Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un regard en arrière.


Un regard en arrière. Empty
Mer 5 Déc 2018 - 13:51
Depuis combien de temps n’ai-je pas vu Yahiko ? Je ne compte plus les mois qui ont passé depuis notre dernière entrevue, ce fameux soir. Un soir, une soirée. Une soirée durant laquelle j’avais pu en apprendre plus sur le jeune homme et sa cousine. Deux membres du même clan, famille déchirée depuis des temps immémoriaux, liée par un pouvoir tout aussi mystérieux que leur histoire. Un pouvoir puissant, dont les possibilités semblent infinies. Même moi, en tant que Metaru, suis obligé de reconnaître la puissance de leur maîtrise du chakra, auquel ils peuvent donner la forme souhaitée, quelle qu’elle soit. Mais ce n’est pas l’arme qui fait le guerrier, tout comme l’habit qui ne fait pas le moine. Sinon, nous Metaru serions déjà les maîtres du monde, avec nos armes que nous pouvons produire en quantité infinie.

Le soleil, encore solidement ancré dans le ciel, illumine de mille feux le village. Mes pieds battent le sol en direction du terrain d’entraînement, sur lequel nous nous sommes donnés rendez-vous pour nous entraîner. Je me surprends moi-même d’avoir envoyé cette lettre, quelques jours plus tôt. Mais après avoir entendu parlé de lui et de ses récents progrès, j’ai envie de voir ce qu’il en est avec mes propres yeux. Est-il devenu plus puissant que moi ? Possible, probable même. J’ai moi-même beaucoup gagné en puissance ces derniers mois, grâce à mes entraînements quotidien. Mais l’institut, les recherches et projets que nous réalisons accaparent beaucoup de mon temps. Pour mon plus grand plaisir, mais cela se paye inévitablement sur mes progrès shinobis. Qu’importe, je ne suis pas pressé. Ou plutôt, je le suis, mais je sais que je parviendrai à mes objectifs en continuant ainsi. Yahiko, qui, si je ne m’abuse nourrit de rêve de devenir le plus puissant shinobi, a mal pris la remarque de sa collègue, soulignant notre différence de puissance respective. L’espace de quelques mois, semaines peut-être mes réserves de chakra furent plus importantes que les siennes. Ce dut être pour lui une dure réalité, réalité contre laquelle il a dû se battre pour la modifier.

Tout autour de moi s’étalent les commerces et bâtissent qui sont le poumon économique de notre village. Rue commerçante du village, à deux pas du quartier Metaru, elle bouillonne d’activité. Ci deux enfants qui courent pour rejoindre leurs parents, là, une femme qui fait ses courses, achetant fruits, légumes, viandes et poissons pour les jours à venir. La semaine tout entière même vu la taille de son sac. Nombreux sont les visages qui me sont familiers. Certains me saluent, d’autres m’invitent à les rejoindre, les derniers enfin, font mines de ne pas m’avoir vu. Je les salue tous puis passe mon chemin, le temps m’est compté et je n’ai malheureusement pas le luxe de pouvoir en disposer ainsi.

J’arrive enfin au terrain d’entrainement. Personne. Légèrement en avance, politesse oblige, je m’enfonce en son sein et commence à me préparer. Mon sabre fixé sur mes hanches, j’en saisis le fourreau et vérifie le tranchant de ma lame. Parfait. Le terrain, d’environ un hectare, se compose d’arbres et de terrains secs. Une mixité sur laquelle j’ai déjà affronté Nanjou Yuna, qui, avec son Genjutsu m’a vaincu sans grande difficulté. Un combat qui fut for enrichissant. Un combat grâce auquel j’ai pu comprendre la nécessité absolue d’apprendre le Kai, ainsi que comprendre le fonctionnement des Genjutsus, afin de pouvoir les identifier. Un bruit attire mon attention. Je jette un regard, extirpé de mes pensées, afin d’en trouver l’origine. Yahiko serait-il arrivé ?
@Sendai Yahiko
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Ven 21 Déc 2018 - 7:20
Une lettre glissée sous la porte qui transforma les perspectives de la journée du Sendai. Elle ne venait pas de n'importe qui, elle venait d'un compagnon de longue date. Un ami ? Pas vraiment. Il avait de quoi devenir son ami, mais ils ne se voyaient pas suffisamment souvent pour qu'il se permette de l'appeler comme ça. Aussi, il n'avait pas pour prétention d'oser se prétendre ami de quelqu'un. Comme s'il ne méritait pas cet honneur, comme s'il n'en était pas digne. Stupide ? Complètement. Mais ce n'était pas la faute à quelques neurones en moins, non, c'était plutôt ce qui était engendré par de nombreuses années de presque solitude. La haine n'engendrait souvent rien de bon. Elle engendrait soit vengeance pour les plus hargneux, soit complexes pour les plus sages. Le Sendai se permettait de se considérer plus dans cette deuxième catégorie.

C'était avec joie qu'il répondit par l'affirmative à cette invitation. Preuve qu'il était reconnu, preuve qu'il n'était pas oublié, ça flattait son égo bien trop meurtri par les années et par une conscience qui n'acceptait pas de le vanter un tant soi peu. Pas assez pour faire gonfler les chevilles, juste ce qu'il fallait pour maintenir une certaine confiance en soi, juste ce qu'il fallait pour rester efficace dans le monde des ninjas. "Tous les efforts que tu mettras à l'entraînement seront vains si tu ne crois pas en toi". Une phrase qui résonnait dans sa tête depuis de nombreuses années, et qui prenait sens à chacun de ses entraînements personnels. Il n'abandonnerait jamais. Pas tant qu'il obtiendrait ce qu'il voulait, même s'il savait qu'il ne l'obtiendrait jamais. "Be Brave", comme il disait à sa chère élève.

Prenant son épée avec lui, en plus de s'habiller de ses vêtements habituels, il parti en direction du terrain d'entraînement où devait se trouver son camarade. Il ne tâcha pas vraiment de faire attention à ce qui l'entourait, ses yeux zieutaient bien trop la vaste étendue bleutée qui le surplombait. Il aimait se perdre là dedans, rêver de la tranquillité avec laquelle un nuage pouvait se mouvoir, rêver qu'un jour le monde pouvait être aussi tranquille. Il l'était, actuellement, mais pas partout, et cette idée le révoltait. Surtout lorsque des innocents voyaient leur tranquillité et leur paix se détruire sous leurs yeux, causée par un être rempli de haine qui voulait rendre une ridicule justice. S'entraîner, c'était maximiser ses chances d'éclater cet absurde comportement.

-"Kenshin", abrégea t'il d'un salut tout à fait respectueux. "Je suis heureux que tu ai pensé à moi pour un entraînement."

Avant de se mettre en place, il y avait tout de même quelques règles à respecter.

-"Il est l'heure de continuer ce combat que nous avons eu à notre première rencontre, si cela te conviens. Il n'y a personne pour nous arrêter, mais arrangeons nous pour ne pas nous blesser trop fortement."

Se reculant quelques peu, il se mit en posture de combat. Une garde quelque peu semblable à celle qu'on pouvait trouver en boxe, à la différence que les bras étaient un peu plus lestes et projetés vers l'avant. Il n'était pas question d'encaisser des coups de poing, plutôt d'être capable de réagir vite à toute sorte d'attaque.

-"Bien que cela puisse me porter préjudice, je te laisse commencer."

Lorsqu'on laissait l'initiative à quelqu'un, la prochaine action était forcément une attaque. Commencer les offensives, c'était commencer par porter une technique visant à blesser son adversaire. Yahiko le savait, il se préparait à cette éventualité. Anticipation, rapidité d'action, il n'attendait que l'action de son adversaire pour réagir.

_________________
Un regard en arrière. Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Dim 23 Déc 2018 - 10:09
« Bonjour Yahiko, c’est tout naturellement que j’ai pensé à vous pour cet entraînement, cela fait bien trop longtemps que nous ne sommes pas vu. »

De plus, notre premier combat ne s’était pas réellement conclu, une fin digne de ce nom. Yahiko aussi pense la même chose, cette fois-ci personne ne pourra nous arrêter, mais il faut justement veiller à ne pas aller trop loin et nous blesser inutilement. Après tout, ce n’est qu’un entraînement. Mais l’est-ce vraiment ?

« Tout à fait, veillons à ne pas aller trop loin, même si ce sera difficile. »

Tous deux avons la fâcheuse tendance de prendre les entrainements trop au sérieux, au tout du moins de trop nous donner au risque de nous blesser gravement. Mais n’est-ce pas là le principe même de ces entraînements ? Reproduire la réalité dans un environnement contrôler afin d’acquérir autant d’expérience que possible ? Le jeune homme ne perd pas de temps et se met aussitôt en position, me laissant le privilège d’ouvrir ce combat. Un combat qui risque d’être très différent. L’homme semble effet être un tout autre adversaire que par le passé, comme en témoigne l’épée qu’il porte maintenant à la taille. A-t-il embrassé la voix du Kenjutsu ? A l’époque je n’avais pas amené mon katana pour notre combat, ainsi j’avais uniquement utilisé mes techniques de Ninjutsu. Je ne possédais de toute façon pas le niveau suffisant pour m’en servir en combat. Mais aujourd’hui la réalité est tout autre, pour moi aussi. Un combat entre deux maîtres d'arme n'en sera que plus palpitant.

Je me place à quelques mètres en face de lui puis me met en garde, mes deux mains posées sur mon Katana. Une légère brise souffle sur le terrain, soulevant un léger voile de poussière du sol. J’attends que le vent s’apaise, puis déclenche aussitôt ma première attaque. Mes pieds me propulsent vers lui, réduisant les quelques mètres qui nous séparait en un mètre de distance. Mon katana chargé d’électricité, je fends une première fois mon adversaire de ma lame.



Une attaque de faible envergure, pour jauger de son niveau. Parviendra-t-il à s’en défaire ? Cela ne fait aucun doute. Mais qu’elle sera sa réponse ? Certainement très différent de l’autre fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Dim 23 Déc 2018 - 19:31
Une déclaration forte aimable qui parti droit dans le coeur du ninja. Il était vrai que cela faisait bien trop longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu, et pour fêter en quelques sortes ces retrouvailles, c'était bien une baston qui les attendait. Cet affrontement n'était pas anodin, il avait bien plusieurs utilités. Démontrer à l'autre à quel point ils s'étaient améliorés depuis leur première rencontre, mais surtout, s'entraîner en contexte réel contre quelqu'un qui était approximativement aussi fort que soi. Ils avaient tous les deux un point commun : un sabre, mais le Sendai se doutait bien que, vu que le sien était relativement récent dans son style de combat, le Metaru saurait bien mieux s'en sortir que lui. Autrement dit, il fallait savoir le contrer et éviter toute grosse attaque provenant de son épée, parce que ces attaques représentaient un de ses points faibles.

Ils étaient en place, et suite à un petit temps qu'ils se laissaient avant de commencer l'affrontement, Kenshin attaqua en premier. Une charge effectuée à une vitesse peu affolante, mais suffisamment rapide pour forcer le ninja à se défendre vivement. Il avait son épée en main, son attaque serait donc effectuée avec la même arme. Deux possibilités : l'esquiver, ou la contrer. Dans un des deux cas, il lui faisait croire qu'il craignait l'affrontement par l'épée. Dans l'autre, il montrait qu'il avait les ressources pour se défendre face à son Kenjutsu, ce qui l'amènerait vers un terrain qu'il maîtrise plus.

Malgré ça, la première option lui plaisait plus. Elle pouvait lui faire interpréter qu'il n'avait pas de quoi se défendre contre une épée, mais surtout, il n'avait qu'une épée pour se défendre. Autrement dit, tout ninjutsu lui donnerait l'avantage dans la vitesse, et rendrait difficile une possible défense de Kenshin. Aussi, ça permettrait d'engager ce combat dans du Ninjutsu, ce qui arrangerait d'autant plus Yahiko. Juste avant l'impact, le Sendai tâcha de bondir rapidement dans les airs, suffisamment haut pour à la fois éviter le coup mais aussi pour que la prochaine attaque donne du mal à Kenshin. Aussi, sauter au dernier moment donnait l'avantage de la surprise.

Maintenant qu'il était au dessus de lui, il fallait bien trouver une technique à utiliser contre lui. Chercher une puissante technique serait inintéressant, ils n'étaient pas là pour se ruiner dès le premier coup. Il fallait trouver une technique efficace, mais pas suffisamment pour ne pas le mettre hors de combat. Ainsi, dans tout son mouvement, il fit un mudra qui créa dix senbons, cinq dans chaque main, et jeta les dix dans sa direction. Impossible d'utiliser son épée pour toutes les dévier, il fallait se mouvoir ou avoir une défense très rapide pour s'en défendre.

Toujours dans les airs, à trois mètres au dessus de lui, il était sans appui. Ou presque, car au besoin, il pouvait toujours en créer un avec son chakra.

Spoiler:
 

_________________
Un regard en arrière. Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Lun 24 Déc 2018 - 6:47
La réponse se fit sans attendre : il prend appui sur le sol et se propulse dans les airs, esquivant ma lame qui ne fend maintenant plus que l’air. Ainsi il a aussi amélioré sa mobilité, point qui lui faisait défaut lors de notre premier combat. Il en était de-même pour moi. A l’époque je me concentrais uniquement sur la maîtrise du ninjutsu, mon kenjutsu était encore hasardeux et je souffrais de grosses lacunes de mobilité. A plusieurs occasions cela m’avait empêché de réagir de manière adéquate pour me défendre. Même si aujourd’hui j’ai grandement progressé, il me reste encore bien du chemin à parcourir.

Propulsé dans les airs, Yahiko forme dix senbons de chakra qu’il lance aussitôt sur moi. A l’aide de ma lame, je pare facilement les projectiles qui vient s’y heurter et s’écraser sur le sol quelques mètres plus loin.



Mais certains senbons parviennent à passer ma défense et viennent me lacérer à l'épaule et au niveau du torse. Se propulser ainsi dans le ciel est dangereux, tant cela expose à la contre-attaque sans possibilité d’esquive ou de défense… Mais les techniques des Sendai, si elles possèdent bien un atout majeur, peuvent être formées n’importe où leur chakra leur permet. De plus, le jeune homme possède une technique permettant de créer des supports solides dans les airs pour se mouvoir, comme il l’avait fait lors de notre précédent combat. Une technique très utile dans ce genre de situation. Voyons donc quelle option il choisira contre cette attaque. Buffle, Serpent, Sanglier, Lièvre et Chèvre.


Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Lun 24 Déc 2018 - 11:00
Face aux senbons, il fit le choix de faire confiance à sa lame. L'offensive de Yahiko avait tenté de profiter de sa faible position défensive pour asséner des premiers dégâts, et cela fit mouche. Manquant de bien trop de temps pour effectuer une quelconque autre défense, il para quelques uns des projectiles transperçant, mais d'autres lacérèrent légèrement sa peau à quelques endroits. Rien de fou, mais cela n'était que le début. Cela dit, il était loin d'avoir dit son dernier mot, ce n'était que la mise en bouche et la petite victoire de cette bataille était loin de correspondre à la victoire de la guerre.

Composant des mudras en retirant l'épée de sa main, il allait lancer une prochaine technique. Offensive, pour profiter du fait qu'il était dans les airs, c'en était certain. En voyant les lames de métal se former et se doutant bien qu'elles ne lui voudraient aucun bien, il créa d'un mudra une parcelle de chakra sous son pied et s'appuya dessus pour sauter vers l'arrière. Il avait des appuis pour se rediriger, mais il n'y avait rien de mieux pour l'équilibre que de se battre sur terre ferme. Cependant, les lames arriveraient bien avant qu'il n'ai pu arriver sur terre ferme. En effectuant des mudras, dans les airs, il forma un mur de chakra rattaché à ses mains, suffisamment solides pour encaisser cette grosse attaque.

Il l'encaissa en même temps qu'il était reculé, mais tâcha de rester gainé pour ne pas se déséquilibrer dans les airs à cause du choc engendré par les lames, venant de tomber suite à la disparition du mur de chakra. Pas très difficilement, bien qu'il lui fallut une légère adaptation, il se remit sur ses deux pieds. Il n'attendrait pas longtemps avant de tenter sa prochaine attaque.

-"J'espère que tu as de quoi mieux te défendre, j'augmente la dose.", annonça t'il d'un sourire curieux.

Une technique fourbe, tant elle n'avait pas de fin. La fin, c'était lorsque le Sendai le désirait, mais lorsqu'il le désirait, c'était quand l'adversaire serait capable de récupérer sa liberté. En peu de mudras, il tendit ses mains en avant, et fit partir un nombre infini de balles de chakra. De taille moyenne, pas très douloureuses mais assez rapides, elles s'enchaîneraient tant que Kenshin serait capable de contre-attaquer. Une grosse mise à l'épreuve de ses capacités de contre-attaque. Cependant, il se souvenait bien d'un de ses talents qu'il avait déjà rencontré lors de leur premier entraînement : sa faculté à réutiliser le métal de ses anciennes techniques. Ainsi, pendant qu'il envoyait tous ses projectiles, il se déplaça aussi rapidement que possible de manière à garder son adversaire et le métal en vue. Ce n'était pas bien rapidement, suffisamment pour s'en écarter petit à petit, mais pas trop pour pouvoir maintenir l'offensive. Une espèce de marche rapide qui tentait de le mettre en sécurité.

Spoiler:
 

_________________
Un regard en arrière. Zeah


Dernière édition par Sendai Yahiko le Lun 24 Déc 2018 - 12:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Lun 24 Déc 2018 - 11:57
Un mudra et une parcelle de chakra apparaît sous les pied de Yahiko. Se solidifiant aussitôt, elle lui permet de prendre appui dans les airs pour sauter en arrière. Les lames commencent à fondre sur lui qu’il fait apparaitre un mur de chakra devant ses mains, qui se solidifie à son tour et vient s’opposer aux trente projectiles de métal. Les katanas se heurte à se mur et virevoltent dans les airs, tombent sur le sol tout autour de la zone. Le Yahiko sait très bien que l’une de mes stratégies de prédilection est de réutiliser ce métal afin d’attaquer dans tous les angles différents. Impossible donc de le surprendre ainsi. Je vais garder cette carte en main jusqu’à ce que le moment opportun se présente.

Yahiko, souriant, dit espérer que j’ai de quoi mieux me défendre. Craint-il que je ne puisse parer une attaque plus puissante alors que je me suis fait toucher par sa première volée ? Mais s’il est bien une chose que j’ai appris depuis tout ce temps, c’est que se défendre à tout prix est rarement la meilleure tactique. Il faut savoir prendre des risques, encaisser des dégâts pour prendre en main le combat, doser chaque coup prix et le rendre en double. Il effectue une série de mudras puis tend les mains en face de lui. Je me mets aussitôt en garde, prêt à encaisser sa prochaine technique. Une, deux… un déluge de balle a tôt fait de s’abattre sur moi, les unes après les autres. Les unes après les autres, les balles viennent se heurter contre ma lame.



Jouant de mon art, je pare chacun des projectiles, les envoyant virevolter derrière moi. Prenant appui sur le sol, je me propulse d’un puissant bond vers ma cible.

« J’espère que vous aussi avez de quoi vous défendre de ça. »


Ma lame, chargée d’électricité, vient fendre le torse de mon adversaire, partant de l’épaule droite jusqu’à rejoindre l’épaule gauche. Sa maîtrise du ninjutsu est encore meilleure que la dernière fois, mais ce qui m’intéresse vraiment c’est cette lame qui pend à son flan. Je ne doute pas que son ninjutsu soit puissant, cela ne faisait aucun doute. Mais qu’en est-il de son kenjutsu ?

« Montrez-moi donc ce dont vous êtes capable au sabre ! »

Crie-je sous l’excitation du combat. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas ressenti cela… depuis notre dernier combat ! Si longtemps…

Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Lun 24 Déc 2018 - 13:39
Quelques pas latéraux, un angle de vue parfait pour l'attaquer tout en maintenant dans sa visu les lames de métal mais aussi la position de son adversaire, Yahiko continuait son offensive. De nombreuses balles de chakra filaient vers son adversaire à la manière d'une mitraillette et semblaient ne jamais s'arrêter. Kenshin avait fait preuve d'un sang froid intéressant et important, il lui permettait de rester concentrer sur la vive allure de tous ces projectiles qui, à la moindre erreur, lui ferait perdre tout équilibre et toute possibilité de contre-attaquer. Une maîtrise digne de lui, digne de l'image qu'il reflétait de manière permanente : un homme calme, pragmatique, confiant.

Il fallait l'être, lorsqu'on était confronté à un adversaire qui ne souhaitait laisser aucun répit. Ainsi, à l'aide de son sabre, il dévia tous les projectiles un à un, et le Chûunin comprit rapidement que ses offensives ne mèneraient à rien. Il fallait continuer jusqu'à ce qu'une technique de Kenjutsu soit envoyée. Parce que oui, vu comme il progressait et vu la situation dans laquelle il était, aucun ninjutsu n'était envisageable. Avant qu'il n'arrive à son niveau, il avait bien comprit que ce n'était pas que du Ninjutsu qu'il souhaitait. Dans une optique de combat réelle, il aurait tâché de maintenir la distance. Là, c'était un entraînement, alors sans réfléchir, il dégaina son épée. Inutile de fermer les yeux, il fallait se rendre compte face à plus fort que soi de son véritable niveau à l'épée.

Un sourire excité se dessina sur le visage lorsqu'il cria. Il aimait se battre de cette façon et avec cette personne. Sentir que l'avantage pouvait être perdu à tout moment, sentir qu'on n'avait pas encore gagné, qu'il y avait encore à craindre, qu'il y avait encore à apprendre. Il était excité, mais il savait au fond de lui qu'il ne tiendrait pas longtemps contre du Kenjutsu. Il disposait bien de techniques, mais aucune ne lui permettait de se défendre efficacement. Malgré ça, il en avait au moins une qu'il fallait tenter. Son sabre maintenant dans sa main, qu'il avait dégainé alors qu'il se rendait compte que ses projectiles ne pourraient plus être efficaces, il tenta une parade face à la technique du Metaru.



Il ne la para pas, il ne put que la bloquer légèrement. Mais il y avait bien un autre problème : la différence de force. La technique était trop puissante pour sa faible parade, ainsi, malgré l'impact qui réduit considérablement les dégâts, la lame de son adversaire finit par lui trancher l'épaule droite, et progressait lentement sur son corps. Très douloureux, et plus que ça, il sentit l'endroit touché s'engourdir.

-"Ne me dis pas...", laissa t'il échapper dans un petit grognement de douleur.

Si, utiliser du Raiton dans son Kenjutsu était on ne peut plus ingénieux. Mêler les dégâts à de l'entrave était très futé. Il fallait se sortir de là, malgré cette situation dans laquelle il n'était clairement pas à son avantage. Dans un combat réel, il aurait pu profiter de ce moment où son adversaire était immobile pour lui tirer une balle de pistolet de chakra dans le crâne, mais l'heure était aux apprentissages. Se trouver un autre moyen, avec son corps, pour se tirer de là. Cessant le contact entre les deux épées afin que la fin du coup du Metaru soit donnée rapidement, il était l'heure de la contre-attaque. L'heure de montrer sa plus forte technique de Kenjutsu. Changeant de main son épée d'un mouvement rapide de poignet, il allait taper avec sa partie du corps non engourdie. Il s'était entraîné à frapper avec ses deux bras, d'un côté.



Une technique surtout rapide, inattendue, qui visait la partie la plus proche du corps de son adversaire (normalement, l'épaule gauche de Kenshin). Ferait-elle mouche ? S'il était réellement supérieur à lui dans ce domaine, il réussirait à la parer.

Spoiler:
 

_________________
Un regard en arrière. Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Lun 24 Déc 2018 - 17:46
Ce sentiment, cette exaltation… très loin de la peur que j’ai tant ressentie. Cette peur viscérale de la mort. Je la sens, elle est toujours là, tout comme la mort qui peut frapper à tout instant. Mais ceci est une vérité à laquelle je dois m’accommoder. Je dois apprendre à dominer ma peur, la contrôler, pour retourner cette faiblesse et en faire une arme. Ainsi c’est cela ce que l’on ressent quand on prend plaisir au combat ? Une fois déjà par le passé j’ai pu y goûter. Mais là aussi je dois faire attention, à ne pas me perdre dans une pente qui peut très facilement devenir glissante. Une pente que beaucoup de shinobis et même de civils dévalent, lot ou conséquences des guerres, crimes et pillages.

Mon visage impassible laisse transparaître pour la première fois du plaisir. Un plaisir non retenu, l’envie. Tandis que ma lame fend mon adversaire et ami, je souris, l’espace d’un instant, avant d’aussitôt reprendre mon sérieux. Sa lame vient se heurter à la mienne, mais la parade, trop faible, ne parvient pas à la stopper. Mon sabre s’enfonce dans son épaule, coupant ses chairs, progressant sur son torse. L’électricité accumulée se décharge instantanément dans son épaule, une épaule engourdit avec laquelle il va maintenant devoir jouer. Yahiko s’abaisse, la lame se sépare de sa peau et vient terminer sa course dans les airs. Le jeune homme prend alors conscience de l’autre effet de mon attaque, couplée à mon chakra Raiton. A l’époque, lors de notre premier combat, je ne maîtrisais pas cet élément. Je n’en maîtrisais aucun. Il m’a fallu du temps pour apprendre à me servir de mon affinité avec l’électricité et j’en suis encore qu’aux balbutiement de ma maîtrise. Tant de chemin encore à parcourir… tant de choses à découvrir, tant d’arts à maîtriser.

Mes yeux se baissent sur le sol, observant les mouvements de mon adversaires, prostré devant moi. Sa lame quitte sa main pour rejoindre l’autre, un mouvement très dangereux, tant il brise sa garde et l’expose à une contre-attaque. Ne jamais se séparer de sa lame, ne jamais briser sa garde… Son épaule droite engourdie l’empêche de manier efficacement sa main et par extension son sabre, il est vrai. Mais il doit d’abord créer de la distance avant de réattaquer, reprendre le combat en main et ne pas essayer de répondre maladroitement à son adversaire ainsi. Sa main valide réceptionne le manche et fend aussitôt l’air dans la direction. Je rapproche mon épée de mon corps pour parer l’attaque, mais emporter par mon élan, il me faut plus de temps que nécessaire pour reprendre ma garde. Moi aussi, j’ai commis une erreur.



Nos deux lames viennent s’entrechoquées. Repoussé, ma garde se brise et le katana de Yahiko vient se ficher au-dessous de mes côtes, évitant de justesse les organes. Je saisis la lame de ma main gauche puis prend appui sur le sol pour donner un violent coup de pied à mon adversaire afin de le faire tomber en arrière et de le désarmer. Un épéiste et sa lame ne font qu’un. Il n’est de plus grande erreur que de la lâcher, ou de se le faire voler.

Situation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Mar 25 Déc 2018 - 21:26
Il ne s'en rendait pas bien compte, mais toutes ses idées et toutes ses réactions présentaient de nombreuses failles. Face à un ninja certes talentueux mais n'appartenant pas encore à une élite, l'action dans laquelle il changeait de main son épée lui avait permis de contre-attaquer correctement, et bien plus que ça, de le toucher légèrement malgré sa parade qui devait être efficace. Il ne fallait pas oublier que réussir quelque chose n'était pas synonyme de performance, loin de là. Considérer l'erreur de l'autre, considérer la chance, relativiser la réalité objective pour trouver des axes d'améliorations sans se voiler la face, voilà quel était sûrement le comportement à adopter pour continuer se tirer vers le haut.

Réussir à toucher Kenshin à la côte était une réussite, mais le Sendai voyait bien qu'elle était engendrée par une erreur de naïveté de son adversaire, si l'on pouvait appeler ça comme ça. Rester méfiant sur tous les contres, les parades, les esquives et les contre-attaques était essentiel pour maintenir sa défense personnelle, et cela avait fait défaut au Chûunin. Cependant, la suite des événements étaient d'autant plus surprenante, car bien qu'il eu un peu réussi son offensive, le Metaru prit appui sur le sol pour envoyer un gros coup dans le ninja aux cheveux blancs.

-"Merde...!", se dit-il à lui-même.

Car un coup puissant, vertical, inattendu ne manqua pas son effet. Par la surprise, Yahiko lâcha son épée et se déséquilibra en arrière. Il réceptionna sa chute afin de maintenir un regard sur son adversaire et de retrouver aussi vite une position qui lui permette de contre-attaquer. Son champ d'action était limité tant il ne possédait plus son arme, il fallait retourner à du Ninjutsu, domaine dans lequel il était normalement supérieur. C'était agréable pour l'égo de se dire qu'on surpassait son adversaire sur cet aspect, mais dans une optique d'entraînement, c'était un échec. Il n'avait plus l'occasion de tester ses compétences à l'épée, bien que le court échange avait été bien démonstratif de ses lacunes. Il se mit en tête un objectif à court terme : récupérer son épée. Les prochaines attaques seraient destinées à ce but, même si Kenshin n'était pas supposé le savoir.

Exécutant des mudras, il libéra une importante quantité de chakra pur de son corps qui fila en direction du shinobi. Une infâme technique qui, lorsqu'elle faisait mouche, ne permettait plus aucune mobilité. Il y avait bien deux intérêts à l'utiliser maintenant : tenter de récupérer son arme en premier lieu en forçant Kenshin à se défendre, et voir quel type de défense Kenshin possédait pour éviter ce type d'attaque, bonne pour harceler l'adversaire.


Spoiler:
 

_________________
Un regard en arrière. Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 8:20
Yahiko tombe en arrière mais arrive à rapidement se remettre sur ses pieds, sa garde brisée mais son attention toujours concentrée sur moi. Son sabre dans ma main, le voilà dans une posture qu’il n’a certainement jamais vécu. Combien de fois est-ce que le maître m’a ridiculisé ainsi ? Elles sont trop nombreuses pour que je puisse toute m’en rappeler… Mais grâce à ça aujourd’hui je ne me suis jamais fait prendre mon sabre. Yahiko effectue des mudras et expulse de son corps du chakra. Le chakra fond sur moi et j’essaye, dans une tentative vouée à l’échec, de l’esquiver…Mais sa technique a tôt fait de m’entourer et de se solidifier, m’immobilisant totalement sur place. Voilà celui qui croyait prendre pris. Un bras tendu vers moi… ma première en ce qui s’agit d’immobilisation. Je souris à cette situation cocasse que nous venons tous les deux de vivre.

« Et bien, nous voilà tous les deux, tour à tour, pris au piège de la stratégie de l’autre et je dois avouer que je n’ai rien pour me défaire de votre technique, je concède donc ma défaite. »

Ainsi Yahiko a gagné, profitant d’une situation on ne peut plus désavantageuse. Brillant.

« Félicitations, vous êtes sans aucun doute devenu très puissant. Votre maîtrise du Ninjutsu est excellente et je ne doute pas que vous en avez encore beaucoup en réserve. Vous êtes, en toute honnêteté, devenu meilleur que moi dans ce domaine. Votre maîtrise du sabre elle est cependant perfectible, mais c’est la raison pour laquelle, bien que vous soyez armé de katana, vous avez hésité à engager le combat au corps à corps, n’est-ce pas ? »

Depuis mon dernier combat au tournoi de Kaze, je me suis presque uniquement concentré sur mon kenjutsu. Cette expérience m’a fait comprendre que je devais perfectionner mon corps à corps afin de ne pas subir le même genre… de déconvenue. Mais Yahiko vient de me prouver qu’il existe d’autres solutions. Je n’ai pas tant perdu par manque de compétences au kenjutsu, mais plutôt par manque de détermination et d’intelligence de combat. Si je suis mon adversaire de l’époque, alors Yahiko est devenu celui que j’étais. Nous pouvons certainement tirer tous deux de cette expérience.

« Si cela vous intéresse, je pourrai vous enseigner le kenjutsu. Soyez cependant conscience de ce dans quoi vous vous engagez. »

Le Kenjutsu est un art qui ne souffre d’aucune approximation, d’aucune demi-mesure. La perfection étant inaccessible, il s’agit d’une course sans fin pour l’atteindre, sans jamais y parvenir. Mais c’est ainsi que l’on peut prétendre à devenir un bon épéiste, quand les autres nous jugent comme tel.

« Et en échange, vous pourriez m’aider à m’entraîner au Ninjutsu. »

Le départ pour le Pays du Bois se rapproche de jour en jour, je me dois d’être préparé au mieux. Là-bas, j’aurai à charge une équipe, des responsabilités… et une première expérience de vie dans un pays étranger donc je ne connais quasiment rien. Tout cela me fait peur, mais m’exalte également. Aller vers cet inconnu que je craignais et fuyais tant autre fois, pour enfin l’affronter. J’ai trop donné pour échouer maintenant. Je ferai tout ce qu’il est nécessaire de faire pour réussir, quoi qu’il en coûte.

«Qu’en penses-tu, Yahiko ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Jeu 27 Déc 2018 - 9:15
Un bras qui se tendait, synonyme d'espoir dans ce qu'il entreprenait. L'espoir de l'immobiliser d'une part, mais surtout l'espoir de rattraper une erreur qui aurait été impardonnable en situation réelle. Contrairement à Kenshin, à la base, il n'avait pas décidé de s'intéresser à toute la noblesse qui entourait le style du Kenjutsu, mais à la vue de son ami et de son comportement qui lui plaisait fortement, il réfléchit à cette possibilité. Il s'entraînait seul, sans maître, sans personne pour lui montrer quelles étaient ses erreurs ou quels étaient les incontournables dans la maîtrise du sabre. Nul doute que cela manquait fortement afin de le perfectionner dans ce domaine, et obtenir un enseignant serait on ne peut plus bénéfique.

Étonnamment, la technique fut mouche. Il avait été habitué à ce qu'elle ne soit esquivée ou parée par un dôme, mais ce ne fut pas le cas. La surprise et plus généralement la situation n'avait pas permit au trentenaire d'éviter l'étreinte de chakra qui se formait autour de lui et qui se solidifiait pour l'immobiliser complètement. Son sourire signifiait beaucoup, et il était partagé par le Chûunin. Il était vraiment amusant de voir que chacun des deux avait été la cible des initiatives de l'autre, c'était comme si, sans mots, ils comprenaient ce à quoi pensait l'autre. Kenshin prit tout de même le soin de redémarrer une discussion plus posée.

-"Tu es bien trop modeste. Laisse-moi plutôt rectifier : je concède ma défaite au Kenjutsu, et je considère la tienne en Ninjutsu. Vu ce que j'ai démontré, il n'y a nul doute que tu me surpasses largement sur ce point."

Au vu de la classe qu'il dégageait, il était compliqué pour Yahiko de maintenir le tutoiement. Il était bien tenté de vouvoyer son adversaire, pour qui il éprouvait une certaine admiration. Celle de savoir abandonner avec classe, celle de savoir s'exprimer correctement en toute situation, celle de savoir se laisser adonner à l'excitation du combat. Il aurait presque rougit à ses aveux, par fierté pour tout ce qu'il avait fait pour en arriver là. Ses entraînements intensifs, tous les jours, avec des arrêts très brefs et aussi rares soient-ils. Un malade du travail qui obtenait ce qu'il voulait : la reconnaissance de son talent. La première fois qu'il recevait un compliment sincère, et cela le touchait tout aussi sincèrement. Il resta tout de même discret, pudique sur ses sentiments.

-"Les compliments me vont droit au coeur, et si je peux t'en retourner, j'envie fortement ta maîtrise du Kenjutsu... c'est bien pour ça que j'ai hésité sortir mon épée et que j'ai tâché de l'éviter, tu comprends sûrement mieux pourquoi. Dix secondes ont suffit à ce que je démontre mes piètres compétences, haha !" se permit-il d'un petit rire amusé.

Détachant enfin le Metaru de son emprise, il le déposa doucement au sol. Le combat était en pause, de toutes façons. Dans toute cette discussion, le Sendai écarquilla les yeux au tutoiement de Kenshin, qui le toucha une nouvelle fois. Venant d'un homme qui était habitué à créer une distance particulière au travers de son vouvoiement et de sa façon de parler, il était tout à fait surprenant qu'il en vienne à considérer quelqu'un suffisamment pour le tutoyer. Yahiko le prenait comme une invitation à devenir un frère d'arme, un égal, quelqu'un avec qui se tirer vers le haut. Quelqu'un qui remplacerait le rôle qu'endossait Tsuki à l'époque.

-"Je serais honoré que tu m'apprennes le Kenjutsu, et je suis prêt à me confronter à toutes tes directives. A l'inverse, c'est avec plaisir que je te donnerai quelques billes en Ninjutsu."

Tendant la main pour faire signe à Kenshin qu'il voulait récupérer son épée, il continua tout de même.

-"Dis-moi, tu aurais une idée de ce que tu veux travailler en Ninjutsu ?"

Kenshin aurait déjà une idée de ce qu'il faudrait faire travailler au Sendai, vu les quelques démonstrations qu'il avait pu sûrement analyser. Combattre quelqu'un, c'était aussi analyser son style pour percer ses points faibles et lorsqu'on voyait qu'il avait pu mettre le garçon aux cheveux blancs à terre en un rien de temps, on comprenait qu'il y avait sûrement des milliers d'axes d'améliorations qu'il devait emprunter pour s'améliorer.

_________________
Un regard en arrière. Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Dim 30 Déc 2018 - 15:57
Je ne suis pas trop modeste, il s’agit là bel et bien de ma défaite. Ma plus grande maîtrise du Kenjutsu ne fait en effet aucun doute, mais un ninja se doit de combattre avec toutes les armes qu’il a en sa possession. En ce sens, c’est lui qui a remporté ce combat. Se forcer ainsi à se réduire à un art qu’on maîtrise moins que son adversaire pour pouvoir combattre d’égal à égal en est le parfait exemple. Mes compliments lui vont droit au cœur, si que me fait évidemment plaisir d’entendre. Des compliments mérités, car je n’ai pas pour habitude de dire ce que je ne pense pas et de vanter ce en quoi je ne crois pas.

« Merci, j’ai en effet beaucoup travaillé sur mon Kenjutsu depuis ma défaite au tournoi de Kaze. Mes entrainements quotidiens se sont agrémentés de séances avec mon maître de l’époque, quand j’étais encore un enfant, un ancien Metaru expert au sabre. Cela m’a grandement aidé. »

Ces entrainements m’ont également permis d’apprendre à connaître un tout autre homme que celui que je connaissais étant plus jeune. Sa sévérité et sa rigueur me font aujourd’hui un tout autre effet. Nous avons également pu parler d’homme à homme et non plus de maître à élève, un rapport bien différent. Yahiko se dit honoré que je lui enseigne le Kenjutsu, en retour lui pourrait m’enseigner, comme proposé, le Ninjutsu. Ai-je une idée de ce que j’aimerai travailler en Ninjutsu ? Sa main tendue, je lui rends son épée tout en réfléchissant à ce que je désire apprendre. Mon panel de technique est plutôt complet et équilibré en ce qui concerne les techniques de premier niveau, mais mes techniques les plus fortes elles se concentrent presque exclusivement sur le corps à corps. Mon armure, mes techniques au sabre… Seule ma forêt de pieux sort du lot. Ainsi j’aurai besoin de défenses et d’attaques de Ninjutsu et bien que l’on dise que l’attaque soit la meilleure des défenses, ces dernières sont bien plus utiles dans les combats groupés, pour défendre mes adversaires et ainsi profiter des atouts naturels qu’offre le Kinton.

« Mmh, j’aurai besoin d’un mur ou d’un dôme assez puissant. Je manque en effet de protection de groupes à haut niveau, mon armure ne pouvant protéger que ma personne. De plus, cette armure étant faite de métal, elle est donc vulnérable aux grandes chaleurs ainsi qu’à l’électricité. Je suis donc complètement désarmé, ou presque, face à cela. Aurais-tu des techniques de ce genre qu’il serait possible de m’enseigner ? »

Mais une douleur vient m’extirper de mes explications, me ramenant à la dure réalité. J’amène ma main à mon ventre et remarque qu’elle se teinte rapidement de rouge. Cette hémorragie, bien que légère, a besoin d’être soignée au risque d’empirer.

« Mais avant cela nous devrions aller à l’hôpital nous faire rafistoler. Notre combat a laissé quelques traces qu’il convient d’effacer pour entreprendre dans de bonnes conditions l’entraînement ! »

Les médecins nous indiquerons très certainement de nous reposer quelques jours, mais nous n’avons pas le luxe de nous reposer pendant tout ce temps. Il nous faudra donc nous accommoder de soins douloureux mais efficaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière. Empty
Mer 2 Jan 2019 - 21:37
Le tournoi de Kaze, que lui avait-il appris ? De manière assez honorable, Kenshin en avait tiré de belles conclusions. Il avait besoin d'améliorer ses compétences au sabre, et il avait même reprit contact avec son ancien maître. Sûrement pour reprendre les bases, sûrement parce qu'il avait le recul de se dire que pour progresser il fallait reprendre tout au début. C'était du moins ce que se disait le Chûunin, très admiratif d'un homme qu'il voyait plus comme une espèce de grand cousin tout à fait respectable plutôt qu'un ami. Yahiko, lui, n'avait pas retenu de leçons particulières, si ce n'était celle de ne pas oser s'engager dans des plans qui étaient bien trop coûteux en chakra pour un résultat bien incertain. Pour ses entraînements, il n'y avait aucun impact, il n'avait pas approfondi ses réflexions, il ne voulait qu'une chose : s'entraîner, s'entraîner, et toujours s'entraîner.

Il n'y avait probablement rien d'autre dans son esprit que "tais-toi, ne te pose aucune question et avance". Parce que lorsqu'un effort devrait trop intense, lorsqu'il était insoutenable et lorsque la seule chose qu'on pouvait souhaiter était que ça s'arrête, il n'y avait que ça à se dire. C'était sûrement la raison pour laquelle il avait pu tant s'améliorer, oui, mais que valait la puissance lorsqu'elle n'était accompagnée par de l'intelligence, du bon sens et du savoir combattre qui s'obtenait par de la pratique contextualisée ? C'était une aide, mais ce n'était pas suffisant.

-"Eh bien cet entraînement a été efficace, laisse-moi te l'accorder" dit-il d'un sourire.

Il n'y avait aucun doute à ça, ses entraînements et ses séances avec son maître semblaient avoir portées leur fruit. Il ne savait pas ce que cela donnerait en situation réelle dans un contexte de danger, mais il savait que contre lui, cela fonctionnait bien.

Hélas, le Kenjutsu n'était pas suffisant pour s'assurer d'avoir un style de combat polyvalent, adaptable, efficace dans toute situation. C'était bien la raison pour laquelle le possesseur des Renards s'était proposé en tant que maître pour l'aider à maîtriser d'autres voies dans le Ninjutsu. Le questionner sur ce qui l'intéressait, c'était l'aider à combler ses points faibles et son style de combat encore imparfait. Objectivement, tous les styles de combat étaient imparfaits, l'important étant de limiter ce petit curseur de danger qui était intimement lié à ces imperfections.

A ses questions, il se tritura les méninges quelques instants.

-"Je ne dispose pas d'une défense suffisante à te protéger dans tous les angles. Par contre, je maîtrise un mur bien plus épais et résistant que celui que tu as vu tout à l'heure. Assez efficace pour te protéger d'attaques, assez large pour éventuellement protéger une ou deux personnes. S'il te tente, je veux bien te l'apprendre, ça fera une bonne contre-partie à mes entraînements au Kenjutsu."

Ses yeux se plongeant vers la souffrance qu'il devait ressentir à son ventre, il aperçut la blessure qui était marquée sur son haut. Son invitation à se rendre à l'hôpital était bien plus qu'une simple invitation, c'était un besoin nécessaire, tant il serait presque dangereux de laisser cette blessure s'aggraver. Bénigne, mais à ne pas lésiner.

-"Tu as raison, allons nous restaurer. Ce sera tout aussi dur pour moi de m'entraîner correctement avec cette douleur dans le torse."

Lui faisant signe de la main et l'attendant pour marcher avec lui, il y avait quand même des marques de politesse qui étaient de mise, et un peu de reconnaissance. Bien que cet entraînement ai été profitable a Metaru, il avait fait en sorte qu'il soit tout autant profitable au Sendai, et c'était hautement apprécié.

-"Laisse moi tout de même te remercier une nouvelle fois de cette invitation, j'étais content de le voir commencer et je suis content de voir comment il s'est terminé."

_________________
Un regard en arrière. Zeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130

Un regard en arrière. Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 9:30
Yahiko ne possède aucune défense capable de le protéger de tous les angles, mais il possède néanmoins un mur puissant qui conviendrait à ma demande. Des murs hein… Moi-même j’en possède de nombreux, mais trop faible pour résister à de puissantes attaques. Sur cela aussi je dois travailler, car mes capacités de défense de haut niveau sont… Bien trop faible. Tout du moins contre les attaques de ninjutsu, car grâce à mon entraînement, je suis maintenant capable de parer les plus puissantes attaques au corps à corps. Une chose après l’autre.

« Ce serait avec plaisir. »

Yahiko prend les devants et m’invite à le suivre vers l’hôpital, ce que je fais tout naturellement.

« Ce fut un plaisir de combattre avec toi, tu n’as pas à me remercier. »

Car il n’y a rien à remercier. Il est naturel de penser à ceux que l’on connaît pour s’entraîner et il y avait un quelque chose d’inachevé depuis notre dernier entraînement. Une histoire qui obtient une conclusion bien méritée. De plus, ce combat m’a permis de voir et comprendre la différence de niveau qui nous sépare maintenant tout deux. Ce n’est à mon sens pas une fuite que de dire qu’il s’agit là du plus parfait exemple des capacités de la jeunesse d’apprendre et incorporé plus vite que nous. Mais cela ne signifie pas qu’il est impossible pour moi d’atteindre ce niveau, bien au contraire, cela me donne envie. Envie de me surpasser et d’y arriver. Je n’ai certes pas la rapidité d’apprentissage d’un jeune, mais j’ai l’expérience des ainés. C’est grâce à cette expérience que j’atteindrai mes objectifs. L’expérience et la détermination. L’analyse, la réflexion, la capacité d’adaptation et enfin, la mise en pratique par le travail. Il est possible d’obtenir grands nombres de connaissances et d’expérience grâce au travail de l’esprit. Couplé au travail du corps, c’est là la clé de la réussite. Trop nombreux sont ceux qui sont soient tout dans l’un, soit tout dans l’autre. Or c’est l’équilibre qui est la réponse. Mais cela, bien que l’expérience permette de mieux l’appréhender, c’est la sagesse d’esprit qui l’apporte. Je ne remercierai jamais assez mes maitres de m’avoir enseigné cela. Aujourd’hui, c’est à mon tour de le transmettre, afin que la voie ne se perde pas et que les nouvelles générations puissent profiter de l’expérience des précédentes.

Parvenu à l’hôpital, un médecin ne tarde pas à venir nous prendre en charge. On ne peut pas réellement parler d’opération, mais les « soins » se déroulent néanmoins dans un bloc aseptisé, afin de ne pas risquer l’infection de nos plaies. Quelques remarques sont de mises, mais rien qui ne sorte de l’ordinaire. Après tout, il s’agit également là de leur travail. Les soins prennent cependant plus de temps que prévu et il nous est demandé de nous reposer pour la soirée, voire même de rester à l’hôpital pour une nuit de contrôle, ce que je refuse poliment en m’engageant à rester chez moi et revenir ici si je ressens la moindre gêne ou douleur. Yahiko et moi nous donnons rendez-vous pour demain soir, lorsque je serai sorti de l’institut, afin qu’il puisse commencer à m’enseigner sa fameuse protection de haut rang. S’il s’agit d’un renforcement de mes murs, je devrai être capable de l’intégrer sans trop de difficulté, surtout avec un guide pour me montrer la manière de procéder. Mais nous verrons tout cela demain. Il est maintenant temps de conclure cette journée aussi bien qu’elle a commencée, par un repos bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t3529-presentation-metaru-kenshin-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t4788-equipe-3-michisuji-kumo#37115 http://www.ascentofshinobi.com/t3581-metaru-kenshin-carnet-de-route#27173

Un regard en arrière.

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: