Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mar 18 Déc 2018 - 20:17





Un peu de fraîcheur chez les morts



Le nécromancien les écouta parler, détournant un peu le regard aux dires de Chiryou. Il n’était pas stupide non plus, c’était un sous-entendu, pas vrai ? Et un gros en prime. Que cherchait-elle à accomplir ? Si c’était le rendre rouge comme une tomate, c’était réussi. Il porta ensuite son intention sur la cadette du groupe, penchant légèrement la tête. Sa tenue ? Son allure ? Il n’était pourtant pas laid selon les dires de son amie Hyuga… Alors quel était le problème ? Trop de noir c’est ça ? Où sa coupe trop.. Simpliste ? C’était si dérangeant que ça ? Elle parlait d’un relooking complet, ce qui, il fallait bien l’avouer, lui faisait un peu peur dans la forme. Il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre, surtout venant d’une femme aussi énergique que Ryokko. Journée shopping le lendemain. Il se figea un peu à ses mots. Shopping.. Monde.. Argl…

- Ahem… Il faudra y aller très tôt alors.. Si possible.


Une journée shopping avec son agoraphobie, c’était un véritable supplice. Néanmoins, s’ils y allaient quand le magasin ouvrait, et qu’il y avait peu de monde, soit, ça devait pouvoir se faire. Il appela alors une des servantes, qui entra dans la pièce en s’inclinant.

- Navré de te dérangé durant ta pause, tu peux préparer deux chambres pour mes invités ce soir ? Je suis de sortie demain. Enfin, si ça ne vous dérange pas les filles ?

La servante attendit alors une réponse des deux femmes, s’apprêtant à aller préparer deux chambres dans l’aile de vie du manoir. Celles du fond étant encore en rénovation, ce serait très probablement les deux plus proches de la chambre principale. Mais ce n’était pas vraiment un problème, si ? Pour lui, il n’y en avait pas vraiment en fait. Bon, peut-être qu’elles ne voudraient pas dormir ici, ce qui serait compréhensible, mais vu l’heure qu’il commençait à être… Il préférait qu’elles restent, ne serait-ce que par soucis de bienséance.

Il redoutait un peu la journée shopping en un sens, il avait peur qu’elle le change du tout au tout. Qu’elle le transforme en une tout autre personne qu’il n’était pas. Ce serait assez gênant, pour ne pas dire problématique. Il aimait bien lui sa garde-robe actuelle… Mais bon, elle avait raison sur un point. S’il n’y mettait pas du sien, il ne serait jamais en ménage avec quelqu’un, et encore moins père. Il ne faudrait pas qu’il effraie ses propres enfants, n’est-ce pas ?








_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 17:29
Ryoko me dit qu'il fallait des infrastructures pour faire venir son clan, ça me fait sourire, rire même. Je mets une main sur son épaule puis lui dis amusée.

"Je sais ce que c'est, on a détruit et refait toutes nos installations pour pouvoir héberger tout le monde à l'avenir. Évidemment, en attendant que le temps passe on a de la place pour quelques familles en attendant qu'ils ai leurs propres infrastructures."

Je ne dis pas quelque chose du genre "je dis ça, je ne dis rien" mais je pourrais très bien l'avoir fait tellement mon air et mon visage traduit cette pensée.

"Pour l'argent je ne peux plus grand-chose, ces mêmes rénovations on était vilaine avec nos fonds, refaire tout un quartier ainsi qu'un hôpital secondaire, ce n'est pas rien."

Enfin je dis ça, j'imagine que notre clan s'en remettra plus vite que je l'imagine. Avoir un don particulier pour la médecine, sachant tout ce qu'elle regroupe est fort utile, mais peu aussi être fort rentable suivant l'art et la manière. En tout cas, la discussion suit son cours surtout que le vilain petit canard parle de fonder une famille, autant dire que pour une mère célibataire ce genre de chose ne tombe généralement pas dans l'oreille d'une sourde. Encore moins dans celle de sa coéquipière qui le chambre un petit peu en essayant de l'aider aussi. J'imagine plus le second que le premier, mais je ne saurais en être certaine sur le moment.

Je m'approche de lui, mets mes mains sur ses bras au niveau de ses coudes avec un sourire doux.

"C'est très sain de rechercher la stabilité et je comprends et t'encourage sur cette voie. Pas seulement en tant que mère et cheffe de clan, mais en tant que femme."

Une bise sur la joue plus tard.

"Qui que ce soit, elle aura de la chance et sera heureuse... Même si Ryoko à raison de penser qu'un petit travail sur toi ne ferait pas de mal."

De toute évidence, cette journée qui serait une épreuve de bien des manières pour le pauvre Shin allait débuter le lendemain.

"Je vais dormir chez moi, pas que je n'ai pas envie de passer la nuit ici, mais j'ai deux bouts de choux qui ont besoin de leurs mères quand elle a du temps libre. Même si je vous aime tous les deux aussi très fort, j'ai mes responsabilités mes mignons."

Je le prends dans mes bras, puis le déclare discrètement à l'oreille.

"Prochaine leçon : apprendre à dire non à une demoiselle, aussi gentille, jolie ou bien intentionnée soit-elle."

À moins qu'ils aient encore besoin d'elle, suite à un petit tour rapide de la demeure, je m'en irai pour la soirée.

_________________
Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 WQ9AV


Dernière édition par Shuuchuu Chiryou le Ven 21 Déc 2018 - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 http://www.ascentofshinobi.com/u573

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Ven 21 Déc 2018 - 3:38
Après lui avoir dit ce qu'elle souhaitait faire plus tard et lui avoir dit qu'il lui fallait pas mal d'argent pour mettre à terme son objectif, la Shuuchuu lui explique qu'elle sait ce que c'est, ayant détruit et refait des infrastructures pour héberger plus de monde, dont des familles qui attendant d'avoir leurs propres infrastructures. Peut-être est-ce une invitation dissimuler pour lui dire que son clan peut venir là-bas. Elle réfléchit un instant, puis, Chiryou la coupe dans sa réflexion pour lui dire qu'elle ne pourra pas être d'une aide financière, tant mieux ! Ryoko ne veut pas de l'argent d'autrui, seulement celui qu'elle a gagné à la sueur de son front ! Elle ne veut pas que cela deviennent des dettes ou quelque chose du même genre, tout ce qu'elle veut, c'est gagner certes beaucoup de sous, mais les gagner à la loyale, pas en passant sous le bureau. Sinon, elle ne serait pas shinobi, et penser à faire la putain la répugne car cela donnerait une mauvaise image de son clan, ce qu'elle refuse de faire !

Enfin, Shin accepte que la demoiselle le "kidnappe" pour allez faire du shopping avec elle, qu'il avait l'air surpris et embarrassé lorsqu'elle lui a demandé ça ! Qu'il est mignon ! Malheureusement, s'il voulait fonder une vie de famille, il ne pouvait pas se contenter d'être mignon, il fallait qu'il soit plus ... présentables. Après, il est bien habillé et tout, mais disons que, si on devait chercher le stéréotype parfait du nécromancien, on tomberait à coup sûr sur une personne qui lui ressemble. Elle sourit, il fallait donc se lever tôt pour l'emmener au shopping, eh bah, tant mieux ! C'est souvent très tôt qu'elle pourra tomber sur des prix très intéressants. Enfin, après avoir fait son numéro, Chiryou leur dit qu'elle rentre chez elle, elle a deux polichinelles qui requiert son attention. Eh bien, tant pis, dire qu'elles n'ont même pas manger !

- D'accord, sayonara Chiryou senseï ! Moi je vais prendre une chambre ici, comme ça, je pourrais te lever demain de bonne heure ! Et puis, on n'a pas encore manger !

Elle sourit, puis se rassied en croisant ses jambes, observant le petit ténébreux qui est désormais son coéquipier. S'il avait peur de la foule, il risque d'être servi pour le lendemain pendant leur petit marché. Elle met les bras derrière sa tête, continuant de l'observer en chantonnant, en attendant que le repas arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Sam 22 Déc 2018 - 11:38





Un peu de fraîcheur chez les morts



Shin laissa donc Chiryou partir, un peu déçu quand même qu’elle parte avant la fin du repas mais bon… Elle avait des enfants à gérer donc ça pouvait se comprendre. Il se retrouva donc ainsi, seul, avec Ryokko, sa nouvelle camarade de l’équipe dans laquelle il était. C’était une fille assez particulière, mais pas vraiment méchante quand on y pense. Il retourna donc s’assoir, faisant de la place pour que la maid apporte le repas, qui arriva en nombre. Shin pris alors un peu de viande qu’il mit dans une petite assiette, qu’il déposa sur le bord de la table pour le petit renard arctique qui s’empressa d’aller manger. Il avait faim le bougre. Comment une si petite chose pouvait se goinfrer a ce point ? Il haussa les épaules et se contenta de manger calmement, s’attacha d’abord les cheveux pour éviter de se retrouver avec des cheveux à la soupe miso, ou n’importe quel autre plat salissant où sa crinière argentée se prendrait les pattes. Il regarda alors la demoiselle devant lui.

- Sert toi, fait comme chez toi. Naomi est une excellente cuisinière. donc je pense que tu devrais aimer.

Il sourit légèrement, tandis que le renard vint se mettre en boule sur ses genoux après avoir terminé son assiette, baillant un coup en fermant ensuite les yeux pour faire ce qui semblait être une petite sieste digestif. Pour le moment, il se contenta de manger, ne sachant pas trop quoi penser de tout cela. Il n’y a pas de cela trois heures, il était dans le même bain que sa sensei et sa collègue, et là, il était seul à seul avec elle pour diner. Et en prime elle dormait ici cette nuit… Il ignorait s’il devait en être content, ou bien gêné… Peut-être les deux à la fois ? Il n’avait pas vraiment l’habitude de ce genre de situation, c’était assez.. Nouveau pour lui si l’on peut dire. Bon, il avait déjà vu Chiryou comme ça, enfin, pas totalement, mais.. Rien que d’y repensait, il rougissait un peu. Elle était vraiment douce… Enfin, elle, pas sa peau.. Même si sa peau l’était.. Aaaah mais à quoi il pensait !? il secoua alors un peu la tête et soupira d’ennuis, se concentrant de nouveau sur le repas, redressant le regard pour observer un peu Ryokko, avant de le redescendre aussitôt sur son assiette devant une vision plutôt troublante. Une vue plongeante sur son décolleté de par la différence de taille. Que pouvait-il y faire hein ? Il n’allait pas regarder ses cheveux en lui parlant, et s’il baissait le regard, il tombait sur.. Et bien sa poitrine ! Elle n’était pas aussi imposante que celle de Chiryou mais tout de même, il y avait matière à compétition ! Il se concentra alors sur le haut de la tête de la demoiselle. Tant pis, c’était mieux que ces montagnes de chaire sous ses yeux, moins perturbant.

- Donc tu vis chez tes parents ?




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Lun 24 Déc 2018 - 15:58
Pendant ce temps la, au dommaine Shuuchuu...

"Coucou maman, mes trésors on était sage ?"
"Trop, ça en es même perturbant parfois, c'est bien toi ?"
"C'est quoi cette question ?"
"..."
"Ah ! Non, un clone maman, aux dernière nouvelle, je me suis trompé d'une semaine, un petit tour aux bains et un chez Karasuma-san."
"Shin-chan ?"
"Oui."
"..."
"Aïe ! Maman, mon oreille, tu vas me l'arracher, même un clone ça a mal ! Mais... Oui je comprends, oui maman... D'accord, mais... Ah non je reconnais ses mudras je t'interdis de !"
Pouf !
C'était au moins une technique de torture de rang C... Bien suffisent pour détruire un simple clone.

Pendant ce temps là, à environ dix mètres de la demeure de Karasuma-san...

"Maman t'abuse, ça fait super mal..."

Je me retrouvais donc dans la rue, juste à côté de...

"Je veux bien mais..."

Je me mets à rougir comme une imbécile, pourtant... Je n'ai plus cinq ans, mais entre passer pour une imbécile ou affronter le courroux de ma mère, je ne saurais dire lequel des deux me fait le plus peur. Puis bon, si je le fais pour cette raison, ça serait insultant pour... Bref. Je commence à réfléchir. Pas que je n'ai pas envie de lui jouer un tour, mais quand même. Bon... Je suis adulte, je suis capitaine d'une branche du Yamagenzo, je peux bien affronter un de mes élèves en lui faisant une vilaine plaisanterie...

"Elle est fine la mère au foyer et officière qui fait une blague au niveau d'une élève de primaire."

Enfin soit, je vais trouver une des servantes de Shin, lui demande de m'introduire discrètement dans la demeure de son maître en me servant d'une technique de henge supérieur. C'est énergivore, mais c'est pratique. Ainsi, le passage de la servante, elle me dépose dans la chambre et... J'attends sagement que Shin aille se coucher pour lui voler un bisou sur la joue, rigole puis soit partir comme un voleur soit... Simplement partir ou discuter. Bref, il ne s'y attends pas à celle-là ! Pourquoi je n'ai pas laissé un clone, il aurait pus disparaitre... Tans pis trop tard. J'ai hâte de voir la tête qu'il va faire, ça va être juste parfait hihihi ♥

_________________
Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 http://www.ascentofshinobi.com/u573

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mer 26 Déc 2018 - 18:42
Le repas finissait par arriver, enfin ! Ryoko salivait en voyant toute cette nourriture arriver sur la table, que ça sentait bon, quelle dommage que Chiryou ne soit pas restée ! Mais au moins, ça en fait plus pour la rose ! Elle attend donc que le maître d'hôte se serve et lui donne la permission de se servir, ce qu'il fait. Après avoir prier vite fait et dit un "Itadakimasu !" assez fort pour qu'il résonne à travers ce décor de Castlevania, elle finit par se servir, en grosse quantité. Oui, elle n'y va pas de main morte, mais elle ne dit pas non à de la nourriture gratuite ! Encore plus si elle est cuisinée ! Elle commence donc à manger voracement, mais proprement, un peu comme le renard blanc qui accompagnait le comte Shin, profitant de sa mignoté pour se rouler en boule sur ses genoux, qu'il est mignon ! Ryoko l'est un peu moins, mais elle a le même appétit visiblement, mais elle, elle se tenait correctement à table quand même. Enfin, après avoir déjà mangé une bonne partie de la nourriture présente sur la table à elle toute seule, elle observe le jeune homme lui poser une question pleins de sens.

- Oui, je vis encore chez mes parents, c'est gratuit, et je suis plutôt bien lotit ! C'est vrai que je devrais vivre dans une autre maison qu'eux maintenant que je suis adulte, mais il n'y a pas beaucoup de loyers de disponibles à Iwa !

Elle recommence à manger, puis, après un ou deux morceaux de viandes engloutit, elle le regarde de nouveau, que voulait-il lui faire passer comme message à travers cette question ? Elle réfléchit un instant, la digestion l'aidant à faire des suppositions assez folle. Il ne lui demanderait quand même pas de rester pour un temps plus long chez lui alors qu'elle vient à peine de le rencontrer. En tout cas, elle le voyait son regard entre ses deux seins, une belle vue plongeante.

- La vue te plaît ?

Dit-elle en lui tirant la langue, puis en lâchant un petit rire qui dure quelques secondes avant de parler à nouveau.

- Tu veux que je restes plus d'une nuit chez toi c'est ça ? On se connaît à peine pourtant et tu m'offres déjà une chambre, tu vas pas un peu vite ? Ça me dérange pas en tout cas.

Après le repas finit, elle s'étire, attendant probablement qu'il y ait du thé qui arrive ou du café pour terminer le repas. Elle se demande quels parfums il pouvait avoir chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 12:24





Un peu de fraîcheur chez les morts



Shin dégluti en la regardant. Ce n’était tout de même pas sa faute à lui si elle avait sa poitrine juste sous ses yeux que diable ! Malgré cela le repas se passa sans accro, il préféra ignorer ses boutades, puis, une fois le repas et le thé traditionnel pris, il la guida à sa chambre. C’est donc avec surprise qu’il remarqua la présence de sa sensei. Il sursauta en sentant un baiser se poser sur sa joue droite, c’est en se retournant qu’il la vit. Il voulut hurler, pris sous la surprise, mais ne voulait pas alerter sa camarade. Il murmura alors, d’une voie faussement énervée.

- Chiryou sensei ? Qu’est-ce que vous faites ici ?

Il soupira un peu, puis décida de s’installer et parler un peu avec elle tant qu’elle était là. Son désir soudain d’apprendre la voie du samurai, bien que mûrement réfléchit, l’équipe, ce genre de chose. Une bonne heure devait s’être écoulé avant que finalement, le shinobi prenne son courage à deux mains et propose à sa sensei de rester dormir pour la nuit. Non pas dans une chambre à part, mais bel et bien avec lui. S’attendant à un refus, il la regarda, mais sursauta de surprise en voyant un sourire presque enfantin, mais surtout taquin, se dessiner sur les lèvres de sa sensei, qui le rejoignit sur le lit.

Déglutissant, il secoua un peu la tête, après tout, qui sème le vent récolte la tempête ! Il se changea alors, en même temps que la blonde, puis se glissa sous les draps en sa compagnie. Il avait au début du mal à trouver le sommeil, puis, sentant la chaleur de celle-ci, il ferma finalement les yeux, se laissant bercer par la respiration de sa sensei, pour au final s’endormir lui aussi. La nuit fût calme, et plutôt agréable, bien plus qu’il ne l’aurait cru en fait. Dormir avec une personne appréciée était donc si reposant ? Ce qui était sûr, c’est qu’il était en pleine forme au réveil à l’aube. Il se leva et enfila une chemise et un pantalon noir avant d’aller préparer le petit-déjeuner. Il était d’ailleurs d’assez bonne humeur mine de rien… Il alla ensuite frapper à la porte de la chambre occupée par Ryokko, calmement.

- Ryokko-san ? Le petit-déjeuner est servi, si tu désires prendre une douche avant de partir, la salle de bain est au fond du couloir !

Il attendait néanmoins qu’elle réponde ou ouvre la porte, histoire d’être certain qu’elle soit bien réveillée et qu’il ne se fasse pas réprimander pour ne pas l’avoir réveillée.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Lun 31 Déc 2018 - 15:13
Le petit déjeuner, le repas le plus important de la journée. Puisque j'ai vais un câlin de bonjour à notre hôte, dés que je croise Ryoko chez celui-ci, dans une tenue légère, mais qui reste décente, j'en profite pour lui faire une douce étreinte en lui souhaitant le bonjour. J'imagine qu'elle doit être surprise de me voir ici... Avant même qu'elle ne me pose la question.

"Ma mère ma jetée dehors quand je suis revenu... Elle a peur que je ne me "surmène", mais je suis sûr que c'est une excuse pour rester plus longtemps avec ses petits enfants."

J'en suis même certaine, mamie aime ses petits rejetons trop calmes, papy ne dit pas grand-chose, mais il n'en pense pas moins d'ailleurs.

"Bien dormie ?"

Je ne me fais pas prier pour aller manger un bout, je n'ai du coup rien mangé la veille si vous avez bien suivie et donc, j'ai véritablement faim. Une fois le repas engouffré, certainement avec un rythme plus calme, mais qui n’a rien à envier la voracité de l'élève au savon. Une fois repu, je vais vers la salle de bain.

"On va à la salle de bain à deux ? On pourra papoter en se lavant si tu veux... Je ne propose pas à monsieur, je me doute de la réponse."

Je lui tire la langue et vais faire ma toilette, seule ou accompagnée. Une fois rafraichie, propre je me pare de mon kimono, un léger zeste de maquillage, quelques accessoires et je suis prête à partir pour une matinée, voir une journée de courses plus ou moins effrénées. Au moment de partir, je prends mes deux élèves par le bras, les gardant contre moi, on dirait presque plus une virée entre amis qu'une équipe quand même.

_________________
Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 http://www.ascentofshinobi.com/u573

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mer 2 Jan 2019 - 3:22
Bon, au dodo !

Après une nuit de bon sommeil - qu'il était confortable son lit ! -, elle rencontre d'abord Shin qui toquait à sa porte, puis Chiryou en sortant de sa chambre, en sous-vêtement, avec juste son manteau posé sur les épaules. Que faisait-elle ici ? Ryoko cligne des yeux, mais commence déjà à répondre elle-même à cette question. Peut-être veut-elle être aux premières loges lorsqu'elle choisira une nouvelle tenue pour Shin ! Hahaha ! C'est pour ça qu'elle est là aussitôt, pour partir avec eux et profiter des nouvelles tenues que Shin aura ! D'ailleurs, ce dernier lui a dit que le petit déjeuner est prêt, mais que la salle de bain est libre aussi. Chiryou rebondit dessus après avoir sorti une excuse que Ryoko ne croit pas - elle a vu clair dans son jeu, héhé ! - qu'elle peut venir prendre un bain avec elle pour papoter un peu avec.

- Tiens, bonne idée !

Elle part donc avec Chiryou faire sa toilette, papotant un peu de tout et de rien, profitant qu'elle soit là pour lui frotter le dos là où elle ne peut pas frotter, toujours avec son pouvoir. Elle s'habille ensuite juste après sa sensei, ayant sur elle que ses habits habituels - toujours pas grand chose -, mais ne met pas de maquillage. Elle n'aime juste pas ça, et puis, avec son pouvoir, ça partira si vite que personne n'aura le temps d'en profiter ! Enfin, après un petit déjeuner qui ne prend pas longtemps à être engloutie, avant de partir à la quête d'un magasin de vêtement, bien sûr, en ayant le bras de Shin dans une main et son porte-monnaie - à Shin - dans l'autre, et elle commence par le premier magasin, tire toujours son collègue, lui fait essayer pleins de choses, prends plusieurs habits en stock pour finalement faire une séance d'essayage.

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Latest

C'est finalement dans des habits plus clairs que ce qu'il porte habituellement qu'il finit par ressortir du magasin. Il avait toujours un pantalon noir, mais il avait maintenant un beau manteau blanc et une chemise légère. Elle avait trouvé aussi quelques avant-bras qui faisait ressortir les muscles de ses bras, très moelleux et pas trop inconfortable pour ce dernier. Bien évidemment, sa veste et sa chemise était légèrement entre-ouvert pour qu'on puisse apercevoir ses muscles. Ryoko était ravie de ce relooking, elle avait encore les anciens habits de Shin dans sa main avec d'autres chemises d'autres couleurs par dessus qu'elle avait acheté - avec l'argent de Shin - pour varier un petit peu les couleurs.

- Et voilà, te voilà tout beau pour allez chercher la femme de tes rêves ! T'en penses quoi Chiryou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mer 2 Jan 2019 - 9:58





Un peu de fraîcheur chez les morts



Le nécromancien ressorti après avoir essayé diverses tenues, se retrouvant finalement avec un ensemble mettant en avant ses muscles. Il lâcha un soupire et secoua légèrement la tête, n’aimant pas vraiment montrer sa peau de la sorte, en partie à cause de ses cicatrises. De plus, il avait l’impression que le pantalon le serrait assez, ce qui le dérangeait beaucoup. Il secoua alors lentement la tête et retourna dans la cabine retirer tout cela.

- Je ne suis pas vraiment fan personnellement, elle est trop étroite et trop ouverte…

Il fit une moue, puis regarda les kimonos, préférant de loin ce genre de vêtements plus ample et cachant déjà beaucoup plus son corps. Il bougea un peu sur place, visiblement déjà bien plus satisfait de cette tenue, puis regarda les deux femmes, en attente de leurs approbations. Le kimono était blanc avec une capuche et un capuchon, son bandeau frontal faisant office de Obi, tandis qu’il avait quelques plaques d’armures noires aux bordures dorées sur les côtés, au niveau des cuisses. Ses bottes étaient de même couleurs, et il avait également des mitaines noires assorties. En tout cas, lui, il l’aimait bien cette tenue. Il tourna ensuite un peu sur lui-même pour qu’elles puissent bien voir sous tous les angles, puis leur fit face de nouveau. Il croisa alors les bras, patient, tandis qu’il observa un peu les deux femmes, penchant un peu la tête.

- Vous voulez que je vous offre quelque chose ? C’est en remerciement.

Après tout, rien ne les avaient obligés à l’aider, même si il n’avait rien demandé non plus. Enfin, c’était vraiment si important que cela ? Chiryou méritait bien quelque chose au centuple pour toute l’aide qu’elle lui avait déjà apporté, tout comme Ryokko en méritait un pour ses efforts. Il se grata le menton par la suite.

- Je devrais peut-être aussi offrir quelque chose à Toph pour la remercier non ? Après tout elle m’aide beaucoup depuis que je suis Iwajin…

Le souci, c’est qu’il ignorait totalement quoi prendre qui pourrait faire plaisir à son amie Hyuga, et ça, c’était un problème en soit. Il ne la connaissait pas assez pour choisir lui-même son cadeau, ce qui était un problème de taille. Ce n’était pas vraiment important, au pire, il reviendrait ici avec elle un de ses jours pour lui offrir quelque chose. Il faut dire qu’il se sentait mal de ne rien avoir fait pour la remercier de son aide.







tenue:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mar 8 Jan 2019 - 11:46
N'ayant plus beaucoup d'amies en vie, avoir une conversation entre filles me fait un bien fou ! Ryoko, mon élève, une amie, une confidente ? À voir, mais en tout cas une personne adorable et charmante que j'adore côtoyer, je dois avouer que si je n'ai pas de chance sur la pérennité de mes équipes, j'en ai beaucoup sur les personnes qui les compose.

Une fois propre, habillée et prête pour l'une des pires némésis du genre masculin : la journée, shooping... Nous y allons.

Le pauvre est en plus aux premières loges et ne pourra pas esquiver les heures à venir. Liassans Ryoko ouvrir le bal et même mener celui-ci, a tout bien tout honneur, c'est son idée et moi-même ne suis pas qtrès porté sur les vêtements masculins. J'observe les essais et finalement.

"Qu'il en montre peut-être trop pour son propre bien, mais c'est fort beau."

J'ai beau dire ça avec un rire enfantin, ce n'est peut-être pas le moment et le lieu de le taquiner... Je plaisante, c'est toujours le moment et le lieu, en dehors du travail évidemment. Je lui fais un grand sourire alors qu'il regarde les kimonos, je dois avouer que c'est plus mon genre que ce soit pour les hommes comme pour les femmes, d'ailleurs ça se voit facilement vu que je ne porte en généralité que ça. J'ai mes phases comme toutes et tous j'imagine ?

Finalement il opte pour une tenu entre le kimono et quelque chose de plus pratique. Je caresse du dos de la main sa cape d'un blanc immaculé, il est tellement élégant, tellement...

"Oh ! Quel charme, j'en tomberai presque amoureuse."

J'ai beau utiliser l'humour et la taquinerie comme un bouclier, vu qu'il n'est pas stupide le fait que je n'ose plus le regarder dans les yeux et que je rougis comme une petite adolescente est on ne peu plus révélateur. Heureusement, il n'a pas remarqué ou a eu la gentillesse de ne pas faire de commentaire. Proposant de nous offrir autre chose.

"Rends-moi fière."

C'est un peu tard pour jouer à la professeur, pour essayer de replacer un petit creux entre nous comme une plaque de blindage improvisée. Enfin soit, c'est mon problème pas le leur. Toph ! Parfait, changement de sujet... La représentante des Hyuga ? La seule que j'ai réellement côtoyée... C'est une autre histoire. De là à savoir ce qu'elle aimerait ou non ?

"Cela dépend aussi des rapports que vous entretiens, on n’offre pas la même chose à une connaissance qu'a une amie proche. Sans parler d'intimité hein ? Mais si tu l'apprécies beaucoup, assure-toi que ton cadeau ai une signification particulière, qu'il soit personnel, mais sans que ce soit trop proche... Déjà évite les bijoux ou tout ce qui se porte sur soi, tu es un homme, c'est une demoiselle, je n’ai pas besoin de préciser à quelle vitesse les rumeurs se propage, tu es dans le monde Shinobi. "

Je commence à réfléchir fleur on oubli, parfum... Trop particulier. Elle n'est surement pas alcool et les vêtements ce serait particulier encore. Un animal de compagnie ? Ce serait l'infantiliser et je doute que ce soit son but...

"Tu la vois plus comment ? Une amie ? Une proche ? Une petite sœur ? Une rivale dans un domaine particulier ? Autre chose ?"

Ce sera plus simple de commencer par ça.

_________________
Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 http://www.ascentofshinobi.com/u573

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mar 8 Jan 2019 - 19:14
Ryoko observe Chiryou, puis Shin, si elle peut comprendre l'avis du blondinet, elle est surprise d'apprendre que Chiryou suit son avis. Elle est si mauvaise que ça ? Non, pas possible, elle doit dire ça parce qu'elle aime bien son élève et qu'elle veut qu'il soit confortable. Mais ça ne va pas allez dans le bon sens du coup car elle le réconforte dans ses habitudes de porter des habits qui renforcent son côté nécromancien qui fait peur. Elle soupire, se met à bouder sévèrement en gonflant les joues en voyant Shin retirer sa tenue pour prendre un kimono. Puis, elle commence à ... comprendre des choses, elle entendait la réponse de Chiryou et ... bizarrement, tout semblait clair maintenant, y compris dans sa réaction ... mais Ryoko boudait encore.

- On dirait un samuraï rappeur comme ça.

A lui dire prendre ça pour un compliment ou une insulte, que ce soit dans le ton boudeur de Ryoko, dans son visage de gamine boudeuse ou dans la franchise qu'elle a sorti. Enfin, elle observait sa senseï, elle était rouge et semblait presque ... charmée ? Mmm ... c'est louche !

- Dîtes-moi ... par pur hasard ou destin, vous sortez pas ensemble vous deux ?

Ca explique pourquoi elle l'a vu en petite tenue ce matin ... mais du coup, c'est la seule qui n'a pas de kimono dans cette équipe ... mais elle n'a pas envie de mettre un kimono ! Ca va empêcher son pouvoir de fonctionner à son plein potentiel ! Bon, sauf si elle se met nue en dessous, mais il ne faut pas exagérer non plus, les autres porteraient plainte pour atteinte à la pudeur s'ils remarquent ça. De toute manière, sauf si on la force, elle ne mettra pas de kimono comme ça.

- Je veux un café noir, comme ma déception. A moins que ce soit plus rouge, dans ce cas, ce serait plus un lait fraise.

Enfin, ils parlent ensuite d'un sujet qui ne la concerne pas encore une fois, il s'agit d'offrir un cadeau à Toph. Pourquoi voulait-il lui faire un cadeau ? Certainement pour un service qu'elle lui a rendu. Elle connaissait un peu la personne, et elle savait que les roses et les bijoux, c'est pas son kif.

- Je pense qu'elle serait plus contente de recevoir une arme ou du matériel d'entraînement plutôt que recevoir des fleurs et des bijoux.

Mais bon, c'était son avis, encore faut-il que les amoureux en prenne compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mar 8 Jan 2019 - 19:43





Un peu de fraîcheur chez les morts



Shin secoua la tête calmement en soupirant, déposa une main sur la tête de la savonneuse, il lui ébouriffa calmement avec un petit sourire. Il était visiblement content qu’elle pense à lui et l’aide avec sa tenue, même si celle-ci ne lui plaisait pas vraiment. Il retira alors sa min et s’étira un peu.

- C’est juste que ce ne soit pas mon genre. La tenue est belle, mais je ne me vois pas porter ça. Et.. C’est quoi un « rappeur » ?

Il pencha alors la tête, esquivant ainsi gracieusement la question sur sa relation avec la blonde. Enfin, c’était vrai, c’est quoi un rappeur ? Quelqu’un qui fait de son métier de.. Rapper des choses ? Ca ne devait pas être très lucratif… Il haussa finalement les épaules, se disant que ce n’était pas vraiment important de toute manière, donc bon. Il avait quand même imaginé quelqu’un passer ses journées à rapper du fromage ou des légumes… Il se dirigea par la suite vers un café au coin de la rue, laissant les deux filles le suivre, cachant ainsi ses rougeurs à la question de Ryokko. Lui ? En couple avec sa sensei ? Non, c’était tout bonnement impensable. Elle était beaucoup trop bien pour lui, et puis.. C’était une femme importante dans le village alors que lui, il n’était qu’un genin parmi tant d’autres !

Il marcha alors, l’air songeur. Il était vrai qu’elle agissait bizarrement en sa présence, et qu’elle n’avait pas de gêne non plus… Ce n’était pas sa façon d’être ? Etait-il possible qu’elle…. Ressente quelque chose pour lui ? Nan, c’était très probablement son imagination. Il rit un peu, puis murmura calmement, ignorant que les deux femmes pouvaient très certainement l’entendre.

- De toute façon, je n’ai pas le droit au bonheur, un monstre ne peut pas avoir d’amourette.

Il enfila la capuche de son kimono, marchant silencieusement par la suite vers le café. Oui, il était un monstre, et en avait pleinement conscience. Comment lui parmi toutes les personnes sur terre pouvait ne serait-ce que penser à avoir une relation amoureuse ? Il n’en avait tout simplement pas le droit. Il avait ôté la vie à bien des gens… Innocents comme moins innocents. Briser vies et foyers… Alors pourquoi au fond de lui il voulait avoir droit à cela ? Mieux valait chasser cette idée de sa tête, et vite. Il ne pouvait simplement pas se le permettre, pas après tout ce qu’il avait fait jadis. Il s’étira par la suite, chassant cette idée de sa tête en baillant un peu.

- Un café n’est pas une mauvaise idée. Merci pour les conseils de cadeaux. Je lui offrirais un arc tien. Elle à déjà un sabre, donc je pense qu’un arc lui ferait peut-être plaisir. Et puis, un Hyuga archer, ça en jette non ?







_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mer 9 Jan 2019 - 9:38
Un quoi ?

"On ne doit pas penser au même genre de rapeur... Il y a des parties métalliques, mais pas de trou ?"

Un rapeur, ça doit être pour râper les légumes ? J'ai beau réfléchir, j'ai dû râper quelque chose dans l'histoire... Bref ! Puis vient la question qui ne fâche pas, mais me fait rougir plus fort. Ce qui en langage féminin veut dire qu'avant même que j'ai ouvert le bouche est déjà on ne peut plus explicite sur ce que j'en pense, mais quand même. Avant de soupirer en voyant Shin esquiver la question, lâchant à voix basse un petit.

"Si seulement..."

On le suit, alors que Ryoko dit que Toph aimerait certainement plus quelque chose de pratique et guerrier.

"C'est pas faux, après pour savoir ce qu'elle n'a pas déjà et pourrait avoir besoin c'est une autre paire de manches..."

Alors qu'on cherche à l'aider, même si Ryoko est certainement plus capable sur le coup de le faire, vu qu'elle la connait mieux, monsieur en rajoute une couche. J'ai failli lui envoyer ma sandale à la figure, mais... Je la remets à mon pied, respire et soupir fort et me contente de suivre mes élèves d'un air désespéré. Pourquoi faut-il que toutes les personnes avec qui j'aimerai construire quelques choses soient des cas désespérés ? Bon, je le suis aussi, mais ce n'est pas une raison.

Je m'installe avec eux , les laissant commander, j'avais passé depuis longtemps la phase de la colère, pas par sa faute il ne peut pas deviner que... J'ai un certain passif avec les hommes et même les femmes... Enfin UNE femme. Entre ceux qui disparaissent, ceux qui le font littéralement de la surface de la Terre et l'idiot qui refuse d'avoir des sentiments alors qu'il fait ni plus ni moins que ce que font même des genin de onze ans... Oui, même nos petits genin tueraient s'ils en avaient l'ordre et ils ne se font pas une crise existentielle pour ça ! Bon, ça fait aussi de lui le plus humain de nous toute dans un sens ? Et Ryoko pour le moment l'est aussi... Douce et charmante, une jeune femme qu'on ne croiserait pas aux premiers abords capables de ce genre de chose, mais je ne me permettrais jamais de sous-estimer son savoir-faire.

Bref ! Alors qu'elle commande et lui aussi, suite aux discussions sur les cadeaux.

"Un café c'est noir et rouge c'est plus pour la colère. La déception s'approcherait plus de la tristesse et donc du bleu... Enfin je crois."

Qui de nous deux est le plus idiot ? Et pour répondre à sa question.

"Surtout qu'ils sont précis oui, plus que n'importe qui d'autre a Iwa c'est certains."

Autant le laisser jouer aux aveugles, un jour il se réveillera, espéreront que je n'ai pas moi-même disparu à ce moment-la.

_________________
Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 http://www.ascentofshinobi.com/u573

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mer 9 Jan 2019 - 22:12
Ils ne savent pas ce qu'est un rappeur ? Le visage choqué de Ryoko devient collector en entendant cette immondice sortir de leur bouche. Elle veut bien que ce soit un style récent, mais tout de même, le rap, ça devient populaire en ce moment ! On en entend parfois chanter dans les quartiers populaires et assez dynamique, ça commence, c'est tout frais, mais elle n'y croit pas, ils connaissent pas le rap ...

- Comment ? Mais sortez un peu de votre grotte ! Le rappeur c'est une personne qui chante du rap, et le rap, c'est un style de chant récent qui devient de plus en plus populaire en ce moment !

Enfin, après s'être horrifié, elle les observe tout les deux. Chiryou rougis alors que Shin fait sa drama-queen. Sérieusement, qu'est-ce qu'il pouvait être barbant avec "je suis affreux, je ne trouverais pas l'amour". Comment allait-il faire pour se marier et avoir un enfant ? Il allait encore se lamenter, faire pitié, se plaindre que personne ne l'aime alors que, bordel, il y a une femme qui l'aime juste à côté de lui ! Même Ryoko qui est une gourde en sensorialité elle a pas besoin de l'inspecter pour voir qu'elle craque pour lui ! Elle fronce les sourcils, puis, elle lui colle un coup sur la tête, pile sur un endroit douloureux pour que ça résonne et que le message passe bien.

- Tu vas arrêter de dire des choses pareilles ? Prochaine fois que tu dis ça, je frappe plus fort, compris ?

Elle avait l'air sérieux pour la première fois, même fâchée. Elle observait l'homme qui refusait de croire que l'amour existe, puis, elle le choppe, puis le tire pour le projeter sur Chiryou, aider bien sûr par une flaque de savon qui s'est produit juste sous ses pieds.

- Tu as une femme qui ne demande que d'être ton amourette juste ici, alors ouvre un peu les yeux et arrête de t'apitoyer sur ton sort comme un acteur de théâtre dramatique et tente ta chance avec elle !

Sur le coup, Ryoko a été clair, cristallin même, une vraie franchise qui risque de choquer son collègue et sa supérieur, eux qui ont vu la rose comme une blagueuse qui ne prenait rien au sérieux, elle se permettait de rectifier le tir ! Enfin, il est tant de revenir à Toph et au cadeau à offrir.

- J'ai entendu dire que Toph avait ouvert un dojo ... je voulais y aller pour la défier. Je veux connaitre mon niveau face à une virtuose du Taïjutsu, donc j'ai envie de passer un entraînement avec elle. Je pourrais en profiter pour dire ce qu'elle veut et ce qui lui manque, même si j'ai pas envie qu'elle croit que je suis venue la voir pour l'espionner.

En effet, elle voulait lui rendre visite et se battre avec elle pour connaître son niveau, donc elle peut en profiter pour voir de quoi elle manque. Enfin, les voilà maintenant en train de préparer une commande, elle qui voulait un café aussi noir que la déception ... elle se demandait si elle ne se trompait pas de couleurs. Chiryou lui disait que c'était plus bleu, rouge serait plus pour la colère, mouais, elle était aussi triste qu'en colère qu'en dépression, alors dans ces cas-là ...

- Je prendrais un café très noir, un lait fraise et un ice blue.

Comme ça, au moins, elle a toute les couleurs de la déception.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 10:39





Un peu de fraîcheur chez les morts



Il écouta calmement Ryokko, qui semblait.. Disons plutôt énervée de la situation. Il ne comprenait pas vraiment pourquoi, mais il comprenait son raisonnement qui suivit. Il respira calmement, puis ferma les yeux, entrant dans une phase de réflexion assez importante. Il le voulait, au plus profond de lui, mais était-ce seulement une bonne idée ? Tch… Il n’en savait rien, c’était bien la première fois de sa vie qu’il était confronter à un évènement de ce genre.. C’était encore bien plus intense que sa mission avec le Tsuchikage… Il rouvrit les yeux et fixa sérieusement Ryokko, droit dans les yeux

- Et puis merde…

Il se retourna alors vers la cheffe du clan Shuuchuu, membre du conseil de la roche et sensei, mais surtout, une personne très importante à ses yeux. Chiryou, la blonde qui avait appris à le comprendre et tenter de briser la coquille dans laquelle il s’était enfermé durant toutes ses années. Il la pointa du doigt, les joues légèrement rosée. Il ignorait pourquoi il avait les joues aussi brulantes, mais il s’en fichait complètement, ce n’était pas la question actuellement. Il prit alors la parole, à voix haute, se voulant clair afin de ne pas devoir se répéter.

- Deviens ma femme !

Il resta ainsi, les sourcils froncés en la fixant, ses joues aussi rouges que des tomates. Bon, il ignorait comment se déclarer, mais c’était toujours mieux que ne rien faire. Pourquoi ce changement ? Et bien plusieurs raisons en fait. Ryokko ne fût que le déclic. Il y songeait au fond de lui depuis un moment, ne serait-ce que par peur de la voire partir avec un autre. Bordel ce que son cœur battait vite actuellement, il avait l’impression qu’il allait exploser à tout moment. C’était normal ça ? Bah, peu importe, ce n’était ni le moment, ni l’endroit pour s’en préoccupé, il ne se défilerait pas.

Calmement, il attendit une réponse, positive ou négative de la blonde, baissant son doigt en se disant qu’il devait avoir l’air bien stupide actuellement. Mais il y avait une chose qui revenait dans son esprit. Toph avait raison, il devait apprendre à s’ouvrir aux autres, et ce serait la première étape.

- Je sais pas comment expliquer ça.. Mais je suis tombé amoureux de toi.. Je ne cesse de penser à toi depuis cette mission… Je ne sais pas ce qui m’arrive, et ça me tue, alors j’en ai marre, je déballe tout, quitte à passer pour un imbécile fini ! Je t’aime Shuuchuu Chiryou !

Il avait tout lâcher d’une traite, reprenant à la fin sa respiration, sans détacher son regard de la femme qui le mettait dans cet état. Il ne savait pas trop comment elle prendrait sa déclaration, mais au moins, il s’était soulager d’un poids, un énorme poids, qui le rendait malade jours après jours






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Lun 14 Jan 2019 - 17:11
"Du chant ? Très bien."

En dehors du théâtre Noh et Kabuki ou des cérémonies religieuses, moi et la musique et le chant... Enfin soit le moment important qui aura été initié et poussé par Ryoko. Je dois avouer que je suis tenté de refuser puisque ce n'est pas entièrement son initiative, mais... Hé puis quoi encore ?! La réponse évidente est OUI !

Sauf que, prise par surprise, j'ai le souffle et la voix coupés, je le regarde avec un sourire heureux, une petite larme et pas un mot... Ah et avant qu'il ne fuit en pensant que je suis en colère, je l'attrape, je commence à le connaitre l'animal. Décidément ces hommes, tout de suite à penser au pire, ça le rend un peu mignon, mais il va falloir corriger ça.

Balbutiante, n'arrivant pas à aligner deux mots, je finis par opté par une réponse beaucoup plus simple : je me colle contre lui, l'embrasse puis me blottit au creux de son cou. Mon coeur commence à se calmer, juste assez pour que j'essaye de le faire davantage par l'humour... On est décidément aussi terrible l'un que l'autre.

"C'est moche de prendre une femme par surprise comme ça."

Une fois remise de mes émotions, ce qui en réalité mettra certainement des heures, des jours, je suis juste assez consciente pour me dire que je ne veux PAS faire tenir la chandelle à Ryokko. Je lâche monsieur déclaration, puis empoigne celle-ci et l'enlace, glissant au creux de son oreille.

"Merci."

Les plus perspicaces auront compris que j'essaye d'agir plus ou moins vainement comme la professeur que je suis malgré les évènements.

_________________
Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 WQ9AV
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t703-shuuchuu-chiryou-terminee#3358 http://www.ascentofshinobi.com/u573

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Mer 16 Jan 2019 - 20:20
Oui, c'est ça, un style de chant, mais aussi de danse de ce qu'elle a compris. Bah, Ryoko ne s'est pas intéressée d'avantage à cette danse et ce chant, mais la façon qu'on de s'habiller les personnes lui rappelle un peu la façon de s'habiller qu'a maintenant Shin. Mais bon, comme ils ne connaissent pas ça, sa comparaison tombe à l'eau. Bon, tant pis pour ça. Ces deux personnes auront le loisir de voir un de ces jeunes civils leur faire une démonstration. Ils seront contents de voir une personne qui s'intéresse à leur façon de communiquer.

Par contre, Ryoko ne pouvait laisser passer ça, voir Shin s'apitoyer sur son sort. Elle l'a secoué un peu, et les résultats sont plus que satisfaisant puisqu'il fait sa demande de mariage comme ça ! D'un seul coup ! Eh bah, c'est un sacré virage qu'il vient de faire ! Mais Ryoko ne peut que se sentir fière de lui.

- Eh bah voilà ! C'était pas compliqué !

Elle se retrouve ensuite témoin d'une embrassade entre deux futurs mariés, que c'est beau ! Ça manque de romantisme, mais on sentait quand même une passion grandissante entre les deux personnes en face d'elle. Elle est contente d'avoir remuer la fourmilière en donnant un bon coup de botte dedans ! Elle se retrouve ensuite dans les bras de sa Senseï.

- Huhuhu, je vous en pris Senseï, profitez de ce moment avec Shin, ce n'est pas tout les jours qu'on nous demande en mariage ! Je vais vous laissez roucouler un peu entre vous.

Elle sort du câlin de Chiryou, puis s'en va, glissant sur les sols de la rue principale de la zone commerciale. Ils ne fallaient pas s'interposer entre deux personnes qui s'aiment après tout !

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou] - Page 2 Empty
Jeu 17 Jan 2019 - 13:02





Un peu de fraîcheur chez les morts



Le nécromancien dégluti après le baiser de sa sensei, rouge comme une tomate. Il était dans son monde, ne comprenant plus vraiment ce qu’il se passait autour de lui. Il l’avait vraiment fait ? Et elle avait vraiment dit oui ? Il s’attendait plus à une réponse du genre « Ca va trop vite, commençons par sortir ensemble » mais non.. Il avala sa salive, se demandant comment il pourrait gérer une situation qui avait échappé à son contrôle en à peine deux petites minutes. Comment on gère un mariage ? Il n’y avait jamais participé, ni même organiser un. Il pourrait peut-être demander un truc officiel en demandant à son Kage de le marier à sa sensei..

- Se.. Chiryou…

Il s’approcha d’elle et l’embrassa de nouveau doucement en se blottissant un peu contre elle, le rouge aux joues. Un baiser maladroit de par son manque d’expérience, mais le cœur y était. Il détourna le regard par la suite en rougissant. Il prit la parole en la fixant de nouveau droit dans les yeux.

- J’étais sérieux pour le mariage.. Je veux que tout le monde sache que tu es à moi. Je demanderais une audience au Tsuchikage pour qu’il nous marrie.

En tant que shinobi, il n’avait pas la moindre idée de quand il allait passer l’arme à gauche, il était donc du genre à penser que le jour en cours serait probablement le dernier de sa vie, c’est donc pour cela qu’il ne voulait pas perdre de temps, il avait peur. Peur que la femme qu’il aime lui soit arrachée, peur qu’il soit séparé d’elle plus tôt qu’il ne l’aurait souhaité… Dans tous les cas… Il la garda contre lui, même après ce baiser. Maintenant qu’elle était sienne, il ne la lâcherait plus, il à déjà fait l’erreur d’avoir pris ce risque jusque-là, il ne la ferait pas une nouvelle fois. Elle serait sa femme, et il mordrait les gens s’en approchant, que cela soit au sens propre du terme ou pas. Il avait déjà tué des gens pour moins que cela par le passé. Il ferma un peu les yeux, profitant juste du moment présent, se demandant bien s’il avait bien fait, si elle ne méritait pas mieux que lui, un homme qui avait vécu avec la mort jusque-là, un monstre.

Mais avec elle s’était différent, il avait l’impression que ce monstre n’existait plus, il n’était plus que lui… Shin, un jeune homme qui commençait seulement sa vie après des années de souffrances. Il se tendit un peu en la regardant. Elle était si belle maintenant qu’il y faisait vraiment attention. Il se remémora la mission, elle pouvait être si fragile, elle qui était pourtant sa supérieur… C’était assez étrange dit comme ça, mais c’était ce qu’il ressentait… Peut-être était-ce le fait d’être fou amoureux d’elle qui lui faisait croire ça ? Il n’en savait rien, ce qu’il savait, c’est que lui vivant, personne ne la toucherait.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/u560

Un peu de fraîcheur chez les morts [PV: Shin et Chiryou]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: