Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Fuite !


Mar 13 Nov 2018 - 22:24
@Chinoike Katsuko @Kaguya Wutu-Fuku @Ikeda Sazuka @Kaguya Shyko @Meikyû Raizen @Karasuma Shin @Metaru Kenshin @Byakuren Yume @Ashikaga Gabushi @Aburame Kagami




Tous étaient en train de courir, mais il était peu probable qu’ils survivent si jamais leurs ennemis se décidaient a véritablement s’en occuper. Ils étaient d’une toute autre force, mais sans doute que comme les rats quittant un navire, quelques-uns réussiraient à survivre. Madoka ne pouvait que rêver d’affronter de nouveau Raizen, juste par défi. Elle ne lui en voulait pas particulièrement, surtout que l’un ou l’autre commençaient à bien se connaitre. Plus tard sans doute, pour le moment, tout le monde fuyait comme des lapins un peu partout. Une surprise partie de clones était organisée par la plupart des participants à cette rêve, restait à savoir comment ils allaient pouvoir s’en réveiller. Le clone de Madoka écoutait sans vraiment participer davantage qu’en criant, ce qui ne sembla pas avoir un effet des plus probant. Un dieu du désert ? C’était quoi cette histoire ? C’était à noter dans sa tête pour le moment.

La blanchette qui semblait être finalement bien partie pour survivre put admirer alors les capacités de ce fameux homme au chapeau et c’était tout de même assez étrange, car d’un coup il réussit à utiliser deux techniques héréditaires. Ce qui était virtuellement impossible. Il y avait sans doute anguille sous roche, il restait à le déterminer si jamais elle souhaitait l’affronter ou faire de même, mais c’était une autre histoire. Il put neutraliser avec une facilité déconcertante l’ombre de la roche, qui en paya le prix, bien évidemment. On ne l’attaquait pas sans en subir les conséquences. Elle plissa des yeux en regardant la technique que l’homme au chapeau utilisa pour neutraliser le squelette géant, tout de même impressionnant en taille. Heureusement, l’homme au chapeau et les deux autres disparurent dans la technique de voyage rapide vers un lieu inconnu. Il fallait croire que c’était finit pour le moment.

Elle sourit légèrement, puis le clone disparut immédiatement. C’eut pour effet de donner l’information à la véritable Madoka dont Shyko tentait malgré tout de faire survivre après la sentence de leur ancien Daimyo.

Datalia Madoka • « Lâche moi ! C’est fini, ils sont partis … En tout cas, c’était très amusant ! »


Même si tout le monde souhaiterait sans doute partir sans demander son reste, la jeune fille aux longs cheveux d’argent fit un mudra afin de diffuser un message audio comme si elle criait afin d’atteindre plus ou moins le plus de personnes possibles.

Datalia Madoka • « IL VA FALLOIR TOUS SE REGROUPER POUR PARTIR D’ICI ! JE VOUS RAPPEL QU’UN ÉNORME FLOT DE PRISONNIERS AVIDES DE TUER S’EST LIBÉRÉ ! IL SERAIT PLUS SAGE DE TOUS ALLER AU MÊME ENDROIT POUR SURVIVRE, GENRE IWA TOUT PROCHE ! »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Mer 14 Nov 2018 - 18:59
Il y avait clairement du grabuge. Beaucoup de gens avaient pris la parole, ça avait été un sacré foutoir dans cette réunion forcée. Il s'était passé beaucoup de choses, Le tsuchikage était d'un certain sens porté disparu pour le moment, les ninjas étaient globalement désorganisés. Si le but de l'homme au chapeau était de frapper un grand coup, il avait réussit.

Mais hélas, pour le coup, le chef du clan Kaguya s'en fichait un peu. Il était surtout très amer de la réaction de celle qu'il avait prit pour une amie. Il l'a tenait en sprintant puis, lorsque tout fût plus calme, il se décida enfin enfin à relâcher sa camarade. Ils furent rapidement rejoins par son clone qui avait Wutu-Fuku en main. Il le lâcha d'ailleurs avant de disparaître.

Lorsque tout fût fini, le verdâtre s'attendait à avoir au moins un petit mot mais ce ne fût pas le cas. La demoiselle commença directement à user d'un jutsu pour parler d'aller avec tout les autres ninjas en direction d'Iwa. Elle se fichait de la gueule du monde là ?! Même pas une petite excuse, ni même un simple regard ?! C'était tout ce qu'il représentait pour celle qu'il venait de sauver de la mort ?!

Le mouvement fût très bref. Rapide, concis. Presque les larmes aux yeux de rage, Shyko venait pour la première fois d'avoir un acte autre qu'altruiste envers la furie. Une claque.

"- ... On rentre à Kiri. Maintenant. Il faut prévenir la Mizukage de ce qu'il s'était passé ici. "

Shyko avait hésité pendant quelques instants à déballer tout ce qu'il avait sur le cœur à ce moment-là, mais il ne savait que trop que ce n'était pas la peine. Il allait tourner les talons pour retourner vers sa patrie d'origine. C'est en tant que chef d'équipe qu'il venait de donner un ordre. Si Madoka ne voulait pas le suivre, c'était désormais tant pis. Il avait donné tout ce qu'il avait pu pour cette fille, c'en était trop. C'en était plus qu'assez de se faire traiter comme un chien par quelqu'un qui avait si peu de gratitude.

Cette journée avait décidément été longue et bien des choses venaient de se briser. Pas seulement les murs de la prison oubliée ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Jeu 15 Nov 2018 - 23:50
L’impulsion donnée par le Tsuchikage semble avoir fait effet. Les différents shinobis des trois villages cachés s’y mettent un peu, sans attaquer frontalement le groupe de l’homme au chapeau. Le nécromancien ramène plusieurs de ses alliés décomposés à ses côtés, tout en incitant les ninjas de tous horizons à s’unir dans l’adversité afin d’affronter cette menace sur le long terme. N’oublions pas les clones, qui commencent à apparaître par dizaines afin de couvrir la fuite des shinobis. La confusion générale permet à Shyko d’accomplir son plan et de récupérer Madoka, qui semble incapable de résister à un assaut physique aussi soudain. Le chef du clan Kaguya récupère Wutu-Fuku au passage et commence à charger en direction du tunnel.

Tel une poupée de chiffon, le chef de l’équipe 7 n’est pas bien difficile à transporter. Il a à peine le temps de voir Raizen viser l’un des bateaux transportant des évadés que l’homme au chapeau impose son style sur les environs. Le Tsuchikage est maîtrisé en quelques secondes grâce à un mélange de Kinton et de Mokuton. Le Gasha Dokuro généré par le Kaguya ne s’en sort pas beaucoup mieux. L’ennemi public numéro un se contente d’ouvrir sa main dans la direction du colosse. Les mouvements de ce dernier commencent à devenir moins nets et il rétrécit à vue d’œil. En quelques secondes, le géant n’est plus qu’un tas d’ossements comme les autres.

-…putain…

Le jeune homme était lucide sur la puissance sans comparaison de l’homme au chapeau. Mais voir son atout se faire ridiculiser en un instant, d’un simple geste de la main, ça fait quand même mal. Le groupe de criminels pourrait très bien arrêter les fuyards, mais ils décident finalement de ne pas les poursuivre. Ils survivront aujourd’hui, mais à quel prix ?

Madoka, ayant laissé des clones, est informée que le groupe d’hatman n’est plus sur l’île de Wasure. Le danger immédiat est écarté, si on ignore les évadés du Pays Oublié. Surprenant venant d’elle, elle soutient la proposition de l’Iwajin de se réunir au même endroit. Mais si cet endroit n’est pas Kiri, alors il n’y aura personne pour informer le village, et plus largement Mizu, du contexte actuel. D’ailleurs la jeune femme n’a aucune notion en géographie puisque le Pays de la Terre est le plus éloigné des trois grands pays ninjas.

-Iwa est le point le plus éloigné…

Wutu-Fuku n’a pas le temps de préciser davantage ses idées que Shyko gifle la genin, dans un moment de rage. Lui qui fait tant d’efforts pour la faire changer… Même si l’idée de rassembler les shinobis en un point précis permettrait l’établissement d’une potentielle alliance entre les trois villages contre la nouvelle armée de l’homme au chapeau.

-Réunir dans l’urgence des représentants des trois villages cachés n’est pas une mauvaise idée… Il est évident que nous ne pouvons pas vaincre l’homme au chapeau et son armée en agissant chacun de son côté… mais au moins l’un d’entre nous doit rentrer à Kiri pour informer le village de ce qu’il s’est passé ici et nous permettre d’agir dans l’urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Ven 16 Nov 2018 - 9:55




Fuite



Les clones observèrent la scène, Shin se figea durant sa fuite. Il lâcha un profond soupire, l’un des clones ayant partager avec lui la scène. La ressemblance physique entre les deux était frappante maintenant qu’il y pensait, enfin, ce n’était pas vraiment la question. Les cadavres retombèrent au sol, inanimés, tandis que les trois clones revirent jusqu’au groupe de fuite. Il pouffa de rire, un rire froid. Il regarda ses « collègues » Kirijins et Iwajins présent, un sourire sur le visage.

- Mes amis, je pense pouvoir affirmer que nous sommes en guerre. On à des informations intéressantes en prime… L’homme au chapeau utilise le Kinton ET le Mokuton. Un de ses lieutenants n’est autre que l’ancien seigneur de Kiri, si mes renseignements sont exacts. Plus avec cette attaque… Les daimyos vont prendre peur.


C’était certains. Après tout, l’un de leurs secrets, et probablement pas le dernier, venait d’être dévoilé. Une possible rébellion des villages ninja en résulterait, ou une alliance. La journaliste elle, se fera sûrement traquée suite à sa mise au jour de ces informations compromettantes. Aucun doute qu’elle finirait la cible d’un contrat, officiel ou non, sous peu, à moins de garder l’anonymat, chose difficile vu que l’homme au chapeau avait fait l’erreur de laisser tout le monde partir en vie.

- Allez jusqu’au bateau, je vous rejoins tout de suite.

Il reporta ensuite son intention vers les divers shinobis d’autres villages encore présent sur les lieux, lâchant un soupire. Il croisa alors les bras calmement, respirant un bon coup avant de reprendre la parole, observant la petite troupe d’un regard sérieux.
Ceux qui veulent rentrer, faites, mais je pense qu’on à besoin de discuter.

- Notre Kage n’est pas vraiment en état actuellement, donc je vais laisser un clone avec ceux acceptant cette entrevue, puis, à l’issue de celle-ci, je vous fournirais un moyen de communiquer avec moi sur le long terme. Je pense qu’on ne peut pas se permettre d’agir chacun de notre côté à la vue des récents événements, et qu’il est d’une importance capitale d’en discuter. Je ne vous obligerais en rien, je comprendrais aussi que vous n’en voyiez pas l’intérêt de discuter avec quelqu’un comme moi. Je ne suis ni noble, ni haut gradé, mais en vue des circonstances, je suis le mieux que vous ailliez sous la main. Des heures sombres s’annoncent, et ce n’est pas en restant chacun de notre côté que l’on s’en sortira. J’espère seulement que nos chef sauront s’en rendre compte à même titre que je m’en suis rendu compte.

La conversation n’avait rien d’obligatoire. Aussi, sans attendre, il s’inclina légèrement, jetant un dernier regard à la jeune fille aux cheveux d’argent, puis s’en alla rejoindre son groupe, ne laissant sur place deux de ses clones qui attendait la suite des événements. Pourquoi deux ? Et bien disons que si les villages présents venait à devoir se séparer, il aimerait garder le contact avec les deux. En supposant que la conversation soit entamée pour commencer.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Ven 16 Nov 2018 - 18:45
Après une folle course par Shyko pour lui sauver la vie ainsi que Wutu-fuku, elle fut libérée par ce dernier.

Datalia Madoka • « C'est même pas vrai d'abord ! »


Fit alors Madoka en faisant une petite moue lorsque Wutu-fuku dit qu'Iwa était le lieu le plus éloigné d'où elle se trouvait. Elle n'était pas prête d'accepter de s'être trompé, même si c'était juste, surtout qu'elle n'avait guère envie de s'en retourner vers Kiri sur le coup.

Visiblement, il ne semblait pas être très ravi de son comportement ou plutôt, de ce qu'elle avait dit. Pourtant, ce n'était guère une surprise qu'elle n'était pas l'élément le plus sage et docile du village de l'eau. Elle n'avait dit que ce qu'elle pensait, cela semblait dépasser la capacité d'acceptation du chef de clan des Kaguya. Il était ainsi un bon soldat fidèle, et ce que la jeune fille avait bien pu dire le troublait à ce point-là. Ce qui la surprise d'autant plus, c'était de se prendre une claque pleine de vigueur et de sentiments sans aucune explication ni mot. Dans une condition normale, elle aurait broyée sur place celui qui aurait osé faire cela, mais là, seulement son visage s'était tourné. Elle tourna lentement son regard de nouveau sur Shyko, mais rien, il se contenta de donner un simple ordre pour partir.

Datalia Madoka • « Ce que jai dis ne correspond pas à la liste du parfait petit ninja ? C'est ça qui t'embête ? Fais ce que tu veux... J'en ai assez d'être l'esclave de types corrompus, de ne jamais avoir pu choisir ma vie, alors c'est terminé ! Si c'est tout ce que tu penses, ben va-t-en ! »


Dit alors Madoka simplement en haussant clairement le ton envers le jeune homme, vraiment mécontente sur le coup et ne voyant pas vraiment le souci de ses mots. Elle ne s'ouvrait pas forcément bien aux autres, et peu de personnes étaient capable de vraiment la comprendre, lui y comprit. Elle croisa les bras en reprenant la parole.

Datalia Madoka • « Un dernier conseil quand tu vas rebrousser chemin, tu vas donc aller revoir l'envoyer des seigneurs de l'eau, devoir lui expliquer comment on s'est planté, et traverser en barque au milieu de centaines et des centaines de prisonniers qui ne rêveront que de vous tuer l'océan jusqu'à Kiri pour aller annoncer votre traîtrise aux représentants du Daymio de l'eau devant Shiori ? Bonne chance... Moi, je ne compte pas finir exécuter ou en prison à vie... Alors bonne route. Par contre si tu recommences ce que tu viens de faire, je te découperais en morceaux, et ce n'est pas une expression. »


Dit froidement la blanchette bien consciente de ses choix, quitte à se faire tuer, elle préférait largement pouvoir se battre plutôt que de tenter d'éviter des coulées de lave pour se rendre ensuite dans la gueule du loup. Elle ne connaissait que trop ce qui allait arriver, on allait ordonner à trois pauvres types de la traquer pour la tuer, et ils n'auraient pas le choix. Elle serait dépeinte comme une folle, comme quelqu'un qui était bien et juste à tuer pour la grandeur de Kiri. On lui avait déjà servi ce genre d'inepties. Madoka l'avait simplement accepté par goût du combat.

Datalia Madoka • « Il va avoir un assaut massif comme distraction sur les villages ninjas le temps que l'homme au chapeau s'attaque à son véritable objectif, maintenant, débrouillez-vous. »


Dit alors vexée Madoka en partant, elle et ses deux clones, ne laissant qu'un seul si jamais ils avaient d'autres choses à dire. Elle n’était vraiment pas d'humeur. L’homme au chapeau avait parié sur la déférence des villages entre eux, de la révolte des populations, sans doute préparait-il quelque chose d’important, mais est-ce que cela concernait vraiment l’adolescente antisystème ? Elle s’éloignait et sauta d’arbres en arbre pour s’enfoncer dans l’ile plus profondément en compagnie de son clone, qui regardait en arrière plus par prudence que par politesse. Elle effaça ensuite son chakra afin d’être discrète, ce n’était pas comme si elle se retrouvait vraiment seule.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Ven 16 Nov 2018 - 19:57
La gifle que Shyko a fait subir à Madoka aurait pu lui coûter cher. Et elle le lui fait savoir, le menaçant explicitement de mort s’il venait à recommencer. Le simple fait d’être encore en vie est certainement une « récompense » pour ses efforts, n’importe qui d’autre serait déjà mort. Ainsi, elle déserte. Wutu-Fuku ne s’en formalise pas. Son opinion sur la jeune femme a toujours été mitigée. Kiri sera bien mieux sans elle. Le chef du clan Kaguya va devoir apprendre à vivre avec son échec. Il a pourtant fait de son mieux. Mais comment faire contre un mur impossible à abattre ? Il a tout essayé et rien n’a fonctionné. Alors tant pis pour elle. Par contre elle se trompe quand elle dit qu’ils subiront les foudres du Daymio à cause de leur échec… Ils ont pourtant le même Bingo Book.

-Personne ne va rien nous faire une fois à Mizu. Les instructions sont claires quand il s’agit d’une rencontre avec l’homme au chapeau : notre unique marge de manœuvre est la récolte d’informations. C’est ce qu’on a fait. Il a été très clair : tenter d’attenter à la vie d’Ohana nous aurait coûté la vie et nous n’aurions jamais pu rapporter à Kiri ce qu’il s’est passé sur Wasure. Nous sommes bien plus utiles vivants, mais avec des informations plutôt que mort avec rien du tout.

Malgré de potentiels risques, Wutu-Fuku et Shyko souhaitent continuer avec Kiri. Car ils ont dans ce village des gens qu’ils souhaitent protéger. Pour le premier, ses élèves de l’équipe 7, et le reste des genins sans maîtres qu’il prend sous son aile de temps en temps… Pour Shyko, l’avenir du clan Kaguya. Madoka, elle, n’a rien. Elle n’a personne à protéger. Comment pourrait-elle comprendre ? Il tourne la tête vers le clone de la jeune fille resté sur place.

-Mais bien sûr… comment pourrais-tu comprendre notre volonté de retourner à Kiri ? Tu n’as personne à y protéger. Tu n’as personne à protéger tout court. Nous si. Des élèves, des amis. Toi, tu n’as rien de tout cela. On s’en fou des seigneurs, des dirigeants corrompus, ce n’est pas pour ça qu’on s’est engagé dans cette mission de merde. On veut aider nos êtres chers et éviter qu’ils ne se fassent massacrer à cause des armées de l’homme au chapeau.


Il commence à tourner les talons.

-Dans un sens, j’ai pitié de toi.

Quelques pas supplémentaires.

-Bonne continuation Madoka. Puisses-tu trouver la paix dans le mode de vie que tu as choisis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Ven 16 Nov 2018 - 20:28
Décidément, Madoka n'avait encore rien compris aux raisons qui avaient mises en colère Shyko. Visiblement, comme souvent, elle se sentait encore victime du système. Il fallait vraiment qu'elle se remette en question ... Elle en avait encore eu l'occasion mais sa réponse était encore une fois pour s'éloigner de la moindre responsabilité. C'en était trop. Bouillonnant de rage comme jamais, le verdâtre allait finalement ouvrir la bouche, vu que c'était ce que son ancienne amie voulait.

"- J'aurais juste voulu que pour une seule fois, tu respecte un peu les valeurs que je défends ! J'ai tout fait pour toi ! Depuis des mois ! Je me ruine la santé tout les jours à faire de mon mieux pour faire en sorte que le village se sorte de la merde dans laquelle il est ! Et toi c'est quoi ta réponse ?! Tu veux te rallier à quelqu'un qui a pour but de détruire Kiri ! Et t'y as pensé aux centaines d'innocents qui eux n'ont rien demandé et qui se feront pulvériser si on laisse faire?! Bien sûr que non !! Et même malgré ça, je te sauve la vie et même pas un mot là-dessus ! tu prends tes aises comme si t'avais rien fait de mal ?! "

Le jeune homme était fou de rage. Son visage était même rougit par l'afflux sanguin mais il n'allait même pas reprendre son souffle, il fallait que tout explose.

"- J'ai essayé tout ce que j'ai pu pour que tu te sentes bien ! Même quand tu m'as fait passer pour un violeur pour un baiser volé ! J'ai pris ta défense contre ma propre famille ! Juste pour que tu te sente enfin à ta place ! J'ai fais en sorte que tu n'ais plus besoin de voler ! Je t'ai offert un toit ! Et malgré ça, je ne représente rien à ce point-là ?! "

Les mots précédents de Wutu-Fuku représentait en plus une grosse partie de l'indignement du chef des Kaguya mais bon, sous le trop-plein de l’émotion, il n'arrivait même pas à tout exprimer, ses mots étaient confus mais bon, qui pouvait lui en vouloir ...

"- Et j'en ai rien à foutre de tes menaces ! Et ouais, Flash news ! Je suis pas autant une merde que ce que tu as l'air de le croire, tu ne me fais pas peur ! J'ai juste toujours été trop con pour me mettre en opposition avec toi quand quelque chose n'allait pas car j'ai voulu être sympa ! Mais visiblement, même ça, tu ne peux pas le comprendre ! T’étonnes pas que les gens te rejette avec un comportement pareil ! Et tu pourras dire ou penser ce que tu veux de tout le monde, n'oublie pas que moi j'ai essayé ! Du mieux que j'ai pu ! "

Et c'est là que je me rends compte en écrivant qu'en vrai, c'était peut-être un peu plus que de l'amitié qu'il ressentait sans trop s'en rendre compte ...

Au pire, c'était triste mais toute cette histoire aura remet les pieds sur terre au verdâtre. Tout le monde ne pouvait pas être sauvé et c'était avec ce goût amer qu'il l'avait apprit.

"- Allez, on se casse. On a plus rien à foutre ici Wutu-Fuku ... "

C'était quelque part un déshonneur de se montrer si faible devant son ancien élève mais bon, je pense qu'il serait pardonné ... Le jeune homme avait décidément connu tout les états aujourd'hui. En plus d'avoir goûter pour la première fois à la désillusion ...

Enfin bref, il était temps de rentrer au bateau maintenant. Madoka avait fait son choix et maintenant, c'était en criminelle qu'elle serait traitée et de toute façon, le manieur d'os n'y pourrait plus rien. Les dés étaient jetés ...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Lun 19 Nov 2018 - 23:34
-Tu as fait ce que tu as pu Shyko, tu n’as rien à te reprocher.

Il est allé très loin pour aider Madoka. Peu auraient fait de même. La jeune fille était tout simplement irrécupérable. Elle se plait que personne ne prête attention à elle mais traite les rares personnes qui tentent de lui venir en aide comme des moins que rien. Alors tant pis, les gens de bonnes volontés n’ont pas à souffrir à cause d’un élément difficile. Kiri n’a pas à souffrir à cause d’elle. Alors tant pis, qu’elle vive la vie qu’elle veut tant qu’elle reste loin de Mizu. Wutu-Fuku trouve cela triste, mais une partie de lui ne peut s’empêcher de penser que c’est une bonne chose pour le village. La seule chose à craindre est qu’elle se tourne contre ce dernier par vengeance… Mais l’ex-genin n’est plus la principale menace qui pèse sur Mizu. Les évadés de la prison peuvent arriver sur l’archipel d’un moment à l’autre, il est donc extrêmement urgent de rentrer afin de prévenir tout le village de ce qu’il s’est passé sur Wasure.

-Mais oui, rentrons désormais. Nous avons fort à faire.

Et dire que ça fait plus de deux siècles que ce cinéma dure… deux siècles que les éléments les plus dérangeants pour les seigneurs disparaissent purement et simplement… comment accepter d’agir sous la coupe des seigneuries à l’avenir ?

-Mais…

Un flash apparait dans l’esprit du chûnin. L’homme au chapeau a bien parlé de plus de deux siècles quand il évoquait le début de la mise en marche de la prison oubliée. Dans l’ouvrage que lui, Fuka et Shizune ont subtilisé dans les archives de Kiri, il était question d’un dieu de l’eau similaire au dieu du désert de Kaze, mais aussi d’un groupe de « fanatiques » qui dévouaient leurs existences à ces créatures en se « liant » avec elles. Problème : ce groupe aurait disparu il y a plus de deux siècles également. Les doutes que le Kaguya pouvait avoir jusqu’ici volent en éclat. C’est trop gros pour être une coïncidence. Si ces fanatiques ont disparus, c’est probablement car ils ont été envoyés ici, sur Wasure. Et si ce groupe existe, alors les choses qu’ils vénéraient également…

Tout s’éclaire. Si l’archiviste cachait des informations, ce n’est pas parce qu’il était un vieux con réfractaire aux initiatives des jeunes générations, mais car il souhaitait cacher délibérément ces informations sensibles, comme l’ont fait les seigneurs pendant deux siècles. Combien de personnes, à même le village, ne sont en réalité que des agents fidèles à d’autres forces que Kiri ? En qui est-il possible d’avoir confiance ? Ces questions ne peuvent trouver de réponses dans l’immédiat. Ce qui est certain, c’est que le duo doit rejoindre Kiri au plus vite pour informer tout le monde de la situation.

Mais aussi pour avoir une petite conversation avec cet archiviste.

-Shyko, il est possible que les prisonniers soient le cadet de nos soucis. Je t’expliquerais ça en détail une fois à la barque.

Le temps presse désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Mar 20 Nov 2018 - 21:52
Madoka n’avait jamais réfléchit à comment les autres pouvaient la percevoir, elle s’en fichait pas mal, mais sans doute que ce serait un soulagement pour beaucoup de monde. Allez savoir ce qu’allait donner le futur malgré tout. Le clone de Madoka savait qu’elle ne pouvait pas rester bien longtemps, l’original commençait à s’éloigner bien trop loin, et elle allait bientôt disparaitre, il fallait être concis. Elle haussa les épaules en hochant la tête simplement au résumé plutôt optimiste de Wutu-Fuku quant à la réaction du conseil du Daimyo, mais sans doute que le futur proche allait donner naissance à tel ou tel seigneur de l’eau selon ce qui allait se passer. L’adolescente était tout de même consciente de l’affaiblissement des forces de Kiri, mais peu importe, elle avait choisi.

Datalia Madoka • « C’est vrai, je n’ai jamais rien eu vraiment. Je suis une solitaire. »


C’était l’heure des concessions visiblement, Madoka était prête à en dire un peu plus ou alors c’était le fait que c’était un clone ? Elle ne montrait pas sa tristesse, ce serait une faiblesse, et c’était impossible, impensable même dans la position qu’était la sienne depuis qu’elle avait perdu ses parents. En tout cas, Wutu-Fuku était bien plus constructif que Shyko, qui se laissa aller vraiment durement, mais c’était peut-être sa dernière chance de le faire.

Datalia Madoka • « Tu me parles à moi de centaines d’innocents morts ? Si tu veux vraiment tout savoir, demande à Saji, il te dira peut-être … En tout cas, ça a été positif. »


Cela avait été difficile à sortir, avouer une telle faiblesse, sans vraiment préciser, la jeune fille aux longs cheveux d’argent avait fait un compliment, mais sur quoi ? Elle n’en dit pas davantage, en tout cas, ce fut à voix basse qu’elle rajouta comme à elle-même ou à ceux qui avaient l’oreille qui trainait.

Datalia Madoka • « Peut-être que cela m’arrangeait d’être rejeter … »


Dit alors le clone de Madoka avant de disparaitre, la véritable invocatrice venait de s’éloigner bien trop loin pour un simple clone, le jeu était terminé sur cette ile cachée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2397-madoka-dans-un-autre-monde-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2447-datalia-madoka#17350

Mer 21 Nov 2018 - 18:42
Shyko était rouge de rage. Il avait enfin balancé tout ce qu'il avait sur le cœur. Il n'était même plus à même de pouvoir entendre ce qu'il se passait autour de lui. Il était uniquement habité de rage en cet instant précis.

Il n'avait que faire du semblant de réconfort que semblait vouloir lui prodiguer son ancien élève. Après tout, Shyko restait un membre du clan le plus barbare du monde et si je peux vous assurer un truc, c'est que recevoir une vague de haine aussi intense d'un coup quand tu as la guerre dans tes gênes profonds, c'est dévastateur. Le si calme petit Shyko avait juste envie de tout détruire pour passer ses nerfs. Jamais personne n'avait pu le voir comme ça.

Après le monologue de Madoka qui semblait encore vouloir se placer en victime, le clone de cette dernière disparu.

Elle semblait si sûre d’être la gentille de cette histoire ... C'était ce qui allait faire péter un câble pour de bon à Shyko. C'est ainsi qu'il alla coller une violente droite au rocher qui était proche de là. Il frappa si fort qu'il s'en ouvrit la main, mais l'amas de roche allait complètement être exploser par le coup dévastateur. Si c'était quelqu'un qui se l'était prit, cette personne n'aurait pas aimé du tout.

Ça l'arrangeait d'être rejetée ? Ça tombait bien, son vœu allait être exaucé ! C'était fini d'avoir de la compassion pour une folle pareille ! Quelque chose venait de changer chez le fan de loutres.

Silencieusement, le jeune homme allait donc commencer à marcher vers la barque. De toute façon, Wutu-Fuku semblait vouloir parler d'autre chose. Ça serait dur de se reconcentrer après ce moment d'égarement mais bon, il le fallait. Shyko était un nina après tout et il assumerait son rôle jusqu'à la fin. C'est ainsi qu'après avoir retrouver l’embarcation et le vieillard, le chef d'équipe allait faire un rapide topo à ce dernier avant de se remettre en direction de Kiri, avec évidemment son ami.

"- Du coup je t'écoute, tu voulais parler de quoi ? C'est quoi ce danger encore plus grand que les prisonniers ? "

Ouais, le manieur d'os était vraiment en train de prendre sur lui là. Enfin, il le devait de toute façon. Aorès tout, c'était la mission avant tout.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Dim 25 Nov 2018 - 17:50
La dernière intervention du clone de Madoka, avant que ce dernier ne s’évapore, finit d’avoir raison du calme du chef du clan Kaguya. Il ne peut contenir sa rage, qu’il passe heureusement sur un rocher non loin de leur position. La colère atténue la douleur qu’il ressent, mais le choc est si intense que Shyko s’ouvre la main. Le rocher ne fait pas le malin non plus, puisqu’il explose purement et simplement. Des mois d’efforts pour rien. Le chef de clan aura du mal à digérer cet échec. Encore plus quand, comme Wutu-Fuku, on soupçonne que les émotions ressenties étaient plus fortes qu’il n’y parait.

Mais le temps presse et il est crucial de ne pas perdre son temps à regarder en arrière. Les deux chûnins retrouvent la barque avec l’envoyé du seigneur à son bord, auquel ils font un rapide résumé des événements. Wutu-Fuku voit que le navigateur commence à suer à grosses goûtes. La mission est un échec total. Ce que les seigneurs voulaient éviter va pourtant arriver. Les petits secrets qu’ils cachent depuis si longtemps vont jaillir à la surface et déferler sur le monde shinobi. En même temps, si les seigneurs avaient été plus transparents, tout ceci n’aurait peut-être pas été un tel fiasco.

Shyko ne perd pas le nord malgré la situation. Il a bien noté la préoccupation de son ancien élève. Mais ce dernier ne souhaite pas que l’envoyé du seigneur puisse entendre ce qu’il va dire. Il n’a pas confiance en cet homme. Comment pourrait-il ? Toute la situation actuelle repose à cause de la tromperie et de la fourberie des hautes sphères du pouvoir. Wutu-Fuku s’approche donc au maximum de son ancien maître pour lui faire part de ce qui lui trotte dans la tête, tout en attendant d'être assez loin du rivage de Wasure. On est jamais trop prudent.

-Il y a quelque temps, j’ai mené une mission avec deux autres chûnins, concernant l’existence d’une entité similaire au Dieu du Désert de Kaze no Kuni. Nous sommes allés aux archives du Palais, dans lesquels nous avons été confrontés à un archiviste récalcitrant. Avec une méthode… peu orthodoxe, nous avons mis la main sur un ouvrage détaillant l’existence d’un groupe de fanatiques, il y a deux cent ans, qui vénéraient un « Dieu de l’Eau ». Groupe qui aurait mystérieusement disparu à cette époque…

Les paroles de l’homme au chapeau permettent d’assembler les pièces de ce puzzle obscur.

-C’est la même période qui a été évoquée par l’homme au chapeau. Plus de deux cents ans… ce n’est pas un hasard. Ce n’est pas possible. On ne me fera pas croire que la disparition d’un groupe en lien avec des dieux, au même moment que la construction d’une prison secrète, n’est qu’un hasard. Je pense qu’il y a des fanatiques qui étaient enfermés ici. Et si ce groupe existe bel et bien… alors ce qu’ils vénéraient doit bien exister, aussi.


Wutu-Fuku laisse Shyko digérer ces nouvelles informations. Au moins, s’il meurt, quelqu’un d’autre sait.

-Le comportement de l’archiviste, avec ces nouvelles données, me parait aussi suspect. Il a caché des choses… mais pas en qualité de vieux chiant, non… peut-être a-t-il une allégeance ailleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Mar 27 Nov 2018 - 18:00
Shyko avait vraiment du mal à contenir ses nerfs. Il était quelque part en état de choc et une chose était sûre, ça serait vraiment compliqué pour lui de garder une pensée lucidedans ce genre de situation.

Surtout après ce que Wutu-Fuku avait à lui révéler. C'est qu'il avait son petit bonhomme de chemin sur une enquête plutôt tendue le petit. Shyko était très peu renseigné sur cette affaire de dieu du désert alors vous pouvez imaginer sa surprise lorsqu'il entendit parler qu'il y avait possiblement un équivalent pour l'eau. Qu'est-ce que pouvez bien être ce dieu de l'eau ? C'était surtout ça la question à ce poser, c'est donc que de manière assez discrète, Shyko allait quand même chercher à en savoir un peu plus.

"- Et tu sais qu'est-ce que pourrait être cette chose qu'ils appelait le dieu de l'eau ? Ou tu n'as pas encore pût pousser ton enquête à ce point ? "

Une chose était certaine en tout cas, c'est que l'ancien élève du chef de clan venait de mettre les pieds dans quelque chose de gros et il devrait se montrer très prudent à l'avenir, ce que n'allait pas manquer de faire remarquer le verdâtre.

"- Fais attention quand même, c'est trop gros pour être sans risque cette histoire. J'ai déjà perdu Madoka aujourd'hui, ne me fait pas la blague de me faire perdre aussi mon meilleur ami hein ... "

Ouais, plus qu'un élève, c'était en véritable ami que Shyko voyait le pus mauvais flûtiste du monde. Au final, ce dernier avait toujours été loyal et d'une abnégation sans pareil envers son mentor, ce qui était largement plus que ce qu'il fallait pour mériter le titre de meilleur ami. Et en tant que tel, il était naturel pour lui de s'inquiéter un peu.

"- Mais tu fais bien de m'en parler en tout cas, si tu as besoin d'aide à un moment, n'hésite pas à me contacter et surtout, ne t'isoles pas dans cette histoire, ça risque de rapidement partir en sucette si tu en apprends plus que ce que certains le voudraient. "

Pour le coup, c'est vrai que ce n'était pas du tout une situation facile à gérer. Le borgne devrait vraiment faire attention aux traces qu'il laissait et ce qu'il faisait. Il ne pouvait pas avoir confiance en grand monde, surtout au niveau des infrastructures dirigés par Mizu car comme il l'avait dit, rien n'était sûr quant à leurs allégeance.

Enfin, il valait mieux éviter d'en dire trop devant un représentant des seigneurs et c'est donc ainsi que le jeune homme allait couper court à la discussion avec la ferme intention de la reprendre une fois en privé. Mais il y avait dans tout les cas une sacré diversion, sans se rendre compte, Shyko venait de faire pousser des griffes sur sa main droite à cause des nerfs ... Bon, même s'il allait vite essayer de se détendre pour les faire disparaître. C'était embêtant de ne pas contrôler ce pouvoir, il devrait vite s'en occuper avant d'avoir des problèmes mais pour l'heure, ils étaient bientôt de retour au pays de l'eau. Il était donc temps d'aller faire son rapport à Shiori en gardant dans la tête qu'il devrait parler de manière plus complète de cette affaire de dieu de l'eau à Wutu-Fuku.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t854-kaguya-shyko-finie

Jeu 29 Nov 2018 - 23:22
Malgré le contexte compliqué pour Shyko, ce dernier tend l’oreille quand Wutu-Fuku explique ses théories à son ancien chef d’équipe. Il semblerait même que le chef du clan Kaguya soit impressionné par le travail d’investigation abattu par son élève. Une quête pour laquelle il n’a eu que peu de soutien. Agissant contre tout un système, presque. Les dernières hypothèses permettent même de penser que l’archiviste n’est pas le seul rouage de tout un système cherchant à cacher des choses au grand public. Difficile de ne pas tomber dans la paranoïa… à qui faire confiance ? Qui au sein de la brume sait ?

-Non, je suis dans une impasse… du moins je l’étais jusqu’à maintenant. Aucune description, rien. L’unique document que j’ai trouvé à ce sujet date de plus de deux siècles et n’indique pas grand-chose… Le lien que je fais avec le « Dieu du Désert » de Kaze est assez arbitraire, même si c’est ce dernier qui m’a poussé à creuser la question…

Imaginer que ces entités soient liées est tentant mais ne repose sur rien de concret pour le moment. Wutu-Fuku pourrait aller demander au monstre scellé à Kaze, mais ce n’est pas dit qu’il accepte de dire quoi que ce soit… ni que Kaze accepterait de laisser un étranger approcher de cette entité. Le chef du clan Kaguya soulève un point important qui n’a pas échappé à son disciple : les fameux rouages de ce système pourrait vouloir réduire au silence un élément souhaitant fourrer son nez dans des histoires pareilles…

-Oui… mis à part toi et les deux chûnins avec lesquels j’ai collaboré pour cette mission, personne ne sait rien sur les informations que j’ai récolté. Mais si je veux confronter l’archiviste et lui faire dire ce qu’il sait, je vais devoir me dévoiler… au moins tu es informé désormais. Et un chef de clan est moins facile à réduire au silence qu’un simple chûnin… et puis, maintenant que l’existence de cette île va être révélée au monde entier, ils auraient du mal à m’y envoyer sans éveiller les soupçons…

La Prison Inavouée n’est plus, effectivement. Elle est le parfait exemple de ce qui aurait pu attendre Wutu-Fuku si les circonstances lui avaient été défavorables. Combien de personnes y ont été envoyées pour des raisons similaires ? En cela, il faudra être prudent… car s’il y a des monstres dans le lot, il y a aussi des personnes dont la seule faute a été de trop en savoir.

-Merci. Il n’y a pas trente solutions non plus… si l’archiviste est un cul-de-sac, je vais avoir du mal à avancer dans cette quête… à moins d’obtenir l’autorisation de fouiller les archives intégralement.

Le chûnin se garde bien de dire qu’il sait ce qu’il sait en ayant agit de manière illicite. Mais il n’aurait jamais rien trouvé si le trio n’avait pas décidé de chercher l’anguille sous roche. Pendant quelques instants, Shyko semble plus « bestial ». Wutu-Fuku n’en regarde pas beaucoup plus néanmoins, son attention est attirée par l’importance des derniers événements. Pendant ce temps, la barque continue son chemin, jusqu’à arriver à Mizu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine

Fuite !

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Wasure no Kuni, le Pays Oublié
Sauter vers: