Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

D02. MEIKYÛ RAIZEN contre HYÛGA TOPH - VAINQUEUR MEIKYÛ RAIZEN


Lun 26 Nov 2018 - 11:53

Demis : MEIKYÛ RAIZEN contre HYÛGA TOPH


Quelques semaines après la rébellion populaire qui renversa le Premier Cercle, pouvoir fanatique gouvernant jusqu'alors le Pays du Vent, le nouvel ordre Kazejin cherche définitivement à tourner la page. Afin d'afficher cette volonté et pour des raisons plus politiques, les nouveaux décisionnaires décidèrent d'organiser un événement retentissant : le premier tournoi international où n'importe quel shinobi ou guerrier pourrait participer. En l'espace de quelques jours, la nouvelle et l'invitation fit le tour du Grand Continent et de ses îlots et peu de temps après : des centaines d'inscrits étaient prêts à en découdre en plein coeur du mythique Colisée, bâtisse où les esclaves du Premier Cercle combattaient jusqu'alors.

Les phases de sélections - des batailles dites "royales" entre dix combattants - se succédèrent le premier jour de la semaine du tournoi, et confirmèrent la puissance des shinobis des villages cachés : sur les trente-deux finalistes, quasiment tous étaient Iwajins, Kirijins ou Kumojins. Et le lendemain de leur qualification pour la phase finale, les duels les attendaient, devant des centaines et des centaines de spectateurs venus du monde entier.

En ce vendredi après-midi, les demi-finales démarrent avec toujours différents terrains possibles !

Pour ce combat opposant @MEIKYÛ RAIZEN et @HYÛGA TOPH, c'était une vraie zone de guerre qui avait pris la place du terrain. Au centre du Colisée, toute l'arène était jonchée d'obstacles naturels : des rochers de différentes tailles parfois, des trous voire crevasses ailleurs. C'est un véritable mélange de possibles cachettes et d'éléments de décor qui rendront à coup sûr le combat à venir stratégique...

Les combattants entrent alors en scène, encadrés par l'arbitre, @IKEDA SAZUKA, tous acclamés par une foule en délire. Le combat peut commencer !


Voici les règles et indications à suivre :
  • Le combat peut commencer dès le premier tour, donc l'utilisation de techniques est autorisée dès le début !

  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 48h pour répondre.

  • Une seule fois durant le combat vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h.

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement.

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour l'arbitre :
  • L'arbitre peut poster en premier s'il y arrive.

  • L'arbitre peut poster à tout moment s'il le juge nécessaire (les instructions qui lui sont données sont néanmoins simples : empêcher la mort d'un candidat).

  • L'arbitre doit au minimum poster une fois pour annoncer/officialiser le vainqueur du combat.

Règle(s) spéciale(s) pour les spectateurs :
  • Tout personnage non-participant qui s'est réellement déplacé au Colisée (dans les règles) à Kaze no Kuni peut assister à un seul combat à chaque tour.

  • Pour officialiser le fait qu'il assiste au combat, il doit poster une fois (à n'importe quel moment du combat) un RP où il observe l'affrontement.

  • Les participants au tournoi qui perdent deviennent de possibles spectateurs pour les tours suivants (respecter les règles du dessus).

Merci de respecter l'ordre de post suivant :
MEIKYÛ RAIZEN
HYÛGA TOPH
L'arbitre de ce combat est : IKEDA SAZUKA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Lun 26 Nov 2018 - 15:11

Respirant lentement, c’était le genre de moment que Raizen attendait le plus. Le tournoi avait commencé de manière assez intense et rude. Or, plus il avançait et plus il devenait intéressant au point qu’il était plus ou moins contraint de faire preuve de toujours plus d’ingéniosité. S’il y avait bien une autre réalité qu’il ne pouvait nier dans ce tournoi, c’était bel et bien que chacun de ses adversaires lui avait offert un niveau de difficulté assez intense. Ainsi, alors qu’il était maintenant en demi-finale, il ne s’attendait à rien de moins de son adversaire. Si les Meikyûs étaient connus pour être un clan expert en fuinjutsu, leurs capacités respectives restaient tout de même floues. Pouvant se spécialiser sous plusieurs branches diverses, un Meikyû restait tout sauf prévisible. Or, ce n’était pas le cas des Hyûgas. Experts en sensorialité et au combat au corps à corps, le Meikyû devait s’attendre à devoir utiliser son taijutsu ce qui ne lui faisait pas vraiment peur. Or, il savait qu’en théorie les Hyûgas pouvaient être dangereux. Certes, en affrontant Kami, il n’avait pu le constater en totalité, mais il savait à quoi s’en tenir.

Entrant ainsi dans l’arène alors qu’il était positionné face à son adversaire à une distance très respectable, le Kumojin décida de faire le vide dans son esprit. Laissant chacune des vibrations résonner dans l’arène, il prenait le temps de vivre le moment. C’était important qu’il commence le combat du bon pied. Autrement, il savait pertinemment que ce combat pouvait se retourner contre lui. À ce stade du tournoi, personne ne pouvait être sous-estimé, surtout que chaque combat n’allait qu’en devenant de plus en plus difficile. S’étant fait tester sur le ninjutsu, puis sur le genjutsu, c’était maintenant au tour du taijutsu.

-Je te souhaite un bon match et beaucoup de plaisir.

Faisant usage d’un signe de respect, son regard se transforma soudainement alors qu’il entamait les hostilités avec une stratégie différente de ce à quoi plusieurs se seraient attendus. S’il aurait très bien pu foncer droit devant lui pour entamer les hostilités, il préféra faire preuve de ruse et d’entamer le combat en utilisant son environnement. Raizen pouvait parfois paraître simple, mais dès la seconde ou il avait posé les pieds dans l’arène, il avait vu de plus importantes opportunités stratégiques que lors de ses précédents combats et c’est justement ce qu’il allait faire.

De ce fait, il entama une suite de mudras très prompt afin d’utiliser une technique qui avait plus ou moins été sa pièce maîtresse la plus utile depuis le début du tournoi. Son but était de faire mal, mais aussi de pouvoir admirer la manière dont son adversaire allait réagir. C’était le moyen parfait d’entamer le bal. De ce fait, une importante tornade électrique déferla vers son adversaire en emportant sur son chemin plusieurs débris qui s’y trouvaient.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Lun 26 Nov 2018 - 16:15
Demi-finale...

Après un combat très chaud et très passionnant contre Tenzin, la princesse Hyûga avait eu besoin de soins intensifs. Mais elle était à présent debout, en pleine forme. Quelques cicatrices supplémentaires ornaient sa peau, mais rien de très grave. Ce n'était que cosmétique. Elle était fière. Car atteindre les finales d'un tournoi de genin était une chose. Toutefois, cela restait un tournoi de genin.

Ici ?

Ici, on parlait de tournois avec des experts de tous les recoins du Yukan. Même s'il fallait être honnête, beaucoup de genins participaient aussi. Toph était la dernière de cette race encore en lice. Last of the genin. Elle aurait porté ce titre avec honneur. Son adversaire, toutefois, portait un autre titre et un légitime. Héros de Kaze, alors qu'il était kumojin. La dissonnance était autant intriguante qu'inquiétante. Dans l'autre partie du tournoi, c'était Etsuko qui affrontait un Kirijin. Un chunin et chef de clan.

Toph se sentait un tout petit peu hors-sujet. Juste un peu.

Elle donnerait son maximum, et perdrait avec panache. Personne ne viendrait discuter de l'ardeur au combat des genins d'iwa avec son parcours. La pugiliste de quatorze ans avait néanmoins quelques atouts pour elle. Déjà, son titre de genin. En réalité, Toph était une combattante déjà aguerrie avec de multiples missions sous la ceinture et de nombreuses techniques dans son répertoire. Elle était objectivement plus proche d'un chunin voir d'un chunin expérimenté que d'une genin. Le second atout à sa disposition était le terrain.

La maitresse du doton l'avait façonnée elle-même. Elle en connaissait le moindre recoins et le moindre piège - car oui, elle avait mis de multiples pièges et de quoi faciliter son doton. Des crevasses où se cacher. Des rochers doton pré-découpé et aiguisés. Des pics au sol. Des arêtes tranchantes pour couper des pieds imprudents. Des zones très lisses, sur lequel on pouvait aisément se planter et risquer de se prendre un gros caillou sur la tête. Des trous camouflés par une mince couche de terre. Des endroits fortifiés à des extrêmités stratégiques du terrain. Le pire, c'est que la Kazejin qui supervisait la mission l'encourageait à agir ainsi. Le moins qu'on pouvait dire, c'était que le terrain était irrégulier.

Une belle ironie de se retrouver sur le fruit de son labeur. Mais pour tout avantage que cela était, Toph avait un goût de trop peu. Est-ce que la sournoiserie et la préparation pouvait triompher de la puissance brute de quelqu'un qui avait mérité un tel titre à la force de ses bras ? En outre, il pouvait aussi être fin stratège et se la jouer fine. Elle n'était qu'une gamine de quatorze ans, dans une immense arène piègées presque mortellement, et elle allait affronter quelqu'uns de plus vieux, plus expérimentés, plus puissant et qui méritait vraisembablement de gagner ce combat.

Et bien, ça pourrait être pire. Il pourrait pleuvoir.

Toph leva subitement les yeux. Avec un soulagement, elle constata qu'en plein milieu du désert, la pluie restait rare malgré ce genre de réflexion clichées.

Je ne vais pas sortir une connerie du style "Que le meilleur gagne" car on sait tous les deux qui ça concerne. Je suis l'underdog de ce match, je m'en aperçois clairement. Mais tout underdog que je suis, je te préviens je mords comme tout le monde.

Elle aurait du commencer autrement sa discussion. Essayer de toucher à sa pitié ? Espérer qu'il avait une fille de son âge ? Se désabiller ? Non, apparemment quelqu'un avait déjà tenté ça, et cela ne marchait pas contre ce mâle-là. Il était immunisé.

Toph respira un bon coup. Puis le kumojin entama le combat avec une terrible attaque, combinant la foudre et le vent. La distance qui les séparait était respectable. Cela laissa le temps à Toph de faire deux techniques sans mudras de justesse avant l'arrivée de la tornade. Si Toph pouvait lire dans les pensées de son adversaire elle aurait eu un large sourire. Il pensait être testé sur son taijutsu. Il avait tord.

Car non, Toph n'était pas une Hyûga spécialiste en taijutsu. Enfin, elle l'était dans une moindre mesure, mais à force que tout le monde lui refuse ce plaisir de la vie, elle s'était spécialisée dans un art un peu moins connu de son clan. La Paume du Hakke. Elle commença par frapper le sol, puis elle fit une esquive latérale pour réapparaitre à distance respectable de Raizen... mais à sa droite. L'endroit n'était pas anodin, clairement choisi par la jeune genin par sa connaissance approfondie de cette arène "deathtrap".

Elle n'était pas indemne pour autant. Plusieurs blessures superficielles ornaient sa tête et ses vêtements. Des cailloux de la tornade l'avaient toucher. L'esquive avait été trop sur le fil de la lame. Elle avait sentie passer le souffle et, surtout, les débris de la zone. Elle ignora les quelques douleurs pour haranguer son adversaire d'une répartie un peu trop acide en lui lançant un kunai (lol) dans sa direction.

C'est par ici que ça se passe mon mignon !

Pourquoi ce taunt ? C'est très simple, mon cher watson. Lorsqu'elle frappa le sol de son pied chargé en chakra, elle déversa une vague extrêmement puissante de chakra dans le sol. Elle dirigea cette vague dans la direction de Raizen, via le sol, sous la tornade. D'ailleurs, la tornade en elle-même contribuerait à dissimuler le chakra aux yeux de Raizen. Enfin, la tornade... et le sol remplis de fissures, d'obstacles, de rochers, de crevasses, de pics. Tout cela camouflerait l'arrivée de sa technique. Et la provocation était pour détourner le regard du Kumojin des derniers instants importants - le moment où sa technique attaquerait les derniers mètres et était le plus susceptible de se voir.

Puis, Toph sauta dans un trou qu'elle avait aménagée quand elle avait construit ce terrain. L'endroit était renforcé sans technique, et réduisait son exposition à Raizen.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t3818-equipe-4-hachiman-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Mar 27 Nov 2018 - 6:02


Soupirant légèrement, il voyait la tornade déferler vers son adversaire. Or, contre toute attente, celle-ci s’en était sortie d’une main de chef. Faisant preuve d’aisance dans son esquive, elle s’était tout de même pris quelques débris qui n’avaient pas eu un effet négligeable. Ainsi, le Meikyû comprenait pertinemment que ce terrain pouvait très bien jouer en son avantage. Or, vu l’aisance des mouvements de son adversaire, il avait l’impression d’affronter une personne expérimentée dans ce genre de combats.

Ainsi, il fut surpris de sa réplique rapide visant à attirer son attention. Si ses paroles avant le début du combat avaient marqué son attention, c’est définitivement le kunai qui lui fit arquer les sourcils. En effet, il avait déjà vu une approche similaire d’un Hyuga et c’était celle de Kami. Or, le kunai de celui-ci était armé d’un explosif, ce qui ne semblait pas le cas de celui-ci. Ainsi, par pur réflexe, le Meikyû activa son sceau de guerre afin de parer aisément le projectile. Or, pendant toute cette durée, alors qu’il s’était mis une position défensive pour dévier le projectile, son attention était restée portée sur les alentours. Après tout, lorsqu’un adversaire utilisait un projectile, c’était bien souvent pour cacher quelque chose de bien plus important. C’est donc ainsi qu’il s’intéressa à ses déplacements alors qu’il venait aisément d’attraper le kunai. Puis, son attention fut portée vers une importante quantité de chakra qui déferla soudainement vers lui. Ayant à peine le temps de réagir, il tenta une esquive partielle, mais fut tout de même percuté partiellement. Le tout l’envoya valser plus haut alors qu’en hauteur il avait soudainement une meilleure vision pour la suite du combat.

Se serrant les lèvres alors que le choc était relativement intéressant, il ne savait que trop bien que ses prémisses initiales allaient possiblement changer. Le fait d’attaquer de la sorte à distance pour ensuite se cacher était bel et bien signe d’un style totalement opposé à ce qu’il s’attendît. Si c’était peut-être une supercherie, Raizen n’allait pas se faire avoir deux fois. En effet, si ses iris avaient été portés à suivre son adversaire depuis le début du combat, c’est en la perdant partiellement de vue qu’il comprit que c’était l’heure de faire un carnage. Ainsi, profitant de la hauteur due au choc pour retomber sur ses pattes, le Meikyû allait non seulement profiter de l’irritation qu’il avait eue en recevant le choc, mais il allait aussi utiliser la propulsion comme avantage de repérage pour contre-attaquer. C’est donc ainsi qu’il posa son attention sur l’endroit cible vers lequel il avait vu son opposante. Se servant ainsi de sa chute pour démontrer la totalité de sa force, le Meikyû fit un atterrissage dangereux en abattant solidement son poing dans le sol. Dès lors un violent tremblement de terre de zone se fit sentir et s’attaqua à l’ensemble de la zone dans laquelle devait se cacher son opposante.

Si elle croyait que ce terrain jouait en sa faveur, elle se détrompait. L’ancienne partenaire de Raizen avait plus ou moins un style de combat ressemblant aux prémisses qu’il avait vu et s’il y avait bien une chose qu’il savait, c’était comment la contrer. Il avait enseveli bien plus d’une personne dans sa vie et son opposante risquait de connaître le même sort si elle ne se défendait pas adéquatement.

Si un sourire avait presque été visible sur les iris du Meikyû en retombant, c’était bien parce qu’il avait compris qu’il pouvait libérer ses limites face à cet adversaire. Pour une fois, bien que d’apparence jeune, il allait possiblement y aller à fond. Après tout, il était là pour tester ses capacités, ni plus ni moins.

-Le combat commence dans la tête, que tu sois underdog ou pas.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Mar 27 Nov 2018 - 9:58
Son attaque fit coup au but ! Toph observait de son trou son attaque et eut un large sourire. Les diversions avaient fonctionnées. Raizen avait débuté une esquive, mais elle n'avait pas été suffisamment rapide.

Il fut propulsé dans les airs et souffrit de dégâts. Les pupilles pâles n'ayant pas activé le doujutsu, elle eut du mal à apercevoir à cette distance a quel point ces dégâts étaient importants. Raizen s'envola donc comme la team rocket mais redescendit également plus rapidement et frappa le sol au moment de sa chute.

La princesse Hyûga leva le sourcil. Il venait de faire un pseudo séisme avec son taijutsu. Sa puissance de frappe devait être assez importante. Mais en même temps, elle n'était pas focalisée, et le taijutsu ne conservait pas la même puissance à distance que le taijutsu. Avec l'élément doton, cette technique aurait été plus redoutable à ses yeux.

La vague s'éparpilla du point de contact - son poing en l'occurence qui était l'épicentre. Toph commença tout de suite à faire des mudras et elle invoqua un mur solide en face d'elle. Le séisme n'était pas focalisé mais éparpillé, et c'était une chance pour elle. Le mur doton arrêta l'onde à même le sol et se fissura mais Toph ainsi que son abri furent protégés. Toph se mit à rigoler. Oui la situation était amusante. Raizen essayait de la battre sur son propre terrain alors qu'il ne maitrisait même pas le doton.

La genin l'apostropha de son trou.

L'Ironie à des limites. Tu sais qu'elle est le nom de l'école que j'ai fondé ? JISHIN.

Elle s'époumiba ce mot pour l'ensemble des spectateurs, tandis qu'elle frappa le mur doton qu'elle avait invoquée de son poing chargé avec une énorme quantité de chakra. Comme son attaque précédente, cette attaque-ci était une variante de la paume du Hakke et était dirigée par le biais de son doton dans le sol. Contrairement à son attaque précédente... Cette attaque surgit d'une large zone autour de Raizen. Pas d'esquive possible cette fois-ci.

La troisième arcane de l'école du Sésisme. Paume Atlas.

La terre de l'arêne trembla et brilla d'un chakra vert. Puis, un fleuve de chakra surgit d'une large surface centrée sur son adversaire, projetant puissamment chakra et rochers en direction du ciel. Avec Raizen dans le chemin, normalement. Ce dernier, si touché, risquait de refaire une galipette dans les airs et de valser avec force, roc et fracas. Au bout de quelques mètres de hauteur, le chakra s'estompa et les cailloux et rochers retombèrent avec fracas.

Mais Toph avait entre-temps frappé une seconde fois, visant là où son adversaire atterrirait. Et à moins qu'il ne dispose d'armure très solide ou de capacité d'esquive aérienne il se prendrait le contre-coup de la gravité et d'une deuxième paume du Hakke, plus puissante que la précédente. Enfin, techniquement, des sceaux pouvaient aussi le protéger. Ou des parades non physique. Ou un pseudo kaiten... En fait, il y avait pas mal de défense possible, mais elle était assez spécifique et peu de shinobis développaient en priorité leur défense.

Sur un autre genin, Toph aurait hésité à lâcher cette combinaison. Sur un iwajin ? Elle n'y aurait même pas pensé, sauf peut-être sur Tenzin-l'indestructible et encore.

Sur un chunin kumojin qui s'était bien tiré de sa puissante attaque de tantôt ? C'était simplement sa dernière carte à jouer. La princesse Hyûga prit une large inspiration - l'effort avait été consistant. Puis Toph escalada de son trou et regarda l'état de son adversaire. Si elle était encore en relativement bon état physique, son niveau de chakra était par contre quasiment à sec. Elle ajouta simplement, non sans humour.

L'Ecole Jishin est ouverte aux inscriptions.

Voilà, ce dernier coup avait de fortes chances de finir son parcours au tournoi de Kaze. Elle ne se faisait pas d'illusion, si Raizen avait de quoi se défendre ou survivre... Elle était simplement incapable de tenir un assaut prolongé de plus. Elle abandonnerait. Et quelque part, elle était déjà contente de son parcours.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t3818-equipe-4-hachiman-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Mar 27 Nov 2018 - 14:33


Son attaque de zone n’était certes aucunement aussi précise qu’il aurait voulu qu’elle soit. Pourtant, il savait pertinemment que la gamine allait devoir se protéger. Sans quoi, elle allait tout de même se prendre une attaque de haut niveau, ce qu’elle fit sans aucun problème. Construisant un mur Doton qui fut très rapidement fissuré, Raizen y vit une opportunité de retourner son mur contre elle. Or, cette opportunité lui échappa aussitôt puisqu’elle avait utilisé son propre mur combiné à ses puissantes paumes chakratiques pour les diriger vers lui. Ainsi, semblable à de la gravité, il se fit assommer d’une violente attaque de zone tandis que des débris venaient dans sa direction.

Sentant dès lors son système d’urgence prendre le dessus, Raizen démontra son positionnement depuis le début du tournoi qui lui avait permis de survivre à une multitude d’assauts. Ainsi, il entama sa première défense en nullifiant partiellement une partie de l’attaque combinée avec des débris qui s’abattaient sur lui. Dès lors, il déclencha une tornade fuuton qui ne fut toutefois pas suffisante pour parer la totalité de l’attaque. Sachant très bien que son attaque défensive n’était pas la plus parfaite dans la situation, il activa quasi instantanément son sceau supérieur, le libérant pour la troisième fois du tournoi. Dès lors, il libéra l’ancêtre de la guerre dans toute sa splendeur tandis que son bras se voyait maintenant orné de compétences physiques plus puissantes et plus résistantes. Dès lors, alors qu’il utilisait son bras pour se protéger partiellement du reste de l’assaut, il dut se mordre toutefois la lèvre sous le choc. La douleur se faisait sentir et l’ensemble de son corps avait pris cher de cette attaque. Ce combat était excessivement intéressant.

Or, la technique de la pince, il l’avait vu venir. Bien que subtil, il savait que l’attaque précédente se dirigeait vers lui. De nouveau en hauteur, il pouvait voir quelque chose se mouvoir dans le sol. Que ce soit un pic de roche ou une vague de chakra, il avait une défense parée à toute épreuve contre les deux possibilités. Or, s’il avait un choix, il préférait miser sur le fuuton. Étant l’élément le plus neutre et le plus utile par rapport aux compétences de Toph, il savait parfaitement que le tout lui permettrait de lutter défensivement contre une onde de choc chakratique contrairement au raiton qui avait des propriétés plus offensives.

Dès lors, une importante masse élémentaire se généra autour de son poing. Amplifié par son bras supérieur et amélioré, c’est une dangereuse vague de chakra amélioré mélangé à du vent qu’il balança en direction de l’attaque tellurique. Profitant ainsi de cette collision dangereuse, il fut en mesure de parer en grande partie l’attaque. Ce qui lui fit toutefois mal fut la chute un peu plus loin qu’il ne sut contrôler due à la collision importante entre les deux techniques qui eut pour but de disperser de nombreux éléments autour d’eux.

Jusqu’à quand cette jeune fille allait pouvoir continuer ainsi ? Se relevant péniblement, Raizen devait avouer qu’il n’avait pas été dans un tel état depuis son premier combat. Toutefois, il avait encaissé des combinaisons beaucoup plus agressives d’Hisao surtout qu’il y avait une grande différence entre se prendre des techniques de plein fouet et arriver à parer en partie des techniques puissantes. Si celle-ci ne pensait pas affronter un combattant défensif, elle se trompait totalement. L’expertise de Raizen était justement sa capacité et son aisance à contrer les attaques adverses avec les siennes. Faisant preuve de polyvalence, le Meikyû ne faisait que commencer. Il avait certes subi plus de dégâts que son adversaire, mais lui aussi avait ouvert les vannes chakratiques. Ses prochaines actions allaient être déterminantes sachant qu’en aucun cas il n’allait laisser son adversaire prendre l’ascendant. De plus, vu la distance les séparant, il avait hâte de voir comment elle comblerait cette distance dans cet état. Pour quelle stratégie allait-elle opter ? Était-elle aussi toujours en forme ? Il n’en avait pas l’impression vu qu’elle essayait de reprendre son souffle. Si son niveau actuel l’aidait, c’était bel et bien sa résistance physique accrue et son portfolio de techniques polyvalentes qui venait de lui sauver la vie.

-Pas mal, je n'attendais rien de moins d'un Hyuga, mais ça ne fait que commencer.


Spoiler:
 




Dernière édition par Meikyû Raizen le Mer 28 Nov 2018 - 3:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Mar 27 Nov 2018 - 19:14
Son enchainement avait été parfaitement calibré. Ses techniques s'étaient enchainées avec une facilité déconcertante. Rarement dans sa vie de kunoichi Toph avait eut autant de facilité à agencer des techniques de si hautes volées. Peut-être le signe qu'elle s'approchait d'un nouveau palier de puissance ? En tout cas, c'était certain, elle n'était plus la même que celle qui était entrée en qualification de ce tournoi.

Elle avait grandit. Elle était largement plus puissante.

Dans le déchainement de chakra, de pierres, de futon également, Toph eut du mal à clairement voir ce qui se passait. En vérité, elle suspectait que Raizen utilisait des défenses malgré tout. C'était donc perdu pour elle. En enchainant autant de techniques de hautes volées, elle avait brûlée dans ses réserves de chakra à grande vitesse. Et si le héro de Kaze n'était pas indemne, il n'en restait pas moins debout, envers et contre toute attente.

Il lança une invective à Toph. Qui haussa les épaules. Elle commençait à se résigner.

Hm... je pense que ca se termine plutôt. Go, Iorek go !

Elle lança une pokéball frappa le sol de sa paume et son ours polaire, Iorek, apparut. Large, imposant, Iorek commença son introduction au tournoi de Kaze par un énorme hurlement à faire frissonner les poils. Si en d'autres circonstances, l'ours aurait pu être une carte maitresse de la kunoichi... Ici, il était plutôt la roue de secours.

BWAAAAAA... encore un tournoi Toph-san ? Tu abuses un petit peu là. Je peux m'amuser cette fois-ci ?

Défoule-toi, mais attention, il est dangereux.

Iorek poussa un hurlement de satisfaction et se mit à courir en direction de Raizen en dépit des débris au sol et enchaina des coups de griffes du Hakke. Une spécialité de Iorek, basée également sur la paume du Hakke, mais dont la finalité était plus tranchante que de projection de chakra. Des trainées de chakra bleutés tranchantées comme des rasoirs filèrent vers le Meikyu aux étranges sceaux.

Iorek était le dernier espoir de Toph... car son chakra à elle arrivait son terme. Elle attendait donc dans son abri renforcé l'inéluctable... que son invocation perde. Car la kunoichi ne se faisait pas de fausses illusions. Iorek était bon, mais pas suffisamment contre Raizen qui, même blessé de manière outrancière par les attaques en succession, était encore et toujours debout envers et malgré tout.

Enfin, son épopée à Kaze aura eu le mérite d'être intéressante.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t3818-equipe-4-hachiman-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Mer 28 Nov 2018 - 2:30

Alors qu’après une combinaison de la sorte, plusieurs auraient été portées à abandonner par manque de chakra, celle-ci semblait avoir effectué dans un ultime effort ce qui semblait être son effort final. Se servant de son chakra pour faire apparaître un ours, Raizen fut forcé d’arquer un sourcil. Il était vrai qu’il était lui-même dans un état assez déplaisant, mais de là à lui envoyer une invocation ?

Ne sachant quoi penser, la précédente invocation qu’il avait affrontée au début avait été si dangereuse et dominante qu’il ne savait comment se positionner par rapport à celle-ci. Si les ours étaient de puissantes bêtes, elles étaient aussi excessivement rapides, ce qui l’empêchait de pouvoir en faire à sa tête. Il allait devoir faire preuve de ruse et c’est justement ce qu’il comptait faire.

Ainsi, face à l’attaque doublée de paume du Hakke, il eut deux réactions, la première fut d’esquiver le premier assaut. Or, il ne s’attendait pas à voir tant d’insistance de la part de son adversaire, ce qui justifia nettement les dégâts qui furent occasionnés. Dans le cas suivant, sans avoir levé son bras pour encaisser partiellement l’attaque, il aurait possiblement été dans un état très critique. Or, son bras lui permettait de tenir bon, mais aussi de contre-attaquer. S'il fut partiellement protégé, ce ne fut pas le cas pour le reste de son corps qui fut dangereusement labouré d'une paume du hakké. Les dégâts étaient importants et une quantité restreinte de sang s'était échappé de sa bouche. Atteignant aussi sa limite, il décida de ne pas perdre de temps. S’il avait pu y aller de manière totalement défensive, il opta pour une stratégie assez brutale.

Tel un domino, il décida de faire d’une pierre deux coups et concentra une vague importante d’énergie fuuton dans son poing. Cette fois-ci il n’entendait pas rire ce qui se fit sentir aussitôt puisque cette frappe n’était pas similaire à la précédente. Ressemblant en tout point à une attaque qu’il utilisait pour finir un adversaire, il projeta violemment son poing vers l’avant afin de provoquer une violente onde de choc ayant pour but de non seulement repousser l’animal, mais surtout de l’envoyer suffisamment loin pour qu’il percute son hôte. La frappe était précise et incisive et s’il ne disparaissait pas sous le choc, c’était positif sachant que le tout allait se retourner que contre Toph. Dans l’état amplifié dans lequel ses compétences physiques se trouvaient en plus de son désir important de finir le combat, il venait tout simplement de mettre toutes les chances de son côté. Il est vrai qu’il aurait pu s’attaquer directement à Toph suite à l’esquive. Or, il était important pour lui de faire quelques tests de compétence. De ce fait, une violente onde de choc risquait de se faire sentir dans la globalité de l’arène alors qu’elle faisait frais de la destruction massive que provoquait le Meikyû dans tout ce qu’il touchait.

Raizen n’était pas qu’un homme de paroles. Or, il laissait les poings pour les moments opportuns et celui-ci en était un et ce, même s’il ne pouvait pas les utiliser directement sur son adversaire pour la mettre hors d’état de nuire.

-Bye.

Entre temps, les dégâts qu'il avait reçu n'étaient pas moindres et il savait pertinemment que Sazuka, tout proche de lui en était consciente.


Spoiler:
 



Dernière édition par Meikyû Raizen le Mer 28 Nov 2018 - 10:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Mer 28 Nov 2018 - 10:19
La première salve de griffes de chakra fut esquivée, mais la deuxième pas. Si le bras de Raizen semblait protégé par une armure, ce ne fut pas le cas de son corps. La technique laboura sa chaire là où le bras ne pouvait, finalement, ne protéger qu'une petite partie des griffes. Raizen contre-attaque avec une technique d'affinité futon dirigée vers l'invocation. Iorek se prépara à l'encaisser, et avec sa tonne, il ne s'envola pas aussi facilement qu'un homme l'aurait fait. Mais il fut projeté en arrière, oui. Et se prit des dégâts conséquents.

Iorek disparut dans une grimace de douleur. La technique s'était arrêtée là également.

Il ne serait probablement pas content d'avoir été mis de côté aussi facilement. Mais tant pis !

Toph sortit de son trou et se mit à applaudir. Son adversaire était coriace. Très coriace. Il était fort blessé et son niveau de chakra devait être entamé. En fait, il ressemblait fort à Toph dans ses combats précédents. Pour une fois, Toph était relativement indemne, ce qui était une nouveauté. Mais pour se faire, elle avait utilisé tout son chakra. Et si elle n'était pas mécontente de ce combat, force était de constater... qu'elle ne pouvait tout simplement pas continuer.

Bien, je me dois malheureusement d'abandonner. Félicitations à mon adversaire. Merci aux spectateurs qui m'ont encouragés ! Que la finale soit belle et classe.



Elle jeta un coup d'oeil plus détaillé à Raizen maintenant qu'elle était proche de lui. C'était pas beau à voir. Seuls ses bras semblaient en état correct en fait. Elle fit une grimace de douleur en imaginant ce que le pauvre Kumojin devait ressentir. Elle lui dit, mais un peu plus bas pour pas que les spectateurs n'entendent.

Hum.. tu devrais aussi voir un médecin assez rapidement. J'crois. Mais ils sont pas mauvais dans le domaine les Kazejin, t'en fait pas pour ça.

Puis elle le salua et s'en alla par la petite porte. Celle des perdants. Son coeur était toutefois léger. Elle avait donné son maximum, avec un terrain particulièrement avantageux pour elle, qu'elle avait piégé personnellement. Elle avait usé de combinaisons qu'elle n'aurait jamais osé faire contre un iwajin - car trop dangereux. Et son adversaire avait tenu bon malgré tout ? Il méritait la victoire. Et de toute façon, en rétrospective, qu'une genin gagne ce tournoi n'aurait pas fait une bonne publicité pour ce tournoi. Ouais, les gens auraient crié au scandale, ou au trucage des matchs.

Elle sifflota gaiement. Elle pourrait aussi assister au match de la finale d'ici peu.
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 http://www.ascentofshinobi.com/t3818-equipe-4-hachiman-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

Sam 1 Déc 2018 - 15:21

Regardant l’ours déferler en arrière, il se rendait compte que malgré la lourdeur de sa frappe, celui-ci ne s’était pas rendu jusqu’à Toph. C’était dommage, mais la réalité était la suivante : il ne s’en préoccupait point sachant pertinemment que la bête était disparue aussitôt qu’elle était apparue.

Prenant une grande respiration, il vit Toph sortir de son abri en faisant quelque chose qui ne le surprenait pas, l’abandon. Malgré tout, il devait tout de même admettre avoir été mis dans un mauvais état ce qui était caractérisé par l’ensemble des douleurs qu’il ressentait au corps. S’il n’était pas un expert du Taijutsu, son corps se serait probablement effondré sous le poids de frappe de son adversaire. Celle de l’ours l’avait d’ailleurs sévèrement ébranlé, lui offrant sur une bonne partie de son corps, une marque qu’il allait fort probablement porter pendant quelques semaines. Se faire labourer de la sorte n’était jamais agréable et son adversaire semblait compatir face à la situation. Lui proposant même d’aller voir un médecin, il ne put s’empêcher d’étirer un léger sourire.


-Ne t’en fait pas, je suis entre de bonnes mains
dit-il tandis que ses iris se posaient lentement sur Sazuka. Arbitre de ce tournoi, il se demandait ce qu’elle en avait pensé sachant qu’en aucun cas, Raizen n’avait attaqué directement son adversaire. Était-ce un choix ? En partie. Malgré tout, l’Eisei-nin le connaissait suffisamment bien pour savoir à quelle hauteur de son niveau il s’était réellement battu. Puis, Sazuka pouvait maintenant constater à quel point il faisait attention de ne pas utiliser son second sceau depuis qu’il le lui avait montré. Bien qu’il aurait pu l’utiliser sur l’ours, il préférait se garder une certaine gêne.


La finale arrivait et ses adversaires n'avaient qu'été de plus en plus fort. De loin le combat le plus agréable depuis Ikaku, il sortait de l'arène en ayant la tête haute , se demandant toutefois s'il aurait abordé le combat différemment s'il n'y avait pas eu une différence de chakra. Après tout, Toph avait fait comme tous ses précédents adversaires, détruire totalement sa source de chakra pour en finir le plus tôt possible sans pour autant savoir que Raizen était un contre-combattant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2252-shambles-l-art-de-la-deconstruction http://www.ascentofshinobi.com/u578

Sam 1 Déc 2018 - 16:59



Il y avait clairement un trouble dans la force. Les deux guerriers, aussi talentueux pouvaient-ils être, ne jouaient pas tout à fait, pas encore, dans la même cour. J’avais pu observer tout au long de ce tournoi différents combats et différentes façons de se battre accompagnée de leur multitude de jutsu tous aussi impressionnants les uns que les autres. Que ce soit le Meikyu ou un autre combattant ne changeait strictement rien pour moi ; c’était un combat de tournoi dans toute son absurdité, un gagnant, un perdant ; sans aucun enjeu.

Ainsi j’étais descendue de mon piédestal, le combat touchant à sa fin et la Hyûga renonçant inévitablement face à la difficulté qui s’opposait à elle. Elle avait bien raison, à quoi bon se risquer dans ce genre d’affrontement sans valeur ? Elle pouvait se féliciter d’être arrivée aussi loin, car ce n’était pas le cas de tout le monde ; mais en même temps… il était normal de tomber sur plus fort que soit. Bref, je m’avançais donc vers la dénommée Toph.

-C’était un beau combat. Un compliment, comme un autre, toujours très rare venant de moi. Le genre que je pensais sincèrement, qui n’était pas là que pour la forme. Puis je me retournai vers Raizen, lui adressant un regard un peu blasé et me tournai vers la foule. MeiKyû Raizen est vainqueur de cette demi-finale ! M’exclamais-je à l’attention du public qui avait de toute façon déjà bien compris quelle était l’issue de ce spectacle. Puis je pris place entre les deux, à peu près, et repris. Si vous avez besoin de soins, des Eisei-nin peuvent vous soigner.

Mots après lesquels je disparus dans un nuage de fumée.

¯\_(ツ)_/¯:
 



_________________

Sazuka [Sazuka] n.p - n-f : Nom propre désignant l'histoire des premières fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Dim 16 Déc 2018 - 23:53
Choisir à quelle demi-finale assister a été difficile pour le jeune Kaguya. D’un côté, c’est Shyko qui va se battre. Il a vaincu son précédent adversaire en quart de final, arrivant dans le tournoi de manière inopinée suite à des désistements rendant impossible un potentiel repêchage de candidat éliminé. De l’autre, ce Raizen, encore et toujours, qui ne lâche rien. Cette Toph s’est bien débrouillée lors de son quart de final, qui a été riche en rebondissements. Un duel qui s’est joué à pas grand-chose. La jeune Iwajin arrivera-t-elle à pousser le Meikyû dans ses retranchements et l’obliger à sortir le grand jeu ?

Le choix est fait : c’est dans un stade donnant sur un terrain très accidenté que le Kirijin prend place. Un endroit qui laisse de nombreux endroits où il est possible de se cacher. Idéal pour un ninja sensoriel, qui peut se cacher et attaquer par surprise à sa guise. Mais rien ne dit que le Kumojin n’a pas ce genre de corde à son arc. Ce sera peut-être l’occasion de le montrer aux spectateurs si c’est le cas. Quelques minutes passent encore jusqu’à ce que les deux participants arrivent sur le terrain. Le favoris du tournoi, car c’est ce qu’il est aux yeux de nombre de parieurs, décide d’utiliser sa classique tornade chargée d’électricité. La puissance du vent lui permet de charrier quelques débris au passage.

L’Iwajin décide d’esquiver. Elle y parvient de justesse, affichant quelques blessures légères à cause de plusieurs débris, mais rien de grave. Elle lance un kunai vers son adversaire, qui attrape ce dernier sans problèmes. Mais la diversion de la genin fonctionne puisqu’elle n’avait pour but que de faire diversion pour une technique qu’elle a dû lancer via ses premiers déplacements. Intéressant. Mais il en faut plus pour terrasser le kumojin. Propulsé dans les airs, ce dernier profite de la chute pour enfoncer son poing dans le sol, causant ainsi des dégâts sur une large zone. Un choc qui vient rencontrer un mur doton. L’art ninja de la genin consiste en un mélange de Hakke et de Doton, en faisant passer ses attaques par le sol, ce qui les rend naturellement plus imprévisibles. Mais le Meikyû, une fois encore, s’en sort. Même s’il a souffert à cause du dernier enchaînement. Il est encore debout et a de la réserve. Ce qui n’est pas le cas de son adversaire. Mais elle a un dernier atout dans sa manche.

Par surprise, Toph invoque un gigantesque ours polaire qui lui, est gonflé à bloc. L’ursidé fonce sur son adversaire et lui balance des projections de chakra tranchantes. Un combo qui fait mouche et qui surprend le héros de Kaze, qui ne peut se retenir de cracher un peu de sang. Mais il est toujours debout et, d’une onde de choc, propulse l’ours sur son invocatrice. La créature ne reste pas plus longtemps et retourne chez elle. La genin a joué sa dernière carte et elle sort donc de sa cachette, reconnaissant sa défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine http://www.ascentofshinobi.com/u800

Ven 21 Déc 2018 - 16:58








Tournoi de Kaze - Demis

Meikyû Raizen contre Hyûga Toph


♫♪ MusicBox ♪♫



Le séjour dans le Pays du Vent se poursuivait, offrant un nouvel affrontement à contempler opposant dans une virulente querelle deux âmes issues des innombrables guerriers venus par delà les confins du Yuukan. Cette fois, la querelle opposait deux shinobi, représentant indirectement la rivalité tacite - mais palpable - entre villages cachés. Il était certain qu'il y avait bien plus qu'un simple spectacle derrière ces cérémonies, et que le grand vainqueur du tournoi n'était pas celui revêtant les lauriers de la victoire au prix de son propre sang. Au mieux, une bête de foire exhibée au nom de sa patrie jusqu'à ce que celle-ci n'ait plus d’intérêt, puis soit remplacée. Voilà ce à quoi les participants de la mascarade de ces terres paraissaient. A croire que la sécheresse avait une emprise encore plus violente et sauvage que le décor ne laissait présager.

L'ouvrage était vieux comme le monde, mais insufflait l'inspiration aux esprits avisés que les vieilles recettes demeuraient les meilleures.

Le théâtre dévasté accueillait en son sein une étrange petite fille - au regard terne et morne - se dressant fougueusement face à un homme qui arborait divers tatouages - rappelant les loubards peinturlurés des quartiers les plus mal famés bercés par la pluie. La scène était particulièrement dérangeante à voir, car la pauvre enfant qui était apparemment aveugle comme une taupe - du moins en apparence - allait devoir affronter un gaillard deux fois plus grand dans un combat impitoyable. La plupart des spectateurs devaient déjà s'imaginer les pires scénarii, impliquant la rencontre au détour d'une ruelle sombre d'une innocente et pure jeune demoiselle croisant un criminel sortit d'un long séjour derrière les barreaux - offrant ces stigmates emprisonnant l'invisible - pour des crimes plus innommables les uns que les autres. Enfin, cela devait être les mélopées fleurissant dans l'imagination des non-initiés, car l'habit de faisait pas toujours le Shinobi.

Le petit chaperon immaculé avait certainement des tours dans sa musette car celle-ci était arrivé en demi-finale face au grand méchant loup. Son apparente cécité s'avérait être le signe de son affiliation clanique qui incarnait en réalité la maîtrise d'un regard vicié et fallacieux digne des pires démons du Yuukan. Le mythe était apparemment vrai lorsqu'on voyait les prouesses de la jeune Kunoichi qui déchaînait son courroux vers son adversaire. Le Kumojin était assez fort, du moins plus que la conjureuse d’ursidé, réussissant à la battre. Cela n'était pas vraiment étonnant vu la différence d'expérience entre une frêle jeune pouce et un gaillard semblant avoir eu du vécu.

Le marmoréen s'attendait à plus de sang, mais le nectar se trouvait ailleurs.

Décidément, les villages cachés et leurs mains armés des arts obscurs défrayaient les chroniques de bien des façons...

Le rideau se fermait, laissant place au dernier combat qui conclura le tournoi dans un futur proche, mais révélant déjà l'une des têtes d'affiche qui chercherait la victoire jusqu'à la toute fin de l’événement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4346-topic#33433 http://www.ascentofshinobi.com/t4398-hakurei-monogatari

D02. MEIKYÛ RAIZEN contre HYÛGA TOPH - VAINQUEUR MEIKYÛ RAIZEN

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Tournoi n°1 : Kaze no Kuni :: Demis
Sauter vers: