Soutenez le forum !
1234
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 

L'arme qui déchire les nuages ( Genkû - Ryoko )


Lun 10 Déc 2018 - 2:28




兄弟 - Sky swords



« Recherches et découvertes. »

◐kyōdai◐

C'était un endroit millénaire ancré entre deux mondes, gardant encore tous ses mystères. Témoins d'un autre temps, d'étranges animaux y vivaient encore, majestueux, un aigle y régnait en maître. De ses puissantes ailes, il survolait les terres du Feu glissant entre les cumulus d’une blancheur candide, à la limite du paradis.

Les lumières de l'aube déposaient sur ce monde perdu les aiguilles du temps, qui une à une, tissaient l'espace sur cette terre sereine malgré les innombrables Guerres, un vaste pays où chacun peinait à trouver sa place.

Le Natif des contrées du Bois s’était au cours d’un long périple, détaché de la cité Iwajin en compagnie de Genkû et d’une jeune Kunoichi répondant au nom de Ryoko. S’autorisant une expédition liée à une ancienne légende concernant une arme capable de pourfendre les cieux. Le sauvageon munit de sa carte, connaissait bien ces terres pour y avoir été missionné lors des événements à Shito, ils s’éloignaient alors à vitesse modérée, s’enfonçant à travers la faune et la flore captivante d’Hi no Kuni, jusqu’à approcher les frontières d’Ame qui se dessinaient à l’horizon grisâtre. Il déroula lentement le parchemin où y était inscrit le message sybillin...

« L’Arme qui pourfend les cieux attend. Quiconque oserait passer au travers du feu pour y trouver la pluie n’aurait qu’à poursuivre sa route pour s’emparer de son pouvoir. D’après ce qui est inscrit, je pense que l’arme devrait se trouver non loin des frontières séparant ces deux Pays. Cheminons les, nous trouverons peut-être quelque chose en rapport avec cette énigme. » Communquait le wisigoth à ses pairs après avoir relu la légende.

Le patriarche Sazori effectua trois clones qui prirent des directions différentes à proximité des frontières entre Ame et Hi, activant sa technique de détection d'énergie de manière constante afin de couvrir une zone plus étendue. Il espérait via cette opération, déceler un quelconque indice sur son sillage. Le jônin était bien évidemment ouvert aux propositions de ses compagnons derrière lui, toute initiative étant la bienvenue.

HRP:
 


_________________
禁止 - The banned one
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Lun 10 Déc 2018 - 21:53

« enquête no jutsu »






La somptuosité de l’endroit évoquait à Genkû des souvenirs juvéniles, sa compagnie actuelle ne renforçant que beaucoup plus ces émotions lointaines. Certes, Ryoko était de la partie, mais se trouver ici dans un endroit encore si sauvage et indompté ne pouvait que ravir l’adolescent. Cela rappelait à l’arme qu’il devenait ses plus douceureuses réminiscences, fruits d’une époque où lui et Senkû n’étaient que deux jouvenceaux en quête d’aventure dans les bois d’Hayashi, se battant contre faune et flore comme si tout n’était que jeu.

Mais ils n’étaient pas venus pour jouer, et cela lui allait très bien. Secondant son aîné suivi de près par la demoiselle affecté à leur équipe dont il ignorait presque tout, il sortit ses notes et il relisit ses propres dires griffonnés. Quelques vers, une énigme. Il adorait ça. Écoutant ces derniers transcrit à l’oral par le chef de l’escouade temporaire, il sortit de sa besace un des ouvrages emprunté à la bibliothèque nationale de la Roche, passant son doigt sur l’une des lignes manuscrites.

De ce que je peux lire, il y a plusieurs anciens temples ou constructions humaines dans les parages. Cependant, rien sur la frontière même. Peut-être que c’est resté caché jusque là. ” Peut-être était-ce plus littéral et il faudrait hypothétiquement traverser les flammes ardentes elles-même pour trouver l’objet de convoitise. Mais il fallait dans un premier temps éclaircir ce mystère.

Laissant Senkû agir selon ses capacités, il prit donc sa propre carte et se répéra sur cette dernière, photographiant mémoriellement le schéma pour ensuite la ranger. La frontière n’était qu’à quelques kilomètres et la longer serait une bonne mise en jambe, dans les deux sens du terme.

Je te laisse la partie la plus au nord-est. Je vais aller fouiner de mon côté. Ryoko-chan, tu es libre de me suivre moi ou un des Senkû. ” Haussant les épaules, il prit donc la direction de la partie qu’il s’était attribué. Si la personne qui avait caché l’artefact était maligne, alors le chakra émis serait scellé et les capacités sensorielles sans usage.

La frontière n’était pas si grande, et il ne faudrait pas plus de quelques jours pour la râtisser. Tout excité, il scruta les alentours, marchant avec précaution au cas où il voyait quelconque grotte et autres chambres secrètes.

Spoiler:
 



_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Mar 11 Déc 2018 - 1:45
Une expédition ! Evidemment que Ryoko voulait en être, oh, l'épée ne l'intéresse pas tant que ça, ça a beau être une épée légendaire qui peut découper des montagnes en deux, qui peut fendre le ciel ou permettre à son possesseur de faire du solfège mineur avec ses pets, dans tout les cas, la rose ne pourra pas l'utiliser. Elle ne sait pas manier une épée aussi bien qu'un professionnel, elle, elle est plutôt à donner des patates à mains nues. Faire des juliennes de gens ce n'est pas son principal objectif pour le moment, mais aider dans cette exploration lui permettra de mieux se faire voir par Iwa. Voilà la cause de sa venue ici : la réputation qu'elle gagnera. Elle, au moins, elle n'est pas perdante si elle ne trouve pas l'épée, elle, elle se fera connaître par les gens pour avoir aider à trouver l'épée légendaire, que ce soit pour qu'il se retrouve au niveau de la ceinture de quelqu'un ou dans une salle au trésor du Kage.

Elle se retrouve avec deux frères, qu'est-ce qu'ils peuvent bien se ressembler ! Enfin, physiquement en tout cas, mentalement, meh, elle les connait à peine, donc difficile de dire qu'elle peut les différencier totalement. Enfin, les frérots se concentrent sur l'énigme : d'après eux, c'est assez logique de penser que cette cachette se trouve dans la frontière entre le pays du feu et le pays de la pluie. Ryoko réfléchit en entendant ça : qu'est-ce qui pourrait être dangereux dans la traversée d'une frontière ? Ils ne sont pas en conflits militaires Hi et Ame, enfin, pas de ce qu'elle sait. Elle se creuse donc les méninges ...

- Je ne sais pas si s'est caché, "Quiconque oserait passer au travers du feu pour y trouver la pluie" ... ça ressemble plus à une épreuve qu'à une cachette, quelque chose de trop dangereux pour que le premier imbécile chanceux ne la passe pas ...

La voilà ensuite confronter à un choix : suivre Genkü ou l'un des clones du Jonin. Elle réfléchit un moment ... Genkü semble plus faible que son grand frère, histoire de pouvoir équilibrer la chose, autant donner un coup de main à celui qui en aura le plus besoin. Elle décide donc de suivre le plus jeune qui s'est lancé tout seul vers le sud.

- Très bien, je te suis Genkü !

Elle se retrouvait donc à ses côtés, l'observant fouiner dans tous les environs. Ah, c'est vrai que Ryoko n'est pas très forte en sensorialité, mais c'est toujours utile pour plus tard de voir un senseur à l'oeuvre ... elle se demande quand même sur quoi ils vont pouvoir tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mar 11 Déc 2018 - 14:58




兄弟 - Sky swords



« Recherches et découvertes. »

◐kyōdai◐

Le Yasei durant ses investigations, parvint aux pieds d’une infinie cascade, où en cadence, écoulait les corolles de ses songes d'antan encore chimérique. Ils cavalaient sur l'écume d'un vif torrent qui frissonnait en coulant sinueusement.

Emporter dans cette quiétude qui était la sienne, posant lentement l’un après l’autre, ses pieds abîmés dans l’eau tiède et limpide qui nappait le sol devant lui, avant de rejoindre ces chutes d’eaux enchantées. L’eau qui grondait avec fureur, tombait sur le Yaoguaï, qui s’affichait fortement absorbé dans ses pensées ondoyantes.

Marteler par les flots, le chant des cascades semblait émettre un faible murmure, comme pour apaiser son esprit en dépit des récents événements. Ses songes concernaient un ami fidèle qu’il avait rencontré il y a deux années de cela, originaire de ce même Pays et avec lequel il avait emprunté le même chemin avant d’apprendre son décès.


« Pardonne-moi Haruko, je n’ai pas pu tenir ma promesse.. » Susurrait le Yaojin.

La pointe des roseaux ondulait sous la brise environnante, l’astre solaire se reflétait au miroir des ruisseaux, comme les restes d’un printemps que l’été chamarrait. L’indigène des monts fut subitement tiré de ses rêvasseries, par le biais de ce qui s’apparentait à l’entrée d’une grotte juste à l’arrière des chutes d’eaux. Ses clones quant à eux, continuaient de silloner chacun de leurs côtés l’espace forestier d’Hi no Kuni et d’Ame tout en ayant pris soin d’en laisser un à proximité de ses deux équipiers.

Pénétrant à l’intérieur de la crevasse, il remarqua divers restes et carcasses datant de plusieurs semaines, des corps d’animaux herbivores déchiquetés, des excréments séchés. Cette endroit ressemblait plus à un nid de bête féroce délaissé qu’autre chose - le sauvageon décida néanmoins d’inspecter les lieux au cas où il tomberait sur un indice reliant au parchemin du Collectionneur.

HRP:
 



_________________
禁止 - The banned one
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Mar 11 Déc 2018 - 18:58

« enquête no jutsu »






Finalement la demoiselle à la chevelure bariolée choisit de prendre la même route que lui-même, pour des raisons qui lui échappait. Il aurait préferé être seul mais il s'accommoda vite à sa présence. Répondant d’une simple exhalaison nasale à son propos parlant d’épreuve, il commença à ratisser son côté de la zone. Dans ses jeunes années, on l’avait emmené par ici rencontrer un clan ami du sien ; un clan au symbole qu’il n’avait jamais oublié. Genkû avait oublié les tenants et aboutissants de cette rencontre mais il lui restait l’image qu’il avait sous les yeux désormais ; une forêt plus aéré, moins dangereuse et étouffante que ses bois natals.

Ses pas continuèrent de longer la ligne métaphorique qui séparait les deux entités. Toutefois il ne vit ni patrouilles ni avant-poste, les deux pays étant bien moins militarisés que Kumo, Iwa ou Kiri. Le prodige n’avait que faire des conflits politiques et des magouilles des seigneurs. Il ne respectait pas la loi de celui régnant sur Hayashi, on l’avait éduqué pour cela, était-ce étonnant que celles d’autre vieux quidams riches lui importaient autant que ses premières couches ?

Après plusieurs dizaine de minutes il finit tout de même, son pied nu sur le sol, par sentir un creux. Bien que loin d’être fragile, le Genin sentait que quelque chose en dessous de lui. Un mince filet d’air semblait caresser sa voûte plantaire et après avoir fait signe à Ryoko de reculer, il frappa de la paume la glaise pour y découvrir un précipice béant où seule régnait la noirceur d’une nuit sans lune. Ni une ni deux, il se lança en avant et fut arrêté dans sa chute par un mur auquel il s’accrocha, aidé de son chakra. Une fois arrivé au fond, il alluma une torche à l’aide d’un vieux bout de bois et d’une lamelle de sa tunique puis commença à explorer la crevasse. Il y régnait une odeur pestilentielle. Au vu de l’agencement de l’endroit, cela ressemblait à un mausolé. Peut-être un vieux clan guerrier de Hi ?


Séparons-nous pour explorer la zone. ” Dit-il, sans regarder si elle était au moins descendue, traçant de son côté en effleurant les murs de ses doigts.




_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Mer 12 Déc 2018 - 18:14
La décision de Ryoko semble avoir froissé légèrement le jeune homme, bah, il s'en accommodera, car la rose ne compte pas changer d'avis ! Elle sera avec lui qu'il le veuille ou non, car c'est le plus optimisé, même si la faiseuse de savon ne s'y connait pas en sensorialité. Elle décide quand même d'essayer d'apprendre en regardant, d'essayer de comprendre comment ça marche, mais bon, c'est pas très intéressant car il n'y a pas d'action particulière venant de lui. Enfin, quitte à être un poids du coup, elle préfère ne pas trop le déranger et rester un peu à distance et le plus discrètement possible. Ce serait dommage de le gêner pendant ses détections ....

Finalement, il finit par trouver une trappe, une trappe qui a visiblement été scellé par une pierre. Était-ce une bonne idée de la retirer ? Elle l'ignore, elle espère juste que ça ne va pas faire sortir un démon ou quelque chose du genre. Enfin, lorsqu'il descend, la rose ne se fait pas attendre : avec toute la grâce qu'elle a en sa possession, elle se laisse tomber dans le trou, atterrissant sur ses pieds et amortissant le choc de la chute en pliant les jambes. Elle ne voyait rien du tout, et visiblement, cet endroit semble être un mausolé, du moins, du peu qu'elle arrive de voir avec la torche de Genkû. Elle décide donc de l'imiter et d'allumer une torche à son tour avec les moyens qu'elle a à sa disposition.

- D'accord ! Je t’appellerais si je trouve une momie ou autre chose qui pourrait nous aider à comprendre l'énigme.

Elle commence donc à se séparer de lui, créant au niveau de ses pieds du savon pour lui permettre non seulement de glisser, mais aussi de laisser une trace derrière elle. Ce serait dommage qu'elle tourne en rond sans le savoir, mais elle n'est pas bête la Sekken.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Jeu 13 Déc 2018 - 0:33




兄弟 - Sky swords



« Recherches et découvertes. »

◐kyōdai◐

Le virtuose martial s’enfonçait alors parmi les tréfonds abyssaux de la crevasse fraîchement découverte. Allumant une torche d’un simple contact avec un bout de bois desséché, il entama sa descente sans le moindre tourments.

Des restes cadavériques et squelettiques craquelaient sous ses pieds nus, des écrits ésotériques et antiques se distinguait sous la lumière de son flambeau qu’il passait lentement contre le mur afin d’en déchiffrer le contenu.

Des dessins représentant des hominidés accompagnés de canidés, sans aucun doute le clan de son ami disparu et de Meian qui nichait autrefois en ces lieux lugubres. Suivi de plusieurs illustrations clanique d’Hi no Kuni, l’on pouvait y voir celui des manipulateurs d’Ombres, d’insectes et même des géants lui rappelant le titan qu’il avait combattu par le passé.

Pour l’instant, rien de ce qu’il convoitait, uniquement des faits historiques et gravés à travers le calcaire. Trésors ancestral de tout un Pays, et de son passé opulent, parsemé de guerres entre tribus de même nation.

Un grognement retentit, résonnant à travers la tanière de manière frénétique. S’avançant furtivement, le Yaoguaï sans sourciller constata la présence d’une bête colossale, véritable mastodonte. Un ours troglodyte d’une taille avoisinant les cinq mètres de hauteur, d’une envergure pareille à un énorme rocher se dressait devant lui. Dépourvu d’un oeil, il était pareil à l’ostrogoth, parsemé de multiples balafres visibles malgré la fourrure qui l’habillait.

« C’est donc toi le responsable de cette boucherie.. » Lança l'Hayashijin d'un air goguenard.

La bête paraissait comme étant la principale responsable des nombreux restes d’ossements à travers cette cave. Son hurlement dénotait une rare férocité, peut-être espérait-il faire fuir l’homme qui se dressait devant lui, il n’en fut rien. De marbre, le chasseur était habitué à se confronter aux animaux de cette catégorie, se munissant de leur fourrure après les avoir dépecés. Le mammifère chargea rapidement son opposant, sa salive dégoulinante de sa gueule. Au dernier instant, le Jônin effectua un saut avant de retomber sur le dos de la bête en lui infligeant un puissant coup de la tranche de la main au niveau de la nuque. L’assomant sur le coup.

De petits cris fébrile accompagnèrent la chute de la bête enragée, celles d’ourson se ruant vers le corps encore en vie de leur mère. Senkû haussa un sourcil avant de continuer sa route sans se retourner. Sur son faciès sévère s’extirpa un léger sourire bienveillant, se disant qu’il avait finalement bien fait d’épargner cette bête.

Sans tergiverser davantage, il descendit la pente menant au cœur du terrier, une tanière qui se rapprochait de plus en plus de catacombes, tant il y avait de tombes autour de lui. Quant à ses clones, ils persistaient dans leur recherche, les frontières n’allaient pas tarder à être presque entièrement sondée tant ils couvraient du terrain. Concernant les deux Genin, le koretsu ne s’inquiétait guère, Genkû pouvait très bien protéger Ryoko en cas de danger, qui plus est, son cadet était un véritable habitué concernant ce type d’expédition.

La faune d’Hi no Kuni n’était rien en comparaison à la flore indomptable d’Hayashi.

HRP:
 





_________________
禁止 - The banned one
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

Ven 14 Déc 2018 - 19:34

« Senseï »






Maintenant délesté de son simili de garderie ambulante bien qu’il ne comptait pas laisser la jeune fille aux cheveux roses se faire dévorer par quelconque animal sous-terrain, il flâna dans le dédale d’un pas las, les idées se bousculant dans son crâne. Peut-être avaient-ils fait fausse route. L’autre possibilité était tout simplement que l’arme soit cachée à Hayashi ; rien qu’à cette idée, excuse toute trouvée pour y retourner, il frémit d’excitation. Mais d’abord il fallait s’assurer que cette piste-là soit sans intérêt. Dans ce but, il redoubla de concentration et continua l’exploration. Genkû trouva des peintures rurales dessinées par des êtres qui n’avaient peut-être même pas connus l'avènement des Trois Grandes Puissances. Certaines représentaient des scènes de chasses, d’autres des batailles barbares. Une iconographie qui ne lui était pas inconnu, puisqu’il en avait déjà vu des similaires dans les nombreux ouvrages potassés depuis le début de son adolescence. Là sur ses parois rocailleuses et boueuses se tenaient les vestiges de la civilisation qui avait vu naître les shinobis.

À défaut de pouvoir les reproduire pour les exposer, il en fit des photos mémorielles, afin que ce savoir ne soit jamais perdu et continua sa route. Bien qu’il explorait déjà depuis une bonne heure, il ne vit pas un seul signe d’une quelconque arme extraordinaire dont le Collectionneur avait fait mention. Chou blanc.

Blasé, il regarda à droite et à gauche puis se voyant seul, arrivé au bout d’une impasse, fit demi-tour pour retrouver Ryoko. Peut-être que sa branche de l’entité tentaculaire lui avait laissé trouver quelconque indice ? Si ce n’était pas le cas alors ils devraient tenter un autre endroit. Peut-être faire le même chemin via Ame no Kuni ? Le scientifique s’interrogeait et le Yaoguaï s’impatientait. Deux facettes d’une même pièce, loin d’être décidé à remettre le fruit hypothétique de ses recherches à n’importe qui.






_________________
Hayashi > le reste

雷帝 ₪ RAITEI
what's up danger ; don't be a stranger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4741-daiyonko-the-4th-law#36763 http://www.ascentofshinobi.com/u509

Mar 18 Déc 2018 - 2:16
Alors qu'elle glisse le long des couloirs, les éclairant avec l'aide d'une torche enflammée, elle essaie de regarde les murs de celui-ci. Pas d'inscription, mais elle est étonnée de voir que les murs du bâtiments n'ont pas si mal vieillis. Les murs sont plutôt intacts, même si on peut voir une ou deux fissures et quelques végétaux qui commencent à manger le mur. Cependant, ils ont l'air propre, pas une moindres traces de poussières dessus, mais si elle pouvait voir autre chose que ces murs si vide qu'elle a l'impression de voir une boîte à bonbons après le passage d'Halloween, ce qui l'attriste profondemment mine de rien. Mais enfin elle trouve quelque chose, une porte ! Elle n'a jamais été aussi contente de voir une grande et dure porte en bois et en fer rouillé ! Enfin quelque chose qui n'est pas aussi vide que ces murs ! Elle va donc décider de l'ouvrir, évidemment ! C'est un mausolée, c'est pas une pyramide, des personnes venaient souvent ici pour voir les défunts, donc ce n'est pas pour piéger une porte qui vont les pousser à revenir.

Cependant, l'âge a eu un effet très chiant sur cette porte : la rouille est si présente que la poignée ne marche pas. Non pas qu'elle est cassée, mais la rouille bloque entièrement la porte, elle devait donc la forcer ... ou bien faire agir sa cervelle. Elle peut faire du savon, donc elle peut faire en sorte de ne pas à devoir graisser les joints et la serrure de cette porte pour l'ouvrir avec de la graisse normale ... chose que personne n'a sur soit, plus sérieusement, qui se promène avec un flacon de graisse pour graisser les serrures ? Mais Ryoko à la solution à ce problème : elle créé du savon liquide, celui-ci se faufile au niveau de la serrure et des joints, puis, miracle ! Lors du prochain essai, elle a vaincu le monstre ! Celui-ci se met à avoir un râle d'agonie qui ferait fuir toutes les autres portes !

Après avoir ouvert cette porte, elle se trouve dans une pièce gigantesque, avec en plein centre un cercueil en pierre. Elle a dû mal à lire les inscriptions contenus sur cette pierre tombale posé contre le cercueil qui gardent en son sein probablement un cadavre si vieux que même Shin ne voudrait pas le contrôler. Sinon quoi dire de plus ? Les fleurs sont si fanées qu'elles se désagrègent juste en entrant dans le champ de vision de la rose, ça briserait le cœur d'Etsuko de voir des fleurs en si mauvaises états ... ou bien ça l'intéresserait de faire face à des fleurs qui ont probablement le même âge que ses ancêtres.

- Eh bien mon beau, personne ne semble être venu te voir depuis un moment.

Enfin, elle continue de visiter la pièce, et elle trouve quelques armures qui sont positionnés autour de la tombe, elle n'est pas historienne, mais elle sait reconnaître une armure qui envoie du lourd, ou plutôt qui encaisse du lourd ! Une grosse côté de maille avec un masque de tengu au niveau du visage différenciait une armure des autres, sans doute un haut gradé. Elle se demande si ce mausolée n'a pas servi comme monument historique pour mettre en valeur une bataille et les morts qui sont ... morts pendant cette bataille. Dans ce cas, elle doit bien trouver quelque part quelques textes qui parlent de cette bataille non ? Avec un peu de chance, cela les conduira vers une piste pour trouver l'épée de la mort qui tue tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4671-besoin-d-un-peu-de-savon-presentation-de-sekken-ryoko-finish http://www.ascentofshinobi.com/u603

Mer 19 Déc 2018 - 1:17




兄弟 - Sky swords



« Recherches et découvertes. »

◐kyōdai◐

Tandis que l’original, fouillait le sinistre tombeau dans lequel il s’était plongé tel un explorateur aguerris, deux de ses répliques disparurent n’en laissant plus qu’une zonant à l’extérieur. Le clone parvint dans un petit village rustique, menant soigneusement son enquête.


Pénétrant dans une taverne, il jeta un oeil au tabloïd informatif et aux avis de recherches pouvant susciter sa curiosité. Mais il ne tomba que sur des rumeurs futiles, le Yaoguaï prit alors l’initiative, d’aller soutirer quelques potins au barman servant à boir au comptoir.

« Konichiwa. Dite-moi, avez vous eu des retours concernant une source d’énergie dans les parages ? J’ai égaré mon arme et je l’a cherche désespérément... » Demandait calmement l'Iwajin.

Le responsable de l’auberge haussa un sourcil avant de réfléchir quelques instants en levant les yeux au ciel. “Non. Désolé jeune homme, ça ne me dit rien du tout. ” Répondit le barman en ayant l’air navré. Le sauvageon était d’une nature tenace, il lui fallait bien plus pour le faire baisser les bras. Interrogeant une bonne partie de la clientèle et des civils du village campagnard, prit un instant pour réfléchir en se remémorant les écrits mystérieux qui étaient inscrit sur le parchemin.

« Mmmh.. passer au travers du feu pour y trouver la pluie… * cogite * n’aurait qu’à poursuivre sa route pour s’emparer de son pouvoir... continuer après avoir passer le feu pour atteindre la pluie, le message nous dit clairement qu’il faut continuer au delà des frontières. * Ampoule allumée* Sôka, Amegakure ! ( quel génie xD )» Susurrait le guerrier bestial.

Le clone disparu dans un nuage de fumée, alertant ainsi l’original perdu dans un mausolée aux divers trésors antiques et historiques. Il revint alors sur ses pas, ne trouvant rien de particulièrement percutant dans ces abysses. Le corbeau faisait tout de même attention à ne pas déclencher le moindre piège, des trappes et des pics tranchants survenant de nul part pouvant compliquer la suite des opérations en cas de blessure grave. Surtout que son frère médecin se trouvait quand même à quelques lieues de sa position.

Le Jonin avait prit la peine de noter la place approximative du duo de Genin par le biais de l’un de ses sosies précédemment volatilisé. Rejoignant rapidement la sortie du sépulcre, il se rendit à l’endroit, où le clone les avaient laissés après avoir remarqué la présence d’un filet de liquide savonneux. Ryoko ne manquait pas de ressources, elle permettait au balafré d’économiser du chakra en dévoilant leur position grâce aux traces sur le sol.

Suivant vivement les empreintes lâchées par la kunoichi tout en se munissant d’une torche, il tomba nez à nez avec son cadet et la principale intéressée à l’intérieur d’une grotte fortement similaire à laquelle il était tombée.

« Vous voilà ! Alors ? Aucune trouvaille de votre côté non plus apparement. Allons poursuivre nos recherches à Amegakure, nous trouverons peut être un indice en traversant le pays. C’est ce qui est implicitement stipulé dans le parchemin après tout. » S'écriait Senkû en faisant part de ses suppositions.

Il avait invité ses coéquipiers à le suivre jusqu’à l’extérieur puis à continuer en terre Amejin. Son instinct primitif ne l’avait jusqu’à présent jamais trahis, il espérait que ce jour fatidique était encore lointain, comptant sur ses capacités de déduction. Mais l’erreur se voyait humaine...






_________________
禁止 - The banned one
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'arme qui déchire les nuages ( Genkû - Ryoko )

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: