Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'appel de la forêt ๑ Senkû


L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Mar 11 Déc 2018 - 5:10
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Un sentiment étrange, une découverte. D’ici, elle peut observer le décor rocailleux qui s’offre à elle. L’horizon est chargé de sommet, qui semble tout être impossible à gravir. Un nouveau pays à rajouter à son carnet de voyage. Et certainement l’un des plus beaux paysages qu’elle ait pu rencontrer jusqu’à maintenant. Enfin, les deux jumeaux Washi venaient d’arriver dans le pays de la terre.

La décision, c’était presque comme si elle n’avait pas eu le choix de l’accepter. Il suffisait simplement de voir cette flamme jaillir à l’intérieur du regard de son sang pour comprendre qu’il n'attendait que de revoir son petit protégé. Bien que d’un ordinaire caractériel et têtue, hors de question de rester seul à Yaoguakure.

Et puis, elle ne l’avouera pas, mais elle aussi était très heureuse de revenir après toutes ces années. Une personne qu’elle souhaite revoir, après tout ce temps. Celui qui est connu dans leur contrée comme le “guerrier millénaire”.

Même pas un moment d’hésitation, sans dire un mot, la poussière venait de se soulever, Honma partant en courant, ne voulant pas perdre une seconde de plus. Un serviteur de qualité, il faut le dire. « Pfeuuuuh. Beaucoup trop impatient cet enfant. » Jalousie mal placée ou vérité, elle n’arrivera sûrement jamais à le savoir.

Mais de son côté, elle avait déjà quelque chose à faire. Rendez-vous à un endroit, quelque part, dans la montagne, non loin du village caché d’Iwagakure. Regardant le paysage une dernière, empoignant cet énorme sac pour le remettre sur son dos, elle emprunta le premier sentier qui se trouvait devant.

Bien entendu, ne connaissant pas la zone, perdue peut-être deux fois, tout en tournant en rond, c’est bien deux heures plus tard qu’elle arriva à destination. Au loin, sur le flanc de la falaise, elle aperçut une silhouette. Puis quelques pas en plus, une chevelure, qui ne trompe pas.

« Yare yare yare... » dit-elle tout en déposant l’énorme sac, presque trois fois plus gros qu’elle, sur le côté. « Qu’est-ce que vous avons la ? » tout en souriant, car elle connaît très bien la réponse à cette question. Elle chercher quelque chose dans son sac le temps qu’il se retourne. « Ça fait longtemps hein, Senkû-hentai-kun. » Oui, presque cinq ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Mar 11 Déc 2018 - 18:34




にほんしゅ - Nihonshu



« 長い間前 »

◐kyōdai◐

Au-dessus des étangs, au-dessus des vallées, des montagnes, des bois, des nuages et des mers, par-delà le soleil et les confins des sphères étoilées, son esprit fougueux se mouvait avec vélocité - Et comme un bon nageur qui se pâmait dans l’onde aquatique, il sillonnait avec dextérité l’immensité profonde de la faune, avec une indicible et mâle volupté.

Telle une comète vagabonde, s’envolant bien loin des miasmes morbides de la ville ; il se purifiait dans l’air supérieur et buvais, comme une pure et divine liqueur, le feu clair qui remplissait les espaces limpides de Tsuchi no Kuni.

Le Koretsu devait retrouver une ancienne connaissance, datant de sa jeunesse parmi sa terre natale, entre autre, le Pays majestueux et mystérieux du Bois. Une contrée qui visiblement attisait désormais les regards malsains des autres factions militaires, épiant les multiples secrets et trésors regorgeant au sein de Yaogakure no Satô.

Arrivant sur le point de rendez-vous, il se positionna aux bord d’un mont parmi lequel il pouvait avoir une vue périphérique sur Iwa et le Pays de la Terre en second plan. Il fut rejoint quelques minutes plus tard par son amie de jeux alcoolisés en tout genre, se remémorant les innombrables moments de folies à goûter aux mets spiritueux de leur village d’origine.Il se retourna sachant pertinemment de qu’il s’agissait par la simple odeur de saké fleuris qu’elle dégageait..

« Fujimi saseko-chan.. Hehe, en effet, ça fait un bail. J’ai l’impression que ton sac a grossit d’année en année, serait-ce là ta réserve de saké ? » Répliquait le Yasei.

Le Yaoguaï s’affichait un tantinet taquin avec la kunoichi ronchonneuse, qui figurait par ailleurs, comme l’un de ses proches les plus fidèles. Un sourire du coin des lèvres accompagnèrent ses paroles..

« Approche et buvons pour fêter nos retrouvailles, Saseko-chan. Raconte-moi ce qu'il t'es arrivée durant ces cinq années. » Ajouta le virtuose martial.

Un rire sincère, il était extrêmement rare que d’entendre de tel bruitages sortir de la bouche du Koretsu. Fujimi savait s’y prendre et représentait ce côté déjanté, en dépit des surnoms rabaissant qu’ils se donnaient mutuellement, un respect mutuel très prononcé se voyait entre les deux originaires de Yaogakure.





_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Mar 18 Déc 2018 - 8:20
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Ce surnom, que le Yaoguai venait d’utiliser, pour le dragon ombrageux, il faut dire qu’elle ne l’avait pas entendu depuis très longtemps. Et dans le fond, malgré le fait qu’elle déteste quand il l’appelle comme cela, affichant très rapidement un rictus d’énervement sur son visage, tout en fronçant les sourcils, c’était finalement pour elle un plaisir, car elle ne l’avait pas entendu depuis plusieurs années.

C’était toujours comme ça entre les deux amateur d’alcool. Toujours à se tirer l’un contre l’autre. Rien de méchant la dessous, bien entendu, mais plus un jeu entre eux. C’est assez difficile pour deux personnes comme eux, deux fortes têtes, un caractère forgé dans l’acier, mais pourtant ce côté totalement libre et enfantin qu’ils peuvent faire apparaître une fois ensemble.

En écoutant la remarque sur le sac, Fujimi se mit à sourire tout en le regardant. « Tu me connais trop bien, Senkû. En plus de ça, j’ai une surprise pour toi. » Puis elle commença à fouiller dans ce gros sac jusqu’à en sortir une jarre assez grosse qui se trouvait dedans. « Le meilleur saké de Yaogakure ! C’est quelque chose que tu n’as pas dû boire depuis longtemps hein ? » Elle lui lança la jarre puis attrapa deux coupelles. « On dit merci qui maintenaaaaaant ? » dit-elle en le regardant avec le visage d’une gamine complètement fière d’elle.

Puis elle s’approcha du bord de cette falaise pour rejoindre son ami. Prenant position, assise sur le rebord, les jambes dans le vide, elle regardait avec attention le village caché qui se trouvait juste en dessous. D’ici, avec la pénombre qui commençait à faire son apparition, ils pouvaient voir les torches s’allumer comme des étoiles dans le ciel. « Alors c’est ça, Iwagakure. La raison pour laquelle tu es parti de chez nous. » Prenant ensuite une gorgée de saké, elle reprit en le regardant. « Tu sais, même après ces cinq années, j’ai toujours du mal à comprendre ta décision. Je la respecte, bien entendu, tout autant que j’ai du respect pour toi mon frère, mais tu sais très bien ce que la prophétie raconte à ton sujet. »

Malgré tout, les retrouvailles, la rigolade entre eux et cette espèce de sentiment planant d’amusement et d’alcool, elle venait de toute changer en prenant ce ton si sérieux, la conversation n’avait plus du tout ce côté simple.

« Au fond, tu sais très bien pourquoi je suis ici après tout ce temps, Senkû. » Elle marque un instant de pause, profitant pour prendre une nouvelle gorgée de saké et de se remplir les poumons avec ces herbes provenant d’Hayashi qui se trouve dans sa pipe. « Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin du guerrier millénaire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Ven 21 Déc 2018 - 4:08




にほんしゅ - Nihonshu



« 長い間前 »

◐kyōdai◐

Son sourire, son débordement d’énergie et ses excès rendait la jeune femme si singulière aux yeux du Koretsu. Il ne pu s’empêcher de renvoyer ce même rictus, dévoilant avec véhémence sa joie quant au moment qu’il allait partager avec sa vieille amie.

Une surprise ? Le Yaojin haussa un sourcil tout en étant perpétuellement munis d’un sourire, il s’affichait dès lors interrogatif. L’Hayashijin elle, sorti une bouteille aux écritures marquées du label de leur contrée natale.

« Décidément, tu me surprendra toujours Fujimi ! Arrigato ! » S'écriait-il en interceptant la bouteille.

L’amateur de saké ne pouvait qu'apprécier le présent qui lui avait été octroyé, ses yeux pétillaient à l’instar d’un enfant la veille de noël. Il s’asseya à ses côtés, au bord du précipice qui donnait une vue sur les montagnes éternelles de Tsuchi no Kuni. L’astre déclinant, le ciel revêtait une nappe bleu-orangé, nuances crépusculaires s’invitant dorénavant parmi les cieux.

Ouvrant délicatement sa la jarre contenant le liquide enivrant, il servit la kunoichi avant de remplir sa coupelle en dernier, se délectant du saké Hayashijin, une boisson de qualité rarissime.

« En effet, voici village qui m’a accueilli, c’est comme une deuxième maison pour moi. *Il regarde Fujimi du coin de l’oeil* Je sais bien Fuji’ et je t’en remercie. Tu ne vas peut-être pas le croire mais... je me suis habitué à cette civilisation en plus de m’y être attaché. La prophétie hein ? Ce ne sont que des légendes tribales. » Déclarait-il en prenant une gorgée.

Il fronça les sourcils suites aux dires de la jeune femme, il s’attendait à ce genre de propos de sa part, évidemment, elle n’était seulement venu jusqu’ici pour ses beaux yeux.

« *Soupir* Au moins je dois admettre que tu as le mérite d’être sincère, pas comme ton frère. Qu’as-tu en tête Fujimi ? Tu comptes aussi me remplir le crâne de sermons ? » Demandait-il d'un air las.

Le sujet de leur discussion avait quelque peu éreinté sa joie, son faciès s’affichait dès lors plus fermé. Il ne comprenait pas pourquoi les jumeaux désiraient tant que ça ses services. D’autant plus que leur puissance n’étaient plus à prouver parmi la terre du Bois. Il fallait vraiment une raison percutante, un événement des plus cruciale et marquant pour pousser le Yaoguaï à quitter la Roche et rejoindre à nouveau les siens.

N’étant pas friand du pas en arrière. Tout ce qu’il convoitait à présent, c’était le statut suprême des rocailles afin de perpétuer son savoir et représenter Hayashi à travers le poste le plus honorifique qu’un shinobi des cinq grandes puissances pouvait avoir.







_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Mer 2 Jan 2019 - 23:40
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Bien entendu, malgré le fait qu’ils soient jumeaux, les deux dragons sont quand même bien différent sur un grand nombre de points. Et depuis toutes ses années, Senkû le sait très bien lui aussi. Elle peut comprendre, car elle passe presque tout son temps avec son frère, il est parfois difficile de le supporter, il faut le dire. Elle ne voulait vraiment pas refaire le même genre de moral à son ami, ce n’était pas la raison de sa présence ici, en ce début de soirée.

« Allons Senkû, après tout ce temps, je ne vais plus parler de tout ça. De toute façon, Honma lui à déjà du faire le tour de ce sujet. Mais juste une chose, de toi à moi. Nous sommes amis depuis de longues années. N’oublie surtout pas d'où tu viens. »

Impossible d’oublier ses racines. Il suffisait juste de voir la tenue du sauvage pour comprendre qu’il est toujours attaché à ses principes et sa vie dans les bois, et ce, malgré le confort que peut lui offrir ce village, qui se trouvait juste sous ses yeux.

« De toute façon, ce n’était pas la raison de ma venue ce soir. » dit-elle en observant le petit monde qui s’agite en dessous de ses pieds. « De toutes les personnes que je connais à Yaogakure, tu es sûrement le meilleur des traqueurs. » Elle porte sa gourde de saké à ses lèvres pour en prendre une gorgée. « J’ai besoin de retrouver une créature, que j’ai déjà croisé dans le passé. Un loup, qui se trouve maintenant ici, dans la montagne. »

Au fond, elle savait très bien que ce n’était pas un simple loup. Elle se souvient aussi de ce moment ou elle l’avait rencontré, dans le pays du feu. C’est aussi pour cela qu’elle est à sa recherche, à présent. « C’est un loup blanc, qui est… » Elle lève les yeux vers le ciel. « Très grand. Je voudrais en faire mon compagnon, comme ton caméléon. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 0:57




にほんしゅ - Nihonshu



« 長い間前 »

◐kyōdai◐

Apparemment, la jeune femme n’était pas venu en ces lieux si reculés pour entreprendre les mêmes sermons que son alter ego fraternel. Le Jônin soupira intérieurement, rassuré de ne pas avoir à subir par surcroît une énième leçon de moral de ses semblables.

« Ne t’en fais pas pour ça Fujimi, jamais je ne me permettrait d’oublier mes racines, encore moins ceux qui me sont fidèles après tant d’années. » Répondit le Yaojin tasse en main.

Le Yaoguaï se délecta une nouvelle fois du met alcoolisé, observant l’immensité et les confins de sphères étoilées au dessus d’Iwagakure. Il écoutait son interlocutrice tout en buvant sa tasse de saké, ses jambes tâtant le vide montagnard. La kunoichi semblait enclin à un tout autre objectif, d’après ses dires, elle qui désirait s’armer des talents de pisteurs du chasseur de fauves pour aller à la rencontre d’une bête mythique parmi la Terre.

« Naruhodo..tu veux parler du canidé lunaire, ce n’est qu’une légende, mais il me semble l’avoir aperçu un soir de pleine Lune. » Ajoutait le chasseur le regard rivé sur le village de la roche.

Il déposa sa tasse vide sans tenter de se réapprovisionner davantage, l’alcool ne devait en aucun cas entacher ses facultés s’ils voulaient mener à bien cette chasse au loup.

« La nuit tombe, si tu veux coincer Getsumei, il va falloir que l’on s’y attèle de suite. Cette créature est nomade, certains ne le croise qu’une fois dans leur vie. » Concluait-il en se levant lentement.

En effet, la bête représentait à travers certains pays du Yuukan, un esprit folklorique tant il apparaissait être légende. Sa fâcheuse manie à voyager dans les cieux le rendait davantage singulier et difficile à rencontrer.









_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Jeu 3 Jan 2019 - 7:42
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Elle avait raison de penser que Senkû était toujours ce traqueur hors pair qu’elle connaît si bien. C’était avec une grande joie qu’elle allait repartir dans une petite aventure avec lui, après tout ce temps. Si heureuse qu’elle venait de descendre le reste de sa bouteille de saké d’une seule traite. Fouillant alors dans son sac, elle en attrapa une nouvelle pour elle, puis une seconde, qu’elle envoya à son ami.

« Tiens, c’est au cas où hein, que tu manques de rien sur la route ! On y va ? » dit-il en empoignant son énorme sac pour le mettre sur son dos. « Du coup, tu sais où on va, hein ? Tu ne vas pas me faire marcher durant je ne sais combien de temps ? » L’instinct flemmard qui commence à prendre le dessus.

Commençant à marcher, elle tourna le visage vers le guerrier millénaire pour continuer la conversation. « Comment ce fait-il que tu connaisses le nom de cette créature ? » l’air intriguée. Elle se frotte le menton. « En plus, je t’en ai même pas parlé ! T’es vraiment doué hein… »

Quittant cette petite hauteur qui donnait sur le village, les deux hayashijine se retrouvaient maintenant dans les crocs rocheux. Un endroit dangereux, et même mortel pour ceux qui ne connaissent pas. « J’aime pas trop l’endroit du coup, j’te laisse passer devant hein. J’pense que tu connais toi, non ? » De toute façon, au pire, c’est lui qui souffrira et pas elle. « Je ne te l’ai pas encore dit, mais j’ai déjà rencontré cette créature, dans le pays du feu. C’était à l’époque où je me suis retrouvé en exile de chez nous. »

Durant ses entraînements, au fond de la forêt, elle avait déjà croisé cette bête, qui avait pris une clairière pour refuge temporaire. Un monstre impressionnant pour une fillette à l’époque, mais tellement captivé par cette bête poilue qu’elle ne pouvait faire autrement que de s’approcher pour lui parler. « J’espère juste qu’il va se souvenir de moi, j’ai pas vraiment envie de me battre avec un loup géant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Ven 4 Jan 2019 - 3:55




にほんしゅ - Nihonshu



« 長い間前 »

◐kyōdai◐

L’indigène des bois attrapa la fiole de saké Hayashijin que son accompagnatrice lui avait envoyé, décidément, elle paraissait être un véritable distributeur d’alcool.


« T’en fais pas, on en aura pour quelques heures tout au plus. Nous allons devoir gravir le mont Fuji, la plus haute montagne du Pays. L’animal que tu recherches affectionne les endroits surélevés, certains raconteraient même qu’il voyage en sillonnant les cieux. » Répondit le sauvageon enthousiaste.

Ses propos visaient notamment à rassurer son amie, tantôt inquiète et plutôt curieuse vis à vis de cette expédition singulière. La jeune kunoichi en profitait même pour lui faire part d’une anecdote datant de son enfance, contant le fait qu’elle aussi aurait croiser le chemin du mythique Getsumei, canidé lunaire.

« Intéressant, que s’est-il passé ensuite ? Te connaissant, j’imagine que tu as pris peur... Cette créature a une mémoire hors du commun, tu sais ? Je suis certain qu’il se rappellera de ton visage même si à l’époque tu n’étais qu’une enfant. » Demandait-il en lui faisant partager quelques informations au sujet du loup.

Il rangea la bouteille alcoolisé à l’intérieur de son kimono en peau de bêtes avant d’entamer la marche jusqu’au mont le plus haut de la Terre qui se dressait devant eux. Fujimi n’étant pas très friande du moindre effort allait sans doute râler durant une bonne partie de l’escalade qui les attendait.

_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Ven 4 Jan 2019 - 19:17
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Peu à peu, ils avançaient dans des chemins plus étroits les uns que les autres. Il faut le dire, sans l’aide du Yaoguai, elle n’aurait jamais trouvé cette route aussi facilement, et même sans se blesser d’une manière ou d’une autre.

Son ami venait de lui demander un peu plus de détails sur cette fameuse rencontre, que Fujimi avait eu l’occasion de voir, de ses yeux, cette bête mythique, quand elle était plus jeune. Elle regarda son ami tout en continuant de marcher. « C’est vrai que je ne parle presque jamais de cette période. Tu te souviens de l’histoire de notre domaine et de l’incendie ? » l’air un peu contrariée. « Je n’avais plus rien après cela. C’est une famille du pays du feu qui m’a recueillie en attendant le jour où je pourrais me débrouiller toute seule. » Elle se délecte d’une gorgée de saké. « Le problème, c’est que le jour où ils ont vu que je pouvais utiliser le chakra, ils m’ont presque considérée comme un monstre. Ils avaient cette phobie et horreur des ninjas et des personnes manipulant le chakra. Du coup, je devais me cacher pour m’exercer… »

Une bien triste époque. C’est sans doute à ce même moment que cette haine envers le monde shinobi au fond de l’âme de la brune fit son apparition. Depuis toute petite, c’est une chose qu’on ne fait que lui dire et qui finalement s’est bien installé dans son esprit. « Enfin bref… C’est en me cachant dans la grande forêt du feu, pour m’entraîner, que je l’ai aperçu. Au début, je n’ai pas osé m'approcher, mais je ressentais comme une sensation qui me poussait à aller vers lui. » Elle laissa alors s’échapper un soupir. « Il laissa échapper quelques mots, de sa voix forte et grave. Et il disparut en un instant. »

Une créature qui semble vraiment être prodigieuse. Quelque chose qui convient parfaitement au dragon ombrageux, c’est tout à fait ce qu’elle recherche. C’est après ce bon moment de marche, montant de plus en plus haut sur le flanc de ce sommet, le pic semblait être à portée de vue. « J’imagine que c’est ici qu’on doit aller hein ? Bien entendu… » dit-elle, agacée, protégeant son visage du vent qui souffle énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Lun 7 Jan 2019 - 1:53




にほんしゅ - Nihonshu



« 長い間前 »

◐kyōdai◐

L’aborigène des forêts s’avançait avec son accompagnatrice, toujours à la recherche du canidé opalin. Écoutant avec attention ses paroles tandis qu’ils s’avançaient sur des chemins sinueux et caillouteux.

« Oui je m’en souviens, cet incident remonte à longtemps. L’humain a souvent tendance à craindre ce qu’il ne peut expliquer. Tu t’es bien débrouillée jusque là Fujimi, regarde toi, tu es la kunoichi la plus puissante que je connaisse. » Répliquait le Yaojin élogieux.

L’incendie forestier avait causé nombres de soucis mais ils purent se relever pour la majorité des habitants du domaine. Son amie revenait de loin et avait vraisemblablement vécu des moments difficiles depuis l’enfance. Son cynisme féroce envers les manipulateurs du ninshuu naquit dès lors son passé tumultueux l’ayant marquée à même la chair.

« La forêt d’Hi no Kuni ? Naruhodo. Que t’a t’il dit ? » Demandait-il curieux.

Le Tengu s’affichait intrigué de par les propoes tenus du Getsumei, l’animal était habituellement de nature farouche, le contact avec le monde des hommes le répugnait.

« En effet, c’est ici, nous sommes presque arrivés, tiens bon et regarde où tu met les pieds. Une chute à cette hauteur pourrait t’être fatale. » Disait-il en mettant en garde son équipière.

Le Mont Fuji était parsemé d’embûches, le vent soufflait extrêmement fort comme pour découragé les deux aventuriers. Malheureusement pour la montagne, elle avait à faire à des dur à cuirs habitué à la colère de mère nature.


_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Mer 9 Jan 2019 - 8:32
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Ce que cette créature lui avait dit à cette époque, elle s’en souvient encore. C’est un souvenir qui risque de rester ancré un long moment dans sa mémoire. Ce fut bref, comme un éclair surgissant dans le ciel. L’apparition de cette bête mythique, majestueuse, qui semblait n’avoir aucune chaîne attachée à notre monde.

« Il ne resta devant qu’un durant un court instant. J’ai vu ses yeux, un regard bestial, se planter dans les miens. Je n’arrivais plus du tout à bouger. Et il m’a seulement dit une phrase. “Tu es différente des autres”. Je t’avoue que je n’ai jamais compris pourquoi et c’est pour cela que je veux le retrouver. »

Elle attendait ce moment depuis des années. Depuis qu’elle est toute jeune. Depuis qu’elle est capable de manipuler le chakra. Et plus elle continuait de monter cette montagne, qui semblait devenir de plus en plus dangereuse, plus elle se rapprochait de son but.

Grimpant tant bien que mal, le vent qui n’aidait pas du tout, mais la neige qui dort en haut du sommet venant se rajouter, le chemin qui doit les mener jusqu’à cette bête devenait de plus en plus difficile. « Aaaaaaaaah, t’aurais pu me dire ça avant Senkû ! J’aurais peut-être porté une autre tenue que celle-ci… » dit-elle en se débattant contre la neige et son haori. « J’espère seulement que ça va pas encore durer des heu… »

Mais elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase. Sur le bord de la falaise, juste en face d’eux, dans un bruit prouvant la puissance et la taille de ce monstre, il venait de faire son apparition. Getsumei, ce loup blanc, qu’elle convoite tant, se trouve enfin devant elle, à nouveau.

L'appel de la forêt ๑ Senkû TCASoll
« Vous êtes bien courageux, pour des humains. Vous avez eu la force de monter jusqu’ici. Mais vous n’allez pas repartir. »

La créature semblait méfiante, sauvage, féroce et prête à attaquer les deux hayashijine. Pour éviter d’entraîner son ami dans un combat qui à ses yeux, semble inutile, Fujimi, avec hâte, venait de passer devant son frère pour s’interposer entre lui et la bête. Getsumei baissa légèrement la gueule pour regarder le dragon.

« Getsumei-sama… » en s’inclinant poliment. « Est-ce bien vous, seigneur des loups, que j’ai croisé il y a des années de cela, dans la forêt du pays du feu ? » C’est alors que le loup, tout en laissant s’échapper un grognement qui n'inspirait pas forcément la confiance, regarda la brune. « Tu te souviens de moi, n’est-ce pas ? Tu te souviens de ce que tu m’avais dit ? » avec une grosse dose de confiance pour le tutoyer.

Elle tourna avec le visage vers Senkû, pour lui parler en murmurant. « Surtout ne l’attaque, je ne veux pas d’hostilité avec lui. Je suis certaine qu’il se souviendra de moi. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Mer 9 Jan 2019 - 14:02




にほんしゅ - Nihonshu



« 長い間前 »

◐kyōdai◐

Le primitif écoutait attentivement l’histoire de la jeune femme, lui faisant part de sa toute première rencontre avec le loup céleste de folklore. Ses yeux furent néanmoins perpétuellement rivé sur le chemin sinueux qui se dressait devant eux.

« Je vois. De toute façon, nous allons bientôt découvrir pourquoi il a prononcé ces mots envers toi. Le sommet n’est plus très loin désormais. » Informa le Koretsu.

La route devint de plus en plus intense, sa chevelure virvoltait avec violence au gré des vents tempétueux, de même que la fourrure qu’il portait et le protégeait de la température basse auquelle il faisait dorénavant face.

« Je te rappelle que c’est toi l’instigatrice de cette expédition, Fujimi ! » Rappela le balafré.

Il leva la tête et aperçut une silhouette animale à quelques mètres de leur position. Le duo avait atteint le sommet et en son centre nichait le fameux Getsumei. Le canidé se montrait d’emblé assez hostile, divulguant aux hominidés venant perturber son sommeil qu’il n’allait pas les laisser rebrousser chemin vivant. Des menaces qui alarmèrent le Yaoguaï sur ses gardes, prêt à en découdre avec l’Inutsuki.

« Tu m'a l'air bien présomptueux, l'Inu. C’est ce que nous allons voir... » Disait-il en mettant en garde son équipière.

L’homme des Bois prononçait ces paroles tout craquelant les os de ses doigts, dénonçant avec véhémence l’affrontement qui s’apprêtait à éclater entre eux. Mais alors que l’atmosphère lourd demeurait à son paroxysme en terme de tension, la Washi prit parole en devançant le Yaoguaï afin de s’interposer entre lui et la Bête menaçante qui grognait férocement.

Un échange naquit entre la Kunoichi et Getsumei, celui-ci semblant la reconnaître, son hostilité s’estompant frénétiquement. Senkû quant à lui, restait silencieux, ses bras musclés et saillants se croisaient tandis qu’il assistait à la scène. Néanmoins, il gardait un oeil sur les moindres agissements du loup au pelage blanchâtre tel la neige environnante. Un mythe.


_________________
«  私は自分の国と一族を私の命の危険にさらして守ります。そしてそうするために、私は私の邪魔をする人は誰でも燃え尽きる準備ができてい。»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t45-yaoguai-senku-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263 http://www.ascentofshinobi.com/u130

L'appel de la forêt ๑ Senkû Empty
Jeu 10 Jan 2019 - 15:01
L'appel de la forêt ๑ Senkû 1O2EnBQ
L'appel de la forêt両方のアルコール依存症 Ryōhō no arukōru isonshō les deux alcooliques
Senkû & Fujimi ▬ Tsuchi no Kuni pays de la terre

Se tenant juste devant le loup mythique, attendant une réponse de sa part, Fujimi venait de poser un genou au sol comme pour montrer son respect envers la créature. Il faut le dire, ce loup semble être venu directement d’un folklore lointain. Levant son visage pour poser ses yeux sur la créature, qui n’avait toujours pas bougé, elle attendait une réponse, une réaction de sa part, qui finalement, ne tarda pas à arriver.

« Toi… Oui… Je me souviens maintenant. Cette aura si particulière. Cette envie meurtrière qui dort au fond de toi. Je n’avais rien croisé de tel depuis de nombreuses années. »

Sur le coup, le dragon n’arrivait pas à comprendre. Que voulait dire la bête avec cette phrase ? Pouvait-il réellement ressentir ce qui se cache au fond de l’âme de la brune ? Plongée dans une incompréhension totale, elle décida néanmoins de continuer dans cette même discussion pour en apprendre plus.

« Je ne comprends pas, Getsumei… Pourquoi moi ? Pourquoi est-ce que tu m’as dit ça, il y a des années, la première fois que je t’ai vu, dans le pays du feu ? »

Le loup géant plia ses pattes arrière pour prendre une position assise, puis regarda la kunoichi.

« J’ai parcouru ce monde, de fond en comble. J’ai eu l’occasion de rencontrer beaucoup de gens. La plupart du temps, ils ont cherché à m’attaquer, me tuer. Des ninjas qui voulaient me capturer pour me ramener chez eux, mort, ma tête comme un trophée à mettre dans leur maison. Mais je ne suis pas une simple bête qu’ils croisent dans la forêt habituellement. »

Il termina sa phrase, puis enchaîna directement avec la suite.

« Mais toi, de toutes les personnes que j’ai pu croiser, tu es bien la seule qui semblait être… effrayé par ma présence. Pourtant, malgré ton jeune âge, tu es venue vers moi. Je n’étais pas sûr de te revoir un jour, mais te voilà, devant moi. Alors dis-moi, jeune fille, qu’est-ce que tu viens faire ici ? »

Une question qui semblait être simple à premier vu, la bête devait sûrement jouer avec elle pour connaître ses intentions, aussi nobles qu’elles puissent être. Fujimi se releva et, malgré la dangerosité et l’imposante taille de la bête, commença à avancer d’un pas léger vers le loup.

« Je veux… Je te veux toi, Getsumei. Je veux lier un pacte avec toi, je veux que tu deviennes mon compagnon d’aventure, je veux pouvoir montrer au monde entier le puissant et le majestueux seigneur des loups. »

Une demande qui semble simple, à première vu. Le loup lui, ne semblait pas vraiment réagir à la demande du dragon, restant de marbre. Elle s’arrêta et continua ses paroles.

« Qu’est-ce que je dois faire pour avoir cet honneur, ô grand Getsumei ? Je ne veux pas repartir d’ici sans toi. »

Le loup leva ses pattes arrière pour s’approcher de la brune. Elle fit un signe de main à son frère de sang pour lui dire de ne pas bouger et de ne pas intervenir, ne voulant pas brusquer la bête.

« C’est une demande bien noble de ta part, jeune femme. D’ordinaire, une personne qui me demande une chose pareille, je l’aurais attaqué sans même avoir cette discussion. Mais je te l’ai déjà dit, la première fois, toi, tu es différente des autres. J’arrive à sentir cette haine que tu portes envers les hommes qui se cachent dans leurs villages. Cette envie meurtrière qui sommeille en toi. »

Il baissa alors sa gueule pour l’approcher de Fujimi.

« J’accepte de te suivre, mais à une seule condition. Je veux ma vengeance. Ces shinobis, qui m’ont chassé de chez moi, qui on pris l’endroit ou je vivais pour eux. Je veux les voir morts. Qu’ils disparaissent à tout jamais. »

C’est quelque chose que le dragon pouvait comprendre. Comme le loup, elle déteste tout ceux qui font parties du monde des ninjas. Elle veut les voir disparaître peut-être tout autant que lui. Elle attrapa un kunai dans son haori et, d’un coup net, s'entaille la paume de la main.

« Je t’en fais le serment, Getsumei, si tu viens avec moi, je te donnerai ta vengeance. J’irai libérer toute ma puissance pour les faire disparaître. Je te rendrai ce qu’ils t’ont volé. Je t’en fais la promesse. »

Suite à cela, elle attrapa le grand parchemin, pour le signer de son nom avec son propre sang. Enfin, elle avait ce qu’elle était venue chercher. Un nouveau jour se lève pour ce seigneur des loups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4904-eiryu-no-fujimi-end

L'appel de la forêt ๑ Senkû

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: