Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 18:15

Maladie annonciatrice

Contexte et situation

Les forces de sécurité d'un petit village du pays de Tsuchi no Kuni, des centaines d'âmes tout au plus, signalèrent alors un fait étrange depuis peu. En effet, on pouvait signaler une maladie qui avait provoqué déjà de morts et des problèmes plus ou moins grave chez une partie de la population. C’était pourtant en général un petit village très calme, connu davantage pour les paysages pittoresques. Il ne se passait pourtant généralement pas grand-chose de palpitant, mais maintenant le doute y était. D’où provenait cette maladie ? Comment pouvait-elle être contagieuse ? Comment la combattre ?

Le village était composé d’une route principale où se creusaient alors deux quartiers. La plupart de boutiques, nécessitées, lieux de boissons et de vie se trouvaient le long de cette route principale appelée la voie du paradis. Une petite rivière coulait le long de cette route, où plusieurs petits ponts permettaient de se rendre dans le quartier nord. Il n’y avait pas de fortification, bien évidemment, et seule une maison en pierre qui faisait office de caserne pour la milice locale fournissait le seul endroit des autorités. Il y avait deux médecins dans la petite ville, mais ils semblaient être bien dépassés par les évènements.

Ce fut alors par un matin sec et nimbé de mystères que les autorités locales demandèrent de l’aide à qui pouvaient bien les aider. Ce n’était pas un village très riche, ce ne serait sans doute pas pour l’argent qu’ils seraient aidés, mais plutôt pour soutenir son prochain en ces temps troublés.


Règles et informations

  • Cette alerte est de type Prisonnier, consultez l'événement global pour en savoir plus.

  • Cette alerte se déroule en printemps de l'année 203.

  • Cette alerte est de rang inconnu.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un Event, une Intrigue, un Exploit ou une mission officielle ou contrat. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est inconnu. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com
Hyûga Toph
Hyûga Toph

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 18:30
Toph était à l'Académie en train de lire des annonces de missions quand un messager arriva et demanda de l'aide.

Il venait de loin et était essoufflé, le pauvre.

Un petit village semblait victime d'une étrange maladie. L'évènement n'était pas rare en général. Les épisodes de rhumes ou de grippes existaient dans tout le Yukan. Mais cela... était différent. Les symptômes ne correspondaient en rien, c'était nettement plus grave. Il y avait déjà des morts. Et le plus dangereux était le taux alarmant de contamination. Tout ceci était un cocktail explosif. Dangereux. Quand Toph lu la demande de mission, son sang ne fit qu'un tour.

Je pars tout de suite.

Elle prépara ses affaires. De quoi manger. De quoi boire. Un masque et un foulard au cas où la contamination se ferait par voie aérienne. Elle n'était peut-être pas la plus adaptée pour ce genre de mission en générale. Elle ne s'y connaissait pas en médecine, ou très peu.

Cependant...

Toph n'était pas seule, évidemment. Elle serait accompagnée. Mais ce phénomène était étrange et l'intriguait. Après, si elle n'avait pas de compétence en médecine, ses capacités sensorielles pourraient être utiles si, comme le pensait, l'origine de cette maladie n'était pas accidentelle, mais artificielle. Les mains de quelqu'un dirigeaient tout ceci.

Elle en aurait le coeur net. Elle agirait, et serait les yeux de l'opération. Elle arriva aux portes de la ville, attendant les autres membres de l'expédition en affutant un de ses kunais. Elle aperçut au loin une silhouette vaguement familière. Le petit frère de Senku ? C'était possible. Son sensei l'avait prévenu que son frère serait bientôt de passage, et l'air de famille était indéniable. Elle se mit à le suivre, mais le bougre avait un peu d'avance. Alors elle lui hurla dessus avec toute la subtilité qui la caractérisait.

HE, reviens gamin ! Ne pars pas sans ton équipe !

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Toph1_1


Dernière édition par Hyûga Toph le Sam 24 Nov 2018 - 18:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 18:32
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »





Si les journées se ressemblaient souvent, alors il n’avait de cesse que d’essayer de les éguayer de la meilleure façon possible. Parfois en écoutant les conversations d’adultes non-destinées à ses oreilles, parfois en s’entraînant mais la majorité du temps, en expérimentant. Son appartement était devenu un vrai petit laboratoire de fortune et il ne faudrait pas longtemps avant que les voisins appellent les services d’hygiène pour ces odeurs étranges émanant de ses fenêtres. Ce jour-là, il se contentait de vadrouiller dans les quartiers où siégeait tableau des missions et autres Jônin revenus de mission. C’est pendant ce laps de temps qu’il entendit un paysan converser avec un gradé lui expliquant bonnement et simplement qu’un mal étrange rongeait les habitants sans que les médecins sur place n’y puisse rien. Un éclat apparut dans le regard ambré du protagoniste mimant d’écrire. Il se mit toutefois à véritablement rédigé quand l’habitant aux pairs atteints par la mystérieuse contagion déclara précisément où se trouvait son hameau.

Ni une ni deux, en ayant entendu assez, il accourut chez lui et se mit à préparer ses affaires, prenant assez de matériel pour récolter un échantillon de ce mal. Le plus véhément des virus pouvait constituer la souche d’une panacée encore jamais vue. Oh, il réfléchissait et savait que possiblement cela l’obligerait à user de ses aptitudes. Mais l’occasion était trop belle. Simple Genin, il allait tout d’abord devoir sortir de Iwagakure no Satô, et ce sans provoquer de trop graves répercussions sur sa personne. C’est à ce moment-là que ses yeux brillèrent d’une lueur tout bonnement maléfique. Arrachant de son bloc-note une feuille vierge après avoir soigneusement préparé son paquetage, il reproduisit l’écriture de son aîné. Maintenant qu’il faisait plus ou moins partie de l’équipe sept, en qualité de senseï, Senkû pouvait attribuer diverses tâches à son moi du passé. Et il venait de le faire, inconsciemment. Arrivé aux portes en quatre bonds, il tendit le papier aux autorités régentes et sans attendre quoi que ce soit significatif d’une réponse, s’engouffra à l’air libre à une vitesse qui trahissait l’excitation.

Il fut cependant rattrapé par une voix féminine qui lui sommait -en lui manquant de respect- d'attendre son équipe. Une Hyûga, visiblement. Interrompant sa course, il bondit agilement à ses côtés et pencha la tête assez surpris. Elle n'avait pas l'air plus vieille, et même plus jeune. " Mon équipe ? Ah oui... On m'a dit, oui. Quelle tête en l'air. " Visiblement il semblait dans la légalité alors il joua le jeu, la lorgnant de bas en haut. " Tu sembles trop jeune pour m'appeler gamin. Un Henge particulièrement réussi ou de l'impertinence ? " Sans attendre la réponse, il s'érigea tel statue de chair près de Iwagakure.



_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger


Dernière édition par Yaoguaï Genkū le Sam 24 Nov 2018 - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 18:44





Maladie annonciatrice



Shin se dirigea vers le lieu de rendez-vous où il se devait de rejoindre les autres shinobi de la roche convoqué. Il soupira un peu en faisant légèrement craqué ses articulations, tout de même content de pouvoir bouger un peu et faire quelque chose de sa journée autre que des missions débiles tel qu’accompagné une grand-mère, sauver un chat coincé etc… M’enfin, de l’argent, c’est toujours bon à prendre non ? Il s’arrêta donc en court de route, vérifiant qu’il avait bien tout le nécessaire sur lui avant de soupirer de nouveau, faisant finalement demi-tour pour aller chercher ses sceaux et revenir sur les lieux, calmement.

Il rejoignit alors une figure bien connue, Hyuga Toph, la.. Et bien la Hyuga ! Il la salua alors et salua par la même occasion l’inconnu dans le lot, avant de les rejoindre, regardant Toph calmement.

- Tu peux me faire un rapide briefing ? J'ai compris qu’il y avait une histoire de maladie etc, mais je t’avoue que dans la hâte je n’ai pas lût tout l’ordre de mission, je l’ai lu en diagonal si on peut dire… Jpeut mettre les morts en quarantaine sans avoir besoin de risquer de contaminer d’autres gens à la limite.


Bon, il pouvait aussi servir si jamais c’était une histoire de poison, mais il préférait ne pas trop s’avancer en supposition. Pour le moment, il devrait avoir confiance aux capacités de ses collègues, même si pour le coup la seule personne dont il savait quoi que ce soit, était la baffeuse. Il s’étira calmement, croisant par la suite les bras en attendant une réponse, aussi simple soit elle, de la part de la jeune Hyuga, ou de l’autre personne avec eux, ce n’était pas vraiment important de toute façon tant qu’on lui répondait. Enfin, c’était quand même sympathique de faire la mission avec quelqu’un de connu, plutôt qu’avec des random. Non pas que cela le dérangeait vraiment, mais bon. Ça lui ferait gagner du temps, et il pouvait déjà envisager certaines stratégies. Maintenant qu’il y pensait, il y avait contagion certes, mais un poison aussi peut contaminé les gens, et parfois même se faire passer pour une maladie.. Qui sait peut-être qu’il serait bien plus utile que prévu.

Son corps se tendit un peu en imaginant ça. Un poison indiquerait une attaque d’un ennemi externe, donc un vrai problème bien plus important qu’une simple contamination à grande échelle, mais une véritable attaque, possiblement même d’origine terroriste. Tout ça n’annonçait rien de bon, mais les chances pour que ce ne soit pas une maladie était minimum… Cela dit, il se souvenait de l’époque ou pour diminuer les effectifs ennemis, ils avaient volontairement contaminés leurs réserves de nourriture et d’eau d’une maladie mortelle…





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 19:06
La silhouette revint au pas de cours pendant qu'une autre approchait. Une silhouette que Toph connaissait bien, surtout avec de tels cheveux argentés. Il n'y avait guère qu'une Kirijin qui pouvait se targuer d'une pareil parure. Genku semblait être pressé de partir mais il était rapide et agile... comme de nombreux membres de sa tribu. Sa façon d'être était assez semblable par bien des aspects à Senku. Il traitait Toph d'insolente. Il avait raison.

Elle eut juste un sourire carnassier aux lèvres.

De loin t'étais plus petit, bizarre non ? Moi c'est Toph Hyûga. Je pense que tu connais mon sensei Senku.

Elle pointa son pouce en direction du nécromancien. Shin arriva et les saluèrent avant de les regarder calmement et de poser une question. Il était important de lui répondre, mais avant tout, Toph devait faire quelque chose d'autres.

Lui, c'est Shin-san. C'est un nécromancien, mais il est cool.

Toph n'oublia évidemment pas la question de Shin, mais les introductions c'était important pour un travail d'équipe efficace. Elle se tourna vers le nécromancien et le salua avec respect avant de lui répondre assez rapidement et de faire un topo de ce qu'elle savait.

Pour résumer la situation, un petit village souffre d'une mystérieuse maladie. Il y a déjà des morts, et beaucoup de complications. Une épidémie, cela arrive. Une épidémie à haut taux de contamination et potentiellement mortel ? C'est plus rare et intriguant. Dans le contexte actuel, je pense qu'on peut raisonnablement craindre l'implication de quelqu'un derrière. Il faudra enquête en même temps que solutionner la situation. Mes compétences sont plus orientés autours du combat, mais je dispose d'un doujutsu utile pour l'espionnage et mon doton me permet de faire des murs facilement... S'il faut établir une quarantaine, par exemple.

Cela dépendrait de l'ampleur de l'épidémie et de son caractère dangereux, évidemment. Mais il était indéniable qu'il s'agissait là d'une solution éventuelle pour éviter que tout Tsuchi ne soit contaminé. Après, il faudrait qu'un médecin se penche sur le problème. Ou quelqu'un qui s'y connaissait en mort et en cadavre. Dans les deux cas, leur équipe serait bien équilibrée, mais cela Toph l'ignorait encore. Pour le savoir, il lui fallait un peu plus d'information sur l'énigmatique frère de Senku.

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 19:35
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »






Sans réellement donner de réponse physique à Toph et sa prose qui se voulait taquine, il salua d’une rapide inclinaison de tête l’arrivant que l’autre participante nomma Shin. Genkû écouta ensuite ce qu’avait à dire la demoiselle sur la situation, bien qu’il avait été assez malin pour en apprendre assez de son côté. Sans surprises, rien de neuf ne sortit de son petit speech et toujours aussi silencieux et stoïque, il en apprit tout de même un peu sur les capacités de la Hyûga et celles de Shin. La nécromancie restait un domaine assez obscur bien que grandement intéressant, quant à la capacité spéciale du clan de la partenaire aux yeux opalins, il en savait assez.

Je suis Yaoguaï Genkû ; assez polyvalent en ce qui concerne le combat et en tant qu’eisei-nin, je suis préparé à contrer le genre de problèmes devant lequel nous nous trouvons. ” Fidèle à lui-même quitte à peut-être mettre en péril le reste de la mission, il passa sous silence les autres capacités pourtant nombreuses dont il était pourvu. Ils savaient qu’il pouvait combattre au corps-à-corps comme à distance et qu’il pratiquait l’Irou. À eux d’en tirer les conclusions qu’ils voulaient. Après tout, ils étaient des étrangers et il n’avait pas la fibre patriote.

Nous devrions y aller, nous aurons tout le temps pour les bavardages en route. ” Sans continuer plus en profondeur, le Yaoguaï ouvrit la marche vers l’étendue désertique et rocheuse entourant les fondations du village caché, invitant ses camarades de fortune à le suivre. Déjà, il supposait et élaborait les bases d’un plan possiblement viable, l’oreille tendu vers la faune et la flore autant que vers les deux autres ninjas.

Il n'avait plus de doute quant à l'identité de la seconde participante. Selon les propos de son aîné et les siens, elle était le poulain prometteur avec qui il allait devoir avancer dans l'équipe Hachiman. Autant rendre cette alerte de peste potentielle utile et en apprendre plus. Il n'allait pas se gêner pour décortiquer chacun de ses jutsus et en tirer les meilleures opportunités de les combiner aux siens, dans son intérêt de prime abord, histoire d'en montrer le moins possible. Shin aussi s’avérerait une source exceptionnelle. Sa capacité était-elle un Kekkei Genkai ou un Hidden ? Pouvait-il lui usurper quelques arcanes ? Sa première vraie journée de shinobi à Iwagakure le rendait tout feu tout flamme.








Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 24 Nov 2018 - 19:49





Maladie annonciatrice



Shin écouta Toph calmement, hochant la tête à ses dires, il se gratta le menton, réfléchissant un peu. Il pouvait avoir une certaine utilité dans cette mission, et les murs imposants de la Hyuga pouvaient être plus qu’utile en cas de soucis. Il regarda alors la femme et repris la parole, d’un calme effrayant vu ce qu’il s’apprêtait à dire.

- A l’époque il nous arrivait d’empoisonner volontairement un village pour réduire la résistance en vue d’une invasion… Donc si ça ne va pas, on peut juste enfermer le village avec tes murs, et tous les bruler. Le feu détruira la maladie et les corps contaminés.

Il hocha calmement la tête pour appuyer ses dires, après tout, c’était probablement la solution la plus simple, mais pas forcément la bonne. Après tout, peut-être que ce petit hameau n’était qu’un coup d’essai pour une contamination à plus grande échelle… Il soupira un peu en pleine réflexion.

- L’idéal serait de trouver le fautif de cette contamination, je pourrais soutirer les informations en… Hmm.. Si j’ai le matos nécessaire, peut-être dix minutes. Le fait qu’on est un médecin me sera utile, il pourra éviter qu’il ne meure trop facilement durant l’interrogatoire. Je veux dire la torture n’est pas une science exacte… Il arrive parfois que la cible meurt sous la douleur avant de donner les infos.

Il plongea alors les mains dans les poches de son pantalon. Il fallait déjà rejoindre les lieux de toute façon, ce qui prendrait probablement un certain temps, à moins de prendre des montures, ce qui leurs ferait épargner un certain temps, possiblement. Rien n’était sûr de toute façon. Enfin, il fallait surtout espérait que la quarantaine temporaire sûrement mise en place serait suffisante le temps pour le petit groupe d’arriver. Il était bien conscient d’être un peu extrême, mais bon, il valait mieux sacrifier la vie d’une centaine de personne pour en sauver des millions d’autres. Le change était plus que rentable, et puis, les Daimyos seraient très certainement d’accord avec ça. Mieux vaut bruler un village et ses habitants, que condamner tout le pays, n’est-ce pas ? Enfin, c’était son point de vue personnel, donc rien ne garantissait un partage de cette opinion, encore plus de ses camarades. Bien sûr, si de meilleures solutions s’offraient à eux, il accepterait volontiers de tester ce plan si il a plus de cinquante pourcent de chance de réussite. Moins, ce serait trop risquer.

Il se contenta alors d’attendre la suite des évènements, comme des ordres plus précis, ou bien encore une mise à jours de dernière minute sur la mission, voir même avec de la chance l’arrestation du coupable, laissant donc à Shin le loisir de le torturer sans avoir besoin de s’embêter à le capturer vivant.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Dim 25 Nov 2018 - 11:27
Plein de mystères et de questions, ce fut dans une sorte de brouillard d’interrogation que le petit groupe de genins se mit en route en direction du petit village. On pouvait se demander si l’un des trois allait finir par prendre le commandement, ou s’ils allaient réussir à travailler en bonne intelligence. Quoi qu’il en soit, les autorités du village d’Iwa avaient réussi à former une équipe parfaitement adéquate à la situation. Si jamais le petit village était incapable de payer une mission, la situation était suffisamment grave pour que le village caché de Tsuchi no Kuni investisse eux-mêmes dans une mission improvisée. Est-ce que le choix de n'envoyer que des genins était un choix ? Après tout, se jeter à corps perdu vers un village potentiellement contaminé n’était peut-être pas très sûr.

Si le voyage dura quelques heures et ce sans aucun heurt dans une sorte de monotonie hypnotisante où seul le paysage évoluait sous les yeux des combattants de la roche, L'arrivée aux abords du charmant petit village fut tout de même particulière. La seule route venant du Nord menant à ce village longeait la rivière depuis une bonne demi-heure. Les genins découvrirent alors des panneaux assez équivoques plantés au beau milieu avec des crânes et des symboles de dangers bactériologiques, que personne ne devait pouvoir manquer. À peine une centaine de mètres plus loin, il y avait trois hommes tous habillés de blanc avec des masques caractéristiques du mauvais goût, mais aussi pour se protéger de maladie armée de grandes lances dont les pointes ne finissaient en sorte de croix. Ils portaient tous le même symbole dans le dos, celle de la milice locale. La situation semblait tendue, car ils avaient les armes pointées vers un couple qui espérait visiblement partir du village, dont l’homme cherchait à pousser un chariot avec quelques affaires attachées dessus et la femme avait un jeune enfant contre elle, qui devait avoir cinq ou six ans.

– Vous ne pouvez pas sortir du village, c’est trop dangereux ! On ne peut pas risquer de contaminer la région ! Rentrez chez vous !

– Pitié ! Nous avons un enfant, on ne peut pas rester là ! J’ai … j’ai un peu d’argent …

Echangea alors un garde avec le père de famille, qui faisait mine de chercher sa bourse afin de corrompre le milicien. Peu de temps après, un autre des miliciens remarqua la présence des trois et il les héla en faisant de grands signes.

– La zone est contaminée ! Ne venez pas ! Retournez chez vous ou vous serez coincé ici !
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Dim 25 Nov 2018 - 15:27
Toph acquiesça à la description de Genku de ses capacités. Un eisenin. S'il était ne serait-ce qu'un poil comme son frère, il devait être bon en taijutsu, avec des capacités pour neutraliser rapidement quelqu'un ou le soigner. Il n'avait pas précisé son élément affinitaire. En fait, il n'avait pas précisé grand chose. Cela n'était pas grave. C'était une bonne première introduction. La genin avait déjà fait un entrainement avec Shin et connaissait ses compétences. Le groupe se mit en marche pour rapidement arriver au lieu de la catastrophe - ou attaque biologique.

Ils virent des miliciens qui bloquaient le chemin ainsi qu'un couple. Si elle ne se trompait pas, il s'agissait d'une tentative de corruption en cours. Un milicien les aperçut et Toph prit les devants pour présenter le groupe et expliquer la raison de leur venue, tout en pointant du doigt le bandeau ninja qu'elle portait en serre-tête.

Nous sommes dépêché par Iwa pour vous aider. Je me nomme Toph. Quelle est la situation ? Je vois qu'une quarantaine a été mise en place ?

Toph sortit le foulard qu'elle avait préparée et se l'attacha autours de la bouche et du nez. S'il s'agissait d'une maladie transmissible par voix orale, cela serait une petite protection. Et vu les équipements des miliciens, cela n'avait pas été exclu. Elle se tourna vers la jeune femme qui essayait de corrompre le milicien et se décida d'intervenir.

Désolé, madame. Si une quarantaine est mise en place, c'est pour une bonne raison. Si vous êtes contaminée, vous risquer de propager la maladie. C'est dur, ce n'est pas de votre faute, c'est injuste que cela tombe sur vous, mais c'est votre devoir de suivre les règles mises en place pour le bien de tous. Ne vous inquiétez pas, nous allons aider à résoudre le problème.

Toph jeta également un oeil au milicien qui ne semblait pas totalement contre accepter un pot-de-vin. Elle espérait que ce regard soit suffisamment sombre pour qu'il n'ait pas envie de recommencer tout de suite. Enfin, sombre... elle avait le byakugan. Mais l'homme reconnaitrait peut-être le doujutsu. Cela pourrait suffire comme intimidation... peut-être ?

Elle laissa ses deux compagnons le soin de discuter jargon technique et récolter des informations sur la situation. Ils étaient tout deux nettement plus qualifiés qu'elle.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Dim 25 Nov 2018 - 16:49
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »






Le chemin fut rapide, du moins il le sembla à Genkû tant il était perdu dans ses pensées. Bientôt ils serpentèrent près d’une rivière et le Genin fraîchement promu se pencha près du fleuve pour en examiner le liquide qui semblait à première vue normal. Sans le respirer ni entrer en contact avec lui, il sortit une fiole de sa besace dorsale et en emporta un échantillon. Peut-être que l’épidémie se propageait via ce moyen. Il aurait le temps de mener son examen plus tard, car pour l’heure une scène désuète se présenta aux abords du hameau. Déjà pourvu d’un simili de masque chirurgical recouvert par un bandana humidifié avec l’eau de sa gourde, confectionné avec du tissu épais emmené pour l’occasion, il s’approcha avec ses compagnons, bien qu’un peu en retrait. Il laissa la représentante du beau sexe s’exprimer et les présenter comme shinobis d’Iwa, analysant le couple et son enfant. Aucun d’eux ne semblaient souffrir de quelque symptômes de maladies connues et Genkû en connaissait énormément.

On les somma de reculer et quelque chose tiqua chez l’adolescent. Pourquoi les renverraient-ils chez eux ? Ils étaient en premier lieu les personnes ayant fait appels à Iwagakure no Satô. Peut-être ne les avaient-ils pas reconnus en tant que ninja. Ou peut-être était-ce un pion avancé sur un échiquier plus grand, une partie d’échec à laquelle ils jouaient sans connaître vraiment les règles. Soit, c’était son tour et il commença à avancer ses propres pièces avec dépit. Il ne trouva rien à redire à l’ordre de Toph.

S’éclaircissant la gorge pour être entendu même à cette distance, il entonna. “ Soka. Nous avons besoin de toutes les informations que vous pourrez nous fournir. Quand est-ce que cela a commencé ? L’agent pathogène a-t-il été repéré ? Son moyen de propagation est-il connu ? Combien de victimes a-t-il fait ? Quels sont les symptômes et un de vous est-il qualifié pour que nous puissions converser sur ce fléau et ses spécificités ? Aucun de vous n’est infecté ? ” Tout en gantant ses mains de cuir d’ours finement taillé, il sortit carnet et crayon, prêt à noter le compte-rendu des individus masqués. “ Je suis Genkû. Qu’en est-il de vous, messieurs ? Êtes-vous des shinobis ou de simples civils consciencieux ? ” Il braqua ensuite ses yeux dans ceux de Toph, les baissant subitement sur ce qu'il avait inscrit, puis les releva encore. Si elle avait un quotient intellectuel supérieur à celui d'une petite cuillère, ses dons naturels lui permettraient aisément de voir ce qu'il avait inscrit.

Spoiler:
 

Un peu paranoïaque, il se mit à analyser les flux de chakra de ses camarades afin d’être sûr qu’aucun chakra insidieux ne commençait à les contaminer.









Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Lun 26 Nov 2018 - 10:19





Maladie annonciatrice



Le nécromancien regarda Toph et son collègue, calmement avant de soupirer. Ils avaient eût de la chance qu’ils es pût intercepter une fuite à temps, mais c’était problématique. En effet, ailleurs dans le village, il y avait sûrement d’autres points d’accès non surveillé qui ne saurait tarder à être découverts. Il regarda alors la Hyuga puis l’interpellant, décidant de prendre les choses en mains vu qu’il était potentiellement la personne avec le plus d’expérience militaire du lot.

- Toph, érige une muraille autour du village avec ton doton, on doit empêcher que ça se repende hors d’ici. Genkû, toi essaie de déterminé à quoi on a affaire exactement. Est-ce que c’est un virus naturelle, ou bien créé de la main de l’homme. Est-ce que c’est un poison, ce genre de chose. Utilisez vos clones si vous en avez pour entrer en contact avec les personnes contaminées et les interroger. Moi je vais m’occuper de rassembler tous les morts par la maladie et les bruler, ainsi que faire une surveillance complète du village. Si possible essayez aussi de regrouper les infectés et les enfermer loin des personnes saines, on va essayer de déterminer les différentes étapes de la maladie, et ainsi déterminé qui peut-être sauver, et qui à déjà un pied dans la tombe, ainsi qu’empêcher une propagation.


Le nécromancien déroula un rouleau et invoqua une nuée de corbeau mort, qu’il réanima via une seconde technique. Les oiseaux s’élevèrent dans le ciel et tournèrent au-dessus du village, observant le village dans les moindres recoins. L’avantage des morts, c’est qu’ils ne pouvaient pas être contaminés par une maladie, vu leurs états de mort. Une maladie à après tout besoin d’un corps vivant pour se développer, d’où l’intérêt d’utiliser des clones. D’ailleurs en parlant de clone, il en invoqua trois, qu’il envoya aux quatre coins du village afin de regrouper les différents morts de la maladie en un seul point. Ce serais plus simple pour tous les immoler par le feu et éradiquer les potentielles souches de maladie encore présentent en eux. Il valait mieux ça que se retrouver avec une propagation incontrôlé du virus. Il soupira un peu et se retourna vers ses camarades, fouillant ses poches il en sorti deux petites boules ressemblant fortement à des fumigènes.

- C’est des fumigènes que j’ai légèrement modifié. Elles feront une épaisse fumée rouge qui s’élèveras dans le ciel, donc si vous avez un problème ou besoin d’aide, jetez les par terre. Si vous trouvez qui es à l’origine de cela, car je doute que ce soit naturel, appréhendez le sans le tuer, on va avoir besoin d’un maximum d’informations. Veillez bien à ce qu’il n’est pas de capsule de poison ou autre sur lui, je n’aimerais pas qu’il se suicide durant l’interrogatoire avant de donner la moindre info. Si vous avez des questions allez-y maintenant, sinon, on se sépare et on remplit nos objectifs, rendez-vous ici dans deux heures pour faire une mise au point.




Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Lun 26 Nov 2018 - 18:37
Le milicien sembla être tout de même assez rassuré en voyant qu’Iwa avait envoyé trois ninjas pour encadrer cette histoire, car ils n'arrivaient pas vraiment à endiguer la maladie du village. Le milicien baissa alors sa lance yari pour se concentrer davantage sur le couple au cas où l'homme tenta quelque chose.

- Oui... Hmmm... En quelque sorte, nous ne sommes pas très nombreux, vous savez, et sans fortifications, je doute que l'on puisse retenir toute une ville sur place. Pour le moment, nous avons regroupé les morts dans une grande cave, pour qu'il soit au frais, l'un de nous peut vous accompagner. À notre caserne, nous avons aussi noté les maisons contaminées de la ville, sinon, nous avons essayé de positionner des gens aux points stratégiques pour empêcher un maximum de gens de partir. Nous ne sommes qu'une quinzaine, vous savez, mais nous ne sommes pas des combattants comme vous.

Dit alors un des miliciens pas très à l'aise avec la situation, il n'aimait pas du tout cela, mais par devoir, il se sentait obliger à rester.

- On a hésité à brûler les corps, mais on n'a pas eu le temps. Cela fait des jours que nous sommes sur les dents.

Cela lui faisait froid dans le dos, mais il était si heureux que des ninjas viennent, ils sauraient forcément quoi faire dans cette situation, ils étaient entraînés pour cela non.

« Mais... Nous ne sommes pas malades, nous allons très bien, je peux vous le jurer ! Pitié ... On ne peut pas laisser notre enfant ici ! »

Répondit alors la femme en tenant toujours les maigres ryôs que le couple possédait pour espérer fuir ces lieux maudits. Les miliciens devinrent comme par magie bien moins enclins à réfléchir à ces billets depuis l'arrivée des shinobis, mais cela devait être une coïncidence ! Sans aucun problème, Genkû put récupérer de l'eau de la rivière sans entrer en contact avec vu la précaution et son professionnalisme. Le couple et l'enfant semblaient en effet en parfaite santé, ils ne présentaient aucun signe visible de souci quelconque.

- Réfléchissez bien avant d'entrée, car cela ne serait pas raisonnable de vous autoriser à sortir du village tant que le problème n'est pas réglé. Nous sommes sous quarantaine après tout …

Dit alors un peu gêné un des miliciens par souci d’équité. Il était bien conscient qu’il ne pouvait pas imposer cela à des shinobis du village caché d’Iwa. Le milicien commença à se tourner dans la direction de Genkû lorsqu'il s''exprima, mais vu la montagne de questions, il ne put répondre à tout, d'autant plus qu'il ne comprenait pas tout non plus.

- Et bien, quand cela a commencé, c’est un peu flou, au début, on pensait à une maladie un peu plus virulente que les années précédentes, mais cela semble s’installer et perdurer ! Les premiers morts ont eu lieu, il y a environ quatre jours, je dirais, mais des personnes malades ou qui ne se sont pas senties très bien, environ il y a deux semaines. On doit avoir quelque chose comme une vingtaine de morts depuis peu. Ensuite, comment fonctionne cette maladie, on n'est pas sait rien, sinon on ne demanderait pas de l'aide hein … p

Dit alors le garde, ne comprenant vraiment pas tout, il était évident qu'il n'était pas un professionnel dans ce genre de truc, et c'était bien la première fois qu'ils étaient confrontés à ce type de problème.

- Vous devriez rencontrer un de nos deux médecins de campagne que nous avons. Ils ne sont sans doute pas aussi compétents que des ninjas, mais au moins ils sauront de quoi vous pouvez bien parler. Ceux qui sont malades sont isolés chez eux, et on a peint des croix rouges sur la porte.

Indiqua le garde en haussant les épaules.

- Les gars de la milice, on est juste des civiles avec des armes, et généralement, on s'occupe uniquement de quelques voies de fait, rien de bien méchant, mais là … Moi c’est Fumitaka, mais le capitaine Misao doit être à la caserne.

La ville n'était heureusement pas trop grande et étendue, mais cela devait tout de même couvrir plusieurs dizaines de kilomètres séparés en deux quartiers. Celui du Nord semblait être plus riche, de l'autre côté de la rivière, et celui au sud davantage pauvre. Rapidement, il était possible de voir via l’invocation des corbeaux qu’il y avait de nombreuses personnes mal en point, surtout dans le quartier nord, mais pas seulement. Sur les portes de certaines maisons, il y avait bien des croix rouges, et d’ailleurs, il y en avait plus dans le quartier nord que le sud visible rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Mar 27 Nov 2018 - 18:46
Genku se prépara et posa directement des questions sur le sujet. Toph prit un air sérieux et acquiesça à tout ce qu'il disait. Une façon comme une autre d'avoir l'air plus intelligente qu'elle n'était réellement. Tous les coups sont permis quand on a que quatorze ans et qu'on évolue dans un milieu d'adultes.

Et puis que Genku le demandait... Toph activa son Byakugan et observa les miliciens et la petite famille. Elle ne pensait pas spécialement voir quelque chose d'intéressant, pour être honnête. Le Byakugan était surtout un outil pour voir les tenketsus. A moins que ces miliciens soient des marionnettes secrètement, il y avait peu de chance qu'une maladie joue sur leur tenketsus.

A la requête de Shin d'enfermer le village... Toph fit un non de la tête directe. Elle prit tout de même l'un de ses fumigènes mais expliqua les raisons de son refus.

Mouais Shin... dur de faire une muraille de plusieurs kilomètres. Je suis bonne mais pas à ce point-là. Et les gens risquent de s'enfuir via la rivière. Par contre je prends ton fumigène, si on se disperse cela sera utile. Ceci dit... je ne serais pas pour cela tout de suite. Si on se divise on s'expose à des embuscades ou à louper des détails. Personnellement, je ne pense pas être d'une grande utilité dans la recherche de la maladie en premier lieu.

Les miliciens étaient des gens honnêtes... ou presque. Mais ils étaient de simples éducations. Il n'était tout simplement pas au courant de la situation. C'était fâcheux. Ils ajoutèrent également que s'ils entraient dans le village... et bien ils risquaient d'y rester en quarantaine. C'était plus que logique et Toph donna raison aux miliciens tout en montrant sa volonté inébranlable.

Je suppose qu'il faudra faire nos propres recherches. Si la maladie mets deux semaines à tuer, nous aurons deux semaines à trouver un remède pour nous-même. Cela me semble plus que jouable.

Toph réfléchit. Très fort. Mais elle n'était pas spécialiste en maladie. Ni en mort, d'ailleurs. Elle allait certainement régurgiter son repas avant la fin de la mission. Mais quelques informations lui semblaient dissonantes à l'idée qu'elle se faisait de ce genre de maladie, renforçant son hypothèse personnelle que c'était artificielle.

C'est normale que la partie riche soit plus touchée ? D'habitude c'est le contraire à Iwa. Est-ce que le quartier riche à une spécificité géographique ? Ou une diète particulière ? Il serait intéressant d'aller voir ce capitaine Misao je pense. Et sans doute d'analyser un cadavre. Avec un Kage bunshin, peut-être ? Il faudrait sans doute aussi brûler tout ça. Les corps sont vecteurs, il me semble.

Puis, elle laissa parler les gens plus intelligents qu'elle.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Mar 27 Nov 2018 - 23:17
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »






Visiblement le nécromancien se sentait l’âme d’un chef d’escouade puisque de prime abord il se mit à déblatérer des ordres. Sans sourciller il l’écouta déballer un semblant de stratégie à laquelle il n’adhérait pas entièrement. Certaines des idées n’étaient pas à jeter, mais il préféra d’abord se taire et laissa Shin finir. Il voulait tous les brûler. En soi, pas une mauvaise idée, mais sur quoi allait-il mener ses recherches ?

Maintenant, il proposa une séparation. Bien qu’il aimait travailler en solitaire, c’était tout bonnement du suicide. Pouvait-il au moins se défendre? Si un des énergumènes responsables de l’agitation n’était que la moitié d’un homme de la trempe de son père, Shin n’avait pas la moindre chance isolé et esseulé. Genkû prit tout de même la fumigène, qui pouvait s’avérer un atout précieux.

Il écouta ensuite les dires du paysan qui avait l’air assez intelligent pour communiquer mais pas pour distiller les informations et autre jargon. Qui pouvait l’en blâmer, après tout. Faisant la moue en écoutant toujours, regardant de temps à autre ses compagnons, le Genin griffonnait parfois. Moins d’une semaine, premier mort - deux semaines. Vingtaine de morts. Patient zéro potentiel, un mois ou moins. Écrivant sans jeter un oeil à ses doigts et son stylo, il leur proposa de rencontrer les médecins en poste ici. De croix rouges sur les portes. Cela ressemblait à une mauvaise pièce de théâtre où les galeux se voyaient enfermés dans des cloîtres peinturlurés.

Les gens armés se trouvaient être des quidams sans formation. Il fit mention d’un capitaine. “ Soka. Que l’un de vous emmène ce Misao à portée de voix, ainsi que ces médecins et un malade, si c’est possible. Et quelqu’un de sain. Comme leur enfant, par exemple. ” Puis il pivota juste assez pour écouter sa congénère Iwajin en lui faisant le luxe de la regarder. Il attendit, au cas où elle remarqua quelque chose grâce à sa pupille héréditaire, puis acquiesça à son propos. Quand ce fut fini, Genkû s’adressa au nécromant manieur de corbeaux.

Je suis assez d’accord avec Hyûga-kun. Tu as tes bunshins, ils suffiront à la besogne que tu décris. Si l’un d’eux pouvait rapporter une partie d’un cadavre dans un conteneur scellé, ça aiderait mes recherches. Pas besoin de me le remettre en personne, seulement de l’approcher assez. Si la demoiselle veut bien se donner la peine, j’aurais besoin de quelqu’un pendant que j’examine l’eau du fleuve ainsi que l'hypothétique morceau d’habitant de Tsuchi que tu m’apporteras. Une fois l’infection comprise, je pourrais travailler sur un remède. ” Il roula des yeux en regardant l’un de leurs interlocuteurs s’éloigner, puis sortit de sa besace un briquet, ainsi qu’un nécessaire d’analyse auxquelles il procéda sur le liquide suspect à défaut d’avoir autre chose.

Effectivement, c’est loin d’être commun. Peut-être est-ce un empoisonneur qui déteste les fortunés? Ou un hasard… ” Son esprit pragmatique lui insinua le contraire, faisant sonner faux ses propres mots. “ Une chose est sûre, évitons d’être contaminés. À moins que nous le soyons déjà.. Si c'est dans l'air, si peu de distance n'aura servit à rien. Libre à vous d’envoyer vos bunshins. S’il nous emmène leur chef et les doc’, on en saura peut-être plus.. ?

Spoiler:
 










Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Mer 28 Nov 2018 - 10:28





Maladie annonciatrice



Il soupira un peu et secoua la tête en observant Toph. Fermer tout le village n’était pas vraiment ce qu’il avait en tête, en fait, il pensait plutôt à regrouper les personnes contaminées dans un quartier du village et les enfermer. En tout cas.. Il avait déjà quelques petites idées. Il expliqua donc ce qu’il avait en tête à Toph, puis reporta son intention sur le médecin.

- Je ne pense pas que ce soit aérien. En fait, je pense plutôt que c’est dans l’eau, ou encore la nourriture. Si c’est l’eau… C’est problématique, tout le village doit être infecté à l’heure qu’il est. Si c’est la nourriture, il y a une façon simple de vérifié ça. Il suffit de voir si les gens cultivant leurs propres nourritures sont touchés par la maladie ou non. S’ils ne le sont pas, soit, ils sont miraculeusement immunisés, soit c’est la nourriture qui est empoisonnée, mais honnêtement, la première option me semble peu probable, la coïncidence serait trop grande.

Un des clones revint alors avec un cadavre sur le dos, emballé dans un sac mortuaire hermétiquement fermé. Il déposa celui-ci au sol, devant le groupe. Shin sembla réfléchir un peu puis soupira.

- Je maintien qu’il faudrait bruler les morts. Si les gens faisant leurs propres nourritures ne sont pas atteint par la maladie, enterrer les morts contaminé n’aideras pas à ce que ça continu, au contraire. Les vers vont se nourrir des corps, et transporter la maladie sous le sol, et du coup potentiellement infecté les cultures. Donc.. Il faut boucler la zone dans le kilomètre autour des corps enterrés, les sortir au plus vite et les brulés. Depuis le temps qu’on a eût les premiers cas, il faut considérer qu’environ un kilomètre autour des cadavres enterrés est déjà contaminé.

Il pensait vraiment que les soucis venait de la nourriture, si c’était l’eau, le village était sûrement déjà fichu, à part peut-être une ou deux personnes immunisées. Parlant d’immunité… Il faudrait voir s’il y à pas un tel cas dans le village, si oui, ça augmenterais considérablement la recherche du remède, non ? Enfin bref. Il regardant un bâtiment, calmement, se dirigeant vers celui-ci, il érigea des murs devant les diverses entrée, laissant ainsi un espace confiné qu’il stérilisa par la suite avec de l’alcool récupéré ici et là. Cela ferait ainsi un camp temporaire pour le médecin et ses recherches. Il ordonna ensuite à son clone de porter le mort dedans, et rester avec le médecin.

- Pour le moment, il n’y a aucun hostile, donc on est tranquille… Et vu le nombre de morts qu’il y a eut, un ennemi potentiel ne devrait pas trouver étrange une nuée d’animal charognard au-dessus du village. Donc, si un ennemi arrive, je le saurais normalement bien avant que lui ne sache qu’il es repéré.




Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Jeu 29 Nov 2018 - 18:50
Lorsque Toph utilisa son Byakugan afin de regarder les méridiens et les tenketsus des différentes personnes autour d’elle, la Hyuga ne constata absolument aucune anormalité. Rien d’étrange ne lui sautait aux yeux, et même avec une étude plus approfondie. Il était très peu probable que la Hyuga avait assez de chakra pour enfermer toute un village avec des murs de doton vue ses réserves, de plus, elle avait bien raison que la rivière resterait de toute manière un souci naturel peu envisageable de contraindre. D’ailleurs, les miliciens regardaient d’un œil suspicieux pour le coup à l’idée, ce n’était pas le genre de solution qu’ils apprécieraient de voir appliquer dans leur village. Ce n’était pas pour cela qu’ils avaient demandé de l’aide à Iwa.

- Ouais enfin … deux semaines à tuer … cela dépend des gens hein, parfois plus vite, parfois plus lent. On ne sait pas trop exactement.

Le milicien ne semblait pas vraiment totalement au fait de tous les détails évidemment. L’homme qui écoutait d’une oreille répondit tout de même comme il le pouvait aux interrogations de Toph.

- Ben … p’tet qui sont plus fragiles les habitants du quartier Nord. Ils ne mangent que de la nourriture précieuse, mais en ce moment ben, c'est difficile. Tout le monde est un peu juste ou rationné. Après, les riches ont généralement des serviteurs pour faire de la cuisine et ils achètent leurs ingrédients dans des boutiques spécifiques. Ils ont un puit aussi, alors que dans le sud, on puise à la rivière. Il y a de quoi manger un peu de tout comme des poissons, des mets locaux, des grillades, des sushis, mais le plus abordable, ça reste le vendeur de nouilles et de soupes évidemment. Si vous voulez aller voir le capitaine Misao, il faudrait aller à la caserne.

Dit alors le milicien en pointant du doigt la maison de pierre. Le couple avec l'enfant repartit vers la ville alors avec des soupirs et pour l'homme des regards mauvais. Il souhaitait simplement faire survivre sa famille, mais il n’avait eu affaire qu’à des gens sans cœur. Devant la situation qui semblait être moins tendue, un des miliciens accepta d’aller chercher le capitaine.

- Le capitaine oui, ce n'est pas un problème, un médecin, pourquoi pas, mais un malade, vu leur état, ce n'est pas une bonne idée, je suis désolé. Et puis quelqu’un de sain, comment on peut savoir qui l’est vraiment ? Si cela se trouve, on est déjà tous contaminés ! Qui sait ?

Répondit alors un des miliciens encore présents. Cependant, il sembla être vraiment dégoûté en entendant Genku parler d'un morceau d'un des cadavres des malades. Comment pouvait-on parler d’êtres humains de la sorte ? Il réajusta alors sa tenue en regardant ailleurs, sans faire de commentaire, mais il n'en pensait pas moins. Alors que Genku commença à faire les premières analyses de l'eau récoltée, il était une évidence qu'il y avait une substance anormale non identifiée en faible quantité dans l'eau. Cependant en si peu de temps, il était difficile de dire si c’était la souche de la maladie, un poison, un métal lourd rendant malade, quelque chose en suspension ou bien autre chose.

« Ho ! He ! Non, mais attendez ! Vous ne pouvez pas disposer ainsi d’un mort enfin ! »

S’exclama alors un homme qui semblait avoir une tenue de médecin assez rudimentaire, mais sans doute suffisamment efficace. Il était à la poursuite du clone, et surtout du corps bien emballé. Il semblait être un homme dans les quarante-cinq à cinquante ans avec les tempes grises et quelques cheveux blancs. Il avait une légère barbe entretenue derrière un masque, en plus d’une grosse sacoche en bandoulière. De petites lunettes semblaient être posées sur son nez, mais sans doute pour regarder de près. Tandis que Shin monta un camp de fortune, un homme assez bien habillé sembla sortir de la caserne en constatant du remue-ménage. Il semblait être bien habillé, la cinquantaine bien tassée, avec une épée à la ceinture et un bouclier dans le dos.

« Je suis le capitaine Masao de la milice, que se passe-t-il ici ? Des ninjas d’Iwa ? C’est une bonne nouvelle …. N’est-ce pas ? »

Demanda alors le capitaine, espérant bien que ce fut une bonne nouvelle de voir les renforts du village caché tout proche arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga Toph

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Jeu 29 Nov 2018 - 23:10
En l'essence, cela nous laisse le temps d'enquêter de vous aider, deux semaines. Même si nous attrapons la maladie, nous avons tout le temps nécessaire. Ne vous inquiétez pas, nous ferons de notre mieux.

Toph écoutait ce que le garde avait à dire. Certes, il n'était pas au courant de tout... Mais il connaissait le contexte du village, ce qu'aucun des trois genins ne pouvait se vanter. La jeune gamine prit note mentale de la situation. Si les riches se fournissaient en nourritures à différents endroits, cela rendait difficile de trouvait une origine commune à la source de la contamination. C'était du coup improbable. Elle nota la différence entre l'approvisionnement d'eau.

L'eau du puits sera à analyser également. Cela me parait un élément important. Si les pauvres sont moins touchés et boivent à la rivière, soit la rivière est moins touchée que le puits, soit elle contient un antidote naturel. Enfin, c'est une théorie.

Mais peut-être également un début de vérité. Toph était jeune et inculte dans le domaine médicale, mais pas bête dans le sens rationnel de la chose. Elle pouvait déduire un raisonnement logique d'une suite d'hypothèses et d'observation. Elle ne porta guère d'attention au médecin qui se balada derrière elle, car elle aperçut le capitaine de la milice. La princesse Hyûga se dirigea vers lui et le salua respectueusement.

Bonjour Capitaine. Moi c'est Hyûga Toph, et je suis accompagné de Genku Yaoguai et de Shin Karasuma. Nous sommes une escouade d'Iwa appelée en renfort. Pouvez-vous nous faire un briefing de la situation au niveau de la maladie ainsi qu'au niveau social dans le village ? Quelles sont vos actions en cours ? Et enfin... Peut-on vous aider ?

Toph, toujours pleine d'énergie, enchaina les questions un peu rapidement. Mais cela venait d'une envie de bien faire. Et puis, ses deux compagnons ne semblaient pas être les plus diplomates/charismatiques du coin, elle se devait donc de faire la parlotte administrative. Elle demanda des informations basiques, et d'autres moins évidentes. Dans une telle situation, il était possible qu'une rébellion couve. Il fallait éviter cela à tout prix. Les actions en cours, c'était également pour ne pas marcher sur ses pieds lors de leur propres investigations. Et les aider...

Cela dépendrait, bien sûr.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Sam 1 Déc 2018 - 17:10
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »






Les forces en présence avaient l’air dépité du discours tenu. Genkû ne pouvait pas leur en vouloir d’être dépourvus de pragmatisme, en tant que simples civils. Mais qu’étaient la dissection d’un membre mort pour sauver l’entiereté d’une population? Il n’avait que faire de leur avis. Il n’avait que faire d’être jugé par la plèbe pour un acte seulement pensé et acté dans le but de leur venir en aide. Bien sûr il n’allait pas bouder et se contenta d’ignorer les pourtant très visibles réactions de la milice.

Si l’infection touchait plus les riches qu’autre chose, c’était peut-être dû à ce puit. Ou l’endroit où ils achetaient leur nourriture. Peut-être était-ce aussi ces soi-disant commerçants et restaurateurs à la solde d’une entité ou d’une personne. Peut-être était-ce les deux. Il faudrait bien enquêter pour le savoir mais d’abord, il s’agissait pour le natif de Hayashi no Kuni de découvrir cette étrangeté présente dans l’eau. Apparement, une substance étrangère à ce genre d’étendues d’eau stagnait ici. D’une trop faible quantité pour en découvrir les composants immédiatement, il continua ses recherches sur cette dernière tout en gardant l’oeil ouvert sur son environnement. Le scientifique confirmé essaya alors de séparer ce composant étrange à part pour en découvrir la provenance et le réel impact.

Peu après, le médecin arriva -lui et ses remarques emplies d’éthiques. Il fut peu après suivi par celui qui devait être le capitaine de cette petite armée de pacotille, munie d’un bouclier. De par ses pérégrinations, il avait parfois pu voir ce genre d’attirail et se demandait la façon dont Misao pouvait s’en servir.

Si trouver la cause et le remède à ce qu’il arrive ici est une bonne nouvelle, alors je suppose que oui. ” Il laissa ensuite au capitaine la liberté de répondre aux interrogations de sa jeune collègue et aux hypothétiques en attente dans la bouche de Shin, se contentant de travailler de son côté au plus vite. “ Pourriez-vous dépêcher quelqu’un récolter un peu d’eau du puits ainsi que lesdits mets que les gens consomment dans le quartier nord ?

Maintenant qu’il y pensait, l’un d’eux disait qu’ils étaient obligés d’aller à la caserne voir leur chef, et il était là maintenant ? Il leva un sourcil en direction de Toph et Shin, comme s’il flairait quelque chose d’étrange. Pas paranoïaque mais loin d’être serein, quelque chose clochait dans tout ça.

Genkû alla donc ensuite dans le petit camp de fortune et se prépare à aseptiser l’endroit pour pratiquer ses recherches sur le corps vidé de toute vie, après que les résultats tombent pour l’eau du fleuve. Ils avançaient à tâton, sans renforts.

Spoiler:
 











Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Dim 2 Déc 2018 - 14:25





Maladie annonciatrice



Il soupira un peu en écoutant les blablas insensés qui se tenaient. Il laissa le cadavre à son camarade médecin puis fixa celui qui suivait son clone avec un regard glacial, prenant la parole avec un ton stricte, ne laissant pas de répartie possible. Il s’approcha alors, dominant de toute sa hauteur le médecin en le regardant calmement.

- Si vous voulez que cette crise soit réglée au plus vite, mettez votre éthique de côté. Vous croyez sincèrement qu’un mort se préoccupe de ce qu’on fait de son cadavre ? Et vous pensez sérieusement que les vivants en auront quelque chose à faire à partir du moment où cela permettra de leurs sauver la mise ? Alors épargnez moi vos jolies blabla sur la disposition des corps et travaillez de concert avec mon camarade, ou bien rentrez chez vous. Nous somme envoyer par Iwa, donc sous la juridiction du Daimyo.

Il retourna ensuite vers ses camarades, soupirant d’ennuis. D’après les observations de ses corbeaux, l’épidémie était visiblement concentré chez les riches, choses surprenante vu que d’expérience, c’était surtout les pauvres les plus toucher en cas de maladie. Il regarda ses camarades Iwajin et pris de nouveau la parole, vers eux cette fois.

- Bon… Je ne suis pas médecin, mais je sais reconnaitre une attaque biologique quand j’en vois une. En temps normal, les populations pauvres sont les premières toucher par une maladie naturelle, justement parce qu’ils n’ont pas l’argent pour se soigner convenablement.. Seulement là, c’est les riches les plus touché. Peu importe que le village soit en crise économique, on ne me fera pas croire que ça explique la propagation plus importante dans le nord. Donc, conclusion… L’eau du puit est empoisonnée. C’est la grande différence entre ce quartier et le reste du village, l’approvisionnement en eau. Donc, analysons cette eau, et comparons là à celle de la rivière, et à mon avis, on saura l’origine du virus, resteras à savoir qui l’as mis là, et pourquoi.


En tant qu’ancien mercenaire, il savait de façon presque certaine que ce n’était pas naturel, mais une tentative d’empoisonnement massif ou quelque chose du genre. La raison toutefois était vague. Un pauvre en ayant assez des riches, donc une rébellion ? Une attaque d’un autre pays ? Si oui, pourquoi ce petit village en particulier ? Chaque réponses apportaient une nouvelle question, et ce n’était pas vraiment pour plaire à Shin. Il y avait donc une solution simple. Boucler le quartier Nord et y enfermer tous les contaminés, trouver l’origine du virus, et bosser sur un antidote, et enfin, trouver qui et pourquoi, à déclencher l’épidémie.





Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Lun 3 Déc 2018 - 15:49
« Un membre de la famille hyûga, vous m’en voyez honoré. Messieurs, je suis ravi de vous rencontrer et j’espère que vous pourrez une solution à notre problème. En tant que membre de l’armée du pays, vous avez tout pouvoir pour prendre une décision. Nous ne sommes que de simples habitants plus soucieux que les autres en termes de sécurité. Nous essayons de calmer la situation dans la ville, mais la tension monte, et sans doute qu’à un moment donné, il nous sera difficile de la gérer. Ce ne sont pas de mauvais bougres, mais ils ont peur, surtout quand on ne sait pas.

Au niveau de la maladie, il y a environs un bon tiers de personnes malade dans le quartier nord, et un petit quart dans le quartier sud, mais il y a bien moins de décès. De ce que je sais, le poison, ils vomissent, de la fièvre, de gros maux de ventre, de plus en plus de faiblesses, parfois des saignements, mais bon, le médecin pourra vous en dire plus à ce sujet-là. Ne sachant pas, on cloitre les personnes malades dans leurs maisons, et on les marque afin que les habitants ne s’approchent pas. Cela peut se montrer des mesures extrêmes, mais nécessaires. Nos deux médecins tentent de soulager les patients, mais je crois qu’il n’arrive pas à les guérir. Je peux vous faire rencontrer qui vous voulez, mais n’espérez pas rencontrer le chef de la ville, il est mort de la maladie il y a peu.

Nous ne savons pas trop quoi faire pour le moment de plus. Il faut espérer que la maladie cesse, mais nous ferons ce que vous voudrez pour l’avenir de notre village.
»


Même si le capitaine essayait de garder bonne figure, il semblait être un peu dépassé par les évènements. Il ne savait pas trop quoi faire pour réellement faire avancer les choses. Cette maladie était étrange, sournoise et virulente malgré les précautions prises.

« On peut toujours imaginer qu’une fois que vous ayez suffisamment d’informations, on pourrait informer les habitants lors d’une réunion, mais il faudra judicieusement trouver les bons mots, de quoi les rassurer en somme. Je pense que les habitants sont avides d’informations, surtout rassurantes. En tout cas, je ferais tout pour vous assurer le maximum de possibilités. »

Genku put remarquer que la substance qu’il essayait d’isoler, était très volatile une fois dans l’air. Si une analyse devait se faire, c’était dans l’eau, car le produit rajouté se désagrégeait très rapidement sortit de son milieu naturel. Quoi qu’il en soit, il put déterminer après plusieurs tests que la substance n’était autre qu’un poison très avancé et pointu, mais à la vue de la teneur dans l’eau de la rivière, cela serait rarement mortel. Le capitaine Masao indiqua à un des gardes de la milice de faire le nécessaire afin d’aller puiser un sceau d’eau du puits du quartier nord. Cela allait prendre du temps évidemment de traverser le village, mais il allait bien revenir.

« Allez chercher de l’eau du puits, et également des échantillons de nourritures des restaurants, mais n’y gouter pas évidemment ! »

- Bien monsieur, je fais vite.

Le capitaine Masao soupira légèrement en se grattant l’arrière de la tête au niveau de la nuque, il semblait être préoccupé. Quant au médecin, il semblait être sur la défensive en levant les mains légèrement comme pour se protéger du discours de Shin.

« Calmez-vous mon vieux ... je comprends bien entendu, mais il y a l’art et la manière de demander. Prendre simplement un corps comme cela, ce n’est guère très respectueux. Évidemment, je souhaiterais trouver un remède à cette maladie. Alors dites-moi, ce que je peux faire. Je ne suis pas un ninja, mais j’ai quelques compétences en médecine de campagne tout de même. »

Le médecin semblait presque gêné de la situation, et il tentait clairement de calmer le jeu. Il avait passé l’âge pour ce genre de choses, et les grands mots comme le Daimyo ne l’intimidait guère. S’il était là, et toujours en tant que médecin, c’était bien pour aider son prochain. Quelques temps plus tard, le fameux milicien revint avec un petit panier charmant et un sceau d'eau qui semblait tenir comme si cela contenait un mélange explosif.
Revenir en haut Aller en bas
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Lun 3 Déc 2018 - 22:07
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »






Genkû écouta Shin. Puis Genkû écouta l’homme plus âgé qui se nommait Misao, plus enclin au dialogue et bien conscient d’à qui il avait à faire. Malgré leurs jeunes âges, la plèbe avait face à eux la prochaine génération de shinobis et de ce fait, les forces armées de puissance les dépassant.

Sans faire attention au fait que l’homme avait parlé d’un tiers malade au nord et d’un quart au sud, ce qui laissait un pourcentage non négligeable de personnes virtuellement disparues ou inexistantes, il continua ses expérimentations. Le médecin trouva la proposition de réunion intéressante. Mais de là à s’aventurer entre les maisons infestés et un potentiel ennemi sans savoir ce qu’il en était exactement ?

Car il en était désormais sûr. Ses tests avaient portés leurs fruits, avec des résultats bien assez clair pour que la marge d’erreur soit négligeable. Bien assez clair pour prendre des mesures. Reculant de quelques pas, il s’adressa à ses deux compatriotes uniquement. “ La rivière contient bel et bien un poison qui n’a rien de naturel. Je ne saurais dire exactement s’il est d’origine chakratique, créé via des végétaux ou chimiquement mais un cas comme l’autre, celui derrière ça se cache peut-être tout près. ” Comme pour joindre le geste à la parole, il regarda aux alentours. Le chimiste pouvait avoir pris l’apparence d’un mort, s’être enfermé dans une maison barré d’une croix rouge. Ou pire, être parmis les miliciens.

Une fois extirpé de son liquide, la concoction se dissipe. Elle n’est donc pas dans l’air. Ordonnez que toute eau consommée soit bouillie et puis qu’on effectue une désinfection solaire. Les médecins de campagne sauront comment faire. Je ne suis pas doué avec la diplomatie, je vous laisse faire avec ça. ” Il entendait par là que ses coéquipiers transmettent aux autorités et aux civils, selon leurs bons vouloirs. “ Dernière chose. Celui qui a créé l’épidémie dispose de capacités… Très développées. Je doute qu’on ait à faire au mercenaire lambda. Ou le commanditaire a dôté ses hommes, ou l’instigateur est un Eisei-nin qualifié. Ou encore un nécromancien. Qu’à cela ne tienne... ” Malgré son arrogance, il s’arrogea le droit de dire tout haut ce qui parcourait son esprit. Je suis encore bien meilleur et je trouverais un antidote facilement.

Laissant le médecin froussard papoter, il recueilli avec soin l’eau du puits et se mit à essayer d’en isoler à l’aide de liquide purifié la molécule responsable pour en saisir toutes les spécificités et en déduire un remède. Il faudrait du temps à Genkû, du temps que ses coéquipiers pouvaient mettre à profit.

Et votre puits, il tire sa source de la nappe phréatique souterraine en dessous du village ou d’ailleurs ? ” lâcha-t-il en direction des natifs de la région.

Les tissus nécrosés semblaient en assez bon état. Si l’eau du puits lui permettait de projeter un début de remède, il pourrait l’essayer sur les chairs du pauvre homme auquel on avait ôté un bras.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Hyûga Toph
Hyûga Toph

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Lun 3 Déc 2018 - 22:26
Je vous remercie pour votre aide précieuse, Capitaine. Je constate que vous prenez tant la situation que votre travail au sérieux. Soyez-en certain, nous parlerons avec les mots justes à tous les habitants du village, en temps voulu.

Mais ce temps n'était pas tout de suite, car il était encore trop tôt dans leur analyse pour se jeter à corps perdu dans les premières découvertes. Il fallait du solide.

Suite aux informations de Genku, Toph s'arrêta quelques instants et réfléchit. Elle traça dans le sable un vague dessin de la ville en murmurant pour elle-même. Elle se souvenait d'un réçit d'un chercheur d'or de Tsuchi. Comment il avait fait pour trouver un gros gisement à partir de plusieurs relevés. Puis, elle prit la parole. Il était temps d'appliquer une méthodologie à tout ceci.

Si l'attaque est un poison et non une maladie, ce n'est pas transmissible d'individus en individus. C'est une excellente nouvelle. De plus, on peut localiser l'origine assez facilement avec d'autres prélèvements. Je vais faire des clones et leur demander de prélever en amont de la rivière à intervalle régulier des échantillons. Ainsi on pourra trouver l'origine dès qu'un échantillon n'est plus contaminé.

Si la contamination se fait en ville, il est certain que c'est du à un habitant du village, ou quelqu'un qui y réside pour le moment. Dans ce cas-là, nous devrions rester discret pour mener notre enquête et attraper le responsable. Je vous demanderais donc de vous taire sur l'enquête dans cette optique-là, capitaine-san.

Si la contamination se fait hors de la ville, nous pouvons assez rapidement faire circuler la demande auprès de la population de se contenter d'eau de pluie au possible, d'éviter totalement le puit, et de faire de bouillir l'eau. Cela ne sera pas des mesures populaires, mais cela devrait limiter la casse dans un premier temps. Dans un second temps, on pourra remonter à la source de l'infection.


Toph espérait que tous avait bien compris la méthodologie décrite. S'il le fallait, elle ferait un dessin à même le sol de son schéma. Elle espérait que le capitaine ne soit pas trop regardant à sa méthode. Elle privilégiait l'action d'attraper le responsable vis-à-vis du bien être des habitants, oui. C'était un sacrifice à faire s'il y avait un véritable responsable car rien ne l'empêcherait de continuer plus loin et de faire d'autres victimes.

S'il n'était pas déjà partit !

Je vais déjà envoyer mes clones faire ces prélèvements... je peux vous emprunter des petits récipients ou des gourdes ?

Toph lança la technique du Kage bunshin - d'ailleurs, c'était Shin qui lui avait apprit cette technique, il devrait être fier de la voir en application aujourd'hui. Toph fut rapidement répliquée en trois Toph identique. Elle leur confia une localisation à chacun. Au premier, le quartier nord de la ville. Au deuxième elle donna les environs directement en amont du village. Au dernier, elle demanda d'aller encore plus loin et d'espacer ses échantillons.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Mar 4 Déc 2018 - 9:59





Maladie annonciatrice



Shin soupira, observant le ciel et ses oiseaux faisant leurs rondes. Il croisa les bras et secoua un peu la tête. Toph avait bien marqué quelques points, mais le village n’était pas particulièrement bien sécurisé, et un poison n’avait pas besoin d’être forcément en grande quantité pour faire son affaire. Une personne avec une fiole d’un poison virulent aurait aisément pu s’infiltrer dans le village et vider celle-ci dans le puit. D’ailleurs, pourquoi les nobles et pas les paysans cultivant le sol pour les affamés et ainsi au final décimer tout le village ? Si ce n’était pas la destruction humaine le but de cette attaque, mais économique ? En éliminant les riches, on éliminait la principale source d’argent du village, et peut-être même générer une crise économique dans le pays si ce fameux riches avaient investi un peu partout.

- Et si le but de l’attaque n’était pas d’affaiblir le village, mais l’économie du pays en éliminant les riches ? Si c’est le cas, on va devoir trouver le responsable de tout ça bien vite, parce que là, je suis quasi sur que ce n’est pas naturel. La nature ne privilégie pas une caste en particulier encore plus une avec largement plus d’hygiène et de moyen financier pour se soigner. Donc… C’est une attaque. Et si cette attaque est un coup d’essai, on va vite devoir non seulement trouver un remède, mais aussi celui à l’origine de tout cela, ainsi que produire ledit remède en masse, parce que si c’est un test, il ne fait pas de doute quant au fait qu’on auras d’autres cas dans le futur un peu partout dans le pays.

Une attaque biologique. C’était le terme qu’il avait pensait, et qui selon lui était le plus proche de la réalité des choses. Reste à savoir qui en est à l’origine. L’un des prisonniers évadés, l’homme au chapeau ? Une personne cherchant vengeance ou un simple groupe tierce ? Ils ne le sauraient très probablement qu’en interceptant cette menace inconnue. Le souci en revanche avec tout cela, c’est que si c’est une personne externe au village, il n’y a que deux options possible. Ou celui-ci observe les ravages de son œuvre, ou bien il est déjà en route vers sa prochaine cible. Dans tous les cas, le temps était compter, et plutôt deux fois qu’une. Il observa Toph faire un clone, tandis qu’il continua de balayer la zone avec ses corbeau dans l’espoir de repéré quelque chose de suspect. Après tout si leur proie était encore ici, elle devrait sûrement profiter de l’occupation des shinobis pour prendre la fuite, ou au minimum s’éloigner assez du village pour observer la propagation tout en restant en sécurité. Dans le doute, il fit un signe de la main, divisant le groupe d’oiseau en deux afin de couvrir une zone plus large. Un groupe resta au-dessus du village, tandis que l’autre s’aventura à l’extérieur de celui-ci. Si il y avait quelque chose, l’un des oiseaux du groupe concernait reviendrait vers Shin et le guiderait vers l’endroit.





Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Mer 5 Déc 2018 - 17:46

Il était une évidence que des civiles avaient aucune chance contre un ninja, même des genins. Les shinobis avaient des pouvoirs qui dépassaient l’entendement des simples mortels, qui plus ait, ils étaient également la force armée du Daimyo de la terre, maître peu contesté du territoire. Lorsque Genku examina l’eau du puits, il était une évidence que quelque chose se tramait dans cette direction. La teneur en poison dans l’eau du puits devait être dix fois plus importante, ce qui pouvait facilement expliquer le nombre de morts importants dans le quartier nord du village. Analyser le poison en détail afin d’en trouver les tenants et aboutissants risquaient de prendre du temps, c’était une évidence, quelques heures peut-être voir des jours selon la complexité du poison utilisé.



« Il me semble que le puits est en amont de la nappe phréatique, qui se déverse vers la rivière par la suite »



Indiqua alors le capitaine au médecin ninja d'Iwa avec plus ou moins de certitudes. À voir le corps, Genku put disciner aisément les veines noires saillantes, caractéristique d'un empoisonnement avec la couleur de la langue et des lèvres particulièrement bleus. Le capitaine sourit ensuite vers la Huyga légèrement.



« Ce n'est rien voyons, la situation est suffisamment grave pour que l'on vous donne entière satisfaction dans vos demandes. Je comprends qu'il vaille mieux attendre le moment opportun pour parler avec les habitants. »



Répliqua alors le capitaine de la milice sans hésitation sur un ton positif et parfaitement posée et maîtrisée. Il craignait en tout cas que cela ne parle dans leur dos, on ne maîtrisait pas forcément une telle information. Les clones de Toph partirent dans toutes les directions afin de trouver où pas des substances empoisonnée. Le médecin de l'équipe allait devoir faire de multiples recherches sur tous les échantillons, mais rapidement il fut aisé de découvrir la source qui se déversait dans la rivière, qui était en dehors de la ville. Le quartier nord était fortement contaminée par le poison, mais ce n'était guère une surprise vu le résultat du puits.



« Je ferais passer le message au sujet des conseils pour la santé, rapidement tout le monde sera au courant. Si c'est un poison, il faut trouver cette personne, mais comment peut-on faire cela ? »



Le capitaine ne semblait rien à redire sur les précautions, il valait mieux cela que plus de carnage. Vu le rythme décrit par les locaux, on aurait dit que le poison semblait être de plus en plus virulent les jours passants. Était-ce le fruit du hasard ou bien comme semblait le penser Shin que l'auteur de cet emprisonnement se perfectionnait ? Le village était une passoire, il ne serait pas difficile à la faveur de la nuit de s'éclipser sans trop de soucis. Le nécromancien ne vit rien de vraiment étrange. Les gardes semblaient se diriger à des points clés du village suite aux ordres du capitaine afin de prévenir des précautions à prendre. Ils avaient bien du mal à ne pas répondre à toutes les questions et aux interrogations des habitants. On pouvait facilement voir que ceux qui étaient du quartier nord étaient vraiment outrés. Une réunion à même la rue assez envenimée semblait avoir lieu entre différentes personnes avec de beaux atours. Assez rapidement, des serviteurs semblaient placarder des avis de recherches avec une bonne prime quant à la capture ou toutes informations au sujet de l'empoisonneur. La situation pourrait En déraper d'une manière ou d'une autre. Quoi qu'il en soit, aucun mouvement ne semblait avoir lieu à l'extérieur du village déjà bien cloisonné. Si jamais le coupable était encore dans le village, il ne semblait pas tenter de sortie.



« un poison ! Voilà de grands mots jeune homme, j'espère que vous êtes sur de vous en tout cas, car je sens qu'il va avoir de la pagaille ! Vu que je ne sers à rien, je m'en vais ! »



Dit alors le médecin apparemment vexé, mais rudement pressé de partir en tout cas. De ce qu'il était possible de voir, il rentra rapidement à son cabinet de médecine, qui était également sa maison de surcroît. Il ferma la porte à clé et il tira les rideaux.

Revenir en haut Aller en bas
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice Empty
Mer 5 Déc 2018 - 19:10
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice LvAveRC
« genin sauvage lâché »







Les informations données, il n’y avait pas trente-six solutions se présentant aux shinobis dépêchés sur place. Ici en sa qualité d’écoute aux portes plutôt que sur ordre direct de ses supérieurs, il était pourtant tout désigné pour la tâche à accomplir. Certes ce n’était pas la partie la plus amusante ni celle la plus demandante de sa spécialisation et le nécromancien semblait s’y connaître en poisons. Mais d’eux trois, Genkû était de loin le plus qualifié pour créer un contre à ce véhément narcotique néfaste. Etait-il fait de cigüe, de strychnine ou autre extrait de plantes ? Une concoction venue du chakra de l’auteur ?

Le Genin était aussi capable de telles prouesses, bien que jamais mises au service d’une telle cause et c’est plus qu’intéressé qu’il continua d’avancer dans ses recherches, l’eau du puits et le membre décharné comme bases très solides. Maintenant qu’il avait isolé le composant principal, trouver un remède correct était une question de temps, temps qu’ils n’avaient pas foncièrement. Si Toph et Shin s’enfonçait dans le village sans lui, qui sait ce qui adviendrait ?

Après avoir écouté le commandant des troupes locales déblatérer et constatait que le médecin semblait effarouché au point de presque ‘fuir’, il eut plusieurs interrogations qu’il garda en interne un premier temps. Avait-il simplement peur ? N’était-il juste que mal à l’aise à cause des shinobis et de son incapacité à agir en leur absence ? Ou cela démontrait une culpabilité certaine? Genkû avait du mal à croire qu’un quidam capable d’empoisonner un village se verrait craintif et incapable de paraître innocent totalement. Peut-être un complice ?

Je vais chercher la panacée qui contrera les effets de ce poison et en guérira les victimes. Dans le temps imparti, libre à vous d’agir comme vous l’entendez et de faire signe quand vous aurez besoin de mon aide. Vous avez les fumigènes rouges, hein.

Ne faisant que les examens nécessaires et grâce à sa connaissance poussée dans le domaine, il espérait bien régler l’affaire en une question d’heures. Le terrain lui manquait et il avait une petite idée pour débusquer le coupable. Mais l’heure n’était pas à la rixe pour l’instant, des vies étaient en jeu. Des vies mises sur la table à cause des shinobis, source de tout les problèmes du Yûkan, à vrai dire.








_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: