Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

To the good ol' days ▬ LIBRE


Sam 24 Nov 2018 - 18:10

« crescent moon »






Inlassablement, ses poings fermés frappaient le bois de ses phalanges égratignées sans qu’il laissa transparaître quoique ce soit de la douleur ressentie. De Yaoguaï, il n’avait pas que le nom. Certes, il n’avait pas été choisi et éveillé aux Portes Divines, les sept arcanes transmises dans le sang par ses pairs aux élus. Certes, il avait grandi exilé de la branche principal au côté d’un père renégat et dépeint comme un raté. Certes, il avait choisi une voie plus cérébrale. Mais cela ne l’empêcha pas de faire exploser d’un unique coup l’amas solide en millier d’échardes comme si son poing s’était mué en une explosion tangible. Personne à l’horizon vu l’heure tardive, ses pas l’ayant amenés au plus loin possible de quelconque mammifère anthropomorphique.

Il exhala d’un souffle insatisfait, remonta un peu sa lipe supérieure de dédain, touché dans son amour propre. Visiblement il avait encore besoin de revoir sa technique mais contre les gens d’Iwagakure Genkû ne pouvait prendre le risque de dévoiler l'entièreté de son potentiel. Qu’on lui dise le contraire ou pas il en était persuadé. S’occuper de la bureaucratie, avoir des responsabilités autre que celles qu’il s’auto-prescrivaient ? Jamais. En tant que Genin, la vie lui paraissait parfaite au moins pour un temps et quant à la vision des autres à son sujet, il n’y apportait que l’importance dûe ; pas beaucoup.

Combien de temps il avait passé ici ? Vu l’heure avancée de la nuit, bien trop pour un être humain sensé. Face au vide sur un des plus hauts plateaux avec une vue imprenable sur l’étendue rocheuse, du chakra vert vint fluorer de sa paume. La douce chaleur procurée réchauffa un peu l’éphèbe à la crinière paille, les yeux dans le flou. Avait-il vraiment fait le bon choix en venant devenir un pion pour un système qu’il pensait destiné à l’auto-destruction ?

Après un craquement sonore issu d’un mouvement de nuque horizontal, il se releva face à l’un des autres pantins inanimés. Toujours personne à l’horizon. Il se l’était promis, il devait éviter l’affrontement direct au moins un temps. Et pourtant, il n’était pas homme à se défiler. Prendre sur soi ? La fougue de la jeunesse ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Dim 25 Nov 2018 - 23:06




TO THE GOOD OL' DAYS



« show me your limit, lil bro'. »

◐push it to the limit◐

La lune pavoisait au milieu des étoiles, pendant que la nuit tissait sa toile sur l’horizon du village d’Iwagakure no Satô. La pénombre attirait et enveloppait la ville dans sa suite nébuleuse, le froid, quant à lui, tenaillait et cisaillait tout corps qui le défiait.

Si du ciel les flocons, perles du temps, se pâmaient, l'astre des nuits voilé de souvenirs renaissait, et des échos de brume ensorcelaient ses pensées par milliers. Le Jônin s’était autorisé un repos bien mérité et demeurait esseulé, se situant dans les confins montagnards de la Roche, perché en haut d’un arbre séculaire.

Ses pupilles aux teintes automnales rivées en direction de l’immensité que représentait la cité des rocailles, zieutaient à l’instar d’un rapace la beauté lumière des quartiers commerciaux en pleine animosités. Les ambiances festives n’étant pas à proprement parler sa tasse de thé favorite mais il continuait d’observer du haut de son perchoir, les habitants en proie aux festivités printanières.

Ses yeux s’étaient détournés pour aller se déposer sur les plateformes, à première vue, vidées de tout présences. L’endroit parfait pour décompresser et tester les limites de son enveloppe charnel en lui faisant subir des entraînements nocturnes au quotidien.

Descendant à vive allure de l’arbuste, il se dirigea à pas de loup en direction de l’un de ses coins favoris, son insociabilité le contraignant à prendre divers chemins et ruelles étroites. Le Yaoguai contourna et évita les réjouissances, ceci lui rappelant vaguement les danses du feu de ses semblables sauvages.

En arrivant à destination, il aperçut une silhouette familière, son odeur ne laissait plus aucun doute à l’autochtone qui reniflait l’air d’un rictus avant d’apprendre qu’il s’agissait de son cadet. Genkû qui s’adonnait à la même activité nuiteuse que son aîné - Se rapprochant lentement, il alerta le Genin de sa présence après avoir marché sur une brindille, celle-ci craquelant sous la plante de ses pieds nus.

« Je reconnais bien là, le sang bestial qui coule dans nos veines à travers ta fougue Genkû. » Lançait Senkû sourire aux lèvres.

L’aîné Yaoguaï s’était approché à distance respectable, haussant légèrement la voix afin que son interlocuteur puisse entendre ses dires.

« Que dirais-tu de dépenser cette énergie avec moi ? Ça fait un moment que nous nous sommes pas entraînés ensembles. » Ajouta le chasseur de bêtes.

Le Yasei se tenait droit sur ses jambes, ses bras croisés et son expression faciale dénotait une certaine jubilation à l’idée d’entrevoir les capacités de son petit frère. Il savait pertinemment que celui-ci ne bénéficiait pas de la même constitution et de l’hidden qui définissait les plus grands guerriers du clan. Néanmoins, le patriarche du Sazori était certain que Genkû n’avait probablement rien à leur envier, son ingéniosité allant bien au delà du commun des mortels.





_________________
禁止 - The banned one
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Lun 26 Nov 2018 - 22:07

« crescent moon »






Le bruit suffit à le sortir de son incandescente torpeur et d’un regard il comprit à cette silhouette que l’intrus n’était autre que son aîné qui partageait en plus de la filiation d’autres instincts primaires. Ce plateau les avait réunis par un hasard presque providentiel et ce n’était pas pour lui déplaire.

Ohayô Senkû. Je vois que tu es resté le même loup solitaire, même dans cette meute. ” tout en faisant craquer sa nuque, il essuya d’un revers de main la transpiration accumulée les heures précédentes et s’orienta vers son supérieur et frère de sang. Il disposait tout deux des même peintures guerrières sur le faciès mais le plus âgé possédait une crinière aux teintes nocturnes, là où le cadet lui était auréolé de longues mèches flavescentes. Beaucoup de différences mais aussi de points communs. Il ne fallut pas longtemps au Jônin pour s’immiscer dans l’entraînement de routine et lui faire une offre.

Effectivement, cela remonte à loin. Tu te souviens l’énorme gorille de notre première incursion à Hayashi et ce que tu m’avais appris ce jour-là ? Je serais d’avis que tu m’exerces à quelque chose que j’ignore encore une fois. Avec un peu de chance, ce que tu m’apprendras pourrait bien être utile quand les vieillards viendront te demander des comptes ! kekeke ” D’un rire cristallin, ses yeux se plissèrent et l’ambré des pupilles scintilla dans la nuit. Au loin, les villageois hurlaient et vocifèraient des chants paillards.

D’un mouvement de sa cuisse droite, il fit glisser son talon sur la pierre du terrain et positionna ses bras de façon à couvrir son menton et ses côtes. Senkû n’avait pas idée à quel point le gamin avait muté pour devenir à part entière un artiste martial d’un genre tout à fait autre. Là où Senkû libérait un torrent de chakra à travers son corps, lui se contentait de le condenser. L’un était le marteau, l’autre le scalpel. Bientôt, il pourrait montrer son éventail à son frangin. Pour l’heure, il voulait apprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Dim 27 Jan 2019 - 1:30
Le labeur d’une journée harassante s’évaporait lentement sous le crépitement d’une lanterne rustique, sublimée par la noirceur d’un paysage fugace. Ce halo luminescent s’étendait autour de plusieurs silhouettes chancelantes aux grès de plaisanteries salaces voir coquines, parmi lesquelles figurait notre artisan d’ébène. Lui seul semblait garder un fond de sérieux parmi le petit comité de partenaires commerciaux réunis à l’occasion, avec comme guide un Shinobi d’Iwa obligé de s’accommoder à ces manières assez rustres dans le but de mener sa mission vers un succès notable. Une requête formulée spécialement pour cette foire spéciale où convergeaient plusieurs fois par an de nombreux protagonistes de la sphère marchande, qu’aucun d’eux ne raterait pour rien au monde. La rémunération pécuniaire pour ce genre de service VIP s’avérait dérisoire, de quoi se donner des luxes de détentes après le travail.

Abuto se laissait volontiers bercer par les explications relativement barbantes de son escorte, les pupilles rivées par intermittences sur son cahier de note. Un petit bijou dont les pages teintés de sépia revêtait des allures flamboyantes sous la houle de cet éclairage fébrile maintenu par son voisin de marche. Malgré le brouhaha et les gloussements de jeunes courtisanes empruntées l’espace d’une soirée, l’hérité Midora s’évertuait à glaner de maigres informations capables de corroborer avec les croquis parsemant son calepin, telle des dessins d’artistes. Il ne s’agissait plus de jouer la comédie, d’user de conventions ou d’inepties si détesté par sa personne. Le temps était venu de rentrer dans le vif du sujet, son véritable business. D'après les informations recueillies par ses équipes, plusieurs ninjas de grandes renommées siégeaient à Iwa, chacun d’eux impliquant un intérêt inestimable pour leurs recherches en développement. Tomber sur l’un d’entre eux, le rencontrer, voilà le but.

En ce sens, la petite assemblée bifurqua vers les hauts plateaux sur les conseils avisés de l’homme d’affaire, prétextant une suite mémorable en compagnie de ces demoiselles, histoire de leur exposer deux trois talents de ninja – Pour peu qu’ils fussent capables de lancer correctement des Shurikens – et gonfler artificiellement leur ego. Son bras dût à contre cœur illustrer ses propos en saisissant avec poigne l’une de ces donzelles, couplé à un rire gras, trahi d'un regard furtif en direction de son assistant. Celui-ci n’eu d’autre choix que d’acquiescer et poursuive la tracte d’une mini caravane sur roulette, complice de ce plan ingénieux. Le projet ne devait pas être dissimulé aux autorités d’Iwa non, bien au contraire … Juste à ses concurrents étalés sur le même secteur d’activité, raison pour laquelle nul n’opérait ouvertement. Les fruits de sa patiente allaient payer, au moins.

« Stop. Hmm … Il semblerait que nous ne soyons pas les premiers. Vous les connaissez ? »

Deux individus se toisaient étrangement au centre de leur prochaine destination, décochant par la même occasion un sourire victorieux sur le visage d’Abuto, comblé dans ses espérances. Le reste de la troupe semblait par contre se rétracter, quelque peu rebuté par le formalisme d’une telle rencontre. Pas le choix, c’était encore à lui d’improviser, d’oser et prendre les devants. Une fois ses sources d'informations confirmées, la foule - de nom, uniquement – se vit obliger d'accepter de demeurer en tant que spectateur tant l’éloquence de l’artisanat imposait son sens du défi, du risque. Il prit les devants, accompagné du Genin sensé lui faire visiter le village et s'avança lentement vers les deux combattant. La distance devenait suffisante pour ne pas directement interagir avec les spectateurs, hors cris et exclamations dédié à cette cause. Cela valait mieux, pour pouvoir changer de ton.

« Désolé de vous interrompre ... C'est pour une missi ... » La délicatesse d'Iwari, le fameux Genin était compréhensible. Le procédé s'avérait plutôt saugrenu, ce pourquoi Abuto pris la parole brutalement, l'intonation imbibée de sa détermination. « Rien avoir avec sa mission, c'est de mon initiative. J'ai une requête pour vous, Senku de la Faune. »

Senku de la Faune, un nom qui dans sa formulation présente sonna davantage comme un titre, un statut lié à sa réputation qu'un acte de familiarité. Créer la surprise, interloquer, retenir son attention. Des moyens, il n'en disposait pas énormément, surtout avec ces macaques postés au loin, à les observer.

« Ne faites pas attention à ces singes, derrière. » [...] « Je ne veux pas vous faire perdre votre temps, mais si vous acceptez, cela rendra votre entrainement plus intéressant. Et, comme divertissement, je vous demanderai d'essayer quelques-uns de vos coups, sur moi, sur une de mes conceptions. »

La proposition finale décocha un élan de sueur chez le ninja novice. Il y avait de quoi ne pas le prendre au sérieux, pourtant, la lueur au fond de ses iris indiquait tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t5433-mugirawa-abuto-doesn-t-make-sense-but-it-makes-money-termine http://www.ascentofshinobi.com/t5799-mugirawa-abuto-carnet-de-route#47092

Mar 29 Jan 2019 - 13:45




TO THE GOOD OL' DAYS



« Once upon a time. »

to the good ol' days

Le vent fraîchissait, l’astre lunaire dans sa timidité perpétuelle, dévoilait à l’horizon, son croissant de sphère. L'artiste martial zieutait du coin des yeux les alentours de cet air neutre qui le représentait tant, faisant toujours face au pré-adulte muni de pupilles d’onyx. Et en dépit de toutes ces années de séparation, Genkû démontrait une qualité d’éminent observateur. Il connaissait toujours autant son aîné, constatant le côté insociable du brun ténébreux, un trait de personnalité omniprésent chez le Yaoguaï balafré. Le Jônin se contentait de répliquer d’un simple demi-rictus, tout en fermant délicatement ses paupières un bref instant avant de lentement les rouvrir suite à la seconde prise de parole de son cadet.

« Kukuku.. sacré Wukong, il nous aura donné du fil à retordre celui-là. * il prend un air réfléchi* Maintenant que tu le dis, je pourrais en effet t’enseigner un ou deux trucs plutôt utiles qui pourront te servir. » Rétorquait le virtuose du poing en pleine remémoration d'un passé lointain.

Le Koretsu vit le jeune homme à la chevelure flavescente prendre une position défensive, il s’était visiblement préparer à un assaut probable et inopiné de son opposant fraternel. Perspicace le môme. Un bref sourire du coin fut esquisser de la part de Senkû qui, soudainement fut alerté par la sonorité d’une voix enfantine.

Déviant sa tête sur le côté, dévisagea l’air interrogateur un sourcil haussé les inquisiteurs venus troublés son entraînement nuiteux. Détail capital, le plus âgé l’avait appelé par son sobriquet, un hétéronyme octroyer de par les habitants de l’ancienne Rokkushu.

« Qui..qui êtes-vous ? » Demandait le patriarche de la faction ombrageuse de la pierre.

Le sauvageon examinait les nouveaux arrivants, il remarqua la présence du bandeau ornementé de l’insigne militaire chez le plus jeune, un Genin sans doute. Quant au brun qui se tenait devant lui et qui quémendait, il n’avait point l’air d’un shinobi, du moins en apparence puisque le symbole rocailleux ne s’affichait point chez ce dernier. Néanmoins, quelque chose en lui intriguait le natif des contrées forestières, en effet, chez cet homme transpirait une certaine bestialité familière et singulière, son odeur fétide lui rappelait celle d’un certain Deku. Un bref regard adressé à son sang avant de croiser à nouveaux les prunelles flamboyantes de son nouvel interlocuteur.

« Hmm.. Ta proposition m’a l’air intéressante. Dis-moi en plus sur ces conceptions et peut-être que j'accéderais à ta requête. Bien-sûr, je n'accepterais que si mon frère ici présent, puisse y participer lui aussi. » Ajouta le primitif facétieux.

Un tantinet intrigué de par l’offre audacieuse de l’émetteur qui de fait, semblait être un individu d’importance au vu du cortège qui se tenait au second plan derrière lui. La réputation de l’ostrogoth le précédait et il était chose rare que de pouvoir l’approcher tant il s’affichait farouche. De plus, sa nature de compétiteur l'efforçait à relever les défis venant même de la part d'individus lui étant totalement inconnus.




_________________
禁止 - The banned one
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

To the good ol' days ▬ LIBRE

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: