Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Alerte/Fanatique] La Déesse

Aller à la page : 1, 2  Suivant

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 24 Nov 2018 - 18:48

La Déesse

Contexte et situation

« P-pré… viens… Kiri… »

Le père regarde son fils. Les deux êtres sont effarés. Mais celui qui avait été Chûnin dans le village caché de la Brume avant de prendre sa retraite pour s’occuper de sa famille n’avait pas perdu son sens des priorités. Il fallait faire comprendre à son fils l’urgence de la situation. Il n’y avait plus rien à faire d’autre que de fuir. Fuir pour informer. Fuir pour éviter la catastrophe.

Le jeune adolescent a pourtant du mal à bouger. Cela lui semble impossible. Son regard est fixé sur son père, gisant sur le sol. Une vision d’horreur lorsque ce regard, jusqu’alors soutenu, s’éteint. Son père est mort. Et alors que ses yeux se ferment et que son visage tombe au sol, le jeune Mizujin voit à nouveau les corps décharnés de ceux qui l’ont mis au monde.

Difficile de savoir où se trouvent les jambes de son père, déchirées par l’inconnue qui vient de frapper. D’où sort-elle ? Qui est-elle ? Pourquoi a-t-elle attaqué ce petit port, qui n’est ni le plus réputé ni le plus important de l’archipel ?

Est-ce un cauchemar ? A plusieurs instants, l’esprit du jeune homme vacille. Mais en entendant l’ennemi, il se relève, comme rattrapé par la réalité. Il fuit et court aussi vite qu’il peut. Il trébuche sur un bras arraché d’un civil avant de se relever et de fermer les yeux.

Est-il le dernier survivant de ce petit port d’à peine quelques dizaines d’habitants ? Derrière lui, il n’entend plus qu’une chose : les ricanements et questionnements sans aucun sens de la personne à l’origine de ce cauchemar.

« Personne ici ne sait où tu te caches, mon Dieu de l’Eau… »

Le fils de l’ancien Chûnin et marin n’arrivera jamais à Kirigakure no Satô vivant. Mais le massacre perpétré dans le petit port arrivera comme une terrible nouvelle au village caché de la Brume. Qui enverront-ils ?


Règles et informations

  • Cette alerte est de type Fanatique, consultez l'événement global pour en savoir plus.

  • Cette alerte se déroule en printemps de l'année 203.

  • Cette alerte est de rang inconnu.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un Event, une Intrigue, un Exploit ou une mission officielle ou contrat. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est inconnu. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 24 Nov 2018 - 19:04
Wutu-Fuku avait alerté le village de Kiri du danger qui planait sur eux. Une prison tenue secrète se tenait sur une île non loin, Wasure no kuni. Et bon nombre de prisonniers s'en étaient échappés. C'était évident que certains viendraient à Mizu no kuni, voire même jusqu'à Kiri. Le village qui l'avait accueillie alors qu'elle en avait besoin. Elle leur avait demandé de l'aide alors qu'elle était blessée et poursuivie par son propre père, et ils lui avaient donnée. C'était désormais à elle de prouver qu'on pouvait compter sur elle.

Des mesures avaient été mises en place suite à l'alerte. Tout le village avait été en effervescence et des réunions de hauts dirigeants avaient décidé des choses à faire. N'étant qu'une genin, Akane n'y avait pas participé. Cependant, elle savait obéir et faisait ce qu'on lui disait. Elle était là pour ça, après tout. N'ayant été qu'un pantin aux mains des autres toute sa vie.

Elle restait donc non loin de la grande tour, se tenant prête à agir si besoin. On ne lui avait assigné aucune autre tâche particulière autre que de faire des missions, alors c'était ce qu'elle faisait. Et bientôt, quelqu'un arriva en courant. L'agitation gagna le palais, et on nomma quelques shinobis se tenant les plus proches et disponibles pour se rendre dans un port.

Akane hocha simplement la tête pour acquiescer. Elle était prête. Elle fut donc désignée pour se rendre sur place afin d'aller voir ce qu'il se passait. Il était question d'une femme faisant d'innocentes victimes. D'après les rumeurs entendues, elle ne faisait pas dans la finesse. Ce n'était certes pas à Kiri, mais c'était dans Mizu. En tant que kunoichi de Kiri, ne devait-elle pas protéger tout le pays de l'eau ?

Après y avoir été une criminelle, elle devait maintenant se racheter...

_________________
[Alerte/Fanatique] La Déesse Banakane

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 24 Nov 2018 - 19:33
ふか うみ
.
Alerte ◦○◌

Fuka était rentré il y a peut au village de la brume, rentrant tout juste de mission, il fut interpeller par l'alerte donner à un poste de garde . Une intrusion avait été signaler dans un petit port de Mizu no Kuni, d'après le rapport, le port n'était plus qu'un abattoir a ciel ouvert. Quelqu'un ou quelque chose avait littéralement massacré tout les villageois.

Le timing était étrange, car il y a peut, ceux étant partie à Wasure no Kuni avait donner l’alerte contre une prison secrète bourrer de criminelle tous plus dangereux les un que les autres, dont certain c'était même échappé. Et l'a une alerte signal un massacre dans un port de Mizu, il était difficile de ne pas relier les deux. De plus le village c'était en quelque sorte préparer à se genre de cas de figure, en s’entraînant à de potentielle attaque, car l'alerte de Wasure avait remué pas mal de monde.

Fuka avant même de recevoir un quelconque ordre décida de se rendre directement au fameux petit village. Bien qu'il soit dit dans le rapport qu'il n'y avait plus ame qui vive, peut être y avait-il encore quelqu'un à sauver. C'est sur cette idée que l'Umi quitta le village direction la zone ou l'alerte avait été lancé. Connaissant certain Kirijins, il ne serait pas le seul à aller voir se qui se passait dans se port. Cet attaque était peut être isolé ou peut être pas, pour en savoir plus il fallait obligatoirement se rendre sur place.

D'après Wutu-Fuku, un kaguya avec qui il était déjà partie en mission de ... rat de bibliothèque. La prison se Wasure no kuni n'était pas à prendre a la légère, encore moins ses prisonniers au vu de certains rapports. Fuka n'était pas du genre à réfléchir avant d'agir, une fois sur place il aviserait. Se qui pouvait être un gros défaut, et même dangereux dans un sens . Quand bien même, il était de son devoir de s'occuper de se genre de situation .



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Dim 25 Nov 2018 - 23:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 24 Nov 2018 - 19:55
[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »



Comme à son habitude, ce fut l'un des messagers personnels du chef des armées qui vint lui apporter la nouvelle. Et comme d'accoutumée, une mauvaise... Le petit port venait de subir un massacre plus que considérable, première sonnette d'alarme de l'arrivée des évadés de l'île mystérieuse depuis que le village avait été mis au courant. Du moins, c'était ce que le cinquantenaire espérait au plus profond de lui-même, subir une attaque autre que celle à laquelle il s'était préparé signerait le début d'une période de trouble, peut-être la dernière.

En un instant, Inja recula sa chaise avec la force de poussée de son dos alors qu'il se levait sur ses jambes de colosse. Le temps de la paperasse était révolu, il l'avait déjà décidé, mais aujourd'hui inscrivait dans le registre de sa mémoire l'avènement de sa nouvelle prise d'arme. Saisissant la grande hache de bataille qu'il avait toujours dans le dos, le Kagai se préparait à la dépoussiérer, sur le terrain, directement à l'aide du sang des attaquants, ainsi, la prochaine nouvelle qui se répandrait dans l'archipel ne serait pas celle d'un territoire attaqué, mais d'un territoire protégé, faisant trembler ses ennemis.

Ce fut dans un coup de vent que le gladiateur disparut de la salle, laissant son messager livré à lui-même, avec, parvenant à ses oreilles, de maigres instructions de la part du gradé.

"Préviens le Shiden que je suis déjà sur le coup."



Cette ordre était simple. Son unité favorite n'aurait pas à se donner la peine de faire son travail de formation d'assaut d'élite, le Shireikan prenant, exceptionnellement, les devants pour s'accaparer les obligations du groupe d'intervention spécialisé de Kirigakure no Sato. D'ici quelques temps, Inja serait aux abords de la zone à risque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 24 Nov 2018 - 23:34
« Les Dieux du Grand Continent adorent la Destruction comme nous les adorons. Chaque goutte de sang versée est pareille à une larme de joie pour nous, Adorateurs. »
─ Bréviaire des Dieux, verset 42-11

Un Genin, un Chûnin et un Jônin spécial : une équipe formée dans l’urgence d’une situation qu’on n’aurait bien du mal à vous expliquer. Vous savez qu’il y a eu une sorte d’attaque, mais vous ne savez pas de qui. Vous savez où cela s’est passé, mais ne savez pas ce que vous pourrez trouver en arrivant sur place. Des questions peuvent vous hanter mais c’est bel et bien une certitude qui vous accompagne durant votre voyage : plus vite vous arriverez au petit port de pêche, plus vite vous aurez vos réponses.

Vous vous hâtez donc. L’urgence est encrée dans votre esprit à chacun de vos pas, à chacune de vos courses. Sans vous distancer entre vous, votre trio court pendant un certain temps. Sans relâcher votre attention, vous pouvez au moins avoir la satisfaction de n’avoir croisé aucun danger sur le chemin : quiconque a pu être responsable de l’attaque du petit port, il ne s’est pas rapproché de Kiri ou en tout cas pas directement. Est-il ou sont-ils encore sur place ? Vous allez bientôt le savoir, puisque le port n’est plus qu’à quelques centaines de mètres.

C’est à ce moment-là que le cauchemar commence.

Vous reconnaissez le port, ses petites habitations en bois et en pierre, ses routes pavées, ses petits ponts. Mais tout est maculé d’un rouge pourpre.

Il est possible qu’à mesure que vous vous rapprochez du lieu, vous soyez face à des doutes. Mais pourtant c’est la vérité : il y a tellement de sang que le port est plus bordeaux que n’importe quelle autre teinte.

[Alerte/Fanatique] La Déesse F7caa269-328c-4f1f-b8f7-b2e0e090bb60

Personne ne semble avoir survécu au massacre. En pensant à ce dernier mot, vous avez le sentiment qu’il ne correspond même pas à la situation. Quoi de plus normal : la plupart des cadavres ne sont même pas entiers. Des bras, des jambes, des morceaux de chair presque impossibles à reconnaître sont éparpillés partout.

Vous êtes peut-être habitués aux combats en tant que shinobi. Vous avez peut-être connu la guerre. Mais il ne s’agit pas de ça aujourd’hui. On ne s’est pas contenté de tuer ces gens.

Il n’y a aucune trace du ou des responsables. Et si d’ordinaire vous seriez déjà en train de sonder les environs pour essayer de le(s) retrouver, un doute vous habite peut-être. Ce théâtre abominable, ces dizaines de cadavres pour la plupart démembrés. Faut-il vraiment que votre trio s’attaque à ce qui a causé cette horreur, ou allez-vous rebrousser chemin pour faire un rapport et faire comprendre que la situation est sans doute plus grave que ce que Kiri croyait ?

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Dim 25 Nov 2018 - 19:46
[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »



Il ne fallut pas tant de temps que ça au gladiateur pour arriver sur les lieux, celui-ci ayant filé à une vitesse plus que mémorable. En route, ce fut le chemin de deux shinobis kirijins qu'il pu croiser, l'une étant une femme, Yasei Akane, l'autre, un homme, Umi Fuka, l'une étant une simple genin, l'autre ayant été listé comme métamorphe au sein des archives de Kiri à l'intérieur de dossiers que le cinquantenaire avait eu tout le loisir de découvrir durant les derniers mois, cloisonné à l'intérieur de son bureau de Shireikan. Souvent, Inja s'était demandé comment il finirait, s'il mourrait en plein milieu d'un chemin, proche de sa famille, loin de son village ? Tant de scénarios avaient déjà été entrevus, filant et ricochant au sein d'un organisme intelligent bien trop torturé. Mais en ce jour, le cinquantenaire n'entrevoyait pas une réponse, il l'a confirmait, validant certaines des hypothèses qu'il avait pu élaborer.

Devant lui, un champ de cadavre mélangé à la destruction, l'avènement de ce qui semblait être la terre brûlée de l'humanité, le chaos.

Cette vision, s'il pouvait la partager avec les deux shinobis qu'il avait pu croisé, devenait pour lui limpide... Il fallait rebrousser chemin, chercher des secours, ne rien tenter avec un nombre aussi bas de forces en présence, d'autant plus que le danger pouvait venir de n'importe où. A l'heure actuelle, il était presque impossible pour les kirijins de comprendre ce qu'il se tramait.

Pivotant de sorte à s'adresser aux kirijins, Inja lâcha quelques mots à leur attention, prêt à donner l'ordre de retrait stratégique...

"Vous n'êtes pas censés être là. Il est capital pour vous d'aller chercher de l'aide au village de Kiri, tout ceci est bien trop irréel... Dites leur de préparer davantage les défenses au cas où nous ne reviendrions pas. Ceci n'est pas un exercice."



A ces mots, le berserker se remis droit, face au carnage, reluquant l'immondicité de la scène, avant de s'avancer de mètres en mètres, cherchant du regard le moindre indice de ce qui venait de se dérouler. Le moindre indice sur la position et la présence des criminels qui avaient fait ça.

Ne se préoccupant plus du cas des kirijins, il n'avait plus rien à rajouter, sachant pertinemment que devant un pareil spectacle, il ne lui était pas possible d'ordonner à certains ce qu'ils ne se sentaient pas de faire. Le choix leur restait entier, obéir et s'en aller préparer les défenses, ou rester mourir, en soldats.

Actions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Dim 25 Nov 2018 - 21:15
Deux hommes qu'elle ne connaissaient pas faisaient la route avec elle jusqu'au petit port. Ils se dépêchaient pour se rendre le plus vite possible sur place. Ce n'était que la troisième fois que la métamorphe sortait du village, en presque six mois de présence. Mais l'heure n'était pas à la détente, loin de là. Il était urgent de se rendre sur place afin de voir de quoi il retournait réellement.

Et une fois rendus, ils purent rapidement se rendre compte que l'attaque dont ils avaient entendu parler était loin de ce qu'ils avaient pu imaginer. Akane parcourut les cadavres du regard, cherchant le moindre signe de vie. Mais au vu de leur état, il était impossible qu'ils soient encore vivants. Et c'était plutôt tant mieux pour eux, d'ailleurs... Un des shinobis venus sur place prit alors la parole face au carnage. Sa prestance, l'aura qu'il dégageait et son ton employé indiquaient clairement qu'il s'agissait d'un haut gradé. Il leur demandait de rentrer à Kiri afin de préparer les défenses, au cas où il ne reviendrait pas. Et surtout d'aller chercher de l'aide.


- « Bien reçu. »

Akane s'inclina en signe de respect avant de retourner dans le sens inverse. Elle venait clairement de recevoir un ordre, et se devait donc d'obéir prestement. Courant donc vers Kiri, elle se dépêchait d'aller chercher de l'aide pour l'homme qui le lui avait demandé. Voyant que l'homme-requin de la tribu Umimori ne la suivait pas, elle lui souhaita intérieurement bonne chance.

Courant du plus vite qu'elle le pouvait, elle ne se rendit pas directement dans le village, mais passa par les zones de patrouilles les plus proches qu'elle connaissait. Ainsi, si elle pourrait envoyer quelqu'un qui arriverait plus vite. Sondant de temps en temps les environs pour voir si elle trouvait du monde, elle trouva bientôt deux sources de chakras. Elle chargea vers eux pour les intercepter. Là, elle s'arrêta en leur faisant face. Elle connaissait l'un d'entre eux, pour l'avoir déjà vu. Il était chûnin et digne de confiance, elle pouvait donc lui dire ce qu'elle savait.


- « Wutu-Fuku ! Les rumeurs du port sont plus graves que ce qu'on pensait. Deux shinobis sont restés sur place, mais ils ont besoin de renforts. Le port est complètement rougi par le sang. C'est un champ de corps. De morceaux... De corps... »

Un véritable carnage.

- « Je rentre prévenir Kiri, pour envoyer des renforts. »

Il ne fallut pas longtemps au chûnin pour prendre une décision, et partir dans la direction d'où elle venait. Elle jeta un coup d’œil vers lui, sans rien dire à haute voix.

* Faites attention à vous.*

Puis rentra à Kiri mettre le village en alerte, accompagnée du second shinobi en patrouille, étant donné qu'elle était genin et pas censée sortir seule. De plus les informations étaient capitales et ils devaient être sûrs de bien les transmettre. Les deux couraient comme si leur propre vie en dépendait, il leur fallait rentrer vite s'ils voulaient envoyer le plus rapidement possible des renforts aux hommes sur place.

Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Fanatique] La Déesse Banakane



Dernière édition par Yasei Akane le Lun 17 Déc 2018 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Dim 25 Nov 2018 - 22:12
ふか うみ
.
Alerte ◦○◌

Cela faisait un moment que Fuka n'avait pas eut un tel ressenti, son instinct lui criait de faire demi-tour et il avait rarement tort à ce sujet. Pour x raison, l'umi avait la sensation de se rendre directement dans les bras de la faucheuse, précipitant son heure. Sa ne faisait plus aucun doute, cet alerte n'était pas comme les autres.

Durant le trajet il tomba sur deux autres Kirijins, une métamorphe qu'il connaissait personnellement et qui semblait aussi avoir compris que l'alerte n'était pas commode. Il y avait aussi le vieux Kagai, un genre de héro de guerre pour le village de la brume. Finalement l'Umi ne serait pas seul face à la noirceur qui avait submerger se pauvre petit port de pêche.

En arrivant au abord du village, l'umi reconnu une odeur, une odeur qui ne présageait rien de bon. Un odeur qui émanait d'un peu partout, plus il se rapprochait du port. Du sang avait coulé en masse, au point qu'il était possible pour tout à chacun de sentir cette odeur de fer ... Très vite le petit groupe virent des corps gisant un peu partout sur le sol. Des bras séparer du reste du corps , des têtes avec les yeux écarquiller, mais sans vie. A première vu il n'y avait plus ame qui vive, mais le ou les monstres qui avaient fait ça ne devait pas être loin.

Le vieux Kagai pris tout de suite le " commandement " , signalement à l'Umi et à la jeune femme qu'il était préférable de faire demi tours et d'aller chercher du renfort. Ce vieux barbare avait certainement raison, mais pour une raison qui échappait à toute logique, Fuka restait là, debout comme I . La jeune femme était certaine plus maline que lui, elle prit en compte l'ordre donner par Inja et partie pour chercher des renforts. Une décision logique, qui semblait échapper à l'Umi.

Une fois sa collègue partie pour chercher de l'aide, Fuka regarda droit dans les yeux du vieux commandant et lui dis d'une voix étrangement calme.

« Une personne suffit pour aller chercher de l'aide. Je préfère rester, empêcher se qui a fait ça ici , de rejoindre Kiri... »


Voir ces pauvres gens démembrer avait fait ressortir les dents tranchante de l'homme requin, au point de se demander si ce n'était pas un être comme lui qui avait fait ça. Non impossible, un requin chasse pour se nourrir ... certainement pas pour s'amuser. Car s'était la sensation que laissait ce champ de mort, un monstre c'était amusé à réduire en charpie tout ce qui était vivant dans se port .



_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.


Dernière édition par Umi Fuka le Lun 17 Déc 2018 - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 1 Déc 2018 - 17:30
« Il est dit que les Dieux puniront ceux qui ne les considère pas. Mais les Adorateurs doivent emporter les hérétiques pour faciliter la tâche à ceux qu'ils ont choisi de vénérer. »
─ Bréviaire des Dieux, verset 10-12

Est-ce votre peur ou la logique qui a pris le dessus ? Dans tous les cas, il paraît tout à fait normal que l’un d’entre vous décide de rebrousser chemin. En l’occurrence, c’est bien Yasei Akane qui se lance et prend ce poids sur les épaules. Sous l’impulsion d’un ordre direct de Kagai Inja, l’un des gradés les plus réputés de tout Kirigakure no Satô, l’objectif est de prévenir en urgence le village que la situation à laquelle vous faites face est plus inquiétante que jamais. Mais peut-on vraiment dire que la crainte ou l’inquiétude n’ont joué aucun poids dans la balance de pareilles décisions ?

Pendant que Yasei Akane, donc, s’échappe du port et rebrousse chemin, il ne reste plus que vous deux pour surveiller les environs, voire enquêter sur ce qui s’y est passé. Et cela pourrait même aller plus loin, puisque comme Umi Fuka l’a si bien dit : il apparaît évident que votre objectif premier est d’empêcher ce qui a fait ce bain de sang de rejoindre la cité de la Brume.

Par peur ou par professionnalisme, par sécurité ou par déraison : vous êtes sur vos gardes à un point tel que vous ne pourriez tenir ainsi plusieurs heures d’affilée. Vous l’avez parfaitement ressenti : ce qui s’est passé ici n’est pas normal. Ce n’est pas une volonté de tuer qui habite le ou les responsables, c’est quelque-chose d’autre.

Soudain, un craquement. Il est assez clair pour briser le silence presque total qui habitait les lieux. Sans avoir besoin d’être un spécialiste en sensorialité, vous comprenez que ça vient de la direction la plus proche de la côte. Mais ce bruit peut provenir de tant de choses : un plancher qui ne tient pas, un tonneau de pêche qui s’est trop fissuré.

Ce n’est qu’à ce moment-là que vous entendez quelque-chose d’autre. Ce n’est pas un nouveau son, mais plutôt un bruit qui s’étend, prend du volume. Celui… des vagues.

Mais c’est trop tard : des vagues hautes de plusieurs mètres se sont installées dans le paysage. Face à vous, il n’y a aucune échappatoire qui vous apparaît : elles sont trop nombreuses pour être évitées latéralement, et trop hautes et apparemment puissantes pour pouvoir suffisamment reculer et les éviter.

Pourtant, il vous faut agir. Car si vous êtes assez perspicaces pour comprendre que ces vagues sont sûrement le fruit d’une technique Suiton de très haut rang, vous l’êtes tout autant pour savoir que sans rien faire… vous mourrez.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 1 Déc 2018 - 17:53
Wutu-Fuku ne s’est autorisé aucun relâchement ses deniers jours. Plus que le reste du village, il comprend les implications de l’évasion des prisonniers de Wasure no Kuni. Sa quête d’entités similaires au Dieu du Désert de Kaze l’a mené à creuser la piste des archives de Kiri, mission durant laquelle l’archiviste a tenté d’entraver les recherches du trio de chûnin missionné par la Mizukage Watanabe Shiori. Si le comportement du vieil homme avait pu s’assimiler au simple comportement d’un vieillard aigri, l’escapade du Kaguya au Pays Oublié et les révélations de l’Homme au Chapeau auraient mis en lumière la confirmation de l’existence de ce groupe de « Fanatiques ». Car cette entité avait justement disparue au même moment que la mise en place de la Prison Inavouée. Un hasard beaucoup trop gros pour Wutu-Fuku, qui a confronté l’archiviste dès son retour de Wasure.

Le chûnin enfile son large kimono et son attirail de ninja, avant de se diriger vers les portes du village, lieu de départ des rondes du jour. Le village accepte peu de missions, situation d’exception oblige. Et ce afin d’avoir le maximum de troupes disponibles en cas d’urgence. D’une oreille, il entend qu’un groupe de trois kirijins a été envoyé en urgence plus loin sur l’île principale, sans en apprendre plus néanmoins sur le contexte de mobilisation de cette urgence.

Un petit moment passe, durant lequel Wutu-Fuku, accompagné d’un second chûnin, s’adonne à son rôle de surveillance. Sa concentration est interrompue par l’arrivée inopinée d’un messager, qui n’est autre qu’Akane. Ce n’est pas dit que ce soit lui qu’elle cherchait, mais elle est contente de l’avoir trouvé. Un massacre, dans un petit port de l’archipel. Un carnage rituel ? Rien n’assure que cela soit l’œuvre d’un membre de ces « fanatiques ». Car il y avait de nombreux prisonniers sur Wasure et cela pourrait très bien être l’œuvre d’un loup solitaire. Il n’y a de toute manière qu’une seule façon de s’en assurer : aller sur place. Pour rejoindre les deux shinobis qui y sont encore et qui auront besoin de renforts. La kunoichi a bien fait de revenir jusqu’ici. Elle n’est pas encore assez compétente pour affronter une menace de cette ampleur. Sa mort n’aurait rien apporté à personne.

-Tu as bien fait de venir m’avertir.

Il hoche la tête quand la jeune femme informe le chûnin qu’elle va avertir le reste du village.

-Je te laisse la suite des opérations, le temps presse.

Et sans autre forme de procès, Wutu-Fuku commence son périple en direction du carnage, suivant les indications de la genin, tandis qu’elle se dirige vers le village accompagné du second chûnin.

Les poils du Kaguya s’hérissent. Il a un mauvais pressentiment. Il va pour la première fois lutter pour sa vie. Bien sûr, il a déjà participé à des missions et des combats par le passé, mais jamais il n’a été réellement en danger de mort jusqu’ici. Jamais il n’a autant perçu cette aura pesante de danger vers laquelle il court comme un possédé.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 1 Déc 2018 - 19:59
[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »




Alors qu'Inja continuait de marcher sur l'horrifique terrain, une sorte de mauvaise impression vint le prendre à la gorge, un étrange souvenir, un instant de déjà vu, comme si le temps se répétait. Mais tout ceci ne venait pas des dizaines de cadavres déchiquetés observables tout autour d'eux, la guerre et les horreurs vécues par le cinquantenaire l'ayant déjà amené à des scènes similaires... L'ambiance sonore, c'était ça. Un bruit se propageait dans l'environnement, se rapprochant et s'amplifiant à mesure des secondes. Puis, dans un flash mémoriel (lié à un tsunami identique de cette mission libre), le berserker se mit à courir vers Fuka qui, malgré les ordres, était resté sur place, tout en exécutant de très nombreuses mudras de sorte à imbiber son corps d'une quantité importante de chakra, la fondation de la création d'une des meilleures défenses élaborées.





Le choc, puissant, vint rentrer en contact direct avec de la terre, une sphère, géante et résistante. L'apogée de la création défensive, massive et compact dans sa composition, venait enfermer les deux kirijins dans un noir complet combiné à de grosses secousses à l'ampleur grandi par la résonance sphérique.



Puis... Rien.

Le choc venait de s'arrêter, laissant place à de nouveaux bruits percutant, ceux de la grande sphère de doton qui commençait à s'écrouler en direction du sol, bien trop secouée par l'impact puissant.


Inja, le regard lourd, restait sur ses gardes, prenant soin de faire attention aux débris de terre qui fusaient vers le sol, libérant de nouveau les lieux d'une obscurité marquante, pour laisser passer les rayons du soleil et enfin permettre d'entrevoir les dégâts que venait de subir la zone.

Le berserker l'avait bien compris, ayant déjà connu le bruit distinctif de la formation d'un tsunami, il n'avait même pas prit la peine de se retourner pour constater la taille de la vague, mais c'était seulement mis à réagir de sorte à protéger l'Umimori et, accessoirement, sa propre vie.

Résumé du tour:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 1 Déc 2018 - 21:12
ふか うみ
.
Alerte ◦○◌

Pendant un long moment un silence de mort régnait au port, bien qu'il reste encore deux ninjas de Kiri sur place, aucun d'eux n'avaient lâcher le moindre mot depuis le dépars de leurs collègue. Cependant très vite un vrombissement et des craquements se firent entendre, assez puissant pour résonner dans tout le port. Si certain pouvait avoir du mal à reconnaître se type de son, ce n'était clairement pas le cas de l'Umi. Ce son il le connaissait très bien, ce n'était autre que le bruit de vague scélérates frappant tout se qui se trouve sur son chemin. Avant même qu'il ne puisse prévenir le vieux Kagai, des vagues immenses se mirent à déferlés dans leur direction. Fuka resta debout, droit comme un i, face à ses vagues gigantesques. Il n'avait aucun moyen de s’échapper , il allait devoir serrer les dents et essayer d'esquiver du mieux qu'il pouvait les énormes rouleaux, s'il souhaitait rester en vie, car même un requin fasse à des vagues de cette hauteurs ne pourrait rien.

Il eut comme un flashback de son passé, les derniers souvenir que l'on voit avant de mourir. Il était petit, le don Umi ne s'était pas encore éveillé en lui, il nageait avec ses cousins loin du rivage, quand sans prévenir des vagues immenses vinrent les frappés de plein fouet. Heureusement pour lui et ses cousins, les Umimori veillaient toujours les uns sur les autres, c'est donc sans trop de problème qu'un groupe de gardien vinrent les secourir. Malheureusement pour Fuka qui repris petit à petit ses esprit, il n'y avait plus de gardien pour le sauver. Enfin s'était sans compter sur la vivacité d'esprit du vieux Kagai, avant même que l'Umi sans rende compte, il se trouvait déjà prêt de lui et au moment ou se tsunami allait les frappés un dôme de terre s'opposa aux vagues meurtrières.

Une fois de plus l'homme requin s'en sortait sans aucune égratignure, grâce à l'aide d'un Kirijins. Cela lui rappela son clan, son petit village. Et comme un coup dans les noix, Fuka se rappela pourquoi il était rester, pour éviter que le monstre derrière se tsunami arrive jusqu’à Kiri, mais aussi jusqu’à son clan et son petit village en bord de mer. C'est donc dans l'optique de protéger son village et son clan que Fuka se mit à faire quelques mûdras, quand il eut fini trois clones suitons se positionnèrent autour de lui . Et dans un léger grondement, Fuka pris l'apparence d'une créature mi-homme mi-requin, se préparent ainsi pour le prochain assaut.



Fuka se tourna vers Kagai et lui dit avec une voix devenu plus grave à cause de sa métamorphose.

« Merci pour le coup d'main... Maintenant on sait au moins une chose, la personne ou la créature qui à fait ça, utilise le suiton, espérons que ce n'soit là que son seul pouvoir. Sa m'arrangerait ... »








Résumé du tour:
 

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 8 Déc 2018 - 18:10
« N'importe quel péché peut être lavé. Par la rédemption, par la punition, par l'abandon. Ou par la mort. »
─ Bréviaire des Dieux, verset 80-12

Le fracas des vagues, voilà un son qui devrait vous hanter pendant longtemps. Que ce soit pour ce qu’elles représentaient, ces monstruosités aqueuses parfois hautes d’une quinzaine de mètres ou pour la violence avec laquelle elles frappaient chaque élément de ce port. Mais surtout, c’était bel et bien le choc de ces dernières sur la paroi terrestre que vous avez dressée qui aura fait résonner ce terrible son dans vos esprits.

Car votre première réussite était bien d’avoir réagi à temps et en conséquence du danger imminent qui avait foncé sur vous. A dire vrai, chacun d’entre vous avait affronté le temps de la meilleure des manières. Kagai Inja s’était occupé de la protection des vagues, Umi Fuka de la préparation de la contre-attaque et Kaguya Wutu-Fuku avait saisi l’urgence de la situation pour arriver au bon moment. Alors que la protection de Ninjutsu Doton se fissurait, vous pouviez déjà être rassurés d’un point : vous aviez parfaitement agi contre ces vagues meurtrières et y avaient survécus.

Mais lorsque la protection cède et après avoir de nouveau formé un trio, vous vous rendez une nouvelle fois compte que ce que vous affrontez n’a rien de commun.

Vous pensiez peut-être que les vagues avaient pour but principal de vous blesser. Vous auriez eu tort.

Si le port n’avait pas été totalement lavé du sang versé, quelque-chose avait drastiquement changé. Il ne vous faudra que quelques instants pour comprendre ce que c’était : les cadavres. En effet, plus aucun corps ou même morceau n’était laissé à l’abandon comme cela avait été le cas lors de votre arrivée.

A la place, à l’autre bout du port, quelque-chose était apparu. Vous ne rêviez pas : il s’agissait d’une véritable pile de cadavres. L’effroyable vérité vous frappait alors de toute sa singularité : tous les corps, membres et organes avaient été rassemblés par les vagues en un point bien précis. Toute l’horreur de ce drame en une seule vision.

« Les voilà lavés de leurs péchés… »

La voix est aigüe, posée et envoûtante ; c’est celle d’une femme. Vous levez les yeux et remontez – si ce n’était pas déjà le cas – la petite montagne d’horreurs jusqu’à voir une silhouette apparaître en son sommet.


La femme est jeune et sa beauté est objective. Etrangement, aucune tâche de sang n’a trouvé de place sur son corps ou ses vêtements, eux-mêmes à la fois simples et singuliers. Une tenue fine et noire, possédant quelques parties presque transparentes – comme au niveau d’une poitrine que l’intéressée n’a vraisemblablement pas eu envie de cacher aux yeux d’autrui – avec parfois des motifs semblant être dessinés à même le tissu, comme sur sa jambe droite.

De ses deux mains, l’inconnue balaie ses cheveux vers l’arrière et dédie un sourire au ciel. Mais son visage gracieux ne tarde pas à redescendre vers les vôtres. Aussitôt, son sourire disparaît. Ses fins sourcils se froncent, trahissant un agacement presque évident.

« Ils m’avaient dit que vous viendriez. Mais je ne comprends pas… »

Elle lève le pied et le fait frapper les cadavres sur lesquels elle s’était fièrement placée.

« Pourquoi restez-vous là, face à moi, la Déesse ? C’est comme si… »

La jeune femme remet alors ses mains dans ses cheveux. Mais cette fois-ci, sa crispation lui fait raidir ses doigts. Ce n’est plus du tout la charmante demoiselle qu’on aurait pu croire rencontrer ailleurs que sur une pile de cadavres.

« … comme… comme si… un mortel se tenait face… »

Ses yeux s’ouvrent alors bien plus, marquant une hystérie impossible à manquer. Tandis que le blanc de ses yeux fait ressortir les veines rouges de sa folie, la Déesse lève son bras droit et hurle.

« … UN DIEU ! »

Aussitôt, une énorme quantité d’eau est projetée de son bras. La vitesse et la puissance par lesquelles ce grand jet d’eau est propulsé vous démontre sa dangerosité. Du haut de sa montagne de cadavres, la responsable de ce massacre est bien décidée à vous affronter. Et ce, même si ses raisons vous sont encore inconnues…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 8 Déc 2018 - 19:26
Alors que Wutu-Fuku bondit de branches en branches pour se rapprocher de la position indiquée plus tôt par Akane, un vacarme assourdissant se fait entendre au loin. Comme un tremblement de terre. Mais au Pays de l’Eau, on apprend très vite que l’océan est capable de provoquer bien des désastres. Et cela ne manque pas. Le Kaguya, prévoyant, décide d’aller sur les branches les plus hautes pour continuer son périple. Quelques minutes plus tard, il peut voir de belles vagues déferler en contrebas. Il est encore bien dans l’intérieur des terres, ce qui signifie que le Tsunami qui a déferlé sur le littoral doit être bien plus violent. Les dégâts côtiers doivent être incommensurables. S’il y avait encore quelque chose à casser… Finalement, la forêt laisse sa place à une petite bourgade maritime… du moins ce qu’il en reste. Les rares structures humaines encore debout sont en ruines. Au milieu de tout ça, un dôme rocheux qui commence à s’effriter, libérant ses occupants. Wutu-Fuku reconnait Inja et… Fuka ? Si trois clones ont son apparence, l’original est bien différent de l’apparence que le Kaguya lui connait. C’est donc cela le pouvoir du clan Umimori… Quoi qu’il en soit, ils ont heureusement survécus à la catastrophe.

Tandis que l’eau s’en va, le nouvel arrivant peut observer les restes du carnage qui a eu lieu jusqu’ici. Plus aucun corps. Bizarre. Redoublant d’attention, le chûnin commence à se diriger vers ses deux coéquipiers.

-Fuka. Shireikan. Akane m’a tout raconté. Ma présence ici sera utile car je pense savoir ce qu’on va affronter et…

Le Kaguya fait silence tandis que ces coéquipiers semblent fixer autre chose. Il tourne la tête à son tour, pour voir un spectacle morbide. Des cadavres, voir même des morceaux… rassemblés en une petite montagne. Déjà, Wutu-Fuku pense au travail qu’il devra faire pour offrir à ces innocents des sépultures décentes. Au sommet de laquelle une femme apparaît. Une vision complètement surnaturelle tant son apparence est parfaite. Elle regarde le ciel avant de baisser la tête vers les trois Kirijins, qu’elle regarde avec dédain. Elle commence à taper du pied comme un enfant gâté, ne pouvant cacher son agacement face à la présence de ces trois intrus. Elle se qualifie elle-même de déesse. Un discours qui ne laisse pas de place au doute pour Wutu-Fuku, qui creuse la mythologie de Mizu depuis plusieurs mois maintenant. Ils sont en face d’un membre des fanatiques. Mais il n’a pas le temps d’en informer ses collègues : tandis qu’elle est de plus en plus hystérique, la fanatique lève son bras droit, duquel jaillit une énorme quantité d’eau. Aucun mûdra n’a été composé, ce qui montre les compétences de leur adversaire. Un jet qui fonce sur le chef des forces armées de Kiri et l’Umi. Wutu-Fuku, lui, n’est pas à portée immédiate de l’attaque, trop loin par rapport aux autres Kirijins. Lui aussi, il peut jouer à ça.

Sans sommation, Wutu-Fuku lève un bras à son tour et le baisse d’un coup. Le mouvement provoque une lame d’air acérée et ultra rapide visant la jeune femme. Le but ? Lui trancher le bras qu’elle lève si fièrement. Avec un bras en moins, elle posera déjà moins de problèmes. S’il peut attraper cette femme vivante, le Kaguya n’hésitera pas. Pas plus qu’il n’hésitera à utiliser la force létale si ses compatriotes venaient à être en réel danger.

-Un dieu ? J’ai entendu parler d’eux, effectivement. Mais la description concernant celui du désert laissait entendre qu’il était un peu plus… gros. Tu es donc plus une adepte qu'une déesse non ? L’histoire vous a appelé fanatiques… j’imagine que vous vous nommez vous-même avec un nom moins péjoratif.

Il est difficile à croire que cette femme soit elle aussi un « dieu ». Le mot Déesse sonne plus comme un titre pompeux. Ces fanatiques se croient vraiment plus qu’humains. Mais sa force n’a rien de surhumaine. Wutu-Fuku a vu l’homme au chapeau et ses capacités de ses yeux. Et cette femme, à côté, ce n’est vraiment pas grand-chose.

-Quant à celui de l’eau, peu dans ce pays savent ne serait-ce que pour son existence… peut-être pourrais-tu nous aider à le retrouver ?

Dieu de l’eau, Suiton… ça fait sens. Puisque selon l’ouvrage que Wutu-Fuku et Fuka ont pu consulter, ces fanatiques se « liaient » avec les entités qu’ils considéraient comme des dieux. Est-il à prévoir que le fanatique qui s’intéressera au Dieu du Désert soit capable d’utiliser le Sunaton ? Ce sont des informations qu’il faudra extirper de cette femme. Si le trio réussi à la capturer. Et si ce n’est pas elle qui, finalement, triomphera.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 8 Déc 2018 - 22:43
[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »




Observateur, le regard dur, Inja restait impassible, contemplant le grand mur de cadavres que la catastrophe venait de former, avec, à son haut, une femme... Dont les mots et l'opiniâtreté relevait du surnaturel. Une déesse ? C'était vraiment ainsi qu'elle se qualifiait ?

Autour de lui, rien n'atteignait le cinquantenaire, pas même les paroles de ses alliées qui, traitées par son cerveau, ne restaient dans sa tête que s'elles avaient pour lui une importance véritable. Il lui fallait rester concentré sur son nouvel adversaire, celle qui semblait d'être l'origine de l'immense vague qui avait balayé la zone, une maitresse du Suiton dont la sérénité trahissait une certaine puissance. Pas une once de fatigue, elle venait de libérer une technique dévastatrice pour son propre plaisir, comme si rien de ce qu'elle pouvait créer n'avait d'impact sur son état de santé et de fatigue.

Calme, le guerrier commençait à détacher l'immense hache de bataille qu'il arborait sur son dos, attachée par des ficelles sommaires liées par des noeuds marins plus qu'efficace, dont la physique d'attache permettait un maintient aisé du poids de l'arme d'acier.

Mais alors que la femme continuait de parler, elle mis fin à ses paroles dans une impulsivité qui surpris le gladiateur, bien qu'il soit resté concentré sur sa cible depuis le début. Un jet d'eau sous pression partait de la main de la femme pour venir dans sa direction avec ce qui semblait être une ferme intention de meurtre.

Face à la rapidité d'exécution de la technique, le berserker subit la technique contre son corps... armuré. S'il aurait pu esquiver, Inja sentait bien qu'il n'était pas le temps de jouer au chat et la souris, ce qu'il lui fallait : atteindre direction la femme de face. Et pour ça, rien de mieux que de lutter contre ses attaques directement, lui montrer que rien n'était en mesure d'atteindre la volonté du Shireikan, que le combat serait de l'équivalent d'un affrontement de titans et que seule la brutalité pure désignerait les vainqueurs.



Luttant contre la force de pression qui atteignait son épaisse armure de roc, Inja ne pouvait plus bouger, ses pieds ancrés au sol faisant de leur mieux pour ne pas se faire projeter sur plusieurs mètres. Il restait immobile, encaissant la puissance de l'attaque alors que les éclairs de son armure crépitaient contre l'eau qui l'atteignait, tournant son dos à son adversaire durant un cours instant, juste le temps d'exécuter plusieurs mudrâs avant de saisir une grande parcelle de terre proche de lui pour l'envoyer sur le côté du jet d'eau dans un mouvement rapide, son but : Perturber le mur de cadavres, voire, le faire céder.

"Tu as des ressources... argh, mais... Tu n'as rien d'une déesse... Tu n'es qu'une ordure, un microbe-roi dont le règne s'achève... Maintenant !"



L'attaque était lancée, jetée d'un mouvement de bassin, la grande parcelle de doton partait d'ors et déjà en direction de la base de la montagne de cadavre, prête à prendre impact sur la portance même de la structure pour l'écrouler.



Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Lun 10 Déc 2018 - 11:05
ふか うみ
.
Alerte ◦○◌

Après se tsunami sortie de nul part, Fuka était sur ses gardes, humant l'air ambiant et sentant qu'une tempête se préparait, naturel ou pas. Il y a des jours ou la logique voudrait que l'on reste chez soi, mais l'univers sèmes des petits cailloux ne demandant qu'a être suivi. Voila comment l'Umimori se retrouve phase à une calamité qu'il n'avait encore jamais connu. D'ailleurs cette calamité fini par prendre forme humaine, et s'est sur un tas de cadavre qu'elle fit sa première apparition. Une femme au regard hautain avec une allure de danseuse de charme. Celle-ci semblait se prendre pour une déesse, il est vrai que la prison pouvait rendre fou, mais tout d'même, de la à se prendre pour un dieu... Fuka regardait cette créature, car malgré son apparence humaine, cette montagne de cadavre était la preuve qu'elle n'avait rien d'humain.

Quand la calamité compris que son discours ne toucherait aucun des Kirijins présent, son regard changea, se rapprochant un peu plus du monstre qu'elle était vraiment. Ni une ni deux elle attaqua avec un jet d'eau cracher avec une pression énorme, typiquement le genre de technique que pouvait employé un Umimori. Bien que le jet sois rapide, Fuka était préparer à se faire attaquer, tout comme ses clones, qui par réflexe se positionnèrent devant leur créateur. Un des clones cracha même un mur d'eau protecteur pour empêcher le jet d'eau de la jeune femme de venir toucher Fuka. Malheureusement le jet était si puissant qu'il brisa le bouclier aqueux et explosa les clones par la même occasion. Heureusement pour l'Umi, ses clones lui avait offert quelque secondes pour qu'il ait le temps d'éviter l'énorme jet d'eau sous pression.



Fuka remarqua très vite qu'il n'était pas la cible première de cette attaque, le jet continua son chemin en suivant les pas du vieux Kagai. Celui-ci était aussi solide qu'un clou de cercueil, mais tout de même, cette attaque pouvait être potentiellement meurtrière. Cette femme n'était vraiment pas commode, il était évidant qu'elle avait encore plus d'un tour dans son sac. Assez pour mettre à mal Fuka, voir même le tuer... Mais le vieux berserker allait certainement lui donné du fil à retordre. Les clones de Fuka essayèrent de reprendre leurs forment, en se régénérant grâce aux flaques d'eaux laisser par le tsunami. Malheureusement il n'y avait pas asser d'eau pour qu'ils puissent être viable, Fuka annula donc ça technique. la cible étant focus sur Inja, Fuka remarqua qu'un autre Kirijin était arrivé, d'ailleurs il le connaissait. Un Kaguya avec qui il avait pu faire quelque recherche sur la présence d'un potentiel dieu de l'eau à Kiri.

Fuka bougea de tel façon à être assez proche du vieux Kagai comme de Wutu-Fuku. Ainsi il pouvait entendre les paroles de l'un et de l'autre, la formation serait certainement primordial pour la prochaine attaque.

« Mmmh... On dirait que la demoiselle n'a pas toute sa tête...Elle est du genre caractérielle... Beaucoup trop dangereuse pour être faite prisonnière ... Je vote pour qu'on la tue, vous en dite quoi vous autres ? »








Résumé du tour:
 

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Sam 22 Déc 2018 - 18:56
« Les Dieux ont été les premiers. »
─ Bréviaire des Dieux, verset 01-01

Tandis que son bras tendu faisait s’abattre une terrible technique Suiton, le cri poussé par la Déesse lui avait presque fait perdre son attention. Si bien que lorsque le premier renfort Kirijin, arrivé sur le côté, se prépara à attaquer, elle eut un retard considérable pour le remarquer. Son regard ne constata que trop tard la lame de vent lui arriver dessus. L’impact fut sourd et le cri de la jeune femme brisa le paysage sonore.

« AARRRGH ! »

La tête de la Déesse basculait en arrière, sous une douleur apparemment trop forte. Et ce fut tout naturellement qu’elle ne put voir le morceau de terre que Kagai Inja avait extrait et projeté sur la montagne de cadavre. Un bras en moins, duquel sortait encore péniblement de l’eau, voilà que la jeune criminelle chutait sous l’implosion du mont de corps. Trébuchant en arrière, elle finit par se mélanger à ceux qu’elle avait tués puis disparut sous ces derniers.

Même si certains corps continuaient de bouger, un silence lourd venait de gagner le port dévasté. C’était d’ailleurs assez déroutant vu l’intensité par laquelle le combat avait commencé. Et pourtant, il n’y avait presque plus aucun bruit depuis qu’Umi Fuka avait proposé de tuer l’inconnue et que le Kaguya avait parlé du Dieu de l’Eau…

« Nous n’avons pas nom. Nous vouons notre vie et notre identité aux Dieux. »

Impensable ! Non seulement c’était à nouveau la voix de la Déesse que les Kirijins avaient pu de nouveau entendre, mais elle n’avait plus rien à voir avec le cri de détresse plus tôt. Elle semblait même plus calme et sereine que jamais. Où était-elle ?

« Alors vous êtes au courant de son existence ? Mais… Non ! »

La jeune femme était réapparue derrière les cadavres étalés, les deux bras intacts. A ses côtés, trois copies conformes d’elle-même s’étaient aussi levées. Toutes reprirent la parole avec un visage exaspéré.

« Tu as dit « retrouver », c’est faux ! VOUS NE L’AVEZ JAMAIS TROUVÉ. ET VOUS N’ÊTES PAS ENCORE PRÊTS ! »

Trois des quatre « Déesses » foncèrent alors vers les trois Kirijins, le visage toujours agrémenté des veines d’une profonde exaspération.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Lun 24 Déc 2018 - 12:00
Le surpuissant jet Suiton met à mal le chef des armées de la brume. Heureusement pour lui, il dispose d’une technique d’armure qui lui permet de tenir le coup. Une armure Doton, visiblement. Fuka a réussi à esquiver l’attaque qui était dangereuse pour lui de manière indirecte. Mais, trop concentrée par sa technique et l’état second dans lequel la fanatique se trouve, il ne remarque que trop tard la technique de Wutu-Fuku qui lui fonce dessus. La lame d’air fait mouche, tranchant le bras de la femme. Un hurlement de douleur vient percer le silence de la zone de combat. Un hurlement que le Kaguya n’a aucun plaisir à provoquer. Mais ils sont face à une menace pour le village alors son point de vue, il va le mettre de côté pour l’instant. Mais son attention est rapidement attirée par une irrégularité. Car ce n’est pas du sang qui sort du bras coupé de leur adversaire. Mais de l’eau. Il existe des shinobis capables de faire un avec un élément, le Kirijin l’a vu, par exemple au tournoi de Kaze.

Cette déconcentration permet à Inja de tirer un énorme rocher sur la pile de corps qui sert de promontoire à la fanatique. Le tas implose et l’assimilatrice ne peut que tomber au milieu de ceux qu’elle a tué un peu avant. Le silence revient dans le port dévasté.

-On dirait bien qu’on a affaire à une assimilatrice suiton…

Dit-il avec une goutte de sueur sur le front. Ce sont des individus difficiles à affronter. Heureusement, Inja dispose d’un avantage élémentaire via son Doton. Cela pourra faire la différence. La nature de l’ennemi ne fait plus réellement doute, aussi le Kaguya n’est-il pas si étonné quand il voit la fanatique sortir de sa cachette avec ses deux bras. Le combat va être long.

Mais il semblerait que la folle se soit calmée. C’est sur un ton plus calme qu’elle répond à la première question du Kaguya. Ils n’ont aucun nom. Ils ne sont que des religieux incapable d’avoir une identité propre. La capture est une perspective de plus en plus difficile à mettre en œuvre. Car ce genre d’individu préfère souvent la mort pour son « dieu » à la capture…

C’est accompagné de trois clones, Suiton certainement, du même genre que ceux de Fuka, que la fanatique reprend la parole. Elle semble d’abord un peu étonnée de voir que Wutu-Fuku sait pour l’existence du Dieu de l’Eau. Mais le calme ne dure pas longtemps. Car un mot de Wutu-Fuku la fait plonger dans une profonde exaspération. « Retrouver » ne semble pas adapté. « Trouver » semble plus adapté. Mais si des informations sur cette créature sont arrivées aux oreilles de Kiri, c’est bien qu’ils avaient au moins une vague idée de sa position.

-Qui sait ?

Se contente-t-il de répondre, avant de réciter une des prières qu'il a pu retenir grâce à la lecture de l'ouvrage "emprunté" à la bibliothèque. Trois des quatre fanatiques foncent sur les trois Kirijins. Allez savoir si l’originale est celle qui reste de côté. Elle est peut-être au milieu de ses clones. Heureusement, il y a quand même une distance non négligeable entre les shinobis et leurs adversaires, ce qui permet à ces derniers de voir venir. Wutu-Fuku recule, de manière à garder une bonne distance entre lui et les « clones » tout en composant l’unique mudrâ d’une technique connue de beaucoup : le Kage Bushin.



Trois copies du Kaguya se matérialisent à ses côtés. Deux clones tendent les bras. Un bras vers chaque itération de la fanatique. En l’espace d’un instant, chaque bras devient une véritable arme de guerre, tirant sans arrêt des phalanges à une vitesse impressionnante. Si ce sont des clones simples, ils ne devraient pas résister à une attaque de ce genre. Si la véritable fanatique est dans le lot... on le saura assez vite.



Le clone restant demeure devant Wutu-Fuku, prêt à servir de bouclier en cas d’attaque surprise.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 14:29
Spoiler:
 

[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »




Ce fut intacte que la femme qui se désignait elle-même comme une Fanatique fini par s'extirper des décombres, le visage calme, les nerfs à peine touchés. Une véritable psychopathe qui n'avait d'yeux que pour sa propre existence. Celle-ci n'était cependant pas seule... Entourée de clones, il était difficile pour le berserker de distinguer laquelle des quatre formes, qui se tenaient plus loin, était la véritable. Peut-être aucune ? Quatre hypothétiques clones venu pimenter l'action du terrain, une sorte rééquilibrage des forces auto-décidé.

Mais il n'était pas temps de chômer. Un ignoble massacre avait eut lieu, laissant présager le pire quant aux capacités de la femme. Si celle-ci semblait être une adepte de la maîtrise poussée du Suiton, via l'assimilation, elle semblait surtout posséder une haine et une rage dure à estomper qui, bien qu'elle réussisse à la cacher, n'était qu'évidente à observer la pile de cadavre maintenant renversée qui arborait le terrain quelques secondes plus tôt.

Trois des quatre formes de la Fanatique se mirent finalement à charger, chacune prenant un kirijin pour cible tout en s'imbibant de chakra, laissant présager une offensive puissante dont le Shireikan ignorait encore toute la nature.

Mais alors que Wutu-Fuku se mettait à prononcer des paroles insensées, celui-ci, s'aidant de clones qu'il venait d'invoquer, se mit à balancer des dizaines et des dizaines de projectiles d'os, les balançant à destination des clones sournois pour les détruire et ainsi les arrêter dans leur course.

L'action finale se déroulant en moins de quelques secondes, Inja préféra ne pas prendre de risques en esquivant la charge du clone s'approchant de lui, avant même de savoie si celui-ci allait être affecté par la technique de son camarade de combat Kaguya. Juste avant d'asséner un coup de hache simple mais efficace pour venir trancher le clone proche en deux.

Ceci fait, le berserker lança son arme en l'air au dessus de lui, avant d'executer à une grande vitesse une série de mudrâs, pour rattraper sa hache à pleines mains et ainsi écarter les bras de sorte à libérer une décharge électrique étourdissante qui traverse le terrain pour aller tenter d'abattre la fanatique qui n'avait pas chargée, la quatrième forme.

Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Mer 2 Jan 2019 - 18:49
ふか うみ
.
Alerte ◦○◌

L'homme requin semblait avoir vu juste quand à la santé mentale de la jeune femme face à eux. Elle semblait vraiment en décalage face au monde réel, cependant elle aussi semblait en savoir pas mal sur le dieu des eaux. Du moins c'est ce qu'elle n’arrêtait pas de rabâcher. La parole d'un fou peut être prise au sérieux ? Difficile à dire. Pendant que Fuka était concentré sur la jeune femme en réfléchissant à un plan pour l'immobiliser ou au moins limité ses mouvements. La jeune femme hurla une nouvelle fois, le Kaguya semblait avoir réussit à la toucher, lui tranchant carrément le bras. Finalement Wutu-Fuku semblait avoir eut la même idée que l'Umi, mais fut plus rapide dans son exécution. Le vieux Kagai semblait lui aussi se débrouiller tout seul, pas étonnant pour un homme de sa trempe. L'homme requin lui, n'avait encore rien montrer, la jeune femme maitrisait le suiton à la perfection. Et pour cause, elle était une assimilatrice suiton, elle fit repousser son bras comme si de rien n'était et créa plusieurs clones pour venir attaquer les trois hommes face à elle.

Fuka à se moment se concentra uniquement sur la menace qui fonçait sur lui, un clone aqueux de toute évidence, l'Umi connaissait très bien se genre de technique. Pour en être lui même utilisateur. Fuka regarda le clone foncer vers lui, il remarqua tout de même son collègue Kaguya jouer les rambo avec des tirs de phalanges. Son collègue allait certainement s'occuper très facilement de ses clones avec une tel technique, le vieux Kagai semblait lui aussi vouloir en découdre, mélangeant techniques de berserker et raiton.

Pour une raison qui pourrait échapper à ses collègues, l'Umi repris une forme plus humaine. Sa forme d'homme requin n'était pas très utile pour le moment, et sa consommation de chakra allait finir par être un problème. Il garda tout de même une forme de squale, mais plus épuré, composer de branchie uniquement. Il ne s’arrêta pas là, et fit apparaître un épais brouillard uniquement autour de lui, dissimulant sa position exact, sans obstruer la vu de ses collègues.




Dans cet épais brouillard, il était parfaitement impossible d'y voir à travers, sauf pour l'Umi qui n'utilisait pas que ses yeux pour se mouvoir. Par précaution, il créa un clone de brume lui ressemblant comme deux gouttes d'eaux. Ce clone allait lui servir d’appât ou bien uniquement de diversion tout allait dépendre des actions de la jeune femme légèrement déséquilibré mentalement.










Résumé du tour:
 

_________________
ふか うみ-Fuka Umi
Nous réalisons que ce que nous accomplissons n'est qu'une goutte dans l'océan, mais si cette goutte n’existait pas, elle viendrait à manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1921-comme-un-requin-dans-l-eau-fuka-umi-finish http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri http://www.ascentofshinobi.com/t1925-carnet-de-route-d-un-homme-de-la-mer http://www.ascentofshinobi.com/t4265-le-recousu-et-sa-broderie-macabre-finish

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Mar 8 Jan 2019 - 16:47
« Parmi eux, le Dieu de l'Eau veille sur les Océans comme le Saint-Père veille sur les siens. »
─ Bréviaire des Dieux, verset 43-01

La Déesse qui était restée en retrait regardait avec rage les trois copies qu’elle avait créées foncer avec autant de véhémence vers les trois shinobis de Kirigakure no Satô. Le blanc des yeux de chacune d’entre elles grandissait au fur et à mesure qu’elles s’approchaient dangereusement de leurs cibles respectives. Mais la distance qui les séparaient des ninjas de la Brume et la simplicité brutale de leurs charges n’empêchait pas ces derniers de prendre les devants.

Le Kaguya fut le premier à s’emparer de l’initiative. En s’avançant après s’être lui aussi démultiplié, le Kirijin fit cibler les clones de la Déesse avec leurs doigts. De ces derniers furent projetés des morceaux qu’il fut difficile d’identifier à l’œil nu. Mais malgré cette difficulté, la jeune femme avait compris : c’était un Kaguya et ces projectiles des phalanges !

Sans dire à autre voix les secrets qu’elle avait vu percés, ce furent bien ses clones qui le furent, impuissants face aux petits os de l’ennemi. Pire encore, l’une des Déesses avait même été tranchée par le plus imposant des trois Kirijins, celui à la hache. Tous ses clones aqueux vaincus, la Fanatique semblait encore plus agitée.

« Tu vas voir ! hurlait-elle principalement à l’encontre du Kaguya. »

Mais alors que la criminelle avait entamé une série de mudrâs, elle fut stoppée en entendant quelque-chose d’aussi surprenant que familier. Une prière qui faisait non seulement écho à son histoire mais qui était prononcée par celui-là même qui était pourtant censé être son ennemi. Ce Kaguya, ce Kirijin… était-il possible, commença-t-elle à se questionner…

« A-attendez… Es-tu des nôtres ? »

Il était alors trop tard : ce moment d’hésitation lui avait coûté cher. Un éclair, projeté par le grand Kagai, la frappa aussitôt et ce sans qu’elle n’ait pu voir la technique arriver. Sans ressentir de douleur, elle sentit pourtant son corps devenir aussi rigide que l’acier : une paralysie qu’elle ne comprit là encore que trop tard.

Autour d’elle, tout devenait sombre. Ou plutôt opaque : elle reconnut là l’une des techniques les plus courantes du répertoire Suiton. Non seulement elle ne voyait plus rien, mais elle était devenue totalement vulnérable ! Fébrilement, elle rassembla ses forces dans sa main et ne put pourtant que faire un petit mouvement…

Dans le brouillard créé par Umi Fuka, une explosion retentit. La brume fut alors en bonne partie chassée et le trio de Kirigakure no Satô put constater et donc comprendre que la Déesse avait lancé un parchemin explosif – finalement peu loin – pour non seulement se libérer du choc de la technique Raiton, et chasser la brume autour d’elle.

Mais sa paralysie avait forcément entravé sa force : l’explosion avait finalement eu lieu bien trop proche d’elle, projetant son corps à quelques mètres plus loin… une partie de sa jambe gauche en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Mar 8 Jan 2019 - 23:12
Heureusement pour le Kaguya, il n’y a pas d’entourloupe au niveau des clones. Les doubles aqueux de la Fanatique ne peuvent que se disperser devant l’imposante pluie de projectiles, rendant caduc son plan, quel qu’il puisse être. Inja est également de la partie, découpant sans problèmes un clone à l’aide de son imposante hache. Néanmoins, ses pouvoirs sont désormais connus de leur adversaire. Ce qui met les deux camps sur un pied d’égalité à ce niveau. Bien sûr, cela déplaît fortement à l’assimilatrice, qui ne se retient pas de menacer une nouvelle fois le chûnin. Mais elle ne s’attendait certainement pas à tomber sur l’unique kirijin qui a fait l’effort de retenir les prières qui étaient rédigées dans un vieux livre perdu dans les archives du Palais de la Brume

Le choc interrompt la guerrière qui composait une série de mudrâs, certainement à destination de Wutu-Fuku. Une information que note le shinobi : elle en a donc besoin, parfois… malgré son apparence, elle reste humaine. Avec les faiblesses qui vont avec. Mais c’est une autre faiblesse qui est exploitée ici : la prière est connue de la fanatique. Elle se demande même si le jeune homme n’est pas l’un des leurs, finalement. Mais le chûnin n’a pas le temps de répondre. Kagai Inja profite de cette ouverture pour faire usage de son Raiton, et projette sur l’adversaire un bel éclair qui vient visiblement la paralyser. Elle est très forte, mais elle se laisse facilement distraire. Déjà au début du combat, il avait suffit d’un manque d’attention pour qu’elle se fasse trancher le bras par le Kaguya. Bras qui a repoussé, certes.

Pendant ce temps, Fuka ne reste pas immobile, puisqu’il utilise son Suiton afin de plonger la zone sous un épais brouillard. Totalement aveugle et immobile, la fanatique est poussée dans ses derniers retranchements, l’obligeant à accepter les options les plus extrêmes pour s’en sortir. Car c’est une explosion qui vient la libérer. Une explosion provoquée par un parchemin explosif. Elle a donc de l’équipement ninja ? Quand est-ce qu’elle a pu s’en procurer ? Les gardes de Wasure no Kuni avaient peut-être des réserves de matériel.

La déflagration disperse, en partie, le brouillard de l’Umi, laissant au trio l’occasion de voir que leur adversaire n’a pas hésité à s’auto-mutiler pour se libérer de sa paralysie. L’explosion a projeté son corps sur plusieurs mètres et elle semble avoir perdu un morceau de jambe. Mais elle a déjà montré des capacités de régénération assez avancées pour faire repousser un membre plus tôt et Wutu-Fuku connait trop mal les capacités des assimilateurs pour savoir si elle peut se régénérer dans ce cas également. A-t-elle si peu de considération pour sa propre enveloppe corporelle ? Son plan consistait visiblement à se faire souffler par l’explosion. Mais elle aurait dû se rendre compte que le parchemin n’irait pas bien loin dans son état.

Wutu-Fuku regarde avec peu d’émotions la fanatique meurtrie. Son empathie pour l’adversaire est déjà loin. Rien ne lui fera oublier la montagne de cadavres. Pour autant, il sait qu’il a devant lui une source d’information non négligeable. Aussi décide-t-il de reprendre la conversation là où elle s’était arrêtée.

-L’un des vôtres ? Pas exactement. J’ai suivi mon propre chemin avec le peu d’informations que j’avais à ma disposition.



L’un des clones du Kaguya charge alors rapidement en direction de la fanatique à terre, avant de la tenir en respect sous la menace d’une technique désormais bien connue de l’assimilatrice, puisqu’elle lui a coûté un bras un peu plus tôt.



L’original, resté éloigné avec ses deux autres doubles, reprend la parole.

-Un seul geste suspect, même le plus insignifiant, et cette fois ce n’est pas le bras qui saute, mais la tête. Je ne ferais pas la même erreur deux fois. Je n’ai jamais voulu arriver à de telles extrémités, mais tu ne nous laisses pas le choix.

Cette combattante est bien trop dangereuse pour se permettre de reprendre le combat. Elle est dans une position de faiblesse et il faut que cela reste ainsi.

-Après avoir demeuré sur Wasure pendant deux siècles, je suppose que ce n’est pas la menace de la prison locale qui va t’impressionner. Donc maintenant… que faisons-nous ? Est-ce qu’on en finit ? Ou on cesse de s'entre-tuer et on dialogue en tant que personnes civilisées ? Peut-être peux-tu combler mes lacunes, pour que je puisse aller plus loin encore sur mon chemin…

Il en oublierait presque qu'il n'est pas tout seul dans cette affaire. Presque.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Dim 13 Jan 2019 - 19:00
[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »




Inja ne pouvait rester de marbre devant un tel spectacle. La femme, psychopathe et meurtrière, qui avait proféré un massacre indescriptible se trouvait actuellement sur le sol, un membre en moins alors qu'elle s'était extirpée d'une condition électrique désavantageuse, l'air choquée par les mots du Kaguya, ainsi que par le choc de la déflagration qu'elle s'était auto-infligée.

Des airs de bienfaiteurs, Wutu-Fufu se mit de nouveau à adresser la parole à la femme déraisonnée, comme tentant de lui extirper des informations dans le vif de l'action.



C'était sans oublier les possibilités de celle-ci qu'Inja se mit à charger de sorte à se positionner derrière la combattante au sol, entre la berge son corps, juste assez pour se permettre de rester en sécurité, mais surtout afin d'exécuter une de ses techniques favorites, mêlant la maîtrise de la terre et ses diverses formes. Il n'était pas question que la femme n'envisage de prendre la fuite par la mer, ni non plus qu'elle soit épargnée. Elle devait d'ors et déjà répondre de ses actes... Sûrement pas dans l'enceinte de Kirgakure no Sato, pour ne pas engendrer plus de risques que ça n'avait été le cas, mais plutôt sur ces terres, à Mizu, loin d'une quelconque possibilité d'utiliser sa forme aqueuse pour se faire la malle.

Exécutant de nombreuses mudrâs, le cinquantenaire se mit à exécuter la technique qu'il avait en tête jusque là, avant de finalement prendre de nouveau sa hache pour l'apposer au sol, délivrant ainsi un torrent immense de boue dont la force partait à l'opposé de la direction de la berge, allant vers la femme pour l'ensevelir et faire d'elle une marionnette qui pourrait répondre aux questions sans poser davantage de problèmes. Le but étant de par la suite sortir sa petite tête de la masse de boue alors que celle-ci commencerait peu à peu à se solidifier, comme le ferait n'importe quelle boue dans la nature.



"Tu prends un grand risque en tentant d'en apprendre plus, Kaguya, mais si telle est ta volonté, je ne peux que faire en sorte de mêler plus de sécurité à cet interrogatoire."



Inja prit une rapide pause pour respirer avant d’enchaîner de nouveau.

"Trop d'innocents sont déjà morts. Quoi qu'il résulte de ta tentative, cette femme ne quittera pas ces lieux."



Les mots du Shireikan étaient durs, mais ne pouvaient que transpirer une certaine vérité à laquelle sa responsabilité au sein de Kirigakure no Satô était liée. Pas question de prendre des risques pour le village, que ce soit par une quelconque fuite de la femme folle, ou par son arrivée au sein du village. Tout devrait se faire ici, et la sentence devrait être prise en ces mêmes lieux.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Ven 25 Jan 2019 - 20:24
« De tous ceux dont l'existence furent confirmée, le Dieu du Désert fut le premier. »
─ Bréviaire des Dieux, verset 52-01

Lorsque celui qui n’est sans le moindre doute de ceux qui manipulent les os t’adresse à nouveau la parole, tu comprends. Tu comprends que tu t’es fourvoyée. Ce n’est pas l’un des tiens, il ne l’a jamais été. C’est un pur Kirijin, un pur shinobi : un homme aussi simple qu’impuissant face à l’Ordre et encore davantage face aux Dieux. Ces divinités dont les versets dressés dans le Bréviaire du Saint-Père sont si fortes que leurs prières te semblent constituées de la force du monde entier. C’est justement parce qu’elles sont si puissantes pour toi qu’en les entendant tu as été capable de croire que cet ennemi était l’un de tes frères. Mais il n’en est rien.

Son regard défie le tien. Il se tient désormais face à toi, une arme dont l’aura aux couleurs de mère nature – qui sauraient te rappeler Gaiya – t’indiquent sa provenance et son utilité. Il te menace clairement d’une mort qu’il croit contrôler et pouvoir appliquer comme toi. Il te propose un arrangement, ou du moins essaie de te rappeler à « sa » raison. Ce qu’il ignore, c’est que ce qu’il appelle « civilisation » n’est qu’un mensonge pour toi. Ces personnes, ces pêcheurs ne sont rien d’autres que des animaux qui n’ont que l’origine comme parent commun. Tu n’es pas comme eux, l’Ordre n’est pas comme eux.

Mais sa proposition, qu’importe la forme qu’elle eût pris, te permet de regarder une nouvelle fois ce qui t’entoure. Ta jambe gauche est arrachée. Le morceau que ces shinobis des Brumes t’ont pris va servir d’offrande supplémentaire aux Dieux que tu sers. Cette pensée t’arrache un sourire, qui disparaît à la vue d’un nouvel ennemi.

C’est celui que tu penses être la tête pensante du groupe, ou au moins celui qui prend les décisions. Est-il leur Saint-Père ? Non, la tête de Kiri est une femme. Mais il est aussi dangereux que tu aurais pu le craindre. Pas seulement par ses techniques, dont celle qui t’avait détachée de l’eau pour le remplacer par cette boue infecte, mais bien par ses mots.

Il suggérait, ou ordonnait, de te tuer. Tu sais qu’ils n’en sont pas capables. Le Saint-Père ne t’a pas envoyé ici pour mourir. Tu connais ton objectif. Tu connais ton rôle. Souviens-t’en.

Tu es ici pour que l’emplacement du Dieu de l’Eau soit découvert.


« Pourtant grandis d’être à la recherche d’un Dieu, vous revoilà devenus de pathétiques sauvages. Je sais plus sur nos divinités créatrices que vous ne pourriez jamais espérer, mais vous souhaiteriez achever mon existence ? Et ce pourquoi, pour avoir offert ces quelques pêcheurs en offrande ? »

Le Kaguya te veut vivante, car tu représentes sa clé pour en savoir plus sur ceux que tu vénères. Le Guerrier lui te veut morte. Leur discorde sera la pierre édifiante de ton salut.

« S’il est mécontent, lors de son réveil, le Dieu de l’Eau ne prendra pas qu’un port en mets. Ce sont des îles entières qui seront englouties par son appétit. »

Tu veux les utiliser. Ils peuvent t’aider à faire découvrir l’emplacement du Dieu de l’Eau. Tu resteras peut-être enfermée jusqu’à ce qu’ils le trouvent mais une fois chose faite, tu seras libérée. Car eux, se seront fait dévorer.

« Enfermez la Déesse, mais laissez-la regarder son Dieu une fois que vous l’aurez trouvé. Et vos soldats seront guidés par les légendes dont elle a connaissance. »

S’ils décident de t’attaquer ou tentent de t’achever, ils échoueront. Et même, ta mort signerait la leur, tant le réveil du Dieu te semble proche. S’ils acceptent de t’emmener dans leur village, tu auras une armée de soldats qui pourront chercher plus rapidement que toi seule l’emplacement de cette divinité que tu connais tant.

Et lorsqu’à l’aube, la pie aura battu de l’aile jusqu'à l'incandescence, tout aura retrouvé un sens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Alerte/Fanatique] La Déesse Empty
Ven 25 Jan 2019 - 21:06
[Alerte/Fanatique] La Déesse Oui10

« Le Berserker déchu »




Inja restait calme, faisant en sorte de garder en lui toute la mauvaise haine qui pourrait sortir de son corps, de la canalyser pour éviter tout problème à se contrôler et toute action qu'il pourrait regretter. A cet instant, il écoutait, seulement.

La femme avait été ramenée avec succès par la vague de boue qu'il avait généré plus tôt, juste avant de se mettre à parler, sans arrêt, parlant de déesses, dieux et autres créatures mythiques qui n'intéressaient aucunement le cinquantenaire. Tout ceci n'était que du blabla, des mots provenant de la bouche d'une meurtrière fanatique qui avait massacré toute la vie du port pour la simple raison de vouloir proférer une offrande.

Des conneries. Purement et simplement. Pour Inja, tout devait finir avec elle. Jamais la femme ne devrait quitter les lieux, et plus encore, jamais elle ne devrait pouvoir faire quelque action que ce soit. Sa fourberie n'étant à cet instant que faiblement possible à anticiper.

Tu as intérêt à mieux t'exprimer, folle. Ce charabia ne ramènera pas tous ces innocents à la vie, et par extension, ne prolongera pas la tienne.



A ces mots, Inja se mit à executer de nouvelles mudrâs, claires et précises, tout en concentrant du chakra raiton à l'intérieur de son corps.

Soit tu nous en apprends plus sur ce Dieu de l'eau. Soit, tu vas découvrir le courroux de celui qui foudroie.



Le corps se mettant à frétiller d'éclairs inoffensives, le cinquantenaire chargeait une attaque qu'il ne pouvait pas se permettre de relâcher sans se concentrer. Il lui fallait être précis et ne pas toucher ses alliés. Plus encore, il fallait que les éclairs aillent cibler seule et même personne : La Fanatique embouée.

Reculez-vous.



Ceci dit, Inja se mit à relacher la chakra chargé en pliant le genou en un instant, faisant fuser le chakra vers le ciel de sorte à invoquer une multitudes d'éclairs puissants dont le seul dessin était de partir atteindre la fanatique. Sûrement pas la tuer, mais bel et bien l'affaiblir du mieux possible, lui faire comprendre qu'elle devait parler.

La torturer.


Résumé du tour:
 


_________________
Hakai VS World:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3404-kagai-inja-99#25741 http://www.ascentofshinobi.com/t3521-arcanes-d-inja-le-berserker http://www.amneos.fr/

[Alerte/Fanatique] La Déesse

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: