Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Croiser le fer sous l'orage [Chiwa Aimi]
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 15:03 par Chiwa Aimi

» The Color of Victory
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 14:40 par Suzuri Takara

» Avide soif d'apprendre | Borukan Muramasa
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 14:34 par Borukan Muramasa

» [Mission Rang C/Libre/Iwa] A la force du bras
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 14:25 par Oterashi Yanosa

» Le choc des cultures [PV : Benzaiten]
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 14:22 par Kaguya Benzaiten

» 09. Demandes de Succès
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 13:40 par Chôkoku Tomoe

» 03. Changer de zone
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 13:10 par Chôkoku Tomoe

» Récupérons les trésors !
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 12:53 par Suzuri Takara

» Faire ses preuves [Arata]
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 12:42 par Yamanaka Jun

» 3/Final. Tristes victorieux
[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce EmptyAujourd'hui à 12:20 par Nihito Meho

Partagez

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mer 5 Déc 2018 - 10:25
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

Depuis ton inscription à l’Académie, tout avait accéléré en conséquence. Il ne se passait pas un seul jour sans que tu redécouvres le village que tu domptais jadis. Maintenant plus silencieuse, derrière ton masque d’ébène, tu avais les yeux en éveil constant.

Ton engagement militaire s’était fait de lui-même. D’abord avec la création d’une équipe que Kyôshirô dirigerait, puis avec cette première lettre de mission que tu venais de découvrir à ta porte. La domestique avait prit soin de la déposer sur la table centrale, là où elle attirerait le plus ton attention.

Spoiler:
 

De l’exploration, peut-être de la négociation ? Voilà qui allait te changer de ton habitude à contemple le village de l’intérieur. Un frisson parcourt ton dos. Le karma avait voulu que tes quelques rares sorties se soldent toutes par une forme de trauma. Tantôt un fou bestial qui te voulait morte, tantôt une organisation qui voulait déverser sa haine contre les continents et les pouvoirs princiers.

Depuis toujours, tu avais été une cible. Celle qui subissait sans rien pouvoir faire contre son sort. On t’avait enfermée, privée, destituée, mutilée, ciblée.. Mais les miracles avaient voulu que tu tiennes encore sur tes deux jambes. Comme si ton destin se devait d’attirer la foudre mais de ne jamais en subir les conséquences. Les frappes tombaient parfois à des millimètres, juste pour t’effrayer et marquer ton esprit.

Le papier se froisse sous une paume révolue. Tu en avais assez de cette routine ; Si la mort te suivait comme une ombre affamée, tu n’aurais qu’à courir assez vite pour que ses crocs ne t’attrapent jamais.

►►►

Aux aurores, nul besoin d’un quelconque réveil ; La faune se chargeait de vous faire émerger en musique. Les chants accompagnaient alors ta démarche, ni calme ni pressée, jusqu’aux portes d’Iwa. L’ordre de mission suffit à écourter les temps de contrôle. Les gardes étaient toujours plus regardants sur ceux qui n’avaient aucun motif de sortie.

Le point de ralliement avec ton nouveau coéquipier avait été donné de manière suggestive dans la lettre. Vous deviez franchir les Crocs Rocheux et vous attendre en bas de la montagne, à la première jonction qui liait le village au reste du pays.

Les galets roulent quelques minutes après que tu aies pris position. Un garçon aux pupilles écarlates s’approche en silence. Nageroboshi Ema. Si tu ne connaissais que son nom, tu savais pourtant qu’elle serait aujourd'hui ton unique collègue. Cette mission serait alors l’occasion de faire plus ample connaissance avec les jeunes gradés de ton village.

- Enchantée Ema, le réveil n’a pas été trop dur ?

Brève question de fortune, il fallait bien introduire votre rencontre ; et cette question témoignait pour toi de tes maigres capacités de sociabilisation.

- Kurotori Iki, contente de rencontrer ma coéquipière de mission

Pensée pour Kyôshirô qui devait toujours être en convalescence à ce jour.

- Bon… Direction le Sud alors !

Pas une seconde à attendre ; Le pays était vaste et l’exploration n’était pas ton fort. Autant gagner du temps dès le départ.

Spoiler:
 



_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled


Dernière édition par Byakuren Yume le Sam 12 Jan 2019 - 10:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mar 11 Déc 2018 - 18:56

Entre le bois et l'écorce.

Une mission. C’est une première nouvelle terrifiante, une mission. Ça arrive, comme ça. C’est posté dans une boîte aux lettres et ça rappelle au destinataire qu’il a des obligations. Sa frêle main serre le papier maladroitement. Un long frisson parcourt son échine, de haut en bas. Elle est ninja. Si son petit esprit avait sorti cette information de sa tête, voilà que la réalité revient avec ses gros sabots pour lui mettre en pleine tête. La réalité est là, dure, froide. Elle est là et ne pardonne pas.

Ema froisse l’enveloppe qui contenait la lettre et soupire profondément. Eh bien, si la vie de joaillière ne fonctionne plus, s’il faut désormais se livrer à cela. Peut-être est-ce le moment de s’y remettre, non ? De se rappeler qu’il est temps de sortir de sa bulle. Que, désormais, la jeune et jolie Ema, bercée dans des rêves de richesse et de grandeur, doit se confronter à la réalité qu’elle s’est choisie. Celle d’être un soldat au service de son village, qui devient plus forte pour pouvoir faire dudit village le souverain de tous les autres. Devenir forte pour protéger les êtres auxquels elle tient, pour ne plus que des histoires tristes comme celle de Moeka ne surviennent.

Tout aura lieu demain. Il faut se préparer.

Le Soleil est encore bas dans le ciel. Ema est prête. Un grand stress l’écrase, mais elle ne se laisse pas abattre. Aujourd’hui est un grand jour. Elle se rend au point de rendez-vous, après les Crocs rocheux. Le bas de la montagne. Le stress a été plus grand encore à l’arrivée des portes d’Iwa, lorsqu’il a fallu sortir. Heureusement, les lettres qui envoient en mission font office de passe-droit dans ce genre de cas. Il suffit de se présenter, de donner les informations nécessaires et d’y aller. Quelle plaie. Mais c’est fait !

Ema se trouve désormais en chemin en direction du bas de la montagne, à rejoindre la compagne de mission qui lui a été attribuée. Kurotori Iki. Une personne qu’elle ne connaît pas. Du moins, son nom ne lui dit absolument rien. Pourtant, la rose s’est beaucoup baladée dans Iwa depuis son ascension jusqu’au poste de ninja. À croire que le village est encore trop vaste pour elle, qu’il lui faudra du temps avant de tous les rencontrer.

Une silhouette se dessine à mesure que la rose s’approche. Une jeune femme masquée. L’information grimpe jusqu’à son cerveau à une vitesse folle. Iki n’est pas une inconnue ! Elle se trouvait à la grande bataille organisée par Hisa. Ema ne l’a vue que de loin, mais elle était là. C’est une certitude. Un sourire étire ses lèvres.
« Je suis tellement stressée que je n’aurais pas pu dormir plus. »
Gênée, mais réaliste. Elle hausse les épaules.
« Enchantée de faire ta connaissance, Iki ! »
Cachée derrière son masque, cette jeune femme lui paraît aussi intrigante que perturbante. Elle se demande pourquoi un tel outil cache son visage, mais ne veut pas lui poser de questions. C’est sa partenaire de mission, elle fait sa vie. Il y a probablement une raison à tout ça et, Ema étant très souvent la dernière à raconter sa vie, elle respecte totalement les choix de cette demoiselle. Quand Iki donne l’information d’aller jusqu’au sud, le tout démarre. La mission commence pour de vrai. La Genin hoche la tête vivement et se met en route en direction de leur nouvelle destination.

Une mission de négociation et possiblement de bagarre, ça devrait aller, non ? Ça ne semble pas si compliqué que ça. Son âme de commerciale devrait leur être utile, à vrai dire, bien qu’elle ne sache pas de quel bois est faite Iki. Pendant leur avancée, Ema décide de briser la glace.
« Bon ! Si ça commence à déraper, je pense que ça peut être utile qu’on sache ce que l’autre est capable de faire. Je manipule le cristal et maîtrise majoritairement le Taijutsu et le Ninjutsu. »
On pourrait s’attendre à un typique « et toi ? », mais Ema déteste cette formulation. Elle considère que sa façon d’avoir présenté les choses suffit à impliquer qu’elle attend une réponse de la part de sa partenaire du jour. En attendant, l’avancée se poursuit. Une mission dans le pays de la roche, c’est pas mal, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 13 Déc 2018 - 13:23


Ainsi, les deux "jeunes" ont étaient convoqués pour faire leurs devoirs, si de toute évidence l'objectif de leur mission ne devrait pas leur faire quitter les frontières de Tsuchi no Kuni, approcher celle-ci sans gradé serait certainement une première pour elles. En plus de leurs ordres, l'équipe d'éclaireur ayant fait le rapport initial a aussi fourni sur une carte, la localisation très approximative de leurs destinations. Même si celle-ci est assez vague, deux choses sont sûres : la première, c'est qu'ils sont proches de la frontière entre le pays de la terre et celui du bois, sans dépasser celle-ci, même si cette notion reste floue puisqu'il n'y a pas forcement un gros trait géant au sol pour marquer celle-ci. La seconde est qu'ils sont forcement à proximité d'une des rivières attachées à celle où ils ont constaté les débris flottant sur l'eau.

Des indices à la fois précieux et minces, mais trouver le lieu final de leurs escortions est aussi un de leurs objectifs après tout.

En tout cas, rejoindre le lieu d'investigations préliminaire leur prendrait au bas mot une poignée de jours, presque une semaine si elle reste attentive, surtout que les abords des frontières ne sont jamais réellement sûrs en ces temps troublés. Néanmoins, en plus des annotations précédemment mentionnées, l'équipe a aussi pris le soin de noter quelques étapes relais sous la forme de hameau globalement sûr, capable d'approvisionner une petite équipe et de leur garantir un minimum de repos nécessaire pour la suite de tout cela.

Évidemment, inutile de préciser qu'en plus de ces plans, les deux demoiselles ont reçu un pécule nécessaire pour s'approvisionner et garantir leurs frais et que si cela n'est pas suffisant, elles sont aptes à créer une lettre de crédit... Mais dans ce cas-là, elles feraient mieux d'avoir une excellente justification à celle-ci. Là où il convient d'être plus clair, c'est sur le reste du contenu de leur petit paquetage pratique du diplomate en herbe. Elles ont aussi reçu la responsabilité de nourrir et garder en bonne santé un faucon messager, celui-ci est dressé pour pouvoir porter un message à l'administration d'Iwa, si le message est placé sur sa patte gauche, ou celle du pays de la terre qu'elles représentent, s'il est sur la patte droite. Précision qui leur a été bien évidemment donnée.

Si leurs bandeaux prouvent leurs valeurs de ninja, elles ont aussi une broche en bronze, magnifiquement ornementé et portant les armoiries du pays de la terre, adjoint à une lettre de marque Tsuchi no kuni, prouvant leurs valeurs de diplomate et qu'elles sont apte à négociés en leurs noms. Évidemment, à elle de rester tout de même raisonnable sur leurs éventuelles promesses.

C'est ainsi, fortes de ses informations un peu rébarbatives, mais nécessaires, qu'elles peuvent enfiler leurs bottes de sept lieux et partir à l'aventure !

En route pour le grand sud



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mar 18 Déc 2018 - 18:31
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.



Ton sourcil s’était arqué à la simple évocation des capacités d’Ema. Une autre manieuse du Shoton ? Une coïncidence inespérée, pour toi qui te pensais esseulée dans cet art réveillé à la hâte. Tu n’avais jamais compris la source de tes pouvoirs, ni de leur réelle nature. Les livres en parlaient avec éloquence, mais ne justifiaient rien. Génétique, ou pas, symbolique, ou pas.

- Étonnant… Je manipule également le cristal, mais mes capacités sont encore fluctuantes….

Ta voix reste sombre, discrète

- … Disons que je ne suis pas encore assez entraînée pour parler d’une maîtrise complète… Malgré tout j’aurais naturellement plus d’affinités avec les illusions que le côté… Brutal des arts combatifs.

Loin des valeureux guerriers autoproclamés ; tu te dessinais en princesse oubliée qui survivait par miracle. La fuite, l’exil, la duperie. Ton corps n’était pas conçu pour la guerre ; mais il encaissait toutes les rancœurs du monde tel un martyr qu’il fallait officialiser.

- J’aurais donc grand plaisir à apprendre de tes propres capacités pour m’aiguiller. C’est un don que tu maîtrise depuis la naissance ?

Une curiosité légitime s’était installée ; Tu n’avais usé de tes pouvoirs qu’au jour de tes 18 ans, en réaction à une situation critique. C’était la mort ou les pouvoirs. Un don capricieux qui s’obstinait à n’intervenir que lorsque que ta vie était menacée. Une sorte d’auto-défense incontrôlable ; que tu t’étais finalement décidée de combattre et forger à vif.

Rencontrer en mission une deuxième manipulatrice du Shoton était une précieuse occasion d’en apprendre plus sur ses spécificités, sur son rapport à la matérialisation et le contrôle de celui-ci.

Votre lettre de mission était claire ; la zone d’exploration était bien éloignée de la ceinture Iwajine, et des jours de marche pouvaient vous séparer du lieu recherché. Cela vous laisserait le temps d’échanger, d’apprendre l’une de l’autre, de visiter de manière alerte les recoins encore enfouis du pays de la terre. Ton pays.

Votre cadence s’accélère, sous le regard perçant de l’aigle messager. Il tournait autour de vous comme pour cercler votre avancée ; en gardien, en éclaireur ailé et allié.

Spoiler:
 



_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 20 Déc 2018 - 17:15

Entre le bois et l'écorce.

Une autre manipulatrice du cristal. Une coïncidence amusante, particulièrement étonnante. Ema ne s’en serait jamais doutée, à vrai dire. Elle s’en pensait la seule capable, à l’exception de sa famille. Cette situation lui plaît, néanmoins. Ça lui fait un point commun avec sa partenaire. Certes, la Rose n’aime pas particulièrement les binômes ni même le contact humain, toujours sujette à de profonds doutes, mais cela ne l’empêche pas de faire de grands efforts pour que cela fonctionne. Priorité sur la mission. Si la mission exige une cohésion, il faut la mettre en œuvre. Il faut y travailler.

Ema écoute avec attention les explications d’Iki, une manipulatrice du cristal, certes, mais ses capacités diffèrent légèrement de celles de la Rose. Si la Genin est davantage une combattante, qui va au corps-à-corps ou se spécialise dans le Ninjutsu, sa partenaire masquée est plus subtile et se focalise sur les illusions. L’intérêt d’Ema est piqué à vif : des illusions avec le cristal c’est quand même classe. C’est un domaine qui retient obligatoirement son attention et sur lequel elle tente de travailler au maximum, mais en tant que jeune Genin, c’est assez compliqué. Entrer dans ce monde, sans repères, juste par un désir profond de devenir meilleure … Ne rend pas fort directement. Ça prend du temps. Heureusement que ce village est rempli de shinobis divers, capables de tout et surtout suffisamment ouverts d’esprit pour transmettre aux plus « jeunes ».

Un sourire étire ses lèvres quand la question finale arrive et tombe comme un couperet. Maîtriser ça depuis sa naissance, hein ? Ema soupire un instant mais fait de son mieux pour ne pas montrer trop explicitement sa peine à ce sujet. Dévoiler ses secrets à une personne masquée ? Quand même. Elle hausse doucement les épaules.
« Échanger ensemble à propos de nos capacités respectives sera très intéressant ! Ceci dit, si je suis capable d’en faire un peu tout ce que je veux, je ne suis ninja que depuis peu. C’est une capacité héréditaire qui était restée en sommeil jusqu’à récemment. »
Devenir plus forte en s’entraînant, en évoluant avec une autre manipulatrice du Shôton, n’est-ce pas là une idée merveilleuse ? Leur passé mis de côté, pour simplement se nourrir de l’expérience l’une de l’autre et en profiter pour dépasser leurs propres limites, s’ouvrir à d’autres domaines qui pourraient les rendre plus fortes. Au fond, l’idée séduirait presque Ema. Il faudra simplement que leur collaboration reste dans le cadre d’une collaboration professionnelle, ou simplement basée sur le présent. Qu’elle ne cherche pas à aller fouiller dans son passé. Néanmoins, la présence de ce masque sur son visage lui dit qu’il n’y a aucun risque. Que cette jeune Iki a un passé peut-être plus lourd encore que le sien et … Que peut-être, dans le futur, une relation amicale finira par éclore. Qui sait ?

Ema continue d’avancer, progresse tranquillement puis de façon plus soutenue dans leur expédition. Une mission avec déjà de grands objectifs, un plan qui donne une destination approximative et une rencontre. Peut-être que finalement, cette première sortie du pays en tant que ninja lui apportera de très grandes choses ? Elle accélère un peu lorsque sa partenaire le fait, suivies de près par l’aigle qui les accompagne. Ema est alerte, ouvre l’œil et fait attention à tout ce qui se passe, au cas où quelque chose surgirait. Des capacités sensorielles ne seraient pas de refus, mais on ne peut pas tout avoir. Elle décide d’orienter la conversation sur autre chose, de la relancer pour ne pas que le silence se fasse trop pesant.
« Avec notre maîtrise récente du cristal, j’imagine que nous sommes toutes les deux de jeunes ninjas, alors ? »
Deux petites pousses, à l’assaut d’un très grand monde. Ça revêt un intérêt plus grand encore, finalement. Si la mission est une réussite, ce sera d’autant plus intéressant. Les manipulatrices de cristal, plongées dans un univers qui les ramène au statut de débutantes … qui s’en sortent comme des cheffes ! Y a pas à dire. Ça claque. Y a plus qu’à se donner à fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Sam 22 Déc 2018 - 17:00


Le temps passe doucement, la route est relativement paisible et c'est encore plus le cas pour deux kunoichis confirmé. Au fil des heures, des jours, la frontière avec le pays du bois approche. Les deux demoiselles ont tout l'embarras du choix pour se diriger, suivre la plus grande rivière qui par au sud depuis le dernier grand village sur leurs cartes, suivre à vu les immenses forêts qui font la réputation d'Hayashi no Kuni.

Mais, bien avant la mer de verdure, effectivement elles pourront constater la même chose que l'équipe d'éclaireur : des débris d'arbres, trop bien coupés pour que ce soit naturel flotte tranquillement sur les flots remontant au nord. Ceux-ci suivent le courant qui le fera rejoindre un grand fleuve qui par plus loin vers l'ouest, longeant, traversant les frontières de pas loin de quatre pays en tout, mais c'est un autre sujet.

Dans l'immédiat, le plus logique est de suivre, de remonter la piste et les deux demoiselles comprendront vite ce qui a empêché l'équipe d'aller plus loin avant de repartir faire son rapport... En plus d'être pressé par le temps et d'avoir d'autres impératifs. La rivière ne coule pas le long d'un quelconque relief, mais au contraire semble s'engouffrer dans la terre, elle ressors littéralement d'un gouffre sombre. Aucun doute sur le fait que les débris passent par là, elles ne peuvent en voir surgir de la grotte immergée devant elles. Mais entre le fait que cela est particulièrement sombre, descend dans l'obscurité, les parois friable et humide, tout un tas de facteurs rendant particulièrement dangereuse l'idée de passer directement par cette entrée, même pour des shinobis très expérimentés et elle ne le sont pas autant.

Elles ne sont pas encore au niveau de la mer verte, mais celle-ci est proche. La rivière est la, qui semble s'engouffrer dans les profondeurs de la terre et si elle tend l'oreille, aucun son caractéristique d'une exploitation forestière... En fait, aucun son provenant d'une quelconque présence humaine. Il y a quelques légers reliefs, mais rien de transcendant, il y a également une très légère brume matinale, mais rien qui ne semble étrange.


Tenter le diable et passer par la grotte immergée, descendant à pic dans les profondeurs de la terre

Observer les alentours

Se diriger vers la l'océan d'arbre et donc, la frontière

Surveiller la rivière et/ou camper sur place



Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 17:58
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

Plus vous échangiez, plus vos parcours semblaient se ressembler. Elle avait elle aussi prit conscience tardivement de ses capacités à manipuler les cristaux. Vous comparer serait stupide, mais s’amuser de vos similarités était logique. Intriguée, tu avais hoché le visage à sa question, tout en gardant une attitude digne.

- Jeunes ninjas dans la maitrise oui…. Pour l’âge en revanche…

Son visage, bien qu’enjolivé par sa crinière rose, parlait de lui-même ; elle n’était pas non plus une enfant.

- La plupart de nos camarades à l’Académie ont étés diplômés alors qu’ils ne dépassent pas le mètre quarante..

L’humour te permet de panser la gêne liée au fait que des enfants d’à peine une dizaine d’année aient déjà pu recevoir leur titre de Genin alors que toi tu ne l’avais obtenu qu’aux portes de tes 19 ans. Un destin happé sur le tard. L’histoire d’une princesse déchue et de son renouveau. Iki n’avait beau être qu’un nom de scène, il comblait un vide qui rendait ton statut de jadis bancal. Te voilà maintenue en place par le simple pouvoir de l’anonymat, et de ton droit à une seconde chance.

Vos pas, toujours dynamiques, vous avaient mené toutes deux auprès d’une rivière qui portait quelques traces d’écorces encore fraîches. D’un accord commun, vous aviez décidé de la suivre plutôt que de couper tout droit en direction de la frontière d’Hayashi. Le hasard vous avait donné des indices, autant leur faire honneur et les suivre méticuleusement.

Plus vous avanciez, plus la fréquence d’écorces surfant sur le fleuve augmentait, ainsi que leur quantité. A tel point que l’eau s’était presque teinté une lueur nouvelle donnée par les résidus de bois. Vous vous rapprochiez incontestablement de votre quête… Mais au lieu de trouver une exploitation, votre route déboucha sur une caverne qui ne s’enfonçait brutalement dans les profondeurs terrestres. Impossible pour vous de voir si la rivière ressortait ailleurs… Impossible aussi de juger de la quiétude du lieu.

- Mmmh… J’ai connu plus accueillant mais j’ai peur que l’on perde notre seule piste si on décide de faire un détour. Une exploration rocailleuse… Ça se tente, non ?

Sans plus attendre, tu décides de te munir de deux branches en bois sur lesquelles, après plusieurs tentatives, tu parviens à créer un granit combustible et inflammable. Il ne vous manquerait plus qu’une occasion de faire un feu pour les mettre à profit.

- … A tout hasard, tu ne maitriserais pas le Katon ?

Spoiler:
 

_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Dim 6 Jan 2019 - 0:55

Entre le bois et l'écorce.

Malaise. Jeunes ninjas dans la maîtrise, pas dans l’âge. Des vieilles branches par rapport aux petits jeunes. Ema repense automatiquement à Toph. C’est vrai que, quand elle regarde les choses sous cet angle, les deux femmes sont … vieilles. Vieilles et grandes. Quelle plaie. Une grimace étire les lèvres de la Rose. Comment répondre à cette réalité ? Comment justifier le fait qu’elles ne soient que Genins, malgré leur âge ? Cela se justifie-t-il ? Ema pose les mains sur ses hanches et bombe le torse.
« Ouaip’, mais nous, le mètre quarante, on l’a dépassé. On a au moins ça pour nous. »
L’avancée se fait tranquillement, rapidement mais pas trop. Au fur et à mesure de leur avancée, les voici désormais face à une rivière. Tout au long du cours d’eau sont visibles des écorces. Leur destination s’approche progressivement … en théorie ? Iki s’est tournée vers Ema, pour savoir quelle était la meilleure route à suivre. Il ne leur fallut pas longtemps pour parvenir à un accord : suivre la rivière semble le moyen le plus simple. Après tout, c’est un chemin tout tracé, autant continuer, non ? On ne sait jamais ce qui peut se passer en décidant de suivre la route d’Hayashi … Les Genins sont déjà très loin de leur habitat naturel, surtout pour des personnes de leur grade. S’approcher autant de la frontière n’a pas l’air d’être une si bonne idée.

En était-ce une, seulement, de prendre le risque avec cette rivière ?

Ema progresse, jusqu’à une grotte. Les profondeurs, les ténèbres menaçantes. La Rose n’est pas sereine. Une expédition loin dans les abysses de la terre, sans savoir où aller … Peut-être le voir comme une mise à l’épreuve pour se redonner du courage ? La Genin fixe sa partenaire et hoche la tête doucement. Une façon de savoir si elle en vaut la peine. Si elle a la force de le faire. Si elle est plus forte qu’avant. Ne pas se laisser abattre et foncer !
« Maintenant qu’on y est … Faire demi-tour serait une perte de temps. »
La Raison. Agir par la Raison pour cacher sa soif de grandeur. Même si, au fond, elle apparaîtra tôt ou tard. Ema regarde avec une très grande attention les agissements de la demoiselle masquée. Du bois, puis une couverture de granit. C’est intéressant … Heureusement que la Rose est une manipulatrice de Katon. Elle hoche une nouvelle fois la tête et s’approche d’Iki. Après quelques rapides mudras, une flamme apparaît au creux de sa main. Elle l’approche lentement de leur torche improvisée. La lumière se fait progressivement.

Petite lueur d’espoir au cœur des ténèbres. Enfin. Espoir ou terreur ?
« Qui sait ce qu’on va trouver là-dedans. »
Il n’est plus l’heure de reculer, de toute façon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Lun 7 Jan 2019 - 10:02

Au fin fond des ténèbres, alors que petit à petit la partie immergée gagne du terrain sur l'air libre... C'est à la lueur de la torche que les demoiselles s'approchent des tréfonds de l'inconnu.
L'eau est froide, non, plutôt fraiche et en tant que shinobi confirmées elles en ont vu d'autres, d'ailleurs la rivière maintenant souterraine leur fera grâce d'une séance de natation, car, alors que l'eau atteint leurs hanches... Une ouverture se profile. Continuer dans l'eau ne ferait que les pousser à devoir nager sans lumière et à contre-courant, même elles ne pouvaient pas être aussi aventurières n'est-ce pas ? Pas dans le sens le plus intelligent du terme ont entends bien évidement.
Pour revenir sur l'entrée, la lueur de leurs guides de bois et de flamme, celle-ci qui est étroite sur quelques mètres, devient rapidement bien plus spacieuse et permettrait certainement à cinq personnes de marcher les unes à côté des autres sans soucis une fois l'entonnoir passé. Néanmoins, car il y a un mais, malgré le bruit de la rivière, un léger grondement se fait entendre plus loin et l'entonnoir lui-même à des traces étranges, comme si quelqu'un ou quelque chose avait tenté de passer en force à coup de lame... Ou d'autre chose. De plus, l'air semble... Il a une odeur singulière.
Avec ou sans précautions particulières, de nouveau, un choix est à faire.

Tenter de forcer le passage dans l'eau à contre-courant ?

Repartir en arrière ?

Explorer tout de même l'ouverture ?

Autre chose ?


Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Sam 12 Jan 2019 - 11:02
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.


Un rire étouffé vient répondre à l’argumentaire de la Rose. Tu n’avais pas spécialement honte du décalage entre ton âge et ceux de tes acolytes scolaires, mais la différence de taille était toujours le plus frappant des constats sur votre situation. Il fallait jouer avec. Ne pas être trop mâture pour des gosses enjoués tout en gardant l’esprit ouvert pour ne pas les accabler de sens moraux. La Rose et toi étiez des fleurs déviantes, échouées sur le tard, qu’on jugerait à tord ou à raison en fonction de vos actes. Ta progression, comparativement aux enfants, était bien plus fulgurante. La discipline presque innée faisait de toi une élève studieuse, préoccupée par la réalité des arts combatifs.

En un claquement de doigt, Ema avait fait jaillir une flamme sur les torches, qui s’embrasèrent derechef. L’exploration pouvait commencer. Si les premiers pas étaient sereins, la suite du plongeon eut raison de votre humeur enjouée. Vous aviez suivi à l’aveugle l’eau mais son cours devenait de plus en plus oppressant à chaque nouveau mètre. La profondeur du puits aqueux s’intensifia, vous recouvrant rapidement jusqu’aux hanches. Pour une fois, vous pouviez vous satisfaire d’être les rébus de l’école en terme d’âge et de proportions : Un gamin aurait déjà la tête sous l’eau ici.

Il y avait cependant une limite à votre autonomie : Quelques pas de plus et vous seriez obligées de plonger. Et la simple idée de nager sans aucune garantie de sortie derrière ne te rassurait pas plus que ça.

« Je ne sais pour toi mais faire de la plongée à l’aveuglette, peu pour moi. »

Dégonflée ou raisonnée, tu émets un point de vue plus factuel pointant du doigt une petite cavité, d’où sortent des appels d’air. Ce chemin semblait plus accessible et vous épargnerait la mauvaise surprise de tomber sur un cul de sac sous-marin. Cependant, le souffle venteux qui s’en échappait semblait plus rauque et graveleux qu’un simple courant aéré. Les murs semblent également entachés de marques insolites ; des coups, des éraillures ? Bête ou arme blanche ? Une issue pas plus rassurante que la baignade dans le noir, mais qui, à tes yeux, avait plus de sens.

« Pas sûr qu’on soit les premières à vouloir explorer cette grotte… Mais tant qu'on est là, autant continuer non ? »

Tu n’y connaissais rien en pistage, mais les marques parlaient d’elles-mêmes : Quelqu’un ou quelque chose était déjà passé par là. Il ne vous restait plus qu’à espérer que sa visite soit déjà terminée... Ton visage masqué se tourna vers celui d'Ema, si elle était d'accord avec toi, vous continueriez sur la voix terrestre.

Spoiler:
 




_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Dim 13 Jan 2019 - 22:31
Entre le bois et l'écorce.

Une mission d’exploration se finit-elle toujours de cette façon ? Mène-t-elle toujours à une grotte sombre, profonde et remplie d’eau ? Une grotte où les rivières s’engouffrent suffisamment pour que même des adultes de taille moyenne finisse par ne plus avoir pieds à un moment donné ? Est-ce que toutes les missions se déroulent de cette façon ? Si c’est le cas, Ema veut bien en avoir une autre. Et encore une autre. Jusqu’à ce que son souffle ne lui permette plus d’explorer. C’est aussi excitant que terrifiant. Elle ne sait jamais où ses pas vont la mener, mais son accompagnatrice du jour semble aussi tête brûlée qu’elle et … ça a quelque chose de terriblement satisfaisant. Beaucoup se diraient qu’elles risquent gros en fonçant ainsi tête baissée, droit vers le danger … D’autres accepteraient et prendraient en compte un autre facteur, un facteur pour le moins conséquent : l’adrénaline. Ce n’est peut-être rien, mais c’est aussi peut-être tout.

Ema constate avec regret que leur marche ne peut plus se poursuivre. L’eau, ici, devient bien trop profonde. Impossible de se défendre si quelque chose leur tombe dessus et, surtout, à long terme, elles prendraient peut-être un trop gros risque. L’avis de la Rose rejoint aisément celui d’Iki : il est un peu fou, voire complètement stupide, de se jeter droit dans la gueule du loup. Ema opine du chef et la regarde. La deuxième manipulatrice de cristal pointe un autre chemin, qui débouche sur une cavité pleine de griffures. Hum. Ses yeux voguent d’une solution à l’autre. Les dangers sont les mêmes dans les deux cas, mais l’une des deux morts est plus douloureuse et lente que l’autre. Il paraît que la noyade est vraiment atroce, bien pire que toutes les morts qui arrivent d’un seul coup.
« J’avoue que piquer une tête ne m’intéresse pas vraiment … »
La Rose suit le chemin suivant, proposé par Iki. À vrai dire, elle ne sait pas non plus ce qui peut se trouver ici, mais elle est sceptique. Elle s’approche lentement, prudemment, jusqu’à la cavité d’où filtre l’air. Dépourvue de technique de sensorialité, Ema se doit d’être particulièrement attentive. Elle ne sait pas ce qu’elles vont trouver dans cette direction, s’il s’agit d’un danger ou d’une bonne augure, mais peu importe. Quand faut y aller, faut y aller. Elle s’immobilise devant.
« Tu peux approcher la torche ? »
Des griffures, hein ? Animal sauvage, être humain perdu et désespéré, de quoi peuvent-elles provenir ? Ema n’en a aucune idée, mais elle se prépare déjà pour une bagarre. On ne sait jamais.

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Sam 19 Jan 2019 - 10:21

Ema vérifie donc les griffures, car c'est bien de cela qu'il s'agit. Après un rapide examen, l'espacement ne correspond pas tant que ça à la profondeur. Étrange ? Peut-être, en tout cas les petits grondements se sont calmés, bien assez pour être au moins masqué par le bruit de l'eau. Sans être spécialisé dans l'étude de la faune il est bien difficile de dire exactement de quoi il en retourne, mais l'espacement semble un très bon indice sur un sujet assez important : la taille. Cette chose est au moins de la carrure d'un homme bien portant, certainement plus.

L'approche de la torche et le début de leurs vérifications de la cavité révèlent une autre information, l'air semble saturer d'un quelque chose. Difficile de dire, mais au moindre mouvement, il y a une sorte de poussière, mais plus verdâtre, qui virevolte et emplie l'air. C'est semble-t-il, de plus en plus évident à chaque pas en avant et il est à prévoir que ce soit encore plus important au fur et à mesure de leurs avancés.

Puisqu'elles ont décidé d'avancer, il n'y a pas grand-chose de plus à voir ou décider. Mais si les pas devaient devenir un début d'exploration, cela ne serait que pour se couper aussi bien plus rapidement qu'elles ne pouvaient le prévoir. La cavité, qui était plus grande au fur et à mesure, débouche sur un croisement en T, quoique plus en Y. Mais surtout, sur une grande forme sombre affalée au sol. De nouveau, elles pourront entendre le bruit sourd, un mélange entre un souffle légèrement sifflant, mais grondant et une plainte. Le sol est maculé de sang, l'odeur de fer qui lui est caractéristique se partage avec une autre bien plus étrange dans une grotte débouchant sur un cours d'eau plus ou moins rapide, l'odeur de l'herbe fraichement coupée...

Des préparatifs particuliers ?

Repartir en arrière ?

Approcher ou attaque la grande forme sombre ?

Autre chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mer 30 Jan 2019 - 9:54
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

Puisque vous étiez tombées d’accord pour avancer vers la cavité obscurcie par sa profondeur, nul retour en arrière possible. Pourtant, la grande forme opaque qui se dessinait au fur et à mesure que vous approchiez ne donnait pas spécialement envie d’étaler encore plus votre curiosité géographique. Peut-être que depuis le début, la meilleure des solutions aurait été de continuer en dehors de cette grotte qui semblait condamnée de toutes parts.

Le sol était recouvert d’un sang qui n’avait pas caillé : Une plaie récente. Tu t’approches pas à pas de la silhouette noire en espérant ne pas tomber sur une horreur désarticulée. Les marques étaient parlantes pour ceux qui connaissaient le langage barbare des trappeurs et autres mercenaires sauvages.

La plainte qui s’échappa de la masse sombre te conforta malheureusement dans l’idée que vous n’alliez pas tomber sur une créature au mieux de sa forme. Ce qui pouvait être un bon point pour vous, comme un mauvais. Les hommes étaient parfois bien plus dangereux que la nature en elle-même. Le peu de fois que tu avais eu à expérimenter leurs tourments, tu en avais gardé des séquelles tant psychologiques que physiques.

Voir l’atrocité de la hargne humaine t’avait donné un second souffle, plus mature. Ainsi tu pouvais encaisser cette situation sans pour autant dramatiser. Chaque point était analysé, le reste se fiait à ton instinct ; et celui-ci ne se sentait pas encore menacé. Pour autant, tu ne dis mot ; consciente que le calme était le bienvenu dans l’exploration d’une potentielle tanière sauvage et à l'approche de quelque chose en souffrance.

Le souffle s'intensifiait, les gémissements aussi. Une chose était sure, la douleur avait tapi le sol de son carmin habituel, et reflétait tristement les éclats de vos torches à chaque nouveau pas.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 2:59
Entre le bois et l'écorce.

Deux silhouettes frêles au devant du danger. Qu’est-ce qui leur a pris de suivre leur instinct, dans cette situation ? Les voilà au devant d’une menace bien plus grosse qu’elles. Les griffes, l’odeur de sang, la poussière verdâtre qui se soulève … Où vont-elles ? Vers quoi vont-elles ? Ema suit Iki sans rien dire, la plus silencieuse possible. Leurs deux corps s’enfoncent progressivement dans la caverne, sans savoir la direction, mais en ayant bien en tête que ce qui risque de leur tomber dessus … Ne sera pas forcément amical.

La Rose progresse, lentement mais sûrement, derrière sa partenaire. Une créature se dévoile peu à peu à la torche, entourée d’une mare caractéristique. Du sang. Du sang partout, à en saturer l’odorat. Ema met une main sur son nz et sa bouche, de façon à les recouvrir. Tant de sang … Combien de personnes sont mortes ici ? Elle pourrait espérer qu’il s’agisse d’animaux, mais cet espoir est bien trop grand. Un espoir annulé par un réalisme qui la cloue sur place. Ema ne sait pas comment réagir. Face à sa partenaire qui continue d’avancer jusqu’à la créature, la Genin décide de se tenir sur ses gardes. Qui sait ce que cette bête peut faire ?

Elle ne sait pas. Peut-être que ce sang est le sien, à en écouter les plaintes ? Ou alors … C’est autre chose ? Et cette poussière verdâtre, d’où sort-elle ? L’inhalation représente-t-elle un quelconque danger pour leurs santés ? Ema n’a aucune idée de tout ce qui se passe. Elle aimerait donner des réponses à ses questions, mettre des points et gommer les points d’interrogation, mais rien n’y fait. Désarmée, la Rose progresse jusqu’à arriver à quelques pas d’Iki, suffisamment loin pour ne pas être portée de la bête, suffisamment près pour l’aider en cas de désagrément.

Ema décide de ne pas s’armer, pour ne pas paraître menaçante. Néanmoins, elle ne nie pas la possibilité que cette créature les attaque brutalement, alors elle reste prête à se défendre en cas d’incartade. Son cœur bat la chamade, son appréhension est grande, mais elles ne peuvent plus reculer, alors …

Que le sort leur soit favorable ?

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 31 Jan 2019 - 23:42
Les deux jeunes demoiselles s'approchent donc de la forme sombre, l'une plus aventurière, l'autre plus précautionneuse. Et à la lumière de leur torche, elles découvrent ensemble un gros ours. Griffes sorties, affalé sur le sol, des plaies au niveau des pattes comme si ses griffes avaient forcé plus que de raison. Mais ces plaies ne sont en vérité que peu de mal pour un animal de la sorte.

Or, il semble en bien mauvais état. Son souffle est faible et saccadé. Il est au bord de la mort et seul un Irounin très bien versé dans son art saurait le rétablir et lui sauver la vie. Il est complexe de définir la raison de sa faiblesse à vue d'oeil car aucune énorme blessure n'est visible et il n'a pas vraiment de flaque de sang qui aurait prouvé qu'elle existait quand bien même elle serait inaccessible au regard.

Un chemin semble cependant se profiler un peu derrière la silhouette, une sorte de tunnel longeant la rivière au moins pour la distance qui en est visible. L'air y semble cependant un peu plus chargé de cette poussière verdâtre étrange, sans doute car plus loin dans les grottes donc plus stagnant. Vous voyez d'ailleurs vaguement que les traces de sang continuent un peu là-bas ainsi que les traces de griffure qui semblent aller dans votre direction, dépassent l'animal et reviennent jusqu'à l'endroit où il s'est arrêté, comme si l'ours à demi-mort avait fait demi tour, conscient de l'inévitable fin qui l'attendait désormais.


Examiner de plus près l'ours à moitié mort ?

Repartir ?

L'éviter et continuer ?

Autre chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Ven 1 Fév 2019 - 12:10
Entre le bois et l'écorce.

L’animal ne bouge pas. Yume a beau s’en approcher, rien ne se passe. Il est probablement bien trop mal en point pour faire quoi que ce soit. Ema décide d’avancer à son tour. Elle constate des blessures sur ses griffes et cette mare de sang qui les entoure. De qui peut provenir ce sang ? Le sien ? La Rose regarde partout sans pour autant s’approcher. Elle laisse l’animal à Yume, qui a été la première à s’en approcher. Par contre, autre chose attire son attention. Quelque chose de différent, de plus intéressant … D’étrange.

Elle se met au bord du chemin d’où émanent les nombreuses particules verdâtres. La Genin regarde au sol, les marques de pattes qui lui mettent la puce à l’oreille. La bestiole a dû aller dans ce sens avant de revenir. Une poussière verte … Qu’est-ce qu’elle peut bien faire pour ça ? Ema croise les bras sur sa poitrine, hésitante. Comment faire face à une grotte extrêmement sombre d’où n’apparaissent que des particules vertes inconnues ?

Dans le doute …
« Je vais faire quelque chose de … spécial. Prépare-toi à courir si ça tourne mal. »
Kamikaze ? Peut-être un peu. Ema se met à l’entrée du chemin dont elles ne savent rien et compose des mudras. Elle dresse les mains droit devant elle. Un grand trait de feu part à toute vitesse dans la caverne. Et là, la Rose attend. Elle recule légèrement mais garde les yeux posés sur l’ombre qui leur fait face. Il lui faut savoir, se renseigner. La lumière émise par les flammes a pu lui apprendre autre chose, ou pas ? Et les particules ? Reste-t-il des particules ? Elle se concentre, sans pour autant oublier de se préparer à courir.

Et si cette action éveillait quelque chose de plus fort ? Ou, au contraire, et si cela leur permettait de détruire la chose qui envoie ses particules ? Ou alors elles viennent d’ailleurs ? Impossible de le dire. La seule solution qui s’offre à Ema est de regarder et se préparer à fuir si vraiment cela tourne mal. Encore une fois, seul l’avenir lui dira ce qui arrivera suite à cette action.

En espérant que cela ne les mette pas en trop grand danger.

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mer 6 Fév 2019 - 22:38
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.


La Rose se montrait plus hostile à l'approche de la bête que toi. Instinctivement, tu t'étais approchée sans prévoir une quelconque défense, sans impression hostile. Comme si tout ce qui t'attirait était le désespoir et la prévision d'un râle en devenir. Ces souffles lourds et saccadés, ce sang étalé sans une logique réelle : Il n'y avait que de la douleur et de la lassitude dans le comportement de l'ours. Un ours malade, fatigué, rongé de l'intérieur. Par quoi ? Par qui ? Triste scène que d'avoir à observer avec impuissance la souffrance qu'on ne peut éteindre que par des choix radicaux ;

- - Cet ours n'a pas l'air sévèrement blessé et pourtant il agonise... Aurait-il été empoisonné ? ... Pauvre bête qui ne demande qu'à dormir...

Ta paume vient alors se munir d'un kunai dans la poche dissimulée sous la tenue classique d'un ninja. A la vision de l'arme et avec la chaleur de la torche, tu vois alors briller la prunelle d'encre du colosse ; L'arme venait se refléter au plus profond de son regard, assombri par sa nature et les préludes d'une fin imminente. Tu ne pouvais rien faire d'autre que d'essayer d'abréger une douleur qui s'éternisait, dans le pur respect d'un animal qui soupirait de ses maux.

Le tranchant s'enfonce avec le peu de force que tu possèdes au travers d'une tête qui tressaute une dernière fois. Un coup vif et sec, radical. Tes yeux ne quittent pas les siens et accompagnent le départ d'une âme vers d'autres landes. Cette fois ci ; L'encre ne scintille plus, le regard s'était éteint. Acte cruel ou bienveillant, égoïste ou protecteur ? Seul l'esprit envolé serait juge de celui-ci.

Tu te redresses alors que la Rose te mettait en garde. Elle semblait avoir trouvé une autre occupation et s'était approchée du chemin qui apparaissait derrière l'ours. D'un coup, c'est une immense quantité de Katon qui remplit toute la cavité en une fraction de seconde. Tu ne peux t'empêcher d’écarquiller les yeux sous le masque qui te garantissait une certaine discrétion sur cette grimace.

La Rose avait le mérite d'avoir des idées... crépitantes ! De quoi faire bondir ton cœur un instant, et l'intriguer la seconde suivante. Que cherchait-elle à faire exactement ? Impossible pour toi de le définir sachant que tu étais restée concentrée sur la mort prématurée de l'ours plutôt que de l'observation des lieux.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 7 Fév 2019 - 16:30
Dans un dernier râle, l'ours rendit son dernier soupir avec le coup de kunai que lui assénat Yume. Aucune haine, aucune rage dans les dernières lueurs de ses yeux, seulement une sorte de remerciement pour avoir abrégé ses souffrances. Pendant ce temps, Ema qui avait commencé sa technique la relâcha, prête à courir avec Yume.

Sur son chemin, la technique flamboyante vous permit de voir les murs humides de la grotte avec un peu de mousse et quelques petits champignons. Le tunnel continuait ainsi sur une cinquantaine de mètres avant de tourner vers la gauche, la technique de katon s'éclatant alors sur la roche sans faire trop de dégâts. Les murs semblaient bien solides. Le feu avait aussi embrasé pendant quelques instants une partie de cette poussière verdâtre qui flottait un peu partout, mais leur quantité était telle que rapidement, l'espace libéré fut reconquis par ce solide volatile.

Le lieu était peu engageant dans son ensemble mais il fallait faire un choix. Avancer ici ou bien faire un détour et espérer trouver une autre entrée pour rejoindre le lieu qu'on vous avait signalé, votre but ultime, la raison de cette mission.


Avancer dans le tunnel d'où semblent venir les particules ?

Repartir ?

Prendre certaines précautions ?

Autre chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Lun 11 Fév 2019 - 16:29
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.


Dernier soupir, bientôt étouffé par le brasier incandescent soufflé par Ema. Le tir rougeâtre avait éclairé sur plusieurs mètres la cavité sans pour autant révéler d'autres secrets : Les particules vertes qui avaient étés désintégrées étaient réapparues en à peine quelques secondes. Il fallait probablement oublier l'idée de s'en débarrasser, mais commencer à songer à des alternatives plus rusées. Votre méfiance pour la matière inconnue était surtout liée à la bête qui gisait maintenant à vos pieds. Sa mort n'était pas naturelle, mais était-elle pour autant liée à une forme d'empoisonnement ? Impossible pour toi de le définir, tes connaissances en matière de poisons et remèdes étant très limitées (voire quasi inexistantes). Pourtant, tu restais intimement convaincue que cette moisissure pouvait être liée aux résidus d'arbres qui faisaient l'objet de votre mission : S'en écarter serait donc une forme de fuite en avant.

- Même si l'environnement ne me donne absolument pas confiance, je serais d'avis d'essayer quand même... Mais sans traîner.

Chaque seconde à inhaler un supposé poison pouvait vous rapprocher de la fatidique, ce qui n'était pas dans tes projets. D'un coup de bras agité, tu déchires un pan de tes vêtements et retourne vers l'eau pour les tremper. Masque de fortune qui s'apposerait sous le tien, si tenté que vos craintes soient justifiées. Tu tends un morceau à Ema, à l'écoute de son avis. Si elle approuvait l'idée, elle ferait mieux de se couvrir elle aussi le visage du tissu. Cela ne garantirait pas une couverture totale, mais c'était un filtre de plus pour avancer rapidement.

Tu n'attendais plus que son accord, et la course serait lancée ; Pas question de marcher dans cette caverne poussiéreuse, si vous fonciez vers le danger, autant le faire en courant. Peut-être aurait elle aussi une meilleure idée, ou des appuis différents, malgré le fait que vos capacités soient similaires. Tu ne voyais pas en quoi le cristal pouvait ici vous être d'un grand secours là où une puissante attaque enflammée avait échoué. Et, toutes vos angoisses partaient de suppositions, que vous ne pouviez confirmer sans au moins essayer de vous y confronter. Il ne vous restait que l'audace ou la méfiance, le recul ou la spontanéité... Toi, tu avais déjà choisi ton camp.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mar 12 Fév 2019 - 15:11
Entre le bois et l'écorce.

Vaincre le mal par le mal. Brûler les particules et voir où cette action les mène. Alors, oui, les particules brûlent et disparaissent, c’est un fait. La lumière permet également à la Rose de se rendre compte que le tunnel s’étend sur plusieurs longs mètres avant de prendre un virage. Elle soupire. Cette situation se présente sous un angle différent, problématique, dérangeant. Ema pourrait choisir de reculer, fuir et rebrousser chemin, mais … Mais non. L’animal serait mort pour rien, sans que personne ne puisse comprendre ni expliquer sa mort. La Genin ne veut plus simplement accomplir leur mission, à ce stade. Sa curiosité est piquée au vif. Elle veut savoir. Découvrir, comprendre. Pourquoi est-ce qu’il existe des particules vertes, ici ? Une sorte de poussière capable de réduire un animal aussi sauvage et robuste qu’un ours à néant … Ema veut comprendre.

Elle regarde Iki, qui fait du bruit et attire son attention. Des morceaux de tissu. Mouillés. L’avantage, dans cette mission, est que sa partenaire pense plus ou moins de la même façon. Une demoiselle masquée, courageuse, qui n’hésite pas à se jeter dans l’inconnu et qui préfère tenter plutôt que reculer. Ema ne peut s’empêcher de sourire. Alors, au fond, il ne s’agit que de ça ? Courir ? Mettre ses peurs dans sa poche et traverser la zone en courant à en perdre haleine ? Le tissu mouillé … Les prunelles émeraudes le regardent avec une grande attention, puis elle se décide.
« On n’est pas venues jusqu’ici pour reculer, après tout. »
Ema regroupe tout son courage et dépose le bout de tissu sur son visage. Il est sa seule protection face à ces particules. Qui sait ce qui leur arrivera une fois dedans ? La Rose décide de ne plus se poser de questions. Il va falloir courir, courir encore, courir toujours, courir sans jamais s’arrêter. Et pour ça … Pour ça il faut mettre l’intégralité de ses peurs dans le fin fond de son cerveau et avancer sans leur donner d’attention. Tout ira pour le mieux … Peut-être. En essayant.

La Rose inspire profondément.
« Allons-y. »
Elle se met en position, dépose le tissu sur son visage et se met à courir à toute vitesse dans le tunnel. En théorie, Iki l’a suivie, donc lorsqu’elle tourne à gauche, la Rose perçoit les autres bruits de course qui la suivent. Les voilà désormais dans le tunnel, loin de tout, dans les particules … Bon ou mauvais choix, Ema ne saurait le dire, mais une chose est sûre : elle est là, elle l’a choisi. Alors elle ira jusqu’au bout, quoi qu’il lui en coûte.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mer 13 Fév 2019 - 23:58
Leur préparation terminée, les deux demoiselles s'enfoncèrent dans ce tunnel. Assez long, il tournait encore et encore. Les masques leur permettaient d'éviter de respirer ces particules vertes qui s'épaississaient petit à petit en avançant et en s'enfonçant dans les entrailles de la couche terrestre. Des champignons et autres mousses proliféraient sur les parois, occupant de plus en plus de surface à mesure qu'elles avançaient.

Après un long moment sur un chemin tortueux mais unique, un choix se dévoilà. Deux branches. Une à droite, où les particules semblaient -très légèrement- se désépaissir et l'autre où l'effet inverse était visible. Cette petite pause permit aux deux jeunes femmes de se regarder un peu pour se concerter et la princesse doublement masqué pu confirmer sur sa camarade que sa méthode était efficace mais... à double tranchant. Si les masques mouillés protégeaient les voix respiratoires de sa collègue, les particules vertes s'y amoncelaient et allaient petit à petit bloquer leur respiration, restant collés aux dits masques. Quoi que le duo choisissait, il faudrait continuer de courir ou accepter d'enlever les masques et de respirer un peu de cette poussière verte.


Prendre à gauche ?

Prendre à droite ?

Repartir ?

Autre chose ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Lun 18 Fév 2019 - 16:41
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.


C'était une course à risques : Plus votre cadence s'intensifiait, plus vos pouls s'accéléraient et vous piégeaient dans une routine effrénée. Les masques de tissus semblaient accomplir leur fonction première, mais leur impact semblait éphémère. Plus vous avanciez dans ces marécages obscurs, plus votre corps tout entier se tamisait d'une pellicule verdâtre. Bientôt, son épaisseur obstruerait complètement votre respiration et votre regard. Tu avais déjà du passer à plusieurs reprise la main sur ton masque pour en essuyer les visières (deux joyaux translucides).

Nouveau tournant : Voilà que les routes se scindent et vous bloquent dans votre progression. Il faudrait faire rapidement un choix ; sans pour autant ignorer les détails que les cavités vous offraient. A gauche, une voix obstruée et salie par la matière verdâtre ; plus ton regard s'y enfonçait, plus ces particules t'y paraissaient omniprésentes. L'autre choix faisait office de second souffle, du moins, visuellement. La matière y était moins présente, mais ne disparaissait pas pour autant.

Une issue qui inspire confiance, l'autre qui semble mener droit à l'origine des problèmes. Ton côté réfléchi aurait foncé vers la sécurité, l'autre mourrait d'envie de comprendre le phénomène qui polluait ainsi la flore environnante... Et tuait probablement la faune comme cet ours que tu avais du achever. Qu'elle soit naturelle ou pas, cette situation était nocive et toxique. Si vous pouviez faire d'une pierre deux coups dans cette mission, autant tenter ?

- Le chemin de droite semble être un choix plus raisonnable...

Ton masque se tourne vers Ema... Mais la main qui se lève pointe désormais la cavité saturée de pellicules.

- … Mais je serais d'avis qu'on tente une percée jusqu'à la source des poussiéreuses...

La folie et l'adrénaline d'une princesse nouvelle. Celle qui oublie toutes ses responsabilités et ne devient plus qu'un pion destiné à être joué. Loin de tout tes acquis, à l'opposé de ton éducation, le simili d'une personne et d'un statut que tu avais abandonné. Si les réflexions étaient toujours présentes, le cœur lui, était enfin libre d'agir selon ses impulsions. Alors les défauts avaient une chance de s'exprimer ; La curiosité, l'ambition, le désir d'impacter même avec des fils conducteurs hasardeux et bancals.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mer 20 Fév 2019 - 21:31
Entre le bois et l'écorce.

Le problème des grottes, c’est qu’une fois qu’on s’y est engouffré, il est très difficile de savoir par où en sortir et si on peut en sortir. Le problème de leur situation, c’est que, non seulement elles risquent de ne pas pouvoir s’en extirper, mais, en plus, elles font face à toutes ces particules vertes qui les menacent. Néanmoins … Est-ce vraiment un problème, quand elles ne peuvent plus y réfléchir ? Ema court, à toute vitesse, à en perdre haleine. Une plongée droit dans le danger, sans certitude de retour. Mais la Rose n’en a rien à faire. Une mission est une mission et l’adrénaline est bien trop forte dans ses veines pour espérer faire autrement.

Une intersection. Par où ? À gauche, un énorme amoncellement de particules. Partout, qui les menacent plus que jamais. À droite, moins de particules. Une âme sensée se serait enfoncée dans la partie de la grotte ayant le moins de chances de leur causer des problèmes. Quand Iki parle, Ema sourit. Elles pensent de la même manière. Ces deux êtres n’ont rien de sensé. Ce sont des casse-cous d’une dangerosité sans pareille, qui n’ont aucun scrupule à se jeter au-devant des risques, à aller les chercher sans savoir ce qui leur arrivera. Ema hoche doucement la tête face à la proposition de la jeune femme. Il faut aller à gauche. Tirer cette histoire au clair une bonne fois pour toutes, même si cela leur coûte cher. Tomber un peu malade ? Qu’à cela ne tienne ! Ce sont des ninjas, pas des petites natures.

Ema se remet à courir à toute vitesse, suivie par Iki, en choisissant le chemin de gauche. Peu importe leur respiration, peu importe leur souffle, peu importent toutes ces choses futiles auxquelles la Rose n’a pas le temps de penser. Toutes ses forces se concentrent dans ses jambes, sans essayer de réfléchir à quoi que ce soit. Courir, courir, courir. Le mot tonne dans sa tête comme un mantra contre la peur. Oublier tous ses sentiments et se lancer à corps perdu dans l’aventure. Pour elle, pour Moeka ? Pour vaincre ses propres démons. Parce que, finalement, Ema est la seule à pouvoir décider de ce qui se déroulera dans sa vie. Ou dans sa mort.

Mais, au fond … Peut-être que ce qui les attend ne sera pas si terrible ? Mince espoir face à ces épaisses particules … Mais l’espoir n’a jamais tué, au fond. Alors … Autant s’y adonner au maximum, en attendant de voir ce qu’il leur rapporte.

Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4851-nagareboshi-ema-100 http://www.ascentofshinobi.com/u782

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Mer 20 Fév 2019 - 23:46
Alors que les deux jeunes femmes se précipitaient sur la gauche, le chemin commença doucement à monter, le tunnel tournant encore et encore, leur faisant perdre tout repère spatial. Cependant, après quelques minutes de moins en moins rassurantes, elles parvinrent à une grotte qui élargissait le tunnel, une embouchure plus spacieuse qui offrait un spectacle magnifique et terrifiant.

Face au duo, des arbres immenses qui soutenaient le plafond de la grotte étaient entourrés de champignons massifs. Certains relâchaient de temps en temps des nuées vertes qui, en s'écartant de leur champignon d'origine, se séparaient pour former cette poussière verte épaisse et peu appréciable. Les spores étaient impressionnants et expliquaient la progression des champignons et des moisissures dans le reste des couloirs et tunnels, mais il n'y avait pas de tels supports pour leur permettre ainsi de proliférer et de se développer que les arbres immenses qui séjournaient ici.

Rapidement, il apparut que mettre le feu à tout ceci était une très mauvaise idée si cela était fait sur le champ, sans préparation. Les arbres qui supportaient le plafond étaient en effet totalement infestés et il faudrait sans doute de lourds travaux de soutènement pour maintenir ceci sans que tout cela s'effondre.

Si le problème devait être réglé, il faudrait alors du temps et une équipe appropriée, d'autant plus que le temps pour retrouver l'équipe semblait presser. Il fallait continuer. Mais est-ce qu'il fallait malgré tout prendre quelques prélèvements ? Ou simplement tracer leur route. Deux choix s'offraient aux jeunes femmes pour ce qui était de la sortie, puisqu'à l'autre bout de la grotte s'ouvrait un nouveau passage plus étroit. L'autre possibilité était un retour sur leurs pas jusqu'à l'embranchement et prendre le second chemin maintenant que la source du problème était identifiée.

Traverser la grotte et passer par l'autre tunnel ?

Retourner sur vos pas et prendre le second chemin ?

Prendre des prélèvements sur place avant de repartir ?

Autre chose ?



Informations supplémentaires:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce Empty
Jeu 21 Fév 2019 - 17:21
Entre le bois et l’écorce
Ft Borukan Hoto

Keep your face to the sunshine and you cannot see a shadow.

De l’horreur à la stupéfaction. L’obscur tunnel avait fait place à une sorte de vaste cavité dont les plafonds étaient soutenus par des arbres aux allures centenaires. Leurs racines épaisses tapissaient le sol d’irrégularités poétiques. Un amoncellement floral malgré tout entaché par la présence de parasites qui étaient l’origine de vos tourments : Des champignons poussaient et polluaient l’air d’une toxine verdâtre. Nul besoin d’être un expert en poison pour comprendre que ces expulsions n’avaient rien d’inoffensif. La taille, la forme, les couleurs, tout trahissait une nature relativement parasite. Ton visage serpente frénétiquement les extrémités de la grotte ; Tu sentais que ton masque de fortune commençait à saturer et qu’il ne tiendrait pas bien longtemps avant de t’étouffer complètement. Précipitation rime souvent avec improvisation, et dans cette situation même, la seule idée qui te vient te pousse à demander à Ema une collaboration.

- Cet endroit est l’origine des toxines… Mais il est aussi le seul passage qu’on puisse emprunter pour avancer.. Si l'on brûlait tout on risquerait de provoquer un éboulement et de condamner complètement les issues.

D’abord les analyses… puis viennent les propositions.

- Par contre, à nous deux je pense que l’on peut être capable d’isoler complètement cet endroit à l’aide du Shoton.

L’image dans ta tête n’était pas encore très claire, mais elle s’affinait au plus tu y songeais. Un matelas cristallin pour les champignons eux-mêmes, et un dôme enveloppant toute la surface, ce qui couperait la grotte du monde qu’elle aspirait à empoisonner. Une prison de glace pour une flore expansive et néfaste, de quoi geler, même temporairement, les avidités des vermines.
Cette fois-ci, tu n’attends pas l’avis d’Ema, estimant que c’était votre dernier impact faisable, et que le temps vous manquait. Tu enchaînes alors quelques mudrâs avant de projeter tes bras autour de toi, comme désireuse de toucher l’intangible.

Petit à petit, le sol se fige, crisse et s’illumine de cristaux translucides. La projection scintillante se répands et emprisonne à chaque nouveau mètre toute la vie qui arbore la grotte. Si Ema se joignait à toi, le travail serait terminé assez rapidement.

Spoiler:
 


_________________
Shiroi Kujaku — I am blooming from the wound where I once bled
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2234-le-paon-blanc http://www.ascentofshinobi.com/t3335-byakuren-yume-le-paon-blanc

[C/Officielle/Iwa] Entre le bois et l'écorce

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: