Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko]


Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Jeu 22 Nov 2018 - 13:52
Un contrat de plus ce soir. Même en printemps 203, la pluie ne cesse jamais de tomber. Dans une ville reculée sombre et misérable du Pays d’Ame, bien loin des événements de Murashigure. Accroupi sur un toit à la façon d’une gargouille surplombant l’avenue Kikotari de la ville de de Shinnagawa, un homme masqué. Inclinant légèrement la tête vers le bas. Il observe. Les bandes derrière sa tête flottent au gré du vent. A travers un orifice de son casque, on peut apercevoir son œil bleu balayer les passants de gauche à droite de façon mécanique. Les gouttes de pluie tombent et coulent le long de son casque semi-orangé. Il semble attendre quelque chose. Un signe. Une opportunité. La cible ne s’est toujours pas manifestée. Ce soir, on lui a assigné un contrat d’assassinat avec un bonus s’il fait passer le meurtre pour un accident. Profil : un cinquantenaire de taille moyenne. Signe distinctif : il porte une longue barbe noire. Ojo. Un homme riche et influent de la pègre : il est connu sous le pseudonyme de « l’Antiquaire » en raison de sa mainmise sur le marché de la contrebande d’œuvres d’art et de contrefaçons. Il a l’intention de s’ouvrir au marché de la drogue. Il règne en maître depuis que la police de la ville est absente, largement submergée par la vague de criminalité qui court les rues depuis dix ans. Les vols, les meurtres, les kidnappings… A croire que la justice a définitivement quitté la ville. Mais Masaharu ne s’en plaint pas, c’est même un de ses terrains de chasse préférés. Il peut ainsi opérer de façon discrète sans se soucier d’être gêné dans l’exécution de ses contrats par les autorités. Les criminels font la loi. L’illégalité est devenue la nouvelle réalité. C’est comme ça.

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Amegak10

Cible repérée. La proie quitte sa tanière. Ojo quitte l’hôtel. Ses sources disaient vrai. Il a l’habitude de fréquenter cet établissement pour y rencontrer ses partenaires commerciaux à l’abri des regards. Sûrement craint-il d’être vu par ses concurrents qui l’épient à chaque coin de rue. C’est d’ailleurs l’un d’entre eux qui a émis la demande d’assassinat d’Ojo. Quand on devient trop puissant, trop riche, trop dominant, on s’attire l’hostilité de ceux d’en bas qui envient la position. Masaharu se voit davantage comme un régulateur du commerce, il est là pour redistribuer les richesses. Le climat de concurrence sauvage, voilà ce qui nourrit le business du chasseur de prime. Il est manifeste qu’exécuter ce contrat lui bénéficiera autant que le client.
Après avoir exécuté un Henge no jutsu pour se fondre dans la foule, Masaharu glisse le long de la gouttière pour se laisser tomber en bas du bâtiment. Il atterrit, lève la tête, retrouve la cible qui s’efface peu à peu dans la nuée humaine. Il lui faudra jouer des épaules pour s’approcher d’Ojo. Une fois à sa hauteur, il saisit son poignet et y plante une seringue remplie d’un poison quasi-imperceptible lui permettant d’arrêter le cœur de sa victime. Ses expériences répétées sur ses cobayes lui ont permis de développer des médicaments et poisons en tous genre, et il a mis celui-ci de côté pour les occasions spéciales. Ojo se retourne brusquement mais il ne voit que des passants qui défilent devant lui. Il se regarde le poignet, commence à tituber. Il tombe, inerte, au milieu d’une foule paniquée. C’est le chaos.

Une fois de plus, une mission accomplie dans les règles de l’art. Aucun témoin, pas de preuve, et un meurtre plein de finesse. Masaharu s’éloigne de la scène du crime et tourne sur la ruelle sombre la plus proche. Jugeant qu’il se trouve à distance suffisante, il annule son Henge et reprend son apparence normale, masqué et cuirassé. Il est maintenant temps de faire un rapport à son client, celui-ci l’attend en incognito dans une taverne quelques mètres plus loin. Il arrive à destination, pousse la porte. Quelques regards se tournent vers lui, intrigués. La plupart le reconnaissent, savent qu’il est déconseillé de se mettre en travers de son chemin. Après un bref moment d’observation, il identifie immédiatement le client et le rejoint à sa table.

« C’est fait. Les journaux croiront qu’il s’agit d’une mort naturelle.»

« Parfait… Votre paie, bon travail. Voici. »

« Et le bonus ? »

« Pardon, j’ai failli oublier. »

L’avantage d’être connu dans le milieu criminel, c’est de ne pas avoir à fournir de garantie. La réputation du chasseur de prime précède le vieux Masaharu qui a travaillé près de trente ans dans l’ombre, échappant au radar des organisations indépendantes circulant dans le Pays d’Ame. Probablement parce que les primes ne sont pas très fortes dans la région où il rôde. Il serait peut-être temps qu’il tente sa chance à Murashigure, et qu’il chasse du gros gibier. Il se lève et aperçoit une petite fille aux cheveux rouge vif appuyée sur le comptoir. Elle leur tourne le dos. Depuis quand elle est ici ? Les espionnait-elle ? Il n’avait pas remarqué sa présence… Il est courant de rencontrer des espions ou des personnes louches quand on fait le métier de Masaharu. Ce dernier ne veut pas prendre de risque… Il serre la main à son complice. Il se lève et va rejoindre le supposé espion. Il imite l’inconnue en posant ses coudes sur le comptoir. Regardant droit devant lui, il commence à parler avec sa voix grave.

« Toi. Qu’as-tu entendu de notre conversation ? »


@Chinoike Katsuko

_________________
Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Deaths11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4717-le-chasseur-de-primes-termine#36669 http://www.ascentofshinobi.com/u740

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Sam 24 Nov 2018 - 13:27
Katsuko était rentrée il y a peu à Murashigure et déjà la ville l'ennuyait avec sa pluie permanente. Soupirant, elle avait décidé de partir faire un tour du côté de la frontière. Elle irait tranquillement et reviendrais après quelques jours, voilà ce qu'elle avait dit. Enfin, elle déciderait sur le tas en vérité, n'aimant pas les programmes préconçus.

Se baladant alors dans les environs, ses pas la menèrent jusqu'à une petite ville où elle allait se reposer. Elle regarda les trois tavernes présentes et jeta finalement son dévoulu sur l'une d'entre elles dont la façade était un peu moins recouverte de moisissures. Mieux entretenue, plus neuve, allez savoir. Elle espérait simplement que l'enseigne illisible ne lui réserverait pas de mauvaises surprises.

Elle s'installa avec agilité au bar, enlevant sa capuche qui la protégeait de cette satanée pluie qui n'en finissait pas de nettoyer tous les rêves et espoirs des habitants, les entrainant entre les dalles de pierre qui tapissaient les grandes rues jusque dans les égoûts de la ville où ils se noyaient lentement. Sortant quelques pièces dorées, elle paya une bouteille et un verre qu'elle se mit à remplir sans se presser, le vidant tout aussi tranquillement et ainsi de suite.

La vampirette bailla un peu à la fin de son deuxième verre. Si les conversations d'ici étaient plutôt mornes, l'une d'entre elle attira son ouïe fine aiguisée par les années passées à Kaze no Kuni où seul le vent et les serpents font du bruit. Ça parlait d'assassinat et de paiement. Banal quoi. Elle soupira un peu mais quelques instants plus tard, un homme vient s'accouder à côté d'elle, commençant la conversation de manière assez aggressive. Elle but une gorgée de son sake avant de se tourner vers lui pour lui faire un sourire à moitié amusé.

« Voilà une bien étrange façon d'aborder une demoiselle qui s'ennuie au comptoir, qu'en penses-tu ? Pour ta mort naturelle par contre, je suis d'avis que personne n'est duppe. Nous sommes à Ame no Kuni. »

Elle garda son petit sourire et termina son verre, gardant sa bouteille à moitié pleine à côté d'elle.

« Tu m'offres un verre ? J'ai besoin de me désaltérer. »

Elle s'amusait avec lui, ne démontrant aucune peur face à cet assassin qui venait de terminer avec succès un contrat. La jeune femme aux yeux sanguin avait un petit sourire en coin qui dévoilait l'une de ses canines, un peu trop longues par ailleurs. Il y avait quelque chose d'étrange dans son regard, comme une pointe de cruauté joueuse pareille à celle des chats qui jouent avec une proie.

« Ah et... Moi c'est Neiko, et toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Mar 27 Nov 2018 - 10:52
La question posée par le mercenaire masqué avait clairement pour intention d’intimider la jeune femme (ou la jeune fille ?) pour la forcer à lui dire ce qu’elle savait. Masaharu a l’habitude de jouer de sa réputation pour menacer et créer un ascendant psychologique sur ses interlocuteurs. Et pourtant, elle ne semble pas le reconnaître donc autant dire que l’effet est loupé. Il est un homme relativement connu dans cette ville de Shinnagawa, que ce soit par les forces de police qui n’osent pas l’appréhender ou bien les civils qui le reconnaissent à son armure et son masque qui ne trompent jamais. Il est le fameux chasseur de primes dont on raconte des histoires pour faire peur ou menacer des gens haut placés. Il est l’ombre qui plane sur cette région frontalière d’Ame, le mal nécessaire qui leur permet aujourd’hui de survivre au milieu de cette criminalité. Un régulateur, un coupeur de mauvaises herbes. On le craint, on le connaît. Il opère depuis très longtemps dans la région. Sa réputation s’est forgée avec tout ce temps à amasser des primes et à faire tomber des têtes, mais elle reste limitée. Comme quoi il a encore du travail pour se faire reconnaître dans le pays entier… et pourquoi pas dans le monde.

Toutefois, c’est moins par manque de compétence que par absence d’ambition que jusqu’ici il est resté dans le noir, et a préféré rester à l’écart des événements de Murashigure. En raison de son attitude cynique, son regard indifférent par rapport au sort de son pays. Pour lui, Ame est destiné à demeurer dans le chaos et la criminalité, alors autant en profiter. Ce n’est pas une nouvelle tête sur le trône qui va changer grand-chose, juste un autre opportuniste intéressé par les titres ronflants et le pouvoir. Rien n’a changé et rien ne changera. Le presque cinquantenaire est un conservateur pur et dur. Il n’y a plus d’espoir. Après avoir vu sur ses vingt ans de carrière tous les actes les plus vils et inhumains qu’un homme puisse commettre, il s’est peu à peu convaincu que nombre de ces gens ne méritaient pas d’être sauvés. La corruption est partout. Elle vous colle à la peau, elle est l’air que vous respirez. Impossible d’y échapper.

Au lieu de se laisser impressionner, la fille reste impassible et prend même le temps de boire une gorgée d’alcool avant de finalement lui répondre d’un air légèrement amusé. Lui reprochant ses manières un peu rustres, elle lui fait remarquer très justement que personne ne croira à une mort naturelle. Elle a du cran, et un brin provocateur. Ce qui a plus tendance à plaire à Masaharu qu’à l’énerver. Il se demande ce qu’une petite fille fait dans ce bar, du moins à en juger par son apparence physique frêle, il ne lui donne pas plus de seize ans. Masaharu regarde la bouteille d’alcool transparente posée sur le comptoir, déjà à moitié vide. Elle finit son verre et le repose avant de lui demander de lui en offrir un.

    « Tu n’es pas trop jeune pour boire ? Tu es sûre ? Je ne voudrais pas me faire arrêter par les autorités. »


Ironise-t-il avec sa voix rauque sous son casque. Mais qui est-il pour arrêter la jeunesse. Elle semble précoce pour son âge, et elle a déjà descendu la moitié de sa bouteille de saké, ce qui est déjà un signe qu’elle supporte bien l’alcool. Il lève son index en direction du barman qui hoche de la tête, nul besoin de lui annoncer sa commande car il la connaît déjà, Masaharu est un habitué des lieux. On dépose sur le comptoir devant lui un verre de whisky rempli de trois glaçons. Il pousse ensuite le verre en direction de la gamine et en l’invitant à boire, car ce verre, il l’a commandé pour elle, par pour lui. Si elle tient bien le saké, alors elle ne devrait pas avoir de mal avec le whisky.

    « Je ne bois pas ce soir. On a encore besoin de moi pour un job. »


Il devra s’en occuper plus tard dans la nuit, quand tout le monde sera couché. Il comptait rentrer chez lui pour se reposer et se préparer pour son prochain contrat, mais cette rencontre inopinée a éveillé sa curiosité. A en juger par la couleur de ses cheveux et de ses yeux, mais aussi sa tenue vestimentaire, elle n’est pas d’ici c’est sûr… alors d’où ? L’inconnue se présente, toujours de façon très polie, trop polie même que cela en devient suspect. Les gens ici sont d’habitude plus familiers et accordent peu d’importance à l’étiquette et aux manières. Ils sont plutôt du genre à cracher par terre et à vous chercher des noises pour un regard de travers.

    « Masaharu.»


On peut entendre la respiration de l’homme sous casque, qui ajoute à l’effet menaçant du personnage, en tous cas auprès de la plupart des gens. Mais justement, cette fille est très loin d’être comme les autres. Son regard, sa façon de parler, ses manières. Rien ne colle avec le paysage de la pluie. Après un petit moment de silence à regarder autour de lui pour voir si des gens l’observaient, il se tourne de nouveau vers son interlocutrice. Il n’est pas du tout du genre bavard, il préfère les conversations courtes, et rapides. Comme ses missions. Il tapote le comptoir et se force à lui poser une question afin de relancer la conversation.

    « Si tu es là pour faire du tourisme... Je te conseille le quartier Est, après la bibliothèque. Les gens là-bas t'accueillent à coup de couteau dans les côtes. »

_________________
Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Deaths11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4717-le-chasseur-de-primes-termine#36669 http://www.ascentofshinobi.com/u740

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Mar 11 Déc 2018 - 16:41
Katsuko s'était posée tranquillement au bar quand un homme vint la voir. Elle l'avait détaillé, avait échangé deux mots avec lui, mais il semblait vouloir rester, continuer la discussion.

« Trop jeune ? Tu t'enflammes mon grand. Ça fait des années que je bois et personne ne me dit que je n'en ai pas le droit. De toute façon, si quelqu'un l'avait fait, il l'aurait regretté très rapidement. »

Un petit sourire mauvais passa sur le visage de la vampirette qui hocha la tête à l'annonce du nom de son camarade qui venait de lui commander un verre de whisky. Elle fit un peu la moue quant à l'alcool, lui préférant le saké ou à la rigueur le rhum, mais bon, elle n'allait pas faire la fine bouche. Après tout, ce n'était pas si souvent qu'on lui offrait un verre ces derniers temps.

« Hajimemashite, Masaru. Pour l'alcool, mauvaise pioche, ce n'est pas mon préféré. Mais bon, j'ai passé l'âge de pleurnicher pour ce genre de détails. Et je comprend, tout le monde n'apprécie pas l'alcool. Je ne t'en veux pas pour si peu. »

Elle prit alors le verre et en regarda un peu le contenu avant de commencer à boire le cadeau du masqué.

« Une bibliothèque ? Dans ce trou perdu ? Et tu me la montrerais ? Je sais bien que tu as du travail mais quand même, un miracle comme celui-ci, je dois le voir de mes propres yeux pour y croire, tu comprends. »

Elle lui fit un sourire puis termina d'un trait le verre avant de reprendre sa consommation de sake là où elle l'avait abandonnée quelques instants plus tôt.

« Enfin... Sauf si ça te dérange trop, bien sûr. Et tu es connu par ici sinon ? Tu avais l'air d'attendre quelque chose en m'abordant, comme si c'était une évidence. »

Elle termina son verre, regardant l'homme au casque en remplissant à nouveau son verre, s'approchant rapidement de la fin de la bouteille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Sam 22 Déc 2018 - 17:44
L’apparence frêle de son interlocutrice a semble-t-il trompé l’œil du vieux chasseur. De quel pays peut-elle bien venir pour être adulte et en même temps ressembler à une gamine de quinze ans ? Ou serait-ce son jugement qui se serait émoussé au fil du temps ? La dénommée Neiko ne semble pas apprécier l’insinuation et lui fait comprendre entre les lignes qu’elle bien assez grande pour pouvoir boire de l’alcool et que quiconque l’en empêcherait risque de passer un sale quart d’heure. Pourquoi ? Connaît-elle des personnes haut placées pour oser faire ce genre de déclaration ?

« Tss.. » lâche-t-il simplement entre ses dents en réalisant qu’il a mal estimé l’âge de la femme en face de lui.

Ne sachant pas quoi répondre, il se donne un peu de contenance en regardant les bouteilles devant lui, tandis que sa voisine de comptoir regarde son verre d’alcool. Son visage dénote d’ailleurs une certaine déception qui n’a pas échappé à l’attention de Masaharu.

Qu’elles peuvent être capricieuses de nos jours. Faisant comme s’il n’avait rien entendu, ni sa critique sur son choix du whisky, ni sa remise en question de son goût pour l’alcool en général, il répond par le silence. Il a beau avoir l’âge d’être son père voire son grand-père, si la princesse désire autre chose, elle n’a qu’à la commander elle-même.

Elle se décide enfin à boire l’alcool du masqué sans se plaindre davantage et affiche sa curiosité quant à la bibliothèque qu’il vient de mentionner. Intriguée, elle lui demande s’il pourrait lui indiquer où elle se trouve. Pourtant, cette suggestion relevait davantage de l’ironie qu’autre chose, étant donné que la bibliothèque ne l’est plus que de nom, depuis que celle-ci a brûlé avec une explosion il y a deux ans. Aujourd’hui, il n’en reste que des vestiges de sa gloire passée, un lieu de mémoire en même temps qu’un point de repère au milieu de cette ville où règne le chaos.

« Hum… Désolé je n’aurais peut-être pas dû en parler. La bibliothèque de Shinnagawa a été détruite il y a quelques temps déjà. Maintenant… c’est plus un point de repère qu’autre chose. »

Dit-il, un peu embêté de lui annoncer cette mauvaise nouvelle.

« J’ai quelques contacts, oui… Mais je voulais juste m’assurer que notre visiteur soit bien accueilli dans notre beau pays. A moins que tu ne sois pas nouvelle ici ? Tu ne m’as pas l’air d’une simple roturière, alors pourquoi venir dans un trou paumé comme celui-ci ? »

_________________
Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Deaths11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4717-le-chasseur-de-primes-termine#36669 http://www.ascentofshinobi.com/u740

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Dim 23 Déc 2018 - 23:18
Katsuko continuait de siroter tranquillement son alcool lorsqu'elle écouta la réponse de l'homme à côté d'elle. Celui-ci sembla un peu ennuyé de par le grincement qu'il laissa échapper. Avec son masque, difficile de comprendre véritablement ce qu'il pensait, mais il semblait presque agacé. Il n'avait peut-être pas l'habitude d'être ainsi contredit ou bousculé par une "gamine" ? Sans doute. Qui l'était après tout. Ce n'était pas quelque chose dont on se vantait, et il était vrai que son apparente jeunesse était trompeuse bien qu'elle soit loin d'être vieille. Elle se savait encore avoir de très longues années devant elle, quoi qu'en pensent ses ennemis.

Vint ensuite la discussion sur la bibliothèque qui l'intéressait bien plus que ce qu'elle avait pu voir jusque là de cette bourgade pourrie, mais elle fut rapidement déçue. Déception qu'elle ne chercha pas un instant à cacher, son visage se transformant pour laisser place à une moue boudeuse enfantine.

« Pas de bibliothèque donc ? Pfff... Qu'est-ce qui m'a prit de rêver dans un village aussi pourri que celui-ci. Ça aurait dû être évident après tout. Tant pis. Est-ce qu'il y a une autre source d'intérêt dans ce pâtelin ? Ta... zone de tourisme après la bibliothèque, c'est si amusant que ça ? Tu voudrais pas me faire visiter tiens ? Tu me dois bien ça après tout, tu viens de me mentir en me parlant d'une délicieuse bibliothèque qui n'est en réalité qu'une ruine. »

Coude sur le comptoir, la tête appuyée sur son poing fermé, elle le fixait, attendant sa réponse. Elle se versa aussi machinalement la fin de sa bouteille dans son verre, commençant à le boire directement après pour pouvoir partir dans la foulée, si jamais cet homme avait une attraction quelconque à lui proposer.

« Et pour ta curiosité, je m'appelle Neiko et je viens de la capitale. Murashigure. Je suis disons... Mercenaire ? Et je fais une petite pause au milieu d'un gros contrat. »

L'appui sur son dernier mot était emprunt d'une sorte de dégoût qui pouvait paraître inattendu de la part d'une jeune fille. Il était évident que la chose en question ne lui plaisait pas plus que cela, mais elle se gardait de divulguer des détails.

_________________
Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] 4MfBa8H
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Sam 12 Jan 2019 - 11:03
Quelle idée aussi d’être resté pour causer avec cette morveuse capricieuse, se dit le chasseur de prime tandis qu’il s’évertue à faire son gentleman avec cette inconnue aux airs de princesse. Il profite généralement de ses pauses en solitaire, mais pris d’un élan de curiosité, un surplus de prudence, il a fait le choix de l’aborder afin d’en savoir plus sur son identité. Au départ il s’agissait surtout de s’assurer si elle n’était pas une espionne venue pour le traquer.

Un brin égocentrique voire paranoïaque, il s’est finalement trompé et s’est senti obligé de lui offrir un verre, au moins pour confirmer qu’elle n’était pas là pour manigancer quoi que ce soit. Qui sait ? Une information sur cette mignonne petite étrangère à la tenue extravagante, cela pourrait rapporter une belle petite somme de ryôs… Des kidnappeurs du coin seraient enthousiasmés d’apprendre qu’une fille court les rues, sans escorte armée. Masaharu n’aurait aucun remords à la livrer aux pervers du coin. Dommage, elle semble se méfier.

Son attitude méfiante n’a pas échappé à l’attention du vieux chasseur. Dans tous les cas, elle n’a pas l’air de savoir se battre, ou du moins pratiquer un art martial… . Vient aussi la question de son origine. Elle dit venir de Murashigure, la capitale d’Ame… Son apparence physique ne correspond pas vraiment à celui d’un Amejin… Il en a vu passer, étant originaire du Pays de la Pluie ou alors sa capacité d’observation s’est étiolée avec le temps.

Face aux questions du vieux chasseur, elle apporte un semblant de vérité. Une mercenaire d’après ses dires, qui serait lié à un « gros contrat ». Un mot qui résonne forcément dans la tête du chasseur de prime, étant donné son « métier ». D’ailleurs, Masaharu pense qu’il est temps d’y retourner. Il sort alors un billet de sa poche qu’il fait glisser sur le comptoir.

« Euh non désolé pas le temps de t’accompagner, un autre contrat m’attend moi aussi. Bonne chance pour le tien... »

Sur ces mots, il s’en va exécuter sa prochaine mission. Impatient de se défouler sur la cible qui va avoir le malheur de le rencontrer.

_________________
Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Deaths11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4717-le-chasseur-de-primes-termine#36669 http://www.ascentofshinobi.com/u740

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko] Empty
Ven 18 Jan 2019 - 12:06
Neiko s'étira, félin tranquillement posé contre le comptoir.Elle le regarda poser un billet sur le comptoir, le laissant payer sa boisson pour elle. Au moins, il tenait parole. Elle fut à nouveau déçue de le voir partir, ce dernier ne se rachetant pas pour sa faute quant à l'intérêt qu'il avait réveillé en elle à l'annonce de la bibliothèque. Voilà maintenant qu'il prennait la fuite. Peu courageux cet homme... Enfin.

Il tira alors sa référence, prétextant un autre contrat. Bon, c'est vrai qu'il l'avait dit au début... Mais bon. Dommage. Elle haussa un peu les épaules avant de bailler, puis le bondit de son tabouret, atterissant avec grace. Elle déposa quelques pièces pour terminer de régler sa propre part, puis l'accompagna à la sortie.

« À la prochaine alors. Je pense que je vais t'écouter malgré tout. Un peu de "tourisme" me fera le plus grand bien. Et puis j'ai faim. »

Elle lui fit alors un sourire aimable, dévoilant quelques instants une canine bien aiguisée. Trop aiguisée pour un humain normal à vrai dire. Mais... Bon. Du détail. Elle s'étira à nouveau à la sortie de l'établissement et disparu dans les rues de la petite ville. Bientôt, des rumeurs s'élèveraient. Trois hommes, morts dans une rue, des mecs connus pour verser dans le traffic humain, l'un à moitié dévoré. Un homme accompagné d'un animal prédateur disaient certaines rumeurs, d'autres parlaient d'une petite silhouette qui avait disparu dans les ombres de la ville. Mais comment savoir ?..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3051-chinoike-katsuko-la-vampire-du-desert-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3095-chinoike-katsuko-vampire-a-ses-heures-perdues http://www.ascentofshinobi.com/u336

Un contrat de plus [PV Chinoike Katsuko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Ame no Kuni, Pays de la Pluie
Sauter vers: