Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission libre B] D'étranges voisins

Aller à la page : 1, 2  Suivant

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Sam 3 Nov 2018 - 20:01
D'étranges voisins
Ft Kaguya Wutu-Fuku & Kaguya Shyko

Des Nukenins s'incrustent au pays de l'Eau

Un chat. Un oiseau. Une barbe à papa. Un éléphant. Une Rose. Une statue de bouddha. Shiori. La poitrine de Kaya. Saji avec un trans. Moi et mon harem. Saji dans une soirée sadomasochiste.

Je ne sais pas si c'est ma folie qui me fait imaginer de drôle de nuage ou tout simplement l'ennui qui m'empoisonne l'esprit. Impossible à dire. Mais on m'a déjà dit que ce que les nuages montraient, cela nous confirme les présages et vérité d'un future proche. Je sortirais donc le grand jeu à notre sexy Mizukage en arrivant à dos d'éléphant, un bouquet de rose dans une main et une barbe à papa dans l'autre, accompagné d'un petit chat tout en étant survolé par une volée d'oiseau alors qu'elle sera entrain de masser la poitrine de Kaya-chan au pied d'une statue de bouddha alors que pendant ce temps là Saji sera en compagnie d'un transexuel au sein d'une soirée composé uniquement de Sadomasochiste; il loupe les prémices de mon harem.

Quel avenir radieux ... !

Les yeux remplis d'étoiles, je quitte ce monde utopique en prenant la route pour le stand de sushi non loin d'ici lorsque mon ventre fait entendre la faim qu'il ressent. Pas à pas, j'approche du lieu dit, avant de saluer le chef cuistot de la main et de m'asseoir à une petite table poser à l'avant de l'échoppe.

« Un plateau de 16 c'est possible Takimi ? »
« Pas de soucis Kuzan, j'te fais ça ! Moitié sushi, moitié maki ? »
« Tu m'connais bien ! »

Les tirades joviales et amicales s'en suivent pendant que l'artiste se met au travail. Faisant preuve d'un talent sans précédent quant à la préparation et à la cuisson des aliments. L'odeur explose au sein de mes narines grâce au feu qui les propulse, me faisant baver en attendant le service. Fort heureusement, je n'ai pas longtemps à attendre avant de voir mon plateau arriver ,sublimer par les rayons du soleil, donnant l'air d'être céleste à ces sushi. Mais ils se sont. Je le sais, je le sens.

Les baguettes au bout des doigts, j'attrape le premier hors d'oeuvre tout en le plongeant dans la sauce soja salé dont le rôle est de révéler l'étendu des savoirs des produits présents au sein du maki. En approche, à deux doigts de passer mes lèvres, le bonheur extrême s'apprête à me rendre le plus heureux des hommes.

« Yuki Kuzan. »

Dans un épais nuage de fumée, un messager apparait à moi, me provoquant la peur de ma vie/ Réflexe de frayeur, je lâche les baguettes tenant ce délicieux Maki qui devait m'emmener au septième ciel, le faisant tomber par terre. Triste vie.

« Vous êtes attendu au port pour une nouvelle mission. L'objectif de cette dernière est de vous rendre sur l'île Nord-Ouest de l'archipel afin d'enquêter sur de possible Nukenin présent là bas. Trouvez-les et neutralisez-les. Le Chef de l'équipe sept Kaguya Wutu-Fuku ainsi que Kaguya Shyko vous attendent là bas. Bonne chance à vous. »

Et comme un coup de vent il disparait, après m'avoir donner un parchemin récapitulatif. Mais une nouvelle mission en compagnie de Wutu-Fuku Senpaï ne se refuse pas. Surtout qu'il y a aussi Shyko du même clan, étant même le chef et représentant de ce dernier. L'excitation grimpe en moi, différente de celle que j'éprouvais devant ces magnifiques sushi, mais tout de même importante. Deux kaguya rien que pour moi, c'est un luxe que peu de gens n'ont pas l'occasion d'avoir.

Direction le port pour les rejoindre alors.

Mais j'y penses ... Où est Ito dans tout ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Dim 4 Nov 2018 - 9:52
Ça faisait un petit moment que Shyko n'avait pas été envoyé en mission. Entre Madoka, ses obligations de Chef de clan, et son projet d'académie et de caserne, on peut dire que le verdâtre n'avait pas eu beaucoup de temps pour ses obligations basique de chûnin. Enfin, il avait quand même vu pour reprendre un élève mais bon, il fallait bien qu'il soit sur le terrain un peu non ?

C'est donc ainsi que ce jour-là, un messager allait arriver au domicile du jeune homme afin de lui remettre un parchemin. Il avait été convoqué pour une mission rang B, une fois n'est pas coutume. Il devait aller estimer une apparente menace sur l'île au nord-ouest et si possible la régler. Il s'agissait apparemment de la présence de ninjas étrangers.

Compte tenu des déboires récents du village avec des déserteurs, vous vous doutez bien qu'il fallait presque cette affaire on ne peux plus au sérieux.

Bref, le jeune homme se prépara donc tranquillement pour se mettre en direction du port. Compte tenu qu'il risquait d'y avoir affrontement, Shyko ne négligea pas de passer un coup sur son équipement afin de le vérifier avant d'enfiler sa veste et de partir. Il serait assez bête de se faire avoir à cause d'un parchemin défectueux je vous avoue.

Pour cette mission, il serait donc accompagné de Wutu-Fuku et un de ses élèves. Ça serait sans doute amusant ça par contre. Shyko avait été un professeur très attentif à la progression de son apprenti, il était donc curieux de savoir quel genre d'instituteur il serait devenu a son tord.

Il arriva donc pour ainsi dire en premier, suivit de près par une tête qui lui était inconnue. Kuzan sans doute, la description correspondait. Le papy hippie qu'on l’appelait dans le milieu. Et on comprenait vite pourquoi rien qu'en voyant sa tête. Pourtant chûnin et chef de clan, l'adolescent se sentait petit à côté, du haut de ses dix-septs ans. M'enfin, ça ne l'empêcherait pas de faire les salutations d'usage.

"- Salut. Kaguya Shyko, enchanté jeune homme. "

Ouais, il était dans l'humour un peu aussi. Pour vos mariages, vos bar mitsvah et vos enterrements de vie de garçon, n'hésitez pas à faire appel à lui ! ...

Voila, instant promotionnel : check. il ne restait plus qu'à attendre le plus mauvais flûtiste du monde maintenant pour le saluer au moment où celui-ci arriverait.

"- Encore toi ? Décidément, tu ne peux pas te passer de moi mon petit ! Ça va ? "

Pour le coup, ouais, Shyko se sentait d'humeur taquin avec son ancien élève. Mais il fallait quand même reprendre son sérieux pour la suite. C'est donc ainsi que reprenant un visage un peu plus sérieux, le chûnin allait reprendre la parole.

"- Aller, tu nous fait le brief du coup ? "

Pour le coup, aucun chef d'équipe n'avait réellement été assigné et c'est donc avec une certaine bienveillance que Shyko allait se laisser en retrait pour voir comment son bro' allait s'en sortir, toujours dans la joie et la bonne humeur.

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Dim 4 Nov 2018 - 17:24
Tout roule pour Wutu-Fuku en ce moment. Les succès sur le terrain se succèdent, ses élèves progressent et le village reprend du poil de la bête. Beaucoup de genins prometteurs, qui ont à cœur d’aider Kiri à sortir de son passage à vide. On ne peut que soutenir ces initiatives. Ce n’est pas facile tous les jours, la vie de shinobi ne l’est pas de toute manière, mais le quotidien est bien plus agréable qu’il y a quelques semaines. Glandant dans les quartiers Kaguyas, le chûnin reçoit finalement une missive. Il est mobilisé pour une mission de rang B. Kuzan sera de la partie mais pas Ito, assigné à une mission de surveillance d’une fillette du clan Hyosa. Le troisième larron n’est autre que Shyko, le maître de Wutu-Fuku.

Surprenant qu’il ait été assigné à une mission alors qu’il a ses propres responsabilités de chef de clan à gérer. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas au jeune homme de juger du bien-fondé des constructions d’équipes, aussi cette préoccupation lui sort-elle rapidement de la tête. Il consulte le contenu de la mission à travers la fiche qu’on lui a donné. Le document fait état de témoignages signalant la présence de nukenins sur l’île d’Uka. Une île dédiée principalement à l’agriculture. Du sérieux visiblement. Le village de Kiri ne peut pas se permettre de négliger ces informations, surtout quand on connait les dernières conséquences de la présence de troupes non affiliées aux villages cachés sur l’archipel.

Bondissant de toits en toits, le chûnin se dirige vers le port du village. Le voyage vers Uka ne devrait pas être trop long, mais attention à la météo. L’île est connue pour son climat pluvieux. Un climat qui favorise l’agriculture intensive mais qui peut rendre la navigation plus difficile. Il arrive très rapidement à destination. Reste à trouver ses deux camarades dans la foule. Heureusement, Kuzan est visible de loin. Shyko accueille son ancien disciple comme il se doit.

-On dirait bien. Tu as pu te libérer de tes obligations claniques pour une mission ? Je suis quand même étonné…

Il se tourne vers Kuzan, qu’il salue à son tour. Il prend place à ses côtés et montre l’autre chûnin du doigt.

-Shyko a été mon chef d’équipe comme je suis le tiens actuellement. C’est donc ton… grand-maître ? Herm… bref. Ito ne peut pas venir, il a déjà accepté une mission pour s’occuper d’une gosse du clan Hyosa… Héhé, à ce rythme on va finir par y passer avant de pouvoir faire une mission tous les trois.

Il est temps de faire un petit topo de ce qui les attend.

-Notre destination est Uka. L’île est surtout occupée par des agriculteurs puisqu’elle est dédiée à la production agricole pour le reste de l’archipel. Des signalements de paysans font état d’une potentielle présence de nukenins. Je n’ai pas besoin de vous faire un dessin, vous savez ce qu’il s’est passé la dernière fois qu’il y a eu des nukenins au Pays de l’Eau. Le village ne veut donc prendre aucun risque et neutraliser toute menace potentielle dans l’œuf.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Lun 5 Nov 2018 - 13:18
D'étranges voisins
Ft Kaguya Wutu-Fuku & Kaguya Shyko

Des Nukenins s'incrustent au pays de l'Eau

Au port de Nord de Kiri, l'odeur sui s'échappe des poissons présents sur les différents établis m'affame. J'imagine déjà le plateau de shushi bien garni à notre retour pour fêter le succès de cette nouvelle mission. Enfin, si tout se passe bien. Passant des points de ventes au côté des transports maritimes, je scrute l'horizon à la recherche des deux Kaguya qui doivent m'attendre depuis un moment déjà, mais personne. Devant l'embarcation, je devine très vite que je suis le premier. Mais que m'arrive t-il ? Suis-je délibérément entrain de changer mes habitudes de vie ? Kuzan en avance sur tout le monde et à l'heure ? C'est possible que dans les rêves. C'est ce que je croyais ...

Me saluant de la main, un homme plus petit que moi s'avance. Cheveux verts, lunette à fleur, il s'agit bien de Shyko, le chef du clan Kaguya correspondant à la description que ma remise le messager. « Salut. Kaguya Shyko, enchanté jeune homme. » Jeune homme ? A t-il lu ma description comme quoi je suis bien plus âgé que lui ? Lui chef de can à l'âge de dix sept ans ? Sa fraicheur et son spontanéisme sont accueillants. Et son humour ... Me tire un léger sourire suivi d'un rire timide saluant la satire dont il fait preuve. Peut être qu'avec ce gaillard, il y aura possibilité de bien se fendre la poire. Car après tout, Wutu-Fuku a beau être mon senpai, protecteur et instructif, les blagues ne sont pas souvent les bienvenues avec lui.

Et en parlant du loup, le voilà qui arrive, saluant d'abord Shyko, étonné de sa présence. C'est vrai qu'en tant que dirigeant de clan, il doit passer le plus clair de son temps dans les papiers et la mise en place de bien à disposition des siens que dans les missions. Néanmoins, le plus surprenant, reste la déclaration du sensei sur son comparable quant à la nature de leur relation. Le jeune Kaguya aux cheveux verts est le maitre de mon maitre. Surprenant, même s'il nous faut à tous un enseignant lorsque l'on débute, mais l'expression sur mon visage étonné marque la surprise que cette annonce me procure. C'est donc mon ... Grand Maitre ?

« Enchanté Grand Maître Chico ! » Lui répondis-je joignant les deux mains proches de la poitrine tout en le saluant.

Wutu-Fuku senpai continue alors, me précisant qu'Ito est une nouvelle fois en mission, pour s'occuper d'une fille avec laquelle il semble vouloir procréer avec. Quel petit cochon cet Ito ... Je déteins peut être sur lui ... Quoi qu'il en soit, comme le précise le sensei, un jour viendra où on pourra enfin partir une mission tous les trois, l'équipe sept au complet. Un jour peut être.

Sur ces entrefaites, le borgne à la mèche sombre fait un topo de la situation. Je me concentre afin de ne louper aucuns détails, tout en repensant à cette mission de Fii où j'ai fauté. Où j'ai tué. Mais je ne referais pas la même erreur, même si dans ce cas, il s'agit de Nukenin qu'il va falloir appréhender et neutraliser pour qu'ils répondent de leurs actes à notre rentrer au village.

Un simple signe de la tête suffit pour confirmer les ordres de missions avant de monter à bord de la navette direction Uka. Direction l'île Nord Ouest pour mettre fin aux agissements de ces criminels. Depuis l'attaque de Nukenin sur le village, il faut dire que nous autres Kirijin, sommes à cran lorsqu'il s'agit de personne de ce genre. Notre pitié sera peut être mise à rude épreuve.

« Senpai ? Tirez sur mon doigt s'il vous plait, j'vais vous montrer une nouvelle technique secrète que j'ai mise au point. »

Une bonne blague avant de partir et de se mettre au travail c'est toujours plaisant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Jeu 8 Nov 2018 - 18:26
De la bonne ambiance avant une mission, ça faisait du bien. C'était vachement cool de sortir en plus. L'ambiance triste du bureau commençait a sérieusement taper sur le moral de la loutre humaine. Ouais j'innove dans le surnom vous avez vu ! Je sais, c'est classe, vous pavez pas test !

M'enfin, la réaction de Wutu-Fuku allait être un peu triste quand même. C'en était au point où il était surpris de voir son ancien professeur sur le terrain. Si ça c'était pas de l'abus !

"- Bah oui, sans doute qu'ils veulent que je surveille que mon élève préféré ne fasse pas de bêtises lors de ses débuts dans la vie difficile de chef d'équipe. "

Et le petit tirage de langue qui va bien ! Bim ! Ça c'est du clash ! Beau gosse moi je dis !

Enfin bref, le chef de clan allait ensuite ne pas vraiment comprendre cette affaire de grand maître, bon même si l'analogie était drôle. Il allait quand même prendre un regard indigné lorsque Kuzan allait l’appeler Chico. Comment osait-il ce petit ... !

"- Dis-donc Cousine, j'ai pas écorché ton nom alors un peu de respect je te prie ! je suis ton aîné ! "

Bon, ça se voyait à la tête que le chunin faisait qu'il ne l'avait pas vraiment mal pris mais pour le coup, c'était drôle. Bon, le fait que le Yuki voulait faire le coup du doigt péteur l'était moins mais bon, ça lui faisait plaisir ... Enfin ... Je crois ?

M'enfin bref, il fallait arrêter de perdre du temps et partir là. Le bateau attendait. Avec de la chance, il y aurait un navire en plus. Du love sur toi Shiori ! Enfin bref, let's go !

"- Allez, trêve de boutades les enfants, il faut y aller je pense. "

Shyko savait très bien qu'il n'était pas le chef ce coup-ci mais bon, il n'y pouvait rien, c'était un vieux réflexe. C'est donc ainsi que le trio allait se mettre en direction du port pour aller sur l'île d'Uka. Ils allaient sans doute en profiter pour rire un peu sur la route car une fois là-bas, ça ne serait plus la même histoire. Après tout, il était quand même question de déloger des déserteurs ...

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Ven 9 Nov 2018 - 23:48
Une fois le résumé du contenu de la mission effectuée, le trio peut se diriger vers le navire qui les attend pour prendre la mer vers Uka. Mais avant de monter à bord, Kuzan se tourne vers son senpai et semble vouloir le prendre au piège avec la bonne blague du « tire sur mon doigt ». Wutu-Fuku plisse les yeux et regarde l’index tendu de son disciple. Un traquenard évident, qui ne trompe personne, surtout pas les gens qui dépassent les dix ans. Mais le caractère du Yuki a ses mystères, et qu’est-ce qu’il peut bien arriver de mal s’il obtempère ? Le chûnin décide donc d’agir, du bout des doigts néanmoins. Après ce petit interlude, ils peuvent se concentrer de nouveau sur l’essentiel.

Le bateau qui mouille sur cette parcelle du port est plutôt robuste. D’une stature bien plus solide que ceux qui font le trajet pour Ue, par exemple. Cela s’explique le fait que les eaux autour d’Uka sont bien plus agitées en général. Mais aussi car ce sont des navires spécialisés dans le transport de grandes quantités de ressources (ici la nourriture produite sur l’île agricole), ce qu’il est très important de sécuriser pour l’approvisionnement du village, qui doit être en mesure de nourrir ses troupes sans problèmes. En plus du navire, une telle perte de vivres serait regrettable pour Kiri.

L’embarcation prend donc la mer pour un court voyage. Le Kaguya se demande comment ils sont censés agir face à des Nukenins. S’ils ont été signalés, les rapports initiaux ne font état d’aucune action hostile venant d’eux. La réaction à avoir dépendra beaucoup de ces ninjas déserteurs, mais il convient aussi de savoir ce qu’ils ont désertés exactement. Peut-être pourront-ils s’en sortir par des voies plus pacifiques… dans le cas contraire, il est évident qu’ils vont avoir du pain sur la planche. On parle de shinobis formés et organisés, pas de quelques bandits armés de fourches ou d’un gourou isolé ayant pris le pouvoir dans un village peuplé d’aveugles. Il faudra aussi définir comment ils ont pu passer les sécurités maritimes et s’installer sur l’archipel du Pays de l’Eau sans se faire repérer plus tôt.

Au fil du voyage, le temps se gatte et la pluie commence à tomber. Rien qui ne puisse effrayer un si solide navire, prévu pour ce genre de conditions météos difficiles. Cela oblige néanmoins les shinobis à s’abriter pour ne pas attraper froid. Kuzan peut-il seulement attraper froid ? Une réflexion à creuser plus tard, car un membre de l’équipage vient signaler que les côtes d’Uka se dessinent à l’horizon. Il précise qu’ils ont de la chance car le temps risque de devenir de plus en plus violent, ce qui aurait pu empêcher un accostage en sécurité.

Le navire accoste donc, sur un ponton déjà bien chargé en ressources agricoles. Le tout dans une petite bourgade côtière. Les paysans qui travaillent la terre d’Uka ne sont pas propriétaires des parcelles qu’ils exploitent, en plus d’être isolés de leurs familles. Heureusement, le paiement assuré par Mizu est très généreux, ce qui fait qu’il n’y a aucun manque de main d’œuvre. Des carrioles entières de légumes fraîchement récoltés à destination de l’île principale attendent déjà le chargement à destination de Kiri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Sam 10 Nov 2018 - 11:42
D'étranges voisins
Ft Kaguya Wutu-Fuku & Kaguya Shyko

Des Nukenins s'incrustent au pays de l'Eau
L'appel du départ retentit dans le port, assurer par le capitaine tout en nous faisant signe qu'il est temps d'embarquer. C'est vrai, plus on tarde et plus il peut se passer de nombreuses choses sur Uka, avec ces Nukenins fraîchement débarqués. L'avantage c'est que nous sommes trois, leur interpellation devrait se faire sans trop de difficulté si, comme le prétend l'ordre de mission, ils n'ont commis aucuns crimes pour l'instant. Car si ils doivent user de la manière forte, nous serons malheureusement en sous effectif pour contrer leur attaque ... Ce que je ne nous souhaites pas.

Avançant donc vers la rampe d'embarquement, je décide de faire une petite farce à mon Senpai, profitant de cette ambiance joviale qui s'installe entre nous trois. Concernant le jeu de mot pourrit de Maitre Chico, j'y reviendrais plus tard, tout en lui affichant un air blasé par son manque d'originalité. Mais comme je le dis, j'y reviendrais en temps voulu. Pour le moment, l'index fièrement tendu vers Wutu-Fuku sensei j'attends sa réponse espérant qu'il accepte de tirer dessus. Même si je sais qu'au fond de lui, il sait très bien à quoi s'attendre. Un pet chaud, bien gras et puant. Mais me connait-il aussi bien qu'il le prétend ? C'est alors qu'il décide de se plier à ma demande, pressant vers l'arrière mon doigt. Et que ce passe t-il ? J'influx du chakra raiton dans mon doigt et le propulse dans tout son corps au contact de ses doigts sur le mien, le paralysant durant quelques secondes.

Surpris par la décharge, sa tête de baba cool aux airs toujours sérieux et imperturbables se crispe et ses cheveux s'électrisent le temps d'un bref instant. Une dernière bonne tranche de rire commune avant que le navire ne quitte le port sous un ciel orageux faisant tomber la pluie comme un mauvais présage qui s'annonce au loin, de nombreuses minutes plus tard, à la vue de l'île où on doit accoster.

Le trajet est court, ne nous laissant pas la moindre seconde de détente pour nous adonner à de nouvelles vannes. Le climat froid et humide de l'hiver nous rappel le droit chemin et ce pourquoi nous sommes ici; sécuriser les villageois présent sur l'île tout en dénichant et en capturant les nukenins s'y étant installés. S'ils n'ont rien fais de mal pour l'instant à notre connaissance, je reste de l'avis de les capturer quoi qu'il en soit, ces derniers s'étant installés sur le territoire sans pré-avis ou autorisation de Mizu. Ils sont donc des intrus et des dangers pour nous.

La ville où nous accostons est calme, profitant d'un coin de pêche idéal dont la cité semble être spécialisé d'ailleurs. Les filets, les cannes, les bateaux prescrits pour la pêche montre l'engouement des habitants de Uka pour cette activité. En haut de la crête, proche de la mer, se trouve un phare aux rayures blanches et rouges pouvant très certainement nous servir de repère pour toute l'île étant donné que ce dernier surplombe le village par sa hauteur, mais semble aussi être apte à voir au loin, sur l'île.

On s'avance alors, afin de découvrir cette île dont aucun de nous n'a encore mis les pieds. Si le tourisme est potentiellement acceptable, il nous faut tout de même trouver des indices et des témoignages sur la présence de Nukenin pouvant nuire à la sécurité du pays. La moindre erreur leur profitant une possible fuite pourrait être désastreuse. Et si ils étaient beaucoup plus menaçant que ceux ayant attaqué le village et que cette fois-ci, lors d'une attaque, Kiri et le pays qu'il protège disparaissait d'un claquement de doigt ? La menace ne doit pas être prise à la légère et notre équipe est ici pour bien prendre connaissance du danger qui peut les guetter.

C'est alors qu'un vieil homme nous aperçois et s'empresse de courir dans notre direction, affolé et essoufflé à première vue.

« Messieurs ! Messieurs ! Excusez moi ... Mais ... Mon fils ! ... Il..Il.. On était tranquillement entrain de pêcher juste à côté et notre réserve de poisson destiner à nourrir une partie du village à soudainement disparu ! Et mon fils, a été brusquement pousser par une ombre mystérieuse et ... Il est suspendu à la falaise, il est à deux doigts de tomber ! Je n'ai trouvé aucune aide jusque là mais je vois que vous êtes des ninja de Kiri ! Vous pouvez m'aider s'il vous plait ? Viiite ! »

A peine arrivé sur les lieux, nous, shinobi et héro de la nation, sommes prestement implorer pour sauver la vie d'un civil. Et en effet, surplombant le port, à sa droite, nous apercevons la falaise à laquelle le garçon est suspendu à une racine d'arbre sur le point de céder par le poids du jeune homme tirant vers le bas cette dernière.

Mon devoir, mes convictions m'ordonnent de sauver cet enfant. Ne laissant pas le temps à mes ainés hiérarchiques de prendre une décision, je fonce sans leur demander leur avis. La vie d'un civil est en jeu. Sautant sur les quelques toits des habitations présentes sur le port, j'influx du chakra à la base de mes pieds afin de marcher à l'horizontale sur le flan de falaise jusqu'à atteindre le garçon qui, n'ayant plus de force, lâche la racine criant de toutes ses forces.

Laissant une trainé d'éclair derrière moi, profitant d'une vitesse accrût, je réussis à la chopper au vol, à quelques centimètres des rochers affûté de la côte. Sain et sauf, je le ramène à son père, accompagné de mes deux acolytes et laisse le petite rejoindre patriarche me remerciant. Je me retourne alors vers Wutu-Fuku et Shyko, m'excusant de ma démarche.

« Excusez-moi Senpai, j'ai laisser mon instinct et mes valeurs parler. Mais il y avait urgence. » Même si je pense que cette action ne devrait pas les déranger tant que ça.

Je me retourne alors vers le père, afin de lui poser des questions sur l'incident qu'il vient de se produire.

« Monsieur, vous avez pu voir ce qui a pu faire tomber votre fils et voler les poissons présents dans vos caisses ? La forme de cette ombre ? »
« Oui c'était humain j'en suis sûr et certain ! »
« Une idée d'où elle a pu prendre la fuite ? »
« Ça je ne pourrais pas vous dire ... Mais je serais vous je commencerais peut être par les champs au centre de l'île ou alors la forêt. Cette dernière fait le tour de l'île, englobant les terres du centre. Cette "personne" peut être n'importe où sur l'île et vu le temps, impossible qu'elle prenne un navire pour s'enfuir. Vous êtes les derniers à avoir accoster et personne ne devrait pouvoir mettre le pied sur cette île avant au moins une voir deux bonnes journées ! D'ailleurs suivez moi ! Venez vous mettre à l'abri. »

Le vent souffle, la pluie tombe et les vagues atteignent des hauteurs titanesques. Un peu de chaleur chez cet homme ne pourrait nous faire que du bien et nous permettrais d'en apprendre un peu plus sur la situation de l'île.


Dernière édition par Yuki Kuzan le Lun 12 Nov 2018 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Lun 12 Nov 2018 - 17:24
Bon bah en fait, c'était pas le doigt péteur, c'était le doigt électrique. Bon, ça ne volait clairement pas très haut non plus hein mais bon, Shyko allait quand même faire le petit rire gêné pour être poli mais bon, une chose était désormais sûre, Kuzan avait vraiment un humour nul, mais genre très très nul. Un jour il faudrait avoir le courage de lui dire ...

M'enfin, ce n'était sans doute pas encore le bon moment. Le trajet était assez court et il fallait être focus sur l'objectif de la mission plutôt que sur ce genre d'idioties. Surtout que ça ne manqua pas, a peine arrivé, les ninjas furent sollicités pour aider un enfant qui était visiblement suspendu à un arbre. Pour le coup, il était évident que Shyko n'aurait pas hésité à utiliser son don pour se déplacer rapidement pour aider l'enfant mais visiblement, Kuzan semblait avoir prit les devants. C'était un bon point pour lui, et ses excuses qui arrivèrent quelques instants plus tard étaient bien inutiles.

"- Tu as agi comme il le fallait. Il est évident que si tu n'avais pas bougé, vous l'aurions fait aussi. "

C'était clair que ce n'était pas dans la nature du verdâtre de laisser quelqu'un en danger comme ça, et il savait très bien que ce n'était pas le cas non plus de son ancien élève.

Ce qui fut plus étonnant, c'est qu'encore une fois, ça allait être le genin qui allait se mettre en avant pour entamer le travail de recherche en lançant le débat avec le vieil homme qui était paniqué il y a à peine quelques minutes. Ce genin avait visiblement quelque chose à prouver ou il voulait peut-être juste prouver qu'il était au niveau face à des ninjas confirmés, allez savoir. M'enfin, ce fût d'un assez bon œil que le chef des Kaguya accepta donc de restait en retrait, décidant juste de rentrer chez le civil poliment pour voir pour la suite.

"- Vous pourriez juste nous dire si, par hasard, vous auriez éventuellement des informations sur le camp de déserteur qui s'est installé ici ou si des gens qui vous semble suspects ont étés aperçus dans les environs ? "

Pour le coup, ce n'était pas une question sur la situation qui venait se passer mais une recherche plus globalisée. Mais elle était nécessaire selon Shyko car il était bon de savoir si les déserteurs étaient de potentiels suspects ou s'ils étaient innocents. Et en éliminant au fur et à mesure les potentiels agresseurs, ils finiraient bien par trouver le bon, c'était la base de toute enquête qui se respecte. Enfin, il était temps maintenant d'avoir la réponse, à vous les studios !

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Lun 12 Nov 2018 - 22:18
Quel est le pire entre un doigt péteur et un doigt électrique ? Wutu-Fuku ignorait qu’il aurait un jour besoin de se poser une telle question, et pourtant. Shyko ne fait aucun commentaire, se contenant d’un rire de circonstances. Cette histoire derrière lui, le chûnin se concentre sur ce qui est vraiment important aujourd’hui : la mission. Pour commencer, il va falloir recueillir des témoignages plus détaillés sur les activités de ces fameux ninjas déserteurs. Mais le trio n’a pas le temps de commencer ses investigations qu’un vieil homme court aussi vite qu’il peut dans leur direction dès qu’il comprend qu’ils sont des shinobis. Désespéré, il demande l’intervention des kirijins pour sauver son fils, suspendu à une falaise et risquant à tout moment de tomber. Kuzan part comme un éclair et parvient à récupérer le gosse avant qu’il n’aille s’éventrer sur les rochers pointus en contrebas. Les quelques badauds des environs applaudissent la prouesse, tandis que Wutu-Fuku réfléchit à un autre aspect de la phrase du vieux paysan : l’enfant a été poussé par une ombre… Le Yuki se tourne vers son maître, s’excusant pour… pour quoi déjà ? Le chef de l’équipe 7 croise les bras avant de soupirer.

-T’excuser pour quoi, Kuzan ? Tu viens de sauver un enfant, dans aucune dimension parallèle je ne pourrais et ne voudrait te le reprocher….

La question de cette fameuse ombre n’a pas échappé au genin non plus, qui s’empresse d’en demander plus au père retrouvant son fils en le serrant dans ses bras. Il n’en dit pas beaucoup, si ce n’est qu’il est certain que c’était une forme humaine… Le vieux fermier soulève une autre donnée importante : en raison de la météo : personne ne peut quitter l’île, ni s’y rendre. Ils sont donc seuls contre cette menace, mais cette dernière ne peut pas s’échapper… à double tranchant donc. Le trio est invité à les suivre jusqu’à un abri bienvenu, dans lequel ils peuvent trouver une bonne cheminée à côté de laquelle Wutu-Fuku s’installe pour faire sécher son kimono, tandis que Shyko pousse les investigations au sujet de ces Nukenins.

-Hm… on ne sait pas grand-chose, sinon nous en aurions informé Kiri bien entendu ! Tout à commencé quand les employés en charge des stocks ont constaté des incohérences entre les relevés des récoltes et les quantités qui arrivaient réellement au village caché… Ce n’est pas dans les habitudes des paysans d’Uka de chaparder la nourriture, nous n’en avons pas besoin d’ailleurs. Notre salaire est de très loin supérieur à nos collègues qui officient ailleurs sur l’archipel… On a mené notre enquête et autant vous dire, on a trouvé personne !

-Comment en êtes-vous arrivés à la conclusion que c’était l’œuvre de Nukenins ?

Wutu-Fuku pose cette question alors qu’il est toujours face au feu.

-Hé bien… on n’a trouvé personne, mais on a trouvé du matériel shinobi ! La coïncidence était trop grosse pour que ce soit juste du matériel oublié par des prédécesseurs à vous par le passé, alors on a continué à creuser… et on est tombés sur ça.

Le vieil homme se lève et va fouiller dans sa bibliothèque, avant d’en tirer plusieurs feuilles et de les tendre au kirijin le plus proche. Des fiches sur lesquelles figurent des dessins très réalistes. Si la plupart des têtes ne disent rien au trio, certaines leur sont familières… et la somme d’argent sous les « portraits » laisse peu de place au doute.

-Des avis de recherches ?

Et l'apparence des documents permet d'être sûr d'une chose : ils n'ont pas été édités à Mizu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mar 13 Nov 2018 - 13:14
D'étranges voisins
Ft Kaguya Wutu-Fuku & Kaguya Shyko

Des Nukenins s'incrustent au pays de l'Eau
Une maison qui ne paye pas de mine de l'extérieur. Des planches de bois repeintes en rouge et une toiture blanche, typique des habitations du nord. Tout comme celle qu'on voit la plus part du temps à côté des ports. C'est là que nous nous reposerons, dans le domicile de l'agriculteur et de son fils.

Passant le pas de la porte, Shyko s'intéresse directement au père en tentant d'avancer l'enquête pour en apprendre un peu plus sur ces Nukenins et savoir si ils peuvent être en lien avec l'accident survenu plus tôt. Tandis que pendant ce temps là, Wutu-Fuku se recroqueville prêt du feu tout en se frottant les mains afin de récupérer un peu de chaleur s'échappant des braises. Quant à moi, dernier à rentrer au sein de la demeure, je reste prêt de l'entrée et observe les lieux.

Le chef des Kaguya demande alors au père, s'il a connaissance de la moindre information par rapport aux Nukenin que l'on recherche, objectif principal de cette mission. Mais un détail intéressant est donné. Les hommes en charges des stocks de provisions récoltés sur l'île ont constatés des anomalies concernant cette dernière. Les relevés ne correspondent pas avec les quantités arrivés ce qui est, par toute évidence, dû à un vol. Ce qui semblerait bien correspondre à la présence de nos criminels ayant établi demeure sur cette île. En tout cas, je ne vois que cette solution pour l'instant. Car l'île, comme toute l'archipel de Mizu, ne présente actuellement aucuns dangers potentiels. Seul Uka nous a été mentionné en tant que lieux à nettoyer. C'est sûr, il s'agit de nos hommes. Mais je vais laisser l'enquête avancer tout de même ... Et c'est ce que confirme le vieux.

Affirmant qu'ils ont continués à chercher des preuves, ils sont tombés sur des papelards comportant leur photo ainsi qu'une prime attribués à chacun, que Wutu-Fuku qualifie d'avis de recherche. Ce que je lui confirme par un acquiescement alors que le paternel me tend ces dernières.

Les ayants en mains, je me permets d'établir un premier diagnostique tout en énonçant les problèmes qui nous attendent.

[Mission libre B] D'étranges voisins 1542060146-wantedcidisuit« Cidisuit. Femme d'environ la trentaine. Une coupe au carré, blonde, les yeux bleus. Elle est habillé d'une veste en jean et un tee-shirt noir. Prime d'un million de ryôs pour celui ou celle qui mettra la main sur elle vivante. Cidisuit est accusé d'avoir pillée de nombreuses villes et d'avoir commit des crimes au pays du Feu. Elle posséderait des dons sensoriels et manipulerait le suiton... »

Tournant alors la page, je découvre un deuxième luron.

[Mission libre B] D'étranges voisins 1542106928-wantedhiro« Hiro Tsuchi. Il semblerait que ce soit lui le chef de ce joli petit groupe. Il porte une chemise blanche ainsi qu'une veste te un pantalon noir. Les cheveux aussi sombres que sa tenue et les yeux verts, se type est recherché avec une prime de plus d'un million de ryos. » dis-je en montrant l'affiche à mes camarades de loin avant de continuer. « Recherché pillages, meurtres au pays du Feu ainsi que trafic d'humain orchestré en compagnie de son frère, Zack. Ce qui semble être le troisième élément du groupuscule. »

Et enfin, le fameux Zack.

[Mission libre B] D'étranges voisins 1542106919-zack« Zack Tsuchi. Frère AINÉ de Hiro. Rechercher à un million de ryos, il est accusé tout comme ces prédécesseurs, de meurtres au sein de Hi no Kuni. » Quand soudain, mon sang se glace et mon regard se fige sur les derniers mots écris sur ce bout de parchemin. « Il est également accusé de trafic d'humains en compagnie de son frère, mais il pratique également des expériences illégales sur des civils ou ninja encore vivant au moment des faits ... »

Mes mains relâchent les documents tombant au sol, aux pieds de Shyko, mais ma main garde l'affiche de Zack, l'écrasant dans sa paume. Ce type ... je me le réserve ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mar 13 Nov 2018 - 17:30
Les choses sérieuses commençaient. Visiblement, Shyko avait fait mouche avec sa question. Selon le civil, il y avait en ce moment des disparitions de marchandises inexplicables qui était vraisemblablement l'oeuvre d'un groupuscule de ninja et selon les avis de recherche de chacun d'entre eux, ça n'allait pas être de la tarte. Visiblement, il s'agissait de personnes ayant le ninja de ninja confirmé.

Les exactions qu'ils avaient tout les trois commis étaient à vrai dire plutôt à vomir, c'était clair que ça n'allait pas être de tout repos de les combattre. Enfin, un détail allait quand même gêner le chef du clan Kaguya et pas qu'un peu.

Sans doute sensible aux tortures que Zack, l'un des membres du trio de bandits, avaient infligés à des gens, Kuzan semblait d'un coup avoir perdu son sang-froid. On ne pouvait pas la faire à Shyko, il était devenu plutôt bon pour ça, et c'est donc avec calme qu'il allait réagir.

"- Kuzan, je sais que les actions de ce type mériterait même qu'il soit pendu mais je te prie de garder ton calme. Nous sommes des ninjas. En tant que tel, nous ne pouvons pas nous permettre d'agir sur un coup de sang. La moindre erreur et c'est la mission qui est compromise. Je te suggère donc de retrouver ton calme, sinon nous ne pourrons pas t'emmener avec nous. Nous ne pouvons pas nous payer le luxe d'avoir un élément perturbé contre des adversaires de ce niveau. "

Les mots du verdâtre étaient dur mais c'était pour le bien du Yuki. Il était plus ou moins sûr que les autres comprendraient là où il comptait en venir. Puis de toute façon, il avait suffisamment d'espoir en lui pour se dire que le vendeur de glaces réussirait à se ressaisir. Il devait sans doute passer par une colère passagère, ça arrivait quand on tombaient sur des ordures pareilles. Et oui, j'aime bien comparer les Yuki à des marchands de glaces, cherchez pas à comprendre.

"- Bref, je suggère qu'on se sépare pour chercher des indices dans les ports de marchandises, voir s'il y a des traces des voleurs. Peut-être que se renseigner auprès des villageois sur les lieux abandonnés où des déserteurs pourraient se cacher pourrait également être une bonne idée. "

Il fallait revenir sur l'essentiel. Comme le bisounours venait de le dire, le meilleur moyen de réussir une mission était clairement de rester concentré dessus, sans se perdre dans autre chose.

"- Du coup, vous en pensez quoi ? "

Le Kaguya gardait à l'esprit que ce coup-ci, il n'était pas chef d'équipe. C'était la première fois depuis longtemps que ça arrivait et être aux ordres de son ancien apprenti était assez amusant mais ça pouvait être un poil perturbant.

Enfin bref, il était maintenant temps de mettre en commun les avis de tout le monde, et surtout d'agir avant qu'un autre délit ne soit commit.

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mar 13 Nov 2018 - 22:54
Kuzan attrape les trois avis de recherches et fait un résumé du contenu de ces dernières à ses deux coéquipiers. La première est une femme capable d’utiliser le Suiton et qui aurait des capacités sensorielles. Le second est un homme capable d’utiliser le Doton. Enfin, le troisième est le frère du précédent : un ninja initié aux arts médicaux, mais semblant plutôt dédier ses dons à des recherches illégales à base de cobayes humains. Les trois ont un point commun : ils sont recherchés pour des exactions commises à Hi no Kuni. Principalement du trafic d’êtres humains mais aussi d’autres joyeusetés comme des pillages, des meurtres… bref, une belle brochette d’enfoirés.

Le sang du Yuki ne fait qu’un tour alors qu’il consulte l’avis de recherche du troisième larron, qu’il écrase dans sa main. Un comportement qui pousse Shyko à intervenir et sommer le genin de garder son calme. Il suggère ensuite que le groupe se sépare pour chercher des indices au port et se renseigner auprès des civils sur les lieux qui pourraient servir de cachettes pour ces déserteurs. Il demande ensuite l’avis de ses deux collègues. Wutu-Fuku garde d’abord le silence. Quelque chose ne va pas dans cette histoire. S’ils partent du principe que ce sont bien ces trois individus qui sont responsables des disparitions de nourriture sur Uka, pourquoi auraient-ils pris la peine de venir avec des avis de recherches sur lesquels ils sont parfaitement identifiables ? Il n’y a que deux réponses à cette question. Soit ils sont complètement cons, soit ce ne sont pas eux.

-J’ai un doute.

Dit le chûnin alors qu’il retourne à côté du feu de cheminé.

-Je ne sais pas pour vous, mais à mes yeux ça ne colle pas. Si vous étiez en fuite dans un pays étranger, vous ne vous baladeriez pas avec vos propres avis de recherches, non ? Et pour cause, le risque serait trop grand, beaucoup trop grand… En se basant sur les quelques informations qu’on a sur eux, ce trio m’a l’air un peu trop méthodique pour faire une erreur aussi grossière.

Cela n’augure rien de bon puisque cela implique qu’une autre faction, au moins, a réussi à s’introduire à Mizu.

-Je pense qu’il y a un troisième groupe. Je m’avance un peu, mais c’est l’explication la plus logique… et s’ils trimballent ces avis de recherches, c’est peut-être justement parce qu’ils traquent ces fameux criminels… des chasseurs de primes donc.

Certains shinobis ont des primes très généreuses sur leurs têtes. Pourtant, peu de personnes peuvent se vanter de pouvoir rivaliser avec eux, la capture de ces derniers est donc réservée, en théorie, à des personnes qui maitrisent eux aussi le chakra. L’avantage, c’est que les chasseurs de primes sont avant tout attirés par l’argent et ne s’adonneront pas à des exactions gratuites.

-Reste à savoir si les criminels recherchés par ces derniers sont également sur Uka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mer 14 Nov 2018 - 14:08
D'étranges voisins
Ft Kaguya Wutu-Fuku & Kaguya Shyko

Des Nukenins s'incrustent au pays de l'Eau
Le sang chaud, me faisant froisser l'affiche du plus malade d'entre eux, mon corps se met à trembler de nervosité. Comment ose t-il commettre de tels actes ? Le Yuukan abrite donc t-il des monstres de plus en plus dangereux ? Je ne peux m'empêcher de tous vouloir les capturer pour qu'ils payent les crimes qu'ils ont commis. Pour moi, ce genre de chose sont impardonnable. Mort ou vif, ils devront tous subir les conséquences de leurs faits.

C'est ce que me fait comprendre Shyko, en me sermonnant légitimement sur mon comportement. Me surprenant alors, je relâche l'affiche et acquiesce en sa direction. Je ne dois pas m'emballer aussi rapidement sur ce type de personne. Ils sont notre objectif principal de mission et il est vrai que si je m'emporte, quant à mes convictions et mes intérêts personnels, je risque de mettre la vie de mes camarades en dangers. Ce que j'ai pu faire par le passé d'ailleurs, causant des pertes ennemis comme alliés alors des conflits. Commettre la même erreur me serait fatale psychologiquement comme physiquement, lorsqu'on rentrerais au village. Cette mission je vais la réussir et la prouver que je ne suis pas la plaie que mes amis Kaguya pensent que je suis.

Suite à cette brève remise en question, l'homme aux cheveux verdâtres et aux lunettes à fleurs de petite fille propose que l'on se sépare pour récolter un maximum d'indice dans la zone du port. Quelque chose dont je suis d'accord mais en y repensant, je trouve qu'il y a quelque chose d'illogique dans tous ça. Les avis de recherches. Et Wutu-Fuku exprime son doute également, alors que Shyko nous demande ce qu'on en pense.

Ce qui semble gêner le senpai, c'est la facilité à trouver ces affiches. Et pourquoi des personnes recherchés se baladeraient avec leur propres avis de recherches ? Un problème de mégalomanie ? Non. Le Kaguya borgne énonce la théorie d'un groupe de chasseur de prime.

« C'est peut être simplement des gars qui ont un melon surdimensionnés et aiment mentionner au monde leur nom. J'en ai déjà rencontré, c'est flippant. Après s'ils sont recherchés au pays du Feu, c'est vrai qu'apporter leurs propres affiches semble être totalement stupide. Je suis plutôt d'accord avec vous, des chasseurs de primes ont du également s'introduire sur l'île. Maintenant reste à savoir s'ils les suivent depuis le grand continent, depuis combien de temps et surtout si ils sont toujours sur l'île. Pour cela, il faut commencer dès maintenant. On a du pain sur la planche. On est partit ? »

Sur ces mots, je remercie notre hôte pour ce moment de chaleur et de ces quelques informations. Et attrapant les affiches de recherches, les mettant dans ma sacoche, j'ouvre la porte d'entrée, faisant face à la tempêtes et m'habille d'un poncho au couleur de Kiri, que chacun des shinobi de l'eau possède pour les temps imprévisibles comme celui là.

Désormais, nous devons nous activer pour retrouver ces types avant qu'un nouveau mal ne soit fait.

« J'attends vos ordres Senpai. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mer 14 Nov 2018 - 18:14
Apparemment, Kuzan avait plutôt bien prit la remarque du chunin et semblait s'être canalisé. C'était un très bon point, c'était sûr. L'incident pouvait maintenant être complètement clôt. Il y avait quand même du bon de tomber sur quelqu'un de raisonnable, ça changeait de Madoka. Bon, même si son narrateur est une sale truite d'avoir osé dire que Shyko avait des lunettes de filles mais bon, ça devait sans doute être dur à vivre pour lui déjà.

Enfin bref, lorsque tout le monde était en train de réfléchir, Wutu-Fuku allait quand même faire une remarque pertinente. C'était très bizarre de tomber comme ça sur des avis de recherche des coupable comme ça. En effet, il devait sans doute y avoir une entourloupe, ou bien la présence la chasseurs de primes dans les environs.

Pour le coup, Shyko préférait quand même la première option. C'était étrange, mais il n'éaimait pas beaucoup les chasseurs de primes. Ils étaient souvent juste avide d'argent et se laissaient facilement corrompre. Puis dans tout les cas, s'ils tenaient à faire régner l'ordre, ils n'avaient qu'à s'intégrer aux forces armées des différents villages.

Enfin bref, ce n'était pas grave, le trio n'aurait pas grand-chose d'autre à faire plutôt que d'accepter leurs présences s'ils étaient réellement sur cette île tranquille. Dans tout les cas, pour le moment, il était mieux de se mettre à enquêter au lieu de perdre de précieuses minutes à emmètre des hypothèses non vérifiables.

"- Je m'occupe d'aller enquêter en ville pour interroger les civils et voir si je trouve des éléments suspects là-bas. Je suggère quand même d'éviter l'affrontement pour le moment, si vous trouvez quelque chose là où vous allez enquêter, revenez juste sur vos pas. je propose qu'on se rejoigne ici dans deux heures. L'île est assez petite et passé ce délais, on pourra considérer que les absents auront rencontré un danger. Ça vous va ? "

De toute façon, le livreur de chez Miko semblait aussi parant pour y aller. Bref, Après avoir reçu la réponse à sa question et s'être accordé avec les autres, le chef du clan Kaguya irait commencer son enquête dans le centre-ville de l'île. Bien qu'il n'y avait pas beaucoup de monde sur cette pile paisible, ça ne serait pas une partie de plaisir d'interroger tout le monde comme ça ...

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Sam 17 Nov 2018 - 0:06
L’opinion de Wutu-Fuku concernant la possibilité qu’un groupe de chasseurs de primes soit également à l’œuvre sur l’île d’Uka fait son chemin dans l’esprit des trois hommes. Ils ne sont pas certains non plus que les trois individus recherchés soient les seuls criminels à se cacher ici… ils ont peut-être dans leurs rangs d’autres personnes dont ils n’ont pas vu les avis de recherches… ou alors des sous-fifres, pas assez importants pour avoir le leur, mais qui ne sont tout de même pas négligeables. Tout cela permet d’arriver à une conclusion très simple : ils sont au mieux en infériorité numérique légère… ce qui signifie que se séparer n’est pas une très bonne idée… couvrir trois zones à la fois permettrait de ratisser de plus grands espaces mais au prix d’une prise de risques…

-Je préfère que l’on ne se sépare pas trop... Il faut au moins qu’on ait un visuel les uns envers les autres en permanence. Nous n’avons aucune idée de ce que nous allons avoir en face de nous. Ce n’est pas comme si on affrontait quelques fermiers aveugles comme à Fii. On affronte des shinobis formés et potentiellement des chasseurs de primes assez forts pour être certains de pouvoir les vaincre. La supériorité numérique de l’ennemi est indiscutable, dont on doit rester groupés. Quitte à prendre plus de temps dans nos recherches, mais ce n’est pas comme s’ils avaient beaucoup d’options pour se cacher… car comme tu dis, Shyko, l’île n’est pas si grande non plus. En plus, si on ajoute à cela la météo, on pourrait mettre trop de temps pour se retrouver…

En tant que « chef » d’équipe pour cette mission, l’ordre de Wutu-Fuku fait loi.

-Allons en ville, oui. Avec cette météo, ça m’étonnerait que les paysans soient occupés dans les champs, on aura donc la majorité de la population concentrée en un seul point.

Les travailleurs d’Uka sont majoritairement des hommes qui passent quinze jours sur l’île agricole, avant de rentrer chez eux sur les autres îles pour des périodes de congés aussi longues que celles de travail. Des hommes du peuple qui n’ont pas leurs femmes sur le dos dans un lieu aussi isolé du reste de l’archipel. Et il n’est pas difficile de savoir dans quel genre d’endroits se rend ce genre de personnes. Enfilant son imperméable, le chûnin sort du bâtiment avec ses deux compères, en direction de la taverne la plus proche. Malgré la tempête qui fait rage, le brouhaha intérieur se fait tout de même entendre depuis la rue. Une fois à l’intérieur, ils peuvent retirer leurs ponchos sous les regards amusés des poivrots, qui se mettent à applaudir les shinobis.

En voyant ces trois (potentiels) clients, le barman leur fait signe d’approcher.

-Ah, c’est les gars d’Kiri ! Content d’vous voir ! Qu’est-c’ke j’vous sers ?

-Rien pour moi, merci… ehm… en tant que barman, je suppose que les habitués vous disent beaucoup de choses… votre collaboration sera appréciée si vous savez quoi que ce soit concernant les intrus qui résideraient actuellement sur Uka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Sam 17 Nov 2018 - 12:43
D'étranges voisins
Ft Kaguya Wutu-Fuku & Kaguya Shyko

Des Nukenins s'incrustent au pays de l'Eau

La tempête fait rage et les bourrasques sont violentes. Sur le pas de l'entrée, la porte ouverte, l'eau de pluie se faisant guider par le vent pénètre dans la demeure m'arrosant au passage. Une demande d'ordre est faite, Shyko s'empresse de me répondre en premier. Car de toute manière, c'est l'ordre de poste qui veut ça. Éviter les affrontements ou autres débordements est de mise d'après lui. Ce qui me semble bien pour le moment, étant donner que l'on doit enquêter et surtout ne pas se faire repérer. Ça pourrait avertir sans qu'on s'en aperçoive tout en leur faisant prendre la fuite. Ce qui serait dramatique. Une menace en fuite sur l'archipel serait catastrophique. Tout comme l'idée de se séparer. Car n'ayant aucuns dons de sensorialité (pour l'instant !), on ne peut pas se permettre de se perdre sur ce port, même s'il reste minime en taille. Parce que comme le précise maître Wutu-Fuku, si notre possible hypothèse concernant un groupe de chasseur de prime prend forme, alors on a de quoi s'inquiéter. C'est vrai que le danger que représente ces criminels doit être stopper par des hommes et des femmes à la hauteur de cette tâche.

La décision commune prend forme et se base sur l'idée du borgne pour ne pas se séparer, du moins, de rester à une certaine distance les uns des autres. Comme il le précise, en plus du danger de se faire repérer, la météo ne nous ai pas avantageuse.

Sortant de la pseudo grange du vieil homme et de son fils, nous le remercions en nous habillant de nos coupe-vent avant de disparaitre dans la tempête d'Uka.

Pas à pas, tentant de combattre la tempête un bras au-dessus des yeux pour essayer de voir un minimum dans la brume se levant, nous nous arrêtons devant un bar, endroit fortement fréquenter par les hommes. Et les ivrognes. Ivrognes qui, si ils sont sympas, peuvent nous apprendre beaucoup de chose que leur patelin et les ragots qui y flottent. Nous y entrons donc, poussant la porte aidé par le vent et découvrons le lieu animer de musique, de chants paillards et de chopes s'entrechoquants faisant gicler la bière sur le bois franc du sol. Avançant vers le barman tout sourire, tout en retirant nos capuches, ce dernier nous demande ce que nous souhaitons boire.

Un saké, une bière,un jus de fruit ou simplement un verre d'eau, derrière mes deux compagnons d'armes, je réfléchis à ce que je vais pouvoir savourer. C'est alors que Wutu-Fuku refuse de boire la moindre boisson, souhaitant se concentrer sur l'enquête. Mais l'enquête ne nécessite pas de sacrifices ? Pouvant nous donner l'occasion de nous fondre dans la masse pour en apprendre davantage ? Un bourré bienveillant est un bourré bien parlant. Oui, ça doit être ça le proverbe.

« Une pinte de bière blonde s'il vous plait. Merci ! » dis-je en levant la main derrière mes pairs. « Shyko senpai, vous ne voulez rien ? Je payes ma tournée. »

Attendant d'être servit, j'observe alors la salle afin d'observer les comportements des différents clients. Complètement mort sur une table, somnolant sur leur chaise ou entrain de se battre pour une histoire de femme (mais quelle bande de gamin j'vous jure ...), mon regard se pose sur une table où des hommes jouent à un jeu de carte, une pinte de bière chacun. Une partie entre pote, en buvant un verre, ils semblent détendus et non agressive. Ils seront très certainement les plus avenants à nous parler sans prendre la mouche et nous prendre pour une potentielle menace.

« Messieurs, vous me trouverez à cette table si jamais vous me chercher. » dis-je en désignant la table du doigt tout en récupérant ma pinte.

Buvant une gorgée, je m'avance vers eux, qui n'ont même pas remarqué notre présence au sein de l'établissement et fait mine de tituber jusqu'à eux, sans être complètement déchiré à en vomir partout pour autant. Se fondre dans la masse pour enquêter, ça reste la base de l'infiltration. Car sait-on jamais, les hommes que l'on recherche sont peut être ici. Eux prenant très certainement la confiance au sein de Mizu. Eux étants puissants et dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Lun 19 Nov 2018 - 12:51
Finalement, il semblait y avoir un petit changement de plan. Wutu-Fuku semblait vouloir privilégier l'hyper prudence et que tout le monde reste groupé. En soit, la décision était compréhensible. C'est vrai que les trois membres du groupe n'étaient pas tous des ninjas sensorielles et certains auraient peut-être un peu de mal à se sortir d'une situation délicate si elle devait apparaître.

C'est donc pour ça que Shyko n'allait pas omettre d'objection particulière et se plier a la demande de son ancien apprenti. Puis de toute façon, il n'était que membre d'équipe ce coup-ci, la décision ne lui appartenait pas.

Le trio décida ensuite de se mettre en direction du bar. C'était stratégique. Une grosse partie des gens se concentraient à cet endroit pendant leur repos dans une île aussi petit. C'était bien vu.

Alors que le professionnalisme de Wutu-Fuku allait faire plaisir au chûnin, il allait moins apprécier l'attrait visible de Kuzan pour prendre la voie de la détente. Commander une bière en service, c'était pas grand-chose, mais ça marquait quand même assez mal, il fallait bien se l'avouer.

C'est donc ainsi que le manieur d'os allait répondre de manière très sobre à la proposition qu'il venait de recevoir.

"- Un jus de pomme me suffira, merci. "

Ceci-fait, il n'allait pas trop prêter attention à la façon très personnelle d'enquêter du marchand de glaces pour plus rester avec le plus mauvais flûtiste du monde afin d'écouter ce que le barman avait à dire.

Visiblement, l'homme ne savait pas grand-chose de plus que ce que le trio savait déjà. Il était au courant pour les vols de ressources au niveau du port mais c'est tout. Il avait néanmoins entendu parler qu'un pécheur aurait vu quelque chose de suspect. Des ombres dans la nuit lorsqu'il était en train de ranger son matériel. Fort heureusement, le fameux pécheur était justement présent au bar, c'est donc ainsi que le verdâtre allait l'aborder.

"- Bonjour monsieur. Je suis ninja de Kiri, pourriez-vous m'expliquer ce que vous auriez vu en rangeant votre matériel l'autre soir ? "

L'heure du témoignage de l'homme était arrivée. Bon, même s'il était éméché ... Mais je laisse Jean-Roger Von Michou, Narrateur de Wutu-Fuku, vous l'expliquer ! Il le fera sans doute mieux que moi ! Aller, à toi mon petit !

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Jeu 22 Nov 2018 - 17:44
Wutu-Fuku n’est pas suivi dans son abstinence par le reste de son équipe. Kuzan commande une bière et va même jusqu’à proposer de payer sa tournée. Le chef du clan Kaguya, lui, demande un simple jus de pomme… Le chef de l’équipe 7 a déjà entendu les rumeurs concernant le comportement du Yuki quand il est livré aux effets de l’ivresse… il espère que son disciple sera assez responsable pour s’arrêter avant d’aller trop loin. Quoi qu’il en soit, le quarantenaire décide de commencer en se dirigeant vers une table de robustes travailleurs en train de jouer aux cartes. Pour l’instant, Shyko reste à côté de son ancien disciple, tandis que le barman gratte son crâne chauve, semblant perdu dans ses réflexions.

-J’crois pas pouvoir vous en dire beaucoup plus, désolé… Vous savez d’jà pour le vol de nourriture, et tout l’monde ici pourra vous dire la même chose…

L’homme a l’air vraiment désolé en répondant aux deux ninjas. Il se frotte le menton avant d’avoir un éclair de lucidité.

-Ah ! Y a le vieux Mugen qui dit avoir vu des ombres en rangeant son matos l’autre jour… mais allez savoir si ce n’est pas sous l’effet de l’alcool qu’il a vu des choses qui existent pas… il boit tellement de bières que ça en est devenu son groupe sanguin !

Il pointe une table du doigt, prêt d’un coin de la grande pièce.

-C’lui, avec l’imper jaune !

Fort de cette piste, Shyko décide de creuser la question en allant voir le fameux Mugen. Le kirijin s’annonce d’une manière bien solennelle, tandis que le pécheur voit arriver le ninja de la brume en regardant au travers de sa choppe transparente, rigolant tout seul devant la déformation optique causée par le verre.

-Héhéhéé… bonzour monsieur…

Malgré son ivresse manifeste, le pécheur a été marqué par ce qu’il a vu l’autre soir. Une expérience assez dérangeante pour rester dans ses souvenirs quand bien même son état pourrait laisser penser qu’il serait incapable de se concentrer autant.

-Alors vous z’allez pas m’croire… mais j’rangeais mes hameçons dans l’ordre croissant de taille… c’est super important, sinon on mélange tout ! Et voilà que j’vois des espèces de machins qui volent et qui embarquent une bonne moitié d’une caisse de bouffe ! D’un coup, comme ça ! J’crois pas qu’ils aient touché le sol d’ailleurs ! Et ce bruit… un clic… euh non. Un clac plutôt, j’dirais. Voilà. Clac. Clac. Clac. C’est pas banal hein ? Burp. Mais les autres y disent que j'raconte des conneries. Mais vous m'croyez hein?

Une description assez obscure pour le commun des mortels mais Shyko, en tant que shinobi expérimenté, pourra, s’il est assez lucide, faire le rapport avec le bruit que font les marionnettes ninjas. Il pourra également se souvenir qu’aucune des trois personnes présente sur l’avis de recherche n’est marionnettiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Ven 23 Nov 2018 - 0:35
D'étranges Voisins
Ft Kaguya Shiko & Kaguya Wutu-Fuku


Avançant droit devant la table des quatre hommes, je fais mine de tituber, d'être sous l'emprise de l'alcool, avant des les saluer.

« Messieurs ... Bien l'bonsoir ! J'vois qu'vous faites une ptite partie d'cartes ! J'peux me joindre à vous ?
Oh ! Camarade ! Bien sûr ! Prend une chaise, je t'en prie ! »

L'ambiance n'est déjà pas hostile. Un bon point pour ce début d'enquête. Un oeil à moitié fermer, me donnant l'air fatigué, mal par l'alcool fictif ingéré, je m'assois donc à leur table. L'homme m'ayant accueilli reprend les cartes sur l'espace en bois réceptionnant les pintes de chacun avant de les re-mélanger avec intérêt, avant de les redistribuer.

« Tu connais les règles camarade ? »

Un sourire suivi d'un acquiescement léger de la tête répond à sa question. Même si en réalité, je ne sais pas de quoi il s'agit. Je bois alors une gorgée de ma bière bien fraiche, laissant une légère quantité de mousse sur ma lèvre supérieur, avant de reposer la chope et de jouer mon tour.

Une carte contenant plusieurs symboles et chiffres, mon hôte me félicite et me redonne des cartes. Je ne comprends mais continue, en abordant le sujet qui m'intéresse.

« Vous auriez par hasard vu des choses étranges ces derniers temps sur l'île ? Du style des vols, des personnes étrangères ou des accidents paranormaux ?
Et bien ... Oui, les ressources que l'on pêche ou que l'on chasse disparaisse depuis quelques temps. Pas tous nos stocks, mais en petite quantité. Mais seulement assez pour ne pas qu'on s'en rende compte. Malheureusement pour les voleurs, on fait un inventaire dès que c'est pêcher et on recompte avant de les mettre en boite pour les autres archipels. Malheureusement entre ces deux étapes, il en manque tous les jours depuis maintenant une semaine.
Une semaine ? C'est tout frais alors ... Une idée d'où ces vols peuvent atterrir ?
Les rumeurs disent qu'un groupe de nos chasseurs a vu un tas de poissons volés au coeur de l'île, dans la forêt. Mais on sait ça du seul homme qui a survit à leur journée de chasse. Il disait qu'il a couru plus vite ce jour-là que dans toute sa vie pour ne pas se faire prendre par ses hommes.
Et il se trouve où votre ami ? Mes collègues et moi aimerions l'interroger pour savoir ce qu'il a vue. Histoire de mettre cette île en toute sécurité et de régler ce problème.»

Un blanc se fait alors, avant que l'un d'eux ne se tourne en face de moi et m'annonce que je ne souhaites pas entendre.

« Il est mort. Par empoisonnement dans la rue. Personne ne sait comment, ni quand, mais on la retrouvé il y a 3 jours la bave aux lèvres sur les pavés du port. A peine dix minutes après son retour en furie dans la ville. Comme si quelqu'un voulait le faire taire.
Et il a réussi ... »

Remerciant les hommes, me proposant de poursuivre la partie, je refuse leur invitation pour retrouver les deux Kaguya et les mettre au courant de ce que j'ai appris à ma table. Nous avons à faire à de vrais professionnels, des meurtriers. Nous devons cesser leurs crimes le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Sam 24 Nov 2018 - 14:19
Les choses se décantaient enfin un peu. Le pêcheur semblait éméché mais avait des mots tout de même cohérents. Il n'était visiblement pas ris au sérieux mais les bruits qu'il décrivait étaient cohérent avec ceux des marionnettes ninja et ça ne choquerait pas outre mesure le chef du clan Kaguya qu'il y ait ce genre d'outils utilisés. Ça expliquait même une grande partie des mystères autour des formes humanoïdes vus par les gens.

"- Vous allons mené une enquête sérieuse sur ce que vous pourriez avoir vu. Je pense que votre témoignage est totalement cohérent avec certains moyens utilisés par des bandits pour commettre des crimes et vous n'avez sans doute pas déliré ce soir-là. Je vous remercie vraiment pour vos précieuses informations, ça va beaucoup nous aider à avancer. "

Shyko aimait être aimable et même s'il en avait rajouté, il voulait surtout rassurer le vieillard. Le verdâtre prendrait au sérieux son témoignage au même titre que celui d'un autre, il n'y avait pas de raison de ne pas accorder aucun prédit à quelqu'un juste car il était mal vu.

C'est à ce moment-là que Kuzan, visiblement ayant fini sa partie, revint voir le groupe de ninja. Il fallait juste récolter ses données et ils pourraient partir sur le port pour trouver une trace des marionnettes ou au moins des indices de tout type.

"- Alors ? Tu as eu des informations supplémentaires ? "

Une fois que le marchand de glace allait finir son topo, il serait temps de sortir du bar pour continuer l'enquête. C'est qu'ils n'avait plus beaucoup de temps avant une éventuelle nouvelle attaque des malfaiteurs.

"- Direction le port du coup ? "

Une fois que tout le monde serait prêt, il faudrait y aller selon le chûnin. Enfin, hormis s'il y avait encore des trucs a faire dans les parages mais ça dépendrait des autres du coup.

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Dim 25 Nov 2018 - 0:43
La collecte d’informations suit son chemin. Kuzan apprend de son côté qu’un potentiel témoin a été réduit au silence il y a quelques jours. Retrouvé empoisonné dans la rue, la bave aux lèvres. Aucun des trois kirijins n’a de compétences en médecine, aussi est-il peu utile de demander à voir le corps de ce malheureux. De plus, le groupe qui vole des vivres semble réfugié dans les forêts, desquels ils ne sortent que quand c’est nécessaire… et ils souhaitent maintenir leurs couvertures aussi longtemps que possible si on regarde comment ils traitent ceux qui ont la malchance d’en savoir trop… Cette maîtrise des poisons ressemble à ce dont serait capable un shinobi maîtrisant l’iroujutsu. Au moins, ils ont une première piste avec les bois…

Shyko a lui aussi appris des choses intéressantes de la bouche du pécheur éméché. Des éléments qui permettent de penser qu’un des intrus est capable d’utiliser des marionnettes ninjas. Une compétence qui ne correspond à aucun des trois avis de recherches en possession du groupe de kirijins… Mais il est intéressant de noter que si le premier groupe a employé la force létale, ce n’est pas le cas du second, puisque le pécheur est encore vivant pour en parler. Des méthodes différentes… Ce qui va dans le sens de l’hypothèse des deux groupes… Quoi qu’il en soit, les deux cas montrent une extrême prudence dans le mode opératoire. Par chance, la présence des Kirijins n’est pas non plus hurlée sous tous les toits, ce qui pourrait malheureusement rendre les Hijins plus prudents qu’ils ne le sont déjà.

-Bien, je ne crois pas qu’on puisse en apprendre beaucoup plus ici… On a déjà pas mal de nouveaux éléments. Cette marionnette montre qu’il y a au moins un quatrième larron, quel que soit le côté auquel il appartient. Et cet individu n’a pas tué, contrairement au groupe qui entreprise les ressources volées dans les bois… Logiquement, les deux groupes jouent au chat et à la souris tout en essayant de survivre sur Uka… Je m’interroge encore sur la raison de leur présence sur cette île spécifiquement, peut-être est-ce le hasard… quoi qu’il en soit ils ont mal choisis leur moment puisque la météo empêche le moindre départ depuis le port…

L’urgence est de mise, cependant. La fiche de mission n’évoquait aucune violence mais la mort de cet homme change la donne. Il faut agir avant que d’autres civils ne soient en danger. Au regard de la prudence des intrus, ils ne seront pas faciles à débusquer… mais pour ça, Wutu-Fuku a une petite idée qu’il réfléchit tandis que le trio se dirige vers le port à la recherche de nouveaux éléments. Recherche non concluante malheureusement, ce qui pousse le chûnin à proposer le plan qu’il a en tête depuis quelques minutes maintenant.

-Ces individus vont revenir, c’est certain. Difficile de savoir où. Ils sont très prudents, il faudrait un sacré bol pour tomber sur eux… Néanmoins… on peut peut-être forcer la chance…

Wutu-Fuku expose son plan à ses compères : créer un appât. Ici, il s’agit d’une quantité de nourriture plus simple et rentable à dérober que le reste des stocks entreposés au port. Le trio attendrait, caché, que les voleurs sortent de leurs cachettes pour intervenir.

-Après, ça nous forcerait à agir en terrain civil et je n’aime pas ça… à moins que l’un de vous ai des compétences en sensorialités assez importantes pour suivre ce voleur à la trace une fois qu’il aura entamé sa fuite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Dim 25 Nov 2018 - 13:32
D'étranges Voisins
Ft Kaguya Shiko & Kaguya Wutu-Fuku


Une source d'informations plutôt complète. Du côté des deux Kaguya, on apprend qu'il y a très certainement un marionnettiste dans le lot. Mais très certainement pas au sein des criminels que l'on recherche. Car aucunes des affiches ne faisaient mention d'un homme pouvant manipuler des poupées de bois. Est-ce un des chasseurs de prime dont l'hypothèse peut s'avérer réelle ? Tout ça n'a aucun sens. Je n'arrive pas à m'y retrouver. Mais si c'est bien les chasseurs de prime ou même quelqu'un d'autre qui contrôle ces pantins, alors pourquoi voler de la nourriture sur le port ? Ils sont censés chasser les criminels, les capturer et empocher de l'argent. Ils ont un minimum de fond pour payer leur repas et ne pas se mettre à voler pour survivre. Serait-ce donc un autre groupe ou un seul individu de plus au sien du groupe ? Mon cerveau s'embrouille.

Wutu-Fuku prend alors en compte les informations que j'ai récolté avant de mettre en place un plan d'attaque. En tout cas, s'il y avait bien une chose de sûre, c'est que l'homme retrouvé mort sur le port il y a de ça quelques jours, a bien été assassiné par un meurtrier et non un chasseur de prime. Parce que de ce que je sais, cet homme n'avait rien à se reprocher. Il était clean. Et si un chasseur l'aurait abattu, il aurait prit le corps afin d'obtenir la prime. Tout ça ne rime à rien. Alors avec un peu de chance, il se pourrait que ce soit notre trio infernale le coupable de ce crime.

Le plan que nous explique alors Wutu-Fuku semble clair. Comme pour traquer l'ours dans les bois, nous l'appâterons avec ce qu'il désir le plus, de la nourriture. Placer un tas de diverses chose, dont ils ont besoin pour survivre et attendre qu'ils approchent pour leur tomber dessus semble une bonne chose. On aura enfin la confirmation de qui commet les volent. Si jamais il s'avère que ce sont nos trois lascars, alors le problème sera réglé. Mais si ce ne sont pas eux, un autre problème se posera et cette mission risque de se compliquer sérieusement. Personnellement, je trouve qu'on s'est déjà embarquer dans quelque chose de totalement floue. Des méchants, des pseudo-gentils, des meurtres, des volent, des parties de cartes autour d'une pinte ... Je ne comprends plus rien.

Je me contente de suivre mes collègues. Tout en ayant une part à jouer dans ce plan. Si agir en terrain civil était risqué, les suivre par don sensoriel serait plus judicieux. Le plan donc ? Laisser les voleurs s'emparer des biens, et les suivre jusqu'à leur planque. Rien de plus facile.

Informant mes deux acolytes, je leur demande de me suivre dans l'arrière rue avant de leur exposer l'idée qui jaillit soudainement dans ma tête. Le temps s'étant calmé, nous pouvons sortir dans trop risquer de se faire prendre par le vent. Mais si celui ci reste encore bien actif.

« Moi je peux user de ma senso pour les suivre. Je ferais tomber la neige sur le terrain afin reconnaitre leur chakra et les suivre plus aisément. Néanmoins, dès que j'aurais la piste, il faudra immédiatement les prendre en chasse. Mes dons sensoriels n'étant pas revenus au meilleur de leur forme, je ne peux pas encore couvrir une large zone. »

Il semblerait qu'ils soient d'accord, en espérant que ça marche.

Formant alors les dit tas de provisions, nous restons dans l'ombre à attendre que le poisson morde à l'hameçon. La neige tombe alors, à l'issue des mudra que je compose. Le vent étant quelque peu fort, les conditions sont parfaites. La poudreuse recouvre le petit port de pêche à une vitesse remarquable.

Désormais, il nous faut être patient.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Dim 25 Nov 2018 - 19:19
Les choses se mettaient plus ou moins à prendre forme. Chacun commençait à voir plus ou moins ce qu'ils avaient à faire pour enfin avancer de manière significative dans leur petite enquête.

Visiblement, Wutu-Fuku ne semblait pas très fan de l'idée d'agir en civil mais bon, pour le coup, ils n'avaient pas trop le choix. Il fût un peu étonné que e dernier ne soit pas au courant des capacités sensorielles de son propre professeur mais bon, d'un certain sens, c'était vrai qu'ils n'avaient pas trop réellement combattu alors bon.

M'enfin, encore une fois, Kuzan allait reprendre les devants pour déclarer qu'il avait une technique adapté et l'utiliser. Il s'agissait d'une technique assez basique, faire tomber la neige pour ressentir la présence d'adversaires. Seulement, Shyko n'était à vrai dire pas très fan de ce jutsu, pas assez discret à son goût. C'est ainsi qu'il allait quand même faire une petite remarque.

"- Ce n'était pas une très bonne idée. Il n'y avait pas de neige il y a à peine quelques minutes. Ta technique est trop voyante et on a de la chance s'ils ne devienne pas méfiant d'un changement d'atmosphère aussi soudain. "

Au pire, le mal était fait maintenant. Le trio verrait bien ce qui allait se passer. Mais comme il fallait mieux prévenir que guérir, le jeune chûnin allait quand même enclencher sa propre détection qui elle se basait plus sur le chakra. Du point de vue du manieur d'os, ce type de détection était bien plus fiable, surtout quand il pouvait y avoir des marionnettes dans l'équation.

Enfin, il n'était de toute manière plus l'heure de penser, une présence chakratique suffisamment importante pour confirmer que c'était un ninja expérimenté qui était en train d'arriver ...

"- Ennemi en approche vers la droite "

Shyko prit un kunai dans sa main afin de se rapprocher doucement de la direction de l'adversaire avant de faire signe à ses coéquipier de les suivre. C'était un homme suspect, il valait mieux le neutraliser direct avec une attaque surprise. Enfin, s'ils n'étaient pas déjà repérés ...

HRP:
 

_________________
[Mission libre B] D'étranges voisins IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mar 27 Nov 2018 - 23:03
Le plan proposé par le chef informel de l’équipe semble convaincre ses collègues. En soit, il n’est pas très compliqué. Il suffit juste de rassembler un certain nombre de denrées en un point précis. Après, ce sera aux sensoriels de traquer les cibles jusqu’à l’extérieur des zones civils. Wutu-Fuku n’est pas sans ignorer l’affinité naturelle de Shyko pour ce domaine, mais il voulait également permettre à Kuzan de briller s’il en avait l’occasion. Il semble capable de détecter des individus entrant en contact avec une neige générée grâce aux capacités du clan Yuki. Néanmoins le chef du clan Kaguya trouve cette initiative trop voyante et mobilise donc son chakra.

Après avoir créé le piège parfait, le trio va se réfugier derrière des caisses entreposées sur un quai non loin. Ne reste plus qu’à attendre dans le froid et la tempête. Ils étaient décidément mieux installés dans cette taverne… le temps passe. Des minutes ? Des heures ? Impossible à dire tant le ciel ne change pas de couleur qu’il fasse jour ou nuit, tant les nuages sont épais. Finalement, le chûnin aux cheveux verts bien percer le silence ambiant en informant discrètement qu’un ennemi approche vers la droite. Saisissant un kunaï, il se faufile entre les marchandises entreposées en direction de sa cible. Espérons que cela soit bien un criminel et non Sendai Jean-Michel, forgeron de son état, qui a décidé de se promer sur les berges pour tuer le temps.

Mais alors que Shyko progresse, talonné par ses deux collègues, un vacarme assourdissant se fait entendre. Une caisse se renverse et une silhouette commence à s’enfuir en direction des bois. Ils sont repérés à leur tour, mais les techniques de sensorialités déployées jusqu’ici permettent au trio de poursuivre l’individu efficacement. Wutu-Fuku se retient pour l’instant, préférant attendre d’être bien éloigné du port pour neutraliser le fuyard. Ce n’est que quand ils franchissent les limites de la petite bourgade qu’il se décide à agir. Faisant appel à sa maîtrise du Taijutsu, le chûnin gagne soudainement en vitesse, lui permettant de parcourir une grande distance en peu de temps.



Bientôt, la silhouette n’est plus qu’à quelques mètres du kirijin. Juste assez proche pour lui permettre d’utiliser une technique inédite. D’une de ses mains jaillit une sorte de kunaï en os, qui va se planter dans une souche d’arbre non loin. Mais ce n’est pas un projectil ordinaire : il est en effet toujours relié au corps de Wutu-Fuku via une sorte de fil osseux. Fil qui est désormais tendu sur le chemin du fuyard, le faisant trébucher et s’écraser lourdement quelques mètres plus loin. Wutu-Fuku s’arrête, bientôt rejoins par le reste des Mizujins, pour découvrir la fameuse Cidisuit qui se relève difficilement.



-Gnn… enfoirés...

Voilà donc le premier représentant du fameux trio de déserteurs. Mais elle est une shinobi et à se titre, il faut plus qu’un petit trébuchage pour en venir à bout. Elle compose une série de mudrâs, générant ainsi un dragon aqueux qui fonce en direction des kirijins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Mission libre B] D'étranges voisins Empty
Mer 28 Nov 2018 - 16:15
Si le plan annoncé est quasiment parfait, mon idée de faire tomber une neige fixe au sol afin de percevoir les individus qui posent le pied dessus, Shyko montre son désaccord quant à ma décision de prendre les devants. Peut-être est il frustré d'être mis au second plan depuis le début de notre mission ? Personnellement, je ne faisais que proposer une solution à notre problème. Néanmoins, je me dois d'être assurément à l'écoute du verdâtre alors qu'il me propose sa propre décision quant à la mission de détection. Cette idée de neige est succincte en effet, même si on ne peut pas prévoir les perturbations météorologiques.

Relâchant mon mudrâ, je me retire de l'affaire et me pose en queue de peloton. Nous installons les caisses de ravitaillement sur une place vide et suite à ça, attendons que l'appât attire le loup. La chance est officiellement ouverte, derrière nos caisse d'entrepôts, nous patientons vaillamment.

C'est alors que dans un silence éternel, le Kaguya à lunette vient nous avertir que quelque chose est en approche. Ce que je confirme, je ressens un chakra différent des nôtres arriver. Il se rapproche. Et dans une vacarme pas possible, fait tomber quelques cartons de la réserve en souhaitant se servir sans l'accord de qui que ce soit.

L'ombre se dissipe dans les bois environnants, fuyant à la suite du bruit causé par la chute des marchandises. Voleur et lâche. Ce sont bien des criminels. On les reconnait à leur lâcheté. Sortant de notre cachette, nous ne perdons pas une seule seconde pour nous mettre à sa poursuite. A la tête du groupe, Shyko nous guide alors que je reste à l'arrière pour nous couvrir au cas où nous tombons dans un piège subtilement dissimulé.

Soudainement, Wutu-Fuku Senpai se propulse à l'aide de sa maitrise de Taijutsu pour rattraper le fuyard et utilise, via un kunai en os sortant de la paume de sa main, un fil y étant relié. Ce dernier fait tomber le voleur et à notre plus grande surprise, Cidisuit se dévoile à nous, alors qu'on rejoint le chef d'équipe à son niveau.

« Quelle surprise dites donc ... Mademoiselle Cidisuit »

Cette dernière est énervée, frustrée de s'être fait prendre pour son vol et en plus, capturée. Le dégoût se lit sur son visage. Mais nous ne sommes pas là pour parler du beau temps. Il nous faut des réponses. Et vite.

« Où sont tes petits copains ?! Et Est-ce que vous êtes seuls ici ? Dis nous tout ! »

Dis-je alors sur un ton tout à fait sérieux, à genoux devant son corps au sol, la menaçant d'un kunai eu creux de sa gorge. La moindre entourloupe et son âme quittera son corps pour toujours.

Elle me fait alors tomber par une parade qui me surprend, se recule et compose quelque mudrâ avant de faire apparaitre un dragon suiton devant nous. Lui ordonnant de nous attaquer, je réagit rapidement en composant une série rapidement de mudrâ avant d'invoquer dans un éclat de givre, mon géant de glace prenant la forme d'un ours armé d'un trident.

Dans sa lancée, ce dernier perce de sa lance à trois dents le reptile aqueux avant, dans une rapidité sans précédente, brûler par gelure la criminel blonde s'était faite prise entre deux des dents du trident.

Piégé, ressentant une brûlure extrême, elle crie de douleur avant que j'atterrisse à son niveau pour lui asséner un coup au visage pour la faire taire. En espérant que personne ne l'ai entendu ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Mission libre B] D'étranges voisins

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: