Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Mission rang B / libre] ÉLIMINATION CONFIRMÉE - Ft CHINOIKE KATSUKO


Mar 23 Oct 2018 - 18:53


Élimination Confirmée



Nuiito revenait tout juste du QG de Seichi, car Bellone lui avait proposé après une petite beuverie de faire avancer les choses en allant demander une mission à Kadachi. Il était de leurs devoirs de faire avancé Seichi, que le pays de la pluie ne soit plus la paillasson du monde ninja. Bien que le recousu ne soit pas de la région, se combat le touchait particulièrement, retrouvant certaine similitude avec Kumo dans le gouvernement en place. Le peuple était laisser à son triste sort, tendis que les riches pillaient les dernières ressources du pays avec le consentement du gouvernement, moyennant finance. Seichi étant connu dans la région et possédant de nombreux partisans, les riches familles du pays de la pluie prirent quelques précaution de peur de perdre leurs privilège depuis l'insurrection à Murashigure. Ils enrôlèrent des mercenaires dans le but de protéger leurs intérêts, des milices entière de gens sans fois ni lois, écoutant la voix du plus offrant.

C'est donc après leurs rencontre avec Kadachi, que Nuiito et Katsuko reçurent leur mission. Une mission qui avait pour but l'élimination pur et simple d'un chef d'une des plus grosses famille de Ame no kuni, un dénommé O'Hara Genki . Une personnalité du pays que Nuiito ne connaissait pas personnellement, mais de nombreux rapport lui avait été rapporté à son sujet. Un homme vil ! Ne pensant qu'a lui et aillant commis des actes horrible pour que la fortune de sa famille perdure. D'après les rapports que le recousu avait déjà lu, il serait d'ailleurs la tête pensante aillant mis en place le recrutement de milice entière de mercenaire, pour le compte les riches familles d'Ame no Kuni.

Nuiito était poster au coin d'une rue avec sa collègue Bellone, attendant le top départ pour cet mission qui allait clairement laisser un message sanglant au riche famille du Pays , un message qui serait signé par le peuple et Seichi. Le recousu réfléchissait tranquillement à la mission tout en regardant sa collègue qui semblait faire comme lui. D'une voix calme et sérieuse il dit:


« Tu es prête pour aller punir cet homme ? ... A l'heure actuel il ne doit même pas se douté du châtiment qui l'attend. La voix du peuple va bientôt pouvoir se faire entendre par le biais de la main de Seichi. »


Bien qu'il soit calme, le recousu était presser d'en finir avec ce O'Hara Genki, qui n'était autre qu'une maladie qui rongeait depuis trop longtemps ce pays. Il étant temps de marquer le coup avec cet homme, faisant de lui un exemple pour tout ces bourgeois profitant du bas peuple, tous suivrons cet homme dans le néant, poussé par Seichi qui s'en assurera.




Mission :
 

_________________

ぬいもの- Nuibari Nuiito
Dans la vie, il y a le rêve et le cauchemar; mais il y a aussi le rêve cauchemardesque. Le cauchemar est l'épreuve nécessaire du rêve, sa première incarnation.


Dernière édition par Nuibari Nuiito le Mar 27 Nov 2018 - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish

Mer 7 Nov 2018 - 22:48
Katsuko sortait du quartier général de Seichi avec sa capuche de nouveau enfoncée sur la tête. Elle avait parcouru rapidement l'ordre de mission, il était assez clair. Il s'agissait tout simplement d'assassiner une cible qui leur faisait de l'ombre. C'était l'un de ces nobliaux de pacotille, ces lâches incapables de prendre le côté du vrai pouvoir, de reconnaître leur vrai souverain. Mais qu'importe. Après leur petit passage, ce O'Hara Genki serait silencieux à jamais et ses petits camarades devraient se tenir tranquilles.

« Je suis toujours prête pour tuer. Alors, t'en penses quoi de ce mec ? Et tu as une idée pour le buter ? »

Katsuko réfléchissait déjà à plein régime. Cet homme devait être bien protéger. Il ne suffirait pas de rentrer chez lui et de lui planter un kunai dans l'oeil jusqu'au cerveau puis de se barrer tranquillement. Non, ce n'était pas un de ces va-nu-pieds qui emplissaient les ruelles aux odeurs pour le moins peu agréables.

« Premièrement, je suggère d'aller trouver des informations. Et j'ai une petite idée de qui pourrait nous aider. Un gars avec qui j'ai déjà bossé. Il nous demandera peut-être quelque chose en échange, mais c'est un mec assez discret qui a des hommes à son service. Il a déjà aidé Seichi deux ou trois fois et il fait des affaires dirons-nous. Ça pourrait être une première piste pour essayer d'en savoir plus sur ce O'Hara si t'es ok. »

Écoutant sa réponse qui serait certainement positive -après tout, elle s'en fichait un peu de si elle l'était, elle irait dans tous les cas-, Neiko dirigea ses pas vers le quartier marchand, là où se trouvait la façade apparente du bon monsieur en question. Elle rentra dans la boutique en se tournant légèrement vers le vendeur de «La Fiole d'Argent», un vieillard rabougri à l'air patibulaire.

L'apothicaire ne dit rien, la reconnaissant peut-être, difficile à dire avec son visage tout ridé qui ne devait s'illuminer que lorsqu'il voyait une somme d'argent suffisamment grande, puis emprunta l'issue du fond de la boutique qui donnait sur une petite cour interne. Ils passèrent au travers d'une seconde salle, un genre de sombre bar empli de drogués en tout genre, alcool opium et autres sombres substances à la consommation peu recommandable.

Ils arrivèrent finalement dans un petit couloir qui menait à une porte unique et Katsuko s'arrêta devant, réfléchissant quelques instants en se frottant un peu les yeux. Après une légère hésitation, elle frappa. D'abord trois coups, une petite pause, un coup, nouvelle pause, puis finalement deux coups. Le code qu'avait utilisé le Sendai à leur passage sur place. Elle enleva sa capuche puis ouvrit le battant peu après, invitant d'un geste de la tête son camarade à la suivre à l'intérieur.

« Bonjour, Nakamura-san. J'espère ne pas vous déranger, nous aurions besoin de vos connaissances aujourd'hui. »

L'homme aux lunettes qui était confortablement assit derrière son bureau les observa un moment, silencieux, tandis que la vampirette refermait la porte derrière elle. Il hocha finalement la tête avec un petit sourire, le baron étant visiblement de bonne humeur.

« Oui bien sûr. Installez-vous s'il s'agit de parler affaire. Que nous ayons le temps. J'espère que mon livre vous plait, il faudra penser à me le rendre.
- Cela va de soit, Baron. J'ai bien avancé ma lecture de l'ouvrage, il m'est très utile et intéressant. Je vous le rendrais bientôt, le temps d'en finir la lecture.
- Très bien, très bien. Alors, expliquez-moi ce qui vous amène. Ensuite, nous parlerons du prix. Comme la dernière fois et comme toujours dans mes affaires, mon nom ne quitte pas ces murs, si vous vous faites attrapez, pas un mot sur moi. Le dernier qui m'a trahit l'a... Regretté. »

Il fit un sourire pervers qui aurait pu inquiéter facilement quiconque n'était pas très solide d'esprit, mais Katsuko était une tueuse et ce genre de menace ne lui faisait plus rien depuis longtemps. Elle se tourna alors vers son camarade, lui faisant un hochement de la tête.

« Tu peux tout lui expliquer, je ne sais pas s'il est de notre côté, mais il ne nous trahira pas sur cette affaire-là. »

Le baron eut un petit rire en sortant un carnet et un stylo, semblant prêt à noter. Il attendait désormais simplement les indications du jeune homme face à lui.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Mar 27 Nov 2018 - 21:04


Élimination Confirmée



Le recousu regardait sa partenaire, qui tout comme lui semblait avoir en horreur la petite bourgeoisie du pays. Elle demanda calmement s'il avait une idée pour s'occuper de leur cible, Nuiito y réfléchi un moment et avant même qu'il ait pu proposer quoi que ce soit, sa collègue semblait déjà avoir une idée en tête. Première étape la recherche d’information, elle semblait vouloir faire appelle à une personne avec qui elle avait déjà fait affaire. Elle demanda une nouvelle fois l'avis du recousu mais avant que celui-ci ait le temps de répondre et tourna les talons en direction de la zone marchande.

Sa collègue était du genre à avoir un gros caractère, Nuiito se contenta de la suivre, comme un vulgaire mouton. Il n'était pas fâcher outre mesure, l'idée de faire appelle à un homme qui avait les moyens de les aidés , était réellement une bonne idée. Il fallait juste espérer qu'a l'avenir, les deux aient une vrai relation de binôme. Il ne s'inquiétait pas plus que ça à se sujet, chaque chose en son temps. Sans oublier qu'il faudrait pour tout cela , qu'il donne un peu plus du sien, surtout au vu du rôle qu'il avait jouer dans le groupe.

Nuiito n'était jamais vraiment venu de lui même dans le quartier commerçant, envoyant des sbires à sa place. Sur place l'ambiance était particulière... tout aussi pourri que le coin qu'ils avaient quitter plus tôt. En arrivant devant un vieux boui-boui, Katsuko s’arrêta, sur la devanture il était écrit " La fiole d'argent " . Si Nuiito ne faisait que suivre, il enregistrait dans un coin de sa tête, tout ce qu'il voyait. L'information étant source de puissance.

Le duo entra dedans, une fois de plus le recousu se contenta de suivre, ne faisant que regarder autour de lui. La boutique n'était qu'une façade, se qui se passait derrière était sombre et désolant, un énorme fumoir avait été crée, des gens étaient littéralement entrain de se tuer à petit feu en fumant de l'opium pur, venant de contré diverse.

Finalement ils arrivèrent à destination car sa collègue s’arrêta devant une porte quelque seconde, elle semblait réfléchir, puis elle tapota la porte, les tapotement semblait ressembler à un code, indiquant à la personne dans la pièce qui venait lui rendre visite. Nuiito enregistra le code, peut être que celui-ci lui serait utile à un moment ou à un autre.

En entrant finalement dans la pièce ils furent accueilli par un dénommé Nakamura-san, Nuiito s'inclina pour le salué, une vieille forme de respect, de politesse qui lui restait d'une vie passé. Katsuko et lui conversèrent un petit moment, de chose d'on le recousu n'était pas au courant. A un moment celui que l'on nommera Mr.Nakamura essaya de menacer le petit groupe, en précisant qu'il serait mal avisé d'essayer de le balancer ou tout simplement le doubler. Instinctivement Nuiito sourit, se genre de personne était utile, mais parfois un peu trop confiante sur leur utilité à long terme . Le recousu n'oubliera pas cet homme et du moment qu'il est utile à Seichi celui-ci ne risquera rien.

Par la suite Katsuko introduit Nuiito à la conversation, lui demandant d'expliquer le pourquoi de leur venu ici. En inclinant une nouvelle fois la tête, il dit d'une voix neutre :


« Avant toute chose, il est inutile de vous rappelez que ce que je m’apprête à vous racontez doit rester entre nous, tout comme vous, si nous venions à apprendre qu'une quelconque personne à essayer de nous trahir en divulguant le contenu de notre conversation... Ce n'est pas demain la veille que l'on retrouvera son corps. »


Nuiito fit une petite pause, affichant à son tour un large sourire, tirant sur les points de suture qu'il avait sur la joue gauche. Les traits de son visage en devenait monstrueux et effrayant.


« Bien ... Vous êtes le genre d'homme à avoir bon nombre de contacte, à savoir ce qui se passe à droite à gauche. Vous avez possiblement des informations qui pourrait nous intéresser. Vous connaissez surement un dénommer O'Hara Genki ? ... Nous voudrions avoir quelque renseignement à son sujet, ou se trouve t'il actuellement et avec qui est-il ? Nous voudrions trouver un moyen pour pouvoir converser en privé avec lui. »




_________________

ぬいもの- Nuibari Nuiito
Dans la vie, il y a le rêve et le cauchemar; mais il y a aussi le rêve cauchemardesque. Le cauchemar est l'épreuve nécessaire du rêve, sa première incarnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish

Sam 1 Déc 2018 - 16:35
Katsuko s'était à nouveau tournée vers la bibliothèque comme la fois précédente, laissant son collègue parler affaires. Elle appréciait le lieu l'air de rien, puisqu'il renfermait un nombre certain de volumes attrayants. Si l'homme ne semblait être en rien un shinobi et n'avait l'air d'avoir aucun talent pour le combat, ses étagères étaient un amas de connaissances des plus utiles pour les combattants. Un homme qui savait bien s'entourer.

Le baron, lui, avait reporté son attention sur Nuiito. Il avait déjà vu la vampirette faire ce genre de chose à son premier passage, il en déduisit alors que c'était un comportement habituel de sa part. Il avait également eu la première fois comme preuve qu'elle n'avait rien volé, sans doute comprenait-elle les risques que cela engendrait. Petit sourire satisfait sur le visage, il hochait la tête aux explications du Nuibari.

« Je vous écoute, jeune homme. Voyons, ce n'est pas mon genre. Ce sont les autres qui me trahissent. Le Baron Nakamura a un nom et une réputation qui ne sauraient être ternis. Enfin, dans les milieux qui me connaissent. »

Il eut un nouveau petit sourire, écoutant la suite en reprennant son sérieux. Les affaires arrivaient enfin.

« Je vois, je vois. O'Hara donc. Je sais où il se trouve, pour ses compagnons ce ne sont que des suppositions. Vous pourrez au choix patienter deux heures pour avoir les informations exactes ou partir dès maintenant avec ce que je vous dirais. »

Il fit une petite pause, s'allumant un cigar. Il tira dessus puis fouilla un peu dans ses papiers. Il sortit un carnet. Il en tourna quelques pages puis s'arrêta.

« Voilà. C'est bien ça. Il est actuellement dans son manoir à l'ouest de la ville, près des quartiers nobles. Pour sa compagnie, je suppose qu'il est avec sa famille, peut-être quelques amis, et surtout sa garde personnelle. Il a engagé, depuis les évènements que vous connaissiez bien, notamment ce raffût que vous avez causé sur la place principale, une troupe de mercenaires qui le protègent. Ils sont six de ce que j'ai compris. »

Il tira à nouveau sur son cigare, baillant un peu avant de s'installer plus confortablement dans son fauteuil, ses longs doigts peu charnus tapotant sur l'accoudoir de son fauteuil.

« Mais ce ne sont que des informations générales. Pour les informations plus précises, il faudra patienter comme je vous le disais. Et le prix sera plus élevé. J'espère que vous avez pensé à quelque chose pour moi. »

Tandis qu'il faisait son petit sourire en coin, Katsuko se retourna, regardant un peu son collègue. Elle avait en main un nouveau livre, parlant de Kaze et du dieu du désert. Elle ne savait presque rien sur cette créature, peut-être que les écrits anciens qui se trouvaient ici l'aideraient à comprendre ce que c'était que cette tornade qui avait attaqué Taiyo et lui avait permi de fuir.

« Je ne sais pas ce que tu en penses, mais pour moi, plus on a d'informations, mieux c'est. Pour le paiement... Une idée Pluton ? »

Elle-même n'avait pas encore d'idées précises, mais elle réfléchissait. Ce baron de la pègre avait après tout des goûts, comme tout le monde. Peut-être qu'investir les deux heures qu'ils avaient devant eux leur permettrait d'en savoir un peu plus et de trouver le paiement adéquat.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Ven 18 Jan 2019 - 13:10
Son collègue semblait pensif, ne trouvant apparemment pas de solution à ce paiement qui devrait avoir lieu. Réfléchissant un moment avec lui, elle soupira un peu en trouvant finalement une solution qui devrait convenir à l'homme qui aidait Seichi depuis un petit moment maintenant.

« Hmmmm... Nous avions prévu une somme mais je pense qu'elle ne suffira pas, la voici tout de même. »

Sortant la bourse qu'elle avait préparée renfermant un beau petit pactole, la nukenin ne venant jamais voir cet homme sans un certain paquet d'or, elle la lui posa sur son bureau.

« Disons que c'est un accompte. Ce que je vous propose Nakamura-san, c'est de revenir vous rendre un service, ce que vous voudrez, en échange de votre aide pour ces informations qui sont très importantes pour nous. Alors je pourrais accomplir le travail que vous souhaiterez dans un futur proche, avant la prochaine action de Seichi en somme. Ou dès que je serai libre selon les enchainements. Tout risque d'aller très vite dans les prochains mois je pense. »

Hochant un peu la tête comme pour renforcer ses pensées, la vampirette se tourna vers le baron qui semblait un peu septique. Il avait perdu son sourire narquois pour une moue peu convaincue.

« Moui. On m'a promit mieux. Mais nous sommes en affaires depuis un certain temps maintenant, je pense que nous savons tous très bien que vous reviendrez ici, de gré ou de force, pour accomplir ce pour quoi j'aurais besoin de bras en plus de tous ceux que je possède déjà. Et jusque là vous vous êtes montrés fiables alors je suppose que tout se passera bien dans le meilleur des mondes. »

Il avait retrouvé son sourire mauvais, sadique. Comme s'il préparait un sale coup. Il était toujours en train d'en faire dans un sens. Ce n'était pas surprenant. Et il aimait bien se donner ce rôle, cette apparence, comme un jeu où il se voulait être le prédateur. Il savait aussi que la jeune femme face à lui était bien dangereuse malgré son apparence enfantine. Chacun ses méthodes, il ne jugeait pas.

« Je vous laisse donc patienter, ici ou dans la salle précédente selon votre préférence. Je vais envooyer mes hommes et nous verrons bien ce qu'ils vous ramènent. »

Il fit alors sonner une clochette et un homme le visage peint en noir sortit d'une seconde petite porte sur le côté quelques secondes après. Inexpressif, il hocha la tête sans dire un mot aux consignes de son maître. Après quelques explications, il dit un seul mot, "Bien", avant de repartir, disparaissant derrière la porte qui se refermait après lui. Sobre, efficace, à voir s'il était aussi rapide sur le terrain qu'il ne l'était pour prendre et comprendre les ordres.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Jeu 28 Fév 2019 - 19:00
Katsuko soupira un peu. L'attente serait longue. Retournant avec son collègue dans la salle précédente, elle l'interrogea rapidement pour savoir ce qu'il en pensé. Ses réponses évasives ne la rassurèrent pas vraiment mais elle soupira.

« Bon, pour le reste, je préfère agir seule si ça ne te deranger pas. L'execution d'une cible dans la plus grande discrétion, c'est mon domaine après tout. Et ça évitera que tu te fasses repérer avec moi. Tant qu'on ne nous associe pas, ça nous donnera un avantage pour nos futures missions. »

Son collègue hocha alors la tête et se retira tandis qu'elle s'installait plus profondément dans le fauteuil qu'elle s'était trouvé entre deux fumeurs de narguilée. Elle avait attrapé un verre de saké au passage au bar et se laissa somnoler, perdant doucement la notion du temps...

Neiko fut réveillée par une main secouant son épaule, l'homme au visage peinturluré était venu la chercher. Sans un mot, il lui tourna le dos et se dirigea vers le bureau du baron, dégageant d'un coup d'épaule un junkie qui traînait sur son chemin, l'envoyant vasler contre un tabouret et s'écraser lamentablement au sol. L'atmosphère de l'endroit était toujours aussi dépravée qu'au premier passage de la tueuse après tout, elle ne s'en étonnait pas spécialement. Elle rentra à nouveau dans le bureau suite à l'homme de main et fit un petit sourire au baron qui avait un carnet ouvert devant lui.

« Bien, Neiko-chan, j'ai trouvé les informations que tu cherchais. Donc... Tout d'abord, les gardes ne sont pas six mais sept. Six hommes de mains stupides dirigés par un cerveau, voilà celui qui s'était caché des connaissances de trottoire. Enfin un cerveau, chacun à sa mesure... Hinhinhin... Les hommes engagés sont des brutes épaisses, ils ont des marteaux et des haches, l'un d'entre eux se bat même à mains nues dès qu'il le peut. Le cerveau quant à lui semble connaître quelques tours de passe-passe à base de raiton et de mokuton. Tu devrais t'en sortir sans trop de soucis. »

La traqueuse hocha la tête doucement, pensive. Elle analysait les informations, essayait de réfléchir à ce qu'elle pouvait emmener comme équipement et ce qu'elle devait éviter.

« Pour ce qui concerne la famille, il a sa femme et ses deux filles ainsi que son père qui est toujours en vie. Lui et sa femme dorment à l'étage noble, les filles le grand père et les invités, actuellement deux familles un peu plus modestes que la sienne, sont au second étage de la bâtisse. Les gardes et les servants sont répartis entre le rez-de-chaussée et les sous-sols. Détail qui vous facilitera la tâche, sa femme et lui ne dorment dans la même chambre que pour s'accoupler, aucun signe d'amour dans ce mariage d'intérêt. Sa femme ne vous fera aucun soucis je pense. »

Il se racla un peu la gorge avant de continuer.

« Pour finir, je vous déconseille de passer par devant ou par derrière, les plus grandes façades sont les plus surveillées. La meilleure entrée est celle qui se trouve sous les combles du côté est, meilleure car plus discrète et cachée en partie par une haie trop grande, et la plus aisée se trouve de l'autre côté du bâtiment mais il y a plus de risques qu'un garde en ronde ne t'aperçoive. Après, libre à toi sur les dangers que tu encoures. Tant que tu en sors en vie pour revenir me servir comme promis, je n'en ai cure. »

Son sourire déplaisant sur le visage, le serpent croisa les bras, attendant les commentaires de la jeune femme qui ne manqueraient pas d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Jeu 7 Mar 2019 - 16:40
Neiko écouta avec attention tous les détails offerts par l'investigation des hommes de main du Baron. Donc pour résumer, six gros bras, un chef de protection qui réfléchit pour eux tous, des serviteurs principalement au premier étage et aux sous-sols avec ces sept là, tandis que la famille et les amis rassemblent quatre personnes plus deux familles. Elle écouta les "conseils" de l'homme en hochant la tête avant de lui sourire.

« Merci bien pour toutes ces informations, je vais pouvoir travailler efficacement grâce à vous. Je reviendrais vous voir dès que possible bien évidemment. À bientôt. »

Nakamura hocha la tête, son petit sourire satisfait ne le quittant pas.

« Bien sûr, bien sûr. Je te trouverai quoi faire d'ici là, ne t'en fais pas, Neiko-chan. »

La vampirette quitta la demeure du malsain sans plus tarder. Elle devait maintenant agir. Si elle l'aurait cru quant aux angles d'attaque s'il n'y avait eu de cerveau pour diriger les six combattants et aurait probablement agit selon ses dires dans ce cas, son existence changeait beaucoup de choses. Et notamment ses choix tactiques. En effet, cet homme avait sans doute prévu beaucoup de possibilités, et il avait sans doute placé des pièges à toutes les entrées possibles et évidentes. Sauf une qui ne l'était obligatoirement pas en journée ou en général, la porte d'entrée. Comment faire des aller-retour si la porte principale était piégée, n'est-ce pas ? Autant d'habitants nécessitaient une certaine logistique pour ce qui concernait le ravitaillement, ce qui impliquait du passage régulier, et donc l'absence de piège pour ne pas avoir de malheureux accidents. Il lui fallait donc un moyen de passer par la porte d'entrée.

À cette pensée, Katsuko eut un petit sourire amusé. Quoi de mieux que de s'infiltrer par là où personne ne s'y attendait ? C'était toujours un véritable plaisir que de tromper le monde. Et pour ça, il lui suffisait de repérer une servante qui faisait des aller-retour régulièrement et de s'en rapprocher. Cela prendrait certainement quelques jours, mais l'homme ne bougeait pas de sa demeure, alors elle avait tout son temps. Être efficace et jouer de vitesse n'étaient pas toujours synonymes, la précipitation ayant conduit beaucoup d'assassins à leur perte. Et aujourd'hui, la vampirette ne serait pas de ce nombre.

Colorant ses cheveux en rouge et changeant de tenue pour quelque chose de plus sobre, s'habillant simplement de vêtements de jute un peu abimés, la demoiselle parti cheveux libres vers la demeure, attendant qu'une servante ne sorte, jouant comme une enfant des rues. un peu de boue et la pluie avaient permi de compléter son déguisement, la rendant plus crédible.

Finalement, une jeune femme d'environ vingt-cinq ans sortit. S'éloignant un peu avec elle discrètement, Katsuko la suivit à travers le quartier jusqu'à celui des boutiques où elle la vit commencer à faire des achats, discutant avec les commerçants. Après quelques boutiques, elle décida alors de lui rentrer dedans littéralement pour attirer son attention, elle profiterait ensuite de ceci pour en découvrir plus sur elle. Se mettant directement à l'oeuvre, elle utilisa la foule pour se faire pousser dessus, ennuyant un peu un homme à l'air brusque qui ne manqua pas de l'envoyer valdinguer sur la servante. S'écrasant à moitié sur elle, elle releva les yeux avant de les baisser, prenant un air gêné.

« Oh, pardon m'dame... »

Apparence approximative après déguisement:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

[Mission rang B / libre] ÉLIMINATION CONFIRMÉE - Ft CHINOIKE KATSUKO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie :: Murashigure
Sauter vers: