Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Plus vite [Sentetsu Chiaki]


Jeu 15 Nov 2018 - 16:24
Il était encore tôt. Ma première entrevue avec mon nouveau et premier Senseï venait de se terminer. J'avais prévu plus de temps, je pensais qu'il allait me tester dès aujourd'hui, mais non, il n'avait pas le temps. Son emploi du temps semblait assez chargé, j'espérais qu'il trouve quelques heures par semaine pour moi. Je désirais vraiment évolué et il me paraissait apte à former les jeunes ninjas comme moi. Je sentais que nous pouvions former un bon duo, car oui, pour le moment nous n'étions que deux dans les Fighting Dreamers.

Enfin bref, j'avais devant moi deux petites heures avant mon entrainement matinal avec mon père à la maison. Étant donné que je voulais constamment repousser mes limites, j'optais pour une session pré-entrainement dans un coin isolé du village. Je n'avais pas l'habitude de pratiquer hors de mon foyer, mais il y avait un début à tout. Je cherchais donc un endroit aux confins de Kumo pour m’entraîner.

Les recherches ne furent pas bien longues et je trouvais rapidement un espace vide, à l'abri des regards indiscrets. Je commençais mon échauffement par de simples étirements avant de sortir mon épée et effectuer quelques mouvements de base. Le soleil chauffait de plus en plus l'atmosphère et mon activité accentua cette sensation. Je m'arrêtais quelques instants, le front dégoulinant, pour ôter ma jacket.

Je travaillais mon jeu de jambes, mon agilité et ma rapidité. Il s'agissait de caractéristiques importantes pour le corps-à-corps et je devais être irréprochable là-dessus. Je me trouvais lent dans l'attaque, ce coup de reins qui te permettait de sauter sur l'ennemi et le surprendre. C'était cet aspect que je voulais travailler aujourd'hui, alors j’enchaînais les essais, en m'imaginant une cible face à moi. Je variais le positionnement de mes pieds et de mon corps pour trouver la bonne posture à adopter afin d'avoir la plus grande vitesse d'approche.

_Trop lent...

Grommelais-je à mon encontre, je n'étais jamais satisfait, je n'en faisais jamais assez et j'en voulais toujours plus.


Dernière édition par Kondô Isami le Mer 21 Nov 2018 - 7:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Mar 20 Nov 2018 - 13:53

Plus vite.

Jour de repos. C’est toujours un bonheur de savoir qu’on ne doit rien faire pour la journée, qu’on est tranquille pour un temps. Qu’il suffira de prendre le temps qu’on veut pour faire tout ce qui nous plaît. C’est un temps de paix, de bonheur, de joie. Un temps où Chiaki peut se lever tranquillement, manger pour dix sans avoir aucun remords, puis réfléchir à sa journée. Habituellement, il y a une routine très carrée, très habituelle. Levée à telle heure, telle quantité de nourriture pour ne pas être trop pleine et ne plus pouvoir réfléchir, tel temps dans la douche. Hop, hop, tout est très clair, très précis, pour pouvoir y aller tranquillement. Là, c’est différent. C’est mieux. C’est bien. Chiaki est une personne très tranquille dans sa vie, mais cette routine-là est importante. Après tout, se lever tôt après s’être couchée tard, c’est difficile. Tout faire de façon précise et mécanique lui permet de ne pas avoir besoin d’être complètement réveillée pour tout faire. Un bonheur absolu !

Cette fois, c’est la liberté totale qui s’offre à elle. Pour fêter ça ? Eh bien, rien de mieux qu’un entraînement ! Rien de mieux qu’une séance de sport pour retourner dans le monde des ninjas. Après tout, il faudra bien s’y faire. À son travail de chirurgienne s’ajoute ces responsabilités, celle d’une femme qui se bat, qui livre bataille contre des personnes qui pourraient s’avérer dangereuses pour la société. Pour pouvoir remplir cette tâche, Chiaki doit s’entraîner. Ne pas seulement jouer de ses scalpels, mais apprendre à travailler autre chose. Son esprit. Sa force. Son chakra. Toutes ces choses importantes sur lesquelles la brune ne peut pas prendre de retard.

Chiaki traverse tout le village pour arriver jusqu’au terrain d’entraînement le plus éloigné de tout. Ici, il n’y a rien, jamais personne. Il n’y a que du vent, de la terre, du silence. Un peu de neige, aussi, hiver oblige. Mais voilà, à part ça, rien. Pas cette fois, malheureusement. Cette fois, il y a un jeune homme. Avec des épées. Il remue, attaque. La Genin s’arrête un instant, observe. Il est trop lent. Il l’a dit, d’ailleurs. Mais ça ne vient probablement pas de lui. La technique est bonne, la posture, par contre … Chiaki penche la tête, fixe les mouvements. Ouaip, tout est dans la posture.

Elle décide de manifester sa présence en s’approchant lentement. Pas de mouvement brusque pour l’instant, pas de choc, pas de surprise. Ce serait méchant et ça finirait pas de la bonne manière. Certainement pas, en réalité. Il pourrait avoir un mauvais geste et l’attaquer. Pas bon, pas bon du tout. Le choix d’avancer tranquillement est probablement le meilleur. Chiaki fait le premier pas. Dans tous les domaines.
« Salut ! Essaye de mettre plus de force dans tes jambes. Tu fais blocage avec le haut de ton corps, ton bassin est une barrière dans la rapidité. »
La brune avance, sort définitivement de l’ombre et rend la totalité de son corps visible. Une crinière brune, longue, un visage plutôt enfantin avec de grandes prunelles émeraudes et cette sempiternelle mimique, celle que Chiaki ne semble pas pouvoir laisser tomber : son sourire. Elle s’approche un peu plus, puis pose une main sur sa poitrine.
« Je suis Chiaki, jeune Genin et apprentie chirurgienne du village. Je m’attendais pas à trouver quelqu’un ici, mais c’est une bonne surprise. »
Toujours une bonne surprise de trouver quelqu’un ! Surtout en hiver, surtout dans le trou paumé de Kumo. Chiaki se met à côté du jeune homme dont elle ne connaît pas le nom.
« Tu voudrais qu’on s’entraîne ensemble ? Je pense pouvoir t’aider, puis j’étais venue pour ça … Autant lier l’utile à l’agréable ! »
Chiaki penche doucement la tête et lui fait un grand sourire. Après tout, pourquoi pas, hein. C’est jour de repos aujourd’hui. Jour de liberté.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100

Mer 21 Nov 2018 - 17:31
Mon souffle était court, j’avais les mains posés sur les genoux, le buste plié, à la recherche d’oxygène. J’avais enchaîné différents mouvements qui me demandaient énormément d’énergies. Ma respiration créait de la vapeur dans cet air hivernal et au travers de ce petit nuage j’apercevais une silhouette. Une individue s’approchait lentement de moi et il n’y avait aucun doute qu’elle venait me voir. Étais-je dans une zone interdite ? Ce fut ma première interrogation, car je ne voyais pas la raison pour laquelle cette personne m’approchait. Je me redressais et rangeais mes lames à ma ceinture avant de plonger mon regard dans le sien.

Il s’agissait d’une jeune femme, les cheveux foncés, les yeux verts et un corps fin. Je ne l’avais jamais vu auparavant, mais il fallait avouer que je ne sortais que rarement de chez moi, comment pouvais-je rencontrer du monde ainsi ? J’attendais qu’elle se présente, mais elle ne le fit pas ou du moins, pas tout de suite. Elle m’aborda en me donnant des conseils sur ma façon de me tenir avant d’attaquer. Une experte en Taijutsu ? Une Kunoichi ? Quoi qu’il en soit elle m’avait vu m’entrainer et avait décelé un point à corriger dans mon exécution. A en croire ses paroles, jamais personne ne venait s’entrainer ici, était-ce sa zone privée ? Sûrement et elle ne comptait pas s’entrainer ailleurs vu qu’elle me proposa de partager le terrain.

_Kondô Isami, Genin et membre de l’équipe deux. Enchanté.

J’avais volontairement omis de prononcer le nom de l’équipe : Fighting Dreamers. Non pas que je n’aimais pas ce nom, mais je ne trouvais pas ça professionnel et c’était un nom que nous utilisions au sein de l’équipe. Si je pouvais également éviter de tendre des perches à des inconnus pour que ceux-ci ce moque de moi, c’était un plus. Bref, je m’étais brièvement présenté.

_Que veux-tu en échange ?

J’acceptais son aide, mais qu’avait-elle en tête ? J’étais peut-être trop méfiant, mais il le fallait dans notre métier et je me doutais bien qu’elle ait un souhait. Pourquoi filer un coup de main à un inconnu ? Personnellement, je n’y voyais aucun intérêt à moins d’obtenir quelque chose en échange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Sam 24 Nov 2018 - 20:14

Plus vite.

Isami. Un jeune homme aux cheveux roux, voire même oranges, qui se balade avec deux lames. Un style de combat particulier, qu’on ne voit pas tous les jours. Il est membre de l’équipe deux, Genin. Oui, un peu comme tous les Genins de ce village … Les équipes sont un peu l’étape initiale de toute vie de shinobi après tout. Chiaki ne sait pas qui sont les membres de cette équipe, néanmoins, donc cette information ne lui apporte pas grand chose. Mais peu importe. Les présentations sont faites, au moins. La chirurgienne et le Genin, le membre de l’équipe deux. Elle sourit gentiment. Il est poli. Poli, mais terriblement méfiant. La première chose qu’il demande à la brune est … ce qu’elle veut en échange. Chiaki arque un sourcil, penche la tête.
« Ce que je veux en échange ? »
Elle dépose ses mains sur ses hanches et fait mine de réfléchir. Un long silence, un peu trop long. Au bout d’un instant, Chiaki dévoile ses dents dans un sourire bien trop amusé. Pauvre Isami, tomber en plein hiver sur une fille taquine comme la chirurgienne …
« Rien ! »
Une longue réflexion pour ça, finalement. Juste un petit mot. Mais beaucoup d’amusement du côté de la petite brune, qui ne peut s’empêcher de pouffer. Bon, il ne faudrait peut-être pas trop abuser de la patience du jeune homme, ce serait vilain. Chiaki laisse tomber ses mains et la mimique amusée sur ses lèvres se rétracte légèrement, pour devenir un sourire gentil.
« Je ne veux rien en échange. Le fait de m’entraîner avec quelqu’un est déjà une très bonne chose. Et puis … Si je peux t’apprendre quelque chose, c’est encore mieux. »
La logique Chiaki. Une réalité applicable à de très nombreux médecins, mais aussi et surtout chez les jeunes. Ceux qui débutent, en général, sont plus enclins à apprendre ainsi que donner à apprendre. C’est, du moins, ce que la petite brune a remarqué à force de travailler dans son milieu. Elle s’étire doucement, craque ses épaules, puis ses mains. Ils ne vont pas non plus se regarder dans le blanc des yeux pendant des heures. Il fait froid et il faut utiliser la journée à bon escient. Quoi de mieux qu’un entraînement pour régler ces deux problématiques.
« Bien ! De ce que j’ai vu, tu veux travailler sur ta vitesse. En tant que chirurgienne et spécialiste du Taijutsu, j’ai pu remarquer rapidement que tu te maintiens trop sur ton bassin. Relâche la pression à ce niveau et concentre-toi sur tes jambes. Ce sont tes jambes, qui te portent. Le bassin va juste te bloquer. »
Chiaki décide de se mettre en position pour lui montrer précisément ce qu’elle entend. Les jambes bien ancrées dans le sol, elle se concentre et file très rapidement à plusieurs mètres d’eux. Une fois arrivée, elle refait exactement la même chose, cette fois en direction d’Isami. Elle s’arrête droite devant lui, comme un I. Ses lèvres s’étirent en un sourire amusé. L’éternel sourire amusé de Chiaki.
« Voilà, c’est ce que je veux dire. »
La chirurgienne relâche la posture et se remet dans une position plus tranquille.
« Tu as des questions ? »
La Tech !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100

Lun 26 Nov 2018 - 17:39
Elle ne voulait rien en échange me disait-elle tout en affichant un large sourire. Sourire qu’elle avait souvent aux lèvres et qui semblait sincère. Je ne pouvais pas expliquer pourquoi, mais elle me donnait l’impression d’être une personne honnête, voir trop pour une Kunoichi. Le monde était cruel et encore plus celui des ninjas, je la voyais mal évoluer dans ce milieu, mais les apparences étaient trompeuses. J’espérais voir un jour sa face cachée, celle de la Kunoichi.

Je pouvais m’estimer heureux de recevoir un apprentissage sans rien en retour, mais me connaissant, j’allais tout faire pour lui rendre la pareille. Je ne voulais rien devoir à personne, alors je devais lui offrir quelque chose en échange. Je ne savais pas quoi, mais je trouverai.

La demoiselle m’expliqua mon défaut. Pour elle, je misais trop sur mon bassin, alors que le travail devait s’effectuer au niveau des jambes. J’écoutais ses paroles et je pouvais en apprendre plus sur elle, une chirurgiène, qui plus est, spécialisée dans le Taijutsu. Chiaki devait bien connaître l’anatomie humaine et je pouvais être sûr que ses conseils allaient être de bons conseils!

La demoiselle s’apprête à passer aux faits et je me concentre pour bien visualiser ses gestes, la position de ses jambes, de ses pieds et le haut de son corps. Sa vitesse était remarquable, elle allait en surprendre plus d’un de cette façon. Sa démonstration ne s’arrêta pas là, vu qu’après s’être éloignée de moi, elle se rapprocha à grande vitesse pour se stoppper juste devant moi, à quelques centimètres. Elle souriait à nouveau, elle était heureuse et c’était beau à voir, mais face à elle, je restais sérieux, bien qu’intérieusement, son sourire m’apaisait et me donnait également envie de sourire.

_Pas de question, je vais essayer de reproduire tes mouvements. Tu me diras ce qui n’est pas correct dans ma façon de faire.

Lui répondis-je avant de lui tourner le dos et fuir son sourire. Je me concentrais au niveau des jambes, de mes cuisses et mes mollets. Je ne devais plus penser à mon bassin, mais je devais quand même contracter mes abdominaux, c’était de là que tout partait, du tronc, non ? Je relâchais une dose d’énergie dans mes jambes et accélérais une fois que mon Chakra ait atteint ma plante des pieds. Je me stoppais après quelques mètres et me retournais pour voir la réaction de Chiaki. Était-ce mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Mer 28 Nov 2018 - 14:08

Plus vite.

L’élève et le professeur. Le ninja et la chirurgienne. Non, non. Le ninja et la ninja. Chiaki, dans cette situation, est avant tout une kunoichi, au même titre que la personne avec qui elle se trouve. Son côté chirurgien ancre ses connaissances dans un contexte réel et lui permet de savoir où elle va, ce qu’elle dit. Être spécialiste du Taijutsu en étant chirurgien, c’est quand même un plus. Ça donne un avantage sur les non-initiés, qui ne sauront pas, par exemple, qu’on peut tuer un être avec un massage cardiaque. Mais peu importe ! Chiaki se concentre, suit Isami avec une grande attention.

Il n’a pas de question, il veut répéter ce qu’elle a fait pour sa charge. La brune regarde les mouvements : la posture semble bonne, le déplacement le mène vite et loin. Très bien. Hum … Chiaki penche la tête. Il semble avoir compris la technique, néanmoins après la théorie vient le grand problème de la pratique : il n’a pas encore la rapidité d’exécution, qui ne viendra qu’à force de s’entraîner. La brune acquiesce et décide de le rejoindre, sans charger cette fois.
« Bien ! Tu commences à saisir le principe. »
Une fois à sa hauteur, Chiaki pose ses mains sur ses hanches. Qu’est-ce qu’elle peut améliorer, pour l’instant ? Rendre plus fort … Combler le vide. Le rendre moins flagrant sur le début, pour que cela vienne plus vite et mieux. Elle réfléchit. Puis la résolution à leur problème émerge d’un coup, du creux de son esprit.
« Pour l’instant, si tu charges de cette façon, tu ne feras qu’aller loin. Tu dois encore augmenter ta vitesse, pour que cette charge te permette à la fois de te rendre vite d’un point A à un point B, mais, surtout, pour que ton adversaire soit surpris. »
Un sourire amusé étire ses lèvres. Chiaki aime les surprises, les blagues. Elle aime bien embêter, sortir de nulle part et hop ! Tadam ! Alors, forcément, le principe des charges est quelque chose que la petite brune adore. Évidemment, elle n’en est pas spécialiste, mais, tout de même. Du coup, Chiaki attend un instant et recommence. Brusquement, elle part, fait « coucou » de la main, avant de revenir. Elle se plante droit devant lui et arme le poing, non pour l’attaquer, mais pour montrer l’exemple.
« Il faut que ta charge te serve à prendre par surprise et, directement, asséner un coup. Ce ne sera pas imparable, rien ne l’est ! Mais tu te donnes un premier avantage en partant de cette façon. »
Chiaki désarme son poing et pose son index sur sa joue.
« Je pense que si tu insuffles davantage de chakra dans tes jambes, ça devrait marcher un peu mieux. »
La transmission de savoirs est peut-être une autre mission à laquelle les ninjas s’adonnent … Peut-être que Chiaki sera un vrai professeur, un jour ? Un peu comme Kenshin l’est avec elle ? Ce serait … intéressant. Très intéressant.


Dernière édition par Sentetsu Chiaki le Sam 1 Déc 2018 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100

Jeu 29 Nov 2018 - 7:15
Mon exécution était bonne, le principe n'était pas compliqué en soit, mais il fallait l'améliorée. Comme le disait Chiaki, le but de cette technique n'est pas de parcourir de longues distances, mais bel et bien d'aller vite et surprendre l'adversaire. Pour le moment, ma préparation à cette technique était trop longue et l'adversaire avait largement le temps de prévoir mon action. Ce qui était normal, je n'avais effectué qu'un essai. J'allais avoir besoin de plusieurs heures d'entrainement pour maîtriser convenablement ce jutsu et le réaliser comme mon enseignante du jour.

La demoiselle s'amusa à faire une nouvelle course pour me montrer encore une fois la technique, le sourire toujours aux lèvres et la main levé pour me saluer une fois à quelques mètres de moi. Mon regard restait attentif et ma mine sérieuse. J'essayais de mieux comprendre ses mouvements maintenant que j'avais déjà tenté l'expérience, mais nul doute que ses conseils allaient m'être utiles. Soudainement, elle revint à toute vitesse, me surprenant comme le désirait la technique et arma son poing. Ma réaction fut lente, ma main s'était posé tardivement sur la garde de mon épée, j'avais agis instinctivement. Tout comme mon corps, qui avait fait ressortir quelques fils noirs de mon dos.

Je fis rapidement disparaître les fils noirs en espérant qu'elle ne les ait pas vu. Elle désamorça son poing qui aurait sans aucun doute fait mouche, j'avais été trop lent. J'ôtais ma main de la garde de mon épée et j'écoutais son nouveau conseil. "Bien, je recommence." Lui répondis-je tout simplement. Je lui tournais le dos, me mettais en bonne position et insufflais passablement de Chakra dans mes jambes pour aller plus vite. Une fois la course effectuée, je me stoppais un instant avant de repartir dans le sens inverse et tenter de la surprendre comme elle l'avait fait auparavant avec moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Sam 1 Déc 2018 - 16:23

Plus vite.

L’entraînement. La répétition. Peut-être les meilleures armes pour réussir à progresser. Chiaki s’arme de patience pour aider Isami dans sa quête de rapidité. Aussi étonnant soit ce fait, la petite brune prend un certain plaisir à expliquer au jeune homme comment faire, à l’examiner puis le conseiller. Sa charge, cette fois, fait mouche. Si le coup avait été porté pour de vrai, Isami n’aurait pas été capable de l’esquiver. Cet exemple a le mérite d’être le plus clair possible : la charge ne sert pas à traverser une zone rapidement, ou alors, pas que. La charge, c’est la rapidité qui permet la surprise. Si l’un va sans l’autre, alors ce n’en est pas une bonne. L’avantage, c’est que le Genin qui lui fait face l’a très bien compris et il persévère. Chiaki n’en est que plus contente, justement !

Il décide de réessayer. Cette fois, sa charge gagne en vitesse. Il traverse plus rapidement le terrain et creuse la distance avec la chirurgienne. Une fois arrivé, il revient. Sa vitesse est bonne, mais il manque quelque chose. Chiaki se met en position et, dès son arrivée, intercepte automatiquement son bras, puis, grâce à son chakra médical, lui fait une clé de bras. Ainsi, elle reprend aussitôt le dessus. La brune le relâche aussitôt, puis se met face à lui.
« Tu progresses, c’est très bien ! Mais, comme je viens de te le montrer, une personne un minimum entraînée, pour l’heure, finira forcément par t’attraper. »
L’entraînement est une réalité dans tous les cas : Si Isami s’entraîne aujourd’hui, nul doute qu’un autre fait pareil exactement au même moment. C’est pourquoi il faut persévérer au maximum, faire des efforts et ne jamais lâcher prise. Un sourire gentil étire ses lèvres. Elle est confiante, ce jeune homme est plein de ressources et de bonne volonté, alors ils finiront par y arriver. Chiaki cogne son poing dans sa main.
« Je te propose de réessayer une dernière fois, pour que tu sois sûr d’être familiarisé avec la technique, puis nous pourrons faire un combat, si tu veux. Un combat où seuls les mouvements de charge seront autorisés, pour forcer la pratique. »
La brune pose les mains sur ses hanches. La bagarre ! La bagarre avec juste la charge, hop ! Oh, ouais ! Ça la chauffe bien, ça. C’est un super plan ! Ses dents se dévoilent davantage à mesure que son sourire prend une dimension plus amusée, plein d’une excitation impatiente.
« Ça te va ? »
Quand même proposé au concerné s’il préfère agir de cette façon ou non. Sinon ce n’est pas drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100

Mer 5 Déc 2018 - 12:35
Ma charge, bien qu'elle ait été réussie, manquait cruellement de maîtrise et d'entrainement. Sans mal, la demoiselle s'empara de mon bras pour m'immobiliser. Elle était douée et son action dévoila l'écart qu'il y avait entre elle et moi. Sur le moment, j'avais les nerfs de m'être fait maîtriser si facilement, mais dès à présent, je connaissais le chemin à parcourir pour atteindre son niveau. Elle me lâcha avant d'expliquer mon erreur et me demander de recommencer encore une fois, après quoi nous allions nous battre, mais uniquement à l'aide de nos charges.

L'idée me faisait peur, mais avais-je le choix ? Elle venait de m'apprendre cette technique et cette proposition semblait lui tenir à cœur, son sourire en était la preuve. Je devais me contrôler et ne pas succomber à la tentation d'utiliser mon sombre pouvoir pour gagner. Malheureusement, je détestais perdre, je perdais le contrôle lorsque je voyais la défaite se profiler à l'horizon. Cette attitude m'avait été inculquée par mon père, qui outre m'aider à me surpasser, m'avait appris à ne jamais perdre, à toujours vouloir gagner et ne jamais abandonner. Seulement, ce comportement avait un prix : la folie.

Je lui tournais le dos, à nouveau, et me préparais à réaliser une charge pour m'éloigner d'elle. "Très bien, tiens toi prête." Je me concentrais et effectuais les mêmes mouvements que tout à l'heure pour charger à pleine vitesse dans le vide et prendre mes distances. Plusieurs mètres nous séparaient désormais, je lui faisais face et j'étais prêt à attaquer, mais pas bêtement comme avant. J'allais charger, une première fois dans sa direction et une fois assez près d'elle, j'allais charger tout en essayant de tourner autour d'elle. Une charge circulaire, était-ce possible ? Actuellement, j'avais uniquement testé celle toute droite, alors je ne savais pas ce que cela allait donner. Peut-être j'allais m'étaler contre le sol, peut-être pas.

J'expirais un bon coup avant de m'élancer contre elle. Je donnais le coup d'envoi à ce combat tout en me répétant dans ma tête que je ne devais pas perdre la boule.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Jeu 6 Déc 2018 - 22:41

Plus vite.

Un combat de charges. Un combat pour le forcer à utiliser encore et encore cette technique dans toutes les situations possibles et imaginables. Selon Chiaki, la meilleure technique pour parvenir à maîtriser quelque chose est de s’entraîner. Au départ, la chirurgienne se souvient avoir compté le nombre de mannequins, de poupées de chiffon ou autres peluches utilisées pour ouvrir, suturer, refermer. Une fois arrivée à environ une bonne centaine, la brune a simplement arrêté de les compter, parce que ça commençait à faire beaucoup. Sans compter, évidemment, celles qui repassaient sur le billard plusieurs fois. Une peluche, c’est vaste. Y a plein d’espaces qu’on peut charcuter, puis recoudre. Elle ne souffre pas, en plus. Aucun risque de mortalité, simplement une prime contre la laideur. Avant de disparaître au fin fond d’une poubelle. Ces expériences lui ont néanmoins permis de devenir très précise, rapide et efficace dans son travail. Alors, forcément, un combat avec uniquement des charges, ça ne peut qu’être bénéfique.

Il part, signale à Chiaki de se tenir prête. Un sourire amusé étire ses lèvres. Elle est toujours, toujours prête pour la bagarre. Mettre ses capacités à profit pour s’entraîner ou entraîner quelqu’un d’autre est tellement plaisant, qu’elle est forcément parée. Il charge une première fois pour s’éloigner, puis il s’arrête un instant. Il réfléchit, probablement. Une première approche stratégique, une mise en place d’un plan. Plan qui paraît fort intéressant, d’ailleurs, vu qu’il fait une première charge dans la direction de la chirurgienne, puis une autre pour la prendre à revers. Une sorte de cercle. Une double charge rapide, qui lui permet de contourner ses défenses et se trouver droit face à elle.

Chiaki sourit. Elle dresse un bras pour montrer l’encaissement du premier coup de poing et se sert de cette attaque pour lui en mettre un, à son tour, droit dans le ventre, sans pour autant le toucher. Elle décide, par la suite, de reculer. Il a compris le principe. Charger non pour aller vite, mais charger pour surprendre. Le combat n’a pas besoin de durer longtemps, il faut juste qu’il vienne jusqu’à elle une nouvelle fois, qu’il lui assène un coup qui soit aussi surprenant et cela devrait être bon. Mais, tout de même. Chiaki ne va pas attendre que ce jeune homme décide de lui en mettre plein la vue pour attaquer, voyons. C’est un combat ! Un combat « pour de faux », une simulation, mais un combat quand même.

La brune décide de lui montrer quelque chose de différent, en chargeant d’une nouvelle manière. Cette fois, Chiaki insuffle du chakra dans ses pieds avant de charger dans les airs. Une charge dirigée dans les cieux pour pouvoir, à la suite, soit envoyer un kunai, soit n’importe quelle autre offensive à distance. Néanmoins, elle décide cette fois de charger, une fois dans les airs, droit sur son adversaire et mime un nouveau coup à son attention.
« Ça doit ressembler un peu à ça. Ne pas hésiter d’innover, encore et encore, jusqu’à ce que tu trouves une faille ne serait-ce qu’en chargeant ton adversaire. »
Un sourire étire ses lèvres.
« Je suis très contente de ta progression, cela dit. Ton Sensei doit être ravi d’avoir un élève aussi doué que toi ! »
Elle se remet en position.
« Ta prochaine offensive sera la dernière, mets m’en plein la vue ! »
Les encouragements du professeur. Un professeur très fier, qui a vu le bourgeon éclore et devenir une vraie fleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100

Hier à 19:03
Elle encaisse et contre-attaque, bien sûr sans blesser. Le combat est amusant, mais je n’esquisse aucun sourire. Je reste concentré sur ses mouvements, sa façon d’utiliser cette nouvelle technique qu’elle venait de me transmettre. La demoiselle prend ses distances, charge dans les airs et recharge contre moi comme un oiseau piquant sur sa proie. J’y avais pensé, mais je ne savais si cela était possible, je possédais désormais la réponse. L’attaque aérienne est surprenante et j’avais un atout supplémentaire pour charger depuis les airs, mais je le gardais pour moi, elle ne verra pas cette botte secrète.

Une attaque, une dernière, la réussite ou l’échec, mais dans tous les cas, cet entraînement avait été prolifique pour moi, car j’avais appris un Jutsu qui allait être d’une grande aide, moi qui privilégiais le corps-à-corps. Néanmoins, je voulais réussir, je détestais perdre ou échouer, c’était dans ces petits défis que l’on voyait les grands combattants, ceux qui avaient la hargne et la détermination d’aller au bout des choses.

Je me mis à courir autour d’elle, augmentant progressivement ma vitesse jusqu’au point de charger en effectuant un cercle. La but était de lui faire tourner la tête, qu’elle perde l’équilibre et qu’à ce moment là, je charge dans sa direction pour lui asséner le coup final. Mon regard était attentif au déplacement de ses pieds, un seul doute et elle était à moi. Soudain, le moment tant attendu arriva. Ma direction changea instantanément, ma course s’orienta contre elle et je filais telle une flèche fendant l’air pour atteindre sa cible.

Je portais l’estoc final, j’espérais la toucher même si je n’allais pas aller au bout de mon geste. Ma technique manquait cruellement d’entrainement, j’en étais conscient, mais avec une bonne stratégie, même dans l’état actuel des choses je pouvais être efficace.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Plus vite [Sentetsu Chiaki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: