Soutenez le forum !
1234
Partagez

Teach me senpai [Chiaki]

Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Dim 9 Déc 2018 - 19:05
Les méditations de Ryû avaient porté leurs fruits, de manière générale il réussissait à contenir les voix dans sa tête, et n'avait pas eu de période de trouble depuis quelques semaines, ces fameuses périodes où Yokka tentait, souvent avec un grand succès, de prendre le contrôle et de semer le trouble dans sa vie, tuant quelques êtres vivants au passage. Dernièrement, le jeune homme avait rencontré de nouvelles têtes, comme Isami, Kenshin ou encore cette kunoichi avec qui il avait fait une mission, Chiaki. Le premier des trois était assez solitaire, au moins aussi sociable que le Nozomi. Le second, un noble, membre d'un clan très réputé à Kumo et quand même puissant, à un cran bien supérieur au Genin. Enfin, la dernière savait se battre, elle était également douée en ce qui concernait les soins, et avait une force qu'il ne fallait pas prendre à la légère. Une chose qu'avait également retenu Ryû était qu'elle savait utiliser le Doton, tout comme lui. C'est d'ailleurs pour cela qu'aujourd'hui il était particulièrement de bonne humeur. En effet, dans le but de s'améliorer, de devenir plus fort et de gravir les échelons militaires du village des nuages, le shinobi avait décidé de demander un instructeur qui pourrait l'aider à améliorer son ninjutsu. De manière tout à fait fortuite, on lui avait assigné la brute en tant qu'enseignante. Dans sa tête, le jeune homme se disait qu'il ne la connaissait pas beaucoup, et que du peu qu'il avait appris d'elle lors de leur mission commune, elle semblait attachée aux autres ninjas du village caché, mais qu'elle était également dotée d'une force à ne pas sous estimer. Cela inquiétait un peu le Nozomi, qui craignait de souffrir de blessures sévères s'il l'énervait pour une raison quelconque. Beaucoup de choses pourraient mal tourner, mais s'il se morfondait et refusait le contact humain, il ne ferait que poursuivre sa vie telle qu'il l'avait menée jusqu'ici, seul et ne pouvant progresser qu'à petits pas, n'aspirant ainsi pas à devenir puissant.

*Bon, de toute façon, si je contrôle mes personnalités et que je suis attentif, que je fais attention à mes propos et que n'agis pas de manière déplacée, je devrais pouvoir m'en tirer à bon compte. Qui plus est, si tout se passe bien je devrais bien apprendre des choses utiles d'elle !*

Oui, il ne la connaissait presque pas, mais cela lui importait peu, son objectif était la puissance, et il n'y a rien de mieux pour devenir fort que d'apprendre de plus fort que soi, non ?

Il était à peine plus de midi lorsque Ryû arriva au terrain d'entrainement, vêtu d'une tenue de shinobi classique, son bandeau autour du cou, comme toujours lorsqu'il comptait en découdre. Enfin, se battre ou ne pas se battre, tout dépendrait de la Sentetsu...

_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Dim 9 Déc 2018 - 21:31

Teach me Senpai.

Professeure un jour, professeure toujours ? Les demandes pleuvent dernièrement. Chiaki est à peine sortie de l’hôpital, encore souffrante de nombreuses ecchymoses et blessures, mais elle a encore beaucoup à faire. Les activités à l’institut sont en pause pour l’instant, jusqu’à ce que son père lui dise qu’elle peut retourner travailler. Il en va de même pour l’hôpital, du coup. Hors de question de faire de la chirurgie en étant dans un état pareil. Elle tuerait son patient, ça la rongerait, puis elle se tuerait aussi. Bon, peut-être pas tant que ça, mais quand même. Son père lui a donc formellement interdit de retourner à ses activités scientifiques et se cantonner à des activités qui ne lui demandent pas trop d’efforts.

En théorie, sa vie de ninja devrait s’arrêter pour un instant aussi, mais … Mais Chiaki lui a demandé de lui laisser au moins ça. Cantonnée à une vie passée à ne rien faire ? Non. La brune ne peut pas. Il faut qu’elle fasse quelque chose, n’importe quoi. Qu’elle sorte, qu’elle vive. L’inactivité la rend d’abord triste, puis silencieuse, puis complètement folle. En gros, laisser Chiaki dans sa petite bulle à ne rien faire, c’est un peu comme la condamner. Sortir de l’hôpital a été un très grand pas pour sa petite vie, rentrer chez elle pour y vivre de la même façon ? Non, non et non ! Alors hop, la voilà qui se prépare pour aller entraîner une nouvelle personne. Être professeure, ça ne lui demande pas trop d’efforts. Il suffit de superviser et forcer un tout petit peu pour voir comment ça évolue, jusqu’à réussite totale. C’est pas si tendu !

Aujourd’hui est un bon jour, d’ailleurs. Son élève est Nozomi Ryû. Même s’ils ne se connaissent pas vraiment, Chiaki a déjà combattu avec et sait qu’il maîtrise le doton, comme elle. C’est peut-être pour ça qu’il a demandé à ce qu’elle vienne lui enseigner quelques trucs ? Cela dit, la question est : quels trucs ? Que veut-il savoir ? Peut-être veut-il faire totalement autre chose, en réalité ? Toutes les questions s’enchaînent et se superposent à toute vitesse, sans lui laisser le temps d’y trouver des réponses. Enfin, de toute façon, les réponses, Ryû les lui donnera.

Aux alentours de midi, à peine un peu plus tard, Chiaki arrive sur le terrain d’entraînement. Son élève du jour s’y trouve déjà. Un sourire aux lèvres, la brune lève la main pour le saluer. Il a l’air près pour la grosse bagarre. Eh bien … Ils se battront peut-être alors ! Ça dépendra juste de ce qu’il veut, au fond.
« Salut, Ryû ! »
La chirurgienne s’approche, les mains dans les poches de sa veste rose clair. Son t-shirt noir est suffisamment ample pour qu’elle bouge à sa guise, mais pas assez pour complètement cacher ses petites formes. Enfin, elle porte ses chaussures basiques de ninja, avec un pantacourt noir, pas trop serré. De quoi, elle aussi, être capable de faire la bagarre à sa guise.
« Bon, comme je suis là en qualité de professeure, je vais agir en tant que tel, hein ! »
Chiaki se met à rire doucement, amusée par la situation. De partenaire à professeure … Après tout pourquoi pas, hein ? Elle aussi a beaucoup à apprendre, mais elle peut quand même transmettre une partie de son savoir. Chiaki n’est pas si débutante que ça, au fond ! Elle lève les mains, toujours fourrées dans ses poches, qui font bouger sa veste.
« Alors ! Concrètement, je sais que tu maîtrises le bois et la terre. Tu sais que je maîtrise les arts médicaux et la terre aussi, mais je ne sais pas ce dont tu peux avoir besoin. »
Ses mains se hissent hors de ses poches et elle vient les croiser sur sa poitrine.
« Je te propose donc, pour avoir une vue d’ensemble de tes forces et de tes lacunes … Un combat amical ! »
Chiaki lève malgré tout un doigt en l’air, ce qui défait totalement sa posture principale.
« Je ne me donnerai pas à fond pour que ce soit équitable, mais surtout parce que ça me permettra de pas me faire hurler dessus par mon médecin, qui sera blasé que je force alors que je suis toujours en convalescence et mon séjour à l’hôpital n’est pas si lointain. »
Son sourire revient. Chiaki, toujours fidèle à elle-même. Tête brûlée, toujours partante pour la bagarre. Après, en théorie, ça ne devrait pas la tuer, de faire ça. En théorie !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Dim 9 Déc 2018 - 22:46
Chiaki n'arriva pas longtemps après Ryû, elle le salua, et il répondit d'un geste de la main, n'arrivant pas à parler si facilement, comme toujours. C'était lui qui avait demandé de l'aide pour s'entrainer, mais se fût la Sentetsu qui parla, de son arrivée, jusqu'au moment de commencer. Elle lui proposa un petit entrainement pour commencer, afin de situer les besoins d'améliorations du Genin. Lui-même savait quelles étaient ses lacunes, si l'on mettait de côté ses troubles de l'identité, mais un avis extérieur pourrait être utile. Récemment, il avait d'ailleurs appris de une nouvelle technique assez puissante, qu'il aimerait bien tester en situation réelle. Une phrase frappa cependant le jeune homme, qui en apprit une bonne: la jeune femme était convalescente, donc elle ne voulait et ne pouvait pas se battre à fond. En fait, cette information aurait peut être dû être gardée secrète, pour ne pas exciter une personne qu'il ne vaut mieux pas réveiller.

"Alors Hatsu, ça fait deux fois qu'on tombe sur quelqu'un d'affaibli. Tu n'as pas envie d'en profiter ? Moi je peux la tuer, mais si tu penses que la torturer d'abord est plus intéressant, je te laisse choisir !"

Lors de ce monologue de Yokka, la première personnalité tressaillit légèrement. Il n'aimait pas l'idée que ce-dernier s'intéresse trop à Chiaki... Et il savait qu'il tenterait quelque chose au moment où il serait le moins concentré pour lui résister. Il adressa alors une phrase à l'autre utilisatrice du Doton.

"Si vous êtes convalescente, alors je ne peux pas non plus me donner à fond, sans parler du fait que vous êtes une femme, et ce malgré que vous soyez plus forte que moi, c'est indéniable, je ne voudrais pas risquer de vous renvoyer à l'hôpital."

Sa phrase pourrait être mal prise, mal vue, passer pour de la condescendance voire même du sexisme, mais il s'en moquait. Tuer un adversaire ne lui posait aucun souci, qu'il s'agisse d'un enfant, d'une femme ou d'un vieillard, mais pour ce qui l'était des alliés, il préférait se limiter à tabasser des hommes adultes.

Les deux se tenaient à quelques mètres de distance, environ cinq pour être précis, afin de ne pas favoriser un type de combat en particulier, la distance ou le corps à corps. Pour commencer, étant un grand fan de cette technique, le Nozomi enchaîna des mudras, et créa trois clones de terre. Les deux premiers entamèrent une course tout droit, dans un premier temps, avec pour intention de sauter sur Chiaki et l'immobiliser. Le second clone et le cerveau principal étaient restés en retrait, profitant du tumulte pour se confondre, dans le but de brouiller les idées de la kunoichi. Le vrai Ryû était partit à sa gauche, dans le but de se retrouver sur la droite de l'instructrice, tandis que le dernier clone resta sur place, reliant ses mains en un mudra, pour faire semblant de préparer une technique alors qu'il ne préparait rien. Aux dernières nouvelles, la Sentetsu n'était pas douée en techniques sensorielles, ou tout du moins elle ne l'avait pas montré lors de la mission, laissant Miyake et le Nozomi se charger de cette partie, elle ne devrait pas se douter que le troisième clone est un leurre, ni même qu'il s'agit d'un clone. Maintenant, il restait à voir ce qu'elle allait faire pour les deux premiers qui lui fonçaient dessus.

résumé du tour:
 

_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 0:49

Teach me Senpai.

Ah, alors Ryû est un galant ? Ou un macho, au choix. Il ne veut pas se battre au fond de sa forme, probablement pour éviter de l’abîmer plus qu’elle ne l’est davantage. Cette remarque arrache une grimace à la chirurgienne. Elle ne sait pas vraiment si elle doit s’imaginer qu’il est impoli ou, au contraire, vraiment adorable. Ne pas vouloir l’envoyer une fois de plus à l’hôpital est très gentil de sa part, au fond. Mais Chiaki n’est pas un sucre. Si elle a survécu à l’offensive d’une brute bien plus puissante qu’elle, ce n’est pas Ryû qui va l’envoyer au tapis. Certainement pas. Mais ça, ce n’est pas en lui disant que ça se remarquera. En réalité, cela ne se remarquera que lorsqu’ils se seront battus. Bien. Chiaki le laisse débuter les hostilités et ne dit rien, se contente simplement de regarder ce qui se passe.

Il crée trois clones, puis deux d’entre eux s’élancent vers Chiaki. Un sourire amusé étire ses lèvres, tandis qu’elle les laisse venir et se met en position. Elle se cramponne bien sur ses deux pieds et attend patiemment que l’un des deux l’atteigne.

Impact.

Sourire gigantesque qui étire les lèvres du prédateur. Elle attrape brutalement le bras du premier Ryû qui s’est jeté sur elle et le balance avec brutalité sur l’autre Ryû, sans savoir s’ils sont des clones ou non. Chiaki se détourne rapidement de ces deux-là en regardant avec attention les deux autres qui arrivent. L’un des deux n’a pas bougé, il fait mine de faire quelque chose … Mais l’autre est plus proche, définitivement plus menaçant. Eh bien, pourquoi pas. La chirurgienne compose des mudras et vise le Ryû qui se trouve sur son flanc en lui envoyant un gaz.

Premières offensives, premiers pas.

Convalescente, pas handicapée. Le Genin ne sait probablement pas dans quoi il s’embarque. Chiaki profite de son offensive pour reculer d’un bond en arrière et se préparer à la suite. Lequel des deux est un clone ? Celui qui arrive ? Celui qui est resté au fond ? En toute logique, celui qui malaxe, là-bas, est le plus à même d’être l’original. Mais, justement … Et si Ryû était plus stratège ? Et si, en fait, l’original se trouvait ici, à côté d’elle ? Dans ce cas, qu’est-ce que le clone va faire ? Que vont-ils faire tous les deux ?

Chiaki inspire profondément. Ce jeune homme est plein de surprises, plein de promesses. Il y a beaucoup à apprendre de lui, autant qu’il en a à apprendre d’elle.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 1:12
Les deux clones n'avaient, semble-t-il, aucune chance. Avec sa force, celle dont elle avait parlé et montré lors de leur mission, elle se saisit du premier clone et l'envoya directement sur le second, ce qui eût pour effet de les faire "fusionner", d'une certaine façon, car ils retournèrent à l'état boueux tant le choc était violent. La jeune femme sembla alors lancer une sorte de gaz en direction du vrai Ryû, qui, grâce à la distance, bien que légèrement courte, eût le temps de préparer un jutsu qui lui permit une esquive, si l'on peut le définir ainsi. Un gaz, oui, il ne connaissait pas la moitié de ce qu'il faut en savoir, mais il savait au moins qu'il y en avait de plusieurs types, du gaz bénin au gaz létal, il pouvait s'agir d'une substance lacrymogène, neurotoxique, ou simplement d'un gaz asphyxiant, voire un gaz somnifère, mais dans tous les cas il ne comptait pas le découvrir. Il commença à s'enfoncer dans la terre, tandis que son clone entra en action, cessant de faire semblant de préparer quelque chose: cette fois il allait attaquer. Alors que l'original se cachait sous la surface de la terre, le clone avait commencé à se diriger vers Chiaki qui avait fait un bond en arrière.

*Pas question de la prendre à la légère, finalement elle est peut-être moins convalescente qu'elle ne veut le laisser paraître.*

Le double avait enchaîné des mudras, et posa ses mains au sol pour transformer le terrain sous les pieds de la brune en une boue flasque et trop molle pour pouvoir y marcher correctement. L'original quant à lui avait commencé à se diriger droit sous elle, gardant une distance de sécurité pour ne pas se retrouver bloquer en souterrain dans la technique de son propre clone. A cet instant, le clone se tenait à plus ou moins trois mètres de la Genin, tandis que l'original était positionné à la même distance, mais sous terre et plutôt derrière elle.

résumé du tour:
 

_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 2:15

Teach me Senpai.

De l’activité ! Les deux clones ont explosé, mais il y a quand même une activité de la part des deux autres. Le premier disparaît et esquive ainsi la technique de Chiaki. Un sourire étire ses lèvres. Ce petit a, effectivement, beaucoup de talent. Il y a probablement plein de choses à tirer de lui, à vrai dire. Plein de choses à apprendre. C’est donc, en réalité, une rencontre entre deux professeurs … Qui se donnent des leçons en se tapant joyeusement sur la figure. La brune regarde sous ses pieds et voit le sol qui se transforme en une flaque de boue. En fait, ses techniques sont intéressantes, mais aussi … particulièrement chiantes. Elle concentre du chakra dans ses pieds et s’en extirpe, atterrissant à côté de la flaque. Il y a donc un Ryû devant elle, à environ trois mètres … Et l’autre est quelque part, on ne sait où. Bien.

Chiaki compose des mudras et crée trois clones à son tour. Il n’est pas seul à pouvoir le faire, eh non. Mais à partir de là, que faire, hum ? Pour que cette histoire soit plus claire, nous attribuerons des noms à ces trois clones. Chiaki reste Chiaki, la première devient Chi, la deuxième Chichi et la troisième … Chichichi ? Ah, vous auriez aimé ça, hein ?! Eh bien non. La dernière s’appellera Chiakiki. C’est encore pire ? C’est pas grave, au fond. On s’en fout, des clones, ça meurt vite. Les trois se mettent en triangle, puis la formation se disperse. Chiakiki décide de s’élancer vers le Ryû qui n’est pas sous terre, puis, en arrivant, entoure ses mains d’une aura verdâtre. Les fameux scalpels. Elle lui envoie un coup en diagonal, dans l’espoir de le blesser. Les trois autres s’écartent et se mettent dans une formation aléatoire. L’une d’entre elles tire un kunai explosif en direction de Ryû, pour accompagner Chiakiki, même si cela peut la mettre en très grand danger. Après tout, ce n’est qu’un clone.

Chiaki, Chi et Chichi se trouvent désormais à l’écart de tout, ayant reculé au loin. La mare de boue est environ à cinq mètres, désormais. Il y a donc un écart de huit mètres entre les clones et les trois brunes. Et le dernier ? Eh bien, le dernier est là où il est, à vrai dire. Chiaki ne peut pas le sentir, ni le deviner. Donc elle attend. Il reviendra quand il voudra. Et il trouvera non pas une, mais trois, voire quatre chirurgiennes ! Quel veinard.

Dommage qu’elles soient là pour lui mettre une branlée, non pour le … enfin, vous avez compris.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 3:07
Le vrai Ryû pouvait sentir ce qu'il se passait, globalement, mais ne voyait rien. En fait, pour décrire ça de manière plus simple, il était capable de capter toute présence proche de lui, lorsqu'il était sous terre, mais cela se limitait à ça, il ne pouvait différencier un clone de l'original, ni même savoir ce qu'il pouvait bien se passer là-haut. Néanmoins, ce qu'il capta, c'est que les pieds de Chiaki s'étaient posés, non pas dans la zone boueuse, mais bien à côté. De plus, elle s'était démultipliée à son tour. Du point de vue du clone, qui venait de lancer une technique juste avant, il était compliqué d'esquiver à la fois le clone qui tenta de le trancher en deux et le projectile qui lui arrivait dessus. Le double de la kunoichi qui était venu au corps à corps le trancha, mais sa main se retrouva bloquée alors que le Ryû qui se tenait là était redevenu un amas boueux. L'explosion terrassa ainsi les deux entités. Voulant profiter de la confusion, quelque peu causée par la Sentetsu elle-même, le vrai Nozomi surgit derrière celle qui avait lancé le projectile qui avait été fatal aux deux imitations qui s'étaient retrouvées empêtrées l'une dans l'autre. Il avait obtenu l'information sur la position de celle-ci à la mort de son clone de terre. Ne sachant pas s'il s'agissait de la vraie ou d'une fausse, ni si elle serait capable d'anticiper une attaque surprise de cette façon, le jeune homme qui avait créé un pieux en bois le planta à l'arrière de sa cuisse. Si c'était un clone, cela suffirait à le détruire, si c'était Chiaki, alors la blessure ne l'handicaperait pas... enfin, pas pour la vie en tout cas, chose qu'il souhaitait éviter. De la fumée montra que c'était une doublure, ce qui rassura un peu le Genin, d'une certaine façon.

Du fait de l'endroit où il était sorti, il se retrouvait à même pas trois mètres de deux autres Chiaki, et n'avait aucune idée de laquelle était la vraie. L'enchainement des techniques commençait à l'essouffler un peu, il comptait cependant tenter une dernière attaque, histoire de tester ce qu'il avait pu créer dernièrement. S'il comptait être assez en forme pour ensuite apprendre un peu de la plus haut gradée, il devait s'économiser. Alors que les deux adversaires se tenaient devant lui, à une distance courte, il avait déjà enchaîné des mudras et posa ses mains au sol, faisant ainsi surgir des pieux de bois par dizaines du sol. Ces pieux n'allaient pas s'envoler, mais simplement sortir jusqu'à un mètre de hauteur, et sur une zone assez vaste. Enfin, comme il avait frappé le clone, et malgré l'effet de surprise, la distance était faible, et les deux Chiaki avaient une chance d'interrompre ses mudras si elles pouvaient être assez rapides, avec une charge par exemple. Les choses n'avaient pas tourné à son avantage, mais pouvait-il s'en vouloir, contre plus fort et plus entraîné que lui ?

résumé du tour:
 

_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 16:43

Teach me Senpai.

Chiakiki a explosé. Sa vue, son ouïe, toutes ses perceptions sensorielles reviennent très rapidement à Chiaki, l’originale. Le clone a déjà éclaté quand le scalpel l’a tranché, mais elle s’est retrouvée prise au piège de la boue qu’il a laissé en explosant. Le reste se déroule à une vitesse surprenante, Chichi explose à cause d’une attaque à la cuisse, qui apprend à la maîtresse des clones que Ryû est sorti de sa tanière, qu’il est toujours là pour en découdre. Bien.

Chiaki se tourne net vers lui dès que l’information lui parvient. Il prépare quelque chose, il ne faut pas le laisser faire. Si la technique qu’il a en tête est sa meilleure technique, la brune aura du mal à s’en extirper sans utiliser des compétences qui lui demanderaient beaucoup d’énergie. Ne pas lui laisser le temps de réagir, ne surtout pas lui laisser le temps de réagir. Chiaki laisse Chi en arrière, insuffle une certaine quantité de chakra dans ses jambes et charge à toute vitesse sur Ryû. Par manque de pratique et à cause des ses muscles encore fatigués, la brune ne lui assène pas de coup mais … lui tombe dessus. Enfin. L’emporte ? Oui, c’est plutôt ça. Chiaki est précipitée par sa technique jusqu’aux cheveux bleus, qu’elle percute brutalement et emmène sur le sol dans sa propre chute. Les voilà désormais l’un sur l’autre, dans une posture … Peut-être dérangeante ?

La chirurgienne croise les prunelles du jeune homme et lui sourit, amusée. Quelle situation cocasse. Elle force sur ses muscles et se fait rouler sur le côté, pour le libérer. Forcer le travail pendant la convalescence, peut-être pas une bonne idée. Chiaki se tourne et constate l’apparition de pieux de bois sur le terrain. Elle les a esquivés de très près, mais Chi n’a pas eu cette chance. Une technique de zone, donc ? Eh bien, pourquoi pas ? Désormais assise, la brune fait craquer ses doigts, ses poignets et sa nuque. Elle soupire bruyamment.
« Tu ne manques pas d’offensives ni de petits trucs pour jouer des tours, c’est bien. »
Une nouvelle fois, la Genin force sur ses muscles, cette fois-ci pour se relever. Elle se tourne vers Ryû et lui tend la main, pour l’aider à se relever. L’avantage de la force surhumaine ? Pouvoir relever n’importe qui, dans n’importe quelle situation.
« Par contre, je n’ai pas eu l’impression que tu avais beaucoup de moyens de te défendre à proprement parler. »
Chiaki penche la tête.
« Par exemple, si là, de suite, je t’envoie une technique à puissance moyenne, comment fais-tu pour t’en protéger ? Fuir sous le sol ne sera pas toujours une solution … »
Déceler les faiblesses, trouver les lacunes pour y ajouter des forces. Pour compenser le manque. Chiaki sait par quel angle approcher cet apprentissage, c’est déjà une bonne chose !
« Voilà donc ce que je te propose : l’apprentissage d’un mur, qui te permettra de combler ce manque. Si ça te va, je te montre et nous pourrons travailler dessus. »

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883
Nozomi Ryû
Nozomi Ryû

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 17:22
Comme l'avait quelque peu appréhendé Ryû, Chiaki ne se laissa pas faire. Laissant son clone sur le carreau, elle employa d'une charge assez violente pour se retrouver en un instant au contact du jeune homme. S'attendant à recevoir une frappe magistrale et n'ayant rien pour s'en conserver, il ferma les yeux en attendant le choc. Celui-ci arriva assez vite mais n'était pas si violent. En fait, on aurait presque dit qu'elle avait eu pitié de lui, ou alors qu'elle avait voulu lui faire un câlin de force. Quoi qu'il en soit les deux basculèrent, et se retrouvèrent dans une situation un peu malaisante. La Sentetsu trouva le moment drôle, et le Nozomi, qui n'était pas du genre à s'exciter pour un simple contact avec une personne de l'autre sexe ne prêta pas vraiment d'importance à cela, il décida d'imiter l'autre Genin et d'en sourire. Celle-ci se dégagea alors, et comme l'entrainement semblait terminé, étant donné qu'en situation réelle le jeune homme serait sans doute mort ou capturé, il n'y avait plus de raisons de continuer. La brune en profita pour faire un résumé des compétences démontrées par le bleuté, qui se relevait pendant ce temps. Elle pointa du doigt le fait qu'il aimait user de la ruse, mais qu'il n'était pas doté de grandes capacités de défense. Lorsqu'elle mentionna le fait que si elle avait lancé une technique de puissance moyenne, qu'aurait-il fait ? le jeune homme haussa les épaules, et lâcha un:

"En effet, c'est un peu le but de ma demande d'aide..."

Elle continua en lui proposant de lui apprendre un mur de défense. Le Nozomi en possédait un, mais très fragile, tout au plus pour bloquer des projectiles, et en maîtriser un plus robuste lui serait d'une grande aide. Il réfléchit, et se rappela qu'elle possédait, comme lui, le Doton en affinité, donc cela s'avèrerait pratique. Mais pourquoi pas tenter de faire un mur de bois également ? Si cela était possible, cet apprentissage pourrait être très pratique.

"Oui, je suis très intéressé par cette idée ! On peut s'y mettre tout de suite ?"

Inconsciemment, le jeune homme avait sourit, sans se forcer, sans avoir à penser à être sociable. Son entrainement personnel portait ses fruits ? Ou voyait-il en la jeune femme un potentiel sensei ? Seul l'avenir le dira...

_________________
Couleur des dialogues : Nozomi "Hatsu" Ryû Hayasu "Nibanme" Shimega Sasayo "Hinoe" Tokebi Katsu "Yokka" Bakatsu Pensées
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4519-presentation-de-nozomi-ryu-termine http://www.ascentofshinobi.com/t4581-nozomi-ryu-carnet-de-route
Sentetsu Chiaki
Sentetsu Chiaki

Teach me senpai [Chiaki] Empty
Lun 10 Déc 2018 - 20:05

Teach me Senpai.

Il sourit. La maladresse de Chiaki le fait sourire. Ce n’est pas un animal si sauvage, finalement. Il n’est peut-être pas si macho que ça, qui sait ? Beaucoup auraient pu se sentir particulièrement mal, d’autres l’auraient repoussée, d’autres encore auraient pu en profiter, mais lui … Non. Il se relève et c’est tout. Puis il souligne le fait qu’il a effectivement besoin de cet entraînement, que c’est pour apprendre à créer un mur qu’il est là. Eh bien parfait ! Chiaki sait exactement sur quoi travailler avec lui.

Par contre, quand il lui demande s’ils peuvent s’y mettre de suite … Hum. La chirurgienne se recule un instant et réfléchit. Non, peut-être pas tout de suite, en fait. Son corps ne répond pas suffisamment bien pour être embarqué dans une telle aventure, pas directement. Ce serait peut-être trop en lui demander. Retourner à l’hôpital n’est pas l’objectif, n’est-ce pas ? Chiaki croise les bras sur la poitrine et remue doucement la tête horizontalement. Un air gêné s’affiche sur son visage.
« Je suis désolée, Ryû, est-ce qu’on peut plutôt faire ça demain ? »
Elle penche doucement la tête et lui sourit, toujours en proie à son profond malaise.
« Même endroit, même heure. Je libère ma journée pour toi et on fait ça. »
Chiaki décroise les bras et les étend, justement, dans un signe avenant.
« Au moins, nous serons reposés, puis complètement disposés à faire juste ça. »
La petite brune s’étire doucement, forçant son corps tout mou à remuer, pour ne pas se rouiller complètement. Son air gêné est plus présent que jamais. Mais Chiaki ne perd pas son sourire, ne se laisse pas abattre. Parce que la chirurgienne est Chiaki et Chiaki … C’est une boule de joie, une boule de bonne humeur. Elle n’abandonne pas, ne se laisse pas troubler. Parce qu’il ne faut jamais baisser les bras !
« Ça me permettra de ne pas tomber dans les pommes comme une masse, ou de te tomber dessus encore une fois, haha. »
Elle se gratte l’arrière de la tête.
« Je suis désolée pour ça, d’ailleurs ! »
Chiaki pouffe doucement. Mieux vaut en rire qu’en pleurer. Elle lui fait signe de la main.
« Allez, Ryû. Je te laisse. Demain, même heure, on travaillera sur ce fameux mur ! »
Et voilà. La petite brune se met alors en route pour rentrer chez elle et donner une chance à son corps de se reposer, de se remettre. Elle se sent comme une petite vieille. Quelle dure vie, la vie de héros.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t4648-sentetsu-chiaki-100 http://www.ascentofshinobi.com/t5326-kumo-equipe-11-seikaku http://www.ascentofshinobi.com/t5633-chiaki-dossier-de-la-chirurgienne http://www.ascentofshinobi.com/u883

Teach me senpai [Chiaki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: