Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mer 5 Déc 2018 - 21:08
Tout cela avançait. La source de contamination était en-dehors du village, et le puit était plus proche, ce qui en rendait sa contamination plus forte. Genku s'attelait à des analyses plus poussée, mais son travail d'eisenin avait déjà permis de résoudre une partie de l'enquête.

Maintenant, il fallait savoir d'où venait ce poison.

Et quelque chose fit tiquer Toph. Le médecin de campagne.

C'est moi ou... c'était bizarre comme sortie ? Et pourquoi il ferme ses rideaux en plein jour ? Hmm.

Toph essaya de se rappeler exactement ce que médecin avait dit précédemment, ce qu'il avait fait. Mais elle n'était pas une machine, et cela lui échappait tout simplement à l'esprit. Toutefois, il y avait un moyen simple de remédier à cette situation. Elle harponna le capitaine de la garde.

Capitaine, qu'est-ce que vous pouvez me dire du docteur ? Il est du coin où il est arrivé récemment ?

Car la princesse commençait à avoir ses suspicions. En particulier, son opposition à ce que cela soit un poison. Mais également au fait qu'il ait cru à une maladie - ce qui avait poussé le village à s'isoler et donc à rester en huit clos. Une sorte d'éprouvette... dans laquelle personne ne pouvait réfuter qu'il ne s'agissait pas d'une maladie.

Toph fit signe au capitaine de la suivre tandis qu'elle s'approcha de la maison de ce dernier et qu'elle activa simultanément deux techniques. La première était le Byakugan, évidemment. Mais le Byakugan avait ses limites sous cette forme basique. Aussi, Toph agrémenta la technique d'une deuxième, une de sensorialité pure cette fois-ci. Avec cette dernière, Toph pouvait voir plus loin et, surtout, derrière les matériaux.

Ce n'était pas les rideaux qui allaient protéger cet étrange docteur de campagne - qui n'avait pas réussit à déceler la différence entre un poison et une maladie - des yeux inquisiteurs de la Hyûga.


Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Jeu 6 Déc 2018 - 10:08





Maladie annonciatrice



Shin comprenait le raisonnement de Toph, et pour cause, même lui trouvait cet homme louche. Sa question était donc tout à fait légitime, mais peu importe la réponse, cela ne le lavait pas de tout soupçons, après tout, ancien ou récent, il pouvait très bien être de mèche avec la personne à l'origine de ce fléau à défaut de l'être lui. Dans tous les cas, il devrait faire preuve de stratégie. Il s’avança vers Toph et lui tapota l’épaule droite calmement. Une fois qu’il eût son intention il prit la parole.

- Si tu trouves un truc louche, ce seras l’occasion d’utiliser la technique que je t’ai apprise.


Il ne parlait pas du clonage, mais de l’autre technique, celle qui serait particulièrement efficace dans ce cadre. Après tout il s’agissait là d’une mission d’enquête donc quoi de mieux qu’une technique de détection de mensonge pour dévoiler la vérité ? Logique non ? Enfin bref, il s’étira un peu et s’adossa contre un arbre, nul doute que ça trainait, et que si il voulait faire bouger les choses… Il sourit un peu et observa les rideaux.

- T’en dit quoi si un rat s’infiltrait et faisait littéralement tomber le rideau ?

Il sourit en coin, un rat mort dans une ville comme ça, ça devrait être facile à trouver, non ? Et bingo, dans le fossé, un rat mort, assez petit, mais ce n’était pas plus mal. Tout le contraire en fait mine de rien. Il sourit en coin et composa une série de signe, réanimant le cadavre, le rat remua un peu et se leva sur ses deux pattes arrières. Il observa la Hyuga, attendant la suite des évènements et l’avais de la Hyuga. De toute façon, il ne pouvait pas vraiment prendre toutes les décisions seul, surtout si cela compromettait la stratégie qu’elle pouvait potentiellement avoir en tête.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Dim 9 Déc 2018 - 10:33
Comme suite aux nouvelles analyses faites par Genkû, il put ainsi découvrir que le poison était d'origine Chakratique, mais il faudrait encore du temps pour en découvrir toutes les subtilités si jamais le médecin ninja était intéressé par aller plus loin. Il serait sans doute possible en toute logique qu'une technique de contre poison serait capable de retirer ce poison d'un corps, maintenant qu'il était plus ou moins identifié, mais pour en avoir la composition exacte, cela allait être un petit peu plus long.

« Le docteur ? Ho et bien, il est là depuis quatre ou cinq ans. Je crois qu’il est venu ici suite à des soucis dans son ancienne ville, mais nous n’avons rien à lui reprocher. Il fait bien son travail, même si je dois bien avouer qu’il a été assez étrange depuis peu et surtout juste à l’instant. Vous ne pensez tout de même pas que … »

Finit par dire alors le capitaine en tournant la tête dans la direction de la maison en fronçant les sourcils. Il se doutait bien que l'empoisonneur dût être quelqu'un de présent dans le village, même s'il préférait un type étrange en dehors, qui cherchait à se venger de quelque chose, une personne qui agissait la nuit à l'abri du regard. Le capitaine de la milice s’approcha alors de la maison en compagnie de la Hyuga, et il la vit utiliser la technique héréditaire de cette puissante famille. Il ne pouvait pas imaginer ce que c’était de voir ainsi à travers les choses. Le médecin semblait avoir un système chakratique d’un shinobi, ou en tout cas, il avait déjà utilisé du chakra dans sa vie. Quoi qu’il en soit, l’étrange docteur semblait être en panique dans sa maison en sortant des valises. Il mettait rapidement des tas de vêtements. Il rassemblait ses ustensiles de médecine dans une grande sacoche assez classique pour le métier. Il ne semblait pas être bien préparé pour une fuite ou alors il n’était franchement pas doué. Autre que des meubles classiques dans une maison, Toph put voir alors tout un tas de corps emballés dans des sacs mortuaires à la cave, là où c’était le plus frais. Il y avait une sorte de laboratoire pas loin avec divers appareils d'alchimie, mais ce qui sortait du lot fut la découverte de trois gros fûts derrière une armoire. Il était une évidence que sans le regard d’une Hyuga ou une fouille minutieuse, il aurait été difficile de les trouver. C’étaient trois gros pots en terre cuite, où le bouchon était fait d’une cire capable de se dissoudre lentement dans l’eau, faisant office de retardateur. À l'intérieur des pots, Toph put découvrir alors un gaz très concentré et épais.

Il ne fut pas bien difficile de trouver un rat mort dans un village de cette taille, le nécromancien put alors ranimer le corps sans problème, c'était un peu un cas d'école en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Dim 9 Déc 2018 - 12:32
Toph soupira quand elle constata que ses soupçons étaient fondés. Il y avait là des preuves indéfendables. Tout s'expliquait, et le "médecin" était pris en flagrant délit de fuite anticipée. Elle expliqua la situation tant au capitaine qu'à ses deux collègues.

Capitaine, je suis au regret de vous qu'il s'agit d'un imposteur qui est en train de se faire la malle, littéralement. Il y à des cadavres dans sa cave - une morgue ? -, un laboratoire alchimique ainsi que des futs cachés derrière une armoire.

Elle prit une inspiration. Dans un cas comme ceci de risque, il fallait penser aux civils avoisinant. Les maisons aux alentours. Les miliciens... Ils étaient tous en danger. La présence de ces futs était potentiellement un risque pour tous les êtres vivants aux alentours. Pour les shinobis aussi, mais cela faisait partie de leur métier. Elle commanda au capitaine.

Évacuez la zone autour de sa maison, n'intervenez pas.

Puis la princesse se retourna vers ses deux collègues. Le problème était qu'il n'y avait pas vraiment de chef d'équipe. Les trois genins avaient un peu travaillé chacun de leur côté sans que personne ne prenne véritablement le lead. Mais ici, dans une telle confrontation, il fallait un peu plus que cela. Il faudrait de la coopération à toute épreuve. Elle regarda Genku et Shin. Puis leur dit.

Je vais le prendre à revers. Essayez de l'attirer en-dehors de la maison, ou engagez le combat.

Et Toph composa des mudras pour s'enfoncer dans le sol. Elle y disparut purement et simplement. La nage sous-terraine était particulièrement pratique pour ce genre d'infiltration. Dans l'idée, Toph voulait arriver dans la cave et empêcher le criminel d'utiliser ses futs comme moyen de pression, puis de remonter pour essayer de le prendre par derrière au cas où il aurait des envies destructrices ou si ses deux collègues n'arriveraient pas à le maitriser facilement.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Lun 10 Déc 2018 - 17:14
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 LvAveRC
« jeune genin sauvage »








Ses doutes sur le médecin ne firent qu’empirer aux dires du capitaine ainsi qu’aux suppositions émises par ses collègues de travail dépêchés sur la mission. Tranquillement, il resta muet, ne relevant qu’une phrase qu’il retourna à son envoyeur l’air toujours aussi concentré dans sa petite zone de travail.

Des soucis dans son ancienne ville. ” Il ne restait plus qu’à Misao de parler d’une quelconque épidémie ou maladie et il décrocherait sûrement la palme de l’attardé de l’année. Mais c’était trop gros pour être réel alors Genkû reprit instantanément sa concentration sur le membre vicié et les éprouvettes remplies de liquides aqueux desquels se décantaient l’essence de l’infection. Plus beaucoup de temps ne le séparait d’un remède décent. La seule crainte du Genin se trouvait dans la création parallèle d’un autre poison à la composition différente. Il ne pouvait résoudre plusieurs équations de cette complexité.

Toph confirma l’incrimination du médecin de campagne et le déclara au capitaine comme s’il avait un intérêt dans cette fable étrange. Puis elle choisit sa façon d’approcher le conflit et c’est à ce moment que pour la première fois sans rien dire, avant que les deux autres shinobis ne partent chercher des poux au doctorant qu’il posa ses paumes sur chacune de leurs épaules. Il eut à peine le temps de finir ce qu’il faisait que la Hyûga s’était glissée dans le sol. S’il avait prêté attention, ils auraient sûrement ressentis un picotement. Celui de son Fûinjutsu prenant effet sur leurs épaules. Ce n’était pas grand-chose mais il aurait l’esprit tranquille. Car il ne comptait pas suivre son ordre et reprit donc la direction de son bivouac improvisé pour continuer de créer l’antidote. Shin et elle suffiraient et il n’aurait pas beaucoup à faire pour se rapprocher d’eux et agir, tant par sa vélocité que par sa pléiade de tactiques.

Il se rapprochait du but, inlassablement. Un oeil vers la maison, il continua en redoublant d’efforts. Ce n’était pas naturel mais bel et bien source d’un chakra pernicieux. Genkû pouvait donc guérir un à un les concernés mais les réserves d’eau seraient toujours contaminés. Ne voulant pas abandonner si près du but, il continua donc. Pourtant, chaque seconde qui passait et qui les rapprochaient d’un confrontation le motivait à aller se battre, lui aussi.



Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mar 11 Déc 2018 - 6:06





Maladie annonciatrice



Le nécromancien observa alors sa collègue, elle semblait avoir trouvé quelque chose de très intéressant. Il réfléchit un peu, hochant la tête calmement. Après avoir envoyé son rat en exploration dans la bâtisse, il soupira un peu. C’était confirmé, le médecin était responsable de tout cela, ou en tout cas, y avait grandement contribué. Il frappa alors à la porte, prenant un air légèrement paniqué.

- Docteur ! Sortez vite on à un problème ! Le couple de tout à l’heure commence à présenter des symptômes, on a besoin de vous vu que vous avez suivis la maladie depuis bien plus longtemps que nous, de plus mon collègue est occupé à l’élaboration d’un traitement, donc si vous pouviez venir m’aider.. Je suis un soldat moi, pas un docteur.

Il recula alors un peu, prêts à intervenir dès qu’il sortirait, faisant signe au couple de prétendre être malade. Leurs coopérations permettrait de pouvoir filer, et aiderait à la capture d’un criminel, rien de plus tentant pour des personnes désirants partir vite hm ? Si tout se passait comme prévu, il devrait pouvoir l’interpeler sans soucis pendant que la Hyuga sécurise le sous-sol. D’un geste de la main il fit signe à Genku de se tenir prêt, mais de n’intervenir qu’à son signal. Si le timing était bon, la capture se ferait sans accro, et avec aisance.

Suite à cela, il pourrait interroger l’homme, et avait déjà une petite idée de comment s’y prendre. Déjà, il avait sa technique de détection de mensonge, qui lui permettrait de voir si ses réponses étaient vraies ou un pur tissu de conneries. Si besoin, il pourrait recourir à la torture, mais surtout, il avait un moyen de pression. Le poison qu’il gardait dans sa cave. Il était certain qu’il n’aimerait pas en ingérer, de gré ou de force. Peut-être même que ce serait pour lui l’occasion de faire cracher un antidote à l’homme et épargner du temps à son camarade. Après tout, à travailler sur du poison, il n’est pas improbable qu’il ait aussi un antidote, au cas où les choses tourneraient mal, et qu’il soit contaminé de façon accidentelle lors de ses manipulations. Dur à dire avant de l’avoir capturer. Enfin, dans tous les cas, ils auraient des réponses, ça, il n’en doutait pas.

Il ne restait plus qu’à espérer que son idée se déroule sans accros, si possible dans le calme. Il n’aimerait pas devoir abimer le prisonnier avant de passer à la phase d’interrogatoire, ça lui ferait… Moins de matière à travailler si on peut dire. De toute manière, il ne savait pas vraiment s’il aurait besoin d’en arriver là, peut-être était-il sensible à la pression. En revanche, s’il ne savait pas ce qu’il adviendrait de son plan, il savait qu’il était fichu. Au pire des cas, il le neutraliserait avec ses corbeaux.






Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 15:56
« Le médecin ? Mais … il est là depuis des années ! Et puis, qu’il y ait des cadavres dans sa cave est normal, il est dépositaire des morts le temps des enterrements des corps pour les constatations ! Allez-y doucement quand même … »

Demanda alors le capitaine pas très à l’aise de voir la maison d’un ancien et serviable citoyen de sa ville se faire attaquer par des ninjas d’Iwa. Il ne voulait surtout pas de bavure dans une ville où la tension était bien palpable. Pour le reste de ce qu’avait vu la Hyûga, il était certains que c’était étrange, mais peut-être que le médecin avait une bonne explication ? Il l’espérait, même si c’était certains que quelqu’un du village avait dû faire le coup. Le capitaine hocha la tête doucement en donnant des ordres aux miliciens de tenter d’éloigner les autres personnes. Ce n’était plus le temps de discuter, il le savait bien, car le danger était bien présent avec les futs.

Sans trop de souci, Toph réussit alors vu la petite distance à arriver dans la cave de la maison du docteur. Il y avait là beaucoup de pots, de tubes et autres produits dans des réserves, sans compter plusieurs machines d’alchimie ou de préparation de produit apparemment assez anciens. Il était aisé de réussir à localiser les futs bouchonnés par de la cire, mais ce n’était pas du tout visible immédiatement. Il fallait vraiment savoir qu’ils étaient là. Le médecin pendant ce temps-là était toujours à l’étage en train de faire ses valises.

Sans totalement maitriser tous les ingrédients du poison chakratique, Genku pouvait maintenant penser à commencer à fabrication d’un antidote, si jamais il avait assez de matériel pour cela, ou alors il allait devoir utiliser une technique ninja de médecin afin de soigner chaque personne. Les premières doses pourraient bien être rapidement disponibles, mais pour un traitement de masse, cela serait bien compliqué. Le docteur quant à lui en entendant Shin le nécromancien lui hurler de l’aide, il soupira grandement en ouvrant la porte et lui cria dessus avec un air vexé sans du tout se douter de ce qu’il se passait.

« Vous avez un docteur ninja expérimenté, alors vous avez qu’à lui demander ! Il a qu’à faire un clonage et puis voilà ! »
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Ven 14 Déc 2018 - 14:59
La kunoichi regarda autours d'elle, avec son Byakugan activé. Certains points méritaient son attention. Le matériel d'alchimie par exemple. Avait-il été utilisé fréquemment et récemment ? Cela pouvait se voir à l'usure des éléments, et à la présence - ou non de poussière. Cela pouvait être également étudié sur les futs de poisons. S'ils étaient couverts de poussières et de toiles d'araignées, cela compromettrait la théorie de Toph et innocenterait le docteur. Ce qui était important.

Enfin, il fallait inspecter rapidement les cadavres. Retenant sa respiration, Toph regarda rapidement si un des visages était celui du docteur - ce qui pourrait indiquer une imposture - ou si un sceau était appliqué sur eux - ce qui pourrait indiquer des compétences nécromantiques. Elle n'avait rien contre les nécromanciens, mais elle préférait ne pas laissé de potentiels adversaires dans son dos. C'était peu recommandé d'un point de vue tactique.

Toph monta silencieusement les escaliers et entendit le docteur discuter avec Shin de manière houleuse. Elle s'approcha derrière eux avant de prendre la parole.

Cela ne sera pas nécessaire. Shin, je vais lui poser des questions. Docteur, je vous serais gré de répondre le plus honnêtement possible, pour votre propre bien. Car cela peut-être un malentendu, mais un faisceau d'indices est perturbant et nécessitent une réponse avant de vous innocenter.

Elle avança vers lui, coupant sa retraite et le forçant physiquement à l'extérieur de la maison.

Toph essayait ainsi d'en apprendre un maximum tout en laissant la possibilité que tout ceci ne soit qu'une mise en scène. Toph avait déjà vu beaucoup de chose dans le monde shinobi. Et si elle se savait poursuivie par des traqueurs, elle laisserait une fausse piste vers un innocent - ou quelqu'un qu'elle n'aimait pas spécialement. C'était peut-être un coup monté. Il était plausible que le docteur préférait partir d'une ville où la tension sociale montait. Et si cela se trouvait, peut-être que les futs avaient été dissimulés dans sa cave à l'insu de son plein gré ?

Pourquoi préparez-vous vos bagages ? Pourquoi êtes-vous pressez de partir d'ici ?

Il s'agissait de commencer cela en douceur. Shin avait probablement déjà activé sa technique de détection de mensonge, mais Toph préférait laisser le temps au docteur de répondre à chaque question, afin de ne pas perturber la détection de mensonge de Shin. Un flot de questions trop important pouvait rendre confus les résultats. Attendant la fin de la réponse du docteur, Toph passa à la seconde question.

Avez-vous une volonté de nuire aux villages ninjas ou à Tsuchi ?

Cette question était plus directe et ciblée, et selon la combinaison de sa réponse et de la réaction conjuguée de Shin. Une évasion, un refus de réponse ou un mensonge était ici le point de voûte. Une vérité claire et nette... et sans doute que Toph baisserait un peu sa garde. Mais les preuves à l'appui étaient importantes. Aussi, il fallait faire au mieux. Et après un autre petit temps de latence, Toph enchaina avec sa prochaine salve.

Vous n'êtes qu'un docteur de campagne, pourtant vous avez du matériel sophistiqué. Comment n'avez-vous pas constaté qu'il s'agissait d'un poison et non d'une maladie ?

La question était double ici. Elle traitait de matériel sophistiquée - plus que ce qu'un simple médecin de campagne devrait avoir - mais également d'une faute médicale. Une maladie était radicalement différent en approche et en réaction qu'un empoisonnement. Toph ne connaissait pas les détails, n'étant pas tellement instruite dans les arts médicale. Ici ce qui l'intéressait, c'est de voir la justification qu'il allait déployé - ou non. Après tout, il pouvait être incompétent, ce n'était pas interdit, mais la réaction d'un incompétent et celle d'un compétent ferait office de double vérification.

Et enfin, la dernière question.

Que contiennent les futs dans votre cave ?

Et à cette question-là, Toph était prête à tout de la part du médecin, surtout d'une réaction violente. Si affrontement il devrait y avoir, elle ne serait pas prise au dépourvu.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Ven 14 Déc 2018 - 18:50
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 LvAveRC
« Senseï »






La partition continua de se jouer au gré d’une mélodie lancinante qui tenait en haleine shinobis comme riverains. Le seul être semblant sourd à cette diabolique musique semblait le jeune Eisei-nin, comme absorbé par ses perquisitions cellulaires poussés. Un médecin normal se serait empressé de se servir des connaissances acquises pour s’enquérir de sauver les pauvres âmes à l’aide de son propre chakra, un par un. Mais il n’était ni un médecin normal, ni un héros. Si ses suppositions étaient exactes, ce qui se confirmait à chaque pas en avant, alors la personne derrière cela serait un adversaire de taille ; pas question de se retrouver démuni et de périr dans l’opération. De plus, et c’était là l’essence même de son inactivité dans la traque du prétendu médecin, tout cela devenait bien trop intéressant. Il touchait du doigt un antidote possible, alors de ce même doigt, il vint caresser l’épiderme de son avant-bras, tatoué d’encre noir circulaire. De ce dernier apparut dans un petit nuage de fumée assez de matériel pour continuer plus en profondeur la création de cette panacée.

Pendant ce temps, ses alliés semblaient mener l’interrogatoire du quidam. Ce dernier alla même jusqu’à exiger de Genkû qu’il s’occupe lui-même de l’excuse fumeuse de Shin. Bien sûr, il ne tint pas compte de la requête. Toph se mit alors à l’interroger, ce qui le renseigna un peu plus encore. Une fois l’antidote fait, il aurait tout loisir de fouiller la cave lui-même si l’interrogé résistait sans flancher aux élucubrations de la Hyûga.

Il se demanda alors quel élan l’avait envoyé ici ; si c’était vraiment sa place. Que penserait son senseï de tout cela ? Remuant la tête d’un geste simple et efficace pour noyer ce flot de pensées dans un océan de concentration, il leva quelques secondes la tête vers Toph et Shin.

Êtes vous le seul ici concerné par tout cela ? Ou y-a-t-il d’autres médecins de campagnes ? ” Evidemment, il ne s’attendait pas à la vérité, mais qui sait ce dont ses camarades seraient capables de faire sortir de lui. Tout spécialement Shin qui semblait assez familier avec les méthodes brutales d’interrogatoire.

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Sam 15 Déc 2018 - 10:16





Maladie annonciatrice



Le nécromancien garda son calme, se contentant d’effectuer quelques signes pour enclencher une technique qui serait plutôt utile dans ce genre de situation. Une technique permettant de déceler vérité et mensonge. Il croisa ensuite les bras calmement, se demandant si le docteur était bien l’ennemis, ou au moins, complice de l’ennemis. Pendant ce temps, ses corbeaux continuèrent leurs rondes, cherchant le moindre détail suspect, dans comme hors de la ville. Il fixa le docteur, droit dans les yeux.

- Inutile de chercher à mentir, je le saurais.

Il ordonna à son rat, d’un signe de tête, à se faufiler dans la maison du docteur et y chercher la moindre chose suspecte, des fois qu’il décide de ne pas parler, ou cache quelque part la personne à l’origine de cela. En tout cas, le plan visant à empoisonné la ville était mis en déroute, et Genku semblait être sur le point de trouver un remède. Ce qui était certain cependant, c’était le fait qu’il était louche, très louche. Pourquoi partir, surtout au moment où le village à le plus besoin de lui ? Quelque chose à cacher, ou bien la peur de confronter le poison ? La seconde thèse n’était pas totalement improbable après tout, peut-être était-il juste un lâche cherchant à fuir. Mais si c’était le cas, pourquoi maintenant et pas au début de l’épidémie ? Chaque question était plus importante et sans réponse, mais il ne comptait pas les laisser sans réponse, non. Toph interrogeait, lui vérifiait la véracité de ses propos et Genku, et bien l’Eseinin lui concocterait un antidote.

Il ne quitta pas le docteur du regard, pouvant certes déceler le mensonge, mais pas la vérité. Il pouvait savoir s’il mentait, mais pas quel était la vérité que cachait ce mensonge. Ce qui était sûr, c’est qu’il n’allait pas simplement le laisser partir, oh ça non, il était définitivement louche. Il regarda le capitaine de la garde par-dessus son épaule droite, puis soupira un peu.

- Peu importe depuis combien d’années il est ici, il n’est pas rare de voir des terroristes se cacher parmi le peuple durant des dizaines d’années avant de passer à l’action, au contraire.


C’était une méthode très apprécié dans leurs rangs. Se cacher parmi la populace, gagner leurs confiances, et ensuite frapper au moment où personne ne s’y attend. Néanmoins un détail troublait le nécromancien. Tout cela se passait très peu de temps après la libération des prisonniers du pays de l’oubli, et pourtant, ce médecin était là depuis des années… Ou alors ce n’était qu’un pur hasard, ou bien le médecin est complice d’un prisonnier, ou alors ledit prisonnier continu ses méfaits pendant qu’il suivait une fausse piste. Bien sûr, cela ne pouvait être qu’un hasard, mais des hasards pareils, c’était rare, trop rare pour en pas trouver cela bizarre.







Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Lun 17 Déc 2018 - 18:50

Le matériel d'alchimie et autres ustencils de préparation semblait être usé, il était évident que cela avait servi depuis plusieurs années avec insistance. Cela pouvait se voir au niveau de l'usure, quant à la poussière, il y en avait peu, quelques jours tout au plus, signe que cela avait dû servir il y a peu de temps, mais à quoi exactement, c'était un autre souci. Les fûts quand à eux semblaient être neuf, le bouchon de cire également ou très récemment posé. Il y avait que très peu de poussière, mais sans doute davantage que sur les ustensiles d'alchimie, d'ailleurs, les fûts étaient posés sur de la poussière de derrière les meubles comme si le ménage ne devait pas être fait tous les jours. Il n'y avait pas de marques de mouvements régulières sur le sol autour de meuble qui auraient montrés des déplacements réguliers.



Les cadavres semblaient être des hommes et des femmes très récemment morts sans avoir été meurtris outre mesure. Ils se trouvaient dans une pièce parfaitement sèche et assez froide, parfaitement emballés dans des sacs mortuaires. Il y avait des noms sur des fiches accrochés aux lits respectifs où on pouvait voir les noms, prénoms et des notes de médecines parlant de maladie à chaque fois et les régions touchées. Aucun des morts ne semblaient être le visage du docteur ou ne semblait avoir été modifié ou charcuté. Il y avait pas de sceau visible sur les corps malgré la vision de la Hyuga.



Le docteur passablement énervé contre Shin sembla sursauter en criant de peur en entendant Toph parler dans le dos. Il était à deux doigts de s'évanouir en se tenant le cœur en se collant contre le mur, visiblement, ce n'était pas de la comédie.



« Mais.... Mais qu'est-ce que vous fichez chez moi et à venir comme une voleuse comme ça !? Et puis c'est quoi ces histoires de... Questions ? Je vous ai déjà répondu tout à l'heure ! Qu'est-ce que vous voulez savoir ! »



Le docteur semblait vraiment craintif et peu envieux de se défendre d'aucune façon, c'était une évidence. Il ne résista aucunement, et il se trouva rapidement à l'extérieur suivant la Hyuga.



« Pour.... Pourquoi je désirais partir d'ici ! Je... Ça me regarde ma petite demoiselle ! C'est mieux piru tout le monde voyez vous... »



Le docteur ne semblait pas du tout à l'aise dans la situation, mais qui le serait ? Cependant, il fut totalement sidéré d'entendre la Hyuga lui demander si jamais il désirait nuir aux villages ninjas et au pays de la terre. Il écarquilla les yeux en posant sa main contre son torse en s'exclamant avec vigueur.



« Moi ?! Mais pas du tout enfin ! C'est quoi ces questions ? Vous n'allez pas me dire que vous me soupçonnez de cette maladie ou poison quand même ? C'est de la folie enfin ! Je n'ai rien avoir avec ça ! »



Il n'y avait aucun mensonge en tout cas dans les paroles jusqu'à là, c'était clairement la vérité pure et nette.



« Mais enfin vous vous n'y connaissez rien du tout voyons ! C'est du matériel pour préparer mes potions, ganges ou autres dont j'ai besoin pour soigner les gens. Je fais tout moi-même, je n'agite pas les mains pour faire des techniques moi ! Ce n'est que de l'étude ! Et j'ai un diplôme pour cela ! »



Tenta alors de se défendre le docteur, mais il semblait avoir un mensonge au niveau du diplôme, avec la technique de Shin, cela devenait évident.



« Je ne sais pas pourquoi je n'ai pas vu que c'était un poison d'après les dires de votre homme ! Il y avait divers symptômes très semblables à des maladies ! Ce... Ce n'est pas de ma faute ! Je n'ai rien fait ! »



Là, il n'y avait pas de mensonge par contre, c'était à nouveau la vérité.



« Des... Fûts ? De quoi parlez-vous ? J'ai toutes sortes de conteneurs chez moi. Montre les moi et je vous dirais. Il n'y a rien de bizarres chez moi ! »



Se défendit alors le docteur, toujours en disant la vérité. Avec le nouveau matériel plus poussé du ninja médecin de la bande de Iwa, Genku pouvait avancer bien plus vite et mieux, surtout qu'il n'était pas un débutant en la matière. Il put alors après quelques temps identifier sans trop pouvoir se tromper aux premiers ingrédients du poison, qui semblaient être al à fois simple et génial dans l'équilibre. C'était assurément l'œuvre de quelqu'un qui avait fait de longues recherches à ce propos, des années mêmes.



« Je n'en sais rien moi qui peut être impliqué dans cette histoire, c'est votre problème après tout ! »



Répondit alors le médecin agacé par toutes ces questions au sujet de qui pouvait être impliqué dans cette affaire. Les corbeaux du nécromancien ne semblait toujours pas discerner d'étranges agissements à part le mouvement normale de la population. Il y avait bien évidemment des réactions de la population par rapport aux révélations des gardes qui semblaient être davantage poussées que demandé. Semblait avoir un groupe de personnes bien décidés à partir, une bonne quinzaine, qui semblait l'exiger aux gardes, après tout, plus de maladie, plus de raison de bloquer la ville. Le rat fouilla avec soin, mais ne sembla guère rapporter quelque chose de plus dans la maison du docteur. Le capitaine de la milice n'était pas loin, mais il ne disait rien à simplement observer les bras croisés.



Revenir en haut Aller en bas
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Lun 17 Déc 2018 - 22:35
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 LvAveRC
« zzz »







Ce qu’il devait se passer se passa. Shin était l’interrogateur et il lui laissa de bon coeur cette tâche, ainsi que de décider la véracité de ses dires. Sa mission était de comprendre puis de contrer les effets de cette décoction mortelle et les premiers pans de la supercherie s’ouvraient devant lui. Comme il l’avait compris tantôt, un simple civil ne pouvait accéder à de telles connaissances et ce mal frappant les habitants. Au loin, les révelations qu’il avait préconisé de garder secrètes affolaient les paysans. Il laissa ses collègues choisir ce qu’il adviendrait, si il fallait les laisser passer, non sans une remarque.

De ce que j’ai appris jusque là, la concoction est l’oeuvre d’un shinobi aguerri. Si ce médecin n’est pas capable d’user des arts ninja, il n’en est pas le créateur. Vérifiez si il est apte ou pas est une bonne solution, si le coeur vous en dit. Mais -sans vouloir vous vexer mon vieux-, il semble trop pathétique pour avoir créé ceci. Peut-être est-il simplement à la solde du vrai danger. ” Par là, il tentait de faire sortir l’homme de ses gonds s’il était le vrai coupable, mais disait aussi la vérité. Genkû doutait que ce pauvre type soit le cerveau d’une telle opération. Mais quelles pistes avaient-ils à part celle-là ?

Je ne pense pas non plus qu’une exode soit une bonne chose, ni que nous soyons assez pour arrêter une émeute aussi grosse sans faire de blessés. Je vous laisse choisir. ” Puis le jeune archéologue et scientifique continua ses recherches, touchant encore et toujours du doigt la solution finale. Armé de cette dernière, il pourrait la dupliquer et vacciner tout ce beau monde, qui serait libre de s’en aller. Peut-être le traître à Tsuchi et instigateur s’enfuirait, mais le poison ne prendrait pas le risque de se répandre.

Dans un coin de sa tête, il réfléchissait déjà à une stratégie personnelle, au cas où celle des deux shinobis avec lui ne portait pas ses fruits. Le capitaine coupable ? Un villageois lambda ? Le couple avec l’enfant, l’empoisonneur et ses comparses déguisés pour jauger les shinobis arrivés sur place. Il fallait dire qu’ils avaient peu d’indices.






_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mar 18 Déc 2018 - 20:00





Maladie annonciatrice



Shin secoua la tête calmement. Rien, à part concernant le diplôme, il n’avait rien à voir avec cela. Il se retourna alors vers les gardes, calmement. Il devait leurs poser quelques questions à eux aussi, afin d’en avoir le cœur net. Si ce n’était pas lui, c’était quelqu’un arriver au village il y a peu. Il croisa alors les bras et les fixa, droit dans les yeux.

- Y a-t-il eût de nouveaux venus quelques jours avant l’épidémie, voir le jour même ? Si oui, sont-ils partis, et vers où ? J’aurais aussi besoin d’une liste de ceux qui sont resté sur place, et que vous alliez les chercheurs, malades compris. Il n’est pas totalement impossible de penser que l’auteur de ce merdier se soit lui-même inoculé le virus depuis le temps afin de se laver de tous soupçons et ensuite se soigner plus tard.


Il se dirigea vers le toit du bâtiment le plus proche, observant un peu les alentours avec sa nouvelle position. Ses oiseaux ne donnèrent aucun signe de mouvement suspect dehors, donc soit l’ennemi était parti, soit il se cachait… Il soupira et fixa Toph.

- Une carte des souterrains serait bien aussi, peut-être qu’il est planqué sous nos pieds à analyser l’avancé de tout ça. Peut-être même qu’il n’est plus là, mais j’en doute. C’est un virus inconnu, donc développé exprès pour l’occasion. Peu probable qu’il soit parti sans observer précautionneusement l’avancée de son œuvre. La question est surtout, le fait il parmi la foule, ou cacher loin des regards indiscrets ? Après tout… Quel est le meilleur endroit pour se cacher de la police, si ce n’est sous leurs nez ?

Ils étaient plus que cela. Ils étaient policier, bourreau si besoin et aide humanitaire pour l’occasion. Si seulement il pouvait savoir ce qu’il s’était passé exactement, ça l’aiderait. Mais ce serait très probablement bien trop facile. Il porta alors son regard sur l’horizon, rappelant ses oiseaux à ses côtés, qu’il rangea dans le sceau. Il ne voulait pas trop consommer de chakra pour une reconnaissance très probablement inutile, d’autant plus que si l’ennemi était conscient de cela, une technique aussi voyante n’était pas la bonne idée. Dans tous les cas, il devait maintenant localiser la source du problème pendant que leurs médecins s’occupaient de l’antidote.

- Genku, trouve des volontaires pour tester l’antidote quand tu en auras un, s’il n’y en a pas, pioche dans les mourants. Le sacrifice d’une ou deux personne n’est pas une mauvaise équation si ça sauve le village entier.

Il fixa les hauteurs, l’endroit le plus haut du village, puis soupira. Il fléchit un peu ses genoux, calmement.

- Toph.. Je vais prendre de la hauteur, afin d’avoir une meilleure vue. Si je trouve quoi que ce soit de louche, je reviens en vitesse. Si tu peu, enfin si tu à une technique pour ça, sonde le sol là où il y a des passages souterrains, mais ne fait rien. Attend qu’on se regroupe avant d’agir, on ignore tout de l’ennemie. Ce qui est sûr, c’est que notre ami le médecin ne ment pas, sauf pour son diplôme, mais ça, ça attendras.

Suite à cela, le nécromancien bondit, s’installant sur la position la plus haute du village, fermant un peu les yeux pour vider son esprit, calmement. Effectuant quelques signes, il tenta alors le coup. Il sonda la zone, en quête d’un chakra hostile dans la zone, ou plutôt, une réserve de chakra plus imposante que le reste de la plèbe.








Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mar 18 Déc 2018 - 23:01
Toph jeta un regard. Si ses bunshins ne s'étaient pas dissipés, elle les envoya vers l'attroupement.

Elle écouta tant les raisonnements de Genku que ceux de Shin. Il s'agissait du travail d'un génie, mais ce n'était pas le médecin. Quelqu'un d'autres, alors. Soit un nouvel arrivant, soit quelqu'un qui se la jouait profil bas en limitant son exposition au risque. En tout cas, Genku n'avait pas tord. Il fallait éviter de trop se disperser. Lui-même essayait de mettre au point son remède et c'était impératif - car si un remède était au point, les personnes du village ne souffriraient plus et une nouvelle attaque pourrait être prévenue rapidement.

Soit, vous êtes disculpé. N'y voyez rien de personnel, nous faisons notre travail. Je vais vous montrer les futs en question. Capitaine, retenez au mieux toute la communauté. Veuillez transmettre le message qu'il faut un antidote au poison que notre ami est en train de produire et qu'ils risquent des conséquences s'ils n'en prennent pas une dose. Cela devrait permettre de limiter les personnes qui veulent partir.

Et pendant que Toph laissa faire Shin et Genku, elle emmena le médecin dans sa propre cave et lui montra les futs, tout en l'empêchant de trop s'en approcher. Une gaffe était si vite arrivée, n'est-ce pas ?

Voici. Est-ce que quelqu'un d'autre que vous à accès à cette maison ? Est-ce que vous avez un apprenti ou un assistant ? Je vous prie d'être un maximum précis dans votre réponse, il en va de la vie de nombreuses personnes de Tsuchi. C'est une attaque terroriste, et il fera des morts si nous ne l'attrapons pas rapidement. Beaucoup plus de morts.

Puis Toph essaie d'inspecter avec son Byakugan s'il n'y a pas de traces de passage de quelqu'un d'autre, ou d'un tunnel sous-terrain donnant accès à la cave du médecin - car elle ne voit pas vraiment d'autres solutions. Si les futs contiennent bien du gazs nocifs, c'est que quelqu'un l'a placé là. Ou que quelqu'un a utilisé le matériel d'alchimie du médecin et à oublié le fruit de ses machinations.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 18:03

« Je serais assez vexé si jamais cela ne m'aidait pas d'une certaine manière ! »



Commenta alors le médecin dans un soupir, lorsque Genku expliqua à quelle point un niveau très élevé les séparait. Il ne semblait guère être énervé à ses mots, disons qu'il avait davantage peur. Si jamais le docteur n'avait rien à voir avec cette affaire, il faudrait presque redémarrer à zéro l'enquête, si cela plaisait à l'équipe de toujours chercher le coupable. Des habitants en tout cas étaient bien décidés à partir de cette ville et le plus loin possible du poison qui se répandait. Le médecin put enfin finir l'analyse complète de l'échantillon, ce qui permettrait sans doute la mise en place de la fabrication d'un contre poison. Les gardes tournèrent leurs regards en direction de Shin qui semblait leur parler.



- Eh bien... Dans l'ordre d'arrivée, il y a les Yamada, un couple qui vient de se marier, ils sont arrivés il y a peu avant les premiers cas. Un homme seul avec son vieux père aussi, une femme est passée, elle est resté dans les quatre jours puis elle est répartie, où ça, j'en sais fichtre rien ! Sinon... Le marchand de nouilles itinérant, mais cela remonte à deux ou trois semaines avant les premiers cas. On peut toujours les chercher évidemment, je crois que le marchand de nouilles et les Yamada font partis du groupe qui veulent partir. L'homme et le vieux restent isolés dans une maison en mauvaise état dans le quartier sud, je peux vous y mener.



Sans doute que si l'auteur de tout cela était toujours là, il se montrait très prudent.



« Une carte des souterrains ? Et bien, il doit avoir le puit, de quoi irriguer, mais rien de bien extraordinaire, vous voulez voir le puit du quartier nord ? »



Demanda alors le capitaine au nécromancien en se frotta la joue doucement. Lorsque Shin proposa de sacrifier des malades pour le bien commun, le capitaine soupira légèrement, mais il n'en dit rien au final sachant bien qu'aussi cruel cela pouvait paraître, il avait quelque part raison. Lorsque le necromancien se mit dans la position la plus haute qu'il put trouver afin de rechercher dans la région des sources de chakra, il eut bien des résultats ! Évidemment, il put ressentir alors ses compagnons, le docteur qui semblait avoir une réserve de chakra digne d'un piètre apprenti ninja, mais le plus étonnant c'était quatre sources de chakra assez identiques disperser dans le village. Une présence se trouvait dans le quartier nord, une autre dans le groupe de personnes qui souhaitait partir, puis les deux dernières se trouvaient être à l'extrême ouest et est du quartier nord.



Le docteur soupira grandement en entendant Toph dire qu'il n'était plus accusé de toute cette affaire. Il était tant heureux de cette résolution, qu'il sortit une petite flasque pour boire un coup du tort boyaux local, qu'il proposa tout de même par la suite. Il était véritablement rayonnant. Le médecin suivit la Hyuga jusqu'au fûts en se frottant l'arrière de la tête.



« Ben dam ! Qu'est-ce que c'est que ça ? Beaucoup de monde à accès ici, ceux qui m'aident à amener les corps, les malades, les familles ! Et j'en passe encore ! N'importe qui aurait pu amené ça ! Je suis désolé de ne pas pouvoir mieux vous aider. »



Aucune trace de passage notable, cela devait dater de quelques temps déjà et pas de passage sous-terrain. Les clones de Toph arrivèrent alors vers le groupe d'une quinzaine de personnes, qui semblait parler avec véhémence avec deux gardes un peu dépassés. En substance, ils exigeaient de partir, certains poussaient davantage le groupe tandis que d'autres ne faisaient que suivre dans la peur. Il y avait toutes sortes de personnes, des hommes, des enfants, des femmes de tout âge. Les gardes tentaient de calmer la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 21:53
Toph prit le médecin par les épaules et plongea son doujutsu dans ses yeux. Il savait peut-être un indice, même infime, qui permettrait de débloquer la situation.

Essayez de vous rappeler du mieux que vous le pouvez. C'est important. Est-ce que quelqu'un d'autre que vous utiliserait ces équipements d'alchimie ? Je suspecte qu'il s'agissait aussi d'utiliser ces outils pour confectionner ce poison. Des volontaires qui venaient fréquemment ? Des nouveaux venus dans la ville ? Des curieux ? Cela serait des personnes qui seraient venus dans votre cave avant même l'épidémie. Réfléchissez bien, il en va de la vie de nombreuses personnes.

Puis elle le lâcha. Il avait déjà pas mal aidé, même quand il pensait que c'était une maladie il avait aidé la ville dans ses faibles capacités. C'était sans doute pas le médecin le plus compétent du monde, mais ce n'était pas un couard, et pour cela, il méritait le respect de la genin. Elle le salua.

Je vous remercie docteur. Pour votre sécurité, je vous conseille de dormir dans une auberge. Je ne suis pas certain que votre maison soit sûre pour le moment.

Toph salua le docteur et attendit qu'il parte. Puis, elle traina les futs à l'étage. Elle les cacha dans un placard, sous un balais. L'idée était de les cacher à la vue de tous assez facilement sans que personne ne s'en rende compte. Peut-être que quelqu'un voudrait récupérer un échantillon ? Elle redescendu et sortit de la maison avant d'apostropher le Capitaine.

Capitaine, si quelqu'un s'approche de cette maison, prévenez-moi.

Puis elle se dirigea vers Genku, attendant le rapport de Shin sur ses observations. Pour sa part, ses pistes s’essoufflèrent.

------------------La guerre des Clones ----------------------

Toph avait fait trois clones pendant ses douze travaux d'Hercules. Dépêchés en urgence, deux clones s'avancèrent pour aider les malheureux gardes à reprendre le contrôle de la situation.

Désolé, nous vous demandons de rester encore deux jours en observation au village. Le poison risque d'agir alors que vous êtes sur la route. Si cela arrive sans anti-poison à portée de main, vous risquez votre vie. Personne ne veut ça. Restez quelques jours ici, faites bien attention à prendre les précautions - utilisez l'eau de la rivière et faite-la bouillir avant de la consommer. Après, nous reprendrons notre chemin en laissant une dose conséquente d'antidote et surtout, la méthode pour le fabriquer. Pouvons-nous travailler ensemble à cet objectif ?

Les deux clones se voulaient pacifiques et honnêtes avant tout. Pendant ce temps, le clone en retrait utilisa son Byakugan. Si le coupable voulait fuir rapidement, cela pouvait être après tout une bonne porte de sortie de genre de foule. Ou voir si une quelconque technique était en utilisation.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Ven 21 Déc 2018 - 2:16
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 LvAveRC
« higher when i’m heavy »






Visiblement Shin sous-estimait ses capacités. À sa demande, il se contenta d’un sourire désabusé, bien conscient que cela aiguillait plus qu’autre chose son camarade sur son réel potentiel. Mais qu’était l’être humain sinon vanité ? “ Je n’ai pas besoin de cobaye. Une fois que l’antidote sera prêt, il sera fonctionnel. ” Il haussa les épaules, sans même accorder un regard au nécromancien. Genkû écouta tout de même ses dires, qui présentaient certains points d’un intérêt loin d’être négligeable. Dans le même temps, son analyse poussée lui avait permis de mettre en route la création d’un antidote ; une fois fait il suffirait de le synthétiser et au bout d’à peine une journée, toutes les vies seraient sauvées, peut-être moins s’il investissait plus de son chakra dans l’opération.

Concentré par la minutie demandée par tel travail, il s’oublia et travailla d’arrache-pied, non sans progrès. Quelques dizaines de minutes après, tandis que Shin était sur son perchoir et Toph à la tête de son armée de stormtrooper nains Hyûga, lui s’assit au sol en regardant le capitaine de sa position. Une petite pause ne pouvait pas faire de mal et il fallait bien ça à Genkû, sur sa concoction depuis trop longtemps sans regarder autre chose que fioles, liquides en tout genre et autres joyeusetés médicales.

Dites, il n’y a rien de notable ici ? Une raison qui pourrait pousser quelqu’un à mener ce genre de plans ? Une personnalité avec du poids, proche du Daimyô, quelque chose comme ça ? À la lumière des faits, rien ne vous vient, Capitaine ? ” Il haussa les épaules sans dévoiler le fond de sa pensée. Celui qui avait créé ce poison aurait bien été capable d’en faire un plus létal, tuant sur le coup bêtes et hommes ingurgitant ou rentrant en contact avec. Mais il avait préféré cette voie ? Pourquoi ?

Attirer des shinobis ici. Viser une ou des personnes en particulier. Procéder à des tests avant de relâcher ce poison ailleurs sur un lieu stratégique. C’était pour l’heure ses principales théories et il se remit au travail en réfléchissant à ces dernières ; une fois libre de ses mouvements, il interrogerait Shin sur ses trouvailles pour aller lui aussi sur le terrain.







Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Ven 21 Déc 2018 - 9:45





Maladie annonciatrice



Shin rejoignit alors ses collègues, soupirant un peu, il rejoignit Toph calmement, les mains dans les poches avant de se planter
devant elle, pour prendre finalement la parole calmement.

- J’ai détecté quatre sources de chakra anormalement élevées pour de simples villageois. Une présence dans le quartier nord, une autre dans le groupe de personnes qui souhaitait partir, puis les deux à l'extrême ouest et est du quartier nord. Je pense que ce serait une bonne idée que tu envoies quelques clones avec le Byakugan en reco par la bas.

Il se retourna alors vers le capitaine de la garde, le fixant calmement avant de donner ses directives. Il ne fallait pas qu’il fasse paniquer le village, sous peine de quoi les suspects pourraient bien prendre la fuite. Il n’était pas impossible non plus que la femme soit derrière tout cela, et si c’était le cas.. Et bien elle n’était plus là depuis un bout de temps. Il soupire un peu puis regarda la bâtisse.

- Faire surveiller activement l’endroit est une mauvaise idée, ça ferait paniquer la personne derrière tout ça car elle saurait qu’on y a caché quelque chose. Non, je vais plutôt mettre le rat en attente près des fûts. C’est plus discret, et ça éviteras d’alerter notre cible.


Il conseilla donc de faire comme s’il n’avait rien trouver concernant les fûts et ne pas surveiller la baraque. De toute manière, c'était mieux comme ça selon lui, ainsi il pourrait garder une surveillance discrète et prendre sur le vif le coupable. Enfin, avant il valait mieux être sur du contenu des fûts et vérifier qu’il s’agit bel et bien du poison.

- Vous avez de la chance que je peux savoir si vous mentez ou non… Sinon vous avouerez que tout ça aurait était très louche et vous seriez très certainement derrière les barreaux sans ça.

En effet, il y avait de quoi inculper le médecin, d’ailleurs c’était peut-être le but ? Redirigé les soupçons vers quelqu’un d’autres afin que tout se dirige sur lui, et que le coupable puisse tranquillement prendre la fuite de son côté. Mais il pensait bien que les clones ne suffiraient pas, et que la Hyuga devrait se rendre en personne sur le dernier point à vérifier.







Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Lun 24 Déc 2018 - 17:26
Le médecin suivit alors Toph dans sa maison, il n’avait rien contre aider évidemment. Il aimait à régler les problèmes et à empêcher les maladies, malgré la situation scabreuse dans laquelle il était.

« Le matériel d’alchimie ?! Non, je ne crois pas, à part l’autre médecin de la ville dans le quartier nord, mais franchement, ce n’était que pour fabriquer des remèdes. Rien d’autres ! Vous savez, n’importe qui qui s’y connait en médecin ou en alchimie est capable de fabriquer du poison, et ce peu importe comment. Je peux vous présenter les quelques personnes qui m’aident à transporter les corps, c’est toujours un peu les mêmes. Généralement, ce sont des personnes du quartier sud, les autres n’osent pas trop y toucher de peur d’être contaminés. La personne qui venait la plus souvent avant l’épidémie, et bien ce pourrait être le capitaine de la garde, ou encore le vendeur de nouilles. »

Confia alors le médecin un peu perdu, tant et si bien qu’il frotta l’arrière de sa tête doucement. Il hocha la tête doucement en soupirant.

« Oui … oui je comprends, ce n’est rien voyons, j’espère que vous attraperez ce type. »

Le médecin était bien décidé à finir ses valises et à partir un peu plus loin, voire très loin de la ville, mais sans doute avec moins de précipitation que tout à l’heure. Il prit deux grosses valises et il quitta sa maison rapidement. Toph n’eut guère de problème pour cacher ailleurs les futs à l’étage de la maison.

« Fort bien, je vous dirais si quelqu’un vient dans la maison, il faut positionner deux personnes autour de la maison. »

Ordonna alors le capitaine de la milice aux personnes qui surveillaient ce chemin.

Lorsque le groupe d’une quinzaine de personnes entendit qu’il fallait rester deux jours de plus en observation, beaucoup le prirent assez mal en disant que cela faisait des semaines qu’il y avait ce mal dans ce village. Les esprits étaient échauffés par la peur, bien que certains semblaient être calme. Lorsque le clone de Toph utilisa son Byakugan, elle put voir clairement dans la foule que l’une des personnes semblait avoir un réseau chakratique plus développé que les autres civiles habituels. Il opéra même un mudra simple avant de poser sa main sur sa jambe. Un très bref instant, il y eu un éclat vert avant de disparaitre. Il se tenait en plein milieu du groupe, assez calme en observant les deux Toph.

« Ici ? Non pas vraiment, c’est un village très calme depuis bien des années. Je ne pourrais pas vous dire pourquoi quelqu’un chercherait-il à empoisonner tout le monde. Franchement, je ne vois pas du tout. »

Dit avec une certaine peine alors le capitaine face à la question de Genku. Quoi qu’il en soit, il réussit rapidement à fabriquer quelques doses utiles, mais loin d’être suffisant pour encore traiter tout un village.

« Eh bien … comme vous voulez. »

Dit le capitaine un petit peu perdu entre les ordres contraires, mais les miliciens préféraient largement cela à faire le pied de grue devant une maison vide. Pendant ce temps-là, vers le quartier sud, la Toph découvrirait aisément le vendeur de nouille dans une brasserie où était réussie beaucoup de personnes. Dans le quartier nord à l’ouest, le même vendeur de nouilles était à une réunion visiblement de notables et autres personnes riches pour savoir comment s’organiser, quoi faire pour la suite. Sur le point est, encore et toujours le vendeur de nouilles était tout proche d’une petite maison qui faisait office de refuges pour différentes personnes dans le besoin ou solitaire dans cette épreuve. Quoi qu’il en soit, le vendeur de nouilles et tous les autres sortirent de leurs manteaux respectifs un fut, les mêmes que dans la cave du docteur et sortirent un kunai. Ils prirent alors tous la parole plus ou moins en même temps.

« On va jouer à un jeu ninja d’Iwa. Si vous attaquez, je brise ce fut et tout le monde mourra … Si quelqu’un fuit, je ferais pareil. Mes autres mois feront de même et vous aurez à expliquer alors de nombreux morts dans votre rapport. On va avoir un accord ensemble et tout se passera bien. Vous allez laisser partir ces gens et moi avec eux. Je vais disparaitre, et vous mettrez dans votre rapport que vous n’avez pas pu me rattraper. Les autorités trouveront bien facilement qui je suis, vu que c’est eux qui m’ont mis à Wasure alors que je les servais ! Ce ne sont que des larves, ils vous trahiront vous aussi quand vous ne servirez plus ou qu’ils auront trop peur de vous et de vos pouvoirs … Alors petite dis-moi ? Tu es raisonnable ou alors tu veux jouer la vie de presque toute la ville sur un stupide combat ? »
Revenir en haut Aller en bas
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mer 26 Déc 2018 - 10:58





Maladie annonciatrice



Le nécromancien arriva à ce moment même près de Toph, baillant un peu suite au discours du prisonnier, il s’approcha de lui, sans paraitre menaçant cependant. Après quoi il fit signe à Toph de rester en retrait, pour le moment du moins. Il roula des yeux et croisa les bras en fixant le l’homme devant lui, prenant un ton glacial.

- Tu ne serais pas un peu débile ? Mais… VRAIMENT attardé ? Tu crois sérieusement que tuer des innocents va changer quoi que ce soit à ton passé ? Ou même te soulager ? Non, là tu leurs donne juste raison de t’avoir emprisonné. Moi aussi j’ai était enfermer, torturer, violé, par des hommes qui m’ont arraché à ma famille. Et pourtant est-ce que je suis là, dehors, à massacrer des gens qui n’ont rien demandé à tout va ? Non. Tu pourras trouver toutes les excuses que tu veux, mais RIEN ne justifie que tu ne tues des gens qui ne t’ont rien fait. Après tout, tu aimerais toi, qu’un imbécile mécontent de sa vie vienne t’empoisonner toi et toute ta famille alors que tu fais ta petite vie tranquille dans ton coin ? J’en doute.

Il désigna le fût, calmement, puis fixa sa proie directement dans les yeux. Il était prêt à négocier, mais selon ses termes à lui. Son regard était froid, ne laissant pas de place au refus. Il se voulait autoritaire, sans pour autant trop brusquer le prisonnier.

- On a un médecin compétent dans l’équipe qui a déjà trouver un remède à ton poison, et avant que tu ne me dise « c’est du bluff », réfléchit seulement cinq petites minutes… Tu serais vraiment prêt à risquer une négociation sur un bluff potentiel ? Plus, moi je m’en fou pas mal qu’il y est quelques blessés dans l’opération, j’aimerais autant éviter de tuer quelqu’un qui à eût une vie au moins aussi pourris que la mienne, mais si tu me laisse pas le choix, tant pis. Donc, ce que je te propose, tu déposes les armes, on rassemble tout le monde dans un bâtiment, et par tout le monde j’entends toi, tes doubles, alliés ou je ne sais quoi, ainsi que moi et mes compagnons, LA on pourra discuter. En attendant avec tes menaces, tu me donne plus envie de te briser les deux jambes pour que tu nous suive, et crois moi, j’aimerais autant éviter d’en arriver là. Négocier avec toi me dérange pas le moins du monde, je peux te proposer de te mettre en prison à iwa, sous notre garde personnelle. Je ne suis pas fan de devoir rendre des comptes aux Daimyo, mais je pense que tu es assez malin pour comprendre que dans la meilleurs des cas la prison est ta seule destination. Tu es VRAIMENT prêt à sacrifier ta vie et celle d’innocent pour une pseudo vengeance qui n’affecterait probablement même pas tes proies ? Alors laisse tout ça et allons discuter, je peux pas te promettre la liberté, ça il faudra voir avec mes compagnons de route. Néanmoins, ça ne te coute rien de tenter de les convaincre, hm ?









Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Ven 28 Déc 2018 - 21:41
Toph vit le terroriste avec le fut à quatre endroits de la ville. Sa première réaction, au travers de tous ses clones, fut la même. Elle alluma le fumigène spécifique que Shin lui avait donné. Et rapidement, chaque Toph se rendit compte que trois autres fumigènes s'étaient allumés.

Scénario catastrophe. Quatre "bombes" à quatre endroits différents. Pas de moyen de communication pour eux, mais si l'un des terroristes "meurt", les autres l'apprennent. La question est la suivante : comment les neutraliser sans avertir les autres, et sans faire exploser ces "bombes", et sans les blesser.

Une situation complexe. D'autant plus que son chakra n'était pas infini, qu'elle ne pouvait pas laisser faire le terroriste, mais qu'elle ne pouvait pas activement l'attaquer non plus. La vraie Toph et la plupart des clones se décidèrent de tenter un dialogue. Seule la Toph présente avec Shin ne le fit pas. Le discours partagé fut le même au travers des clones et de la vraie Toph - car c'était véritablement ce que Toph aurait dit dans ces cas-là. Quelques mots ou intonations changèrent, mais le contenu, à peu de chose près, était le suivant.

Qui êtes-vous ? Si cela se retrouvera, je suppose que cela ne fera pas de mal à nous communiquer votre nom. Un alchimiste de talent comme vous. Que voulez-vous ? De l'argent ? Du pouvoir ? Rien ici n'est vraiment intéressant pour vous dans cette ville, si ce n'est des cobayes. Je suppose que c'est cela leur seul intérêt. Ces... expérimentations ? Vous revenez d'une prison, vous auriez pu revenir à la normal ou essayer de faire lumière sur votre affaire. Si vous avez été emprisonné pour une mauvaise raison, il serait aisé de vous disculper.

Les Toph essayaient de légèrement bouger pour avoir l'alchimiste dans leur ligne de mire. Car il y avait un plan.

------- Clone avec Shin -----

Cette Toph-ci ne prit pas la parole - Shin s'en occupait. Elle n'était pas d'accord avec son discours. Trop aggressif, il se mettait directement en confrontation avec son interlocuteur, ce n'était pas une bonne chose mais elle n'avait pas besoin d'intervenir tout de suite. Non, elle recula un peu et fit passer discrètement un ordre.

Allez voir le capitaine de garde. D'ici quelques minutes, qu'il fasse un signal qui peut se voir ou s'entendre dans toute la ville. C'est important.

Puis elle revint à côté de Shin. La solution pacifique était possible mais peut probable. La seule solution était l'intervention. Pour se faire, Toph avait un plan. Et une méthodologie. Si les paroles ne menaient à rien, elle agirait.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yaoguaï Genkū
Yaoguaï Genkū

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Lun 7 Jan 2019 - 20:21
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 LvAveRC
« higher when i’m heavy »






Ses pensées, ses élucubrations et ses recherches, tout cela fut interrompu par le levé de voile auquel s’était adonné le responsable. Et ce dernier se mit à parler, à menacer. La mine de Genkû se déconfit au fur et à mesure qu’il continuait de parler. Il fustigeait sa nation d’accueil, les accusait de crimes horribles ; et par-dessus tout cela, c’était un lâche tout juste apte à les menacer pour trouver une échappatoire. Il n’avait pas peur, non ; c’était la déception qu’on pouvait lire sur les traits du médecin au teint mat. À l’heure actuelle, si les fûts contenaient le même poison qui avait contaminé les villageois, il serait apte à lancer une procédure visant à créer assez de l’antidote pour sauver les civils ; peut-être pas tous, tout dépendrait d’énormément de facteurs.

Alors qu’il s’approchait les poches pleines de son remède, s’apprêtant à prendre la parole, Shin s’en empara et déblatéra longuement dans un pamphlet risqué. Il l’insultait, lui et son intelligence, laissait les bribes de son passé s’extirper d'entre ses lèvres, lui proposait d’être clément. Evidemment il ne pouvait se permettre d’aller à l’encontre de ses dires, au risque de lui faire perdre le peu de crédibilité qu’il avait encore aux yeux de l’Empoisonneur. Les trois Genins étaient réunis désormais et Toph alla procéder à sa demande ; lui décida enfin comment réagir et se contenta de croiser les bras en lançant un regard vers ses comparses Iwajin, deux doses entre les doigts de sa main qu’ils étaient libres de saisir. Peut-être que si l’ennemi avait la vue assez perçante, il les verrait. Peut-être même qu’ils croiraient voir les deux seules solutions au problème qu’il posait ? En révélant ainsi leur avantage sur son poison, ils étaient délestés d’une carte maîtresse avec laquelle le Eisei-nin allait devoir jouer.

" Je ne sais pas ce que vous prévoyez, du moins je me demande en quoi ça va résulter. Toutefois, l’homme en face de nous, lui, joue selon un plan qu’il a sûrement concocté depuis longtemps. ” Assez fort pour être entendu, trop peu de volume pour arriver jusqu'au terroriste.

L’Hayashijin n’avait pas l’air bien dangereux, là positionné avec ses deux compères. Avait-il en face de lui un des grands esprits de Tsuchi, ou un vulgaire laborantin frustré ? Quelque chose lui murmurrait à l’oreille qu’il allait bientôt savoir.







Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mar 8 Jan 2019 - 8:42

« Tu parles sans savoir jeune ninja... Tu ne sais pas ce qu'il s'est passé à Wasure no Kuni, j'aurais préféré creuser plutôt que de vivre ça. Mauvais traitements, humiliations, tortures, expériences diverses et pourquoi ? Hein ? Parce qu'ils avaient peur de mes pouvoirs ou peut-être intéressé pour en faire une arme pire encore ! Alors non... C'est toi qui est débile ! C'est la seule façon de faire pour atteindre un temps soit peu ces chiens, ceux qui m'ont envoyé là-bas... Leur tour va venir, il me fallait juste de la préparation pour que ce soit parfait ! Alors laissez moi partir et il n'arrivera plus rien à personne. »



Dit le prisonnier en regardant davantage Shin avec assiduité. Il sourit légèrement en entendant le nécromancien parler de médecin. Il rit doucement en secouant la tête.



« Si ce médecin existe vraiment, et qu'un remède au poison est déjà trouvé, alors vous m'auriez attaquer, car vous pouviez soigner tout le monde. Je n'ai plus grand chose à perdre, et plus jamais je retournerais en prison, plus jamais... »



Il fit crisser son kunai contre la frêle poterie sans pour autant l'ébrècher une seule seconde comme une menace.



« Alors laissez moi partir, je ne ferais plus de mal à des innocents comme tu dis, seulement à ceux qui m'ont fait ça. Le fichu Daimyo que tu sers en tant que ninja d'Iwa. »



Il se tourna ensuite en direction de Toph.



« Ils sont de plus en plus jeune les kunoichi, bientôt cela sera au berceau... Je m'appelle Oda Banpei. J'étais un ninja d'Iwa avant de me faire écarter. Méfies toi du pouvoir, car quand tu gênera, il t'arrivera ça... »



Indiqua alors le prisonnier en ouvrant un peu sa tenue pour montrer son torse souillé de blessures diverses et profondes.



« Tout ce que je veux, c'est la vengeance, mais je me doute d'où cela va me mener, cependant, j'ai bien trop de haine dans ce qui reste de mon cœur... Tu devrais partir petite... Les autorités de Iwa dans cette prison ont essayé de recréer, d'utiliser mes pouvoirs comme arme pour la guerre sans doute, mais maintenant c'est trop tard... Beaucoup trop tard pour revenir en arrière. On ne se disculpe pas quand c'est les plus hautes instances le coupable. »



Les prisonniers tentaient de rester bien évidemment au milieu de la foule et la poterie empoisonnée bien en évidence. Suite à la demande de Toph, un des gardes trop heureux de s'éloigner d'ici partit en direction du capitaine à bonnes enjambées, tandis que l'autre encore sur place regardait avec une pointe de jalousie. Cela ne troubla pas le prisonnier de remarqué les doses d'anti poison, du moins le supposa t-il, que Genku avait à disposition. Cela n'était pas étonnant après tout pour un médecin.

Revenir en haut Aller en bas
Fukuhara N. Mitsuo
Fukuhara N. Mitsuo

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mar 8 Jan 2019 - 10:17





Maladie annonciatrice



Le shinobi retira alors sa veste et son haut calmement, dévoilant aux yeux de tous un torse recouvert de plusieurs cicatrices plus ou moins profondes, allant des brulures, aux coupures en passant par des marques de perforation et de peau arrachée. Il reposa ensuite son regard sur le prisonnier, le fixant droit dans les yeux en s’approchant d’un pas supplémentaire, le regardant droit dans les yeux.

- Je ne sais pas de quoi je parle, hein ? Oh que si, je sais TRÈS bien, de quoi je parle. On m’a arraché à ma famille à l’âge de huit ans, puis torturer, violer, briser, mentalement comme physiquement, et ce des années durant, afin de faire de moi le parfait petit soldat. Donc si, je sais parfaitement de quoi je parle et ce que tu ressens. Et crois-moi sur parole, ce que tu fais ne changeras rien. Tu tueras le responsable, un autre prendra sa place, peut-être même pire.

Il fit alors venir un de ses clones avec une charrette de cadavre, contenant femmes, enfants et vieillards, charrette qu’il déposa devant l’homme au poison, enlevant le draps qui les recouvraient jusque-là pour lui dévoiler la vision d’horreur que ses actes avaient provoqués.

- VOILA, ce que tu à fait pour l’heure. Tu a détruit des familles, des foyers qui ne demandaient rien à personnes, des enfants qui commençait à peine leurs vies.. Pour une histoire de vengeance stupide. Aussi longtemps que l’être humain peuplera ce monde, il y aura des injustices et des atrocités. Et quel solution as-tu trouvé après avoir était libérer ? En commettre d’avantage. Que crois-tu qu’il va se passer après cela ? Tu seras tué, et ton corps seras étudier. Mais une autre option s’offre à toi, Oda Banpei de la Roche.


Il remit les draps sur la charrette et s’approcha, lui tendant la main en le fixant dans les yeux, son regard se plongeant dans celui du prisonnier, qu’il fixait comme un être humain, pas une arme ou autre chose, mais un homme ayant vécu des choses semblables aux siennes. Il lâcha un profond soupire.

- Tu peux mettre fin à tout cela, et nous suivre. Nous sommes là pour t’arrêter, je ne le nierais pas. Non pas sur ordre du Daimyo, mais sur demande de ce pauvre village que tu es en train de faire baigner dans la mort et la terreur. J’aimerais éviter de faire couler le sang d’une personne qui à eu un vécu similaire au mien, mais si tu nous y oblige, je n’hésiterais pas. Maintenant la question qui se pose vraiment, toi qui fût jadis un ninja pour servir son pays et protéger les innocents… Préfère tu continuer sur cette route et devenir un monstre encore pire que ceux dont tu veux la mort, ou bien auras tu la force de t’élever au-dessus de tout cela et nous aider à soigner les victimes encore en vie de ton expérience ? Pense au-dessus de ton bien personnel et rend toi, nous avons évité de t’attaquer, non pas par manque de contre à ton poison, mais parce que je suis persuadé qu’au fond de toi, il y a encore une part de cet homme qui voulait protéger son peuple.








Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Hyûga Toph
Hyûga TophEn ligne

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Empty
Mar 8 Jan 2019 - 22:36
Le prisonnier montra un torse couverts de cicatrices. Certaines, la jeune Hyûga n'avait même pas idée de comment elles s'étaient formée. Ce pays oublié avait été le lieu de toutes les ignominies, et ce Banpei venait de le lui rappeler de manière assez sauvage. Elle était un peu choqué, et n'avait foncièrement pas d'expérience en prise d'otage de ce style.

Ce fut Shin qui la sortit de sa torpeur. L'ancien mercenaire se lança dans une folle plaidoirie. Toph était impressionnée par sa rhétorique. Elle n'était pas habitué à autant de sociabilité de la part du Nécromancien. Elle n'aurait pas nécessairement utilisé ses mots, mais à n'en pas douter, il touchait sans doute des cordes sensibles et potentiellement des bonnes cordes. C'était... risqué, mais c'était également un moyen de gagner du temps.

Et puis, quitte à faire dans cet élan-là, Toph se décida d'appuyer l'effort de son compagnon. Elle n'avait pas l'occasion de faire un grand discours comme lui. Non, elle fut plus succin et, sans doute, plus provocatrice. Car après tout, la vérité sort toujours de la bouche des enfants, n'est-ce pas ?

Je suis d'accord avec ce que dit mon compagnon. Ta rage et ta haine sont mal guidés, et mal placés. Affronte-moi, en duel singulier, et assouvit ta vengeance. Car après tout... tous les iwajins sont des instruments du Daimyo. Nous représentons tout ce que tu détestes. Ces otages... ce sont des innocents. Des vrais. Les seuls innocents dans cette histoire. Si tu t'en prends à eux, tu renies ta dernière part d'humanité et tu ne deviens plus qu'un monstre.

S'il avait accepté cela, il n'avait peut-être pas réfléchit à ce que cela engendrait. Le corollaire.

Comme celui qui t'as envoyé là-bas.

Toph essayait lui faire changer de cible, ou le faire abandonner. A défaut, elle et ses clones bougeaient toujours de manière imperceptible, se plaçant de mieux en mieux pour avoir le meurtrier ou un de ses clones dans leur ligne de mire. Ce n'était pas chose aisée, mais peut-être que s'il était suffisamment déconcentré, les otages réussiraient à s'éclipser discrètement ou à ouvrir un chemin.
Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

[Alerte/Prisonnier] Maladie annonciatrice

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: