Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Make Jishin great again - solo


Ven 2 Nov 2018 - 12:57
« Make Jishin great again »



Un art. Une école. Un précepte…C'est surement ainsi que l'on pourrait qualifier le style Jishin. Allier les anciennes et les nouvelles voies. La tradition à l'exotisme. Les arts Jûken aux arts Doton. Si l'idée semble sexy sur le papier, l'appliquer en condition réel est beaucoup moins évident. Outre la barrière de l'imagination, il faut également les capacités physique et spirituel pour malaxer le chakra et l'appliquer au Jûken afin de rendre la technique optimale. Seul il vous faudrait surement plusieurs années de dur labeur. A moins que vous ne soyez motivé à l'extrême. L'histoire n'a telle jamais connu de génie ou des personnes d'exception ? Imaginez une petite fille d'une quinzaine d'années haute comme trois pommes brisé les codes du nin-tai. Une ado qui perce à jour les secrets du Jûken et vous obtiendrez Toph.

La dépeindre ainsi peut sembler réducteur mais loin de là. Cette petite Hyûga venait de révolutionner le monde shinobi, la façon dont un membre du clan de la pupille pâle peut combattre. C'était une artiste dans son domaine. La baston. En effet, elle avait de la suite dans les idées quand il s'agissait de briser, moudre, broyer, fracasser des cranes. Cette passion, Kami la partageait d'une certaine façon. Bien qu'il ne soit pas un excellent combattant il aimait repousser ses limites pour devenir meilleur. On ne nait pas guerrier. On le devient. Elle était surement l'exception qui confirmait la règle. En tout cas elle avait gentiment proposé à son cousin d'être le cofondateur du dojo. Un geste qui ne le laissa pas indifférent. Il était fier de pouvoir être à ses cotés dans une telle entreprise.

Toutefois l'offre et la demande sont des éléments à prendre en compte. Même en matière d'arts martiaux. Vous imaginez bien que notre amie n'est pas la seule à vouloir ouvrir son école. La concurrence est rude et il n'est pas rare de voir les badauds s'arrêter devant l'enseigne mais continuer leur route quelques secondes plus tard. Alors comment faire ? Faire de la pub à outrance dans les rues d'Iwa ? Placarder les rues d'affiches promotionnels ? Offrir un cours gratuit ? Non…Vous n'y êtes pas. Ce genre de publicités ne marche que pour les marchands de tapis…Et encore. Non, il fallait gagner en renommée, se faire connaitre par le bouche à l'oreille. Il fallait que les gens frissonnent en entendant le mot Jishin. Pour ce faire une seule solution. Briser des dojos.

Si le concept vous échappe encore laissez moi vous expliquer tout ça. Un homme rentre dans un dojo. Kami en l'occurrence. Il défie le maitre ou les membres de l'école en question et s'il parvint à terrasser son ou ses adversaires, l'école devra poser une affiche indiquant qu'elle a été battue par l'école Jishin. Dans les versions hardcore certains peuvent demander la fermeture de l'établissement mais il n'était pas là pour imposer un monopole. Chacun doit bien gagner sa croute comme il pouvait. Quoi qu'il en soit il allait devoir combattre pour imposer le style Jishin aux autres et ainsi se faire connaitre. Son périple allait peut-être durer quelques temps mais après tout une petite escapade ne fait jamais de mal à personne. Son baluchon avait été préparé la veille. Il ne restait plus qu'à se mettre en route. Il allait devoir faire des étapes. D'abord les dojos d'Iwa. Ensuite ceux des villages situés dans la périphérie puis ensuite l'une des plus grosses écoles qui venait de s'implanter dans le pays de la terre. Le style Gôken…




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Lun 5 Nov 2018 - 23:52
« Make Jishin great again »



Il parcourt la ville en long, large et en travers. Chacune de ses étapes est couronné de victoire. Les dojos s'écroulent. Il ne s'agit là que d'école de quartier, il n'y avait aucune gloire à tirer de ces combats. Il le savait et se chargeait de cette besogne comme d'une corvée. Il avait d'ailleurs parfois un gout amer dans la bouche lorsqu'il quittait l'établissement fraichement déshonorer au nom de l'école Jishin. Un gout d'insatisfaction. Il n'aimait pas ce genre de combat. Il n'y avait aucuns défis, aucunes difficultés. Il se demandait d'ailleurs comment de telles écoles si médiocres pouvaient avoir plus d'élèves que la brillante Toph. Il haussa les épaules. La bêtise humaine ne s'explique pas toujours. Il ne restait plus qu'un malheureux quartier à purger et il pourrait ensuite passer au village situé aux abords d'Iwa. Le plus dur était à venir.

Le vent caressait l'argile froid de son masque. Sa tignasse noire était chahutée par de fine bise d'air. Kami prends une grande inspiration. Il laisse ses poumons s'emplir d'oxygène. Les écoles d'arts martiaux d'Iwa n'ont pas opposé de grandes résistances. Il était temps que le mette face à un vrai challenge, en tout cas c'est ce qu'il espérait. Il franchit les lourdes portes du village de la roche. Ses pas foulèrent la terre poussiéreuse du sentier principal. Les panneaux situés au bord d'un carrefour séparant la voie en deux directions indiquaient d'un côté 'Yasechi', un village où la terre est stérile et austère pour l'agriculture et de l'autre 'Kouchi' une petite bourgade vivant du commerce céréalier et d'élevage animalier. Il ne serait pas impossible de croiser un dojo amateur dans le village pittoresque de Yasechi mais la probabilité est d'autant plus grande à Kouchi. Il était l'un des villages provinciaux les plus développer. Si personne n'a ouvert son école d'art martiaux à cet endroit Kami ferrait suivre l'information à Toph.

Il n'hésita pas plus longtemps. Il se dirigea vers les terres agricoles de Kouchi. Son voyage fut intéressant. Il m'était rarement les pieds hors du villages pour visiter les bourgades voisines. Mise à part en mission pour se rendre dans des villages plus éloignés, parfois presque au bord de la frontière. Ici il n'était pas rare de croiser des shinobis Iwajin chargé de la sécurité des communes en périphérie et il avait pu partager la route avec ceux-ci à maintes reprises. Les discutions étaient sommaires mais l'important était de voyager accompagné et rendre le trajet plus court. Une sorte de covoiturage sans voiture. D'ailleurs il n'avait pas vu le temps passé. A peine relevait-il la tête qu'il était déjà arriver à destination. Avant de se séparer d'un énième compagnon de voyage il lui demanda tout de même s'il connaissait bien l'endroit et s'il était possible de trouver une école d'art martiaux. L'homme avait acquiescer mais l'indication de l'adresse semblait plutôt approximative. 'Continue tout droit puis prends à droite quand tu arrive à la fontaine et normalement ce sera dans une sorte de petite villa.' Avait-il dit. Ma foi pourquoi pas, il ne restait plus qu'à trouver l'endroit.

Traversant les champs de blé en friche à la suite des récentes baisse de température, l'Hyûga rejoignit le village et continue tout droit comme l'avait indiqué son compagnon lorsqu'il pénétra l'arche qui symbolisait l'entrée du hameau. L'architecture était classique et rien ne pouvait le différencier d'un autre village voisin si ce n'est qu'il disposait de terres agricoles extrêmement qualitative. Ses pas le conduisirent à une fontaine qui traunait au lieu d'une place centrale où se regroupait quelques échoppes attrape touriste. Il prit à droite, continua sa route et fit face comme à l'attendu à une magnifique villa clôturé par une barrière et d'un portail en bois. Il poussa le portillon qui grinça afin de pénétrer sur le terrain de ladite villa. Elle était bordée d'un jardin et d'un ruisseau. Un peu plus loin on pouvait voir un porche permettant de s'exercer aux joies de la méditation en toute sérénité.

Au bout d'un petit chemin tracé grâce à des pierres blanches posé au sol, il y avait se qui semblait l'entrée du dojo. Il gravit les trois marches qui le séparait du panneau coulissant et fit glisser la porte. Une fine lueur pénétra la spacieuse pièce entièrement boisée. Deux rangées d'homme en kimono assis en Seiza se faisait face. Un vieil homme dégarni mais doté d'une longue et magnifique barbe blanche se tenait au milieu. Il faisait face à l'intru, Kami. Les deux groupes disséminés aux extrémités tournèrent lentement leurs têtes en direction du genin. Il quitta ses chaussures et se posa à genoux au bord du parquet impeccable du dojo. Une voix fébrile se fit entendre.

"Êtes-vous un énième énergumènes qui s'autoproclame 'Casseurs de dojo' ?"

"Oui maitre…Je suis Hyûga Kami. Si vous me le permettez je souhaite vous défier et prouver la valeur de l'école Jishin."

"N'est ce donc plus le Jûken l'école principal des Hyûga ?..."

"Hélas maitre les temps changent. J'aspire à donner un second souffle au style Jûken."

Le vieil homme se leva.

"Ton ambition t'honore jeune Kami. Soit, j'accède à ta requête. Toutefois ce ne sera pas moi ton adversaire. Mes os me font bien trop souffrir pour ce genre de folie. Si tu souhaite prouver ta valeur tu devras vaincre ces hommes…Tout ces hommes."

"Tous ?!"

"Sans exception. Ne souhaite donc tu pas prouver la valeur de ton école ?"

Il soupira. Il ne s'attendait pas vraiment à affronter autant de combattants. Ma foi s'il fallait en passer par là alors soit. Kami se releva et se plaça au milieu de la pièce face au vieillard.

"On commence quand vous voulez."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Jeu 8 Nov 2018 - 0:03
« Make Jishin great again »



A dire vrai il n'avait pas à vaincre l'entièreté des combattants du dojo. Les initiés se mirent à l'écart. Seul les plus gradés se mirent en cercle autour de l'Hyûga. Bien évidemment les combats se ferrait en un contre un mais une fois son adversaire vaincu il ne saurait pas d'où vient la menace suivante. Pour un combattant lambda cela pourrait se révéler problématique…Pas pour un détenteur du Byakugan. Les diverses ceintures noires lissèrent leurs kimonos déjà impeccables, resserrent leurs ceintures puis saluèrent synchroniquement Kami qui fit de même. Il se redressa et activa son byakugan. Des veines virent cheminé près de ses yeux. Il était prêt. L'affrontement allait commencer, le grand maitre se recula de quelques pas pour avoir une vue d'ensemble puis annonça le début des hostilités.

"Hajime."

Sans surprise un homme se rua dans le dos du genin qui vit arriver la menace. Optimiste, son adversaire tenta un direct du droit. Fluide, Kami pivota sur ses appuis pour parer l'attaque, le coup fut dévié à l'aide sa paume. Continuant dans le mouvement, il attrapa la manche puis le col du kimono de son adversaire avant de fléchir sur ses jambes. Entrainer par sa vitesse et sa force l'adversaire était impuissant. Les muscles du genin se tendent, il force pour lever son ennemi et le projeter au sol. La chute se veut lourde sur le parquet du dojo. Il suivit la chute et se retrouva à cheval sur son adversaire. Maintenant toujours la manche de l'ennemi gisant au sol de sa main gauche, il bloqua la seconde avec un genoux puis arma une frappe du poing droit. La frappe s'abattit sur le visage du combattant adverse. Une seconde frappe connecte le faciès de l'homme à terre qui vacille sur le côté. Un troisième coup s'arma mais il reçut un coup de pied au visage qui avorta la frappe.

Un autre combattant prit part au combat et frappe Kami qui était trop concentré sur son action pour repérer le mouvement d'un second adversaire. Le coup le fait rouler sur le côté avant de se relever dans la foulée. Mais l'ennemi ne compte pas le laisser respirer, un low kick connecte. La jambe d'appuis gauche de Kami fléchit sous la puissante frappe. La douleur est vive mais s'estompe rapidement. Toutefois les low kick sont des attaques de longue haleine. Anodin aux premiers abords, ils vous laisseront un gout amer en fin de combat si vous laissez faire votre adversaire. Celui-ci enchaine d'ailleurs avec un second low kick. Le genin pare l'attaque à l'aide de son tibia en levant légèrement sa jambe. L'homme semble surpris. Il est temps d'en profiter. Kami vient attraper la tête de son adversaire par la nuque des deux mains. Le close combat c'est sa spécialité, il était temps de le faire savoir. Resserrant son étreinte pour maintenir son adversaire, il envoie un premier coup de genou en prenant soin d'engager les hanches pour offrir plus de puissances. L'ennemi se plie sous l'impact. Un second coup vient s'enfoncer dans l'estomac du malheureux. Il relâche enfin son emprise sur le pauvre homme sans pour autant le libérer complétement. De sa main droite il maintient toujours l'arrière de la tête avant d'abattre un coup de coude sur la tempe du combattant qui s'effondra. Les combats sont ardents et il n'a pas une seconde pour souffler qu'un énième combattant entre en scène…

Un tantième homme s'effondra sur le parquet impeccablement verni du dojo. Son visage tuméfié laissait imaginer la force des coups qu'il ait pu recevoir. Gisant au sol, l'individu semblait plus ou moins conscient. En tout cas il n'était pas mort. Une personne l'enjambe pour venir se présenter face au grand maitre. Il s'agit de Kami. Sa démarche est pénible, l'une de ses jambes boite. Résultat directement lié au low kick qu'il ait pu recevoir au court de ses affrontements. Il tient à peine debout, son souffle haletant l'empêche de parler à son aise. Il dégluti péniblement.

"J…J'ai ga…L'école Jishin…A gagner."

Le grand maitre bras croisé. Spectateur durant toute la durée des combats leva un cil.

"Vraiment ?...A en voir le visage encore bouffi de mes élèves je doutes que tu ai utilisé le moindre coup inspiré du Jûken…"

Certes. Il n'avait pas utilisé le Jûken. Cela dit frapper à l'aide de sa paume sans y déverser du chakra reviendrait à se battre avec des petits cailloux contre son adversaire. Une guerre de cent ans n'a rien de joyeux. Aurait-il mieux fait de frapper et broyer les organes de ses ennemis plutôt que leurs visages ? Il en doutait. Il soupira avant de reprendre la parole, le souffle encore court il scindait ses phrases.

"Vous auriez peut-être préféré…qu'ils perdent un rein ou un foie plutôt que leurs nez ? Bizarre votre façon de penser…"

Il haussa les épaules. Quoi qu'il en soit il avait remporté son challenge. Le dojo devait reconnaitre la valeur de l'école Jishin. Il tourna les talons et s'en alla en titubant à cause de la douleur à sa jambe. Les rares marches qui borde la sortie sont un calvaire mais la satisfaction de voir déjà les initiés placé une plaquette en bois avec inscrit "Vaincu par l'école Jishin" lui donna le sourire. Il ne manquait plus qu'un seul vrai challenge...L'école Goken.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 11 Nov 2018 - 0:41
« Make Jishin great again »




Sa jambe était encore un peu enflée des coups qu'il avait subi la veille. Le reste de son corps ne le faisait plus souffrir. La nuit de repos avait été réparatrice. Il était désormais temps de se mettre en route pour son ultime défie. Il était encore très tot et le soleil ne ce n'était pas encore levé complétement. Il remercia l'habitant chez lequel il avait gentiment eu l'hospitalité puis s'en alla. Ce voyage joignait l'utile à l'agréable. Il faisait la promotion de l'école Jishin et en plus il pouvait faire des rencontres toutes plus intéressante les unes que les autres. Il s'arrêta au milieu de la route après avoir réfléchi quelques instants. Enfaite…Il ne savait pas où allez. Cette fameuse école Goken, il en avait entendu parler mais l'endroit où elle se situait était un véritable mystère. Il haussa les épaules. Après tout il n'avait qu'à demander au grand maitre qu'il venait de défaire. Il rebroussa chemin et se rendit au dojo qu'il avait 'cassé'. Face à l'entrée, une étrange personne vêtu d'un kimono rose à en piqué les yeux faisait face au panonceau stipulant le nom du dojo, le nom du professeur…Suivit du petit écriteau précisant qu'il avait été battu par Kami. L'homme marmonnait dans sa barbe.

Spoiler:
 

"École : suken....Grand maitre : Suken… Pas très original le papy…Bon bref, ressaisi toi Danny ! Tu entre en enfonçant la porte, ça te donnerais l'air badass, ensuite tu demande à voir le grand maitre…Grand maitre comment déjà ?...Ah oui Suken voilà ! Et là tu lui défonce la gueule !"

Kami s'approcha de lui discrètement et s'arrêta à son niveau. Il le regarda faire son cinéma pendant quelques seconde avant de l'interrompre.

"Excusez-moi…"

"AAAAAHH !!.. Bon sang gamin tu m'a fichu une de ces frousses…Soit sympa pense à mon cœur et ne refais plus jamais ça par pitié…"

"Vous cherchez quelques chose ?..."

Qui ? Moi ? Nooooooon…. Il regarda autour de lui si personne ne les regardait avant de s'approcher de Kami pour lui murmurer à l'oreille. Enfaite je cherchais un moyen cool d'aborder le maitre pour lui casser son dojo…T'aurais pas une idée ?...Kami leva un cil. Il pointa le panonceau qui indiquait le fait qu'il avait défait cette école. M'sieur…Cette école elle a déjà été battu. L'homme tomba groggy les bras ballants. Oh non-mec déconne pas…pffff. Battu par qui ?Kami Hyûga M'sieur… - Ah…Encore un connard de pupille pâle…Bon tant pis…Merci quand même gamin.

Il tourna les talons et reparti tête baissée en trainant des pieds, tout en continuant sa marche il se retourna légèrement. Et au faite, comment tu t'appelles ?Kami Hyûga m'sieur. L'homme se figea net avant de se retourner complètement et regarder Kami comme s'il valait de l'or. QUOI ! C'est toi qui a battu ce dojo ?! Kami hausse les épaules. L'homme en kimono girly se passe la main sur le visage comme pour se sortir d'un mauvais rêve. Tu me met dans l'embarras gamin, tu le sais ça ?...Je vais être obligé de te démolir pour m'accaparer ce dojo ! Kami haussa de nouveau les épaules. Autant dire qu'il n'avait que faire des menaces proférer par un homme en kimono rose flashy.

Le combattant rosé commençait à bouillonner de l'intérieur. Moi, Dan grand maitre de l'école Goken, te défie EN COMBAT A MORT !... Kami fait signe de se calmer avec ses mains. A mort ? Vraiment ? Z'êtes pas un peu dans l'excès vous ?... Dan leva les yeux en l'air comme pour réfléchir. Ouai bon ben disons en combat à moitié mort ! Kami soupira. Il avait trouvé plus imbécile que lui et pourtant il fallait creuser loin. Bon très bien…De toute manière c'est vous que je cherchais…

Un peu blasé d'avoir vu la légende de l'école Goken s'effondrer, Kami gravit les quelques marches pour accéder au dojo. Le grand maitre fut surpris de revoir l'Hyûga qui était suivit de près par Dan. L'établissement était vide, il était encore trop tôt pour donner cours. Le vieillard alla à leur rencontre mais Kami fit un signe stop de la main avec un mouvement de gauche droite avec sa tête. Inutile de parler, le vieil homme savait qu'il ne devait pas intervenir. Les deux hommes se firent face au centre de la surface de combat en parquet encore souillé par quelques traces de sang de la veille. Ils se saluèrent puis se mirent en garde. Le combat final allait commencer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Dim 11 Nov 2018 - 16:48
« Make Jishin great again »



Les deux hommes étaient en garde. L'un était pourvu d'une garde souple et gracieuse comme pouvait l'être le Jûken tandis que le second semblait être dans une approche plus brutale et massive. Kimono rose sur le dos, gantelet en cuir protégeant ses phalanges, le grand maitre en Goken faisait des moulinets avec ses bras pour s'échauffer. Kami lui restait immobile. Byakugan activé. Il n'attendait qu'une chose. Que Dan passe à l'attaque pour contre-attaquer et enfin se débarrasser de cette corvée qu'était de combattre cet idiot.

L'attente fut de courte durée. Après avoir pousser un Kiai du plus profond de ses entrailles, l'adversaire de l'Hyûga rompit sa garde pour lancer son attaque. Avalant la distance, il arriva plus rapidement que prévu au contact et envoya un coup de poing. Il est rapide ! A peine eut-il penser qu'il leva les bras pour se protéger de l'impact. La force du coup le fit reculer d'un pas. Ses pieds couinèrent sur le parquet avant d'accrocher une nouvelle fois la matière et lui offrir de la stabilité. L'assaut se poursuivit. Un second coup de poing parti en direction du visage de Kami. Cette fois-ci il ne se ferait pas surprendre. Tout en grâce, il bascula son corps sur le coté pour voir filer le coup à côté du visage. La contre-attaque était prête, il n'avait plus qu'à offrir à Dan ce qu'il méritait. Sa paume s'arma. Le coup allait être précis et son timing lui permettait même de ne pas viser un point vital.

Toutefois quelque chose clochait. Bien que son coup n'ait pas connecté, Dan affichait un large sourire. Kami écarquilla les yeux puis releva brusquement son buste. Un uppercut frôla la pointe de son menton. L'air brassé par la frappe vint caresser le cou de Kami venant ainsi lui confirmer le coup de tonnerre qu'il venait d'éviter. Il brisa le contact en effectuant un petit bond en arrière. Bon sang. Il pouvait remercier la vision périphérique que lui offrait son Dojutsu. Sans ça il aurait surement pris un mauvais coup. Une goutte de sueur vint perler de son front et s'écraser sur le parquet en bois. Ce Dan cache bien son jeu, c'était surement un idiot mais il était également un sacré combattant.

Abandonne gamin. Des Hyûga j'en déjà brisé des dizaines et je ne compte m'arrêter en si bon chemin. Laisse-moi la victoire et tu rentrera chez papa-maman en bonne santé. Il faisait quelques mouvements de shadow boxing pour agrémenter sa phrase. Kami ne réagit pas à la provocation. Il restait focus. Le moindre moment d'inattention pourrait lui couter cher. Il s'était fait surprendre une première fois parce qu'il avait sous-estimer l'ennemi qui lui faisait face mais il n'était plus question de lui offrir une nouvelle fois le plaisir de le toucher.

Le jeune genin se remit en garde puis fit signe à Dan de venir le chercher de la main.
Tsss…Je t'aurais prévenu.
Prenant une puissante impulsion faisant soulever le peu de poussière du parquet, le combattant Goken fondit sur son adversaire. Kami resta immobile, ancrer sur ses appuis il attendait vaillamment le dernier moment pour préparer sa frappe et prendre de court Dan. Ce n'est que lorsqu'ils furent presque au contact qu'il envoya sa paume en direction du visage de l'ennemi. Dan se figea net dans sa course et stoppa le bout de son nez juste à quelques centimètres de la paume de Kami avant de préparer un coup ample qui allait lui offrir bien plus de puissance. Trop tôt ! ta ratée ta chance gamin ! PREND ÇA DANS TA GUEULE ! La frappe s'abattit sur Kami. J'crois pas non… Avortant le coup avant qu'il ne touche Kami, une gerbe de chakra vint jaillir du centre de sa paume venant s'écraser de plein sur le visage de Dan qui fut projeter en l'air par la violence de l'impact. Kami suivait du regard son adversaire qui faisait son baptême de l'air et prépara une seconde frappe du Hakke. Avant qu'il ne touche le sol, Dan se fit percuter par une seconde vague de chakra envoyé par le genin. Le choc le fit chuter et roulé sur quelques mètres. Le combattant se releva le souffle court. Je vois…Tu…Tu veux la jouer comme ça hein ?...Okay !

Le guerrier enleva l'un après l'autre ses gantelets de cuir qui s'écrasèrent au sol avec fracas. Kami haussa les sourcils. Qu'est-ce que c'est que ça ? Dan s'étira de tout son long.
Aaaaaah Je me sent libéré. Ces gants pèsent une tonne tu ne peux même pas t'imaginer…En général je les porte pour me ralentir et protéger mon adversaire…Autrement il m'arrive briser la mâchoire de quelqu'un sans vraiment le vouloir. Que veux-tu ce sont des choses qui arrive.
Il haussa les épaules. Kami déglutit. Ça ne sentait pas bon. Dan se mit à rire. Allons mon garçon, fais pas encore dans ton froc ce n'est pas terminé…Ouverture de la porte initiale…KAI !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Mer 14 Nov 2018 - 23:58
« Make Jishin great again »




Il était différent. Cela n’avait rien de physique, c’était quelque chose d’autre. Une aura différente se dégageait de lui. Kami était bouche bée. Il savait ce qu’il se passait. Dan l’idiot maitrisait les portes célestes…Mais jusqu’à quel point ? Grâce à la lecture de livre il avait acquis quelques connaissances sur le sujet mais n’avais jamais vu une personne s’en servir. Jusqu’à aujourd’hui. La première porte lui permettait de s’affranchir de toute barrière psychique imposée par le cerveau pour préserver les muscles et l’organisme en général. Sa vitesse et sa force allaient accroitre…Encore plus si on ajoute le fait qu’il vient de se délester de ses gants lestés. Le combattant en kimono rose ne perdait pas son sourire des lèvres. Il était sûr de lui et Kami sentait que ce n’était pas que du bluff.

Un silence assourdissant s’était emparé du dojo. Dan rompit le mutisme. Sa charge était légèrement plus vive mais rien d’exceptionnel. L’Hyûga vit sa pression redescendre, à cette allure il avait le temps de composer des mudras et appliquer son armure doton avant que le coup ne le touche. Du moins c’est ce qu’il pensait. Tandis que l’armure commença recouvrir son corps d’écaille rocheuse, son visage se fit percuter et recula sèchement. Un second coup connecta son masque. La vitesse générale de son adversaire avait légèrement augmenté mais celle de ses bras était bien plus importante. Surpris par ce changement, le genin fit les frais de son erreur. Dan enchaina le garçon rapidement qui était désormais protégé par son armure. Les impacts ne le faisaient pas souffrir mais les coups s’enchainaient et finissaient par le secouer à force. L’armure tenait toutefois bon. Les jointures de Dan commençaient à rougir à force d’heurter la roche de plein fouet. Il interrompit son assaut pour tenter une saisie. Comptait-il vraiment projeter un homme recouvert de roche ? Sérieusement ? Apparemment oui. Il attrapa Kami et bascula son corps pour faire barrage et permettre une projection. Le genin résista. Son poids alourdi par son armure le rendait encore plus difficile à faire chuter. Toutefois ses oreilles quittèrent le sol. Dans un rugissement, Dan souleva Kami et le projeta à terre. Des écailles de roches virent volée en éclats avant de se reformer rapidement. A la vue de cette reconstitution, l'homme en kimono rose se recula, essoufflé par sa dépense énergétique.

Bats-toi…Comme un homme !... Au lieu d’utiliser tes artifices ! Il semblait épuiser de son attaque. Les portes célestes sont des techniques relativement éprouvantes pour le corps. Une maitrise est nécessaire si on ne veut pas en ressentir rapidement les effets néfastes. Plié en deux, mains sur ses genoux, Dan tentait de reprendre haleine. Si Kami voulait en finir c’était maintenant ou jamais. Le genin fonça sur l’adversaire haletant et frappa de ses poings de roche. Ressent la puissance de l’école Jishin ! Instinctivement Dan monta les mains pour se protéger de l’impact. Le coup fit voler sa garde en éclat et permettait à l’Hyûga d’enchainer. Les frappes s’enchainent et le visage du combattant rosé virevolte au rythme des poings de Kami. Il percute son adversaire inlassablement avant de terminer par un uppercut qui projette son adversaire quelques mètre en arrière. La réception sur le plancher des vaches est lourde. Il réattéri avec fracas. Kami reprend haleine, les écailles qui composes ses poings sont parsemé de sang. Le visage de Dan quant à lui est marqué. Il se relève péniblement. Ses jambes flageolent, il se retint à un pilier en bois qui soutient la charpente du dojo pour tenir debout.

Tu…Tu va me le payer…Sale vermine d'Hyûga ! Crachant un filet de sang venant colorer le parquet, Dan se dressa et vint se concentrer. Ouverture de la troisième porte…KAI !. Son teint devint rouge, ses yeux complétement blancs à l'instar d'un Hyûga. Ses plaies étaient encore présente mais sont corps semblait redynamiser. Kami cligna des yeux. Un instant plus tard Dan était au contact à porter un coup qui vint s'écraser sur l'armure doton. L'impact amorti par la technique protectrice vit reculer le jeune genin avant de s'apercevoir qu'une partie de l'armure venait d'éclater sous la pression de la frappe. Le combattant rosé enchaina Kami qui était dans l'incapacité de réagir. Son armure encaissait les chocs mais fu réduit en miette par l'adversaire lors de la seconde frappe. Un énième coup de poing vint briser le corps déjà meurtri de Kami et termina sa course sur le masque dudit personne qui fu projeter en arrière et s'écraser contre un pilier du dojo qui résista à l'impact malgré tout. Le masque se brisa en miette. Il regarda Dan s'approcher lentement de lui. Les yeux du genin n'étaient plus les mêmes. Il se savait en danger. Il devait réagir et vite. Malheureusement il ne lui restait que très peu d'option et cela consistait à exécuter des attaques Juken via le sol comme l'enseigne l'école Jishin mais ce genre de jutsu est relativement dangereux pour l'adversaire. Il s'était juré de ne l'utiliser qu'en dernier recours. Était-ce le cas ? Possiblement.

A terre, Kami posa sa main sur le sol comme pour se relever mais Dan était déjà à lui malgré son allure détendue. Il marcha sur la main du genin qui serra les dents pour ne pas donner de satisfaction à son adversaire. Implore mon pardon…Et je saurais avoir de la merci à ton égard. Je te briserais tout de même un os ou deux en compensation de ce que tu m'as fait subir. Kami redressa légèrement la tête. Tu n'as encore rien vu ! D'un mouvement brusque de sa main libre, il envoya une vague de chakra en direction de Dan. L'homme en kimono esquiva d'un simple mouvement de buste rapide. Tes attaques minables ne m'atteindront pas. Je vois venir chaque attaque que tu prépares. Du chakra s'emmagasinât dans la main faite prisonnière par le pied de Dan avant d'être violemment relâcher sous lui.

Un geyser de chakra projeta l'adversaire littéralement au plafond, heurtant la charpente boisée avant de retomber au sol face contre terre. Et celle là tu l'a vu venir ? Non. Aveuglé par son orgueil il avait baissé sa garde et comme Icare, il s'est ensuite brulé les ailes. Le corps meurtri par les portes et les dégâts qu'il a subi tout au long du combat, Dan resta au sol et roula simplement sur le dos pour pouvoir respirer convenablement. Va…Va bruler en enfer… Kami se releva, sa main tremblante était surement cassée à cause de Dan qui venait de lui marcher dessus. De sa main valide il souleva son haut de shinobi et pu constater avec amertume les différents hématomes que lui avait laissé le combat. Son corps tuméfié le faisait souffrir. Il regarda le grand maitre du dojo Suken. Je..Je peux partir maintenant ? Le grand maitre haussa les épaules. Il avait assisté à un combat titanesque mais restait de marbre face à Kami qui titubait pour rejoindre la sortie.

La vision du genin se brouilla. Ses jambes lâchèrent. Il s'écroula au sol, inconscient. Quelques secondes plus tard, des élèves de l'école Suken entrèrent et virent les deux corps des combattants. Le grand maitre soupira.

"Aujourd'hui vous aurez le droit à un entrainement un peu particulier. Veuillez ramenez ce jeune homme à son village. Tachez de ne pas trop le secoué, il a surement plusieurs os de brisé…Quant à la personne en kimono rose…Contentez vous de le sortir. Il ne mérite pas que l'on s'occupe de lui."

Les élèves incrédules devant la scène ne réagirent pas tout de suite. Il fallu que le maitre les ordonne de le faire pour qu'ils s'exécutent enfin. En tout cas Kami pouvait rentrer à Iwa la tête haute (bien que l'on s'occupe de le reconduire en civiere). De nombreux dojo sont tombé sous les coups de l'école Jishin. Le dojo allait avoir de beaux jours devant lui.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3351-hyuga-kami-le-cannibale-masque http://www.ascentofshinobi.com/t3730-hyuga-kami http://www.ascentofshinobi.com/u705

Make Jishin great again - solo

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: