Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Dojo Tendô [Toph]


Dim 2 Déc 2018 - 0:26
Cela faisait plusieurs mois que j'avais parlé de ce projet pour la première fois, et à qui d'autre que Toph. La kunoichi qui était devenue certainement ma plus grande rivale dans ce village. Je cherchais alors quelqu'un capable de m'aider à créer l'architecture de mon dojo près de l'Académie, et j'étais tombée sur la princesse Hyûga alors. Depuis, nous nous étions non seulement affrontés au tournoi de Kaze, dans mon pays natal, mais aussi au tournoi des genins d'Iwa -mon village adoptif- où nous avions livré des affrontements qui se voulaient fort en émotions et en expérience. Je ne pouvais que sourire à cette pensée. Mais maintenant, il était venu l'heure pour moi de franchir le pas, après tant de temps d'attente, et de me décider à construire le dojo que j'avais toujours imaginé.

Pourquoi un dojo ? Pourquoi ici, sur les Hauts-Plateaux ? Tout simplement parce que je voulais développer mon style de combat et je voulais que d'autres puissent s'en inspirer. Que d'autres puissent y trouver un style moins académique qui leur conviendrait tout autant. Et puis, à l'instar de l'école Jishin, ce dojo serait peut-être l'un des édifices qui pourrait attirer du monde une fois que je serais mieux connu, et qui pourrait plaire à certains. Je créais aussi cet édifice car j'étais certain que dans ce monde se cachaient d'autres assimilateurs. Je n'étais peut-être pas encore un maître incontesté dans l'art de l'assimilation, mais je tendais à développer ces capacités. Mes capacités. Des capacités qui étaient souvent mal comprises, mal connues. En rencontrant d'autres assimilateurs, peut-être parviendrais-je ainsi non seulement à leur transmettre ce que je savais, mais aussi peut-être apprendrais-je moi-même un peu plus sur mes dons. D'autres manières de les utiliser, d'autres manières de combattre. Et peut-être un jour aussi, qui sait, un peu plus de notre histoire...

Et pour commencer la construction de ce dojo, j'avais besoin de deux choses plus ou moins simples : la princesse Hyûga dans un premier temps, et du bois dans un deuxième. Tout se reposerait prioritairement sur ces deux matériaux, auxquels je rajouterais bien évidemment des tatamis et autres petits accessoires ultérieurement. Mais en attendant, c'étaient eux les piliers de ma construction. La première, je savais à peu près où la trouver. ce qui était plus embêtant c'était la seconde. Mais j'avais entendu à un certain moment que Tenshi, un ancien camarade iwajin, l'un des premiers que j'avais connu d'ailleurs, avait créé une forêt dans un coin des quartiers résidentiels avant de s'en aller. Les conditions de son départ étaient restées floues pour ma part, cependant, je ne rechignerais pas à aller retrouver cette forêt. Et c'est en parcourant la ville depuis les cieux que je localisai l'endroit approprié. A l'aide de ma faux, j'y fis ma petite récolte, et passai ensuite chez un artisan du bois pour qu'il m'en construise plusieurs panneaux. Suite à cela, je les déposai quelque part sur les Hauts-Plateaux avec mon nez écrit en grosses lettres dessus, suant à grosses gouttes pour pouvoir déplacer ces panneaux, et m'en allai au dojo Jishin où j'espérais trouver la maîtresse des lieux.

-Bonjour ? Je suis bien à l'école Jishin ? Je recherche Hyûga Toph, pour le doko Tendô...

Je ne savais pas si quelqu'un m'entendrait. Mais si c'était le cas, il savait au moins les raisons de ma venue et pouvait en informer la princesse si jamais ce n'était pas elle même qui avait perçu ses mots. Me rappelant soudainement que je ne m'étais pas moi-même présenté, je rectifiai le tir dans la foulée.

-C'est Tenzin. Konran Tenzin.


Kuchiyose no Jutsu !:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Lun 3 Déc 2018 - 15:31
Toph errait sans but cohérent dans les couloirs de son dojo. Elle avait le regard un peu perdu, et d'énormes cernes. Au loin, on pouvait discerner des bruits d'entrainement. Ses bunshins étaient dûr au labeur mais elle ? Elle était crevée sans comparaison possible. Mais elle entendit un visiteur et s'empressa de l'accueillir. Elle reconnu bien vite la silhouette, celle de son rival iwajin. Sans doute le genin le plus apte à lui résister de tout iwa. Et capable de la battre, certainement.

Ho salut Tenzin ! Entres, en quoi je peux t'aider ? Tu veux quelques chose à boire ? J'ai du thé, je crois. Plus de café, par contre.

L'haleine de la jeune Hyûga ne laissait aucun doute sur la destination finale du café. Cela, et le fait qu'elle semblait encore plus pumped up que d'habitude. Une véritable pile électrique. Elle l'invita à entrer dans la salle annexe, s'il le désirait. Toph avait d'ailleurs une question existencielle à lui poser.

... J'ai un peu abusé de café. Ca rend toujourd aussi énervé quand on en prend ? C'était ma première fois, j'ai pas fait attention, j'me suis entrainé toute la nuit au... ups, je ne devrais peut-être pas dire ça à mon rival. Ha ha ha !

Elle avait failli avouer qu'elle s'entrainer dur au kenjutsu. Cela n'aurait pas été une catastrophe, mais c'était une surprise qu'elle voulait absolument garder pour Tenzin, envers et contre tout. En soi, c'était pas si grave s'il l'apprenait, mais elle voulait voir sa tête quand elle lui montrerait ce qu'elle savait faire au sabre. Elle enchainait des entrainements avec ses kage bunshins et, si cela augmentait drastiquement son temps d'apprentissage, elle devait avouer que c'était mentalement très taxant. D'où la nécessité du breuvage noir qui inhibait sa fatigue et poussait sa focalisation mentale au maximum.

Depuis quand n'avait-elle plus pris de douche ? Oh, détail insignifiant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mar 4 Déc 2018 - 0:20
Après à peine quelques secondes, ce fut personne d'autre que Toph qui m'accueillit dans son dojo. Un sourire apparut sur mon visage immédiatement, qui se flétrit cependant lorsque je vis l'allure de ma rivale Hyûga. Elle avait des cernes immenses sous les yeux, et si elle n'était pas en chair et en os, j'aurais presque dit que c'était une des invocations de Shin. J'acceptai son invitation et entrai dans son dojo dans lequel je pouvais entendre quelques bruits d'affrontement -sûrement des élèves pensais-je. Mais je ne prêtai pas d'avantage d'attention à ces bruits. Elle me proposa alors un thé, à défaut de café de ce que je compris. Et vu les cernes qui tombaient sous ses yeux et l'odeur forte de caféine qui s'échappait d'entre ses lèvres, il n'était pas compliqué de deviner où était passé le liquide noir. Je fronçai les sourcils un peu d'inquiétude avant de répondre à la pupille -vraiment pour le coup- pâle.

-Je veux bien un thé s'il-te-plaît, Toph-san. Mais...Es-tu sûre que tu devrais prendre autant de café ? Je ne suis pas sûr d'avoir eu autant de cernes après m'être réveillé de notre dernier combat...la taquinai-je un peu.

Elle m'emmena ensuite dans une autre salle, ayant l'air aussi nerveuse qu'électrique. L'effet typique du café. D'ailleurs, c'était la première fois qu'elle en buvait me disait-elle. Elle s'était longuement entraîné, et le café était -semblait-il- ce qui l'avait permis de rester éveillée pour terminer son entraînement. Etait-il même terminé à l'heure qu'il était. Mais la question presque enfantine de ma rivale m'arracha un petit rire amusé.

-Je ne suis pas fan de café, et à vrai dire je n'en ai jamais bu. Ne serait-ce que l'odeur me rebute. Mais de ce que j'ai entendu, en effet c'est fort probable que ce soit l'un des principaux effets secondaires.

Puis je repensai rapidement au fait qu'elle avait tut la nature de son entraînement afin, je l'espérais, de me réserver la surprise lors d'un combat ultérieur. Des flammes de détermination s'allumèrent dans mes yeux.

-Je ne suis pas à la traîne non plus, je te rassure. Mais tu peux t'entraîner autant que tu veux, si tu n'arrives pas à ouvrir les yeux ce sera dur de combattre, ma chère rivale.

J'étais impatient de l'affronter à nouveau, et j'étais à deux doigts de le lui demander immédiatement. Mais étant donné son état actuel, cela n'aurait eu rien de juste, ni d'honnorable de proposer un duel en ces conditions. Et je devinais que si elle était en train de s'entraîner actuellement, c'est qu'elle préparait quelque chose d'intéressant. J'espérais en être spectateur aux premières loges, des fruits de son entraînement. De mon côté, je continuais de m'entraîner de mon côté aussi, continuant à affiner ma maîtrise du vent et de l'assimilation. J'étais moi aussi sur le point de confectionner d'autres techniques. Et j'espérais qu'assez tôt, je pourrais les montrer à ma rivale. Je voulais voir son étonnement lorsque je disparaîtrais dans la nature. Mais j'étais pour l'instant encore loin de maîtriser ce processus. D'abord effacer mes formes. Puis ensuite mon empreinte de chakra. Il fallait que je continue à m'entraîner, et mes clones de vent seraient là pour me soutenir. Je souris, puis revint brutalement à la raison initiale de ma venue en ces lieux.

-J'étais venu t'annoncer que j'étais fin prêt à construire mon dojo. Tu sais ? Celui dont on a parlé il y a quelques mois déjà. J'ai...emprunté quelques arbres de la forêt de Tenshi, j'ai le terrain, et les planches de bois...Normalement presque tout est bon ! Il manque plus que mon architecte préférée...qui devra d'abord se soumettre à une bonne douche et une excellente nuit de sommeil avant que je n'ai besoin d'elle !

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Mer 5 Déc 2018 - 20:09
La princesse Hyûga proposa un siège à son visiteur. En siège façonné à même la pierre, évidemment, ce qui le rendait assez lourd. Pour le confort, un petit coussin siégeait dessus.

Parfait ! Un thé qui arrive.

Elle sortit une tasse et de l'eau chaude qu'elle servit à Tenzin. Puis elle alla chercher des herbes qu'elle laissa macérer dans sa tasse. Toph, quant à elle, se servit d'un grand verre tiré d'une carafe d'eau pendant que Tenzin la taquinait sur ses cernes. C'était de bonne guerre, et cela restait bon enfant.

C'était toujours le cas, avec Tenzin.

Oui, j'espère aussi que tu progresses et que tu me réserves des surprises. Il faut bien que nous nous améliorons pour notre prochain duel. Je me demande réellement ce qu'il donnerait. C'est... stimulant d'affronter un rival.

Une forme de stimulation différente de celle d'avoir son propre dojo et sa propre école de combat. L'école Jishin poussait Toph à la réflexion autours du doton, là où Tenzin la poussait dans ses retranchements personnelles et la forçait à réfléchir en-dehors du cadre classique des confrontations. Même si elle n'en dégageait pas nécessairement de nouvelles techniques, elle développait d'autre stratégie.

Elle avait véritablement hâte de voir ce que leur troisième confrontation donnerait.

J'serais incapable de dormir, j'ai essayé y'a une heure. Mais la douche... hmm... bonne idée.

Tenzin révéla enfin le motif de sa visite. Son dojo. Il émit quelques doutes sur la capacité de Toph à prendre en main un tel projet dans son état actuel, mais Toph nia cette accusation ridicule d'un rire franc.

Oh, ton dojo ! Grand projet. Je suis content qu'il ne s'arrête pas et qu'on puisse enfin construire ce beau projet. Oui. Laisse moi vingt minutes et on se donne rendez-vous là-bas ? Sur quel plateau cela sera situé ? N'oublie pas de prendre la maquette, je n'ai plus tous les détails en tête.

Elle prit congé de son visiteur et se hâta de prendre une bonne douche bien froide.

-------------------------

Et trente minutes plus tard (car Toph était une fille, et tout le monde sait que les filles prennent du temps sous la douche) la princesse Hyûga arriva au lieu dit. Elle semblait nettement plus apte à des travaux manuels, même si on la sentait un peu plus fatiguée que d'habitude.

Bien Tenzin, je me sens nettement mieux. La douche c'était une excellente idée. Par quoi commence-t-on ?

Elle espérait qu'il avait pris sa maquette et qu'il pouvait en rediscuter tous les deux ensembles pour lui rafraichir la mémoire. Il lui semblait que c'était avant tout une haute tour et une cour intérieure, mais elle pouvait se tromper, confondre avec un autre projet, ou pire, Tenzin pouvait avoir changé d'avis. Pour éviter tout problème, mieux valait remettre les choses à plat avant le début du chantier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646

Mer 5 Déc 2018 - 21:47
Toph m'invita à m'asseoir sur sa chaise en pierre serti d'un coussin pour améliorer le confort du meuble que je supposais être de sa création. Je pris place sans que la dureté du siège ne me gêne plus que ça. Après tout, ça ne pouvait pas être pire que de dormir contre le sol, ou sur le toit de maisons, contre des poubelles et j'en passais. Elle me servit donc une tasse d'eau chaude dans laquelle elle rajouta des herbes à infuser. Je la remerciai, et patientai tranquillement que mon infusion soit complète avant de boire mon thé. Un sourire lorsqu'elle me fit part de son envie de m'affronter à nouveau, et qu'elle espérait voir mes progrès. Je hochai la tête avec un sourire, complètement d'accord avec ses derniers mots.

-Tout à fait stimulant en effet..

Chaque combat avec Toph avait été d'une intensité sans précédent. Elle m'avait chaque fois repoussé dans mes retranchements. Me faisant remarquer mes faiblesses, mon manque de stratégie, mon manque de polyvalence. Me poussant à chaque fois dépasser mes limites. Je n'avais pas de plus grande rivale à Iwa, et cela m’honorait d'être celui d'une kunoichi que je respectais autant. Mon sang bouillait à chaque fois que je devais l'affronter, et j'étais certain que l'affrontement suivant ne serait que meilleur. En attendant, nous poursuivîmes sur le temps de la conversation, Toph rejetant d'un rire franc ma proposition d'aller dormir accusant le café de son insomnie. Une accusation qui était parfaitement juste, je n'en doutais pas. Elle convint cependant d'aller prendre une douche afin de se rafraîchir et me rejoindre là-bas. Je lui indiquai donc l'endroit où j'allais établir le dojo, et je partis sans plus tarder pour aller chercher la maquette et me rendre au Hauts-Plateaux.

~~

Ce n'est qu'un peu plus tard que Toph arriva. De toute évidence la douche lui avait fait du bien, et bien qu'elle conservait de profondes cernes, son visage semblait déjà un peu plus réveillé. Je lui lâchai un "Tu m'étonnes" avec un sourire amusé lorsqu'elle me parla de son excellente douche. Par quoi commençait-on ? J'avais apporté la maquette qu'elle avait elle-même faite la fois dernière pour lui présenter l'ébauche de notre projet. Je montrai en premier la grande tour, Vayu no Me.

-La tour, elle sera au milieu du dojo. S'élevant plusieurs mètres au dessus du sol, avec une tour de contrôle au sommet. Et un aigle sur le toit de la tour de contrôle. Mais on la fera en dernière. D'abord, on fera la salle d'accueil, lui dis-je en lui montrant l'une des deux salles que j'avais imaginé sur la maquette.

Une à l'avant, et l'autre à l'arrière. La première servirait d'accueil, et d'enseignement à la méditation ainsi que les techniques simples. J'avais rajouté quelques points sur la maquette, de manière très rudimentaires pour que Toph puisse voir un peu mieux ce que je voulais dire.

-Ensuite il y a la grande cour qui sépare les deux salles. Elle sera divisée en quatre coins. Un libre, pour les entraînements traditionnels avec un partenaire. Un coin où il y aura plusieurs panneaux en bois tournant sur eux même grâce au vent, avec un axe en pierre au centre. Cela sera pour les déplacements aériens et les esquives. J'ai déjà fait faire les panneaux en question.

Je lui montrai alors le bois que j'avais récolté et que j'avais sculpté pour qu'ils ressemblent à des panneaux. Sur ces panneaux, j'avais fait ajouté des motifs associant trois spirales dont la tête se rejoignaient. Puis montrant un autre coin de la maquette.

-Celui ci verra s'élever plusieurs poteaux, simples, d'un diamètre à peine de la taille d'un talon. Les élèves y devront affronter le vent et y garder leur équilibre, sur un seul pied. Ressentir le vent et ne pas se laisser déstabiliser...Et enfin, une dernière zone, qui sera un peu plus accidentée qui servira à développer la sensorialité des élèves.

Je pris alors une pause en regardant Toph d'un air pensif et un peu inquiet.

-Ce n'est pas trop ?

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739

Dojo Tendô [Toph]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: