Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Q02. KONRAN TENZIN CONTRE HYÛGA TOPH


Jeu 1 Nov 2018 - 5:41

Quarts : KONRAN TENZIN contre HYÛGA TOPH


Quelques semaines après la rébellion populaire qui renversa le Premier Cercle, pouvoir fanatique gouvernant jusqu'alors le Pays du Vent, le nouvel ordre Kazejin cherche définitivement à tourner la page. Afin d'afficher cette volonté et pour des raisons plus politiques, les nouveaux décisionnaires décidèrent d'organiser un événement retentissant : le premier tournoi international où n'importe quel shinobi ou guerrier pourrait participer. En l'espace de quelques jours, la nouvelle et l'invitation fit le tour du Grand Continent et de ses îlots et peu de temps après : des centaines d'inscrits étaient prêts à en découdre en plein coeur du mythique Colisée, bâtisse où les esclaves du Premier Cercle combattaient jusqu'alors.

Les phases de sélections - des batailles dites "royales" entre dix combattants - se succédèrent le premier jour de la semaine du tournoi, et confirmèrent la puissance des shinobis des villages cachés : sur les trente-deux finalistes, quasiment tous étaient Iwajins, Kirijins ou Kumojins. Et le lendemain de leur qualification pour la phase finale, les duels les attendaient, devant des centaines et des centaines de spectateurs venus du monde entier.

En ce jeudi après-midi, les quarts de final démarrent avec toujours différents terrains possibles !

Pour ce combat opposant @KONRAN TENZIN et @HYÛGA TOPH, c'était un composant inédit qui recouvrait le terrain. En effet, grâce aux plantes commandées et extraites les jours passés, de véritables plaques en caoutchouc épais étaient assemblées pour couvrir le sol de l'arène. Les conséquences sont aussi immédiates que logiques : il est inutile pour les futurs combattants d'espérer utiliser le sol pour en faire sortir des techniques, ou par exemple du Doton...

Les combattants entrent alors en scène, encadrés par l'arbitre, @IKEDA SAZUKA, tous acclamés par une foule en délire. Le combat peut commencer !


Voici les règles et indications à suivre :
  • Le combat peut commencer dès le premier tour, donc l'utilisation de techniques est autorisée dès le début !

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 48h pour répondre.

  • Une seule fois durant le combat vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour l'arbitre :
  • L'arbitre peut poster en premier s'il y arrive.

  • L'arbitre peut poster à tout moment s'il le juge nécessaire (les instructions qui lui sont données sont néanmoins simples : empêcher la mort d'un candidat).

  • L'arbitre doit au minimum poster une fois pour annoncer/officialiser le vainqueur du combat.

Règle(s) spéciale(s) pour les spectateurs :
  • Tout personnage non-participant qui s'est réellement déplacé au Colisée (dans les règles) à Kaze no Kuni peut assister à un seul combat à chaque tour.

  • Pour officialiser le fait qu'il assiste au combat, il doit poster une fois (à n'importe quel moment du combat) un RP où il observe l'affrontement.

  • Les participants au tournoi qui perdent deviennent de possibles spectateurs pour les tours suivants (respecter les règles du dessus).

Merci de respecter l'ordre de post suivant :
KONRAN TENZIN
HYÛGA TOPH
L'arbitre de ce combat est : IKEDA SAZUKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Jeu 1 Nov 2018 - 7:49
Quand Toph arriva dans l'arène, elle ne pria que pour une seule chose. Ne pas avoir l'arène oasis. Le sable la rendait malade, et à chaque fois elle avait du aller chercher de la pierre pour son doton à des endroits pas pratiques. Elle voulait une arène différente.

Elle l'eut, mais ce n'était pas à son avantage. Toph frappa du pied le sol, et sentit son membre rebondir. C'était une matière... élastique ? Impossible d'utiliser le doton, ni même ses techniques Jishin dans un tel environnement. C'était presque injuste de la priver ainsi de la moitié de ses techniques.

C'est quoi cette connerie... Pas moyen d'avoir un terrain un peu pratique. D'abord des oasis, puis ce... truc...

En face de lui, c'était Tenzin. Un jeune assimilateur vent d'Iwa. Toph n'avait jamais affronté d'assimilateur vent et se demandait comment cela allait se passer. Au moins, c'était un Iwajin et puis Toph était déjà en demi-finale, il y avait de quoi être contente. Contre un autre membre du village de la terre, elle craignait pas ou peu les coups fourrés qui pourraient lui nuire sur le long terme. Même si le terrain n'était pas à son avantage - très loin de là, sans son doton... elle était très handicapée - elle ferait de son mieux.

Elle mit ses mains sur ses hanches et se mit à rire.

Soit. Tant pis ! Toutes ces saloperies m'empêcheront pas de te foutre une pêche dans la gueule Tenzin ! En toute amitié, bien sûr. Combattons jusqu'aux limites de nos forces respectives ! Faisons un GRAND spectacle pour tous !

Et Toph essayait de chauffer les spectateurs pour mettre de l'ambiance dans l'arène, avant de reprendre une posture de combat, tourné vers Tenzin. Elle n'attendait qu'une seule chose. Le signal de l'arbitre.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Jeu 1 Nov 2018 - 22:37
Après un combat difficile contre l'expert en taijutsu, je me retrouvais à nouveau sur pied et en pleine forme pour débuter ce nouveau match. C'étaient les quarts de finale, et mon troisième combat. J'avais entendu parlé des combats au Colisée en des temps plus sombres, et en des occasions plus sombres, et j'imaginais sans mal que ce tournoi avait été organisé pour enlever un peu du tragique des évènements qui s'étaient déroulés auparavant. Cela était à la fois ironique et plutôt bien trouvé en l'occurrence. Et cela m'avait permis de me retrouver ici à nouveau. Mais je n'allais pas m'étendre sur le sujet une fois de plus. Aujourd'hui, si je parvenais à remporter ce match, je me retrouverais en demi-final. Mais le futur n'était pas toujours bon conseiller, et il valait mieux se concentrer sur le présent.

Et aujourd'hui, c'était un sacré morceau auquel j'avais à faire. Une Hyûga, Toph, détentrice du Byakugan et du Juken, ainsi qu'une manipulatrice de la terre. Une jeune kunoichi de mon village, et une princesse d'un des clans les plus réputés d'Iwa. Mon sang brûlait d'impatience alors que mes pas me portaient petit à petit vers le centre du terrain. J'avais déjà affronté un autre Hyûga en la personne de mon ami et coéquipier Hayate, mais vu leurs affinités respectives, je doutais que leur style soit semblable. Toutefois, je pouvais me tromper. Cependant il était bien connu qu'il valait généralement mieux éviter le combat rapproché avec ces individus. Et j'avais entendu de bonnes choses sur Toph. Ce qui ne rendait cet affrontement que plus intéressant. Mais une chose clochait malheureusement...Et c'était la nature du terrain. C'était le même terrain que sur lequel j'avais affronté Katakuna. Un terrain fait de caoutchouc. Mes sourcils se froncèrent de mécontentement, et je poussai un grognement désapprobateur. Je n'aimais pas cela. Pas que ce soit un obstacle pour moi, mais cela empêcherait Toph de lancer ses techniques doton. Toph me salua en grandes pompes et je relevai la tête, ne souriant vers elle qu'à moitié.

-J'espère bien que tu m'en mettras plein la poire, je ne te ferai pas de cadeau non plus, Toph ! On ne laissera pas cela être un spectacle de deux fillettes inoffensives qui se battent, n'est-ce pas ? Lui fis-je avec un clin d'oeil. Me tournant alors vers l'arbitre, je pris un air renfrogné. Il n'y a pas moyen de changer de terrain ? Ce serait beaucoup plus marrant sur un terrain en terre, et pas ce caoutchouc !

Le premier combat que j'avais avec cette Toph. J'étais désireux de connaître l'étendu de ses capacités. Ce qui n'arriverait pas si on restait sur ce terrain. Non pas que je la sous-estimais, mais c'était autant pour elle que pour moi. Si je perdais, j'aurais d'autant plus honte de savoir qu'elle n'utilisait pas toutes ces capacités. Si je gagnais, cela ne me satisferait pas non plus, ne pouvant me réjouir d'une demi-victoire. Et si ce n'était pas possible, je m'étais résigné à abandonner mes techniques défensives liées à ma capacité spéciale. Que ce soit l'intangibilité, ou ma capacité à voler. Elle ne pouvait pas être la seule à être handicapée. J'attendis donc patiemment une réponse de l'arbitre, ou alors son signal de départ.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 2 Nov 2018 - 0:55



Ah... ce tournoi de Kaze. Lorsque j'étais arrivée dans ce pays, je ne m'étais imaginé que cet événement serait pour moi si riche de renseignement, et d'enseignement. Il m'avait permis de m'exercer dans le domaine médical; car il fallait bien soigner ces valeureux combattants et les autres petits bobos inhérents à la vie autour du Colisée. Mais aussi de mieux connaître les personnes, shinobi surtout, qui peuplaient les villages rivaux de Kumo; que nous fumes alliés ou en "guerre froide".

Consciente, donc, de cette aubaine que représentait finalement pour moi ce tournoi; j'étais arrivée, ce jour de combat, dans l'arène un peu plus guillerette qu'à m'accoutumé. Enfin, un peu blasée, plutôt. Après quelques minutes, arrivèrent sur le sol caoutchouteux de l'arène les deux prétendants à la demi finale. Deux Iwanjin. C'était inévitable, à un moment ou un autre; deux ressortissants du même village, ou pays; allaient finir par s'affronter, avec le nombre de participants s'amenuisant.

Les deux jeunes gens; parce qu'ils n'avaient pas l'air d'être très vieux, me saluèrent et se saluèrent sans que j'eusse à leur en intimer l'ordre; nous partions donc déjà sur de bonnes base. Alors, je pouvais dores et déjà annoncer le début du combat. Cela dit, je fus coupée dans mon élan par les plaintes des deux combattants; la matière dont était faite ce terrain ne semblait pas être à leur convenance. J'étais un peu surprise de cette demande...

Ah les enfants son merveilleux...

-Eh bien... Fis-je en observant le garçon aux cheveux bleus. Non. L'argent ne pousse pas sur les arbres, petit. Vous vous débrouillerez avec ce que vous avez. Soupirais-je longuement. Bien, maintenant que c'est réglé; Hyûga Toph, Konran Tenzin; combattez!

M’exclamais-je en disparaissant pour réapparaître en hauteur, sur le bord de l'arène. La meilleure place selon moi pour observer un combat...



Spoiler:
 

_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Ven 2 Nov 2018 - 4:26
J'avais du mal à déchiffrer l'état d'esprit de l'arbitre, une kumojin et aussi une eisenin très compétente qui avait aidé à la prise en charge des blessés du tournoi. Je n'arrivais pas à me rappeler de son nom, mais c'était parce que mon esprit était dirigé vers tout autre chose. Après l'avoir salué et avoir salué mon adversaire, je m'adressai à elle en espérant que ma requête soit possible. Mais il s'avérait que non. Ma question avait semblé surprendre l'arbitre, mais d'un autre côté les règles avaient été établis. Les terrains seraient ceux qui nous avait attribué. En soupirant je hochai poliment la tête en direction de la Kumojin pour lui signifier que j'avais bien entendu et compris la réponse qu'elle m'avait donné. Cependant je ne pouvais totalement cacher ma déception. C'était un quart de finale, et il était dommage qu'on ne puisse pas leur montrer tout notre potentiel. Mais peu importait. Je haussai ensuite les épaules à l'attention de Toph en guise de résignation, et sans tarder un sourire de défi fit place sur mon visage.

-Très bien, on va faire comme ça. Montrons-leur ce dont les shinobis de la Roche sont capables ! Livrons leur un affrontement dont ils se rappelleront !

L'arbitre avait donné le top départ, et j'avais immédiatement sorti ma faux. Elle serait certainement mon plus grand atout contre le Juken des Hyûgas. Ce à quoi j'allais forcément avoir droit assez rapidement au vu de la situation actuelle. Comme je l'avais pensé plus tôt, le fait qu'on ne puisse pas changer de terrain pour un autre plus avantageux pour la pupille pâle confirma ma volonté de ne pas utiliser mes capacités défensives de l'assimilation. Ce combat ne me satisferait pas, mais j'étais certain que la jeune Hyûga et moi nous affronterions de nouveau. Je souris à cette pensée, faisant tourner ma faux entre mes mains. La Terre et le Vent. Tout semblait opposer la jeune fille et moi, mais c'était bien ce que je trouvais vivifiant. Sans plus attendre, je pointai deux doigts vers ma cible et une balle de vent se forma rapidement à partir de ces derniers. Elle fusa à toute vitesse vers mon adversaire. Il semblait évident que ma stratégie première serait de garder mes distances et d'observer sa manière de combattre. Mais je m'attendais à ce que ce combat soit...eh bien, Epic.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Ven 2 Nov 2018 - 4:58
Tenzin, ce poto, essaya même de changer l'arène. C'était très chevalresque de sa part. Mais Toph n'eut même pas le temps de refuser que l'arbitre fit de même. Il n'était pas question de changer l'arène et tout ceci avait apparemment coûté cher. Comment gâcher l'argent des contribuables.

Bref, le combat démarra. Tenzin était motivé et Toph aussi.

Observez la puissance de l'école JISHIN.

Car oui, même si le sol n'était pas accessible, Toph composa des mudras et généra directement de la pierre sur sa peau. Des écailles, précisément. Elles apparurent partout sur son corps, notamment sur ses poings. Cette armure n'était pas aussi puissante que d'autre, mais ici elle ferait largement son affaire.

Toph se mit à courir en direction de son adversaire. La garde haute, pour protéger sa tête. Le projectile futon de Tenzin arriva à toute vitesse et explosa sur son torse. Les écailles s'éparpillèrent dans toutes les sens. Le choc fit tituber Toph. Pourtant... son armure tint bon. Certes, son kimono était visible sur tout son torse - preuve s'il en fallait une que l'armure n'aurait pu bloquer une attaque plus puissante que celle là.

Elle eut un sourire carnassier et repris sa course derechef. Et puis, alors qu'elle n'était plus qu'à une dizaine de mètre, son poing droit fendit l'air. Le poing était certes trop loin
pour s'écraser sur la mâchoire de Tenzin. Mais la vague de chakra qui s'en déchargea pas. Et tandis que Toph continuait de courir vers Tenzin elle se mit à ricaner bruyamment, poussée par l'adrénaline du combat.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Ven 2 Nov 2018 - 23:43
Au début du combat, la princesse Hyûga prononça quelques mots parmi lesquelles je crus reconnaître le nom Jishin. Des rumeurs couraient -et c'étaient plus que des rumeurs- que Toph avait créé son dojo et qu'elle l'avait nommé ainsi. Mais je n'avais pas glaner beaucoup plus des bruits courant les couloirs. C'est alors qu'en réaction à ma première attaque, la Hyûga composa des signes. Je fronçai les sourcils, surpris, car je n'avais jamais vu aucun Hyûga faire de mudras pour utiliser le Juken. Ce que j'avais supposé qu'elle ferait. Mais je m'étais trompé, et il s'avérait que la genin avait beaucoup plus de ressources que ce que je pensais. Suite à ses signes incantatoires, des écailles de roches se formèrent directement sur son corps, la protégeant comme une seconde peau minérale. Et ensuite elle se mit à courir dans ma direction.

Sa garde était haute, telle une boxeuse, ce qui était assez ironique, mais elle ne se préoccupa nullement de la balle de vent qui lui arrivait dessus. C'était ce pour quoi son armure était là. L'impact fit sauter plusieurs écailles et parvint même à déstabiliser la Hyûga, cependant ce n'était pas suffisant pour en venir à bout. Et elle continua sa course avec un sourire carnassier, son armure se régénérant sans le moindre soucis. C'était assez embêtant à vrai dire, et il me fallait un moyen de me débarrasser de cette armure le plus vite possible. Mais avant cela, j'avais d'autres choses qui nécessitaient une intervention. Alors qu'elle était encore à une dizaine de mètres de moi, elle frappa de son poing droit l'espace qui se situait entre nous, et une vague de chakra fusa vers moi. Elle fut alors prit d'un rire reconnaissable entre tous : le rire de l'excitation, le son du sang bouillant dans les veines. Un grand sourire plein de détermination et d'excitation étira mes lèvres.

Ni une, ni deux, j'envoyai ma main à l'encontre de la vague de chakra, libérant une forte impulsion de vent. Les deux techniques s'entrechoquèrent et produisirent une petite bourrasque entre mon adversaire et moi-même. Mais je n'avais pas terminé. D'un premier coup de pied circulaire, je fouettai l'air devant moi et envoyai une puissante balle de vent en direction du torse de la pupille pâle. Cette frappe avait pour vocation de la repousser tout en détruisant les écailles de pierre qu'elle avait formé sur son corps. Et j'enchaînai avec une nouvelle frappe de vent en sautant et en tournant dans les airs pour donner un second coup de pied retourné circulaire. Une nouvelle frappe fusait vers Toph, visant exactement le même endroit que plus tôt. J'espérais qu'une fois sa défense démolit, que le deuxième coup l'atteindrait de plein fouet pour lui faire goûter à la puissance du vent. En attendant, je restais sur mes gardes, ma faux en main, prêt à pallier aux différentes possibilités qui allaient s'offrir à moi.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sam 3 Nov 2018 - 5:04
Tenzin, en maitre de l'air incontesté, repoussa sa paume du Hakke en insufflant du chakra futon devant lui. La méthode n'était pas sans rappeler la paume du Hakke en tant que telle. Un air de ressemblance que Toph estimait largement du à la prévalence d'affinité futon dans son clan - et un certain manque d'imagination.

Il répliqua à son tour en frappant avec ses pieds pour lancer deux techniques d'affilées. Des boules de vent. Cela en devenait presque un match miroir. Toph esquissa un sourire derrière sa garde. Une main dévia vers le premier projectile. La déviation en soi ne fut pas efficace. La main fut expulsée par le choc. Le gant de l'armure explosa littéralement. Le deuxième projectile fonça sur le torse. L'armure s'étant régénérée, Toph ne fut pas blessée cette fois-ci non plus. Elle reprit sa route.

Tenzin avait une façon de combattre intéressante. Mais Toph se fit la réflexion que Gabushi était nettement plus offensive et dangereuse. Pour l'instant, Tenzin ressemblait fort à la kunoichi. Polyvalent, sans défaut, mais sans force non plus. La princesse Hyûga se demanda jusqu'où la comparaison allait tenir.

Elle lâcha tout de même un petit commentaire.

... pas mal mais ça manque de PUNCH

Et alliant le mot à la parole, Toph frappa une nouvelle fois dans le vide en direction de Tenzin. Son armure se régénérait une fois de plus, tandis que la déferlante de chakra chargea au travers de l'élément céleste en direction du maitre futon. Il fallait tout de même un petit peu challenger le maitre des cieux dans son élément naturel. C'était le minimum pour lui montrer toute l'estime que Toph lui portait.

D'ailleurs, Toph était assez proche de Tenzin désormais. Littéralement, entendez-le, pas figurativement. Le corps-à-corps était possible incessamment sous peu. Peut-être l'occasion de tester l'efficacité du Juken contre quelqu'un capable de se dématérialiser ? Ou son inefficacité.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Sam 3 Nov 2018 - 17:41
Toph continuait implacablement son avancée dans ma direction, et je ne faisais pour ma part rien pour reculer. Cependant, si je n'avait pas fait mine de m'éloigner de la Hyûga, je ne lésinais pas sur le moyens pour pouvoir abattre son armure. Enfin, ce n'était pas tout à fait exact. Je cherchais surtout à analyser son style, en tentant de percer ses écailles. Mais il était évident que pour y arriver je devrais faire un peu mieux que ça. Son style de combat, bien que nous ayons deux éléments totalement différents, voir opposés, ressemblait au mien. Des attaques à distance pour occuper l'adversaire et se rapprocher pour passer à des techniques plus dévastatrices au corps à corps. Je la laissai faire petit à petit. Elle bloqua ma première frappe de vent en tentant de la dévier avec sa main, mais celle-ci n'eut pas un résultat très probant. Son gantelet de pierre explosa mais sans faire le moindre dommage à sa main. Tout comme ma deuxième frappe qui explosa les écailles sur son torse mais sans autres résultats. Si je continuais sur ce chemin, je risquais d'épuiser mon chakra avant même d'avoir percé cette carapace qui commençait une nouvelle fois à se régénérer.

C'était vraisemblablement une armure spéciale pour le juken, étant donné que le chakra qui s'écoulait de ses paumes traversaient les écailles de roches sans problèmes. Etait-ce à sens unique ? Ou à double sens ? Mais dans tous les cas, peu importait, je ne maîtrisais pas le juken et je ne pourrais pas traverser sa carapace de roche si facilement. Mais j'avais peut-être quelque chose capable de percer cette armure. Il fallait cependant que j'attende qu'elle se rapproche un peu. Ce qui n'allait pas être facile si elle continuait à me bombarder de paume du Hakke comme elle semblait se préparer à le faire. Expirant pendant un moment, grâce à mon assimilation j'allégeai un peu mon corps pour pouvoir gagner en vitesse et surprendre mon adversaire. Lorsqu'elle me reprocha que mes techniques manquaient de punch, je souris avec malice alors qu'elle envoyait une nouvelle vague de chakra qui semblait plus puissante que la précédente. Aidé de ma nouvelle vitesse, j'esquivai très rapidement sur le côté, d'un pas léger et aérien, ne ressentant qu'un léger courant d'air que la vague du Hakke avait généré sur les côtés. Et tout en bougeant, je m'adressai à Toph.

-Alors j'espère que tu aimes le rentre-dedans.

Avant même de reposer les pieds au sol, sans avoir besoin de faire le moindre mudras grâce à la composition spéciale de mon corps, j'expulsai cinq tirs de vent perforant en visant plusieurs endroits sur le corps recouvert de pierre de Toph. J'espérais que la maitresse de la terre serait agréablement surprise de ma nouvelle vitesse, et de mes projectiles perforants. Contrairement à mes précédentes techniques, celle-ci était plus puissante et traverserait sa carapace de roche à coup sûr pour lui infliger des dégâts si jamais elle ne faisait rien pour l'éviter. Avec mon esquive, j'avais réussi à garder un peu de distance la Hyûga, et si près de mon adversaire alors que j'avais augmenter ma vitesse, mes projectiles étaient presque à bout portant. Le fait de ne pas avoir à faire de mudras pour la plus part de mes techniques était aussi une grande force et un moyen de surprendre mes adversaires. Et je n'avais pas non plus besoin de faire de gestes pour tirer mes projectiles par ma bouche.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Sam 3 Nov 2018 - 20:37
Son attaque fut esquivée. D'un geste élégant, maitrisé, Tenzin s'échappa de la trajectoire de la déferlante de chakra. Toph fut frapper à la fois par la similitude de leur façon de se battre que les différences. Paradoxalement, Tenzin se comportait beaucoup comme elle lorsqu'elle se focalisait sur les attaques à distance. Mobilité. Attaque aérienne via un coup de poing. Défense via souffle. Esquive, contre-attaque sans mudra.

Mais aussi différence, car là où Tenzin s'échappait en permanence du danger, Toph décida de sauter figurativement dans les flammes. Elle savait sa défense trop faible pour contrer complètement l'assaut de son adversaire. Pourtant, elle ne fit rien de plus, sinon rire aux éclats.

HAHAHAHA

Elle continua en ligne droite, sa garde de-nouveau haute pour se protéger la tête des projectiles. Son armure vola en éclat, son rôle était achevée. Elle avait tenue bon et amortit la puissance de ces attaques futon. A cinq endroits, elle était blessée. Mais parce que la puissance de l'assaut était divisée en de multiples frappes, ces blessures n'étaient pas importantes. Ce n'était pas des égratignures non plus. Le sang coulait et mettait désormais un chrono à cette rencontre.

Si Toph n'arrivait pas à vaincre Tenzin endéans le temps imparti, elle se fatiguerait toute seule.

Mais c'était un pari à prendre pour approcher l'assimilateur vent et lui faire subir un assaut frontal complet. Toph commença par une frappe haute, légèrement inclinée vers le vas, encore via une paume du Hakke pendant la fin de la course pour clouer Tenzin au sol, si possible, et mieux placer son prochain enchainement. Le chakra bleuté entoura le poing de la jeune kunoichi et déferla tête une bête sauvage affamée en direction de l'assimilateur tandis que Toph enchaina avec un deuxième coup de poing du Hakke, au corps-à-corps directement cette fois-ci.

Et pour finir, Toph acheva sa démonstration par un coup de pied retourné, à son tour. Echo de celui de Tenzin. Sauf que celui-ci était également une paume du Hakke. Enfin, il n'y avait de "paume" ici que le nom, car la déferlante de chakra qui en sorti était délivrée par le pied et visait son torse.

Contre quelqu'un d'autre qu'un iwajin, elle aurait visé la tête. Mais Tenzin ne méritait pas le risque qu'un accident arrive et que cela se finisse... mal.

Toph se remit aussitôt en position défensive.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Dim 4 Nov 2018 - 2:52
Ce combat était fichtrement excitant, et cela était non pas sans me rappeler mon combat contre celui qui utilisait les portes célestes. Bien évidemment, c'était différent à bien des niveaux, car contre lui je devais me battre contre sa vitesse absolument impressionnante et sa force démesurée. Contre Toph, au contraire, c'était un combat bien plus subtil. Enfin, subtil jusqu'à un certain point. Je tâchais d'esquiver les techniques de la pupilles pâles en maintenant la distance tandis qu'elle fonçait sur moi sans relâche afin d'arriver au corps à corps. Mais avec la technique que j'avais utilisé à l'instant, cela risquait de calmer ses ardeurs. Suite à mon esquive, cinq projectiles de vent fusaient vers mon adversaire. J'étais prêt à réagir après qu'elle eut esquivée ou bloquée ma technique...Mais c'était sans compter sur Toph.

Aucune esquive, aucun bloquage. Au contraire, elle fonça tout droit sur ma technique. Ses écailles de pierres ne la protégèrent qu'en partie, et elle reçut les cinq projectiles qui la firent saigner à plusieurs endroits sur son corps. Cela aurait pu être bien plus grave si elle n'avait pas eu son armure de terre pour la protéger. Mais voilà, c'était Toph Hyûga, et elle en avait dans le pantalon. Bien plus que certains hommes que j'avais affronté. Son intrépidité et son manque de considération pour les blessures qu'elle allait subir m'étonna assez pour me faire inconsciemment annuler la technique d'allègement que j'avais entamé plus tôt pour augmenter ma vitesse. Elle entama un coup de poing de chakra en ma direction, visant de haut en bas -certainement pour m'envoyer au sol et m'y clouer-, et après avoir lâcher un petit *Merde*, j'esquivai de justesse en faisant un pas léger sur le côté. Heureusement que le sol était en caoutchouc, sinon elle aurait certainement explosé le sol et soulevé un nuage de poussière. Cependant, contrairement à mon esquive plus tôt, celle-ci était tardive et elle ne me permit pas de prendre la distance nécessaire avec mon adversaire pour éviter le corps-à-corps. Elle était à présent dangereusement près, et prête à m'asséner une nouvelle paume du Hakke au contact direct cette fois.

Sans réfléchir, j'avançai ma paume sur le côté de son poing et relâchai une puissante impulsion de vent pour dévier son poing. Assez tôt pour que la vague de chakra qui l'accompagnait me frôle au lieu de me toucher de plein fouet, mais pas assez pour éviter que la puissance du coup me déstabilise et me fasse tourner sur moi-même. Profitant de la rotation, je pointai un doigt sur mon adversaire et concentrai le vent cette fois-ci en un seul tir. Mais...Qu'est-ce qu'elle faisait donc ? Elle avait entamé une rotation elle aussi ! Comptait-elle me donner un simple coup de pied ? Depuis le début du combat elle m'avait tanné à coup de paume du hakke, et maintenant qu'elle était au corps-à-corps, là où ses paumes seraient plus dangereuses, elle me donnait un simple coup de pied. Peu importait. Je n'avais ni la latitude ni la position adéquate pour esquiver ou bloquer. Si ce n'était qu'un coup de pied j'acceptais de le prendre. Je lâchai donc mon tir de vent en même temps qu'elle me donnait le coup de pied, à bout portant. Mais alors que la technique fusait vers Toph, une puissante vague de chakra vint s'écraser contre mon torse. J'eus le souffle coupé immédiatement, et une vive douleur se répandit dans ma poitrine alors que je sentais mes pieds quitter le sol.

Je fus projeté à plusieurs mètres, sans comprendre ce qui se passait. Je roulai au sol en toussant, et je crachai plusieurs gerbes de sang en me relevant à quatre pattes sur le sol. Une paume du Hakke avec le pied ? C'était quoi cette connerie. Je pris de profondes respirations pour reprendre mon souffle. Et je me relevai petit à petit pour m'inquiéter de l'état de la genin de mon village. J'avais visé son abdomen, en évitant les organes vitaux, il n'y avait donc aucun risque qu'elle ne meurt même si elle avait pris la technique à bout portant. Mais si elle l'avait prise, elle ne devait pas être très bien actuellement. Lorsque je me relevai sur mes deux jambes, des filets de sang coulaient le long de mes lèvres, et je me tenais la poitrine en grimaçant, tant la douleur était vive. Malgré ma tentative de reprendre mon souffle, j'haletais toujours le souffle court. Ma poitrine me brûlait. Si je prenais une autre attaque comme ça, j'étais hors-course. Il fallait à l'avenir que je pense à travailler ma résistance. J'aurais pu utiliser l'assimilation, mais comme je me l'étais dit au début du combat, je n'allais pas l'utiliser. Et cela me coutait cher, mais je ne regrettais pas cette décision. Où en étions nous déjà ?


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dim 4 Nov 2018 - 18:57
La fondatrice de l'école Jishin réussit à surprendre Tenzin par sa charge intrépide. Mais envers et contre toutes ses attentes, Tenzin esquiva le premier assaut. Il dévia également le second. Et Toph constata avec joie que son dernier assaut l'avait complètement pris à dépourvu et qu'il allait se prendre l'assaut en pleine poire.

Quand elle se rendit compte que la réciproque était vrai. Une boule de vent particulièrement vilaine allait lui bourrer dedans incessamment sous peu.

Bordel...

Pas le temps d'esquiver. Pas le temps de faire un kaiten. Il n'y avait qu'une seule chose à faire. Garder sa garde. Ce réflexe, engrangé par des années d'expérience de combat dans les quartiers chauds d'Iwa, lui sauva sans doute le match, au prix de ses deux bras qui furent propulsés en arrière. Oui, toujours accrochés à son corps, évidemment. Elle entendit un bruit sourd typique des fractures et la douleur aigüe qui suivit ne mentit pas.

Puisqu'elle allait de toute façon hurler, Toph hurla comme une amazone qui charge sa proie.

Et, très littéralement, ce fut ce qu'elle fit.

Tenzin était projeté en arrière, et elle s'élança en avant à toute vitesse. Sur des dalles ou sur de la terre, le sol aurait craquelé sous la pression de chakra sous ses pieds. Ici, le caoutchouc prit une teinte brunâtre et se solidifia légèrement tandis que la kunoichi hurlait de rage, de douleur et d'envie de victoire. (L'adrénaline, les hormones, tout ça...)

Elle bourra littéralement dans Tenzin. Ce genre de combat super rapproché était après tout sa spécialité et ayant le centre de gravité le plus bas des deux combattants, elle avait un certain avantage. Ça, et l'injection de chakra qu'elle fit discrètement dans le corps de l'assimilateur futon à son contact. Il y avait une bonne raison pour éviter le corps-à-corps avec un Hyûga.

Toph ouvrit ses deux bras, simulant une attaque de sa part. Du bluff, ses bras étaient inutilisables, l'un d'entre eux tremblait même à cause de sa fracture. Et puis vint la véritable attaque, d'un angle inattendu. Car Toph savait utiliser sa tête, et fit une paume du Hakke avec. Dans un déferlement de chakra, la kunoichi venait de libérer certainement le premier coup de boule du Hakke de l'histoire du clan en direction du torse de Tenzin. Les anciens grinceraient des dents de voir leur style de combat ainsi utilisé, mais Toph n'en avait cure.

Elle s'amusait comme une folle, même si le combat prendrait certainement fin après cet assaut. Elle avait beau dire, se battre sans bras n'était pas une chose aisé et si Tenzin survivait à cet assaut, il gagnerait un gros avantage sur elle.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Lun 5 Nov 2018 - 4:28
Alors que je me relevais, je vis Toph qui s'était faite projeter un peu en arrière par le projectile pousser un cri. Je ne savais pas bien si c'était un cri de douleur ou de défi, et à vrai dire il y avait fort à parier que c'était un mélange des deux. Mais je ne pouvais laisser cela me perturber. L'un de ses bras était clairement amoché, et l'autre ne semblait pas en parfait état non plus. De ce fait, je l'avais vu encaisser mon attaque en levant sa garde et en opposant ses bras au projectile fûton. Malgré son jeune âge, j'étais particulièrement impressionné de sa résistance. Chez d'autre, ce projectile aurait suffit à percer les deux bras et endommager son estomac. Mais pas Toph. C'était une dure cuire. Comme le prouvait son cri de rage. Je haletais, mais face à une telle détermination, face à une telle volonté, de quoi aurais-je l'air si j'abandonnais maintenant ? J'avais survécu au désert de Kaze, j'avais survécu a des années d'errances, ce n'était certainement pas pour baisser les bras maintenant.

Ma poitrine me brûlait, une douleur difficile à ignorer. Mais nous étions encore dans le feu du combat. Il fallait que je tienne quelques instants supplémentaires. Et je serrai les dents alors que mon adversaire fonçait littéralement sur moi. Ses pas faisaient brunir le caoutchouc, et cela ne m'étonnait guère, mais je n'étais pas prêt à renoncer alors qu'elle venait au contact. Et il ne fallait surtout pas qu'elle se rapproche de moi. Cette Toph était imprévisible, et il fallait absolument que j'évite de me faire à nouveau toucher. Je balançai une nouvelle impulsion de vent sur la kunoichi de la Roche pour arrêter sa mêlée en visant son épaule. Je parvins à la stopper, mais sa main effleura mon avant-bras et je grimaçai lorsque je sentis la douleur dans mon muscle. Saleté de Juken ! Un simple contact et voilà mes muscles endommagées. J'avais peut-être encore la possibilité de bouger ma main gauche, mais de manière assez minime. Il était censé de considérer qu'il était à présent inutilisable. Elle tenta de me feinter ensuite, en ouvrant les bras, mais je n'étais pas débile. Elle ne pouvait plus faire grande chose de ses bras. Et dans tous les cas, cela ne changeait rien de ma décision. Me bouger de là au plus vite.

D'un pas sur le côté, j'évitai l'attaque qui venait...De sa tête ?! Mais cette Toph était complètement tarrée ma parole ! Je l'évitai toutefois de justesse, une nouvelle fois, ma condition ne me permettant pas de faire plus qu'un pas. Pas assez pour prendre de la distance, mais assez pour esquiver ce coup de boule chakratique. Et dans le même temps, d'un coup de poing bien placé, j'envoyai une puissante frappe de vent vers le torse de la kunoichi. Après ces actions, je recommençai à haleter, espérant que ça avait été suffisant pour remettre de la distance entre nous. J'arrivais bientôt au bout de la corde, et je savais que je ne pourrais pas continuer ce match encore longtemps. Mais un sourire étirait mes lèvres, du sang peignant l'un et l'autre côté de ma bouche. C'était un chouette combat, même si je risquais de ressortir dans un état similaire voir pire que celui avec Yukio. Alors ma petite Toph, comment réagirais tu à ça ? J'en étais presque à ricaner, si seulement ma respiration ne risquait pas de se couper en faisant cela.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Lun 5 Nov 2018 - 5:36
Tenzin avait repoussé la charge avec du vent de ses paumes. Cela n'avait pas empêché le murmure juken de faire son effet et de l'endommagé en plus, mais le coup de boule du Hakke n'arriverait pas à la postérité cette fois-ci car il fut esquivé par le maitre de l'élément aérien, qui contre-attaqua avec une technique un peu moins puissante.

Elle afficha un sourire. Puis disparut.

Enfin, en vrai elle s'agenouilla et utilisa une esquive. Mais le déplacement rapide, ainsi que la faible taille de Toph, pouvait en mystifier plus d'un. Toph ne pensait pas vraiment qu'un tel tour marche sur l'assimilateur. Il était intelligent et expérimenté. Néanmoins, la moindre astuce en combat pouvait changer son cours. Et la kunoichi n'était vraiment pas prête d'abandonner aussi rapidement un combat qui était aussi prometteur et amusant. Elle arriva sur le côté de Tenzin, à quelques mètres de lui.

Elle arriva comme elle était partie, en posture basse quasi-agenouillée. Sa prochaine attaque fut une encore une paume du Hakke lancée par son pied, mais cette fois-ci elle visait intentionnellement les jambes de Tenzin. En effet, la kunoichi avait remarqué que l'assimilateur vent préférait les esquives aux défenses. Et quand il se défendait, c'était à l'aide de ses paumes. Un coup bas aurait plus de difficulté à être ainsi contré. La vague de chakra fila en raze-moquette à bonne vitesse.

Toph rebondit sur son autre jambe et se redressa d'un coup - les bras s'envolant dans les airs sans qu'elle ne devait rien faire. Elle donna un coup de pied simple, sans chakra l'accompagnant. Encore du bluff - une astuce de plus parmi d'autres. Si Tenzin était trop attentif à ses coups de pieds, il pouvait tomber dans le panneau d'une feinte. Son pied arriva au sol et la Hyûga enchaina avec un coup de pied arrière avec son autre jambe, chargée cette fois-ci en chakra. La déferlante bleuté fila vers Tenzin tandis que Toph finissa de pivoter pour lui faire face...

Et de tituber.

Elle n'était, à prêt tout, plus très en forme et elle commençait à avoir des troubles d'équilibre. Un des syndromes lorsque du sang s'échappe en de grande quantité d'un organisme vivant. Fatiguée, presque à court de chakra, Toph se dit que le prochain échange serait sans doute le dernier.

Le combat allait toucher à sa fin, incessamment sous peu.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Lun 5 Nov 2018 - 23:43
Alors que je m'apprêtais à frapper la Pupille Pâle en pleine poitrine avec une nouvelle frappe de vent, elle esquissa un sourire, avant de brièvement disparaître de ma vue. Une esquive très ingénieuse en se baissant, telle une boxeuse, grâce à son centre de gravité un peu bas. Elle aurait eu beaucoup plus d'impact sur un adversaire qui faisait sa taille, mais comme je regardais déjà vers le bas, son esquive rapide en se baissant ne me surprit que moyennement. Toutefois, bien assez pour qu'une attaque sournoise fasse son effet. Pendant tout le combat, Toph avait -consciemment ou inconsciemment- continuellement visé mon torse. Et il semblerait que c'était à ce moment fatidique du combat, alors que nos blessures et la fatigue s'accumulait, qu'elle avait eu un éclair de génie. Ayant un centre de gravité beaucoup plus bas que le mien, il était beaucoup plus facile pour elle de viser mes jambes que mon torse. Qui plus est, la plus part de mes techniques défensives partaient de mes paumes. Et elle l'avait certainement remarqué. De ce fait, elle avait décidé de me cueillir avec une magnifique balayette du Hakke, fauchant sans mal mes deux jambes.

Lorsque j'avais vu son entreprise, la première idée qui m'était venu en tête avait été de transformer mes jambes en vent pour laisser passer le coup...Mais je me ravisai et n'en fis rien. Ce qui me retarda considérablement dans la prise en charge de ce problème. Et je ne savais d'ailleurs pas si, en dehors de l'assimilation, j'aurais pu faire grand chose à ce propos. Mais peu importait à l'heure qu'il était. Mes pieds furent happé par le coup latéral, à commencer avec ma jambe droite, et je me retrouvai un moment dans les airs, tombant sur mon côté droit. Le côté de mon bras sain, heureusement. Je serrai les dents une nouvelle fois, oubliant la douleur pour les prochaines actions, et je m'allégeai à nouveau de manière à non seulement ralentir ma chute, mais aussi de pouvoir supporter le poids de mon corps dans cette chute en m'appuyant sur mon bras valide. Cela augmenterait aussi ma vitesse, mais dans l'état où lequel j'étais à présent, je risquais de ne pas faire long feu. Je me réceptionnai donc sur mon bras droit, et alors que la kunoichi Hyûga était en train de faire un énième coup de pied du Hakke, je lançai mon énième projectile fûton vers son abdomen encore une fois tout en poussant sur mon bras pour me projeter vers l'arrière.

Piètre esquive à vrai dire, car malgré le fait que j'avais lancé mon attaque, et que j'avais tenté d'esquiver, les conditions n'étaient pas optimales et j'avais reçu une partie de la vague de chakra de ma camarade Iwajin. Propulsé vers le sol, je roulai sur quelques mètres avant de m'immobiliser. Tout mon corps était endolori, et d'ailleurs, je ne tardai pas à me rendre compte que seule ma tête pouvait encore bouger sans soucis. Tout le reste de mon corps ne me répondait plus. Je n'étais qu'un amas de douleurs musculaires de partout. Je regardai le ciel, ne sachant pas ce qu'était advenu de mon adversaire. Mais si elle avait réussi à se tirer de cette attaque et se tenait encore debout, il était inutile de continuer ce combat. Elle serait inévitablement la gagnante. Le ciel était bleu, sans nuage, et une petite brise vint caresser mon visage. Pendant quelques secondes, tout devint noir, avant de reprendre une couleur normale. Un sourire étira mes lèvres, puis un petit ricanement vint secouer mon pauvre corps. En réaction, je fus pris d'une quinte de toux, mais cela ne m'empêcha de rire de plus belle.

-Tu es une sacré kunoichi, Toph. C'est l'un des plus beaux combats que je n'ai jamais mené...On devrait se remettre ça, un de ces quatres...

Mes paroles étaient saccadées à cause de ma respiration un peu courte. Mais je rigolai à nouveau, faiblement cette fois-ci. Mes paupières commençaient à se faire lourdes, mais je tenais à rester éveiller encore quelques secondes. Mon corps me semblait si lointain, déconnecté de mon cerveau. C'était une drôle de sensation, qui aurait pu être plaisant si il n'y avait pas la sourde souffrance en dessous. Ce combat était fini pour moi, de toute évidence.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mar 6 Nov 2018 - 2:16
Tenzin chuta au sol avec son attaque balayette. Tout de suite, la kunoichi se sentit particulièrement contente d'avoir pensé à ce genre d'attaque dans cette situation. Si Tenzin était le maitre de l'air et des cieux, Toph était nettement plus terre-à-terre. Ceci dit il n'avait pas dit son dernier mot. Et tandis que Toph enchainait sa dernière paume du Hakke avec ses pieds, lui contra avec une dernière boule de vent.

Il était une classe à lui tout seul, ce Tenzin.

Toph agit par réflexe et esquiva comme elle put l'assaut. Mais l'absence de terre sous ses pieds, ses vertiges... Elle se rétama lamentablement la gueule quelques mètres plus loin. Sa tête heurta le sol et, pour une fois, elle était contente que le sol n'était pas en pierre car sa chute fut un rien amoindrie par la substance caoutchouteuse.

Mais le mal était fait. Elle était au sol, alors que ses deux bras étaient dans un sale état et ne répondaient tout simplement plus à ses ordres. Elle leva un pied mais il glissa, n'arrivant pas à trouver une accroche sur la surface lisse de l'arène. La princesse se mit à répéter de plus en plus fort.

Bouge... bouge... bouge...

Elle réitéra. Deux fois. Trois fois. A la quatrième fois, elle réussit à ramener l'autre jambe proche de son torse et à se mettre d'abord à genoux, ses deux bras pendants sur le côté. Puis, en prenant une grosse inspiration, elle hurla.

BOUGE !

Elle posa son pied au sol, et poussa. Elle arriva enfin à se relever. Toute tremblotante, elle n'osait plus bouger outre mesure. Porter une attaque aurait été possible, mais pour se rétamer au sol et finir inconsciente pour sûr. Elle vit que Tenzin était dans un état similaire au sien... mais au sol. C'était sans doute pour cela qu'il ne l'avait pas empêché de se relever.

Et elle eut un déclic. Un éclair de compréhension ?

Bordel j'ai mal... Tu t'es... bien battu Tenzin... même si je constate que tu ne... t'es pas dématérialisé... Pourquoi ?

Toph était haletante. Elle avait du mal à se concentrer sur ses alentours. Mais elle souriait à pleine dents. Elle s'était bien amusé. C'était le principal. Le fait qu'elle ait gagnée ? C'était secondaire face au plaisir qui l'envahissait. Mais déjà, la douleur, la fatigue revenaient en force. L'adrénaline disparaissait de son organisme. Son attention était focalisé sur une seule chose. Ne plus tomber au sol.

La prochaine fois... ca sera à arme égale...

Elle espérait que l'arbitre ne tarderait pas à intervenir...

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 6 Nov 2018 - 4:02



J’avais observé le combat depuis le début, normal en tant qu’arbitre ; et devais avouer qu’il fut… Très intéressant, très disputé et assez passionnant dans le fond. Je ne connaissais pas vraiment les capacités de ces deux ninjas, enfin, un peu plus celles de la Hyûgas, de par son nom, mais sans plus. J’avais beaucoup appris à les observer, comme de chacun des combats que j’avais arbitrés avant celui-ci. Donc, après un long échange de jutsu en tout genre ; l’affrontement dans l’arène de caoutchouc sembla toucher à sa fin.

Les deux ninjas, deux Iwajins, avaient atteint leurs limites respectives. L’un au sol, l’autre tenant à peine sur des jambes flageolantes conséquence de l’effort et des coups subit. Il apparaissait donc clairement que je devais, maintenant, désigner un vainqueur, puisqu’aucun des deux ne poursuivait l’offensive. C’était aussi ça l’avantage d’arbitrer des ressortissants d’un même village ; on pouvait être sûr, à peu près ; qu’ils n’allaient pas tenter de s’étriper ou tout au moins pas jusqu’au bout.

La décision quant au vainqueur ne se posait pas… J’avais quitté mon perchoir en bord d’arène et m’approchai de celui allongé, visiblement au bout de sa vie et rejoignis l’autre qui peinait à ne pas rejoindre son homologue.

-Très beau combat. Bon, comme tu es encore debout… Je déclare Hyûga Toph vainqueur de ces quarts de final ! M’exclamais-je à l'attention du public alors que déjà une équipe d’infirmiers, ou de médecins ; je n’en savais rien ; arrivait pour ramasser le survivant alors que sa rivale de l’instant avait gagné. Tu es donc qualifiée pour la suite. Lui adressais-je. Oh, j’aurais pu les soigner tous les deux en quelques secondes ; mais… j’aurais sans doute insulté ces bons Kazejin, en le faisant.

Spoiler:
 


_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Mar 6 Nov 2018 - 7:09
Nouveau jour, nouveau tour. Il est temps de cesser de regarder les matchs de ce Raizen, ça devient lassant. Une fois, ok, c’est intéressant à regarder pour voir de ses yeux l’efficacité d’un style basé sur la retenue. Deux fois, ça peut encore aller. La troisième, ça deviendrait quand même vite assez ennuyeux à regarder. Il faut dire que ce sont des combats qui manquent de punch. C’est donc sur un autre quart de final que le kirijin décide de se concentrer. Les noms des autres participants ne lui disent pas grand-chose. Le choix se fera à l’instinct. Tiens, un représentant du clan Hyûga. Comme le gosse rencontré dans la tente l’autre fois. Cela pourrait être intéressant à voir en action. Les yeux de ce clan sont réputés dans tous le Yuukan comme pouvant voir la nature même du chakra dans le corps humain, développant tout un style de combat propre à cette perception unique.

Le combat aura lieu sur un sol recouvert par du caoutchouc, ne permettant aucune technique provenant du sol. Un environnement qui ne convient pas aux participants. Mais l’arbitre est formelle : pas de traitement de faveur. Tiens d’ailleurs, elle ressemble à la doc qui était dans la tente, depuis les gradins du moins… Quoi qu’il en soit, les deux adversaires semblent se connaître puisqu’ils sont assez familiers entre eux. Confirmation par la première exclamation du jeune homme, s’exclamant qu’ils vont montrer aux spectateurs de quoi sont capables les shinobis d’Iwa, avant de lancer une attaque futon sur sa cible. Mais la Hyûga semble capable de faire abstraction de la nature du terrain pour faire pousser des écailles de roche sur sa peau afin de se constituer une armure, qui encaisse sans problèmes la première attaque de son opposant, l’abimant tout de même au passage. La jeune fille contre-attaque en chargeant son adversaire tout en frappant dans le vide avec son poing, créant au passage une sorte de projectile de chakra. C’est donc ça, le fameux Jûken…

Mais l’impulsion de chakra vient rencontrer une impulsion de vent, avant que le jeune homme ne contre-attaque avec d’autres attaques venteuses. Des techniques cherchant à maintenir l’adversaire à distance. Logique, personne n’a envie de se retrouver au corps-à-corps avec un ennemi pouvant tout simplement empêcher sa cible d’utiliser son chakra. L’armure du doton permet à la Hyûga d’encaisser et de se rapprocher de plus en plus. D’un mouvement gracieux, le fameux Tenzin esquive une nouvelle paume du Hakke et lance sur son adversaire de nouveaux projectiles de vent, cette fois par la bouche. Mais il ne voit pas venir une paume du Hakke tirée depuis l’un des pieds de Toph. Cette erreur ne pardonne pas, le voilà en difficulté respiratoire. Le comble pour un ninja manieur du vent. Mais il réussit tout de même à frapper sa cible, obligée de sacrifier l’un de ses bras pour tenir le coup. Le combat s’achève par une succession d’attaques critiques. C’est finalement la jeune Hyûga qui l’emporte, mais de peu. Satisfait de cette démonstration, le Kaguya quitte les tribunes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Jeu 15 Nov 2018 - 2:10
Le combat était fini, et j'entendais la foule s'échauffer de plus en plus, le bruit en devenant presque assourdissant pour moi dont le coeur battait déjà dans mes oreilles. Si assourdissant que je manquai presque d'entendre Toph commander à ses jambes de bouger. Elle était donc encore en état de le faire ? Impressionnant. Elle avait du esquiver mon attaque plus tôt, auquel cas elle n'aurait pas été en état de se relever. Et même là, elle semblait lutter contre son propre corps, lui ordonnant de bouger alors qu'elle semblait presque aussi épuisé que moi-même. Si effectuer le moindre mouvement ne me faisait pas un mal de chien, j'aurais certainement levé les yeux au ciel en haussant un de mes sourcils. Mais je soupçonnais mon corps de faire n'importe quoi si jamais j'essayais de réaliser cette manoeuvre à l'heure actuelle. Quelques secondes passèrent alors que je luttais pour garder les yeux ouverts. Si bien que je faillis manquer d'entendre les paroles de la princesse Hyûga. Pourquoi je n'avais pas utilisé mon assimilation ?

-Haha, cela me semblait approprié...Avec ce satané...terrain..en caou-caoutchouc, finis-je par dire.

Surement était-elle frustrée ? Mais comment lui dire que je l'étais moi-même. C'avait été un combat sensationnel, et je déplorais le fait qu'on n'est pas pu utilisé nos capacités à leur maximum. Je déplorais d'avoir à m'arrêter là, sous le regard des habitants de ce pays qui m'avait vu naître. J'aurais aimé leur montrer un peu plus l'homme que j'étais devenu depuis que j'avais du quitter ces terres. Leur montrer qu'ils pouvaient eux aussi devenir forts, et ne plus se laisser manipuler par une quelconque organisation malfaisante. Qu'ils pouvaient échapper à un destin qu'ils pensaient certainement qu'on leur avait imposé. Mais mon combat s'arrêtait ici, pour aujourd'hui en tout cas. Lorsque Toph émis l'injonction que notre prochain affrontement serait à armes égales, je clignai lentement des yeux à défaut de pouvoir acquiescer, laissant un sourire étirer mes lèvres.

-Assurément.

L'arbitre kumojin sortit de son perchoir pour venir annoncer la victoire de Toph et nous féliciter pour le beau combat que nous avions livré. Mes paupières lourdes s'accrochaient à la lumière du jour, mais les images du ciel bleu et des nuages sous mes yeux se brouillaient jusqu'à en devenir un monde flou de couleurs sans formes. Je sentis des mains se poser sur moi, me soulever, et alors que ma conscience glissait lentement vers les ténèbres, je soupirai.

*Je ne perdrai pas deux fois contre toi, Toph...*

Je ne savais pas si je l'avais juste pensé très fort, ou si je l'avais dit à voix haute. Enfin, vu la force qu'il me restait, cela aurait certainement été un murmure incompréhensible, voir inaudible. Mais peu m'importait à présent, là où mon esprit m'emportait. Je laissai les sensations s'estomper jusqu'à ce que je me retrouve dans un calme total et reposant. Indolore.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Q02. KONRAN TENZIN CONTRE HYÛGA TOPH

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Quarts
Sauter vers: