Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Rencontre en pleine méditation [Isami]


Mer 5 Déc 2018 - 15:19
Depuis trois mois maintenant, Ryû retournait régulièrement dans cette clairière où il avait médité, ce qui lui avait permit de contrôler ses autres personnalités. Néanmoins, Yokka se faisait de plus en plus insistant, et les risques devenaient de plus en plus grands qu'à un moment il reprenne le contrôle. Passant d'une séance de méditation par semaine à deux, il allait bientôt devoir en faire quotidiennement, à ce stade. Prenant son chemin habituel, il finit par arriver à son rocher. Il s'y posa, et adopta sa position de toujours, assit en tailleur, les mains sur les genoux, la tête orientée vers le ciel. Le soleil arriverait bientôt au zénith, les feuilles avaient repoussé dans les arbres, un spectacle magnifique à regarder, avant de fermer les yeux. Le jeune homme commença, comme toujours, par ignorer les voix, puis les sons extérieurs, reniant tous ses sens un à un, jusqu'à ce que rien ne vienne plus le déranger. Il se retrouva alors bizarrement dans un endroit à priori immense, mais plongé dans une pénombre totale. C'était étrange que ses mouvements fassent bouger son corps mais pas celui du monde réel, non, il s'agissait bien de celui dans cet endroit étrange. Il devait se trouver dans son propre for intérieur, mais il en ignorait bien la raison. Il regardait autour de lui, mais ne voyait rien, absolument rien. Il tenta de parler, sa voix fit écho dans l'espace infini, et finit par se taire. Au bout d'un moment, un écho l'interpella, des bruits de pas se rapprochant. Le Genin se tenait sur ses gardes, et finalement un homme apparut. Il était relativement grand, mais pas plus que lui, sa musculature était peu développée, et il possédait un kimono que connaissait bien le Nozomi. Sa chevelure était bleue et de longueur moyenne, et il portait un masque de démon. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre de qui il s'agissait.


"Mon alter ego, je me doutais que l'on finirait par se rencontrer, mais de là à ce que tu aies mon apparence, ça doit être une blague !"

En finissant sa phrase, le shinobi porta sa main droite à son visage, et émit un rire très sarcastique. Il était à la fois foudroyé par l'évidence, choqué par cette rencontre et énervé des conclusions qu'il devait en faire. Le fait qu'il ait son apparence appuyait le fait que tous les crimes qu'il avait commis étaient bien ses propres crimes. Au fond il l'avait toujours su, même s'il était malade, tous ne formaient qu'un être, et cet être était Ryû. Hatsu n'était pas responsable, mais pour les personnes extérieures, il n'existait personne de ce nom là, et le Nozomi serait jugé comme seul responsable de ses propres crimes.

"Le moment est venu de déterminer qui mérite vraiment ce corps. Ici, c'est notre monde, tout y est possible pour nous. Le vainqueur sera celui qui fait flancher l'autre trois fois, si tu gagnes je resterai dans mon coin un moment, mais si tu perds, je ne te ferai plus de cadeaux."

Sans laisser le temps à Hatsu de réagir, Yokka leva la main et le sol se mit à trembler. La première personnalité flancha, faillit tomber, mais fit un genre de salto en arrière puis se servit de sa main pour reprendre le contrôle. Il se repositionna sur ses deux jambes, mais deux énormes bûches avaient déjà surgit, lui explosant le crâne et lui transperçant le torse. Il tomba alors une première fois. Son corps se reforma, chose très dérangeante, et il était de nouveau debout. Le maître du corps commença alors à comprendre, et il usa de sa main, imaginant que deux fûma shuriken apparaissaient derrière le fou furieux. Les lames le coupèrent en deux, mais son corps se reconstitua en un instant. Hatsu avait anticipé cette réaction, et un énorme bloc de roche avait déjà écrasé le corps du numéro quatre. C'est à cet instant que la scène se troubla, l'univers de tordait, et le numéro un pensait que c'était un tour de Yokka. Il n'en était rien, en effet, des bruits avaient perturbé la méditation, et le tueur de sang froid lança une dernière phrase.

"On en est à un partout, on reprendra ça une prochaine fois..."

Ryû était de retour dans le monde réel, une personne s'approchait, il prononça alors les mots suivants à l'attention du trouble fête.

"Qui est là ?"


_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Mer 5 Déc 2018 - 16:27
Une nouvelle séance venait de se terminer et j'étais exténué. Je m'étais passablement éloigné aujourd'hui, cherchant toujours à trouver un endroit différent, j'avais parcourus plusieurs kilomètres en cette journée ensoleillé. Le printemps commençait à se faire sentir, de par la température, les rayons du soleil et la verdure croissante. Je me trouvais dans une forêt proche du village, traversée par une rivière.

Je n'avais pas la force pour sauter de branches en branches comme le ferait un shinobi. Par conséquent, je marchais, les mains dans les poches et le regard vagabondant. J'étais non-chaland dans ma façon de bouger, mais ça ne changeait pas de mon habitude. Je m'arrêtais proche de la rivière pour me ressourcer et me laver le visage. L'eau était bien fraîche, droit ce qu'il me fallait. Rarement j'arrivais à bout de force comme c'était le cas maintenant, peut-être que j'avais une surcharge. Les entraînements et les missions s’enchaînaient et je n'avais pas de répits.

Continuant ma marche en direction du village, je tombais souvent sur des clairières, certaines spacieuses, d'autres étroites. Soudainement, je tombais sur une possédant un rocher en son centre. Un jeune homme était posé dessus, les yeux fermés et tournés vers le soleil. Je devais passer par là, mais je ne voulais pas le déranger. Or, j'avais oublié que mon équipement, mes katanas, faisait passablement de bruit. A chaque pas, on pouvait entendre un clinquement de mon attirail.

Dans un premier temps, je pensais que j'allais passer inaperçu, mais je me trompais. Une fois proche du rocher, l'inconnu demanda qui était là. J'étais dans son dos et je m'arrêtais pour me présenter afin de le rassurer. "Désolé, je ne voulais pas te déranger. Je suis Isami, un ninja de Kumo." Mon accoutrement parlait de lui-même, mais je le précisais pour éviter qu'il pense que je sois un bandit ou que sais-je.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Mer 5 Déc 2018 - 21:32
L'autre personne passait par là de manière opportune, et lorsque Ryû se releva pour lui faire face, il put constater rapidement que ses propos étaient véridiques. Il avait en effet l'apparence d'un shinobi. Le Nozomi l'analysa en détail, comme il avait la mauvaise habitude de le faire, et constata une coupe de cheveux un peu spéciale, un corpulence similaire à la sienne, à savoir de taille normale pour un homme et une musculature pas trop développée. Ce qui attira plus l'attention du Genin était l'air de son vis à vis, qui était assez sérieux. Tout comme Ryû, cet inconnu ne semblait pas du genre à plaisanter. Néanmoins, maintenant qu'il réussissait plus ou moins à contrôler ses autres personnalités, le temps ne serait-il pas venu de tenter de sociabiliser ? Cela représenterait un bon entraînement, en plus de la méditation. Yokka adorait ce genre de lieux, loin de tout, et il était évident à son apparence que l'autre ninja était épuisé. Il pouvait revenir d'un entrainement, cas le plus probable, ou alors avait-il chassé un animal sauvage dans cette forêt, et il avait eût à en découdre ? La concordance de tous ces faits en faisaient une proie facile pour la quatrième identité du Nozomi, il tenterait forcément quelque chose.

"Tu le sens, toi, qu'il est facilement tuable à l'heure actuelle, n'est-ce pas ?"

Cette voix dans sa tête, comme toujours, était insupportable. Heureusement que personne d'autre que lui ne l'entendait, il n'aurait pas fait long feu. En bref, après avoir fixé quelques secondes son interlocuteur, le jeune homme se remémora les quelques bonnes manières que lui avaient enseigné ses parents avant qu'il ne les assassine, un peu plus d'un an auparavant...

"Pardon si je t'ai surpris ou paru offensant, je ne croise personne lorsque je suis ici, habituellement ! Je m'appelle Ryû et je suis également un shinobi de Kumo."

Il marqua une pause, ses propos devaient paraître honnêtes, parce qu'ils l'étaient, au fond, mais son air était impassible, il y avait encore des progrès à faire à ce niveau-là. Il enchaîna sur une question, en se disant que cela pourrait ouvrir à un dialogue, si l'autre souhaitait s'attarder un peu ici.

"Sans vouloir paraître indiscret, j'arrive à déduire de ton état que tu as fait beaucoup d'efforts... T'entrainais-tu dans cette forêt ?"

Bon, dans le pire des cas, il passerait pour un stalker, mais savoir analyser et déduire des choses selon plusieurs critères était une de ses qualités, en fait, il avait toujours été un ninja de type stratège plutôt qu'un bourrin qui détruit tout sur son chemin.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Jeu 6 Déc 2018 - 7:08
Offensant ? Non, pas du tout. D'ailleurs, je ne saurais même pas reconnaître des propos aggressifs, tant mon expérience sociale était maigre. Il était vrai qu'habituellement, on croisait peu de personnes dans cette région du pays, mais ça restait possible et notre rencontre en était la preuve. Je faisais face à un ninja de Kumo, tout comme moi, mais je ne l'avais jamais vu auparavant. En même temps, je ne connaissais pas tous les shinobis de mon village, loin de là. Outre quelques shinobis avec qui je m'était entrainé, mon Senseï, les Raikage et les Genins promus en même temps que moi, les autres je ne les connaissais pas.

Maintenant que les présentations étaient faites et que plus aucun doute ne planait, je pouvais reprendre ma route et rentrer. Or, au moment où j'allais effectuer un pas, Ryû me posa une question sur mon état physique. Je ne comprenais pas les gens qui posaient des questions comme ça à des inconnus. Franchement, je ne lui demandais pas pourquoi il bronzait sur son caillou et puis bon, je m'en contrefichais. Bref, j'avais encore pas mal à apprendre sur les relations humaines.

Je plongeais mon regard dans le sien, gardant ma mine sérieuse ou plutôt ma mine normale, vu que j'avais toujours cette expression imprimée sur le visage. "Oui, je m’entraînais." En temps normal, je me serai arrêté là et aurai repris ma route. Cependant, j'avais été éduqué et je savais que par politesse je devais lui retourner une question, lui montrant un minimum d'intérêt. "Et toi, tu faisais quoi sur ce rocher ?" Ce n'était pas en matant le soleil qu'il allait devenir plus fort, à la limite il pouvait se cramer les yeux. Pendant qu'il perdait son temps sur ce caillou, d'autres prenaient de l'avance sur lui.

C'était l'idée que je me faisais, après, chacun avait sa façon de voir les choses. Sa réponse allait m'éclaircir sur sa vision du monde et plus spécialement le nôtre, celui des shinobis. Nous étions tous différents, j'avais pu le remarquer avec mon Senseï et d'autres ninjas que j'avais côtoyés, rarement nous nous battions pour la même chose et c'était souvent cette différence qui était à la base de toutes nos batailles et guerres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Ven 7 Déc 2018 - 13:55
A la suite de la question de Ryû, Isami sembla comme interrompu dans son intention de quitter les lieux. Assez étrange comme attitude, peut être était-il plus semblable au Nozomi que prévu ? Sa mine, toujours grave, il répondit à la question de manière simple. Il rajouta ensuite une question à son tour. Il était normal de se demander ce que pouvait bien faire un shinobi à perdre son temps sur un rocher au lieu de s'entrainer ou d'être en mission. Mais bien évidemment, il ne pouvait pas lui expliquer qu'il méditait régulièrement pour contrôler les autres personnalités qui formaient sa personne. Il devait donc inventer un mensonge avec une part de vérité, comme il était très doué pour en imaginer.


"Je lis beaucoup, et un livre explique comment améliorer son entrainement. Une fois par semaine, je viens ici pour méditer, c'est supposé calmer mon chakra et en augmenter ma maîtrise."

Un mensonge bien ficelé, personne ne pouvait connaître tous les livres du monde, savoir qu'il s'agissait d'un mensonge était compliqué. Au pire, il passerait pour un idiot, mais l'avis des autres lui importaient peu... Encore une manie dont il devait se débarrasser, s'il voulait se faire des amis. Il décida d'embrayer, ne souhaitant plus trop retenir l'autre. Il tenta quand même de glisser une proposition, sait-on jamais, entre shinobi il n'y avait pas beaucoup de manières de se lier d'amitié, le mieux était de croiser le fer, surtout que son vis à vis semblait assez sérieux et très fondu d'entrainement, sa question sur la raison de la présence du Nozomi ici en était un bon indicateur.


"Cela t'intéresserait de t'entrainer avec moi, à l'occasion ?"

La question venait comme un cheveu sur la soupe, mais Isami n'avait qu'à répondre oui pour se débarrasser de Ryû. Un non fonctionnerait aussi, mais il n'y avait pas beaucoup de raisons de refuser, s'entrainer à deux était plus utile que le faire seul.

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Hier à 19:30
La lecture était une activité que je pratiquais très peu, voir jamais. J’aimais lire, mais malheureusement, je n’en avais guère le temps. Le savoir était important, mais dans mon domaine, je préférais privilégier la puissance. Mes journées étaient donc bien trop chargées en entraînements et missions pour pouvoir ouvrir un bouquin.

Désormais, je savais pourquoi il se trouvait sur ce rocher, mais comme il le disait, c’était supposer le calmer et augmenter la maitrise de son chakra, aucun résultat scientifique le prouvait réellement. C’était peut-être uniquement mental, nous pouvions nous convaincre d’une chose et cette seule conviction était capable de rendre possible une idée. S’il se sentait mieux, s’il pensait mieux contrôler son énergie en effectuant ce rituel, tant mieux pour lui, mais ce n’était certainement pas moi qui allait méditer pour évoluer.

Je comptais partir, mais encore une fois, Ryû prit la parole. Décidément, il ne voulait pas me laisser partir et sa question était étrange. Il ne me connaissait pas et me demandait de partager une session d’entrainement, peut-être que mon état physique en disait long sur les séances que je réalisais. "Je ne suis pas contre, mais quel avantage en tirerais-je ? Je ne veux pas d’un poids." J’avais peut-être été dur, sans doute la fatigue et le manque de lucidité dans le choix de mes mots, mais dans l’ensemble je voulais qu’il argumente et me convainque.

Qui sait, peut-être qu’il pouvait m’apprendre passablement de choses et qu’il était bien plus fort que moi. Or, je n’avais besoin de personne pour progresser et je n’avais pas envie d’aider quelqu’un pour le plaisir, je devais y gagner quelque chose. J’attendais donc sa réponse avec impatience en espérant que l’offre soit alléchante. Notre rencontre allait peut-être déjà se terminer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Hier à 22:06
Si Ryû souhaitait faire des efforts, peut-être qu'Isami n'était pas la bonne personne pour sociabiliser. Tout en son attitude et dans ses réponses faisaient penser à l'ancien Ryû... Enfin, pas si ancien que ça, disons plutôt l'actuel, bien qu'il essaie de changer peu à peu. La question que retourna l'autre ninja était assez honnête, dénuée de délicatesse, mais cela importait peu pour le Nozomi, il préférait les gens francs, plutôt ironique puisque lui ne pouvait l'être totalement, et c'était bien là la seule chose qui ne changerait pas chez lui. Néanmoins, une partie de lui commençait à ressentir ce qu'avaient pu vivre les gens qui avaient voulu créer des liens avec lui par le passé, il ne pouvait pas vraiment juger son vis à vis sur ce point. Une autre part de lui commençait à s'énerver, s'agitait en son subconscient. Se laisser manquer de respect, même si l'autre ne le faisait pas nécessairement exprès, cela ne plaisait pas à tout le monde dans sa tête. Enfin, si ce dernier ne semblait pas intéressé par les propos du jeune homme, alors il n'était pas utile de continuer à s'entêter. Il avait donc appris qu'à trop vouloir sociabiliser, l'effet contraire pouvait se produire. Une sensation assez familière parcouru son corps, et dans un geste salvateur, avant que quoi que ce soit ne se produise, le Genin avança, comme pour partir, de façon à ne plus se trouver face à Isami. Son œil, non visible de la part du garçon aux cheveux oranges, était passé du "1" au "4", cela remontait à quelques mois, la dernière fois que ce genre de situation c'était produite. Les chose avaient changé depuis, et bien qu'il ne put contrôler ses propos, il réussit tout du moins à l'immobiliser pour ne pas qu'il tente quoi que ce soit de stupide. Bizarrement, il voulait simplement parler, une première dans la vie du Nozomi.

"Je te trouve bien impertinent de juger que tu ne tirerais aucun avantage de t'entrainer avec moi sans m'avoir vu à l’œuvre. Je n'ai rien à te dire pour te prouver que je suis fort ou non. Si tu es curieux de savoir ce que je vaux, je serai ici, demain matin. Néanmoins, si tu ne viens pas, j'estimerai que c'est moi qui n'ai rien à gagner d'un entrainement avec toi."

Après ce long monologue, il relâcha le contrôle. Sans ajouter mot, estimant que les propos de Yokka parlaient pour l'ensemble de sa personne, le Genin quitta la clairière, prenant la route du village. Inconsciemment, un petit sourire était apparu sur son visage... Quoi qu'il en soit, le reste dépendait d'Isami, qu'il vienne ou non, cela ne changerait pas grand chose pour le Nozomi...

_________________
Couleur des dialogues : Hatsu Nibanme Hinoe Yokka Pensées
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route

Aujourd'hui à 7:18
Il semblerait que j'aie réussi à le saouler, car Ryû décida de partir, mais non sans me donner rendez-vous demain matin pour l'entrainement. La balle était dans mon camp et c'était à moi de décider si oui ou non nous allions évoluer ensemble. Je ne savais pas s'il pouvait m'apporter quelque chose, car il n'avait pas répondu à ma question, mais au contraire, me provoqua. J'avais ma petite idée derrière la tête, dans tous les cas, j'allais venir m’entraîner dans cette zone, autant venir voir ce qu'il valait et repartir si son niveau n'était pas suffisant. Ainsi, je quittais les lieux, sans dire un mot, j'étais exténué et j'avais réellement besoin de me reposer.

LE LENDEMAIN

Je me levais de bonne heure, comme d'habitude. Après un petit déjeuné copieux afin d'avoir assez de force pour affronter cette journée, je me lavais et m'habillais avant de quitter ma demeure familiale. Les rues du village étaient vides, je marchais les mains dans les poches avec mon habituelle nonchalance et provoquais à chaque pas un bruit métallique dû à mes épées qui tapaient contre ma ceinture.

Gentiment, je me retrouvais dans la clairière de hier et contre toute attente, l'homme que j'avais rencontré le jour d'avant était déjà là. A présent, une question me traversa l'esprit : devais-je me montrer ou l'épier afin de comprendre s'il était un plus à mon entrainement ou un poids. Or, comme je n'avais pas marché discrètement pour arriver jusqu'ici, peut-être qu'il avait déjà repéré ma présence. "Déjà là ?" Demandais-je tout en sortant du bois et me montrant à la lumière du jour qui peinait encore à s'imposer ce matin.

Une chose était sûre, il marquait des points en s’entraînant si tôt. Je m'étais peut-être emporté hier et m'étais fait une fausse idée sur sa personne. Maintenant que j'étais reposé, j'étais plus à même de discuter sans être arrogant et irrespectueux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4622-presentation-kondo-isami-terminee?nid=2#35877 http://www.ascentofshinobi.com/t4626-kondo-isami-carnet-de-route#35892

Rencontre en pleine méditation [Isami]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: