Soutenez le forum !
1234
Partagez

Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 Empty
Sam 8 Juin 2019 - 22:53
Toph avait activé son Byakugan tandis que le médecin la soignait, les troupes étaient derrières eux, pas question de se laisser encore faire. Il fit son petit speech. Comme quoi il avait fait une enquête et prouva que Tsuyoshi n'était qu'un clone. Il expliqua toute la supercherie et comment il s'en était rendu compte, tandis que Toph l'écoutait et le regardait avec une certaine gravité. Hisa se contenta de dire qu'elle tuerait tout ceux qui se mettaient au travers de son chemin.

Ce a quoi Toph aquiesca. Mais déjà son Byakugan vit au loin une silhouette reconnaissable entre mille. Et poursuivie.

Les voilà.

Et comme avait prédit l'eisenin, c'était Tsuyoshi poursuivit par un grand nombre de brigands. Toph n'avait donc pas réussit à en éliminer suffisamment. Qu'importe, s'il était poursuivit ou non, ils tomberont dans les pièges dont ils avaient truffé l'endroit. Mais avant cela, Toph se tourna vers Satoru et le remercia de ses soins, puis s'approcha encore d'un pas et lui posa une question.

Dis moi Satoru, comment tu sais qu'il viendrait poursuivit ? Oh, laisse moi deviner, ton clone est sur place et l'a vu. L'avoir vu négocier de négocier. Décidément, tu es bien meilleur shinobi senseur que tu nous as laissé deviner. Et tu es également capable de te dissimuler. Tu es décidément expert dans de nombreux domaine. Ha une dernière chose...

Sa lame trancha la gorge du Shinobi dans un mouvement rapide et puissant. Plus tard, elle aurait recourt à cette même technique pour mettre fin aux jours d'une lieutenant de l'Homme au Chapeau. Mais cet évènement prendrait place dans le futur, des moins plus tard. Ici, et maintenant, cette technique fut maitrisée par l'apprentie samouraï et appliquée avec soin. Toph rengaina sa lame et se tourna vers le cadavre suintant de sang.

Je sais quand on me ment, Satoru.

Elle était plus talentueuse que lui dans la sensorialité. Elle garda son Byakugan activé et attendit que les brigands arrivent suffisamment proches pour commencer à enchainer des mudras et commencer un déluge de techniques doton. Déluge qui devrait normalement épargner Tsuyoshi, si ses calculs étaient correctes.
Spoiler:
 

_________________
Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 Empty
Dim 9 Juin 2019 - 10:38
Et Tsuyoshi avait été obligé de détaler tel un lapin. Il avait été obligé de mettre les voiles, d’y aller franco, histoire d’avoir une chance de sauver sa vie. Parce que sa vie, elle ne valait pas un clou alors qu’il se faisait courser et que ses adversaires lui lançaient toutes sortes de saloperies. Il esquivait et continuait sa course en avant toujours plus déterminé que jamais à atteindre son objectif. Dans la tête du Chuunin, cet objectif était clair, très clair : amener tout ce beau monde auprès des iwajins loyalistes. Et cet objectif, Tsuyoshi parvint à l’atteindre après une heure de course. Et alors que toute cette belle troupe arrivait à hauteur des iwajins, les pièges posés par Toph s’activèrent. On aurait dit qu’ils étaient activés sciemment par le possesseur. En tous cas, Tsuyoshi s’étonnait à chaque fois de constater qu’un homme à ses côtés goutait aux affres de la mort ou à défaut à de graves blessures.

Lorsque les adversaires furent pris au piège à telle enseigne qu’il n’en restait plus beaucoup qui puissent tenir tête aux iwajins, et que donc le ratio ennemis-iwajins était plus jouable côté iwajin, alors sans qu’il n’ait eu besoin de le dire, les iwajin lancèrent la charge. C’est alors que le Hyûga se retourna. Il sortit un kunai de sa poche et le lança sur un des assaillants en criant : « celui-ci est leur chef ! ». Dès qu’il fit cela, la tendance changea et bon nombre des survivants comprirent qu’ils ne pourraient pas grand-chose contre les iwajins et certains des « monstres » qui composaient leurs rang. Pour sa part, Tsuyoshi plongea dans la mêlée. Un coup de Kaiten et il envoya valser les cinq premiers hommes qui venaient s’interposer afin de le tuer ou de l’empêcher de toucher à leur chef. Le Hyûga du répéter la manœuvre dix secondes plus tard lorsqu’un nouveau groupe d’adversaires vint se planter entre lui et le boss. A nouveau un retentissant Kaiten ponctua les débats. Le Hyûga poursuivit à coups de Hakke Kushô en laissant mal en point ceux que la technique touchait tout en les éloignant de lui. Et en quelques minutes, il parvint à hauteur du chef.

Etant venu avec une certaine vitesse, le Hyûga au dernier moment chargea le chef ennemi. La différence de vitesse surprit ce dernier, Il encaissa la charge et le coup de pied dans le ventre qui sembla le handicaper un peu. Tsuyoshi n’en demanda pas plus pour lancer sa botte secrète. Byakugan activé, tout était en place. La distance, l’ennemi peu réactif. Sans demander son reste, le Hyûga entama une danse très connue de la jeune Toph. Sans que le chef de la troupe ennemie ne comprenne ce qui lui arrivait, il était frappé en différents points à une vitesse impressionnante. Tournant sur lui-même et bombardant des coups précis, Tsuyoshi termina son enchainement en laissant valser son ennemi en l’air. Ce dernier retomba lourdement au sol. Il semblait HS.

Bientôt, les derniers hommes furent vaincus et ceux qui n’avaient pas eu assez de jugeote pour fuir étaient désormais hors de combat. Fatigué, harassé, blessé à divers endroits, les habits déchirés et à certains endroits ensanglantés, le Hyûga se posa aux côtés du chef de la troupe ennemie désormais à terre. Haletant, il portait son regard sur les iwajins. Le Borukan… La Nagamasa… La Hyûga. Tous s’étaient bien battus. Extrêmement bien battus.

_ Nous sommes passés à ça d’échouer lamentablement… Vous avez été fantastiques. Mais où est Satoru? Il s’est éclipsé ? C’est un putain de traître. Il est lié à ceux-ci. Fit le Hyûga en pointant du doigt leur adversaire commun.

Après quelques échanges et discussions, le groupe parvint à mieux comprendre ce qui s’était passé de part et d’autre. Tsuyoshi avait pu repérer le chef de la troupe ennemie. Par chance il n’avait pas été touché par les pièges de Toph lors de l’assaut final. Toph et Hisa et le Borukan avaient nettoyé le champ de bataille en éliminant un nombre impressionnant d’adversaire et Tsuyoshi avait finit par comprendre que ceux-là allaient normalement, sauf coup du sort, devenir de très grandes kunoichi, non pas par la taille, mais par le mérite. Toph avait aussi su comprendre que Satoru était un traître.

_ Levons le camp les gens. Il reste l'arrière garde de cette armée tout de même. Je ne pense pas qu'ils tenteront quoi que ce soit, mais on ne sait jamais... Puis j'en ai marre de me battre. Une fois à Iwa nous enverrons chercher le corps de Kotaro.

Le chef de la troupe ennemie avait réuni des civils et des déserteurs de bas niveau qu’il fédérait autour de ses hautes ambitions. Elles étaient claires : il voulait se payer la tête du Daimyo en procédant dans un premier temps à une révolte populaire qu’il comptait prendre soin de canaliser et d’orienter vers celui qu’il jugeait indigne de présider à la destinée du peuple Tsuchijin.

_________________
Spoiler:
 


Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 http://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Hisa
Nagamasa HisaEn ligne

Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 Empty
Mer 12 Juin 2019 - 12:23
Lorsque la lame de Toph quitta son fourreau pour se loger temporairement à travers la gorge de Satoru, je fus abasourdie. Un tel niveau de précision et de vitesse de la part de la jeune hyûga était tout simplement impressionnant. J’avais du mal à comprendre ce qu’il se passait, mais si je m’étais faite à l’idée de la trahison de Tsuyoshi, apprendre que le responsable était un autre n’y changeait plus grand chose. Le temps manquait tandis que la horde ennemie s’approchait dangereusement, il me fallait me concentrer sur mes ennemis vivants.

Les pièges qui composaient le terrain, les attaques à distance de Toph et de Yuusuo et les assauts des autres décimèrent rapidement les rangs ennemis. Lancée également dans la bataille, je faisais danser mes lames à travers les corps des opposants. Si j’avais déjà ôté la vie à de nombreuses reprises et que j’avais réussi à me faire à l’idée, la différence d’échelle à laquelle nous contraignait cette mission ne pouvait que déranger.

Ces hommes étaient des criminels qui vivaient sur l’exploitation des autres, s’imposant par la peur et la violence. Si tous n’étaient probablement pas profondément cruels, ils avaient placé leur vie sur la mauvaise voie et ne pouvaient plus échapper à la Justice. Il n’y avait donc aucune raison logique pour ressentir la moindre pitié à leur encontre. Et pourtant, alors que le sang d’inconnus imbibait peu à peu mes vêtements, je ne pouvais m’empêcher de constater l’horreur de la situation avec dégoût et tristesse. Un long moment de malaise profond, c’était là tout ce que m’inspira ce champ de bataille. Il n’y eu aucune satisfaction habituelle, aucune excitation à travers mes coups, seulement la mort frappant peu à peu l’ensemble de nos ennemis.

Lorsque le dernier corps fut tombé, il ne restait plus que les deux hyugas, le borukan, Yuusuo et moi-même. Debout au milieu d’une nuée de cadavres, aucun d’entre nous ne devait pourtant en avoir obtenu la moindre saveur de victoire. Lorsque Tsuyoshi s’adressa à nous, rompant le silence mortuaire qui commençait à s’installer sur la plaine, il sembla plutôt positif, nous félicitant de notre performance martiale. Lorsqu’il demanda à propos de Satoru, j’indiquai de la pointe de mon sabre la position de son corps, laissant Toph expliquer son geste.

Une fois la situation mise au clair, il était désormais nécessaire de quitter les lieux. La mort de deux personnes de l’escouade dont un traitre à la solde de l’ennemi avait changé la donne, il devenait absolument nécessaire de tenir le village au courant, quitte à devoir mettre l’élimination de la menace en suspens. Yuusuo n’allait cependant pas nous être utile pour cela, il avait dû fournir déjà trop d’effort et se contenta de disparaitre après avoir vérifié que j’allais bien.

_________________
Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 1535023072-ezgif-com-add-text
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3775-nagamasa-hisa http://www.ascentofshinobi.com/t4475-carnet-de-nagamasa-hisa
Hyûga Toph
Hyûga Toph

Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 Empty
Dim 16 Juin 2019 - 23:46
Tsuyoshi savait se démener et se battre. Toph s'était contentée de rester majoritairement en retrait dans ce combat-ci, accusant le coup d'une réserve de chakra déjà bien vidée par ses affrontements précédents. Elle avait été soignée. Elle s'était reposée. Elle n'était néanmoins pas tout à fait capable de ses prouesses habituelles. Elle se contenta d'assumer un support à distance en envoyant rocher sur rocher, et en entravant des adversaires avec de la boue ou de les envoyer en l'air avec ses techniques Jishin.

Elle observa une superbe exécution de la part de son cousin des 64 coups du Hakke sur celui qui semblait être le chef de la troupe. Si elle n'était pas aussi fatiguée, elle l'aurait félicité et se serait jetée derrière les derniers survivants mais...

Ses jambes lâchèrent.

Elle tomba sur son fessier et respira lentement pour récupérer le plus rapidement possible son énergie. Heureusement qu'ils s'étaient conservés pour ce combat. Toph était déjà au bord du gouffre. Quelques techniques de plus et elle serait tombée dans le coma. Une leçon supplémentaire à ramener à son dojo - travailler ses réserves en plus de sa sensorialité. Le héros du jour - le chunin Hyûga - demanda où était le traitre. Hisa fit un signe de la main. Toph eut, pour sa part, un petit sourire satisfait.

Une de mes techniques permet de détecter les mensonges et... il a été un peu trop mensonger. Je suppose qu'il n'avait guère le choix. Je me demande comment ils ont réussi à le mettre dans leur poche. Un agent infiltré de longue date, je suppose ?

Toph n'en savait rien. C'était triste de se dire que finalement elle n'était plus si sûre que cela de la loyauté de ses collègues iwajins. Après tout, Satoru était peut-être une exception. Ou peut-être était-il un parmi d'autres. Toph serra le poing sur son manche. Les traitres n'ont que ce qu'il mérite - que leur sang abreuve la poussière. Une odeur de cuivre régnait sur l'endroit. Toph regarda son sabre et le nettoya du mieux qu'elle put.

Tsuyoshi semblait las des combats et relativement content de lui même. Sa dernière justification étonnait un peu la genin, mais elle ne dit rien. Il avait le lead sur la mission, et il venait de décider d'y mettre un terme. Elle n'avait pas à refuser.

Soit, je suppose que c'est un coup suffisamment dur pour cette troupe de brigand. J'aurais bien voulu tous les poursuivre... mais les pertes causées, et leur chef si j'ai bien compris ton rapport Tsuyoshi, devrait nous assurer qu'ils ne pourront plus jamais reprendre des activités d'une telle envergure.

Elle se leva. Ses jambes semblaient désormais un peu plus stables et capables de porter son propre poids.

Rentrons.


_________________
Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi] - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Dies Iræ [Rang B Libre - Toph/Tsuyoshi]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: