Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[C/Libre] Street Art | Koji Mubi


Ven 2 Nov 2018 - 19:45
L’hiver s’installait de plus en plus dans les hauteurs du villages. D’ici peu, la neige viendra prendre le contrôle totale des lieux. Dans ce pays pré-hivernal, l’artiste aimait y perdre son regard. Celui-ci devenait horizon et s’amusait à modeler un monde imaginaire tel un être omnipotent. Les travers de l’art, la sensation d’être éternel et intouchable mais il valait encore mieux d’agir de la sorte plutôt que d’être un faible mortel, une victime du destin. Ses pensées loin d’être sombre se voulait plutôt terre à terre. Sa présence en c’est lieux n’était ni une prison et encore moins un fardeau, si le monde devra connaître son existence pour le respecter, alors tout naturellement, il fera ployer le genoux aux lâches Humains. Il ne souhaitait pas être une figure importante pour un village qui ne comprenait pas les travers de l’humanité tandis qu’il se voulait proche de la science. Non, il ne souhaitait en c’est temps là, que mener une vie paisible ponctué d’art en tout genre tout en accélérant son mode de vie.

Comme tout artiste, son envie de grandeur ne cessait de croitre au fil du temps. Toujours plus, il ne souhaitera jamais s’arrêter, c’était évident et pourtant, il restait impassible. Son flegme légendaire et son indifférence faisait en sorte que le bouillonnement intérieur ne s’attaquait pas aux faibles hommes, les victimes d’un monde trop imposant pour eux... Sinon, il les briserait si facilement.

Fort heureusement pour lui, une missive lui avait été remise. La seconde depuis qu’il avait rejoint les bancs du village. Accompagner de son acolyte de toujours, un être fort et éveillé tout comme lui, partageant la même perception du monde et n’était pas biaisé par une faiblesse tant physique que mentale, ils devront divertir des enfants, des orphelins séjournant à l’orphelinat du village. Le rendez-vous était prévu en début de matinée, les deux hommes devront se saisir du script auprès du directeur puis réviser avant d’entamer le spectacle dans la soirée.

Pinceau et cahier à dessin, il était là, à l’heure, il attendait l’apparition de la momie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4535-sumi-e-peinture-a-lencre-100

Ven 2 Nov 2018 - 23:21
砂鉄

Mubi était au chaud, dans son minuscule appartement, le seul qu'il pouvait s'offrir avec le salaire qui était le sien en tant que Ninja de Kumo. Son rang ne lui offrait aucun avantage, contrairement à d'autre. Il n'avait ni famille, ni ami. Il était impossible pour lui de jouir de privilège lié à un clan ou aux amis des amis. Dire qu'il n'avait pas d'ami était un mensonge, il avait fait la rencontre il y a peu d'un artiste, tout comme lui. Un personnage sombre en apparence, mais possédant une énorme palette de couleurs quand il était question d'art. Manier l'encre à des fins artistiques était tout à son honneur, surtout pour crée quelque chose sortant tout droit de son imagination. Mubi était comme lui, sa limaille bien que tranchante, il l'utilisait aussi pour crée se qui lui passait par la tête, allant des vieux comptes pour enfant à des sculptures abstraites ferreuses pouvant elles aussi se mouvoir.

L'hiver commençait à montrer le bout de son nez, tout le monde commençait à se couvrir chaudement, Mubi lui était habituer, les températures du pays du Fer étaient nettement plus froide. S'est donc sans sourciller, que l’orphelin sorti avec des bandages et un pantalon de samouraï pour seul vêtement.

Il devait se dépêcher, une mission lui avait été donné, une mission avec son nouvelle ami Hengoku justement. La mission était certainement faite pour lui, a quelque détail prêt. Il devait jouer une petite pièce de théâtre avec son collègue pour des orphelins de Kumo no Kuni, cela ne pouvait que lui faire plaisir, il s'était donner pour but, d'aider au maximum les enfants abandonner ou délaissé. Les divertir étaient donc sur sa liste, malheureusement le directeur de l'orphelinat avait quelque exigence, comme la pièce qu'il devait jouer. Une vieille pièce d'une comédie dépassé et surfaite. Le manque de liberté artistique semblait être voulu, comme n'importe quel Kumojins il fallait qu'il suive la pensés communes, et donc se qu'il considérait comme de l'art. Mubi n'osait même pas imaginer la tête qu'avait du faire son collègue en lisant se parchemin de mission. L'idée ne pouvait que le faire sourire.

Après quelque minute à sauter de toit en toit, Mubi arriva enfin à destination. Au point de rendez-vous, Hengoku l'attendait. Il s'avança calmement vers lui et lui dit:




« Salut très cher collègue ! ... Une fois encore, la pensé unique essaye d’asphyxier l'art ... Enfin bon, nous sommes là pour les enfants... »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4577-koji-mubi-l-enfant-sauvage-finish

[C/Libre] Street Art | Koji Mubi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: