Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maître du Jeu
Maître du Jeu

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Sam 1 Déc 2018 - 17:34

Enchères pourpres

Contexte et situation

La justice, l’injustice, le bien, le mal. Des notions claires pour certains et floues pour d’autres. Totalement inconnues pour elle. Elle connaissait ces mots, leur sens ; mais jamais n’avait imaginé que ses actes –voler et tuer- pouvaient être régis par ces « lois ». Ces lois qui la conduisirent jusqu’à la prison de Wasure no Kuni malgré qu’elle criait son innocence. Trop dangereuse, trop instable ; voilà ce qu’on avait dit d’elle. Bonne pour… l’expérimentation.

Mais aujourd’hui, l’injustement emprisonnée était libre. Libérée par des personnes justes. Ses premiers jours à l’air libre guidèrent ses pas, si longtemps restreints, jusqu’à une petite ile de l’archipel du pays de l’eau. Aato. Une île peuplée, sur laquelle il était facile de se cacher, finalement. Sur laquelle il était aisé d’agir dans la clandestinité.

Ce n’était pas pour rien qu’elle était venue ici, les personnes étaient bavardes, malgré elles. Et à chaque fois qu’elle en éliminait une, elle se rapprochait de sa quête. Tous ses acheteurs, tout cet argent… Tous morts. Et elle avait obtenu l’information qu’elle voulait. Des enchères ? ...

Rien ne saurait la priver de son dû. Cette arme serait sienne, ce n’était qu’une question de temps.


Règles et informations

  • Cette alerte est de type Prisonnier, consultez l'événement global pour en savoir plus.

  • Cette alerte se déroule en printemps de l'année 203.

  • Cette alerte est de rang B.

  • Seuls les personnages se trouvant dans le pays et étant libresPar « libre », nous entendons que votre personnage ne doit pas déjà participer à un Event, une Intrigue, un Exploit, une mission officielle ou contrat. peuvent intervenir en postant un premier RP à la suite.

  • Trois personnages au maximum peuvent intervenir.

  • Le temps pour arriver sur le lieu de l'alerte est inconnu. Passé ce délai, l'alerte se poursuivra avec ou sans participants.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Sam 1 Déc 2018 - 18:30
Depuis la libération des prisonniers du Pays oublié, tout le village de Kiri était sur le pied de guerre, prêt à agir en cas d’invasion des ennemis sur le territoire. Saji avait eu l’honneur d’assister en tant que représentant officiel du Clan des Sabreurs au Conseil de guerre rassemblant les chefs de clan et d’autres responsables hauts placés du village de la Brume. Tout le monde se sentait investi par un devoir commun, celui de protéger leur patrie contre l’envahisseur. Des anciens criminels, des mercenaires, des immigrés venus d’autres pays… Saji fait partie de cette dernière catégorie. Si la population relativement xénophobe ne l’a pas accepté au départ, il a appris à s’intégrer et à gagner leur confiance en accomplissant des missions d’importance variable. Son investissement, sa volonté de défendre sa nouvelle patrie… Le message est passé. La confiance du village en ses capacités s’est plus récemment concrétisée avec sa promotion au grade de Chuunin.

Comme tous les jours, le sabreur masqué s’entraîne au Grand Dojo. Pour varier les plaisirs, il essaie de se mettre dans des situations de combat différentes selon le jour. La session d’aujourd’hui consistait à dévier des projectiles et se défendre contre des attaques au corps-à-corps. Son épaule lui fait moins mal depuis quelques jours, il peut désormais s’en servir au maximum de son potentiel. Les étoiles métalliques volent dans sa direction. Sans se précipiter, il positionne ses jambes pour se préparer à dégainer. Le mouvement est souple, le geste vif et parfaitement calculé. La lame percute les shurikens, et les envoie au loin, pour finalement se planter juste au-dessus de l’entrée. Au même instant, un messager arrive et sursaute en voyant les projectiles se loger dans le mur près de sa tête. Plus de peur que de mal. Le chuunin se précipite vers lui pour vérifier qu’il va bien en posant ses mains sur ses épaules. Le messager encore tremblotant acquiesce et dépose un rouleau en papier dans sa main.

« Un… un message pour vous, Monsieur. »

De qui peut-il s’agir ? Le messager s’en va comme il est venu, tandis que l’homme masqué déplie la lettre… Et reconnaît immédiatement l’écriture maladroite de la kunoichi qui lui avait déjà envoyé un message la dernière fois. C’était pour l’île d’Asosan, l’île des gladiateurs. Où ils étaient censés fouiller sa maison d’enfance. Elle y avait vécu avec Tatsuzô, son père qui aujourd'hui ne cesse de lui échapper et qui en même temps la menace sans relâche en engageant des mercenaires pour l’éliminer. Cette fois elle lui propose une autre destination, une autre île de l’archipel afin de l’épauler dans sa recherche d’indices qui pourraient les aider dans leur enquête. Aato, l’île du Sud-Ouest. Saji se tourne vers un des bretteurs à côté de lui pour le renseigner sur l’île en question sur laquelle il n’a jamais mis les pieds.

« L'île Aato? C'est notre principale source d’approvisionnement en minéraux et métaux. C’est là aussi qu’habitent les plus grands artisans de Mizu. »

Très bien. Saji remercie ses partenaires et se dirige immédiatement vers le Port Naragasa où Akane lui a donné rendez-vous. Son regard se promène dans la masse des passants qui défilent sur le quai. Il sait déjà où chercher, les coins les plus sombres ou les plus en retrait, là où la kunoichi n’aura pas à supporter d’être au milieu de la foule. Il commence à la connaître. Justement là voilà. Il la rejoint. Elle ne peut pas partir seule du village étant donné son statut de genin, c’est pourquoi ils prennent ensemble le premier bateau en partance d’Aato. Pendant le voyage, Saji accompagne sa partenaire sur le pont, au lieu de rejoindre le gros des passagers qui se mélangent dans l’entrepont.

La cloche sonne. On voit à l’horizon les grandes montagnes rocheuses qui s’approchent. Le bateau s’amarre avec succès au ponton du port de l’île. Les passagers descendent sans se presser, suivis de près par les deux shinobis de Kiri.

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Sam 1 Déc 2018 - 18:36
Les prisonniers avaient été libérés de Wasure no kuni. Wutu-Fuku avait donné l'alerte en rentrant. Et Shyko avait alors annoncé le départ de Madoka. Le village de Kiri était plus que jamais prêt à en découdre, à se défendre en cas de besoin. Les rondes dans le village et dans tout l'archipel étaient effectuées régulièrement afin de protéger tout le monde.

Mais un autre danger planait toujours sur la tête de la kunoichi. Son propre père courait toujours après elle. Et malgré le fait qu'elle soit devenue Kirijin depuis son départ de chez lui, elle n'était pas pour autant en sécurité. En prouvaient les avis de recherche qu'elle avait trouvés sur des mercenaires sur l'île d'Asosan lorsqu'elle s'était rendue avec Saji et Wutu-Fuku dans la maison de son enfance. Elle ne l'avait pas trouvé là-bas. Cependant, elle ne perdait pas espoir de l'attraper avant qu'il ne la tue. Voilà des années qu'ils jouaient au jeu du chat et de la souris. Sauf que le félin, c'était elle. Et elle ne comptait pas finir mangée.

C'était dans cet objectif qu'elle avait une nouvelle fois demandé de l'aide au pauvre Saji qui l'accompagnait à chaque fois. Se rendant cette fois-ci sur l’île où elle y avait rencontré Tatsuzô. Là où il l'avait adoptée avec sa sœur, avant qu'il ne les emmène à Asosan. Le sabreur était devenu chûnin depuis la dernière fois et elle n'avait donc pas eu besoin de demander de l'aide à une tierce personne, étant donné qu'elle n'avait pas le droit de sortir de Kiri. Pour sa propre sécurité, lui avait-on dit. Et ça n'avait jamais été aussi vrai qu'en ce moment. Il arriva bientôt et ils se saluèrent d'un hochement de tête.


- « Merci d'être venu. »

Le voyage en bateau fut plutôt calme. Il n'y eut pas de tempête cette fois-ci. Elle pouvait rester sur le pont sans se les geler. La cale était encore bondée de monde et elle ne comprenait pas comment on pouvait vouloir s'y enfermer volontairement pour y étouffer. Mais les voyageurs se débrouillaient, ce n'était pas son affaire. Elle avait bien assez à penser comme ça... Et ils débarquèrent bientôt sur l'île d'Aato.

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Dim 2 Déc 2018 - 9:46
Cela fait maintenant quelques jours ou simplement quelques heures que le village est en alerte depuis l'annonce de l'évasion de plusieurs dizaines de criminels notoires du siècle dernier. Ces hommes et ces femmes prêts à tout pour commettre à nouveau les crimes dont ils sont accusés et dont ils ont déjà fais les frais. Peut être plusieurs jours, mais sûrement déjà depuis plusieurs heures qui, avec l'intensité de l'évènement, ce sont changés en plusieurs jours. Quelque chose d'insoutenable qui malgré tout, ne me donne pas l'envie de me cacher ou d'être sur mes gardes les trois quart du temps.

C'est donc dans un petit stand de nouille, que je me prélasse tout en dégustant mon bol de ramen en cette nouvelle journée qui s'annonce riche en rebondissement. Et puis, à quoi bon être sur le pied de guerre ? Tant que l'ennemi ne frappe pas à notre porte, on a pas de raison de s'inquiéter ... Surtout que j'en ai marre de ces conflits et de toutes ces histoires, déjà que tout le village me prend pour ce que je ne suis pas, un pervers quarantenaire, alors en plus, si je dois leur sauver la peau, c'est double punition pour moi. Non ouais c'est ça, qu'ils aillent tous crever. Ça leur apprendra ...

« Yuki Kuzan. Une menace, échappée de la prison oubliée a été vue sur l'île d'Aato. Vous devez vous y rendre immédiatement, nos plus gros effectifs se battant déjà contre un autre ennemi, il ne nous reste plus que vous et quelques uns, aptes à cette mission.
Hum ? »

Disparaissant aussi vite qu'il est apparu, le messager me laisse un bout de parchemin reprenant en quelques mots, les ordres qu'ils me sont demandés. "Menace Prisonnier ... Île d'Aato ... Resté prudent ... Saji et Akane sont déjà en route."

Mais "watu-fuku", c'est quoi ce bordel ... Ils partent en prévenant en dernier ? Sans même m'attendre ? Si ça ne tenait qu'à moi, je ne me déplacerais même pas. Néanmoins, les ordres sont les ordres. Et ça pourrait s'apparenter à un acte de trahison si jamais je refusais cette mission. L'envie de refuser y est, tandis que la motivation à me rendre au port pas du tout. Mais malgré tout, je fais l'effort de me déplacer. Sait-on jamais, peut être qu'une jolie femme m'embarquera avec elle pour qu'on fasse des choses sales qu'elle a apprit en prison. Un peu comme Madoka ayant déserté et s'en allant avec le Tsuchikage. (Mais ça c'est du hrp alors je crois pas que j'ai le droit de le mentionner).

Sur le bateau, parti du port, je me dirige alors vers Aato tout en cherchant les deux lascars qui m'accompagnent. Mais c'est qu'une fois débarqué que je les retrouve, eux s'étant déjà enfoncer un peu plus dans la ville aux abords de l'île. Nous nous regroupons alors, afin de chercher discrètement la menace, pour éviter de se battre au milieu des habitations et de ne blesser aucuns civils. Ce que les hippies du village verraient d'un très mauvais oeil.

Discrètement, je me tourne alors vers Akane afin de lui demander de faire preuve de ses dons de sensorialité pour débusquer la moindre odeur ou trace de la cible. Sait-on jamais, sur un malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 0:40
Aato était une bien belle petite ile, grouillante de monde et de personnes en tout genre. Ce qu’elle voyait la ravissait, le savoir-faire de cette peuplade était très attrayant, mais ce n’était pas pour tout ce bric et ce broc qu’elle était là. C’était l’arme qui l’intéressait, légendaire selon les dires… Les informations qu’elle avait obtenues au fil de son pèlerinage en dehors des murs de sa prison l’avait ainsi conduit devant cette bâtisse, en plein dans le plus gros village de cette petite ile du sud. Un genre de vieil entrepôt délabré.

Elle était perplexe, mais, elle ne se trompait pas. S’était faufilée, elle trouva rapidement ce qu’elle cherchait. Elles avaient déjà commencé, sans elle. Un garde, ou plutôt un homme de main ; l’avait déjà interpelée. Un gaillard robuste qu’elle fit pourtant taire dans le plus grand des silences, passant inaperçue, comme toujours. Elle s’approcha du petit groupe d’hommes et de femmes qui, à chaque fois que le petit gros du fond prononçait un nombre, levaient un bras. C’était un spectacle très… étrange.

-« Cent cinquante mille ! »
-« C’est à moi. »

Dit une petite voix s’élevant de la petite foule. Les yeux se braquèrent sur elle et aussi vite sa lame effilée trancha sans qu’aucune ne puisse l’atteindre. Puis, elle se répéta, sous yeux agars, peut-être choqués de la scène que venait de leur offrir la nouvelle venue.

-« C’est à moi ! Cette arme, est à moi ! »
-« Tu… les as tous… »

Dit le Commissaire Priseur à celle qui venait pour récupérer son dû. Elle savait qu'elle l'aurait, mais ce qu'elle ne savait, pas encore, c'était qu'un groupe de Kirijin était arrivé sur l'ile, dans ce même village qui abritait une... enchère pourpre.

Arriveraient-ils à temps pour l'empêcher de récupérer cette arme ? Pour l'empêcher d'éliminer le "Commissaire Priseur" ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 12:27
Arrivés depuis un moment sur l’île d’Aato, Akane et Saji se trouvent désormais sur la place du marché dans un village non loin du port, où les artisans viennent exposer leurs armes, armures, sculptures et tableaux à la vue des passants et autres visiteurs. Le lieu idéal pour aller collecter des informations auprès des marchands qui pourraient les renseigner sur le père de la kunoichi, de façon à avancer sur sa quête personnelle. Posant ses yeux sur un katana rutilant par sa lame affilée et la qualité de l’alliage qui le compose, Saji a l’esprit ailleurs, se demande combien peut coûter une arme de telle facture. De toute façon, il ne peut pas parler et encore moins interroger les marchands. Alors il en profite pour admirer le travail artisanal de Mizu, vu que c’est la première fois qu’il met les pieds ici. A défaut de pouvoir participer à la conversation, il laisse le travail de questionnement à Akane qui excelle déjà dans ce domaine et demande à ce moment-même au vendeur d’armes des informations… Cela fait déjà quelques minutes qu’ils discutent d’ailleurs.

C’est alors qu’ils entendent une voix familière derrière eux, celle de Kuzan qui s’approche avec empressement. Manquant de peu de lâcher l’arme au sol, Saji se retourne vers la source de la voix. Une étrange coïncidence qu’il soit là. Les a-t-il suivis ? Non, d’après ses propos, il aurait reçu une alerte à Kiri concernant un prisonnier en cavale et qui se serait réfugié sur l’île d’Aato. Ici même. Saji repose le katana sur l’étal en tapotant sur l’épaule d’Akane qui leur tournait le dos. Elle interrompt sa conversation et remarque à son tour la présence de leur ami en commun. Ce dernier leur expose la situation, les prévient qu’il a reçu le message juste avant de partir du village, il est donc possible que le prisonnier rôde encore sur l’île, pour on-ne-sait quelle raison. Ce qui implique que tous les habitants d’Aato sont en danger. Il est important de contrôler la situation le plus rapidement possible et ne pas créer la panique générale, ce qui pourrait faire empirer la situation. Et puis cela ruinerait leurs chances d’identifier leur cible qui est sûrement en train de profiter de la masse hétéroclite de visiteurs pour se fondre parfaitement dans le décor. Alors comment faire pour retrouver le prisonnier ? Kuzan suggère à la kunoichi spécialisée dans la sensorialité de se servir de ses dons naturels pour repérer l’individu. Bonne idée.

Grâce à Akane, ils identifient des signes très suspects venant du sud, des indices qui permettent au trio d’arriver jusqu’à un bâtiment important où se tiennent régulièrement des enchères, d’après ce qui est indiqué sur l’enseigne. La kunoichi qui menait la marche jusqu’à présent fait signe à ses coéquipiers de s’arrêter de peur de signaler leur présence à l’intrus qui a vraisemblablement pris d’assaut la bâtisse juste devant eux. Saji et Kuzan restent en retrait tandis qu’elle leur donne les renseignements nécessaires pour définir un plan d’action. Ils doivent agir avec précaution afin de ne pas mettre en danger les civils se trouvant à l’intérieur… Ou plutôt le civil d’après Akane. Etrange qu’il n’y ait qu’un seul homme de présent pour des enchères. Où sont les acheteurs ? Ne me dites pas que... Le sang de Saji se glace au moment d’imaginer ce qui aurait pu arriver à ceux-ci. Seraient-ils arrivés trop tard ? Il serre le poing, sur le point de perdre son sang-froid face à cette iniquité, mais la présence de ses alliés le rappelle à la raison. Ralentissant sa respiration, il retrouve son égalité d’âme habituelle et écoute le reste des informations fournies par la kunoichi.

Ils se mettent d’accord pour se répartir les rôles. Saji engagera l’assaut pour faire diversion. Pendant ce temps, Kuzan se servira de sa glace pour protéger le civil, tandis qu’Akane ira discrètement localiser et subtiliser l’arme convoitée par le prisonnier. Tout est en place. Tous les trois font un hochement de tête pour indiquer qu’ils sont prêts à exécuter le plan. Le sabreur muet ne se fait donc pas attendre et pénètre la maison des enchères par la porte principale. Un sol jonché de cadavres. Des hommes et des femmes dont on vient tout juste d’enlever la vie. Si bien qu’on peut encore voir le sang frais qui sillonne les lames du parquet… Une vision d’horreur, un massacre de sang-froid. Des images lui reviennent à l’esprit, les images des pirates qu’il avait tué lors de sa dernière mission avec Meiyo. Beaucoup auraient été pris d’une envie de vomir au moment de sentir cette odeur métallique leur montant au nez. Mais le masque couvrant son visage l’aide à atténuer la puanteur morbide. Se secouant la tête, Saji revient à la réalité et aperçoit le prisonnier menaçant le Commissaire-Priseur encore sous le choc.



Il engage immédiatement le combat pour tourner l’attention de l’ennemi sur lui avec une attaque surprise. Il dégaine son sabre et envoie une multitude de petits projectiles enflammés vers sa cible, servant davantage à distraire qu’à éliminer. S’il devait utiliser ses attaques les plus puissantes, il risquerait de brûler le bâtiment et mettre en danger tous ceux qui s’y trouvent, le civil aussi bien que ses coéquipiers. Il s’en remet désormais à eux pour exécuter le reste du plan.

Résumé du tour:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 13:38
Ils avaient commencé leurs recherches, et Akane interrogeait certains marchands pour savoir s'ils avaient une quelconque information sur son père. Ils n'en avaient pas. Du moins, pas directement. En revanche, certains faisaient mention de plusieurs meurtres ayant eu lieu un peu partout sur l'île. Pourrait-il que ce soit lui ? Ce n'était pourtant pas sa façon d'agir. Il semblerait que quelqu'un soit également en train de poser des questions, à la seule différence que ses informateurs ne s'en sortaient pas vivants.

Ils suivirent donc cette piste, la seule qu'ils avaient, et continuèrent leurs recherches. Et c'est lorsque Akane interrogeait un énième marchand que Saji qui se contentait d'observer les étals jusqu'ici – ne pouvant pas vraiment faire grand chose de plus – lui tapota sur l'épaule afin d'attirer son attention. S'interrompant, elle se tourna vers lui, ou plutôt vers eux, reconnaissant une silhouette familière.


- « Kuzan ? Qu'est-ce que vous faites ici ? »

Celui-ci leur expliqua bientôt la raison de sa venue. Une dangereuse prisonnière avait été aperçue sur l'île, et ils devaient désormais aller l'arrêter. Ça devait certainement être elle l'auteure des meurtres, et non pas Tatsuzô. La recherche de cet homme passait désormais au second plan, protéger les habitant de l'île étant bien plus important que sa propre sécurité personnelle. Le Yuki lui demanda alors de mettre ses dons à profit. Faisant quelques mudras, Akane écoutait désormais les conversations environnantes. N'importe quoi pouvant la mettre sur la piste d'une personne dangereuse. Des rires, des clients qui marchandaient, quelqu'un qui interpellait une autre personne. Avant de se taire étrangement.

Courant vers la source du début de conversation entendu, elle continuait d'écouter ce qu'il se passait dans le bâtiment vers lequel ils se dirigeaient. Une voix de femme, qui voulait s'emparer de quelque chose. Sans payer, bien entendu. Une fois à proximité du grand bâtiment, elle fit signe à ses coéquipiers qu'il s'agissait de l'endroit recherché. Avant de chuchoter :


- « Quelqu'un est en danger. »

À en juger par ce qu'elle pouvait entendre, la situation était urgente. La femme insistait pour prendre l'arme. Tandis que l'homme bredouillait, sans doute apeuré.

- « Elle veut visiblement s'emparer d'une arme en vente. »

Rapidement, ils définirent leurs rôles avant de pénétrer dans le bâtiment. Du moins pour les deux shinobis. Saji fit diversion tandis que Kuzan protégea le pauvre homme grâce à sa glace. Tandis qu'elle-même... Ne se montra pas. Ils étaient pour l'instant assez de deux pour maîtriser la situation. Non, à la place, elle cherchait l'arme convoitée du regard. Si elle venait à disparaître, cette femme n'aurait plus besoin de mettre le village en danger, n'est-ce pas ?

Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 13:53
Fraichement arrivé sur les berges du port de l'île d'Aato, je retrouve mes coéquipiers et amis au milieu des premiers marchants. Croyant qu'ils n'étaient que deux à être envoyé sur les lieux suite à l'alerte qui nous a été transmise, je leur explique vite fait ma présence ici. Une raison logique qui les conforte quant à mon arrivée; un soutien en plus est toujours bon à prendre.

Avançant alors au sein de la ville quelque peu sommaire d'Aato, nous nous enfonçant entre les différents bâtiment qui se dressent dans les rues. Pendant que nous avançons, j'informe mes coéquipiers sur les termes de la situation. D'après le parchemin que j'ai pu recevoir, il s'agirait d'une présence suspecte souhaitant acquérir une arme mise aux enchères aujourd'hui.

C'est alors que je demande à Akane d'activer ses capacités sensorielles pour repérer un possible bâtiment pratiquant les enchères se pratiquant habituellement sur Aato. Suite à quelques secondes, la Yasei repère alors le bâtiment se trouvant quelques mètres plus loin. Sans attendre une seule seconde, nous accélérons le pas pour nous y rendre au plus vite, avant qu'un drame ne soit à déplorer.

Malheureusement, alors que nous arrivons sur place, le mal est déjà fait. A l'entrée de la salle, pendant que nous observons la scène, une femme se tient devant le commissaire-priseur s'avançant de plus en plus vers ce dernier pour s'emparer du bien qu'elle convoite. Baissant alors le regard, tout comme mes égaux, je constate les corps se noyant dans leur propre sang. Un spectacle horrifique difficile à supporter pour les plus sensibles.

Malgré cet évènement, nous devons garder notre sang-froid.

Saji se tourne vers nous et nous glisse une note que nous lisons discrètement. Il prend les devant en nous confiant ses premiers ordres. Alors qu'il empêchera le nouveau meurtre qui se profil à l'horizon par une diversion, Akane sera charger d'aller récupérer l'arme en question. Quant à moi, je dois assurer la protection du civil.

Et en un fragment de seconde, le combat est engagé. Saji attaque, Akane part d'un côté tandis que je me faufile de l'autre côté en me propulsant vers Monsieur le priseur. A quelques mètres de lui, je compose une série de mûdra avant de faire apparaitre un dôme prenant forme en sortant du sol, entourant le civil d'un dôme de glace.

Je me prépare désormais au prochain combat, l'important étant d'éloigner cette femme de la ville.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 20:10

Occhi

Prisonnière de rang B


[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Nf0e

Les ninjas de Kiri avaient fini par trouver celle que l’on désignait comme « prisonnière ». Mais c’était faux, elle n’était plus prisonnière… Enfin, les trois shinobi, malgré les talents en sensorialité de leur camarade féminine, n’étaient pas parvenus à temps à l’entrepôt. Entre le bruit du village, des dizaines de personnes qui les entouraient, déambulant dans les rues, comme aurait-il pu ? L’échappée avait donc eu tout le loisir de supprimer le « Commissaire-priseur », un homme petit, bedonnant, insignifiant ; un magouilleur de premier ordre d’ailleurs. Mais elle fut surprise de ne pas trouver l’arme sur lui. Il avait dû la cacher, voilà ce que pensait Occhi.

Et ce fut seulement qu’elle l’eut éliminé et fouillé qu’arrivèrent les Kirijin, alors qu’elle retirait sa dague effilée du cœur de sa nouvelle victime. Une de plus une de moins ? Après tout, que cela changeait-il ? La Kunoichi de Tsuchi les avait vu pénétrer dans le bâtiment, sans discrétion aucune. Elle savait pourquoi ils étaient là, elle n’était pas dupe malgré son manque de perception quant au bien et au mal. Mais qui sait, peut-être savaient-ils, eux, où était son arme. Elle voulait leur demander quand même ; mais… elle n’en eut pas le temps. Quelle impolitesse… Des flammes ? Elle avait horreur du feu…

Occhi disparut dans un courant d’air pour réapparaitre un mètre, pour ou moins, à côté ; laissant les traits enflammés la dépasser et finir leur route dans le mur de derrière, à plusieurs mètres. Pauvre mur. Et alors qu’elle était réapparue, elle fonça soudainement vers celui qui s’était précipité vers le cadavre, pensant certainement le sauver… Au cours de sa charge, qui succédait aussitôt à sa première disparition ; elle disparut de nouveau l’espace d’une seconde et réapparu juste sous le nez du manieur de glace et abattit sa lame.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 21:03
Une erreur. Ce n'est qu'une simple erreur et pourtant. Dans ma précipitation, je couvre la mauvaise victime et entour un mort déjà mort de mon dôme de glace. Mais comment ai-je pu rater cette occasion de protéger une personne en danger. Je visais pourtant le commissaire priseur ... Néanmoins, dans une incompréhension totale, c'est bien un pauvre corps sans vie que je couvre.

Le commissaire priseur était donc mort avant notre arrivée. Triste réalité.

Et alors que Saji envoi des traits enflammés sur l'ancienne détenue pour créer une diversion quant à mon action de protection de la personne qu'on était censé défendre. Mais alors que l'attaque Katon atteint sa cible, cette dernière esquive en se changeant en affinité futon. Une utilisatrice de l'assimilation ? Intéressant.

Réapparaissant quelques mètres plus loin, elle charge jusqu'à moi, comme si je n'étais que la seule personne présente dans la seule. Peut-être parce que je suis le plus prêt d'elle. Du coin de l'oeil, la voyant s'approcher à vive allure, je décide à mon tour de l'esquiver pour me mettre en sécurité, me propulsant à toute vitesse vers Saji et Akane.

Arrivant aux côtés de Saji, c'est durant ma longue esquive que je pioche quelques kunai dans ma sacoche droite avant d'y influer du chakra hyoton. Les lançants droits sur ma cible, les quatre projectiles se glacent au fur et à mesure de leur course pour se planter en elle et l'immobiliser afin qu'on puisse pouvoir être tranquille un moment.

C'est à ce moment là que Saji et Akane doivent se mettre en action. Si jamais, mes projectiles font mouche.

« Saji, Akane ! Maintenant ! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Akane
Yasei Akane

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mar 4 Déc 2018 - 22:43
Quatre. Elle n'entendait seulement que quatre battements de cœurs dans la zone. Les trois des Kirijins arrivés sur place, et celui de la femme qui avait visiblement fait en sorte d'arrêter ceux des autres. Ils étaient arrivés trop tard pour sauver l'homme en danger.

* Fait chier ! *

Elle était censée aider la population depuis qu'elle était devenue kunoichi de Kiri, et venait lamentablement d'échouer. Comment aurait-elle pu deviner que l'homme qu'ils avaient voulu sauver était lui-même un criminel ? La diversion de Saji eut l'effet escompté puisque de toutes façons il n'y avait plus personne d'autre sur qui focaliser son attention. La femme esquiva aisément les boules de feu allant dans sa direction. Avant de filer comme le vent vers Kuzan, qui devait probablement être le plus proche. Et c'était le cas de le dire, puisqu'elle se transforma littéralement avant de reprendre forme humaine.

C'était intéressant comme capacité. C'était la première fois que la kunoichi voyait ce genre de choses. Mais la suite fut bien plus dangereuse et classique : elle tenta de poignarder Kuzan au ventre, qui esquiva de justesse. Avant de lui lancer quelques kunais à son tour, mais gelés. Et de leur demander d'agir.


- « Maintenant quoi ? »

D'accord elle supposait qu'il lui ordonnait d'agir, mais faire quoi exactement ? Ils n'allaient pas la tuer, on lui avait fait comprendre plusieurs fois qu'elle n'en avait plus le droit. Et s'ils attaquaient tous les trois, ils risquaient bien d'arriver à ce résultat. Sans parler du fait qu'ils allaient tous se gêner mutuellement. Elle réfléchit rapidement à ce qu'elle savait faire et ce qu'elle pouvait faire dans cette situation. Et chargea vers la femme afin de lui donner un coup de pied dans la main pour la désarmer. Avant de reculer de nouveau de quelques pas, afin de rester à une distance raisonnable, pour laisser une marge de manœuvre à ses coéquipiers.

- « Donnez-moi des ordres précis, Kuzan. »

Un simple conseil de celle qui avait été habituée toute sa vie à en recevoir. Même si en combat elle saurait certainement gérer la situation. Pour le moment, elle avait juste tenté d'ôter la dague de la main de la femme. Même si elle devait certainement en avoir d'autres quelque part, ou bien pouvoir attaquer sans...

Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Mer 5 Déc 2018 - 0:30
En raison du tumulte de la foule, des bruits environnants, impossible pour Akane de se concentrer et d’isoler les bruits qui lui permettraient de retrouver la trace de la prisonnière. Catastrophe. En arrivant sur les lieux, les trois shinobis de Kiri découvrent avec effroi qu’ils arrivent trop tard. Saji est le premier à entrer à l’intérieur, constatant le carnage sous ses yeux. Une scène d’horreur qu’on n’imagine que dans les pires cauchemars. Des personnes dont le cœur battait il y a encore quelques minutes. Le sang a coulé. L’homme masqué peut dissimuler l’expression de colère sur son visage, mais impossible de ne pas serrer le poing face à l’injustice commise par ce monstre qui ne semblait pas cligner de l’œil face à ses atrocités. Au contraire, son air nonchalant trahit sa froideur, son détachement total par rapport à ce qu’elle vient de faire. Pourquoi tout ce sang versé ? Etait-ce nécessaire ? Qu’ont fait ces acheteurs pour mériter un sort aussi cruel ?

Le sang monte à la tête de Saji qui est le premier à attaquer, avec une impulsivité qui ne lui ressemble pourtant pas. Il engage le combat sans parler, d’autant que cela lui est impossible étant donné qu’il est muet, en envoyant une volée de projectiles enflammés qui fusent en direction de la cible. Cette dernière, une femme au crâne rasé et à la peau ébène, dont la couleur contraste avec la brillance de sa crinière immatérielle, se retourne. Saji aperçoit son visage au moment où elle le regarde, après qu’elle ait fini de fouiller le corps de l’homme qu’elle vient de tuer. Qui était-il ? Pas le temps de l’identifier, ils doivent absolument arrêter cette criminelle avant qu’elle n’aille plus loin et qu’elle fasse d’autres victimes. Inutile de raisonner avec ce genre de personne. Elle attaque et tue sans réfléchir. La priorité est de la neutraliser. Alors autant profiter de l’opportunité qui leur est offerte pour la prendre par surprise.

Se dématérialisant pour prendre la forme d’un courant d’air, la criminelle parvient à esquiver les flammèches qui vont se perdre dans le mur derrière elle. Les trois shinobis sur place découvrent donc qu’ils ont devant eux une assimilatrice Fuuton. Leur vulnérabilité première est liée à leur infériorité affinitaire face au Katon, les techniques de feu. Saji devrait donc être capable de mener le combat sans trop de difficultés, à moins que cet ennemi inconnu ne cache quelque botte secrète. Sa réponse est immédiate, son attaque, rapide comme le vent. L’assimilatrice apparaît en un instant devant Kuzan qui avait profité de l’attaque du sabreur pour vérifier si l’homme à terre donnait encore des signes de vie. Saji regarde son ami réagir face à l’assaut d’une fluidité impressionnante.

Suite à l’assaut sur Kuzan, et avant qu’Akane n’intervienne, Saji répète ses attaques enflammées de façon à fatiguer l’ennemi. Car si les assimilateurs ne subissent pas de blessures réelles en raison de leur composition, il faut se souvenir qu’ils peuvent s’épuiser rapidement en chakra. Point faible que compte bien exploiter le sabreur masqué qui charge sa lame de chakra Katon et propulse dix, puis vingt traits de feu. Si elle esquive les dix premiers projectiles, elle devra aussi esquiver les dix suivants car Saji ne la laissera pas contre-attaquer, tout cela à condition qu'elle ne soit pas déjà immobilisée par Kuzan. Leur objectif n’est pas de tuer la cible, mais de la mettre hors d’état de nuire. Vu la santé mentale de la prisonnière, inutile de raisonner avec elle. Ce qui rendra l'extraction d'information très délicate. Peut-être quand elle sera acculée et à court de solutions?


Résumé du tour:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 6 Déc 2018 - 19:50
Elle ne comprenait pas vraiment la raison de leur venue, ni même pourquoi ils s’en prenaient à elles aussitôt. Ils auraient plutôt dû la remercier d’avoir éliminé autant de criminels et autres trafiquants en aussi peu de temps. Comment pouvait-elle, de ce fait, comprendre ce qui était bien ou mal ? Quelle que fut ses actions on s’en prenait à elle, de toute façon. Mais aurait-il pu en être autrement avec les représentants d’un village tel que Kiri ? Village qu’on lui avait dépeint, en prison, comme étant « Sanguinaire ». Finalement, malgré son incompréhension, elle n’était pas si surprise. Finalement, cette capacité à nuancer ; elle n’était pas la seule à en être dénuée.

Quoi qu’il en fut, le combat se poursuivait sans beaucoup de surprise. Les ninjas étaient coordonnés et le temps de réaction d’Occhi assez limité. D’abord impressionnée par l’esquive absolue de celui qu’elle avait ciblé, elle esquiva une nouvelle fois, les trois Kunais passèrent au travers d’elle pour finir par se plante dans le mur de derrière. Au même moment l’utilisateur de Katon projetta vers elle une vingtaine de « traits » de feu, succèssifs, qu’elle esquiva… aussi, mais fut surprise par la fille qui s’était propulsée vers elle et la frappa au bras, d’un coup de pied pas fou mais suffisant, pour la désarmer. Sa dague tomba de sa main endolorie.

Sans arme, l’assimilatrice n’avait pas d’autres solutions que fuir, et, avec une certaine vivacité, se lança contre le mur tout proche, celui-là même qui avait déjà subi tant de coups, et passa au travers ; laissant derrière elle les trois shinobi de l’eau. Occhi était… « particulière », mais pas loin d’être folle ou inconsciente.

Le mur passé, se dévoila devant elle une nouvelle salle pleine d’objets aussi surprenants les uns que les autres. Des armes, des bijoux, des meubles et d’autres choses qui illuminaient le regard de la jeune femme. Mais son regard fut attiré par quelque qui ressortait du lot. Ce pour quoi elle était ici. Mais le choix était dur, tout ce qui était ici pouvait finir dans ses poches, qu’est-ce qui l’empêchait de tout rafler ?!

Ah oui… Les Kirijins… Elle empoigna la fameuse arme qui était bien plus lourde que sa dague et la fit glisser sous une des larges étagères qui meublaient tout le reste ce de cette partie de l’entrepôt. En tout, c’était une dizaine de rangée qui s’étalait presque à perte de vue. Avec un peu de chance, elle pourrait venir la récupérer ? Mais en attendant, elle devait trouver un moyen de fuir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 6 Déc 2018 - 21:08
Un élan, un saut en arrière qui m'empêche de justesse de succomber sous le coup de la femme annonciatrice de la fin du monde. Nous menaçant à notre arrivée, elle ne cesse de nous provoquer. Du moins, nous avons attaqués en premier. Alors on est à moitié fautif. En fin de compte, peut être pas. Elle a quand même tuer nombre de personne dans cette salle d'enchère. Et plus on avance, plus je me demande ce qu'elle venait chercher ici.

J'esquive donc son attaque avant qu'à son tour elle évite mes kunai de glace censés se planter en elle pour l'immobiliser. Manque de chance, l'attaque fait mouche. Et alors que je me retourne vers Saji et Akane durant mon esquive pour leur demander d'intervenir à leur tour, le muet de Kiri s'empare de son sabre pour lui envoyer une dizaine de traits de feu dans un premier temps, suivit d'une seconde salve. Néanmoins ces derniers la traverse tel le légendaire fantôme que l'on persiste à faire croire à nos enfants à l'heure du coucher. Quant à Akane, stratégie est payant, désarmant l'ennemie de sa lame.

Pourtant, alors que nos visages s'illumine d'une première réussite, c'est dans un courant d'air qu'elle s'échappe dans une fente minime au sein du mur. Mais elle ne s'enfuira pas si facilement.

« Akane, va à l'extérieur du bâtiment, derrière la salle où elle se trouve. Elle ne doit pas nous échapper. Si tu la vois, emplois les moyens nécessaire pour la neutraliser. » dis-je à la Yasei rapidement pour ne pas laisser la meurtrière s'échapper. « Saji, envois des clones cerner le bâtiment. »

Quant à moi ...

« KOKUOU KUMA ! »

Quelques mudrâs suffisent pour faire apparaitre l'ours de givre au sein de la salle des enchères avant qu'il empoigne son trident de glace et défonce le mur d'un geste puissant nous laissant une grande entrée face à nous.

Qu'elle soit là ou pas, je décide déjà de lui avertir oralement la prochaine sommation.

« Qui êtes-vous et que voulez-vous ? Pourquoi avoir tuer des gens ?! »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 6 Déc 2018 - 22:34
Le combat est largement à l’avantage des shinobis de Kiri qui dominent à trois contre un la prisonnière. Pris en premier pour cible, Kuzan effectue une esquive de justesse avant de répliquer avec des kunaïs de glace. Comme avec les projectiles enflammés il y a un instant, les pics de glace passent à travers le corps assimilé pour se planter contre le mur du fond. De façon à distraire l’ennemi, Saji envoie une vingtaine de projectiles enflammés en direction de l’assimilatrice. Cette dernière se dématérialise de nouveau, pour les esquiver avec une facilité déconcertante. Peu importe. L’objectif n’est pas de la tuer mais de la neutraliser pour enfin l’interroger. Croyant que le Commissaire-Priseur était toujours vivant et menacé de mort, Saji avait décidé de lancer une attaque immédiate pour la distraire. Ils doivent donc continuer dans cette optique de la neutraliser. C’est dans cet esprit qu’Akane se lance à son tour, profitant de l’ouverture créée par ses deux partenaires. Sa manœuvre de désarmement est un succès : son coup de pied dans la main de l’ennemie lui fait lâcher sa dague. Sans moyen de se défendre, l’assimilatrice bat en retraite et passe à travers le mur qui mène à la pièce d’à côté.

Ils ne peuvent la laisser s’enfuir ainsi, pas après tous les crimes qu’elle a commis. Et surtout, il leur reste encore à savoir pourquoi elle a tué toutes ces personnes. Le mur en face d’eux a l’air solide, Kuzan prend les devants et donne des consignes rapides à ses coéquipiers. Il est très probable que la prisonnière cherche à s’échapper de la même façon en passant à travers le mur. Vu qu’elle a battu en retraite, elle semble avoir compris qu’elle ne pouvait pas gagner ce combat. Elle cherchera à fuir, par tous les moyens. Ils vont devoir prendre des précautions nécessaires et encercler le bâtiment. Ce travail sera laissé aux clones de Saji, tandis qu’Akane aussi ira dehors pour veiller à ce que leur cible ne s’échappe pas. Le vrai Saji restera aux côtés du Yuki afin d’appréhender la criminelle si besoin.



Pendant que Kuzan invoque son ours de givre pour défoncer le mur, Saji effectue le signe du multi-clonage, faisant apparaître trois copies parfaites qui se dirigent vers la porte et se positionnent tout autour de l’entrepôt de façon à ne laisser aucun échappatoire.


Résumé du tour:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Yasei Akane
Yasei Akane

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 6 Déc 2018 - 22:49
L'ancienne prisonnière désormais libre était assaillie de toutes parts par les attaques des trois shinobis. Elle n'avait d'autre choix que d'esquiver encore et encore, bien que certains de leurs coups n'aient pas pour but de la blesser mais simplement de l'immobiliser. À ce rythme, elle se viderait bien vite de son chakra... Si elle ne s'échappait pas avant. Ce qu'ils devaient éviter, s'ils voulaient l'arrêter. Après tout, elle venait de tuer une salle emplie de personnes.

Son propre coup marcha et la femme fut désarmée. Sa dague tomba au sol et elle ne prit pas la peine de la ramasser, s'enfuyant pas un mince interstice dans le mur. Cette fois-ci Kuzan lui donna des ordres clairs et Akane se précipita au dehors du bâtiment en courant dès qu'elle reçut les siens, tentant de se positionner de l'autre côté de la pièce où la kunoichi se trouvait désormais. Pour la prendre par surprise au cas où elle voudrait de nouveau passer par un mur.

Il n'était pas dur de savoir où ils étaient : Kuzan tentait d'ouvrir le dialogue et lui permettait de mieux se positionner, en se basant au son de sa voix. La métamorphe se camoufla du mieux qu'elle le put, modifiant sa propre apparence pour paraître invisible aux yeux de quelqu'un ignorant sa présence.

Elle n'avait plus qu'à attendre que la femme sorte – ou non -. Mais dans tous les cas elle suivait avec attention ce qu'il se passait à l'intérieur, se concentrant une nouvelle fois sur son ouïe. Quoiqu'il se passe dans la pièce qu'elle n'avait même pas vue, elle le saurait. La femme répondrait-elle aux questions de Kuzan ? Akane tenta de se mettre à sa place, imaginant ce que pour sa part elle aurait fait. Elle n'avait plus beaucoup d'options disponibles. Elle pouvait fuir, faire face, répondre aux questions ou ruser.

Elle-même avait fuit durant trois ans des personnes voulant la tuer. Et lorsqu'elle ne pouvait pas faire face, elle optait alors pour la ruse. Mais il était bien plus facile de se camoufler pour elle dans la forêt que dans une ville, chose qu'elle avait alors évité avec précaution. Et elle ne s'était jamais retrouvée face à trois shinobis en même temps. Même si elle avait encore du mal à se considérer kunoichi. Dans tous les cas, dans cette situation et à la place de la femme, elle se serait retrouvée bien embêtée aussi. Surtout qu'elle-même avait déjà tué des gens. Comment auraient réagit Kuzan et Saji s'ils l'avaient prise sur le fait de cette façon ? L'auraient-ils aussi attaquée sans rien dire ? Ils avaient été tous les deux compréhensifs avec elle, l'acceptant malgré son passé. Pourtant, où se situait la différence entre elles deux ? Peut-être dans le fait qu'Akane s'était rendue elle-même à Kiri. Se donnant ainsi la possibilité d'avoir une prison plus grande. À moins que ça ne soit autre chose qui lui échappait.


Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Sam 8 Déc 2018 - 20:55
Au milieu de ce trésor d'une grande valeur, l'épouse du vent cherchait un moyen de fuir. Mais ici, il n'y avait qu'une seule porte, une énorme porte en métal visibilement renforcée. Elle aurait pu passer une nouvelle fois un mur ou jouer à cache-cache avec les trois énergumènes du fameux village ninja mais... un problème se posait; oui, si elle pouvait passer au travers d'une surface; ce qu'elle était venue chercher ne pourrait pas la suivre, c'était sûr!

Un grand dilemme se posait à elle ce coup-ci... Elle observa les murs, cherchant une issue quelle qu'elle soit; une gaine d'aération ou un soupirail; mais non, il n'y avait rien. La jeune femme allait donc se résigner et abandonner son butin lorsque la solution se présenta d'elle même. Le mur qu'elle avait traversé vola en éclat et apparut le ninja aux cheveux noirs accompagné d'une grosse bête somme toute étrange.

Elle l'observa, ils s'observèrent. Bien voilà, elle n'avait plus besoin de trouver une issue, le Kirijin venait de la lui créer. Finalement, ils étaient d'une grande aide! Elle s'apprêtait donc à le remercier, mais celui-ci l'interrompit dans sa lancée; l'intérrogeant sur son identité et la raison de sa présence dans cet entrepôt d'Aato. Et, pourquoi avait elle tué tous ces gens... Une question particulièrement "innocente" se prit à elle à penser. Puis, s'esclafant elle répondit, quand même.

-« Et vous pourquoi vous voulez me parler maintenant ? C'est quand même bizarre ce comportement. Taper, et discuter ? Vous faites ça souvent dans votre contrée ? »

Elle leva un doigt accompagné d'un "Tss" ou un "Qkt" plutôt, non pas pour faire un jutsu mais pour lui dire "attend". Elle se baissa fouilla sous une étagère et, sa main posée sur le manche de l'arme, l'extirpa, la laissant pendre le long de son corps. Une énorme hache finement ouvragée. En l'empoignant fermement elle sentit soudaienement quelque chose de particulier... Comme si...

-« C'est ceci que je suis venue chercher. Cela devrait m'appartenir, normalement. Et ces hommes... pff... Ce n'étaient pas de bonnes personnes ! Qu'est ce que ça peut vous faire ?! J'ai fait votre boulot, vous d'vriez me dire merci... Bande d'ingrats... »

Avait elle fini d'expliquer en levant la hache et la laissant reposer sur son épaule.

-« Je vous laisse le reste de ce qui est ici, et je garde ça! On est quitte comme ça ? »

Concluait elle avec un sourire presque amical.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Sam 8 Déc 2018 - 21:52
Le béton du mur s'éclate en une centaine de morceaux volant à travers la salle des réserves où se trouve la dite criminelle. Poussière, décombres et morceaux en tout genre retombent au sol. C'est alors qu'après mes quelques questions, elle prend tout de même le temps de me répondre. Elle se contente de tourner à l'ironie le fait de l'attaquer avant de comprendre sa présence ici. Est-ce une blague ? C'est l'hôpital qui se fout de la charité ...

« Dixit la tarée qui bute des gens venant simplement assister à une vente aux enchères ? »

Plutôt étonnant venant d'elle. J'en reste encore surpris. Et le pire dans tout ça, c'est que je ne sais pas si elle rigole ou si elle est vraiment sérieuse. Si sérieuse elle est, alors on a un petit soucis. Il nous faut la neutraliser au plus vite. Pour éviter qu'elle tue encore, pour éviter que le pays de sombre dans la folie meurtrière de cette dernière.

Attrapant alors un hache de taille importante, n'ayant rien à voir avec une simple hache, elle réclame son droit. Elle réclame cette dernière en prétextant qu'elle lui appartient.

« C'est pour ça que vous les avez tous tués ? C'était pas plus simple de racheter cette arme aux enchères ? »

Dégottant alors une sucette de mon kimono, je me délecte de deux à trois gorgée de sucre pur avant de me placer derrière mon ours de glace, alors qu'elle nous propose le plus inconcevable des marchés. Repartir avec le reste de la marchandise pendant qu'on la laisse s'en aller paisiblement.

« Est-ce une blague ? »

Un sourire presque amicale s'affiche sur son visage. Mais croit-elle nous duper aussi facilement ?

« N'y compte même pas, vieille folle ! Et cette arme repartira avec nous à Kiri. » Et suite à un long silence, j'avertis mon muet favori de se tenir prêt à riposter.
« Saji, prépare toi ! »

Et dans un élan de vitesse, le grizzly empoigne son trident avant de l'envoyer sur cette femme afin de la transpercer. Nous prendre pour des cons n'est pas la bonne stratégie à adopter. Et cette hache pourrait plaire à quelqu'un ...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Akane
Yasei Akane

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Sam 8 Déc 2018 - 22:49
Kuzan avait décidé d’entamer une discussion avec la femme qui avait tué tous les gens dans la pièce. Afin de savoir pourquoi elle avait agit de cette façon, et ses intentions. Entre les trois Kirijins, il était le seul à pouvoir le faire. Saji était toujours aussi muet, et elle-même n'était que genin. Hors elle devait éviter de prendre des initiatives et obéir à ses supérieurs, surtout dans une mission telle que celle-ci.

La femme prit la parole à son tour, et Akane vint coller son oreille contre le mur pour écouter ce qu'il s'y disait. Et surtout tenter de savoir selon le ton de la voix de la femme et ses battements de cœurs si ce qu'elle disait était vrai ou non. Elle ne voyait pas ce qu'il se passait étant donné qu'elle était toujours dehors, mais arrivait à peu près à suivre. Elle posait des questions à son tour. Évidemment le combat avait été engagé sans discuter pour avoir voulu protéger les personnes sur place, mais au final ça n'avait servit à rien puisqu'ils étaient arrivés trop tard.

Il y eut un temps de pause, et elle entendit la femme se déplacer. Elle ne sut pas ce qu'elle faisait, mais compris qu'elle s'était emparée de quelque chose car elle parlait de ce qui devrait  « normalement lui appartenir ». Quant à la suite, ses sens ne la trompèrent pas : la femme disait vrai concernant les hommes et femmes qu'elle avait tués dans cette pièce. Cela lui donnait-il le droit de les assassiner pour autant ? Akane elle-même n'était pas vraiment la mieux placée en ce qui concernant les limites du bien et du mal. On ne les lui avait jamais vraiment apprises. Elle avait ses propres règles, qui étaient différentes de celles des autres.

En revanche, elle connaissait quelqu'un qui saurait quoi faire de cette information. Elle avait toute confiance en lui en ce qui concernait ce genre de choses. Elle-même calquait son propre comportement en se basant sur le sien, suivant ce qu'il l'autorisait à faire ou non. Jetant des coup d’œils à droite et à gauche, elle chercha des yeux quelque chose, qu'il lui semblait avoir entendu tout à l'heure. Ha, voilà ! Courant vers l'un des clones de Saji, elle lui tapa sur l'épaule pour lui signifier sa présence avant de lui parler.


- « Elle dit vrai. Ceux qu'elle a tués étaient des criminels. Va lui dire. »

Il était étrange de discuter avec un clone, mais il remettrait l'information. Quant à savoir ce qu'il en ferait, il lui suffisait de continuer d'écouter pour le savoir. Se concentrant de nouveau sur la conversation, elle entendit Kuzan refuser l'offre de la femme, avant de demander à Saji de se tenir prêt à intervenir. Pour sa part, devait-elle rester ici, ou revenir à l'intérieur ? La femme avait toujours l'option de s'enfuir, donc il était plus sage de rester ici. D'autant plus qu'il manquait désormais un des clones pour l'épauler au cas où. Et que le chûnin lui avait donné un ordre.

Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Dim 9 Déc 2018 - 13:13
Le mur tombe sous la charge intrépide de l’ours givré, faisant voler des débris dans tous le sens… Au moment de l’impact, Saji met son bras devant lui pour se protéger de la pellicule de poussière qui se dépose sur son casque. Faisant redescendre son bras pour dégager son champ de vision, il constate qu’ils viennent d’ouvrir un passage dans la salle où sont entreposées les pièces mises aux enchères. Des armes, des antiquités, des tableaux, des bijoux… Une foison d’objets rares destinés à être vendus aux plus offrants. Difficile de ne pas perdre son regard au milieu de toutes ces richesses. Tout de suite, l’objectif de la prisonnière devient plus clair. Elle est venue pour subtiliser quelque chose qui allait être proposé ici-même. Reste à savoir quoi. Heureusement qu’Akane n’est pas là avec eux, autrement elle aurait été distraite par tous ces objets de valeur… Saji se souvient encore de leur expédition sur l’île d’Asosan, où elle s’est naturellement jetée sur les cadavres pour les dépouiller de leurs biens. Est-ce également le cas de la prisonnière ? Vient-elle pour s’enrichir ? Ou cherche-t-elle un objet spécifique ? Une autre question aussi : comment arrivera-t-elle à transporter un objet hors de l’entrepôt car si elle peut s'assimiler à travers les murs, elle ne pourra pas le faire avec l'objet qu'elle souhaite voler.

L’assimilatrice est toujours là, à découvert. Il semblerait qu’ils viennent de l’interrompre dans sa recherche. Ses mains sont vides. Elle n’a pas encore trouvé ce qu’elle cherchait. Kuzan décide d’ouvrir la conversation, ce qui semble la surprendre après qu’ils l’aient attaqué. Certes, ils auraient pu lui parler avant de l’attaquer mais cela leur aurait fait perdre l’effet de surprise, et ils pensaient que le Commissaire-Priseur était toujours en vie. Autrement, ils auraient agi différemment, à commencer par Saji. Une grande différence ? Rien n’est moins sûr, avec le carnage dont elle a été l’auteure, il serait probablement peu avisé de chercher à raisonner avec elle. Qu’ils fussent bons ou méchants, ces hommes et ces femmes dans l’entrepôt d’Aato ne méritaient pas qu’on leur enlève la vie, du moins pas sans procès. Quoi qu’il en soit, elle est un danger public, une menace à neutraliser immédiatement. Elle veut donner une certaine légitimité à ses actes, mais les faits sont là, jonchant le sol et baignés dans le sang. Ces gens étaient des citoyens de Mizu, et elle va devoir répondre de ses crimes.

Face à cette situation délicate, la prisonnière affiche pourtant un visage décontracté et rigole même à la tentative de pourparlers de Kuzan. Ils lui offrent une chance de se rendre, avant qu’ils ne décident de passer aux choses sérieuses. Elle s’explique, et prétend que la hache qu’elle tient désormais dans les mains lui appartient et que les personnes qu’elle vient de tuer « n’étaient pas de bonnes personnes » de toute façon. Elle demande même qu’on la remercie pour le travail accompli. Ils en ont assez entendu. La main de Saji se serre sur la poignée de son katana, prêt à reprendre le combat. Kuzan ne veut rien entendre des paroles de la prisonnière, et lui explique qu’elle aurait pu racheter l’arme ou du moins trouver une solution qui ne se finisse pas en bain de sang. En franchissant cette limite, elle vient de perdre toute légitimité, c’est tout ce qu’ils doivent retenir. Des bruits de pas résonnent derrière Saji, c’est son clone. Celui-ci fait des signes à l’original lui expliquant que ce qu’ils viennent d’entendre de la part de la folle n’est pas un amas de mensonges, mais qu’elle dit la vérité sur le caractère peu scrupuleux de ceux qu’elle a tués. Saji hoche la tête et fait signe à son clone de retourner à son poste. Cette information ne change rien. La fin ne justifie pas les moyens.

L’arme qu’elle tient désormais, cette hache de belle qualité. Qu’a-t-elle de spécial ? Pourquoi faire autant d’efforts pour la retrouver ? Kuzan et Saji sont sur leurs gardes. L’ours givré est le premier à lancer l’assaut pour profiter de l’initiative sur leur ennemie. Cette dernière refusera très certainement de lâcher l'arme et de se rendre donc ils n'ont pas le choix. Le sabreur attend de voir la réaction de la prisonnière face à la charge de l'ours, avant d’envoyer de nouveau une salve de projectiles enflammés. Il est important pour le moment qu’ils maintiennent une certaine distance. Tant qu’ils ne connaissent pas le danger réel que peut représenter cette hache, il est préférable de ne pas tenter le diable en allant eux-mêmes au corps-à-corps.




Résumé du tour:
 


_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 1:06
Seuls les esprits étroits étaient aussi abruptes à la discussion. Voilà ce que pensait Occhi, parce qu'elle ne comprenait pas qu'on refuse un si fabuleux contre une pauvre hache comme celle. Alors, s'ils ne voulaient pas du butin des malfrats... Avant qu'elle ne leur propose autre chose, comme des informations critiques sur d'autres activités illicites menées par de futures ennemis de leurs pays, par exemple, l'homme au nounours lança l'assaut avec le trident de sa créature.

A moins que ce ne fut la créture qui... Bref, n'ayant rien d'autre sous la main, l'ancienne prisonnière leva la Hache pour se protéger du trident. Elle, Occhi, avait l'impression de pouvoir soulever des montagnes avec cette arme; mais la Hache ne fut pas suffisante pour arrêter complétement le trident, ou tout moins la brûlure qui se propageat sur ses avants bras.

La douleur était réelle, mais en bon sujet d'expérimentation, elle y était... habituée; enfin, cela ne retirait rien à son état, de toute évidence. Cette arme était puissante, mais lourde. Très lourde. Si bien qu'elle était obligée de la tenir à deux mains et avait perdu en mobilité; elle avait levé les bras la hache entres les mains, et fatalement, ne put esquiver les traits de feu projetés par l'homme masqué qui avait rejoint son camarade. Une nouvelle brûlure, cette fois si elle fut... bien touchée; mais résista encore, et toujours.

Et l'abattit devant elle, frappant le sol de toute sa nouvelle force. Le spectacle fut magique. L'onde de choc qui se dégagea du coup fit dans tous les sens des deizaines et des dizaines de pièces d'or qui s'envolèrent dans tous les sens avec toute la collection d'objet qui se trouvait ici; des vases précieux aux étagères jusqu'au et... Aux shinobi qui lui faisaient face. Et à cette distance... Enfin, tout était possible. Tous ici étaient de valeureux ninjas.

Sans prêter attention à ce qu'avaient fait ses potentiels ennemis, la femme du vent se mit à courir, portant la hache dans ses bras; tentant de s'éloigner le plus possible avant que des renforts n'arrivent. Savoir s'ils étaient morts, ou pas; elle s'en fichait royalement. Elle devait mettre en sécurité sa précieuse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yasei Akane
Yasei Akane

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 9:25
Toujours dehors, Akane écoutait ce qu'il se passait à l'intérieur. Tentant de deviner ce qu'il se déroulait aux bruits qu'elle entendait. Son rôle à elle était d'empêcher la femme de s'enfuir. Mais pour le moment elle faisait face aux deux shinobis. La métamorphe n'entendit cette fois-ci aucune conversation. Les battements de cœur de la criminelle indiquaient pourtant qu'elle était toujours là, même si elle semblait se fatiguer.

Et soudain elle entendit un terrible fracas, qu'on pouvait percevoir très facilement même sans avoir ses sens à l'affût. Il lui semblait que tout ce qui se trouvait dans la pièce chutait au sol dans un vacarme assourdissant. Ça lui en faisait presque mal aux oreilles, puisqu'elle avait augmenté leur portée. Mais elle tenta de se concentrer de nouveau sur la femme, savoir ce qu'elle faisait. Et entendit un bruit de course. Elle tentait de s'enfuir ?

Alors elle courut à son tour vers elle, puisqu'elle était restée dans ce but. Qu'en était-il des shinobis ? Allaient-ils bien ? Oui, certainement. Ils étaient chûnin tous les deux, après tout. Mais le temps qu'ils sortent de là, la femme aurait peut-être le temps de s'enfuir. Sauf si elle-même ou les clones de Saji l'interceptaient. C'était leur rôle dans cette « mission ». Les laissant à leur sort, elle se concentra sur les pas de course de la femme qui sortait du bâtiment, tandis qu'elle-même s'y dirigeait.

Courant derrière elle, Akane put se rendre compte que la femme portait désormais une hache qui avait l'air très lourde. Comment arrivait-elle à la porter ? C'était sûrement avec ça qu'elle avait fait le vacarme un peu plus tôt. Du moins, c'était ce que Akane en concluait. Ayant Occhi dans son champ de vision, elle cessa de se concentrer sur son ouïe pour pouvoir se concentrer sur autre chose. Les deux femmes couraient toutes les deux, l'une pour s'enfuir et l'autre pour l'empêcher de s'enfuir. La seconde accéléra alors pour rattraper la première, et voulut tenter de nouveau de la désarmer. Certes elle l'avait déjà fait un peu plus tôt et ça ne surprendrait pas quelqu'un l'ayant déjà vue faire. Mais encore fallait-il qu'elle la voie arriver... Hors Akane tentait toujours de se camoufler. Mais malgré ça, elle savait que ce coup-ci ça ne marcherait pas : elle tenait l'arme dans ses bras, et non pas dans une seule main. Alors à la place elle lui donna un violent coup de poing au visage, pour l'arrêter brusquement dans sa course. Et peut-être réussir à l’assommer, avec un peu de chance.


- « Je vous conseille fortement de vous rendre ! »

Maintenant qu'elle était repérée puisqu'elle avait attaqué, il était inutile de continuer à faire dans la discrétion.

Spoiler:
 

_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Banakane

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4207-il-est-temps-de-sortir-des-ombres-et-de-se-diriger-vers-la-lumiere-en-cours#32416 http://www.ascentofshinobi.com/t5328-equipe-9-shinpuu-vent-nouveau#42162 http://www.ascentofshinobi.com/t4285-yasei-akane-carnet-de-route#32967 http://www.ascentofshinobi.com/u227
Yuki Kuzan
Yuki Kuzan

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 10:13
Le trident perce l'air séparant notre groupe à la prisonnière avant de l'atteindre de moitié, elle se protégeant grâce à ses avants-bras et à sa hache, ne peut réaliser une parfaite défense face au trident de glace. C'est donc en toute logique qu'il l'a touche à moitié, l'arme devant de peu la fourche, qu'elle se retrouve les avants-bras brûlés au négatif.

De son côté, Saji lui envoie quelque trait de feu avant de pouvoir la touché et la brûler à son tour. On dirait bien que la chance tourne et que cette petite ne va pas faire long feu. Néanmoins, la folle assoiffée de sang reste tenace et ne tombe toujours pas à terre. On devrait peut être passer la prochaine vitesse à mon humble avis ...

Derrière notre ours, positionner comme une défense, nous observons ce qu'elle prépare. Mais dans un coin de ma tête, je repense au coup qu'elle a pu dévier grâce à cette hache. Après tout, un trident de cette ampleur, le repousser de cette manière ... La coupeuse de bois doit être bien puissante pour réussir de telles prouesses.

Pourtant nous ne sommes pas a bout de nos surprises. Pendant ce temps là, elle lève, avec difficulté, l'arme blanche avant de vouloir l'abattre sur le sol. Elle doit connaitre les capacités de cette dernière car pour vouloir nous attaquer à distance avec une arme de corps à corps, elle doit connaitre tous ses petits secrets.

Ni une ni deux, je demande à Saji de se mettre de prière tandis que l'ours s'assoie en vitesse devant, faisant de ses quinze mètres de hauteur, un mur de protection idéal. Mais histoire d'être certain que la protection est efficace, je me permet de créer un second mur pour nous protéger.

Un onde de choc s'échappe alors de la hache à son contact avec le sol, fonçant sur nous à toute vitesse. L'ours est détruit, le mur de glace fissurer de partout, avant de céder quelques temps après. Et dans l'explosion de givre, elle a disparu. Mais un trou étant présent dans le mur. Sans attendre une seule seconde, je me met à sa poursuite avant de la revoir quelques mètres plus tard, souffrante de ses blessures et handicapée par le poids de la hache. Elle ne s'enfuira pas et cette hache, nous la ramènerons à Kiri quoi qu'il en coute.

Concentrant du chakra raiton au sein de mon organisme, je me propulse alors vers remarquant au passage la présence d'Akane venant de lui mettre un droite dans sa course folle, avant de moi aussi, lui donner un coup.

虎落雷 - TORA RAKURAI !

Le pieds en avant, je vais pour lui asséner un coup, le raiton s'emparant de moi. Il est temps d'en finir.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 14:26
Trêve de bavardage. La prisonnière leur fait une offre impossible à accepter, sa liberté contre la hache qu’elle vient de subtiliser. Sauf qu’elle oublie une chose : qu’elle vient de tuer plus d’une dizaine de personnes dans cette salle, elle les a abattu comme du bétail. Par conséquent, quoi qu’elle leur dise, elle ne pourra pas les convaincre de la laisser partir. Et négocier ? Le temps n’est plus à la négociation, pas avec une criminelle qui est prête à tuer sans sommation pour un objet, aussi légendaire soit-il. Elle aurait dû se rendre. Point. Les deux shinobis de Kiri face à elle décident de reprendre le combat, profitant du fait que l’ennemie ait légèrement baissé sa garde pour la neutraliser pour de bon. L’ours givré frappe avec son trident, attaque parée de justesse par la lourde hache qu’elle semble manier avec difficulté. Mais le coup est trop lourd, et les pointes du trident viennent infliger des gelures sur les bras mis en avant. Cette hache qui a justifié la mort de tous ces gens… Pourquoi ? A son tour, Saji insuffle du chakra dans la lame de son sabre et fait voler une multitude de projectiles enflammés qui atteignent leur cible et la brûlent à plusieurs endroits. Ces brûlures restent insuffisantes pour l’empêcher de répliquer en levant sa hache et l’abattre violemment au sol de façon à créer une puissante secousse autour d’elle.

Ébranlant les murs de la pièce, faisant voler en éclats le sol à leurs pieds, la prisonnière se sert de l’environnement fermé pour prendre Kuzan et Saji au piège. Les étagères s’effondrent dans un fracas assourdissant, les objets les plus fragiles se brisent tandis qu’on voit des pièces d’or voler sous l’effet de l’impact. Réagissant au quart de tour, Kuzan appelle son partenaire pour qu’il se mette derrière l’ours givré qui tente d’encaisser les dégâts directs liés à l’onde de choc. Par précaution, il invoque aussi un mur de glace devant eux.



Répondant à l’appel, Saji effectue une charge pour se placer à l’abri. Le plafond est en train de s’effondrer, et certains débris viennent tomber sur les deux hommes dorénavant dos-à-dos.



De façon à le protéger lui et Kuzan, le bretteur masqué envoie son sabre en l’air et joint les mains de façon à déclencher son pouvoir spécial. Baransu se positionne au-dessus et se met à tourner à la façon d’une hélice, dégageant les débris avant que ceux-ci ne leur tombent sur la tête.

La menace écartée, Saji attrape son sabre au vol après que celui-ci ait fini de tourner. Il se retourne pour voir Kuzan qui est déjà parti à la poursuite de la voleuse qui vient de s’ouvrir une issue en détruisant l’entrepôt. Malheureusement, elle n’ira pas bien loin avec une hache de cette taille. Au loin, Akane est déjà en train de l’intercepter. Kuzan suit de près. Les trois clones de Saji aussi se sont joints à la course-poursuite. Ceux-ci s’approchent en courant pour essayer d’arrêter la fugitive. Une fois à hauteur, l’un des clones tente un coup de taille. Les deux autres lui sautent dessus en même temps pour essayer d’immobiliser ses bras et la mettre à terre.



Résumé du tour:
 


_________________
[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres 3w8kw10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji http://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 http://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route http://www.ascentofshinobi.com/u779
Narrateur
Narrateur

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 17:06
S’il y avait bien une chose qu’on ne pouvait pas leur retirer, c’était leur ténacité. Malgré le sol volant en éclat, malgré le plafond leur tombant dessus, malgré que tout autour fut ravagé ; les ninjas de pays de l’eau en étaient sortis sains et saufs.

Mais cela ne changeait pas grand-chose à la situation d’Occhi, qui continuait de courir, la hache dans les bras. Si happée par sa propre fuite qu’elle n’avait pas vu venir la Kunoichi. La femme du vent avait seulement eu le temps de réagir et d’un bras dévier le coup porté par la jeune femme.

Occhi s’arrêta alors, et lâcha la hache au sol alors que surgissaient de nulle part les deux autres shinobi, qui lui foncèrent dessus. Elle fit alors quelques signes et se dégagea d’elle une double bourrasque d’air.

Une puissante rafale, assez puissante pour renverser ce qui l’entourait. Sans vraiment prêter attention à ce que faisaient les trois ninjas ; la « prisonnière » ramassa la hache et la leur lança dans un mouvement de balancier. L’arme qui avait attisé sa convoitise était bien trop lourd pour elle, et ce fut à contre cœur qu’elle sen sépara.

Sans un mot, elle repartit en courant et parvint à rejoindre une des rues adjacentes. Le terrain de l’entrepôt ainsi que celui-ci et les alentours avaient été simplement rayés de carte et le vacarme qu’avait dû engendrer sa destruction avait plongé tout le reste de la petite ville dans la panique la plus totale.

Occhi était blessée, comme bon nombre de personnes courrant et hurlant dans les rues ; il ne fut pas difficile pour elle de se fondre dans la foule. Les gardes de la ville, militaires sans doute aguerris, fondaient en masse vers l’épicentre de la catastrophe, alertés par la présence de trois possibles assaillants.

Quelle allait être la réaction des autorités locales, et nationales face à la destruction de cette partie de la ville de la paisible ile d’Aato ? Les dégâts collatéraux provoqués par les Kirijin seraient-ils seulement tolérables ?

« -Vous trois ! Ne bougez plus ! »

Cria un homme en arme accompagné d’une vingtaine de soldats portant les couleurs de Mizu no Kuni.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

[Alerte/Prisonnier B] Enchères pourpres

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: