Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Q01. METARU KENSHIN CONTRE KAGUYA SHYKO


Mer 31 Oct 2018 - 22:41

Quarts : METARU KENSHIN contre KAGUYA SHYKO


Quelques semaines après la rébellion populaire qui renversa le Premier Cercle, pouvoir fanatique gouvernant jusqu'alors le Pays du Vent, le nouvel ordre Kazejin cherche définitivement à tourner la page. Afin d'afficher cette volonté et pour des raisons plus politiques, les nouveaux décisionnaires décidèrent d'organiser un événement retentissant : le premier tournoi international où n'importe quel shinobi ou guerrier pourrait participer. En l'espace de quelques jours, la nouvelle et l'invitation fit le tour du Grand Continent et de ses îlots et peu de temps après : des centaines d'inscrits étaient prêts à en découdre en plein coeur du mythique Colisée, bâtisse où les esclaves du Premier Cercle combattaient jusqu'alors.

Les phases de sélections - des batailles dites "royales" entre dix combattants - se succédèrent le premier jour de la semaine du tournoi, et confirmèrent la puissance des shinobis des villages cachés : sur les trente-deux finalistes, quasiment tous étaient Iwajins, Kirijins ou Kumojins. Et le lendemain de leur qualification pour la phase finale, les duels les attendaient, devant des centaines et des centaines de spectateurs venus du monde entier.

En ce jeudi après-midi, les quarts de final démarrent avec toujours différents terrains possibles !

Pour ce combat opposant @METARU KENSHIN et @KAGUYA SHYKO, c'était un composant inédit qui recouvrait le terrain. En effet, grâce aux plantes commandées et extraites les jours passés, de véritables plaques en caoutchouc épais étaient assemblées pour couvrir le sol de l'arène. Les conséquences sont aussi immédiates que logiques : il est inutile pour les futurs combattants d'espérer utiliser le sol pour en faire sortir des techniques, ou par exemple du Doton...

Les combattants entrent alors en scène, encadrés par l'arbitre, @IKEDA SAZUKA, tous acclamés par une foule en délire. Le combat peut commencer !


Voici les règles et indications à suivre :
  • Le combat peut commencer dès le premier tour, donc l'utilisation de techniques est autorisée dès le début !

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 48h pour répondre.

  • Une seule fois durant le combat vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour l'arbitre :
  • L'arbitre peut poster en premier s'il y arrive.

  • L'arbitre peut poster à tout moment s'il le juge nécessaire (les instructions qui lui sont données sont néanmoins simples : empêcher la mort d'un candidat).

  • L'arbitre doit au minimum poster une fois pour annoncer/officialiser le vainqueur du combat.

Règle(s) spéciale(s) pour les spectateurs :
  • Tout personnage non-participant qui s'est réellement déplacé au Colisée (dans les règles) à Kaze no Kuni peut assister à un seul combat à chaque tour.

  • Pour officialiser le fait qu'il assiste au combat, il doit poster une fois (à n'importe quel moment du combat) un RP où il observe l'affrontement.

  • Les participants au tournoi qui perdent deviennent de possibles spectateurs pour les tours suivants (respecter les règles du dessus).

Merci de respecter l'ordre de post suivant :
METARU KENSHIN
KAGUYA SHYKO
L'arbitre de ce combat est : IKEDA SAZUKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Jeu 1 Nov 2018 - 18:41



Nouveau jour de combat, mais fort heureusement, pas pour moi. Non, aujourd'hui comme les autres fois, j'allais arbitrer un combat; une tâche qui me convenait parfaitement et me permettait d'en apprendre beaucoup sur les autres ninjas peuplant les vastes étendues du Yukan. D'autant que l'observation était sans doute le principal fondement de mon réel métier. Enfin, j'étais donc plutôt contente d'arbitrer un nouveau duel, voir de nouvelles choses.

Mais, lorsque je regardai la liste des combattants je me rendis compte que ce duel n'allait pas être si riche d'enseignement que je me l'imaginais. En effet, je devais arbitrer le combat de Metaru Kenshin. Les Metaru... Je les connaissais plutôt bien, ainsi que leur capacité à manier le métal. D'ailleurs, qui ne savait pas; dans le monde, de quoi étaient capables les Metaru, dans les grandes lignes ? Enfin, son adversaire allait compenser. Un Kaguya.

J'avais déjà entendu parler de ce clan à la faculté étonnante. Mais jamais je n'avais eu l'occasion d'en voir un à l'oeuvre. En tant que médecin, ce qu'ils parvenaient à faire de leurs os, à priori, ne pouvait que m'intéresser. J'étais donc relativement impatiente de voire ce "Shyko" en pleine action.

Les deux combattants présents à ma droite et à ma gauche, à bonne distance l'un de l'autre, semblaient prêts à en découdre, alors je ne les fis pas plus longtemps attendre.

-Metaru Kenshin, Kaguya Shyko; saluez vous, et combattez!

Dis-je en m’éclipsant pour rejoindre la place qui m'était réservée en bord de terrain.



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Jeu 1 Nov 2018 - 20:10
Le dernier combat m’avait laissé un goût amer… On ne peut même pas parler de combat puisque mon adversaire, un membre du clan Nara, avait forfait à peine le match commencé. Un Kumojin qui avait refusé de combattre un autre Kumojin dans l’enceinte de ce tournoi… Une véritable insulte. Va-t-il se faire sermonner pour son comportement ? Après tout, il s’agit là de son droit… Le droit d’abandonner, au risque de faire perdre la figure au village. Un droit que nous ne sommes pas censé user ainsi. Ce qui est fait est fait. Aujourd’hui, me voilà à attendre le signal du départ dans la salle donnant sur la nouvelle arène. Cette nouvelle arène est recouverte de caoutchouc, un matériau qui a pour propriété d’être un parfait isolant. Cela signifie aussi que toute technique provenant ou usant du sol sera impossible à réaliser. Heureusement pour moi, je ne possède aucune technique de ce genre. En sera-t-il de même pour mon adversaire ? Peut-être la chance va-t-elle me sourire aujourd’hui. Mais si c’est pour avoir un combat à la déloyale, j’aurai préféré l’affronter sur une arène plus basique. Il n’a y a pas de mérite dans une victoire volée. Il n’y a de mérite que dans une victoire arracher lors d’un combat loyal… Tant que notre vie n’est pas en jeu.

Le bruit des cris et des sifflements s’engouffre dans la pièce part l’entrée en pierre qui donne sur l’arène, raisonnant sur ses murs. La tension monte, l’excitation aussi. Le poing serré, je ferme les yeux et m’imagine le combat à venir.
Kaguya Shyko, membre du clan du même nom. Leur pouvoir spécial réside en le contrôle des os de leur corps. Ils peuvent ainsi les faire pousser extrêmement rapidement et s’en servent pour combattre. Infusé de leur chakra, leur squelette s’en retrouver grandement renforcé. Les cicatrices laissées par les os sortis de leurs elles se referment bien plus vite que la normale. Ils sont la définition même de : un corps devenu une arme.
Un son retentit dans la salle. J’ouvre les yeux puis me relève. Vêtu de ma tenue habituelle de noble – adaptée au combat grâce à une coupe taillée pour ne pas gêner mes mouvements – je me dirige vers la sortie. Le pas de la porte passée, je ressens la même vibration que les deux précédentes fois. L’appel du combat, l’excitation des lames s’entrechoquant. Deux issues possibles : perdre ou gagner. Une seule réalité : la victoire. Bien que mon dernier combat n’en soit pas un, je ne suis pas arrivé si loin pour perdre en si bon chemin.

Mon adversaire sort lui aussi de son vestiaire. Tous deux, nous nous approchons du centre où est déjà présent Ikeda Sazuka, encore elle. Arrivé face à face, je le salue puis le fixe. Que maitrise-t-il ? Ninjutsu, Taijutsu ou Bukijutsu doivent certainement faire partie de son attirail. Dois-je jouer la prudence ? Dois-je en finir le plus rapidement possible ? Durant mon combat contre le Nukenin, j’ai montré trop de prudence… et lui ai laissé une chance de renverser le combat. Je le comprends maintenant. Je ne peux laisser à mon adversaire le privilège du temps.

Le début du combat est sonné. Aussitôt, j’effectue une suite de mudras puis lance une première salve contre mon adversaire. Buffle, Serpent, Chèvre, dix lames de métal se composent autour de moi puis fondent sur mon ennemi.


Tester ses capacités puis l’assaillir.

@Kaguya Shyko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Ven 2 Nov 2018 - 10:44
Ce jour-là était assez spécial pour notre bonhomme. En effet, d'une manière assez étrange, alors qu'il s’entraînait au terrain d'entrainement de Kiri, il allait être rejoins par un messager qui allait lui parlait d'un fameux tournoi au pays du vent. Le chef du clan Kaguya avait été convié à participer pour représenter un peu plus Kiri qui n'avait pas eu beaucoup de participants intéressés. C'était compréhensible, il n'accordait pas beaucoup d'importance lui-même à ce genre d'événement.

M'enfin, il allait quand même accepter, ça pouvait être drôle. Même s'il ne fallait pas trop compter sur une participation très prononcée de la part du verdâtre, je vous rappelle que la seule fois qu'il avait participé à ce genre de choses, c'était l'examen chûnin et encore, il avait abandonné alors qu'il avait encore des chances de gagner.

Bref, le trajet se passa sans encombre. Tout allait plutôt bien et en plus, il allait arriver directement en quart de finale. Allez comprendre ... L'organisation de tout ça ne devrait pas être au top.

Au moment du combat, alors que Shyko se demandait se quoi il allait tomber, il allait avoir une mauvaise blague. Le terrain était une surface en caoutchouc. Impossible de créer sa forêt d'os là-dessus ... et ça imputait une très grosse partie de sa stratégie de combat. Bon bah ça c'était fait ... Il avait un désavantage certain. C'était pas grave, ça passerait au pire ...

Nan, je rigole. Face à cette ironie, le chûnin ne pût s'empêcher d'un poil rire. Il se demandait juste pour le coup pourquoi il s'était embarqué dans cette galère. Surtout lorsqu'il entendit le nom de son adversaire. Metaru ... Le clan de maîtrise du métal. C'était bien dommage de tomber sur un combattant de ce type au premier tour. Naturellement, il n'avait pas l'avantage ... pfff ... Bref, une fois la salutation d'usage faite, il était l'heure de commencer.

Le noble de kumo ne semblait pas vouloir perdre de temps et commençait directement avec une vague de projectiles. Assez tranquillement, Shyko allait donc créer une plaque d'os afin de se défendre. Vous le savez, celui notre bisounours, c'était le fait de pouvoir se protéger qui prévalait et ce n'était certainement pas avec une attaque du genre qu'il se ferait avoir.

C'est donc ainsi que, profitant du fait qu'il n'y avait pas une grande distance entre eux, le kirijin allait en profiter pour se lancer avec un coup direct. Ça permettrait en plus de savoir si ce Kenshin était doué aussi en corps à corps ou qu'à distance.

"- La danse de la clématite à grande fleur ! "

Ce mouvement était l'une des signatures du clan. Elle était à la fois destructrice mais en même temps, ce n'était clairement pas le mieux de ce que pouvait faire Shyko. Une bonne mise en bouche en somme. Enfin, il était temps de connaître la réaction du manieur de métal face à ce coup perforant ...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Sam 3 Nov 2018 - 16:13
Mes projectiles fusent sur leur cible qui crée aussitôt une plaque osseuse rectangulaire en face de lui pour s’en protéger. Une défense qui ressemble à s’y méprendre pour un mur – comme le mien – à la différence près que lui ne peut pas le créer à distance comme un mur classique. Les lames de métal viennent se heurter à la structure osseuse et tombent sur le sol sans un bruit, tandis que la structure se désagrège sous les assauts répétés mais parvient tout de même à le protéger. Aussitôt paré, il enroule ses os autour de son bras droit, le transformant telle une lance, puis s’élance vers moi pour m’asséner une attaque.
La danse de la clématite à grande fleur ?
Voilà donc un nom bien étrange pour une telle attaque. Je prends appui sur la surface en caoutchouc puis m’élance sur le côté, augmentant la distance qui nous séparait avant son assaut, et esquive son attaque.



Dans un même temps j’effectue cinq mudras.


Dix lames apparaissent à nouveau autour de moi tandis que les projectiles précédemment utilisés – qui gisent maintenant sur le sol – se transforment pour former une vingtaine de lames. Les trente projectiles fusent d’un même battement sur leur cible, l’assaillant de tous bords. Cette fois-ci il ne pourra pas utiliser sa plaque osseuse pour se défendre.

Quel mouvement enchainer ? Si ce rythme-là se poursuit, je peux conserver une certaine distance entre nous et éviter le corps à corps, qui sans aucun doute me sera défavorable malgré mon kenjutsu. Je dois utiliser cette atout accompagné d’un élément qui me permettra de faire la différence, comme la surprise par exemple.
Dois-je dévoiler mon armure ? Si mon adversaire possède une charge trop importante que je ne pourrai esquiver, mon armure sera ma seule défense… Mais la sortir maintenant… Orienterait le combat vers un inconnu. Être trop prudent, comme la dernière fois, pourrait me faire perdre l’avantage donné par mon premier assaut.
Voyons donc comment il va se protéger de cette attaque-ci.

Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Dim 4 Nov 2018 - 10:18
Lorsque Shyko attaqua avec sa clématite, il se doutait bien que cela ne serait pas suffisant. Il ne fallait pas rêver non plus, il s'agissait quand même d'un tournoi où il n'y avait pour ainsi dire que des ninjas confirmés ici. Ce ne fût donc pas une surprise lorsque Kenshin esquiva. Cela donnait juste l'information qu'il était aussi adepte d'une certaine forme de combat au corps à corps. Sans doute du Kenjutsu. Cela se voyait à sa manière de bouger, on ne la faisait pas à un spécialiste du combat au corps à corps.

Cependant, visiblement, il ne devait pas être très sûr de lui. Il voulait à tout prix marquer de la distance entre eux. Il devait se penser inférieur dans un combat rapproché. C'était très prudent. C'est typiquement la genre de stratégie que le verdâtre aurait utilisé à sa place, il respectait donc ça. Mais, pour le coup, il devait agir différemment, sachant qu'il était celui qui était en train d'être justement dans l'autre position.

Bref, lorsque Kenshin commença a faire des mundras pour relancer des aiguilles, il fût assez simple pour Shyko d'anticiper et de contrer. Non seulement, il avait vu les mundras mais en plus, il avait typiquement le genre de défense qu'il fallait, son armure osseuse. C'est donc ainsi que, sans trop se poser de question, il allait former cette dernière rapidement pour éviter de subir des dégâts.

Une fois cette phase de défense passée, il allait utiliser une stratégie simple. Premièrement, il envoya un kunai explosif en direction du kumojin comme diversion. Il allait ensuite courir sur le côté en même temps pour éviter que sa position ne soit réellement prévisible afin de sauter sur le mur de l'arène et prendre appui pour ensuite charger avec violence à la droite de son adversaire pour utiliser la nouvelle technique de son répertoire.

La danse de la rose florissante était une attaque assez peu commune. Aussi efficace au corps à corps qu'a distance, même si elle l'était encore plus dans le premier cas. Des os sortaient de la main droite de Shyko pour s'ouvrir, comme une fleure, afin de complètement déchirer et écarter la chair qui avait le malheur de passer par là. C'était typiquement le genre d'attaque qui pouvait faire très très mal si celui qui se la prenait n'avait pas de quoi se défendre. Il était temps maintenant de savoir si ça serait le cas de cet homme, d'autant plus que ça ne serait certainement pas avec le même type que la dernière fois qu'il s'en sortirait indemne ce coup-ci.


_________________


Dernière édition par Kaguya Shyko le Lun 5 Nov 2018 - 19:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Dim 4 Nov 2018 - 23:06
Le Kaguya fait pousser ses os tout autour de son corps. Son squelette a tôt fait de former une armure protectrice sur laquelle viennent se heurter mes lames. Bien qu’elles parviennent à nouveau à la réduire à néant, aucune ne blesse sa cible et elles virevoltent pour s’écraser tout autour du Kaguya.
Ses défenses contrent mes premiers assauts avec une efficacité redoutable.
Même si je parviens à garder une distance de sécurité entre nous, rien ne garantit que je parviendrai à le battre à ce jeu-là. Parviendrai-je à trouver une faille ? Possède-t-il plus ou moins de chakra que moi ? Sur ce point je suis plutôt confiant quant à mes réserves qui sont souvent plus élevés que les ninjas de mon niveau. La force de l’entrainement acharné.

Mon adversaire extrait un kunai de son attirail et le lance dans ma direction. Accroché au kunai se trouve un parchemin explosif, une technique bien classique pour créer une diversion à laquelle j’ai déjà eu affaire lors de mes entrainements avec mes collègues. Qu’elle sera sa prochaine attaque ? Ninjutsu ? Taijutsu ? Ses deux premières techniques se firent sans mudras… Et il n’y a pas de raisons que cela change. Je saute en arrière afin d’esquiver le projectile, qui explose devant moi en créant un épais nuage de fumée et effectue une série de mudras me permettant d’activer ma nouvelle technique. Du métal jaillit sur mon corps et prend aussitôt la forme d’une armure le recouvrant intégralement. Mon torse et mes bras se recouvrent tout d’abord d’une côte de maille sur laquelle vient se poser l’armure proprement dite, le tout formant une protection intégrale sans entraver mes mouvements.


De noble je deviens Samouraï. Dans ma main droite je forme également un sabre. Le combat au corps à corps semble inévitable et bien que je souhaitasse garder cet atout en dernier recours, il ne me laisse guère le choix.

Soudain, je vois mon adversaire courir en direction du mur pour prendre appui sur ce dernier et bondir sur moi. D’un mouvement rapide, je lève mon sabre et me prépare à parer sa prochaine attaque.


Son approche est fulgurante et je parviens à peine à placer mon sabre devant moi pour encaisser le choc de son attaque. De sa paume jaillissent ses os, aussi pointus qu’aiguisés. Sous la puissance du coup, mon sabre se brise et sa paume osseuse continue jusqu’à mon épaule droite. Mon armure cède, les os entrent en contact avec ma dernière protection qui cède aussi sous la pression. La douleur est aussi fulgurante que brutale. A nouveau, je prends appuis sur mon pied droit et effectue un puissant bond vers l’arrière.
Sans ma parade et mon armure j’aurai pu perdre l’usage de mon bras… Ou pire encore.
Je dois l’empêcher de me charger ainsi… Si là ce ne sont que des lacérations n’ayant touché ni artère ni muscle, la prochaine attaque pourrait m’être fatale. Pas de place à l’hésitation, je dois l’utiliser.


Le sol se recouvre d'une couche de métal s'étendant, de laquelle jaillit une forêt de pieux qui recouvre aussitôt la moitié de l’arène. Trois d’entre eux jaillissent pour empaler leur cible tandis que les autres, réparties de manière plutôt disparates, empêcheront toute tentative de charge directe, à moins qu’il ne veuille se transformer en lambeau de chair. J’atterris entre trois pieux, formant une protection autour de moi, puis reforme aussitôt un sabre dans ma main. Je jette un coup d’œil à mon épaule, l’armure qui la recouvrait est maintenant totalement bridée et du sang en petite quantité en jaillit. Rien qui ne puisse me mettre hors combat, mais je ne peux le laisser recommencer une telle opération, au risque d’y perdre plus qu’un morceau de mon armure et du sang. Le souffle court, des gouttes de sueurs perlent sur mon front tandis que mon kimono et mon armure se teintent de rouge.

Cette attaque aurait pu me tuer. La mort... cette mort que je combats depuis ce jour oserait-elle à nouveau chercher à m’emporter ? Jamais. Jamais plus. Jamais je ne la laisserai ainsi me faucher.

Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Lun 5 Nov 2018 - 19:42
C'était assez impressionnant. En combinant la capacité de son clan et sa maîtrise des armes, Kenshin avait réussit à déjouer le coup dévastateur de Shyko. Cependant, il n'avait visiblement pas pu contrer intégralement et la large plaie à son épaule le prouvait. M'enfin, qui pouvait lui en vouloir ? Il n'y avait que très peu de gens qui en serait sorti indemne. Bon, hormis les ninas hors catégorie style Kage et cetera. Et encore que ... ça serait drôle de se battre contre Shiori pour voir si elle était capable de battre Shyko aussi facilement après tout ce temps passer dans un bureau. Encore que ... le chef du clan Kaguya était aussi pas mal devenu un bureaucrate depuis sa prise de fonction, ça compenserait sans doute.

Bref, une fois cette redoutable défense, le noble de Kumo allait montrer un spectacle très peu commun. Une technique spécifique très puissante, clairement. Le jeune homme venait de faire pousser des sortes de piques en métal en prenant appui sur un couche de métal au sol qu'il venait de former. En soit, cette technique faisait beaucoup penser à la forêt osseuse de notre Kaguya préféré. C'était déprimant car lui ne pouvait pas utiliser cette technique ici.

Enfin bref, il ne fallait pas trop perdre de temps à penser et il valait mieux réagir vite, sous peine de sévèrement bouffer. C'est donc par instinct que le verdâtre allait rapidement croiser ses bras autour autour de son corps pour se protéger. C'était passé limite pour le coup. Il fallait faire attention à cette attaque à l'avenir mais heureusement, le reste de son armure l'avait bien protégé.

"- C'est pas passé loin ... T'es plutôt comme mec sans déconner ! "

Ouais, un petit compliment tuait pas, surtout pour quelqu'un d'aussi gentil de base que Shyko. Puis il fallait rendre à césar ce qui lui appartenait, d'autant plus qu'il était désormais entouré de pointes massives qui avait quand même un peu son bras gauche. Beaucoup de gens ne voyait qu'en lui une sorte de gamin bien trop gentil, il était avant tout un ninja reconnu pour ses capacités défensives qui lui avaient valu de ne pour ainsi dire de ne jamais être blessé de manière significative mais ce coup-ci ça serait différent. Pour la première fois, il avait été prêt à encaisser juste pouvoir ensuite tout miser sur une attaque massive.

Il était inutile de se perdre en palabre inutile. Il était maintenant temps de penser à la contre-attaque en profitant de l'avantage offensif que semblait avoir prit notre bonhomme. Il fallait frapper fort et vite ! C'est donc ainsi qu'avec presque la force du berserker qu'il allait se mettre à courir vers son adversaire afin d'enrouler ses os depuis sa main pour retenter une dans de la rose florissante en direction de l'épaule blessé de son opposant. Son autre bras lui faisait atrocement mal et il était même devenu impossible de le bouger mais il devait tenir, il était au bout du tunnel. Il s'en fichait que ses jambes reprennent un peu de dégâts à cause de pieds, il fallait en finir rapidement

Une fois au corps à corps, alors que sa danse venait de finir, il allait encore enchaîner avec la même attaque. Jamais l'on avait pû voir le Kaguya aussi offensif. Il voulait gagner ce coup-ci. Il n'était pas question qu'il agisse encore en pure défense, pour une fois, il se devait de faire honneur à son clan de guerrier. C'est donc ainsi qu'encore après, Shyko allait encore continuer d'enrouler les os mais ce coup-ci vers l'exterieur pour former une sorte de jvelot autour de son bras. Vous l'avez compris, il allait ré-effectuer encore une attaque sous la forme de sa fameuse danse de la clématite. Pour le coup, il ne savait pas si ça suffirait pour gagner mais il l'espérait fortement. Au moins pour une fois, il avait donné de sa personne sans concession, on ne pourrait plus rien lui reprocher.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Sam 10 Nov 2018 - 19:16
Mon adversaire se fait saisir par mes pieux, mais parvient, grâce à son reliquat d’armure, à s’en protéger en partie. Il fonce ensuite sur moi, ignorant totalement le métal tranchant qui l’entoure et se prépare à m’assaillir. Si je ne réagis pas à temps je n’en ressortirai pas vivant. Je la vois, s’approcher devant moi. Je la vois tenter de me faucher. La mort. Cette mort. Mourir ? Vais-je mourir ?

Mon abri de fortune, composé d’un pieu interposé entre nous, se fait briser comme du verre. Je vois son point s’approcher de moi et tente d’esquiver, tout en me protégeant avec mon bras gauche, où mon armure est encore intacte. Je vois ses os sortir de sa main. Sa main s’abattre sur moi. Cette ombre s’approcher. Je bondis en arrière mais ne parvient pas à esquiver en totalité son attaque, qui vient s’abattre sur mon bras protecteur.



L’armure se brise dans un fracas assourdissant, puis vient le contact avec la côte de maille. A nouveau elle aussi se brise, laissant mon bras, nu de toute protection, être à la merci de son coup. Une douleur, faible, me prend au niveau du bras. Un deuxième coup vient m’assaillir, de l’autre main cette fois-ci. La même attaque ? Oui. La même violence. A nouveau je tente d’esquiver en partie afin de me repositionner et d’absorber le choc avec mon bras droit.


A nouveau mon armure se brise sur l’impact, armure définitivement détruite. A nouveau la même douleur, sur mon bras gauche. Mais celle-ci vient se mêler à mon épaule, qui d’un concert, m’envoient un ultime signal. Du coin de l’œil, je remarque que sa première main s’enroule d’une lance d’os, sa danse de la clématite à la grande fleur.


Un ultime bond latéral me permet de me repositionner, évitant son dernier assaut. Je cours à travers mes pieux, me faufilant à travers la forêt de métal afin de créer de la distance. Que suis-je en train de faire ? Fuir ? Non. Je ne peux pas fuir. Mais je ne peux pas combattre. Je ne peux pas gagner ce combat-là. Cette ombre, cette noirceur… Je la ressens, à nouveau. A nouveau je ressens la mort. Mes deux bras et mon épaule me font souffrir. Aucune blessure qui ne soit fatale. Aucune blessure qui ne m’empêche de combattre. Il n’est pas encore trop tard. Trop tard pour quoi ? Fuir ? Combattre ? Ne pas mourir. Ne pas tenter le diable, lui qui a l’air de si bien m’apprécier. Lui qui veut terminer ce qu’il a commencé. Cédant à la peur, je lève la main et m’exprime.

« J’abandonne. »

Ce combat n’est plus le mien. Aujourd’hui n’est pas le jour où la mort viendra me rappeler entre ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Sam 10 Nov 2018 - 23:30



Ce fut un combat fort enrichissant sans doute autant pour moi que pour le Metaru. Savoir de quoi étaient capables de futurs potentiels énemis valaient bien plus qu'une victoire dans ce genre d'endroit, et au moins il avait essayé; et comme j'aimais le dire : connaître ses limites était signe d'une certaine sagesse, et s'arrêter lorsque la cause était perdue n'était pas une honte. Si je ne m'étais pas arrêtée à temps lors de chacune de mes expérimentations... Enfin, tout ceci ne retirait évidemment rien à la victoire du Kaguya.

Ainsi j'étais descendue sur le terrain alors que le Kumojin avait prononcé le mot fatidique "abandon". Sans prêter plus d'attention au ninja de mon village; je m'était approchée de celui aux cheveux verts, singuliers.

-Félicitations Kaguya... Shyko. Prononçais-je à l'attention du jeune homme sur un ton plutôt las. Vous êtes qualifié pour le tour suivant. Voilà, c'était à peu prés tout ce que j'avais à dire, une des trois parties de mon travail ici, et pas la plus intéressante. Le remercier pour l'enseignement qu'il m'avait fourni aurait sûrement était de trop. Et sous les applaudissements du public, je quittais l'arène de caoutchouc couverte de débris métallique. Bien sûr, je savais que ce n'était pas moi que le public applaudissait mais les deux ninjas, et sans doute plus le Kirijin que le Kumojin. Mais ça... je n'étais pas le "public".

Je me demandais si Raizen avait remporté son duel... Ce serait qu'au moins un Kumojin participe à la phase des demis finales...


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 11 Nov 2018 - 16:18
Il avait été rare de voir Shyko si combatif. Lui qui d'habitude était si gentil et si tranquille n'avait pas lésiné sur les moyens pour arriver à ses fins, la victoire. Aujourd'hui, il n'était plus un genin inconscient. Il était devenu chef du clan Kaguya, l'un des plus fiers clan du monde. Il se devait de faire honneur à son sang, c'en était de son devoir. Il prouverait que les gens avaient eu raison de lui faire confiance pour cette tâche, même s'il devait pour une fois se salir les mains.

Bien sûr, il n'avait aucune envie de porter un coup fatal. Il savait que ce combat était surtout une démonstration qu'autre chose et il n'aurait jamais fait de mal à quelqu'un gratuitement comme ça. Cependant, la victoire serait sienne, il en avait décidé ainsi et ce sera le cas.

Kenshin montra encore une certaine maîtrise de l'esquive, c'était sûr. Il avait réussit à s'en sortir sans trop de dégâts, c'était déjà impressionnant mais l'avantage était définitivement au Kaguya. C'était désormais du sens unique et l'issue était désormais claire. Surtout si le Metaru continuait à juste se défendre comme ça.

Ce dernier allait quand même faire quelque chose d'assez inattendu. Après avoir pour ainsi dire fuit dans sa forêt, il allait abandonner, tout simplement. C'était assez choquant ... On ne pouvait pas la faire à quelqu'un ayant des prédispositions sensorielles comme Shyko, il transpirait la peur. C'était rare de croiser quelqu'un avec un esprit aussi troublé ... C'est donc alors qu'il allait être proclamé vainqueur par l'arbitre que Shyko allait poliment prendre la parole.

"- Merci. Et Kenshin ... Si tu continue à n'écouter que ta peur, tu n'as aucun avenir en tant que ninja. Je ne sais pas ce que tu as vécu, mais il va falloir que tu passes outre. Je n'étais pas un adversaire plus fort que toi, il fallait juste que tu ais le courage de m'affronter réellement pour gagner ... "

Ses mots pouvaient être durs, mais pour le coup, le verdâtre ne pensait pas du tout à mal. Il était juste désolé d'avoir gagné de cette façon ...

Après un petit salut respectueux, le kaguya allait ensuite reprendre les directions du vestiaire. Il fallait maintenant qu'il se prépare pour la suite et ça serait sans doute ce coup-ci plus compliqué ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Dim 25 Nov 2018 - 19:01








Tournoi de Kaze - Quarts

METARU KENSHIN contre KAGUYA SHYKO


♫♪ MusicBox ♪♫



Le combat des huitièmes de finale du Tournoi de Kaze, qui avait opposé une manieuse d'arme pour le moins exotique et un maître des insectes, avait offert un spectacle assez divertissant dans son ensemble. Point celui escompté, mais il avait au moins eu le mérite d'avoir été particulièrement sanglant et des plus instructifs sur bien des points. Le séjour dans le sanctuaire sablonneux offrait l'opportunité d'être spectateur de ces rixes endiablées se livrant dans un Colisée dont la grandeur faisait rage. Il était bien dommage que ces querelles se trouvent édulcorées de leur primale substance, à savoir une lutte ne laissant la vie qu'au seul vainqueur ayant terrassé ses innombrables opposants. Le hasard fut le décisionnaire, car des quatre affrontements prenant place, un seul d'entre eux pouvait être admiré. Le champ de bataille était pour le moins surprenant, se voyant recouvert d'immenses plaques de caoutchouc sur son ensemble. Le marmoréen comprit aisément les tournures d'une telle mise en scène, mais trouvait cela désuet car le plus intéressant était de voir ces fameux adversaires combattre. Une illustration parfaite de ce que devait incarner ces deux nations allait se dessiner à l'encre écarlate du sang et dans les échos sauvages d'une bataille mortifère - ou presque.

L'ivoire et le métal se dévoilent, puis se découvrent. Intéressante juxtaposition de deux matières pouvant s'incarner arts, qui manque néanmoins de la noble nitescence sibylline du cristal. Les lèvres esquissent un trait d’intérêt, avant que le marbre vienne reprendre son trône éthéré. Les échanges assassins se poursuivent, faisant montre de ses masques qui s'érodent, se ternissent, puis se lézardent, révélant les nihilistes folies tacites de la mascarade. Ce tournoi était bien étrange, invitant des ennemis à pacifiquement se mutiler pour le plaisir des yeux d'une candide foule en liesse, à livrer les représentations de sourires carnassiers se faisant discrets, à briser les chaines de boites aux secrets se devant d'être préservés envers et contre tout.

Étrange dans ses traits, la toile se poursuivait pourtant comme si de rien n'était. Une main qui se tapissait dans les ombres, organisant ces hérésies éhontées, devait sans aucun doute arborer de bien sardoniques traits laissant transparaître crocs acérés.

Alors qu'un doux carnage aurait pu abondamment abreuver les rivières sanglantes et damnées des enfers, la fin arrive de manière précipitée. Le Hakurei ne s'attendait pas à ce que les règles s’avèrent brisées, mais c'était tout de même un peu court à son goût, même si ce genre de spectacle n'était pas à son goût. Spectacle qui offrait néanmoins des fruits qui pouvaient s'avérer utiles.

L'arbitre ferme le rideau. Le spectacle se termine, mais le suivant se profile à l'orée des horizons désertiques.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4346-topic#33433 http://www.ascentofshinobi.com/t4398-hakurei-monogatari

Q01. METARU KENSHIN CONTRE KAGUYA SHYKO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Quarts
Sauter vers: