Soutenez le forum !
1234
Partagez

Aider aux préparatifs [Mission D]

Kondô Isami
Kondô Isami

Aider aux préparatifs [Mission D] Empty
Mar 27 Nov 2018 - 7:41
Ordre de mission:
 

La première mission ne s’oublie pas. Je l’attendais avec impatience, j’hésitais même à aller directement à l’Assemblée pour en demander une, mais je devais me montrer patient. Je ne devais pas brûler les étapes, si l’on ne m’avait rien envoyé, c’était parce que je n’étais pas prêt selon eux ou qu’il n’y avait pas de mission disponible pour un ninja fraîchement promu au titre de Genin.

Nous nous attendions tous à une mission hors du commun, une mission où nous étions les héros, mais je gardais les pieds sur terre. Je n’avais aucune raison de participer à une telle quête, ni le niveau, ni l’expérience. J’aimais rêver, mais je ne voulais pas être déçu par ma propre imagination. Je devais m’attendre à quelque chose de basique, une tâche que j’aurais pu réaliser même sans Chakra. Car oui, au final, nous rendions service au village et c’était l’unique but des missions de bas niveaux, nous apprendre à servir Kumo.

Mes journées se ressemblaient, j’entraînais et aidais mon père dans ses recherches. Récemment, j’avais été intégré à une équipe, mais pour le moment, je ne faisais rien de bien concret avec. Ma vie de ninja prendra son envol après ma première mission, actuellement, les jours défilaient et se ressemblaient. Une routine c’était installé, mais je ne stagnais pas pour autant, mes entraînements apportaient leur fruit. Je devenais de jour en jour plus fort, mais pas assez pour que l’on m’assigne une mission.

Le jour J arriva enfin. Un courrier à mon nom me fut remis, le sceau du village y figurait. Il s’agissait d’un document officiel que je n’avais encore jamais vu auparavant. Je déchirais le haut de l’enveloppe et retirais la feuille qui était logée à l’intérieur. Mes yeux balayèrent, une première fois, rapidement le contenu de la missive. Je me posais et relisais ce qui était mon ordre de mission, enfin je détenais ma première mission.

Je ne fus pas étonné de la basicité de la mission, mais je prenais le contenu au sérieux, si je voulais un jour recevoir des tâches plus ardues et complexes, je me devais de réussir avec brio ce type de mission. Je ne doutais pas que mon travail final allait être examiné et qu’une bonne parole allait être placée aux hautes sphères de Kumo.

Je devais dans un premier temps rejoindre le Central et aider aux préparatifs pour la mission au Pays du Bois. Tout en faisant partie d’une équipe, je devais suivre les ordres, préparer le matériel et assister les personnes de la logistique. Un simple civil aurait pu faire cette mission, car à priori, je ne voyais pas le besoin d’utiliser mon Chakra d’une quelconque manière.

Je regagnais ma chambre pour me préparer. Il n’y avait pas de grands préparatifs et je n’avais pas besoin de matériel spécifique. J’enfilais ma tenue de shinobi habituelle, t-shirt, cargo, basket, veste, sacoche ninja à la jambe, bandeau ninja sur le bras gauche et ma ceinture avec mes épées. J’avais un style atypique, mais j’étais à l’aise et c’était le plus important. Mon uniforme ne devait pas entraver mes mouvements, je devais être libre et c’était le cas.

Une fois prêt, je quittais ma demeure en lançant un “ittekimasu” afin d’avertir mes parents ou plutôt ma mère que je quittais notre foyer. Mon père était sans doute au Complexe, il y était quasiment tous les jours. Ma destination était le Central, j’y avait déjà mis les pieds lors d’une visite avec l’académie, mais c’était bien l’unique et seule fois. Par contre, je n’avais pas pour autant oublié le chemin et je savais exactement quel trajet emprunté pour y parvenir le plus rapidement possible.

Une fois arrivé à l’établissement indiqué sur mon ordre de mission, je me présentais directement à ce qui faisait office de réception.

_Bonjour, comment puis-je vous aider ?

Me demanda la secrétaire derrière son comptoir.

_Bonjour, Kondô Isami. J’ai rendez-vous avec l’équipe de Nara Mori pour une mission.

La femme chercha dans sa pile de feuille avant de tomber sur mon nom ou l’ordre de mission.

_Salle de réunion “Raiton”, au premier étage.

_Merci

Nous avions sans doute droit à petit briefing avant de débuter la mission. Je montais les marches pour me rendre au bon étage et scrutait du regard pour trouver la salle en question. Un symbole faisant référence à de l’électricité était plaqué sur une porte avec l’inscription “Raiton” juste au-dessus. Je toquais et pénétrais dans la pièce. Il y avait trois personnes, tous assis autour d’une table ronde. Deux dont les vêtements indiquaient qu’ils étaient d’un grade supérieur et une devait être une Genin tout comme moi. Il manquait donc encore une personne.

_Salut Isami, je t’en pris, prends place. Je suis Nara Mori, le chef de l’équipe et voici Hosaka Yamuro, responsable du stock.

Me fit-il en ouvrant la main en direction de son voisin.

_Salut, moi c’est Koyabashi Inari.

Ma coéquipière avait une voix très délicate et j’avais eu de la peine à comprendre.

_Enchanté tout le monde, moi c’est Kondô Isami.

J’eus à peine le temps de m’assoir que notre dernier coéquipier débarqua, à bout de souffle.

_YOSH! Désolé du retard!

Mori jeta à oeil à l’horloge situé dans la salle de réunion.

_Tout juste à l’heure Kioshi. Assieds-toi, je t’en pris. Voici Hosaka Yamuro, responsable du stock et tes deux coéquipiers du jour, Inari et Isami.

_Putain vous avez presque le même prénom! Moi c’est Kioshi!

S’exclama le dernier arrivé, superbe comme remarque...

_Bien, commençons sans plus tarder…

Le Nara prit la parole tout en nous glissant une feuille à chacun avec les tâches à effectuer.

_Le travail est simple, mais important. Bientôt, une expédition sera réalisé par Kumo sur les terres du Bois. Afin de mener à bien cette mission, nous avons pour but de préparer les affaires et nos hommes. Chacun de vous s’occupera d’une tâche. Inari, tu t’occuperas de délivrer les différentes paperasses aux ninjas réquisitionnés pour cette futur mission. Kioshi et Isami, vous préparez les affaires. Vous devez vous procurer le matériel chez Yamuro, remplir les sacs selon la liste, contrôler le contenu des sacs et remplir les stocks.

Il se leva à la fin de son petit discours pour prendre la sortie.

_Inari avec moi, je te donne le courrier à livrer. Les deux autres avec Yamuro.

Sans plus attendre, nous quittions tous la salle. Je suivais le logisticien, mon coéquipier à mes côtés. Nous arrivâmes au stock et je ne m’attendais pas à voir une aussi grande pièce. Y avait-il tout le matériel dont Kumo dispose ? Je n’en avais aucune idée. Quoi qu’il en soit, le maître des lieux nous expliqua la façon dont était rangé les choses. Sans ces informations, nous aurions passé un temps fou à trouver les objets présents sur la liste tellement il y avait des allers et étagères.


Dernière édition par Kondô Isami le Mar 27 Nov 2018 - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892
Kondô Isami
Kondô Isami

Aider aux préparatifs [Mission D] Empty
Mar 27 Nov 2018 - 7:49
L’Hosaka nous montra ensuite la salle dans laquelle nous allions remplir les sacs et nous délivra deux chariots pour transporter le matériel. Si nous avions des questions, nous pouvions sans autre faire appel à lui, il restait à notre disposition bien qu’il ait également du travail. Une fois seul avec Kioshi, il était temps d’établir un plan d’action pour être le plus efficace possible.

_Bien, je propose de d’abord récolter tout le matériel, de l’entreposer ici et ensuite de remplir les sacs. Tu t’occupes de la première partie de la liste, jusque là.

Lui montrais-je avec mon doigt.

_Et moi je m’occupe du reste, ça te va ?

_Yes poto, on fait comme ça! Tu penses que c’est quoi cette boîte X ?

_Aucune idée, on se contente de la mettre dans le sac et c’est tout.

Répondais-je un peu sèchement. Je n’avais guère envie d’avoir des ennuis à cause de sa curiosité. J’allais devoir le tenir à l’oeil. Enfin bref, nous débutâmes notre récolte, faisant d’innombrables aller-retour entre le stock et cette chambre. Nous montions à l’échelle pour s’emparer des objets en hauteur, enfin, lui faisait comme ça, moi j’allongeais mes bras à l’aide de ma capacité spéciale. Je faisais ça dans la plus grande discrétion, je ne voulais pas qu’on sache que je possédais ce pouvoir.

Je ne pensais pas, mais je pouvais déjà en tirer des bénéfices de cette mission. Je savais quoi prendre en cas d’expédition à l’extérieur du village, il y avait des objets dont je n’aurais jamais pensé et certains je me demandais à quoi cela allait bien leur servir. Une chose était sûr, les sacs allaient être lourds, mais des ninjas ne devraient pas avoir de peine à les transporter, même sur une longue distance.

Finalement, nous avions tout rassemblé dans notre salle. Je proposais à Kioshi de contrôler le matériel que j’avais ramené et de compter le nombre d’article. Un contrôle intermédiaire avant de passer à l’étape suivante. Je n’avais pas envie de retourner au stock chercher du matériel parce qu’on n’avait pas été capable de lire correctement notre liste et de compter le nombre d’objet pris. Sans grande surprise, le compte était bon.

_Je remplis les sacs, dès que j’en finis un je te le passe et tu contrôles. Ok ?

_OK chef!

Me répondit-il tout content. Il devait être un peu attardé, mais au moins il savait compter et lire une liste.

Méticuleusement, je confectionnais les différents sacs, tout en prenant soin de déposer le matériel délicatement à l’intérieur et à la bonne place. Je possédais une sorte de plan avec l’emplacement précis de chaque éléments. Je prenais mon temps, mais au moins, je m’assurais de faire les choses correctement et juste. Mon coéquipier du jour attendait sur moi, que je finisse le premier sac. Une fois terminé, je le lui remettais et lui, devait contrôler mon travail.

Je commençais le deuxième, tout en jetant des coups d’oeil furtif vers Kioshi. Je ne lui faisais pas entièrement confiance et je ne voulais surtout pas que son incapacité ait un préjudice sur mon avenir. Car oui, s’il faisait de la merde, j’allais également être tenu comme responsable vu que nous travaillions ensemble.

Les minutes passèrent et les heures également. Nous avions bientôt fini, il ne restait plus que quelques sacs à faire, quand soudainement un bruit sourd vint perturber notre travail. Rapidement, je tournais la tête en direction du son et je vis une petite boîte à terre avec un appareil étrange au sol.

Il s’agissait de l’objet classé top secret dont nous n’avions aucune information. Je jetais un regard noir à l’encontre de l’autre Genin, il avait commis une belle bourde et j’espérais que cet objet mystérieux ne soit pas cassé ou endommagé. Je ne savais pas à quoi il allait servir, mais sûrement à quelque chose d’important pour le classer top secret.

Kioshi compris bien vite qu’il venait de commettre une belle bourde, il se jeta à terre pour ramasser l’appareil et le ranger dans sa boîte comme si de rien n’était. C’était une blague ? Il comptait vraiment le remettre dans le sac et n’avertir personne ? Non, c’était impensable.

_T’es sérieux ? Ressors cette boîte et va dire à Yamuro ce qui s’est passé. On ne va pas risquer de compromettre l’expédition d’un des nôtres à cause de ta maladresse.

Mon ton était dur et sec, mais ça ne semblait pas le toucher plus que ça, il était vraiment attardé ce mec.

_Ils n’en sauront rien, on dit rien et c’est tout. Y’a assez d’appareil, ce n’est pas grave si y’en a qu’un qui marche pas.

Suite à ces paroles, je me m’avançais vers lui pour ensuite l’aggriper par le col et plonger mon regard noir dans le sien.

_Assume ta merde et va lui dire! Si tu n’y vas pas toi, c’est moi qui y vais! Mais en aucun je vais laisser passer ça!

Le Genin déglutit bruyamment.

_Ok ok, calme-toi, je vais y aller.

Kioshi mit sa main dans le sac et récupéra la petite boîte avant de quitter la pièce. Quant à moi, je me remis à ma tâche, mais je mentirais si je disais ne pas penser à ce que j’avais vu. Cet appareil m’intriguait, à quoi pouvait-il bien servir ? Était-ce une arme ? Je ne parvenais pas à lui donner une utilité et quand bien même, il devait servir à quelque chose pour être si important. Pourquoi ne pouvons-nous pas savoir à quoi il servait ? Que risquons-nous ?

Le bruit de la porte me tira de mes pensées et je vis mon coéquipier du jour revenir. Il avait une boîte avec lui et je m’approchais pour vérifier qu’il s’agissait belle et bien d’une nouvelle. Je retournais à ma place, alors qu’une atmosphère électrisante s’était installée dans la pièce. La méfiance régnait et on sentait une certaine haine de part et d’autre. Je me disais que j’aurais dû l’accompagner, qu’avait-il pu dire à Yamuro ? Avait-il raconté la vérité ou avait-il mis la faute sur moi ?

Heureusement, plus aucun accident n’arriva et les sacs étaient désormais prêts à être distribuer. Plus aucun mot n’avait volé dans le local, chacun de nous était immergé dans son travail et ses pensées. Je pouvais parier que nous pensions tous les deux à cet objet top secret et sa question me le confirma.

_Ça servait à quoi à ton avis ?

Me demanda-t-il sans même s’être excusé pour son comportement enfantin et puéril. Je n’eus pas le temps de lui répondre qu’il reprit la parole.

_Excuse-moi pour tout à l’heure, je viens de passer Genin et j’ai pas envie de déjà perdre mon grade pour une connerie comme ça.

Je le comprenais, mais il devait assumer ses actes, s’il cachait pour une si petite chose, je n’osais pas l’imaginer à plus grande échelle.

_Tu n’as pas à t’excuser, mais à l’avenir soit plus attentif et agit comme un shinobi. Assume tes actes et soit honnête envers ceux qui te payent et qui te font confiance.

Je marquais une pause avant de reprendre.

_Je ne sais pas quoi à quoi sert cet appareil et inutile d’émettre des hypothèses ou d’en parler à l’extérieur. S’ils nous ont cachés son utilité, c’est pour une bonne chose, alors pas un mot sur ce que tu as vu. Kumo pourrait être en danger si on révèle quoi que ce soit.

J’avais utilisé les grands mots, je voulais lui faire peur et le responsabiliser. Si on apprenait qu’on était de courant quant à cet objet, tu pouvais être sûr que certaines personnes mal intentionnés allaient nous pourchasser pour savoir ce que nous avions vu. Je me faisais peut-être des films, mais rien n’était impossible dans notre monde.

Nous quittions la salle pour retrouver le gérant du stock et l’avertir que nous avions fini. Il était posé derrière son pupitre, la boîte endommagé se trouvait sur celui-ci.

_Nous avons terminé Monsieur Hosaka.

Son regard en disait, tout comme le silence qui sépara ma question de sa réponse.

_Bien. Mise à part ce malheureux petit accident, rien d’autre n’est à signaler ?

_Non Monsieur.

_Je vais vous contrôler que tout soit en ordre et ensuite vous accompagnez à la sortie.

L’homme se leva et nous rejoignimes à nouveau la salle dans laquelle nous avions passé la plus grande partie de notre journée. L’Hosaka vérifia que tout était en ordre, il n’ouvrit pas les sacs, mais les compta et analysa l’état de la salle. Le contenu des sacs n’allaient pas être contrôlé, car il perdrait autant de temps que le faire, alors pourquoi nous mandater ?

_Très bien, allons-y.

Je ne parvenais pas à comprendre si cet homme nous en voulait pour avoir endommagé un appareil ou s’il n’en tenait pas compte. Il me semblait froid et au début de la journée je l’avais vu autrement, plus ouvert et souriant. Avait-il reçu de mauvaises nouvelles lors de cette journée ou était-il tout simplement fatigué ? Je ne pouvais pas le déterminer, mais si c’était à cause de nous, nous allions sûrement avoir un retour après notre rapport envoyer.

Une fois en dehors de l’établissement, Yamuro nous salua et nous libéra tout en rappelant de ne pas oublier de faire notre rapport. A l’extérieur du bâtiment Inari et Mori étaient présent, leur journée s’était également terminée. Le Nara nous remercia et nous salua à son tour avant que chacun de nous ne rejoigne son foyer. Chacun allait faire son rapport, un bon exercice et surtout un moyen pour vérifier que ces derniers concordent.

Je me demandais bien si le rapport de Kioshi et le mien allait être identique. Je n’allais pas lui mettre la faute de dessus, nous étions une équipe malgré moi et cet accident était notre responsabilité et non uniquement la sienne. Bref, je saluais mes compagnons et rentrais à la maison pour rédiger mon rapport pour ensuite l’envoyer. Ma journée était presque terminée, encore un peu de paperasse et j’allais pouvoir me reposer.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Aider aux préparatifs [Mission D]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: