Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[MLB] Dépoussièrer le passé [Metaru Itagami]


Jeu 25 Oct 2018 - 4:24

Dépoussièrer le passé

Kumo et alentours

Metaru Itagami


Ordre de mission:
 




Convoquée le matin même au bureau des missions, la Suzuri avait quitté son poste légèrement à contrecœur afin de répondre à cet appel. Elle avait repris du poil de la bête depuis ses déboires et avait déjà effectué quelques missions pour Kumo, avec divers ninjas. Si ses parents étaient très heureux de ce revirement qu’ils nommèrent gentiment « prise de conscience », Akina, elle avait toujours autant de mal à s’habituer à la chose militaire. Arrivée sur place elle fut assez étonnée de voir présente dans la même pièce qu’elle une autre Kunoichi, Metaru de clan ; qu’elle connaissait… plutôt bien.

Elle s’avança, salua et le préposé aux missions et la jeune femme au ventre bombé qu’elle n’avait pas manqué tout en replaçant ses lunettes. L’homme, sûrement plus vielle qu’elle ; leur expliqua ce qu’elles devaient faire ; ne laissant ainsi aucun doute sur le fait qu’elles allaient faire équipe. Après quelques minutes et un acquiescement face aux ordres, les deux jeunes femmes purent se mettre à l’œuvre, commençant, déjç ; par quitter ce bureau, et ce bâtiment. Une fois à l’extérieur ; la Suzuri s’adressa à sa comparse dans cette aventure.

-Je suis contente qu’on puisse travailler ensemble. Lui dit-elle armée d’un sourire joyeux. Les ruines de Shitaderu… ce doit être vieux… Je ne sais pas du tout où c’est… Et pourtant… ça fait un moment que je vis ici. Avait-elle continué en faisant quelques pas dans la rue. Tu sais de quels plans il parlait ? Tu diriges la raffinerie, non ? Interrogea-t-elle la Metaru. Elle ne connaissait pas la réponse à sa première question, mais la seconde question, elle, était plus rhétorique qu’autre chose. D’ailleurs, la jeune femme se demandait combien de temps la blonde allait encore travailler, dans cet état… Ce n’était pas… prudent.

Enfin, s’il y avait bien un endroit où elles pourraient trouver des informations ; c’était sans conteste la Bibliothèque, sur son territoire… Ce qui tombait bien puisqu’elle devait justement dépoussiérer certaines archives publiques du village…



_________________

Akina [akina] n.f - n.p : Qui ressent de la joie en toutes circonstances
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 26 Oct 2018 - 2:09


Fuuuuuu… ça avait été difficile, fort difficile de convaincre le futur papa de me laisser enfin reprendre quelques activités. Je comprenais ses craintes, mais était enceinte, pas mourante, d’autant que c’était ma seconde grossesse ; je n’allais pas aller jusqu’à dire que j’étais une experte en la matière, mais je me rappelais quand même assez bien des périodes qui avaient été les plus pénibles et de celles qui se démarquaient surtout par l’ennui… oui l’ennui ! Dans le sens où je me sentais disponible, mais n’avait strictement rien le droit de faire. Du coup j’avais anticipé. Travaillé à la raffinerie était hors de question à cause des incidents potentiels et surtout de la limaille de fer dans les airs, ne sachant point s’il s’agirait d’une Metaru ou d’une Akahoshi, je ne pouvais me permettre d’exposer cette petite créature à pareilles émanations… donc, il ne me restait plus que la dernière option, celle qui me permettrait de sortir un peu du village et voir des choses nouvelles, m’échapper de ces murs pour me sentir un peu plus libre.
Depuis la veille, j’avais donc fait la demande à la section gérant les attributions de mission de me compter de nouveau parmi leurs effectifs disponibles pour une mission. Là encore, nul besoin de dire, le regard de l’hôtesse était plus que désapprobateur, regard qui s’adoucit lorsque je précisai préférer des missions ne nécessitant pas forcément de tirer mes Kunais de leur sacoche ; après tout en tant que travailleuse civile, j’étais plus que consciente que faire parler les lames n’était pas la seule manière d’apporter sa contribution au développement du village… quoique, même à l’état civil mes activités tournaient par fois autour des « lames ».

Assise auprès du feu crépitant dans la cheminée, je caressais machinalement les cheveux de Kuu qui dormait encore la tête sur mes genoux, lisant un des nombreux documents que j’avais empruntés à la Bibliothèque il y avait déjà quelque mois de cela. Fermant les yeux avant de laisser mon imagination vagabonder vis-à-vis de l’intendante à laquelle j’avais signalé l’emprunt de ces livres, je tachai de me reconcentrer sur le livre que je tenais présentement. Il traitait des différentes affinités élémentaires et de leurs combinaisons connues à ce jour ; bref, un élément de mon arsenal shinobi qui n’avait jamais vraiment été développé. À bien voir mon kit, bien que l’ayant chargé de techniques assez récemment, il s’agissait de jutsus dans ma zone de confort, des éléments s’appuyant sur mon Kekkei Genkai ou sur mes capacités de forgeronne… Ce n’était pas forcément un mal, mais l’impression de n’employer que la moitié de ce don serait véritablement capable mes dons avaient fini par m’intriguer suffisamment pour que j’étudie le sujet… étude qui m’avait mené à un résultat intéressant…

- … Le Shakuton… Murmurai-je en relisant le titre dudit chapitre.


Pour la majorité de ses utilisateurs, il était question d’une capacité innée, mais il y avait un autre moyen de parvenir à l’utiliser, combiner deux éléments bien distincts ; Le Katon… et le fuuton… Ceux dont j’avais été bénie, me concentrant plus sur le Katon m’aidant pour la forge que le fuuton que j’avais un peu de mal à… synthétiser en combat ou dans la vie courante.

Simple, il suffisait de les associer et le tour est joué !... Pensez-vous, j’avais déjà essayé de joindre mes éléments et tenté de me rapprocher de ce qui était dit dans ce fameux document vis-à-vis de cette nouvelle affinité combinée, maiiiiiis… disons que des mèches brûlées ne sont pas vraiment un résultat concluant.
Fermant mon bouquin en entendant ma moindre sonner six heures du matin, je quittai mon petit ange, la gratifiant d’une petite bise sur le front avant de fermer derrière moi. Non il n’était pas encore l’heure du départ pour la fameuse mission, mais c’était l’heure idéale pour commencer à faire des emplettes pour celle-ci. Je ne savais trop combien de temps mon équipier et moi allions y passer, mais au vu de mes récentes envies, je préférais être préparée à ce genre d’éventualités.

-------------------------------------------

Finalement, présente dans la salle où mon coéquipier, qui s’avéra selon les dire du gestionnaire des attributions être une coéquipière devait me rejoindre, je chantonnais un petit paquet en main, jusqu’à ce que quelques coups frappés à la porte brisent le calme qui s’était installé après les quelques questions communes auxquelles je me sentais maintenant l’habitude de répondre : « ça va bien ? /c’est prudent de partir en mission dans cet état ? /vous devriez vous reposer non ? … » ET j’en passais. Ceci dit, quelle ne fut pas ma surprise en remarquant dans l’encadrement de la porte une silhouette plus que familière :

- Ha ! Akina  ! Réagis-je avec allégresse, un sourire sur les lèvres, l’odeur de mes petites pâtisseries encore chaudes remontant à mes narines je lui tendis un des paquet : Manju ou dangos ?

Finalement l’ordre de mission tomba, une fouille des ruines de shitaderu ? Il y avait des ruines d’une précédente ville ? Réfléchissant pendant quelque temps aux dires du shinobi, j’essayai de me faire une idée de ce dont il parlait ; Shitaderu s’étant, je crois, bâtie sur les fondations de Shitaderu, il devait soit y avoir une autre ville qui était mal relatée, ou représentée dans les livres et documentation du continent…

- Ho moi aussi Akina ! Si tu savais… Répondis-je souriante à sa première intervention, m’arrachant à mes pensées pour lui répondre. Mais malheureusement non, je ne sais pas trop à quoi je dois m’attendre concernant les plans de l’ancienne raffinerie de Shitaderu. Fis-je en fronçant un peu le regard, fouillant dans ma mémoire si quelque chose me revenait. Celle que nous Metaru dirigeons actuellement a été bâtie depuis un certain temps certes, mais c’était surtout pour exacerbé les capacités de notre Kekkei… nous avons donc majoritairement été centralisés sur nos propres capacités plutôt que sur les techniques passées… voire celles des autres forges.

Sur le coup je n’en attendais pas grand-chose, les meilleurs d’entre nous étaient capables de directement modeler le métal sans avoir à le passer dans un four ou aux marteaux, mais après mûres réflexions… il n’était pas impossible que les ruines de la cité du savoir disposent d’informations ou de formules pour créer des métaux plus résistants, plus léger ou autre… des éléments que je cherchais à implémenter à la raffinerie pour à croitre notre champ d’action et de création… sans véritablement parvenir à un résultat concluant. Mais pensez-y ! Un métal plus léger, mais plus résistant ; avec un peu de pratique, l’on pourrait même en faire des tenues de combat plus solides pour nos shinobis. De véritables armures sans cette fichue contrainte de poids pour les Non-Metaru.
Dans nos pensées, avançant vers la bibliothèque sans véritablement s’être tous deux concertées ; il était déjà plaisant de voir que nous étions sur la même longueur d’onde ; qui plus était, la Suzuri allait se retrouver dans son élément.

- Bien, je vais fouiller dans le coté géographie et les anciens plans de Kaminari, tu t’occuperas du coté histoire du continent ? Fis-je à son encontre, attendant son OK pour commencer à arpenter les rayons à la recherche d’éléments intéressants pour notre ville perdue… Mais si jamais nous ne trouvions rien ici, il allait falloir songer à s’aventurer dans la réserve souterraine de la bibliothèque…



_________________


Enceinte de 4 Mois 1/2

[ Merci pour le Kit <3 ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1186-metaru-itagami

Dim 28 Oct 2018 - 3:16



Elle observa longuement la blonde, de longues secondes ; avant de replacer sur son nez ses lunettes rectangulaires et de tendre la main vers un dango davantage pour faire plaisir à la Metaru que pour le sien. La Suzuri n’avait pas le palet sucré, ni même salé à vrai dire… Elle et la nourriture, ça faisait deux. Mauvaise cuisinière, si on pouvait parler de cuisine… Elle n’apportait pas vraiment d’importance à « ça ». En fait, s’il y avait à manger, Akina mangeait ; s’il n’y avait rien, elle ne mangeait rien ; basique.

Enfin, la réponse de la cheffe des forges ne la surprit pas vraiment, entre les changements qu’avait subi Kumo, les remaniements et le reste… Il n’était pas si étonnant que cela qu’une partie de son histoire, même récente, fut perdue. D’ailleurs elle se demandait ce que ces ruines avaient à voir avec la raffinerie… Etait l’ancien site d’exploitation ?

-Tu sais… C’est pour ça que je n’aime pas trop les Metaru, en dehors de toi bien sûr. Dit-elle en lui adressant un léger sourire alors qu’elle ouvrait un épais livre à la couverture de cuir, et légèrement passée. D’ailleurs, en la voyant, la Suzuri ne put s’empêcher de se dire qu’il aurait besoin d’un coup de jeune… Ce bouquin. Tous les autres Metaru que j’ai pu rencontrer ne sont centrés que sur eux-mêmes… Soupira-t-elle en parcourant la préface de l’ouvrage à la recherche d’une information pertinente. L’intendante ne voulait pas se montrer désagréable, ni même porter un jugement sur la famille d’Itagami… surtout que sa propre famille n'était pas exemplaire...

Chercher cette information se révélait être assez fastidieux et correspondait littéralement à l’expression « chercher une aiguille dans une motte de foin », et cette motte-ci était bien fournie.

-Si Kaldea était toujours là… elle aurait déjà trouvé. Soupira-t-elle en continuant sa lecture. Cette femme était une traitresse, morte ; certes, mais cela ne retirait rien à son expertise et son savoir. Même si elle n’était pas un exemple de vertu, au final ; Akina ne pouvait s’empêcher de se comparer à elle, au même âge. La traitresse, comme on l’appelait, était déjà une Kunoichi redoutable à cette époque, Akina elle… pas vraiment.

Elle referma le livre qui ne contenait pas ce qu’elle cherchait et le remit soigneusement à sa place avant d’en extirper un nouveau, et de l’ouvrir à son tour.

-Kumo est plus grand que ce qu'était Shitaderu... Ces ruines ne doivent pas être si loin... Ajouta-t-elle en reposant son livre et cherchant un nouvel ouvrage, plus particulier; l'un de ceux -et ils n'étaient pas nombreux- qui relatait l'histoire de Shitaderu depuis... longtemps. Ou alors, ces ruines, si elles sont celles d'une ancienne forge, ou raffinerie... Elles sont peut-être en dehors du village... que ce soit Kumo... ou Shitaderu... Dit-elle pensive. Ce n'était pas illogique, peut-être pour ne pas perturber le quotidien des Shitaderujin cet éventuel complexe avait-il été excentré...



_________________

Akina [akina] n.f - n.p : Qui ressent de la joie en toutes circonstances
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

[MLB] Dépoussièrer le passé [Metaru Itagami]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: