Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Mission Kyoi/ B ] Le savoir c'est le pouvoir

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Mer 21 Nov 2018 - 3:37

Après l’effort



Celà fait dejà quelques semaines qu'après ton retour de Kaze no Kuni, tu avais été positionné au commande d'une unité spéciale de services secrets du village de la Brume. C'est donc dans la plus grande discretion comme l'accoutumais ton services que tu pris avec toi un ancien combattant de Mizu qui avait décidé de reprendre à tes côtés. Il était préssentis pour devenir un futur spectre de la Brume, mais cela il ne le savait pas encore. Tu étais en train de tester ses capacités afin de voir si ce combattant ne serait pas plus efficace dans un autre service que le tiens. Biensur cela te tenais à coeur d'avoir tes amis auprès de toi, surtout quand tu voyais ce qu'étais devenu les ninjas du villages de la Brume. Le semblant de sécurités qu'il semblait y avoir eu chez eux ne les ont affaiblis et toutes les épreuves qu'ils ont subit étaient censés les renforcer. Mais non, le village semblait plus faible que jamais alors que les meilleurs guerriers du continent on toujours fait parti de ce pays. Enfin la roue allait tournais si tes projets se concrétisent et même si il fallait essuyer un nouvel échec il fallait revenir encore plus fort, toujours plus fort.

Prenant le bateau en compagnie de Meiyo tu avais pris soin de laisser Saji qui avait des impératifs donné par le Mizukage qui d'ailleurs n'avait pas l'heure en grande forme en ce moment. Enfin tu n'avais pas la temps pour t'inquieter de cette jeune personne qui d'ailleurs était ton supérieur hierarchie, tu était en compagnie d'un compagnon et de toute un équipage qui prenais route vers le pays du Feu afin d'entreprendre le voyage en direction du pays du Bois. Posant le pied à terre au bout de plusieurs jours de voyages, tu remerciais l'équipage qui avait pour ordre de revenir au port dans 1 mois. Le voyage aller était assez rapide en diligence pour rejoindre le pays du Bois, les routes de Hi no Kuni faisaient parties des plus sûres quand on est un ninja et des mieux faites dans le Yukans. Il avait reussit à paver de longues routes avec des pierres afin que cela soit plat tout le long, ce fut certainement très onéreux mais beaucoup plus rentable si seulement les marchands savaient se défendre des bandits de secondes zones qui sevissaient dans le pays. Vous n'en aviez que faire de votre côté, cela permettais d'ailleurs à Meiyo de se faire la main. Cependant il arrivait de temps à autres que certains bandits savent utiliser les arts ninjas. Il y avait d'ailleurs surêment des groupes de bandits qui restaient postés aux abords des routes marchandes afin de traquer ceux qui veulent se rendre à Hayashi no Kuni afin de les pillers et fuir la Juridiction du feu par la suite. D'ailleurs vous etiez à l'orée de la Forêt qui faisait office de frontière entre Hayashi et Hi no Kuni. Tandis que tu étais allongé à l'arrière tu avait laissé Meiyo diriger la calèche.
«Hé le vieux ! Si tu vois quoi que ce soit fais moi signe, il y a souvent des bandits sur ce genre de route." »


Tu essayais de te relaxer un peu après tout ce voyage, vous etiez bientôt arrivés enfin cela dépendra du sort.

@Chikara Meiyo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mer 21 Nov 2018 - 15:20
« Le savoir c'est le pouvoir »



Te voilà encore embarquer dans une mission secrète ce dit-il. L'objectif ? Pas la moindre idée. Keisuke était resté très évasif à ce sujet. C'était d'ailleurs tout à son honneur. Meiyo avait pris l'habitude des croisades secrètes menée par son supérieur. La seule information qui ait pu transpirer lors d'une conversation était qu'ils se rendaient au pays du bois. Ni plus. Ni moins. Qu'il en soit ainsi. Une mission comportant un voyage jusqu'en terre inconnue, l'idée était excitante, il n'allait pas broncher.

Accompagné de Keisuke, les deux hommes prirent la mer direction Hi no kuni. Et bien qu'il s'agisse d'une embarcation quatre étoiles, le rafiot qui les trimbalaient tanguaient sévères. Le sabreur sentait son estomac se retourner à chaque vague un peu trop brusque…Il faillit vomir son repas, il se retint en serrant les dents. Au moins il pourrait garder les morceaux si jamais il craque (Bon appétit !). Son calvaire toucha à sa fin. Il posa pieds à terre. Encore barbouillé par le voyage, il ne toucha aucun mot à Keisuke. Ils prirent ensuite un second moyen de transport. Désormais ce seront des chevaux qui les mèneront à bon port.

La diligence se frayait un chemin à toute allure. Conduit par Meiyo qui semblai plutôt à l'aise dans la conduite. Monseigneur Keisuke, en bon partenaire se laissa aller et demanda à son compatriote sabreur de le prévenir en cas d'attaque de brigand…Il l'avait traité de vieux quand même. Ce gars ne perdait rien pour attendre. Il semblait d'ailleurs plus vieux que Meiyo

"…"

Il ne dit rien. Il marmonna juste dans sa barbe comme l'aurait fait un vieux pour râler. Un craquement se fit entendre. Un arbre s'effondra avec fracas en plein milieux de la route. Le bruit sourd résonna en écho dans la forêt. Tirant fortement sur les rênes pour stopper le convoi, les chevaux cabrèrent en hennissant à l'unisson. Si Keisuke ne sentait pas réveiller de sa sieste de l'après-midi devant les feux de l'amour, il était temps que Meiyo le fasse. Il se retourna.

"Debout papy ! On va avoir de la compagnie !"

Effectivement, ils avaient de la compagnie. Certainement des brigands assez bien organisé au vue de la méthode pour stopper le convoi mais un peu trop dans le style robin des bois. Ce genre d'entrée en scène était plutôt démodé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Mer 21 Nov 2018 - 16:55


Ayant bruit d'une diligence du port jusqu'au centre du pays, les brigands du coin vous prennent par surprise en abattant un arbre devant la charrette qui vous transporte. Car les criminels du coin savent tout sur tout et contrôle ce qu'ils veulent contrôler. En clair, dans cette région, vous n'avez pas de chance.

Enfin si. Ils ne sont que de simple humain dénué de chakra. Pour l'instant. Habillé de cape en peau et armé d'arc, ils font feu sur les diligence depuis les bois vous entourant pensant que vous transporter des matières premières; Car après tout, vous êtes des ninja de Kiri, l'une des trois grandes nations.

Mais derrière cette arbre, allongé sur la route graveleuse, un homme portant une cape noire dont le visage est dissimulé par un masque en bois où est gravé la tête d'un ours, vous balance une boule de feu avant de disparaitre.

- Repousser les attaques venant des côtés et de face. Vous pouvez tenter de poursuivre ces hommes ou simplement vous contenter de continuer votre route pour établir votre base. A vos risques et périls.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 22 Nov 2018 - 11:38

Le savoir



Alors que ce voyage n'était qu'à son début tu avais décidé de faire un petit somme malgré que vous arriviez très certainement vers une zone potentiellement dangereuse pour les plupart des gens. Toi tu n'était pas inquiété par toute cette histoire et semblait ne pas vraiment avoir de mal à t’assoupir quelques minutes… ou quelques heures. Ton compagnon qui marmonnait quelque mots dans sa barbe te laissait prendre un repos mérité (?). Tu ne savais pas vraiment qu'est ce que tu allais trouver dans ces forêts ni les dangers qui pourrait vous attendre dans ces contrées inconnues. Le plaisir de la découverte, lié a l’excitation que pouvait procurer le danger faisait de cette entreprise une affaire réellement plus qu'intéressante.

Pour ce qui est des dangers tu n'eu même pas réellement le besoin d'attendre votre arrivée au pays que tu fus réveillé par un bruit assourdissant. Quelque chose qui ressemblait à un arbre qui se fracasse au sol. Très certainement des bandits qui vous font face, Meiyo se hâta de te réveillé quand il vit le groupe de brigand vous faire face. Tu mis tout de même quelques seconde à te réveiller et te positionner au dessus de la charrette afin d’avoir une vision globale de ce qui était en train de se passer. D’un côté tu vis un groupe d’homme armée d’arc, tu n'attends pas qu’ils bandent leur armes pour passer à l’action : effectuant une série de mudras tu érigea un rempart de pierre au moment ou tu entendais le bruit d’une flamme qui embrase l’air, une grosse flamme même. Te dirigeant en sa direction tu place ta main face à la boule de feu qui se faisait rapidement aspiré dans ta main. Simple et efficace ces Sceau que tu avais reçu d’une de tes pérégrinations à Kaze no Kuni. Certains bandits du coin savaient donc utiliser les arts ninjas… Ils pourraient donc représenter un danger plus important que prévu, enfin pas de quoi fouetter un nekomata non plus.

L’homme qui venait d’envoyer la boule de feu ne tenait certainement pas à récupérer la cargaison en fait, tu te disais qu’ils étaient peut être des assassins mandatés pour vous éliminer. Ton regard se referme d’un seul coup et tu commences à réfléchir… Tu pensais que dans tous les cas si ces hommes voulaient votre peau il reviendront, et cette fois ci il ne seront pas déçu du voyage.

«Je te laisse t'occuper de ses hommes là Meiyo ou tu à besoin de moi ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Jeu 22 Nov 2018 - 23:51
« Le savoir c'est le pouvoir »



Keisuke semblait se reposer tranquillement dans la carriole tandis qu'ils se faisaient attaquer. En tout cas à peine fut-il levé qu'il prit le combat en main. Les ennemis s'étaient mis en tête d'embrocher Meiyo et son camarade à l'aide de leurs flèches mais Keisuke ne l'entendait pas de cette oreille. Un mur de pierre se mit en travers de la route des projectiles. Pivotant avec élégance, il enchaina avec une seconde technique lorsqu'il remarqua qu'une boule de feu se dirigeait sur eux. Usant d'un arcane particulier, il absorba la masse de flamme. Le sabreur en fut bouche bée. Quelle était cette technique ? Décidément il méritait son titre de Jonin. Il se retourna alors vers le Genin et lui demanda s'il pensait pouvoir mettre hors d'état de nuire les bandits restants. Meiyo joignit ses mains.

"Je vais m'en sortir."

Cacher par le mur ériger par Keisuke, il put composer des mudras sereinement. Il n'allait pas prendre des pincettes pour des brigands de leurs genre. Posant ensuite ses mains sur le mur de pierre, deux requins aqueux surgirent et foncèrent ensuite en direction du groupe d'archers. Une seconde vague de requins vint accompagné la première après quelques instant. Une fois au contact il leur serait difficile de s'en sortir vivant avec leurs arcs. Il dégaina ensuite son sabre Senritsu qui semblait frémir due à son excitation pour le combat. Il voulait charger et trancher à tour de bras mais il se retint. Il faisait partie d'une équipe et il fallait se contenir. Il regarda Keisuke en trépignant d'impatience.

"Que faisons-nous Keisuke ? On les poursuit ou on continue la mission ?"

Il attendait les ordres de son chef d'équipe. Lui seul pouvait donner la direction à prendre. Meiyo allait s'y plier. Il était Genin, son camarade était Jonin. Bien qu'ils entretiennent une relation amicale, il devait se plier à la hiérarchie. Il s'amusait à faire quelques moulinets avec son sabre en attendant la réponse de son supérieur. Quoi qu'il dise, il respecterait sa décision. Fallait-il encore savoir s'il restait des brigands à abattre…





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Ven 23 Nov 2018 - 0:50


La boule de feu envoyé en face de vous est aisément aspiré par les dons Meikyu de Keisuke alors que les flèches font mouches de part et d'autre de la diligence. Le manieur de Katon est plutôt rapide et disparait à votre vue, alors que les quelques archers cachés dans les bois, à droite et à gauche, reculent rapidement après vos multiples attaques.

Seuls quelques uns d'entre eux rebroussent chemin assez rapidement, vous laissant tranquille pour le moment.

- Les attaques n'étant pas prêtes de revenir, vous pouvez continuer votre chemin. Mais rester sur vos gardes, le danger peut être partout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 23 Nov 2018 - 1:50

Le savoir




Alors que l'assaut venait d'être lancé par les bandits tu avait érigé une défense rapide et efficace laissant Meiyo faire étalage de tes dons pour le Suiton. Tu n'avais jamais eu l'occasion de voir Meiyo executé cette technnique pour le moins esthetique dans un réel combat et il fallait dire quelle était plutôt efficace. Tu lui tapotais légèrement l'épaule pour le taquiner un peu avant de faire état de la situation. L'homme au masque d'ours c'était enfuit tandis que les survivants de l'autre camps semblaient prendre la même direction. A tes yeux c'était clairement des assassins, ou des brigands assez peureux en fait. Il fallait tout de même ce dire que ce n'était pas tout les jours qu'ils devaient croiser des Jonins dans les parages.

Regardant ton compagnons tu lui fit signe de ranger son arme et de reprendre la route, vous n'aviez pas vraiment le temps pour de tel sottise, cependant prudence est mère de sureté et tu décida de créer 3 clones : Le premier essyais de suivre discrètement le groupe de bandits et le second pris la poursuite de l'homme au masque d'ours. Quant au troisième...

«Allez mon ami on va laisser le clone diriger la calèche et nous on se paye une petite bouffe, j'ai entendu dire qu'il y avait un temple unique à Hayashi no Kuni et c'est par la que j'ai envie de poser notre campement. Si ils ont choisi cet endroit précis pour le batir c'est qu'il doit y avoir quelque chose d'interessant, mais méfie reste toujours sur le qui-vive car ces bandits risquent de revenir. »


Tandis que vous montiez à l'arrière de la calèche, tu sortait tout l'attirail du parfait survivant afin de préparer un plateau repas composé de diverses viandes et de légumes en tout genre. Ce n'était pas la qualité d'un restaurant, mais tu l'avais fait avec plaisir pour ton compagnon. Le voyage allais être long et ce temple n'allais pas forcément être évident à trouver. Peut être pouvoir se renseigner dans une bourgade, si vous arrivez à en croiser une un jour.

«Je suis désolé de ne pas pouvoir tout te dire de nos missions, mais si tout ce passe bien et que tu prend du galon je pourrais très certainement t'en parler un jour mon ami. Sache juste qu'on recherche des materiaux assez unique en leur genre. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Ven 23 Nov 2018 - 9:07
« Le savoir c'est le pouvoir »




Ces couards fuyaient la queue entre les jambes ! Meiyo eu un sourire en coin. Ils détalaient plus vite qu'il ne l'aurait cru. Ils n'avaient pas de tête mais ils avaient de bonnes jambes se dit le sabreur. Car oui, pour attaquer un convoi de Kiri sans un minimum de force de frappe, l'assaut est voué à l'échec. Keisuke intima à son partenaire qu'il pouvait rengainer sa lame. Le sabreur s'exécuta et plongea Senritsu dans son fourreau. Il avait bien fait de se retenir et ne pas foncer à corps perdu dans la bataille. Cela aurait été une perte de temps et aurait peut-être compromis la mission. Mais les brigands n'étaient pas en sureté. Le jonin créa trois clones. Deux d'entre eux prirent en filatures les assaillant tandis que le troisième fit office de cocher. Une fois la calèche en route, Keisuke invita Meiyo à prendre le repas. L'homme en kimono acquiesça d'un signe de tête et rejoignit son camarade à l'arrière de la calèche. Il eut un autre sourire en coin. Cette invitation sonnait comme le début d'un mauvais film Yaoi à la sauce Brokeback mountain… Il effaça son sourire lorsque son chef lui indiqua de rester sur ses gardes. Oh ça il allait être sur le qui-vive…Déjà pour ne pas "Take the D" au cas où Keisuke serait un peu trop entreprenant et puis pour les brigands bien que la menace semble minime aux vues de leur première attaque.

Le meikyu sortit un plateau repas digne d'un roi. Viande, légume, tout y était. C'était lui qui avait fait tout ça ? Juste pour Meiyo et lui ? Oui c'était certains maintenant...La tape sur l'épaule de tout à l'heure…L'invitation à l'arrière de la calèche et le repas de roi…Il voulait emballer Meiyo. Le sabreur prit une carotte avant de la porter près de ses lèvres…Et la croquer violemment ! Haha ! Espérons que le message soit passé. Il ne fallait pas qu'il joue au plus malin avec lui sinon…COUIC ! Il prit ensuite un morceau de viande qu'il dégusta. En tout cas il n'y avait pas à dire, Keisuke était un vrai cordon bleu. Le jonin s'excusa d'ailleurs de ne pas pouvoir donner plus de détail à Meiyo sur leur mission. Celui-ci haussa les épaules.

"Ne t'excuse pas, c'est ton devoir de garder cette mission secrète. Je l'accepte."

Comment pourrait-il lui en vouloir ? Il ne faisait que son devoir. S'il devait tuer Meiyo à la suite d'un ordre direct, il ne lui en voudrait pas non plus. Ce sont des soldats, ils obéissent, un point c'est tout. Il engloutit une seconde pièce de viande. Il repensa à son objectif du genre. Trouver des matériaux…Unique. Qu'est ce que ça voulait dire ? Serait-il imbibé de chakra ? Seul Keisuke pouvait le savoir.

"Et que compte tu trouver exactement ? J'imagine que tu a quelque chose en tête Keisuke."

La calèche filait à travers les bois. Espérons qu'ils trouvent un endroit pour se reposer cette nuit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Ven 23 Nov 2018 - 13:59


Les assaillants repoussés, Keisuke créer trois clones destinés à la traque des archers ainsi que de l'homme au masque d'ours. Du moins deux d'entre eux, le troisième sert de conducteur pour la diligence, censé vous amener à bon port.

La nuit commence à tomber, et dans l'obscure forêt qui devient de plus en plus dense, vous terminer de profiter de votre repas alors que le jônin aperçois comme qui dirait, une taverne. Peut-être est-ce là le moyen de trouver des réponses à vos questions ?

L'enquête des clones du Jonin est toujours nulle, ils continuent de chercher.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 23 Nov 2018 - 15:48

Le savoir




Tandis que les brigands fuyaient à toute jambes tu avais créé des clones afin de poursuivre tes adversaires. Il était sûr que ces hommes avait clairement sous estimé votre force de frappe, et encore ils n’avaient vraiment rien de vu de ce qu’il allait se passer si ils osaient revenir. Même si ton coéquipier avait envie de faire parler sa lame, le mieux était d’attendre un peu. Tu pensais que dégainer sa lame pour tuer par plaisir ne revenait pas mieux qu’être un bandit. Trèves de songes, tu invitait ton coéquipier à monter dans la calèche afin de manger un morceau.

Alors que tu mangeais tranquillement tu observais une certaine tension chez Meiyo qui semblait assez nerveux. Que se passait-il ? Il n’avait pourtant pas à ce sentir en danger au côtés de quelqu’un comme toi. Croquant sa carotte très bizarrement, tu avais l’impression qu’il voulait te faire passer un message : avait-il ressenti des ennemis que tu n’avais pas vu ? Te concentrant pour écouter les sons, tu n’arrivais a rien entendre. Tapotant vers l’avant de la calèche pour avoir une réponse du cocher : rien à signaler. Cette histoire devenait vraiment étrange, décidant de ne pas trop y prêter attention tu continuait de manger tranquillement.

Alors que la nuit commençait à tomber dans les contrées du Bois, le cocher qui n’est autre que toi même vous signalais la présence d’une taverne isolé. Est-ce qu’il y avait vraiment beaucoup de monde dans ce genre d’endroit au point d’en faire une taverne ? L’enquête de tes autres clones ne donnant rien tu décidais de les laisser continuer leur enquête tandis que tu ordonnais au clone cocher de se rendre dans la taverne en compagnie de Meiyo afin d’effectuer l’investigation.

« Si tu es capable de créer un clone tu devrais l’envoyer en compagnie du mien à la rencontre du tavernier. Nous sommes peut être surveillé, faire diversion avec des clones pourrait être une bonne idée.Sinon vas y avec mon clone je monte la garde, si il ce passe quoi que ce soit détruit mon clone j’arriverais. »



Alors que ton clone entrait dans la taverne sans aucun signe montrant qu’il est ninja de Kiri, saluant tout le monde il se posa au bar avant de faire signe au barman.

«Bonjour, ce sera un demi pour moi. Par contre j’ai besoin d’information : je suis un chercheur et voici mon garde du corps, nous sommes à la recherche d’information sur un temple unique au pays du Bois. Je dois effectuer des recherches sur les terres aux alentours, si vous avez la moindre information dessus je vous en serez reconnaissant. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Sam 24 Nov 2018 - 11:27
« Le savoir c'est le pouvoir »



Les voilà arriver à bon port. Enfin, pas vraiment. Le cocher s'était arrêté aux abords d'une taverne. Celle-ci devait surement servir de relais pour les voyageurs parce qu'elle était loin de toute civilisation. Le clone descendit de la calèche, Meiyo fit de même. Keisuke lui avait soumis l'idée de produire un clone afin d'éviter toutes déconvenues en cas d'embuscade. Toutefois le sabreur ne maitrisait pas cette technique. Il préférait tailler lui-même les adversaires. Cependant il devra surement revoir sa vision des choses. Cette technique pourrait lui servir à l'avenir en mission. Ils pénétrèrent dans l'établissement de manière classique. Sabre à la hanche, Meiyo fit comme s'il n'était pas armé et suivait le clone jusqu'au comptoir de la taverne. L'endroit était propre comparé à certains gourbi qui pue les relais d'alcool et la sueur masculine. Le clone interrogea le barman. Un grand bonhomme, des épaules larges mais une bedaine à faire pâlir à un sumo.

Keisuke bis était allé droit au but. Un demi et une information s'il vous plait. Faisant passer Meiyo pour son bodyguard, il lui demanda des infos sur l'existence d'un temple dans les environs. C'était plutôt direct comme approche, le sabreur haussa les épaules. Qui ne tente rien n'a rien. Il était parfois plus simple de demander directement les informations dont vous aviez besoin plutôt que de chercher à vous mettre la personne dans la poche jusqu'au moment fatidique où elle vous révèle qu'elle ne sait rien. Le garde du corps en kimono s'accouda au bar, fit signe au barman et demanda sa boisson.

"Pourrais-je avoir du thé vert s'il vous plait ?...D'ailleurs monsieur le barman si je puis me permettre…La moindre information vous sera grassement récompensé… "

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Sam 24 Nov 2018 - 14:58


C'est deux hommes qui entrent dans un bar.
- Aucuns signes distinctifs, peut être de simple voyageur ? se demande alors le barman.

Vous vous présenter comme explorateur accompagné de son garde du corps, ce qui ne semble pas perturber les maitre des lieux. Les commandes passées, vous êtes enfin servis et Meiyo propose de rémunéré les informations qui pourra leur donner, quant à leur recherche sur un possible temple ancien au sein du pays du bois. Mais d'un signe de tête, il vous fait non et dit qu'il ne connait rien de tout ça. Tout ce qu'il fait ici, c'est servir de l'alcool aux trous du coin, payer ses dettes et tenter de survivre. Le reste il a pas trop le temps de se poser des questions.

Au loin, un groupe d'homme discute. Il se méfie de vous, et stoppe immédiatement la conversation par rapport à un certain ... temple sacrée. Ils terminent leurs bières et décident de quitter la taverne par la porte de derrière. Les étrangers, ils aiment pas trop ça. Alors plus tôt que de vous casser les deux jambes, ils partent sans faire d'histoire.

Plusieurs choix s'offrent à vous:

1- Rester au sein de la taverne pour vous reposer et collecter d'autres informations
2 - Suivre les quatre hommes à l'extérieur afin de voir où ils se rendent (/!/ Un danger peut survenir /!/)
3 - Rattraper ces hommes pour les interroger. (/!/ Un danger peut survenir /!/)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 24 Nov 2018 - 20:52

Le savoir



Les choses ne semblaient pas ce passer comme tu le penser dans cette taverne. Alors que vous aviez fais une recherche d'informations concernant la présence d'un Temple sacré, vous vous retrouviez a être regardé de travers. Personne ne semblaient avoir d'affection envers les étrangers ici, cela pouvait être compréhensible car beaucoup d'entre eux sont certainement venu afin de piller ces terres.
Tandis que ton clone et ton acolyte buvais votre verre, tu te sentais de plus en plus observé par les gens de cette taverne qui eux avaient l'air vachement concerné par la nouvelle d'un explorateur a la recherche d'un Temple sacré.

Ces derniers ne semblaient pas vouloir créer de problèmes et décidèrent de sortir de ce lieu exilé. D'ailleurs c'était étrange d’avoir fait un lieu de vie dans un endroit si peu fréquenté enfin bon… Toi tout ce que tu regardais c'était les hommes qui prirent la tangente via la porte de derrière , il était évident que ton clone allais les suivres.

Remerciant le tavernier tu fis signe a Meiyo que tu allais suivre ces hommes tandis que lui pouvait aviser comme il le sentait. Ce que tu essayais de lui faire comprendre c'était que tu allais lui montrer les affres de la vie d'un ninja.

«Bonsoir messieurs, je sens que vous avez des informations à me donner alors je vous laisse quelques secondes pour tout le dire avant que je vous les fasse sortir de force. »


Spoiler:
 
Prendre le taureau par les cornes c'était ta spécialité, en effet tu avais effectué une série de mudras en même temps que tu sortais de la taverne. Prenant un temps d'avance ce fut 5 avatars Canins qui sortaient du sol derrière ses cibles afin de les ensserer dans leur mâchoires pour les immobiliser et leur briser quelques os s'ils se débattait un peu trop. Oui ils étaient innocents et peut être sans défense, mais vous n'aviez pas de temps à perdre.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Dim 25 Nov 2018 - 18:49
« Le savoir c'est le pouvoir »



Attablé à boire son thé calmement, Meiyo vit son camarade l'air blasé. Visiblement il n'avait pas pu récolter beaucoup d'information au sujet du fameux temple. Toutefois il avait aussi remarqué le fait que les personnes situées sur la table d'à côté s'étaient éclipser par la porte de service. Étrange manière de sortir d'un établissement public. Keisuke les suivit et intima l'homme en kimono de le suivre. Il obtempéra. Sortant alors à l'arrière de la taverne, les deux Kirijins firent face au groupe d'explorateur peut amical envers les étrangers. Keisuke ne perdit pas une seconde de plus et menaça le groupe. Meiyo le regarda du coin de l'œil, ils étaient à la recherche d'informations mais ce n'était que des civiles, il fallait les menacer mais ne pas aller plus loin. Meiyo s'approche.

"Messieurs nous vous voulons aucun mal, donnez-nous les informations que nous désirons et tout le monde rentrera à la maison en bonne santé…Autrement…"

Il serra le manche de son sabre afin d'intimider les individus déjà en mauvaise posture par la technique de Keisuke. Il serait idiot de leurs parts et de résister mais bon vous savez ce qu'on dit. Les cons ça ose tout, c'est justement à ça qu'on les reconnait. Si seulement ses connaissances en genjutsu étaient plus approfondies il aurait pu les faires parler contre leurs grès mais sa technique n'était pas encore au point, cela allait lui nécessiter encore quelques temps. Il regarda tour à tour les hommes prisonniers avant de désigner Keisuke de la tête.

"Décidez-vous vite, ce n'est pas quelqu'un de très patient…"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Dim 25 Nov 2018 - 20:48


C'est donc le troisième choix que vous faites. Vous suivez donc ces individus sortant à l'arrière de l'auberge. Ne voulant pas perdre de temps, vous les attrapez par le biais d'une de vos techniques ayant pour but de les effrayés et de les faire parler. Mais vous allez encore plus loin en leur brisant les os.

Leurs cris retentissent avertissant les gens aux alentours. Pas très malins de votre part ...
Le responsable de la taverne sort, une arbalète en main vous menaçant de tirer si vous ne les relâchez pas immédiatement.

Pour autant, juste avant qu'il ne sorte de son commerce, l'un d'entre eux allait, sous la contrainte, vous reveler les secrets de ce bois. Ce n'est pas sans compter une dizaine de senbon, visible à la lumière de la lune, qui vient se planter dans chacun des cinq corps. Ils viennent de l'autre côté de la taverne, à l'opposer de votre charrette.

Mort ? Ils le sont tous. Qu'en à vous, cinq kunai munit de parchemins explosif viennent sur vous.
Et dans les buissons au loin, une ombre se dérobe en direction de l'Est, là où se trouve le fameux temple sacré. Mais ça, vous ne le savez pas encore.

Qu'allez-vous faire pour vous défendre ? Et aller vous poursuivre le meurtrier ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 26 Nov 2018 - 15:19

Le savoir




Alors que tu commeçais à peine ton interrogatoire en compagnie de Meiyo qui semblait avoir compris que pour une cause plus grande, quelques vies pouvaient disparaitre. Le bien et le mal sont deux notions très compliqués à saisir et encore plus à discerner. Tu pensais que c'était bel et bien la chose la plus compliqué à comprendre en ce bas monde, comment définir ce qui était bien et ce qui était mal ? Faute de réponse tu décidais tout de même de mettre ta menace à exécution en brisant quelques os à tes sujets, cependant quelque chose d'autre tapie dans l'ombre oeuvrait à la protection de ce secret. 10 senbons venaient de ce loger dans le corps de tes sujets d'interogatoires, s'en suivit de cinq kunaïs muni de parchemin explosifs. Une fois n'est pas coutume de tu réenployais ton clone à effectuer le mur de Boue afin de protéger ton camarade.

Etant positionné dans la charette à l'abri des regards tu ordonnais à tes deux clones de revenir à toi le plus rapidement possible, quant au troisième qui étais avec Meiyo...

«Le véritable moi va poursuivre cet homme, nettoie moi le coin personne de doit se rappeler de ce qu'il c'est passé ici. Ensuite rejoins moi, je te guiderais." »


Tu sorti donc de ta charette et te concentra quelques instants afin de pister la signature du chakra de ta cible, en direction de l'Est donc. Te hâtant tu essayais de combler la distance avec le mysterieux assaillant, de plus tu faisait faire un détour a tes deux clones afin de prendre ce personnage enigmatique en tenaille. La stratégie allait-elle fonctionner ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Mer 28 Nov 2018 - 10:04
« Le savoir c'est le pouvoir »



Il y était allé peut-être un peu trop fort. L'attaque doton brisa les jambes des prisonniers. Keisuke semblait pourtant maitriser sa technique à la perfection. Ces hommes était en papier mâché ou était-ce le destin qui s'acharnait contre eux ? Il soupira. Les cris des blessés retentirent. L'aubergiste surgit de sa porte de service. Arbalète en main il somme les deux kirijins de partir. Lui qui était d'un accueil chaleureux affichait désormais une animosité certaine envers ceux qu'il tenait en joue. Toutefois il semblerait qu'ils aient un ange gardien. Une volée de senbon vint neutraliser la menace que représentait le tavernier…Mais également les prisonniers. Plutôt radicale mais au moins ils étaient tirés d'affaire. Pas si sûr.

Tendant l'oreille, il put discerner le sifflement distinctif de kunai filant dans leurs directions. Il se retourne et remarque les projectiles armé d'une note explosive. Finalement la ou les personnes qui ont fait ça leur en veulent aussi. Ce temple commençait à courir sur le haricot de Meiyo. Qu'est-ce qu'il avait de si spécial pour que l'on essaie de les tuer ? Une nouvelle fois, un mur de terre se dressa entre les projectiles et leurs cibles. L'explosion fissura légèrement le mur mais il tint bon. Keisuke donna ses directives, il allait prendre en chasse les commanditaires de cette attaque. Mais son camarade genin devait rester ici et faire le ménage. Il est vrai qu'il y avait cinq corps sans vie à ses pieds. Mais comment allait-il procéder ? S'il avait été d'affinité Katon il aurait brulé les corps mais il était Suiton…Et puis il lui avait dit que personne ne devait se rappeler de ce qu'il s'est passé ici…Devait-il éliminer tout témoin gênant ? Si tel était le cas il allait devoir faire un massacre dans la taverne…Son cœur tambourinait sa poitrine. Devait-il vraiment tuer des innocents pour le bon déroulement de la mission ? Il dégaina son sabre dans un sifflement métallique. La sécurité du village et la réussite de l'opération était une priorité, pas de place pour les sentiments…Il ouvrit lentement la porte arrière de la taverne et pénétra dans l'établissement.

Avançant à pas de loup, il atterrit dans la salle principale. L'endroit semblait désert. Les gens avaient surement pris la fuite après avoir entendu les cris et les explosions. Ses pas faisaient craqueler le parquet en bois brut. Un bruit de verre brisé le fit se retourner brusquement vers le comptoir. Il s'avançât jusqu’à la banque en bois et jeta un coup d'œil par-dessus. Quatre personnes étaient en position fœtale, complétement tétanisé, ils attendaient surement qu'un miracle vienne les sauver de leurs cauchemars. Il prit une grande inspiration. Il fit lentement le tour du comptoir. Arme en poing il se posta devant les individus. Sa gorge était nouée, il essayait tant bien que mal de cacher son émotion et ses doutes.

"Je…Je suis navrée."

"Pi…Pitié ! Ne faites pas ça ! Nous ne dirons rien ! C'est promis ! Vous n'êtes pas obliger de faire ça !" Dit l'une des personnes.

"Si l'on apprend que la mission a été compromise par ma faute…Je risque bien pire que la mort… "

Il brandit son sabre.

"Noo…!"

D'un geste ample il fendit l'air et abattit son arme sur les malheureux. Aucunes souffrances, aucunes douleurs. Il rengaina son arme. Le cœur lourd, il alla chercher les cadavres des explorateurs situé à l'extérieur et vint les entreposer dans la taverne. Il allait devoir vivre avec ces actes. Le sol de la taverne était désormais jonché de corps sans vie. Il s'approcha de nouveau du comptoir et attrapa une bouteille de l'alcool locale. Il en aspergea les corps entassé à l'arrière du bar puis ceux disposer dans le centre de la pièce avant de craquer une allumette qu'il jeta. De vives flammes s'élevèrent. L'endroit allait rapidement devenir un véritable brasier. Il sortit par l'arrière et regarda le clone de Keisuke.

"Ne perdons pas plus de temps. Allons-y." Dit-il d'une voix fébrile

Sans perde une seconde de plus, les deux larrons prirent la tangente. Il y avait un danger plus grand qui les attendaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Jeu 29 Nov 2018 - 0:05


Les aiguilles s'abattent sur vos martyrs, ne faisant d'eux que des corps sans âme désormais. Impossible d'avoir des réponses à vos questions. Dans la foulée, une pluie de kunai explosifs s'abat sur vous. Mais vous avez l'intelligence de faire sortir du sol un mur fait de terre et de pierre afin de contrer cette offensive dont l'auteur est déjà en fuite.

Vous décidez donc de vous séparer. L'un reste en compagnie d'un clone pour nettoyer les lieux, tandis que l'autre se met à la poursuite de l'ombre au kunai.

Dans l'auberge, c'est un vrai massacre, il n'y a plus âme qui y vive. Vous êtes désormais seul dans ces lieux.

Dans les bois, la traque se poursuit. Etant plus rapide que votre assaillant et faisant preuve de technique de détection, vous retrouvez facilement la trace de ce dernier. Cependant, dans un élan e dernière chance, il fait exploser sur votre chemin des bombes fumigènes pour vous aveugler, alors qu'il entre sur le territoire du temple sacré.

Une pyramide faite de pierre et de sang s'érige alors devant vos yeux terrifiés par cette découverte. Mais à l'entrée, ce trouve un trio. Tous, portent le fameux masque de bois en forme de gueule d'ours. Une secte ? Peut être des fanatiques vouant un culte à ce temple. Ou tout simplement des hommes prêts à défendre les richesses au sein de cet amas de roche.

Allez vous prendre le risque de combattre ou les interroger pour avoir des réponses ?

Ces hommes sont là pour vous empêcher d'entrer et de les piller. Ils ne vous laisseront aucuns répit. D'ailleurs, l'un d'entre eux frappe le sol brutalement avec son pied, faisant jaillir des roches imposantes du sol avant que le second souffle une bourrasque part ses mains pour les propulser jusqu'à Keisuke. Meiyo arrivera t'il à temps pour porter secours à son maitre ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 29 Nov 2018 - 12:33

Le savoir




Le savoir à ses préjugés comme l'ignorance, le sot croit trop et le savant bien trop peu. Cette ressource intarissable était une des plus étranges, elle avait tellement de valeur et trop peu en même temps. En posseder est à la fois une sécurité pour certains et un danger pour d'autres, tu aimais manier cette ressource au combien unique et aujourd'hui tu en avais l'exemple, certaines cherchent à protéger le savoir et d'autre disparaissent à cause de leur savoir. Toute cette épopée était lié à ta quête de connaissance, une quête dont tu ne savais pas où elle allais te mener. Combien de vie tu allais devoir ôter pour avoir le savoir que tu désirais tant ? Combien de fois allais tu te déchirer le coeur et supporter ce fardeau pour protéger les tien ? La réponse était claire dans ta tête : autant de temps qu'il le faudra.

Tu poursuivait ton assaillant virevoletant entre les grands arbres, essayant de se soustraire à ta vue via des fumigènes. Restant sur tes gardes tu te mis à couvert pendant quelques secondes et ne lâchais pas ta perception sur son chakra qui semblait s'éloigner, d'ailleurs au fur et à mesure que tu reprenais route en sa direction tu arrivais à sentir d'autre signatures energetiques. Cet homme n'était pas seul, c'est alors au détour de quelques feuillages que tu découvrit avec stupefaction ce que tu pensais être l'objet de tes recherches : le temple sacré de Hayashi no Kuni.

Face à toi étaient positionnés 3 personnes munies d'un masque d'ours, il y avait donc une sorte de culte lié à ce temple. D'ailleurs son architecture t'intriguais autant quelle te repugnais, cette pyramide de pierre et de sang semblaient être le témoin d'atrocités... à moins qu'elle en soit le mémorial... Les trois assaillants au masques d'ours ne semblaient pas vouloir te laisser passer, l'un d'eux fit sortir des roches du sol tandis que le second les propulsa avec du vent sur toi. Encore !? Tu allais de nouveau devoir t'employer et executer le rempart de Pierre pour te protéger de ces rochers, tu pris juste soin de te décaler au cas où le rocher passerait au travers et te tombe dessus. Cela pouvait faire mal tout de même.

«Messieurs les ours, je pense qu'il y a méprise si vous me prenez pour un pillards. Je suis un chercheur et je seulement ici pour recolter des donnés et en apprendre un peu plus sur ce qui fait la vitalité de cette forêt. Je vous propose de coopérer ensemble, pour preuve je suis prêt à ignorer tout les affronts que vous m'avez fait jusqu'à présent. Qu'en dites vous ? " »


Tu était face au trois hommes debout tout comme eux, tandis que tes clones commençaient à se rapprocher de la position afin de trianguler la position. Il n'étaient pas munies d'intentions violentes, c'était plutôt de la prévention.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Dim 2 Déc 2018 - 12:32
« Le savoir c'est le pouvoir »




Le ménage avait été fait. Au loin, la lueur des flammes confirmait l'idée. L'auberge n'était plus qu'un tas de cendre volatile. Repensant aux morts qu'il a causé, Meiyo avançait rapidement accompagné du clone qui le guidait à travers la dense forêt. Keisuke c'était surement occupé des adversaires, il était un remarquable ninja, ce n'était pas un guignol accompagné d'un masque d'ours qui allait pouvoir lui tenir tête. Mais peut-être allait-il tombé dans un guet-apens. Il fallait se dépêcher, être séparé n'était jamais une bonne chose. Ils pressèrent le pas. Bondissant à travers l'immensité sylvestre, le sabreur demanda au clone s'ils étaient encore loin. Aucune indication, il dit simplement qu'ils se rapprochaient. Cela n'aida pas vraiment le genin mais il continua sa course.

Un peu plus tard, un bruit sourd se fait entendre, une explosion. Non, c'était comme si l'on venait fracasser quelque chose. Keisuke bis fit un signe à son compère de le suivre et prit un détour. Une minute plus tard, le sabreur et le clone se postèrent de manière discrète dans les broussailles. "Nous y sommes" Lui dit-il à voix basse. En effet, Keisuke était face à non pas un mais trois têtes d'ours. Qui étaient ces types ? Positionné sur le côté, Meiyo et son acolyte cloné aurait l'avantage de la surprise. Mais le jonin semblait calme et son attitude trahissait une intention pacifique mais Meiyo voulait en découdre, il bouillonnait de l'intérieur. Ces fumiers avaient tué des civils…Et lui aussi. Le clone mit la main sur l'épaule du sabreur. "On attends l'ordre…" Il se calma. Tant que Keisuke ne donnera pas le mot magique, ils resteront tapis dans l'ordre. Mais si jamais il devait en venir au main…Il n'aurait aucune pitié pour ces hommes.

"Tu a raison…On a déjà fait couler assez de sang." Dit-il sagement en murmurant.

Il essayait de se convaincre. Lui qui cherchait la paix sans verser la moindre goutte de sang se retrouvait pris au piège dans une mission qui l'avait obligé à faire un choix entre ses convictions et son devoir. Encore une fois. Il repensa à sa mission avec Saji. Ils avaient tué tant d'hommes…Mais c'était pour protéger un village et le pays de l'eau. Ils avaient fait leurs devoirs. Espérons qu'il n'ait pas à refaire un massacre…Surtout dans un temple. Ce serait un blasphème.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Lun 3 Déc 2018 - 14:50


Une attaque est organisé à l'encontre de Keisuke. Des fragments de terre propulser à l'aide d'une violente bourrasque par le biais d'un ninjutsu Futon. Ce dernier se protège en créant un rempart Dôton avant de prendre la parole et de trouver un terrain d'entente pour négocier.

C'est alors que l'homme, au milieu du trio, un peu plus en recul prend la parole.

" Vous n'avez rien à faire ici ! C'est le temple sacré de notre pays et nous ne céderont pas nos biens les plus précieux à de vulgaires ninja étranger ! Il n'y aura pas de trêve, pas de geste pacifiste de notre part. En venant ici vous courrez droit à votre perte ! "

C'est alors que les deux ayant user de ninja charge le shinobi un kunai dans chacune de leur main.

Quant à l'homme semblant être le chef du trio, il s'enfonce au sein du temple laissant le sale boulot à ses sbires.

- Les charges sont de rang B
- Le point de départ des deux hommes se trouve à 150m de Keisuke

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 4 Déc 2018 - 0:29
L'attaque envoyé a ton encontre venais tout premierement de montrer que les hommes d'ici étaient prêts a payer de leur vie pour défendre le secret de ces terres. Toi tu n'était pas un pillard et encore moins un vandale, tu espérais qu'il y avait peu être un moyen d'épargner leur vies. Tu avais donc tenter de calmer les choses via le dialogue .

Tu voulais seulement t'inspirer des prouesses de vitalité de cette forêt afin d'assurer un avenir radieux au pays de l'eau. Tu n'aimais pas recourir à la violence mais si il fallait raser cette forêt entière pour assurer un avenir au pays de l'eau tu ne ferais sans cligner des yeux, les deux hommes avaient décider de prendre le chemin de la guerre tandis que celui qui semblait être le chef prit la direction du temple.

Chargeant a grande vitesse vers toi les deux hommes venaient de signer leur arrêt de mort. Bien que leur vitesse était plus qu'impressionante la distance qui vous séparait l'était aussi. Exécutant une série de mudras en avançant légèrement vers eux pour ne pas risquer de prendre
Meiyo dans ton sort tu tenais le dernier mudras le dernier afin de relâcher ton ninjutsu au moment où il seraient assez proche pour prendre tout la violence de ton sort. Activant le sort tu libérait une véritable tornade autour de toi, tu avais pris des risques en l'invoquant au dernier moment mais les dégâts s'étaient au rendez vous.

La force de cette tornade serait certainement suffisante pour mettre tes deux ravisseur dans un état proche de la mort, mais préfèrant ne pas laisser place à la chance tes clones qui étaient maintenant derrière les ravisseur attendait de voir leur réaction afin de les planter avec leur sabre pour les immobiliser. A la retombée de la tornade d'immenses roches fusaient vers tes cibles qui si tout ce passait bien seraient déjà entre la vie et la mort au sol.
Le plus dur dans la manœuvre était de gérer le courant de la tornades pour viser juste et ne pas prendre le risque d'abîmer le temple.

Meiyo lui avait pour ordre de couvrir les arrières de son coéquipier du jour.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

Jeu 6 Déc 2018 - 22:25
« Le savoir c'est le pouvoir »



Il était caché dans les fougères. Sa présence n'était visiblement pas perçue par les trois hommes qui faisait face à son chef d'unité. Un avantage stratégique qui pourrait faire pencher la balance de la supériorité numérique. Bien que le discours de Keisuke se voulait pacifique, les gardiens du temple ne semblaient pas spécialement prêts à le laisser entrer. Deux d'entre eux chargèrent le Jonin. Étaient-ils complétement fous ? Possible. En tout cas Keisuke avait préparé des mudras. Une immense tornade vint élever des roches avant qu'elles ne se dirigent dans leur direction. Le dernier gardien s'enfuya à l'intérieur du temple. Pourquoi ne pas porter secours à ses camarades ? C'était un couard il n'y avait pas à chercher plus loin. En tout cas si les deux hommes survivaient à cette attaque, il se pourrait bien que Meiyo les applaudisse car le fracas des roches sur leur corps allait faire beaucoup de dégâts.

En tout cas le sabreur n'allait pas rester là à attendre les bras croisés. Il sortit de sa couverture et se positionna légèrement en arrière de son coéquipier. De là il pourrait se protéger d'une éventuelle attaque surprise de la part des assaillants. Ses clones quant à eux le protégeaient à des angles différents. Sabre en main il patientait. Ne sachant pas si les agresseurs allaient se relever ou non à la suite de la contre-attaque de Keisuke, il restait vigilant. Il regarda du coin de l'œil le jonin.

"Nous devrions nous occuper du dernier gardien. Tes clones sont largement assez puissants achever le travail que tu as commencé ici." Dit-il d'un ton sérieux.

Plus question de rigoler. Il ne savait pas ce que réservait le chef de la bande de gardien mais ils allaient lui régler son compte. Une bonne fois pour toute. Il attendait la réponse de son supérieur. Lui seul pouvait donner l'autorisation de partir à sa poursuite. Il n'était pas spécialement friand de ce genre de chose. Tuer pour tuer ce n'était pas son truc. Mais ces personnes avaient montré de l'animosité à leurs égards alors ils devaient en payer le prix fort.

"J'attends ton ordre Keisuke."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3942-chikara-meiyo-finished http://www.ascentofshinobi.com/u617

Jeu 6 Déc 2018 - 23:03


L'offensive est lancé, les fanatiques à tête d'ours fonce à vive allure vers me Jônin de Kiri. Mais ce qu'ils ne savent pas justement, c'est que ce dernier est Jônin de Kiri. Un comble quand on sait qu'ils n'auraient le niveau de Genin au sein d'un village niveau et que leur plus haute technique, lancé il y a quelques secondes auparavant, ne sont que de niveau B.

Une formalité pour le patron du Kyoi qui, avec la simplicité la plus abrupte, renvoi ces hommes dans l'autre-monde en un claquement de doigt. Et derrière lui, sortant des buissons, Meiyo le rejoint enfin.

L'entrée du temple leur ouvre alors ses portes.

- Rentrerez-vous à l'intérieur du temple pour y chasser le dernier membre du trio et peut-être y découvrir quelque chose
ou
- Continuer votre chemin un peu plus loin, si cela se trouve, ce temple n'est même pas le bon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 7 Déc 2018 - 1:24

Le savoir




Alors que tu avais essayé d'appeler pour une voie plus pacifique, tu compris que les personnes en face de toi avaient d'un autre œil ta tentative de négociation. Il n'était pas chose aisée sur cette terre de ce faire comprendre et de ce lier aux autres personnes, oui il était plus facile de détruire et prendre ce qui ne t'appartiens pas vraiment. Tu avais la force et le charisme d'un conquérant, tu aurais même pu en devenir un si les doux rivages de d'Asosan ne valait pas tant a tes yeux.

La voie que tu avais choisie était celle d'un démon protégeant les siens a tout prix. Peut importe l'image Je l'ont pouvais avoir de toi, peu importe d'avoir du sang sur les mains ou de devoir empiler les cadavres pour protéger ceux qui te son chère. Tu n'étais pas un homme bien en ton sens, mais tu avais fait ton choix.

C'est ainsi que cette tornade s'appropriais la vie de ces deux hommes avant de disparaitre aussi vite quelle était arrivée. Faisant signe a l'un de tes clones qui ramassa les masques d'ours tu pris tes dispositions et plaça quatres sceau cachés délimitant une grande zone autour du temple afin de filtrer toute entrée et sortie.

"Meiyo nous allons entrer, mon premier clone fera office de garde tandis que le second continuera en tentant de trouver des zones où le chakra est différent. Prépare toi il risque d'y avoir des pièges. Si tu a une quelconque suggestion je suis tout ouïe."

Tu choisi donc d'entrer prudemment, tomber dans un grossier piège serait bien bête après toutes ce voyages. Jet de poussière pour détecter un quelconque fil, kunaïs et cailloux pour les sols et les murs. Tu attendais les résultats avant de faire signe a Meiyo de prendre les devants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3777-kyuuseichi-keisuke-terminee

[Mission Kyoi/ B ] Le savoir c'est le pouvoir

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hayashi no Kuni, Pays du Bois
Sauter vers: