Soutenez le forum !
1234
Partagez

Récupération [Solo]


Récupération [Solo] Empty
Sam 1 Déc 2018 - 17:30
Des exercices légers, lui a recommandé le médecin avant qu’il ne sorte de l’Hôpital Général. Voilà plusieurs semaines qu’il est resté alité sans avoir le droit de sortir du bâtiment, soumis à des traitements réguliers à n’en plus finir. Une épaule disloquée depuis son malheureux accident qui l’a obligé à se reposer et cesser toute activité physique. Il n’en pouvait plus. Entre les plats d’une fadeur insupportable et ce sentiment de stagnation qui le gagnait. Enfin, tout cela est derrière lui. Aujourd’hui, il se sent libre à nouveau, libre de retrouver la salle du Grand Dojo. A l’entrée, il salue le Gardien qui lui fait un signe amical de la main. Egalement ravi de le voir, le muet se contente d’un hochement de tête avant de poursuivre son chemin vers la première salle disponible, pressé de retourner à l’entraînement. Serein, il constate que les mannequins en bois ont été renouvelés depuis la dernière fois. Les rayons du soleil qui filtrent à travers les fenêtres permettent au sabreur de visualiser les cibles qu’il s’apprête à frapper. Il s’échauffe, effectue quelques rotations de l’épaule. Et c’est parti.

Il décolle son pied du sol et charge en direction du premier mannequin, lui inflige de lourdes entailles au niveau du cou, décolle des fragments de bois qui fusent dans les airs à chaque impact. La cible tremble sous les coups précis et rapides du sabreur qui rétablit peu à peu le lien avec ses muscles. Le corps penché en avant, il tourne la hanche pour asséner une technique plus puissante qui décapite le bonhomme en bois. Il fait un quart de tour et continue sur le mannequin suivant, l’engage avec un coup de taille ascendant, suivi d’attaques en diagonales répétées qui creusent une forme de croix dans le torse en bois. Le souffle du sabreur masqué s’accélère, et il expire au moment de se retourner pour effectuer un dernier coup fatal tranchant la cible en deux au niveau de la ceinture. Il fait un bond en avant, la garde basse et la main ferme sur la poignée de son sabre. Il brandit son arme dans les airs… La lame descend, elle fend l’air, produit ce sifflement menaçant qui signale la puissance de l’attaque. Un coup sec à la nuque, cible exécutée. La danse de lames s’achève, la lame entre délicatement dans son fourreau, suite à quoi le sabreur souffle pour ralentir son rythme cardiaque. Son regard balaie les débris de bois laissés au sol et les mannequins démembrés qui lui font face. Dire qu’ils étaient neufs… Le Clan risque de ne pas apprécier… Il se gratte la tête, quelque peu embêté. Il marque une pause, promène ses doigts sur la poignée de son katana, une manie qu’il affiche lorsqu’il est en pleine réflexion.

Finalement, il se rend compte que cette pause de trois semaines lui a fait plus de bien que de mal. Son entraînement quotidien avait fini par mettre son corps à rude épreuve et ce séjour à l’hôpital lui a permis de restaurer complètement son corps, lui redonnant une certaine fraîcheur qu’il n’avait pas lorsqu’il s’entraînait tous les jours et sans relâche. Il sort de la salle et rencontre un apprenti sabreur qui accepte de l’aider pour sa session suivante. Les voilà sur un terrain en extérieur en annexe du bâtiment principal. Situé à une distance moyenne de Saji, l’assistant dépose à ses pieds un gros sac en toile contenant une flopée de shurikens, prêts à être lancés. Le sabreur dégaine son arme et se met en position basse, les yeux droits devant lui, prêt à intercepter les projectiles. Vient la première volée. Deux étoiles percent l’air en direction de l’homme masqué qui place sa lame devant lui. Sur sa visière métallique, on peut apercevoir les shurikens qui grossissent… Il attend le dernier moment, et libère son bras dans un geste droit qui découpe les deux projectiles d’un coup. Celles-ci vont s’écraser au loin dans l’herbe mouillée. Heureux de constater qu’il n’a rien perdu de ses réflexes. Passons à la vitesse supérieure. Il effectue un hochement de tête pour accueillir la seconde vague. L’assistant fait à son tour un signe de tête, place trois shurikens entre ses doigts et les décoche à l’adresse du sabreur qui fait un léger mouvement des jambes montrant qu’il se positionne pour frapper. Prenant la forme de points au départ, les étoiles grossissent dans son champ de vision et s’approchent à grande vitesse. Deux gestes en V suffisent à se défaire de la menace. Il demande cette fois quatre projectiles. Sa demande est satisfaite, et l’assistant envoie d’un mouvement sec les shurikens qui jaillissent dans sa direction. Devant lui, il dessine déjà un tracé virtuel qu’il va suivre avec son sabre, avant même qu’il effectue le mouvement. C’est le bon moment. Il dégaine en tentant cette fois de dévier les projectiles avec une parade en N. Mais au milieu du mouvement son épaule se bloque l’empêchant d’arrêter le quatrième shuriken qui vient percuter la partie métallique de son masque. Sous le choc, Saji tombe en arrière et se tient l’épaule. Inquiet, l’assistant vient s’assurer que le sabreur n’a rien. Il fait signe du doigt que non et lui demande de rentrer. Un sourire en coin se dessine derrière son masque. Bon, peut-être que sa condition physique n'est pas aussi bonne qu'il le pensait.

_________________
Récupération [Solo] 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779

Récupération [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: