Soutenez le forum !
1234
Partagez

Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien


Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien Empty
Mer 31 Oct 2018 - 0:31
Pas un bruit. Nulle présence. Les iris bleutés se perdent sans raison sur la rue en contrebas, le visage les tenant ne reflète plus cette joie de vivre passée. Au sein du bureau, cela fait un moment déjà que le Hyûga ne fait plus grand chose de spectaculaire pour la Roche. Cloîtré ici, derrière les défenses naturelles du village, Takumi n’arrive pas réellement à faire le vide dans son esprit. Au beau milieu du morne hiver, le pupilles pâles ne sait toujours pas ce qu’il attend. Une déclaration de guerre envers Tetsu ? Une mission d’assassinat ? Les pensées qui ne le quittent jamais prennent la silhouette du plus grand des prestidigitateurs, du plus illustre des escrimeurs. L’amertume est le sentiment qui l’habite. Nul n’aurait jamais pu le vaincre en combat singulier, c’est un fait. Pour l’imposante chevelure de jais, quelque chose se trame au pays du fer. Mais quoi ? Un possible rapport avec cet Homme au Chapeau ? Il est impensable que les samurais aient pu vendre leur âme aux kirijins - ou à quiconque. Les questions fusent à l’image des avalanches que sont susceptibles de vivre les environs, sauf qu’ici, jamais un secours ne vient. Un cas pour lequel la réponse doit être demandée, cherchée, arrachée ? Ce ne serait pas la première fois qu’il vit cela, ce serait même tout l’inverse.

La nouvelle l’a terriblement bouleversé, c’est un fait indéniable. Mais tout comme le printemps qui assoit sa domination sur la neige une fois cette dernière affaiblie, l’espoir sourit aux Hommes. Un rictus innocemment porté par sa fille apparue prématurément. Frêle créature à l’avenir radieux. Mais même pour elle, il ne lâcherait jamais son désir de vengeance. Et quoi qu’il ait pu se passer chez les maîtres du iaido, tout acte connaît une conséquence. Comme l’enfant que l’on punit pour son manque de tenue, c’est bel et bien sa volonté de rétablir la justice qui souhaite s’abattre sur les meurtriers du Sandaime. Une justice bien loin d’être aveugle.

Ne se tenant pas au courant sur ce qu’il s’est passé dernièrement après tout cela, il reste fidèle à lui-même : le Hyûga ne fait confiance qu’à très peu de personnes. Peut-être serait-il temps de sortir de cette léthargie et aller parler stratégie militaire avec quelques puissants shinobis d’Iwa. Enfin, s’il en reste évidemment. En attendant de prendre sa décision, il reste là, assis et observant la vie se faisant sans peine aux rocheuses. Sans peine.

_________________


Dernière édition par Hyûga N. Takumi le Mer 31 Oct 2018 - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien Empty
Mer 31 Oct 2018 - 12:08




の芸術 - Au beau milieu du morne hiver



« La vengeance est une justice sauvage... »

◐Bleach - Creeping Shadows◐

Sonnait le glas du silence ; d’un mort, d’une larme, d’un frisson en dessous d’une trame, d’une rage enfermée tout au fond de son être, dans l’obscurité isolée de son âme. Le soir tremblait frileusement sous sa cape noire d’évêque, le rideau violet s’était déjà refermé, le théâtre du jour s’éloignait des monts rocailleux.

Solitude lunaire, culpabilité exécrable, un sentiment de vide rattrapé par les vomissements de l’esprit misanthropique d’un homme qui jadis, demeurait philanthrope, dont les idéaux bienveillants, s’assombrissaient au fil des jours - empreints d’un certain mysticisme sinistre aux yeux de ses semblables.

Sous un ciel en deuil, qui pleurait des flocons cristallins tapissant le sol d’une candide blancheur, l'ostrogoth conversait avec les géants de la nuit, ces vieux arbres dépourvus de leurs feuillages qui remuaient l’obscurité de leur langage mystérieux.

Sa songerie aimant à le martyriser, s’enivrait savamment du parfum morose qui émanait de son âme talée, que même sans regret et sans déboire laissait la cueillaison d’un rêve au cœur pur qui l’avait dans un lointain temps passé cueilli.

Le corbeau errait donc tel un esprit faucheur, de ses yeux ambrés rivés sur l’immensité blanchâtre que procurait le paysage idyllique hivernal, de sa nappe froide et vierge et, du fond des remous, à l’horizon désert.

« Yoshitsune-sama, votre mort ne sera pas vaine. Je fais le serment de vous venger, au péril de ma vie. » Susurrait-il émotif.

Le fauve s’était lentement adosser contre le tronc d'un chêne séculaire et dénudé, dans les vents qui déversaient leurs larmes, il regardait voguer au loin l’ombre d’une coiffe noire étrangement similaire à celle de son défunt mentor et ami. La clameur des rochers et les embruns d’hiver, accompagnaient en chœur ses papillons noires qui représentaient sa profonde colère. Le Koretsu rejoignit sans attendre cette âme endeuillée qu’il ne connaissait pourtant que de vue, sa réputation le précédant.

« Takumi, je présume ? » Demandait-il intrigué.

Son regard aux nuances automnales se posait et restait figé sur celui du maître Hyûga, un individu qui sur l’instant présent, lui semblait presque étranger, tant il se méfiait de ses pairs de la Roche. Mais qui d’autres que son fils spirituel pouvait être aussi enclin que lui à vouloir venger le Nagamasa ?

« Je suis venu te solliciter afin de rendre justice à Iwa et au Sandaime. » Ajoutait l'indigène en proie à de sinistres desseins.

L’ostrogoth serra durement le poing, contractant sa solide mâchoire, son regard noir et son faciès bestial indiquait avec véhémence, son envie irrépressible de vengeance. Chôgen et maintenant Yoshitsune, cela ne pouvait plus durer, Iwagakure devait impérativement inspirer la crainte et imposer le respect qui lui était dû - quitte à provoquer un bain de sang et une mer de flammes inextinguible. Le Yaoguai se rapprocha légèrement jusqu’à se positionner aux côtés du sosie charismatique de la troisième ombre.

« Quoi que tu ais l'intention de faire, je veux en être. Aussi, nous devons agir sans que le Tsuchikage actuel ne soit au courant, sa nomination me laisse perplexe. » Faisait part l'autochtone au faciès peinturluré.

Le Jônin n’était aucunement du genre à tergiverser, tourner autour du pot ne constituait pas sa manière d’être et d’agir, étant de nature directe et franche. Le barbare paraissait tout ouïe quant aux possibles propositions vengeresses de son homologue. Iwa avait assez versé de larmes, il était temps pour ses guerriers de rendre la pareille en réduisant à néant ses antagonistes.


_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien Empty
Mer 31 Oct 2018 - 17:29
L’ancêtre était rentré de son voyage spirituel il n’y a de cela que quelques jours. Accablé par les importantes nouvelles, la colère l’avait envahit, littéralement. Bien décider à laisser son courroux embraser les cieux et la terre, il ne connaissait qu’un homme de confiance, capable de répondre à ses attentes, à défaut d’être le Kage c’était le jeune maître et actuel fils du défunt...

La porte du bureau s’ouvrit avec force. Le géant dépassant aisément les deux mètres de haut - comme d’envergure - pena a y entrer. La masse difforme était nettement reconnaissable pour son homologue. Eien était de retour au village et c’était définitif. Nul trace de deuil pouvait être visualiser sur son visage, seule une colère infinie brillait au fond de ses pupilles. Son homologue connaissait parfaitement le caractère de l’ancêtre, sa présence n’était pas fortuite.

Son bras épais et veineux tirait une imposante gourde blanche, remplit de Saké. Le jeune maître n’était pas seul, il était accompagné d’un autre membre. Après un simple salut a l’encontre des deux hommes et suivis d’une gorgée de plusieurs litres de sake, un énorme sourire carnassier se dessina sur les lèvres du vieil homme.

— Hyūga Nagamasa Takumi. Depuis notre dernière rencontre j’ai bien réfléchis sur le sujet de nos branches. J’accepterais ce choix mais j’appose une condition qui devrais te plaire. Exterminer l’engeance du fer, le shogun ainsi que l’ensemble des membres ayant pu participer à cette vaste mascarade. Je propose de partir maintenant.

Directe et sans chercher a passer par quatre chemins, il ne restait plus qu’une possibilité.

_________________
Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien 1540940922-tutuc222
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4588-en-cours#35426

Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien Empty
Mer 31 Oct 2018 - 19:34
Ambiance de turpitude fuit. Le calme plat - et pourtant si dérangé - semble s’être arrêté de se démener. La puissance ombragée entre et fait montre de bien des choses. À commencer par la justesse d’esprit. L’homme est là pour une raison bien précise et de ce qu’en constate le jeune maître, l’autre bras armé de la Roche va droit au but : Yoshitsune et la vengeance qui se doit d’en découler. Le sujet est loin de déplaire à son homologue, la discussion prend alors la direction de battre son plein.

Lui-même. Qu’il est malheureux que cette rencontre ait lieu en ces temps troubles. - la fatalité rapproche les hommes dit-on - Tes dires se révèlent être fidèles à ta réputation et ton nom. Cette justice, je la désire tout autant que toi.

La bestialité qui se dégage de son interlocuteur parle pour lui-même. Il est admis qu’à la base de toute ardeur se trouve une raison du cœur d’agir. Si le sauvage a réussi à gagner la confiance de feus les albinos et qu’il se tient aujourd’hui devant le Hyûga, c’est sans aucun doute qu’il a toute la légitimité nécessaire pour agir ainsi et qu’il pèse aussi bien ses mots qu’il doit déchaîner sa fureur sur ses ennemis. Le guerrier tribal et son avis sur le nouveau dirigeant d’Iwagakure no Sato rencontrent un léger hochement de tête. Takumi tire alors sur son kiseru avant de s’exprimer à son tour sur cet individu.

Sans te mentir, il ne m’inspire que peu de choses. Bien que je sois encore targué du titre de bras droit de l’Ombre, je n’ai toujours pas eu une seule discussion avec lui. Pour Tetsu, je pense que ni toi ni moi souhaitons perdre de temps en pinaillages : œil pour œil, dent pour dent.

Un délicat nuage de fumée se dégage devant lui, vient se coller à la fenêtre de son bureau. L’insigne du clan Nagamasa apparait et s’affaisse à mesure que les mots se font entendre.

Ils nous ont pris un leader, nous détruirons leur dynastie.
Ils nous ont pris un père, nous réduirons à néant leurs déités.
Ils se sont attaqués à notre honneur, le leur se verra être effacé.
Ils se sont attaqués à notre symbole, la sentence pointe du doigt leur pays.


Le tout reste clair sans chercher à être mélodieux. Le sang-mêlé se tourne vers le Tourmenteur puis affiche un air frappé par l’envie de désolation. Le questionnement est au rendez-vous bien qu’ultime dans sa prise de parole.

Souhaites-tu emmener ton escadron de la mort avec toi ? Pour ma part, j’ai amené de Hi no Kuni une centaine de guerriers bien dégourdis. Je dirais qu’une dizaine d’entre eux - anciens mercenaires - sont assez puissants pour espérer suivre tes troupes d’élites. - un léger silence, il se tourne vers la porte alors qu’il entend des bruits de pas révélant une présence qui s’approche - C’est un champs de bataille ou une tentative d’assassinat que tu désires ? Le Tsuchikage m’importe peu, si je dois mener une armée jusque Tetsu pour faire comprendre au monde entier que personne ne s’en prend impunément à nous, je le ferais. La discrétion est un fort, être entouré de personnes compétentes l’est tout autant. Je te laisse y réfléchir, nous partirons dès que possible. Cette nuit-même si cela te sied. N’oublies pas que je suis à Konpeki comme chez moi, j’y ai séjourné une partie de l’année dernière, je connais la capitale comme les rues de notre foyer rocheux.

La porte s’ouvre et un géant s’invite à la discussion. La caractère grossier de l’intervention est un tant soit peu laissé de côté quand Takumi constate qu’il s’agit là d’un des anciens membres du conseil Hyûga. Il vient alors se tenir aux côtés de ce dernier puis dépose son regard sur la silhouette de l’Ostrogoth.

N’y vois-tu pas là un signe, Senku de la faune ? - léger rictus, main déposée sur l’épaule d’Eien - Je ne te demande pas ton avis pour les branches, je ne l’ai jamais demandé d’ailleurs. Mais si ce que tu désires est de combattre, prépares toi. Je te contacterais le moment venu, vieil homme.

Patience est de mise, il se doit d’attendre les réponses de non pas une mais deux personnes à présent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Au beau milieu du morne hiver ▬ Senku & Eien

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: