Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Une main tendue [Pv : Sawada Tsunayoshi]
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 21:29 par Sendai Yahiko

» 02. Valider un Combat/Entraînement
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 20:09 par Uzumaki Sazuka

» Les Inspirations de Takeru
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 19:37 par Kyouran Takeru

» 03. Changer de zone
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 19:32 par Han Musashi

» Entre ses murs - libre ou solo
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 19:22 par Kagura

» Une boule de poils ... plutôt grande [PV : Reikan]
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 19:15 par Yasei Reikan

» La rue malfamée (pv Seika)
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 17:50 par Jiki Masami

» Prémices (Metaru)
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 17:28 par Gentoku M. Yamiko

» Galerie d'Aimimi | Commandes ouvertes
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 17:09 par Chiwa Aimi

» L'aventure commence. [PV Koda Abura]
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. EmptyAujourd'hui à 17:05 par Meikyû Kaito

Partagez

PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure.

Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. Empty
Jeu 22 Nov 2018 - 18:19
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. LvAveRC
« knock knock issa me »




La route depuis Hayashi avait été longue et périlleuse. De toute évidence le large pays abritant tant de shinobis se trouvait proie aux affrontements et autres manigances claniques, laissant de larges sillons dans la terre et dans les vies des nombreux civils croisés. Le blondinet n’y faisait guère attention, la voix guttural de son paternel l’abreuvant sur tout ce qu’il avait à savoir. Il avait réussi à repousser l’échéance autant que possible mais désormais il n’avait d’autre choix que de se plier à une vieille coutume pour l’éprouver, lui et ses ambitions. Genkû deviendrait un shinobi comme son frère avant lui, marchant vers un destin qu’on avait défini à sa place. S’il avait pu choisir, il serait resté au Pays du Bois à mener ses recherches et à continuer d’apprendre.

Tout cela n’était pas non plus mauvais car au contact de tant de manieurs de chakra, il en ressortirait sûrement grandi. Sa science ne demandait qu’à s’étendre et par divers moyens, appréciés ou dépréciés, dans le secret ou au grand jour, son séjour à Iwagakure serait consacré aux mêmes aspects séculaires qui intéressait le chercheur. Bien qu’il ne payait pas de mine, son érudition n’avait rien à envier aux adultes.

Otōsan, il s’agirait de s’y rendre. Vous avez sûrement autre chose à faire et j’ai hâte de découvrir mes nouveaux nakamas. ” D’une voix qui se voulait bien sûr ironique, assis à côté du feu de camp, l’une de ses paupières se releva complètement pour admirer quelques secondes l’astre solaire à son zénith tandis qu’il jetait la brochette de fortune dévêtue de sa chair animale. D’un soupir il se releva en époussetant sa tunique délavée et admira au loin les premiers signes de ce qui se vantait être le ‘Village Caché de la Roche’. De dépit sûrement, le patriarche de la branche familiale tapota le crâne flavescent et poussa son épaule afin qu’il avance sans glousser un mot, avec pour seule réponse un rictus douloureusement significatif pour son fils. De toute évidence, il n’aimait pas plus que lui cette décision.

Le trajet se passa relativement sans encombres jusqu’à qu’il arrive aux portes de la cité. Son père le quitta rapidement pour aller converser avec les leurs, ici pour marchander et troquer leurs biens comme ils en avaient l’habitude. Après l’avoir suivi quelques minutes, ils échangèrent un regard et Genkû promit qu’il reviendrait le voir. Quand, il n’en avait aucune idée.

Yosh. Je crois que j’ai un examen à passer, quelque chose du genre. Pour être shinobi. ” Le ninja face à lui toisa le bonhomme qui n’indiquait rien de fameux du haut de son mètre soixante-huit et ses dix-sept ans. Il lui fit signe de passer et une fois les formulaires fournis, on le guida vers le centre névralgique de l’endroit. Déjà son cerveau s’activa pour analyser son interlocuteur et les gens autour de lui.










Dernière édition par Yaoguaï Genkū le Jeu 22 Nov 2018 - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. Empty
Jeu 22 Nov 2018 - 19:19
PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure. LvAveRC
« knock knock issa me »




L’endroit où fut emmené le Yaoguaï lui était totalement inconnu. Un immense bâtiment que son guide nomma l’académie Hashira. Il n’en écouta pas un mot sur son histoire, plutôt occupé à scruter sur les terrains d’entraînement les multiples autres cadets ça et là s’exerçant. L’architecture vaste prouvait la capacité à abriter un large nombre d’âmes et plus que l’agencement, il s’occupa de dégainer crayon et carnet pour noter les détails intéressants vus jusque là. Listant les détails des techniques de combat de tout un chacun, il engrangeait le plus de bribes possibles dans le seul but d’améliorer les siennes et de pousser “la recherche”.

Dans un tel vivier de talents, nul doute qu’il attendrait de nouvelles sphères. Sorti de ses griffonnages par la voix caverneuse de l’homme qui n’avait pas l’air d’avoir plus envie que lui d’être là, ils arrivèrent devant une large porte en chêne chevronnée de fer qui s’ouvrit sous l’impulsion de la palme de main du Jônin. Là se tenaient nombre d’enfants bien plus jeunes que lui. Genkû se demanda tout d’abord si c’était une farce puis il lui revient à l’esprit que presque majeur, il avait du retard dans les barreaux de la large échelle qu’était la hiérarchie ninja. Humblement, il posa son derrière dans le fond de la salle sous les haussements de sourcils et autres chuchotements. Vu ses peintures de guerre et son accoutrement somme toute sommaire, cela jasait sans pour autant le déranger. L’homme au bandeau de la Roche alla communiquer avec le professeur, lui tendit le dossier où il pouvait voir d’ici une photo de sa trombine prise en amont, puis quitta la pièce.

C’était ni plus ni moins qu’un cours sur des techniques ninja basiques. Plus que basiques. Tellement basiques qu’il s’endormit au bout d’une demi-heure et fut réveillé par le plat d’une main sur le haut de son crâne. Pas assez fort pour le blesser mais suffisamment pour le tirer des bras de Morphée. Les yeux embués Genkû soutint le regard de son agresseur qui semblait passablement irrité. Autour de lui, tous avaient quittés la salle pour les laisser seul à seul. “ J’voulais pas vous vexer, senpai. C’est juste que j’ai passé l’âge de faire des bunshin et de grimper aux arbres, vous voyez. ” Cela ne sembla pas calmer son nouvel ami qui alla se positionner devant lui. “ Genkû, c’est ça ? Voyons voir si tu peux être dispensé de choses si élémentaires. Hmm.

D’un bond agile le félin adolescent atterrit sur le pupitre de l’enseignant et d’un geste y saisit une craie. Après l’avoir lancé à hauteur de visage, à quelques mètres, il fit quelques mudras et deux clones -eux bien tangibles- apparurent puis lui et ses itérations circoncirent chacun la matière blanche d’un bout, jusqu’à en former quatre distincts. D’un mouvement, il se fléchit sur ses appuis, toujours perché. On ne pouvait lire sur son visage ni fierté ni gloire à telle démonstration. “ Je suis pas si doué, j’ai les bases. J’ai été à bonne école. Assez bonne pour éviter de dormir ici quotidiennement ” Assez étonné, l’homme allait ouvrir la bouche quand il fut coupé par la prose du Yaoguaï. “ Je cherche mon frère, Senkû. Père m’a dit qu’il était connu de vos pairs, désormais. J’ai réussi, non? Je peux aussi vous montrer les bases, mais ce serait de mon point de vue superflu. ” Avec une pointe d’impertinence il quitta la pièce devant les yeux médusés de son spectateur sans lui laisser le temps de répondre. Si une personne pouvait bien lui éviter tout ça, alors ce serait Senkû. C’était sa responsabilité de s’assurer son intégration après tout, le travail de grand-frère. Un rictus tailla ses fines lèvres à la pensée de fournir une plus grosse charge à abattre pour l’aîné et il s’adossa contre un poteau, ressortant ses notes.

L’un des belligérants était pourvu de pupilles d’un blanc cristallin. L’autre exhalait de ce qui s’apparentait à de la lave. Chaque pays avait ses Kekkei Genkai, il les avaient bien assez étudiés. Les voir en action était tout autre. Pour sa part, aucune hérédité ne lui conférait quelconque don et son seul savoir était sa seule arme. Bien suffisante néanmoins.

Un grouillement sonore retentit. Un jutsu? Non, simplement son estomac. En tant que Jônin ou supérieur -il n’imaginait pas Senkû plus bas- son sang aurait bien de quoi le sustenter. Ses narines humèrent l’air à la recherche d’une effluve alléchante, tandis qu’il se tapotait la joue avec le bout de son crayon.








Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

PROLOGUE ▬ Entrée à Iwagakure.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: