Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko]

Aller à la page : Précédent  1, 2
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Mar 18 Déc 2018 - 12:34
Notre Caliméro adulé tout à sa cuisine fut légèrement troublé par la demande de sa squateuse préférée quant à lui montrer une partie de son anatomie davantage privé que d'autres. En tout cas, Madoka ne doutait en rien aux capacités culinaires de Shyko, ce n'était pas foncièrement très utile pour un assassin de l'ombre, mais il avait une carrière toute tracée dans les cuisines, dommage qu'il n'ait pas choisi cette voie. Enfin, rien n'était encore perdu ! Derrière un appétit insatiable, elle entendit Shyko répondre à sa manière à une question simple. Elle soupira légèrement en se penchant depuis sa chambre dans le couloir afin de capter son regard avec une petite moue sur le visage.

Datalia Madoka • « Comment ça privé ? C'est qui qui a décrété ça au juste ? Censé hein ? Donc pour moi ça ira c'est ça ? Je dirais rien promis ! »


Visiblement, la blanchette n'avait nécessairement pas tout compris, le côté privé ou plutôt pudique. Surtout qu'elle n'aimait pas du tout que l'on lui interdise des choses, des endroits où quoi que ce soit. C'était la meilleure manière de la faire accourir encore plus rapidement. L'explication trop flou ne donnait envie à l'adolescente de pouvoir convaincre Shyko de braver l'interdit, par principe, et puis il fallait bien dire qu'elle ne comprenait vraiment pas tout dans cette histoire de plantation de graines. Elle plissa les yeux légèrement, méfiante.

Datalia Madoka • « Admettons... »


Se contenta de dire Madoka lorsqu'elle répondit au sujet de ne pas être enceinte, mais bon, elle avait quand même de drôles de sensations dans le ventre. Cherchait-il vraiment à ne pas être accuser et de devoir de payer une pension sous forme de gâteau toute sa vie ? Hmmm ! Quelle excellente idée ! À noter dans un carnet. L'adolescente fit une moue en entendant Shyko dire que les fondants étaient presque prêts, comme si elle doutait de ses capacités cognitive, une manière polie de dire stupide.

Datalia Madoka • « Si les fondants sont presque prêts, qu'est-ce que tu fais encore là ? Je te préviens, si c'est brûlé... Je saute ! »


Menaça alors grandement la tornade argentée de Kiri, qui était plutôt gonflé tout de même de sortir quelque chose de pareil. C'était tout de même elle qui l'avait fait venir jusqu'ici. En tout cas, c'était juste de dire que cela sentait assez bon, donc cette journée était plutôt bien partie ! Le côté enfant de Madoka était très présent, trop sans doute vu l'âge avancé de cette dernière. Il y avait un retard mental assez flagrant qu'il soit simulé, mentale ou tout simplement un blocage. Elle était très directe et ne réfléchissait apparemment pas tellement aux mots qui sortaient de sa bouche.

Datalia Madoka • « Ben quoi ? »


Demanda innocemment, ne comprenant pas du tout pourquoi elle aurait dû attendre. Elle était là pour comprendre après tout, non ? Elle s'était retournée vers Akane avec une petite moue au visage. Le sujet semblait être très compliqué et sujet aux images complexes. Elle avait du mal à imaginer les hommes avec une sorte de truelles intégrées, même si cela serait peut-être assez pratique pour le jardinage. Peut-être que cela avait un rapport avec le fait de nourrir la terre pour les paysans ?

Datalia Madoka • « Il doit faire rudement chaud dans la cuisine, il est tout rouge Shyko. Heureusement que ce n'est pas moi qui fait les gâteaux ! Hahahaha ! »


Dit alors en riant Madoka en croisant les bras derrière la tête, alors qu'elle faisait évidemment référence à la tête toute rouge de l'adolescent. Loin de là l'idée de faire des bébés avec Shyko, ce n'était vraiment pas son truc, mais elle aimait bien comprendre de but en blanc.

Datalia Madoka • « Heuuuu... Hmmmm.... Nan, j'ai rien compris cette histoire de graines et de plantoire, et puis d'abord pourquoi ça ne serait pas le contraire plutôt ? Parce j'ai un kunai, ça fera bien office et je peux aller chercher des graines de riz. »


Visiblement un peu pommé, Madoka n'avait pas tout saisi, mais cela commençait à avancer pas à pas. Tandis qu'elle entendit Akane répondre d'une manière concise à plusieurs de ses questions méta physique ou presque, elle y répondit d'une manière assez crue et directe.

Datalia Madoka • « Ils sont vraiment nul les garçons alors, ils servent à quoi au final ? Pffff ! Il sort vraiment de là le bébé alors ? Parce que c'est quand même très gros ! J'en ai déjà vu pas longtemps après la naissance ! Ça fait presque un bras ! ça passera jamais … »


Dit alors la blanchette en soupirant légèrement. Elle ne remarqua pas vraiment l’absence de réponse au sujet des graines visiblement, car elle ne revint pas sur ce sujet.

Datalia Madoka • « Et bien …. Si en faites ! Ça s’est passé à Kaze lors du tournoi, une nouvelle amie à moi rencontrer là-bas m’a emmené dans un drôle d’endroit, une sorte de taverne où les gens buvaient au rez-de-chaussée, mais à l’étage, et bien ils faisaient du sport nu l’un contre l’autre. C’était un peu fouillis, mais en tout cas, apparemment, cela demande beaucoup d’efforts vu les râles que faisaient les deux. Yamiko et moi, on était dans la chambre, ça n’a pas duré très longtemps, peut-être cinq ou dix minutes, mais bon, ce n’étaient pas des ninjas l’homme et la femme. En tout cas, je préfère m’entrainer seule quand même, on ne dirait pas que c’était très efficace.

Enfin bon, je n’ai pas regardé en détails, j’ai tellement trouvé ça étrange comme pratique, mais d’accord …
»



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Shyko
Kaguya Shyko

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 11:26
C'était vraiment du gros n'importe quoi. Loin d'avoir améliorer le débat épineux de comment faire les bébés, les paroles d'Akane semblait avoir juste reporté la curiosité de Madoka sur autre chose, en l’occurrence à quoi ressemblait les "plantoir". Si elle se mettait à demander à tout le monde dans la rue de leur montrer pour savoir à quoi ça ressemblait, ça tournerait forcement mal, c'était une certitude. Cependant, le manieur d'os ne pouvait pas se résoudre à montrer ça dans tout les cas, même si c'était pour satisfaire la curiosité exacerbée. Il allait faire une sorte de promesse douteuse pour juste que le sujet soit arrêté et puis voila.

"- Écoutes, si un jour, par hasard, on vient à décider de faire un bébé ensemble, on verras ça mais pas avant. "

La réponse à cette question implicite était du coup que ça ne se passerait jamais. Il savait très bien que l'idée de faire des enfants ferait fuir la blanchette. Bon, même si vu comme ça, ça faisait très petit couple mais bon, Shyko n'était plus à ça près. D'autant plus que d'un point de vue réaliste, ils étaient quand même une sorte de couple. Platonique, mais quand même. Surtout que Madoka avait eu le don de créer plusieurs situations assez ambiguë quand même par le passé.

Enfin bref, c'est à ce moment-là que Madoka allait péter un plomb pour les fondants et menacer de se suicider si ces derniers étaient trop cuits. Pouffant de rire par rapport à la situation, le jeune homme allait quand même y aller pour surveiller la cuisson après un petit pic.

"- C'est bon, j'y vais madame la psychopathe des gâteaux "

Après avoir légèrement sourit, le jeune homme retourna donc en cuisine pendant que les deux dames finissaient leur conversation tordue, en espérant que le sujet soit bientôt clos quand même. Elle était vraiment inconfortable.

Bref, il fallait arrêter d'y penser quelques instants et quand même tout préparer. Poliment, le jeune homme allait donc servir trois tasses de thé en mettant le sucre au milieu de la petite table et placer les fondants aux places correspondantes, en espérant que ça ferait plaisir à Madoka qu'elle en ait un en plus des autres pour qu'elle se remette de tout ça.

"- Tout est prêt, venez à table du coup si vous voulez manger maintenant "

Le jeune homme avait une voix assez douce. Il espérait cependant qu'elle porterait suffisamment pour rejoindre les oreilles de ses invités qui étaient encore au niveau des chambres. Il allait ainsi juste s'asseoir pour les attendre patiemment, espérant juste que ces fondants seraient à la hauteur, toujours soucieux de l'accueil qu'il prodiguait, même dans ce genre de cas.

_________________
Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie
Yasei Akane
Yasei Akane

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Ven 21 Déc 2018 - 15:25
Décidément cette conversation était vraiment étrange. Akane se demandait bien comment elle avait pu en arriver là. Discuter de comment on faisait les bébés, avec une adolescente, chez quelqu'un qu'elle ne connaissait pas et lui préparait un gâteau pendant ce temps là. Peut-être se trouvait-elle dans une illusion de Madoka. Ce qui ne serait guère étonnant, vu la tournure des choses. Après tout, dans quel monde pourrait-elle ordonner à un chef de clan d'aller s'occuper du gâteau qu'il lui préparait ? Et dans quel monde lui répondrait-il que oui, il y allait ? En souriait, en plus de ça.

Elle effectua un kai, mais non, rien ne changea. Madoka semblait vraiment pouvoir ordonner ce qu'elle voulait à quelqu'un, tout en squattant sa maison et en y installant des pièges en fuinjutsu au sol. Et le jeune homme reparti dans la cuisine. Bon il fallait dire que c'était tout de même un joli rêve que de voir un homme faire la cuisine pour soi, non ? D'autant plus que la jeune femme avait de la chance que ce soit réel. Dire qu'elle préférait ses mondes d'illusions !

De nouveau seules toutes les deux, Madoka répondit alors à Akane. D'une manière un peu moins... Poétique, que la sienne. Elle qui avait voulu rester plutôt vague pour ne pas la choquer ! Mais sa remarque restait pertinente. Comment est-ce que ça pouvait bien pouvoir passer, hein ? Ce qui l'amena à se poser une question : si un jour elle avait un enfant doté des mêmes facultés qu'elle-même, est-ce qu'il naîtrait humain ou animal ? Elle frissonna en pensant au fait de « se faire déchirer de l’intérieur » par les éventuelles griffes, comme l'avait suggéré l'adolescente un peu plus tôt.


- « Hé bien, le corps est plein de ressources. Il s'adapte en cas de grossesse et lors d'un accouchement. »

Et elle regretta ensuite d'avoir demandé à Madoka si elle avait des questions sur le sujet. Car elle n'en avait pas, non. En revanche, elle lui raconta un épisode assez étrange qui s'était passé à Kaze. Mais ce qui l'étonna encore plus, c'était le fait que Madoka parle « d'une nouvelle amie ». Pourtant lors de leur première rencontre elle lui avait avoué ne pas en avoir. Les joues de la métamorphe changèrent un peu de couleur en comprenant ce que l'adolescente lui racontait, sans pour autant devenir complètement rouges comme Shyko un peu plus tôt. C'était très gênant. Pourquoi cette Yamiko lui avait-elle montré ça ? Et comment pouvait-on faire ce genre de choses devant un public ? C'était censé être quelque chose d'intime, que l'on ne partageait qu'avec quelqu'un envers qui on avait entièrement confiance ! Non ?

- « Bon... Tu vois, tu as compris toute seule. Je te demande si tu as des questions sur la façon dont on fait des bébés, et tu me parles de ces gens qui ont... Fait l'amour. Maintenant, tu sais comment ça marche. »

Elle soupira, peut-être pour évacuer toute cette tension. Et le jeune homme les appela d'où il était, leur disant que c'était prêt. Akane se dirigea donc vers lui, sans pour autant prendre place à la table. Il avait tout préparé et les avait gentiment attendues. Ça aussi, c'était gênant. Elle n'avait franchement pas l'habitude que quelqu'un ait autant d'attention envers elle. En revanche, ça semblait être le quotidien de Madoka. Pour sa part, après cette conversation, elle aurait bien bu un grand verre d'alcool cul sec si elle en buvait. Seulement elle n'en buvait pas, et le thé sans sucre lui faisait de l’œil. Elle ne s'assit pas pour autant, hésitant sur la bonne conduite à adopter. Alors elle observa les gestes de Madoka, pour voir ce qu'elle faisait.

_________________
Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Lun 24 Déc 2018 - 18:03

Datalia Madoka • « Comme si je voulais faire un bébé avec toi … Ça ne me va pas du tout ! »

Répondit alors Madoka en faisant un peu la moue en entendant la proposition indécente de Shyko à propos de montrer son plantoir. Elle plissa les yeux en le regardant de haut en bas en essayant de deviner où il pouvait bien le cacher. Si cela se trouvait, c’était détachable ? Il fallait fouiller donc toute la maison, mais quand elle sera seule évidemment. Elle afficha un large sourire de satisfaction en croisant les bras derrière la tête l’air de rien. Enfin en tout cas, elle se pensait fort discrète comme tout.

Datalia Madoka • « Bon d’accord, j’attendrais, pas de soucis. »

Dit alors Madoka tout d’un coup très conciliante et raisonnable, un vrai petit miracle ! Bon d’accord, à part les deux du fond qui ne suivaient pas du tout, ce n’était pas crédible, mais il valait mieux ne pas lui dire. Cependant, lorsque Shyko se mit à rire en la traitant de psychopathe des gâteaux, elle plissa les yeux en tendant un doigt dans une posture très théâtrale.

Datalia Madoka • « Je ne suis pas une psychopathe des gâteaux, je suis une sociopathe des gâteaux de haut niveau ! »

Précisa alors de la nuance la tornade argentée de Kiri, apparemment très fier de sa petite phrase. Elle l’avait lu dans un bouquin, comme quoi être bloqué dans un orphelinat ne servait pas qu’à rien. Elle se tourna en direction de Akane qui venait de faire un kai. Elle pencha la tête sur le côté en haussant les épaules doucement.

Datalia Madoka • « Ce n’est pas une illusion, il n’y a ni licorne, ni griffon et encore moins de dragon. D’ailleurs, il ne faut pas que j’oublie de donner à manger à mon bébé Phoenix, le pauvre. »

Madoka se dirigea alors en direction de sa chambre dans une petite danse afin de passer les pièges de fuinjutsu jusqu’à sa fenêtre. Là se trouvait un pigeon aux ailes cassés sur un arbre visiblement, où il y avait son bandeau de Kiri, qui servait de mangeoire avec des graines et autres morceaux de pain. Il y avait également de quoi boire, évidemment, et il semblait être soigner.

Datalia Madoka • « C’est pour ça que les femmes enceintes, j’ai toujours peur qu’elles explosent tellement elles sont grosses à force ! C’est pour ça que je m’éloigne …. Sait-on jamais ! C’est de la prudence ! »

Dit alors l’adolescente en levant un doigt avant de rajouter un petit peu de graines. Madoka papillonna des yeux doucement, alors en touchant d’un doigt sa bouche.

Datalia Madoka • « Haaaaaaaaaaaa ! Ben … je ne pensais pas que cela avait un rapport, en tout cas, c’était vraiment totalement dégoutant ! Je n’ai pas regardé en détails, c’est pas bien du tout. »

Au millième de seconde près, lorsque Shyko dit alors très fort que tout était prêt, Madoka sembla utiliser le maximum de chakra pour réussir à se déplacer le plus vite possible jusqu’à cuisine et surtout les gâteaux. Bon d’accord, avoir de quoi boire était pas mal du tout, mais ce n’était que pour faire passer tout ça. L’objectif principal était tout de même l’acquisition de cibles des friandises sucrées tout juste sorties du four. Elle s’assit à sa place habituelle en plantant quatre kunais sur la table afin d’entourer ce qu’elle avait réussi à capturer, deux magnifiques gâteaux ! hehehehe ! Elle n’était pas bête non plus, l’adolescente avait le choix entre deux gâteaux ou un seul à d’autres places, la bonne blague ! Très contente de son coup, elle avait réussi à prendre la meilleure place.

Datalia Madoka • « Prums ! »

S’exclama alors Madoka en montrant bien les kunais et la frontière de la table à ne pas dépasser, pas de cadeaux à personnes pour le coup. Pour le coup, l’adolescente semblait vraiment faire comme chez elle sans aucune limite ou politesse social dû à la présence d’un chef de clan dans sa cuisine. Elle n’attendit pas du tout les autres pour attaquer le gâteau, mais elle ouvrit en grand la bouche en poussant de petits cris.

Datalia Madoka • « Mai’ ’est ‘haut ! ’est ‘haut ! »

Madoka finit par réussir à déglutir la première bouchée, pas question d’en prendre une miette. Elle forma un premier mudra, mais elle s’arrêta.

Datalia Madoka • « Hmmm non … je ne peux pas créer une tornade ici pour raffraichir les gâteaux … je risque de détruire totalement …. Pffff …. »


Dit alors totalement dégoutée Madoka en regardant les gâteaux se refroidir un peu tout seul, poussant un grand soupir de désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Shyko
Kaguya Shyko

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Ven 28 Déc 2018 - 1:38
Comme attendu, Madoka n'hésite pas à clasher directement le Kaguya en parlant de faire des enfants ensemble. Certains auraient pût avoir leur ego amochés par rapport à ça mais bon, ça n'allait pas être le cas du chef de clan. Il avait trouvé un moyen de faire sortir l'idée saugrenue de la blanchette de voir une zone plus qu'intime comme ça. Il n'allait donc même pas répondre à ce pique, hormis par un haussement d'épaule. Pour une fois, elle avait une réaction légitime en rapport avec le fait qu'ils n'étaient pas amants et ce n'était pas plus mal.

La suite allait faire cependant un peu plus rire Shyko. La demoiselle déclara carrément être une sociopathe des gâteaux. Ce qui était drôle, c'était surtout la posture qu'elle venait de prendre mais bon, il n'allait pas faire de commentaire pour aller voir ce qui était dans le four, histoire de ne pas se faire engueuler. Il fallait dire que ces gourmandises semblaient vraiment attendues, et c'est pas la course folle de Madoka qui allait lui faire dire l'inverse. Comme attendu, elle se plaça directement à la place où il y avait le plus de gâteaux pour planter des kunais sur la table afin de délimiter sa place. Décidément, elle ne changerait jamais ... M'enfin, il apprécia quand même l'attitude plus calme d'Akane mais souffla quand même pour reprendre la parole après que la tornade sur patte ait fini son petit sketch comme quoi tout était très chaud. Tout ça pour gentiment expliquer comment refroidir le fondant de manière plus efficace en plus.

"- Tu n'as qu'à le couper en deux avec ta cuillère. Ça va faire échapper la chaleur et ça sera bien plus rapide à refroidir comme ça. "

En expliquant ce geste technique d'une ingéniosité sans précédant, Shyko allait l'exectuer lui-même, faisant ressortir toute la fumée du précieux met sucré. Après ça, il allait quand même faire un commentaire sur les armes, jugeant qu'il avait été suffisamment gentil pour qu'elle ne prenne pas mal une remarque.

"- Par contre, enlève tes kunais de la table. Tu sais bien que j'y tiens et je n'ai pas envie qu'on l’abîme de cette manière. "

Après cette petite interlude, en bon hôte, le ninja à la crinière de jade allait se placer un sucre dans sa tasse et la remuer, laissant le loisir aux autres de faire la même chose si le cœur leur en disait. Il était l'heure d'attaquer la petite interlude gustative. Elle serait sans doute de toute façon assez courte avant que Shyko ne passe quand même à son bureau pour régler quelques affaires en suspend. Il profiterait donc de ses dernières minutes de calme avec plaisir. Enfin, même si calme n'était pas le bon mot avec Madoka dans les parages ... Enfin bref, pour le moment, bon appétit !

_________________
Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie
Yasei Akane
Yasei Akane

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Ven 28 Déc 2018 - 23:30
L'explication touchait à sa fin et Madoka semblait avoir enfin compris. Au moins ne poserait-elle plus la question embarrassante à quelqu'un d'autre désormais. Voilà qui était une bonne chose de faite. Mais pour le reste, la pauvre Akane ne pourrait pas y faire grand chose. Elle se contenta de sourire en voyant Madoka nourrir son « bébé phœnix », qui n'était en réalité qu'un pauvre pigeon incapable de voler et qui ne survivrait probablement pas sans l'aide de la jeune fille. C'était tout de même étrange de la voir s'occuper de quelqu'un d'autre, sans doute pourrait-elle réellement être mère un jour. Si elle ne prenait pas son bébé pour autre chose. Mais sans doute était-il plus sage de ne rien dire et de garder le silence.

- « Oui tu as bien fait. »

Tant mieux si elle n'avait pas regardé de plus près ce que cette fille lui avait montré. C'était tout de même bizarre cette idée de montrer ça à une adolescente. On pourrait se demander laquelle des deux était la plus brisée. Heureusement ce sujet était désormais clos, et bientôt la tornade argentée fit une démonstration de son surnom en se précipitant à table. Voyant que les deux autres étaient installés, Akane hésita puis prit finalement place au dernier endroit disponible. Voilà désormais qu'elle mangeait un gâteau en compagnie d'un chef de clan après l'avoir accusé de viol.

Elle sourit en voyant Madoka manquer de se brûler la langue avec la pâtisserie sortant tout juste du four. N'avait-elle pas prévu ça ? Shyko gardait son calme et lui expliquait tranquillement la marche à suivre pour ne pas se brûler. Pour sa part Akane ne toucha pas au gâteau, mais se saisit de la tasse de thé avant d'en boire une première gorgée. Non sans avoir humé son odeur avant, par pur réflexe. Il était bon, et ça faisait du bien de se désaltérer après avoir autant parlé. Puis elle reposa la tasse à sa place.


- « Votre thé est très bon, Shyko. »

Qu'en était-il du gâteau ? Pour ça, elle ne pourrait pas vraiment juger de la qualité puisqu'elle n'avait pas beaucoup de points de comparaison. Contrairement au thé, dont elle était adepte. La métamorphe consommait rarement des choses sucrées. Elle ferait cependant un effort pour ne pas vexer son hôte, qui avait cuisiné spécialement pour l'occasion. Coupant une portion du gâteau au chocolat, elle mangea donc, comme les autres. En silence car elle n'était pas du genre bavarde lorsqu'elle n'avait rien à expliquer. C'était plutôt bon. Mais elle finit par laisser la moitié de sa part, avant de pousser son assiette vers Madoka avec un sourire. Et de se saisir de nouveau de sa tasse contenant l’odorant breuvage.

_________________
Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Lun 31 Déc 2018 - 10:23
Madoka voyait bien que Shyko feignait l’indifférence lorsque la fille pour laquelle il avait totalement craqué lui refusa l’idée de lui faire un enfant. Le pauvre devait être tellement abattue qu’il ne fit qu’un mouvement d’épaules comme pour dire que ce n’était pas si grave que cela, un peu comme s’il lui avait demandé de passer le sel en somme ! Non, elle voyait bien à travers cette comédie, une femme sentait ce genre de choses. Il allait certainement pleurer lorsqu’il serait seul, un homme s’était fier. C’était quand même difficile la vie d’une femme fatale, mais que voulez-vous, quand on est belle comme le jour…

La tornade argentée de Kiri pencha la tête légèrement en observant les gestes soigneux et lents du chef de clan lorsqu’il ouvrit en deux avec la cuillère. Elle semblait être vraiment très intéressée vu la concentration qu’il avait à ce propos. Elle hocha la tête doucement, puis à la vitesse de la lumière ou en tout cas le plus rapide dont elle était capable, elle échangea l’un de ses fondants avec celui de Shyko ouvert. Pas folle la guêpe ! Il avait fait cela effectivement fort bien.

Datalia Madoka • « Je n’ai pas bien vu …. Tu peux le refaire s’il te plaît ? »


Demanda très sérieusement Madoka à Shyko afin qu’il ouvre une deuxième fois le fondant qu’il venait juste d’échanger, non sans montrer du doigt ce dernier si jamais il n’avait pas compris. Elle prit alors la pause du penseur de Rodin en soutenant de son poing sa tête comme si elle étudiait un théorème complexe. Elle gonfla ses joues au maximum d’air lorsque Shyko osa lui faire un reproche pour délimiter son espace vital. C’était une question de survie en même temps ! Les pays le faisaient en plus, alors pourquoi elle ne pouvait pas le faire ? Elle retira avec une grande lenteur les kunais plantés dans la table, si c’était pour pas que la table soit abimée, c’était raté vu son état.

Datalia Madoka • « C’est vraiment trop injuste … »


Commenta alors avec une petite moue Madoka, mais alors, elle eut une drôle d’impression, et si c’était pour lui piquer le deuxième fondant ?! Mais oui, c’était forcément cela ! Il était jaloux ! Ni une ni deux, elle récupéra tout ce qui trainait dans la cuisine pour se faire une frontière physique, la panetière, le paquet de farine, de sucre, une louche, une passoire, n’importe quoi ferait l’affaire. Elle regarda alors l’une, puis l’autre présent dans la pièce en montrant la limite puis en se passant un doigt sous la gorge pour bien se faire comprendre. Inutile de tenter quoi que ce soit ! Elle veillait aux grains. Elle remarqua que Akane complimenta au sujet du thé Shyko, heureusement qu’il était bon le thé, il ne manquerait plus que cela. A moins que ce soit un code entre eux ? Elle rapprocha du coup les deux gâteaux de sa personne comme une mère avec ses petits pour les protéger. L’adolescente fut surprise du geste d’Akane lorsqu’elle lui offrit la moitié de son gâteau, mais qui ferait ça ? Bon, cela devait être un échange, alors après tout pourquoi pas. A ses yeux, un gâteau avait énormément d’importance, alors elle ouvrit sa sacoche en regardant ce qu’elle avait dedans, et elle posa un papier avec un sceau de fuinjutsu dessus. Elle prit le gâteau pour le mettre derrière sa frontière, maintenant c’était à elle. Devant la mine déconfite d’Akane, Madoka activa le sceau de fuinjutsu et cela fit sortir un chiffonnier avec cinq tiroirs de bonne qualité. C’était marqué derrière le meuble par le sceau de l’orphelinat de Kiri, c’était une très ancienne … acquisition de la part de l’adolescente.

Datalia Madoka • « Tiens, c’est pour toi, tu peux le prendre pour chez toi. »

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034
Kaguya Shyko
Kaguya Shyko

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 2:02
Décidément, il ne faisait pas bon être gentil dans certains cas. Comme toujours, Madoka allait agir comme si Shyko était le dernier des abrutis, lui demandant de recouper le gâteau qu'elle lui avait déjà donner pour voler celui déjà séparé en deux. Comme si ce n'était pas à la portée de l'être le plus stupide du monde de se rendre compte qu'elle voulait encore répéter la même chose pour se sentir ensuite fière d'avoir soit-disant duper le ninja aux cheveux verts. Pendant qu'elle soufflait à la petite réprimande du verdâtre, ce dernier allait donc juste légèrement se relever pour coup le gâteau devant lui et le tendre à Madoka, afin de prendre celui qui n'était pas couper et le trancher à son tour. Au moins, elle économiserait de l'énergie et elle se rendrait peut-être compte que ça ne servait à rien d'user de stratagème. Lorsqu'elle attendait quelque chose du chef du clan Kaguya, ce dernier préférait largement qu'elle lui demande. C'était moins vexant quand même.

Enfin bref, au moins, Akane semblait appréciait la boisson que Shyko avait préparée. C'était déjà ça, c'est ainsi que par pure politesse, le jeune homme allait quand même la remercier.

"- Merci. C'est un thé issu d'un mélange de plantes traditionnelle du clan Kaguya. "

Il y avait de très grandes chances que l'audience n'en ait cure mais bon, il fallait bien faire la conversation pour être cool. Il ne tiqua ensuite pas trop sur le fait que la Yasei ne finisse pas son bout de gâteau et préfère le donner à Madoka. Après tout, ce n'était pas tout le monde qui aimait le sucré, surtout de manière random au beau milieu de la journée. Ce qui fût un peu plus surprenant allait être le retour de la tornade argentée. Elle allait offrir dans le plus grand des calmes un petit meuble pour ranger les chiffons. Comment avait-elle pût acquérir une chose pareille ? ... Bon, il ne valait mieux pas trop se poser de questions. Il allait juste se rendre compte que il y avait des privilégiés. Avec tout ce que ce que Shyko avait fait pour son amie, elle ne l'avait jamais remercier par quoi que ce soit. Hormis bien sûr des coups foireux bien sûr. Normal que des gens trouvaient que notre bisounours était une sorte de pigeon en somme. Enfin, il ne s'en formalisa pas trop non plus. Il s'en fichait pas mal de tout ça.

Enfin, il allait quand même commencer à se faire tard et sans vouloir être méchant, le chef de clan allait quand même devoir régler quelques choses depuis son bureau, rapport a l'académie, toussa ...

"- Bon. Du coup, je vais régler quelques trucs moi. Je serais dans mon bureau. Du coup bonne soirée à vous. "

Après avoir fini son gâteau et son thé, le jeune homme allait donc très poliment s'incliner avant de se lever et se diriger vers son bureau. Il n'était pas hostile au fait que Madoka reste avec son amie pendant plus de temps. Ce n'était pas comme si elle avait souvent des invités. De toute façon, Shyko ne sortirait sans doute pas de sa pièce la plus utilisée jusqu'au lendemain. Désormais habitué à passer ses nuits dans cette zone confinée. De toute façon, ce n'était pas comme s'il avait le choix, enfin selon lui. Dure dure la vie de chef de clan.


_________________
Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 IYb0oeog
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie
Yasei Akane
Yasei Akane

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 13:45
Malgré les paroles de Shyko concernant le fait de ne pas abîmer sa table, Madoka semblait tout de même vouloir mettre une barrière entre son « précieux » et les autres personnes présentes. Comme s'ils avaient envie de lui prendre. Cette fille était tout de même très possessive envers tout ce qui contenait du sucre. Ça risquait de devenir un réel problème d'addiction si on ne faisait rien. Mais pour le moment Akane s'en amusait, même si le geste que fit la jeune fille en montrant sa gorge était tout sauf drôle.

Akane et Shyko firent comme si de rien n'était. L'un était certainement blasé, tandis que l'autre n'était pas chez elle et était retournée à sa discrétion habituelle. Le geste de la jeune femme envers l'adolescente ne passa pas inaperçu. Ce n'était pas souvent qu'elle montrait de l’empathie ou faisait des choses altruistes, car on ne l'avait pas du tout éduquée comme ça. Cependant Madoka lui rappelait sa défunte sœur, par certains côtés. Alors c'était tout naturellement qu'elle lui avait donné la moitié de sa part de gâteau, puisqu'elle semblait en raffoler. Et alors qu'elle n'attendait rien de la part de la tornade argentée, celle-ci lui donna quelque chose en retour. Elle aussi fonctionnait sur le principe que si quelqu'un donnait quelque chose, il fallait en faire de même. Ce n'était pas pour rien qu'elles s'entendaient bien.


- « Merci, Madoka. J'apprécie beaucoup. »

Un large sourire accompagnait ses remerciements. Le chiffonnier était de bonne qualité, mais où pouvait-elle bien avoir prit ça ? Et pourquoi donc se promener avec un meuble sur soi ? Akane le rangea de nouveau dans un sceau, un art qu'elles connaissaient toutes les deux. Shyko l'informa ensuite que le thé provenait de plantes appartenant au clan.

- « Le clan Kaguya possède son propre jardin ? »

Une information qui l'intriguait. Elle aurait bien aimé voir ça. Les parcs de Kiri étaient tellement semblables les uns des autres... Mais pourquoi donc les clans fondateurs se gardaient-ils précieusement des choses aussi intéressantes juste pour eux ? Il faudrait vraiment qu'un jour un quelqu'un partage les connaissances de tous ces clans à l'ensemble du village. Au moins concernant les plantes rares, surtout si elles contenaient des propriétés utiles. Le jeune homme sorti de table pour aller travailler.

- « Merci pour l’accueil, et encore désolée de vous avoir dérangé. »

Elle termina son thé qu'elle appréciait beaucoup, avant de se lever à son tour. Akane mit ses couverts ainsi que ceux de Shyko dans l’évier et les lava. Avant de s'adresser à la tornade argentée – pour la dernière fois -, qui pour sa part n'avait pas tout à fait terminé.

- « Si jamais tu as encore besoin de moi pour quoi que ce soit, n'hésite pas à me demander. Je viendrais sans hésitation. »

Tout comme elle n'avait pas hésité une seconde avant de s'opposer à un chef de clan pour elle. Akane se tourna une dernière fois vers l'adolescente pour lui adresser un sourire. Avant de partir avec son précieux présent. Un souvenir de Madoka qu'elle garderait précieusement.

Spoiler:
 

_________________
Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Kobane Harumi
Kobane Harumi

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko] - Page 2 Empty
Ven 4 Jan 2019 - 8:37
Qui aimait bien chattiait bien comme l'on disait, ce n'était pas qu'elle n'aimait pas le faire, mais Shyko coupait les gâteaux comme personne et comme il était bien parti, cela aurait été amoral de s'en priver. Il avait été particulièrement gentil alors qu'elle avait décidé de squatter plus que d'habiter dans sa maison, mais au moins il ne risquait pas de s'ennuyer. Dans son imagination et dans son monde, cela lui paraissait parfaitement crédible pourtant ! Madoka était une éternelle incomprise, elle ne pensait pas trop à mal généralement pourtant ! C'était sa manière de demander de l'attention, elle une pauvre fille dont la plupart du temps elle était seule même si elle était accompagnée, comme si quelque chose s'était brisé dans le passé. Cependant, lorsqu'elle faisait un tour pendable ou en compagnie de certaines personnes dont le vert entre autre, l'adolescente se sentait vivante. Elle n'était qu'une enfant espiègle dans sa tête, alors pardonnez-lui, car elle ne sait pas ce qu'elle fait. Ce n'était pas de l'économie d'énergie, ar après tout cela, elle avait dû en dépenser une énorme quantité pour ruser à ce point ! En tout cas, certaine d'avoir parfaitement réussi son coup, les gâteaux étaient coupés maintenant non ?



Demander quelque chose à quelqu'un, c'était quelque chose de totalement impossible. La blanchette avait appris que la haine, la colère, l'individualité et la force. Elle commençait à peine à découvrir qu'autre chose était possible, elle débutait juste à un petit peu s'ouvrir au monde. Faire la conversation, non pas le temps du tout, il fallait optimiser ! Elle était cachée derrière sa frontière en cachant les deux gâteaux à l'aide d'un bras tandis que l'autre tenait la cuillère comme la famine sur le monde. On aurait dit que l'adolescente n'avait pas mangé depuis des jours, et pourtant ! C'était presque la première fois de sa vie, mais elle offrit bel et bien un meuble assez joli à la féline en échange de son demi gâteau. Cela ne provenait pas de la maison de Shyko, mais d'où, c'était une bonne question. La jeune fille ne s'était pas prise de passion pour la menuiserie, alors elle ne l'avait pas créé forcément !



Datalia Madoka • « En fait quand il dit qu'il va à son bureau, c'est dormir dessus... »




Dit alors en chuchotant Madoka à Akane lorsque Shyko commença à faire sa sortie. Après tout, à chaque fois qu'elle passait, elle le voyait dormir sur son bureau. Elle était bien trop préoccupée dans tous les cas avec ses presque trois gâteaux. Elle avait sa bouche souillé par ses éclaboussures de chocolat, mais ses gémissement sourds de satisfaction étaient de parfait compliment pour le cuisiner. L'adolescente était parfaitement satisfaite du résultat de ces petits trucs là. Le sucre, ces petits grains blanc ou roux qui provoquaient tant de plaisir, beaucoup trop rare à son goût évidemment. C'était plutôt cette plante qu'il fallait prier comme les kamis plutôt que des forces inconnues. Elle réagissait comme on lui avait appris, avec violence et sans réfléchir. La menace était réelle, et c'était bien pour cela qu'elle ne pouvait comprendre le don gratuit du gâteau, même entamée. Elle sourit largement encore avec plein de chocolat, comme si elle ne pouvait pas prendre quelques instants pour paraître présentable. Il y avait du gâteau quand même ! Ho !



Madoka releva son nez par-dessus sa muraille, alors qu'elle s'apercevait qu'Akane aussi quittait la table et la maison. Ce n'était vraiment pas drôle, même si elle ne savait pas comment l'exprimer, elle appréciait leurs compagnies. L'adolescente agitait ses jambes dans le vide en lâchant un léger grondement de mécontentement sans autre commentaire que continuer d'attaquer maintenant le deuxième gâteau. Elle la laissa faire la vaisselle, c'était bien un truc qu'elle ne comprenait pas. L'évier aussi était magique, mais il lui fallait du temps. Lorsque l'on y mettait des trucs sales, le l'an demain, c'était propre ! C'était tout de même génial cette maison ! Elle fit un peu la moue, mais elle hocha la tête doucement à Akane. Pourquoi devraient-ils donc tous partir ? Avait-elle fait quelque chose de mal ? Cette panique dont elle était incapable d'exprimer la reprenait, Madoka se retrouvait seule. Elle finit rapidement les mets sucrés à disposition et elle allait sûrement filer en ville pour se venger sur de pauvres malfaiteurs qui n'avaient presque rien demandés. C'était sa manière cruelle de passer ses nerfs. Après tout, ils n'allaient pas râler quand même ? C'était eux les méchants de l'histoire, votre servante se contentait d'être la super héroïne !

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t5036-medecin-itinerant-fiche-finie#39461 http://www.ascentofshinobi.com/u1034

Cette chose à l'intérieur [Madoka & Shyko]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: