le véritable test. S’inclinant poliment face à toi, tu invitait le ninja à prendre place à cette table. Tu allais commencer à parler quand intervient le second invité, cet homme que tu connaissais déjà. Poli et discipliné comme une véritable ninja, l’homme pris place à cet table. L’ambiance de ce restaurant était propice au affaire, les espaces étaient clos et chacun pouvait traiter des affaires sans prendre le risque d’être écouté par le voisin où la voisine. C’était pour cela que tu avais choisi ce lieu au style traditionnel dont les lampes au teintes rougeoyantes apaisaient ton esprit. Proposant du vin à tes convives pour commencer, tu réfléchissait à comment ouvrir la conversation à ces deux hommes qui n’avaient aucune idée de pourquoi tu les avais convié dans un lieu aussi luxueux. Non tu n’étais pas venu pour te battre comme pouvait l’imaginer Meiyo.

“Bien le bonsoir, tout d’abord merci d’avoir répondu à mon invitation. Je vais être très bref mes amis, je vous propose juste un combat à mort entre vous et moi…. Non je plaisante ! Plus sérieusement je constate un problème dans la formation des nouveaux ninjas et comme je perçois en vous un potentiel je vous propose directement d’être votre chef d’équipe officiel.”

Entre ces mot tu laissais quelques secondes de pause pour interpeller le serveur et commander une entrée.

“D’ailleurs faites vous plaisir c’est moi qui invite.”


Buvant une gorgée de ton vin tu observais les réactions de tes deux invités. Pourquoi avoir fait tout ce manège pour une simple invitation ?

“J’ai beaucoup de travail disons personnel à vous confier afin de vous améliorer. La seule chose dont il faudra toujours faire preuve c’est de discrétion. J’ai besoin d’un reponse directe et précise.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mer 24 Oct 2018 - 17:27
Aux premières paroles de Keisuke, celui-ci ouvre avec une proposition de combat à mort qui failli faire Saji s’écrouler de sa chaise mais heureusement, le jounin farceur enchaîne rapidement avec un « Non je plaisante » qui ne fait rire que lui. Quant au cœur du shinobi muet, lui il s’est arrêté. Il a été pris par surprise ça c’est sûr. Il écoute ensuite la proposition qui est faite aux deux genins, celle d’intégrer une équipe qui serait dirigée par le jounin. Il s’agit donc de la raison de leur convocation ici. Une proposition qui tombe à pic étant donné que lui-même est à la recherche d’une équipe et d’un senseï pour lui apprendre l’art du ninja. Il connaît certaines techniques du sabre mais il a besoin de peaufiner sa pratique du ninjutsu et de la manipulation de son élément affinitaire. Sûrement il en apprendra beaucoup aux côtés d’un shinobi aussi respecté et expérimenté que Keisuke. Lui, parmi tous les chuunins et jounins du village… l’a choisi lui et Meiyo pour faire partie de son équipe ? Un honneur formidable. Il n’y a donc aucun doute sur sa réponse. D’autant que Meiyo, son confrère sabreur, sera à ses côtés. Il a pu lui-même vérifier sa dextérité au sabre qui ne fait aucun doute. On peut lui faire confiance. Il n’aurait pas pensé à un meilleur coéquipier qu’un frère de lame avec qui il puisse échanger des coups pour parfaire leur technique du sabre. Beaucoup d'avantages à rejoindre cette équipe, reste à découvrir les inconvénients. Reste à savoir: quelle sera exactement la teneur des missions qui les attendent ? Sont-ils risqués ? Leur senseï saura-t-il comprendre leurs points forts et faiblesses de façon à développer leur potentiel au maximum ?

A l’écoute de l’offre, Saji acquiesce puis se tourne vers Meiyo à côté de lui qui offre à son tour sa réponse. Peut-être serait-il plus respectueux de formaliser sa réponse avec quelque chose écrite en bonne et due forme, aussi décide-t-il de sortir son carnet pour écrire un message à destination de Keisuke.

Saji a écrit:
« Keisuke-sama, ce serait un honneur pour moi de rejoindre votre équipe, et suivre ma voie de shinobi aux côtés de Meiyo-san. »

Les dés sont jetés, les destins de ces trois hommes sont désormais liés par des liens officiels. Ils forment désormais l’équipe… Oui d’ailleurs comment s’appelleront-ils ? Ont-il un numéro comme pour les autres ? Le jounin en décidera. Pour l’instant, celui-ci propose de célébrer en se faisant plaisir, car c’est lui qui invite. Saji est ravi. Il le remercie avec un long hochement de tête. Lui qui n’a pas mangé son dîner en venant ici. Mais il ne veut pas jouer les gourmands et se réserve sur sa commande. Un serveur très bien habillé vient les saluer d’une courbette et prendre leur commande à tous les trois.

« Bonsoir, bienvenue ! Avez-vous fait votre choix ? »

Saji regarde la carte qui se trouve sur la table et identifie un plat de gyôzas au bœuf avec une sauce vinaigre de riz noir. Il tend la carte au serveur et montre son choix du doigt. C’est un repas qu’il n’arrêtait pas de manger quand il était gamin. Même maintenant qu’il est grand, ses goûts n’ont pas changé. Une fois la commande passée par les trois hommes, Keisuke reprend la parole en entrant dans le vif du sujet. Il souhaite commencer par leur confier des missions qui nécessitent de la discrétion. Par discrétion, il doit sûrement entendre de l’infiltration ou du moins de l’exploration. Ou encore de ne pas dévoiler d'information confidentielle. Ce n’est pas vraiment un problème pour Saji qui est muet de naissance, donc… Il hoche de la tête pour montrer qu’il prête désormais une oreille attentive. Il croise les bras en écoutant le reste des consignes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Ven 26 Oct 2018 - 10:43
« Premières rencontres »




Ils étaient assis à une table ronde. Chacun pouvait se voir sans difficultés. Ceci permettait entre autres de favoriser les échanges entre les différents intervenants. Keisuke proposa du vin. Meiyo refusa poliment. Ce genre de breuvage n'était pas vraiment sa tasse de thé. L'alcool altérait l'esprit et diminuait les réflexes. Une boisson à proscrire dans l'alimentation d'un shinobi. Le sabreur se contenta de remplir son verre d'eau à l'aide de la carafe mis à leur disposition sur la table.

Le Jônin rompit une nouvelle fois le silence. Il fit une blague qui ne semblait pas être au gout de Saji qui resta tétanisé. C'était étonnant de voir un combattant tel que l'homme en noir se pétrifié lorsque la mort rentre en jeu. Meiyo eut un rictus en coin. Forcé de constater que ce genre de boutade n'était pas vraiment d'un excellent niveau, il faisait toutefois le lien avec les mots du manieur de Senritsu concernant son dernier rendez-vous avec Keisuke. Le ninja blagueur poursuivi sur les différents maux du village tel que la formation des nouveaux ninjas. Meiyo ne pouvait d'être que d'accord. Le blason du village de Kiri s'était terni avec le temps, il fallait le redorer. De ce fait le Jônin se proposa pour être leur chef d'équipe…C'était donc pour cela qu'ils les avaient fait venir ici ? Pour les enrôler dans une équipe ?

Il semblerait que certains souhaite faire bouger les choses. Parfait. C'est exactement ce à quoi Meiyo aspirait. Protéger et servir son village au péril de sa vie. Le sabreur en kimono regarda Saji qui semblait plutôt satisfait de la tournure des choses. Le muet regarda également son confrère épéiste avant de donner une réponse à son futur chef.

"Vous êtes tous deux des hommes de grandes valeurs. Je ferrais en sorte d'être digne de faire partie de cette équipe."

Alea jacta est. – Le sort en était désormais jeté. Il faisait parti de l'honorable équipe de Keisuke. Celui-ci d'ailleurs se manifesta auprès d'un serveur afin de commander une entrée. Après avoir pris les commandes de son chef et Saji. Meiyo signala également sa volonté de commander quelque chose. Le serveur se rapprocha.

"Un bol de soupe Miso s'il vous plait."

L'homme acquiesça en s'inclinant puis reparti. Keisuke enchaina. Cette entrevue n'était pas seulement un recrutement. C'était également un briefing. Il allait effectuer sa première mission en équipe. Toutefois il faudra être discret…Il n'était pas vraiment du genre discret mais il allait devoir s'adapter. Le sabreur prend une gorgée de son verre d'eau.

"Nous sommes prêt Keisuke. Quelles sont les ordres ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Ven 26 Oct 2018 - 14:54
Tandis que chacun des hommes se faisaient face et s'observaient et essayaient de jauger la situation. Le calme d'un restaurant permettaient au hommes de plus facilement se comprendre et encore plus autour d'un verre de vin. Un verre que refusa poliement Meiyo qui restait fidèle à sa répution d'homme droit dans ses bottes. Saji lui se tétanisa lorsque tu évoca un combat à mort contre lui, avait tu mal jaugé cet homme ? Avait-il si peur de la mort ? Sinon il ne serais pas devenu ninja. Dissipant le doute de ton esprit tu repris sourire lorsque tu compris que les deux shinobis avaient acceptés beaucoup plus vite que ce que tu pensais. Redorer le blason de la cité militaire de Mizu no Kuni était ta priorités, tu savais que tu n'hesitera pas à employer tout les moyens afin de réussir. La vie des shinobis n'a jamais été rose, elle est plus teinté d'un rouge écarlate non sans rappeler l'hemoglobine. Tu n'étais pas vraiment fier de toi même car tu venais de mettre ces hommes sur un des chemins les plus tortueux existant. Cependant ses hommes avaient fait leur choix, tu te dois respect chacun d'eux comme tes frères à présent.

Repassant sur une note plus légère, tu regardais le serveur avec sourire lorsqu'il vint vous demander ce que vous desiriez manger. Tu fit signe que tu voulais la même chose que d'habitude, car oui tu es un habitué de ce restaurant au point de connaitre le chef. Chacun des hommes faisaient leur choix et le serveur pris direction des cuisines afin de transmettre les commandes. C'était donc le moment de passer au choses sérieuses.

"Bien. Votre confiance en moi m'honore, je ferais en sorte de ne pas vous décevoir. Tout d'abord sachez que pour le moment cette équipe n'existe pas officiellement, je compte sur votre discretion. Pour ce qui est du premier travail que j'ai à vous proposer : la chose est simple je souhaiterais que vous fassiez un grand tour de l'île principal afin de prendre état de tout ce qu'il se passe là bas. Le but de cette manoeuvre est de constituer un réseau d'information sur lequel on pourrait s'appuyer pour prendre état de toute les opportunités et menace de notre archipel.
Au vu de nos multiples problèmes en internes, les autres pays on peut être pus en profiter pour entrer, la base de l'espionnage en somme. Nous n'avions pas vraiment le temps de nous en soucier et peut être pas de personne assez responsable pour s'en rendre compte. Enfin je m'étale sur le sujet, la mission va être plutôt longue et vous demandera d'être pointilleux dans votre récolte d'information. Bien évidemment je vous demanderais d'être discret comme toujours."


Voyant arriver le serveur avec tout les plats, tu pouvais observer avec delectation ton plateau de sushi et de makis. Remerciant poliement le serveur tu regardais tes deux nouveaux frères d'armes .

"Avez vous des questions ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Ven 26 Oct 2018 - 18:35
Le dîner d’affaires se déroule sans autre blague surprise du brave jounin, et les trois hommes profitent de la rencontre pour s’échanger des formalités au sujet de la proposition d’intégration à l’équipe. Les deux genins viennent d’accepter de rejoindre cette équipe non-officielle dirigée par Koshin no Keisuke. Mais rien n’a encore été précisément dit sur la teneur de la mission. Peut-être auraient-ils dû demander ce qu’ils allaient faire avant même de dire oui ? Probablement. C’est le minimum de prudence dont il faut faire preuve quand on s’apprête à « signer un contrat ». Cependant, il s’agit là d’un enjeu d’ordre citoyen et même national. Ils acceptent pour le bien du village de Kiri qui connaît encore les retombées de la guerre. La reconstruction des zones ravagées, la construction de l’Académie, la formation de nouveaux shinobis, le travail diplomatique avec les traités entre les pays… Beaucoup de choses sur lesquelles il faut s’attabler, mais Keisuke lui veut se focaliser sur la création d’un réseau d’informations autour du village, plus précisément sur toute l’île principale. Cela demandera donc une bonne organisation et une certaine discrétion comme il l’a mentionné en prélude au briefing. Mine de rien, il s’agit d’une grande responsabilité qui est confiée aux deux genins que sont Saji et Meiyo. Ils vont contribuer à renforcer la sécurité du village pour la préserver des dangers qui menacent sa population. En outre, Keisuke mentionne la possibilité que des espions des autres pays auraient infiltré le pays, profitant ainsi de cette période de faiblesse d’une Kiri affaiblie par la guerre et encore en reconstruction. Une idée inquiétante.

Au nom du village dont ils arborent fièrement le symbole sur leur bandeau, les deux genins doivent faire preuve de courage et de discrétion. La tâche qui les attend n’est pas mince, loin de là. Ce n’est pas le type de mission dont Saji a l’habitude. Les seules missions qu’il ait effectuées jusque-là sont des missions de type D et C. La mission D consistait à retrouver un doudou rose égaré ayant la forme d’un éléphant rose avec un tutu pour le rendre à une petit fille relocalisée à cause de la destruction de leur domicile pendant la guerre. Il l’avait effectué en compagnie de son meilleur ami Yuki Kuzan. Quant à sa mission C il s’agissait d’effectuer une patrouille de routine pour veiller à ce que les activités du village se passent bien : surveiller le marché, visiter le chantier de l’Académie, retrouver un retraité disparu, calmer les chiens qui aboient, raccompagner des écoliers orphelins chez eux. En somme, des missions sans enjeu aussi considérable que celui dont ils doivent avoir conscience à présent. L’impact que leur trouvailles vont avoir sur le village est sûrement plus grand qu’ils ne le pensent. Une mission de reconnaissance. Enfin, le début d’une série de « vraies » missions de shinobis, dont le rôle essentiel n’est pas de faire la police mais d’être des unités d’espionnage spécialisées. Il est ravi de pouvoir changer de type de mission.

Tandis que Saji médite sur la portée de la mission qui leur est confiée, le serveur revient avec leurs plats sur un plateau. Le sabreur muet se voit servir son plat de gyôzas au bœuf avec sa sauce de vinaigre de riz noir. Un repas d’enfance dont il raffole toujours aujourd’hui. Mais il ne passe pas encore à table, car la conversation n’est toujours pas finie. Keisuke leur demande s’ils ont des questions. Le muet acquiesce et sort un carnet de sa sacoche, prend quelques instants pour écrire quelque chose sur une page qu’il déchire et donne à son vis-à-vis.

Saji a écrit:
« Avons-nous un délai limite pour l’exploration de l’île ? Quels types d’information avez-vous besoin exactement (i.e. situation des villages, circulation sur les routes, banditisme …), hormis l’identification d’éventuels intrus originaires d’autres pays ? Quelle procédure devons-nous alors observer en cas d’approche de tels individus : interrogation ? Neutralisation ? Arrestation ? Contact des autorités compétentes ? Des détails qui pourraient faire la différence si nous venions à faire face à ce genre de situation. »

Sur ces mots, Saji écoute les réponses avec la plus grande attention. Il écoute aussi si son camarade a quelque chose à ajouter. Puis une fois la conversation terminée, il tourne le regard vers son plat, joint les mains et baisse la tête en silence avant de prendre ses baguettes pour commencer à manger.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Dim 28 Oct 2018 - 19:26
« Premières rencontres »




Cette mission comme cette équipe étaient officieuse…Ils allaient agir dans l'ombre. En temps normal Meiyo se serait indigné d'avoir entendu de telles paroles. Agir comme une milice parallèle au nez et à la barbe du Kage, ce n'était pas sa façon de faire. Mais les temps ont changé, de l'eau à couler sous les ponts. Il n'était plus question de joué à la régulière. Mais pourquoi agir ainsi ? Pourquoi ne pas en informer l'Ombre du village ?...Tout ceci il aurait le plaisir d'en discuter avec Saji une fois à l'extérieur.

Mettant de côté cet aspect suspect, le sabreur écouta d'une oreille attentive le reste du briefing. Il semblerait que la mission ne soit pas très compliquée. Faire une ronde autour de l'île afin d'établir un état de la situation globale. Simple dans le fond mais dans la forme cela allait être une autre histoire. La discrétion allait devoir les obliger de jouer la montre. Ce sera une mission sur la durée. Toute précipitations pourrait entrainer l'échec de l'objectif.

Cependant comment allait-il devoir agir s'ils repéraient un ennemi ? Traiter la cible ? La capturer ?...Une multitude de questions germaient dans l'esprit du bretteur. Le serveur revint apporter tous les mets commandés. La soupe miso en face de ses narines il prit une grande inspiration pour emplir ses poumons du délicat fumets qui s'échappait du bol. Tandis que Keisuke demandait s'ils avaient des questions, Meiyo pensait à son bol de soupe. Au liquide chaud qui allait s'écouler dans son gosier. Saji prit la parole. Façon de parler bien évidemment.

Il avait coupé l'herbe sous le pied de son confrère épéiste. Il avait entre autres demandé quels processus engagés en cas de contact avec une cible ennemis. Il semblerait qu'ils soient tous les deux sur la même longueur d'onde. Meiyo eut un petit rictus satisfait. Il n'avait rien à ajouter, son compère avait posé les bonnes questions. Il prit une gorgée de sa délicieuse soupe lorsqu'il son ami déguster son plat. Comme à l'attendu l'agréable sensation de chaleur donna des frissons au sabreurs. En ces temps froids, rien de mieux qu'une bonne soupe chaude. Il reposa son bol.

"Keisuke…Je n'aspire qu'à une seule chose. Protéger et servir. Les missions officieuses ne me dérangent pas du moment que celles-ci sont validé en amont par l'Ombre…Aujourd'hui quelques soit ta réponse je mets mon épée à ton service mais je dois savoir…Cet ordre de mission provient du Kage ou agis-tu de ton propre chef ?..."

Une question qui peut sembler absurde mais qui a pourtant son importance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Mar 30 Oct 2018 - 8:37
Les deux ninjas face a toi semblaient intriguées par ta demande pour le moins originale. La première mission que tu leur avais confiés était des plus importantes pour la suite des événements malgré qu'elle ne représente pas directement un danger, elle peux potentiellement enchaîner sur un conflit grave. Saji lui semblait être intéressé par la forme de cette opération, comment devait t'il réagir dans tel ou tel cas. C'était un bon départ pour celui qui se révélait être nouveau dans les arts ninjas. En effet plus que la recherche, avoir la bonne réaction face a ces découvertes était le point clé de cette mission. Malgrés de bonne investigations , une mauvaise réaction face au découvertes pourrait rendre tout effort vain. Ce qui était toujours déconcertant chez cet homme était qu'il était vraiment impossible de voir ces réactions.

Meiyo quant à lui était fidèle à lui même, toujours aussi droit dans ses bottes. L'honneur est toujours un point central de son être et sa loyauté envers l'ombre de la Brume était indéfectible. Tu t'attendais à ce genre de réaction de sa part et cela l'honore. Un homme comme lui on en fait plus depuis longtemps. Satisfait de ton équipe tu affichais un sourire au moment où les plats venaient d'être entamés.

"Bonne question Saji. Cela dépend bien évidemment ce a quoi vous ferez face et c'est a ce moment que votre capacité de jugement va être mise a l'épreuve. Si vous rencontrez quelque chose qui représente directement un danger et aucun autre intérêt, vous faites le ménage dans faire peur au citoyens. Si vous rencontrez une source d'information ennemie comme un espion ou un mouchard, tentez un capture si le temps presse. Dans les autres cas prévenez moi si possible. Je ne veux pas que vous respectiez mes ordres bêtement si ils ne permettent pas d'atteindre l'objectif."

Tu amène ta nourriture jusqu'à ta bouche avant d'adresser un regard a Meiyo. Reposant le met qui te faisait envie, tu pris un regard plus sérieux.

Soit, l'Ombre du village me fait confiance et ma laissé une certaine liberté pour agir. Ta question est légitime Meiyo et prouve ton allégence. J'espère avoir répondu a vos questions sur ce je vous souhaite bon appétit


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mar 30 Oct 2018 - 15:42
Faire le ménage. Une façon très subtile de dire qu’ils ont permis de tuer si jamais ils venaient à être confrontés à des éléments perturbateurs venant se mettre entre eux et l’accomplissement de leur mission. Ils sont donc autorisés à les éliminer si jamais ils ne représentent « aucun intérêt », mais comment juger de l’intérêt d’une personne ? Si elle est en lien avec le bon déroulement de la mission ? Si elle est une personne faible, trop faible pour être inquiétante ? Ou peut-être veut-il dire « sans intérêt » pour qualifier les bandits, ces personnes immorales qui pillent et tuent leurs semblables du Pays de l’Eau. Ou bien toutes ces catégories à la fois ? Difficile de comprendre exactement ce que le jounin souhaite qu’ils fassent derrière ce langage dissimulant une indifférence, un manque de sentiment à l’égard d’une vie humaine ? Ou peut-il s’agir d’une sorte de langage de travail, un code bourré d’euphémismes pour atténuer la brutalité de leurs actions ? Comme dans la guerre où l’on dit que l’on « nettoie la zone », on signifie de façon imagée que l’on va tuer toute âme qui vive dans le périmètre. Le fait que Saji soit plongé dans un tel univers le rend d’autant plus circonspect que lui-même a pour principe de ne pas tuer. Mais peut-être est-ce là ce que Keisuke cherche à évaluer. Sa capacité à être autonome et à faire ses propres choix en situation de mission malgré ses préjugés moraux. Prendre une décision en fonction de la situation, trancher entre le bien de la mission et le bien « moral ». Loin d’être une simple mission de routine, elle vise surtout à évaluer les compétences des genins à être capable de faire preuve de lucidité et faire passer la mission au-dessus de la moralité qui peut entraver leurs actions, si nécessaire. Il craint d’être amené à l’une de ces circonstances où l’intérêt de la mission entrerait en conflit avec ses principes moraux. Il espère que cela n’arrivera jamais et que les deux coïncideront. Leur « capacité de jugement sera mise à l’épreuve », d’après les propres mots du jounin. Il n’y a aucun doute, cette mission a pour but de voir comment ils réagissent en situation réelle, s’ils sont capables de mettre de se dire s’il faut faire passer la mission en priorité. Keisuke ne veut pas « qu’ils respectent les ordres bêtement s’ils ne permettent pas d’atteindre l’objectif » donc il est tout de même conscient de cette éventualité d’un conflit éthique…

Ce qui le rassure en revanche, c’est que son coéquipier soit sur la même longueur d’onde, ils se comprennent d’une certaine manière, depuis qu’ils ont échangé des coups et se sont présentés l’un à l’autre. Il leur a suffi de quelques minutes pour savoir de quel acier l’autre était fait. Meiyo n’est pas de ces hommes qui se laissent emporter par la brutalité mais il s’arrête pour réfléchir sur chacune de ses actions sur le plan moral. Tuer est facile, et le plus souvent, satisfaisant. Mais c’est justement une tentation qui nous lie encore à la bête sauvage, à l’animalité qui nous définit en même temps que l’humanité. Depuis, nous avons évolué. Seulement, il faut éviter de se laisser faire par nos pulsions, sous risque de devenir pire que nos ennemis. Pire qu’un brigand, pire qu’un barbare, pire qu’un animal.

Quant à Keisuke, Saji ne sait rien de lui, ce qu’il a fait dans le passé, sa personnalité, ses capacités… Rien. Pourtant il a accepté de le suivre, moins parce qu’il admire l’homme que parce qu’il a le sentiment qu’il pourrait lui apporter quelque chose… Quelque chose d’encore plus précieux que l’apprentissage de techniques ou la compagnie d’un maître. Ce n’est qu’une intuition. Une aura émane du jounin qu’il ne pourrait s’expliquer. Il a vécu de nombreuses choses cela se sent. Il se peut qu’il ait une influence sur lui sur le futur, qu’il le transforme, qu’il lui donne plus de matière à réfléchir sur son parcours, lui permette d’évoluer au stade supérieur tandis qu’il serait resté à l’état de cocon s’il s’était préservé dans ses convictions morales. Parfois, il faut accepter de prendre des risques, de se confronter au mal pour combattre le mal. Malgré la moralité douteuse de leur nouveau chef d’équipe, il accepte tout de même, curieux d’en apprendre plus sur lui-même et des limites de son intégrité.

Saji dépose son couvert sur la table après avoir fini son plat, il fait une courbette pour remercier Keisuke et saluer Meiyo puis se retourne pour quitter le restaurant, le cœur plein de doutes, mais en même temps excité par cette nouvelle épreuve qui les attend. Une fois dehors, il attend Meiyo à la porte pour discuter plus en profondeur sur les tenants et aboutissants de la mission. Son coéquipier lui propose de trouver un nouveau moyen de communication plutôt que par papier, et il a tout à fait raison. Pour mieux travailler à deux ils vont avoir besoin d'être plus efficaces. Saji acquiesce et lui dit de le retrouver aux portes du village demain pour continuer la discussion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Mer 31 Oct 2018 - 20:20
« Premières rencontres »




Saji s'était interroger sur la démarche à suivre en cas de contact avec l'ennemis. L'esprit martiale de Meiyo lui intimait d'éliminer toutes menaces potentielles envers le village. Toutefois il savait également conscience que la récolte d'informations passait par la capture de cible ennemis. Il avait souvent mis fin au jour d'hommes et de femmes au combat mais n'avait jamais vraiment soutiré des informations. Espérons que Saji ai plus d'expérience dans le domaine. Keisuke répondit clairement à la question. Il fallait agir avec discernement. Une réponse qui convint le sabreur.

Cependant Meiyo souhaitait que le Jonin joue carte sur table et dise clairement si la mission était chapotée par le Kage. C'était plus ou moins le cas. Disons qu'il avait carte blanche sur ce coup-ci. Le bretteur fit une d'approbation de la tête. Le ninja termina sa soupe miso quasi en même temps que son confrère sabreurs qui disposa. L'homme en kimono se leva à son tour et remercia Keisuke pour cette entrevue. Il était temps de se mettre au boulot, le village avait besoin d'eux. Il passa la porte du restaurant. A l'extérieur Saji avait attendu sagement son camarade. Il appréciait cet homme pour sa simplicité et son esprit d'équipe.

"Bon, nous avons toutes les cartes en mains. C'est maintenant à nous de jouer Saji. En revanche…Ne le prends pas mal camarade mais communiquer par papier va me sembler compliquer dans le feu de l'action…J'ai entendu parler d'un langage parlé via des signes. Cela risque de prendre du temps avant d'en connaitre toutes les ficelles mais avec du temps on s'en sortir qu'en dit tu ?"

Le sabreur muet acquiesça d'un signe de tête. Il sortie un morceau de papier et invita Meiyo à le rejoindre au porte le lendemain pour terminer cette discussion et probablement entamé la mission tranquillement. Les deux hommes se saluèrent poliment et prirent des chemins différents mais ils allaient très vite se retrouver.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Premières rencontres [Saji, Meiyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: